Journée Mondiale du Diabète

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Journée Mondiale du Diabète"

Transcription

1 Compte-rendu de la Journée Mondiale du Diabète - SAMEDI 13 novembre Espace Encan - La Rochelle Organisé par : l équipe du Réseau Atlantique Diabète. En partenariat avec : Les services de diététique, de diabétologie, et de pneumologie du Centre Hospitalier Saint Louis de la Rochelle, la Mairie de La Rochelle, le Réseau Relanse, Les associations des patients (AIRPC, Hémocromatose Poitou Charente), Lilly, Novonordisk, Sanofi - Aventis, Lifescan, Menarini, Astra - Zeneca, Novartis, Pfizer, Medtronic, Arair, Dinno - Santé, Homeperf, Nestlé Home Care, Orkyn, le Lion s Club. Rédigé le 18 Novembre 2010.

2 La Journée Mondiale du Diabète Organisateurs : Cette journée a nécessité la présence de 33 personnes, dont les missions portaient sur l accueil des participants, les inscriptions aux ateliers, l ouverture de la buvette, la logistique générale ainsi que les ateliers, l accueil au stand du Réseau Atlantique Diabète, le dépistage du diabète et de la rétinopathie diabétique, l animation des ateliers et des conférences. Public : Plus de 400 personnes ont participé à cette journée, dont 26 % de personnes non diabétiques (professionnels de santé, accompagnants, élèves en formation diététique...) et 47,5 % adhérents au Réseau Atlantique Diabète. 33 % des personnes présentes ont eu connaissance de cette manifestation par un courrier émanant du réseau. Les annonces dans les différents journaux, sur les ondes radiophoniques ou sur internet ont également permis de mobiliser 27 % du public. Les plus de 50 ans ont majoritairement été présents (72,4 %), plus précisément la tranche d âge des ans (32,6 %). La provenance du public concerne en majorité les habitants de la Charente Maritime (95%) et s étend jusqu en dehors de la Charente Maritime, notamment en Charente (Angoulême, Ségonzac, Jonzac) et en Vendée. Hall d exposition : 1 stand était destiné à association de l Hémochromatose, AIRPC, Réseau Relanse ainsi que des stands aux laboratoires pharmaceutiques et prestataires de santé. 69 % des participants ont estimé être satisfaits des stands d exposition et 25 % estiment être assez satisfaits. Satisfaction globale : 85,4 % des participants sont satisfaits de cette journée en terme d'accessibilité, d horaires d ouverture, de signalétique. Selon le public, la journée est de mieux en mieux organisée, l accueil est positif et la journée est bénéfique pour le patient au niveau des documentations disponibles sur les stands. En ce qui concerne les améliorations à apporter, il faudrait éventuellement prévoir de faire les ateliers en horaires différés afin qu ils ne se déroulent pas tous en même temps, et d accueillir un peu plus de monde dans chaque atelier. Suggestions des thèmes à aborder pour l année prochaine : La majorité des personnes aimeraient que les thèmes abordés tout au long de l année par le Réseau lors des séances soit présentés lors de la Journée Mondiale du Diabète (les nouveaux traitements et les insulines, diabète et voyage...). Remerciements à la Mairie de La Rochelle, au Centre Hospitalier de La Rochelle, à l Espace Encan, aux associations, aux laboratoires, et bien sûr au public qui ont participé à la réussite de cette Journée Mondiale du Diabète.

3 CONFERENCES Atlantique Diabète 10h - 11h : Conférence Plénière «L actualité diabétologique en 2010» Intervenant : Dr Didier Gouet, diabétologue. Secrétaire : Lucile Le Mouel Public : 101 personnes ont assisté à cette conférence. Début de la conférence à 10 h (Cf diaporama joint) Présentation : - les informations du bulletin de l observatoire régional de la santé en Poitou Charentes - la limitation du remboursement des bandelettes glycémiques - les nouveaux antidiabétiques - les médicaments commercialisés - les médicaments à venir - la mesure de glucose en continu Question des patients : 1/ «Comment cela se passe si nous sommes hospitalisés dans un autre service que le service de diabétologie? Est-ce à nous de prévenir l équipe mobile?» -> Normalement, c est au service de contacter l équipe mobile de diabétologie afin de demander son intervention dans leur service en leur signalant la présence d un patient diabétique afin que cette dernière puisse revoir les conditions de prise en charge (PEC), adapter les traitements, prévoir la sortie du patient et son suivi, faire le lien avec le réseau. Il y a beaucoup de services qui font appel à cette équipe, des protocoles sont mis en oeuvre pour bien répondre au problème du «diabétique hospitalisé». En ce qui concerne les repas, c est également l équipe mobile de diabétologie qui est chargée d apporter une aide logistique et thérapeutique auprès de tous types de services, puisque cette équipe comprend également des diététiciennes et des psychologues qui sont là pour aider le patient.

4 2/ «Depuis combien de temps les médicaments BYETTA et VICTOZA sont-ils sur le marché?» -> Les Etats Unis ont 2 à 3 ans d avance sur la France. En ce qui concerne le «BYETTA» il est sur le marché depuis 2 à 3 ans. Pour le «VICTOZA» cela doit faire environ 1 an, mais il faut rajouter 6 années de développement. Donc le VICTOZA n est pas considéré comme un nouveau médicament, et il est dans la majorité des cas bien toléré. 3/ «Y a t il d autres médicaments de la même classe que le VICTOZA?» -> Oui, il y a notamment des molécules à délivrance hebdomadaire (1 fois par semaine) qui sont en cours Il y en avait une qui était assez prometteuse (Laboratoire Roche) mais elle vient d être arrêtée dans son développement. D autres laboratoires sont en train d en développer, ils en sont à la phase 3 du développement. Mr GOUET pense qu il faut qu en même du recul sur ce type de molécule et donc attendre un peu. 4/ «Je souhaite en savoir plus sur le diabète de type 1 pour une enfant de 9 ans?» -> C est un diabète auto-immun, c est-à-dire qu il a des anticorps qui apparaissent et qui détruisent les cellules sécrétant l insuline. Vraisemblablement, cela n est pas génétique. Il y a un facteur déclenchant, mais qui n est pas très clair. Mr GOUET précise que l on ne peut pas prévenir l apparition de ce diabète, on n y peut rien dans l état actuel des choses. 5/ «Qu est ce que l'insuline artificielle exactement?» -> C est une insuline qui est comparable à l insuline humaine. On n a créé es insulines très lentes à profil plat afin de bénéficier d une couverture insulinique constante au cours de la journée sans faire de multiples injections. C est toujours une insuline humaine qui est créé par de la levure ou le germe «escherichia coli». C est une sorte de «fabrique». Nous avons des usines françaises qui proposent ce genre d insulines. Mr GOUET remercie les personnes présentes. Fin de la conférence à 11 h 10. Satisfaction : 78 % des participants estiment être satisfaits, 19 % estiment être assez satisfaits.

5 14h - 15h : Conférence plénière «Activité physique et diabète» Intervenants : Drs Charlotte Djakouré-Platonoff et Marc Bernardin: diabétologues ; Marie Taupin Diététicienne. Secrétaire : Lucile Le Mouel Public : 104 personnes ont assisté à cette conférence. Début de la conférence à 14 h (Cf diaporama joint) Présentation : - Le sport et le diabète de Type 1 (possibilités de pratiquer le sport, même chez les sportifs de haut niveaux) - L activité physique pour éviter et traiter la maladie chez les diabétiques de type 2. - Présentation de l activité physique au Réseau Atlantique Diabète - Les conseils pratiques pour bouger plus Questions des patients : 1/ «Comment bien se préparer physiquement, et alimentairement lorsque qu une longue marche physique est prévue sur toute une semaine?» -> Le mieux est de se faire accompagner par un professionnel de santé (soit une diététicienne, une nutritionniste ou un diabétologue), afin d avoir des conseils divers. Il est opportun également d avoir avec soi des numéros de téléphone afin de pouvoir obtenir des conseils rapides en cas d urgence. Mme DJAKOURE remercie les personnes présentes. Fin de la conférence à 15h10. Satisfaction : 80 % des participants estiment être satisfaits, 18 % estiment être assez satisfaits.

6 ATELIERS «Bougeons ensemble : Quelle activité physique pour ma santé?» (11h30-12h30 et 15h30-16h30) : Intervenants : Dr Danièle Chaillé, nutritionniste ; Marie Taupin, diététicienne ; Emilien Leroy, éducateur médico-sportif ; Dr Marc Bernardin, diabétologue. Public : - Matin : 15 participants et 9 accompagnateurs. - Après-midi : 9 participants et 2 accompagnateurs. - Check Up de chaque patient avec 3 épreuves : souplesse, équilibre, endurance - Remplir une fiche individuelle avec le résultat obtenu lors des épreuves - Discussion en groupe sur les activités possibles pour améliorer chaque résultat - Démonstration pratique d exercices, et remise d une fiche pratique d étirements Satisfaction : 78 % des participants estiment être satisfaits, 19 % estiment être assez satisfaits.

7 «Atelier Diététique : Cuisiner -Gras, -Salé, - Sucré» (11h30-12h30 et 15h30-16h30) : Intervenants : Isabelle Audry, infirmière ; Charlotte Djakouré, Diabétologue ; Mélanie Derouet, Marie Taupin diététiciennes. Public : - Matin : 12 participants et 5 accompagnateurs. - Aprés-Midi : 13 participants et 3 accompagnateurs. - Répartition en 2 groupes (3 binômes) - Elaboration des sauces en binôme - Présentation par un rapporteur - Dégustation - Discussion, propositions, suggestions d autres recettes Satisfaction : 82 % des participants estiment être satisfaits, 15 % estiment être assez satisfaits. «Relaxation - Stretching» (11h30-12h30 et 15h30-16h30) : *** Intervenants : Antoine Vigneron, Educateur Sportif Public : Matin : 17 participants et 3 accompagnateurs. Aprés-midi : 11 participants et 7 accompagnateurs. - Apprentissage de la respiration, étirements, renforcement musculaire statique, Yoga - Tai chi Satisfaction : 76 % des participants estiment être satisfaits, 23 % estiment être assez satisfaits.

8 «Art Thérapie» (11h30-12h30 et 15h30-16h30) : Intervenants : Drs Charlotte Djakouré-Platonoff et Frédérique Duengler, diabètologues ; Sylvia Potevin, Faisant Fonction de cadre au sein du service de Diabétologie, Claire Nicolas, Psychologue ; Nathalie Bonnin, Infirmière. Public : Matin : 12 participants, et 6 accompagnateurs. Aprés-midi : 8 participants, et 2 accompagnateurs. - 2 groupes de 6 personnes - Présentation de l art thérapie (objectifs, et intérêts) et de l atelier - Production des oeuvres - Echanges (oral ou écrit) autour du ressenti concernant l atelier - Présentation de leur oeuvre pour ceux qui le souhaitent Satisfaction : 72 % des participants estiment être satisfaits, 24 % estiment être assez satisfaits.

9 «De l épicerie à l assiette» (11h30-12h30 et 15h30-16h30) : Intervenants : Annie Tassin, Podologue ; Charlotte Vincent, Charlène Guignet, Diététiciennes. Public : Matin : 16 participants, et 8 accompagnateurs. Aprés-midi : 15 participants, et 4 accompagnateurs. - 2 groupes de 6 personnes, désignation d un rapporteur - Faire les courses en relation avec le thème du repas (un déjeuner festif, un pique-nique, un apéritif dinatoire...) - Remplir une feuille de bord - Débriefing des choix un groupe après l autre - Synthèse, corrections, lecture des étiquettes et remise d un dépliant. Satisfaction : 80 % des participants estiment être satisfaits, 17,5 % estiment être assez satisfaits.

10 DEPISTAGES / RESEAU ATLANTIQUE DIABETE Dépistage du diabète et des facteurs de risque cardiovasculaire : Intervenants : Nathalie Bregeon, Isabelle Audry, Nathalie Bonnin, Armelle Paillé, Marie-Claire Caresmel; infirmières. Robin Prunotto ; Externe. Public : 69 personnes dont 34 femmes et 35 hommes, âge moyen 58 ans Résultats : 18 diabétiques connus, 12 fumeurs, 41 sédentaires, 48 personnes sans facteurs de risque cardio-vasculaire, 14 avec un risque modéré, 7 avec un risque élevé. Pas de glycémie élevées hors diabète connu demandes d adhésion ont été demandées auprès du stand réseau Atlantique diabète - Conseils remis sur le diabète, l alimentation et les facteurs de risques cardio vasculaires Dépistage de la rétinopathie diabétique : Intervenants : Samuel Demarlière, orthoptiste Public : 55 dépistages effectués. Résultats : - 50 % de femmes, âgées de 61 ans en moyenne, et étant diabétique depuis environ 10 ans % de rétinopathie diabétique dépisté dont 80 % de rétinopathie diabétique non proliférante minime, et 20 % de rétinopathie diabétique non proliférante modérée. - il y a eu d autres pathologies associées dont 6 cataractes et 2 rétinopathie hypertensives.

11 Qualité des clichés : - qualité des clichés bonnes = 55 % - Qualité des clichés excellente = 25 % - Qualité des clichés moyenne = 14 % - Qualité médiocre ou ininterprétable = 6 %. Conduite recommandée : Adresser sans urgence à un ophtalmologiste pour 15 patients. Stand Tabacologie : Intervenants : Véronique Duvernay, infirmière à la consultation Tabac du Centre Hospitalier Public :. 27 personnes dont : - 17 femmes (dont 7 ex fumeuses, 9 fumeuses, 1 non fumeuse) - 10 hommes (dont 1 ex fumeur, 8 fumeurs, 1 non fumeur) Résultats : Matin : 15 mesures de monoxyde de carbone Aprés midi : 12 mesures de monoxyde de carbon - Information sur la consultation d aide au sevrage tabac attachée au service de pneumologie du centre hospitalier de la Rochelle - Sensibilisation aux bénéfices à l arrêt du tabac - Mise à disposition de plaquette d information - Proposions de mesure de monoxyde de Carbone avec explications - Information et mise à disposition des coordonnées de la consultation tabac

12 COMMUNICATION Presse écrite : - Lettre de diffusion du CODES (Comité Départementale d Éducation pour la Santé) - La Rochelle, le journal (parution octobre 2010) - Note d information du Centre Hospitalier de La Rochelle (parution le 25 octobre) Presse radiophonique : - France bleue La Rochelle (diffusion le lundi 15 novembre) -Terre marine (semaine du 14) Télévision : - FR3 Poitou Charente (diffusion au journal de 12 h, le samedi 13 novembre). Sites Internet : - La Mairie de La Rochelle Espace Congrès La Rochelle Ubacto - Site Internet du Réseau Atlantique Diabète - Site Internet de la CPAM

13 INFORMATIONS ET CONTACTS Des informations complémentaires peuvent vous être fournies sur ce dossier en vous adressant aux Drs Didier Gouet et Charlotte Djakouré-Platonoff. Réseau Atlantique Diabète Association Charentaise de Recherche en Éducation Diabétique (ACREDIA) Rue du Dr Albert Schweitzer Hôpital Saint Louis La Rochelle cedex 1 : Fax : Nos sites Internet Vous trouverez également des précisions complémentaires sur les actions menées par notre réseau de santé et ses modalités de fonctionnement en consultant nos sites web usagers et soignants : (site usagers ) (site soignants ).

Renseignements : Secrétariat Dispositif Diabest Tél. 021 923 48 89 www.reseau-sante-haut-leman.ch, rubrique diabétologie

Renseignements : Secrétariat Dispositif Diabest Tél. 021 923 48 89 www.reseau-sante-haut-leman.ch, rubrique diabétologie INFORMATION EN SANTE PUBLIQUE Cours et ateliers DIABEST 2015 Le Dispositif Diabest est composé d un ensemble de professionnels reconnus dans leurs domaines respectifs de spécialisation et proposant différentes

Plus en détail

LE GRAND LIVRE Du. Pr Jean-Jacques Altman Dr Roxane Ducloux Dr Laurence Lévy-Dutel. Prévenir les complications. et surveiller la maladie

LE GRAND LIVRE Du. Pr Jean-Jacques Altman Dr Roxane Ducloux Dr Laurence Lévy-Dutel. Prévenir les complications. et surveiller la maladie Pr Jean-Jacques Altman Dr Roxane Ducloux Dr Laurence Lévy-Dutel LE GRAND LIVRE Du diabète Vivre avec le diabète à tout âge Traiter et surveiller la maladie Prévenir les complications, 2012 ISBN : 978-2-212-55509-7

Plus en détail

Rôles de l infirmière dans une maison du diabète: un point de vue personnel.

Rôles de l infirmière dans une maison du diabète: un point de vue personnel. Rôles de l infirmière dans une maison du diabète: un point de vue personnel. Motivation initiale: Besoin de rencontre avec d autres personnes atteintes du diabète (Nostalgie des activités organisées par

Plus en détail

L APS ET LE DIABETE. Le diabète se caractérise par un taux de glucose ( sucre ) trop élevé dans le sang : c est l hyperglycémie.

L APS ET LE DIABETE. Le diabète se caractérise par un taux de glucose ( sucre ) trop élevé dans le sang : c est l hyperglycémie. 1. Qu est-ce que le diabète? L APS ET LE DIABETE Le diabète se caractérise par un taux de glucose ( sucre ) trop élevé dans le sang : c est l hyperglycémie. Cette hyperglycémie est avérée si à 2 reprises

Plus en détail

Diabète de type 1 de l enfant et de l adolescent

Diabète de type 1 de l enfant et de l adolescent GUIDE - AFFECTION DE LONGUE DURÉE Diabète de type 1 de l enfant et de l adolescent Juillet 2007 Juillet 2007 1 Ce document est téléchargeable sur www.has-sante.fr Haute Autorité de santé Service communication

Plus en détail

PROMOTION DE L ACTIVITÉ PHYSIQUE CHEZ LES ENFANTS ET ADOLESCENTS DIABÉTIQUES DE TYPE I

PROMOTION DE L ACTIVITÉ PHYSIQUE CHEZ LES ENFANTS ET ADOLESCENTS DIABÉTIQUES DE TYPE I PROMOTION DE L ACTIVITÉ PHYSIQUE CHEZ LES ENFANTS ET ADOLESCENTS DIABÉTIQUES DE TYPE I UN PROJET DU PROGRAMME CANTONAL DIABÈTE Jérôme Spring Maître de sport APA Diabétologie pédiatrique Riviera-Chablais

Plus en détail

Education Thérapeutique (ETP)

Education Thérapeutique (ETP) Education Thérapeutique (ETP) Enfant diabétique type I Marie Caron Infirmière puéricultrice référente en éducation thérapeutique Maryse Tamburro Cadre puéricultrice Centre initiateur de pompes à insuline

Plus en détail

Logiciels d éducation à la Nutrition et à l activité physique

Logiciels d éducation à la Nutrition et à l activité physique Université d été E-Santé Castres-Mazamet 4, 5, 6 juillet 2012 «Des supports numériques au service de l éducation thérapeutique des patients» Logiciels d éducation à la Nutrition et à l activité physique

Plus en détail

MUT @ctu.net La lettre d information électronique de la Mutualité Française Aquitaine

MUT @ctu.net La lettre d information électronique de la Mutualité Française Aquitaine MUT @ctu.net La lettre d information électronique de la Mutualité Française Aquitaine N 13 : 30 mars 2011 Priorité Santé Mutualiste : un kit de communication pour permettre aux mutuelles de promouvoir

Plus en détail

Réseau AES Sud Est Lyon Hôtel Dieu 5/12/2006

Réseau AES Sud Est Lyon Hôtel Dieu 5/12/2006 Réseau AES Sud Est Lyon Hôtel Dieu 5/12/2006 La prévention des AES au Centre Hospitalier Lyon Sud HCL, au travers de 2 expériences de terrain réalisées en 2005 1 Origine de la démarche : Prévention des

Plus en détail

ntred 2007 Résultats de l étude Description des personnes diabétiques

ntred 2007 Résultats de l étude Description des personnes diabétiques Résultats de l étude ntred 2007 EÉCHANTILLON NATIONAL TÉMOIN REPRÉSENTATIF DES PERSONNES DIABÉTIQUES Le diabète est une maladie chronique de plus en plus fréquente, qui touche en France plus de 2 millions

Plus en détail

INSULINOTHERAPIE FONCTIONNELLE

INSULINOTHERAPIE FONCTIONNELLE Synthèse personnelle INSULINOTHERAPIE FONCTIONNELLE De nos jours, le diabète inuslinodépendant ne connaît aucun traitement pouvant éviter l injection d insuline. L insulinothérapie fonctionnelle est une

Plus en détail

Boughanmi Hajer. JAOUA Noureddine. Membre du bureau exécutif de l OTEF

Boughanmi Hajer. JAOUA Noureddine. Membre du bureau exécutif de l OTEF Organisation Tunisienne pour L Éducation et de la Famille Elaboré par Diabète infantile Boughanmi Hajer Encadré par : Licence appliquée en Biotechnologie JAOUA Noureddine Membre du bureau exécutif de l

Plus en détail

LIVRET D ACCUEIL DES ETUDIANTS EN SOINS INFIRMIERS

LIVRET D ACCUEIL DES ETUDIANTS EN SOINS INFIRMIERS LIVRET D ACCUEIL DES ETUDIANTS EN SOINS INFIRMIERS EN DIABETO-NUTRITION Réf. : W 011- NUT/A Page : 1/19 Date de création : 06/07 Modification : Date de révision 07/2010 Date d'application Juillet 2007

Plus en détail

Réflexe Prévention Santé. Réflexe Prévention Santé

Réflexe Prévention Santé. Réflexe Prévention Santé Réflexe Prévention Santé Bien utiliser votre contrat Réflexe Prévention Santé Prenez votre santé en main Des spécialistes vous accompagnent Vous bénéficiez d un programme diététique Ce service est un programme

Plus en détail

En savoir plus sur le diabète

En savoir plus sur le diabète En savoir plus sur le diabète 2 Qu est-ce que le diabète? Le diabète se caractérise par un excès de sucre dans le sang, on appelle cela l hyperglycémie. Le diabète est une maladie chronique qui survient

Plus en détail

Votre séjour à l hôpital

Votre séjour à l hôpital Votre séjour à l hôpital LE MOT DU DIRECTEUR Madame, Mademoiselle, Monsieur, Nous vous souhaitons la bienvenue au CH Saint Jean de Dieu. Ce livret d accueil a été conçu pour répondre au mieux à vos questions

Plus en détail

La prise en charge. de votre affection de longue durée

La prise en charge. de votre affection de longue durée La prise en charge de votre affection de longue durée Comment fonctionne la prise en charge à 100 %? Quels sont les avantages pour vous? À quoi vous engagez-vous? Comment êtes-vous remboursé? Votre médecin

Plus en détail

Caisse Primaire d Assurance Maladie de La Charente

Caisse Primaire d Assurance Maladie de La Charente Caisse Primaire d Assurance Maladie de La Charente Examens périodiques de santé pour tout assuré social (sauf RSI) Les examens périodiques de santé Pour qui? En règle générale Pour tous les assurés sociaux

Plus en détail

La gestion du diabète lors des sports : apports des nouvelles technologies

La gestion du diabète lors des sports : apports des nouvelles technologies U S D Union Sports & Diabète La gestion du diabète lors des sports : apports des nouvelles technologies Journées nationales des diabétiques qui bougent, Vichy 17-18-19 mai 2013 Docteur Muriel TSCHUDNOWSKY

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE OUVERTURE DU NOUVEL HOPITAL DE CANNES. Service Communication Tel. 04 93 69 75 70 Fax 04 93 69 70 09 Email : a.helbert@ch-cannes.

DOSSIER DE PRESSE OUVERTURE DU NOUVEL HOPITAL DE CANNES. Service Communication Tel. 04 93 69 75 70 Fax 04 93 69 70 09 Email : a.helbert@ch-cannes. Service Communication Tel. 04 93 69 75 70 Fax 04 93 69 70 09 Email : a.helbert@ch-cannes.fr DOSSIER DE PRESSE OUVERTURE DU NOUVEL HOPITAL DE CANNES Crédit Photo : Nicolas MASSON Cannes, le 6 avril 2011

Plus en détail

Activité physique Les bénéfices pour mon diabète

Activité physique Les bénéfices pour mon diabète Activité physique Les bénéfices pour mon diabète www.afd.asso.fr Fédération Française EPMM Sports pour Tous Activité physique, pourquoi? Bien que l activité physique régulière fasse partie intégrante de

Plus en détail

Titre : «CYCLISME ET DIABETE DE TYPE 1» Auteur(s) : Docteur Karim BELAID. Catégorie : Médecine du Sport - Diaporama, 20 vues.

Titre : «CYCLISME ET DIABETE DE TYPE 1» Auteur(s) : Docteur Karim BELAID. Catégorie : Médecine du Sport - Diaporama, 20 vues. Titre : «CYCLISME ET DIABETE DE TYPE 1» Auteur(s) : Docteur Karim BELAID Catégorie : Médecine du Sport - Diaporama, 20 vues. Date de présentation : 2014 Lieu : Roubaix. Mis à disponibilité sur le site

Plus en détail

Hospitalisation à Temps Partiel Soins de Suite et Réadaptation Affections cardio-vasculaires et Affections respiratoires Livret de séjour

Hospitalisation à Temps Partiel Soins de Suite et Réadaptation Affections cardio-vasculaires et Affections respiratoires Livret de séjour CENTRE HOSPITALIER de BOURG-EN-BRESSE CS 90401 900 route de Paris 01012 BOURG-EN-BRESSE CEDEX 04 74 45 44 08 Hospitalisation à Temps Partiel Soins de Suite et Réadaptation Affections cardio-vasculaires

Plus en détail

La santé en entreprise :

La santé en entreprise : avenue du marché gare 34070 Montpellier Repas offert à Montpellier Restaurant La Table de Cana Découverte Partage Convivialité Cuisine ou au 04 99 58 88 90 ou par mail : accueil@mflr.fr sur inscription

Plus en détail

TITRE : «Information et consentement du patient en réadaptation cardiovasculaire»

TITRE : «Information et consentement du patient en réadaptation cardiovasculaire» TITRE : «Information et consentement du patient en réadaptation cardiovasculaire» MC Iliou, R Brion, C Monpère, B Pavy, B Vergès-Patois, G Bosser, F Claudot Au nom du bureau du GERS Un programme de réadaptation

Plus en détail

Dr Laurence FAYARD- JACQUIN Cœurs du Forez 2008. Mise à jour 24-06-08

Dr Laurence FAYARD- JACQUIN Cœurs du Forez 2008. Mise à jour 24-06-08 Diabète de type 2 et Sport Dr Laurence FAYARD- JACQUIN Cœurs du Forez 2008 Mise à jour 24-06-08 L activité physique est recommandée depuis longtemps aux patients diabétiques Dès la fin du 19 ème siècle,

Plus en détail

BILAN projet DIABSAT 2010-2011. Diabétologie par Satellite

BILAN projet DIABSAT 2010-2011. Diabétologie par Satellite BILAN projet DIABSAT 2010-2011 Diabétologie par Satellite 1 OBJECTIFS Développer et évaluer 3 services de télémédecine assistés par satellite Volet 1 : Education à la nutrition et promotion de l activité

Plus en détail

La prise en charge de votre polyarthrite rhumatoïde

La prise en charge de votre polyarthrite rhumatoïde G U I D E - A F F E C T I O N D E L O N G U E D U R É E La prise en charge de votre polyarthrite rhumatoïde Vivre avec une polyarthrite rhumatoïde Décembre 2008 Pourquoi ce guide? Votre médecin traitant

Plus en détail

lv. Fiches de présentation des Maisons de Santé Pluridisciplinaires P.16

lv. Fiches de présentation des Maisons de Santé Pluridisciplinaires P.16 P.3! " P.7! # $!%& # $!# $ ' (") P.9 *$ (") +,(") a) )! " #$ %$ lv. Fiches de présentation des Maisons de Santé Pluridisciplinaires P.16 & ' (()# " )2 #% * +,,,- - -$. / 0 ()./ *. 1 - -() * 2+,3+ 1 (.

Plus en détail

La prise en charge de votre affection de longue durée

La prise en charge de votre affection de longue durée La prise en charge de votre affection de longue durée Édition 2012 LA PRISE EN CHARGE DE VOTRE AFFECTION DE LONGUE DURÉE Sommaire Votre protocole de soins en pratique p 4 Comment êtes-vous remboursé? p

Plus en détail

La politique marseillaise en faveur des Seniors

La politique marseillaise en faveur des Seniors La politique marseillaise en faveur des Seniors Le Centre Communal d Action Sociale de la Ville de Marseille est un établissement public administratif communal. Il oriente ses actions en faveur des personnes

Plus en détail

Organiser une permanence d accès aux soins de santé PASS

Organiser une permanence d accès aux soins de santé PASS Établissements de santé Droits et accueil des usagers Organiser une permanence d accès aux soins de santé PASS Recommandations et indicateurs Préface Faire face aux inégalités de santé qui touchent tout

Plus en détail

FMC GMBS -02 MARS 2010 PROJET D EDUCATION THÉRAPEUTIQUE DE PROXIMITÉ DU PATIENT DIABÉTIQUE DIAPASON 36

FMC GMBS -02 MARS 2010 PROJET D EDUCATION THÉRAPEUTIQUE DE PROXIMITÉ DU PATIENT DIABÉTIQUE DIAPASON 36 FMC GMBS -02 MARS 2010 PROJET D EDUCATION THÉRAPEUTIQUE DE PROXIMITÉ DU PATIENT DIABÉTIQUE DIAPASON 36 PROJET RÉGIONAL «ÉDUCATION THÉRAPEUTIQUE ET MALADIES CHRONIQUES» DÉBUT EN 2007 DANS LE LOIRET, LE

Plus en détail

Rentrée 2014 Francine Eichenberger Diététicienne

Rentrée 2014 Francine Eichenberger Diététicienne Rentrée 2014 Francine Eichenberger Diététicienne L alimentation : partie intégrante de la prise en charge de l enfant et de l adolescent diabétique base du traitement avec l insulinothérapie et l activité

Plus en détail

Règlement de Fonctionnement

Règlement de Fonctionnement FONDATION ROGUET Etablissement Public de Santé 58 rue Georges BOISSEAU 92110 CLICHY Règlement de Fonctionnement Accueil de Jour Secrétariat médical Accueil de Jour Téléphone : 01-41-40-46-42 Fax : 01-41-40-47-47

Plus en détail

«Je suis diabétique» Informations sur la prise en charge d enfants diabétiques à l école. Pour les parents et les enseignants

«Je suis diabétique» Informations sur la prise en charge d enfants diabétiques à l école. Pour les parents et les enseignants «Je suis diabétique» Informations sur la prise en charge d enfants diabétiques à l école Pour les parents et les enseignants C est parti! Compréhensible et compacte: par le biais de cette brochure, parents

Plus en détail

TRAITEMENTS MEDICAMENTEUX DU DIABETE DE TYPE 2 (Hors Insuline) MAREDIA Dr Marc DURAND

TRAITEMENTS MEDICAMENTEUX DU DIABETE DE TYPE 2 (Hors Insuline) MAREDIA Dr Marc DURAND TRAITEMENTS MEDICAMENTEUX DU DIABETE DE TYPE 2 (Hors Insuline) MAREDIA Dr Marc DURAND PHYSIOPATHOLOGIE DE L HYPERGLYCEMIE DU DT2 Tube digestif Pancréas endocrine α β Tissu adipeux cellules β insuline cellules

Plus en détail

LE CONCEPT. 1 stade 1 zone industrielle 1 entreprise 1 parc public

LE CONCEPT. 1 stade 1 zone industrielle 1 entreprise 1 parc public Saint Etienne 2010 LE CONCEPT S adressant àtous les publics, les 4èmes Rencontres de la Forme se sont déroulées du lundi 7 au dimanche 13 juin 2010 sur 4 sites de la Ville de Saint Etienne : 1 stade 1

Plus en détail

I - CLASSIFICATION DU DIABETE SUCRE

I - CLASSIFICATION DU DIABETE SUCRE I - CLASSIFICATION DU DIABETE SUCRE 1- Définition : Le diabète sucré se définit par une élévation anormale et chronique de la glycémie. Cette anomalie est commune à tous les types de diabète sucré, mais

Plus en détail

Le jeune diabétique à l école

Le jeune diabétique à l école Le jeune diabétique à l école Défis et Solutions Prof. Marc Maes Equipe de diabétologie pédiatrique Centre de convention Cliniques Universitaires St Luc 1200 Bruxelles Marc.Maes@uclouvain.be Le jeune diabétique

Plus en détail

La prévention : caractéristique du positionnement de la Mutualité Française sur l ensemble de son offre

La prévention : caractéristique du positionnement de la Mutualité Française sur l ensemble de son offre La prévention : caractéristique du positionnement de la Mutualité Française sur l ensemble de son offre Avril 2011 La longue expérience de la Mutualité Française dans la mise en œuvre d actions de prévention,

Plus en détail

Publication des liens

Publication des liens Le Leem vous informe Publication des liens entre professionnels de santé et entreprises du médicament Vous êtes médecin, chirurgien-dentiste, sage-femme, pharmacien, professionnel paramédical ou tout autre

Plus en détail

Le Centre de Réadaptation Cardiaque du Centre Hospitalier de CORBIE

Le Centre de Réadaptation Cardiaque du Centre Hospitalier de CORBIE Le Centre de Réadaptation Cardiaque du Centre Hospitalier de CORBIE Centre de Réadaptation Cardiaque 33, Rue Gambetta CS 60809-80800 CORBIE Téléphone : 03.22.96.41.21 Télécopie : 03.22.96.41.26 Site internet

Plus en détail

CAHIER SPÉCIAL www.contrelediabete.fr Nathalie Ferron

CAHIER SPÉCIAL www.contrelediabete.fr Nathalie Ferron CAHIER SPÉCIAL 2 e Semaine nationale de prévention du diabète Se prémunir contre le diabète Du 3 au 9 juin 2013 aura lieu partout en France la seconde Semaine nationale de prévention du diabète organisée

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANÇAISE. REGLEMENT DES SERVICES PERISCOLAIRES 2013/2014 (RESTAURANT SCOLAIRE et GARDERIE et CENTRE D ANIMATION)

REPUBLIQUE FRANÇAISE. REGLEMENT DES SERVICES PERISCOLAIRES 2013/2014 (RESTAURANT SCOLAIRE et GARDERIE et CENTRE D ANIMATION) REPUBLIQUE FRANÇAISE M A I R I E DE P O N T H E V R A R D 5, PLACE DE LA MAIRIE 78730 PONTHEVRARD TELEPHONE : 01.30.41.22.13 - TELECOPIE : 01.30.88.20.26 EMAIL : PONTHEVRARD@ORANGE.FR REGLEMENT DES SERVICES

Plus en détail

Brochure d information destinée aux parents. Bienvenue à Clairival. Informations utiles sur la prise en soins de votre enfant

Brochure d information destinée aux parents. Bienvenue à Clairival. Informations utiles sur la prise en soins de votre enfant Brochure d information destinée aux parents Bienvenue à Clairival Informations utiles sur la prise en soins de votre enfant Présentation Le service de psychiatrie de l enfant et de l adolescent des Hôpitaux

Plus en détail

La prise en charge de votre maladie, l accident vasculaire cérébral

La prise en charge de votre maladie, l accident vasculaire cérébral G U I D E - A F F E C T I O N D E L O N G U E D U R É E La prise en charge de votre maladie, l accident vasculaire cérébral Vivre avec un accident vasculaire cérébral Octobre 2007 Pourquoi ce guide? Votre

Plus en détail

L ÉDUCATION THÉRAPEUTIQUE DU PATIENT EN 15 QUESTIONS - RÉPONSES

L ÉDUCATION THÉRAPEUTIQUE DU PATIENT EN 15 QUESTIONS - RÉPONSES L ÉDUCATION THÉRAPEUTIQUE DU PATIENT EN 15 QUESTIONS - RÉPONSES CONTEXTE 1. Pourquoi avoir élaboré un guide sur l éducation thérapeutique du En réponse à la demande croissante des professionnels de santé

Plus en détail

PRADO, le programme de retour à domicile. Insuffisance cardiaque

PRADO, le programme de retour à domicile. Insuffisance cardiaque PRADO, le programme de retour à domicile Insuffisance cardiaque Acteurs locaux CPAM/ELSM de Couverture Enjeux et objectifs du programme Répondre à une volonté croissante des patients Adapter et renforcer

Plus en détail

GUIDE DU FORMATEUR INTERNE «L Animation de formation»

GUIDE DU FORMATEUR INTERNE «L Animation de formation» GUIDE DU FORMATEUR INTERNE «L Animation de formation» CEFOR Ressources humaines Version Février 2013 SOMMAIRE INTRODUCTION... 4 OBJECTIFS ET ORGANISATION DE LA FORMATION... 5 Les bénéficiaires de la formation...

Plus en détail

Sport et alpha ANNEXES

Sport et alpha ANNEXES Sport et alpha ANNEXES Edition 2013 TABLE DES MATIERES Table des matières 1 Alimentation 2 Boire, Boire, Boire... 2 Et à l approche des «20 km de Bruxelles»? 3 Et pendant l épreuve? 3 Stretching 4 Avant

Plus en détail

Information aux patients et à leurs proches. Espace médiation. Lieu d écoute et de dialogue pour les patients et leurs proches

Information aux patients et à leurs proches. Espace médiation. Lieu d écoute et de dialogue pour les patients et leurs proches Information aux patients et à leurs proches Espace médiation Lieu d écoute et de dialogue pour les patients et leurs proches Quand solliciter l espace médiation? Vous rencontrez un problème à l hôpital

Plus en détail

Coordination de la Gestion des risques. Bilan - Programme

Coordination de la Gestion des risques. Bilan - Programme Coordination de la Gestion des risques Bilan - Programme La démarche Mise en place en 2007 Regroupe l ensemble des Vigilances Sanitaire. Associe le programme CLIN Associe les risques liés aux vigilances

Plus en détail

La prise en charge de votre artérite des membres inférieurs

La prise en charge de votre artérite des membres inférieurs G U I D E - A F F E C T I O N D E L O N G U E D U R É E La prise en charge de votre artérite des membres inférieurs Vivre avec une artérite des membres inférieurs Novembre 2007 Pourquoi ce guide? Votre

Plus en détail

Hygiène alimentaire en restauration collective

Hygiène alimentaire en restauration collective 1 2 3 4 5 6 7 Catalogue 2011 Audit, conseil et formation Hygiène alimentaire en restauration collective Laboratoire Départemental de la Côte-d'Or Sommaire 1 2 3 4 5 6 7 Sensibilisation à l hygiène alimentaire

Plus en détail

Charte nutritionnelle

Charte nutritionnelle Charte nutritionnelle NOTRE MISSION : CONSTRUIRE ET PRESERVER LE CAPITAL SANTE L équilibre alimentaire est un enjeu majeur de santé publique. De ce contexte, Nutrisens s engage à maintenir et à renforcer

Plus en détail

La prise en charge d un trouble dépressif récurrent ou persistant

La prise en charge d un trouble dépressif récurrent ou persistant G U I D E - A F F E C T I O N D E L O N G U E D U R É E La prise en charge d un trouble dépressif récurrent ou persistant Vivre avec un trouble dépressif Septembre 2010 Pourquoi ce guide? Votre médecin

Plus en détail

Les grandes fonctions du tuteur

Les grandes fonctions du tuteur Agence Erasmus+ Jeunesse & Sport Les grandes fonctions du tuteur Ce document rend compte de travaux effectués en ateliers par les participants lors des sessions de formation de tuteurs SVE organisées depuis

Plus en détail

ANNUAIRE SANTE. Structures Missions Site Internet Téléphone Domaines Secteurs Informations complémentaires

ANNUAIRE SANTE. Structures Missions Site Internet Téléphone Domaines Secteurs Informations complémentaires ANNUAIRE SANTE Structures Missions Site Internet Téléphone Domaines Secteurs Informations complémentaires IREPS : Instance Régionale d Education et de Promotion de la Santé Poitou-Charentes (4 antennes

Plus en détail

L UNION NATIONALE DES ARBITRES DE FOOTBALL (UNAF)

L UNION NATIONALE DES ARBITRES DE FOOTBALL (UNAF) L UNION NATIONALE DES ARBITRES DE FOOTBALL (UNAF) L Union Nationale des Arbitres de Football (UNAF) est l association qui représente les arbitres de football de tous niveaux dans toutes les instances sportives

Plus en détail

Les 4 Saisons du Diabète

Les 4 Saisons du Diabète Les 4 Saisons du Diabète Edito : Une personne diabétique doit faire face aux contraintes de sa maladie ainsi que certaines difficultés telles que le passage du permis de conduire, l achat d une maison,

Plus en détail

Diplôme Personal Trainer et spécialisations FORMATION AGREEE PAR LE DISPOSITIF CHEQUES FORMATION DE LA REGION WALLONNE. www.leaderfit.

Diplôme Personal Trainer et spécialisations FORMATION AGREEE PAR LE DISPOSITIF CHEQUES FORMATION DE LA REGION WALLONNE. www.leaderfit. Diplôme Personal Trainer et spécialisations FORMATION AGREEE PAR LE DISPOSITIF CHEQUES FORMATION DE LA REGION WALLONNE www.leaderfit.be 0494.61.81.04. (de Belgique) - 621.24.99.48. (du Luxembourg) - 06.24.65.06.18.

Plus en détail

Compte-rendu du conseil d école n 3. Année scolaire 2014-2015

Compte-rendu du conseil d école n 3. Année scolaire 2014-2015 Ecole Françoise Dolto Kervignac, le 22-06-2015 Rue du stade 56700 Kervignac 02 97 65 72 77 ec.0560297u@ac-rennes.fr Compte-rendu du conseil d école n 3. Année scolaire 2014-2015 Présents : - M. Plunian,

Plus en détail

Diabète et exercice physique

Diabète et exercice physique excer.phys_062004 13-07-2004 10:52 Pagina 1 Diabète et exercice physique un service de excer.phys_062004 13-07-2004 10:52 Pagina 2 2 Diabète et exercice physique La présente brochure a pu être réalisée

Plus en détail

CENTRE DU DIABETE CLINIQUE SAINT-JEAN. Centre de traitement multidisciplinaire pour personnes diabétiques

CENTRE DU DIABETE CLINIQUE SAINT-JEAN. Centre de traitement multidisciplinaire pour personnes diabétiques CLINIQUE SAINT-JEAN Centre de traitement multidisciplinaire pour personnes diabétiques 1 Madame, Mademoiselle, Monsieur, Bienvenue au Centre du Diabète de la. Nous sommes un centre de traitement multidisciplinaire

Plus en détail

Maisons de Santé Pluridisciplinaires. Conditions d éligibilité à des soutiens financiers

Maisons de Santé Pluridisciplinaires. Conditions d éligibilité à des soutiens financiers Maisons de Santé Pluridisciplinaires Conditions d éligibilité à des soutiens financiers Les maisons de santé pluridisciplinaires (MSP) visent à offrir à la population, sur un même lieu, un ensemble de

Plus en détail

Vous allez être opéré du coeur

Vous allez être opéré du coeur LIVRET D ACCUEIL Coordonnateur de Département Pr. Bernard ALBAT Chirurgie cardiaque et vasculaire Vous allez être opéré du coeur Pôle Coeur-Poumons CŒUR POUMONS Hôpital Arnaud de Villeneuve 2 ème étage

Plus en détail

Information au patient

Information au patient Information au patient Hôpital de jour médico-chirurgical Je vais subir une intervention chirurgicale en hôpital de jour, cela signifie que l intervention et le retour à domicile s effectueront le même

Plus en détail

La communication engageante dans la campagne de vaccination contre la grippe

La communication engageante dans la campagne de vaccination contre la grippe La communication engageante dans la campagne de vaccination contre la grippe L expérience du Centre Hospitalier de DIEPPE Chantal DELESTRE, infirmière de Santé au Travail Dr Stéphanie ROCHON EDOUARD, Praticien

Plus en détail

Réseau de Santé du Pays des Vals de Saintonge Pôle de santé du Canton d Aulnay de Saintonge MSP Aulnay et Néré PROJET D AULNAY PSP

Réseau de Santé du Pays des Vals de Saintonge Pôle de santé du Canton d Aulnay de Saintonge MSP Aulnay et Néré PROJET D AULNAY PSP Réseau de Santé du Pays des Vals de Saintonge PROJET D AULNAY MSP PSP Réseau de santé de proximité Historique Objectifs Particularités Avenir Réseau de Santé du Pays des Vals de Saintonge MAISON DE SANTE

Plus en détail

Actions prévues pour l année à venir & synthèse des actions menées durant l'année écoulée

Actions prévues pour l année à venir & synthèse des actions menées durant l'année écoulée Actions prévues pour l année à venir & synthèse des actions menées durant l'année écoulée Fiche à envoyer pour le 31 décembre de chaque année à l Agence Régionale de Santé (ARS), à l attention du correspondant

Plus en détail

Insulinothérapie et diabète de type 1

Insulinothérapie et diabète de type 1 Insulinothérapie et diabète de type 1 Introduction: la molécule d insuline L instauration de l insulinothérapie Dispositif d administration de l insuline Les propriétés de l insuline Insuline et schémas

Plus en détail

L hôpital dans la société. L expérience du CHU de Paris, l AP HP. Pierre Lombrail, Jean-Yves Fagon

L hôpital dans la société. L expérience du CHU de Paris, l AP HP. Pierre Lombrail, Jean-Yves Fagon L hôpital dans la société. L expérience du CHU de Paris, l AP HP. Pierre Lombrail, Jean-Yves Fagon Colloque Santé et Société Quels déterminants de santé et quel système de soins pour la santé de toute

Plus en détail

COMMENT DEVENIR KINÉSITHÉRAPEUTE

COMMENT DEVENIR KINÉSITHÉRAPEUTE COMMENT DEVENIR KINÉSITHÉRAPEUTE DESCRIPTION DU MÉTIER Le masseur-kinésithérapeute ou «kiné» dans le langage courant, effectue sur prescription médicale des actes de gymnastique médicale, de massage, de

Plus en détail

ACSI. Association Centre de santé Infirmier. 53 rue de la marine 29760 Penmarc h : 02.98.58.60.18 :02.98.58.71.17. cdspen29@wanadoo.

ACSI. Association Centre de santé Infirmier. 53 rue de la marine 29760 Penmarc h : 02.98.58.60.18 :02.98.58.71.17. cdspen29@wanadoo. ACSI Association Centre de santé Infirmier Penmarc h Plomeur Le Guilvinec Tréffiagat-Léchiagat 53 rue de la marine 29760 Penmarc h : 02.98.58.60.18 :02.98.58.71.17 cdspen29@wanadoo.fr SOMMAIRE Introduction

Plus en détail

ETUDIER À L ÉTRANGER BELGIQUE

ETUDIER À L ÉTRANGER BELGIQUE ETUDIER À L ÉTRANGER BELGIQUE BIENVENUE EN BELGIQUE Vous avez décidé de venir étudier en Belgique, félicitations! Notre pays est reconnu pour la qualité de son accueil, son sens de l'humour, ses bières,

Plus en détail

DE LA FORMATION CONTINUE À L OFFICINE

DE LA FORMATION CONTINUE À L OFFICINE Notre mission : Chaque pharmacien est unique, UTIP Innovations propose partout en métropole et dans les DOM les solutions de formation adaptées Notre ambition : Devenir acteur de référence du DPC UTIP

Plus en détail

Biarritz Côte basque, territoire pilote du Sport Santé sur ordonnance

Biarritz Côte basque, territoire pilote du Sport Santé sur ordonnance Communiqué de presse 19 mai 2015 INNOVATION SANTE INNOVATION TERRITOIRE Biarritz Côte basque, territoire pilote du Sport Santé sur ordonnance Alors que la loi santé votée le 14 avril 2014 met en avant

Plus en détail

ACTUALITES THERAPEUTIQUES DANS LE DIABETE DE TYPE 2. Docteur R.POTIER

ACTUALITES THERAPEUTIQUES DANS LE DIABETE DE TYPE 2. Docteur R.POTIER ACTUALITES THERAPEUTIQUES DANS LE DIABETE DE TYPE 2 Docteur R.POTIER DEFINITION DU DIABETE soit : Syndrome polyuro-polydipsique + amaigrissement + 1 glycémie > 2g/L 2 glycémies à jeun > 1,26g/l 1 glycémie

Plus en détail

9 Référentiel de missions de l agence du service civique

9 Référentiel de missions de l agence du service civique BINOME 21 PROJET ASSOCIATIF 2011-2013 Pour une solidarité intergénérationnelle Erard Marie-Françoise Sommaire 1 Objectifs 2 Chartes 3 Fonctionnement de l association 4 Etude préalable 5 Projet actuel 6

Plus en détail

DOSSIER PARTENAIRE. 28 et 29 avril 2011 Cannes. Le Rendez Vous de l Assurance Transports. Contact :

DOSSIER PARTENAIRE. 28 et 29 avril 2011 Cannes. Le Rendez Vous de l Assurance Transports. Contact : Le Rendez Vous de l Assurance Transports 28 et 29 avril 2011 Cannes DOSSIER PARTENAIRE Contact : Michelle GAGNE / CESAM Tél. (33.1) 58 56 96 12 E-Mail : mgagne@cesam.org SOMMAIRE Thème du Rendez Vous p.

Plus en détail

A l Assistance Publique - Hôpitaux de Marseille, Octobre Rose est l occasion de mettre en valeur la filière de soins dédiée au cancer du sein.

A l Assistance Publique - Hôpitaux de Marseille, Octobre Rose est l occasion de mettre en valeur la filière de soins dédiée au cancer du sein. OCTOBRE ROSE 2013 La campagne Octobre Rose a pour but d inciter les femmes de 50 à 74 ans à participer au dépistage organisé du cancer du sein. Une femme sur trois ne se fait pas dépister ou pas de manière

Plus en détail

J aimerais garder les hypoglycémies sous contrôle - Que puis-je faire?

J aimerais garder les hypoglycémies sous contrôle - Que puis-je faire? Simon Equilibré grâce à sa pompe depuis 2004 J aimerais garder les hypoglycémies sous contrôle - Que puis-je faire? L hypoglycémie peut être l une des préoccupations majeures des diabétiques de type 1,

Plus en détail

SADIR assistance, Prestataire de Santé à Domicile (PSAD)

SADIR assistance, Prestataire de Santé à Domicile (PSAD) SADIR assistance, Prestataire de Santé à Domicile (PSAD) 1 PSAD: qui sommes nous - 1 200 000 patients toutes prestations confondues, pris en charge tous les jours à domicile en : oxygénothérapie ventilation

Plus en détail

CATALOGUE DES FORMATIONS INTRA / INTER 2013 / 2014

CATALOGUE DES FORMATIONS INTRA / INTER 2013 / 2014 CATALOGUE DES FORMATIONS INTRA / INTER 2013 / 2014 2 SOMMAIRE NOTRE OFFRE DE FORMATION INTRA PAGE 3 ALIMENTATION ET SOINS HYGIÈNE ALIMENTAIRE ET HACCP EN CUISINE OU EN OFFICE NOTRE OFFRE DE FORMATION INTER

Plus en détail

RÉGLEMENT INTÉRIEUR 2015 DU RESTAURANT SCOLAIRE adopté par le conseil municipal du 9 décembre 2014

RÉGLEMENT INTÉRIEUR 2015 DU RESTAURANT SCOLAIRE adopté par le conseil municipal du 9 décembre 2014 Ville de Saint-Palais-sur-Mer Groupe scolaire Lucien Robin RÉGLEMENT INTÉRIEUR 2015 DU RESTAURANT SCOLAIRE adopté par le conseil municipal du 9 décembre 2014 Préambule Le restaurant scolaire n est pas

Plus en détail

DIABETE ET SPORT. Dominique HUET Hopital Saint Joseph PARIS

DIABETE ET SPORT. Dominique HUET Hopital Saint Joseph PARIS DIABETE ET SPORT Dominique HUET Hopital Saint Joseph PARIS DIABETE TYPE 1#TYPE 2 Jeunes sportifs Risque hypoglycémie Adaptation schémas Autosurveillance +++ Sports souvent sources de difficultés Contre

Plus en détail

L hôpital de jour ( HDJ ) en Hôpital général Intérêt d une structure polyvalente? Dr O.Ille Centre hospitalier Mantes la Jolie, Yvelines

L hôpital de jour ( HDJ ) en Hôpital général Intérêt d une structure polyvalente? Dr O.Ille Centre hospitalier Mantes la Jolie, Yvelines L hôpital de jour ( HDJ ) en Hôpital général Intérêt d une structure polyvalente? Dr O.Ille Centre hospitalier Mantes la Jolie, Yvelines Hôpital de jour (HDJ) Permet des soins ou examens nécessitant plateau

Plus en détail

Santé, bien-être et plaisir par l alimentation et la cuisine

Santé, bien-être et plaisir par l alimentation et la cuisine LICENCE PRO Santé, bien-être et plaisir par l alimentation et la cuisine Carte d identité de la formation Diplôme Licence professionnelle Spécialité Santé, bien-être et plaisir par l alimentation et la

Plus en détail

Diplôme d Etat d infirmier Référentiel de compétences

Diplôme d Etat d infirmier Référentiel de compétences Annexe II Diplôme d Etat d infirmier Référentiel de compétences Les référentiels d activités et de compétences du métier d infirmier diplômé d Etat ne se substituent pas au cadre réglementaire. En effet,

Plus en détail

ANNEE 2015. Synthèse des questionnaires de satisfaction sur l application de la réforme des rythmes scolaires

ANNEE 2015. Synthèse des questionnaires de satisfaction sur l application de la réforme des rythmes scolaires ANNEE 2015 Synthèse des questionnaires de satisfaction 1 POURCENTAGES DE QUESTIONNAIRES RETOURNÉS sur 355 questionnaires distribués 42% 58% questionnaires retournés = 207 ( dont 143 avec au moins un commentaire)

Plus en détail

RÈGLEMENT INTÉRIEUR DU RESTAURANT SCOLAIRE DE JUMIÈGES

RÈGLEMENT INTÉRIEUR DU RESTAURANT SCOLAIRE DE JUMIÈGES RÈGLEMENT INTÉRIEUR DU RESTAURANT SCOLAIRE DE JUMIÈGES I - RÈGLES GÉNÉRALES Article 1 - Le restaurant scolaire n a pas un caractère obligatoire, il a pour objet d assurer, dans les meilleures conditions

Plus en détail

Mise au point. Dossier. Zoom. www.magpatients.org. Moi, mon diabète, mon entourage. Observance aux règles d hygiène de vie et au traitement

Mise au point. Dossier. Zoom. www.magpatients.org. Moi, mon diabète, mon entourage. Observance aux règles d hygiène de vie et au traitement Mise au point Moi, mon diabète, mon entourage Dossier Observance aux règles d hygiène de vie et au traitement Zoom Le diabète des populations africaines et nord-africaines Informations communiquées en

Plus en détail

Document d information dans le cadre de l installation d un cyclotron. à Saint-Louis

Document d information dans le cadre de l installation d un cyclotron. à Saint-Louis Document d information dans le cadre de l installation d un cyclotron à Saint-Louis Cancers & imagerie médicale Un progrès majeur pour une meilleure prise en charge des patients. Accroitre les possibilités

Plus en détail

Complémentaire Santé. MCDef MELODY SANTE. Préservez votre capital santé

Complémentaire Santé. MCDef MELODY SANTE. Préservez votre capital santé 1 Complémentaire Santé MCDef MELODY SANTE Préservez votre capital santé 2 MCDEF MELODY SANTE À partir de 46,93 / mois* pour un assuré de 60 ans en formule ECO * département 79 Au fil du temps, les besoins

Plus en détail

Hygiène alimentaire en restauration

Hygiène alimentaire en restauration 2 0 1 5 Catalogue de formations Audit, conseil et formation Hygiène alimentaire en restauration Laboratoire Départemental de la Côte-d'Or (LDCO) Sommaire 1A 1B 23 4 5 6 7A 7B 8 Sensibilisation à l hygiène

Plus en détail

livret d accueil s ervice d o ncologie vous informer, c est aussi notre rôle

livret d accueil s ervice d o ncologie vous informer, c est aussi notre rôle s ervice d o ncologie livret d accueil vous informer, c est aussi notre rôle centre hospitalier de tourcoing - 135, rue du président coty - 59208 tourcoing cedex www.ch-tourcoing.fr DSIO - Qualité - Communication

Plus en détail