La télémédecine, complément nécessaire de l exercice médical de demain. Dr Pierre SIMON Président de l Association Nationale de Télémédecine (ANTEL)

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "La télémédecine, complément nécessaire de l exercice médical de demain. Dr Pierre SIMON Président de l Association Nationale de Télémédecine (ANTEL)"

Transcription

1 La télémédecine, complément nécessaire de l exercice médical de demain Dr Pierre SIMON Président de l Association Nationale de Télémédecine (ANTEL) Angers FHF 13 septembre 2012

2 Ce qui a changé dans l exercice médical depuis 1945

3 L évolution de la pratique médicale depuis 1945 (1) De la maladie aiguë à la maladie chronique : 80 à 90% des consultations de médecine concernaient des maladies aiguës Depuis 2000 plus de 70% des consultations de MG concernent des maladies chroniques du vieillissement De la médecine «générale» ou «interne» à la médecine de plus en plus spécialisée Le développement de la médecine spécialisée a détruit progressivement la médecine générale de premier recours Le second recours spécialisé s est concentré grâce à la loi Debré de 1960 sur l hôpital public(l hospitalocentrisme)

4 L évolution de la pratique médicale depuis 1945 (2) De la médecine individuelle à la médecine regroupée années 45-80: le cabinet médical individuel années : le regroupement des médecins (maisons médicales) pour partager les charges financières et les permanences. De la pratique individuelle à la pratique collaborative Années 90, apparition dans les hôpitaux des staffs multidisciplinaires, RCP en cancérologie fin 90 Années 2000, premières apparitions de la pratique collaborative entre professionnels de santé (réseaux de santé, éducation thérapeutique, parcours de soins coordonné, premières MSP, etc.) En 2009, la loi HPST intègre ces évolutions

5 Une loi HPST en 2009 pour corriger les déséquilibres créés par l hospitalocentrisme LacréationdesARSpouraméliorerlesliensentrelavilleet l hôpital, le sanitaire et le médico-social. Une gouvernance hospitalière médico-administrative «revisitée». De nouveaux statuts de médecins hospitaliers La préconisation de nouvelles organisations des soins de premier recours (MSP, Pôle de santé) pour prévenir les hospitalisations évitables, une définition de l exercice de la médecine générale Des outils juridiques pour favoriser la mise en place de ces nouvelles organisations (CHT et GCS pour les établissements, les propositions de la loi Fourcade pour les MSPetpôlesdesanté) L autorisation de la pratique médicale à distance (télémédecine) pour améliorer l accès aux soins, notamment dans les zones isolées, conforter un parcours desoinsgraduésauseind unterritoiredesanté.

6 La télémédecine, un levier pour adapter dès aujourd hui l exercice médical à la demande de soins des patients atteints de maladies chroniques

7 Les objectifs d un système de santé en profonde mutation Améliorer l accès aux soins et corriger les inégalités actuelles Offrir à nos concitoyens «le justesoin au bon endroit pourunjustecoût» Améliorer les pratiques des professionnels de santé médicaux (mutualisation des savoirs) et paramédicaux (développement de nouvelles compétences, de nouveaux métiers) Réduire les risques liés à une médecine de plus en plus technique et améliorer la qualité des prestations de soins.

8 La télémédecine est. Une pratique médicale nouvelle, à distance, autorisée en France et dans tous les pays du monde et soutenue par les tous les ordres professionnels (en France et dans laplupartdespaysàtraverslemonde). Une pratique qui ne se substitue pas à la pratique usuelle de la médecine en face à face, mais qui vient la compléter +++ Une réponse médicale (parmi d autres) à la mutation de notre système de santé, passé progressivement en 50 ans de la prise en charge de maladies aiguës, très majoritaires dans les années 50-70, à la prise en charge de maladies chroniques du vieillissement, devenues majoritaires dans la charge de soins depuis le début du XXIème siècle(80% des dépenses de santé).

9 Deux objectifs majeurs de la TLM dans la prise en charge des maladies chroniques du vieillissement: 1) assurer une meilleure continuité des soins entre l hôpital et la ville, les établissements de santé et le lieu de vie 2) offrir à nos concitoyens un meilleur accès et un parcours de soins graduésau sein d un territoire de santé «le juste soin au bon endroit et au juste coût» Plutôt que d une révolution, c est d une amélioration de l accès et du parcours de soins chez les patients atteints de maladies chroniques dont a besoin aujourd hui notre système de santé 9

10 Quelques indicateurs de besoin d un parcours de soins amélioré (1) La fréquentation excessive des urgences hospitalières par les patients atteints de décompensation d insuffisance cardiaque chronique. Les transferts non justifiés entre établissements de proximité et établissements de référence Une mortalité prématurée augmentée lorsque les soins de premier recours sont insuffisamment organisés

11 Taux de recours à l hospitalisation des maladies chroniques (DREES, 2004) Taux de recours: n/1000 hab. Ages (ans) IC = insuffisance cardiaque, IDM= infarctus du myocarde, HTA = hypertension artérielle, IRC= insuffisance rénale chronique

12 Données CNAMTS 2012

13 Inégalités régionales de la prévalence de l IC dans la population française Données CNAMTS 2012

14 Le SMR attendu et son impact médico-économique dans la prise en charge à domicile de l insuffisance cardiaque chronique (IC) par TLM (1) SMR = moins d hospitalisations, meilleure qualité de vie Impact médico-économique = Le coût moyen journalier d une hospitalisation est de 800 euros, la DMS moyenne pour une IC est de 11,2 jours, soit un coût global moyen de l hospitalisation pour IC de euros/patient/an patients hospitalisés pour IC en 2008, soit un coût d hospitalisation pour cette maladie chronique de 1,936 milliards /an. Le taux d hospitalisation pour IC progresse de +1,5%/an depuis 1998.

15 Le SMR attendu et son impact médico-économique dans la prise en charge à domicile de l insuffisance cardiaque chronique (IC) par TLM (2) Au Québec, sur un an, 715 journées d hospitalisations substituées pour 120 patients insuffisants cardiaques maintenus au domicile grâce à la TLM, soit environ 6 journées/patient/an. Un tel résultat réduirait la dépense hospitalière pour IC de 1,161 miliards d euros/an en France. Au Québec, le forfait annuel de télésurveillance médical est en 2009 de 200 /an/pt Appliquée en France la télésurveillance médicale des insuffisants cardiaques hospitalisés aurait un coût de près de 100 millions d euros, soit 10 fois moins que l hospitalisation Il n y a pas pour l instant de différence du taux de mortalité selon le modedepriseencharge(avecousanstlm). Chaudhry, NEJM, 2010

16 Quelques indicateurs de besoin d un parcours de soins amélioré (2) La fréquentation excessive des urgences hospitalières par les patients atteints de décompensation d insuffisance cardiaque chronique. Les transferts non justifiés entre établissements de proximité et établissements de référence Une mortalité prématurée augmentée lorsque les soins de premier recours sont insuffisamment organisés

17 RESEAU TELEMEDECINE REGIONAL MIDI-PYRENEES Total Téléexpertises Décision médicale / Transfert Avril 1996 à Décembre 2007 Non Transfert Incidence de la Téléexpertise sur l'approche initiale du médecin appelant 100% 90% 80% 70% 60% 50% 52% 48% de Transferts évités Renseignés 35% Transfert oui 22% 40% 30% 20% 27% 21% 10% 0% Non Transfert 78% *Statistiques établies sur 55 % de fiches renseignées sur la question transfert par les médecins référents

18 RESEAU TELEMEDECINE REGIONAL MIDI-PYRENEES Total Télé-expertises Décision médicale / Transfert Avril 1996 à Décembre 2007 Transfert Indiqué Transfert oui 22% Renseignés 65% Incidence de la Téléexpertise sur l'approche initiale du médecin appelant 100% 90% 80% 70% 60% 50% 40% 67% Pertes de Chances évitées 30% 20% 10% 16% 17% 0% Non Transfert 78% *Statistiques établies sur 55 % de fiches renseignées sur la question transfert par les médecins référents

19 Quelques indicateurs de besoin d un parcours de soins amélioré (3) La fréquentation excessive des urgences hospitalières par les patients atteints de décompensation d insuffisance cardiaque chronique. Les transferts non justifiés entre établissements de proximité et établissements de référence Une mortalité prématurée augmentée lorsque les soins de premier recours sont insuffisamment organisés

20 La mortalité prématurée (avant 65 ans) est plus importante dans les pays de l OCDE où l organisation des soins primaires est insuffisante PYLL Low PC Countries* 5000 High PC Countries* Year *Predicted PYLL (both genders) estimated by fixed effects, using pooled cross-sectional time series design. Analysis controlledfor GDP, percent elderly, doctors/capita, average income (ppp), alcohol and tobacco use. R 2 (within)=0.77. Starfield 11/06 Source: Macinko et al, Health Serv Res 2003; 38: IC 5903 n

21 La densité d un pays de l OCDE en médecins généralistes et spécialistes n est pas déterminante pour la qualité des soins de premier recours Source: OECD Health Data 2009 Country Primary Care Specialists Belgium France Germany US Australia Canada Sweden Denmark Finland Netherlands Spain UK Norway Switzerland New Zealand OECD average Starfield 03/10 WF 7318 n

22 L exercice médical de demain avec la télémédecine LES NOUVELLES ORGANISATIONS AVEC TLM QUI PEUVENT AMÉLIORER LE PARCOURS DE SOINS 22

23 Une nouvelle organisation des soins assurant la gradation des soins entre les établissements de santé «le juste soin au bon endroit» ES de proximité SAU SI Téléconsultation Télé expertise Radiologie, Cardiologie; Neurologie (AVC ++) Néphrologie Cancérologie (RCP) etc. SI ES de proximité SAU Chirurgie Urgence radiologie Télé assistance ES de référence Spécialistes Plateau technique Télésurveillance ES de proximité SAU SI Urgence Programmé Téléconsultation Télé expertise 23 SI ES de proximité SAU

24 Une nouvelle organisation des soins primaires pour une meilleure continuité des soins entre le premier et le second recours Coopérations entre professionnels de santé médicaux et non-médicaux CHU, CH, clinques Cabinets privés Domicile EHPAD M.de retraites Pharmacien d Officine MSP Centre de santé Pôles de santé Spécialistes Premier recours Deuxième recours Télésurveillance téléconsultation Télé expertise Réseau de télémédecine 24

25 LA NECESSITE D EVALUER LES NOUVELLES ORGANISATIONS DU PARCOURS DE SOINS AVEC TLM Une évaluation dans la littérature mondiale en 2009 Guy PARE, HEC Montréal

26 La formation et la coordination des acteurs pour des actes de TLM sécurisés et de qualité Formation des étudiants en faculté de médecine, en IFSI, formation des professionnels de santé de terrain. La coordination de l activité de TLM est nécessaire: Coordonnateur du service de TLM(nouveau métier) Exercice collaboratif des professionnels de santé, voire la délégation de responsabilité(art 51 de HPST) Les métiers connus ou nouveaux engagés dans la filière de soins en TLM pour améliorer la qualité des actes (prestataires de santé, conciergerie de réseau, etc.) Le dispositif médical communicant de TLM fait appel à des tiers technologiques ( industriels de DMC, opérateurs réseaux, industriels des SI). Un champ nouveau d une responsabilité partagée vis-à-vis du patient traité.

27 Conclusions La TLM sera bien le complément de l exercice médical, aujourd hui et demain, pour Permettre le développement du nouveau modèle de prise en charge des maladies chroniques au domicile ou dans les substituts(ehpad, maisons de retraite) Conforter la mission de continuité des soins de la médecine de premier recours au sein des MSP, Centres de santé. Assurer un parcours de soins gradués aux patients atteints de maladies chroniques : «le juste soin au bonendroitaujustecoût»

Les technologies de l information, support de la réorganisation territoriale

Les technologies de l information, support de la réorganisation territoriale Les technologies de l information, support de la réorganisation territoriale Pierre Simon Président de l Association Nationale de Télémédecine (ANTEL) De quoi parlons-nous? Le cadre de la santénumérique

Plus en détail

La Télémédecine pour améliorer l accès aux soins

La Télémédecine pour améliorer l accès aux soins La Télémédecine pour améliorer l accès aux soins Dr Pierre Simon Président de la Société Française de Télémédecine Congrès Association Lyon 23 avril 2015 Quelques dates historiques de la TLM. 1920, première

Plus en détail

PLACE DE LA TÉLÉMÉDECINE DANS

PLACE DE LA TÉLÉMÉDECINE DANS Ateliers de prospective PLACE DE LA TÉLÉMÉDECINE DANS L ORGANISATION DES SOINS : LA TÉLÉMÉDECINE PERMET-ELLE DES ORGANISATIONS DE SOINS PLUS PERFORMANTES? Dr Pierre SIMON Président de l'association nationale

Plus en détail

Télémédecine et Soins primaires: quelques repères en 5 étapes. Pierre SIMON Président de l Association Nationale de Télémédecine (ANTEL)

Télémédecine et Soins primaires: quelques repères en 5 étapes. Pierre SIMON Président de l Association Nationale de Télémédecine (ANTEL) Télémédecine et Soins primaires: quelques repères en 5 étapes Pierre SIMON Président de l Association Nationale de Télémédecine (ANTEL) 1 ère étape : Identifier un besoin d améliorer la continuité des

Plus en détail

Les perspectives nationales de la télémédecine Dr Pierre SIMON Président de la Société Française de Télémédecine. InnovSanté, St Denis, 26 mars 2015

Les perspectives nationales de la télémédecine Dr Pierre SIMON Président de la Société Française de Télémédecine. InnovSanté, St Denis, 26 mars 2015 Les perspectives nationales de la télémédecine Dr Pierre SIMON Président de la Société Française de Télémédecine InnovSanté, St Denis, 26 mars 2015 Quand la santé numérique vend du rêve 45 ans 65 ans 85

Plus en détail

Controverse UDM télésurveillée Pour. P. Simon Association Nationale de Télémédecine

Controverse UDM télésurveillée Pour. P. Simon Association Nationale de Télémédecine Controverse UDM télésurveillée Pour P. Simon Association Nationale de Télémédecine Controverse Peut-on être en 2013 opposé au développement de la télémédecine? Pourquoi les patients en insuffisance rénale

Plus en détail

soins va changer et quelle est la place des TIC?

soins va changer et quelle est la place des TIC? Pourquoi l organisation des soins va changer et quelle est la place des TIC? Docteur Pierre Simon Président de l Association Nationale de Télémédecine (ANTEL) Luxembourg 15 avril 2010 UN RAPPORT «La place

Plus en détail

Télé-cardiologie: cadre réglementaire

Télé-cardiologie: cadre réglementaire Télé-cardiologie: cadre réglementaire J.C. Avignon 2013 Pas de conflits d intérêt concernant cette présentation Nous avons tous fait de la télémédecine.sans le savoir! Analyse ECG (par fax ou courriel)

Plus en détail

Stratégie de la CNAMTS sur la Télémédecine Collège des Economistes de la Santé 30/04/14

Stratégie de la CNAMTS sur la Télémédecine Collège des Economistes de la Santé 30/04/14 Stratégie de la CNAMTS sur la Télémédecine Collège des Economistes de la Santé 30/04/14 Couverture STRATEGIE DE LA CNAMTS SUR LA TELEMEDECINE 2 La télémédecine est un sujet stratégique pour la CNAMTS,

Plus en détail

SYSTEMES D INFORMATION EN SANTE Journée régionale du 12 janvier 2012 - Blois

SYSTEMES D INFORMATION EN SANTE Journée régionale du 12 janvier 2012 - Blois SYSTEMES D INFORMATION EN SANTE Journée régionale du 12 janvier 2012 - Blois La télémédecine au service des soins de 1 er recours et de l aménagement du territoire dominique.depinoy@acsantis.com Pourquoi

Plus en détail

Proyecto Telemedicina

Proyecto Telemedicina Seminario Internacional Desarrollo de Servicios Sociales para Personas Mayores 3-4 octubre 2013 Proyecto Telemedicina Dr Jean-Philippe Flouzat Médico geriatra, Consejero Médico Social de la Agencia Regional

Plus en détail

Saint-Pierre et Miquelon, un morceau de France. Saint-Pierre et Miquelon, un territoire isolé au sein d un environnement canadien

Saint-Pierre et Miquelon, un morceau de France. Saint-Pierre et Miquelon, un territoire isolé au sein d un environnement canadien A la faveur du déploiement de la télémédecine sur l archipel de Saint-Pierre et Miquelon, le Centre Hospitalier François Dunan (CHFD), garant de la mise en œuvre des soins spécialisés, ouvre de nouvelles

Plus en détail

Télésanté et parcours de soins

Télésanté et parcours de soins Télésanté et parcours de soins Dr Pierre Simon Président de la Société Française de Télémédecine (SFT-Antel) JetSan, Compiègne, 28 mai 2015 La santé connectée, aujourd hui et demain Les outils supports

Plus en détail

Un cadre juridique nouveau (HPST).

Un cadre juridique nouveau (HPST). Télémédecine Journée régionale des systèmes d information de santé 12 janvier 2012 Dominique PIERRE, chargé de mission SI et référent Télémédecine ARS du Centre 12 Janvier 2012 2 Un cadre juridique nouveau

Plus en détail

La télémédecine en action : 25 projets passés à la loupe. Un éclairage pour un déploiement national

La télémédecine en action : 25 projets passés à la loupe. Un éclairage pour un déploiement national La télémédecine en action : 25 projets passés à la loupe Un éclairage pour un déploiement national Journée Télémédecine ASIP Santé 3 mai 2012 Pascale MARTIN - ANAP Agence Nationale d Appui à la Performance

Plus en détail

La preuve par. Principaux enseignements du bilan des PRT et. du recensement des projets télémédecine 2013

La preuve par. Principaux enseignements du bilan des PRT et. du recensement des projets télémédecine 2013 La preuve par Principaux enseignements du bilan des PRT et du recensement des projets télémédecine 2013 Le recensement Télémédecine 2013 01 Synthèse du recensement Télémédecine 2013 02 Répartition et maturité

Plus en détail

TÉLÉMÉDECINE: UN PROJET MÉDICAL DE TERRITOIRE. Agence Nationale d Appui à la Performance des établissements de santé et médico-sociaux

TÉLÉMÉDECINE: UN PROJET MÉDICAL DE TERRITOIRE. Agence Nationale d Appui à la Performance des établissements de santé et médico-sociaux TÉLÉMÉDECINE: UN PROJET MÉDICAL DE TERRITOIRE Agence Nationale d Appui à la Performance des établissements de santé et médico-sociaux Télémédecine Contexte: National: loi, décret (définition de 5 actes,

Plus en détail

L innovation dans les technologies de santé, l exemple de la télémédecine Quel cadre, quels niveaux de preuves, quelles modalités de déploiement

L innovation dans les technologies de santé, l exemple de la télémédecine Quel cadre, quels niveaux de preuves, quelles modalités de déploiement L innovation dans les technologies de santé, l exemple de la télémédecine Quel cadre, quels niveaux de preuves, quelles modalités de déploiement Antoine Audry Coordonnateur, Philippe Maugendre, Faiez Zannad

Plus en détail

Télé-expertise et surveillance médicale à domicile au service de la médecine générale :

Télé-expertise et surveillance médicale à domicile au service de la médecine générale : Télé-expertise et surveillance médicale à domicile au service de la médecine générale : Docteur DARY Patrick, Cardiologue, Praticien Hospitalier Centre Hospitalier de St YRIEIX - Haute Vienne 87500 Situé

Plus en détail

TELEMEDINOV. la Télémédecine Interopérable Nord Ouest Vendée. Décloisonnement Hôpital-ville-médico-social Projet de santé et modèle économique

TELEMEDINOV. la Télémédecine Interopérable Nord Ouest Vendée. Décloisonnement Hôpital-ville-médico-social Projet de santé et modèle économique TELEMEDINOV la Télémédecine Interopérable Nord Ouest Vendée Décloisonnement Hôpital-ville-médico-social Projet de santé et modèle économique Présentation Michel RIOLI directeur du projet LA REGLEMENTATION

Plus en détail

QUEL RÔLE DONNER À LA TÉLÉMÉDECINE DANS NOTRE SOCIÉTÉ ACTUELLE?

QUEL RÔLE DONNER À LA TÉLÉMÉDECINE DANS NOTRE SOCIÉTÉ ACTUELLE? Séminaire Aristote 12 juin 2013 QUEL RÔLE DONNER À LA TÉLÉMÉDECINE DANS NOTRE SOCIÉTÉ ACTUELLE? Jean-Pierre Blanchère Coordinateur Département «e-santé et domotique» Pôle TES Justifications de la télémédecine

Plus en détail

Télésurveillance à domicile de patients chroniques et pratiques collaboratives : arrêt sur image vu d un Industriel

Télésurveillance à domicile de patients chroniques et pratiques collaboratives : arrêt sur image vu d un Industriel Télésurveillance à domicile de patients chroniques et pratiques collaboratives : arrêt sur image vu d un Industriel Colloque Tic Santé,11 février 2010 Dr France Laffisse, Orange Healthcare Plan Télésurveillance

Plus en détail

La Transition de l hôpital à la maison Prise en charge à Montréal (Le Rôle des Programmes Ambulatoires d IC)

La Transition de l hôpital à la maison Prise en charge à Montréal (Le Rôle des Programmes Ambulatoires d IC) La Transition de l hôpital à la maison Prise en charge à Montréal (Le Rôle des Programmes Ambulatoires d IC) Anique Ducharme MD, MSc, Directrice de la Clinique d Insuffisance Cardiaque Institute de Cardiologie

Plus en détail

Direction générale de l offre de soin

Direction générale de l offre de soin Apport de la télémédecine en matière de coopération territoriale 1. Une nouvelle organisation de l offre sanitaire pour mieux répondre aux besoins des populations 2. Comment organiser des activités de

Plus en détail

De nouvelles organisations et pratiques de soins par télémédecine

De nouvelles organisations et pratiques de soins par télémédecine Dossier thématique P. Simon Président de l Association nationale de télémédecine (ANTEL), Paris. De nouvelles organisations et pratiques de soins par télémédecine New organizations and healthcare management

Plus en détail

Insuffisance cardiaque et télémédecine: Exemple du Projet E care : prise en charge à domicile des insuffisants cardiaques en stade III

Insuffisance cardiaque et télémédecine: Exemple du Projet E care : prise en charge à domicile des insuffisants cardiaques en stade III Insuffisance cardiaque et télémédecine: Exemple du Projet E care : prise en charge à domicile des insuffisants cardiaques en stade III de la NYHA Emmanuel ANDRES et Samy TALHA Service de Médecine Interne,

Plus en détail

Dynamiser les filières d excellence et d avenir

Dynamiser les filières d excellence et d avenir La Lorraine dispose d atouts dans ce domaine grâce à des compétences académiques pointues tant en termes de recherche biologique et médicale que d application en informatique, traitement de données ou

Plus en détail

Basse - Normandie. Hypothèses, Indicateurs et Démarche d évaluation médico économique

Basse - Normandie. Hypothèses, Indicateurs et Démarche d évaluation médico économique Basse - Normandie Hypothèses, Indicateurs et Démarche d évaluation médico économique Projets CICAT & TELAP «Suivi des plaies» Présentation réalisée par Dr JP Blanchère ARS de Basse Normandie Directeur

Plus en détail

La Télémédecine, un défi sociétal et économique

La Télémédecine, un défi sociétal et économique La Télémédecine, un défi sociétal et économique La télémédecine est un défi. Un défi face aux coûts croissants des consultations médicales, à la problématique des déserts médicaux, à la nécessité enfin

Plus en détail

Lancement de Sterenn, solution de télémédecine de la région Bretagne

Lancement de Sterenn, solution de télémédecine de la région Bretagne Dossier de presse Saint-Brieuc, le 21 juillet 2014 Lancement de Sterenn, solution de télémédecine de la région Bretagne La communauté de santé de Bretagne se mobilise pour la télémédecine, au service des

Plus en détail

Nos retraites dans l économie de demain

Nos retraites dans l économie de demain ENAP Centre de recherche sur la gouvernance Colloque 30 mars 2014 Nos retraites dans l économie de demain ou la gestion du risque dans un environnement en mutation Denis Latulippe École d actuariat Environnement

Plus en détail

Note créée le 19/03/2014

Note créée le 19/03/2014 Note créée le 19/03/2014 La télémédecine : présentation générale et expérimentations 2014 Note d information réalisée par pôle santé et soins Auteure : Fanny Gaspard, Conseillère technique aide et soins

Plus en détail

Le télé AVC Aspects règlementaires. COLMU-18 juin 2013- Dr Arielle Brunner

Le télé AVC Aspects règlementaires. COLMU-18 juin 2013- Dr Arielle Brunner Le télé AVC Aspects règlementaires Rappels: L AVC est un déficit brutal d une fonction cérébrale sans autre cause apparente qu une cause vasculaire Tout AVC comporte : - une lésion cérébrale responsable

Plus en détail

Télémédecine : enjeux, expériences et perspectives. Pr Gilles Berrut CHU de Nantes

Télémédecine : enjeux, expériences et perspectives. Pr Gilles Berrut CHU de Nantes Télémédecine : enjeux, expériences et perspectives Pr Gilles Berrut CHU de Nantes les usages de la télémédecine la téléconsultation la télé expertise la télé assistance la télésurveillance la réponse médicale

Plus en détail

Séminaire d orientation stratégique de l URPS médecins libéraux de Poitou-Charentes 8 décembre 2012

Séminaire d orientation stratégique de l URPS médecins libéraux de Poitou-Charentes 8 décembre 2012 Séminaire d orientation stratégique de l URPS médecins libéraux de Poitou-Charentes 8 décembre 2012 I. Enjeux de la E-santé II. Bilan 2008-2012 de la E-santé et des SIS en Poitou-Charentes III. Perspectives

Plus en détail

e-santé du transplanté rénal : la télémédecine au service du greffé

e-santé du transplanté rénal : la télémédecine au service du greffé e-santé du transplanté rénal : la télémédecine au service du greffé Professeur Michèle Kessler CHU de Nancy et réseau Néphrolor L une des applications de la télémédecine est la télésurveillance à domicile,

Plus en détail

Le GPSPB «GPS» Groupement de Professionnels de Santé : une réponse adaptée pour la coordination territoriale des soins

Le GPSPB «GPS» Groupement de Professionnels de Santé : une réponse adaptée pour la coordination territoriale des soins 29/03/2014 Le PB Groupement de Professionnels de Santé : une réponse adaptée pour la coordination territoriale des soins Groupement des Professionnels de Santé du Pays Beaunois 19 route de Gigny 21200

Plus en détail

Télégéria «une boite à outil»

Télégéria «une boite à outil» Télégéria «une boite à outil» Télégéria : 2004 à 2011 Un savoir faire sur 1200 sessions De nouvelles pratiques, nouveaux métiers De nouvelles organisations Objectif: réussir le déploiement territorial

Plus en détail

La Télémédecine dans le cadre de la Plateforme Régionale Santé de Martinique

La Télémédecine dans le cadre de la Plateforme Régionale Santé de Martinique + La Télémédecine dans le cadre de la Plateforme Régionale Santé de Martinique 15 ème Conférence des Fédérations Hospitalières des Antilles et de la Guyane Y. MARIE-SAINTE Directeur 28/04/2011 V1.0 + #

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES DES UNITES NEURO-VASCULAIRES

CAHIER DES CHARGES DES UNITES NEURO-VASCULAIRES CAHIER DES CHARGES DES UNITES NEURO-VASCULAIRES 1 TEXTES DE REFERENCE 1.1 Cadre juridique Loi n o 2004-806 du 9 août 2004 relative à la politique de santé publique, notamment la mesure 72 de son annexe

Plus en détail

Enjeux régionaux et évolution des pratiques professionnelles

Enjeux régionaux et évolution des pratiques professionnelles Enjeux régionaux et évolution des pratiques professionnelles Département Système d Information en Santé et Télémédecine Direction de l Efficience de l Offre 5 mai 2015 1 les enjeux régionaux Enjeux régionaux

Plus en détail

Le Suivi Clinique Intelligent à Domicile au CSSS Jardins-Roussillon: des résultats tangibles

Le Suivi Clinique Intelligent à Domicile au CSSS Jardins-Roussillon: des résultats tangibles Le Suivi Clinique Intelligent à Domicile au CSSS Jardins-Roussillon: des résultats tangibles Sylvie Girard Adjointe à la direction des soins infirmiers et de la qualité Martin Langlois Conseiller en soins

Plus en détail

Communiqué de presse Vendredi 18 septembre

Communiqué de presse Vendredi 18 septembre L Aurar, acteur précurseur de la télémédecine à La Réunion Du 14 au 18 septembre, l Aurar a organisé une semaine consacrée à la télémédecine pour ses équipes médicales et paramédicales. Dans ce cadre,

Plus en détail

TIC pour la santé et l'autonomie : évaluation des services rendus et modèles économiques, une approche nécessairement pluridisciplinaire

TIC pour la santé et l'autonomie : évaluation des services rendus et modèles économiques, une approche nécessairement pluridisciplinaire TIC pour la santé et l'autonomie : évaluation des services rendus et modèles économiques, une approche nécessairement pluridisciplinaire Telecom Bretagne, Institut Telecom M@rsouin, CREM Myriam.legoff@telecom-bretagne.eu

Plus en détail

GCSTélésantéLorraine. La Télémédecine et la Télésanté en Lorraine

GCSTélésantéLorraine. La Télémédecine et la Télésanté en Lorraine GCSTélésantéLorraine La Télémédecine et la Télésanté en Lorraine Quels actes de télémédecine Décret du 19 octobre 2010 Quelques définitions La téléconsultation : un médecin donne une consultation àdistance

Plus en détail

La position et la stratégie française Yannick Le Guen, sousdirecteur, Le 03 avril 2014. Direction générale de l offre de soins - DGOS

La position et la stratégie française Yannick Le Guen, sousdirecteur, Le 03 avril 2014. Direction générale de l offre de soins - DGOS La position et la stratégie française Yannick Le Guen, sousdirecteur, DGOS. Le 03 avril 2014 Session Santé Numérique : quelle est la place de la France en Europe? Etat des lieux et comparatifs La position

Plus en détail

SEMINAIRE DE RECHERCHE

SEMINAIRE DE RECHERCHE Institut de formation et de recherche sur les organisations sanitaires et sociales (IFROSS) SEMINAIRE DE RECHERCHE LES EVOLUTIONS DES PRISES EN CHARGE ET DES MODES D INTERVENTION DES PROFESSIONNELS DE

Plus en détail

Le maintien à domicile en Haute- Vienne par les objets connectés: études e-cobahlt et GERONTACCESS

Le maintien à domicile en Haute- Vienne par les objets connectés: études e-cobahlt et GERONTACCESS Le maintien à domicile en Haute- Vienne par les objets connectés: études e-cobahlt et GERONTACCESS Pr Thierry DANTOINE CHU de Limoges 11 ième Jour,ée Départementale de la Gérontologie Rihlac Rancon le

Plus en détail

Dossier de presse. AVC Une priorité nationale Des avancées en Bourgogne

Dossier de presse. AVC Une priorité nationale Des avancées en Bourgogne Dossier de presse AVC Une priorité nationale Des avancées en Bourgogne Contact presse Lauranne Cournault 03 80 41 99 94 lauranne.cournault@ars.sante.fr 1 COMMUNIQUE DE SYNTHESE La télémédecine au service

Plus en détail

Dr Agnès Caillette-Beaudoin, Medecin-directeur, Calydial (Lyon)

Dr Agnès Caillette-Beaudoin, Medecin-directeur, Calydial (Lyon) Dr Agnès Caillette-Beaudoin, Medecin-directeur, Calydial (Lyon) Intervention personnalisée à tous les stades de la Maladie Rénale Chronique Prévention de la progression de la maladie rénale Consultation

Plus en détail

Cité générations Groupe médical d Onex Un nouveau modèle de soin pour la médecine ambulatoire

Cité générations Groupe médical d Onex Un nouveau modèle de soin pour la médecine ambulatoire Cité générations Groupe médical d Onex Un nouveau modèle de soin pour la médecine ambulatoire Né du souhait de mieux répondre aux grands défis de notre système de santé, Cité générations est un nouveau

Plus en détail

Orange Healthcare vers un système de santé connecté

Orange Healthcare vers un système de santé connecté Orange Healthcare vers un système de santé connecté Orange est conscient que les grands établissements de santé doivent évoluer pour améliorer la prise en charge des patients, coordonner l ensemble des

Plus en détail

Projet régional «Gale»

Projet régional «Gale» Projet régional «Gale» Vers une expertise à distance du diagnostic de la gale. Dr F. Rachidi-Berjamy 3 ème Journée «Hygiène et prévention des infections en EMS» Besançon, 3 novembre 2015 Contexte A l instar

Plus en détail

Les transports sanitaires prescrits à l hôpital ; La prise en charge de l Insuffisance Rénale Chronique (IRC) ;

Les transports sanitaires prescrits à l hôpital ; La prise en charge de l Insuffisance Rénale Chronique (IRC) ; SYNTHÈSE INTRODUCTION Le Programme Pluriannuel Régional de Gestion du Risque (PPR GDR) s inscrit dans le Projet Régional de Santé dont il est un des programmes obligatoires. Elaboré au cours de l été 2010,

Plus en détail

Élaboration de matrices d impacts des effets attendus de la télémédecine : applications aux chantiers prioritaires

Élaboration de matrices d impacts des effets attendus de la télémédecine : applications aux chantiers prioritaires RAPPORT D EVALUATION MEDICO-ECONOMIQUE Annexes Élaboration de matrices d impacts des effets attendus de la télémédecine : applications aux chantiers Version finale Ce document est téléchargeable sur www.has-sante.fr

Plus en détail

La 1 re ligne montréalaise en action Une responsabilité pour tous et chacun

La 1 re ligne montréalaise en action Une responsabilité pour tous et chacun La e en action Une responsabilité pour tous et chacun Jacques Ricard, M.D., M.Sc. Directeur général adjoint par intérim Directeur des services généraux et des maladies chroniques Plan de la présentation

Plus en détail

ARRÊTÉ du. relatif au cahier des charges de santé de la maison de santé mentionné à l article L. 6323-3 du code de la santé publique.

ARRÊTÉ du. relatif au cahier des charges de santé de la maison de santé mentionné à l article L. 6323-3 du code de la santé publique. RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère du travail, de l emploi NOR : ARRÊTÉ du relatif au cahier des charges de santé de la maison de santé mentionné à l article L. 6323-3 du code de la santé publique. Le ministre

Plus en détail

PROJET DE TÉLÉMEDECINE

PROJET DE TÉLÉMEDECINE PROJET DE TÉLÉMEDECINE ISIFC 2 ème année Année universitaire 2011-2012 LA TÉLÉSURVEILLANCE Louis ACHA Rafaël MINACORI ISIFC Génie biomédical 23,rue Alain SAVARY 25000 Besançon Cedex Tél : 03 81 66 66 90

Plus en détail

Séminaire URPS Poitou-Charentes Samedi 8 décembre

Séminaire URPS Poitou-Charentes Samedi 8 décembre Séminaire URPS Poitou-Charentes Samedi 8 décembre Du partage de l information aux outils de médecine à distance : quelles pratiques recouvre le terme d e santé? Synthèse de l intervention de l ASIP Santé

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Dossier Médical Personnel (DMP)

DOSSIER DE PRESSE. Dossier Médical Personnel (DMP) DOSSIER DE PRESSE Dossier Médical Personnel (DMP) 2 Sommaire Le Dossier Médical Personnel en Auvergne..5 Le DMP au service de la coordination des soins.6 Le DMP socle de la continuité des soins 7 Le DMP

Plus en détail

www.laroutedesterritoires.fr Outils numériques d échanges entre professionnels de santé

www.laroutedesterritoires.fr Outils numériques d échanges entre professionnels de santé www.laroutedesterritoires.fr Outils numériques d échanges entre professionnels de santé Des outils d échanges entre PS o Objectifs: o Permettre des échanges sécurisés entre les professionnels de santé

Plus en détail

GCS esante LR Projets Urgence/ROR COLLEGE REGIONAL DES URGENTISTES 19 mars 2015. www.esante-lr.fr

GCS esante LR Projets Urgence/ROR COLLEGE REGIONAL DES URGENTISTES 19 mars 2015. www.esante-lr.fr GCS esante LR Projets Urgence/ROR COLLEGE REGIONAL DES URGENTISTES 19 mars 2015 www.esante-lr.fr 1 Pourquoi un GCS? Missions générales : Réponse technique aux adhérents du GCS e-santé Apporte sa compétence

Plus en détail

La Révolution Numérique Au Service De l'hôpital de demain. 18-19 JUIN 2013 Strasbourg, FRANCE

La Révolution Numérique Au Service De l'hôpital de demain. 18-19 JUIN 2013 Strasbourg, FRANCE La Révolution Numérique Au Service De l'hôpital de demain 18-19 JUIN 2013 Strasbourg, FRANCE Serge BERNARD Directeur Général /C.E.O. Centre Hospitalier de la Région d Annecy La Communauté Hospitalière

Plus en détail

Préambule, définitions, limites du sujet :

Préambule, définitions, limites du sujet : Télémédecine : Quel cadre, quels niveaux de preuves, quelles modalités de déploiement. XXIX èmes Rencontres Nationales de Pharmacologie et Recherche Clinique, Innovation et Evaluation des Technologies

Plus en détail

MF Maugourd, F. Ellien, P. Paranque Contexte

MF Maugourd, F. Ellien, P. Paranque Contexte Projet de permanence des soins gériatriques en EHPAD dans le sud de l Essonne MF Maugourd, F. Ellien, P. Paranque Contexte Le Sud de l Essonne accueille environ 3000 résidents en Etablissement d Hébergement

Plus en détail

«PERSPECTIVES DE DÉVELOPPEMENT DE NOUVEAUX SERVICES ASSOCIÉS AUX OBJETS CONNECTÉS» TÉLÉMÉDECINE : DE QUOI PARLE-T ON?

«PERSPECTIVES DE DÉVELOPPEMENT DE NOUVEAUX SERVICES ASSOCIÉS AUX OBJETS CONNECTÉS» TÉLÉMÉDECINE : DE QUOI PARLE-T ON? «PERSPECTIVES DE DÉVELOPPEMENT DE NOUVEAUX SERVICES ASSOCIÉS AUX OBJETS CONNECTÉS» TÉLÉMÉDECINE : DE QUOI PARLE-T ON? Le décret télémédecine du 19 octobre 2010 fixe déjà certaines modalités de mise en

Plus en détail

Ministère de la Santé et des Services sociaux Le défi de transformer les systèmes de santé pour répondre au vieillissement

Ministère de la Santé et des Services sociaux Le défi de transformer les systèmes de santé pour répondre au vieillissement Ministère de la Santé et des Services sociaux Le défi de transformer les systèmes de santé pour répondre au vieillissement Dr Réjean Hébert Ministre de la santé et des services sociaux Ministre responsable

Plus en détail

REVOLUTION NUMERIQUE EN SANTE ou LA SANTE CONNECTEE. SME NEUCHATEL 18 JUIN 2014 Ph de Lorme CHU Rouen

REVOLUTION NUMERIQUE EN SANTE ou LA SANTE CONNECTEE. SME NEUCHATEL 18 JUIN 2014 Ph de Lorme CHU Rouen REVOLUTION NUMERIQUE EN SANTE ou LA SANTE CONNECTEE SME NEUCHATEL 18 JUIN 2014 Ph de Lorme CHU Rouen ENJEUX DE LA FRANCE NUMERIQUE Renforcer la compétitivité de l économie française grâce au N. Permettre

Plus en détail

Rapport Télémédecine

Rapport Télémédecine Rapport Télémédecine ISIFC 2 emme année Année universitaire 2011-2012 La Télésurveillance Médicale à domicile : ETAT DE L ART ET PERSPECTIVES Taouphik DOUICH, Yassine EL HAKKOUNI. Tuteur : Mr. Jean Christophe

Plus en détail

Projet régional de santé d Alsace 2012-2016. Programme régional de télémédecine (PRT)

Projet régional de santé d Alsace 2012-2016. Programme régional de télémédecine (PRT) Projet régional de santé d Alsace 2012-2016 Programme régional de télémédecine () Sommaire I- ENJEUX, OBJECTIFS ET BENEFICES ATTENDUS... 4 A/ LES ENJEUX POUR LE SYSTEME DE SANTE... 4 B/ LES OBJECTIFS DES

Plus en détail

Le parcours de soins de la personne âgée. Perspectives de la relation hôpital - ville. Pr Gilles BERRUT CHU Nantes

Le parcours de soins de la personne âgée. Perspectives de la relation hôpital - ville. Pr Gilles BERRUT CHU Nantes Le parcours de soins de la personne âgée Perspectives de la relation hôpital - ville Pr Gilles BERRUT CHU Nantes APPROCHE DEMOGRAPHIQUE : La pyramide des âges Vieillissement humain dynamique de cohorte

Plus en détail

PROGRAMME 2011-2016 SYSTEME d INFORMATION TELEMEDECINE - TELESANTE

PROGRAMME 2011-2016 SYSTEME d INFORMATION TELEMEDECINE - TELESANTE PROGRAMME 2011-2016 SYSTEME d INFORMATION TELEMEDECINE - TELESANTE Avertissement Le programme de télémédecine sera complété en 2012, par les propositions du groupe de travail, actuellement en attente d

Plus en détail

Quelle valorisation pour l acte de santé publique en pharmacie d officine Le point de vue syndical Marie Josée Augé-Caumon Présidente du CPOPH

Quelle valorisation pour l acte de santé publique en pharmacie d officine Le point de vue syndical Marie Josée Augé-Caumon Présidente du CPOPH Quelle valorisation pour l acte de santé publique en pharmacie d officine Le point de vue syndical Marie Josée Augé-Caumon Présidente du CPOPH Missions, nouvelles missions, nouveaux rôles du pharmacien

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Les dates clés de la Coddem

DOSSIER DE PRESSE. Les dates clés de la Coddem 6 ème séance plénière lundi 14 avril 2014 DOSSIER DE PRESSE La commission départementale de la démographie médicale : l instance incontournable en Lot-et-Garonne pour mettre en place un nouvel exercice

Plus en détail

Stenting and Medical Therapy for Atherosclerotic Renal-Artery Stenosis

Stenting and Medical Therapy for Atherosclerotic Renal-Artery Stenosis Stenting and Medical Therapy for Atherosclerotic Renal-Artery Stenosis Ce que l on sait déjà Néphropathie vasculaire évoluant sur le mode chronique 2 types de sténoses de l artère rénale: SAAR (90%) et

Plus en détail

Pr Nathalie SALLES Pôle de Gérontologie Clinique CHU Bordeaux

Pr Nathalie SALLES Pôle de Gérontologie Clinique CHU Bordeaux Pr Nathalie SALLES Pôle de Gérontologie Clinique CHU Bordeaux «le pourcentage de résidents âgés nécessitant des soins pour des plaies simples ou complexes était de 8,6% selon l étude PATHOS menée en 2009

Plus en détail

E-Health evaluation at stake

E-Health evaluation at stake E-Health evaluation at stake Les enjeux de l évaluation en e-santé Myriam Le Goff-Pronost, Telecom Bretagne Myriam.legoff@telecom-bretagne.eu Réalisations et perspectives en matière de e-santé pour les

Plus en détail

Améliorer l accessibilité de tous à des soins de qualité sur l ensemble des territoires

Améliorer l accessibilité de tous à des soins de qualité sur l ensemble des territoires Améliorer l accessibilité de tous à des soins de qualité sur l ensemble des territoires Améliorer la coordination entre les professionnels et les structures de soins ambulatoires hospitaliers et médicosociaux

Plus en détail

PLEXUS OCEAN INDIEN, LAUREAT DU PROGRAMME NATIONAL «TERRITOIRE DE SOINS NUMERIQUES» À SAVOIR! > 02

PLEXUS OCEAN INDIEN, LAUREAT DU PROGRAMME NATIONAL «TERRITOIRE DE SOINS NUMERIQUES» À SAVOIR! > 02 FINANCÉ PAR : PLEXUS OCEAN INDIEN, LAUREAT DU PROGRAMME NATIONAL «TERRITOIRE DE SOINS NUMERIQUES» En décembre 2013, le Commissariat général aux Investissements d Avenir a lancé un appel à projet «Territoire

Plus en détail

P atients S anté T erritoires

P atients S anté T erritoires H ôpital P atients S anté T erritoires L exercice regroupé dans les services de santé Une action coordonnée des professionnels en faveur des patients De plus en plus de professionnels de santé ont depuis

Plus en détail

Réflexions sur l organisation des soins

Réflexions sur l organisation des soins Réflexions sur l organisation des soins Rencontres inter-régionales de l ASIP lasip Dr Y Bourgueil Directeur de recherches h IRDES Responsable équipe PROSPERE Réflexions sur l organisation des soins L

Plus en détail

Programme régional de télémédecine

Programme régional de télémédecine e-santé Programme régional de télémédecine 2012 > Consultation réglementaire www.sante.midi-pyrenees.fr PRT > Programme régional Télémédecine Contexte p. 4 Les actions du premier Programme régional de

Plus en détail

Les grandes études de télémédecine en France

Les grandes études de télémédecine en France Les grandes études de télémédecine en France Optimisation de la Surveillance ambulatoire des Insuffisants CArdiaques par Télécardiologie De Midi-Pyrénées au Sud de la France M Galinier, A Pathak Pôle Cardio-Vasculaire

Plus en détail

Pratiques coopératives dans le système de santé : les réseaux

Pratiques coopératives dans le système de santé : les réseaux Pratiques coopératives dans le système de santé : les réseaux Dr Sandrine Hugé Département de médecine générale 1 Quelques clés pour comprendre notre sytème de santé 2 La protection sociale contre la maladie

Plus en détail

Maisons de Santé Pluridisciplinaires. Conditions d éligibilité à des soutiens financiers

Maisons de Santé Pluridisciplinaires. Conditions d éligibilité à des soutiens financiers Maisons de Santé Pluridisciplinaires Conditions d éligibilité à des soutiens financiers Les maisons de santé pluridisciplinaires (MSP) visent à offrir à la population, sur un même lieu, un ensemble de

Plus en détail

PRADO, le programme de retour à domicile. Insuffisance cardiaque

PRADO, le programme de retour à domicile. Insuffisance cardiaque PRADO, le programme de retour à domicile Insuffisance cardiaque Acteurs locaux CPAM/ELSM de Couverture Enjeux et objectifs du programme Répondre à une volonté croissante des patients Adapter et renforcer

Plus en détail

PERSONNEL INFIRMIER DANS LES PAYS MEMBRES DE L'OCDE

PERSONNEL INFIRMIER DANS LES PAYS MEMBRES DE L'OCDE RÉSOUDRE LA PÉNURIE P DE PERSONNEL INFIRMIER DANS LES PAYS MEMBRES DE L'OCDE Michael Villeneuve, infirmier autorisé, M.Sc. Agent principal en politiques des soins infirmiers Bureau de la politique des

Plus en détail

les télésoins à domicile

les télésoins à domicile Hiver 2013 Innovation en matière de prestation des soins de santé : les télésoins à domicile Innovation en matière de prestation des soins de santé : les télésoins à domicile Au Canada comme ailleurs dans

Plus en détail

PROGRAMME REGIONAL DE TELEMEDECINE 2012-2016

PROGRAMME REGIONAL DE TELEMEDECINE 2012-2016 PROGRAMME REGIONAL DE TELEMEDECINE 2012-2016 Programme régional de télémédecine 2012 2016 1 Programme régional de télémédecine 2012 2016 2 SOMMAIRE 1 INTRODUCTION... 5 1.1 ENJEUX ET OBJECTIFS DU DEPLOIEMENT

Plus en détail

Jeudi 4 et vendredi 5 juillet 2013 Paris Bercy Centre Pierre Mendès France

Jeudi 4 et vendredi 5 juillet 2013 Paris Bercy Centre Pierre Mendès France Jeudi 4 et vendredi 5 juillet 2013 Paris Bercy Centre Pierre Mendès France Directeur par intérim du GCS e-santé Picardie stephane.routier@esante-picardie.com 13 ETP 1M Groupement Coopération Sanitaire

Plus en détail

Programme. régional de télémédecine 2012-2016 EN RÉGION CENTRE

Programme. régional de télémédecine 2012-2016 EN RÉGION CENTRE Programme régional de télémédecine EN RÉGION CENTRE 2012-2016 2 Programme régional de télémédecine en région Centre 2012-2016 Sommaire I/ INTRODUCTION 4 1.1 Enjeux et objectifs du déploiement de la télémédecine...5

Plus en détail

Modes de financt MSP PF3 R2 DSS RB 21 07 10 ANNEXE I LES MODES DE FINANCEMENT DES MAISONS DE SANTE PLURI-PROFESSIONNELLES (MSP) Sous réserve de répondre, a minima, aux critères définis au II 2 du cahier

Plus en détail

Région Centre SI PAERPA. Rencontre inter-régionale Asip Santé 10 avril 2014

Région Centre SI PAERPA. Rencontre inter-régionale Asip Santé 10 avril 2014 Région Centre SI PAERPA Rencontre inter-régionale Asip Santé 10 avril 2014 10/04/2014 2 Expérimentation centrée sur le Lochois composée de 8 cantons (97 communes) Population totale: 103 741 hbts Population

Plus en détail

1 ère Phase : Diagnostic territorial de santé

1 ère Phase : Diagnostic territorial de santé Rappel : contexte et objectif Mobilisation des élus de la ville du Creusot face au risque de désertification médicale Volonté d élaborer un projet de santé global, mobilisateur, à l échelle du bassin de

Plus en détail

«Améliorer les parcours de santé des personnes âgées en risque de perte d autonomie»

«Améliorer les parcours de santé des personnes âgées en risque de perte d autonomie» DOSSIER PAERPA «Améliorer les parcours de santé des personnes âgées en risque de perte d autonomie» 1 _ SOMMAIRE Quelques données chiffrées 3 Les initiatives déjà engagées pour améliorer les parcours de

Plus en détail

en EHPAD : aujourd hui et demain :

en EHPAD : aujourd hui et demain : Place des Gérontechnologies en EHPAD : aujourd hui et demain : Dr A. Piau 1, S. Bismuth 2, P. Rumeau 1, Pr F. Nourhashémi 1 1- Gérontopôle, CHUT 2- Département de médecine générale, CHUT Définitions Gerontechnology

Plus en détail

RECENSEMENT DES USAGES EXPRIMÉS. De nombreux usages potentiels exprimés par les adhérents avec des degrés de maturité et de faisabilité variables

RECENSEMENT DES USAGES EXPRIMÉS. De nombreux usages potentiels exprimés par les adhérents avec des degrés de maturité et de faisabilité variables 1 RECENSEMENT DES USAGES EXPRIMÉS De nombreux usages potentiels exprimés par les adhérents avec des degrés de maturité et de faisabilité variables 2 LE PSIT A DÉFINI UN CADRE POUR LE DÉVELOPPEMENT DE LA

Plus en détail

TÉLÉMÉDECINE EN FRANCHE-COMTÉ

TÉLÉMÉDECINE EN FRANCHE-COMTÉ TÉLÉMÉDECINE EN FRANCHE-COMTÉ PROGRAMME 2012-2016 Préface Dans une région à forte composante rurale et dont la démographie médicale pourrait rapidement devenir préoccupante, nous devons anticiper et permettre

Plus en détail

lv. Fiches de présentation des Maisons de Santé Pluridisciplinaires P.16

lv. Fiches de présentation des Maisons de Santé Pluridisciplinaires P.16 P.3! " P.7! # $!%& # $!# $ ' (") P.9 *$ (") +,(") a) )! " #$ %$ lv. Fiches de présentation des Maisons de Santé Pluridisciplinaires P.16 & ' (()# " )2 #% * +,,,- - -$. / 0 ()./ *. 1 - -() * 2+,3+ 1 (.

Plus en détail