*Dans tout le document lire : infirmier/infirmière

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "*Dans tout le document lire : infirmier/infirmière"

Transcription

1 *Dans tout le document lire : infirmier/infirmière F L O R E N C E A M B R O S I N O, C É C I L E B A R R I È R E, G A L A D R I E L B O N N E L, C H R I S T O P H E D E B O U T, P A S C A L L A M B E R T, P I E R R E T T E M E U R Y G I C - R É P A S I

2 Infirmières cliniciennes Spécialistes cliniques Vieillissement de la population Chronicisation des maladies Disparité de l offre de soins Attentes et besoins des usagers Infirmières de pratique avancée Nouveaux métiers?? 2

3 DÉFINITIONS Infirmière clinicienne Infirmière diplômée d état qui a développé une expertise notamment dans le champ du rôle autonome* Utilise un raisonnement clinique infirmier Interventions domaines éducatifs, relationnels et de consultation infirmière Personne ressource au sein de son équipe de référence, leadership Premier palier de la pratique avancée * C. Debout, 2014 Infirmière de pratique avancée Infirmière diplômée d état qui a acquis les connaissances et les savoir-faire nécessaires aux prises de décisions complexes, de même que les compétences cliniques indispensables à la pratique avancée de sa profession dont les caractéristiques sont déterminées par le contexte dans lequel l infirmière sera autorisée à exercer. Une formation de base de niveau maîtrise est recommandée. *Conseil International des Infirmières,

4 ÉTAT DES LIEUX ÉTRANGER- REVUE DE LITTÉRATURE Revue Cochrane : les IPA peuvent fournir des soins de haute qualité et atteindre les mêmes résultats en termes de soins que les médecins (Laurant, 2004) Développement de l IPA au niveau international: en augmentation (Schober and Affara, 2006) Enquête au sein du CII: une enquête montre que parmi les répondants du groupe IPA, 23 pays déclarent avoir une reconnaissance formelle de la pratique avancée (Pulcini et al., 2010) Rapport OCDE : une variabilité des pratiques infirmières avancées existe entre 12 pays analysés, de la PA non officielle à une forte reconnaissance (Delamaire et Lafortune, 2010) Dans plus de 100 études: aucune n a montré que les services fournis par les infirmières praticiennes étaient de qualité inférieure à ceux des médecins (Bauer, 2010) Expérimentations en France: la pratique avancée en soins infirmiers évolue actuellement (Bonnel, 2014) 4

5 CONTEXTE Années 50/ / ? USA (années 50): 1eres infirmières de pratique avancée (praticiennes et spécialistes cliniques) France (années 80): certificat infirmière clinicienne (palier 1) + émergence des spécialistes cliniques (palier 2) Accords de Bologne: entrée dans le LMD + Loi de réforme des universités Loi HPST: article 51, protocoles de coopération Création du Master infirmier clinique Rapport Hénart, Berland, Cadet relatif aux nouveaux métiers Prise de position de la FHF pour la mise en œuvre du rapport précédent Stratégie nationale de santé + Plan cancer 3 + projet loi de santé : nouveaux besoins en santé Infirmière clinicienne spécialisée en cancérologie + infirmière de pratique avancée : nouveaux métiers??? Validation d un cadre législatif Modèle économique Fiche métier, cadre de compétences 5

6 OBJECTIFS DE L ÉTUDE À ce jour, pas de recensement. Estimation en France: 1500 cliniciennes 150 spécialistes cliniques 100 infirmières titulaires d un Master infirmier clinique Pour le GIC RéPASI (le réseau de la pratique avancée en soins infirmiers, Groupe d Intérêt Commun de l ANFIIDE) les objectifs de l enquête sont Recenser ces infirmières ayant approfondi leur expertise dans le champ de la clinique infirmière, Identifier leurs domaines d expertise et leur mode d exercice actuel Élaborer une cartographie de ces professionnelles 6

7 MÉTHODOLOGIE Étude descriptive transversale Questionnaire auto administré Diffusé par mail et rempli en ligne Déploiement par la méthode «boule de neige» Administré entre avril et mai 2014 Analyse Données quantitatives (démographiques et questions fermées): Statistiques descriptives et logiciel SPSS Données qualitatives : Méthode inductive et lexicale 7

8 STATISTIQUES DESCRIPTIVES 240 répondants 80 M (Masters) 160 IC (155 infirmières cliniciennes, 5 infirmières spécialistes cliniques) 11% d hommes Des infirmières expertes : 21 ans d expérience professionnelle avant d entrer en formation 80 % ont suivi des formations complémentaires 8

9 17,5 15,8 15,4 13,3 Cartographie Région d exercice 7,9 5,4 N = répondants exercent dans les Outre-mer (2 en Guadeloupe, 1 en Polynésie) 7 sont titulaires d un diplôme français et exercent en Suisse 3 sont titulaires d un diplôme étranger et exercent en France 9

10 MASTERS (M) Spécialités du Master en Sciences Infirmières 10,0% 7,5% 3,8% 35,0% Coordination Cancérologie Maladies chroniques 15,0% Gérontologie 20,0% Douleur Psychiatrie et maladies mentales n =

11 Infirmières cliniciennes et spécialistes cliniques 3% Infirmières cliniciennes 97% Infirmières spécialistes cliniques n=

12 % de répondants* ,3 41,7 Mode d exercice actuel ,8 6,3 6,3 5,8 2,5 2,1 5 0 N=240 * A noter que dans toutes les diapositives, la somme des pourcentages peut être supérieure à 100 car plusieurs choix sont possibles. 1 2

13 % de répondants 80 69,2 Activité exercée 60 50, ,8 18,8 14,6 14,6 9,6 0 N=

14 Domaines d'expertise cités Pédiatrie 4,2 Gerontologie Formation Plaies 9,2 9,2 9,2 Parcours soins/coordination 12,5 Education/consultation Cancérologie 24,2 27,5 Soins palliatifs/douleur 54, % de répondants N=

15 Formations complémentaires D.U. Certificat 40,8 42,5 Aucun 19,5 Master 9,6 Licence Doctorat 2,1 1, % de répondants N=

16 Domaines de formation complémentaire Autre D.U. soins palliatifs D.U. cicatrisation D.U. douleur Cadre de santé Sophrologie Education de la santé ETP/Consultation Infirmière puéricultrice Santé publique Psychologie Gérontologie Recherche % de répondants ,7 13,4 12,9 11,4 8,8 8,8 5,7 5,7 5,2 4,7 3,6 3,6 3,1 N=

17 % de répondants Opportunité de réinvestir les formations cliniques réalisées? , ,2 22,5 21, Oui, dans la fonction principale En projet Oui, dans une fonction annexe Non N=236 17

18 Opportunité de réinvestir les formations cliniques réalisées dans son domaine d expertise? 22,4% 27,1% 6,3% 44,2% Oui, totalement Oui, partiellement Non Sans réponse N=

19 Existence d une fiche de poste adaptée? 12,5% 75,8% 11,7% Fiche de poste existante Pas de fiche de poste Sans réponse N=

20 Cette formation a-t-elle modifié votre posture professionnelle? Par qui cette modification est-elle perçue? 16,7% Soi-meme Autres professionnels Médecins 4,1 9,9 10,5 12,1% Oui Non Ne sait pas 71,2% Supérieurs Patients Collègues de travail 47,9 62,6 84, % de répondants N=240 N=

21 % de répondants 100 Votre poste est-il dédié à l'exercice expert en clinique infirmière? 80 61, ,4 18,3 0 Poste NON dédié Poste dédié Sans réponse N=

22 Rémunération en rapport avec votre expertise en clinique infirmière? Rémunéré à la hauteur de votre expertise 5% Pas rémunéré 67% Peu rémunéré 28% N=

23 % de répondants 50 Avez-vous valorisé vos travaux? Si oui, comment? 40 47,5 46,7 39, , ,8 10 5,8 N=

24 Consultations infirmières ETP Coordination de parcours de soins Soins palliatifs et cancérologie Mode d exercices principaux Enseignement et recherche 2 4

25 CONCLUSION Pratique avancée = levier de changement Réponses aux besoins des patients et du système de santé Français amorcées, nouvelle répartition des activités entre professionnels de santé. Les répondantes déclarent que leur activité génère un impact sur le terrain Évoquées comme des acteurs incontournables dans le projet de loi de santé publique, MAIS cadre statutaire et modèle économique qui restent à définir (peu de fiches de postes, pas de cadre législatif) Inscription annoncée dans le code de la santé publique du métier d infirmière de pratique avancée: reconnaissance de l expertise infirmière et évolution dans la prise en charge efficiente des populations Étude médico économique à prévoir: expérimentations en cours 2 5

26

27 R é f é r e n c e s Laurant M, Sergison M, Sibbald B. Substitution of doctors by nurses in Primary Care. In: The Cochrane Collaboration, éditeur. Cochrane Database of Systematic Reviews [Internet]. Chichester, UK: John Wiley & Sons, Ltd; 1998 [cité 2 nov 2014]. Disponible sur: Cadet, Hénart, Berland. Propositions pour la mise en oeuvre des recommandations du «Rapport relatif aux métiers en santé de niveau intermédiaire» [cité 2 nov 2014]; Disponible sur: Delamaire M-L, Lafortune G. Nurses in advanced roles [Internet]. OCDE; 2010 [cité 2 nov 2014]. Disponible sur: Debout C. La filière clinique en soins infirmiers, éléments de clarification dans le contexte français. Soins [Internet]. oct 2014 [cité 2 nov 2014];59(789): Disponible sur: ARS Ile-de-France. Infirmière clinicienne spécialisée : éléments de cadrage pour les missions, la formation et l emploi [Internet]. Agence régionale de santé; 2013 nov [cité 2 nov 2014]. Disponible sur: FRANCE/PAPS/Vie_professionnelle/APPP/Document_infirmiere_clinicienne_specialisee_VF28_11_2013.pdf Bonnel G. Evolvement of French advanced practice nurses: Review of French APNs. Journal of the American Association of Nurse Practitioners [Internet]. avr 2014 [cité 2 nov 2014];26(4): Disponible sur: Pulcini J, Jelic M, Gul R, Loke AY. An International Survey on Advanced Practice Nursing Education, Practice, and Regulation. Journal of Nursing Scholarship [Internet]. mars 2010 [cité 2 nov 2014];42(1):31-9. Disponible sur: Fitzgerald C, Kantrowitz-Gordon I, Katz J, Hirsch A. Advanced Practice Nursing Education: Challenges and Strategies. Nursing Research and Practice [Internet] [cité 2 nov 2014];2012:1-8. Disponible sur: Hamric, al. Advanced Practice Nursing: An Integrative Approach Bauer J. Nurse practitioners as an underutilized resource for health reform: Evidence-based demonstration of cost-effectiveness. J Am Acad Nurse Pract 2010; 22:

28 Merci à tous les répondants et rendez-vous sur notre site internet: 2 8

mise en œuvre d un projet de préfiguration

mise en œuvre d un projet de préfiguration Infirmier clinicien spécialisé : mise en œuvre d un projet de préfiguration Ljiljana JOVIC, Inf. PhD., Directeur des soins Conseillère technique régionale ARS Ile-de-France, UMRS 1123 Inserm, Université

Plus en détail

spécialités infirmières en France»

spécialités infirmières en France» «les nouveaux défis de santé : nécessité de l évolution des spécialités infirmières en France» Florence Ambrosino - Infirmière de pratique avancée en coordination de parcours complexe de soins Séminaire

Plus en détail

L INFIRMIÈRE* DE PRATIQUE AVANCÉE,

L INFIRMIÈRE* DE PRATIQUE AVANCÉE, L INFIRMIÈRE* DE PRATIQUE AVANCÉE, bilan d étape, état des lieux en France Salon Infirmier Mai 2016 Gic REPASI ANFIIDE * Lire infirmier-infirmière Plan Contexte et introduction de la pratique infirmière

Plus en détail

LE CONCEPT DE PRATIQUE AVANCÉE. BARRIERE-ARNOUX Cécile IPAGL

LE CONCEPT DE PRATIQUE AVANCÉE. BARRIERE-ARNOUX Cécile IPAGL LE CONCEPT DE PRATIQUE AVANCÉE 1 BARRIERE-ARNOUX C ÉCILE IDEL M aster 2 sciences c liniques infirmières option gérontologie Sophrologue Formatrice Définition de l IPA par le C I I 2 «Une infirmière qui

Plus en détail

DÉFINITION ET INSCRIPTION DE LA PRATIQUE AVANCÉE DANS LE PAYSAGE SUISSE DES SOINS INFIRMIERS

DÉFINITION ET INSCRIPTION DE LA PRATIQUE AVANCÉE DANS LE PAYSAGE SUISSE DES SOINS INFIRMIERS DÉFINITION ET INSCRIPTION DE LA PRATIQUE AVANCÉE DANS LE PAYSAGE SUISSE DES SOINS INFIRMIERS Marie-José Roulin Directrice adjointe des soins Hôpitaux Universitaire de Genève Cette présentation expose les

Plus en détail

EMERGENCE DE L EXPERTISE CLINIQUE EN FRANCE

EMERGENCE DE L EXPERTISE CLINIQUE EN FRANCE EMERGENCE DE L EXPERTISE CLINIQUE EN FRANCE Modèles et Orientations? Mireille Saint Etienne Valenciennes novembre 2014 Genèse Emergence de la clinique USA/Canada 1943 : Francis REITER, lance l idée aux

Plus en détail

Nouveaux rôles infirmiers : une nécessité pour la santé publique et la sécurité des soins, un avenir pour la profession

Nouveaux rôles infirmiers : une nécessité pour la santé publique et la sécurité des soins, un avenir pour la profession Position adoptée par Conseil national de l Ordre des infirmiers le 14 septembre 2010 Nouveaux rôles infirmiers : une nécessité pour la santé publique et la sécurité des soins, un avenir pour la profession

Plus en détail

La pratique avancée infirmière: Perspectives et attentes du Gic Repasi. Saïqa Ghulam, Florence Ambrosino

La pratique avancée infirmière: Perspectives et attentes du Gic Repasi. Saïqa Ghulam, Florence Ambrosino La pratique avancée infirmière: Perspectives et attentes du Gic Repasi Saïqa Ghulam, Florence Ambrosino 1 Les besoins en santé Des systèmes de soins Des patients Des soignants 2 Des patients Les besoins

Plus en détail

Introduire les pratiques avancées en France: contribution du master en sciences cliniques infirmières

Introduire les pratiques avancées en France: contribution du master en sciences cliniques infirmières Conférence de l IUFRS Université de Lausanne 18 décembre 2012 Introduire les pratiques avancées en France: contribution du master en sciences cliniques infirmières C.Debout,, Inf, PhD Département des Sciences

Plus en détail

13e Congrès Européen Francophone des infirmier(e)s clinicien(ne)s, consultant(e)s et de pratique avancée

13e Congrès Européen Francophone des infirmier(e)s clinicien(ne)s, consultant(e)s et de pratique avancée 13e Congrès Européen Francophone des infirmier(e)s clinicien(ne)s, consultant(e)s et de pratique avancée Intégration du rôle d'infirmière clinicienne spécialisée, titulaire d'un Master académique au Centre

Plus en détail

Résumé et motifs justifiant une réglementation particulière/spécifique

Résumé et motifs justifiant une réglementation particulière/spécifique 29 octobre 2012 Réglementation de!"#$#%&'&#()#(!"'*+'%,'-%#()#(.%/0'12#(/3/*&4# 1 APN 2 Résumé et motifs justifiant une réglementation particulière/spécifique U!"# $%&'$("# )*# +,+-.("# )"# +/!-%# +*0++"#

Plus en détail

Infirmier de Pratiques avancées en santé mentale :

Infirmier de Pratiques avancées en santé mentale : Infirmier de Pratiques avancées en santé mentale : quelles perspectives ABAD Christine sommaire 1. Quelques données 2. Existe-il une volonté politique? 3. Activités et compétences à partie de 3 parcours

Plus en détail

Infirmière spécialiste clinique aux HUG : quelle vision en 2020?

Infirmière spécialiste clinique aux HUG : quelle vision en 2020? Infirmière spécialiste clinique aux HUG : quelle vision en 2020? Introduction ISC en 2020 : quel rôle? Quel objectif? Ce document présente la vision de la fonction d ISC aux HUG pour 2020. Il a été conçu

Plus en détail

Voir Annexe 2 : Objectifs scientifiques et pédagogiques de chacun des parcours type

Voir Annexe 2 : Objectifs scientifiques et pédagogiques de chacun des parcours type DOMAINE NIVEAU??? MENTION : Sante 4 Pages max par formation Voir Annexe 1 : Structuration de la mention Voir Annexe 2 : Objectifs scientifiques et pédagogiques de chacun des parcours type Voir Annexe 3

Plus en détail

Méthodologie documentaire spécifique au repérage d actions de terrain

Méthodologie documentaire spécifique au repérage d actions de terrain Méthodologie documentaire spécifique au repérage d actions de terrain Journée de la préventions 2014 Atelier : «Repérer des actions de prévention : l exemple du tabac» Céline DEROCHE, Sandra KERZANET -

Plus en détail

TITRES PROFESSIONNELS PARTICULIERS ET QUALIFICATIONS PROFESSIONNELLES PARTICULIERES POUR LES PRATICIENS DE L ART INFIRMIER.

TITRES PROFESSIONNELS PARTICULIERS ET QUALIFICATIONS PROFESSIONNELLES PARTICULIERES POUR LES PRATICIENS DE L ART INFIRMIER. Cadre légal. TITRES PROFESSIONNELS PARTICULIERS ET QUALIFICATIONS PROFESSIONNELLES PARTICULIERES POUR LES PRATICIENS DE. 1) A.R. n 78, article 35ter : «Le Roi établit la liste des titres professionnels

Plus en détail

Développement de la pratique infirmière avancée en Romandie

Développement de la pratique infirmière avancée en Romandie SwissANP & ASDSI - 21.10 2011 Développement de la pratique infirmière avancée en Romandie H. Brioschi Levi, Directrice des soins CHUV F. Ninane, Directrice des soins DUMSC-PMU Plan de la présentation Contexte

Plus en détail

Construction d une collaboration entre une inf spécialisée en plaie et cicatrisation et deux ICLS, une transition réussie pour OZE Le 21.11.

Construction d une collaboration entre une inf spécialisée en plaie et cicatrisation et deux ICLS, une transition réussie pour OZE Le 21.11. XIIème congrès européen des Infirmiers-ères cliniciens-nes, Spécialistes cliniques, Clinicien-nes consultante, symposium no 4 Construction d une collaboration entre une inf spécialisée en plaie et cicatrisation

Plus en détail

Un Master en sciences infirmières pour favoriser l intégration des novices et la formation continue des équipes

Un Master en sciences infirmières pour favoriser l intégration des novices et la formation continue des équipes Séminaire européen du SIDIIEF Evolution de la formation infirmière : quels défis pour les milieux cliniques? 21 novembre 2013 Un Master en sciences infirmières pour favoriser l intégration des novices

Plus en détail

FAIRE LA RECHERCHE: À PROPOS DES

FAIRE LA RECHERCHE: À PROPOS DES Site Pitié-Salpêtrière FAIRE LA RECHERCHE: À PROPOS DES OBSTACLES RENCONTRES PAR LA DÉMARCHE D OBJECTIVATION SUR LE TERRAIN L expérience du pôle MSN Bourmaleau. J Lefebvre. S LES MOTIVATIONS - L institution:

Plus en détail

L Evolution des métiers au service de la Stratégie Nationale de Santé (SNS) Eléments quantitatifs & MISSIONS

L Evolution des métiers au service de la Stratégie Nationale de Santé (SNS) Eléments quantitatifs & MISSIONS Cartographie des métiers en région Franche Comté 1 er AVRIL 2014 L Evolution des métiers au service de la Stratégie Nationale de Santé (SNS) ORGANISATION Eléments quantitatifs & MISSIONS Evolution : la

Plus en détail

Résultats du questionnaire «Profils des TIM en France»

Résultats du questionnaire «Profils des TIM en France» Résultats du questionnaire «Profils des TIM en France» EMOIS 2015 N. LACROIX, TIM CHU LARIBOISIERE-FW AP-HP C. PINSON et P. TACHIER, TIM CHU TOULOUSE K. AFTERMANN et C. SABIA, TIM CHU SAINT-ETIENNE C.

Plus en détail

Comment élaborer un programme spécifique d une maladie chronique?

Comment élaborer un programme spécifique d une maladie chronique? RECOMMANDATIONS Éducation thérapeutique du patient Comment élaborer un programme spécifique d une maladie chronique? Juin 2007 OBJECTIF Ces recommandations visent à aider les sociétés savantes et organisations

Plus en détail

DEVELOPPEMENT D'UN MODELE DE PRATIQUE PROFESSIONNELLE POUR LA PRATIQUE INFIRMIERE AVANCEE

DEVELOPPEMENT D'UN MODELE DE PRATIQUE PROFESSIONNELLE POUR LA PRATIQUE INFIRMIERE AVANCEE DEVELOPPEMENT D'UN MODELE DE PRATIQUE PROFESSIONNELLE POUR LA PRATIQUE INFIRMIERE AVANCEE Marie-José Roulin inf PhD, Directrice adjointe des soins Montserrat Castellsagne Perolini, inf, Spécialiste clinique

Plus en détail

DE LA CLINIQUE INFIRMIÈRE A LA CONSULTATION INFIRMIÈRE EN SANTE AU TRAVAIL

DE LA CLINIQUE INFIRMIÈRE A LA CONSULTATION INFIRMIÈRE EN SANTE AU TRAVAIL DE LA CLINIQUE INFIRMIÈRE A LA CONSULTATION INFIRMIÈRE EN SANTE AU TRAVAIL 1 1. Le raisonnement clinique Définition Face à une demande de soin, le professionnel infirmier axe son raisonnement clinique

Plus en détail

«Ensemble Transformons les défis d aujourd hui en victoires de demain» Emergence, structuration et

«Ensemble Transformons les défis d aujourd hui en victoires de demain» Emergence, structuration et Emergence, structuration et reconnaissance de l'expertise INFIRMIERE EN CANCEROLOGIE en France Frédéric DESPIAU Cadre de santé de département IUCT Oncopole Institut Claudius Regaud Toulouse (31) Pascale

Plus en détail

Les attentes institutionnelles dans l éducation thérapeutique

Les attentes institutionnelles dans l éducation thérapeutique Groupement Hospitalier Pitié Salpetrière Charles Foix Les attentes institutionnelles dans l éducation thérapeutique Valérie ACHART-DELICOURT Coordinateur Paramédical P3I journées infirmières JNI 2012 Source

Plus en détail

en soins infirmiers :

en soins infirmiers : Colloque Pratique avancée en soins infirmiers : perspectives internationales et pistes pour une transposition nationale au Palais du Luxembourg mercredi 24 juin 2015 Document préparé par l ANFIIDE (GIC

Plus en détail

La recherche infirmière en management: fournir des savoirs utiles aux cadres soignants

La recherche infirmière en management: fournir des savoirs utiles aux cadres soignants Séminaire EHESP-ANFH Paris, 10 février 2015 La recherche infirmière en management: fournir des savoirs utiles aux cadres soignants Christophe Debout Inf,PhD Directeur de l Institut de Soins Infirmiers

Plus en détail

SCIENCES DE L'EDUCATION MASTER 2

SCIENCES DE L'EDUCATION MASTER 2 SCIENCES DE L'EDUCATION MASTER 2 Résumé de la formation Type de diplôme : MASTER 2 Domaine ministériel : Sciences humaines et sociales Présentation Le master 2 Analyses, Etudes et Recherches sur le Travail

Plus en détail

ECOLE DES MANAGERS. Professionnaliser et Accompagner l évolution des métiers des Managers de La Poste Courrier

ECOLE DES MANAGERS. Professionnaliser et Accompagner l évolution des métiers des Managers de La Poste Courrier ECOLE DES MANAGERS Professionnaliser et Accompagner l évolution des métiers des Managers de La Poste Courrier 1 Principes directeurs de l Ecole des Managers L Ecole des Managers soutient et accompagne

Plus en détail

LES FONDAMENTAUX DES RESSOURCES HUMAINES

LES FONDAMENTAUX DES RESSOURCES HUMAINES Page 1 sur 5 François-Marie Ferré fmfecole@gmail.com 0614039896 mrh.francoismarieferre.fr LES FONDAMENTAUX DES RESSOURCES HUMAINES PROGRAMME OBJECTIF : Etre capable de : Décrire une organisation du travail.

Plus en détail

Journée des cadres de santé diététiciens. AFDN Paris 20 janvier 2012

Journée des cadres de santé diététiciens. AFDN Paris 20 janvier 2012 Journée des cadres de santé diététiciens AFDN Paris 20 janvier 2012 Journée des cadres de santé diététiciens du 20 janvier 2012 La réforme des études paramédicales et des cadres de santé ORGANISATION &

Plus en détail

QUALITÉ ET SÉCURITÉ DES SOINS :

QUALITÉ ET SÉCURITÉ DES SOINS : QUALITÉ ET SÉCURITÉ DES SOINS : existe-t-il une spécificité oncologique? Sandy Decosterd, Infirmière spécialiste clinique en oncologie Marie-José Roulin, Directrice adjointe des soins LA SÉCURITÉ DES SOINS

Plus en détail

Position adoptée lors de la session du Conseil national de l Ordre des infirmiers du 14 septembre 2010

Position adoptée lors de la session du Conseil national de l Ordre des infirmiers du 14 septembre 2010 Position adoptée lors de la session du Conseil national de l Ordre des infirmiers du 14 septembre 2010 De l infirmier du travail à l infirmier spécialisé en santé au travail : reconnaître l infirmier comme

Plus en détail

Famille : Analyse laboratoire. Sous-famille : Analyse laboratoire. Code ROME : 52232

Famille : Analyse laboratoire. Sous-famille : Analyse laboratoire. Code ROME : 52232 Famille : Analyse laboratoire Sous-famille : Analyse laboratoire Code ROME : 52232 Technicien(ne) d analyse chimie / physicochimie Chimiste Technicien(ne)-analyste chimie Analyste chimie Définir, réaliser

Plus en détail

INFIRMIER(E) RESSOURCE DOULEUR ET PRATIQUES AVANCEES. Jean Michel GAUTIER Réseau InterCLUD Languedoc Roussillon CHRU de Montpellier

INFIRMIER(E) RESSOURCE DOULEUR ET PRATIQUES AVANCEES. Jean Michel GAUTIER Réseau InterCLUD Languedoc Roussillon CHRU de Montpellier INFIRMIER(E) RESSOURCE DOULEUR ET PRATIQUES AVANCEES Jean Michel GAUTIER Réseau InterCLUD Languedoc Roussillon CHRU de Montpellier «Je déclare d ne pas avoir d'intérêt direct ou indirect (financier ou

Plus en détail

Le manager transversal

Le manager transversal Le 29 septembre 2009 Le manager transversal Au cœur des organisations matricielles C1 Les enjeux actuels de la transversalité 2 Diapositive 2 C1 Doc expertise - Chapitre A CEGOS-FRANCE; 20/10/2008 L émergence

Plus en détail

INTÉGRATION DE LA FILIÈRE INFIRMIÈRE DANS LE SCHÉMA UNIVERSITAIRE EUROPÉEN

INTÉGRATION DE LA FILIÈRE INFIRMIÈRE DANS LE SCHÉMA UNIVERSITAIRE EUROPÉEN Coordination Nationale Infirmière 270 Bd Sainte Marguerite 13 009 MARSEILLE 6508 / RC 1249 /1 : 04 91 74 50 70 / : 04 91 74 61 47 http://www.coordination-nationale-infirmiere.org/ coord-nat-inf @ wanadoo.fr

Plus en détail

REFERENTIEL DE COMPETENCES ET RE-INGENIERIE DU DIPLÔME D INFIRMIER ANESTHESISTE

REFERENTIEL DE COMPETENCES ET RE-INGENIERIE DU DIPLÔME D INFIRMIER ANESTHESISTE REFERENTIEL DE COMPETENCES ET RE-INGENIERIE DU DIPLÔME D INFIRMIER ANESTHESISTE Monique Guinot* Directeur Ecole des Infirmiers Anesthésiste APHP Paris Au delà des craintes légitimes que le projet de Validation

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANCAISE. Un secrétariat général, trois directions, un service et trois missions lui sont directement rattachés.

REPUBLIQUE FRANCAISE. Un secrétariat général, trois directions, un service et trois missions lui sont directement rattachés. REPUBLIQUE FRANCAISE Décision n 2014.0019/DP/SG du 30 avril 2014 du président de la Haute Autorité de santé portant organisation générale des services de la Haute Autorité de santé Le président de la Haute

Plus en détail

Atelier 2: Formation des professionnels au travail avec interprète: nécessités et stratégies

Atelier 2: Formation des professionnels au travail avec interprète: nécessités et stratégies Atelier 2: Formation des professionnels au travail avec interprète: nécessités et stratégies Patricia Hudelson Orest Weber Lausanne, 30 septembre 2010 Contexte 25 services professionnels d interprétariat

Plus en détail

L HÔPITAL SANS MURS ET TERRITOIRES DE SANTÉ

L HÔPITAL SANS MURS ET TERRITOIRES DE SANTÉ L HÔPITAL SANS MURS ET TERRITOIRES DE SANTÉ 19 OCTOBRE 2010 Beatrice Falise Mirat Beatrice.falise-mirat@anap.fr Agence Nationale d Appui à la Performance des établissements de santé et médico-sociaux Agence

Plus en détail

La formation comme levier de changement des pratiques

La formation comme levier de changement des pratiques Place des pharmaciens d officine au sein du réseau Onco 94 Ouest La formation comme levier de changement des pratiques 2 ème congrès des Réseaux de cancérologie Rouen Atelier : place de la formation 3

Plus en détail

Salon Préventica Lille 2013

Salon Préventica Lille 2013 Centre de gestion de la Fonction Publique Territoriale du Nord www.cdg59.fr Risques psychosociaux : méthodologie d intervention pluridisciplinaire du pôle prévention du CDG 59 Salon Préventica Lille 2013

Plus en détail

Licence Sciences de l éducation

Licence Sciences de l éducation Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence Sciences de l éducation Université de Bordeaux Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES, 1 Didier Houssin, président

Plus en détail

Présentation de la fonction d infirmier(e) en pratiques avancées

Présentation de la fonction d infirmier(e) en pratiques avancées Master 1 Sciences cliniques infirmières Promotion : 2014-2015 Jury : Janvier 2015 UE1 : «Fondamentaux dans la discipline des soins infirmiers» Présentation de la fonction d infirmier(e) en pratiques avancées

Plus en détail

4 ème réunion PAERPA EHPAD

4 ème réunion PAERPA EHPAD 4 ème réunion PAERPA EHPAD Jeudi 16 avril 2015 14h30 17h Délégation territoriale de Paris 1 Cartographie des EHPAD PAERPA (9-10-19) En attente carte stagiaire géographe 2 Ordre du jour 1. Actions déployées

Plus en détail

Certificat universitaire de Clinique Soignante en Soins Infirmiers

Certificat universitaire de Clinique Soignante en Soins Infirmiers IPs Institut Perspective Soignante Pour une pratique porteuse de sens et respectueuse des personnes UCL Université Catholique de Louvain Unité des sciences hospitalières et médico-sociales Certificat universitaire

Plus en détail

QUESTIONNAIRE D IDENTIFICATION DE L ACTIVITE DES INFIRMIER(E)S EXERCANT EN UNITE DE CONSULTATION DOULEUR

QUESTIONNAIRE D IDENTIFICATION DE L ACTIVITE DES INFIRMIER(E)S EXERCANT EN UNITE DE CONSULTATION DOULEUR QUESTIONNAIRE D IDENTIFICATION DE L ACTIVITE DES INFIRMIER(E)S EXERCANT EN UNITE DE CONSULTATION DOULEUR Questionnaire individuel à remplir par l infirmier(e) à partir de son propre bilan d activité de

Plus en détail

Master en sciences cliniques infirmières:

Master en sciences cliniques infirmières: 2 ème FIRIAC Valenciennes, 27 novembre 2014 Master en sciences cliniques infirmières: retour d expérience du département des sciences infirmières et paramédicales de l EHESP C. Debout Inf PhD Directeur

Plus en détail

IDE Unité de Psychiatrie Générale

IDE Unité de Psychiatrie Générale IDE Unité de Psychiatrie Générale CONTEXTE : Centre Hospitalier de Dax Côte d Argent Directeur d établissement : Mr CAZENAVE Direction fonctionnelle : Mme FRECON Site : Yves du MANOIR Pôle d activité :

Plus en détail

Les besoins des populations auxquels les professionnels et les structures de santé en mutation doivent répondre,

Les besoins des populations auxquels les professionnels et les structures de santé en mutation doivent répondre, Le PROJET : propos introductif L étudiant,, avec les équipes de tous les secteurs où l on dispense des soins, s'ouvrant peu à peu aux réalités du monde professionnel, dans un processus d'apprentissage

Plus en détail

MANAGEMENT DES SYSTÈMES D INFORMATION RÉPARTIS

MANAGEMENT DES SYSTÈMES D INFORMATION RÉPARTIS ESSEC Etude sur la «Trajectoire» des diplômés des MASTÈRES SPÉCIALISÉS Monographie MS MANAGEMENT DES SYSTÈMES D INFORMATION RÉPARTIS Mars 2006 Sommaire I. Objectifs de l étude II. Résultats Détaillés 1)

Plus en détail

MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES, DE LA SANTÉ ET DES DROITS DES FEMMES SANTÉ. Personnel

MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES, DE LA SANTÉ ET DES DROITS DES FEMMES SANTÉ. Personnel MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES, DE LA SANTÉ ET DES DROITS DES FEMMES Direction générale de l offre de soins Sous-direction des ressources humaines du système de santé Bureau des ressources humaines hospitalières

Plus en détail

GCS e-sante LR ARS LR 2013 Un logiciel communiquant RCP en région Languedoc-Roussillon

GCS e-sante LR ARS LR 2013 Un logiciel communiquant RCP en région Languedoc-Roussillon GCS e-sante LR ARS LR 2013 Un logiciel communiquant RCP en région Languedoc-Roussillon Rappel: Priorités du schéma directeur des Si en région LR: a) Faciliter l orientation du patient dans le système de

Plus en détail

Les journées de rencontre CNPTP CCN 66. Paris, le 22 janvier 2015

Les journées de rencontre CNPTP CCN 66. Paris, le 22 janvier 2015 Les journées de rencontre CNPTP CCN 66 Paris, le 22 janvier 2015 La CNPTP en bref La Commission Nationale Paritaire Technique de Prévoyance (CNPTP) pilote le régime mutualisé de prévoyance des personnels

Plus en détail

L utilisation d un réseau social pour améliorer la prise en charge de vos patients

L utilisation d un réseau social pour améliorer la prise en charge de vos patients L utilisation d un réseau social pour améliorer la prise en charge de vos patients 2 Un réseau social pour améliorer la prise en charge des patients. MeltingDoc valorise les compétences des médecins et

Plus en détail

Résumé mémoire master 2 sciences cliniques infirmières, spécialité coordination du parcours complexe du patient. Pierrette MEURY ; JUIN 2012

Résumé mémoire master 2 sciences cliniques infirmières, spécialité coordination du parcours complexe du patient. Pierrette MEURY ; JUIN 2012 Résumé mémoire master 2 sciences cliniques infirmières, spécialité coordination du parcours complexe du patient. Pierrette MEURY ; JUIN 2012 «2012: État des lieux et perspectives de la coordination par

Plus en détail

Le rôle des mutuelles dans le développement de l éducation thérapeutique du patient.

Le rôle des mutuelles dans le développement de l éducation thérapeutique du patient. Le développement des programmes d éducation thérapeutique du patient 2 ans après la loi Hôpital, patients, santé, territoire : quel bilan? Le rôle des mutuelles dans le développement de l éducation thérapeutique

Plus en détail

Réussir sa démarche de VAE

Réussir sa démarche de VAE Réussir sa démarche de VAE Définir la VAE Entreprendre une démarche de VAE Faire le point sur son parcours professionnel Réussir la présentation de son dossier Définir la VAE La VAE, c est quoi pour vous?

Plus en détail

Le CII, son rôle, ses responsabilités et ses partenaires

Le CII, son rôle, ses responsabilités et ses partenaires Le CII, son rôle, ses responsabilités et ses partenaires François-Régis Fréchette Mélanie Rocher Mai 2014 Plan de présentation Objectifs de la présentation Définir le rôle, mandat et les responsabilités

Plus en détail

JE SUIS SPÉCIALISÉ(E) INFIRMIER(ÈRE) Elections CTE/CAP

JE SUIS SPÉCIALISÉ(E) INFIRMIER(ÈRE) Elections CTE/CAP JE SUIS INFIRMIER(ÈRE) SPÉCIALISÉ(E) Elections CTE/CAP le 4 Décembre 2014 Lettre aux Infirmiers(ères) Spécialisés(ées) Les professions infirmières ont engagé depuis plusieurs années, au travers la réingénierie

Plus en détail

MASTER MANAGEMENT DES RH ET DU DÉVELOPPEMENT SOCIAL SPÉCIALITÉ SCIENCES DES ORGANISATIONS ET DES INSTITUTIONS À FINALITÉS RECHERCHE ET PROFESSIONNELLE

MASTER MANAGEMENT DES RH ET DU DÉVELOPPEMENT SOCIAL SPÉCIALITÉ SCIENCES DES ORGANISATIONS ET DES INSTITUTIONS À FINALITÉS RECHERCHE ET PROFESSIONNELLE MASTER MANAGEMENT DES RH ET DU DÉVELOPPEMENT SOCIAL SPÉCIALITÉ SCIENCES DES ORGANISATIONS ET DES INSTITUTIONS À FINALITÉS RECHERCHE ET PROFESSIONNELLE RÉSUMÉ DE LA FORMATION Type de diplôme : Master (LMD)

Plus en détail

HAD et Soins Palliatifs en EHPAD Contraintes réglementaires et situations possibles de collaboration

HAD et Soins Palliatifs en EHPAD Contraintes réglementaires et situations possibles de collaboration HAD et Soins Palliatifs en EHPAD Contraintes réglementaires et situations possibles de collaboration Dr Joséphine Loteteka Dr Tatiana Garcia HAD Santé Service Corpalif 93, 23 mars 2010 Sommaire Le cadre

Plus en détail

Qui sont les infirmières et infirmiers cliniciens spécialisés?

Qui sont les infirmières et infirmiers cliniciens spécialisés? Série de Webinaires de l AIIC : Progrès de la pratique Qui sont les infirmières et infirmiers cliniciens spécialisés? Donna Cousineau Infirmière en pratique avancée Hôpital Carleton Queensway Le 12 décembre

Plus en détail

Catherine HIGOUNENC Infirmière Santé Travail M2 Spécialité Encadrement des Services de Santé (2013-2014)

Catherine HIGOUNENC Infirmière Santé Travail M2 Spécialité Encadrement des Services de Santé (2013-2014) LES ENJEUX AUTOUR DE L INTEGRATION DES INFIRMIERS DANS LES SERVICES DE SANTE INTERENTREPRISES : DES REPRESENTATIONS PROFESSIONNELLES A LA REFLEXION POUR ACCOMPAGNER LE CHANGEMENT Catherine HIGOUNENC Infirmière

Plus en détail

Formations Continues en Cliniques psychothérapeutiques

Formations Continues en Cliniques psychothérapeutiques UNIVERSITE LIBRE DE BRUXELLES Formations Continues en Cliniques psychothérapeutiques Systémique Infanto-juvénile Psychanalytique Cognitivo-comportementale Université coordinatrice: Université partenaire:

Plus en détail

Ministère des affaires sociales de la santé et des droits des femmes

Ministère des affaires sociales de la santé et des droits des femmes Ministère des affaires sociales de la santé et des droits des femmes Direction générale de l offre de soins Sous-direction des ressources humaines du système de santé Bureau des ressources humaines hospitalières

Plus en détail

Jour 1 : Les concepts Les forces du système de santé québécois Comparaisons internationales. 22 octobre 2013. Pause réseautage et visite des exposants

Jour 1 : Les concepts Les forces du système de santé québécois Comparaisons internationales. 22 octobre 2013. Pause réseautage et visite des exposants 8 : 00 am 9 : 00 am 9 : 00 am 10 : 00 am Jour 1 : Les concepts Les forces du système de santé québécois Comparaisons internationales 22 octobre 2013 8 : 00 Inscription et accueil 8 : 30 Ouverture Président

Plus en détail

CERTIFICAT (CAS), DIPLÔME (DAS) & MASTER (MAS) EN MANAGEMENT DES INSTITUTIONS DE SANTÉ 2014/2015 SANTE.UNIGE.CH

CERTIFICAT (CAS), DIPLÔME (DAS) & MASTER (MAS) EN MANAGEMENT DES INSTITUTIONS DE SANTÉ 2014/2015 SANTE.UNIGE.CH CERTIFICAT (CAS), DIPLÔME (DAS) & MASTER (MAS) EN MANAGEMENT DES INSTITUTIONS DE SANTÉ 2014/2015 SANTE.UNIGE.CH SOMMAIRE > OBJECTIFS 04 > STRUCTURE / FORMATION MODULAIRE 05 > DÉTAIL DU PROGRAMME 06 > CORPS

Plus en détail

Transformation digitale et communication interne

Transformation digitale et communication interne Transformation digitale et communication interne Présentation des résultats de l enquête en ligne Novembre 2015 Sommaire 1 2 3 4 Profil des répondants et de leur organisation Position et rôle : perception

Plus en détail

S T E DELTA-C FORMATION UNIVERSITAIRE. Centre de Formation et d Appui Conseil pour le Développement Local

S T E DELTA-C FORMATION UNIVERSITAIRE. Centre de Formation et d Appui Conseil pour le Développement Local DELTA-C Centre de Formation et d Appui Conseil pour le Développement Local FORMATION UNIVERSITAIRE ETABLI EN 2009 PROGRAMMES DE LMD (LICENCES-MASTERS-DOCTORATS) Fiche Scientifique et Pédagogique DOMAINE

Plus en détail

MASTER STAPS - MANAGEMENT DU SPORT, BIEN-ÊTRE ET ENVIRONNEMENT

MASTER STAPS - MANAGEMENT DU SPORT, BIEN-ÊTRE ET ENVIRONNEMENT MASTER STAPS - MANAGEMENT DU SPORT, BIEN-ÊTRE ET ENVIRONNEMENT Résumé de la formation Type de diplôme : Master (LMD) Domaine ministériel : Sciences humaines et sociales Spécialité : Management du Sport,

Plus en détail

MANAGEMENT URBAIN, ENVIRONNEMENT ET SERVICES

MANAGEMENT URBAIN, ENVIRONNEMENT ET SERVICES ESSEC Etude sur la «Trajectoire» des diplômés des MASTÈRES SPÉCIALISÉS Monographie MS MANAGEMENT URBAIN, ENVIRONNEMENT ET SERVICES Mars 2006 Sommaire I. Objectifs de l étude II. Résultats Détaillés 1)

Plus en détail

Éducation thérapeutique du patient Rôle du pharmacien

Éducation thérapeutique du patient Rôle du pharmacien Éducation thérapeutique du patient Rôle du pharmacien Fabienne BLANCHET La Baule - 12 octobre 2010 1 L éducation thérapeutique du patient «Selon l OMS, l éducation thérapeutique du patient vise à aider

Plus en détail

Le centre d excellence d infirmiers : dix x ans de leadership et d innovation

Le centre d excellence d infirmiers : dix x ans de leadership et d innovation Le centre d excellence d en soins infirmiers : dix x ans de leadership et d innovation Odette Roy, inf., MSc., MAP, PhD. Adjointe à la directrice des soins infirmiers et de la prestation sécuritaire des

Plus en détail

SOMMAIRE I. UNE STRUCTURE... 3 II. TROIS MISSIONS... 3. A. Informer...3 B. Représenter...3 C. Défendre...3

SOMMAIRE I. UNE STRUCTURE... 3 II. TROIS MISSIONS... 3. A. Informer...3 B. Représenter...3 C. Défendre...3 Plate-forme de travail de l ISNAR-IMG Juin 2012 286 rue Vendôme 69003 LYON Tél. 04 78 60 01 47 06 73 07 53 00 - Fax 04 78 60 27 14 administration@isnar-img.com - www.isnar-img.com SOMMAIRE I. UNE STRUCTURE...

Plus en détail

GOCE «GRAND OUEST POUR LES CANCERS DE L ENFANT»

GOCE «GRAND OUEST POUR LES CANCERS DE L ENFANT» Diapositive 1/12 «GRAND OUEST POUR LES CANCERS DE L ENFANT» 8ème Congrès régional FHF Pays de la Loire : Parcours de santé 3 et 4 septembre 2015 Diapositive 2/12 L oncologie pédiatrique en France Les cancers

Plus en détail

Quel rôle pour l infirmière àdomicile dans la prise en charge du patient suite à une chirurgie ambulatoire

Quel rôle pour l infirmière àdomicile dans la prise en charge du patient suite à une chirurgie ambulatoire Quel rôle pour l infirmière àdomicile dans la prise en charge du patient suite à une chirurgie ambulatoire Florence Ambrosino Infirmière de pratique avancée en coordination de parcours complexe de soins.

Plus en détail

L INFIRMIÈRE CLINICIENNE SPÉCIALISÉE

L INFIRMIÈRE CLINICIENNE SPÉCIALISÉE Pour faciliter la lecture de ce document, les mots de genre féminin appliqués aux personnes désignent les femmes et les hommes, et vice-versa, si le contexte s y prête. L INFIRMIÈRE CLINICIENNE SPÉCIALISÉE

Plus en détail

ESSEC MS ASSURANCE - FINANCE. Etude sur la «Trajectoire» des diplômés des MASTÈRES SPÉCIALISÉS. Monographie. Mars 2006

ESSEC MS ASSURANCE - FINANCE. Etude sur la «Trajectoire» des diplômés des MASTÈRES SPÉCIALISÉS. Monographie. Mars 2006 ESSEC Etude sur la «Trajectoire» des diplômés des MASTÈRES SPÉCIALISÉS Monographie MS ASSURANCE - FINANCE Mars 2006 Sommaire I. Objectifs de l étude II. Résultats Détaillés 1) Motivations à faire le MS

Plus en détail

FICHE DE POSTE : Directeur adjoint Ecole d IADE

FICHE DE POSTE : Directeur adjoint Ecole d IADE C.H.I.P.S. FICHE DE POSTE DIRECTEUR ADJOINT ERIADE /FIC POS/ N 1 Créé en septembre 2014 Ecole Régionale d Infirmiers Anesthésistes Modifié le : Version n 1 4 pages + 1 page annexe Lieux de diffusion :

Plus en détail

S p é c i a l i s t e e n S o i n s p a l l i a t i f s. diploma of advanced studies hes-so / supsi en collaboration avec le chuv

S p é c i a l i s t e e n S o i n s p a l l i a t i f s. diploma of advanced studies hes-so / supsi en collaboration avec le chuv S p é c i a l i s t e e n S o i n s p a l l i a t i f s diploma of advanced studies hes-so / supsi en collaboration avec le chuv Généralités Le Diplôme d Etudes Avancées (DAS) en soins palliatifs est offert

Plus en détail

LE METIER D INFIRMIER

LE METIER D INFIRMIER LE METIER D INFIRMIER L infirmier ou l infirmière «donne habituellement des soins infirmiers sur prescription ou conseil médical ou en application du rôle propre qui lui est dévolu. Il participe à différentes

Plus en détail

Construire le pont tout en le traversant

Construire le pont tout en le traversant Création et mode de travail d une équipe de recherche: Didier Camus Cécile Desaulles Nicolas Kühne Béatrice Perrenoud Ada Spitzer Les buts Les défis Les réponses aux défis posés Les processus de développement

Plus en détail

Horaires. B2 60 90 C. Prestations et services C1 20 20 D. Techniques de l information et de la communication

Horaires. B2 60 90 C. Prestations et services C1 20 20 D. Techniques de l information et de la communication ANNEXE III Horaires Première année* Horaires Modules Numéro Heures Total A. Institutions et réseaux A1 30 A2 50 120 A3 40 B. Publics B1 30 B2 60 90 C. Prestations et services C1 20 20 D. Techniques de

Plus en détail

Référentiel de formation des études paramédicales 2009

Référentiel de formation des études paramédicales 2009 Référentiel de formation des études paramédicales 2009 Plan Contexte d émergence de la réforme des études Principes du référentiel de formation Organisation de la formation Unités d enseignement et stages

Plus en détail

État des lieux de la formation et de la recherche au sein des Instituts /UFR de formation Jeunesse et Sports

État des lieux de la formation et de la recherche au sein des Instituts /UFR de formation Jeunesse et Sports Conférence des ministres de la jeunesse et des sports de la Francophonie État des lieux de la formation et de la recherche au sein des Instituts /UFR de formation Jeunesse et Sports La programmation 2009-2012

Plus en détail

MASTER 2, MANAGEMENT PUBLIC TERRITORIAL

MASTER 2, MANAGEMENT PUBLIC TERRITORIAL MASTER 2, MANAGEMENT PUBLIC TERRITORIAL RÉSUMÉ DE LA FORMATION Type de diplôme : Master (LMD) Domaine ministériel : Droit, Economie, Gestion Présentation Description de la 1ère année du Master Mention

Plus en détail

Master Ressources Humaines

Master Ressources Humaines 1 - Objectifs de formation du Master Le Master comprend deux années : Première année : La première année est dédiée à l acquisition des connaissances fondamentales en gestion des ressources humaines dans

Plus en détail

ENQUETE SUR L EMPLOI DES TRAVAILLEURS HANDICAPES

ENQUETE SUR L EMPLOI DES TRAVAILLEURS HANDICAPES ENQUETE SUR L EMPLOI DES TRAVAILLEURS HANDICAPES 2009 Une étude sur l emploi des travailleurs handicapés au sein des établissements de la Branche de l hospitalisation privée sanitaire et médico-sociale

Plus en détail

Quel rôle pour l infirmière à domicile dans la prise en charge du patient suite à une chirurgie ambulatoire? UDCF le 11 octobre 2014

Quel rôle pour l infirmière à domicile dans la prise en charge du patient suite à une chirurgie ambulatoire? UDCF le 11 octobre 2014 Quel rôle pour l infirmière à domicile dans la prise en charge du patient suite à une chirurgie ambulatoire? UDCF le 11 octobre 2014 Florence Ambrosino Infirmière de pratique avancée en coordination de

Plus en détail

CAHIER DE REVENDICATIONS INFIRMIERES ELABORE PAR LE SYNDICAT NATIONAL DES PROFESSIONNELS DE SANTE AU TRAVAIL :

CAHIER DE REVENDICATIONS INFIRMIERES ELABORE PAR LE SYNDICAT NATIONAL DES PROFESSIONNELS DE SANTE AU TRAVAIL : CAHIER DE REVENDICATIONS INFIRMIERES ELABORE PAR LE SYNDICAT NATIONAL DES PROFESSIONNELS DE SANTE AU TRAVAIL : Introduction : L IST 1 a pour mission générale la promotion de la santé au travail. Celle-ci

Plus en détail

Fiche d évolution. Fiche d évolution du MACRO métier. Infirmier/ière. Infirmier/ière

Fiche d évolution. Fiche d évolution du MACRO métier. Infirmier/ière. Infirmier/ière J1504 - Soins infirmiers spécialisés en bloc opératoire spécialisés en anesthésie J1507 - Soins infirmiers spécialisés 1 Les activités principales L infirmier doit assurer, sous l autorité des médecins,

Plus en détail

JOURNEE DE LANCEMENT DU DISPOSITIF DE FORMATION AUTISME PAYS DE LOIRE

JOURNEE DE LANCEMENT DU DISPOSITIF DE FORMATION AUTISME PAYS DE LOIRE JOURNEE DE LANCEMENT DU DISPOSITIF DE FORMATION AUTISME PAYS DE LOIRE ACCOMPAGNER ET ACCÉLÉRER LA MISE EN ŒUVRE DES NOUVELLES RECOMMANDATIONS DE BONNES PRATIQUES LE 23 JUIN 2015 PRESENTATION: FLORENCE

Plus en détail

Appui des professionnels dans le secteur de la gérontologie

Appui des professionnels dans le secteur de la gérontologie Appui des professionnels dans le secteur de la gérontologie Hélène ARCHAMBAULT Chargée de mission métiers de la gérontologie XX/XX/XX 1 Un peu d histoire: la gérontologie, un secteur victime d une image

Plus en détail

LE RÔLE DE LA DIRECTION DES SOINS INFIRMIERS EN CONTEXTE DE RÉORGANISATION DU RÉSEAU

LE RÔLE DE LA DIRECTION DES SOINS INFIRMIERS EN CONTEXTE DE RÉORGANISATION DU RÉSEAU LE RÔLE DE LA DIRECTION DES SOINS INFIRMIERS EN CONTEXTE DE RÉORGANISATION DU RÉSEAU Geneviève MÉNARD, inf., M.Sc., inf., M.Sc. (A.) Directrice-conseil, Affaires externes Ordre des infirmières et infirmiers

Plus en détail

Rapport relatif à la procédure de mobilisation des experts pour la production d expertise dans le champ sanitaire

Rapport relatif à la procédure de mobilisation des experts pour la production d expertise dans le champ sanitaire Rapport relatif à la procédure de mobilisation des experts pour la production d expertise dans le champ sanitaire Document soumis au conseil d administration du 19 décembre 2013 En tant qu agence sanitaire

Plus en détail

Termes de référence des études diaspora-pays Programme DIAPODE (Diasporas pour le Développement)

Termes de référence des études diaspora-pays Programme DIAPODE (Diasporas pour le Développement) Termes de référence des études diaspora-pays Programme DIAPODE (Diasporas pour le Développement) Sommaire 1. Cadre de l étude...1 2. Objectif de l étude...2 3. Questionnements à étudier...2 4. Méthodologie...3

Plus en détail