La recherche sur l énergie nucléaire: relever le défi de la durabilité

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "La recherche sur l énergie nucléaire: relever le défi de la durabilité"

Transcription

1 La recherche sur l énergie nucléaire: relever le défi de la durabilité LEAFLET Informations pratiques

2 Éclaircir le mystère des atomes! Les atomes sont les éléments constitutifs fondamentaux de la matière. Dans la nature, tout est fait d atomes: notre corps, l air, la mer. La matière telle que nous la connaissons est souvent une association complexe d atomes qui adopte une myriade de formes physiques et chimiques. De la philosophie grecque ancienne à la physique du XXe siècle Le concept d atomes est très ancien: la première référence à ces éléments vient de l Inde et date du VIe siècle av. J.-C. Le «père» du concept d atomes est le philosophe grec Démocrite qui, avec son maître Leucippe, a défini l atome comme le plus petit élément constitutif de la matière vers 450 av. J.-C. Ce n est qu au début du XXe siècle que des physiciens tels qu Ernest Rutherford ont commencé à éclaircir le mystère de la structure interne de l atome, qui consiste en un noyau extrêmement petit et dense, entouré d un «nuage» d électrons. La recherche un domaine qui relie la compréhension scientifique au progrès technologique La très célèbre équation d Einstein, E = mc 2 (l énergie est égale à la masse multipliée par la vitesse de la lumière au carré), démontre l immense quantité d énergie que contient ce noyau. Plus tard, des pionniers tels qu Enrico Fermi ont montré comment cette énergie pouvait être libérée et exploitée grâce au phénomène de fission (division d un noyau atomique en deux ou plusieurs nucléides) ou de fusion des noyaux. On a ainsi compris que ces processus pouvaient être exploités à des fins pacifiques afin de répondre aux besoins quotidiens en énergie, et la recherche, à ce jour, reste un outil important pour y parvenir. Cinquante ans d efforts pour une énergie nucléaire durable La Communauté européenne de l énergie atomique (Euratom) a fêté son cinquantième anniversaire en 2007 et continue de développer ses forces en recherche et développement (R & D), en gardant toujours sa charte originelle à l esprit, laquelle promeut l utilisation de l énergie nucléaire à des fins pacifiques, en particulier à travers la recherche sur des applications de fission et de fusion notamment. Le traité instituant la Communauté européenne de l énergie atomique (Euratom) a ouvert la voie au développement du secteur européen de l énergie nucléaire civile et a par là même élargi le portefeuille européen des sources énergétiques. Il a apprécié à sa juste valeur l importance fondamentale de la recherche et s est révélé très innovant pour son époque, introduisant notamment le concept de programme de recherche communautaire (à savoir au niveau européen) financé par le budget européen. Les mots d ordre de ce traité sont la sûreté et la sécurité des centrales électriques existantes et futures, et la recherche de l Euratom contribue au maintien d un haut niveau de sûreté nucléaire en Europe. Aujourd hui, le programme de recherche sur la fission porte principalement sur la mise en œuvre de solutions pour la gestion des déchets radioactifs, l amélioration de la durabilité grâce au développement d une nouvelle génération de réacteurs (Génération IV) et une meilleure compréhension des effets de l exposition aux rayonnements à faible dose, de manière par exemple à limiter les risques et à optimiser les bénéfices de l utilisation des rayonnements dans la médecine et l industrie. L énergie de fusion, étant donné ses caractéristiques avantageuses, a le potentiel de devenir un composant clé d un bouquet énergétique durable pour l avenir. Il s agit d une source d énergie quasiment inépuisable, sûre par nature et dont l impact sur l environnement est minime. La recherche européenne, financée par les programmes-cadres de l Euratom, traite directement de la question du déclin des ressources naturelles et propose d ores et déjà des réponses à la menace posée par l action perturbatrice du changement climatique, favorisant ainsi un avenir plus durable face aux besoins sans cesse croissants d un monde en pleine mutation.

3 Oui à l énergie, non aux émissions de gaz à effet de serre La demande mondiale en énergie ne cesse d augmenter. Nous devons rapidement adopter un bouquet énergétique qui englobe des technologies énergétiques à haut rendement et à faible émission de dioxyde de carbone. La fusion a le potentiel de devenir une composante clé de ce bouquet énergétique. La fusion est le processus qui alimente le Soleil (on peut argumenter que c est l énergie de fusion qui permet la vie sur Terre). Dans une réaction de fusion, deux noyaux atomiques légers (le deutérium et le tritium) se rencontrent, fusionnent et en forment de plus lourds. Le résultat de cette réaction de fusion est l hélium, un neutron, et une immense quantité d énergie qui peut servir à produire de l électricité. L énergie de fusion peut fournir à grande échelle une alimentation électrique de charge de base qui, du point de vue environnemental, est responsable et durable. La quête de la recherche sur la fusion L immense défi auquel est confrontée la recherche sur la fusion consiste à créer les conditions adéquates pour que le processus de fusion se produise de manière efficace afin de parvenir à une puissance de fusion fournie nette. Ce sont cependant les avantages très attirants qui confèrent sa valeur à la recherche sur la fusion. La fusion ne produit ni émissions de gaz à effet de serre, lesquelles ont un impact très néfaste sur l environnement et le changement climatique, ni autres polluants nuisibles à l environnement ou déchets radioactifs à longue durée de vie. Elle est durable, car le carburant nécessaire à ce processus est inépuisable, et la planète regorge des combustibles de base nécessaires. Le deutérium abonde, on en trouve 0,033 gramme dans chaque litre d eau; quant au lithium, à partir duquel on produit du tritium, c est un métal léger que l on trouve dans la croûte terrestre. Il s agit d une source sûre par nature. Un réacteur à fusion est comme un brûleur à gaz, et un volume d environ m 3 ne contient qu environ 2 grammes de combustibles mais suffit pour fonctionner quelques secondes. Une réaction incontrôlée de «fuite» ne peut pas se produire. À long terme, la fusion aura un impact environnemental et opérationnel négligeable. Un demi-siècle d Euratom dans le développement de l énergie nucléaire civile La fission Des scientifiques allemands démontrent pour la première fois l existence du phénomène de fission nucléaire O. Hahn et F. Strassmann 1942 Première réaction nucléaire en chaîne contrôlée E. Fermi (prix Nobel de physique en 1937) La fusion 1939 Première théorie expliquant la production d énergie de fusion dans les étoiles par H. Bethe (prix Nobel de physique en 1968) 1947 Premier plasma à kilo-ampères créé à l Imperial College à Londres, au Royaume-Uni

4 Le projet ITER Amener le Soleil sur Terre. Le projet ITER (la plus grande installation de recherche expérimentale sur la fusion) vise à démontrer le potentiel de l énergie de fusion en tant que source de chaleur et d électricité. Consortium mondial se targuant de la présence de scientifiques de renom de l Union européenne et de Chine, de Corée, des États-Unis, d Inde, du Japon, de Russie et de Suisse, ITER devrait s appuyer sur les cinquante dernières années de recherche sur l énergie de fusion et ouvrir la voie à de futures applications commerciales. Les partenaires construisent un réacteur pour tester la faisabilité de la fusion nucléaire. Ce réacteur révolutionnaire est en construction dans le sud de la France, à Cadarache plus précisément. L organisme chargé de la contribution de l Europe à ce projet est une entreprise commune européenne basée à Barcelone. ITER permettra non seulement à l Europe de rester à l avant-garde de la recherche sur l énergie nucléaire, mais dynamisera par ailleurs la croissance industrielle et sera un lieu de rassemblement des esprits les plus spécialisés et les plus innovants Première centrale nucléaire opérationnelle à Obninsk, en URSS 1956 Premier réacteur nucléaire à l échelle commerciale à Calder Hall, au Royaume-Uni 1959 Première autorisation de mise sur le marché de l énergie nucléaire en France 1951 Le réacteur EBR produit sa 1955 Première conférence internationale 1957 Création de l Agence internationale première énergie électrique (4 ampoules) «Atoms for Peace» («Des atomes pour la de l énergie atomique par l ONU 1964 Premier réacteur soviétique VVER dans l État de l Idaho, aux États-Unis paix») à Genève, en Suisse Années 50 Recherches classées secrètes aux États- Unis, en Union soviétique et au Royaume-Uni sur les appareils à fusion en forme de beignets 1958 Recherche sur la fusion déclassée à la suite de la conférence «Atoms for Peace» («Des atomes pour la paix») à Genève, en Suisse 1968 Tomakak T3 conçu en Union soviétique

5 La recherche sur la fission pour protéger notre avenir Les principaux domaines d intérêt dans la recherche sur la fission nucléaire portent sur la garantie de la sécurité des centrales électriques existantes et futures, la gestion des déchets radioactifs, le développement de systèmes de réacteurs avancés et l utilisation de la radiation pour le diagnostic et à des fins d applications thérapeutiques dans le domaine médical. L énergie nucléaire assure d ores et déjà près d un tiers des besoins en électricité de l Europe; elle n émet pas de gaz à effet de serre ni aucun autre gaz dangereux, et permet de réduire notre dépendance à l égard des sources d énergie importées. La plus récente évolution de cette technologie est visible dans la construction de centrales nucléaires de troisième génération en Finlande et en France. En outre, le programme de recherche de l Euratom étudie la viabilité de concepts avancés de quatrième génération. L attrait que constituent les réacteurs de quatrième génération (Génération IV) réside dans leurs atouts en termes de durabilité au niveau des ressources en uranium, d une part, et dans leur capacité à minimiser la production de déchets, d autre part. Ils présenteront toujours le même niveau de sécurité et de rentabilité et, en outre, auront une résistance accrue à la prolifération. Les rayonnements sont monnaie courante dans notre vie quotidienne, que ce soit dans l environnement naturel ou dans le cadre d applications médicales de routine. La recherche sur la fission menée au titre du septième programme-cadre de l Euratom (7 e PC Euratom) étudie également de nombreux aspects de la radioprotection, par exemple pour mieux comprendre et par là même réduire les risques d exposition aux rayonnements, ou encore pour renforcer les bénéfices dans le cadre d applications médicales. La recherche prend aussi de l avance en tentant de découvrir des méthodes plus appropriées pour la gestion des déchets radioactifs. Il s agit de l aboutissement d une étude de trente ans sur l élimination des déchets dans des dépôts souterrains profonds spécialement conçus à cet effet dans des strates de roches stables, mais le programme étudie également des méthodes visant à minimiser les déchets au moyen de techniques plus connues sous le nom de «partitionnement et transmutation», plus spécifiquement par le recyclage en tant que partie intégrante du cycle des combustibles nucléaires. La présence d un personnel qualifié et d infrastructures de recherche appropriées est essentielle dans toutes ces disciplines, et l effort de l Euratom vise également à soutenir les initiatives dans ces domaines transversaux primordiaux Accident à la centrale nucléaire de Three Mile Island aux États-Unis 1974 Première centrale nucléaire Années 80 L énergie nucléaire à MW aux États-Unis représente un tiers de la production d électricité de l UE 1986 Catastrophe de Tchernobyl en Ukraine 1996 Première centrale nucléaire de génération III au Japon Le JET produit 1988 Phase 1992 Phase de Commencement son premier plasma conceptuelle d ITER fabrication d ITER 1976 Commencement des de la construction 1985 Première travaux de conception du JET du JET proposition de projet (Joint European Torus) international sur la fusion

6 Les plates-formes technologiques mènent la danse Le 7 e PC Euratom promeut les meilleures pratiques et la valeur ajoutée européenne dans tout un éventail de thèmes relatifs à la fission, allant de la gestion des déchets radioactifs aux systèmes et à la sûreté nucléaires, à la radioprotection, aux formations ad hoc et à l utilisation des installations de recherche. Cependant, dans le cadre de la technologie nucléaire en particulier, qui comprend la sécurité des réacteurs nucléaires actuels et également le développement de réacteurs avancés pour une commercialisation future, on ressent de plus en plus le besoin d impliquer des acteurs européens clés, et notamment du secteur industriel, dans une approche consensuelle et à plusieurs facettes basée sur une vision communément acceptée pour le secteur Permettre à l Europe de conserver son excellente position technologique et industrielle dans le domaine de l énergie nucléaire civile, tout en maintenant son haut degré de sécurité, est le principal objectif de la plate-forme technologique pour l énergie nucléaire durable (SNETP). La plate-forme technologique SNETP servait initialement de forum de discussion entre les parties prenantes travaillant dans le domaine de l énergie nucléaire (l industrie, les distributeurs et sociétés d électricité, les organismes de recherche, le monde universitaire et les organismes de sécurité publique), qui sont maintenant parvenues à un accord concernant un agenda stratégique de recherche pour réaliser leur vision commune. Ralliement autour de la recherche Les membres de la SNETP mettent aujourd hui en œuvre cet agenda stratégique de recherche en lançant des actions de recherche collaborative, ce qui leur permet de maintenir et d être le moteur de la compétitivité de l Union européenne dans sa quête d un approvisionnement énergétique plus durable et sûr pour l avenir. Ainsi, les programmes de recherche nationaux et européens s alignent les uns sur les autres, ce qui permet de prendre des décisions techniques ayant une dimension politique et socio-économique sur une base plus éclairée. Courtesy of TVO, FI 2004 La Finlande commande le premier EPR européen 2006 Promulgation d une loi historique pour la gestion des matériaux radioactifs en France 1999 Construction du WIPP (dépôt en formation géologique destiné aux déchets transuraniens) au Nouveau-Mexique; commencement de l exploitation par les États-Unis 2004 Début de la construction du dépôt profond finlandais destiné à recevoir les combustibles nucléaires usés 2000 Création du Forum international Génération IV (GIF) 2007 Lancement de la plateforme technologique pour l énergie nucléaire durable JET produit 2001 Conception d ITER terminée 2006 Signature une énergie de fusion de la convention du projet ITER de 16 MW 2005 Sélection de Cadarache à Paris, en France 2007 Commencement de la construction d ITER comme site d accueil pour ITER

7 Répondre aux défis de l énergie et du changement climatique Lutter contre le changement climatique et garantir des sources d énergie durable suffisantes pour répondre aux besoins énergétiques croissants de la société: tels sont les deux principaux objectifs en matière d énergie de notre siècle. La recherche nucléaire vise à trouver des solutions viables sur les plans économique et environnemental aux défis posés par la réalisation de ces objectifs. Pour relever le défi, la Commission européenne s appuie sur le 7 e PC Euratom, qui dispose d un budget de 2,75 milliards d euros sur la période Le 7 e PC Euratom est le premier programme-cadre à étudier la recherche novatrice, à faciliter le développement de nouvelles technologies, à permettre la coopération internationale, à diffuser des informations clés et à mener des activités pédagogiques et de formation dans le domaine de la recherche nucléaire sur la fission (dont la radioprotection) et la fusion. Le 7 e PC Euratom comprend deux programmes destinés spécifiquement à optimiser les perspectives d avenir: le programme «indirect» porte sur des actions à coûts partagés dans la recherche sur l énergie de fusion, la fission nucléaire et la radioprotection; le programme «direct», quant à lui, investit dans des activités de recherche menées par le Centre commun de recherche (Joint Research Centre - JRC) de la Commission européenne. Le budget total accordé au 7 e PC Euratom sur la période s élève à 2,75 milliards d euros et se répartit comme suit: Fission nucléaire et radioprotection: Activités nucléaires au CCR: Recherche sur l énergie de fusion: 287 millions d euros 517 millions d euros millions d euros

8 Une communauté internationale pour le nucléaire KI FR-D Les défis mondiaux requièrent des solutions mondiales. La question de l énergie touche l intégralité de la planète, et la coopération internationale est un élément essentiel pour trouver une solution commune. L énergie nucléaire, qui fait partie du bouquet énergétique, est l une des réponses possibles à ce défi, et, en raison de la nature mondialisée du secteur, il serait très bénéfique de traiter ces questions à l échelle mondiale. Le 7 e PC Euratom donne une nouvelle dynamique à la coopération internationale sur le thème de l énergie nucléaire, sous l égide du traité Euratom de Comme l énonce le 7 e PC, «la dimension internationale et mondiale des activités de recherche européenne est essentielle pour obtenir des avantages mutuels». La coopération internationale profite à la recherche sur la fission et la fusion. Le projet ITER, le plus important projet de recherche sur la fusion à ce jour, est l apogée de décennies de collaboration internationale dans ce domaine. Les sept membres (la Chine, la Corée du Sud, les États-Unis, l Inde, le Japon, la Russie et l Union européenne) participant à ce projet représentent à eux seuls plus de la moitié de la population mondiale. Dans le domaine de la fission, l Euratom est un membre actif du Forum international Génération IV (GIF), qui vise à exploiter la collaboration internationale dans la recherche sur les systèmes d énergie nucléaire de quatrième génération. Les membres sont les mêmes que pour le projet ITER, à l exception de l Inde (l adhésion de la Russie est en cours de ratification), avec en plus l Afrique du Sud et la Suisse. En outre, le programme de l Euratom comporte de nombreux exemples de coopération bilatérale dans le domaine de la recherche, que ce soit au niveau d un programme ou d un projet individuel, qui s inscrivent souvent dans le cadre d accords bilatéraux internationaux entre l Euratom et des pays tiers. Pour plus d informations: Union européenne, 2010 Reproduction autorisée, moyennant mention de la source

LE SEPTIÈME PROGRAMME-CADRE

LE SEPTIÈME PROGRAMME-CADRE La recherche européenne en action LE SEPTIÈME PROGRAMME-CADRE (7 e PC) Placer la recherche européenne au premier plan Définir un nouveau standard pour la recherche européenne Le septième programme-cadre

Plus en détail

ANNEXE. Recommandations spécifiques concernant les actions indirectes du 7e PC d Euratom et suites données par la Commission.

ANNEXE. Recommandations spécifiques concernant les actions indirectes du 7e PC d Euratom et suites données par la Commission. COMMISSION EUROPÉENNE Bruxelles, le 19.1.2016 COM(2016) 5 final ANNEX 1 ANNEXE Recommandations spécifiques concernant les actions indirectes du 7e PC d Euratom et suites données par la Commission de la

Plus en détail

POLY-PREPAS Centre de Préparation aux Concours Paramédicaux. - Section Orthoptiste / stage i-prépa intensif -

POLY-PREPAS Centre de Préparation aux Concours Paramédicaux. - Section Orthoptiste / stage i-prépa intensif - POLY-PREPAS Centre de Préparation aux Concours Paramédicaux - Section Orthoptiste / stage i-prépa intensif - 1 Suite énoncé des exos du Chapitre 14 : Noyaux-masse-énergie I. Fission nucléaire induite (provoquée)

Plus en détail

DM n o 5 TS1 2011 La fusion : énergie des étoiles, énergie d avenir. 1 Fusion dans le Soleil

DM n o 5 TS1 2011 La fusion : énergie des étoiles, énergie d avenir. 1 Fusion dans le Soleil DM n o 5 TS1 11 La fusion : énergie des étoiles, énergie d avenir 1 Fusion dans le Soleil 1.1 Le Soleil Les premiers scientifiques à s interroger sur l origine de l énergie du Soleil furent W. Thomson

Plus en détail

Conference Introductory Keynote

Conference Introductory Keynote Conference Introductory Keynote Mr. Christian Waeterloos, European Commission Director, Directorate General Energy and Transport Nuclear Safety and Safeguards La place de l énergie nucléaire L énergie

Plus en détail

DM 10 : La fusion nucléaire, l énergie de l avenir? CORRECTION

DM 10 : La fusion nucléaire, l énergie de l avenir? CORRECTION Physique Chapitre 4 Masse, énergie, et transformations nucléaires DM 10 : La fusion nucléaire, l énergie de l avenir? CORRECTION Date :. Le 28 juin 2005, le site de Cadarache (dans les bouches du Rhône)

Plus en détail

Chapitre n 6 MASSE ET ÉNERGIE DES NOYAUX

Chapitre n 6 MASSE ET ÉNERGIE DES NOYAUX Chapitre n 6 MASSE ET ÉNERGIE DES NOYAUX T ale S Introduction : Une réaction nucléaire est Une réaction nucléaire provoquée est L'unité de masse atomique est une unité permettant de manipuler aisément

Plus en détail

C3. Produire de l électricité

C3. Produire de l électricité C3. Produire de l électricité a. Electricité : définition et génération i. Définition La matière est constituée d. Au centre de l atome, se trouve un noyau constitué de charges positives (.) et neutres

Plus en détail

I. Introduction: L énergie consommée par les appareils de nos foyers est sous forme d énergie électrique, facilement transportable.

I. Introduction: L énergie consommée par les appareils de nos foyers est sous forme d énergie électrique, facilement transportable. DE3: I. Introduction: L énergie consommée par les appareils de nos foyers est sous forme d énergie électrique, facilement transportable. Aujourd hui, nous obtenons cette énergie électrique en grande partie

Plus en détail

Stage : "Développer les compétences de la 5ème à la Terminale"

Stage : Développer les compétences de la 5ème à la Terminale Stage : "Développer les compétences de la 5ème à la Terminale" Session 2014-2015 Documents produits pendant le stage, les 06 et 07 novembre 2014 à FLERS Adapté par Christian AYMA et Vanessa YEQUEL d après

Plus en détail

LE SECTEUR DE L ÉNERGIE NUCLÉAIRE AU CANADA OÙ ALLONS-NOUS?

LE SECTEUR DE L ÉNERGIE NUCLÉAIRE AU CANADA OÙ ALLONS-NOUS? LE SECTEUR DE L ÉNERGIE NUCLÉAIRE AU CANADA OÙ ALLONS-NOUS? RÉSUMÉ DU RAPPORT Le Forum des politiques publiques est un organisme indépendant, sans but lucratif, qui s efforce de promouvoir l excellence

Plus en détail

Chapitre 5 : Noyaux, masse et énergie

Chapitre 5 : Noyaux, masse et énergie Chapitre 5 : Noyaux, masse et énergie Connaissances et savoir-faire exigibles : () () (3) () (5) (6) (7) (8) Définir et calculer un défaut de masse et une énergie de liaison. Définir et calculer l énergie

Plus en détail

Energie Nucléaire. Principes, Applications & Enjeux. 6 ème - 2014/2015

Energie Nucléaire. Principes, Applications & Enjeux. 6 ème - 2014/2015 Energie Nucléaire Principes, Applications & Enjeux 6 ème - 2014/2015 Quelques constats Le belge consomme 3 fois plus d énergie que le terrien moyen; (0,56% de la consommation mondiale pour 0,17% de la

Plus en détail

INTRODUCTION A L INDUSTRIE NUCLÉAIRE

INTRODUCTION A L INDUSTRIE NUCLÉAIRE INTRODUCTION A L INDUSTRIE NUCLÉAIRE L industrie nucléaire, définition (1) Ensemble des procédés de transformation qui utilisent les propriétés du noyau atomique Dans le domaine civil l exploitation des

Plus en détail

A) Les réactions de fusion nucléaire dans les étoiles comme le Soleil.

A) Les réactions de fusion nucléaire dans les étoiles comme le Soleil. INTRODUCTION : Un enfant qui naît aujourd hui verra s éteindre une part importante de nos ressources énergétiques naturelles. Aujourd hui 87% de notre énergie provient de ressources non renouvelables (Charbon,

Plus en détail

Charte du tourisme durable

Charte du tourisme durable Annexes Charte du tourisme durable Annexe 1 Les participants de la Conférence mondiale du Tourisme durable, réunis à Lanzarote, îles Canaries, Espagne, les 27 et 28 avril 1995, Conscients que le tourisme

Plus en détail

première S 1S7 Géothermie

première S 1S7 Géothermie FICHE 1 Fiche à destination des enseignants Type d'activité Activité documentaire Notions et contenus du programme de première S Radioactivité naturelle et artificielle. Activité. Lois de conservation

Plus en détail

SYNTHÈSE DU DOSSIER DU MAÎTRE D OUVRAGE

SYNTHÈSE DU DOSSIER DU MAÎTRE D OUVRAGE DÉBAT PUBLIC 2005/06 Projet Flamanville 3 Construction d une centrale électronucléaire tête de série EPR sur le site de Flamanville @ SYNTHÈSE DU DOSSIER DU MAÎTRE D OUVRAGE EDF, maître d ouvrage du projet

Plus en détail

2.5. Pacte mondial des Nations Unies

2.5. Pacte mondial des Nations Unies 2.5. Pacte mondial des Nations Unies Priorité stratégique : soutenir les principes du Pacte Nous sommes l un des signataires du Pacte, la plus importante initiative au monde dans le domaine de la responsabilité

Plus en détail

Energie nucléaire. Quelques éléments de physique

Energie nucléaire. Quelques éléments de physique Energie nucléaire Quelques éléments de physique Comment produire 1 GW électrique Nucléaire (rendement 33%) Thermique (38%) Hydraulique (85%) Solaire (10%) Vent : 27t d uranium par an : 170 t de fuel par

Plus en détail

SE4ALL PLATEFORME AFRICAINE

SE4ALL PLATEFORME AFRICAINE SE4ALL PLATEFORME AFRICAINE FOURNIR UNE ÉNERGIE ABORDABLE, FIABLE ET DURABLE ÉNERGIE DURABLE POUR TOUS Vision de l Initiative «Énergie durable pour tous» Quelque 590 millions de personnes en Afrique subsaharienne

Plus en détail

A retenir : A Z m n. m noyau MASSE ET ÉNERGIE RÉACTIONS NUCLÉAIRES I) EQUIVALENCE MASSE-ÉNERGIE

A retenir : A Z m n. m noyau MASSE ET ÉNERGIE RÉACTIONS NUCLÉAIRES I) EQUIVALENCE MASSE-ÉNERGIE CP7 MASSE ET ÉNERGIE RÉACTIONS NUCLÉAIRES I) EQUIVALENCE MASSE-ÉNERGIE 1 ) Relation d'équivalence entre la masse et l'énergie -énergie de liaison 2 ) Une unité d énergie mieux adaptée 3 ) application 4

Plus en détail

Énergie : quelles orientations stratégiques pour assurer l avenir. Organisées par Claude Gatignol, Député de la Manche le 3 octobre 2006

Énergie : quelles orientations stratégiques pour assurer l avenir. Organisées par Claude Gatignol, Député de la Manche le 3 octobre 2006 L énergie nucléaire : une source incontournable du panachage énergétique Christian Ngô ECRIN 1 Toujours plus Nous vivons dans un monde dominé par les combustibles fossiles puisqu ils représentent environ

Plus en détail

A. Énergie nucléaire 1. Fission nucléaire 2. Fusion nucléaire 3. La centrale nucléaire

A. Énergie nucléaire 1. Fission nucléaire 2. Fusion nucléaire 3. La centrale nucléaire Énergie Table des A. Énergie 1. 2. 3. La centrale Énergie Table des Pour ce chapitre du cours il vous faut à peu près 90 minutes. A la fin de ce chapitre, vous pouvez : -distinguer entre fission et fusion.

Plus en détail

Réunion des ministres des Finances sur le climat, Lima 9 octobre 2015

Réunion des ministres des Finances sur le climat, Lima 9 octobre 2015 PEROU Ministère de l Economie et des Finances Réunion des ministres des Finances sur le climat, Lima 9 octobre 2015 Conclusions des co-présidents Alonso Arturo SEGURA VASI, Ministre de l Economie et des

Plus en détail

Questions fréquemment posées au sujet de la sortie du nucléaire en Allemagne

Questions fréquemment posées au sujet de la sortie du nucléaire en Allemagne Traduction Questions fréquemment posées au sujet de la sortie du nucléaire en Allemagne Pour quelles raisons décisives le gouvernement fédéral veut-il sortir complètement du nucléaire d ici à 2022? Décisif

Plus en détail

L énergie nucléaire au Canada

L énergie nucléaire au Canada L énergie nucléaire au Canada Présenté par : Sylvana Guindon Ressources naturelles Canada Conférence des Nations Unies sur les changements climatiques Le 2 décembre 2005 Le rôle du gouvernement Le Ministre

Plus en détail

LETTRE OUVERTE AU BRÉSIL AU SUJET DU CHANGEMENT CLIMATIQUE 2015

LETTRE OUVERTE AU BRÉSIL AU SUJET DU CHANGEMENT CLIMATIQUE 2015 ATTENTION : AVANT DE SIGNER LA LETTRE, MERCI DE BIEN VOULOIR LA LIRE JUSQU A LA FIN ET DE CLIQUER SUR LE LIEN ASSOCIE. FORUM D ACTION DES ENTREPRISES POUR LE CHANGEMENT CLIMATIQUE LETTRE OUVERTE AU BRÉSIL

Plus en détail

Transformations nucléaires

Transformations nucléaires I Introduction Activité p286 du livre Transformations nucléaires II Les transformations nucléaires II.a Définition La désintégration radioactive d un noyau est une transformation nucléaire particulière

Plus en détail

Assemblée de l Université Cheikh Anta Diop de Dakar. Institut de Technologie Nucléaire Appliquée ( ITNA)

Assemblée de l Université Cheikh Anta Diop de Dakar. Institut de Technologie Nucléaire Appliquée ( ITNA) Université Cheikh Anta Diop de Dakar Institut de Technologie Nucléaire Appliquée ( ITNA) Assemblée de l Université Cheikh Anta Diop de Dakar 8 Décembre 2009, Dakar Rapport d Activité: année 2008-2009 Pr

Plus en détail

PROGRAMME ÉLECTRICITÉ DURABLE MC. L engagement du secteur canadien de l électricité en faveur du développement durable

PROGRAMME ÉLECTRICITÉ DURABLE MC. L engagement du secteur canadien de l électricité en faveur du développement durable PROGRAMME ÉLECTRICITÉ DURABLE MC L engagement du secteur canadien de l électricité en faveur du développement durable À PROPOS DU PROGRAMME ÉLECTRICITÉ DURABLE MC Le programme Électricité durable MC est

Plus en détail

Une stratégie Bas Carbone

Une stratégie Bas Carbone Colloque UFE - Mardi 17 juin 2014 Une stratégie Bas Carbone au service de la Transition énergétique Comment réussir la Transition énergétique à moindre coût? 1 12 Contexte A la veille de la présentation

Plus en détail

Investir dans l action pour le climat, investir dans LIFE

Investir dans l action pour le climat, investir dans LIFE Investir dans l action pour le climat, investir dans LIFE Un aperçu du nouveau sous-programme LIFE Action pour le climat 2014-2020 istock Action pour le climat Qu est-ce que le nouveau sous-programme LIFE

Plus en détail

Capture et stockage du CO2 (CCS)

Capture et stockage du CO2 (CCS) European Technology Platform for Zero Emission Fossil Fuel Power Plants (ZEP) Capture et stockage du CO2 (CCS) Une solution majeure pour combattre le changement climatique 50% de réduction des émissions

Plus en détail

Auteur : Odette Chevaillier Illustrateur : David Vogel. L énergie

Auteur : Odette Chevaillier Illustrateur : David Vogel. L énergie Auteur : Odette Chevaillier Illustrateur : David Vogel I n t r o d u c t i o n Quelques données générales La Terre est née il y a 4,5 milliards d années. L eau a alors permis la naissance de la vie. Il

Plus en détail

L agenda 2030 de développement durable

L agenda 2030 de développement durable L agenda 2030 de développement durable L Agenda 2030 en bref Pourquoi des objectifs mondiaux de développement durable? Le monde est confronté à des défis majeurs, comme l extrême pauvreté, le changement

Plus en détail

Un nouveau programme nord-américain de gestion des produits chimiques

Un nouveau programme nord-américain de gestion des produits chimiques Distribution : Générale C/08-00/BACK/03 ORIGINAL : ANGLAIS Un nouveau programme nord-américain de gestion des produits chimiques Le Conseil de la Commission de coopération environnementale renouvelle aujourd

Plus en détail

BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SESSION 2006 ENSEIGNEMENT SCIENTIFIQUE ÉPREUVE ANTICIPÉE SÉRIE L. Durée de l épreuve : 1 h 30.

BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SESSION 2006 ENSEIGNEMENT SCIENTIFIQUE ÉPREUVE ANTICIPÉE SÉRIE L. Durée de l épreuve : 1 h 30. ENLENC1 BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SESSION 2006 ENSEIGNEMENT SCIENTIFIQUE ÉPREUVE ANTICIPÉE SÉRIE L Durée de l épreuve : 1 h 30 Coefficient : 2 L usage de la calculatrice est autorisé. Ce sujet comporte 7 pages

Plus en détail

Noyaux Masse - Energie

Noyaux Masse - Energie Noyaux Masse - Energie Masse et Energie. 1. Quelle relation Einstein établit-il entre la masse et l énergie? Préciser les unités. C = 2. Compléter le tableau : 3. Défaut de masse a) Choisir un noyau dans

Plus en détail

Équivalence masse-énergie

Équivalence masse-énergie CHPITRE 5 NOYUX, MSSE ET ÉNERGIE Équivalence masse-énergie. Équivalence masse-énergie Einstein a montré que la masse constitue une forme d énergie appelée énergie de masse. La relation entre la masse (en

Plus en détail

LE PROJET MAROCAIN INTEGRE D ENERGIE EOLIENNE

LE PROJET MAROCAIN INTEGRE D ENERGIE EOLIENNE LE PROJET MAROCAIN INTEGRE D ENERGIE EOLIENNE Discours de Madame Amina BENKHADRA Ministre de l Energie, des Mines, de l Eau et de l Environnement Tanger le 28 juin 2010 Projet Marocain d Energie Eolienne.

Plus en détail

Renouvellement à 50000MW étalé sur 20 ans (2020-2040) rythme de construction nucléaire: 2500MW/an

Renouvellement à 50000MW étalé sur 20 ans (2020-2040) rythme de construction nucléaire: 2500MW/an L uranium dans le monde 1 Demande et production d Uranium en Occident U naturel extrait / année 40.000 tonnes Consommation mondiale : 65.000 tonnes La différence est prise sur les stocks constitués dans

Plus en détail

ÉNERGIES NON RENOUVELABLES

ÉNERGIES NON RENOUVELABLES ÉNERGIES FOSSILES ÉNERGIE FISSILE ÉNERGIES FOSSILES Les énergies fossiles proviennent, comme leur nom l indique, de la fossilisation de grandes quantités de matière organique, provenant de la décomposition

Plus en détail

LE DEVELOPPEMENT RESPONSABLE DE L'ENERGIE NUCLEAIRE: L'ACTION DE LA FRANCE. Document de travail présenté par la France

LE DEVELOPPEMENT RESPONSABLE DE L'ENERGIE NUCLEAIRE: L'ACTION DE LA FRANCE. Document de travail présenté par la France LE DEVELOPPEMENT RESPONSABLE DE L'ENERGIE NUCLEAIRE: L'ACTION DE LA FRANCE Document de travail présenté par la France «La vision de la France, c est un monde qui ne doit pas se diviser entre pays possesseurs

Plus en détail

L ENERGIE CORRECTION

L ENERGIE CORRECTION Technologie Lis attentivement le document ressource mis à ta disposition et recopie les questions posées sur une feuille de cours (réponds au crayon) : 1. Quelles sont les deux catégories d énergie que

Plus en détail

L air pur où il fait bon vivre!

L air pur où il fait bon vivre! L air pur où il fait bon vivre! Un partenariat empreint de confiance Conjointement avec deux sociétés partenaires installées en Allemagne et en Autriche, l entreprise fondée en 1978 fabrique des produits

Plus en détail

Lycée Galilée Gennevilliers. chap. 6. JALLU Laurent. I. Introduction... 2 La source d énergie nucléaire... 2

Lycée Galilée Gennevilliers. chap. 6. JALLU Laurent. I. Introduction... 2 La source d énergie nucléaire... 2 Lycée Galilée Gennevilliers L'énergie nucléaire : fusion et fission chap. 6 JALLU Laurent I. Introduction... 2 La source d énergie nucléaire... 2 II. Équivalence masse-énergie... 3 Bilan de masse de la

Plus en détail

NPT/CONF.2010/PC.III/WP.39

NPT/CONF.2010/PC.III/WP.39 Comité préparatoire de la Conférence des Parties chargée d examiner le Traité sur la non-prolifération des armes nucléaires en 2010 NPT/CONF.2010/PC.III/WP.39 15 mai 2009 Français Original : anglais Troisième

Plus en détail

Panorama 11 mars 2011 : le choc de Fukushima, et après?

Panorama 11 mars 2011 : le choc de Fukushima, et après? Plus de quatre ans après l accident de Fukushima, l énergie nucléaire suscite toujours autant de réticences et de débats. Plusieurs pays comme l Allemagne ont ainsi décidé de «sortir du nucléaire», tandis

Plus en détail

L ENERGIE NUCLEAIRE A T ELLE UN AVENIR? Une réponse dans l espace?

L ENERGIE NUCLEAIRE A T ELLE UN AVENIR? Une réponse dans l espace? L ENERGIE NUCLEAIRE A T ELLE UN AVENIR? Une réponse dans l espace? Sur la Lune, le carburant du futur 3He et la fusion nucléaire La fusion est partout dans l Univers : cent milliards d étoiles dans notre

Plus en détail

LES SOURCES D ENERGIE. Caractérisation des énergies. Les différentes formes d énergie. La consommation d énergie. Les ressources énergétique

LES SOURCES D ENERGIE. Caractérisation des énergies. Les différentes formes d énergie. La consommation d énergie. Les ressources énergétique LES SOURCES D ENERGIE Caractérisation des énergies Les ressources énergétique La consommation d énergie Constats et perspectives Caractérisation des énergies Les différentes formes d énergie Chaleur Travail

Plus en détail

Bref rappel de la stratégie décennale (2008-2018) de la CNULD

Bref rappel de la stratégie décennale (2008-2018) de la CNULD Bref rappel de la stratégie décennale (2008-2018) de la CNULD Atelier de renforcement des capacités des PFN de la CNULD sur l alignement des PAN sur la Stratégie décennale (2008-2018) Bujumbura, 14-17

Plus en détail

Compétence 3-1 S EXPRIMER A L ECRIT Fiche professeur

Compétence 3-1 S EXPRIMER A L ECRIT Fiche professeur Compétence 3-1 S EXPRIMER A L ECRIT Fiche professeur Nature de l activité : Réaliser 3 types de productions écrites (réécriture de notes, production d une synthèse de documents, production d une argumentation)

Plus en détail

Besoin de mieux gérer votre impact environnemental? ISO 14001 et BSI vous aideront à y parvenir.

Besoin de mieux gérer votre impact environnemental? ISO 14001 et BSI vous aideront à y parvenir. Besoin de mieux gérer votre impact environnemental? ISO 14001 et BSI vous aideront à y parvenir. ISO 14001 de BSI. Nos chiffres vont de paire avec la croissance durable. Nos connaissances, notre expertise

Plus en détail

Représentation Permanente de la France / Agence Internationale de l Energie Atomique. Service nucléaire. (clement.hill@cea.fr)

Représentation Permanente de la France / Agence Internationale de l Energie Atomique. Service nucléaire. (clement.hill@cea.fr) Représentation Permanente de la France / Agence Internationale de l Energie Atomique Service nucléaire (clement.hill@cea.fr) 1 Le rôle du Service nucléaire de la Représentation Permanente française Promouvoir

Plus en détail

CONTRIBUTION DES DIRIGEANTS DE GRANDS GROUPES ÉNERGÉTIQUES EUROPÉENS AU CONSEIL EUROPÉEN DES 20 ET 21 MARS 2014

CONTRIBUTION DES DIRIGEANTS DE GRANDS GROUPES ÉNERGÉTIQUES EUROPÉENS AU CONSEIL EUROPÉEN DES 20 ET 21 MARS 2014 CONTRIBUTION DES DIRIGEANTS DE GRANDS GROUPES ÉNERGÉTIQUES EUROPÉENS AU CONSEIL EUROPÉEN DES 20 ET 21 MARS 2014 La politique énergétique et climatique européenne se trouve à la croisée des chemins. Les

Plus en détail

Projet de cogénération de Bécancour

Projet de cogénération de Bécancour Projet de cogénération de Bécancour Mémoire présenté dans le cadre des audiences du Bureau d audiences publiques en environnement (BAPE) sur le projet de cogénération de Bécancour par TransCanada Energy

Plus en détail

FUSION PAR CONFINEMENT MAGNÉTIQUE

FUSION PAR CONFINEMENT MAGNÉTIQUE FUSION PAR CONFINEMENT MAGNÉTIQUE Séminaire de Xavier GARBET pour le FIP 06/01/2009 Anthony Perret Michel Woné «La production d'énergie par fusion thermonucléaire contrôlée est un des grands défis scientifiques

Plus en détail

5 >L énergie nucléaire: fusion et fission

5 >L énergie nucléaire: fusion et fission LA COLLECTION > 1 > L atome 2 > La radioactivité 3 > L homme et les rayonnements 4 > L énergie 6 > Le fonctionnement d un réacteur nucléaire 7 > Le cycle du combustible nucléaire 8 > La microélectronique

Plus en détail

Position du secteur électrique français

Position du secteur électrique français 16 novembre 2010 ENERGIE 2020 Position du secteur électrique français L UFE, Union Française de l Electricité, est l association professionnelle du secteur de l électricité. Elle représente les employeurs

Plus en détail

La gestion à long terme des déchets de haute activité et/ou de longue durée de vie. Options

La gestion à long terme des déchets de haute activité et/ou de longue durée de vie. Options La gestion à des déchets de haute activité et/ou de longue durée de vie Options Options possibles pour la gestion à 2 Option zéro ou statu quo : maintien de la situation actuelle Mise en forages profonds

Plus en détail

Favoriser la création d emplois et la croissance dans l industrie et l innovation

Favoriser la création d emplois et la croissance dans l industrie et l innovation Un leadership fort Favoriser la création d emplois et la croissance dans l industrie et l innovation Le gouvernement Harper tient sa promesse de rétablir l équilibre budgétaire en 2015. Le Plan d action

Plus en détail

Nucléaire : l électricité ou la bombe? Les liens entre nucléaire civil et nucléaire militaire

Nucléaire : l électricité ou la bombe? Les liens entre nucléaire civil et nucléaire militaire Nucléaire : l électricité ou la bombe? Les liens entre nucléaire civil et nucléaire militaire La prolifération mondiale s aggrave, la paix dans le monde se fragilise En 2007, constat alarmant de l association

Plus en détail

LE PROJET DE SENSIBILISATION DE L UNION EUROPÉENNE AU TRAITÉ SUR LE COMMERCE DES ARMES

LE PROJET DE SENSIBILISATION DE L UNION EUROPÉENNE AU TRAITÉ SUR LE COMMERCE DES ARMES LE PROJET DE SENSIBILISATION DE L UNION EUROPÉENNE AU TRAITÉ SUR LE COMMERCE DES ARMES LES ACTIVITÉS DE L UNION EUROPÉENNE EN APPUI À LA MISE EN ŒUVRE DU TRAITÉ SUR LE COMMERCE DES ARMES Ce projet est

Plus en détail

Les émissions de gaz carbonique (CO2)

Les émissions de gaz carbonique (CO2) Fiche 21 Les émissions de gaz carbonique (CO2) 1. Quelles émissions pour les différentes énergies fossiles? La quantité de CO2 produit par la combustion d une tep de combustible fossile dépend de sa composition

Plus en détail

Club de l automation. EDF et les démarches d éco-efficacité-énergétique. 31 mars 2011

Club de l automation. EDF et les démarches d éco-efficacité-énergétique. 31 mars 2011 Club de l automation EDF et les démarches d éco-efficacité-énergétique 31 mars 2011 Agenda Présentation synthétique du groupe EDF et l efficacité énergétique Le dispositif CEE Zoom sur Netseenergy 2 -

Plus en détail

Paquet Mobilité Urbaine Soutien aux actions des autorités locales dans l élaboration de plans de mobilité locale durables

Paquet Mobilité Urbaine Soutien aux actions des autorités locales dans l élaboration de plans de mobilité locale durables Paquet Mobilité Urbaine Soutien aux actions des autorités locales dans l élaboration de plans de mobilité locale durables COM(2013) 913 final - Ensemble vers une mobilité urbaine compétitive et économe

Plus en détail

POLITIQUE SCIENCE, TECHNOLOGIE ET INNOVATION DE LA CEDEAO (ECOPOST)

POLITIQUE SCIENCE, TECHNOLOGIE ET INNOVATION DE LA CEDEAO (ECOPOST) POLITIQUE SCIENCE, TECHNOLOGIE ET INNOVATION DE LA CEDEAO Présenté par: Prof. Dr. Djénéba TRAORE Directrice Générale Institut de l Afrique de l Ouest Email: Djeneba.Traore@iao.gov.cv Site web: www.westafricainstitute.org

Plus en détail

PC en bref Comment s impliquer dans le 7 e programme-cadre de recherche de l Union européenne

PC en bref Comment s impliquer dans le 7 e programme-cadre de recherche de l Union européenne Recherche communautaire idées coopération personnes euratom capacités Le 7 e PC en bref Comment s impliquer dans le 7 e programme-cadre de recherche de l Union européenne Un guide de poche pour néophytes

Plus en détail

Production mondiale d énergie

Production mondiale d énergie Chapitre 14: Autres sources d énergie Énergie nucléaire Énergie solaire Énergie géothermale Hydro-électricité Énergie éolienne Production mondiale d énergie 23% 39% 27% Coal Nuclear Hydro Geothermal Petroleum

Plus en détail

Projections du nombre total d étudiants internationaux d ici 2025. Source : Unesco Institute for Statistics, calculs France Stratégie

Projections du nombre total d étudiants internationaux d ici 2025. Source : Unesco Institute for Statistics, calculs France Stratégie SYNTHÈSE Trois grandes tendances mondiales Transnationalisation La géographie de l économie mondiale du savoir connaît de profonds bouleversements depuis plusieurs décennies. L innovation et la recherche

Plus en détail

La finance carbone pour les villes

La finance carbone pour les villes 1 La finance carbone pour les villes Source de revenus et levier d action pour des villes plus propres A travers la présentation de trois mécanismes de finance carbone mobilisables par les villes, cette

Plus en détail

CHAPITRE 4. Les énergies mise en oeuvre

CHAPITRE 4. Les énergies mise en oeuvre CHAPITRE 4 Les énergies mise en oeuvre 1/ LES SOURCES D ÉNERGIES Les sources d'énergie non renouvelables Les matières fossiles (charbon, pétrole, gaz) et les matières fissiles (uranium) permettent de fournir

Plus en détail

I. Le Forum mondial de l eau

I. Le Forum mondial de l eau Evénements soutenus par le 6 ème Forum Mondial de l Eau I. Le Forum mondial de l eau Historique Co-organisé tous les trois ans par le Conseil Mondial de l Eau d une part, un pays et une ville hôte d autre

Plus en détail

CONFÉRENCE DE PRESSE. 3 septembre 2015. Jean-Bernard LÉVY Président-Directeur Général

CONFÉRENCE DE PRESSE. 3 septembre 2015. Jean-Bernard LÉVY Président-Directeur Général CONFÉRENCE DE PRESSE 3 septembre 2015 Jean-Bernard LÉVY Président-Directeur Général Xavier URSAT Directeur Exécutif Ingénierie et Projets Nouveau Nucléaire EDF, ÉLECTRICIEN RESPONSABLE CHAMPION DE LA CROISSANCE

Plus en détail

Colloque FIL IDF CANADA / STELA

Colloque FIL IDF CANADA / STELA Colloque FIL IDF CANADA / STELA 13-16 mai 2013 Session 2: Développement durable de l industrie laitière Initiatives de développement durable Point de vue d un transformateur Présenté par : Martin Scuccimarri,

Plus en détail

8/10/10. Les réactions nucléaires

8/10/10. Les réactions nucléaires Les réactions nucléaires En 1900, à Montréal, Rutherford observa un effet curieux, lors de mesures de l'intensité du rayonnement d'une source de thorium [...]. L'intensité n'était pas la même selon que

Plus en détail

les facilités d approvisionnement en matières premières la proximité du marché acheteur les infrastructures (ports, aéroports, routes, )

les facilités d approvisionnement en matières premières la proximité du marché acheteur les infrastructures (ports, aéroports, routes, ) Chap 12 : Les firmes multinationales dans l économie mondiale Les entreprises qui produisaient et se concurrençaient autrefois sur leur marché national agissent désormais au niveau mondial. La plupart

Plus en détail

A / LES FAMILLES DE SOURCES D ENERGIE B / LES CARACTERISTIQUES D UNE SOURCE D ENERGIE C / LES CRITERES DE CHOIX D UNE SOURCE D ENERGIE

A / LES FAMILLES DE SOURCES D ENERGIE B / LES CARACTERISTIQUES D UNE SOURCE D ENERGIE C / LES CRITERES DE CHOIX D UNE SOURCE D ENERGIE A / LES FAMILLES DE SOURCES D ENERGIE B / LES CARACTERISTIQUES D UNE SOURCE D ENERGIE C / LES CRITERES DE CHOIX D UNE SOURCE D ENERGIE A la Fin de cette activité, je saurai -Identifier les grandes familles

Plus en détail

AREVA Innovation pme. Le site internet dédié aux PME françaises innovantes

AREVA Innovation pme. Le site internet dédié aux PME françaises innovantes AREVA Innovation pme Le site internet dédié aux PME françaises innovantes Nucléaire et renouvelables, deux énergies complémentaires pour fournir au plus grand nombre une énergie toujours plus sûre avec

Plus en détail

COMBATTRE LE CHANGEMENT CLIMATIQUE POUR UNE EUROPE DURABLE

COMBATTRE LE CHANGEMENT CLIMATIQUE POUR UNE EUROPE DURABLE COMBATTRE LE CHANGEMENT CLIMATIQUE POUR UNE EUROPE DURABLE Combattre le changement climatique pour une Europe durable: les socialistes luttent en faveur d un avenir équitable, propre, social et prospère

Plus en détail

Présentation générale du 7 ème Programme-cadre de recherche et développement technologique (FP7)

Présentation générale du 7 ème Programme-cadre de recherche et développement technologique (FP7) Journées d information sur les derniers appels à projets de recherche du FP7 Présentation générale du 7 ème Programme-cadre de recherche et développement technologique (FP7) Héloïse Lemoine et François

Plus en détail

Investir dans la recherche écologique de pointe

Investir dans la recherche écologique de pointe Investir dans la recherche écologique de pointe Laboratoire national d énergie renouvelable Partenariat public-privé Investir dans l innovation environnementale Aux partenaires éventuels : La dégradation

Plus en détail

NUCLÉAIRE : UNE FAUSSE SOLUTION POUR LE CLIMAT

NUCLÉAIRE : UNE FAUSSE SOLUTION POUR LE CLIMAT NUCLÉAIRE : UNE FAUSSE SOLUTION POUR LE CLIMAT Confrontés au déclin mondial du nucléaire, les industriels du secteur et leurs relais politiques et médiatiques essaient d imposer l idée que cette technologie

Plus en détail

L ÉLECTRONIQUE IDÉALE POUR L ENVIRONNEMENT

L ÉLECTRONIQUE IDÉALE POUR L ENVIRONNEMENT L ÉLECTRONIQUE IDÉALE POUR L ENVIRONNEMENT Des processus de bureau respectueux de l environnement grâce au recours à un système moderne de gestion des documents Utilisation de matériaux respectueux de

Plus en détail

Organisation des Nations Unies pour le développement industriel

Organisation des Nations Unies pour le développement industriel Organisation des Nations Unies pour le développement industriel Distr. générale 14 octobre 2014 Français Original: anglais Conseil du développement industriel Quarante-deuxième session Vienne, 25-27 novembre

Plus en détail

Allocution du Dr. Abdelkader AMARA. Ministre de l Energie, des Mines, de l Eau et de l Environnement FORUM TECHNOLOGIE CLIMAT

Allocution du Dr. Abdelkader AMARA. Ministre de l Energie, des Mines, de l Eau et de l Environnement FORUM TECHNOLOGIE CLIMAT Allocution du Dr. Abdelkader AMARA Ministre de l Energie, des Mines, de l Eau et de l Environnement FORUM TECHNOLOGIE CLIMAT PERFORMANCES INDUSTRIELLES DES CLEANTECH Rabat, le 17 décembre 2014 Forum Technologie

Plus en détail

LES ENJEUX ECONOMIQUES DU NUCLEAIRE DU FUTUR

LES ENJEUX ECONOMIQUES DU NUCLEAIRE DU FUTUR LES ENJEUX ECONOMIQUES DU NUCLEAIRE DU FUTUR 4ème Journée I-tésé G. Mathonnière Y. Amalric A. Baschwitz T. Duquesnoy S. Gabriel F. Legée 11 JUIN 2012 CEA 10 AVRIL 2012 PAGE 1 LE PARC ACTUEL GENERATION

Plus en détail

E.ON France, troisième opérateur multi-énergies en France, acteur clé de l ouverture des marchés.

E.ON France, troisième opérateur multi-énergies en France, acteur clé de l ouverture des marchés. E.ON France, troisième opérateur multi-énergies en France, acteur clé de l ouverture des marchés. 2 3 E.ON, une dimension internationale Un grand énergéticien privé Né en 2000, le groupe E.ON est devenu

Plus en détail

BILAN DU PLAN D ACTION LIMA-PARIS ET DE LA JOURNEE DE L ACTION

BILAN DU PLAN D ACTION LIMA-PARIS ET DE LA JOURNEE DE L ACTION BILAN DU PLAN D ACTION LIMA-PARIS ET DE LA JOURNEE DE L ACTION Dès le 30 novembre : trois initiatives prises par les Chefs d Etat : - La création d une alliance solaire internationale - Le lancement de

Plus en détail

CONSEIL SIMULATION SPÉCIALE DU CONSEIL

CONSEIL SIMULATION SPÉCIALE DU CONSEIL Organisation de l aviation civile internationale NOTE DE TRAVAIL C-WP/Simulation 5/12/14 CONSEIL SIMULATION SPÉCIALE DU CONSEIL DÉFIS RELATIFS AUX PRÉVISIONS DE PÉNURIE DE PERSONNEL AÉRONAUTIQUE QUALIFIÉ

Plus en détail

Michael Binder, président

Michael Binder, président Commission canadienne de sûreté nucléaire Canadian Nuclear Safety Commission Présentation donnée à la Conférence et la foire commerciale 2014 de l Association nucléaire canadienne Michael Binder, président

Plus en détail

Conférence internationale sur les Energies renouvelables et efficacité énergétique

Conférence internationale sur les Energies renouvelables et efficacité énergétique Conférence internationale sur les Energies renouvelables et efficacité énergétique Instruments novateurs en matière de politique et de financement pour les pays voisins au sud et à l est de l Union européenne

Plus en détail

Ordre du jour provisoire annoté de la sixième session. Qui s ouvrira au Palais des Nations, à Genève, le mardi 28 avril 2015 à 10 heures 1

Ordre du jour provisoire annoté de la sixième session. Qui s ouvrira au Palais des Nations, à Genève, le mardi 28 avril 2015 à 10 heures 1 Nations Unies Conseil économique et social ECE/ENERGY/GE.3/2015/1 Distr. générale 3 février 2015 Français Original: anglais Commission économique pour l Europe Comité de l énergie durable Groupe d experts

Plus en détail

La Fusion Nucléaire (Tokamak) Nicolas Carrard Jonathan Carrier Guillomet 12 novembre 2009

La Fusion Nucléaire (Tokamak) Nicolas Carrard Jonathan Carrier Guillomet 12 novembre 2009 La Fusion Nucléaire (Tokamak) Nicolas Carrard Jonathan Carrier Guillomet 12 novembre 2009 La matière L atome Les isotopes Le plasma Plan de l exposé Réactions nucléaires La fission La fusion Le Tokamak

Plus en détail

MÉMOIRE RENOUVELLEMENT DU PERMIS D EXPLOITATION DU POUR LA COMMISSION CANADIENNE DE LA SÛRETÉ NUCLÉAIRE (CCSN) À L ÉGARD DU

MÉMOIRE RENOUVELLEMENT DU PERMIS D EXPLOITATION DU POUR LA COMMISSION CANADIENNE DE LA SÛRETÉ NUCLÉAIRE (CCSN) À L ÉGARD DU MÉMOIRE POUR LA COMMISSION CANADIENNE DE LA SÛRETÉ NUCLÉAIRE (CCSN) À L ÉGARD DU RENOUVELLEMENT DU PERMIS D EXPLOITATION DU RÉACTEUR NUCLÉAIRE DE PUISSANCE DE LA CENTRALE DE GENTILLY - 2 MARS 2011 Avant

Plus en détail

CONVENTION DES MAIRES

CONVENTION DES MAIRES www.eumayors.eu CONVENTION DES MAIRES CONSIDÉRANT que le Groupe d experts intergouvernemental sur l évolution du climat (GIEC) a confi rmé la réalité du changement climatique et le fait que la consommation

Plus en détail

Rapport spécial n 1/2004 "5e PC (1998 à 2002)"

Rapport spécial n 1/2004 5e PC (1998 à 2002) Rapport spécial n 1/2004 "5e PC (1998 à 2002)" Gestion des actions indirectes de RDT relevant du cinquième programme-cadre (5e PC) en matière de recherche et de développement technologique (1998-2002)

Plus en détail

Conseil des ministres franco-allemand Paris, le 19 février 2014. Déclaration conjointe Energie, climat et développement durable

Conseil des ministres franco-allemand Paris, le 19 février 2014. Déclaration conjointe Energie, climat et développement durable Conseil des ministres franco-allemand Paris, le 19 février 2014 Déclaration conjointe Energie, climat et développement durable Face à la réalité indéniable du réchauffement global, l Allemagne et la France

Plus en détail

Les énergies du 21ieme siècle. Bernard Haas Centre d Etudes Nucléaires Bordeaux Gradignan

Les énergies du 21ieme siècle. Bernard Haas Centre d Etudes Nucléaires Bordeaux Gradignan Les énergies du 21ieme siècle Bernard Haas Centre d Etudes Nucléaires Bordeaux Gradignan Les énergies Différentes sources d énergie disponibles dans la nature: énergies primaires charbon, pétrole, gaz

Plus en détail