*Dans tout le document lire : infirmier/infirmière

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "*Dans tout le document lire : infirmier/infirmière"

Transcription

1 *Dans tout le document lire : infirmier/infirmière F L O R E N C E A M B R O S I N O, C É C I L E B A R R I È R E, G A L A D R I E L B O N N E L, C H R I S T O P H E D E B O U T, P A S C A L L A M B E R T, P I E R R E T T E M E U R Y G I C - R É P A S I

2 Infirmières cliniciennes Spécialistes cliniques Vieillissement de la population Chronicisation des maladies Disparité de l offre de soins Attentes et besoins des usagers Infirmières de pratique avancée Nouveaux métiers?? 2

3 DÉFINITIONS Infirmière clinicienne Infirmière diplômée d état qui a développé une expertise notamment dans le champ du rôle autonome* Utilise un raisonnement clinique infirmier Interventions domaines éducatifs, relationnels et de consultation infirmière Personne ressource au sein de son équipe de référence, leadership Premier palier de la pratique avancée * C. Debout, 2014 Infirmière de pratique avancée Infirmière diplômée d état qui a acquis les connaissances et les savoir-faire nécessaires aux prises de décisions complexes, de même que les compétences cliniques indispensables à la pratique avancée de sa profession dont les caractéristiques sont déterminées par le contexte dans lequel l infirmière sera autorisée à exercer. Une formation de base de niveau maîtrise est recommandée. *Conseil International des Infirmières,

4 ÉTAT DES LIEUX ÉTRANGER- REVUE DE LITTÉRATURE Revue Cochrane : les IPA peuvent fournir des soins de haute qualité et atteindre les mêmes résultats en termes de soins que les médecins (Laurant, 2004) Développement de l IPA au niveau international: en augmentation (Schober and Affara, 2006) Enquête au sein du CII: une enquête montre que parmi les répondants du groupe IPA, 23 pays déclarent avoir une reconnaissance formelle de la pratique avancée (Pulcini et al., 2010) Rapport OCDE : une variabilité des pratiques infirmières avancées existe entre 12 pays analysés, de la PA non officielle à une forte reconnaissance (Delamaire et Lafortune, 2010) Dans plus de 100 études: aucune n a montré que les services fournis par les infirmières praticiennes étaient de qualité inférieure à ceux des médecins (Bauer, 2010) Expérimentations en France: la pratique avancée en soins infirmiers évolue actuellement (Bonnel, 2014) 4

5 CONTEXTE Années 50/ / ? USA (années 50): 1eres infirmières de pratique avancée (praticiennes et spécialistes cliniques) France (années 80): certificat infirmière clinicienne (palier 1) + émergence des spécialistes cliniques (palier 2) Accords de Bologne: entrée dans le LMD + Loi de réforme des universités Loi HPST: article 51, protocoles de coopération Création du Master infirmier clinique Rapport Hénart, Berland, Cadet relatif aux nouveaux métiers Prise de position de la FHF pour la mise en œuvre du rapport précédent Stratégie nationale de santé + Plan cancer 3 + projet loi de santé : nouveaux besoins en santé Infirmière clinicienne spécialisée en cancérologie + infirmière de pratique avancée : nouveaux métiers??? Validation d un cadre législatif Modèle économique Fiche métier, cadre de compétences 5

6 OBJECTIFS DE L ÉTUDE À ce jour, pas de recensement. Estimation en France: 1500 cliniciennes 150 spécialistes cliniques 100 infirmières titulaires d un Master infirmier clinique Pour le GIC RéPASI (le réseau de la pratique avancée en soins infirmiers, Groupe d Intérêt Commun de l ANFIIDE) les objectifs de l enquête sont Recenser ces infirmières ayant approfondi leur expertise dans le champ de la clinique infirmière, Identifier leurs domaines d expertise et leur mode d exercice actuel Élaborer une cartographie de ces professionnelles 6

7 MÉTHODOLOGIE Étude descriptive transversale Questionnaire auto administré Diffusé par mail et rempli en ligne Déploiement par la méthode «boule de neige» Administré entre avril et mai 2014 Analyse Données quantitatives (démographiques et questions fermées): Statistiques descriptives et logiciel SPSS Données qualitatives : Méthode inductive et lexicale 7

8 STATISTIQUES DESCRIPTIVES 240 répondants 80 M (Masters) 160 IC (155 infirmières cliniciennes, 5 infirmières spécialistes cliniques) 11% d hommes Des infirmières expertes : 21 ans d expérience professionnelle avant d entrer en formation 80 % ont suivi des formations complémentaires 8

9 17,5 15,8 15,4 13,3 Cartographie Région d exercice 7,9 5,4 N = répondants exercent dans les Outre-mer (2 en Guadeloupe, 1 en Polynésie) 7 sont titulaires d un diplôme français et exercent en Suisse 3 sont titulaires d un diplôme étranger et exercent en France 9

10 MASTERS (M) Spécialités du Master en Sciences Infirmières 10,0% 7,5% 3,8% 35,0% Coordination Cancérologie Maladies chroniques 15,0% Gérontologie 20,0% Douleur Psychiatrie et maladies mentales n =

11 Infirmières cliniciennes et spécialistes cliniques 3% Infirmières cliniciennes 97% Infirmières spécialistes cliniques n=

12 % de répondants* ,3 41,7 Mode d exercice actuel ,8 6,3 6,3 5,8 2,5 2,1 5 0 N=240 * A noter que dans toutes les diapositives, la somme des pourcentages peut être supérieure à 100 car plusieurs choix sont possibles. 1 2

13 % de répondants 80 69,2 Activité exercée 60 50, ,8 18,8 14,6 14,6 9,6 0 N=

14 Domaines d'expertise cités Pédiatrie 4,2 Gerontologie Formation Plaies 9,2 9,2 9,2 Parcours soins/coordination 12,5 Education/consultation Cancérologie 24,2 27,5 Soins palliatifs/douleur 54, % de répondants N=

15 Formations complémentaires D.U. Certificat 40,8 42,5 Aucun 19,5 Master 9,6 Licence Doctorat 2,1 1, % de répondants N=

16 Domaines de formation complémentaire Autre D.U. soins palliatifs D.U. cicatrisation D.U. douleur Cadre de santé Sophrologie Education de la santé ETP/Consultation Infirmière puéricultrice Santé publique Psychologie Gérontologie Recherche % de répondants ,7 13,4 12,9 11,4 8,8 8,8 5,7 5,7 5,2 4,7 3,6 3,6 3,1 N=

17 % de répondants Opportunité de réinvestir les formations cliniques réalisées? , ,2 22,5 21, Oui, dans la fonction principale En projet Oui, dans une fonction annexe Non N=236 17

18 Opportunité de réinvestir les formations cliniques réalisées dans son domaine d expertise? 22,4% 27,1% 6,3% 44,2% Oui, totalement Oui, partiellement Non Sans réponse N=

19 Existence d une fiche de poste adaptée? 12,5% 75,8% 11,7% Fiche de poste existante Pas de fiche de poste Sans réponse N=

20 Cette formation a-t-elle modifié votre posture professionnelle? Par qui cette modification est-elle perçue? 16,7% Soi-meme Autres professionnels Médecins 4,1 9,9 10,5 12,1% Oui Non Ne sait pas 71,2% Supérieurs Patients Collègues de travail 47,9 62,6 84, % de répondants N=240 N=

21 % de répondants 100 Votre poste est-il dédié à l'exercice expert en clinique infirmière? 80 61, ,4 18,3 0 Poste NON dédié Poste dédié Sans réponse N=

22 Rémunération en rapport avec votre expertise en clinique infirmière? Rémunéré à la hauteur de votre expertise 5% Pas rémunéré 67% Peu rémunéré 28% N=

23 % de répondants 50 Avez-vous valorisé vos travaux? Si oui, comment? 40 47,5 46,7 39, , ,8 10 5,8 N=

24 Consultations infirmières ETP Coordination de parcours de soins Soins palliatifs et cancérologie Mode d exercices principaux Enseignement et recherche 2 4

25 CONCLUSION Pratique avancée = levier de changement Réponses aux besoins des patients et du système de santé Français amorcées, nouvelle répartition des activités entre professionnels de santé. Les répondantes déclarent que leur activité génère un impact sur le terrain Évoquées comme des acteurs incontournables dans le projet de loi de santé publique, MAIS cadre statutaire et modèle économique qui restent à définir (peu de fiches de postes, pas de cadre législatif) Inscription annoncée dans le code de la santé publique du métier d infirmière de pratique avancée: reconnaissance de l expertise infirmière et évolution dans la prise en charge efficiente des populations Étude médico économique à prévoir: expérimentations en cours 2 5

26

27 R é f é r e n c e s Laurant M, Sergison M, Sibbald B. Substitution of doctors by nurses in Primary Care. In: The Cochrane Collaboration, éditeur. Cochrane Database of Systematic Reviews [Internet]. Chichester, UK: John Wiley & Sons, Ltd; 1998 [cité 2 nov 2014]. Disponible sur: Cadet, Hénart, Berland. Propositions pour la mise en oeuvre des recommandations du «Rapport relatif aux métiers en santé de niveau intermédiaire» [cité 2 nov 2014]; Disponible sur: Delamaire M-L, Lafortune G. Nurses in advanced roles [Internet]. OCDE; 2010 [cité 2 nov 2014]. Disponible sur: Debout C. La filière clinique en soins infirmiers, éléments de clarification dans le contexte français. Soins [Internet]. oct 2014 [cité 2 nov 2014];59(789): Disponible sur: ARS Ile-de-France. Infirmière clinicienne spécialisée : éléments de cadrage pour les missions, la formation et l emploi [Internet]. Agence régionale de santé; 2013 nov [cité 2 nov 2014]. Disponible sur: FRANCE/PAPS/Vie_professionnelle/APPP/Document_infirmiere_clinicienne_specialisee_VF28_11_2013.pdf Bonnel G. Evolvement of French advanced practice nurses: Review of French APNs. Journal of the American Association of Nurse Practitioners [Internet]. avr 2014 [cité 2 nov 2014];26(4): Disponible sur: Pulcini J, Jelic M, Gul R, Loke AY. An International Survey on Advanced Practice Nursing Education, Practice, and Regulation. Journal of Nursing Scholarship [Internet]. mars 2010 [cité 2 nov 2014];42(1):31-9. Disponible sur: Fitzgerald C, Kantrowitz-Gordon I, Katz J, Hirsch A. Advanced Practice Nursing Education: Challenges and Strategies. Nursing Research and Practice [Internet] [cité 2 nov 2014];2012:1-8. Disponible sur: Hamric, al. Advanced Practice Nursing: An Integrative Approach Bauer J. Nurse practitioners as an underutilized resource for health reform: Evidence-based demonstration of cost-effectiveness. J Am Acad Nurse Pract 2010; 22:

28 Merci à tous les répondants et rendez-vous sur notre site internet: 2 8

DÉFINITION ET INSCRIPTION DE LA PRATIQUE AVANCÉE DANS LE PAYSAGE SUISSE DES SOINS INFIRMIERS

DÉFINITION ET INSCRIPTION DE LA PRATIQUE AVANCÉE DANS LE PAYSAGE SUISSE DES SOINS INFIRMIERS DÉFINITION ET INSCRIPTION DE LA PRATIQUE AVANCÉE DANS LE PAYSAGE SUISSE DES SOINS INFIRMIERS Marie-José Roulin Directrice adjointe des soins Hôpitaux Universitaire de Genève Cette présentation expose les

Plus en détail

Un Master en sciences infirmières pour favoriser l intégration des novices et la formation continue des équipes

Un Master en sciences infirmières pour favoriser l intégration des novices et la formation continue des équipes Séminaire européen du SIDIIEF Evolution de la formation infirmière : quels défis pour les milieux cliniques? 21 novembre 2013 Un Master en sciences infirmières pour favoriser l intégration des novices

Plus en détail

Nouveaux rôles infirmiers : une nécessité pour la santé publique et la sécurité des soins, un avenir pour la profession

Nouveaux rôles infirmiers : une nécessité pour la santé publique et la sécurité des soins, un avenir pour la profession Position adoptée par Conseil national de l Ordre des infirmiers le 14 septembre 2010 Nouveaux rôles infirmiers : une nécessité pour la santé publique et la sécurité des soins, un avenir pour la profession

Plus en détail

en soins infirmiers :

en soins infirmiers : Colloque Pratique avancée en soins infirmiers : perspectives internationales et pistes pour une transposition nationale au Palais du Luxembourg mercredi 24 juin 2015 Document préparé par l ANFIIDE (GIC

Plus en détail

Développement de la pratique infirmière avancée en Romandie

Développement de la pratique infirmière avancée en Romandie SwissANP & ASDSI - 21.10 2011 Développement de la pratique infirmière avancée en Romandie H. Brioschi Levi, Directrice des soins CHUV F. Ninane, Directrice des soins DUMSC-PMU Plan de la présentation Contexte

Plus en détail

Infirmière en pratique avancée option gérontologie

Infirmière en pratique avancée option gérontologie Infirmière en pratique avancée option gérontologie BARRIERE-ARNOUX CÉCILE INFIRMIÈRE-SOPHROLOGUE LIBÉRALE CANDIDATE AU MASTER 2 SCIENCES CLINIQUES INFIRMIÈRES OPTION GÉRONTOLOGIE ANFIIDE 11 ET 12 OCTOBRE

Plus en détail

L INFIRMIÈRE CLINICIENNE SPÉCIALISÉE

L INFIRMIÈRE CLINICIENNE SPÉCIALISÉE Pour faciliter la lecture de ce document, les mots de genre féminin appliqués aux personnes désignent les femmes et les hommes, et vice-versa, si le contexte s y prête. L INFIRMIÈRE CLINICIENNE SPÉCIALISÉE

Plus en détail

Construction d une collaboration entre une inf spécialisée en plaie et cicatrisation et deux ICLS, une transition réussie pour OZE Le 21.11.

Construction d une collaboration entre une inf spécialisée en plaie et cicatrisation et deux ICLS, une transition réussie pour OZE Le 21.11. XIIème congrès européen des Infirmiers-ères cliniciens-nes, Spécialistes cliniques, Clinicien-nes consultante, symposium no 4 Construction d une collaboration entre une inf spécialisée en plaie et cicatrisation

Plus en détail

Méthodologie documentaire spécifique au repérage d actions de terrain

Méthodologie documentaire spécifique au repérage d actions de terrain Méthodologie documentaire spécifique au repérage d actions de terrain Journée de la préventions 2014 Atelier : «Repérer des actions de prévention : l exemple du tabac» Céline DEROCHE, Sandra KERZANET -

Plus en détail

Qui sont les infirmières et infirmiers cliniciens spécialisés?

Qui sont les infirmières et infirmiers cliniciens spécialisés? Série de Webinaires de l AIIC : Progrès de la pratique Qui sont les infirmières et infirmiers cliniciens spécialisés? Donna Cousineau Infirmière en pratique avancée Hôpital Carleton Queensway Le 12 décembre

Plus en détail

Master ès Sciences en sciences infirmières

Master ès Sciences en sciences infirmières Master ès Sciences en sciences infirmières Master conjoint UNIVERSITE DE LAUSANNE Faculté de biologie et de médecine, Ecole de médecine et HAUTE ECOLE SPECIALISEE DE SUISSE OCCIDENTALE Domaine santé PLAN

Plus en détail

GIP Ecole Supérieure Montsouris

GIP Ecole Supérieure Montsouris > - ouverture et excellence GIP Ecole Supérieure Montsouris En 1988, la faculté de médecine de Créteil crée la première Maîtrise Sciences et Techniques (MST) Santé Mentale - Editorial - GIP Ecole Supérieure

Plus en détail

Master en sciences cliniques infirmières:

Master en sciences cliniques infirmières: 2 ème FIRIAC Valenciennes, 27 novembre 2014 Master en sciences cliniques infirmières: retour d expérience du département des sciences infirmières et paramédicales de l EHESP C. Debout Inf PhD Directeur

Plus en détail

8 ème Journée d Echanges Interprofessionels du CEFIEC Reims, Mardi 21 Avril 2015

8 ème Journée d Echanges Interprofessionels du CEFIEC Reims, Mardi 21 Avril 2015 Infirmier Spécialiste Clinique Un nouvel acteur dans le champ de la santé 8 ème Journée d Echanges Interprofessionels du CEFIEC Reims, Mardi 21 Avril 2015 «Le jugement clinique, de la formation initiale

Plus en détail

JE SUIS AIDE-SOIGNANT. Elections CTE/CAP. Auxiliaire de Puériculture Aide médico-psychologique

JE SUIS AIDE-SOIGNANT. Elections CTE/CAP. Auxiliaire de Puériculture Aide médico-psychologique JE SUIS AIDE-SOIGNANT Auxiliaire de Puériculture Elections CTE/CAP le 4 Décembre 2014 Lettre aux personnels Aide-Soignant, Auxiliaire de Puériculture et Chacun connait le contexte actuel difficile, conséquence

Plus en détail

Licence, master ou doctorat, pour quoi faire?

Licence, master ou doctorat, pour quoi faire? RESSOURCES HUMAINES Licence, master ou doctorat, pour quoi faire? Roger Pilon Professeur adjoint Anne-Marise Lavoie Professeure titulaire École des sciences infirmières de l Université laurentienne Le

Plus en détail

L Infirmière de Pratique Avancée

L Infirmière de Pratique Avancée Master 1 Sciences Cliniques Infirmières Promotion : 2011 2012 Date du Jury : janvier 2012 L Infirmière de Pratique Avancée expliquée aux Infirmières Florence AMBROSINO Marion CAVAYE Patricia DEMARTHE F

Plus en détail

Différenciation de fonction

Différenciation de fonction Axe de recherche : Étude de l organisation l de l activitl activité infirmière re Différenciation de fonction infirmière re Geoffroy Berckmans Assistant - PRISCI - IRSS - ESP UCL Projet de recherche fédéral

Plus en détail

Information supplémentaire concernant l enregistrement du personnel - Synthèse et FAQ

Information supplémentaire concernant l enregistrement du personnel - Synthèse et FAQ Information supplémentaire concernant l enregistrement du personnel - Synthèse et FAQ 1. Synthèse Objectif : du personnel EMPLOPER recenser le nombre d ETP (rémunérés et disponibles) et le nombre de personnes,

Plus en détail

CURRICULUM VITAE. 2005-2007 Certificat de Formation continue en Education Thérapeutique du Patient à l Université de Genève - Suisse

CURRICULUM VITAE. 2005-2007 Certificat de Formation continue en Education Thérapeutique du Patient à l Université de Genève - Suisse 1 CURRICULUM VITAE DONNEES PERSONNELLES Nom : WALGER Prénom : Olivier Adresse privée : Foyards 58 2300 La Chaux-de-Fonds Suisse Nationalité : Française. Titulaire d un permis C d établissement depuis 1992

Plus en détail

3152 Infirmiers autorisés/infirmières autorisées

3152 Infirmiers autorisés/infirmières autorisées 3152 Infirmiers autorisés/infirmières autorisées Ce groupe de base comprend les infirmiers autorisés, les infirmiers praticiens, les infirmiers psychiatriques autorisés et les finissants d'un programme

Plus en détail

FAQ - PLAN D ATTRACTIVITE DE LA PROFESSION INFIRMIERE DANS LES HOPITAUX

FAQ - PLAN D ATTRACTIVITE DE LA PROFESSION INFIRMIERE DANS LES HOPITAUX FAQ - PLAN D ATTRACTIVITE DE LA PROFESSION INFIRMIERE DANS LES HOPITAUX Arrêté royal du 28 décembre 2011 relatif à l exécution du plan d attractivité pour la profession infirmière, dans certains secteurs

Plus en détail

COMPÉTENCES ET PROFILS AVANCÉ DES SOINS INFIRMIERS pour améliorer les résultats d'accès et de santé

COMPÉTENCES ET PROFILS AVANCÉ DES SOINS INFIRMIERS pour améliorer les résultats d'accès et de santé COMPÉTENCES ET PROFILS AVANCÉ DES SOINS INFIRMIERS pour améliorer les résultats d'accès et de santé Granada, 4-6 de septiembre Susana Rodríguez Gómez Plan Integral de Cuidados. Servicio Andaluz de Salud

Plus en détail

La formation interprofessionnelle pour les professions de la santé: L avenir C est dès maintenant!

La formation interprofessionnelle pour les professions de la santé: L avenir C est dès maintenant! 2 e Swiss Congress for Health Professions Winterthur 1 juin 2012 La formation interprofessionnelle pour les professions de la santé: L avenir C est dès maintenant! Prof. Diane Morin, Inf, PhD Plan de présentation

Plus en détail

C. Cohen, Inf. M.Sc. Professeure HEdS La Source & Intervenante à l IUFRS

C. Cohen, Inf. M.Sc. Professeure HEdS La Source & Intervenante à l IUFRS 3ème Séminaire européen du SIDIIEF «Les maladies chroniques : Formation, recherche et leadership clinique en soins infirmiers» 26 mars 2015 Centre hospitalier universitaire vaudois (CHUV), Lausanne, Suisse

Plus en détail

«Politique des ARS pour les seniors»

«Politique des ARS pour les seniors» «Politique des ARS pour les seniors» Claude EVIN, Directeur Général de l Agence Régionale de Santé d Ile-de-France XX/XX/XX L ARS, acteur majeur de la politique de santé et d accompagnement au service

Plus en détail

Preparing healthcare workforce?

Preparing healthcare workforce? Swiss Public Health Conference (Re-)Organizing Health Systems Lausanne 30 août 2012 Preparing healthcare workforce? Prof. Diane Morin, Inf, PhD Plan de présentation Merci au Comité organisateur pour l

Plus en détail

Le rôle de l infirmière en pratique avancée : de la théorie à la réalité

Le rôle de l infirmière en pratique avancée : de la théorie à la réalité Le rôle de l infirmière en pratique avancée : de la théorie à la réalité Jocelyne Tourigny a, inf., Ph.D., Evy Nazon b, inf. B.Sc., Myriam Veilleux b, inf. B.Sc., Catherine Berthiaume b, inf. B.Sc., Sandra

Plus en détail

QUALITÉ ET SÉCURITÉ DES SOINS :

QUALITÉ ET SÉCURITÉ DES SOINS : QUALITÉ ET SÉCURITÉ DES SOINS : existe-t-il une spécificité oncologique? Sandy Decosterd, Infirmière spécialiste clinique en oncologie Marie-José Roulin, Directrice adjointe des soins LA SÉCURITÉ DES SOINS

Plus en détail

Questionnaire. Présentation

Questionnaire. Présentation Document de travail : version 7 Questionnaire La dernière réunion du bureau de la Confrasie (avril 215) a été l'occasion de définir certains axes du plan d'action 215-217 de la Conférence régionale Compte

Plus en détail

Les professions suivantes sont considérées comme professions de la santé non universitaires :

Les professions suivantes sont considérées comme professions de la santé non universitaires : Gesundheitsund Fürsorgedirektion des Kantons Bern Spitalamt Dienststelle Berufsbildung Direction de la santé publique et de la prévoyance sociale du canton de Berne Office des hôpitaux Service de la formation

Plus en détail

Jour 1 : Les concepts Les forces du système de santé québécois Comparaisons internationales. 22 octobre 2013. Pause réseautage et visite des exposants

Jour 1 : Les concepts Les forces du système de santé québécois Comparaisons internationales. 22 octobre 2013. Pause réseautage et visite des exposants 8 : 00 am 9 : 00 am 9 : 00 am 10 : 00 am Jour 1 : Les concepts Les forces du système de santé québécois Comparaisons internationales 22 octobre 2013 8 : 00 Inscription et accueil 8 : 30 Ouverture Président

Plus en détail

Parkdale Community Health Centre 2015 Client Experience Survey

Parkdale Community Health Centre 2015 Client Experience Survey Parkdale Community Health Centre 2015 Client Experience Survey Chers clients du PCHC, Nous aimerions que vous nous aidiez à évaluer nos services et nos programmes. Nous voulons savoir ce que vous pensez

Plus en détail

L évolution des rôles en soins infirmiers. Un changement à s approprier

L évolution des rôles en soins infirmiers. Un changement à s approprier L évolution des rôles en soins infirmiers Un changement à s approprier Les formateurs Louise Leduc Coordonnatrice du développement clinique de la pratique en soins infirmiers, DPSSS-DSI Stéphane Gagnon

Plus en détail

La formation au Leadership Clinique a-t-elle transformé l infirmière en chef de mon unité de soins? Ressenti d un infirmier de terrain.

La formation au Leadership Clinique a-t-elle transformé l infirmière en chef de mon unité de soins? Ressenti d un infirmier de terrain. La formation au Leadership Clinique a-t-elle transformé l infirmière en chef de mon unité de soins? Ressenti d un infirmier de terrain. Olivier Guissard,, infirmier en unité de pneumologie, en charge de

Plus en détail

A PROPOS DES CRITERES D ATTRIBUTION DES EQUIVALENCES

A PROPOS DES CRITERES D ATTRIBUTION DES EQUIVALENCES IED PARIS 8 A PROPOS DES CRITERES D ATTRIBUTION DES EQUIVALENCES La procédure d équivalence permet de dispenser les étudiants de certains enseignements dans la mesure où ils peuvent justifier de l acquisition

Plus en détail

Une infirmière re clinicienne en et soins de. Stomathérapie. fonction? L infirmière. re «clinicienne?» Rôle de l infirmil. ressource?

Une infirmière re clinicienne en et soins de. Stomathérapie. fonction? L infirmière. re «clinicienne?» Rôle de l infirmil. ressource? Une stomathérapie et soins de plaies : intérêt d une d telle fonction? Marie Magdeleine lefort ULB Erasme re «clinicienne?» re praticienne «nurse practitioner» Prise en charge de pathologies spécifiques

Plus en détail

Référentiel métier de Directeur des Soins en établissement et en institut de formation mars 2010

Référentiel métier de Directeur des Soins en établissement et en institut de formation mars 2010 Référentiel métier de Directeur(trice) des soins Ce référentiel intègre à la fois le métier Directeur(trice) des soins en établissement et celui de Directeur(trice) des soins en institut de formation paramédicale.

Plus en détail

MODULE INTERPROFESSIONNEL DE SANTÉ PUBLIQUE «COORDINATION DES PARCOURS COMPLEXES DE SOINS, UNE PRATIQUE AVANCEE EN SOINS INFIRMIERS» Groupe n 10

MODULE INTERPROFESSIONNEL DE SANTÉ PUBLIQUE «COORDINATION DES PARCOURS COMPLEXES DE SOINS, UNE PRATIQUE AVANCEE EN SOINS INFIRMIERS» Groupe n 10 MODULE INTERPROFESSIONNEL DE SANTÉ PUBLIQUE 2012 «COORDINATION DES PARCOURS COMPLEXES DE SOINS, UNE PRATIQUE AVANCEE EN SOINS INFIRMIERS» Groupe n 10 Juliette BESSE (D3S) Alexis CHERUBIN (D3S) Guillaume

Plus en détail

Contribution de la commission imagerie à la future loi de santé 2014

Contribution de la commission imagerie à la future loi de santé 2014 Contribution de la commission imagerie à la future loi de santé 2014 A l initiative des professionnels de terrain, la FHF a constitué en janvier 2014 une commission imagerie. Composée de médecins et de

Plus en détail

Infirmieres libérales

Infirmieres libérales Détail des programmes- Feuillets complémentaires à la plaquette générale Infirmieres libérales Stages courts 2012 Durées et dates disponibles sur un calendrier en annexe Santé formation Formations gratuites

Plus en détail

Enjeux régionaux et évolution des pratiques professionnelles

Enjeux régionaux et évolution des pratiques professionnelles Enjeux régionaux et évolution des pratiques professionnelles Département Système d Information en Santé et Télémédecine Direction de l Efficience de l Offre 5 mai 2015 1 les enjeux régionaux Enjeux régionaux

Plus en détail

Direction générale de l offre de soin

Direction générale de l offre de soin Apport de la télémédecine en matière de coopération territoriale 1. Une nouvelle organisation de l offre sanitaire pour mieux répondre aux besoins des populations 2. Comment organiser des activités de

Plus en détail

Construire le pont tout en le traversant

Construire le pont tout en le traversant Création et mode de travail d une équipe de recherche: Didier Camus Cécile Desaulles Nicolas Kühne Béatrice Perrenoud Ada Spitzer Les buts Les défis Les réponses aux défis posés Les processus de développement

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES Bourse «Avenir Recherche & Soins»

CAHIER DES CHARGES Bourse «Avenir Recherche & Soins» CAHIER DES CHARGES Bourse «Avenir Recherche & Soins» La Bourse Mutualiste pour la Recherche Infirmière et Paramédicale LE CONTEXTE GÉNÉRAL La recherche infirmière et paramédicale - c est-à-dire l étude

Plus en détail

Soutien pour la formation à la recherche translationnelle en cancérologie

Soutien pour la formation à la recherche translationnelle en cancérologie APPEL A CANDIDATURES 2011 Soutien pour la formation à la recherche translationnelle en cancérologie Action 1.2 Date limite de soumission en ligne du dossier : 06 décembre 2010 http://www.e-cancer.fr/aap/for2011

Plus en détail

Berne, le 15 avril 2014. Secrétariat d Etat à la formation, à la recherche et à l innovation Monsieur Josef Widmer Effingerstrasse 27 3003 Bern

Berne, le 15 avril 2014. Secrétariat d Etat à la formation, à la recherche et à l innovation Monsieur Josef Widmer Effingerstrasse 27 3003 Bern Berne, le 15 avril 2014 Secrétariat d Etat à la formation, à la recherche et à l innovation Monsieur Josef Widmer Effingerstrasse 27 3003 Bern par: stefanie.haab@sbfi.admin.ch Prise de position de l association

Plus en détail

La recherche en soins infirmiers et les données probantes. Margot Phaneuf, inf. PhD. Révision 2013

La recherche en soins infirmiers et les données probantes. Margot Phaneuf, inf. PhD. Révision 2013 La recherche en soins infirmiers et les données probantes Margot Phaneuf, inf. PhD. Révision 2013 Didacticiel préparé pour un enseignement dans les écoles de cadres de Reims et de Lyon en France. Margot

Plus en détail

Le manager transversal

Le manager transversal Le 29 septembre 2009 Le manager transversal Au cœur des organisations matricielles C1 Les enjeux actuels de la transversalité 2 Diapositive 2 C1 Doc expertise - Chapitre A CEGOS-FRANCE; 20/10/2008 L émergence

Plus en détail

PANORAMA NORD AMÉRICAIN ET EUROPÉEN DES COMPÉTENCES DES INFIRMIERS DES URGENCES

PANORAMA NORD AMÉRICAIN ET EUROPÉEN DES COMPÉTENCES DES INFIRMIERS DES URGENCES PANORAMA NORD AMÉRICAIN ET EUROPÉEN DES COMPÉTENCES DES INFIRMIERS DES URGENCES C.PIEL T.CHERFAOUI CARHAIX 18 MARS 2008 INTRODUCTION La médecine d urgence est reconnue comme spécialité depuis 2004 Les

Plus en détail

à Master professionnel Enquête sur le devenir au 1 er décembre 2013 des diplômés de Master professionnel promotion 2011

à Master professionnel Enquête sur le devenir au 1 er décembre 2013 des diplômés de Master professionnel promotion 2011 observatoire régional #41 Synthèse régionale août 2014 à Master professionnel Enquête sur le devenir au 1 er décembre 2013 des diplômés de Master professionnel promotion 2011 2 899 diplômés de M2 professionnel

Plus en détail

La formation comme levier de changement des pratiques

La formation comme levier de changement des pratiques Place des pharmaciens d officine au sein du réseau Onco 94 Ouest La formation comme levier de changement des pratiques 2 ème congrès des Réseaux de cancérologie Rouen Atelier : place de la formation 3

Plus en détail

Aide kinésithérapeute : une réalité?

Aide kinésithérapeute : une réalité? Aide kinésithérapeute : une réalité? Fabien Launay Cadre supérieur du pôle rééducation CHU de Dijon Dijon (21) Préambule : La fonction d aide-kinésithérapeute n est pas nouvelle. Elle peut être occupée

Plus en détail

Annexe IV: Allocation des fonctions du personnel 1

Annexe IV: Allocation des fonctions du personnel 1 Annexe IV: Allocation des fonctions du personnel 1 Fonction Code 2 Formations: Médecins Chef de service 1 - Domaine des hautes écoles Selon la structure hiérarchique interne. Médecin cadre 2 - Domaine

Plus en détail

GICAnfiide, 28.11.09, Lyon La consultation infirmière : enjeux et perspectives au sein de l Anfiide. C.Jouteau-Neves/E.

GICAnfiide, 28.11.09, Lyon La consultation infirmière : enjeux et perspectives au sein de l Anfiide. C.Jouteau-Neves/E. La consultation infirmière : un chemin d expertise, une réalité partagée. Chantal Jouteau-Neves Evelyne Malaquin-Pavan Cadres infirmiers spécialistes cliniques «L infirmière possède des fonctions spécifiques,

Plus en détail

Outils d évaluations de la simulation en équipe: Évaluation de performance en formation interprofessionnelle. Martina ESDAILE SFAR 19 septembre 2012

Outils d évaluations de la simulation en équipe: Évaluation de performance en formation interprofessionnelle. Martina ESDAILE SFAR 19 septembre 2012 Outils d évaluations de la simulation en équipe: Évaluation de performance en formation interprofessionnelle Martina ESDAILE SFAR 19 septembre 2012 Déclaration de conflits d intérêts! Aucun conflits d

Plus en détail

24/01/ 2014 EQUIPE «REFERENTE» POUR L UTILISATION DES CATHETERS VEINEUX PERIPHERIQUES ET CENTRAUX : QUELLE PLACE POUR L INFIRMIERE?

24/01/ 2014 EQUIPE «REFERENTE» POUR L UTILISATION DES CATHETERS VEINEUX PERIPHERIQUES ET CENTRAUX : QUELLE PLACE POUR L INFIRMIERE? 24/01/ 2014 EQUIPE «REFERENTE» POUR L UTILISATION DES CATHETERS VEINEUX PERIPHERIQUES ET CENTRAUX : QUELLE PLACE POUR L INFIRMIERE? I. Kriegel, C. Thinlot, M. Arsicault, A. Mauduit, M. Varenne, A.-B. Knoche,

Plus en détail

État des lieux de la formation et de la recherche au sein des Instituts /UFR de formation Jeunesse et Sports

État des lieux de la formation et de la recherche au sein des Instituts /UFR de formation Jeunesse et Sports Conférence des ministres de la jeunesse et des sports de la Francophonie État des lieux de la formation et de la recherche au sein des Instituts /UFR de formation Jeunesse et Sports La programmation 2009-2012

Plus en détail

DOULEUR et SOINS INFIRMIERS

DOULEUR et SOINS INFIRMIERS DOULEUR et SOINS INFIRMIERS Certificate of Advanced Studies (CAS) - 2015 Agir en tant que professionnel ressource dans le domaine de la prise en charge de la personne souffrant de douleur aiguë ou chronique,

Plus en détail

Aide soignant(e) Le Métier d Aide Soignant(e) Le Concours. Concours Prépa Santé

Aide soignant(e) Le Métier d Aide Soignant(e) Le Concours. Concours Prépa Santé CP Concours Prépa Santé Optimum : 350 h/an Access : 225 h/an de septembre à mai Aide soignant(e) Le Métier d Aide Soignant(e) Sous la responsabilité de l infirmier, l aide-soignant s occupe de l hygiène

Plus en détail

Proyecto Telemedicina

Proyecto Telemedicina Seminario Internacional Desarrollo de Servicios Sociales para Personas Mayores 3-4 octubre 2013 Proyecto Telemedicina Dr Jean-Philippe Flouzat Médico geriatra, Consejero Médico Social de la Agencia Regional

Plus en détail

Annexe 2 Les expressions du HCAAM sur la coordination des interventions des professionnels autour du patient

Annexe 2 Les expressions du HCAAM sur la coordination des interventions des professionnels autour du patient Annexe 2 Les expressions du HCAAM sur la coordination des interventions des professionnels autour du patient Dans son avis de 2012 «L assurance maladie : les options du HCAAM» qui synthétise l ensemble

Plus en détail

CONTRAINTES PSYCHOLOGIQUES ET ORGANISATIONNELLES AU TRAVAIL ET SANTE CHEZ LE PERSONNEL SOIGNANT DES CENTRES HOSPITALIERS:

CONTRAINTES PSYCHOLOGIQUES ET ORGANISATIONNELLES AU TRAVAIL ET SANTE CHEZ LE PERSONNEL SOIGNANT DES CENTRES HOSPITALIERS: CONTRAINTES PSYCHOLOGIQUES ET ORGANISATIONNELLES AU TRAVAIL ET SANTE CHEZ LE PERSONNEL SOIGNANT DES CENTRES HOSPITALIERS: Infirmier(e)s et aides soignant(e)s ETUDE ORSOSA État de santé, conditions de travail

Plus en détail

La télémédecine, complément nécessaire de l exercice médical de demain. Dr Pierre SIMON Président de l Association Nationale de Télémédecine (ANTEL)

La télémédecine, complément nécessaire de l exercice médical de demain. Dr Pierre SIMON Président de l Association Nationale de Télémédecine (ANTEL) La télémédecine, complément nécessaire de l exercice médical de demain Dr Pierre SIMON Président de l Association Nationale de Télémédecine (ANTEL) Angers FHF 13 septembre 2012 Ce qui a changé dans l exercice

Plus en détail

Licences OBSER VATOIRE. Lettres / Langues et Sciences Humaines OBSERVATOIRE CARREFOUR DES ÉTUDIANTS. à l'université de Limoges

Licences OBSER VATOIRE. Lettres / Langues et Sciences Humaines OBSERVATOIRE CARREFOUR DES ÉTUDIANTS. à l'université de Limoges Université de Limoges Licences Lettres / Langues et Sciences Humaines LA SITUATION des diplômés NON RÉINSCRITS à l'université de Limoges Résultats par mention (promotion 2005-2006) Retrouvez les publications

Plus en détail

Responsabilité en milieu clinique : PTI Lucette Robert

Responsabilité en milieu clinique : PTI Lucette Robert Responsabilité en milieu clinique : PTI Lucette Robert 09/06/2014 1 Table ronde PTI L infirmière face au patient Révision du cadre légal Réforme du Code des professions Responsabilités et devoirs déontologiques

Plus en détail

Le rôle des infirmières en PIA

Le rôle des infirmières en PIA Cours de transplantation Le rôle des infirmières en PIA Mme Chantal Fortin IPSN, MSc., CNephro(C) Infirmière praticienne spécialisée en néphrologie RUIS McGill -UdeM 16 avril 2010 Objectifs Comprendre

Plus en détail

L Ecole des hautes études en santé publique (EHESP) EHESP French School of Public Health

L Ecole des hautes études en santé publique (EHESP) EHESP French School of Public Health L Ecole des hautes études en santé publique (EHESP) EHESP French School of Public Health Regine Ducos Directrice des relations internationales Director of International Relations Une grande école à vocation

Plus en détail

Le point de vue d une administration hospitalière Inka Moritz, Secrétaire générale

Le point de vue d une administration hospitalière Inka Moritz, Secrétaire générale Spécialistes en santé publique? Le point de vue d une administration hospitalière Inka Moritz, Secrétaire générale Le CHUV est l employeur de 10 000 personnes Budget 1,4 milliard de frs 2 1 des 5 Hôpitaux

Plus en détail

Les réseaux de santé Alain Grand

Les réseaux de santé Alain Grand Les réseaux de santé Alain Grand Section 1 : les réseaux de santé Devant le constat d un cloisonnement excessif du système de santé, susceptible d induire des «pertes de chance» vis-à-vis de certaines

Plus en détail

La prescription infirmière

La prescription infirmière Institut de Formation en Soins Infirmiers Du CH St-Joseph St-Luc J. Lepercq 42bis, rue du Professeur Grignard 69 007 Lyon Rémy Delbarre Benjamin Beaugé Promotion 2011-2014 Mémoire de fin d études en vue

Plus en détail

C est cette dernière mesure qu il est proposé d explorer.

C est cette dernière mesure qu il est proposé d explorer. 2- Réduction du besoin de remplacement dans le 1 er degré I) Définition de la mesure Jusqu alors, l optimisation du remplacement a surtout porté sur l organisation du système de remplacement. Il s agit

Plus en détail

Pr Nathalie SALLES Pôle de Gérontologie Clinique CHU Bordeaux

Pr Nathalie SALLES Pôle de Gérontologie Clinique CHU Bordeaux Pr Nathalie SALLES Pôle de Gérontologie Clinique CHU Bordeaux «le pourcentage de résidents âgés nécessitant des soins pour des plaies simples ou complexes était de 8,6% selon l étude PATHOS menée en 2009

Plus en détail

PLAN D INTÉGRATION COLLABORATIF DU RÔLE DES INFIRMIÈRES ET INFIRMIERS PRATICIENS AU CANADA 2011-2015

PLAN D INTÉGRATION COLLABORATIF DU RÔLE DES INFIRMIÈRES ET INFIRMIERS PRATICIENS AU CANADA 2011-2015 PLAN D INTÉGRATION COLLABORATIF DU RÔLE DES INFIRMIÈRES ET INFIRMIERS PRATICIENS AU CANADA 2011-2015 Novembre 2011 . Pour faciliter la lecture, les mots de genre féminin appliqués aux personnes désignent

Plus en détail

SONDAGE NATIONAL SUR LA MÉDECINE PALLIATIVE QUESTIONNAIRE

SONDAGE NATIONAL SUR LA MÉDECINE PALLIATIVE QUESTIONNAIRE SONDAGE NATIONAL SUR LA MÉDECINE PALLIATIVE QUESTIONNAIRE Société canadienne des médecins de soins palliatifs Association médicale canadienne Collège des médecins de famille du Canada Collège royal des

Plus en détail

De meilleurs soins :

De meilleurs soins : De meilleurs soins : une analyse des soins infirmiers et des résultats du système de santé Série de rapports de l AIIC et de la FCRSS pour informer la Commission nationale d experts de l AIIC, La santé

Plus en détail

Le rôle des mutuelles dans le développement de l éducation thérapeutique du patient.

Le rôle des mutuelles dans le développement de l éducation thérapeutique du patient. Le développement des programmes d éducation thérapeutique du patient 2 ans après la loi Hôpital, patients, santé, territoire : quel bilan? Le rôle des mutuelles dans le développement de l éducation thérapeutique

Plus en détail

Evidence-based medicine en français

Evidence-based medicine en français Evidence-based medicine en français MÉDECINE FACTUELLE (Office de la langue française) Médecine fondée sur des faits démontrés Médecine fondée sur des preuves Médecine fondée sur des données probantes

Plus en détail

INSTITUT D'ENSEIGNEMENT A DISTANCE - PARIS 8

INSTITUT D'ENSEIGNEMENT A DISTANCE - PARIS 8 FOIRE AUX QUESTIONS Toutes les réponses aux questions que vous nous posez fréquemment sur l'institut d'enseignement à Distance Version 1.1 2006/2007 IED Paris 8, 2005 - tous droits réservés www.iedparis8.net

Plus en détail

La preuve par. Principaux enseignements du bilan des PRT et. du recensement des projets télémédecine 2013

La preuve par. Principaux enseignements du bilan des PRT et. du recensement des projets télémédecine 2013 La preuve par Principaux enseignements du bilan des PRT et du recensement des projets télémédecine 2013 Le recensement Télémédecine 2013 01 Synthèse du recensement Télémédecine 2013 02 Répartition et maturité

Plus en détail

LES PROFESSIONNELS DE LA SANTE

LES PROFESSIONNELS DE LA SANTE AD'PROSANTE : DES FORMATIONS POUR LES PROFESSIONNELS DE LA SANTE AD'PROSANTE - GROUPE SOFT FORMATION 84, Boulevard de la Corderie 13007 Marseille Tél : 04.91.15.71.03 Fax : 04.91.81.52.62 1 NOTRE OFFRE

Plus en détail

Bienvenue à l UCL, dans une

Bienvenue à l UCL, dans une Bienvenue à l UCL, dans une des 9 universités de la Communauté française des 3300 universités de l Union européenne des 4000 universités européennes (4194 aux USA) des 17000 universités dans le monde Bologne

Plus en détail

Renforcer le rôle de l infirmière clinicienne spécialisée au Canada. Document d information

Renforcer le rôle de l infirmière clinicienne spécialisée au Canada. Document d information Renforcer le rôle de l infirmière clinicienne spécialisée au Canada Document d information Produit par Tazim Virani & Associates pour l Association des infirmières et infirmiers du Canada 4 décembre 2012

Plus en détail

Education Thérapeutique (ETP)

Education Thérapeutique (ETP) Education Thérapeutique (ETP) Enfant diabétique type I Marie Caron Infirmière puéricultrice référente en éducation thérapeutique Maryse Tamburro Cadre puéricultrice Centre initiateur de pompes à insuline

Plus en détail

ASSURANCE RESPONSABILITE CIVILE MEDICALE QUESTIONNAIRE GENERAL

ASSURANCE RESPONSABILITE CIVILE MEDICALE QUESTIONNAIRE GENERAL ASSURANCE RESPONSABILITE CIVILE MEDICALE QUESTIONNAIRE GENERAL A compléter du questionnaire spécifique correspondant à votre spécialité, joint en annexe Contrat en cours : / - date de fin du contrat :

Plus en détail

Effectifs et taux de réponse par discipline

Effectifs et taux de réponse par discipline observatoire régional #36 Synthèse régionale août 2013 à Master mixte Enquête sur le devenir au 1 er décembre 2012 des diplômés de Master mixte promotion 2010 349 diplômés de M2 mixte en 2010 sur 399 interrogés

Plus en détail

Mon métier, mon parcours

Mon métier, mon parcours Mon métier, mon parcours Anthony, ingénieur d études diplômé d un Master Réseaux, application documentaire, ingénierie et sécurité Les métiers de l Informatique Le domaine Sciences, Technologies, Santé

Plus en détail

Améliorer la coordination des soins : comment faire évoluer les réseaux de santé?

Améliorer la coordination des soins : comment faire évoluer les réseaux de santé? Guide méthodologique Améliorer la coordination des soins : comment faire évoluer les réseaux de santé? Octobre 2012 Direction générale de l offre de soins Sommaire Synthèse... 2 Introduction... 3 Partie

Plus en détail

Mention : STAPS. Sport, Prévention, Santé, Bien-être. Objectifs de la spécialité

Mention : STAPS. Sport, Prévention, Santé, Bien-être. Objectifs de la spécialité Mention : STAPS Sport, Prévention, Santé, Bien-être Objectifs de la spécialité L'objectif de la spécialité «Sport, Prévention, Santé, Bien être» est de doter les étudiants de compétences scientifiques,

Plus en détail

La recherche en sciences infirmières : du baccalauréat en soins infirmiers au doctorat en sciences infirmières

La recherche en sciences infirmières : du baccalauréat en soins infirmiers au doctorat en sciences infirmières La recherche en sciences infirmières : du baccalauréat en soins infirmiers au doctorat en sciences infirmières M.Th Celis HELHO Tournai N.Jacqmin HERS - Libramont M.Gobert PRISCI - UCL Science infirmière

Plus en détail

La 1 re ligne montréalaise en action Une responsabilité pour tous et chacun

La 1 re ligne montréalaise en action Une responsabilité pour tous et chacun La e en action Une responsabilité pour tous et chacun Jacques Ricard, M.D., M.Sc. Directeur général adjoint par intérim Directeur des services généraux et des maladies chroniques Plan de la présentation

Plus en détail

RADAR : REPÉRER LES SIGNES DU DELIRIUM ET D UNE PERTURBATION DE L ÉTAT MENTAL EN 7 SECONDES

RADAR : REPÉRER LES SIGNES DU DELIRIUM ET D UNE PERTURBATION DE L ÉTAT MENTAL EN 7 SECONDES RADAR : REPÉRER LES SIGNES DU DELIRIUM ET D UNE PERTURBATION DE L ÉTAT MENTAL EN 7 SECONDES Philippe Voyer, inf., PhD I Université Laval I Centre d excellence sur le vieillissement de Québec-Unité de recherche

Plus en détail

2013-2014. psychologie. UFR des Sciences de l Homme

2013-2014. psychologie. UFR des Sciences de l Homme 2013-2014 DU LYCÉE À L UNIVERSITÉ psychologie UFR des Sciences de l Homme OBJECTIFS de la formation Vous êtes intéressé par les études de psychologie? A l Université Bordeaux Segalen, cette formation s

Plus en détail

BOURSE DE RECHERCHE QUICK : SECURITE ET HYGIENE ALIMENTAIRE

BOURSE DE RECHERCHE QUICK : SECURITE ET HYGIENE ALIMENTAIRE BOURSE DE RECHERCHE QUICK : SECURITE ET HYGIENE ALIMENTAIRE Professionnels de la restauration rapide : Perception et mise en pratique des recommandations d hygiène pour une maîtrise du risque infectieux

Plus en détail

La recherche clinique de demain ne se fera pas sans les paramédicaux

La recherche clinique de demain ne se fera pas sans les paramédicaux La recherche clinique de demain ne se fera pas sans les paramédicaux Marc Beaumont, kinésithérapeute - 5ème journée inter régionale GIRCI - Tours, 3 juin 2015 Qu est ce que la recherche clinique? «une

Plus en détail

Académie de pharmacie

Académie de pharmacie Académie de pharmacie Expérimentation d une méthode Lean pour l amélioration des processus métiers Application à l amélioration de la prise en charge médicamenteuse dans un service de médecine Niccolo

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Psychologie de l Université Paul-Valéry Montpellier 3 Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014 Section des Formations et des

Plus en détail

TELEMEDINOV. la Télémédecine Interopérable Nord Ouest Vendée. Décloisonnement Hôpital-ville-médico-social Projet de santé et modèle économique

TELEMEDINOV. la Télémédecine Interopérable Nord Ouest Vendée. Décloisonnement Hôpital-ville-médico-social Projet de santé et modèle économique TELEMEDINOV la Télémédecine Interopérable Nord Ouest Vendée Décloisonnement Hôpital-ville-médico-social Projet de santé et modèle économique Présentation Michel RIOLI directeur du projet LA REGLEMENTATION

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES INFIRMIER-ÈRE DIPLÔMÉ-E

CAHIER DES CHARGES INFIRMIER-ÈRE DIPLÔMÉ-E Madame/Monsieur 1. DÉFINITION DE LA FONCTION Au service du projet institutionnel, la titulaire du poste : Exerce dans un cadre législatif et un contexte sanitaire connus (loi sur l exercice professionnel,

Plus en détail

d évaluation de la toux chez l enfant

d évaluation de la toux chez l enfant Validation d un questionnaire d évaluation de la toux chez l enfant Mémoire présenté par Caroline TROCCY Pour l obtention du diplôme de master(e) en kinésithérapie Promoteur: Monsieur G. Reychler Année

Plus en détail