Assurance Maladie Obligatoire /Assurance Maladie Complémentaire : guichet unique et reste à charge

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Assurance Maladie Obligatoire /Assurance Maladie Complémentaire : guichet unique et reste à charge"

Transcription

1 Assurance Maladie Obligatoire /Assurance Maladie Complémentaire : guichet unique et reste à charge Colloque de Lyon du 5, 6 et 7 janvier

2 Plan de l intervention 1. Présentation MFP Services : Union de mutuelles issues des fonctions publiques d État, territoriale et hospitalière 2. Accessibilité financière des soins : une étude du reste à charge pour une population de près d 1 million de fonctionnaires 3. Notre projet «Horizon Prévention 2013» 2

3 1 - MFP Services : Union de mutuelles issues des fonctions publiques d État, territoriale et hospitalière q Gestionnaire depuis 60 ans du régime obligatoire d assurance maladie de 1,5 millions de fonctionnaires q Gestion des offres complémentaires santé de 19 mutuelles de fonctionnaires q 144 contrats gérés q Population totale protégée RO et RC de personnes en 2010 q salariés répartis sur 61 sites q Accueil physique sur 94 départements q Plate-forme téléphonique : 2 millions d appels en 2010, mails traités q Compte santé pratique en ligne : taux d adhésion de 40 % des assurés / adhérents en

4 1 - MFP Services : Union de mutuelles issues des fonctions publiques d État, territoriale et hospitalière q Conventionnement optique, dentaire, hospitalier q 2,337 milliards d de prestations versées en 2010 q Chorégie : GIE de moyens informatiques MGEN et MFP Services Ø Sert les prestations RO et RC de 6,3 millions personnes Ø Émet les cartes vitales pour une population de 7 millions de bénéficiaires 4

5 2 - Accessibilité financière des soins : une étude du reste à charge pour une population de près d un million de fonctionnaires Contexte : déport d une partie de la prise en charge des dépenses de soins de ville vers les OCAM et les ménages q Impact de la Réforme de l Assurance Maladie : mise en place des participations forfaitaires à 1, franchises médicales, forfait 18, parcours de soins q Forte hausse des dépassements d honoraires : le montant des dépassements dans le secteur à honoraires libres a doublé en moins de quinze ans. q Déremboursement des médicaments à SMR insuffisant : médicaments de l appareil respiratoire et digestif, puis veinotoniques en 2008 q Optique et prothèses dentaires moins bien remboursés par l Assurance Maladie Obligatoire 5

6 Comptes nationaux de la santé de la DREES : Ä Baisse récente de la part RO : déremboursement des médicaments Ä Hausse des prestations de OC (notamment l optique et les prothèses dentaires) Ä Hausse du RAC : participation forfaitaire et franchise, déremboursement des médicaments Structure de financement de la Consommation de Soins et de Biens Médicaux (CSBM) Répartition des financeurs (en %) Evolution Evolution de l effort de chaque acteur Sécurité Sociale 76,8 75,7 75,8 75,8-1 point -1,05 % CMUc / AME 1,2 1,2 1,2 1,2 0 0 OCAM 13,0 13,3 13,4 13,5 +0,5 point +3,85 % Ménages 9,0 9,7 9,6 9,4 +0,4 point +4,44 % TOTAL Source : DREES, Comptes de la santé,

7 q Les ménages français financent directement une part plus réduite de leurs dépenses de santé que dans les autres pays de l OCDE (rapport HCAAM 2011) q Evolution du RAC : + 0,7 point de 2005 à 2008 ; - 0,3 point de 2008 à 2010 q Part des OCAM : + 0,3 point de 2005 à 2008 ; + 0,2 point de 2008 à

8 Rapport HCAAM 27/01/2011 q «On peut également établir que le système d AMO assure une très puissante réduction de la dispersion des coûts de santé supportés par les personnes» q Rapprochement avec les données de remboursement des OCAM (chiffres FNMF, FFSA, CTIP) : Ø L AMO assure l essentiel de la mutualisation des coûts entre les différentes classes d âge Ø L AMC joue le rôle d amortisseur des RAC par âge (même si les montants sont importants pour les âges élevés) q Comparaison des modèles des 3 fédérations d OCAM avec les données réelles de MFP Services : «Le grand intérêt de ce rapprochement est de reposer sur la base de dépenses et de prestations chaînées pour des individus et non des données globales». 8

9 Cette tendance est corroborée par notre propre constat : études MFP Services MFP Services : acteur de régulation q Maîtrise médicalisée : bon usage des médicaments (mailling génériques), contrôle des facturations de transports de malades, des EHPAD, q Prévention : Plan Horizon Prévention 2013 (enquête santé, ), dépistage des cancers, EBD, vaccination grippe, risques cardio-vasculaires, q Lutte contre les abus et fraudes: contrôle des IJ, méga consommant Investigation de MFP Services dans le domaine «études» pour différentes thématiques q Le reste à charge (en partenariat avec le HCAAM en 2010) : «l accessibilité financière des soins. Comment la mesurer?» HCAAM 27/01/ q Les dépassements d honoraires q Les médicaments q Le suivi mensuel des dépenses en soins de ville,

10 Pourquoi MFP Services peut produire de telles études? q Gestionnaire à la fois du RO et du RC pour bénéficiaires ( en RO seul et en RC seul) q Utilisation de données anonymes et non médicales (/ CNIL) q Données complètes sur les dépenses de santé en ville : montants présentés au remboursement, les remboursements RO et RC, les différentes franchises, les dépassements d honoraires q Limites : pas de données sur les séjours en hospitalisation publique. q Les études sont transmises régulièrement à nos mutuelles afin qu elles organisent leur gestion du risque en RC 10

11 Étude MFP Services : globalement, la part AMO stagne dans le total des dépenses en soins de ville entre 2006 et 2010 Consommation unitaire : répartition des financeurs des dépenses en soins de ville en 2006 et ,80% 11,27% 12,68% 25,70% 23,95% 22,58% 61,50% 64,78% 64,74% RAC RC RO Définition du RAC : - Participations forfaitaires 1, franchises, participations forfaitaires 18 - Dépassement d honoraires - Dépenses NRSS Source : Données MFP Services 2010 (bénéficiaires RO+RC)

12 Médicaments et honoraires médicaux : hausse du Reste à la charge des assurés Répartition des financeurs en 2006 et 2010 Consommation unitaire : médicaments Consommation unitaire : honoraires médicaux 2,90% 5,90% 11,70% 12,60% 23,00% 19,80% RAC 21,00% 20,30% RC 74,10% 74,30% RO 67,30% 67,10% Source : Données MFP Services 2010 (bénéficiaires en guichet unique) 12

13 Étude MFP Services : Optique et prothèses dentaires: hausse de la prise en charge des OCAM et des ménages Consommation unitaire : prothèses dentaires 36,23% 35,12% 44,23% 46,75% 19,54% 18,13% Répartition des financeurs en 2006 et 2010 RAC RC RO Consommation unitaire : optique 53,85% 54,02% 42,15% 42,58% 4,00% 3,41% Source : Données MFP Services 2010 (bénéficiaires RO+RC) 13

14 Si l on considère l ensemble des dépenses dentaires, le RC n est plus que le 3 ème financeur RO RC RAC ,91 30,98 35, ,19 28,15 39,66 Evolution - 1,72-2,83 + 4,56 14

15 L optique et les prothèses dentaires, les 2 premiers postes de dépenses des ménages Répartition par poste de dépenses en soins de ville des 3 financeurs RO, RC, RAC en % 90% 80% 70% 60% 50% 40% 30% 20% 10% 0,00% 8,00% 39,00% 12,00% 6,00% 30,00% 28,00% 8,00% 16,00% 11,00% 6,00% 3,00% 8,00% 3,00% 16,00% 14,00% 18,00% 2,00% 4,00% 6,00% 3,00% 21,00% 18,00% 20,00% Optique LPP (hors optique) Médicaments Transports Auxiliaires médicaux Prothèses dentistes Honoraires dentaires (hors prothèses) honoraires médecins 0% RO RC RAC 15 Source : Données MFP Services 2010 (bénéficiaires en guichet unique)

16 Étude MFP Services : L assurance maladie obligatoire concentre de plus en plus ses remboursements sur les pathologies lourdes Consommation unitaire : répartition des financeurs des dépenses en soins de ville en 2010 pour les personnes en ALD et non en ALD 17,80% 34,00% 48,10% 7,80% 11,60% 80,60% 12,7 22,6 64,7 RAC RC RO Non ALD ALD Total 16 Source : Données MFP Services 2010 (bénéficiaires RO+RC)

17 2/3 des montants remboursés en RO en soins de ville concernent des personnes en ALD q Alors que celles-ci représentent 20,3 % des personnes protégées Part des dépenses = ALD dans quelques postes : Ø Transport sanitaire : 90,3 % Ø Actes d aux. Médicaux 77,7 % Ø Honoraires médicaux : 41% q Mais, en valeur absolue, le RAC est 1,7 fois plus élevé pour les personnes en ALD : Ø En contre 157 (pour une moyenne de 180 en soins de ville) Ø Dépenses unitaires de soins de ville 2009 : ALD non ALD 457 Ø Remboursements RC : ALD 431 non ALD :

18 Actifs / Retraités q Notre population est plus âgée que la population générale 2003 à 2010, l âge moyen des bénéficiaires passe de 43 à 46 ans (contre 40,3 moyenne population française) q Part des retraités dans les remboursements Ø 59,2 % RO Ø 44 % RC Ø RAC moyen = 1,4 fois plus élevé que celui d un actif 18

19 Conclusion sur le reste à charge Rapport annuel HCAAM 15/12/2011 q «La dispersion des situations individuelles est telle que peu de personnes ont un RAC après AMO ou AMC, exprimé en montant, proche de la moyenne». q «Les données du RAC après AMO et AMC ne sont pas disponibles sous une forme qui en permettrait de larges exploitations statistiques». 19

20 Les limites de notre étude q On ne peut se contenter d un taux global de remboursement (HCAAM 27/01/2011) Ø Ne permet pas d identifier le non-recours aux soins Ø Dispersion des dépenses des remboursements très importante : les chiffres moyens ne décrivent pas la réalité vécue individuellement par les usagers Ø Un taux de remboursement élevé peut cacher des RAC très importants en montant Ø Le RAC doit aussi intégrer les coûts AMO + AMC (prélèvements sociaux et primes d assurances) q Nos études constituent une première approche empirique : Ø Elles appellent des investigations plus sophistiquées Ø Elles mettent aussi en valeur la richesse de nos bases de données MFP Services est disponible pour des partenariats... 20

21 3 - Le projet Horizon Prévention 2013 Après avoir traité du positionnement particulier de MFP Services dans le champ du régime obligatoire et de la complémentaire santé Avec le guichet unique, qui permet une approche originale en matière : q De gestion du risque q D analyse des restes à charges q D attachement des assurés / adhérents à ce système de remboursement prestataire unique 21

22 voici le temps d un projet : Horizon prévention 2013 q Un projet qui ajoute aux atouts du guichet unique prestataire ceux d un guichet unique en matière de santé publique Ø Mieux connaître les assurés/adhérents et leurs représentations en matière de santé Ø Agir sur le risque professionnel Ø Agir en amont des maladies chroniques Ø Agir pour mieux anticiper les effets du vieillissement (au travail et à la retraite) Ø Créer un lien interactif entre tous les acteurs : mon compte santé pratique 22

23 Un calendrier qui fixe à 2013 le temps des évaluations pour des actions qui se répartissent de la façon suivante : q 2011 : un questionnaire santé q 2012 : le risque professionnel et le démarrage de l outil interactif q 2013 : les maladies chroniques et le vieillissement début des évaluations. 23

24 Mieux connaître les attentes des assurés / adhérents q Un questionnaire santé qui a été adressé à un échantillon d assurés / adhérents en septembre 2011 q Un questionnaire qui abordait 8 thématiques en santé en 86 questions (Etat de santé, santé et travail, vaccins et médicaments, activité physique et alimentation, sexualité, addictions, accidents, parcours de soins) q Qui a connu un taux de retour important : + de 42 % q Dont les résultats seront communiqués au début du mois de mars

25 Agir sur le risque professionnel q Ne pas compartimenter les problèmes de santé. q Avec tous les acteurs : assurés / adhérents, mutuelles, assurance maladie administrations, partenaires sociaux des ministères q Répondre à une attente forte de tous 25

26 Agir en amont des maladies chroniques q Accompagner le projet SOPHIA de l Assurance maladie q Travailler en amont de l A.L.D. (Affection de Longue Durée) q Un partenariat avec la CNAMTS a été sollicité 26

27 Agir pour mieux anticiper le vieillissement q Mieux gérer des situations qui sont amenées à évoluer (allongement de la durée de vie au travail) q Préparer sa retraite q Anticiper les risques liés à la dépendance L ensemble de ces thèmes vont toucher de façon plus aigue les populations que nous gérons 27

28 Créer un lien interactif entre tous les acteurs q Mettre à disposition un outil interactif «moncompteprévention.fr». Ä Qui évoluera au gré des actions entreprises 28

29 Un projet bien accompagné Avec un Conseil Scientifique composé actuellement de : Dr Jean-Marie COHEN Pr Roger SALAMON Médecin Epidémiologiste / Directeur du GROG IDF Directeur de l ISPED / Président du HCSP Dr Catherine BUROGORRI-PIERRE Médecin généraliste et en addictologie / Capitaine des pompiers Jean-Michel CAIRE Thierry BARTHELME Dr Emmanuel DEBOST Dr Myriam LE SOMMER-PÈRE Ergothérapeute à l institut d Ergothérapie Bordeaux Président de l UTIP / Pharmacien Médecin généraliste / Président des GROG / Membre du Haut Conseil de Santé Publique Médecin hospitalier en gérontologie et Ethique au CHU Bordeaux Pr Michel LAMURE Professeur de mathématiques Université LYON 1 29

30 Conclusion Le projet «Horizon Prévention 2013» permet à MFP Services, au-delà de l analyse de l accès aux soins de ses ressortissants : q De faciliter le travail des acteurs de santé publique q De développer un modèle original au sein du système actuel 30

Les chiffres de la santé LES DÉPENSES D ASSURANCE SANTÉ

Les chiffres de la santé LES DÉPENSES D ASSURANCE SANTÉ Les chiffres de la santé LES DÉPENSES D ASSURANCE SANTÉ Édition 2016 ENVIRONNEMENT DE LA PROTECTION SOCIALE Le déficit du régime général En milliards d 2013 2014 Prévisions 2015 0,7 0,6-0,6-3,2-2,7-1,6-4,6-6

Plus en détail

Les chiffres de la santé LES DÉPENSES D ASSURANCE SANTÉ

Les chiffres de la santé LES DÉPENSES D ASSURANCE SANTÉ Les chiffres de la santé LES DÉPENSES D ASSURANCE SANTÉ Édition 2015 ENVIRONNEMENT DE LA PROTECTION SOCIALE Le déficit du régime général En milliards d 2012 2013 Prévisions 2014 0,6 0,2-0,2-2,5-3,2-2,9-5,9-6,8-6

Plus en détail

Les chiffres de la santé LES DÉPENSES D ASSURANCE SANTÉ

Les chiffres de la santé LES DÉPENSES D ASSURANCE SANTÉ Les chiffres de la santé LES DÉPENSES D ASSURANCE SANTÉ Édition 2011 Environnement de la protection sociale Le déficit du régime général En milliards d euros 2009 2010 Prévisions 2011-0,7-0,7 0-1,8-2,7-2,6-7,2-6,1-8,9-10,6-9,9-11,6-20,3-23,9-18,6

Plus en détail

La santé en chiffres

La santé en chiffres La santé en chiffres Edition 2008-2009 La dépense de soins et de biens médicaux Financement Répartition 2007 par financeur Complémentaires : 13,6 % des dépenses soit 22,3 milliards d euros Assurances 3,2

Plus en détail

Nouveaux enjeux de l assurance santé complémentaire en Europe

Nouveaux enjeux de l assurance santé complémentaire en Europe Nouveaux enjeux de l assurance santé complémentaire en Europe 13 juin 2014 Point de vue de la Mutualité Française sur les réseaux de soins Marylène Ogé-Jammet Directrice adjointe -Direction Santé de la

Plus en détail

Conséquences de l assurance publique et complémentaire sur la distribution et la concentration des restes à charge : une étude de cas

Conséquences de l assurance publique et complémentaire sur la distribution et la concentration des restes à charge : une étude de cas Conséquences de l assurance publique et complémentaire sur la distribution et la concentration des restes à charge : une étude de cas Carine Franc, Aurélie Pierre Colloque Santé et Société. Toulouse, le

Plus en détail

Demandez votre devis personnalisé à :

Demandez votre devis personnalisé à : Spécial moniteurs d escalade Votre complémentaire santé à partir de 14./mois * Tarif spécialement négocié pour vous par le SNAPEC auprès de MMAMillau. Remboursement de vos dépenses de santé Protection

Plus en détail

QUESTIONNAIRE : L ACCES AUX SOINS

QUESTIONNAIRE : L ACCES AUX SOINS QUESTIONNAIRE : L ACCES AUX SOINS Sexe : Age : 1. Soins de ville : Consultez-vous un médecin généraliste : Jamais Pour des vaccinations ou certificats médicaux Pour des visites de prévention Uniquement

Plus en détail

LES ETUDES DE LA. MUTUALITE FRANÇAISE La prise en charge des dépenses de santé : les évolutions du poids des différents acteurs depuis 2000

LES ETUDES DE LA. MUTUALITE FRANÇAISE La prise en charge des dépenses de santé : les évolutions du poids des différents acteurs depuis 2000 LES ETUDES DE LA MUTUALITE FRANÇAISE La prise en charge des dépenses de santé : les évolutions du poids des différents acteurs depuis 2000 -Analyse réalisée à partir des comptes nationaux de la santé 2011-

Plus en détail

débat carité : Constats»

débat carité : Constats» MUTUALITE FRANCAISE CÔTE-D OR YONNE Dr Nathalie Arnould Conférence débat «Santé Précarit carité : Constats» Samedi 18 octobre 2008 La Mutualité Française aise? Elle fédère la quasi-totalité des mutuelles

Plus en détail

Le rôle des mutuelles dans le développement de l éducation thérapeutique du patient.

Le rôle des mutuelles dans le développement de l éducation thérapeutique du patient. Le développement des programmes d éducation thérapeutique du patient 2 ans après la loi Hôpital, patients, santé, territoire : quel bilan? Le rôle des mutuelles dans le développement de l éducation thérapeutique

Plus en détail

Accès financier aux soins

Accès financier aux soins Accès financier aux soins 1 L accès aux soins Toute la population résidente en France est couverte par l assurance maladie de base et 95% par une complémentaire santé Un accès libre au système de soins

Plus en détail

Les dépenses de santé à la charge des ménages retraités

Les dépenses de santé à la charge des ménages retraités Les dépenses de santé à la charge des ménages retraités Renaud LEGAL (Drees) Coauteurs : Alexis LOUVEL, Noémie JESS, Catherine POLLAK Mercredi 14 octobre 2015 14/10/2015 1 Les dépenses de santé à la charge

Plus en détail

Conférence Débat AFTA. Conférence

Conférence Débat AFTA. Conférence Conférence Conférence Débat AFTA PRÉVOYANCE SANTÉ DES SALARIES DES ORGANISMES SANS BUT LUCRATIF Vos interlocuteurs : Alexandra REPIQUET Jean-Philippe FERRANDIS : 01 49 64 45 15 : 01 49 64 12 88 : 01 49

Plus en détail

Place des mutuelles dans le système de santé français Poids des services de soins et d accompagnement mutualistes

Place des mutuelles dans le système de santé français Poids des services de soins et d accompagnement mutualistes Place des mutuelles dans le système de santé français Poids des services de soins et d accompagnement mutualistes Nathalie CHATILLON FNMF Direction des Affaires Publiques Département International Sommaire

Plus en détail

Première Table ronde l évolution du rôle des complémentaires face aux enjeux d accès aux soins : quelle articulation régime général / régime

Première Table ronde l évolution du rôle des complémentaires face aux enjeux d accès aux soins : quelle articulation régime général / régime Première Table ronde l évolution du rôle des complémentaires face aux enjeux d accès aux soins : quelle articulation régime général / régime complémentaire? Introduction Le marché de la complémentaire

Plus en détail

CHOISIS MA FORMULE. 90 % DE limité à 4 327 (3) 90 % DE limité à 2 885 (3)

CHOISIS MA FORMULE. 90 % DE limité à 4 327 (3) 90 % DE limité à 2 885 (3) ??? JE CHOISIS MA FORMULE LA SÉCURITÉ SOCIALE MA COMPLÉMENTAIRE SANTÉ ME REMBOURSE (1) HOSPITALISATION ME REMBOURSE (1) FORM 3 FORM 4 FORM 5 Honoraires et examens 80 % à 100 % BR 200 % BR - RSS 250 % BR

Plus en détail

Bien comprendre et bien choisir votre complémentaire santé

Bien comprendre et bien choisir votre complémentaire santé Bien comprendre et bien choisir votre complémentaire santé Forfait 18 euros Parodontologie Auxiliaires médicaux Bien comprendre et bien choisir votre complémentaire santé SOMMAIRE P. 3 A quoi sert une

Plus en détail

Aide à l acquisition d une complémentaire

Aide à l acquisition d une complémentaire Les définitions présentées ci-dessous sont extraites du glossaire de l assurance complémentaire santé édité par l Union Nationale des Organismes d Assurance Maladie Complémentaire. Aide à l acquisition

Plus en détail

Présentation CERN. Assurance Maladie en France

Présentation CERN. Assurance Maladie en France Présentation CERN Assurance Maladie en France lundi 14 novembre 2011 Assurance Maladie 101 CPAM organisme de droit privé exerçant une mission de service publique, gèrent l assurance maladie et assurent

Plus en détail

NOUVELLE RÈGLEMENTATION DES CONTRATS DITS "RESPONSABLES"

NOUVELLE RÈGLEMENTATION DES CONTRATS DITS RESPONSABLES NOUVELLE RÈGLEMENTATION DES CONTRATS DITS "RESPONSABLES" Entrée en vigueur de la nouvelle réglementation pour les contrats santé individuels et collectifs bénéficiant d aides fiscales et sociales. Contrats

Plus en détail

Convention de Participation SANTE

Convention de Participation SANTE Convention de Participation SANTE Communauté de Communes Bretagne Romantique Version 03.10.2013 Sommaire 1. La MNT en chiffres 2. La participation employeur 3. Les garanties du contrat collectif santé

Plus en détail

SANTÉ 2012 LES PROPOSITIONS DE LA MUTUALITÉ FRANÇAISE. Face au problème de l accès aux soins, des solutions existent.

SANTÉ 2012 LES PROPOSITIONS DE LA MUTUALITÉ FRANÇAISE. Face au problème de l accès aux soins, des solutions existent. SANTÉ 2012 LES PROPOSITIONS DE LA MUTUALITÉ FRANÇAISE Face au problème de l accès aux soins, des solutions existent. Dans la France de 2012, de plus en plus de Français doivent renoncer à des soins ou

Plus en détail

Observatoire sociétal «Les Français et la qualité des soins»

Observatoire sociétal «Les Français et la qualité des soins» Observatoire sociétal «Les Français et la qualité des soins» Deuxième édition Septembre 2010 Nobody s Unpredictable Fiche technique Sondage effectué pour : Générale de Santé Echantillon : 967 personnes,

Plus en détail

La Mutualité en chiffres Édition 2011

La Mutualité en chiffres Édition 2011 La Mutualité en chiffres Édition 2011 La Mutualité en chiffres Édition 2011 La Mutualité, acteur principal de la complémentaire santé page 6 Sommaire Message du directeur général de la Mutualité Française

Plus en détail

RÉFORMES DES STATUTS ET DU RÈGLEMENT MUTUALISTE PAR L ASSEMBLÉE GÉNÉRALE DU 15 OCTOBRE 2010

RÉFORMES DES STATUTS ET DU RÈGLEMENT MUTUALISTE PAR L ASSEMBLÉE GÉNÉRALE DU 15 OCTOBRE 2010 Siège social : 37 Quai d Orsay 75007 PARIS Relevant des Livres I et II du code de la Mutualité RÉFORMES DES STATUTS ET DU RÈGLEMENT MUTUALISTE PAR L ASSEMBLÉE GÉNÉRALE DU 15 OCTOBRE 2010 SERVICES ADMINISTRATIFS

Plus en détail

Régime de Complémentaire Frais de Santé des salariés non cadres en agriculture de PICARDIE

Régime de Complémentaire Frais de Santé des salariés non cadres en agriculture de PICARDIE Régime de Complémentaire Frais de Santé des salariés non cadres en agriculture de PICARDIE Le régime Complémentaire frais de santé prend effet au 1 er janvier 2010 et comprend : Les pourcentages indiqués

Plus en détail

Réflexions sur l organisation des soins

Réflexions sur l organisation des soins Réflexions sur l organisation des soins Rencontres inter-régionales de l ASIP lasip Dr Y Bourgueil Directeur de recherches h IRDES Responsable équipe PROSPERE Réflexions sur l organisation des soins L

Plus en détail

Situation sanitaire. en Nouvelle-Calédonie. www.dass.gouv.nc

Situation sanitaire. en Nouvelle-Calédonie. www.dass.gouv.nc Situation sanitaire en Nouvelle-Calédonie 2012 www.dass.gouv.nc Les comptes de la santé Source: service de la protection sociale III.1. Présentation La délibération modifiée n 490 du 11 août 1994 portant

Plus en détail

GARANTIES. Étudiants NOUS NOUS ENGAGEONS À ÊTRE PLUS QU UNE MUTUELLE

GARANTIES. Étudiants NOUS NOUS ENGAGEONS À ÊTRE PLUS QU UNE MUTUELLE Étudiants NOUS SOMMES PARCE BIEN QUE PLACÉS VOUS ÊTES POUR PLUS VOUS QU UN COMPRENDRE MÉDECIN, NOUS NOUS ENGAGEONS À ÊTRE PLUS QU UNE MUTUELLE Étudiants 5 raisons de choisir la Mutuelle du Médecin Une

Plus en détail

Conventionnement sélectif, efficacité économique et inégalités de santé

Conventionnement sélectif, efficacité économique et inégalités de santé Conventionnement sélectif, efficacité économique et inégalités de santé Philippe Abecassis, Nathalie Coutinet, Ariane Ghirardello (CEPN- U- Paris 13) Nouveaux enjeux de l'assurance complémentaire en Europe,

Plus en détail

ACCORD-CADRE. Fédération Nationale de la Mutualité Française. Caisse Autonome Nationale de la Sécurité Sociale dans les Mines

ACCORD-CADRE. Fédération Nationale de la Mutualité Française. Caisse Autonome Nationale de la Sécurité Sociale dans les Mines ACCORD-CADRE Fédération Nationale de la Mutualité Française Caisse Autonome Nationale de la Sécurité Sociale dans les Mines CAISSE AUTONOME NATIONALE DE LA SÉCURITÉ SOCIALE DANS LES MINES 77 avenue de

Plus en détail

Complémentaire santé : actualité économique. Point d actualité : évolutions règlementaires

Complémentaire santé : actualité économique. Point d actualité : évolutions règlementaires 20 novembre 2014 Complémentaire santé : actualité économique Point d actualité : évolutions règlementaires Frais de soins de santé : réforme des contrats responsables Prévoyance : portabilité des droits

Plus en détail

La démarche de diagnostic territorial de la Mutualité Sociale Agricole (MSA)

La démarche de diagnostic territorial de la Mutualité Sociale Agricole (MSA) La démarche de diagnostic territorial de la Mutualité Sociale Agricole (MSA) Colloque Mines ParisTech CGS Santé, 24 juin 2015 www.ccmsa.msanet LA MSA Deuxième régime de protection sociale gère la protection

Plus en détail

Les dépenses de santé 2013 en Rhône-Alpes. une part stable des dépenses nationales. 6,3 millions d habitants soit 9.7% de la population française

Les dépenses de santé 2013 en Rhône-Alpes. une part stable des dépenses nationales. 6,3 millions d habitants soit 9.7% de la population française INDICATEURS n 8 Les dépenses de santé 2013 une part stable des dépenses nationales Conformément aux dispositions de l article L1432-3 du code de la santé publique, un état fi nancier est édité chaque année

Plus en détail

ma référence solidaire

ma référence solidaire p Bien plus qu une mutuelle ma référence solidaire mgen.fr Mutuelle Santé Prévoyance p Le groupe MGEN La référence solidaire pour tous Chiffres clés 2014 3,8 millions de personnes protégées 3 209 Lits,

Plus en détail

PREPAR Sérénité Garantie Santé, c est quoi?

PREPAR Sérénité Garantie Santé, c est quoi? PREPAR Sérénité Garantie Santé Une complémentaire santé sur mesure pour vous et votre famille PREPAR Sérénité Garantie Santé, c est quoi? C est une complémentaire santé conçue pour les travailleurs nonsalariés

Plus en détail

Actualités Protection sociale. 20 juin 2015

Actualités Protection sociale. 20 juin 2015 Actualités Protection sociale 20 juin 2015 SOMMAIRE 1- Contrat Responsable 2- Panier de soins 3- Portabilité 3- Questions diverses CONTRAT RESPONSABLE CONTEXTE Loi de financement de la Sécurité Sociale

Plus en détail

Comment m informer au mieux?

Comment m informer au mieux? Comment m informer au mieux? ( $,5 e0(17 &203/ $17e 6 BIEN GÉRER MA SANTÉ AVEC LA CMUC Je me connecte sur J appelle un conseiller de ma caisse d assurance maladie pour être accompagné(e) dans mes démarches

Plus en détail

Réforme des régimes de l assurance maladie en Tunisie Défis et perspectives. Mohamed CHIHA Directeur Central CNAM

Réforme des régimes de l assurance maladie en Tunisie Défis et perspectives. Mohamed CHIHA Directeur Central CNAM Réforme des régimes de l assurance maladie en Tunisie Défis et perspectives Mohamed CHIHA Directeur Central CNAM 1 Partie Système d Assurance Maladie Avant la réforme «Performances & Insuffisances» La

Plus en détail

Nos partenaires. Nos outils Nous mettons à votre disposition l ensemble de ces outils afin de vous accompagner au mieux dans votre activité.

Nos partenaires. Nos outils Nous mettons à votre disposition l ensemble de ces outils afin de vous accompagner au mieux dans votre activité. Livret de vente 2014-2015 Un rapport garantie/prix optimal Néoliane INITIAL répond à vos attentes et vos besoins en proposant des réductions pour tous les profils : couples (-7 %), familles* (-10 %), gratuité

Plus en détail

30, rue Kageneck - 67000 STRASBOURG Tel: 03 90 22 25 80 Fax : 03 90 22 25 84 Courriel : info.pmf@sfr.fr Site : http://pmf.infos.st

30, rue Kageneck - 67000 STRASBOURG Tel: 03 90 22 25 80 Fax : 03 90 22 25 84 Courriel : info.pmf@sfr.fr Site : http://pmf.infos.st La Protection Mutuelle et Familiale 30, rue Kageneck - 67000 STRASBOURG Tel: 03 90 22 25 80 Fax : 03 90 22 25 84 Courriel : info.pmf@sfr.fr Site : http://pmf.infos.st 1 La Protection Mutuelle et Familiale

Plus en détail

INFORMATIONS FINANCIÈRES À L ATTENTION DES PATIENTS ET DE LEURS FAMILLES. Être soigné à l hôpital, combien ça coûte? tarifs

INFORMATIONS FINANCIÈRES À L ATTENTION DES PATIENTS ET DE LEURS FAMILLES. Être soigné à l hôpital, combien ça coûte? tarifs INFORMATIONS FINANCIÈRES À L ATTENTION DES PATIENTS ET DE LEURS FAMILLES Être soigné à l hôpital, combien ça coûte? tarifs En urgence, en consultation, en hospitalisation, que payerez-vous? Quels frais

Plus en détail

Complémentaire Santé. MCDef MELODY SANTE. Préservez votre capital santé

Complémentaire Santé. MCDef MELODY SANTE. Préservez votre capital santé 1 Complémentaire Santé MCDef MELODY SANTE Préservez votre capital santé 2 MCDEF MELODY SANTE À partir de 46,93 / mois* pour un assuré de 60 ans en formule ECO * département 79 Au fil du temps, les besoins

Plus en détail

Repères. Caisse Commune de Sécurité Sociale de la Lozère

Repères. Caisse Commune de Sécurité Sociale de la Lozère Repères Caisse Commune de Sécurité Sociale de la Lozère Une Caisse Unique......pour un Département Unique Créée en 2009, la Caisse Commune de Sécurité Sociale de la Lozère est un organisme multi branches

Plus en détail

SPVIE SANTÉ PARTICULIER

SPVIE SANTÉ PARTICULIER SPVIE SANTÉ PARTICULIER Brochure Valable à compter du 1 er Décembre 2013 1 Vos AVANTAGES SPVIE SANTÉ PARTICULIER. Aucune sélection médicale à l entrée.. Une couverture immédiate à la souscription, sans

Plus en détail

Assurance santé. Pour certaines dépenses, votre complémentaire santé peut manquer d assurance. Swiss santé. Garantie additionnelle

Assurance santé. Pour certaines dépenses, votre complémentaire santé peut manquer d assurance. Swiss santé. Garantie additionnelle Assurance santé Pour certaines dépenses, votre complémentaire santé peut manquer d assurance Swiss santé Garantie additionnelle , garantie additionnelle Aujourd hui, vous bénéficiez déjà d un contrat d

Plus en détail

PROPOSITION POUR LA PROTECTION SOCIALE DES VOLONTAIRES DU SERVICE CIVIQUE EN MISSION A L ETRANGER. (Loi n 2010-241 du 10 mars 2010)

PROPOSITION POUR LA PROTECTION SOCIALE DES VOLONTAIRES DU SERVICE CIVIQUE EN MISSION A L ETRANGER. (Loi n 2010-241 du 10 mars 2010) PROPOSITION POUR LA PROTECTION SOCIALE DES VOLONTAIRES DU SERVICE CIVIQUE EN MISSION A L ETRANGER (Loi n 2010-241 du 10 mars 2010) SOMMAIRE PREAMBULE... 3 PRESENTATION DES ACTEURS LA CFE... 4 WELCARE...

Plus en détail

Jet Santé. immédiate et sans délai d attente

Jet Santé. immédiate et sans délai d attente Jet Santé immédiate et sans délai d attente Priorit té sant té Priorité santé Mutualiste... Pour accéder aux services proposés par Priorité Santé Mutualiste, il suffit de composer le 39 35 et de communiquer

Plus en détail

APPEL A PARTENARIATS. Règlement de l appel à partenariats

APPEL A PARTENARIATS. Règlement de l appel à partenariats APPEL A PARTENARIATS C.C.A.S. (Centre Communal d Action Sociale) de Bergues Règlement de l appel à partenariats Pouvoir responsable de l appel à partenariats : C.C.A.S. de Bergues, Hôtel de ville - Place

Plus en détail

MUTUELLE GÉNÉRALE DE L ÉCONOMIE, DES FINANCES ET DE L INDUSTRIE. Multi Santé. des prestations renforcées

MUTUELLE GÉNÉRALE DE L ÉCONOMIE, DES FINANCES ET DE L INDUSTRIE. Multi Santé. des prestations renforcées MUTUELLE GÉNÉRALE DE L ÉCONOMIE, DES FINANCES ET DE L INDUSTRIE 2015 Multi Santé des prestations renforcées Vos prestations* Multi Santé intègre une participation sur les dépassements d honoraires et offre

Plus en détail

PRESTATIONS COMPLEMENTAIRE MALADIE

PRESTATIONS COMPLEMENTAIRE MALADIE PRESTATIONS COMPLEMENTAIRE MALADIE au 1er janvier 2015 > Les prestations sont identiques pour les participants et les ayants droits. > Les remboursements sont effectués dans la limite des dépenses réelles.

Plus en détail

Chirurgie ambulatoire:

Chirurgie ambulatoire: Chirurgie ambulatoire: Et si les complémentaires participaient? Le point de vue d un groupe de protection sociale Laurent Borella Directeur Santé Malakoff Médéric Conférence UCDF Forum des Images Samedi

Plus en détail

Régime de prévoyance obligatoire p.2. Régime frais de santé obligatoire "Base Prime" p.3. Régime frais de santé facultatif "Confort" p.

Régime de prévoyance obligatoire p.2. Régime frais de santé obligatoire Base Prime p.3. Régime frais de santé facultatif Confort p. aide à domicile régime de prévoya nce et frais de santé Convention Collective Nationale de la Branche de l Aide, de l Accompagnement, des Soins et des Services à Domicile Ta b l e a u x d e g a r a n t

Plus en détail

Multi Santé des prestations renforcées

Multi Santé des prestations renforcées M U T U E L L E G É N É R A L E D E L É C O N O M I E, D E S F I N A N C E S E T D E L I N D U S T R I E Multi Santé des prestations renforcées 2016 Vos prestations Multi Santé intègre une participation

Plus en détail

ASSURANCES SOCIALES EN FRANCE

ASSURANCES SOCIALES EN FRANCE ASSURANCES SOCIALES EN FRANCE Séminaire de préparation à la retraite ONU Genève 09/04/2014 ASSURANCES SOCIALES EN FRANCE Sommaire Le système de Sécurité Sociale en France Les différents régimes de sécurité

Plus en détail

REGIME FRAIS DE SANTE 2015

REGIME FRAIS DE SANTE 2015 REGIME FRAIS DE SANTE 2015 Niveau 1 Garantie dite "responsable" PRESTATIONS EN VIGUEUR AU 01/01/2015 - HXSAH01529 généré le 23/09/2014 général (à titre indicatif) y compris Obligatoire SOINS MEDICAUX ET

Plus en détail

santé individuelle GARANTIE DES

santé individuelle GARANTIE DES santé individuelle GARANTIE DES ACCIDENTMAXIMA SURCOMPLémentaire FICHE PRODUIT 3 NIVEAUX DE formules > option 1 150/200 > option 2 300 > option 3 400 Cible Assurés, bénéficiant d une complémentaire santé,

Plus en détail

La complémentaire santé des salarié(e)s du réseau

La complémentaire santé des salarié(e)s du réseau La complémentaire santé des salarié(e)s du réseau Accessible aux salarié(e)s des réseaux partenaires sous conditions. Une complémentaire santé pour les salarié(e)s du réseau COORACE et de ses réseaux partenaires

Plus en détail

SUIVI MÉDICAL DU DIABÈTE CHEZ LES ASSURÉS DE LA MGEN

SUIVI MÉDICAL DU DIABÈTE CHEZ LES ASSURÉS DE LA MGEN SUIVI MÉDICAL DU DIABÈTE CHEZ LES ASSURÉS DE LA MGEN K. Cosker, C. Sevilla-Dedieu, F. Gilbert, P. Lapie-Legouis, R. Cecchi-Tenerini Fondation d entreprise MGEN pour la santé publique 1 Contexte Les différents

Plus en détail

Assurance obligatoire, assurance volontaire en santé. Seminaris 27 juin 2003 Christine Meyer

Assurance obligatoire, assurance volontaire en santé. Seminaris 27 juin 2003 Christine Meyer Assurance obligatoire, assurance volontaire en santé Seminaris 27 juin 2003 Christine Meyer Questions de vocabulaire : Assurance de base : assurance maladie obligatoire Couverture complémentaire : Contrats

Plus en détail

SPÉCIAL ESEF NOV ESEF. Vous êtes un employeur étranger européen : choisissez en France, un partenaire unique pour votre protection sociale

SPÉCIAL ESEF NOV ESEF. Vous êtes un employeur étranger européen : choisissez en France, un partenaire unique pour votre protection sociale SPÉCIAL ESEF NOV ESEF Vous êtes un employeur étranger européen : choisissez en France, un partenaire unique pour votre protection sociale PRÉVOYANCE SANTÉ Parce que nous sommes déjà votre point d entrée

Plus en détail

SANTÉ ET PRÉVOYANCE MODULAIRE

SANTÉ ET PRÉVOYANCE MODULAIRE SANTÉ ET PRÉVOYANCE MODULAIRE LA SOLUTION SANTÉ ET PRÉVOYANCE AUX ENTREPRISES DE 1 À 100 SALARIÉS SANTÉ ET PRÉVOYANCE MODULAIRE DEUX OFFRES CONFORMES À VOS OBLIGATIONS MINIMALES VOS OBLIGATIONS EN SANTÉ

Plus en détail

Complémentaire Santé. Mieux la comprendre pour bien la choisir

Complémentaire Santé. Mieux la comprendre pour bien la choisir Complémentaire Santé Mieux la comprendre pour bien la choisir Ce document est destiné à vous aider à mieux comprendre ce qu est une complémentaire santé, ses garanties, ses mécanismes de remboursement

Plus en détail

PENSIONNES MARINE MARCHANDE. Catégorie de personnel : Retraités 06/12/2013

PENSIONNES MARINE MARCHANDE. Catégorie de personnel : Retraités 06/12/2013 PENSIONNES MARINE MARCHANDE Catégorie de personnel : Retraités Adhésion à caractère facultatif 06/12/2013 Votre conseiller : KARL THIERRY Tel : 0296016057 - Fax : 0296016099 E-mail : thierry.karl@harmonie-mutuelle.fr

Plus en détail

La protection sociale en France

La protection sociale en France 18 La protection sociale en France FONCTIONNEMENT La protection sociale peut fonctionner selon trois logiques. LA LOGIQUE D ASSURANCE SOCIALE La logique d assurance sociale a pour objectif de prémunir

Plus en détail

Sommaire. Calendrier : règlementation pour le 1 er janvier 2016

Sommaire. Calendrier : règlementation pour le 1 er janvier 2016 - Santé Collective Sommaire 1. L offre du Crédit Mutuel 2. Mise en place du dispositif santé 3. Le remboursement des prestations 4. Les services associés aux contrats santé ACM Calendrier : règlementation

Plus en détail

Choississez le niveau de vos remboursements le mieux adaptés à vos besoins

Choississez le niveau de vos remboursements le mieux adaptés à vos besoins MES GARANTIES Choississez le niveau de vos remboursements le mieux adaptés à vos besoins Les garanties de base PRESTATIONS 2011 à compter du 1 er janvier 2011 Equilibre Confort Excellence Optimum MES REMBOURSEMENTS

Plus en détail

SANTÉ PRÉVOYANCE PRÉVENTION

SANTÉ PRÉVOYANCE PRÉVENTION COLLEGIO Vous êtes une entreprise de moins de 50 salariés? Quelque soit votre secteur d activité ou votre implantation géographique, la gamme COLLEGIO vous est destinée. Avec ses cinq niveaux de protection

Plus en détail

GAMME LABELLISEE FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE GARANTIES 2015. Parce que vous n avez pas les mêmes besoins que vos collègues,

GAMME LABELLISEE FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE GARANTIES 2015. Parce que vous n avez pas les mêmes besoins que vos collègues, GARANTIES CONFORMES AU NOUVEAU CONTRAT RESPONSABLE AVRIL 2015 Néo Territoires Parce que vous êtes fonctionnaire, agent non titulaire ou retraité d une collectivité territoriale, GAMME LABELLISEE FONCTION

Plus en détail

IPECA ONFORT 1, 2 et 3

IPECA ONFORT 1, 2 et 3 Votre partenaire au quotidien C IPECA ONFORT 1, 2 et 3 Pour améliorer vos garanties santé www.ipeca.fr IPECA ONFORT : Cde meilleurs remboursements Salariés Cadres, vous souhaitez une protection supplémentaire?

Plus en détail

Les retraités face aux difficultés d accès aux soins

Les retraités face aux difficultés d accès aux soins Les retraités face aux difficultés d accès aux soins Avoir accès aux soins est un droit fondamental. Ce droit doit être effectif pour tous, partout et à tout moment. Notre système de protection sociale

Plus en détail

La complémentaire santé des salariés des établissements et services pour personnes inadaptées et handicapées

La complémentaire santé des salariés des établissements et services pour personnes inadaptées et handicapées La complémentaire santé des salariés des établissements et services pour personnes inadaptées et handicapées Une complémentaire santé obligatoire pour les salariés de la CCN 1966 L avenant 328 du 1 er

Plus en détail

MUTUELLE GÉNÉRALE DE L ÉCONOMIE, DES FINANCES ET DE L INDUSTRIE. Vita Santé. une couverture complète et équilibrée

MUTUELLE GÉNÉRALE DE L ÉCONOMIE, DES FINANCES ET DE L INDUSTRIE. Vita Santé. une couverture complète et équilibrée MUTUELLE GÉNÉRALE DE L ÉCONOMIE, DES FINANCES ET DE L INDUSTRIE 2015 Vita Santé une couverture complète et équilibrée Vos prestations* Vita Santé concilie une couverture santé complète, de qualité et une

Plus en détail

Révisions et précisions: attention, j ai rajouté des diapos en réponse aux questions que j ai reçues par mail. UE 7 Pr Isabelle Durand-Zaleski

Révisions et précisions: attention, j ai rajouté des diapos en réponse aux questions que j ai reçues par mail. UE 7 Pr Isabelle Durand-Zaleski Révisions et précisions: attention, j ai rajouté des diapos en réponse aux questions que j ai reçues par mail UE 7 Pr Isabelle Durand-Zaleski Offre et demande Ne pas confondre les droites (fonctions) =

Plus en détail

JE SUIS SOCIALE MA PROTECTION EST-ELLE MENACÉE? UN AGENT PUBLIC

JE SUIS SOCIALE MA PROTECTION EST-ELLE MENACÉE? UN AGENT PUBLIC JE SUIS UN AGENT PUBLIC MA PROTECTION SOCIALE EST-ELLE MENACÉE? AGENTS PUBLICS, NOTRE PROTECTION SOCIALE EST-ELLE MENACÉE? DEVRA-T-ON SE RÉSIGNER À TOUJOURS MOINS DE SOINS? Dépassements d honoraires, franchises,

Plus en détail

Forum International de l Assurance

Forum International de l Assurance Forum International de l Assurance La dématérialisation des échanges en assurance santé Enjeux Retours d expériences Perspectives Antoine AIZPURU Président Cegedim Assurances 19 Avril 2013 Introduction

Plus en détail

GRILLES DE GARANTIES ET COTISATIONS. Documentation non contractuelle 1 / 9

GRILLES DE GARANTIES ET COTISATIONS. Documentation non contractuelle 1 / 9 CONTRAT COLLECTIF DE A ADHESION ADAPEI 35 LES PAPILLONS BLANCS D ILLE ET VILAINE RENNES (35) CONTRAT K106 / L052 GRILLES DE GARANTIES ET COTISATIONS Documentation non contractuelle 1 / 9 LES PRESTATIONS

Plus en détail

SANTÉ SÉLECTION SANTÉ SÉLECTION

SANTÉ SÉLECTION SANTÉ SÉLECTION SANTÉ SÉLECTION SANTÉ SÉLECTION Face à la réforme de la Sécurité sociale, disposer d une complémentaire frais de santé complète et performante est une décision importante pour soi et pour les siens. Quelle

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE. Permettre l accès aux soins des personnes à revenus modestes

COMMUNIQUÉ DE PRESSE. Permettre l accès aux soins des personnes à revenus modestes COMMUNIQUÉ DE PRESSE Permettre l accès aux soins des personnes à revenus modestes Malakoff Médéric lance Ma Complémentaire Santé ACS, la première complémentaire santé individuelle conçue pour les bénéficiaires

Plus en détail

La complémentaire santé des salariés de l Animation

La complémentaire santé des salariés de l Animation La complémentaire santé des salariés de l Animation Une complémentaire santé obligatoire pour les salariés de la CCN de l animation L avenant 154 du 19 mai 2015 (complété par l avenant 155) instaure un

Plus en détail

La protection Sociale : avenir ou souvenir? Les solidarités en temps de crise

La protection Sociale : avenir ou souvenir? Les solidarités en temps de crise La protection Sociale : avenir ou souvenir? Les solidarités en temps de crise ALBI - 10 janvier 2014 Fabrice Henry Petit état des lieux au travers de la loi de financement de la Sécurité Sociale La loi

Plus en détail

PLAN SALARIÉS - Entreprise. particuliers PROFESSIONNELS entreprises. Des garanties de prévoyance complètes pour vos salariés

PLAN SALARIÉS - Entreprise. particuliers PROFESSIONNELS entreprises. Des garanties de prévoyance complètes pour vos salariés particuliers PROFESSIONNELS entreprises Des garanties de prévoyance complètes pour vos salariés Vous êtes dirigeant d entreprise. Vous choisissez dans le cadre de votre politique sociale de souscrire un

Plus en détail

Vos soins de santé en toute sérénité! SwissLife Frontaliers Suisses santé

Vos soins de santé en toute sérénité! SwissLife Frontaliers Suisses santé Vos soins de santé en toute sérénité! SwissLife Frontaliers Suisses santé Ajustez votre formule à vos besoins Parce que vous êtes frontalier (1), vous avez des besoins très spécifiques en matière de protection

Plus en détail

Santé. Pas de questionnaire médical Aucun délai d attente Tiers payant pour ne pas avancer de frais. Médecine naturelle Orthodontie Bonus fidélité

Santé. Pas de questionnaire médical Aucun délai d attente Tiers payant pour ne pas avancer de frais. Médecine naturelle Orthodontie Bonus fidélité Santé Facilité Simplicité Remboursements complémentaires Services Bénéficiez des mêmes garanties que votre conjoint frontalier Choisissez un interlocuteur en qui vous avez confiance Un service gestion

Plus en détail

La dépense de CMU complémentaire par bénéficiaire 2013 2014

La dépense de CMU complémentaire par bénéficiaire 2013 2014 La dépense de CMU complémentaire par bénéficiaire 2013 2014 FONDS DE FINANCEMENT DE LA PROTECTION COMPLÉMENTAIRE DE LA COUVERTURE UNIVERSELLE DU RISQUE MALADIE Sommaire Avant-propos 3 Synthèse 5 1 Les

Plus en détail

= Meilleure coordination des soins

= Meilleure coordination des soins Intérêts pour l Assurance Maladie Rationalisation des soins Maitrise des dépenses de santé Intérêts pour le corps médical Meilleur suivi du patient Connaissance des antécédents du patient Connaissance

Plus en détail

Tableau des prestations Vita Santé 2015

Tableau des prestations Vita Santé 2015 pour vous aujourd hui et demain Tableau des prestations Vita Santé 2015 AGENTS DE Vita Santé, la formule active la formule active Hospitalisation, Court séjour, Maternité, Psychiatrie, Soins de Suite et

Plus en détail

La complémentaire santé des salariés des établissements sanitaires, sociaux et médico-sociaux adhérents de la FEHAP

La complémentaire santé des salariés des établissements sanitaires, sociaux et médico-sociaux adhérents de la FEHAP La complémentaire santé des salariés des établissements sanitaires, sociaux et médico-sociaux adhérents de la FEHAP Une complémentaire santé obligatoire pour les salariés L accord 2015-01 du 27/01/2015

Plus en détail

Votre solution santé 333 221 Tableau de garanties 2016

Votre solution santé 333 221 Tableau de garanties 2016 UTR CFDT TOUS FRAIS engagés au cours d un séjour hospitalier Actes, soins, honoraires Séjour Journée d hospitalisation... Chambre particulière Médecine, Chirurgie, Obstétrique illimitée Soins de suite

Plus en détail

L'assurance santé en toute simplicité

L'assurance santé en toute simplicité L'assurance santé en toute simplicité Document non contractuel à caractère publicitaire. Les garanties peuvent donner lieu à exclusions, limitations et franchises. Pour connaitre le détail et l étendue

Plus en détail

Personnes Malvoyantes

Personnes Malvoyantes [ La Santé ] Particulier Handicap Complémentaire Santé Solidaris Personnes Malvoyantes [ des solutions ] spécifiques Une solution adaptée pour les enfants et les adultes en situation de handicap L assurance

Plus en détail

La complémentaire santé des salariés de la CCN du Sport

La complémentaire santé des salariés de la CCN du Sport La complémentaire santé des salariés de la CCN du Sport Une complémentaire santé obligatoire pour les salariés de la CCN du Sport L accord du 6 Novembre 2015 instaure un régime frais de santé. À compter

Plus en détail

Startup Santé. Les avantages pour vous :

Startup Santé. Les avantages pour vous : Startup Santé. - Documentation commerciale MUTUALP est une Mutuelle régie par le Code de la Mutualité, de l économie sociale et solidaire. C est une mutuelle régionale à taille humaine, solide et performante.

Plus en détail

Expression de besoins et solution proposée

Expression de besoins et solution proposée Expression de besoins et solution proposée Vous souhaitez pour la catégorie ci-dessus mentionnée : Une couverture modulable pour tous leurs frais de santé (hospitalisation, soins courants- pharmacie, optique,

Plus en détail

La protection sociale complémentaire des frais de santé Des incantations au principe de réalité

La protection sociale complémentaire des frais de santé Des incantations au principe de réalité La protection sociale complémentaire des frais de santé Des incantations au principe de réalité Muller Fabienne Université de Strasbourg sept 2015 Au départ une bonne idée Améliorer la couverture des soins

Plus en détail

Offre santé 2014 FGMM-CFDT

Offre santé 2014 FGMM-CFDT SOMILOR - HARMONIE MUTUELLE Offre santé 2014 FGMM-CFDT Réservée aux adhérents régime général La FGMM-CFDT a négocié pour vous une complémentaire santé groupe SOMILOR-HARMONIE MUTUELLE. Bénéficiez de tous

Plus en détail

5 raisons de choisir la Mutuelle du Médecin. Une mutuelle dédiée aux médecins et à leur famille

5 raisons de choisir la Mutuelle du Médecin. Une mutuelle dédiée aux médecins et à leur famille Complémentaire santé NOUS SOMMES PARCE BIEN QUE PLACÉS VOUS ÊTES POUR PLUS VOUS QU UN COMPRENDRE MÉDECIN, NOUS NOUS ENGAGEONS À ÊTRE PLUS QU UNE MUTUELLE Complémentaire santé + 5 raisons de choisir la

Plus en détail

PROPOSITION UFNAFAAM

PROPOSITION UFNAFAAM PROPOSITION 1 COMPLEMENTAIRE SANTE INDIVIDUELLE UFNAFAAM Présentation dossier Assurances de Clarens / UFNAFAAM 1 PRESENTATION CCMO 2 Depuis plus de 65 ans, la CCMO exerce son métier de mutuelle santé et

Plus en détail

UN NOUVEAU DEPART POUR LA LMDE

UN NOUVEAU DEPART POUR LA LMDE DOSSIER DE PRESSE 24 OCTOBRE 2014 UN NOUVEAU DEPART POUR LA LMDE «Le régime étudiant comme pilier d une politique de santé des jeunes» CONTACT PRESSE LISA RIBEAUD 06 15 86 43 41 lribeaud@unef.fr presse@unef.fr

Plus en détail