La physique nucléaire

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "La physique nucléaire"

Transcription

1 SPH3U ÉDITION 2010 Physique

2 Guide pédagogique Le présent guide sert de complément à la série d émissions intitulée, produite par TFO, l Office de la télévision éducative de langue française de l Ontario. Pour connaître les dates de diffusion, veuillez consulter le site tfo.org/diffusion. Les écoles de langue française en Ontario ainsi que les écoles des conseils scolaires qui sont abonnés au service d accès en ligne de TFO peuvent visionner la série d émissions sur le site tfo.org/ressources. Édition 2010 Révision du guide Richard Martel Version originale Rédacteurs : George Laundry Traduction : Compagnie de traduction universelle, Montréal La série, version française Responsable de projet : Annette Lalonde Conseiller pédagogique : Paul Denis Pour obtenir des copies des émissions de la série : Vous pouvez enregistrer les émissions lors de leur diffusion sur les ondes de TFO; Consultez le site tfo.org/diffusion pour connaître la date de la prochaine diffusion ou téléphonez au , poste 2388 pour une diffusion spéciale; Les écoles de langue française de l Ontario peuvent visionner les émissions de cette série directement sur le site web tfo.org/ressources. Les écoles des Conseils scolaires qui se sont abonnés au service d accès en ligne de TFO peuvent aussi y accéder par ce site. Pour obtenir des exemplaires supplémentaires de ce guide : Vous pouvez l imprimer à partir du site tfo.org/guides; Vous avez le droit d en faire des photocopies à volonté.; Vous pouvez l acheter auprès du Centre franco-ontarien de ressources pédagogiques à Ottawa en appelant au , poste 228 (Ontario) ou au , poste 228 (Canada). Renseignements : TFO tient à remercier le Secrétariat d État de sa participation financière à la réalisation de ce projet. L Office des télécommunications éducatives de langue française de l Ontario, janvier 2010

3 Table des matières Introduction Dates importantes de l histoire de l énergie nucléaire Émission 1 : La découverte de la radioactivité (320901) Émission 2 : Les propriétés des rayons de Becquerel (320902) Émission 3 : Les transmutations naturelles (320903) Émission 4 : L énergie provenant du noyau (320904) Émission 5 : La fission nucléaire productrice d énergie électrique (320905) Émission 6 : Les sous-produits nucléaires (320906)

4 Introduction Le présent guide consacre un chapitre à chacune des six émissions de la série Physique nucléaire. Chaque chapitre comporte les sept sections suivantes : Description du contenu de l émission Lien au programme-cadre de Sciences de l Ontario (2007) Objectifs de l émission Questions et exercices préparatoires Sujets de discussion Mots-clés Autres activités La section Questions et exercices préparatoires regroupe des questions qui visent à orienter l attention de l élève et à susciter des réactions de sa part lorsque l émission est en cours. Par ailleurs, la durée des émissions permet éventuellement une deuxième présentation. La section Sujets de discussion vise à approfondir certains aspects importants de chaque émission. La section Autres activités comporte des renseignements ou des questions portant sur des idées importantes de l émission ou sur des sujets connexes. Les activités en question peuvent prendre la forme d un débat dirigé ou de travaux de recherche ou d analyses approfondies. Dates importantes de l histoire de l énergie nucléaire 1895 Röntgen découvre les rayons X Becquerel découvre la radioactivité naturelle J. J. Thomson découvre l électron Pierre et Marie Curie isolent le polonium et le radium à partir de la pechblende Rutherford démontre que la radioactivité comporte des rayons alpha et bêta Villard découvre les rayons gamma Rutherford et Soddy décrivent la désintégration radioactive comme étant la transmutation d un élément en un autre Rutherford et Royds démontrent que la particule alpha est de l hélium ionisé Wilson invente la chambre à condensation qui portera son nom Soddy introduit la notion d isotope Aston invente le spectroscope de masse Rutherford démontre la faisabilité de la transmutation artificielle Rutherford isole le proton Chadwick découvre le neutron Fermi réalise la première réaction en chaîne contrôlée Première production d électricité par fission nucléaire.

5 Émission 1 : La découverte de la radioactivité Description de l émission Cette émission présente par ordre chronologique les découvertes scientifiques et le cheminement des idées portant sur la radioactivité. L étude de la nature des rayons cathodiques par William Crookes et d autres scientifiques, entraînera la découverte presque fortuite des rayons X par Röntgen. À première vue, les rayons X semblaient différents des rayons cathodiques, bien que ces derniers paraissaient en être la cause. Les rayons cathodiques étant déviés par des champs électriques ou magnétiques, ils doivent forcément être porteurs d une charge électrique. Or, les rayons X ne subissent pas de déviation. Peu de temps après la découverte des rayons X, Henri Becquerel découvrit des rayons semblables, provenant de fragments de roche. Ces rayons semblaient émaner d une source quelconque à l intérieur des fragments et pénétrer la matière, mais aucun type de traitement (élévation de la température, martèlement, etc.) ne modifiait le taux de rayonnement. À la différence des rayons X, les rayons de Becquerel ne peuvent pas être libérés ou supprimés à volonté, mais comme les rayons X, ils déchargent des électroscopes. Lien au programme-cadre de Sciences de l Ontario Cette émission est préparatoire aux cinq autres émissions de cette série. Elle propose une revue des évènements qui ont mené à la découverte de la radioactivité. Elle n est pas en lien direct avec les attentes du programme-cadre. 5 Émission 1 : La découverte de la radioactivité

6 Objectifs Après avoir visionné l émission, l élève doit être en mesure de : 1. définir ou d expliquer définir le mot «radioactivité»; 2. démontrer que nous sommes constamment exposés à la radioactivité naturelle; 3. faire l historique de la découverte des rayons cathodiques et des rayons X (ou rayons Röntgen); 4. décrire la découverte par Becquerel d une «nouvelle» source de rayonnement; 5. différencier les caractéristiques des rayons nucléaires et des rayons X. Questions et exercices préparatoires Les particules alpha et bêta, par exemple, ne peuvent pas être observées directement, bien que les effets de leurs présences puissent être relevés au moyen de divers appareils. Les scientifiques doivent alors déduire la nature de ces particules à partir des indications ainsi obtenues. Ces mêmes déductions servent également d assise à l élaboration de théories. C est ainsi que nous pouvons affirmer, par exemple, qu une particule alpha est en réalité un noyau d hélium, et ce, en dépit du fait que ce noyau n a jamais été observé directement. Avant le visionnement de l émission Établir avec les élèves une distinction entre théorie et observation pour leur permettre de mieux comprendre la démarche des scientifiques et à apprécier davantage leur génie et leur engagement. À titre d exercice, faites lire des énoncés qui suivent. Les élèves devront déterminer si les énoncés en question relèvent de la déduction ou de l observation et, dans le cas d un énoncé déductif, indiquer l observation qui le sous-tend. a) Les rayons nucléaires provoquent l ionisation de l air qu ils traversent. b) Le combustible à base d uranium est plus radioactif avant qu après son utilisation. c) L atome d uranium donne lieu au phénomène de la fission nucléaire. d) Toute matière est composée d atomes. e) Les particules alpha subissent une déviation dans un champ magnétique. f) La majeure partie de la matière est en réalité du vide. 6 Émission 1 : La découverte de la radioactivité

7 Pendant le visionnement de l émission Demander aux élèves de lire les questions qui suivent avant de visionner l émission, afin d y réfléchir lorsque celle-ci est en cours et d y répondre une fois l émission terminée. Il peut être nécessaire de présenter l émission une deuxième fois. 1. Depuis quand la radioactivité existe-t-elle? 2 À qui doit-on la découverte des rayons cathodiques? 3. Et celle des rayons X? 4. Comment a-t-on déterminé que les rayons X n étaient pas des particules chargées? 5. Comment les rayons de Becquerel prennent-ils naissance? 6. Quel est l effet de la chaleur sur les rayons de Becquerel? 7. À qui doit-on la découverte de la radioactivité? 8. Nommez deux éléments radioactifs. Après le visionnement Les sujets de discussion suivants peuvent consolider la compréhension : 1. Quelles craintes éprouve-t-on au sujet de la radioactivité? Selon vous, pourquoi éprouve-t-on ces craintes? 2. Les êtres humains sont exposés à la radioactivité depuis toujours. Quelles sont les principales sources de cette radioactivité? 3. Décrivez brièvement la découverte de la radioactivité naturelle. 4. Comment peut-on savoir si un corps quelconque est radioactif alors que nous ne sommes pas en mesure de voir le phénomène de la radioactivité? Nommez deux ou trois moyens qui permettent de détecter la radioactivité. 5. Quel(s) essai(s) pourra-t-on effectuer pour savoir si des rayons possèdent une charge électrique? 7 Émission 1 : La découverte de la radioactivité

8 Mots-clés Rayonnement Émission uniforme d énergie dans toutes les directions. Une ampoule électrique allumée, par exemple, rayonne son énergie (chaleur et lumière) de façon uniforme dans tous les sens. Rayons cathodiques Particules possédant une charge négative et se déplaçant à haute vitesse (électrons). Les tubes de Crookes et les tubes-images des téléviseurs renferment ce genre de rayons. Rayons X Énergie électromagnétique sous forme de particules se déplaçant à la vitesse de la lumière. Souvent, des rayons X sont produits par l arrêt brusque de rayons cathodiques (électrons se déplaçant à haute vitesse). Rayons de Becquerel Forme d énergie provenant de certaines roches. L émission de ces rayons est spontanée et uniforme dans toutes les directions. À l instar des rayons X, les rayons de Becquerel peuvent décharger les électroscopes et impressionner les pellicules photographiques. Quelque temps après leur découverte, on démontra que les rayons de Becquerel existaient sous trois formes différentes qu on appela respectivement rayons alpha, rayons bêta et rayons gamma. Radioactivité Processus au cours duquel de l énergie sous forme de «rayons de Becquerel» est émise spontanément par certaines matières. La «radioactivité» doit être distinguée du «rayonnement», même s il existe des similitudes de sens entre ces deux termes. 8 Émission 1 : La découverte de la radioactivité

9 Autres activités 1. Faites une recherche pour comparer les propriétés de rayons cathodiques et des rayons X. Comportement dans un champ magnétique Comportement dans un champ électrique Pouvoir de pénétration Rayons cathodiques Rayons X 2. a) Installez un compteur Geiger et mesurez pendant une minute le rayonnement naturel ambiant présent dans la classe. Faites plusieurs relevés durant un cours et notez chaque fois les valeurs obtenues. Répétez l exercice plusieurs jours de suite et établissez ensuite la valeur moyenne. Le rayonnement naturel ambiant est dû principalement aux rayons cosmiques. Cependant, une partie de ce type de rayonnement est attribuable à la radioactivité naturelle. Le but de cet exercice est de confirmer que nous sommes constamment exposés aux rayonnements provenant d un grand nombre de sources «ordinaires». b) Mesurez la radioactivité d échantillons de roches, d une vieille montre à cadran lumineux, de blocs de ciment et d autres matières. c) Placez un filtre en papier dans un aspirateur puissant et faites-le fonctionner pendant 15 à 30 minutes dans un endroit poussiéreux. Vérifiez ensuite si la poussière ainsi recueillie est radioactive. 3. Si vous disposez d une source fortement radioactive, approchez-la des feuilles ou de la boule d un électroscope chargé et observez la vitesse de décharge sur l appareil. Il faut souligner l importance de la manipulation sécuritaire des matières radioactives, et montrer comment cette manipulation doit se faire. 9 Émission 1 : La découverte de la radioactivité

10 Émission 2 : Les propriétés des rayons de Becquerel Description de l émission Cette émission porte sur les nombreux évènements qui marquèrent le monde scientifique après la découverte, en 1896, de l existence du rayonnement nucléaire. Pierre et Marie Curie mirent au point notamment un appareil permettant de mesurer l intensité de la radioactivité. Ernest Rutherford et Paul Villard montrèrent que les rayons de Becquerel existaient en fait sous trois formes différentes, qu on appela «alpha», «bêta» et «gamma». Deux nouvelles inventions, la chambre à condensation de Charles Wilson et le compteur de Hans Geiger, permirent de voir clairement que les rayons modifiaient les matières qu ils traversaient. Mais ces rayons avaient-ils aussi un effet sur la matière qui les émettait? Si oui, quel était cet effet? Les réponses à ce genre de questions furent à l origine de nouvelles hypothèses au sujet des phénomènes qui ont lieu à l intérieur du minuscule fragment de matière qu on appelle atome. Lien au programme-cadre de Sciences de l Ontario SPH3U Unité : Énergies thermique et nucléaire Attente À la fin du cours, l élève doit pouvoir : Expliquer les principes scientifiques sous-jacents aux transferts thermiques et à l énergie nucléaire. Contenu d apprentissage Compréhension et interprétations des concepts Distinguer les trois types de désintégration nucléaire (alpha, bêta, gamma) ainsi que les effets de leurs rayonnements et préciser les mesures de radioprotection nécessaires pour chaque type. 10 Émission 2 : Les propriétés des rayons de Becquerel

11 Objectifs Après avoir visionné l émission, l élève doit être en mesure de : 1. décrire l effet de la radioactivité sur les molécules d air; 2. décrire le fonctionnement d un appareil mis au point par Pierre et Marie Curie et servant à mesurer l intensité de la radioactivité; 3. expliquer comment un champ magnétique peut servir à déterminer la nature de la charge électrique d une particule en mouvement; 4. décrire l expérience qui convainquit Rutherford que le rayonnement nucléaire existait sous deux formes différentes (rayons alpha et bêta); 5. distinguer les rayons alpha et bêta quand à leur masse et à leur charge électrique; 6. énoncer les propriétés connues des rayons gamma; 7. expliquer la fonction d une chambre de Wilson. Questions et exercices préparatoires Lire les questions suivantes avant de visionner l émission afin de pouvoir y réfléchir lorsque celle-ci est en cours et d y répondre une fois l émission terminée. Cela peut être nécessaire de présenter l émission une deuxième fois. 1. Comment a-t-on démontré que les rayons de Becquerel ionisent l air? 2. Qui réalisa le premier appareil permettant de mesurer l intensité d une source radioactive? 3. Rutherford découvrit deux formes de rayonnement nucléaire. Lesquelles? 4. Lesquels de ces rayons possèdent le plus grand pouvoir de pénétration? 5. Villard démontra l existence d une troisième forme de rayonnement nucléaire. Comment a-t-il nommé cette forme? 6. Que s avéra être la particule bêta? 7. Et la particule alpha? 8. Une particule alpha possède une masse de combien de fois supérieure à celle d une particule bêta? 9. Sous quelle forme les rayons alpha apparaissent-ils dans une chambre de Wilson? 11 Émission 2 : Les propriétés des rayons de Becquerel

12 Sujets de discussion 1. a) Décrivez l expérience à laquelle eut recours Rutherford afin de démontrer qu il existait au moins deux types de rayons de Becquerel. b) Décrivez l expérience à laquelle eut recours Villard afin de démontrer qu il existait au moins trois types de rayons de Becquerel. 2. Complétez le tableau ci-dessous en comparant les caractéristiques des trois formes de rayonnement nucléaire. Pouvoir de pénétration Comportement dans un champ électrique Comportement dans un champ magnétique Masse Charge électrique Nom du scientifique qui a décelé ce rayonnement 3. Quel est le fonctionnement d une chambre de Wilson? 4. Que s avéra être la particule alpha? Et la particule bêta? Mots-clés Ionisation Quand un ou plusieurs électrons sont éjectés d un atome neutre, celui-ci devient un ion positif. À l inverse, si un atome neutre acquiert un ou plusieurs électrons, il deviendra un ion négatif. Chambre de Wilson Dispositif mis au point par Charles Wilson, qui permet de voir les «traces» laissées par le flux des rayons invisibles alpha et bêta ou par toute autre particule chargée. Un peu comme les avions qui volent à une trop grande altitude pour être vus à l œil nu mais dont des traînées de vapeur trahissent la présence, les particules chargées invisibles laissent sur leur passage des traces de vapeur. Lorsque les particules alpha et bêta traversent la chambre de Wilson, elles ionisent l air qui les entoure. Les ions ainsi produits jouent le rôle de «germes» de condensation qui transforment la vapeur d eau ou d alcool dans la chambre en des gouttelettes que l œil peut détecter. Rayons gamma Rayons d une très grande énergie, supérieure à celle des rayons X, et électriquement neutre. 12 Émission 2 : Les propriétés des rayons de Becquerel

13 Autres activités 1. Expliquer comment Rutherford réussit enfin à emprisonner et à identifier des particules alpha à partir du radon, gaz qui émet ce genre de corpuscules. Rutherford remplit de radon un tube de verre à paroi très mince (A) qu il inséra dans un deuxième tube de verre à paroi épaisse (B). Les particules alpha émises par le radon traversèrent la paroi du premier tube mais non celle plus épaisse du deuxième, dans lequel elles étaient ainsi emprisonnées. Après plusieurs jours, Rutherford envoya une décharge électrique dans le tube B et observa la lueur qui en résulta à l aide d un spectroscope. Il vit alors un spectre semblable à celui de l hélium et considéra cette observation comme une preuve concluante que la présence d atomes d hélium était due à l arrivée des particules alpha dans le tube B. Cet essai fut appelé «expérience de la souricière». Électrodes B A Tube à paroi mince Tube à vide Mercure Radium Figure 1 13 Émission 2 : Les propriétés des rayons de Becquerel

14 2. En étudiant la pénétration de la matière par le rayonnement nucléaire, Rutherford s aperçut que l activité des rayons diminuait à mesure qu on augmentait l épaisseur de la matière placée entre la source radioactive et un détecteur. Les données recueillies donnèrent un graphique semblable à celui représenté ci-dessous. Activité Nombre de feuilles d aluminium Figure 2 D après l aspect de cette courbe, Rutherford conclut qu il existait au moins deux sortes de rayons de Becquerel, dont l une pouvait être arrêtée par quatre feuilles d aluminium superposées, alors que l autre parvenait à traverser des feuilles supplémentaires. Il appela «rayons alpha» le rayonnement peu pénétrant, et «rayons bêta» l autre rayonnement plus pénétrant. 3. Montrer le fonctionnement d une chambre de Wilson en utilisant des sources radioactives diverses. 4. Si vous disposez de sources de rayons alpha, bête et gamma, faites la démonstration du pouvoir de pénétration de chaque type de rayons à travers différentes matières. 14 Émission 2 : Les propriétés des rayons de Becquerel

15 Émission 3 : Les transmutations naturelles Description de l émission Cette émission traite de la façon dont la radioactivité modifie la matière. Rutherford et Soddy se doutaient que la matière a subi un changement et jugeaient que celui-ci avait lieu dans une partie de l atome qu on appelle aujourd hui «noyau», et que son résultat était un «atome» d un élément différent. Ils appelèrent ce changement transmutation. Même si la structure du noyau n était pas encore entièrement connue avant le début des années 1930, il serait devenu évident à cette époque qu il aurait fallu revoir en grande partie la façon dont on aurait conçu la structure de la matière. Par exemple, l idée selon laquelle tous les atomes d un élément étaient identiques dut être rejetée après la découverte des isotopes. En outre, certains isotopes qui avaient été identifiés semblaient être le résultat de phénomènes radioactifs comme la désintégration alpha et la désintégration bêta. En effet, lorsqu un atome était touché par ce genre de phénomène, il n occupait plus la même position dans la classification périodique des éléments. Le nombre de particules alpha et bêta émises par un échantillon radioactif quelconque semblait diminuer avec le temps; on créa donc la notion de demi-vie, c est-à-dire le temps qui doit s écouler avant que l activité d un corps radioactif ait diminué de moitié. Cette notion peut être représentée par la courbe d un graphique sur lequel chaque valeur indiquée après un même laps de temps est égale à la moitié de la valeur précédente. Cependant, aucune des nouvelles découvertes résultant de l étude des phénomènes radioactifs ne permit d éclaircir, même en partie, le mystère entourant l origine des grandes quantités d énergie que libère la radioactivité. Lien au programme-cadre de Sciences de l Ontario SPH3U Unité : Énergies thermique et nucléaire Attente À la fin du cours, l élève doit pouvoir : Expliquer les principes scientifiques sous-jacents aux transferts thermiques et à l énergie nucléaire. Contenus d apprentissage Compréhension et interprétations des concepts Décrire la structure de l atome et de son noyau et reconnaître différents isotopes. Explorer le concept de demi-vie et décrire des conséquences et des applications qui en découlent. 15 Émission 3 : Les transmutations naturelles

16 Objectifs Après avoir visionné l émission, l élève doit être en mesure de : 1. relever les différences qui existent entre les trois formes de rayonnement nucléaire quant à leur pouvoir de pénétration; 2. décrire les effets subis par le noyau après l émission d un rayon alpha et d un rayon bêta; 3. définir les termes «demi-vie», «isotope» et «transmutation»; 4. décrire l évolution dans le temps de l activité d un échantillon de matière radioactive. Révision facultative Selon le besoin, réviser la notation numérique relative aux noyaux d isotopes. À titre d exemple, on aura recours à la représentation symbolique suivante : où la lettre H représente l atome d hydrogène, l indice inférieur le numéro atomique, c est-à-dire le nombre de protons du noyau, et l indice supérieur le nombre de masse, qui correspond au total de protons et des neutrons contenus dans le noyau. Dans l exemple cité, le numéro atomique est 1, et l hydrogène occupe donc la première case dans la classification des éléments. Le nombre de masse est 2, mais étant donné qu il y a un proton dans le noyau, il doit y avoir également 1 neutron 2-1). 1. a) Il existe trois isotopes de l hydrogène, représentés de la façon suivante : Décrivez la composition de chaque isotope (nombre de protons et de neutrons). b) Il existe toute une série d isotopes de l uranium, dont trois sont représentés comme suit : Décrivez la composition de chaque noyau (nombre de protons et de neutrons). 2. La particule alpha est un noyau d hélium et peut être représentée sous la forme suivante : Combien de protons et de neutrons y a-t-il dans le noyau? 16 Émission 3 : Les transmutations naturelles

17 Le processus de désintégration alpha dans le cas de l uranium peut être représenté sous forme d équation : On remarque que l addition des numéros atomiques du deuxième membre de l équation donne le numéro atomique du premier membre. À partir de cet exemple, complétez les deux équations suivantes : 3. Dans le cas de la désintégration bêta, la notation de la particule est : ce qui veut dire que la particule bêta est un électron. Complétez les deux équations suivantes : 17 Émission 3 : Les transmutations naturelles

18 Questions et exercices préparatoires Demander aux élèves de lire les questions suivantes avant de visionner l émission afin de pouvoir y réfléchir lorsque celle-ci est en cours et d y répondre une fois l émission terminée. Cela peut être nécessaire de présenter l émission une deuxième fois. 1. Lequel des trois types de rayonnement est le plus pénétrant? 2. Que se passe-t-il dans le noyau lorsqu il y a désintégration radioactive? 3. Combien d isotopes de l hydrogène existe-t-il? 4. Est-ce que l activité d un corps radioactif demeure inchangée dans le temps? 5. Quelle est la demi-vie du radon? Sujets de discussion Après l émission, la discussion portera sur les questions suivantes : 1. Que se passe-t-il dans le noyau lorsqu il subit une désintégration alpha? 2. Et lorsqu il subit une désintégration bêta? 3. Nommez les isotopes de l hydrogène. En quoi ces isotopes diffèrent-ils de l isotope le plus courant? 4. a) Quelle est la demi-vie du radon? Expliquez cette notion en prenant comme exemple atomes de radon. b) Combien d atomes resterait-il environ après une période de deux heures? 5. Le radon subit une désintégration alpha. En quel élément le radon se charge-t-il à la suite de cette désintégration? 18 Émission 3 : Les transmutations naturelles

19 Mots-clés Isotope Terme désignant un atome différent des autres atomes d un élément, dont l étymologie grecque est «isos» (égal) et «topos» (lieu). Chaque isotope d un élément donné occupe la même place que l élément correspondant dans la classification périodique. Les isotopes sont souvent représentés par un symbole ainsi qu un chiffre. Par exemple, la notation de deux isotopes de l uranium est U 235 et U 238. Cette notation remplace parfois celle plus complexe qui a été décrite dans la section intitulée «Révision facultative». Puisque les isotopes d un élément donné ont tous le même numéro atomique (92 dans le cas de l uranium), c est le nombre de masse (235 et 238) qui sert à les distinguer. Transmutation (d éléments) Processus au cours duquel un «atome» d un élément est transmuté en un «atome» d un autre élément. Lorsqu un atome d uranium émet une particule alpha, il subit une transmutation et devient un atome de thorium. (On sait maintenant que la transmutation touche le noyau et non l atome.) Demi-vie Le temps que mettent la moitié des atomes d un élément à se transmuter en atomes d un autre élément. Par exemple, si les atomes d un élément X se transmutent en atomes d un élément Y et que la demi-vie du premier élément est de 24 heures, au bout de chaque jour, le nombre total d atomes de cet élément ne sera plus que la moitié de ce qu il était la veille. Ce processus peut être représenté sous forme de tableau : Nombre de jours Nombre d atomes X Désintégration alpha Forme de radioactivité au cours de laquelle les atomes d un élément sont désintégrés par l émission de rayons alpha. Désintégration bêta Forme de radioactivité au cours de laquelle les atomes d un élément sont désintégrés par l émission de rayons bêta. Activité d un isotope Nombre de rayons émis par un corps radioactif au cours d un laps de temps donné et exprimé en becquerels (1 Bq = une désintégration par seconde). Par exemple, si un échantillon quelconque d une matière radioactive émet dix particules alpha chaque seconde, son activité sera de 10 Bq. Ou si un autre échantillon émettait vingt-cinq particules bêta par seconde, son activité serait de 25 Bq. 19 Émission 3 : Les transmutations naturelles

20 Autres activités 1. La courbe de désintégration radioactive représentée ci-dessous revêt une grande importance, qui mérite d être soulignée. Reproduire la courbe pour vos élèves et leur poser les questions suivantes : a) Quelle est la demi-vie de l échantillon faisant l objet de ce graphique? b) Quelle serait son activité après deux jours? c) Notez les valeurs correspondant aux cinq premières demi-vies. d) Selon vous, l échantillon aura-t-il encore une grande activité au bout d un an? e) Si cet échantillon pèse 5 g, combien restera-t-il de sa matière originale après 12 jours? 2. a) Si vous disposez d une «minigénératrice», faites une expérience permettant de déterminer la demi-vie d un élément à vie courte. b) Si votre école possède du matériel didactique comportant un jeu de dés qui représente des «éléments mères», des «éléments filles» et des noyaux stables, faites l expérience décrite dans les instructions et enregistrez, à l aide d un graphique, les données relatives à la désintégration simulée. Déterminez également la demi-vie de l élément mère. c) Il existe plusieurs programmes de micro-ordinateur qui simulent la désintégration radioactive, et que vous pouvez vous procurer pour utiliser avec vos élèves Activité (Bq) Temps (en jours) 20 Émission 3 : Les transmutations naturelles

21 Émission 4 : L énergie provenant du noyau Description de l émission Albert Einstein avait prédit, en établissant l équation E = mc 2, que la masse pouvait être transformée en énergie et l énergie en masse. Mais, dans la vie courante, de telles permutations touchent de quantités de matière si infimes qu il est impossible de mesurer une variation quelconque de matière. Lors de réactions nucléaires, cependant, les quantités de matière transformées en énergie sont considérables. Dans l équation E = mc 2, le symbole m représente la quantité de matière (exprimée généralement en kilogrammes) et c, la vitesse de la lumière (3 X 108 m/s). en mettant c au carré, on obtient une équation en vertu de laquelle une quantité relativement faible de matière peut produire une quantité importante d énergie. C est justement une conversion de masse en énergie qui se produit lors de la désintégration radioactive d un noyau. La masse totale des produits de cette désintégration est en effet inférieure à la masse initiale du noyau, une partie de celle-ci s étant transformée en énergie. La quantité de masse qui disparaît lors du phénomène de fission nucléaire est encore plus importante. Dans ce cas, le noyau d un atome se désintègre en deux fragments lorsqu il est frappé par une particule comme un neutron. Des neutrons libérés par la fission d un certain nombre de noyaux d uranium peuvent à leur tour provoquer la fission d autres noyaux, créant ainsi une réaction en chaîne. Enrico Fermi fit la première démonstration de cette réaction en Il est également possible de provoquer l agglomération, ou fusion, de noyaux légers. On obtient alors un noyau plus lourd et une libération d énergie due à une perte de masse. La masse du produit de fusion est en effet inférieure au total des masses des noyaux de départ. Lien au programme-cadre de Sciences de l Ontario SPH3U Unité : Énergies thermique et nucléaire Attente À la fin du cours, l élève doit pouvoir : Expliquer les principes scientifiques sous-jacents aux transferts thermiques et à l énergie nucléaire. Contenu d apprentissage Compréhension et interprétations des concepts Distinguer la fission nucléaire de la fusion nucléaire et expliquer leur libération d énergie à l aide de l équivalence masse-énergie d Einstein. 21 Émission 4 : L énergie provenant du noyau

Chapitre n 6 MASSE ET ÉNERGIE DES NOYAUX

Chapitre n 6 MASSE ET ÉNERGIE DES NOYAUX Chapitre n 6 MASSE ET ÉNERGIE DES NOYAUX T ale S Introduction : Une réaction nucléaire est Une réaction nucléaire provoquée est L'unité de masse atomique est une unité permettant de manipuler aisément

Plus en détail

Chapitre 5 : Noyaux, masse et énergie

Chapitre 5 : Noyaux, masse et énergie Chapitre 5 : Noyaux, masse et énergie Connaissances et savoir-faire exigibles : () () (3) () (5) (6) (7) (8) Définir et calculer un défaut de masse et une énergie de liaison. Définir et calculer l énergie

Plus en détail

POLY-PREPAS Centre de Préparation aux Concours Paramédicaux. - Section Orthoptiste / stage i-prépa intensif -

POLY-PREPAS Centre de Préparation aux Concours Paramédicaux. - Section Orthoptiste / stage i-prépa intensif - POLY-PREPAS Centre de Préparation aux Concours Paramédicaux - Section Orthoptiste / stage i-prépa intensif - 1 Suite énoncé des exos du Chapitre 14 : Noyaux-masse-énergie I. Fission nucléaire induite (provoquée)

Plus en détail

A. Énergie nucléaire 1. Fission nucléaire 2. Fusion nucléaire 3. La centrale nucléaire

A. Énergie nucléaire 1. Fission nucléaire 2. Fusion nucléaire 3. La centrale nucléaire Énergie Table des A. Énergie 1. 2. 3. La centrale Énergie Table des Pour ce chapitre du cours il vous faut à peu près 90 minutes. A la fin de ce chapitre, vous pouvez : -distinguer entre fission et fusion.

Plus en détail

Chapitre 10 : Radioactivité et réactions nucléaires (chapitre 11 du livre)

Chapitre 10 : Radioactivité et réactions nucléaires (chapitre 11 du livre) Chapitre 10 : Radioactivité et réactions nucléaires (chapitre 11 du livre) 1. A la découverte de la radioactivité. Un noyau père radioactif est un noyau INSTABLE. Il se transforme en un noyau fils STABLE

Plus en détail

A retenir : A Z m n. m noyau MASSE ET ÉNERGIE RÉACTIONS NUCLÉAIRES I) EQUIVALENCE MASSE-ÉNERGIE

A retenir : A Z m n. m noyau MASSE ET ÉNERGIE RÉACTIONS NUCLÉAIRES I) EQUIVALENCE MASSE-ÉNERGIE CP7 MASSE ET ÉNERGIE RÉACTIONS NUCLÉAIRES I) EQUIVALENCE MASSE-ÉNERGIE 1 ) Relation d'équivalence entre la masse et l'énergie -énergie de liaison 2 ) Une unité d énergie mieux adaptée 3 ) application 4

Plus en détail

DM n o 5 TS1 2011 La fusion : énergie des étoiles, énergie d avenir. 1 Fusion dans le Soleil

DM n o 5 TS1 2011 La fusion : énergie des étoiles, énergie d avenir. 1 Fusion dans le Soleil DM n o 5 TS1 11 La fusion : énergie des étoiles, énergie d avenir 1 Fusion dans le Soleil 1.1 Le Soleil Les premiers scientifiques à s interroger sur l origine de l énergie du Soleil furent W. Thomson

Plus en détail

Transformations nucléaires

Transformations nucléaires I Introduction Activité p286 du livre Transformations nucléaires II Les transformations nucléaires II.a Définition La désintégration radioactive d un noyau est une transformation nucléaire particulière

Plus en détail

La physique nucléaire et ses applications

La physique nucléaire et ses applications La physique nucléaire et ses applications I. Rappels et compléments sur les noyaux. Sa constitution La représentation symbolique d'un noyau est, dans laquelle : o X est le symbole du noyau et par extension

Plus en détail

8/10/10. Les réactions nucléaires

8/10/10. Les réactions nucléaires Les réactions nucléaires En 1900, à Montréal, Rutherford observa un effet curieux, lors de mesures de l'intensité du rayonnement d'une source de thorium [...]. L'intensité n'était pas la même selon que

Plus en détail

Équivalence masse-énergie

Équivalence masse-énergie CHPITRE 5 NOYUX, MSSE ET ÉNERGIE Équivalence masse-énergie. Équivalence masse-énergie Einstein a montré que la masse constitue une forme d énergie appelée énergie de masse. La relation entre la masse (en

Plus en détail

DM 10 : La fusion nucléaire, l énergie de l avenir? CORRECTION

DM 10 : La fusion nucléaire, l énergie de l avenir? CORRECTION Physique Chapitre 4 Masse, énergie, et transformations nucléaires DM 10 : La fusion nucléaire, l énergie de l avenir? CORRECTION Date :. Le 28 juin 2005, le site de Cadarache (dans les bouches du Rhône)

Plus en détail

PARTIE B : TRANSFORMATIONS NUCLEAIRES

PARTIE B : TRANSFORMATIONS NUCLEAIRES PARTIE B : TRANSFORMATIONS NUCLEAIRES (1) Chapitre 4 : Radioactivité, décroissance radioactive Pré requis : La structure de l atome et de son noyau vue en nde et en 1 ère S (composition, ordre de grandeur

Plus en détail

Stage : "Développer les compétences de la 5ème à la Terminale"

Stage : Développer les compétences de la 5ème à la Terminale Stage : "Développer les compétences de la 5ème à la Terminale" Session 2014-2015 Documents produits pendant le stage, les 06 et 07 novembre 2014 à FLERS Adapté par Christian AYMA et Vanessa YEQUEL d après

Plus en détail

C3. Produire de l électricité

C3. Produire de l électricité C3. Produire de l électricité a. Electricité : définition et génération i. Définition La matière est constituée d. Au centre de l atome, se trouve un noyau constitué de charges positives (.) et neutres

Plus en détail

Noyaux Masse - Energie

Noyaux Masse - Energie Noyaux Masse - Energie Masse et Energie. 1. Quelle relation Einstein établit-il entre la masse et l énergie? Préciser les unités. C = 2. Compléter le tableau : 3. Défaut de masse a) Choisir un noyau dans

Plus en détail

I. Introduction: L énergie consommée par les appareils de nos foyers est sous forme d énergie électrique, facilement transportable.

I. Introduction: L énergie consommée par les appareils de nos foyers est sous forme d énergie électrique, facilement transportable. DE3: I. Introduction: L énergie consommée par les appareils de nos foyers est sous forme d énergie électrique, facilement transportable. Aujourd hui, nous obtenons cette énergie électrique en grande partie

Plus en détail

Transformations nucléaires

Transformations nucléaires Transformations nucléaires Stabilité et instabilité des noyaux : Le noyau d un atome associé à un élément est représenté par le symbole A : nombre de masse = nombre de nucléons (protons + neutrons) Z :

Plus en détail

Lycée Galilée Gennevilliers. chap. 6. JALLU Laurent. I. Introduction... 2 La source d énergie nucléaire... 2

Lycée Galilée Gennevilliers. chap. 6. JALLU Laurent. I. Introduction... 2 La source d énergie nucléaire... 2 Lycée Galilée Gennevilliers L'énergie nucléaire : fusion et fission chap. 6 JALLU Laurent I. Introduction... 2 La source d énergie nucléaire... 2 II. Équivalence masse-énergie... 3 Bilan de masse de la

Plus en détail

FISSION ET SECURITE NUCLEAIRE

FISSION ET SECURITE NUCLEAIRE Séance n 4 : FISSION ET SECURITE NUCLEAIRE A. QUE SE PASSE-T-IL AU CŒUR DU REACTEUR D UNE CENTRALE NUCLEAIRE? 1. LA REACTION DE FISSION C est grâce à l uranium, un métal relativement abondant dans l écorce

Plus en détail

première S 1S7 Géothermie

première S 1S7 Géothermie FICHE 1 Fiche à destination des enseignants Type d'activité Activité documentaire Notions et contenus du programme de première S Radioactivité naturelle et artificielle. Activité. Lois de conservation

Plus en détail

C - LES REACTIONS NUCLEAIRES

C - LES REACTIONS NUCLEAIRES C - LES RECTIONS NUCLEIRES Toute réaction nucléaire met en jeu la transformation spontanée ou provoquée de noyaux atomiques. C - I EQUIVLENCE MSSE ENERGIE I - 1 MISE EN EVIDENCE Les ondes électromagnétiques

Plus en détail

Chapitre 6. Réactions nucléaires. 6.1 Généralités. 6.1.1 Définitions. 6.1.2 Lois de conservation

Chapitre 6. Réactions nucléaires. 6.1 Généralités. 6.1.1 Définitions. 6.1.2 Lois de conservation Chapitre 6 Réactions nucléaires 6.1 Généralités 6.1.1 Définitions Un atome est constitué d électrons et d un noyau, lui-même constitué de nucléons (protons et neutrons). Le nombre de masse, noté, est le

Plus en détail

1 Quel est le principe d une centrale thermique?

1 Quel est le principe d une centrale thermique? Physique-Chimie Deuxième partie Le défi énergétique Chapitre 4 Conversions et gestion de l énergie (suite) Séance 9 Chapitre 4 Conversions et gestion de l énergie (suite) (correspond au chapitre 10 du

Plus en détail

Atelier : L énergie nucléaire en Astrophysique Correction. Elisabeth Vangioni. Institut d Astrophysique de Paris Fleurance, 8 Août 2005

Atelier : L énergie nucléaire en Astrophysique Correction. Elisabeth Vangioni. Institut d Astrophysique de Paris Fleurance, 8 Août 2005 Atelier : L énergie nucléaire en Astrophysique Correction Elisabeth Vangioni Institut d Astrophysique de Paris Fleurance, 8 Août 2005 I. La source d énergie du Soleil : calcul de son temps de vie. Question

Plus en détail

1. Introduction. Quelle est la structure de la matière? L idée est vieille:

1. Introduction. Quelle est la structure de la matière? L idée est vieille: 1. Introduction échelle macroscopique échelle moléculaire La chimie est la science des propriétés et des transformations de la matière. Quelle est la structure de la matière? L idée est vieille: Demokrit

Plus en détail

EXERCICES SUPPLÉMENTAIRES

EXERCICES SUPPLÉMENTAIRES Questionnaire EXERCICES SUPPLÉMENTAIRES SCP 4010-2 LE NUCLÉAIRE, DE L'ÉNERGIE DANS LA MATIÈRE /263 FORME C Version corrigée: Équipe sciences LeMoyne d'iberville, septembre 2006. QUESTION 1 (5 pts) 1. La

Plus en détail

Energie Nucléaire. Principes, Applications & Enjeux. 6 ème - 2014/2015

Energie Nucléaire. Principes, Applications & Enjeux. 6 ème - 2014/2015 Energie Nucléaire Principes, Applications & Enjeux 6 ème - 2014/2015 Quelques constats Le belge consomme 3 fois plus d énergie que le terrien moyen; (0,56% de la consommation mondiale pour 0,17% de la

Plus en détail

Chapitre 11: Réactions nucléaires, radioactivité et fission

Chapitre 11: Réactions nucléaires, radioactivité et fission 1re B et C 11 Réactions nucléaires, radioactivité et fission 129 Chapitre 11: Réactions nucléaires, radioactivité et fission 1. Définitions a) Nucléides (= noyaux atomiques) Les nucléides renferment les

Plus en détail

Chapitre 02. La lumière des étoiles. Exercices :

Chapitre 02. La lumière des étoiles. Exercices : Chapitre 02 La lumière des étoiles. I- Lumière monochromatique et lumière polychromatique. )- Expérience de Newton (642 727). 2)- Expérience avec la lumière émise par un Laser. 3)- Radiation et longueur

Plus en détail

Production d électricité

Production d électricité énergie 1. Quelques rappels : puissance = durée Unité de la puissance : W (watt) Unité de l énergie : J (joule) Unité de la durée : s (seconde) Autres unités possibles : Production d électricité - la puissance

Plus en détail

Chapitre 8 production de l'énergie électrique

Chapitre 8 production de l'énergie électrique Chapitre 8 production de l'énergie électrique Activité 1 p 116 But Montrer que chaque centrale électrique possède un alternateur. Réponses aux questions 1. Les centrales représentées sont les centrales

Plus en détail

Principe et fonctionnement des bombes atomiques

Principe et fonctionnement des bombes atomiques Principe et fonctionnement des bombes atomiques Ouvrage collectif Aurélien Croc Fabien Salicis Loïc Bleibel http ://www.groupe-apc.fr.fm/sciences/bombe_atomique/ Avril 2001 Table des matières Introduction

Plus en détail

3 Charges électriques

3 Charges électriques 3 Charges électriques 3.1 Electrisation par frottement Expérience : Frottons un bâton d ébonite avec un morceau de peau de chat. Approchonsle de petits bouts de papier. On observe que les bouts de papier

Plus en détail

Quelques généralités et faits historiques sur les

Quelques généralités et faits historiques sur les Quelques généralités et faits historiques sur les phénomènes électriques L. Villain 1 Notion de charge électrique 1.1 Historiques et principaux faits La notion fondamentale à la base de la description

Plus en détail

POLY-PREPAS Centre de Préparation aux Concours Paramédicaux

POLY-PREPAS Centre de Préparation aux Concours Paramédicaux POLY-PREPAS Centre de Préparation aux Concours Paramédicaux - Sections : L1 Santé - 1 Olivier CAUDRELIER oc.polyprepas@orange.fr Chapitre 1 : Equations aux dimensions 1. Equation aux dimensions a) Dimension

Plus en détail

Energie nucléaire. Quelques éléments de physique

Energie nucléaire. Quelques éléments de physique Energie nucléaire Quelques éléments de physique Comment produire 1 GW électrique Nucléaire (rendement 33%) Thermique (38%) Hydraulique (85%) Solaire (10%) Vent : 27t d uranium par an : 170 t de fuel par

Plus en détail

cpgedupuydelome.fr -PC Lorient

cpgedupuydelome.fr -PC Lorient Première partie Modèle scalaire des ondes lumineuses On se place dans le cadre de l optique géométrique 1 Modèle de propagation 1.1 Aspect ondulatoire Notion d onde électromagnétique On considère une onde

Plus en détail

CAHIER D EXPERIENCES. Quand deux billes se rencontrent?

CAHIER D EXPERIENCES. Quand deux billes se rencontrent? CAHIER D EXPERIENCES 1 ere Experience : Quand deux billes se rencontrent? Matériel : Le pendule de Newton Webcam + ordinateur Eclairage Expérience : 1. lâcher de la bille 1, film de l expérience 2. lâcher

Plus en détail

SCIENCES PHYSIQUES. Les tables et calculatrices réglementaires sont autorisées.

SCIENCES PHYSIQUES. Les tables et calculatrices réglementaires sont autorisées. UNIVERSITÉ CHEIKH NT DIOP DE DKR /5 6 G 8 Durée : heures OFFICE DU BCCLURET Séries : S-S3 Coef. 8 Téléfax () 8 65 8 - Tél. : 8 95 9-8 65 8 Epreuve du er groupe SCIENCES PHYSIQUES Les tables et calculatrices

Plus en détail

2. Les exponentielles

2. Les exponentielles - 1 - Les eponentielles. Les eponentielles.1 Introduction et définitions Eemple 1 : On veut faire un élevage de souris. Pour cela on achète 1 souris grises, souris blanches et 1 souris brunes. Les souris

Plus en détail

LE VIDE ABSOLU EXISTE-T-IL?

LE VIDE ABSOLU EXISTE-T-IL? Document professeur Niveau : Seconde LE VIDE ABSOLU EXISTE-T-IL? Compétences mises en œuvre : S approprier : extraire l information utile. Communiquer. Principe de l activité : La question posée à la classe

Plus en détail

U-31 CHIMIE-PHYSIQUE INDUSTRIELLES

U-31 CHIMIE-PHYSIQUE INDUSTRIELLES Session 200 BREVET de TECHNICIEN SUPÉRIEUR CONTRÔLE INDUSTRIEL et RÉGULATION AUTOMATIQUE E-3 SCIENCES PHYSIQUES U-3 CHIMIE-PHYSIQUE INDUSTRIELLES Durée : 2 heures Coefficient : 2,5 Durée conseillée Chimie

Plus en détail

Chap 2 : Noyaux, masse, énergie.

Chap 2 : Noyaux, masse, énergie. Physique. Partie 2 : Transformations nucléaires. Dans le chapitre précédent, nous avons étudié les réactions nucléaires spontanées (radioactivité). Dans ce nouveau chapitre, après avoir abordé le problème

Plus en détail

Terminale STI2D-STL, Physique-chimie (TC), Santé, «Quelles protections face à «la» radioactivité?». Quelles protections face à «la» radioactivité?

Terminale STI2D-STL, Physique-chimie (TC), Santé, «Quelles protections face à «la» radioactivité?». Quelles protections face à «la» radioactivité? Terminale STI2D-STL, Physique-chimie (TC), Santé, «Quelles protections face à «la» radioactivité?». Classe : Terminale Enseignement : Physique-chimie STI2D-STL THEME du programme : Santé Sous-thème : Prévention

Plus en détail

Guide de rédaction pour le travail de recherche. Dans le cadre du cours SCP-4010-2. Travail remis par Votre prénom et votre nom

Guide de rédaction pour le travail de recherche. Dans le cadre du cours SCP-4010-2. Travail remis par Votre prénom et votre nom Guide de rédaction pour le travail de recherche Dans le cadre du cours SCP-4010-2 Travail remis par Votre prénom et votre nom À Simon Martin (votre enseignant) Centre de formation des Maskoutains 6 juin

Plus en détail

Réseau SCEREN. Ce document a été numérisé par le CRDP de Bordeaux pour la. Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel.

Réseau SCEREN. Ce document a été numérisé par le CRDP de Bordeaux pour la. Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce document a été numérisé par le CRDP de Bordeaux pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Campagne 2013 Ce fichier numérique ne peut être reproduit, représenté, adapté

Plus en détail

Visite de la centrale nucléaire de Chooz

Visite de la centrale nucléaire de Chooz Visite de la centrale nucléaire de Chooz Ce 10 février 2015, les élèves de 5 et 6 option sciences, accompagnés de M. le Préfet J.-M. Belle et du professeur de physique M. Moreau, ont visité la centrale

Plus en détail

I. LE POISON D HERCULE POIROT 7 40

I. LE POISON D HERCULE POIROT 7 40 DS S THÈME OBSERVER/COHÉSION DE LA MATIÈRE/ Page / NOM :... PRÉNOM :... CLASSE :... DATE :... I. LE POISON D HERCULE POIROT 7 40 a) Établir la formule de Lewis du cyanure d hydrogène Configurations électroniques

Plus en détail

Comprendre l Univers grâce aux messages de la lumière

Comprendre l Univers grâce aux messages de la lumière Seconde / P4 Comprendre l Univers grâce aux messages de la lumière 1/ EXPLORATION DE L UNIVERS Dans notre environnement quotidien, les dimensions, les distances sont à l échelle humaine : quelques mètres,

Plus en détail

Les sources de lumière.

Les sources de lumière. Les sources de lumière. 1. La lumière. La lumière fait partie des ondes électromagnétiques qui vont des rayons cosmiques aux ondes radar. Ces ondes se différencient par leur longueur d onde et par l énergie

Plus en détail

FUSION THERMONUCLEAIRE

FUSION THERMONUCLEAIRE FUSION THERMONUCLEAIRE Le cœur du Soleil est un plasma chaud totalement ionisé à très haute pression condition nécessaire à la réaction de fusion de l hydrogène en hélium 1 dont le bilan est : 4 1 H 4

Plus en détail

Introduction à la physique nucléaire et aux réacteurs nucléaires

Introduction à la physique nucléaire et aux réacteurs nucléaires Introduction à la physique nucléaire et aux réacteurs nucléaires Nassiba Tabti A.E.S.S. Physique (A.E.S.S. Physique) 5 mai 2010 1 / 47 Plan de l exposé 1 La Radioactivité Découverte de la radioactivité

Plus en détail

Astronautes en herbe. Programme des STIM - Exploration spatiale. Astronautes en herbe

Astronautes en herbe. Programme des STIM - Exploration spatiale. Astronautes en herbe Le defi Les scouts louveteaux vont visiter plusieurs stations d activités qui leur permettront de découvrir différents aspects de la vie dans l espace. a. Sous-vêtement refroidi à l eau : Les scouts louveteaux

Plus en détail

TESSA : MATRICE DE SECTION VERSION WEB

TESSA : MATRICE DE SECTION VERSION WEB TESSA : MATRICE DE SECTION VERSION WEB NOM DU FICHIER TESSA : Togo_Ma_M1_S2_G_110213 PAYS TESSA : Togo DOMAINE DU MODULE : MATHEMATIQUES Module numéro : 1 Titre du module : Étude du nombre et de la structure

Plus en détail

Méthodes géophysiques et géochimiques

Méthodes géophysiques et géochimiques Méthodes géophysiques et géochimiques 1.3. TD Introduction Il y a 4.567 milliards d années (Ga), au moment où le nuage de gaz et de poussière qui va constituer le système solaire s effondre sur lui même,

Plus en détail

PHYSIQUE. 5 e secondaire. Optique PHY-5041-2 DÉFINITION DU DOMAINE D EXAMEN

PHYSIQUE. 5 e secondaire. Optique PHY-5041-2 DÉFINITION DU DOMAINE D EXAMEN PHYSIQUE 5 e secondaire Optique PHY-5041-2 DÉFINITION DU DOMAINE D EXAMEN MAI 1999 Quebec PHYSIQUE 5 e secondaire Optique PHY-5041-2 DÉFINITION DU DOMAINE D EXAMEN MAI 1999 Direction de la formation générale

Plus en détail

La diversité du monde et l émergence de la complexité. Jean-Philippe UZAN

La diversité du monde et l émergence de la complexité. Jean-Philippe UZAN La diversité du monde et l émergence de la complexité Jean-Philippe UZAN Nous observons un univers structuré à toutes les échelles. Pourquoi les lois fondamentales de la nature permettent-elles l émergence

Plus en détail

ÉNERGIES NON RENOUVELABLES

ÉNERGIES NON RENOUVELABLES ÉNERGIES FOSSILES ÉNERGIE FISSILE ÉNERGIES FOSSILES Les énergies fossiles proviennent, comme leur nom l indique, de la fossilisation de grandes quantités de matière organique, provenant de la décomposition

Plus en détail

Parcours de visite, lycée Exposition: LA RADIOACTIVITÉ De Homer à oppenheimer

Parcours de visite, lycée Exposition: LA RADIOACTIVITÉ De Homer à oppenheimer Complétez le schéma de gestion des déchets nucléaires en vous aidant du panneau, les surfaces des cercles sont proportionnelles à leur importance Parcours de visite, lycée Exposition: LA RADIOACTIVITÉ

Plus en détail

THEME 2. LE SPORT CHAP 1. MESURER LA MATIERE: LA MOLE

THEME 2. LE SPORT CHAP 1. MESURER LA MATIERE: LA MOLE THEME 2. LE SPORT CHAP 1. MESURER LA MATIERE: LA MOLE 1. RAPPEL: L ATOME CONSTITUANT DE LA MATIERE Toute la matière de l univers, toute substance, vivante ou inerte, est constituée à partir de particules

Plus en détail

PHYSIQUE Discipline fondamentale

PHYSIQUE Discipline fondamentale Examen suisse de maturité Directives 2003-2006 DS.11 Physique DF PHYSIQUE Discipline fondamentale Par l'étude de la physique en discipline fondamentale, le candidat comprend des phénomènes naturels et

Plus en détail

SERVICE DE VALIDATION DES TITRES DE COMPÉTENCE (SVTC) MARCHE À SUIVRE POUR SOUMETTRE UNE DEMANDE DE VALIDATION DE PROGRAMME

SERVICE DE VALIDATION DES TITRES DE COMPÉTENCE (SVTC) MARCHE À SUIVRE POUR SOUMETTRE UNE DEMANDE DE VALIDATION DE PROGRAMME SERVICE DE VALIDATION DES TITRES DE COMPÉTENCE (SVTC) MARCHE À SUIVRE POUR SOUMETTRE UNE DEMANDE DE VALIDATION DE PROGRAMME Pour obtenir des renseignements, veuillez communiquer avec : Service de l assurance

Plus en détail

L ÉNERGIE C EST QUOI?

L ÉNERGIE C EST QUOI? L ÉNERGIE C EST QUOI? L énergie c est la vie! Pourquoi à chaque fois qu on fait quelque chose on dit qu on a besoin d énergie? Parce que l énergie est à l origine de tout! Rien ne peut se faire sans elle.

Plus en détail

ATOME = NOYAU + NUAGE ÉLECTRONIQUE

ATOME = NOYAU + NUAGE ÉLECTRONIQUE 4. Physique nucléaire a) Introduction et définitions! caractéristiques de l atome!10-10 m!10-15 m ATOME = NOYAU + NUAGE ÉLECTRONIQUE A nucléons Avec : Z protons N neutrons Z électrons Z : nombre de charge

Plus en détail

Titre : Introduction à la spectroscopie, les raies de Fraunhofer à portée de main

Titre : Introduction à la spectroscopie, les raies de Fraunhofer à portée de main P a g e 1 Titre : Description de l activité : Mieux appréhender l analyse de la lumière par spectroscopie. Situation déclenchante : La décomposition de la lumière par un prisme de verre est connue depuis

Plus en détail

Guide de production des notes pédagogiques mai 2011, septembre 2014

Guide de production des notes pédagogiques mai 2011, septembre 2014 Centre de cas 7 99 2011 001 Guide de production des notes pédagogiques mai 2011, septembre 2014 Document produit par la professeure Anne MESNY, marginalement révisé par la professeure Alix MANDRON 1 En

Plus en détail

COMPOSITION DE PHYSIQUE. Quelques aspects de la fusion contrôlée par confinement magnétique

COMPOSITION DE PHYSIQUE. Quelques aspects de la fusion contrôlée par confinement magnétique ÉCOLE POLYTECHNIQUE FILIÈRE MP CONCOURS D ADMISSION 2007 COMPOSITION DE PHYSIQUE (Durée : 4 heures) L utilisation des calculatrices est autorisée pour cette épreuve. Quelques aspects de la fusion contrôlée

Plus en détail

Chapitre 16 : L atome et la mécanique de Newton : Ouverture au monde quantique

Chapitre 16 : L atome et la mécanique de Newton : Ouverture au monde quantique (1) (2) (3) (4) (5) (6) Classe de TS Partie D-chap 16 Chapitre 16 : L atome et la mécanique de Newton : Ouverture au monde quantique Connaissances et savoir-faire exigibles : Connaître les expressions

Plus en détail

Extraire l information d un texte, d un tableau, d un graphique, d un schéma,

Extraire l information d un texte, d un tableau, d un graphique, d un schéma, 1 1. Savoir-faire du module 3 S informer Modéliser Extraire l information d un texte, d un tableau, d un graphique, d un schéma, Utiliser un modèle Élaborer un modèle Sélectionner des données Choisir,

Plus en détail

Chapitre 12 Physique quantique

Chapitre 12 Physique quantique DERNIÈRE IMPRESSION LE 29 août 2013 à 13:52 Chapitre 12 Physique quantique Table des matières 1 Les niveaux d énergie 2 1.1 Une énergie quantifiée.......................... 2 1.2 Énergie de rayonnement

Plus en détail

6 Les forces mettent les objets en mouvement.

6 Les forces mettent les objets en mouvement. 6 Les forces mettent les objets en mouvement. Tu dois devenir capable de : Savoir expliquer la proportion directe entre la force et l accélération à l aide d un exemple ; expliquer la proportion inverse

Plus en détail

Les sources d énergie D où vient l énergie? 52 non renouvelables, renouvelables

Les sources d énergie D où vient l énergie? 52 non renouvelables, renouvelables Les sources d énergie D où vient l énergie? 52 non renouvelables, renouvelables Objectifs Matériel Matériel Découvrir Connaître les la différentes signification sources du mot d énergie.. Fiche image 1

Plus en détail

LA THERMOGRAPHIE INFRAROUGE

LA THERMOGRAPHIE INFRAROUGE LA THERMOGRAPHIE INFRAROUGE 1 EMISSION THERMIQUE DE LA MATIERE 2 1.1 LE RAYONNEMENT ELECTROMAGNETIQUE 2 1.2 LES CORPS NOIRS 2 1.3 LES CORPS GRIS 3 2 APPLICATION A LA THERMOGRAPHIE INFRAROUGE 4 2.1 DISPOSITIF

Plus en détail

Fente Lumière blanche. Fente Laser rouge. 2 Prisme

Fente Lumière blanche. Fente Laser rouge. 2 Prisme 1L : Représentation visuelle du monde Activité.4 : Lumières colorées I. Décomposition de la lumière blanche Newton (dès 1766) a décomposé la lumière solaire avec un prisme. 1. Expériences au bureau : 1

Plus en détail

Chapitre 10 La relativité du temps

Chapitre 10 La relativité du temps DERNIÈRE IMPRESSION LE 1 er août 2013 à 11:30 Chapitre 10 La relativité du temps Table des matières 1 L invariance de la vitesse de la lumière 2 2 La relativité du temps 2 3 La dilatation des temps 3 4

Plus en détail

QCM5 - P H Y S I Q U E

QCM5 - P H Y S I Q U E QCM5 - P H Y S I Q U E 1. Une pression de 3 bars équivaut à : (Pa : Pascal) a. 300 Pa b. 3000 Pa c. 30000 Pa d. 300000 Pa 2. La pression atmosphérique vaut : a. 25 bars b. 1 bar c. 10 bars d. 100 bars

Plus en détail

www.marquecanadabrand.agr.gc.ca www.mangezcanadien.ca

www.marquecanadabrand.agr.gc.ca www.mangezcanadien.ca La recherche antérieure a montré que la majorité des consommateurs canadiens affichent une préférence marquée pour l achat de produits alimentaires canadiens par rapport aux produits d importation. Est-ce

Plus en détail

Eléments de Physique Nucléaire

Eléments de Physique Nucléaire Eléments de Physique Nucléaire 1 SOMMAIRE Chapitre I : Caractéristiques générales du Noyau Chapitre II : Énergie de liaison du Noyau Chapitre III : Transformations radioactives Chapitre IV : Réactions

Plus en détail

Atelier : L énergie nucléaire en Astrophysique

Atelier : L énergie nucléaire en Astrophysique Atelier : L énergie nucléaire en Astrophysique Elisabeth Vangioni Institut d Astrophysique de Paris Fleurance, 8 Août 2005 Une calculatrice, une règle et du papier quadrillé sont nécessaires au bon fonctionnement

Plus en détail

RDP : Combien de photons pour une photo?

RDP : Combien de photons pour une photo? 1S Thème : Observer RDP : Combien de photons pour une photo? DESCRIPTIF DU SUJET DESTINE AU PROFESSEUR Objectif Compétences exigibles du B.O. Initier les élèves de première S à la démarche de résolution

Plus en détail

L ÉNERGIE I. TRANFORMATIONS, TRANFERT, CONSERVATION ET RENDEMENT.

L ÉNERGIE I. TRANFORMATIONS, TRANFERT, CONSERVATION ET RENDEMENT. L ÉNERGIE L énergie n est ni visible ni palpable. C est une grandeur mesurable qui désigne ce que possède un système (capital) pour fournir un travail en vue de produire un effet. La transformation peut

Plus en détail

L A FAMILLE L ALUMIÈRE

L A FAMILLE L ALUMIÈRE L A FAMILLE L ALUMIÈRE 1 Activité 1 A) Résume la situation dans tes mots. Réponses variables. B) Quel est le problème? Il y a une panne d électricité et nous devons trouver un moyen de nous éclairer. C)

Plus en détail

Complément - Chapitre 1 Notions fondamentales

Complément - Chapitre 1 Notions fondamentales Complément - Chapitre 1 Notions fondamentales Configurations électroniques 1.a Cases quantiques La configuration électronique des atomes consiste en la répartition des électrons au sein des différentes

Plus en détail

5 >L énergie nucléaire: fusion et fission

5 >L énergie nucléaire: fusion et fission LA COLLECTION > 1 > L atome 2 > La radioactivité 3 > L homme et les rayonnements 4 > L énergie 6 > Le fonctionnement d un réacteur nucléaire 7 > Le cycle du combustible nucléaire 8 > La microélectronique

Plus en détail

Chap 1: Toujours plus vite... Introduction: Comment déterminer la vitesse d une voiture?

Chap 1: Toujours plus vite... Introduction: Comment déterminer la vitesse d une voiture? Thème 2 La sécurité Chap 1: Toujours plus vite... Introduction: Comment déterminer la vitesse d une voiture?! Il faut deux informations Le temps écoulé La distance parcourue Vitesse= distance temps > Activité

Plus en détail

6. Le poids et la masse

6. Le poids et la masse 111 6. 6.1. Mise en contexte Pourquoi les astronautes peuvent-ils porter plus facilement leur équipement sur la Lune que sur la Terre? Formule une hypothèse! Dans le langage courant tu dis : «Mon poids

Plus en détail

LA MESURE DE PRESSION PRINCIPE DE BASE

LA MESURE DE PRESSION PRINCIPE DE BASE Page 1 / 6 LA MESURE DE PRESSION PRINCIPE DE BASE 1) Qu est-ce qu un sensor de pression? Tout type de sensor est composé de 2 éléments distincts : Un corps d épreuve soumit au Paramètre Physique φ à mesurer

Plus en détail

B = (R 2 + (x x c ) 2 )

B = (R 2 + (x x c ) 2 ) PHYSQ 126: Champ magnétique induit 1 CHAMP MAGNÉTIQUE INDUIT 1 But Cette expérience 1 a pour but d étudier le champ magnétique créé par un courant électrique, tel que décrit par la loi de Biot-Savart 2.

Plus en détail

Sirius a une masse de 2,19 M A et une luminosité de 26,2 L A. Quelle est la durée de vie de cette étoile?

Sirius a une masse de 2,19 M A et une luminosité de 26,2 L A. Quelle est la durée de vie de cette étoile? Sirius a une masse de,19 M A et une luminosité de 6, L A. Quelle est la durée de vie de cette étoile? astropixels.com/stars/sirius-01.html Apprenez comment résoudre ce problème dans ce chapitre. Avec la

Plus en détail

L histoire en photos : Analyse photographique Plan de leçon

L histoire en photos : Analyse photographique Plan de leçon L histoire en photos : Analyse photographique Description : Les élèves apprennent à analyser des photos de la Première Guerre mondiale. Ils choisissent une photo dans la collection officielle de photos

Plus en détail

Application à l astrophysique ACTIVITE

Application à l astrophysique ACTIVITE Application à l astrophysique Seconde ACTIVITE I ) But : Le but de l activité est de donner quelques exemples d'utilisations pratiques de l analyse spectrale permettant de connaître un peu mieux les étoiles.

Plus en détail

I/ Le principe de la datation absolue est basé sur la décroissance radioactive de certains éléments chimiques : (doc2 page 172)

I/ Le principe de la datation absolue est basé sur la décroissance radioactive de certains éléments chimiques : (doc2 page 172) B. La datation absolue, en donnant accès à l âge des roches et des fossiles permet de mesurer les durées des phénomènes géologiques. Elle permet aussi de situer dans le temps l échelle relative des temps

Plus en détail

P17- REACTIONS NUCLEAIRES

P17- REACTIONS NUCLEAIRES PC A DOMICILE - 779165576 P17- REACTIONS NUCLEAIRES TRAVAUX DIRIGES TERMINALE S 1 Questions de cours 1) Définir le phénomène de la radioactivité. 2) Quelles sont les différentes catégories de particules

Plus en détail

Les verres. Introduction: TP: Musiverre: Page 1. Vincent et Jonas Le 19 novembre 2004

Les verres. Introduction: TP: Musiverre: Page 1. Vincent et Jonas Le 19 novembre 2004 Vincent et Jonas Le 19 novembre 2004 Les verres Introduction: TP: Nous avons choisi de faire un tp sur les notes que peuvent produire différents verres avec des quantités différentes d eau. Car nous voulions

Plus en détail

SUITES ET SÉRIES GÉOMÉTRIQUES

SUITES ET SÉRIES GÉOMÉTRIQUES SUITES ET SÉRIES GÉOMÉTRIQUES Sommaire 1. Suites géométriques... 2 2. Exercice... 6 3. Application des suites géométriques aux mathématiques financières... 7 4. Vocabulaire... 7 5. Exercices :... 8 6.

Plus en détail

obs.5 Sources de lumières colorées exercices

obs.5 Sources de lumières colorées exercices obs.5 Sources de lumières colorées exercices Savoir son cours Mots manquants Chaque radiation lumineuse peut être caractérisée par une grandeur appelée longueur d onde dans le vide. Les infrarouges ont

Plus en détail

Complément : les gaz à effet de serre (GES)

Complément : les gaz à effet de serre (GES) Complément : les gaz à effet de serre (GES) n appel «gaz à effet de serre» un gaz dont les molécules absorbent une partie du spectre du rayonnement solaire réfléchi (dans le domaine des infrarouges) Pour

Plus en détail

Devoir 7. Première partie Le thème de la première partie de ce devoir est l ouvrage suivant : le pont urbain de la ville de Compiègne

Devoir 7. Première partie Le thème de la première partie de ce devoir est l ouvrage suivant : le pont urbain de la ville de Compiègne Devoir 7 Page 1/8 Devoir 7 Ce devoir comporte huit exercices ainsi que trois documents à découper et à coller pour les joindre au devoir. Les exercices portent sur les séquences 6 et 7. Tu peux utiliser

Plus en détail

Lycée français La Pérouse TS. L énergie nucléaire CH P6. Exos BAC

Lycée français La Pérouse TS. L énergie nucléaire CH P6. Exos BAC SVOIR Lycée français La Pérouse TS CH P6 L énergie nucléaire Exos BC - Définir et calculer un défaut de masse et une énergie de liaison. - Définir et calculer l'énergie de liaison par nucléon. - Savoir

Plus en détail