Renseignements : Secrétariat Dispositif Diabest Tél rubrique diabétologie

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Renseignements : Secrétariat Dispositif Diabest Tél. 021 923 48 89 www.reseau-sante-haut-leman.ch, rubrique diabétologie"

Transcription

1 INFORMATION EN SANTE PUBLIQUE Cours et ateliers DIABEST 2015

2 Le Dispositif Diabest est composé d un ensemble de professionnels reconnus dans leurs domaines respectifs de spécialisation et proposant différentes prestations pour atteindre des objectifs communs : philosophie de soins et valeurs communes ; échange d informations partagées avec le médecin traitant (outil informatique Ediab) ; autonomisation du patient en tant que partenaire. Des infirmières cliniciennes en diabétologie, un médecin diabétologue, un pédiatre endocrinologue, un médecin généraliste nutritionniste, des diététiciennes, une podologue, un maître de sport adapté et des pharmaciennes sont à votre disposition. Les prestations proposées par ces différents professionnels peuvent être complémentaires au traitement déjà établi : une consultation spécialisée en diabétologie - endocrinologie ; une consultation individuelle avec une infirmière en diabétologie à la permanence de l Hôpital Riviera-Chablais site du Samaritain ; des consultations professionnelles spécifiques (diététicienne, podologue) ; une prise en charge réunissant le patient, le médecin traitant et une infirmière en diabétologie (cabinet médical, CAT, EMS...) ; un lien avec l Equipe de diabétologie pédiatrique de l Est vaudois ; une collaboration avec les pharmacies ; des cours et ateliers collectifs pour les patients et leurs proches. Renseignements : Secrétariat Dispositif Diabest Tél rubrique diabétologie 1

3 L Equipe de diabétologie pédiatrique est active depuis 2010 ; elle est composée d un pédiatre endocrinologue, d une infirmière clinicienne en diabétologie, d une infirmière spécialisée en systémique et d une psychologue. En plus d une prise en charge individualisée, l équipe offre également aux jeunes diabétiques de type 1 la possibilité de reprendre une activité physique, de s initier à un sport en participant à des journées de découverte ou en intégrant une association sportive de leur choix. Renseignements : Equipe de diabétologie pédiatrique de l Est vaudois Tél rubrique diabétologie En collaboration avec l Association Vaudoise du Diabète (AVD), les cours EVIVO «Devenir acteur de sa santé avec une maladie chronique» sont proposés dans les différentes régions du canton de Vaud. EVIVO est un cours qui se donne en groupe, centré sur les implications de la maladie chronique dans la vie quotidienne et le renforcement des compétences d autogestion. Vevey / Hôpital Riviera-Chablais, site du Samaritain : mercredis 26 août, et 30 septembre 2015, de 18h30 à 21h00 Renseignements et inscription : Association Vaudoise du Diabète (AVD) Tél Sur Vevey, en collaboration avec la D resse Dominique Durrer, et M. Nicolas Junod, le programme DIAFIT propose aux patients diabétiques de type 2 la possibilité de s initier à une activité physique, tout en étant encadrés par une équipe spécialisée pluridisciplinaire. Renseignements : D resse Dominique Durrer Tél

4 Programme de cours et d ateliers 2015 Un programme de cours et d ateliers basé sur l éducation thérapeutique est proposé aux patients diabétiques. Les cours ont pour objectif de permettre aux patients diabétiques et à leur famille : de mieux comprendre leur maladie ; d apprendre à mieux gérer leur traitement ; de maintenir un bon contrôle métabolique. Les frais d inscription se montent à CHF 30.- par cours ; sous réserve d un éventuel remboursement de l assurance maladie. Pour s inscrire, un seul numéro : Plan des différents sites de l Hôpital Riviera-Chablais Vaud-Valais HRC - Hôpital Riviera-Chablais Site du Samaritain Sortie autoroute Vevey HRC - Hôpital Riviera-Chablais Site de la Providence Sortie autoroute Vevey 3

5 2015 N os Dates Cours Lieux 1 11 septembre Pourquoi prendre soin HRC, Site du Samaritain de mon diabète? 2 24 septembre Le voyage du sucre HRC, Site du Samaritain 3 28 septembre Comment s alimenter HRC, Site de la Providence lorsqu on est diabétique? 07 octobre 14 octobre 21 octobre 28 octobre 4 4 novembre Comprendre HRC, Site du Samaritain son traitement 4

6 N 1 «Pourquoi prendre soin de mon diabète?» Date : Vendredi 11 septembre 2015 Horaire : 15h00 à 16h30 Nbre de participants : 10 maximum Lieu : HRC, site du Samaritain, salle de conférence, rez inférieur PARTICIPANTS Ce cours de base s adresse à toutes les personnes diabétiques et à leurs proches. DESCRIPTIF Au travers d une démarche participative, le cours permet d aborder le thème du diabète mal équilibré, et de ses conséquences; il propose aux participants des moyens concrets pour mieux contrôler leur glycémie tout en prêtant attention aux facteurs de risque cardiovasculaires. OBJECTIFS Connaître les causes de l hypoglycémie et de l hyperglycémie, Développer des stratégies pour réduire les risques de complications du diabète à long terme, Appréhender l efficacité des thérapies de prévention des atteintes des vaisseaux sanguins. METHODE Exposé théorique Utilisation d un métaplan et d une maquette 3D Echanges et discussions. INTERVENANTS D r Juan Ruiz, médecin diabétologue, Hôpital Riviera-Chablais M me Georgina Blatti, infirmière clinicienne en diabétologie, Hôpital Riviera-Chablais 5

7 N 2 «Le voyage du sucre» Date : Jeudi 24 septembre 2015 Horaire : 18h00 à 19h30 Nbre de participants : 10 maximum Lieu : HRC, site du Samaritain, salle de conférence, rez inférieur PARTICIPANTS Ce cours de base s adresse à toutes les personnes diabétiques nouvellement diagnostiquées et à leurs proches. DESCRIPTIF A l aide de matériel didactique, le cours aborde le thème du sucre et son rôle dans le corps, afin de favoriser une meilleure compréhension de la maladie dans sa globalité. OBJECTIFS Informer sur le rôle du sucre dans le diabète, Interpréter et reconnaître les signes de l hypoglycémie et de l hyperglycémie, Sensibiliser les participants aux différents types de diabète. METHODE Exposé théorique sur le sucre et son rôle dans les différents organismes du corps humain Utilisation d un métaplan Photos et schéma corporel construit par chaque participant Echanges et discussions. INTERVENANTS D r Juan Ruiz, médecin diabétologue, Hôpital Riviera-Chablais M me Marie-José Marguerat Luyet, diététicienne indépendante, Vevey 6

8 N 3 «Comment s alimenter lorsqu on est diabétique?» Dates : Lundi 28 septembre 2015 Mercredi 7 octobre 2015 Mercredi 14 octobre 2015 Mercredi 21 octobre 2015 Mercredi 28 octobre 2015 Nbre de participants : 12 maximum Lieu : HRC, site de la Providence, salle no 1 Salle de conférence restaurant (28 octobre) Horaire : 18h30 à 20h00 PARTICIPANTS Les ateliers sont ouverts aux personnes diabétiques et à leurs proches. Les participants s inscrivent pour l ensemble des modules. DESCRIPTIF Les thèmes principaux de l alimentation sont abordés sous forme d ateliers. Basé sur le vécu du participant, chaque atelier permet d échanger sur sa propre pratique personnelle et de découvrir des pistes de changement quant au choix et au comportement alimentaire. Le matériel utilisé (aliments réels ou factices, photos d aliments et emballages) permet de visualiser et de favoriser l ancrage des messages dans le quotidien de la personne diabétique. 7

9 ATELIERS Atelier 1 : Les glucides : «SACRÉ SUCRE! Où le trouve-t-on?» Comprendre la relation glucides glycémie et l importance du glucose dans le corps. Appliquer le principe de la répartition des glucides tout au long de la journée. Atelier 2 : Les lipides : «DES GRAISSES DÉGRAISSE!» Comprendre le rôle des graisses dans l alimentation et leur influence sur la santé. Atelier 3 : «LIGHT SANS SUCRE 0% - COMPLET : NE VOUS EMBALLEZ PAS!» Extraire les informations importantes, sur la base de la composition nutritionnelle indiquée sur un emballage. Identifier les produits allégés utiles. Atelier 4 : «LES REPAS EXTRAORDINAIRES» invitations pique-nique au restaurant vacances voyages d affaires le petit-déjeuner : Appliquer les connaissances acquises lors des précédents ateliers et définir des stratégies personnelles dans des situations particulières. Atelier 5 : Plaisir dégustation sensations alimentaires : «PASSONS À TABLE!» Mettre en pratique les connaissances acquises lors des précédents ateliers. Observer les sensations alimentaires et sensibiliser les participants au plaisir procuré par la dégustation des aliments. INTERVENANTES M me Marie-José Marguerat Luyet, diététicienne indépendante, Vevey D resse Dominique Durrer, médecin généraliste nutritionniste, Vevey 8

10 N 4 «Comprendre son traitement» Date : Mercredi 4 novembre 2015 Horaire : 19h00 à 20h30 Nbre de participants : 10 maximum Lieu : HRC, site du Samaritain, salle de conférence, rez inférieur PARTICIPANTS Ce cours s adresse à toutes les personnes diabétiques et à leurs proches. DESCRIPTIF Les différents aspects pratiques sur les médicaments antidiabétiques et le matériel sont abordés par des pharmaciennes et une infirmière clinicienne en diabétologie au travers de notions théoriques et pratiques. A partir d échanges sur le vécu et le ressenti de chaque participant, les aspects des actions des médicaments, les principales classes de médicaments antidiabétiques et les messages sur les associations et le bon usage des médicaments sont abordés. OBJECTIFS Se familiariser avec les différents traitements antidiabétiques Connaître et mieux comprendre le matériel médical du diabétique Être plus à l aise avec les traitements. METHODE Exposé théorique et pratique Echanges de situations et d expériences rencontrées par les participants. NOTA BENE : le participant apporte la liste de ses médicaments et ses boîtes de médicaments. INTERVENANTES M me Valérie Rapsode, pharmacienne, Vevey M me Sophie Maurer, pharmacienne, Vevey M me Fabienne Matthys, infirmière clinicienne en diabétologie, Réseau Santé Haut-Léman 9

11 L équipe de projet qui a élaboré ce programme de formation : Hôpital Riviera-Chablais, Vaud-Valais et Asante Sana Infirmières en diabétologie M me Blatti Georgina M me De Carvalho Candide Médecins D r Cauderay Michel, pédiatre endocrinologue D r Ruiz Juan, médecin diabétologue Diététicienne M me Sophie Krieg, diététicienne DIAFIT D resse Durrer Dominique, médecin généraliste nutritionniste / DIAFIT, Vevey M. Junod Nicolas, maître de sport adapté DIAFIT, Vevey Pharmacies M me Maurer Sophie, pharmacienne, Pharmacie du Marché, Vevey M me Rapsode Valérie, pharmacienne, AMAVITA - Pharmacie de Copet, Vevey Indépendantes M me Boella Claire-Lise, podologue, Vevey M me Kimmeier Jaunin Marina, infirmière clinicienne en diabétologie M me Marguerat Luyet Marie-José, diététicienne, Vevey Réseau Santé Haut-Léman M me Gnerre Mélanie, responsable de projet M me Jaccard Janelyse, infirmière Equipe de diabétologie pédiatrique M me Jaggi Nicole, coordinatrice du dispositif Diabest M me Matthys Fabienne, infirmière clinicienne en diabétologie 10

12 Réseau Santé Haut-Léman Rue des Salines 2A 1852 Roche T F

PROMOTION DE L ACTIVITÉ PHYSIQUE CHEZ LES ENFANTS ET ADOLESCENTS DIABÉTIQUES DE TYPE I

PROMOTION DE L ACTIVITÉ PHYSIQUE CHEZ LES ENFANTS ET ADOLESCENTS DIABÉTIQUES DE TYPE I PROMOTION DE L ACTIVITÉ PHYSIQUE CHEZ LES ENFANTS ET ADOLESCENTS DIABÉTIQUES DE TYPE I UN PROJET DU PROGRAMME CANTONAL DIABÈTE Jérôme Spring Maître de sport APA Diabétologie pédiatrique Riviera-Chablais

Plus en détail

Programmes d enseignement thérapeutique. Vous souffrez d obésité? Trouvons ensemble des solutions adaptées pour perdre du poids

Programmes d enseignement thérapeutique. Vous souffrez d obésité? Trouvons ensemble des solutions adaptées pour perdre du poids Programmes d enseignement thérapeutique Vous souffrez d obésité? Trouvons ensemble des solutions adaptées pour perdre du poids Pour qui? Quelles prestations? 3 Les programmes proposés par le service d

Plus en détail

SOMMAIRE. I Préambule. II Les missions de l association la Maison du Diabétique

SOMMAIRE. I Préambule. II Les missions de l association la Maison du Diabétique Association Loi 1901, reconnue d intérêt général par arrêté CM n 1230/30 août 2007 SOMMAIRE I Préambule II Les missions de l association la Maison du Diabétique III Manifestation du 20 novembre 2011 1

Plus en détail

VOTRE ANNUAIRE DIABÈTE EN LOIR-ET-CHER

VOTRE ANNUAIRE DIABÈTE EN LOIR-ET-CHER VOTRE ANNUAIRE DIABÈTE EN LOIR-ET-CHER EDITO Conscients de la multiplicité des acteurs et des rôles de chacun, nous, acteurs du diabète en Loiret-Cher, nous sommes réunis afin de travailler à l élaboration

Plus en détail

La prise en charge du diabète de type 1 chez l enfant et l adolescent

La prise en charge du diabète de type 1 chez l enfant et l adolescent GUIDE - AFFECTION DE LONGUE DURÉE La prise en charge du diabète de type 1 chez l enfant et l adolescent Vivre avec un diabète de type 1 Avril 2007 Pourquoi ce guide? Votre médecin traitant vous remet ce

Plus en détail

PROJET EDUCATION THÉRAPEUTIQUE PEP S 37

PROJET EDUCATION THÉRAPEUTIQUE PEP S 37 PROJET EDUCATION THÉRAPEUTIQUE PEP S 37 Patient(e)s atteint(e)s d un cancer du sein BINOIT NATHALIE ROUSSEAU SOPHIE 17 JUIN 2014 Pourquoi ce projet? Le cancer : une maladie chronique? Les soins de support

Plus en détail

Atelier sur les rôles de l infirmière œuvrant auprès d une clientèle diabétique. Sylvie Gaudreau, inf. M.Sc. Présentation à l UQAT

Atelier sur les rôles de l infirmière œuvrant auprès d une clientèle diabétique. Sylvie Gaudreau, inf. M.Sc. Présentation à l UQAT Atelier sur les rôles de l infirmière œuvrant auprès d une clientèle diabétique Sylvie Gaudreau, inf. M.Sc. Présentation à l UQAT 23 octobre 2013 Présentation de la conférencière invitée Sylvie Gaudreau

Plus en détail

L Éducation thérapeutique du patient (etp)

L Éducation thérapeutique du patient (etp) L Éducation Thérapeutique du Patient (ETP) Préface La maladie chronique a un impact important sur la vie quotidienne du patient et de son entourage (changement du mode de vie, prise quotidienne d un traitement,

Plus en détail

THEME : COMPRENDRE SON DIABETE, SON TRAITEMENT, SON SUIVI

THEME : COMPRENDRE SON DIABETE, SON TRAITEMENT, SON SUIVI THEME : COMPRENDRE SON DIABETE, SON TRAITEMENT, SON SUIVI Séquence éducation de groupe Groupe de 10 patients maximum Durée : 45 min Animateur : Médecins Objectif général : Exprimer la perception que l

Plus en détail

Santé Education Paris 3 février 2006 Unité fonctionnelle du Professeur S.HALIMI A. RUEFF, B.CARPENTIER M.RESSEL, C.SIAUD, S.UHLENBUSCH J.

Santé Education Paris 3 février 2006 Unité fonctionnelle du Professeur S.HALIMI A. RUEFF, B.CARPENTIER M.RESSEL, C.SIAUD, S.UHLENBUSCH J. Santé Education Paris 3 février 2006 Unité fonctionnelle du Professeur S.HALIMI A. RUEFF, B.CARPENTIER M.RESSEL, C.SIAUD, S.UHLENBUSCH J.REGNIER, H.AMGHAR, S.GAMBINO E.BOUDROT, E.DANTOU-ROBIN, C.GILBERT

Plus en détail

Brochure d information destinée aux parents. Bienvenue à Clairival. Informations utiles sur la prise en soins de votre enfant

Brochure d information destinée aux parents. Bienvenue à Clairival. Informations utiles sur la prise en soins de votre enfant Brochure d information destinée aux parents Bienvenue à Clairival Informations utiles sur la prise en soins de votre enfant Présentation Le service de psychiatrie de l enfant et de l adolescent des Hôpitaux

Plus en détail

Offre de formations 2015-2016. L approche tridimensionnelle de l alimentation (biologique, psycho-sensorielle et socioenvironnementale)

Offre de formations 2015-2016. L approche tridimensionnelle de l alimentation (biologique, psycho-sensorielle et socioenvironnementale) Offre de formations 2015-2016 Une offre originale par : L expertise nutritionnelle des formateurs L approche tridimensionnelle de l alimentation (biologique, psycho-sensorielle et socioenvironnementale)

Plus en détail

LES ACTIVITÉS PHYSIQUES ADAPTÉES ET LA PRISE EN

LES ACTIVITÉS PHYSIQUES ADAPTÉES ET LA PRISE EN LES ACTIVITÉS PHYSIQUES ADAPTÉES ET LA PRISE EN CHARGE DE L ENFANT ET DE L ADOLESCENT EN SURPOIDS ET OBÈSES DANS LE CADRE DE L'UNITÉ D'OBÉSITÉ PÉDIATRIQUE HEL - CHUV Alexandra Balz Intervenante en activités

Plus en détail

MISE EN PLACE D UN PROGRAMME D ÉDUCATION THÉRAPEUTIQUE DES PATIENTS DIABÉTIQUES PORTEURS DE CAPTEURS DE GLUCOSE: QUELLE PLACE POUR LE PHARMACIEN?

MISE EN PLACE D UN PROGRAMME D ÉDUCATION THÉRAPEUTIQUE DES PATIENTS DIABÉTIQUES PORTEURS DE CAPTEURS DE GLUCOSE: QUELLE PLACE POUR LE PHARMACIEN? MISE EN PLACE D UN PROGRAMME D ÉDUCATION THÉRAPEUTIQUE DES PATIENTS DIABÉTIQUES PORTEURS DE CAPTEURS DE GLUCOSE: QUELLE PLACE POUR LE PHARMACIEN? M. Megne Wabo 1, S. Mosnier-Thoumas 1, I. Barcos 4, D.

Plus en détail

PAPRICA Petite enfance

PAPRICA Petite enfance PAPRICA PETITE ENFANCE PHYSICAL ACTIVITY PROMOTION IN PRIMARY CARE PAPRICA Petite enfance Concept de formation La sédentarité du jeune enfant augmente de manière inquiétante. Or, la promotion du mouvement

Plus en détail

Partagée : Infirmières et infirmiers Pharmaciens et pharmaciennes Pharmaciens communautaires exerçant leur profession sur le territoire du Québec

Partagée : Infirmières et infirmiers Pharmaciens et pharmaciennes Pharmaciens communautaires exerçant leur profession sur le territoire du Québec ORDONNANCE COLLECTIVE : Ajustement des antidiabétiques oraux Série : 2000 N 2077 Sommaire : Ajustement des antidiabétiques oraux (ADO) au centre de jour de diabétologie pour les usagers dont les glycémies

Plus en détail

ÉQUILIBRÉE POUR UNE GLYCÉMIE LE TRAITEMENT DU DIABÈTE DE TYPE 2 COMPORTE DIFFÉRENTES ÉTAPES : ÉTAPE 4 ÉTAPE 3 ÉTAPE 2 ÉTAPE 1 UN MODE DE VIE ÉQUILIBRÉ

ÉQUILIBRÉE POUR UNE GLYCÉMIE LE TRAITEMENT DU DIABÈTE DE TYPE 2 COMPORTE DIFFÉRENTES ÉTAPES : ÉTAPE 4 ÉTAPE 3 ÉTAPE 2 ÉTAPE 1 UN MODE DE VIE ÉQUILIBRÉ POUR UNE GLYCÉMIE ÉQUILIBRÉE LE TRAITEMENT DU DIABÈTE DE TYPE 2 COMPORTE DIFFÉRENTES ÉTAPES : ÉTAPE 4 ÉTAPE 1 UN MODE DE VIE ÉQUILIBRÉ ÉTAPE 2 Un mode de vie équilibré + UN ANTIDIABÉTIQUE ORAL ÉTAPE 3

Plus en détail

La prise en charge de votre maladie, le diabète de type 1 de l adulte

La prise en charge de votre maladie, le diabète de type 1 de l adulte GUIDE - AFFECTION DE LONGUE DURÉE La prise en charge de votre maladie, le diabète de type 1 de l adulte Vivre avec un diabète de type 1 Avril 2007 Pourquoi ce guide? Votre médecin traitant vous remet ce

Plus en détail

LE PARTERNARIAT DE L AVDEMS: LES FORUMS ITINERANTS

LE PARTERNARIAT DE L AVDEMS: LES FORUMS ITINERANTS LE PARTERNARIAT DE L AVDEMS: LES FORUMS ITINERANTS L AVDEMS en quelques mots (1) L'AVDEMS (Association vaudoise des EMS ) est: une association professionnelle d établissements médico-sociaux (EMS) du Canton

Plus en détail

Avenue du Président François Mitterrand 76405 FECAMP Pôle mère enfant Tel 02.35.10.92.01 Programme d éducation thérapeutique ( ETP) Service Pédiatrie

Avenue du Président François Mitterrand 76405 FECAMP Pôle mère enfant Tel 02.35.10.92.01 Programme d éducation thérapeutique ( ETP) Service Pédiatrie Avenue du Président François Mitterrand 76405 FECAMP Pôle mère enfant Tel 02.35.10.92.01 Programme d éducation thérapeutique ( ETP) Service Pédiatrie 1. objectifs du programme : Les finalités spécifiques

Plus en détail

POUR QUI? POURQUOI? COMMENT? «9 pommes en équilibre» qu est ce? «9 pommes en équilibre» et alors?(résultats ) «9 pommes en équilibre» le futur

POUR QUI? POURQUOI? COMMENT? «9 pommes en équilibre» qu est ce? «9 pommes en équilibre» et alors?(résultats ) «9 pommes en équilibre» le futur POUR QUI? POURQUOI? COMMENT? «9 pommes en équilibre» qu est ce? «9 pommes en équilibre» et alors?(résultats ) «9 pommes en équilibre» le futur Les femmes présentant une pathologie chronique antérieure

Plus en détail

Collaboration infirmières / diététiciennes dans la prise en charge du patient coronarien. Caroline Bravin Laetitia Gnaly Julie Lesaffre

Collaboration infirmières / diététiciennes dans la prise en charge du patient coronarien. Caroline Bravin Laetitia Gnaly Julie Lesaffre Collaboration infirmières / diététiciennes dans la prise en charge du patient coronarien Caroline Bravin Laetitia Gnaly Julie Lesaffre Nous n avons aucun conflit d intérêt avec l industrie pharmaceutique

Plus en détail

BILAN DE LA PRISE EN CHARGE DU TRAITEMENT DU DIABETE (PSG «bilan DID») Guide d évaluation et de réajustement*

BILAN DE LA PRISE EN CHARGE DU TRAITEMENT DU DIABETE (PSG «bilan DID») Guide d évaluation et de réajustement* BILAN DE LA PRISE EN CHARGE DU TRAITEMENT DU DIABETE (PSG «bilan DID») Guide d évaluation et de réajustement* Diagnostic infirmier : risque de prise en charge inefficace du programme thérapeutique. Identification

Plus en détail

Travailler ensemble en éducation thérapeutique. Lartiguet P, Vitrand C, Ducept P, Belval C, Barre K, Huron G, Morin C,Colmel C, Le Tallec C

Travailler ensemble en éducation thérapeutique. Lartiguet P, Vitrand C, Ducept P, Belval C, Barre K, Huron G, Morin C,Colmel C, Le Tallec C , un outil de médiation pour faciliter l intégration de l enfant avec un diabète de type 1 en milieu scolaire Lartiguet P, Vitrand C, Ducept P, Belval C, Barre K, Huron G, Morin C,Colmel C, Le Tallec C

Plus en détail

L enseignement prioritaire du diabète étapes par étapes

L enseignement prioritaire du diabète étapes par étapes L enseignement prioritaire du diabète étapes par étapes présentée par Hélène Gagné, infirmière clinicienne Responsable du programme diabète CJD 2008 Cette présentation vise à 1. Savoir vulgariser la maladie

Plus en détail

FMC GMBS -02 MARS 2010 PROJET D EDUCATION THÉRAPEUTIQUE DE PROXIMITÉ DU PATIENT DIABÉTIQUE DIAPASON 36

FMC GMBS -02 MARS 2010 PROJET D EDUCATION THÉRAPEUTIQUE DE PROXIMITÉ DU PATIENT DIABÉTIQUE DIAPASON 36 FMC GMBS -02 MARS 2010 PROJET D EDUCATION THÉRAPEUTIQUE DE PROXIMITÉ DU PATIENT DIABÉTIQUE DIAPASON 36 PROJET RÉGIONAL «ÉDUCATION THÉRAPEUTIQUE ET MALADIES CHRONIQUES» DÉBUT EN 2007 DANS LE LOIRET, LE

Plus en détail

Logiciels d éducation à la Nutrition et à l activité physique

Logiciels d éducation à la Nutrition et à l activité physique Université d été E-Santé Castres-Mazamet 4, 5, 6 juillet 2012 «Des supports numériques au service de l éducation thérapeutique des patients» Logiciels d éducation à la Nutrition et à l activité physique

Plus en détail

Le jeune diabétique à l école

Le jeune diabétique à l école Le jeune diabétique à l école Défis et Solutions Prof. Marc Maes Equipe de diabétologie pédiatrique Centre de convention Cliniques Universitaires St Luc 1200 Bruxelles Marc.Maes@uclouvain.be Le jeune diabétique

Plus en détail

La prise en charge de votre schizophrénie

La prise en charge de votre schizophrénie G U I D E - A F F E C T I O N D E L O N G U E D U R É E La prise en charge de votre schizophrénie Vivre avec une schizophrénie Novembre 2007 Pourquoi ce guide? Votre médecin traitant vous a remis ce guide

Plus en détail

La prise en charge de votre artérite des membres inférieurs

La prise en charge de votre artérite des membres inférieurs G U I D E - A F F E C T I O N D E L O N G U E D U R É E La prise en charge de votre artérite des membres inférieurs Vivre avec une artérite des membres inférieurs Novembre 2007 Pourquoi ce guide? Votre

Plus en détail

présenté par Stéphane Besançon (Directeur programmes ONG Santé Diabète Mali)

présenté par Stéphane Besançon (Directeur programmes ONG Santé Diabète Mali) Diabète Au Mali présenté par Stéphane Besançon (Directeur programmes ONG Santé Diabète Mali) La situation du diabète au Mali - épidémiologie Le diabète est déjà un problème de santé publique au Mali Prévalence

Plus en détail

Programme cantonal Diabète une réponse de santé publique au service des patients

Programme cantonal Diabète une réponse de santé publique au service des patients Programme cantonal Diabète une réponse de santé publique au service des patients Dr Isabelle Hagon- Traub Mme Léonie Chinet Direc:on Programme cantonal Diabète Maladies chroniques: préoccupations partagées

Plus en détail

Education Thérapeutique (ETP)

Education Thérapeutique (ETP) Education Thérapeutique (ETP) Enfant diabétique type I Marie Caron Infirmière puéricultrice référente en éducation thérapeutique Maryse Tamburro Cadre puéricultrice Centre initiateur de pompes à insuline

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 15 mars 2006

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 15 mars 2006 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 15 mars 2006 GLUCOPHAGE 500 mg, comprimé pelliculé Boîte de 30 comprimés - code CIP : 352 816-7 GLUCOPHAGE 850 mg, comprimé pelliculé Boîte de 30 comprimés - code CIP

Plus en détail

INSULINOTHERAPIE FONCTIONNELLE

INSULINOTHERAPIE FONCTIONNELLE INSULINOTHERAPIE FONCTIONNELLE Pour qui? Pourquoi? Comment? Une «révolution diététique» pour les patients et les soignants Actualités Thérapeutiques autour du diabète Journée du 9 mars Association Française

Plus en détail

du 4 au 18 septembre 2013 à la Croisée des Loisirs, Delémont

du 4 au 18 septembre 2013 à la Croisée des Loisirs, Delémont du 4 au 18 septembre 2013 à la Croisée des Loisirs, Delémont Dossier de présentation 2013 Atelier-découvertes pour enfants, de la nature à l'assiette. Dans le cadre de la Semaine suisse du Goût, Delémont

Plus en détail

Tel : 02 62 38 22 79. Messagerie : mbesson.sportspourtous@gmail.com Site : http://cr.sportspourtous.org/la-reunion

Tel : 02 62 38 22 79. Messagerie : mbesson.sportspourtous@gmail.com Site : http://cr.sportspourtous.org/la-reunion Comité régional Sports pour Tous, chemin kerbel, LES AVIRONS Tel :. Messagerie : mbesson.sportspourtous@gmail.com Site : http://cr.sportspourtous.org/la-reunion Sommaire I - Contexte... II- Le programme...

Plus en détail

PROGRAMME CANTONAL VAUDOIS DE DEVELOPPEMENT DES SOINS PALLIATIFS. Catherine Hoenger, Cheffe de projet

PROGRAMME CANTONAL VAUDOIS DE DEVELOPPEMENT DES SOINS PALLIATIFS. Catherine Hoenger, Cheffe de projet PROGRAMME CANTONAL VAUDOIS DE DEVELOPPEMENT DES SOINS PALLIATIFS Catherine Hoenger, Cheffe de projet COLLABORATION SOINS A DOMICILE ET EQUIPE MOBILE DE SOINS PALLIATIFS CONGRÈS SPITEX BIENNE 9 SEPTEMBRE

Plus en détail

Édito. Ce guide est conçu pour vous informer de toutes ces initiatives, vous orienter et vous aider en matière de handicap et de santé.

Édito. Ce guide est conçu pour vous informer de toutes ces initiatives, vous orienter et vous aider en matière de handicap et de santé. é t n a S n o i La Miss p a c i d n a H & s n a é l r O d e i r de la mai Édito Depuis 2002, la mairie d Orléans s est dotée d un service «Mission Santé et Handicap» avec l objectif de prendre en compte

Plus en détail

Dossier de Presse. Réseau Atlantique Diabète. «Journée Mondiale du Diabète Mercredi 14 Novembre 2012»

Dossier de Presse. Réseau Atlantique Diabète. «Journée Mondiale du Diabète Mercredi 14 Novembre 2012» Dossier de Presse Réseau Atlantique Diabète «Journée Mondiale du Diabète Mercredi 14 Novembre 2012» 1 Journée Mondiale du Diabète À l occasion de la 22 e Journée Mondiale du Diabète, le Réseau Atlantique

Plus en détail

ASBL «inventons» Projet pédagogique. ASBL «Inventons», Rue de l abreuvoir, 10, 4280 Moxhe, 019/302.904, 0479/384388 www.inventons.

ASBL «inventons» Projet pédagogique. ASBL «Inventons», Rue de l abreuvoir, 10, 4280 Moxhe, 019/302.904, 0479/384388 www.inventons. ASBL «inventons» Projet pédagogique Table des matières 1. Constat... 3 2. Objectifs... 3 3. Public cible... 4 4. Ce que l ASBL «Inventons» propose :... 4 a. Le stage à visée thérapeutique... 4 Inscription...

Plus en détail

Le rôle du réseau DIANEFRA dans la prévention du diabète de type 2. Docteur Michaël NEMORIN

Le rôle du réseau DIANEFRA dans la prévention du diabète de type 2. Docteur Michaël NEMORIN Journée de lancement du Centre Intégré Nord Francilien de Prise en charge de l Obésité de Le rôle du réseau DIANEFRA dans la prévention du diabète de type 2 Docteur Michaël NEMORIN DIANEFRA Président de

Plus en détail

Programme santé Alimentation

Programme santé Alimentation Programme santé Alimentation 2014 > Janvier Décembre Animations tout public ANJOU-MAYENNE ATELIERS (CYCLE DE 5 ATELIERS) «Santé, équilibre et plaisir» On le sait, la santé est dans notre assiette! Mais

Plus en détail

La prise en charge de votre maladie, le diabète de type 2

La prise en charge de votre maladie, le diabète de type 2 GUIDE - AFFECTION DE LONGUE DURÉE La prise en charge de votre maladie, le diabète de type 2 Vivre avec un diabète de type 2 Avril 2007 Pourquoi ce guide? Votre médecin traitant vous remet ce guide, La

Plus en détail

Détenu diabétique à la prison centrale à Fribourg - Suisse

Détenu diabétique à la prison centrale à Fribourg - Suisse Détenu diabétique à la prison centrale à Fribourg - Suisse L occasion de se soigner? Manuela VENTURA, Infirmière Clinicienne en 1 Selon l OMS 450 400 350 300 250 200 150 Prévalence mondiale du diabète

Plus en détail

Éducation thérapeutique du patient Rôle du pharmacien

Éducation thérapeutique du patient Rôle du pharmacien Éducation thérapeutique du patient Rôle du pharmacien Fabienne BLANCHET La Baule - 12 octobre 2010 1 L éducation thérapeutique du patient «Selon l OMS, l éducation thérapeutique du patient vise à aider

Plus en détail

Réunions interprofessionnelles de coordination sur les dossiers complexes

Réunions interprofessionnelles de coordination sur les dossiers complexes Réunions interprofessionnelles de coordination sur les dossiers complexes La MSJB sur un territoire urbain et rural Communauté de communes 90 000 habitants : Cholet 55000 habitants 13 communes périphériques:

Plus en détail

Actionsdes MUTUELLES

Actionsdes MUTUELLES 10 Actions des MUTUELLES POLITIQUE DE LA MUTUALITE FRANÇAISE EN FAVEUR DES SOINS DE PREMIER RECOURS FACILITER L ACCÈS AUX SOINS ET RÉDUIRE LES RESTES À CHARGE Comment rendre l accès aux soins plus facile?

Plus en détail

Réseau de Santé du Pays des Vals de Saintonge Pôle de santé du Canton d Aulnay de Saintonge MSP Aulnay et Néré PROJET D AULNAY PSP

Réseau de Santé du Pays des Vals de Saintonge Pôle de santé du Canton d Aulnay de Saintonge MSP Aulnay et Néré PROJET D AULNAY PSP Réseau de Santé du Pays des Vals de Saintonge PROJET D AULNAY MSP PSP Réseau de santé de proximité Historique Objectifs Particularités Avenir Réseau de Santé du Pays des Vals de Saintonge MAISON DE SANTE

Plus en détail

ntred 2007 Résultats de l étude Description des personnes diabétiques

ntred 2007 Résultats de l étude Description des personnes diabétiques Résultats de l étude ntred 2007 EÉCHANTILLON NATIONAL TÉMOIN REPRÉSENTATIF DES PERSONNES DIABÉTIQUES Le diabète est une maladie chronique de plus en plus fréquente, qui touche en France plus de 2 millions

Plus en détail

L APS ET LE DIABETE. Le diabète se caractérise par un taux de glucose ( sucre ) trop élevé dans le sang : c est l hyperglycémie.

L APS ET LE DIABETE. Le diabète se caractérise par un taux de glucose ( sucre ) trop élevé dans le sang : c est l hyperglycémie. 1. Qu est-ce que le diabète? L APS ET LE DIABETE Le diabète se caractérise par un taux de glucose ( sucre ) trop élevé dans le sang : c est l hyperglycémie. Cette hyperglycémie est avérée si à 2 reprises

Plus en détail

MAISONS DES ADOLESCENTS : PROGRAMME 2005-2009 1

MAISONS DES ADOLESCENTS : PROGRAMME 2005-2009 1 MAISONS DES ADOLESCENTS : PROGRAMME 2005-2009 1 Région Franche-Comté Département Doubs La maison des adolescents: Date d ouverture : 13 Mars 2006 Nom : Maison de l Adolescent de Besançon Nom du responsable

Plus en détail

Le diabète et ses complications

Le diabète et ses complications Le diabète et ses complications Toujours plus de diabétiques De quoi s agit-il? On est diabétique lorsqu on a trop de sucre dans le sang. Normalement, notre taux de sucre dans le sang (glycémie) à jeûn

Plus en détail

Convention pour le remboursement par les régimes sociaux des prestations fournies dans les logements protégés

Convention pour le remboursement par les régimes sociaux des prestations fournies dans les logements protégés Service des assurances sociales et de l'hébergement Section sociale Bâtiment administratif de la Pontaise Av. des Casernes 2 1014 Lausanne Convention pour le remboursement par les régimes sociaux des prestations

Plus en détail

MASTER. Education thérapeutique du patient. Domaine : Sciences, Technologies, Santé. Mention : Education et santé publique

MASTER. Education thérapeutique du patient. Domaine : Sciences, Technologies, Santé. Mention : Education et santé publique MASTER Education thérapeutique du patient Domaine : Sciences, Technologies, Santé Mention : Education et santé publique Organisation : Faculté de Médecine Cohabilitation : EHESP de Rennes, Université Blaise

Plus en détail

Bien vivre CLIC ENTOUR AGE. dans sa tête, dans son corps et avec les autres

Bien vivre CLIC ENTOUR AGE. dans sa tête, dans son corps et avec les autres CLIC ENTOUR AGE Centre local d information et de coordination pour les retraités Bien vivre dans sa tête, dans son corps et avec les autres Janvier à juin 2013 Activités de prévention - animation - aide

Plus en détail

Phase d identification de la personne avant apprentissage

Phase d identification de la personne avant apprentissage CHU DE ROUEN - DIABETOLOGIE PLAN DE SOINS GUIDE D ENSEIGNEMENT Diagnostic Infirmier : Manque de connaissances lié à la mise en route d un traitement par insuline. Définition : la personne n a pas les informations

Plus en détail

Franck Laureyns réagit au rapport de synthèse de Laurent Hénart : «Les. métiers en santé de niveau intermédiaire» paru dans Hegel Vol.

Franck Laureyns réagit au rapport de synthèse de Laurent Hénart : «Les. métiers en santé de niveau intermédiaire» paru dans Hegel Vol. Hegel Vol. 1 N 2 2011 77 LETTRE À LA RÉDACTION Franck Laureyns réagit au rapport de synthèse de Laurent Hénart : «Les métiers en santé de niveau intermédiaire» paru dans Hegel Vol. I n 1 Pour faire suite

Plus en détail

L approche «patient partenaire» dans le cadre de l asthme et de

L approche «patient partenaire» dans le cadre de l asthme et de L approche «patient partenaire» dans le cadre de l asthme et de l épilepsie M.Generet Pharmacien Hospitalier Clinicien Hôpital Civil Marie curie Bruxelles 13 novembre 2015- Réseau CMP 1 Plan 1. L éducation

Plus en détail

L APSAS et ses actions en FAVEUR DES SENIORS. Association Picarde pour la Santé et l Autonomie des Seniors

L APSAS et ses actions en FAVEUR DES SENIORS. Association Picarde pour la Santé et l Autonomie des Seniors L APSAS et ses actions en FAVEUR DES SENIORS Association Picarde pour la Santé et l Autonomie des Seniors Sommaire 04 L APSAS en quelques mots 2 06 Les rencontres thématiques 13 Les réunions d information

Plus en détail

DES FAMILLES INFORMATION. Dans le cadre de la Refondation de l école de la République. Lettre aux enfants

DES FAMILLES INFORMATION. Dans le cadre de la Refondation de l école de la République. Lettre aux enfants INFORMATION DES FAMILLES Ce document a pour objectif de répondre de façon concrète et pratique aux questions soulevées par les parents, les enseignants ou les associations, lors de différents temps de

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR DE L'ACCUEIL DE LOISIRS ASSOCIE A L ECOLE ( A.L.A.E.) ANNEE SCOLAIRE 2015 / 2016

REGLEMENT INTERIEUR DE L'ACCUEIL DE LOISIRS ASSOCIE A L ECOLE ( A.L.A.E.) ANNEE SCOLAIRE 2015 / 2016 REGLEMENT INTERIEUR DE L'ACCUEIL DE LOISIRS ASSOCIE A L ECOLE ( A.L.A.E.) ANNEE SCOLAIRE 2015 / 2016 Dans le cadre des structures d accueil périscolaires, la Commune met en place un Accueil de Loisirs

Plus en détail

Formations Continues en Cliniques psychothérapeutiques

Formations Continues en Cliniques psychothérapeutiques UNIVERSITE LIBRE DE BRUXELLES Formations Continues en Cliniques psychothérapeutiques Systémique Infanto-juvénile Psychanalytique Cognitivo-comportementale Université coordinatrice: Université partenaire:

Plus en détail

La Maison de l Enfant et de la Famille

La Maison de l Enfant et de la Famille Maison de l Enfant et de la Famille Rue Robert Fabre La Pergola 34080 Montpellier (bus N 6 arrêt Pergola et bus N 15 arrêt Petit Bard) Tél. 04 67 16 39 30 du lundi au vendredi de 9h à 12h et de 14h à 17h

Plus en détail

Informations personnelles

Informations personnelles Informations personnelles Remplir ou coller ici la vignette de votre mutuelle Vignette mutuelle Nom :... Prénom :... Âge :... Adresse :... Tél. :... Type de diabète :... Votre Traitement :... En cas d

Plus en détail

Professionnalisation des responsables de secteur 25 jours

Professionnalisation des responsables de secteur 25 jours Professionnalisation des responsables de secteur 25 jours Les responsables occupent un «poste clé» autant dans l organisation et la gestion des activités que dans l animation de leur équipe et la qualité

Plus en détail

votre grossesse? Patientes diabétiques Pourquoi et comment programmer Lilly Diabète

votre grossesse? Patientes diabétiques Pourquoi et comment programmer Lilly Diabète Lilly Diabète Pour vous, jour après jour. Patientes diabétiques Pourquoi et comment programmer votre grossesse? Avec la collaboration du Docteur Françoise Lorenzini Diabétologue - Services de diabétologie

Plus en détail

9.00 16.30 Introduction Marie-Thérèse Sautebin, Marc Luisoni et Eliane Brügger Jecker

9.00 16.30 Introduction Marie-Thérèse Sautebin, Marc Luisoni et Eliane Brügger Jecker Programme 2015-2016 Lundi 24 août 2015 9.00 16.30 Introduction Marie-Thérèse Sautebin, Marc Luisoni et - Se rencontrer, faire connaissance - Clarifier le cadre, les attentes et les visées de la formation

Plus en détail

ADOPTER UNE BONNE HYGIÈNE DE VIE

ADOPTER UNE BONNE HYGIÈNE DE VIE ADOPTER UNE BONNE HYGIÈNE DE VIE Mangez sain et varié Evitez le surpoids Bougez suffisamment Arrêtez de fumer et modérez votre consommation d alcool Association Belge du Diabète a.s.b.l. www.diabetescoach.be

Plus en détail

Maison de Santé pluridisciplinaire de Pierrefitte

Maison de Santé pluridisciplinaire de Pierrefitte Maison de Santé pluridisciplinaire de Pierrefitte Site des Joncherolles, 43 chemin des joncherolles - Bâtiment H2 Site Jacques Prévert, 129 boulevard Jean Mermoz L association Créa pôle et ses partenaires

Plus en détail

Retour d expérience Education thérapeutique du patient. Le contexte: la Fondation Bon Sauveur

Retour d expérience Education thérapeutique du patient. Le contexte: la Fondation Bon Sauveur Retour d expérience Education thérapeutique du patient Le contexte: la Fondation Bon Sauveur La Fondation Bon Sauveur est un établissement de soins en santé mentale situé dans les Côtes d Armor (Guingamp-

Plus en détail

De l hôpital à la vie en «milieu ordinaire» l intégration sociale de l enfant DID

De l hôpital à la vie en «milieu ordinaire» l intégration sociale de l enfant DID De l hôpital à la vie en «milieu ordinaire» l intégration sociale de l enfant DID PRIX DAWN 2008 1 er Février 2008 Origine du projet Un programme structuré d'education thérapeutique du patient est une

Plus en détail

Programme de formation infirmier (1/8)

Programme de formation infirmier (1/8) Programme de formation infirmier (1/8) Semaine 1 Objectifs : acquisition des bases du diabète => physiopathologie et traitement Lundi Mardi Ø Accueil par délégant/délégués Ø Présentation de l équipe des

Plus en détail

Education Thérapeutique pour les patients coronariens et insuffisants cardiaques

Education Thérapeutique pour les patients coronariens et insuffisants cardiaques Education Thérapeutique pour les patients coronariens et insuffisants cardiaques L expérience de l équipe de Rééducation cardiaque du C.H.U. de Nîmes Intervention du 22/03/2012 à la Réunion de l Association

Plus en détail

Le suivi infirmier Le bilan et diagnostic infirmier, la traçabilité de l action Les transmissions systématiques écrites dans le classeur de suivi

Le suivi infirmier Le bilan et diagnostic infirmier, la traçabilité de l action Les transmissions systématiques écrites dans le classeur de suivi Le suivi infirmier Le bilan et diagnostic infirmier, la traçabilité de l action Le bilan réalisé par l infirmier libéral pour le patient, permet de conduire les actions du suivi à domicile de l insuffisant

Plus en détail

L'atelier Bien-être à table 5 séances de prévention nutritionnelle

L'atelier Bien-être à table 5 séances de prévention nutritionnelle L'atelier Bien-être à table 5 séances de prévention nutritionnelle Titre présentation - date 1 L'atelier Bien-être à table Contexte 2 Un atelier nutrition au sein du parcours prévention Depuis 2011, la

Plus en détail

Concept socio-éducatif de la Maison Relais «De Jhangeli»

Concept socio-éducatif de la Maison Relais «De Jhangeli» Concept socio-éducatif de la Maison Relais «De Jhangeli» La Maison Relais «De Jhangeli», intégrée dans les bâtiments de l école fondamentale à Koetschette, est gérée par l Administration de la Commune

Plus en détail

MUT @ctu.net La lettre d information électronique de la Mutualité Française Aquitaine

MUT @ctu.net La lettre d information électronique de la Mutualité Française Aquitaine MUT @ctu.net La lettre d information électronique de la Mutualité Française Aquitaine N 13 : 30 mars 2011 Priorité Santé Mutualiste : un kit de communication pour permettre aux mutuelles de promouvoir

Plus en détail

PROTOCOLE D ACCUEIL INDIVIDUALISÉ

PROTOCOLE D ACCUEIL INDIVIDUALISÉ Inspection Académique de la Haute-Garonne PROTOCOLE D ACCUEIL INDIVIDUALISÉ (circulaire 2003-135 du 8 septembre 2003) l enfant ou l adolescent concerné NOM, PRÉNOM : classe :. né le : nom de la collectivité

Plus en détail

Professionnalisation des prestataires de service et distributeurs de matériel médical

Professionnalisation des prestataires de service et distributeurs de matériel médical Formation Médico- technique Professionnalisation des prestataires de service et distributeurs de matériel médical Branche du Négoce et Prestations de service dans les domaines Médico-techniques Contexte

Plus en détail

POUVONS NOUS METTRE EN PLACE UN RESEAU OBESITE DIABETE SUR TOURCOING ET LES COMMUNES PROCHES DE LA VALLEE DE LA LYS?

POUVONS NOUS METTRE EN PLACE UN RESEAU OBESITE DIABETE SUR TOURCOING ET LES COMMUNES PROCHES DE LA VALLEE DE LA LYS? POUVONS NOUS METTRE EN PLACE UN RESEAU OBESIT... http://www.fmc-tourcoing.org/spip/print-article-mb.php3?id_article=45 POUVONS NOUS METTRE EN PLACE UN RESEAU OBESITE DIABETE SUR TOURCOING ET LES COMMUNES

Plus en détail

La genèse et le calendrier

La genèse et le calendrier AVEC LE SOUTIEN DE La genèse et le calendrier Fin 2011-2012 : Contact entre Pierre MOLINA D ARANDA et l Agence Ecomobilité Mobilisation de la CPAM et contact de l URPS 2013 : Soirée d information aux médecins

Plus en détail

Liaisons fonctionnelles :

Liaisons fonctionnelles : Août 2013 SERVICES : CSAPA : Centre de soins et d accompagnement et de prévention en addictologie «Le Carrousel» Tél. 01 64 71 64 68 7 Place Praslin, 77000 Melun : 2, Rue Fréteau e Pény 77011 MELUN Tél.

Plus en détail

CENTRE COMMUNAL D ACTION SOCIALE

CENTRE COMMUNAL D ACTION SOCIALE CENTRE COMMUNAL D ACTION SOCIALE Le Centre communal d action sociale (CCAS) de Vernillet est un établissement public autonome chargé d assurer une action générale de prévention et de développement social,

Plus en détail

Signature d une convention de partenariat «Capital santé des seniors et liens intergénérationnels»

Signature d une convention de partenariat «Capital santé des seniors et liens intergénérationnels» Fiche de presse Une force de proposition indépendante à l initiative de la Ville de Montpellier Direction de la Communication de la Ville de Montpellier - ANATOME - Novembre 2010 Signature d une convention

Plus en détail

LA PRESTATION DE SOIN NUTRITIONNEL REFERENTIEL POUR L'AUTO-EVALUATION

LA PRESTATION DE SOIN NUTRITIONNEL REFERENTIEL POUR L'AUTO-EVALUATION Mai 2001 LA PRESTATION DE SOIN NUTRITIONNEL REFERENTIEL POUR L'AUTO-EVALUATION Le contexte Le soin nutritionnel est une des missions fondamentales des diététiciens, qui a pour finalité de garantir des

Plus en détail

Pharmacie d officine et renforcement éducatif de proximité. Dalila LALEJ, Ghislaine HOCHBERG

Pharmacie d officine et renforcement éducatif de proximité. Dalila LALEJ, Ghislaine HOCHBERG Pharmacie d officine et renforcement éducatif de proximité Dalila LALEJ, Ghislaine HOCHBERG PREMIERE FORMATION NATIONALE du pharmacien d officine d (1999-2002) Dr Ghislaine HOCHBERG Le CESPHARM pour la

Plus en détail

PRESTATIONS BIEN-ÊTRE

PRESTATIONS BIEN-ÊTRE ONEX SANTÉ PRESTATIONS BIEN-ÊTRE SAISON 2010-2011 Réception SPPS - Guichet principal : Rue des Evaux 13, 1213 Onex Tél. : 022-879.89.11 ; fax : 022-879.89.10) Tous les jours de 9h à 12h et les lundis,

Plus en détail

Cette offre s adresse à tous les acteurs de la promotion de la santé associatifs et institutionnels, dirigeants et salariés d entreprises.

Cette offre s adresse à tous les acteurs de la promotion de la santé associatifs et institutionnels, dirigeants et salariés d entreprises. Notre offre de formation 2014 s appuie sur l analyse des résultats d une enquête sur les besoins en formation réalisée entre mai et juin 2013, à l attention des acteurs de la promotion de la santé réunionnais.

Plus en détail

Réalisé avec la collaboration du Dr Colas. Pour vous, jour après jour. - FRDBT00584 - Septembre 2013 - Lilly - Tous droits de reproduction réservés.

Réalisé avec la collaboration du Dr Colas. Pour vous, jour après jour. - FRDBT00584 - Septembre 2013 - Lilly - Tous droits de reproduction réservés. Pour vous, jour après jour. - FRDBT00584 - Septembre 2013 - Lilly - Tous droits de reproduction réservés. INVENTIV HEALTH COMMUNICATIONS EUROPE Tout savoir sur son HbA1c Réalisé avec la collaboration du

Plus en détail

La prévention du diabète chez l obèse

La prévention du diabète chez l obèse La prévention du diabète chez l obèse Pr Paul Valensi Service d Endocrinologie Diabétologie Nutrition Hôpital Jean Verdier, Université Paris Nord, CRNH-IdF, CINFO, Bondy Evolution de la prévalence du diabète

Plus en détail

Programme des activités du 1 er septembre au 18 décembre 2015. Inscription : obligatoire. A partir du lundi 3 août 2015. Contact :

Programme des activités du 1 er septembre au 18 décembre 2015. Inscription : obligatoire. A partir du lundi 3 août 2015. Contact : ACTIVITES JEUNESSE RENTREE SCOLAIRE 2015-2016 Programme des activités du 1 er septembre au 18 décembre 2015 Inscription : obligatoire A partir du lundi 3 août 2015 Contact : Service Enfance-jeunesse Pôle

Plus en détail

Développement et maintien des compétences infirmière en dialyse

Développement et maintien des compétences infirmière en dialyse Formation Développement et maintien des compétences infirmière en dialyse Durée : 42 Heures Contexte : Ces 15 dernières années 47 personnes ont bénéficiées d une formation «dialyse» soit à peine 30 % de

Plus en détail

Coordination du parcours du

Coordination du parcours du Coordination du parcours du patient Jeudi 13 octobre 2011 Lyon- Vinatier Docteur Philippe MARISSAL Les enjeux de la coordination des professionnels de santé Coordination des professionnels de santé en

Plus en détail

Rentrée 2014 Francine Eichenberger Diététicienne

Rentrée 2014 Francine Eichenberger Diététicienne Rentrée 2014 Francine Eichenberger Diététicienne L alimentation : partie intégrante de la prise en charge de l enfant et de l adolescent diabétique base du traitement avec l insulinothérapie et l activité

Plus en détail

Adaptation à l emploi des IDE au bloc opératoire

Adaptation à l emploi des IDE au bloc opératoire Ecole d infirmiers de bloc opératoire Adaptation à l emploi des IDE au bloc opératoire Objectifs de la formation : Formation professionnelle continue sur 5 jours 14-15 septembre 2015 21-22 septembre 2015

Plus en détail

Les nouveaux rythmes scolaires

Les nouveaux rythmes scolaires Les nouveaux rythmes scolaires A Saint-Georges-sur-Loire Mardi 10 juin 2014 Aide aux devoirs CONTEXTE LOCAL Commune de 3 500 habitants 2 écoles publiques Maternelle J. Prévert 121 élèves (dont 9 PS1 présents

Plus en détail

Guide d insuline basale.

Guide d insuline basale. Guide basale. Déterminez votre optimale. Ligne d'appel à votre service Nom:......... :... Si vous avez des questions, vous pouvez téléphoner 24h/24 et 7j/7 au numéro vert B-GLA 09 12 01 Bien vivre avec

Plus en détail

Association canadienne du diabète Lignes directrices de pratique clinique 2013. 10 défis pour le médecin de famille

Association canadienne du diabète Lignes directrices de pratique clinique 2013. 10 défis pour le médecin de famille Association canadienne du diabète Lignes directrices de pratique clinique 2013 10 défis pour le médecin de famille Divulgation de conflits d intérêt potentiel Modérateur / conférencier / comité aviseur

Plus en détail

Voici les futures dates des vacances et des lieux:

Voici les futures dates des vacances et des lieux: L heure est venue de remplir les dossiers d inscriptions pour les accueils de loisirs. Vous trouverez ci-joint les documents, pour l inscription des enfants et des jeunes, qui sont valables toute l année

Plus en détail