Education Thérapeutique (ETP)

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Education Thérapeutique (ETP)"

Transcription

1 Education Thérapeutique (ETP) Enfant diabétique type I Marie Caron Infirmière puéricultrice référente en éducation thérapeutique Maryse Tamburro Cadre puéricultrice Centre initiateur de pompes à insuline Centre Hospitalier Gabriel Martin SAINT-PAUL de la REUNION

2 D E F I N I T I O N Selon l OMS: L éducation thérapeutique du patient vise à aider les patients à acquérir ou maintenir les compétences dont ils ont besoin pour gérer au mieux leur vie avec une maladie chronique.. Exemples: primo-découverte mise sous pompe Suivi en consultation ou bilans annuels

3 APPROCHE SYSTÉMIQUE D UN PROGRAMME D ETP Réaliser un diagnostic éducatif Évaluer les compétences acquises Assurer le suivi éducatif Mettre en œuvre le programme d éducation Négocier un contrat d éducation

4 REALISER LE DIAGNOSTIC EDUCATIF RECUEIL ET ANALYSE DES DONNÉES Objectifs :-connaître l enfant et ses parents pour répondre à une PEC globale - identifier ses besoins, ses potentialités, ses attentes - positionner l enfant et ses parents en véritables acteurs de soins Comprendre qui est cet enfant Evaluer ses besoins - ses potentialités

5 REALISER LE DIAGNOSTIC EDUCATIF RECUEIL DE DONNEES DE L ENFANT sa dimension socio-familiale : qui il est? identifier ses conditions de vie son environnement familial son mode de garde sa vie scolaire ses habitudes de vie ses activités extra scolaires.. sa dimension médicale: ce qu il a? ses antécédents familiaux personnels - médicaux/ histoire de la maladie sa dimension cognitive de la maladie: ce qu il sait? connaissances et représentations pour l Enfant et son entourage

6 REALISER LE DIAGNOSTIC EDUCATIF sa dimension sensori - psycho- motrice: capacités gestuelles sensorielles ce qu il sait faire? ce qu il ressent? sa dimension psycho affective: comment il vit sa maladie? son traitement? annonce et lors de l entretien : enfant et entourage son projet : ce qu il souhaite?

7 REALISER LE DIAGNOSTIC EDUCATIF ANALYSE Identifier les conditions de vie de l enfant Comprendre ce que l enfant ( et sa famille) sait et croit Identifier ses peurs, sa perception de facteurs de vulnérabilité, de stress Evaluer son savoir faire Déterminer avec l enfant les facteurs limitant et facilitant l acquisition et le maintien d auto-soins Identifier les difficultés d apprentissage Identifier son projet de vie Négocier entre ses priorités et celles du professionnel de santé

8 Dossier d éducation - diabète - PATIENT MEDECIN PRESCRIPTEUR Date de naissance : /./., âge :.. Nom :. Nom : Prénom : Prénom :. Nom Père : Nom Mère : Adresse : CENTRE HOSPITALIER GABRIEL MARTIN Adresse :... Service de Pédiatrie.. 38,rue Labourdonnais Code postal : Ville : Saint-Paul cedex Tél : / GSM :. Tel : / GSM :.. DIAGNOSTIC ÉDUCATIF Dimension socio-familiale : Vie chez : Scolarisé en : Activités sportives : Fratrie : Dimension médicale : Date découverte du diabète / /.. type. Antécédents : familiaux personnel Facteurs de risques :..

9 Dossier d éducation - diabète - Dimension cognitive : Qu est ce que le diabète représente? pour l enfant : pour l entourage : Avez-vous une idée du traitement nécessaire? Dimension sensori-motrice : Capacités gestuelles à réaliser une glycémie capillaire : enfant / mère / père / autre Capacités gestuelles à réaliser une recherche de cétone : enfant / mère / père / autre Capacités gestuelles à réaliser une injection : enfant / mère / père / autre Capacités à ressentir ou détecter : Une hypoglycémie simple : enfant / mère / père / autre Une hypoglycémie sévère : mère / père / autre Une hyperglycémie : enfant / mère / père / autre Une hyperglycémie avec cétose : enfant / mère / père / autre Capacités à réaliser des calculs : enfant / mère / père / autre

10 Dossier d éducation - diabète - Dimension psycho-affective : Vécu par rapport à l annonce du diabète : pour l enfant : pour l entourage :.... Projet de vie : pour l enfant : pour l entourage : Synthèse pour l enfant : pour l entourage :.... SUIVI du DIAGNOSTIC EDUCATIF pour l enfant : pour l entourage :....

11 ELABORER LE CONTRAT D EDUCATION OBJECTIFS Formuler avec l enfant et ses parents les compétences à acquérir en fonction de son projet et de la stratégie thérapeutique Négocier un contrat personnalisé d éducation Communiquer ces compétences aux professionnels de santé impliqués dans leur mise en œuvre et le suivi du patient

12 METTRE EN ŒUVRE L EDUCATION Sélectionner les contenus des séquences pédagogiques: théorie = savoir pratique = savoir-faire Sélectionner les méthodes et les techniques d apprentissage participatives Réaliser l éducation : séances individuelles et /ou collectives

13 EXPERIENCE DU CENTRE INITIATEUR MISE SOUS POMPE A INSULINE ET INSULINOTHERAPIE FONCTIONNELLE CENTRE HOSPITALIER GABRIEL MARTIN SAINT- PAUL de la REUNION

14 I. Avant l'hospitalisation. Préparation des patients et de l'équipe soignante. II. L'hospitalisation. Diagnostic éducatif et séquences éducatives. Acquisition des compétences et évaluation. III. Après l'hospitalisation. suivi des parents et de l'équipe.

15 I - Avant l'hospitalisation Préparation auprès des enfants et des parents. Proposition/discussions/réflexions: cons / hospit Avantages/inconvénients de la pompe. Temps nécessaire pour décision. Visite du prestataire à domicile / à l hôpital: préformation (présentation, manipulation de la pompe, choix couleur et port de la pompe). Hospitalisation avec objectifs : nombre de glycémies, CAT avec pompe + Insulinothérapie Fonctionnelle.

16 I - Avant l'hospitalisation Préparation auprès de l'équipe. Formation pompe à insuline par prestataire de service.( PIDE ) Formation à l'insulinothérapie fonctionnelle par la diététicienne.( APS) Cadrage organisationnel équipe soignante de la semaine : accueil et PEC des enfants/famille,organisation à mettre en place ( procédure) Outils à disposition : protocoles, documentations... Programme détaillé de la semaine (théorie/pratique).

17 Planning Prévisionnel de la Semaine Présence Acteurs Formation dans l Unité pour Encadrement Equipe Paramédical Lundi Mardi Mercredi Education sportive après goûter avec éducateur sportif Jeudi Repas self Saint - Paul Vendredi Equipe SEPPIA : Médecin IDE 8h00-19h00 8h00-19h 8h00-17h30 8h00 19h30 pour formation équipe de nuit 8h00-13h Pédiatre 7h30-18h 8h00-18h 8h00-19h 8h00 18h 8h00 Diététicienne 11h30-12h30 11h30-12h30 11h30-12h30 11h-12h30/19h Puéricultrice 7H 17h 7h45 17h 7h45-17h 7h45-17h 7h45 13h Puéricultrice 7h00-17h 8h30-19h 8h 30-19h 8h30-19h 8h30-13h Cadre puer 7h00 18h 7h30 19h 7h30 18h 7h30 18H 7h30 Prestataire de pompes par intermittence toute la semaine

18 LUNDI 12 OCTOBRE 2009 : 8 h h 30 ; 14 h h 30 Matinée 8 h h 00 : MISE EN PLACE DES POMPES A INSULINE Mise en situation auprès des patients : Réglages de base, Programmation des débits de base, Programmation de l aide au calcul des bolus, Mise en place des cathéters, Programmation des paramètres et pratique du bolus pour le petit déjeuner. 10 h h 00 : ELABORATON D UN DIAGNOSTIC EDUCATIF Mise en situation auprès des patients : entretien avec chaque patient Evaluation initiale de ses connaissances et de ses potentialités. 11 h h 00 : REUNION DE SYNTHESE AVEC LES FORMATEURS Rappel sur les paramètres d insulinothérapie fonctionnelle à calculer et à programmer dans la pompe. 12 h h 30 : Programmation des paramètres et pratique du bolus pour le déjeuner. Mise en situation auprès des patients

19 LUNDI Après-midi 14 h h 30 : REUNION DE SYNTHESE AVEC LES FORMATEURS Validation du programme de formation des patients. 14 h h 30 : PARTICIPATION AU PROGRAMME EDUCATIF DES PATIENTS Participation à l animation des exposés interactifs. 14 h h 00 ; Présentation des participants et du programme d éducation 15 h h 30 ; Je décris le principe de la pompe portable à insuline et de l insulinothérapie fonctionnelle. 15 h h 00 ; Je prépare ma pompe portable à insuline. 16 h h 30 : Programmation des paramètres et pratique du bolus pour le goûter Mise en situation auprès des patients 16 h h 00 : PARTICIPATION AU PROGRAMME EDUCATIF DES PATIENTS Participation à l animation des exposés interactifs. 16 h h 45 ; J arrête temporairement ma pompe et je la remets en marche. 16 h h 00 ; Je décris les possibilités de port de la pompe.

20 MARDI 13 OCTOBRE 2009 : 8 h h 30 ; 14 h h 30 Matinée 8 h 30-9 h 30 : REGLAGES DES PARAMETRES DES POMPES Mise en situation auprès des patients : Programmation des débits de base, Programmation des paramètres et pratique du bolus pour le petit déjeuner 9 h h 30 : PARTICIPATION AU PROGRAMME EDUCATIF DES PATIENTS Participation à l animation des travaux pratiques : 9 h h 00 ; Je programme l aide aux calculs des bolus. 10 h h 30 ; Je pratique mes bolus d insuline. 10 h h 00 ; Je programme mon schéma standard de débits de base. 11 h h 30 ; Je programme un débit de base temporaire. 11 h h 30 : Programmation des paramètres et pratique du bolus pour le déjeuner. Mise en situation auprès des patients Evaluation des patients

21 Après-midi 14 h h 30 : SYNTHESE AVEC LES FORMATEURS Réajustement des différents paramètres de l insulinothérapie fonctionnelle. 14 h h 00 : PARTICIPATION AU PROGRAMME EDUCATIF DES PATIENTS Participation à l animation des exposés interactifs. 14 h h 00 ; Je tiens à jour mon carnet de traitement. 15 h h 45 ; Je réagis en cas de malaise hypoglycémique. 15 h h 00 ; Je forme une personne ressource à traiter un coma hypoglycémique. 16 h h 30 : Programmation des paramètres et pratique du bolus pour le goûter Mise en situation auprès des patients Evaluation des patients 16 h h 15 : PARTICIPATION AU PROGRAMME EDUCATIF DES PATIENTS Participation à l animation des exposés interactifs. 16 h h 15 ; Je reconnais les aliments apportant des glucides.

22 MERCREDI 14 OCTOBRE 2009 : 8 h h 30 ; 14 h h 30 Matinée 8 h 30-9 h 00 : MISE EN SITUATION AUPRES DES PATIENTS : PETIT DEJEUNER Evaluation de la tenue du carnet, de la programmation des débits de base, et de la programmation des paramètres et pratique du bolus pour le petit déjeuner par le patient. 9 h h 30 : PARTICIPATION AU PROGRAMME EDUCATIF DES PATENTS Participation à l animation des séquences pédagogiques avec les patients. 9 h h 15 ; Je calcule les glucides de mes repas. 10 h h 30 ; Je décris les règles de remplacement du réservoir de la pompe et de mon micro-perfuseur. 10 h h 30 ; Je remplace le réservoir de ma pompe et mon micro-perfuseur. 11 h h 30 : MISE EN SITUATION AUPRES DES PATIENTS : DEJEUNER Evaluation de la tenue du carnet, de la programmation des débits de base, du calcul des glucides du déjeuner et de la programmation des paramètres et pratique du bolus pour le petit déjeuner par le patient. Après-midi 14 h h 30 : PARTICIPATION AU PROGRAMME EDUCATIF DES PATIENTS 14 h h 00 : Participation à l évaluation des patients à l atelier pratique : Je remplace le réservoir de ma pompe et mon micro-perfuseur. 16 h h 30 : Participation à l animation de l atelier pratique : Je pratique des activités physiques.

23 JEUDI 15 OCTOBRE 2008 : 8 h h 30 ; 14 h h 30 Matinée: 8 h 30-9 h 00 : MISE EN SITUATION AUPRES DES PATIENTS : PETIT DEJEUNER Evaluation de la tenue du carnet, de la programmation des débits de base, du calcul des glucides et de la programmation des paramètres et pratique du bolus pour le petit déjeuner par le patient. 9 h h 30 : PARTICIPATION AU PROGRAMME EDUCATIF DES PATENTS Participation à la situation d apprentissage avec les patients. 9 h h 15 ; J équilibre mes repas. 10 h h 00 ; Je calcule mes besoins en insuline selon les glucides de mes repas 11 h h 45 ; J explique comment je vis avec ma pompe à insuline. 11 h h 30 : MISE EN SITUATION AUPRES DES PATIENTS : DEJEUNER Evaluation de la tenue du carnet, du calcul des glucides du déjeuner et de la programmation des paramètres et pratique du bolus pour le déjeuner par le patient. Après-midi 14 h h 30 : SYNTHESE AVEC LES FORMATEURS Le réajustement des paramètres de l insulinothérapie fonctionnelle selon les résultats 14 h h 30 : PARTICIPATION AU PROGRAMME EDUCATIF DES PATENTS Participation à l animation des séquences pédagogiques. 14 h h 15 ; Je réagis en cas d hyperglycémie. 15 h h 45 ; Je réagis en cas de messages d alerte ou d alarme. 15 h h 00 ; Je décris le protocole de traitement en cas de panne de pompe. 16 h h 30 ; Je constitue ma trousse de secours.

24 VENDREDI 16 OCTOBRE 2009 : 8 h h 00 Matinée : 8 h 30-9 h 00 MISE EN SITUATION AUPRES DES PATIENTS : PETIT DEJEUNER Evaluation: de la tenue du carnet, de la programmation des débits de base, du calcul des glucides,de la programmation des paramètres et pratique bolus pour le petit déjeuner par le patient. 9h00-11h30 : PARTICIPATION A L ANIMATION DES SEQUENCES PEDAGOGIQUES Atelier pratique individuel sur : - le changement de réservoir et de micro-perfuseur, - la composition de la trousse de secours, la chek list du matériel. - évaluation des compétences du patient et mise en place du suivi. - la préparation à la sortie: matériel, ordonnances, RV consult.. 11 h h 00 : SYNTHESE AVEC LES FORMATEURS Evaluation du programme de formation par les participants. Evaluation des compétences acquises.

25 II - L'hospitalisation Accueil des participants. Pose des cathéters à l'arrivée = mise en situation auprès des patients. Présentation du groupe PEC spécifique Présentation du programme de la semaine.

26 Diagnostic éducatif de chaque enfant / famille. Évaluation initiale et continue de ses connaissances Evaluation de ses potentialités ( âge capacités cognitives et gestuelles motivation ). II - L'hospitalisation Séquences éducatives. Collectives et individuelles. Réajustement en fonction des besoins de chacun.

27 II - L'hospitalisation Séquences éducatives. Objectifs de la séquence. Lieu du déroulement. Durée de l'intervention. Intervenant. Méthode : Outils d'éducation. Évaluation : Outils d'évaluation.

28 II - L'hospitalisation Séquences éducatives : Apports théoriques, ateliers pratiques : exemples - manipulation de la pompe, pratiquer un bolus... - gérer les quantités de glucides au moment des repas. Groupe de parole, séance sportive, sortie au self. Chaque moment de la vie quotidienne fait école: repas, loisirs, sommeil, gestion des hypo-hyper,sport, sortie repas..

29 II - L'hospitalisation Principales compétences à acquérir : Appropriation des pompes à insuline : pratique bolus repas (IF)/correction, programmation débit de base, port de la pompe Changement réservoir, purge de la tubulure, pose cathéter. Réaction face à une hypo-hyper glycémie.

30 II - L'hospitalisation Principales compétences à acquérir : Composition d'une trousse de secours. Tenue du carnet de suivi. Reconnaissance et Calculs des glucides ( IF).

31 II - L'hospitalisation L'évaluation. Évaluation tout au long de la semaine et en fin de séjour (grille, questionnaire). Le contrat de sécurité doit être respecté avant d'autoriser la sortie.

32 II - L'hospitalisation Formation/accompagnement de l'équipe soignante. Par l'équipe d'éducation: pédiatre/ cadre/ référentes diabétologie/diététicienne action/formation tout au long de la semaine. Par le prestataire de service.

33 III - Après l'hospitalisation Pour la diade enfant / parents. Suivi en consultation (rapprochée au début). Pédiatre joignable au téléphone (24h/24). Dossier individuel de suivi dans le service (appel tél) Équipe : référents et soignants à l'hôpital Prestataires de service : suivi, matériel (renouvellement panne).

34 III - Après l'hospitalisation Équipe. Debriefing Réajustement en fonction des évaluations : points forts/points faibles. Formation continue de l'équipe et des nouveaux arrivants aux pompes/if (théorie et pratique).

35 EVALUER L ATTEINTE DES OBJECTIFS A tout moment du déroulement et en fin de chaque programme éducatif nécessaire à l évolution et à la PEC de la maladie diabétique: - faire le point sur les compétences acquises le vécu de la maladie les capacités d agir les adaptations sociales ( sportsexualité etc ) - actualiser le diagnostic éducatif

36 EVALUER L ATTEINTE DES OBJECTIFS - permettre à l enfant (et à sa famille) d exprimer son point de vue sur le processus éducatif et son organisation en tant qu acteur de soins - juger de la pertinence du diagnostic éducatif et de l acquisition des compétences - organiser la coordination avec les professionnels de santé - proposer au patient une nouvelle offre d éducation

37 «PRATIQUES AVANCEES» INFIRMIERE PARCOURS EXISTANTS Dans le cadre de la réforme L.M.D. Master Sciences Cliniques Infirmières Diplôme Universitaire Education Maladies Chroniques ( Saint-Denis de la Réunion)

38 Merci pour votre présence votre écoute votre participation Equipe Diabétologie Infantile Centre Hospitalier Gabriel Martin SAINT PAUL DE LA REUNION

Programme de formation infirmier (1/8)

Programme de formation infirmier (1/8) Programme de formation infirmier (1/8) Semaine 1 Objectifs : acquisition des bases du diabète => physiopathologie et traitement Lundi Mardi Ø Accueil par délégant/délégués Ø Présentation de l équipe des

Plus en détail

Avenue du Président François Mitterrand 76405 FECAMP Pôle mère enfant Tel 02.35.10.92.01 Programme d éducation thérapeutique ( ETP) Service Pédiatrie

Avenue du Président François Mitterrand 76405 FECAMP Pôle mère enfant Tel 02.35.10.92.01 Programme d éducation thérapeutique ( ETP) Service Pédiatrie Avenue du Président François Mitterrand 76405 FECAMP Pôle mère enfant Tel 02.35.10.92.01 Programme d éducation thérapeutique ( ETP) Service Pédiatrie 1. objectifs du programme : Les finalités spécifiques

Plus en détail

L insulinothérapie par pompe. Généralités

L insulinothérapie par pompe. Généralités L insulinothérapie par pompe Généralités Définition Administration continue d insuline d action rapide (analogue) en SC sous forme de : débits de base programmés (en dehors des repas) bolus non programmables

Plus en détail

Comment la proposer et la réaliser?

Comment la proposer et la réaliser? RECOMMANDATIONS Éducation thérapeutique du patient Comment la proposer et la réaliser? Juin 2007 OBJECTIF Ces recommandations visent à aider les professionnels de santé dans la mise en œuvre d un programme

Plus en détail

BILAN DE LA PRISE EN CHARGE DU TRAITEMENT DU DIABETE (PSG «bilan DID») Guide d évaluation et de réajustement*

BILAN DE LA PRISE EN CHARGE DU TRAITEMENT DU DIABETE (PSG «bilan DID») Guide d évaluation et de réajustement* BILAN DE LA PRISE EN CHARGE DU TRAITEMENT DU DIABETE (PSG «bilan DID») Guide d évaluation et de réajustement* Diagnostic infirmier : risque de prise en charge inefficace du programme thérapeutique. Identification

Plus en détail

La prise en charge du diabète de type 1 chez l enfant et l adolescent

La prise en charge du diabète de type 1 chez l enfant et l adolescent GUIDE - AFFECTION DE LONGUE DURÉE La prise en charge du diabète de type 1 chez l enfant et l adolescent Vivre avec un diabète de type 1 Avril 2007 Pourquoi ce guide? Votre médecin traitant vous remet ce

Plus en détail

MISE EN PLACE D UN PROGRAMME D ÉDUCATION THÉRAPEUTIQUE DES PATIENTS DIABÉTIQUES PORTEURS DE CAPTEURS DE GLUCOSE: QUELLE PLACE POUR LE PHARMACIEN?

MISE EN PLACE D UN PROGRAMME D ÉDUCATION THÉRAPEUTIQUE DES PATIENTS DIABÉTIQUES PORTEURS DE CAPTEURS DE GLUCOSE: QUELLE PLACE POUR LE PHARMACIEN? MISE EN PLACE D UN PROGRAMME D ÉDUCATION THÉRAPEUTIQUE DES PATIENTS DIABÉTIQUES PORTEURS DE CAPTEURS DE GLUCOSE: QUELLE PLACE POUR LE PHARMACIEN? M. Megne Wabo 1, S. Mosnier-Thoumas 1, I. Barcos 4, D.

Plus en détail

Décret n 2010-1229 du 19 octobre

Décret n 2010-1229 du 19 octobre Télémédecine et diabète : le plan d éducation personnalisé électronique para médical (epep) Lydie Canipel Colloque TIC Santé 2011, 8 et 9 février 2011, Paris Décret n 2010-1229 du 19 octobre 2010 relatif

Plus en détail

L ÉDUCATION THÉRAPEUTIQUE DU PATIENT EN 15 QUESTIONS - RÉPONSES

L ÉDUCATION THÉRAPEUTIQUE DU PATIENT EN 15 QUESTIONS - RÉPONSES L ÉDUCATION THÉRAPEUTIQUE DU PATIENT EN 15 QUESTIONS - RÉPONSES CONTEXTE 1. Pourquoi avoir élaboré un guide sur l éducation thérapeutique du En réponse à la demande croissante des professionnels de santé

Plus en détail

Le jeune diabétique à l école

Le jeune diabétique à l école Le jeune diabétique à l école Défis et Solutions Prof. Marc Maes Equipe de diabétologie pédiatrique Centre de convention Cliniques Universitaires St Luc 1200 Bruxelles Marc.Maes@uclouvain.be Le jeune diabétique

Plus en détail

Titre : «CYCLISME ET DIABETE DE TYPE 1» Auteur(s) : Docteur Karim BELAID. Catégorie : Médecine du Sport - Diaporama, 20 vues.

Titre : «CYCLISME ET DIABETE DE TYPE 1» Auteur(s) : Docteur Karim BELAID. Catégorie : Médecine du Sport - Diaporama, 20 vues. Titre : «CYCLISME ET DIABETE DE TYPE 1» Auteur(s) : Docteur Karim BELAID Catégorie : Médecine du Sport - Diaporama, 20 vues. Date de présentation : 2014 Lieu : Roubaix. Mis à disponibilité sur le site

Plus en détail

PROJET EDUCATION THÉRAPEUTIQUE PEP S 37

PROJET EDUCATION THÉRAPEUTIQUE PEP S 37 PROJET EDUCATION THÉRAPEUTIQUE PEP S 37 Patient(e)s atteint(e)s d un cancer du sein BINOIT NATHALIE ROUSSEAU SOPHIE 17 JUIN 2014 Pourquoi ce projet? Le cancer : une maladie chronique? Les soins de support

Plus en détail

L éducation thérapeutique en addictologie

L éducation thérapeutique en addictologie L éducation thérapeutique en addictologie Dr Philippe DUMAS Dr Bernard STEFANI Praticiens hospitaliers Addictologues CSAPA La caravelle Hôpital de Grasse Qu est ce que l ETP? Un processus continu dont

Plus en détail

INSULINOTHERAPIE FONCTIONNELLE

INSULINOTHERAPIE FONCTIONNELLE INSULINOTHERAPIE FONCTIONNELLE Pour qui? Pourquoi? Comment? Une «révolution diététique» pour les patients et les soignants Actualités Thérapeutiques autour du diabète Journée du 9 mars Association Française

Plus en détail

Comment l Education Thérapeutique du Patient (ETP) a changé la prise en charge des patients en Diabétologie. Ou.de l ETP au soin éducatif

Comment l Education Thérapeutique du Patient (ETP) a changé la prise en charge des patients en Diabétologie. Ou.de l ETP au soin éducatif Comment l Education Thérapeutique du Patient (ETP) a changé la prise en charge des patients en Diabétologie Ou.de l ETP au soin éducatif Laurence CAVALIERI Cadre de Santé Service d Endocrinologie Diabétologie

Plus en détail

PROMOTION DE L ACTIVITÉ PHYSIQUE CHEZ LES ENFANTS ET ADOLESCENTS DIABÉTIQUES DE TYPE I

PROMOTION DE L ACTIVITÉ PHYSIQUE CHEZ LES ENFANTS ET ADOLESCENTS DIABÉTIQUES DE TYPE I PROMOTION DE L ACTIVITÉ PHYSIQUE CHEZ LES ENFANTS ET ADOLESCENTS DIABÉTIQUES DE TYPE I UN PROJET DU PROGRAMME CANTONAL DIABÈTE Jérôme Spring Maître de sport APA Diabétologie pédiatrique Riviera-Chablais

Plus en détail

La prise en charge de votre maladie, le diabète de type 1 de l adulte

La prise en charge de votre maladie, le diabète de type 1 de l adulte GUIDE - AFFECTION DE LONGUE DURÉE La prise en charge de votre maladie, le diabète de type 1 de l adulte Vivre avec un diabète de type 1 Avril 2007 Pourquoi ce guide? Votre médecin traitant vous remet ce

Plus en détail

L approche «patient partenaire» dans le cadre de l asthme et de

L approche «patient partenaire» dans le cadre de l asthme et de L approche «patient partenaire» dans le cadre de l asthme et de l épilepsie M.Generet Pharmacien Hospitalier Clinicien Hôpital Civil Marie curie Bruxelles 13 novembre 2015- Réseau CMP 1 Plan 1. L éducation

Plus en détail

Définition 6.1 : Compétences (1/2)

Définition 6.1 : Compétences (1/2) Définition 6.1 : Compétences (1/2) «Caractéristique positive d'un individu témoignant de sa capacité à accomplir certaines tâches. Les compétences sont d'une très grande diversité. ( ) Certaines compétences

Plus en détail

Phase d identification de la personne avant apprentissage

Phase d identification de la personne avant apprentissage CHU DE ROUEN - DIABETOLOGIE PLAN DE SOINS GUIDE D ENSEIGNEMENT Diagnostic Infirmier : Manque de connaissances lié à la mise en route d un traitement par insuline. Définition : la personne n a pas les informations

Plus en détail

Atelier sur les rôles de l infirmière œuvrant auprès d une clientèle diabétique. Sylvie Gaudreau, inf. M.Sc. Présentation à l UQAT

Atelier sur les rôles de l infirmière œuvrant auprès d une clientèle diabétique. Sylvie Gaudreau, inf. M.Sc. Présentation à l UQAT Atelier sur les rôles de l infirmière œuvrant auprès d une clientèle diabétique Sylvie Gaudreau, inf. M.Sc. Présentation à l UQAT 23 octobre 2013 Présentation de la conférencière invitée Sylvie Gaudreau

Plus en détail

PROPOSITION DE PROTOCOLES D INSULINOTHÉRAPIE EN GÉRIATRIE

PROPOSITION DE PROTOCOLES D INSULINOTHÉRAPIE EN GÉRIATRIE PROPOSITION DE PROTOCOLES D INSULINOTHÉRAPIE EN GÉRIATRIE Ce document a été élaboré par le groupe de travail "EHPAD" de l'omedit de Haute- Normandie. Il s'agit d'une proposition de protocole d'insulinothérapie

Plus en détail

Santé Education Paris 3 février 2006 Unité fonctionnelle du Professeur S.HALIMI A. RUEFF, B.CARPENTIER M.RESSEL, C.SIAUD, S.UHLENBUSCH J.

Santé Education Paris 3 février 2006 Unité fonctionnelle du Professeur S.HALIMI A. RUEFF, B.CARPENTIER M.RESSEL, C.SIAUD, S.UHLENBUSCH J. Santé Education Paris 3 février 2006 Unité fonctionnelle du Professeur S.HALIMI A. RUEFF, B.CARPENTIER M.RESSEL, C.SIAUD, S.UHLENBUSCH J.REGNIER, H.AMGHAR, S.GAMBINO E.BOUDROT, E.DANTOU-ROBIN, C.GILBERT

Plus en détail

EDUCATION THERAPEUTIQUE A L'AUTO SONDAGE INTERMITTENT

EDUCATION THERAPEUTIQUE A L'AUTO SONDAGE INTERMITTENT EDUCATION THERAPEUTIQUE A L'AUTO SONDAGE INTERMITTENT Fiche descriptive d un programme d éducation thérapeutique à l auto-sondage intermittent Thème du programme: l amélioration et la conservation de son

Plus en détail

Définition, finalités et organisation

Définition, finalités et organisation RECOMMANDATIONS Éducation thérapeutique du patient Définition, finalités et organisation Juin 2007 OBJECTIF Ces recommandations visent à présenter à l ensemble des professionnels de santé, aux patients

Plus en détail

Comment élaborer un programme spécifique d une maladie chronique?

Comment élaborer un programme spécifique d une maladie chronique? RECOMMANDATIONS Éducation thérapeutique du patient Comment élaborer un programme spécifique d une maladie chronique? Juin 2007 OBJECTIF Ces recommandations visent à aider les sociétés savantes et organisations

Plus en détail

L enfant patient et sa famille: s agit-il d un ou de plusieurs «diagnostics éducatifs» partagés?

L enfant patient et sa famille: s agit-il d un ou de plusieurs «diagnostics éducatifs» partagés? L enfant patient et sa famille: s agit-il d un ou de plusieurs «diagnostics éducatifs» partagés? Pilar Léger, psychologue au CRCM pédiatrique de Nantes 4èmes rencontres ETP, Lyon 14 Novembre 2014 Définition

Plus en détail

LYCEE URUGUAY FRANCE BP 73 1 Avenue des Marronniers 77211 Avon cedex

LYCEE URUGUAY FRANCE BP 73 1 Avenue des Marronniers 77211 Avon cedex IDENTIFICATION DE L ELEVE NOM : PRENOM : DATE DE NAISSANCE : ADRESSE :------------------------------------------------------------------------------------------------- -----------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Plus en détail

Réanimation Médicale. place un protocole?

Réanimation Médicale. place un protocole? Insulinothérapie intensive e en Réanimation Médicale Comment élaborer et mettre en place un protocole? L expérience nancéienne Sarah Tincelin - Isabelle Robinet Martine Lesny - Claire Méjean Service de

Plus en détail

Formations courtes. Avec la collaboration du Professeur Alain Deccache. Programme 2015. Centre d Education Du Patient a.s.b.l.

Formations courtes. Avec la collaboration du Professeur Alain Deccache. Programme 2015. Centre d Education Du Patient a.s.b.l. Formations courtes à l éducation du patient et à l accompagnement des patients chroniques 35 ans d expertise en éducation thérapeutique du patient Hôpitaux, soins de ville, associations de patients, réseaux,

Plus en détail

Métiers de la petite enfance en Ile-de-France Diagnostic partagé de la formation et de l emploi. Décembre 2010

Métiers de la petite enfance en Ile-de-France Diagnostic partagé de la formation et de l emploi. Décembre 2010 Métiers de la petite enfance en Ile-de-France Diagnostic partagé de la formation et de l emploi Décembre 2010 Synthèse Introduction 1) Formation Diplôme Département 75 77 78 91 92 93 94 95 Total

Plus en détail

Discipline IFSI : Etablissement : LIVRET D'ACCUEIL. Stage étudiants en soins infirmiers

Discipline IFSI : Etablissement : LIVRET D'ACCUEIL. Stage étudiants en soins infirmiers Institut de Formation en Soins Infirmiers du C.H.R.U. de Montpellier Tableau ci-dessus rempli par le coordonnateur des stages Discipline IFSI : Etablissement : Mise à Jour LIVRET D'ACCUEIL Stage étudiants

Plus en détail

RÉFÉRENTIEL D AUTO-ÉVALUATION DES PRATIQUES EN PÉDIATRIE

RÉFÉRENTIEL D AUTO-ÉVALUATION DES PRATIQUES EN PÉDIATRIE RÉFÉRENTIEL D AUTO-ÉVALUATION DES PRATIQUES EN PÉDIATRIE Éducation thérapeutique de l enfant asthmatique et de sa famille en pédiatrie Juillet 2005 I. PROMOTEURS Association française de pédiatrie ambulatoire

Plus en détail

CATALOGUE DES FORMATIONS 2016

CATALOGUE DES FORMATIONS 2016 RéSEAUX DE SANTé CANCéROLOGIE GéRONTOLOGIE SOINS PALLIATIFS DU VAL D OISE CATALOGUE DES FORMATIONS 2016 N agrément formation continue : 119 504 04 595 N agrément OGDPC : 4330 https://www.ogdpc.fr/ Programme

Plus en détail

Mesures d urgence lors de cétonémie

Mesures d urgence lors de cétonémie Mesures d urgence lors de cétonémie Que sont les «cétones» - Qu est-ce que la cétoacidose? En cas de carence en insuline dans l organisme, les hydrates de carbone ou les sucres ne peuvent pas entrer dans

Plus en détail

Le référentiel professionnel du Diplôme d Etat d Aide Médico-Psychologique

Le référentiel professionnel du Diplôme d Etat d Aide Médico-Psychologique A R D E Q A F Le référentiel professionnel du Diplôme d Etat d Aide Médico-Psychologique 1.1 Définition de la profession et du contexte de l intervention p. 2 1.2 Le référentiel d activités du Diplôme

Plus en détail

L Éducation thérapeutique du patient (etp)

L Éducation thérapeutique du patient (etp) L Éducation Thérapeutique du Patient (ETP) Préface La maladie chronique a un impact important sur la vie quotidienne du patient et de son entourage (changement du mode de vie, prise quotidienne d un traitement,

Plus en détail

Livret d accueil. Edition : Août 2015 UNITÉ PÉDOPSYCHIATRIQUE D ACCUEIL ET D HOSPITALISATION. Psychiatrie infanto-juvénile U.P.A.H

Livret d accueil. Edition : Août 2015 UNITÉ PÉDOPSYCHIATRIQUE D ACCUEIL ET D HOSPITALISATION. Psychiatrie infanto-juvénile U.P.A.H Psychiatrie infanto-juvénile UNITÉ PÉDOPSYCHIATRIQUE D ACCUEIL ET D HOSPITALISATION Edition : Août 2015 Franck RENAUDIN U.P.A.H Pavillon «l Orme» 20 avenue du 19 mars 1962 72703 ALLONNES Cédex 02.43.43.51.20

Plus en détail

DIPLOME UNIVERSITAIRE EDUCATION THERAPEUTIQUE DU PATIENT, EDUCATION POUR LA SANTE

DIPLOME UNIVERSITAIRE EDUCATION THERAPEUTIQUE DU PATIENT, EDUCATION POUR LA SANTE DIPLOME UNIVERSITAIRE EDUCATION THERAPEUTIQUE DU PATIENT, EDUCATION POUR LA SANTE PROGRAMME 2014-2015 LIEU DE LA FORMATION : HOPITAL ST JACQUES, 85 RUE ST JACQUES 44 200 NANTES Tramway ligne n 2 arrêt

Plus en détail

Le suivi infirmier Le bilan et diagnostic infirmier, la traçabilité de l action Les transmissions systématiques écrites dans le classeur de suivi

Le suivi infirmier Le bilan et diagnostic infirmier, la traçabilité de l action Les transmissions systématiques écrites dans le classeur de suivi Le suivi infirmier Le bilan et diagnostic infirmier, la traçabilité de l action Le bilan réalisé par l infirmier libéral pour le patient, permet de conduire les actions du suivi à domicile de l insuffisant

Plus en détail

PROJET FORMATION. Institut de Formation d Aides-Soignants 194 Avenue Rubillard 72037 LE MANS Cedex 9. Année 2013-2014

PROJET FORMATION. Institut de Formation d Aides-Soignants 194 Avenue Rubillard 72037 LE MANS Cedex 9. Année 2013-2014 Institut de Formation d Aides-Soignants 194 Avenue Rubillard 72037 LE MANS Cedex 9 Formation financée par la Région des Pays de La Loire Tél : 02 43 43 28 14 ou poste 32814 Fax : 02 43 43 29 30 - e-mail

Plus en détail

Travailler ensemble en éducation thérapeutique. Lartiguet P, Vitrand C, Ducept P, Belval C, Barre K, Huron G, Morin C,Colmel C, Le Tallec C

Travailler ensemble en éducation thérapeutique. Lartiguet P, Vitrand C, Ducept P, Belval C, Barre K, Huron G, Morin C,Colmel C, Le Tallec C , un outil de médiation pour faciliter l intégration de l enfant avec un diabète de type 1 en milieu scolaire Lartiguet P, Vitrand C, Ducept P, Belval C, Barre K, Huron G, Morin C,Colmel C, Le Tallec C

Plus en détail

Date d élaboration : Date de reconduction :

Date d élaboration : Date de reconduction : PROJET D ACCUEIL INDIVIDUALISÉ DIABÈTE INSULINO-DÉPENDANT Date d élaboration : Date de reconduction : Nom : Prénom : Né(e): Poids : Classe : Fréquente : garderie cantine activités périscolaires transports

Plus en détail

Ma fille est diabétique de type 1

Ma fille est diabétique de type 1 Ma fille est diabétique de type 1 Anneli, fille de Martina Equilibrée grâce à sa pompe depuis 2011 A l annonce du diagnostic de diabète de type 1 de leur enfant, de nombreux parents se demandent : «Pourquoi

Plus en détail

Le Service Social Hospitalier. en Cancérologie. Formation des IDE aux soins de support

Le Service Social Hospitalier. en Cancérologie. Formation des IDE aux soins de support Le Service Social Hospitalier en Cancérologie Formation des IDE aux soins de support 25 et 26 février 2010 Les missions du S.S.H Cadre légal : le décret 93-652 du 26 mars 1993. Aider les personnes, familles

Plus en détail

Information aux patients et à leurs proches. Espace médiation. Lieu d écoute et de dialogue pour les patients et leurs proches

Information aux patients et à leurs proches. Espace médiation. Lieu d écoute et de dialogue pour les patients et leurs proches Information aux patients et à leurs proches Espace médiation Lieu d écoute et de dialogue pour les patients et leurs proches Quand solliciter l espace médiation? Vous rencontrez un problème à l hôpital

Plus en détail

LA PRESTATION DE SOIN NUTRITIONNEL REFERENTIEL POUR L'AUTO-EVALUATION

LA PRESTATION DE SOIN NUTRITIONNEL REFERENTIEL POUR L'AUTO-EVALUATION Mai 2001 LA PRESTATION DE SOIN NUTRITIONNEL REFERENTIEL POUR L'AUTO-EVALUATION Le contexte Le soin nutritionnel est une des missions fondamentales des diététiciens, qui a pour finalité de garantir des

Plus en détail

«PERSPECTIVES DE DÉVELOPPEMENT DE NOUVEAUX SERVICES ASSOCIÉS AUX OBJETS CONNECTÉS» TÉLÉMÉDECINE : DE QUOI PARLE-T ON?

«PERSPECTIVES DE DÉVELOPPEMENT DE NOUVEAUX SERVICES ASSOCIÉS AUX OBJETS CONNECTÉS» TÉLÉMÉDECINE : DE QUOI PARLE-T ON? «PERSPECTIVES DE DÉVELOPPEMENT DE NOUVEAUX SERVICES ASSOCIÉS AUX OBJETS CONNECTÉS» TÉLÉMÉDECINE : DE QUOI PARLE-T ON? Le décret télémédecine du 19 octobre 2010 fixe déjà certaines modalités de mise en

Plus en détail

ACTIVITES DE L INFIRMIERE COORDINATRICE A DOMICILE

ACTIVITES DE L INFIRMIERE COORDINATRICE A DOMICILE RESSIAD Touraine Groupe de Recherche et d Etudes des Services Soins Infirmiers A Domicile ACTIVITES DE L INFIRMIERE COORDINATRICE A DOMICILE FONCTION DE L INFIRMIERE COORDINATRICE Définition : Activité

Plus en détail

Détenu diabétique à la prison centrale à Fribourg - Suisse

Détenu diabétique à la prison centrale à Fribourg - Suisse Détenu diabétique à la prison centrale à Fribourg - Suisse L occasion de se soigner? Manuela VENTURA, Infirmière Clinicienne en 1 Selon l OMS 450 400 350 300 250 200 150 Prévalence mondiale du diabète

Plus en détail

Institut de Formation en Soins Infirmiers F O R U M P O S T B A C O R S A Y - 2 9 N O V E M B R E 2 0 1 4 1

Institut de Formation en Soins Infirmiers F O R U M P O S T B A C O R S A Y - 2 9 N O V E M B R E 2 0 1 4 1 Institut de Formation en Soins Infirmiers F O R U M P O S T B A C O R S A Y - 2 9 N O V E M B R E 2 0 1 4 1 FORMATION Professionnelle et Universitaire Diplôme d Etat Exercice de la profession Licence Filière

Plus en détail

Patient : Contacts : Nom : Prénom : Nom de jeune fille : Sexe : F M. Date de naissance : Adresse : Téléphone : Téléphone portable :

Patient : Contacts : Nom : Prénom : Nom de jeune fille : Sexe : F M. Date de naissance : Adresse : Téléphone : Téléphone portable : Patient : Nom : Prénom : Nom de jeune fille : Sexe : F M Date de naissance : Adresse : Téléphone : Téléphone portable : Personnes à joindre : Contacts : Service hospitalier Etablissement de santé Acteurs

Plus en détail

Diplôme d Etat d ergothérapeute

Diplôme d Etat d ergothérapeute Ministère chargé de la santé Diplôme d Etat d ergothérapeute Annexe VI : Portfolio de l étudiant Nom et prénom de l étudiant : Institut de formation en ergothérapie : Date d entrée dans la formation :

Plus en détail

Stage Étudiants infirmiers Documents de référence :

Stage Étudiants infirmiers Documents de référence : Stage Étudiants infirmiers Documents de référence : La définition du métier «Infirmier» Les référentiels de formation, d activités et de compétences infirmiers 2009 Le portfolio de l étudiant Version 1,

Plus en détail

SADIR assistance, Prestataire de Santé à Domicile (PSAD)

SADIR assistance, Prestataire de Santé à Domicile (PSAD) SADIR assistance, Prestataire de Santé à Domicile (PSAD) 1 PSAD: qui sommes nous - 1 200 000 patients toutes prestations confondues, pris en charge tous les jours à domicile en : oxygénothérapie ventilation

Plus en détail

J aimerais garder les hypoglycémies sous contrôle - Que puis-je faire?

J aimerais garder les hypoglycémies sous contrôle - Que puis-je faire? Simon Equilibré grâce à sa pompe depuis 2004 J aimerais garder les hypoglycémies sous contrôle - Que puis-je faire? L hypoglycémie peut être l une des préoccupations majeures des diabétiques de type 1,

Plus en détail

IDE Unité de Psychiatrie Générale

IDE Unité de Psychiatrie Générale IDE Unité de Psychiatrie Générale CONTEXTE : Centre Hospitalier de Dax Côte d Argent Directeur d établissement : Mr CAZENAVE Direction fonctionnelle : Mme FRECON Site : Yves du MANOIR Pôle d activité :

Plus en détail

EDUCATION THERAPEUTIQUE DU PATIENT

EDUCATION THERAPEUTIQUE DU PATIENT EDUCATION THERAPEUTIQUE DU PATIENT Chloë Bezel HL Le Vigan Armelle Develay-Rambourg CHU Nîmes Eric Jobard CH St Brieuc Claire Pollet EPSM Armentières Edgar Tissot CHS Novillars Définition «L ETP vise à

Plus en détail

Coordination : Pr Plantaz, Dr Assouline Dr Bobillier-Chaumont

Coordination : Pr Plantaz, Dr Assouline Dr Bobillier-Chaumont Coordination : Pr Plantaz, Dr Assouline Dr Bobillier-Chaumont L équipe n Arrivée progressive entre 1/11/12 et 1/01/13 l Pédiatre coordinateur 0,5 ETP l Puéricultrice 0,5 ETP l Assistante sociale 0,5 ETP

Plus en détail

Rôle des infirmières. res dans l accompagnementl du patient insuffisant cardiaque

Rôle des infirmières. res dans l accompagnementl du patient insuffisant cardiaque Rôle des infirmières res dans l accompagnementl du patient insuffisant cardiaque Claire Savary: Sandrine Dias: CI IDE JFIC La Baule 15 et 16 sept 2011 Rôle des infirmières res dans l accompagnementl du

Plus en détail

Spécificités du Diabète chez l enfant et l adolescent

Spécificités du Diabète chez l enfant et l adolescent Spécificités du Diabète chez l enfant et l adolescent Pourquoi une prise en charge spécifique pédiatrique? Dr Denis LECOMTE DIAPASON36 02 février 2012 MSA Châteauroux Les types de diabète Type I AppariOon

Plus en détail

Renseignements : Secrétariat Dispositif Diabest Tél. 021 923 48 89 www.reseau-sante-haut-leman.ch, rubrique diabétologie

Renseignements : Secrétariat Dispositif Diabest Tél. 021 923 48 89 www.reseau-sante-haut-leman.ch, rubrique diabétologie INFORMATION EN SANTE PUBLIQUE Cours et ateliers DIABEST 2015 Le Dispositif Diabest est composé d un ensemble de professionnels reconnus dans leurs domaines respectifs de spécialisation et proposant différentes

Plus en détail

QUESTIONNAIRE PREPARATOIRE AU TELETRAVAIL. Introduction. Renseignement concernant l agent

QUESTIONNAIRE PREPARATOIRE AU TELETRAVAIL. Introduction. Renseignement concernant l agent QUESTIONNAIRE PREPARATOIRE AU TELETRAVAIL Introduction Ce questionnaire a pour objectif de permettre à l agent et à son hiérarchique direct de préparer en concertation la mise en œuvre du télétravail à

Plus en détail

PROTOCOLE. Prise en charge Contraception - IVG (Confidentielle et gratuite) Réseau Sexualité Martinique

PROTOCOLE. Prise en charge Contraception - IVG (Confidentielle et gratuite) Réseau Sexualité Martinique PROTOCOLE Prise en charge Contraception - IVG (Confidentielle et gratuite) Réseau Sexualité Martinique 1. 2. Descriptif du dispositif Le contexte Les objectifs Les bénéficiaires Les étapes de la prise

Plus en détail

INFORMATIONS SUR LES NOUVELLES ACTIVITÉS PÉRISCOLAIRES Rentrée scolaire 2014-2015

INFORMATIONS SUR LES NOUVELLES ACTIVITÉS PÉRISCOLAIRES Rentrée scolaire 2014-2015 INFORMATIONS SUR LES NOUVELLES ACTIVITÉS PÉRISCOLAIRES Rentrée scolaire 2014-2015 Les Nouvelles Activités Périscolaires se dérouleront le Vendredi après-midi (à partir du 12 septembre) de 13h30 à 16h30

Plus en détail

Comment peut-il vous aider? Ludres 20 mars 2010

Comment peut-il vous aider? Ludres 20 mars 2010 Comment peut-il vous aider? Ludres 20 mars 2010 Les objectifs des réseaux de santé Mettre le patient au centre et non la maladie Améliorer la qualité des soins Optimiser les moyens humains et financiers

Plus en détail

La gestion du diabète lors des sports : apports des nouvelles technologies

La gestion du diabète lors des sports : apports des nouvelles technologies U S D Union Sports & Diabète La gestion du diabète lors des sports : apports des nouvelles technologies Journées nationales des diabétiques qui bougent, Vichy 17-18-19 mai 2013 Docteur Muriel TSCHUDNOWSKY

Plus en détail

Brochure d information destinée aux parents. Bienvenue à Clairival. Informations utiles sur la prise en soins de votre enfant

Brochure d information destinée aux parents. Bienvenue à Clairival. Informations utiles sur la prise en soins de votre enfant Brochure d information destinée aux parents Bienvenue à Clairival Informations utiles sur la prise en soins de votre enfant Présentation Le service de psychiatrie de l enfant et de l adolescent des Hôpitaux

Plus en détail

Réunions interprofessionnelles de coordination sur les dossiers complexes

Réunions interprofessionnelles de coordination sur les dossiers complexes Réunions interprofessionnelles de coordination sur les dossiers complexes La MSJB sur un territoire urbain et rural Communauté de communes 90 000 habitants : Cholet 55000 habitants 13 communes périphériques:

Plus en détail

DOSSIER D'INSCRIPTION 2015/2016

DOSSIER D'INSCRIPTION 2015/2016 NOM :. PRENOM :. DOSSIER D'INSCRIPTION 2015/2016 pour les mercredis loisirs : minimum deux semaines avant le début de chaque cycle pour les petites vacances : aux dates indiquées sur les coupons Merci

Plus en détail

VOS DEMARCHES. En cas de garde alternée, chaque parent complète un dossier d inscription et indique le planning prévisionnel de réservation.

VOS DEMARCHES. En cas de garde alternée, chaque parent complète un dossier d inscription et indique le planning prévisionnel de réservation. DOSSIER D INSCRIPTION RESTAURATION SCOLAIRE GARDERIES ANNEE SCOLAIRE 2013-2014 VOS DEMARCHES 1 Merci de bien vouloir remplir et rapporter ce dossier avec les pièces justificatives qui permettront de calculer

Plus en détail

ÉDUCATION THÉRAPEUTIQUE DU PATIENT

ÉDUCATION THÉRAPEUTIQUE DU PATIENT ÉDUCATION THÉRAPEUTIQUE DU PATIENT Recommandations Isabelle Berthon Introduction (1) La Haute Autorité de santé et l Institut National de Prévention et d Education Pour la Santé ont publié en juin 2007

Plus en détail

Protocole d intervention en milieu scolaire pour les élèves atteints de diabète de type1 Formulaires à faire remplir par les parents

Protocole d intervention en milieu scolaire pour les élèves atteints de diabète de type1 Formulaires à faire remplir par les parents SERVICES DE SANTÉ ET MÉDECINE UNIVERSITAIRE Protocole d intervention en milieu scolaire pour les élèves atteints de diabète de type1 Formulaires à faire remplir par les parents CONCEPTION ET RÉDACTION

Plus en détail

Certificat universitaire de Clinique Soignante en Soins Infirmiers

Certificat universitaire de Clinique Soignante en Soins Infirmiers IPs Institut Perspective Soignante Pour une pratique porteuse de sens et respectueuse des personnes UCL Université Catholique de Louvain Unité des sciences hospitalières et médico-sociales Certificat universitaire

Plus en détail

Les 4 Saisons du Diabète

Les 4 Saisons du Diabète Les 4 Saisons du Diabète Edito : Une personne diabétique doit faire face aux contraintes de sa maladie ainsi que certaines difficultés telles que le passage du permis de conduire, l achat d une maison,

Plus en détail

Centre hospitalier de. Bligny. Service soins de suite réadaptation cardiaque

Centre hospitalier de. Bligny. Service soins de suite réadaptation cardiaque Centre hospitalier de Bligny Service soins de suite réadaptation cardiaque Secrétariat : Tél. 01 69 26 30 57 - Fax 01 69 26 30 06 Admissions : Tél. 01 69 26 31 59 - Fax 01 69 26 31 29 Courriel : s.maguero@cm-bligny.com

Plus en détail

NUTRITION PARENTÉRALE Création de forfaits dédiés aux prestations à domicile. Nouvelle Législation

NUTRITION PARENTÉRALE Création de forfaits dédiés aux prestations à domicile. Nouvelle Législation NUTRITION PARENTÉRALE Création de forfaits dédiés aux prestations à domicile Nouvelle Législation 1 Refonte de la LPP avec individualisation des prestations relatives à la nutrition parentérale CE QUI

Plus en détail

La prise en charge de votre schizophrénie

La prise en charge de votre schizophrénie G U I D E - A F F E C T I O N D E L O N G U E D U R É E La prise en charge de votre schizophrénie Vivre avec une schizophrénie Novembre 2007 Pourquoi ce guide? Votre médecin traitant vous a remis ce guide

Plus en détail

Dossier d inscription pour l entrée à l école maternelle Petite section, école élémentaire CP ou pour tout nouvel arrivant sur la commune.

Dossier d inscription pour l entrée à l école maternelle Petite section, école élémentaire CP ou pour tout nouvel arrivant sur la commune. DOSSIER D INSCRIPTION SCOLAIRE Année scolaire 2016-2017 Dossier d inscription pour l entrée à l école Petite section, école élémentaire CP ou pour tout nouvel arrivant sur la commune. A partir de quel

Plus en détail

Cadre supérieur de santé formateur en IFCS

Cadre supérieur de santé formateur en IFCS PROFIL DE POSTE Cadre supérieur de santé formateur en IFCS. Informations sur le poste. Date de parution : - 28/04/2015. Lieu : - IFCS région Auvergne CHU Clermont-Ferrand. Type de contrat : - Fonction

Plus en détail

Règlement de Fonctionnement

Règlement de Fonctionnement FONDATION ROGUET Etablissement Public de Santé 58 rue Georges BOISSEAU 92110 CLICHY Règlement de Fonctionnement Accueil de Jour Secrétariat médical Accueil de Jour Téléphone : 01-41-40-46-42 Fax : 01-41-40-47-47

Plus en détail

La BPCO. L éducation thérapeutique du patient

La BPCO. L éducation thérapeutique du patient La BPCO L éducation thérapeutique du patient Expérience du service des Maladies Respiratoires CHU de Nancy Brabois Mmes Annick Louis et Evelyne Arias 1 Mise en place et organisation de l éducation thérapeutique

Plus en détail

ANNEXE I REFERENTIEL PROFESSIONNEL AUXILIAIRE DE VIE SOCIALE CONTEXTE DE L INTERVENTION

ANNEXE I REFERENTIEL PROFESSIONNEL AUXILIAIRE DE VIE SOCIALE CONTEXTE DE L INTERVENTION ANNEXE I REFERENTIEL PROFESSIONNEL AUXILIAIRE DE VIE SOCIALE CONTEXTE DE L INTERVENTION L auxiliaire de vie sociale réalise une intervention sociale visant à compenser un état de fragilité, de dépendance

Plus en détail

Collaboration infirmières / diététiciennes dans la prise en charge du patient coronarien. Caroline Bravin Laetitia Gnaly Julie Lesaffre

Collaboration infirmières / diététiciennes dans la prise en charge du patient coronarien. Caroline Bravin Laetitia Gnaly Julie Lesaffre Collaboration infirmières / diététiciennes dans la prise en charge du patient coronarien Caroline Bravin Laetitia Gnaly Julie Lesaffre Nous n avons aucun conflit d intérêt avec l industrie pharmaceutique

Plus en détail

ANNEXE I REFERENTIEL PROFESSIONNEL AUXILIAIRE DE VIE SOCIALE CONTEXTE DE L INTERVENTION

ANNEXE I REFERENTIEL PROFESSIONNEL AUXILIAIRE DE VIE SOCIALE CONTEXTE DE L INTERVENTION ANNEXE I REFERENTIEL PROFESSIONNEL AUXILIAIRE DE VIE SOCIALE CONTEXTE DE L INTERVENTION L auxiliaire de vie sociale réalise une intervention sociale visant à compenser un état de fragilité, de dépendance

Plus en détail

EDUCATION THERAPEUTIQUE DU PATIENT CATALOGUE DES ACTIVITES

EDUCATION THERAPEUTIQUE DU PATIENT CATALOGUE DES ACTIVITES EDUCATION THERAPEUTIQUE DU PATIENT CATALOGUE DES ACTIVITES Prise en charge éducative du diabète de l'enfant Education thérapeutique du patient asthmatique en Pédiatrie Education thérapeutique du patient

Plus en détail

CENTRES D AIDES MEDICALES, SOCIALES ET PSYCHOLOGIQUES

CENTRES D AIDES MEDICALES, SOCIALES ET PSYCHOLOGIQUES I. LES CENTRES MEDICO- PSYCHOLOGIQUES (CMP) CENTRES D AIDES MEDICALES, SOCIALES ET PSYCHOLOGIQUES Ces centres ont été créés avec trois objectifs fondamentaux pour la psychiatrie communautaire : Promotion

Plus en détail

Programmes d enseignement thérapeutique. Vous souffrez d obésité? Trouvons ensemble des solutions adaptées pour perdre du poids

Programmes d enseignement thérapeutique. Vous souffrez d obésité? Trouvons ensemble des solutions adaptées pour perdre du poids Programmes d enseignement thérapeutique Vous souffrez d obésité? Trouvons ensemble des solutions adaptées pour perdre du poids Pour qui? Quelles prestations? 3 Les programmes proposés par le service d

Plus en détail

FMC GMBS -02 MARS 2010 PROJET D EDUCATION THÉRAPEUTIQUE DE PROXIMITÉ DU PATIENT DIABÉTIQUE DIAPASON 36

FMC GMBS -02 MARS 2010 PROJET D EDUCATION THÉRAPEUTIQUE DE PROXIMITÉ DU PATIENT DIABÉTIQUE DIAPASON 36 FMC GMBS -02 MARS 2010 PROJET D EDUCATION THÉRAPEUTIQUE DE PROXIMITÉ DU PATIENT DIABÉTIQUE DIAPASON 36 PROJET RÉGIONAL «ÉDUCATION THÉRAPEUTIQUE ET MALADIES CHRONIQUES» DÉBUT EN 2007 DANS LE LOIRET, LE

Plus en détail

POUR QUI? POURQUOI? COMMENT? «9 pommes en équilibre» qu est ce? «9 pommes en équilibre» et alors?(résultats ) «9 pommes en équilibre» le futur

POUR QUI? POURQUOI? COMMENT? «9 pommes en équilibre» qu est ce? «9 pommes en équilibre» et alors?(résultats ) «9 pommes en équilibre» le futur POUR QUI? POURQUOI? COMMENT? «9 pommes en équilibre» qu est ce? «9 pommes en équilibre» et alors?(résultats ) «9 pommes en équilibre» le futur Les femmes présentant une pathologie chronique antérieure

Plus en détail

Planning Groupe 1. du Lundi 24 Aout au Samedi 5 Septembre. Matin. Lundi 24 Mardi 25 Mercredi 26 Jeudi 27 Vendredi 28 Lundi 31. Samedi 5.

Planning Groupe 1. du Lundi 24 Aout au Samedi 5 Septembre. Matin. Lundi 24 Mardi 25 Mercredi 26 Jeudi 27 Vendredi 28 Lundi 31. Samedi 5. Planning Groupe 1 Lundi 24 Mardi 25 Mercredi 26 Jeudi 27 Vendredi 28 Lundi 31 Samedi 5 RDV à 14h00 Planning Groupe 2 Lundi 24 Mardi 25 Mercredi 26 Jeudi 27 Vendredi 28 Lundi 31 Samedi 5 RDV à 14h30 Planning

Plus en détail

HÔPITAL D ENFANTS MARGENCY

HÔPITAL D ENFANTS MARGENCY 1 DOSSIER DE DEMANDE D'ADMISSION A renvoyer à : Maria DE MACÉDO Secrétariat de la commission d'admission Hôpital d'enfants Margency 18, rue Roger Salengro 95580 Margency Tél. : 01.34.27.45.85 - Fax : 01

Plus en détail

Retour d expérience Education thérapeutique du patient. Le contexte: la Fondation Bon Sauveur

Retour d expérience Education thérapeutique du patient. Le contexte: la Fondation Bon Sauveur Retour d expérience Education thérapeutique du patient Le contexte: la Fondation Bon Sauveur La Fondation Bon Sauveur est un établissement de soins en santé mentale situé dans les Côtes d Armor (Guingamp-

Plus en détail

FORMATION Coaching des publics atteints de pathologies cardiaques MODALITE

FORMATION Coaching des publics atteints de pathologies cardiaques MODALITE Page 1 sur 6 Route de la Vallée 14510 HOULGATE Siret : 520 374 505 000 29 Tel : 02.31.15.69.19 www.craf2s.fr FORMATION Coaching des publics atteints de pathologies cardiaques MODALITE Intitulé de la formation

Plus en détail

OFFRE EN STAGE SIP POUR LES ETUDIANT(E)S D ANNEE PROPEDEUTIQUE SANTE ET LES ETUDIANTS BACHELOR FILIERE SOINSINFIRMIERS

OFFRE EN STAGE SIP POUR LES ETUDIANT(E)S D ANNEE PROPEDEUTIQUE SANTE ET LES ETUDIANTS BACHELOR FILIERE SOINSINFIRMIERS OFFRE EN STAGE SIP POUR LES ETUDIANT(E)S D ANNEE PROPEDEUTIQUE SANTE ET LES ETUDIANTS BACHELOR FILIERE SOINSINFIRMIERS Filière : APS et Bachelor en soins infirmier Nom de l institution : CHUV Nom de l

Plus en détail

COMPETENCES INFIRMIERES 1

COMPETENCES INFIRMIERES 1 COMPETENCES INFIRMIERES 1 Evaluer une situation clinique et établir un diagnostic dans le domaine des soins infirmiers Communiquer et conduire une relation dans un contexte de soins Concevoir et conduire

Plus en détail

Rôle et place de l infirmière référente dans le suivi de la maladie de Parkinson à ses différents stades d évolution

Rôle et place de l infirmière référente dans le suivi de la maladie de Parkinson à ses différents stades d évolution Rôle et place de l infirmière référente dans le suivi de la maladie de Parkinson à ses différents stades d évolution Cheffe de projet Brigitte itt Victor, infirmière iè responsable d unité, service de

Plus en détail

Ville d Albertville C C A S. Centre communal d action sociale Services aux personnes âgées et aux personnes handicapées. www.albertville.

Ville d Albertville C C A S. Centre communal d action sociale Services aux personnes âgées et aux personnes handicapées. www.albertville. Ville d Albertville Centre communal d action sociale Services aux personnes âgées et aux personnes handicapées www.albertville.fr Sommaire Logement-foyer : la résidence des 4 Vallées p. 4 Service maintien

Plus en détail

la quatrième conférence le mardi 13 Décembre 2011, Hôtel Marriott Champs Elysées, Paris 8ème Education des patients

la quatrième conférence le mardi 13 Décembre 2011, Hôtel Marriott Champs Elysées, Paris 8ème Education des patients HBMotion présente la quatrième conférence eduthera le mardi 13 Décembre 2011, Hôtel Marriott Champs Elysées, Paris 8ème Education des patients Opportunités et conditions de succès de vos démarches pour

Plus en détail

CPG Clarens. Hôpital de Jour Centre de Psychiatrie de la Personne Âgée

CPG Clarens. Hôpital de Jour Centre de Psychiatrie de la Personne Âgée CPG Clarens Hôpital de Jour Centre de Psychiatrie de la Personne Âgée Filière : Santé Carte d'identité Nom de l'institution : Fondation de Nant Nom du service : Hôpital de jour du Centre de Psychiatrie

Plus en détail