LE VIDE ABSOLU EXISTE-T-IL?

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "LE VIDE ABSOLU EXISTE-T-IL?"

Transcription

1 Document professeur Niveau : Seconde LE VIDE ABSOLU EXISTE-T-IL? Compétences mises en œuvre : S approprier : extraire l information utile. Communiquer. Principe de l activité : La question posée à la classe est : «Le vide absolu existe-t-il?». Les élèves proposeront une réponse à cette question en s appuyant sur des documents fournis par le professeur. La particularité de cette activité est qu elle s adresse à des élèves rencontrant des difficultés pour extraire une information utile à partir de textes. L enseignant fournit aux élèves des étiquettes (page 6) correspondant aux informations qui ont déjà été extraites, et les élèves associent chaque étiquette au document qui en est la source. Les élèvent séparent ensuite les informations en deux catégories, en les collant dans le tableau joint (page 5). Enfin, ils proposent une réponse à la question posée : «Le vide absolu existe-t-il?». Conditions de mise en œuvre : Une à deux heures. Les étiquettes ont été découpées préalablement. Sources des documents : Les documents utilisés sont issus des fiches pédagogiques disponibles sur le site du synchrotron SOLEIL (http://www.synchrotron-soleil.fr) Réponses : Doc 6 : 1. Le vide est un espace où se trouvent des particules virtuelles en mouvement. 4. Un électron peut se trouver à n importe quelle distance du noyau. 11. La physique quantique envisage la création de particules et antiparticules. Doc 5 : 2. Le volume du noyau est fois plus petit que celui de l atome. 10. La matière d un atome est concentrée dans son noyau. 6. Rutherford met en évidence la structure lacunaire de la matière. 12. Une, sur particules, ne traverse pas un noyau d or. Doc 4 : 5. Les philosophes de l antiquité refusent la notion de vide. Doc 3 : 3. On observe le vide pour la première fois en Il y a plus de raisons de croire à l existence du vide qu à son impossibilité de se produire. Doc 2 : 9. Le vide des physiciens n est pas rien. Doc 1 : 8. Le vide est rempli de champs électromagnétiques. Académie de Versailles Groupe de travail physique-chimie 1

2 Document professeur Doc1 Oui, le vide absolu existe Non, le vide absolu n existe pas 8. Le vide est rempli de champs électromagnétiques. Doc 2 9. Le vide des physiciens n est pas rien. Doc 3 3. On observe le vide pour la première fois en Doc 4 5. Les philosophes de l antiquité refusent la notion de vide. Doc 5 6. Rutherford met en évidence la structure lacunaire de la matière. Doc 6 1. Le vide est un espace où se trouvent des particules virtuelles en mouvement. Exemple de réponse à la problématique : Dans le vide, il y un champ électromagnétique qui ne nécessite aucun support matériel. Le vide absolu désigne l'absence à la fois de matière mais aussi de rayonnement, c'est pourquoi, il n'existe pas. Académie de Versailles Groupe de travail physique-chimie 2

3 LE VIDE ABSOLU EXISTE-T-IL? Document 1 : l'énergie du vide. Dans la nature, le vide parfait n existe pas. L énergie n est jamais totalement égale à zéro en chaque point de l espace. Tout comme une surface couverte de blé se définit comme un champ de blé, on parle alors de champ d énergie. «Le vide est rempli de toutes sortes de champs, comme par exemple des champs électromagnétiques de même nature que la lumière. Leur énergie n est jamais exactement zéro mais fluctue sans cesse dans le temps. C est un peu comme un syndrome d hyperactivité.» Document 2 : reconstituer le scénario des origines? L affaire remonte aux origines, quand les particules ne sont pas encore là. L Univers est donc vide. Vide? Mais alors comment peut-il se passer quelque chose dans un espace vide?... Parce que le vide des physiciens d aujourd hui n est pas l absence de tout. Document 4 : le vide et l'antiquité. Les philosophes de l antiquité s accordent sur la question du vide, qu ils refusent totalement. Pour Aristote : «S il y a un transport propre à chacun des corps simples, par exemple le feu vers le haut, la terre vers le bas, il est clair que le vide ne peut être la cause du transport, car dans le vide, le mouvement ne peut se produire dans une direction privilégiée». On pourrait ajouter cet aphorisme célèbre, qui n a jamais perdu de sa vigueur en traversant les siècles : «La nature a horreur du vide» car on l attribue très souvent à Aristote. En réalité, on doit cette formule aux scolastiques du Moyen-âge. Document 3 : la possibilité du vide : Torricelli et Pascal. Lorsque Torricelli, en 1644, puis Pascal en 1647, retournent un tube initialement rempli de mercure dans une cuvette contenant elle-même du mercure, ils créent un espace «rempli d aucune des matières qui sont connues dans la nature». Pour la première fois, du vide est créé et observé. Torricelli et Pascal vont se montrer très prudents quant à la réalité de ce vide, faute de preuves irréfutables (parmi plusieurs objections, les détracteurs prétendent que de l air pénètre par les pores du verre). Mais l expérience «permet de rendre l existence du vide dans la nature légèrement plus crédible que son impossibilité à se produire». Académie de Versailles Groupe de travail physique-chimie 3

4 Document 5 : l évidence du vide : Rutherford. Nous sommes en Vieille de 2500 ans, la controverse sur la structure de la matière vient de s achever par la victoire éclatante des atomistes : la matière est bien constituée d atomes. Mais le modèle de l atome est encore flou. Rutherford a alors l idée de bombarder une feuille d or avec des particules α (noyaux d hélium) provenant d une source radioactive, et de placer un écran tout autour, afin de visualiser, par scintillements lumineux, l impact des particules α. Résultat : de très nombreux points lumineux apparaissent sur l écran en face de la source. De cette expérience, Rutherford va déduire que les atomes sont constitués de beaucoup de vide et d un peu de matière très fortement concentrée dans ce qu il nomme alors le «noyau» atomique. Les rares particules déviées (une sur ) sont celles qui ont rencontré de la matière sur leur trajectoire. Le volume du noyau est un million de milliards de fois plus petit que celui de l atome. Le volume de l atome est constitué d au moins 99, % de vide! Si l on supprimait le vide, la Terre tiendrait dans une boule de 130 m de diamètre, et notre corps humain rentrerait largement dans une tête d épingle Document 6 : et le Vide de la physique d aujourd hui? On sait aujourd hui que le vide est un milieu très complexe, siège d une activité incessante. Nous savons que l image «planétaire» de l atome est fausse : un électron n est pas une bille qui tourne autour du noyau central. A un instant donné, il peut se trouver à n importe quel endroit autour du noyau, comme s il se trouvait partout à la fois. Il forme une sorte de nuage électronique qui traduit sa probabilité de présence. Mais alors, le vide qui constitue plus de 99% du volume de l atome est-il vraiment vide puisqu il est potentiellement occupé par les électrons? Nous savons que dans le milieu intergalactique, il ne subsiste qu une molécule pour 4 m 3. On peut donc imaginer une boîte de 1 m 3 sans particule, une boîte vide Cependant, tout l univers baigne dans un rayonnement de même nature que la lumière, appelé fond diffus cosmologique, qui atteste d une époque passée dense et chaude de l Univers. Si on y ajoute la création de particules/ antiparticules virtuelles envisagée par la physique quantique, la boite est loin d être absolument vide Un espace de créations et d annihilations incessantes de particules virtuelles : telle pourrait être une définition «simple» du vide aujourd hui. Mais c est une autre histoire... Académie de Versailles Groupe de travail physique-chimie 4

5 «Le vide absolu existe-t-il?» Associer chaque étiquette contenant une affirmation à un document. Séparer ces documents en deux catégories permettant de répondre à la question : «Le vide absolu existe-t-il?» Compléter le tableau joint en collant, pour chaque document, l étiquette la plus représentative de l idée défendue. Rédiger, en une ou deux phrases, une réponse à la question. Oui, le vide absolu existe Non, le vide absolu n existe pas Doc. 1 Doc. 2 Doc. 3 Doc. 4 Doc. 5 Doc. 6 Académie de Versailles Groupe de travail physique-chimie 5

6 Étiquettes 1. Le vide est un espace où se trouvent des particules virtuelles en mouvement. 3. On observe le vide pour la première fois en Le volume du noyau est fois plus petit que celui de l atome. 4. Un électron peut se trouver à n importe quelle distance du noyau 5. Les philosophes de l antiquité refusent la notion de vide. 6. Rutherford met en évidence la structure lacunaire de la matière. 7. Il y a plus de raisons de croire à l existence du vide qu à son impossibilité de se produire. 8. Le vide est rempli de champs électromagnétiques. 9. Le vide des physiciens n est pas rien. 10. La matière d un atome est concentrée dans son noyau. 11. La physique quantique envisage la création de particules et d antiparticules 12. Une, sur particules, ne traverse pas un noyau d or. Académie de Versailles Groupe de travail physique-chimie 6

Chapitre 10 : Radioactivité et réactions nucléaires (chapitre 11 du livre)

Chapitre 10 : Radioactivité et réactions nucléaires (chapitre 11 du livre) Chapitre 10 : Radioactivité et réactions nucléaires (chapitre 11 du livre) 1. A la découverte de la radioactivité. Un noyau père radioactif est un noyau INSTABLE. Il se transforme en un noyau fils STABLE

Plus en détail

2.1 Vocabulaire à apprendre à maîtriser après ce chapitre

2.1 Vocabulaire à apprendre à maîtriser après ce chapitre 2.1 Vocabulaire à apprendre à maîtriser après ce chapitre L atome Atome Elément Proton Neutron Nucléons Electron Nuage Particule (subatomique) Symbole (complet) Charge électrique relative Tableau périodique

Plus en détail

Compétence 3-1 S EXPRIMER A L ECRIT Fiche professeur

Compétence 3-1 S EXPRIMER A L ECRIT Fiche professeur Compétence 3-1 S EXPRIMER A L ECRIT Fiche professeur Nature de l activité : Réaliser 3 types de productions écrites (réécriture de notes, production d une synthèse de documents, production d une argumentation)

Plus en détail

Aucune frontière entre. Jean-Louis Aimar

Aucune frontière entre. Jean-Louis Aimar Jean-Louis Aimar Aucune frontière entre la Vie et la Mort 2 2 «Deux systèmes qui se retrouvent dans un état quantique ne forment plus qu un seul système.» 2 3 42 Le chat de Schrödinger L expérience du

Plus en détail

DES PHÉNOMÈNES ET DES HOMMES : PRESSION LE BAROMÈTRE

DES PHÉNOMÈNES ET DES HOMMES : PRESSION LE BAROMÈTRE DES PHÉNOMÈNES ET DES HOMMES : PRESSION LE BAROMÈTRE Conception : Roland Cros et Jacques-Olivier Baruch Réalisation : Michel Vérot CNDP, La Cinquième, 1998 Durée: 04min 49 s L histoire met en scène Galilée,

Plus en détail

CAHIER D EXPERIENCES. Quand deux billes se rencontrent?

CAHIER D EXPERIENCES. Quand deux billes se rencontrent? CAHIER D EXPERIENCES 1 ere Experience : Quand deux billes se rencontrent? Matériel : Le pendule de Newton Webcam + ordinateur Eclairage Expérience : 1. lâcher de la bille 1, film de l expérience 2. lâcher

Plus en détail

Transformations nucléaires

Transformations nucléaires I Introduction Activité p286 du livre Transformations nucléaires II Les transformations nucléaires II.a Définition La désintégration radioactive d un noyau est une transformation nucléaire particulière

Plus en détail

De la seconde à la première S. en sciences-physiques et chimiques

De la seconde à la première S. en sciences-physiques et chimiques De la seconde à la première S en sciences-physiques et chimiques programme pour une transition réussie La seconde La première Les TPE Évaluation diagnostic A vous de jouer Le site Les sciences au lycée

Plus en détail

DM n o 5 TS1 2011 La fusion : énergie des étoiles, énergie d avenir. 1 Fusion dans le Soleil

DM n o 5 TS1 2011 La fusion : énergie des étoiles, énergie d avenir. 1 Fusion dans le Soleil DM n o 5 TS1 11 La fusion : énergie des étoiles, énergie d avenir 1 Fusion dans le Soleil 1.1 Le Soleil Les premiers scientifiques à s interroger sur l origine de l énergie du Soleil furent W. Thomson

Plus en détail

Comprendre l Univers grâce aux messages de la lumière

Comprendre l Univers grâce aux messages de la lumière Seconde / P4 Comprendre l Univers grâce aux messages de la lumière 1/ EXPLORATION DE L UNIVERS Dans notre environnement quotidien, les dimensions, les distances sont à l échelle humaine : quelques mètres,

Plus en détail

Démarche d investigation en classe de cinquième. Visualiser le trajet de la lumière

Démarche d investigation en classe de cinquième. Visualiser le trajet de la lumière Démarche d investigation en classe de cinquième Visualiser le trajet de la lumière Pré requis : Savoir que pour voir un objet, il faut que l œil reçoive de la lumière Compétences du programme : Connaissances

Plus en détail

312 GJ (312 000 000 000 J) Chapitre 3. La principale source d énergie de la Terre est le Soleil. L ÉNERGIE ET SES MANIFESTATIONS. par habitant par an.

312 GJ (312 000 000 000 J) Chapitre 3. La principale source d énergie de la Terre est le Soleil. L ÉNERGIE ET SES MANIFESTATIONS. par habitant par an. Chapitre 3 L ÉNERGIE ET SES MANIFESTATIONS La principale source d énergie de la Terre est le Soleil. Toutefois, la principale source d énergie exploitée par l humain est le pétrole. SOURCES D ÉNERGIE UTILISÉES

Plus en détail

4. LA PRESSION ATMOSPHÉRIQUE II. Mécanique des liquides et des gaz

4. LA PRESSION ATMOSPHÉRIQUE II. Mécanique des liquides et des gaz 4 La pression atmosphérique 4.1 L atmosphère La Terre est entourée d une couche d air qui nous permet de respirer et de vivre. Cette couche d air s élève à une grande altitude en devenant de moins en moins

Plus en détail

DIFFRACTion des ondes

DIFFRACTion des ondes DIFFRACTion des ondes I DIFFRACTION DES ONDES PAR LA CUVE À ONDES Lorsqu'une onde plane traverse un trou, elle se transforme en onde circulaire. On dit que l'onde plane est diffractée par le trou. Ce phénomène

Plus en détail

Chapitre 10 La relativité du temps

Chapitre 10 La relativité du temps DERNIÈRE IMPRESSION LE 1 er août 2013 à 11:30 Chapitre 10 La relativité du temps Table des matières 1 L invariance de la vitesse de la lumière 2 2 La relativité du temps 2 3 La dilatation des temps 3 4

Plus en détail

Stage : "Développer les compétences de la 5ème à la Terminale"

Stage : Développer les compétences de la 5ème à la Terminale Stage : "Développer les compétences de la 5ème à la Terminale" Session 2014-2015 Documents produits pendant le stage, les 06 et 07 novembre 2014 à FLERS Adapté par Christian AYMA et Vanessa YEQUEL d après

Plus en détail

Test académique de Physique-Chimie 2014-2015 Partie Électricité Etude de documents Sujet zéro Nom :. Prénom :.. Classe :..

Test académique de Physique-Chimie 2014-2015 Partie Électricité Etude de documents Sujet zéro Nom :. Prénom :.. Classe :.. Test académique de Physique-Chimie 2014-2015 Partie Électricité Etude de documents Sujet zéro Nom :. Prénom :.. Classe :.. S APP ANA Compétences évaluées Extraire l information utile Exploiter l information

Plus en détail

Quelques généralités et faits historiques sur les

Quelques généralités et faits historiques sur les Quelques généralités et faits historiques sur les phénomènes électriques L. Villain 1 Notion de charge électrique 1.1 Historiques et principaux faits La notion fondamentale à la base de la description

Plus en détail

OLYMPIADES DE PHYSIQUE 2005 A LA RECHERCHE DU RAYON VERT

OLYMPIADES DE PHYSIQUE 2005 A LA RECHERCHE DU RAYON VERT OLYMPIADES DE PHYSIQUE 2005 A LA RECHERCHE DU RAYON VERT Louis Veyrat, Christophe Tassot Lycée Bellevue, Toulouse 2005 a été l'année de Jules Verne, le grand romancier du 20me siècle. Dans toutes ses œuvres,

Plus en détail

La physique quantique couvre plus de 60 ordres de grandeur!

La physique quantique couvre plus de 60 ordres de grandeur! La physique quantique couvre plus de 60 ordres de grandeur! 10-35 Mètre Super cordes (constituants élémentaires hypothétiques de l univers) 10 +26 Mètre Carte des fluctuations du rayonnement thermique

Plus en détail

Physique 51421. Module 3 Lumière et optique géométrique. Rappel : les ondes. Caractéristiques des ondes. Vitesse de la lumière

Physique 51421. Module 3 Lumière et optique géométrique. Rappel : les ondes. Caractéristiques des ondes. Vitesse de la lumière Physique 51421 Module 3 Lumière et optique géométrique Rappel : les ondes Il existe deux types d ondes : Ondes transversale : les déformations sont perpendiculaire au déplacement de l onde. (ex : lumière)

Plus en détail

Les ondes au service du diagnostic médical

Les ondes au service du diagnostic médical Chapitre 12 Les ondes au service du diagnostic médical A la fin de ce chapitre Notions et contenus SAV APP ANA VAL REA Je maitrise Je ne maitrise pas Signaux périodiques : période, fréquence, tension maximale,

Plus en détail

Chapitre 12 Physique quantique

Chapitre 12 Physique quantique DERNIÈRE IMPRESSION LE 29 août 2013 à 13:52 Chapitre 12 Physique quantique Table des matières 1 Les niveaux d énergie 2 1.1 Une énergie quantifiée.......................... 2 1.2 Énergie de rayonnement

Plus en détail

Chapitre 2. Les mécanismes optiques de l œil

Chapitre 2. Les mécanismes optiques de l œil Manuel pages 19 à 34 Choix pédagogiques Les conditions de visibilité d un objet étant posées et la présentation de l œil réalisée, il s agit d étudier maintenant les mécanismes optiques de fonctionnement

Plus en détail

Chapitre 02. La lumière des étoiles. Exercices :

Chapitre 02. La lumière des étoiles. Exercices : Chapitre 02 La lumière des étoiles. I- Lumière monochromatique et lumière polychromatique. )- Expérience de Newton (642 727). 2)- Expérience avec la lumière émise par un Laser. 3)- Radiation et longueur

Plus en détail

Informations supplémentaires relative à l énergie solaire

Informations supplémentaires relative à l énergie solaire Informations supplémentaires relative à l énergie solaire Éducation relative à l environnement Alain Comeau Sylvain Dumas Julien Savoie Rémi St-Coeur L énergie solaire L énergie solaire est l énergie du

Plus en détail

Séquence 9. Étudiez le chapitre 11 de physique des «Notions fondamentales» : Physique : Dispersion de la lumière

Séquence 9. Étudiez le chapitre 11 de physique des «Notions fondamentales» : Physique : Dispersion de la lumière Séquence 9 Consignes de travail Étudiez le chapitre 11 de physique des «Notions fondamentales» : Physique : Dispersion de la lumière Travaillez les cours d application de physique. Travaillez les exercices

Plus en détail

TP n 4 : Lumière et couleurs

TP n 4 : Lumière et couleurs TP n 4 : Lumière et couleurs Plan I. Lumières colorées : 1- Dispersion de la lumière par un prisme ou par un CD-rom : 2- Composition de la lumière blanche : 3- Lumières polychromatiques et monochromatiques

Plus en détail

Comprendre le noyau. Pourquoi étudier les noyaux atomiques?

Comprendre le noyau. Pourquoi étudier les noyaux atomiques? Comprendre le noyau Pourquoi étudier les noyaux atomiques? La raison qui tue parce que les atomes représentent 99% de la matière visible de l Univers et. on ne comprend pas tout (ou presque rien)! et les

Plus en détail

Équivalence masse-énergie

Équivalence masse-énergie CHPITRE 5 NOYUX, MSSE ET ÉNERGIE Équivalence masse-énergie. Équivalence masse-énergie Einstein a montré que la masse constitue une forme d énergie appelée énergie de masse. La relation entre la masse (en

Plus en détail

Comment dit-on qu'une étoile est plus vieille qu'une autre ou plus jeune qu'une autre?

Comment dit-on qu'une étoile est plus vieille qu'une autre ou plus jeune qu'une autre? Comment dit-on qu'une étoile est plus vieille qu'une autre ou plus jeune qu'une autre? Comment peut-on donner un âge à l'univers? Dans l'univers, il y a beaucoup de choses : des étoiles, comme le Soleil...

Plus en détail

La vie des étoiles. La vie des étoiles. Mardi 7 août

La vie des étoiles. La vie des étoiles. Mardi 7 août La vie des étoiles La vie des étoiles Mardi 7 août A l échelle d une ou plusieurs vies humaines, les étoiles, que l on retrouve toujours à la même place dans le ciel, au fil des saisons ; nous paraissent

Plus en détail

Lycée français La Pérouse TS. L énergie nucléaire CH P6. Exos BAC

Lycée français La Pérouse TS. L énergie nucléaire CH P6. Exos BAC SVOIR Lycée français La Pérouse TS CH P6 L énergie nucléaire Exos BC - Définir et calculer un défaut de masse et une énergie de liaison. - Définir et calculer l'énergie de liaison par nucléon. - Savoir

Plus en détail

Chapitre 8 production de l'énergie électrique

Chapitre 8 production de l'énergie électrique Chapitre 8 production de l'énergie électrique Activité 1 p 116 But Montrer que chaque centrale électrique possède un alternateur. Réponses aux questions 1. Les centrales représentées sont les centrales

Plus en détail

L inégale répartition de l énergie solaire est à l origine des courants atmosphériques

L inégale répartition de l énergie solaire est à l origine des courants atmosphériques L inégale répartition de l énergie solaire est à l origine des courants atmosphériques I/ Objectif : Dans la partie 2 du programme de seconde «enjeux planétaires contemporains : énergie et sol», sous partie

Plus en détail

Formation des images dans un œil

Formation des images dans un œil Thème 1 : Représentation visuelle Chapitre 1 Formation des images dans un œil L'œil permet de voir des objets si ceux-ci émettent de la lumière (en la produisant ou en la diffusant) et si cette lumière

Plus en détail

Reconstituer «Le stylo à bille»

Reconstituer «Le stylo à bille» «Le stylo à bille» 18-21 Niveau 2 Entraînement 1 Objectifs - S entraîner à observer, comparer. - S entraîner à reconstituer, associer. - S entraîner à manipuler visuellement des objets dessinés. - S entraîner

Plus en détail

FUSION THERMONUCLEAIRE

FUSION THERMONUCLEAIRE FUSION THERMONUCLEAIRE Le cœur du Soleil est un plasma chaud totalement ionisé à très haute pression condition nécessaire à la réaction de fusion de l hydrogène en hélium 1 dont le bilan est : 4 1 H 4

Plus en détail

DM 10 : La fusion nucléaire, l énergie de l avenir? CORRECTION

DM 10 : La fusion nucléaire, l énergie de l avenir? CORRECTION Physique Chapitre 4 Masse, énergie, et transformations nucléaires DM 10 : La fusion nucléaire, l énergie de l avenir? CORRECTION Date :. Le 28 juin 2005, le site de Cadarache (dans les bouches du Rhône)

Plus en détail

Réseau SCEREN. Ce document a été numérisé par le CRDP de Bordeaux pour la. Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel.

Réseau SCEREN. Ce document a été numérisé par le CRDP de Bordeaux pour la. Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce document a été numérisé par le CRDP de Bordeaux pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Campagne 2013 Ce fichier numérique ne peut être reproduit, représenté, adapté

Plus en détail

Comment peut-on bloquer les réflexions de la lumière sur la surface de l eau pour mieux voir ce qu il y a sur le fond de la mer?

Comment peut-on bloquer les réflexions de la lumière sur la surface de l eau pour mieux voir ce qu il y a sur le fond de la mer? Comment peut-on bloquer les réflexions de la lumière sur la surface de l eau pour mieux voir ce qu il y a sur le fond de la mer? www.digital-photography-tips.net/stay_focussed-newsletter-march-2013.html

Plus en détail

LES LENTILLES O F' foyer image. f distance focale (en mètres)

LES LENTILLES O F' foyer image. f distance focale (en mètres) LES LENTILLES 1) Reconnaître les lentilles : Une lentille en verre ou en matière plastique dévie la lumière. Une de ses surfaces n'est pas plane. Les lentilles convergentes à bord mince et à centre épais

Plus en détail

L aurore polaire : un phénomène spectaculaire. (extrait de la Revue de météorologie aéronautique du service météorologique de l AM 1 )

L aurore polaire : un phénomène spectaculaire. (extrait de la Revue de météorologie aéronautique du service météorologique de l AM 1 ) L aurore polaire : un phénomène spectaculaire (extrait de la Revue de météorologie aéronautique du service météorologique de l AM 1 ) Un mystère fascinant aux yeux des hommes Pendant des siècles, les hommes

Plus en détail

EXAMEN #2 ONDES ET PHYSIQUE MODERNE 20% de la note finale

EXAMEN #2 ONDES ET PHYSIQUE MODERNE 20% de la note finale EXAMEN #2 ONDES ET PHYSIQUE MODERNE 20% de la note finale Automne 2011 Nom : Chaque question à choix multiples vaut 3 points 1. Une lentille convergente dont l indice de réfraction est de 1,5 initialement

Plus en détail

Titre : Introduction à la spectroscopie, les raies de Fraunhofer à portée de main

Titre : Introduction à la spectroscopie, les raies de Fraunhofer à portée de main P a g e 1 Titre : Description de l activité : Mieux appréhender l analyse de la lumière par spectroscopie. Situation déclenchante : La décomposition de la lumière par un prisme de verre est connue depuis

Plus en détail

Première partie situation de départ:

Première partie situation de départ: Alternance jour/nuit cycle: 3 Connaissances visées: la Terre tourne sur elle-même: c'est ce qui explique l'alternance du jour et de la nuit. La terre tourne dans le sens inverse des aiguilles d'une montre

Plus en détail

Seconde Sciences Physiques et Chimiques Activité 1.3 1 ère Partie : L Univers Chapitre 1 Correction. Où sommes-nous?

Seconde Sciences Physiques et Chimiques Activité 1.3 1 ère Partie : L Univers Chapitre 1 Correction. Où sommes-nous? Où sommes-nous? Savoir où nous sommes dans l Univers est une question fondamentale à laquelle les scientifiques de toutes les époques ont apporté des réponses, grâce aux moyens qui étaient les leurs. Pour

Plus en détail

COULEURS & PHÉNOMÈNES ATMOSPHÉRIQUES 1/2

COULEURS & PHÉNOMÈNES ATMOSPHÉRIQUES 1/2 COULEURS & PHÉNOMÈNES ATMOSPHÉRIQUES 1/2 Par Jean-Pierre MARTIN jpm.astro astro@wanadoo.fr ASSOCIATION D ASTRONOMIE VÉGA PLAISIR 78370 Version net Nov 2003 1 PLAN Pourquoi la nuit est-elle elle noire?

Plus en détail

Parcours Astronomie. Cher Terrien, bienvenue à la Cité des sciences et de l industrie! Voici tes missions :

Parcours Astronomie. Cher Terrien, bienvenue à la Cité des sciences et de l industrie! Voici tes missions : Parcours Astronomie Dossier pédagogique pour les enseignants Cher Terrien, bienvenue à la Cité des sciences et de l industrie! Voici tes missions : Explore les expositions «Objectifs Terre» et «le Grand

Plus en détail

Cahier de texte Scolinfo Documentation Professeur Principal, Viseur et Responsable Pédagogique

Cahier de texte Scolinfo Documentation Professeur Principal, Viseur et Responsable Pédagogique Cahier de texte Scolinfo Documentation Professeur Principal, Viseur et Responsable Pédagogique APLON Juin 2012 Sommaire 1. COMMENT LE PROFESSEUR PRINCIPAL PEUT-IL CONSULTER LE CAHIER DE TEXTE DE LA CLASSE?...

Plus en détail

Nous nous intéresserons ici à une version simplifiée du modèle corpusculaire pour décrire l optique géométrique.

Nous nous intéresserons ici à une version simplifiée du modèle corpusculaire pour décrire l optique géométrique. OPTIQUE GEOMETRIQUE Définitions : L optique est la science qui décrit les propriétés de la propagation de la lumière. La lumière est un concept extrêmement compliqué et dont la réalité physique n est pas

Plus en détail

FICHE 1 Fiche à destination des enseignants 1S 16 Y a-t-il quelqu un pour sauver le principe de conservation de l énergie?

FICHE 1 Fiche à destination des enseignants 1S 16 Y a-t-il quelqu un pour sauver le principe de conservation de l énergie? FICHE 1 Fiche à destination des enseignants 1S 16 Y a-t-il quelqu un pour sauver le principe de conservation de l énergie? Type d'activité Activité avec démarche d investigation, étude documentaire (synthèse

Plus en détail

Niveau de la classe : troisième ou seconde

Niveau de la classe : troisième ou seconde Olivier PILORGET et Luc PONSONNET - Académie de Nice - TraAM 2013-2014 " PERIMETRE DE SECURITE AUTOUR D UNE PISCINE" Niveau de la classe : troisième ou seconde Testée avec une classe de seconde sur une

Plus en détail

I Représentation et modélisation de l œil.

I Représentation et modélisation de l œil. I Représentation et modélisation de l œil. Doc 1 : voir livre p 202 Lorsque la lumière pénètre dans l oeil par la pupille, elle traverse des milieux transparents : la cornée, l humeur aqueuse, le cristallin

Plus en détail

TP 2: LES SPECTRES, MESSAGES DE LA LUMIERE

TP 2: LES SPECTRES, MESSAGES DE LA LUMIERE TP 2: LES SPECTRES, MESSAGES DE LA LUMIERE OBJECTIFS : - Distinguer un spectre d émission d un spectre d absorption. - Reconnaître et interpréter un spectre d émission d origine thermique - Savoir qu un

Plus en détail

Quelques mesures dans l'univers

Quelques mesures dans l'univers Quelques mesures dans l'univers On propose ici une activité logicielle pour : observer la structure lacunaire de l'univers et manipuler les puissances de 10 observer la forme de notre galaxie, et la place

Plus en détail

Les lentilles et la formation des images

Les lentilles et la formation des images Les lentilles et la formation des images I- Les différents types de lentilles. Une lentille est un bloc transparent (en verre ou en matière organique) limité par deux faces planes ou sphériques. Toutes

Plus en détail

Etablis un constat de l expérience et essaie d expliquer le phénomène :

Etablis un constat de l expérience et essaie d expliquer le phénomène : Défi : La lumière est-elle blanche? un disque compact, une lampe de poche 1. Eclaire le CD. Ton hypothèse s est-elle vérifiée? 1 Défi : La lumière est-elle blanche? un miroir, une cuvette, de l eau, une

Plus en détail

1 La représentation visuelle

1 La représentation visuelle 1 La représentation visuelle L ŒIL, SYSTÈME OPTIQUE ET FORMATION DES IMAGES (PHYSIQUE-CHIMIE) L œil, organe des sens détecte les variations des stimuli externes comme les variations de la lumière et transmet

Plus en détail

Physique Chimie. Utiliser les langages scientifiques à l écrit et à l oral pour interpréter les formules chimiques

Physique Chimie. Utiliser les langages scientifiques à l écrit et à l oral pour interpréter les formules chimiques C est Niveau la représentation 4 ème 2. Document du professeur 1/6 Physique Chimie LES ATOMES POUR COMPRENDRE LA TRANSFORMATION CHIMIQUE Programme Cette séance expérimentale illustre la partie de programme

Plus en détail

Les mécanismes optiques de la vision I : les lentilles optiques

Les mécanismes optiques de la vision I : les lentilles optiques Chapitre 1 Les mécanismes optiques de la vision I : les lentilles optiques 1.1 La vision au fil du temps Lisez l activité p.27 et réalisez un résumé pertinent de l évolution du concept de la vision au

Plus en détail

L ÉNERGIE C EST QUOI?

L ÉNERGIE C EST QUOI? L ÉNERGIE C EST QUOI? L énergie c est la vie! Pourquoi à chaque fois qu on fait quelque chose on dit qu on a besoin d énergie? Parce que l énergie est à l origine de tout! Rien ne peut se faire sans elle.

Plus en détail

La lessive qui lave plus blanc que blanc

La lessive qui lave plus blanc que blanc La lessive qui lave plus blanc que blanc Antoine ÉLOI, antoine.eloi@ens.fr Vendredi 5 Mars 1 Intéraction Matière Rayonnement Le Rayonnement visible : Chaque couleur est caractérisée par une longueur d

Plus en détail

- Espace au fil du fleuve - ASTRONOMIE Fiche pédagogique Avril 2009

- Espace au fil du fleuve - ASTRONOMIE Fiche pédagogique Avril 2009 - Espace au fil du fleuve - ASTRONOMIE Fiche pédagogique Avril 2009 Cadre Durée de l'atelier : 2 heures Nombre de jeunes : 7 à 26 Age des jeunes : à partir du CE1 jusqu'à la 4ème Animateur : 1 animateur

Plus en détail

RDP : Voir ou conduire

RDP : Voir ou conduire 1S Thème : Observer RDP : Voir ou conduire DESCRIPTIF DE SUJET DESTINE AU PROFESSEUR Objectif Compétences exigibles du B.O. Initier les élèves de première S à la démarche de résolution de problème telle

Plus en détail

Parcours de visite, lycée Exposition: LA RADIOACTIVITÉ De Homer à oppenheimer

Parcours de visite, lycée Exposition: LA RADIOACTIVITÉ De Homer à oppenheimer Complétez le schéma de gestion des déchets nucléaires en vous aidant du panneau, les surfaces des cercles sont proportionnelles à leur importance Parcours de visite, lycée Exposition: LA RADIOACTIVITÉ

Plus en détail

Principe et fonctionnement des bombes atomiques

Principe et fonctionnement des bombes atomiques Principe et fonctionnement des bombes atomiques Ouvrage collectif Aurélien Croc Fabien Salicis Loïc Bleibel http ://www.groupe-apc.fr.fm/sciences/bombe_atomique/ Avril 2001 Table des matières Introduction

Plus en détail

Histoire des sciences : La Mécanique Quantique

Histoire des sciences : La Mécanique Quantique Histoire des sciences : La Mécanique Quantique «Personne ne comprend vraiment la physique quantique.» Richard Feynman Plan Chapitre I : Introduction I. Définition de la mécanique quantique II. Applications

Plus en détail

I. LE POISON D HERCULE POIROT 7 40

I. LE POISON D HERCULE POIROT 7 40 DS S THÈME OBSERVER/COHÉSION DE LA MATIÈRE/ Page / NOM :... PRÉNOM :... CLASSE :... DATE :... I. LE POISON D HERCULE POIROT 7 40 a) Établir la formule de Lewis du cyanure d hydrogène Configurations électroniques

Plus en détail

1 ère S PHYSIQUE-CHIMIE TRIMESTRE 1. Sylvie LAMY Agrégée de Mathématiques Diplômée de l École Polytechnique. Programme 2011 (v2.4)

1 ère S PHYSIQUE-CHIMIE TRIMESTRE 1. Sylvie LAMY Agrégée de Mathématiques Diplômée de l École Polytechnique. Programme 2011 (v2.4) PHYSIQUE-CHIMIE 1 ère S TRIMESTRE 1 Programme 2011 (v2.4) Sylvie LAMY Agrégée de Mathématiques Diplômée de l École Polytechnique Les Cours Pi e-mail : lescourspi@cours-pi.com site : http://www.cours-pi.com

Plus en détail

Exercices. Sirius 1 re S - Livre du professeur Chapitre 1. Œil, lentilles minces et images. Exercices d application. 5 minutes chrono!

Exercices. Sirius 1 re S - Livre du professeur Chapitre 1. Œil, lentilles minces et images. Exercices d application. 5 minutes chrono! Exercices Exercices d application 5 minutes chrono!. Mots manquants a. transparents ; rétine b. le centre optique c. à l'axe optique d. le foyer objet e. OF ' f. l'ensemble des milieux transparents; la

Plus en détail

première S 1S7 Géothermie

première S 1S7 Géothermie FICHE 1 Fiche à destination des enseignants Type d'activité Activité documentaire Notions et contenus du programme de première S Radioactivité naturelle et artificielle. Activité. Lois de conservation

Plus en détail

Comment voit-on les objets qui nous entourent? À la découverte de la lumière. Cécile de Hosson, avec la collaboration de Véronique Delaye

Comment voit-on les objets qui nous entourent? À la découverte de la lumière. Cécile de Hosson, avec la collaboration de Véronique Delaye CCOLLEGE YCLE 3 CCYCLE 3 OLLEGE Comment voit-on les objets qui nous entourent? À la découverte de la lumière Cécile de Hosson, avec la collaboration de Véronique Delaye Éditions Le Pommier, 2009 Objectifs

Plus en détail

Le sphinx quantique. Le problème de la mesure

Le sphinx quantique. Le problème de la mesure Le sphinx quantique. Le problème de la mesure «Qu est-ce qui est à la fois mort et vivant et n apparaît jamais comme tel?», dit le monstre fabuleux. Rares sont les énigmes scientifiques qui ont suscité

Plus en détail

Ch.I. L œil et la vision

Ch.I. L œil et la vision SAVOIR FAIRE SAVOIR Classes de 1 ère L et ES Thème 1 : Représentation visuelle Ch.I. L œil et la vision Grille d auto-évaluation des compétences Acquis En cours Non acquis S 1 : Connaître les conditions

Plus en détail

Formation Technique solaire

Formation Technique solaire Formation Technique solaire Sites internet et adresses http://www.swissolar.ch/ http://www.sebasol.ch/ http://www.bfe.admin.ch/index.html?lang=fr http://www.geneve.ch/autorisations-construire/ Formulaire

Plus en détail

Niveau 2 nde THEME : L UNIVERS. Programme : BO spécial n 4 du 29/04/10 L UNIVERS

Niveau 2 nde THEME : L UNIVERS. Programme : BO spécial n 4 du 29/04/10 L UNIVERS Document professeur 1/7 Niveau 2 nde THEME : L UNIVERS Physique-chimie INTERPRETER LE SPECTRE DE LA LUMIERE EMISE PAR UNE ETOILE Programme : BO spécial n 4 du 29/04/10 L UNIVERS Notions et contenus Compétences

Plus en détail

Ouverture au monde quantique

Ouverture au monde quantique Ouverture au monde quantique I Les forces newtoniennes Les forces d interaction gravitationnelle et électrostatique ont une propriété commune : leur 1 valeur est proportionnelle à, où r représente la distance

Plus en détail

MÉRÉ Aurélien HÉCART Olivier. Fonctionnement d une Photocopieuse

MÉRÉ Aurélien HÉCART Olivier. Fonctionnement d une Photocopieuse MÉRÉ Aurélien HÉCART Olivier Fonctionnement d une Photocopieuse 1. Introduction En son cœur, un copieur fonctionne en raison d'un principe physique de base: les charges opposés s attirent. Un photocopieur

Plus en détail

Visages du temps. Loïc Villain. Laboratoire de Mathématiques et Physique Théorique, Univ. Tours loic@lmpt.univ-tours.fr.

Visages du temps. Loïc Villain. Laboratoire de Mathématiques et Physique Théorique, Univ. Tours loic@lmpt.univ-tours.fr. Visages du temps Loïc Villain Laboratoire de Mathématiques et Physique Théorique, Univ. Tours loic@lmpt.univ-tours.fr UE libre Temps Loïc Villain (LMPT) Janvier 2015 1 / 32 Introduction : le temps, concept

Plus en détail

INTRODUCTION À LA SPECTROSCOPIE

INTRODUCTION À LA SPECTROSCOPIE INTRODUCTION À LA SPECTROSCOPIE Table des matières 1 Introduction : 2 2 Comment obtenir un spectre? : 2 2.1 Étaller la lumière :...................................... 2 2.2 Quelques montages possibles

Plus en détail

Niveau 2 nde THEME : L UNIVERS. Programme : BO spécial n 4 du 29/04/10 L UNIVERS

Niveau 2 nde THEME : L UNIVERS. Programme : BO spécial n 4 du 29/04/10 L UNIVERS Document du professeur 1/7 Niveau 2 nde THEME : L UNIVERS Physique Chimie SPECTRES D ÉMISSION ET D ABSORPTION Programme : BO spécial n 4 du 29/04/10 L UNIVERS Les étoiles : l analyse de la lumière provenant

Plus en détail

La formation des images par les lentilles

La formation des images par les lentilles Plan Introduction: 1. Deux types de lentilles 2. Les propriétés des lentilles 2.1. Lentille convergente 2.2. Lentille divergente 3. L image d un objet donnée par une lentille convergente 3.1 Rappel : Une

Plus en détail

obs.5 Sources de lumières colorées exercices

obs.5 Sources de lumières colorées exercices obs.5 Sources de lumières colorées exercices Savoir son cours Mots manquants Chaque radiation lumineuse peut être caractérisée par une grandeur appelée longueur d onde dans le vide. Les infrarouges ont

Plus en détail

Oraux ENSEA/ENSIIE 2015 - Rapport sur l'épreuve de Physique

Oraux ENSEA/ENSIIE 2015 - Rapport sur l'épreuve de Physique Oraux ENSEA/ENSIIE 2015 - Rapport sur l'épreuve de Physique NATURE DE L'ÉPREUVE L épreuve comporte deux parties dont les énoncés sont communiqués aux candidats au début d une préparation de 20 mn. L exposé

Plus en détail

La Lune, satellite naturel de la Terre, est une source secondaire de lumière. Selon sa position, l image que l on perçoit d elle est différente.

La Lune, satellite naturel de la Terre, est une source secondaire de lumière. Selon sa position, l image que l on perçoit d elle est différente. LES PHASES DE LA LUNE - LES ÉCLIPSES La Lune, satellite naturel de la Terre, est une source secondaire de lumière. Selon sa position, l image que l on perçoit d elle est différente. La rotation de la Lune

Plus en détail

Chapitre II : Propriétés thermiques de la matière

Chapitre II : Propriétés thermiques de la matière II.1. La dilatation thermique Chapitre II : Propriétés thermiques de la matière Lorsqu on chauffe une substance, on provoque l augmentation de l énergie cinétique des atomes et des molécules, ce qui accroît

Plus en détail

PARCOURS Ombre et lumière. Sébastien Giroux rou

PARCOURS Ombre et lumière. Sébastien Giroux rou PARCOURS Ombre et lumière Sébastien Giroux Saïd Baouch,, Didier MérouM rou 0. Introduction Mes coordonnées : - sebastien.giroux@univ-lorraine.fr Parcours : - Google : «lamap grand nancy» - http://espe.univ-lorraine.fr/lamap/index.php

Plus en détail

FORMATION ET FONCTIONNEMENT D'UNE ETOILE

FORMATION ET FONCTIONNEMENT D'UNE ETOILE Comment une étoile évolue-t-elle? Comment observe-t-on l'évolution des étoiles? Quelques chiffres (âges approximatifs) : Soleil : 5 milliards d'années Les Pléiades : environ 100 millions d'années FORMATION

Plus en détail

Lien entre l énergie cinétique, l énergie de position (potentielle) et l énergie mécanique.

Lien entre l énergie cinétique, l énergie de position (potentielle) et l énergie mécanique. Lien entre l énergie cinétique, l énergie de position (potentielle) et l énergie mécanique. Relation entre le poids et la masse d un corps Formule : P = m. g Avec p : poids en newton (N) m : masse en kilogramme

Plus en détail

QUESTIONNAIRE NE PAS ÉCRIRE SUR CE DOCUMENT PHYSIQUE. Phy-5041-2 (PARTIE 2) PRÉTEST A

QUESTIONNAIRE NE PAS ÉCRIRE SUR CE DOCUMENT PHYSIQUE. Phy-5041-2 (PARTIE 2) PRÉTEST A PHYSIQUE Phy-5041-2 (PARTIE 2) PRÉTEST A QUESTIONNAIRE NE PAS ÉCRIRE SUR CE DOCUMENT Version du 2 juin 2003 Rédigé par Denise Goulet-Martin martin.denise@csdgs.qc.ca 1. Complétez le schéma en indiquant

Plus en détail

Document d accompagnement pour la ressource numérique. La lumière LASER. Terminale S. «Extraire et organiser l'information d'un média audio»

Document d accompagnement pour la ressource numérique. La lumière LASER. Terminale S. «Extraire et organiser l'information d'un média audio» Document d accompagnement pour la ressource numérique La lumière LASER Terminale S «Extraire et organiser l'information d'un média audio» http://www.franceculture.fr/emission-science-publique-50-ans-apres-son-invention-le-laser-pour-quoi-faire-2010-09-

Plus en détail

EXERCICES SUPPLÉMENTAIRES

EXERCICES SUPPLÉMENTAIRES Questionnaire EXERCICES SUPPLÉMENTAIRES SCP 4010-2 LE NUCLÉAIRE, DE L'ÉNERGIE DANS LA MATIÈRE /263 FORME C Version corrigée: Équipe sciences LeMoyne d'iberville, septembre 2006. QUESTION 1 (5 pts) 1. La

Plus en détail

b. L'image est trois fois plus grande que l'objet car en valeur absolue, le grandissement est égal à 3,0.

b. L'image est trois fois plus grande que l'objet car en valeur absolue, le grandissement est égal à 3,0. 1. Mots manquants a. grandissement ; l'image ; l'objet b. conjugaison ; l'image ; distance focale c. son image ; la rétine d. déforme ; la rétine ; accommode e. la rétine f. l'objectif ; à la pellicule

Plus en détail

Lycée Galilée Gennevilliers. chap. 6. JALLU Laurent. I. Introduction... 2 La source d énergie nucléaire... 2

Lycée Galilée Gennevilliers. chap. 6. JALLU Laurent. I. Introduction... 2 La source d énergie nucléaire... 2 Lycée Galilée Gennevilliers L'énergie nucléaire : fusion et fission chap. 6 JALLU Laurent I. Introduction... 2 La source d énergie nucléaire... 2 II. Équivalence masse-énergie... 3 Bilan de masse de la

Plus en détail

1. Introduction. Quelle est la structure de la matière? L idée est vieille:

1. Introduction. Quelle est la structure de la matière? L idée est vieille: 1. Introduction échelle macroscopique échelle moléculaire La chimie est la science des propriétés et des transformations de la matière. Quelle est la structure de la matière? L idée est vieille: Demokrit

Plus en détail

IMAGES FORMÉES PAR UNE LENTILLE MINCE CONVERGENTE

IMAGES FORMÉES PAR UNE LENTILLE MINCE CONVERGENTE Chap n 5 IMAGES FRMÉES PAR UNE LENTILLE MINCE CNVERGENTE 1) DÉFINITIN DE LENTILLE MINCE CNVERGENTE Une lentille est un milieu transparent et homogène limité par deux surfaces sphériques. Elle Une lentille

Plus en détail

Représentation visuelle Chapitre 1 : L œil : Système optique et formation des images

Représentation visuelle Chapitre 1 : L œil : Système optique et formation des images Représentation visuelle Chapitre 1 : L œil : Système optique et formation des images Ce que vous savez déjà - Dans un milieu transparent et homogène (air de la salle de classe), la lumière se propage en

Plus en détail

TP Cours Focométrie des lentilles minces divergentes

TP Cours Focométrie des lentilles minces divergentes Noms des étudiants composant le binôme : TP Cours ocométrie des lentilles minces divergentes Estimer la distance focale image d une lentille divergente est moins aisé que de déterminer celle d une lentille

Plus en détail

Vision et image. PARtiE 1. Le programme. Évaluation diagnostique p. 16. observer Couleur, vision et image

Vision et image. PARtiE 1. Le programme. Évaluation diagnostique p. 16. observer Couleur, vision et image Vision et image PRtiE 1 Manuel unique, p. 16 ( Manuel de physique, p. 14) séquence 1 Le programme notions et contenus L œil, modèle de l œil réduit. Lentilles minces convergentes : images réelle et virtuelle.

Plus en détail