Insulinothérapie et diabète de type 1

Save this PDF as:

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Insulinothérapie et diabète de type 1"

Transcription

1 Insulinothérapie et diabète de type 1 Introduction: la molécule d insuline L instauration de l insulinothérapie Dispositif d administration de l insuline Les propriétés de l insuline Insuline et schémas posologiques Les courbes d action de l insuline disponibles dans pharmacothérapie du diabète de type 2 diapositives manquantes seront disponibles sur le site RIISIQ

2 Introduction de l insuline Produite par la technique de l ADN recombinant Chimiquement identique à l insuline humaine ou Modifiée par rapport à l insuline humaine

3 L insuline: protéine du 20 ème siècle Découverte de Frédéric Sanger en 1955 Biochimiste britannique

4 Pour tout biologiste Une protéine est une séquence d acides aminés Les acides aminés forment une chaîne Méthode de séquençage de l ADN Prix Nobel en 1980

5 Protéines de 51 acides aminés Ces acides aminés forment deux chaînes A et B Chaîne A: 21 CYS CYS Chaîne B: 30 CYS La chaîne A possède 21 acides aminés La Chaîne B possède 30 acides aminés

6 Nom spécifique pour chacun des 51 acides aminés GLY ILE Chaîne A: 21 acides aminés Val GLU CYS CYS Reliées par deux ponts disulfures CYS CYS Chaîne B: 30 acides aminés Par exemple: sur la chaîne A l acide aminé #3 VAL pour valine l acide aminé # 6 CYS pour Cystéine

7 Les insulines rapides: R ou Toronto Solution injectables Processus lent Pic entre 90 et 150 minutes pendant 3 à 5 heures Auto-agglutination des molécules d insuline dès l injection Hexamères Dimères Monomères Processus physiologique normale pic 30 à 60 minutes pendant 1à 2 heures

8 Analogue de l insuline humaine Humalog md et NovoRapid md CYS Chaîne B: 30 acides aminés Humalog md ( lispro) Inversion de deux acides aminés Lysine # 28 et Proline # 29 LYS PRO Moindre tendance à l auto-agglutination Mimétisme de l insuline physiologique Hexamères Dimères Monomères

9 Analogues de l insuline humaine NovoRapid md CYS Chaîne B: 30 acides aminés NovoRapid md ( aspart) Remplacement d un acide aminé # 28 Proline par l acide aspartique ACIDE ASPARTATIQUE PRO Moindre tendance à l auto-agglutination Mimétisme de l insuline physiologique Hexamères Dimères Monomères

10 L insuline N ou NPH Pas de courbes réellement plates Absorption erratique d une variabilité intra et interindividuelle importante Basée sur le principe retard des cristaux d insuline zinc ou protamine d aspect trouble Effet maximal après 4 à 6 heures et agissent pendant 16 à 20 heures

11 Analogues d insuline à action prolongée Insuline detemir: Levemir md Insuline glargine: Lantus md Modifiés par manipulation de l extrémité des chaîne A et B de l insuline GLU Chaîne A CYS Chaîne B CYS

12 Insuline Lantus md Addition de deux arginines à l extrémité C- terminal de la chaîne B en position B 31 et B 32 Remplacement d un résidu asparagine par un résidu glycine en position 21 de la chaîne A Conservée à ph4 précipite en micro-cristaux glycine GLU CYS CYS Argines

13 Insuline Levemir md Acide aminé Lysine en position 29 de la chaîne B est attaché à un acide gras C 14 S associe dans le tissu sous-cutané comme dans le pasma à l albumine Chaîne B CYS Acide Gras C 14

14 L instauration de l insulinothérapie Rangement et emploi de l insuline Symptômes et traitement de l hypoglycémie La prise en charge des jours de maladie L ajustement en fonction de l alimentation et l activité physique L auto-surveillance de la glycémie

15 Les propriétés de l insuline Les variétés L aspect L action

16 Les variétés d insuline

17 Les variétés d insuline Lilly N (intermédiaire ou normal) R (rapide) H (Lispro ou Humalog md ou très rapide) Mélange M25, 20/80 ou 30/70 Sanofi aventis Lantus md (glargine) Apidra md (glulisine) insuline très rapide NovoNordisk NPH (intermédiaire ou normal) Toronto (rapide) A ( Aspart ou NovoRapid md, très rapide) Mélange: 10/90, 20/80, 30/70, 40/60, 50/50 Levemir md (detemir)

18 L aspect de l'insuline

19 L aspect de l insuline Les insulines claires: *Rapides ou très rapides: Humulin md R ou Toronto md et Humalog md ou NovoRapid md Donner de 15 à 30 minutes avant les repas *Les insulines basales sans pic d action: Lantus md et Levemir md Aucun mélange nécessaire Les insulines troubles: *insulines intermédiaires: Humulin md N ou Novolin md NPH ou prémélangées Mélange obligatoire

20 L action de l insuline

21 L insuline et le diabète de type 1

22 Insuline basale/prandiale N ou NPH au coucher H : Début d action: moins de 15 minutes Pic d action: 1 à 2 heures Durée d action: 3 à 4 heures N : Début d action: 1 à 3 heures après injection Pic d action: 6 à 8 heures Durée d action: 18 à 24 heures

23 Insuline basale/prandiale NovoRapid md ou Humalog md et Lantus md ou Levemir md Insuline très rapide: Humalog md ou NovoRapid md est le reflet de la glycémie postprandial Insuline basale: Lantus md ou Levemir md est le reflet de la glycémie pré-prandiale et à tout autre moment de la journée 7h 12h 18h 22h 7h

24 Considérations lors de traitement à l insuline glargine (Lantus md ) Il faut se rappeler que l insuline glargine agit 24 heures, L insuline glargine est couverte par la RAMQ et devons compléter formulaire de médicament d exception Coût autour de $65 par mois Disponible en fiole et en cartouche

25 Régie de l assurance maladie Insuline glargine: Pour le traitement du diabète lorsqu un essai préalable avec une insuline à action intermédiaire ou prolongée n a pas permis de contrôler de façon adéquate le profil glycémique sans causer un épisode d hypoglycémie grave ou de fréquents épisodes d hypoglycémie;

26 Considérations lors de l utilisation de l insuline detemir (Levemir md) Durée d action entre 12 et 20 heures N est actuellement pas couverte par la RAMQ Coût autour de $135 pour 5 cartouches Disponible en cartouches seulement Compagnie s engage à fournir la clientèle jusqu à la décision positive de RAMQ

27 L'utilisation de l'insuline glargine Dure 24 heures donc ne pas retarder l'injection une fois ouverte jeter après 30 jours claire et limpide jeter si apparence change une fois dans la seringue administrer immédiatement ne se mélange à aucune autre insuline

28 Considérations cliniques Les besoins en insuline pré-prandiales peuvent changer donc glycémies ac et 2 heures pc souvent nécessaires pour optimiser le traitement Tenir compte de l'activité physique car en cas de sport extrême la prise de glucides de façon régulière peut être nécessaire la collation de soirée peut être nécessaire lors d activités physiques intenses 7h 12h 18h 22h 7h

29 Notre pratique au Centre de soins de jour Initiation à l insuline selon recommandations (Treat to Target) Augmentation de 10% deux fois semaine Glycémies ac et deux heures pc afin d identifier les besoins en insuline basale et préprandiales La valeur de la glycémie 2 heures pc devrait être égale ou 1 à 2 mmol/l supérieure à la glycémie préprandiale Ordonnances collectives seront disponibles sous peu Consensus nécessaire entre les intervenants

30 7 conditions nécessaires au succès 1. Connaissance de la maladie et de son traitement 2. Rencontre avec nutritionniste pour le calcul des glucides ou revoir le plan alimentaire 3. Connaissance de l effet de l exercice sur les glycémies (léger, modéré et extrême) 4. Type de collation selon activités physiques 5. Lecture de glycémie fréquente (ac et pc) et parfois la nuit 6. Tenue rigoureuse du journal de glycémie 7. Respect des règles de suivi proposé Si échec il faut envisager la pompe à l insuline mais ces mêmes conditions seront nécessaires pour envisager ce traitement

31 L injection d insuline Bien conseiller les personnes diabétiques sur les outils d administration et les techniques d injection

32 L injection complètement indolore

33 L enseignement de la technique Du plus simple au plus compliqué Commencer par l injection La pratique et l explication des gestes posés

34 Le choix de l aiguille La longueur d aiguille 8 mm convient à la plupart de la population adulte Si IMC supérieur à 27 8 mm ou 12,7 mm Si quantité d insuline supérieure à 40 unités et qu il y a peu de changement lors d augmentation des doses d insuline, tenter une aiguille plus longue Un saignement lors du retrait de l aiguille peut indiquer que l aiguille a pénétré le muscle Une zone blanchâtre lors du retrait de l aiguille peut indiquer que l insuline n a pas été injectée assez profondément

35 L injection d insuline Injection perpendiculaire obligatoirement lorsqu enseigné au patient d où l importance d utiliser la bonne longueur d aiguille Les infirmières peuvent injecter à 45 selon la longueur d aiguilles utilisée

36 La pincée lors d injection Certains patients préfèrent sans la pincée d où l importance de faire essayer les deux façons Pas nécessaire mais plus confortable car peau plus stable lors de l insertion de l aiguille La pincée devrait être relâchée lors de l injection car permet à l insuline de mieux s étendre dans le tissu sous-cutané Faire attention de ne pas prendre le muscle lors de la pincée Certaines régions du corps peuvent nécessiter différentes longueur d aiguilles

37 La longueur de l aiguille Lors de grande quantité d insuline l aiguille plus longue est moins à risque de perdre de l insuline au moment du retrait de l aiguille

38 Le choix des sites Dépend de la surface corporelle du nombre d injections et de la quantité à donner L abdomen est la région où l absorption (A) est la plus rapide ensuite viennent les bras (B) et les cuisses (C) et la région dorsale (D) Il faut changer de région une fois par semaine Il faut éviter un site d injection qui est sollicité par un effort physique dans la journée La femme enceinte ne doit jamais s injecter de l insuline dans l abdomen

39 Les sites d injection La région dorsale souvent peu utilisée peut permettre de vérifier l efficacité de l insuline et l induration

40 Les réactions cutanées à l insuline Souvent causées par des injections répétées dans le même site Trop grande quantité d insuline de façon répétée dans une même site Réaction inflammatoire Allergie à la préparation d'insuline zinc Allergie à l insuline

41 Piste de solutions Enseigner l importance de la rotation des sites Si plus de 30 à 40 unités, séparer la dose en deux et donner dans deux sites différents Tenter d'autres sortes d'insuline Tenter la pompe à insuline

42 Dispositifs d administration de l insuline Seringues Stylo-injecteurs Pompe à insuline

43 Les pompes à insuline Forme d insulinothérapie intensive efficace et sécuritaire

44 Seringues Les seringues offrent deux formats de longueur d aiguilles 8 mm et 12,7 mm Les seringues sont disponibles en format de 30 unités, 50 unités et 100 unités Les seringues de 100 unités sont graduées à 2 unités par barre

45 Les stylo-injecteurs Les nouveautés Lilly: Luxura md Novo-Nordisk: Novolinpen md 4 Sanofi aventis: Autopen md 24

7. L insulinothérapie. Il faut enseigner. L insulinothérapie. 1. L injection d insuline

7. L insulinothérapie. Il faut enseigner. L insulinothérapie. 1. L injection d insuline 7. L insulinothérapie L injection d insuline est obligatoirement enseignée La préparation d insuline si l état de la personne le permet (se fait dans la plupart des cas) Il faut enseigner 1. L injection

Plus en détail

DIABETE ET INSULINE MODE D EMPLOI...

DIABETE ET INSULINE MODE D EMPLOI... DIABETE ET INSULINE MODE D EMPLOI... Les indications du traitement par insuline INDICATIONS DU TRT PAR INSULINE 1. Diabète de type 1 2. Diabète de type 2 Contre-indications du Trt ADO Si hyperglycémie

Plus en détail

Les nouvelles insulines

Les nouvelles insulines Les nouvelles insulines Leur utilisation en pratique SOFOMEC 13-Décembre 2007 Luc Marty Carcassonne Plus de 80 années d innovation dans le développement d insulines basales Shéma «basal-bolus» à la

Plus en détail

LES INSULINES. JOURNEE DE FORMATION DES PHARMACIENS Thionville Santé 26/09/2007 B. AUBERT - T. CREA - P. CUNY - S. MALVAUX CHR Metz-Thionville TCB 1

LES INSULINES. JOURNEE DE FORMATION DES PHARMACIENS Thionville Santé 26/09/2007 B. AUBERT - T. CREA - P. CUNY - S. MALVAUX CHR Metz-Thionville TCB 1 LES INSULINES JOURNEE DE FORMATION DES PHARMACIENS Thionville Santé 26/09/2007 B. AUBERT - T. CREA - P. CUNY - S. MALVAU CHR Metz-Thionville 1 Quelques dates... 1922 : découverte de l insuline BANTING

Plus en détail

Les insulines. Dr N.Sales Ausias

Les insulines. Dr N.Sales Ausias Les insulines Dr N.Sales Ausias Plan Généralités I / Produits d action rapide a/ Insuline d action rapide b/ Analogue d action rapide II / Produits d action intermédiaire a/ Insuline b/ Mélanges Insulines

Plus en détail

Les différentes insulines

Les différentes insulines Les différentes insulines Les schémas possibles en pédiatrie 1 Les différentes insulines Analogues rapides rapides intermédiaires Analogues lents 8h 12h 19h 2 Les insulines actuelles Rapides : agissent

Plus en détail

L insulinothérapie (233e) Professeur Pierre-Yves BENHAMOU Novembre 2002 (Mise à jour Février 2005)

L insulinothérapie (233e) Professeur Pierre-Yves BENHAMOU Novembre 2002 (Mise à jour Février 2005) L insulinothérapie (233e) Professeur Pierre-Yves BENHAMOU Novembre 2002 (Mise à jour Février 2005) Mots-clés : Insulinothérapie. Références : L insulinothérapie fonctionnelle J.J.Grimm, Masson Ed., 1999

Plus en détail

Maniement des insulines

Maniement des insulines Journées d Actualités Thérapeutiques Metz, 18 Octobre 2003 Maniement des insulines Michèle FLORIOT Hôpital Jeanne d Arc, CHU de Nancy Les insulines (cf listing) Humalog Moment de l injection S.C. 1 2 3

Plus en détail

AVIS DE LA COMMISSION. 23 juillet 2003

AVIS DE LA COMMISSION. 23 juillet 2003 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE REPUBLIQUE FRANÇAISE AVIS DE LA COMMISSION 23 juillet 2003 LANTUS 100 UI/ml, solution injectable en flacon de 10 ml LANTUS 100 UI/ml, solution injectable en cartouche de 3

Plus en détail

Diabète Sucré. Généralités 1. Problème de santé publique: Deux maladies différentes :

Diabète Sucré. Généralités 1. Problème de santé publique: Deux maladies différentes : Diabète Sucré Généralités 1 Problème de santé publique: Mal. en expansion : augmente parallèlement au vieillissement à la sédentarité et à l obésité 3% de la population en France(2 500 000) + les non diagnostiqués

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 14 décembre 2005

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 14 décembre 2005 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 14 décembre 2005 Examen du dossier des spécialités inscrites pour une durée de 5 ans par arrêté du 26 septembre 2000 (JO du 30 septembre 2000) NOVORAPID 100 U/ml, solution

Plus en détail

DIABETE GESTATIONNEL. Cliquez pour modifier le style des sous-titres du masque. Dr. GUENDOUZE MERIEM

DIABETE GESTATIONNEL. Cliquez pour modifier le style des sous-titres du masque. Dr. GUENDOUZE MERIEM DIABETE GESTATIONNEL Cliquez pour modifier le style des sous-titres du masque Dr. GUENDOUZE MERIEM Définition OMS Trouble de la tolérance glucidique de gravité variable Survenant ou diagnostiqué pour la

Plus en détail

L influence du sport sur le traitement du diabète de type 1

L influence du sport sur le traitement du diabète de type 1 L influence du sport sur le traitement du diabète de type 1 Contenu 1. Bénéfice du sport pour patients avec diabète de type 1 2. Aspects physiologiques du sport en rapport avec la glycémie en général 3.

Plus en détail

Les insulines Dispositifs d administration

Les insulines Dispositifs d administration Les insulines Dispositifs d administration Découverte et production Vue d ensemble des insulines Les dispositifs d injection Autres voies d administration Plan I. Historique production II. Vue d ensemble

Plus en détail

L autogestion de l insulinothérapie basale plus 1

L autogestion de l insulinothérapie basale plus 1 L autogestion de l insulinothérapie basale plus 1 Le traitement combiné insuline basale et hypoglycémiants oraux est un traitement éprouvé et efficace pour amorcer en douceur l insulinothérapie. Il est

Plus en détail

PROPOSITION DE PROTOCOLES D INSULINOTHÉRAPIE EN GÉRIATRIE

PROPOSITION DE PROTOCOLES D INSULINOTHÉRAPIE EN GÉRIATRIE PROPOSITION DE PROTOCOLES D INSULINOTHÉRAPIE EN GÉRIATRIE Ce document a été élaboré par le groupe de travail "EHPAD" de l'omedit de Haute- Normandie. Il s'agit d'une proposition de protocole d'insulinothérapie

Plus en détail

L insulinothérapie par pompe. Généralités

L insulinothérapie par pompe. Généralités L insulinothérapie par pompe Généralités Définition Administration continue d insuline d action rapide (analogue) en SC sous forme de : débits de base programmés (en dehors des repas) bolus non programmables

Plus en détail

Débuter l insulinothérapie au cabinet Ce qu il faut savoir!

Débuter l insulinothérapie au cabinet Ce qu il faut savoir! Débuter l insulinothérapie au cabinet Ce qu il faut savoir! faisons le point Alexis Sabourin, MD Présenté dans le cadre de la conférence : L endocrinologie, Fédération des médecins omnipraticiens du Québec,

Plus en détail

À l appui des décisions éclairées

À l appui des décisions éclairées Agence canadienne des médicaments et des technologies de la santé Guide de mise en route et d ajustement de l insulinothérapie en présence de diabète de type 2* www.acmts.ca * Adaptation de Guide to Starting

Plus en détail

Colloque HPE 1/10/14 Dr Elise Crochemore, Endocrinologue, diabétologue HPE

Colloque HPE 1/10/14 Dr Elise Crochemore, Endocrinologue, diabétologue HPE Colloque HPE 1/10/14 Dr Elise Crochemore, Endocrinologue, diabétologue HPE Le glucose présent dans le sang provient: des aliments contenant des glucides ingérés au moment des repas du foie: Le foie produit

Plus en détail

INSULINOTHERAPIE DANS LE DIABETE DE TYPE 2

INSULINOTHERAPIE DANS LE DIABETE DE TYPE 2 INSULINOTHERAPIE DANS LE DIABETE DE TYPE 2 P. CUNY Unité Thérapeutique et d Education du Diabète (UTED) CHR Metz Thionville Hôpital Beauregard - THIONVILLE 1 L INSULINOTHERAPIE DANS LE DIABETE DE TYPE

Plus en détail

des médicaments ou autres substances : Ajuster le dosage d insuline lors du suivi de la clientèle diabétique Hôpital de jour

des médicaments ou autres substances : Ajuster le dosage d insuline lors du suivi de la clientèle diabétique Hôpital de jour ORDONNANCE COLLECTIVE Ajuster des traitements médicaux, des thérapies médicamenteuses, des médicaments ou autres substances : Ajuster le dosage d insuline lors du suivi de la clientèle diabétique No: D.1

Plus en détail

Pr Monnier Nous allons commencer par conséquent par le chapitre 1 et nous allons envisager l insulinothérapie basale dans le diabète de type 2.

Pr Monnier Nous allons commencer par conséquent par le chapitre 1 et nous allons envisager l insulinothérapie basale dans le diabète de type 2. Pr Monnier Nous allons commencer par conséquent par le chapitre 1 et nous allons envisager l insulinothérapie basale dans le diabète de type 2. La première question que je vais poser à Éric Renard est

Plus en détail

PROTOCOLE MÉDICAL PROFESSIONNELS HABILITÉS CONDITION D EXERCICE PROCESSUS D ÉLABORATION. Centre de santé et de services sociaux

PROTOCOLE MÉDICAL PROFESSIONNELS HABILITÉS CONDITION D EXERCICE PROCESSUS D ÉLABORATION. Centre de santé et de services sociaux Centre de santé et de services sociaux GMF Sud-Ouest N o de protocole : GMF-OCM-3 Nom du protocole : L ajustement d insuline lors du suivi conjoint des usagers diabétiques de type ll. PROTOCOLE MÉDICAL

Plus en détail

Boughanmi Hajer. JAOUA Noureddine. Membre du bureau exécutif de l OTEF

Boughanmi Hajer. JAOUA Noureddine. Membre du bureau exécutif de l OTEF Organisation Tunisienne pour L Éducation et de la Famille Elaboré par Diabète infantile Boughanmi Hajer Encadré par : Licence appliquée en Biotechnologie JAOUA Noureddine Membre du bureau exécutif de l

Plus en détail

Vous avez dit Insulinothérapie fonctionnelle?

Vous avez dit Insulinothérapie fonctionnelle? Vous avez dit Insulinothérapie fonctionnelle? Dans les locaux rénovés de la Clinique Médicale B, à l Hôpital Civil de Strasbourg, une nouvelle méthode d apprentissage du traitement par insuline appelée

Plus en détail

NEVER EVENT : Erreur d administration de l insuline. Recensement des recommandations

NEVER EVENT : Erreur d administration de l insuline. Recensement des recommandations NEVER EVENT : Erreur d administration de l insuline Recensement des recommandations Sources documentaires ANSM : Erreur d administration d insuline (10/2014) Sanofi Diabète : Charte de bonne utilisation

Plus en détail

Sport et traitements antidiabétiques. tiques. Dr Camille Polge Hôpitaux du Pays du Mont Blanc

Sport et traitements antidiabétiques. tiques. Dr Camille Polge Hôpitaux du Pays du Mont Blanc Sport et traitements antidiabétiques tiques Dr Camille Polge Hôpitaux du Pays du Mont Blanc l activité physique est fortement conseillée chez le diabétique (ttt à part entière dans le DT2 ou intérêts psychologique

Plus en détail

1 L insuline pour traiter le diabète durant la grossesse

1 L insuline pour traiter le diabète durant la grossesse L insuline pour traiter le diabète durant la grossesse Votre médecin vous a prescrit de l insuline pour traiter un diabète de grossesse. Voici des renseignements pour vous aider à mieu comprendre votre

Plus en détail

Pharmacothérapie du diabète de type 2. Antihyperglycémiants oraux, insuline et traitement d association

Pharmacothérapie du diabète de type 2. Antihyperglycémiants oraux, insuline et traitement d association Pharmacothérapie du diabète de type 2 Antihyperglycémiants oraux, insuline et traitement d association La médication Il y a deux types de médication 1. Les antihyperglycémiants oraux (pilules) 2. L insuline

Plus en détail

Comment gérer son diabète pendant une activité physique

Comment gérer son diabète pendant une activité physique U S Union D Sports & Diabète Comment gérer son diabète pendant une activité physique Le Diabète de type 1 Docteur Muriel TSCHUDNOWSKY Service de Diabétologie CH Louis Pasteur Réseau Gentiane (réseau diabète

Plus en détail

MONOGRAPHIE DE PRODUIT. HUMALOG (insuline lispro injectable) HUMALOG KwikPen à 200 unités/ml (insuline lispro injectable)

MONOGRAPHIE DE PRODUIT. HUMALOG (insuline lispro injectable) HUMALOG KwikPen à 200 unités/ml (insuline lispro injectable) MONOGRAPHIE DE PRODUIT HUMALOG (insuline lispro injectable) Solution pour injection, 100 unités/ml, norme Lilly HUMALOG KwikPen à 200 unités/ml (insuline lispro injectable) Solution pour injection, 200

Plus en détail

Guide d insuline basale.

Guide d insuline basale. Guide basale. Déterminez votre optimale. Ligne d'appel à votre service Nom:......... :... Si vous avez des questions, vous pouvez téléphoner 24h/24 et 7j/7 au numéro vert B-GLA 09 12 01 Bien vivre avec

Plus en détail

Approvisionnement en insulines

Approvisionnement en insulines Approvisionnement en insulines Table Ronde ReMeD 2006 Constat global LE DIABETE EN QUELQUES CHIFFRES L Organisation mondiale de la Santé (OMS) estime qu il y a plus de 180 millions de diabétiques dans

Plus en détail

Programme d enseignement pour la clientèle diabétique. Insuline Situations particulières

Programme d enseignement pour la clientèle diabétique. Insuline Situations particulières Programme d enseignement pour la clientèle diabétique 3 Insuline Situations particulières Version révisée par les membres de l équipe du Centre de jour du diabète de l Estrie soit : Josée Arbour, nutritionniste

Plus en détail

Préparation de un ou de deux types d insuline et administration

Préparation de un ou de deux types d insuline et administration Préparation de un ou de deux types d insuline et administration Étapes pré-éxécutoires Mesurer la glycémie capillaire Étapes pré-éxécutoires Retirer l insuline du congélateur Comparer l étiquette avec

Plus en détail

Plan. I- Physiopathologie II- Risques et complications III- Conseils & Education pour la prévention des risques

Plan. I- Physiopathologie II- Risques et complications III- Conseils & Education pour la prévention des risques DIABETE ET SPORT Plan I- Physiopathologie II- Risques et complications III- Conseils & Education pour la prévention des risques I- Physiopathologie Principes généraux de l exercice physique Pour améliorer

Plus en détail

LES TRAITEMENTS IMMUNOMODULATEURS DANS LA SCLEROSE EN PLAQUES

LES TRAITEMENTS IMMUNOMODULATEURS DANS LA SCLEROSE EN PLAQUES LES TRAITEMENTS IMMUNOMODULATEURS DANS LA SCLEROSE EN PLAQUES (Document à destination des patients) 1 EFFICACITE ATTENDUE DES TRAITEMENTS IMD Après au moins une deuxième poussée Lorsque les Immunomodulateurs

Plus en détail

L APS ET LE DIABETE. Le diabète se caractérise par un taux de glucose ( sucre ) trop élevé dans le sang : c est l hyperglycémie.

L APS ET LE DIABETE. Le diabète se caractérise par un taux de glucose ( sucre ) trop élevé dans le sang : c est l hyperglycémie. 1. Qu est-ce que le diabète? L APS ET LE DIABETE Le diabète se caractérise par un taux de glucose ( sucre ) trop élevé dans le sang : c est l hyperglycémie. Cette hyperglycémie est avérée si à 2 reprises

Plus en détail

Titre : Initier des mesures thérapeutiques pour corriger l hypoglycémie Page 2 sur 7

Titre : Initier des mesures thérapeutiques pour corriger l hypoglycémie Page 2 sur 7 ORDONNANCE COLLECTIVE TITRE : OC- 0015 Initier des mesures thérapeutiques pour corriger l hypoglycémie Remplace : Référence à un protocole : Oui Non de révision : mai 2012 à une technique : Oui Non d entrée

Plus en détail

Bayer facilite la vie du diabètique

Bayer facilite la vie du diabètique Bayer facilite la vie du diabètique Lecteurs de glycémie de Bayer Conseils pour un prélèvement sanguin simple et tout en douceur Dispositif de prélèvement et lancettes de Bayer Avez-vous des questions

Plus en détail

Plan d enseignement. Objectifs généraux des modules. Acquérir une bonne connaissance de sa maladie, des complications et des traitements (savoir);

Plan d enseignement. Objectifs généraux des modules. Acquérir une bonne connaissance de sa maladie, des complications et des traitements (savoir); Préambule Ce plan d enseignement a été révisé pour soutenir les professionnels de la santé de la région de la Mauricie et du Centre-du-Québec, impliqués dans l éducation des personnes atteintes de prédiabète

Plus en détail

Vous êtes diabétique. Vous conduisez un véhicule routier.

Vous êtes diabétique. Vous conduisez un véhicule routier. Vous êtes diabétique. Vous conduisez un véhicule routier. Pour votre sécurité et la nôtre Savez vous qu il existe des règles de sécurité que vous devez respecter? Document produit à l intention des patients

Plus en détail

LES NOUVEAUX ANTICOAGULANTS

LES NOUVEAUX ANTICOAGULANTS Pour toute information complémentaire, vous pouvez contacter votre médecin traitant, votre médecin spécialiste ou l infirmière référente de la clinique de l anticoagulation LES NOUVEAUX ANTICOAGULANTS

Plus en détail

Surveillance de la glycémie à domicile

Surveillance de la glycémie à domicile Surveillance de la glycémie à domicile La surveillance de la glycémie à domicile vous donnera les renseignements nécessaires pour vous aider à maîtriser votre diabète. Cela vous aidera à déterminer comment

Plus en détail

BILAN DE LA PRISE EN CHARGE DU TRAITEMENT DU DIABETE (PSG «bilan DID») Guide d évaluation et de réajustement*

BILAN DE LA PRISE EN CHARGE DU TRAITEMENT DU DIABETE (PSG «bilan DID») Guide d évaluation et de réajustement* BILAN DE LA PRISE EN CHARGE DU TRAITEMENT DU DIABETE (PSG «bilan DID») Guide d évaluation et de réajustement* Diagnostic infirmier : risque de prise en charge inefficace du programme thérapeutique. Identification

Plus en détail

23-Insulines & préparations galéniques d insulines

23-Insulines & préparations galéniques d insulines 23-Insulines & préparations galéniques d insulines Traitement du diabète de type 1 ou Insulino-dépendant Le traitement du diabète insulino-dépendant repose sur l insulinothérapie. Il est maintenant bien

Plus en détail

Phase d identification de la personne avant apprentissage

Phase d identification de la personne avant apprentissage CHU DE ROUEN - DIABETOLOGIE PLAN DE SOINS GUIDE D ENSEIGNEMENT Diagnostic Infirmier : Manque de connaissances lié à la mise en route d un traitement par insuline. Définition : la personne n a pas les informations

Plus en détail

Chapitre II La régulation de la glycémie

Chapitre II La régulation de la glycémie Chapitre II La régulation de la glycémie Glycémie : concentration de glucose dans le sang valeur proche de 1g/L Hypoglycémie : perte de connaissance, troubles de la vue, voire coma. Hyperglycémie chronique

Plus en détail

L insuline. Module4. Introduction. Effets de l insuline sur votre organisme

L insuline. Module4. Introduction. Effets de l insuline sur votre organisme Introduction L insuline Par D r Ibrahim Sultanem, interniste et Lucie Lefebvre, gestionnaire d épisodes de soins CSSS de l Énergie Révisé par Ghisline Pellerin, infirmière clinicienne CHRTR, Lucie Lefebvre,

Plus en détail

Les Bougainvilliers 9 allée Lazare Sauvaigo 98000 Monaco Tél. : +377 97 77 89 60 www.imagein.pro

Les Bougainvilliers 9 allée Lazare Sauvaigo 98000 Monaco Tél. : +377 97 77 89 60 www.imagein.pro Vous allez avoir une infiltration SOUS RAYONS X (TDM OU RADIOGRAPHIE) DE CORTISONE Madame, Monsieur, Votre médecin vous a proposé une intervention radiologique. Elle sera pratiquée avec votre consentement.

Plus en détail

Insulin therapy for diabetes mellitus : Treatment regimens and associated costs

Insulin therapy for diabetes mellitus : Treatment regimens and associated costs DIMENSION ÉCONOMIQUE Insulin therapy for diabetes mellitus : Treatment regimens and associated costs B. Chardonnel, et al. Diabetes Metab. 2012 Apr;38(2):156-63 Contexte et objectifs Contexte Augmentation

Plus en détail

Voici ce qu est le zona

Voici ce qu est le zona Voici ce qu est le zona Le zona est plus courant que vous ne le croyez. Lisez ce qui suit pour savoir si vous présentez un risque de développer le zona. Qu est-ce que le zona? Le zona est une éruption

Plus en détail

Tableau récapitulatif

Tableau récapitulatif Tableau récapitulatif Définition spécifique Injection intra dermique Injection sous cutanée Injection intra musculaire Injection intra veineuse Introduction d une solution concentrée Introduction d une

Plus en détail

Gestion de l insuline iv. : version pour les Soins continus de médecine

Gestion de l insuline iv. : version pour les Soins continus de médecine CENTRE HOSPALIER UNIVERSAIRE VAUDOIS - 1011 Lausanne Service de médecine Centre des Maladies Cardio-vasculaires et métaboliques Service d endocrinologie, diabétologie et métabolisme Gestion de l insuline

Plus en détail

LES DIFFÉRENTES INJECTIONS

LES DIFFÉRENTES INJECTIONS 17.03.09 Mme Dicchi Soins Infirmiers II I)Les incontournables pour toute injection A)La seringue : schéma B)Désinfection du point d injection C)Pansement à la fin de l injection D)La position du patient

Plus en détail

LA RECONSTITUTION, LE DOSAGE ET L ADMINISTRATION

LA RECONSTITUTION, LE DOSAGE ET L ADMINISTRATION Les autorités de santé de l Union Européenne ont assorti la mise sur le marché du médicament VELCADE de certaines conditions. Le plan obligatoire de minimisation des risques en Belgique, dont cette information

Plus en détail

Les médicaments génériques

Les médicaments génériques ASSURANCE COLLECTIVE Les médicaments génériques Leurs effets bénéfiques sur votre portefeuille Qu est-ce qu un médicament générique? Un médicament générique est l équivalent d une marque maison dans le

Plus en détail

Centre de Santé et de Services sociaux. Protocole médical. Validé par : le Comité d experts ministériel sur les ordonnances collectives 12/11

Centre de Santé et de Services sociaux. Protocole médical. Validé par : le Comité d experts ministériel sur les ordonnances collectives 12/11 Centre de Santé et de Services sociaux de Québec-Nord NUMÉRO Protocole : en lien avec l'oc-30 Protocole médical Nom de l ordonnance: Ajuster le dosage d insuline lors du suivi conjoint de la clientèle

Plus en détail

Atelier PointSanté. Les incrétines & l utilisation du Byetta

Atelier PointSanté. Les incrétines & l utilisation du Byetta Atelier PointSanté Les incrétines & l utilisation du Byetta Au programme News Physiologie et traitement à disposition L effet incrétine Aspect pratique Byetta Algorythme décisionnel Le PointSanté en 7

Plus en détail

Oui à la diète! Non au diabète!

Oui à la diète! Non au diabète! Oui à la diète! Non au diabète! Introduction Le diabète sucré est une maladie définie par la tendance à avoir trop de sucre dans le sang. La mesure de ce taux de sucre s'appelle la glycémie. Le diabète

Plus en détail

INSULINOTHERAPIE FONCTIONNELLE

INSULINOTHERAPIE FONCTIONNELLE INSULINOTHERAPIE FONCTIONNELLE Pour qui? Pourquoi? Comment? Une «révolution diététique» pour les patients et les soignants Actualités Thérapeutiques autour du diabète Journée du 9 mars Association Française

Plus en détail

VOTRE MÉDECIN VOUS PROPOSE DES TESTS D ALLERGIE

VOTRE MÉDECIN VOUS PROPOSE DES TESTS D ALLERGIE VOTRE MÉDECIN VOUS PROPOSE DES TESTS D ALLERGIE Information générale Pour vous, pour la vie Qu est-ce qu une allergie? Le mot allergie est utilisé pour décrire une réaction indésirable du corps à une substance

Plus en détail

Cas cliniques. Cas clinique n 1. Les avis des trois experts sont consultés :

Cas cliniques. Cas clinique n 1. Les avis des trois experts sont consultés : 9 Cas cliniques Au terme de cet ouvrage sur l insulinothérapie dans le diabète de type 2, nous aimerions proposer quelques cas cliniques pratiques pour illustrer les données théoriques que nous avons développées

Plus en détail

VBD. Ât* MOn guide de l'injection d'insuline. www.diabetebd.f r. '_râ.

VBD. Ât* MOn guide de l'injection d'insuline. www.diabetebd.f r. '_râ. Ât* '_râ. i M VBD MOn guide de l'injection d'insuline www.diabetebd.f r Technique d'injection ' l)erme Tissu sou s-cutir r1é A quel endroit? Linsuline doit être injectée en sous-cutané. Dans le muscle,

Plus en détail

Comment bien soigner les enfants diabétiques? Formation septembre 2009 1

Comment bien soigner les enfants diabétiques? Formation septembre 2009 1 Comment bien soigner les enfants diabétiques? Patrick Garandeau,, Hôpital d Enfantsd St-Denis 1 Avoir des objectifs Faire un diagnostic précoce Reprendre une vie «normale» Eviter les complications aiguës

Plus en détail

INITIER LA THÉRAPIE DE REMPLACEMENT DE LA NICOTINE (TRN)

INITIER LA THÉRAPIE DE REMPLACEMENT DE LA NICOTINE (TRN) Direction de santé publique ORDONNANCE COLLECTIVE INITIER LA THÉRAPIE DE REMPLACEMENT DE LA NICOTINE (TRN) Référence à un protocole : Oui Non Date d entrée en vigueur : 6 octobre 2014 Date de révision

Plus en détail

Les traitements du diabète

Les traitements du diabète 27 mars 2014 DE COUX Solène L3 Hormonologie-Reproduction Pr Valero 10 pages CR12 HORMONOLOGIE REPRODUCTION Les traitements du diabète Plan Les traitements du diabète A. Prise en charge non médicamenteuse

Plus en détail

L enseignement prioritaire du diabète étapes par étapes

L enseignement prioritaire du diabète étapes par étapes L enseignement prioritaire du diabète étapes par étapes présentée par Hélène Gagné, infirmière clinicienne Responsable du programme diabète CJD 2008 Cette présentation vise à 1. Savoir vulgariser la maladie

Plus en détail

Le diabète de type 2 : quelques points d actualité - 2 partie -

Le diabète de type 2 : quelques points d actualité - 2 partie - 1 Le diabète de type 2 : quelques points d actualité - 2 partie - Jacques LOUIS Service de diabétologie HPMetz Site Belle Isle AMMPPU Metz 10 juin 2014 P1 CAS CLINIQUE 3 ème époque Cette même personne

Plus en détail

Le diabète gestationnel

Le diabète gestationnel Le diabète gestationnel Nature du diabète gestationnel Le diabète gestationnel apparait durant la grossesse et disparaît généralement après l accouchement. Dans la plupart des cas, il est trouvé par une

Plus en détail

III CRITERES POUR CHOISIR UN COUPLE DE FLUOROPHORES

III CRITERES POUR CHOISIR UN COUPLE DE FLUOROPHORES Page : 17/ 77 III CRITERES POUR CHOISIR UN COUPLE DE FLUOROPHORES Le choix d un couple donneur-accepteur dépend de la technique utilisée (FRET, TR- FRET, BRET, etc.) et des molécules disponibles pour ces

Plus en détail

Insuline dans la pratique infirmière

Insuline dans la pratique infirmière 1/5 1 ) OBJECTIF(S) : Modalités pratiques d utilisation de l insuline. 2 ) DOMAINE D APPLICATION : Fédération inter hospitalière de cardiologie Réseau CardioRance 3 ) LES PERSONNELS CONCERNES : IDE 4 )

Plus en détail

AUDIT ENERGETIQUE. Selon la norme EN 16247-1 et 16247-2 : méthodes de référence d'audit énergétique pour le domaine du bâtiment

AUDIT ENERGETIQUE. Selon la norme EN 16247-1 et 16247-2 : méthodes de référence d'audit énergétique pour le domaine du bâtiment AUDIT ENERGETIQUE Selon la norme EN 16247-1 et 16247-2 : méthodes de référence d'audit énergétique pour le domaine du bâtiment Introduction L audit énergétique a pour but d identifier des opportunités

Plus en détail

CHAPITRE 1: ROLE DES ENZYMES DANS L'APPORT DU GLUCOSE SANGUIN

CHAPITRE 1: ROLE DES ENZYMES DANS L'APPORT DU GLUCOSE SANGUIN CHAPITRE 1: ROLE DES ENZYMES DANS L'APPORT DU GLUCOSE SANGUIN Les enzymes sont une catégorie particulière de protéines qui interviennent dans la plupart des réaction chimique qui se déroulent à l'intérieur

Plus en détail

Pneumatique Schémas de principe

Pneumatique Schémas de principe Pneumatique Schémas de principe 1 Schéma de principe Commande d un vérin à simple effet Problème posé : Le piston d un vérin à simple effet doit amorcer son mouvement de sortie dès qu on actionne un bouton

Plus en détail

Quand on vous parle de traitement par l insuline, que ressentez-vous, personnellement?

Quand on vous parle de traitement par l insuline, que ressentez-vous, personnellement? Quand on vous parle de traitement par l insuline, que ressentez-vous, personnellement? Cas Clinique N 1 Léon,64 ans, président d une association d anciens combattants,diabétique depuis 12 ans, sous Glucovance

Plus en détail

10.4.3 HAHB : vaccin contre l hépatite A et l hépatite B

10.4.3 HAHB : vaccin contre l hépatite A et l hépatite B 10.4.3 : vaccin contre l hépatite A et l hépatite B Composition Un vaccin inactivé combiné contre l hépatite A et l hépatite B est distribué au Canada : Twinrix (GlaxoSmithKline). Les antigènes utilisés

Plus en détail

Diabète de type 1 et haute montagne. Revue de la littérature

Diabète de type 1 et haute montagne. Revue de la littérature Diabète de type 1 et haute montagne Revue de la littérature Contre-indications absolues Diabète mal équilibré : hypoglycémies sévères mal ressenties, acido-cétose. Présence de complications du diabète

Plus en détail

Décret n 2010-1229 du 19 octobre

Décret n 2010-1229 du 19 octobre Télémédecine et diabète : le plan d éducation personnalisé électronique para médical (epep) Lydie Canipel Colloque TIC Santé 2011, 8 et 9 février 2011, Paris Décret n 2010-1229 du 19 octobre 2010 relatif

Plus en détail

Concevoir une base de données

Concevoir une base de données Concevoir une base de données http://vanconingsloo.be/les-cours/bureautique/access/concevoir-une-base-de-donnees En fonction de vos besoins, il existe deux façons de travailler. Si vous souhaitez créer

Plus en détail

Pr Monnier Donc nous avons vu ces deux études qui confirment malgré tout la supériorité des analogues lents sur la NPH en termes de risque d

Pr Monnier Donc nous avons vu ces deux études qui confirment malgré tout la supériorité des analogues lents sur la NPH en termes de risque d Pr Monnier Donc nous avons vu ces deux études qui confirment malgré tout la supériorité des analogues lents sur la NPH en termes de risque d hypoglycémies nocturnes. Il était très important de mettre les

Plus en détail

PROGRAMME D ENTRAÎNEMENT 2015

PROGRAMME D ENTRAÎNEMENT 2015 2015 OBJECTIF Ce programme d entraînement a comme objectif de vous préparer à réaliser un défi unique et ambitieux : courir des relais de 1 km et 2 km pendant plus de 30 heures consécutives, en reliant

Plus en détail

À remettre aux patientes. L essentiel à retenir pour l auto-injection avec le stylo injecteur pour le traitement de l infertilité

À remettre aux patientes. L essentiel à retenir pour l auto-injection avec le stylo injecteur pour le traitement de l infertilité À remettre aux patientes L essentiel à retenir pour l auto-injection avec le stylo injecteur pour le traitement de l infertilité Le traitement de l infertilité que vous a prescrit votre médecin peut être

Plus en détail

MENU MINUTE : RESUMÉ VIDEO 0

MENU MINUTE : RESUMÉ VIDEO 0 MENU MINUTE : RESUMÉ VIDEO 0 Bienvenue dans le programme! > Un petit mot de bienvenue > Comment profiter au mieux de la formation > Un petit exercice à faire immédiatement > Le récapitulatif du programme

Plus en détail

THEME : COMPRENDRE SON DIABETE, SON TRAITEMENT, SON SUIVI

THEME : COMPRENDRE SON DIABETE, SON TRAITEMENT, SON SUIVI THEME : COMPRENDRE SON DIABETE, SON TRAITEMENT, SON SUIVI Séquence éducation de groupe Groupe de 10 patients maximum Durée : 45 min Animateur : Médecins Objectif général : Exprimer la perception que l

Plus en détail

Forsteo FORSTEO 20 microgrammes/80 microlitres, solution injectable en stylo prérempli

Forsteo FORSTEO 20 microgrammes/80 microlitres, solution injectable en stylo prérempli MANUEL D UTILISATION DU STYLO Forsteo FORSTEO 20 microgrammes/80 microlitres, solution injectable en stylo prérempli Instructions pour l'utilisation Avant d utiliser votre nouveau stylo, veuillez lire

Plus en détail

Narcotiques utilisés pour le traitement de la douleur Version 4.3

Narcotiques utilisés pour le traitement de la douleur Version 4.3 Narcotiques utilisés pour le traitement de la douleur Version 4.3 Stratégie visant à limiter les tailles et les types de conditionnement disponibles dans les pharmacies publiques. 1. Introduction Le document

Plus en détail

Partir en voyage. Comme tout bon voyageur, les personnes diabétiques doivent prévoir d avance leurs déplacements et se préparer en conséquence.

Partir en voyage. Comme tout bon voyageur, les personnes diabétiques doivent prévoir d avance leurs déplacements et se préparer en conséquence. Partir en voyage Comme tout bon voyageur, les personnes diabétiques doivent prévoir d avance leurs déplacements et se préparer en conséquence. Tout voyageur diabétique devrait s identifier comme étant

Plus en détail

L insulinothérapie pratique. Lyne Gauthier, B. Pharm., M.Sc.

L insulinothérapie pratique. Lyne Gauthier, B. Pharm., M.Sc. L insulinothérapie pratique Lyne Gauthier, B. Pharm., M.Sc. Avril 2012 Objectifs!! Revoir les différents types d insulines avec leurs avantages et inconvénients;!! Connaître les principes de base de l

Plus en détail

ORDONNANCE COLLECTIVE

ORDONNANCE COLLECTIVE ORDONNANCE COLLECTIVE ORDONNANCE : Traitement d urgence lors d une réaction anaphylactique secondaire à l administration d une substance par voie parentérale. NUMÉRO : 1.14 DATE : Novembre 2005 RÉVISÉE

Plus en détail

Pr Monnier Bien, nous avons abordé cette première partie dont le Pr Éric Renard vous a brossé le tableau de l histoire naturelle du diabète sucré et

Pr Monnier Bien, nous avons abordé cette première partie dont le Pr Éric Renard vous a brossé le tableau de l histoire naturelle du diabète sucré et Bien, nous avons abordé cette première partie dont le Pr Éric Renard vous a brossé le tableau de l histoire naturelle du diabète sucré et de ses échecs. Ce n est pas très réjouissant puisque le diabète

Plus en détail

LES INJECTIONS DEFNINTION INVARIANTS. 1. Cadre législatif. 2. Principes

LES INJECTIONS DEFNINTION INVARIANTS. 1. Cadre législatif. 2. Principes LES INJECTIONS DEFNINTION Une injection parentérale est l introduction dans l organisme de substances médicamenteuses par une autre voie que le tube digestif au moyen d une seringue et d une aiguille.

Plus en détail

Les injections - 1 - DEFINITION Fait d'introduire une substance médicamenteuse dans l'organisme, au moyen d'une seringue munie d'une aiguille creuse.

Les injections - 1 - DEFINITION Fait d'introduire une substance médicamenteuse dans l'organisme, au moyen d'une seringue munie d'une aiguille creuse. Les injections - 1 - LES INJECTIONS GENERALITES DEFINITION Fait d'introduire une substance médicamenteuse dans l'organisme, au moyen d'une seringue munie d'une aiguille creuse. VOIES D'INTRODUCTION POUR

Plus en détail

Infiltration Foramino-epidurale de cortisonique sous contrôle radiologique

Infiltration Foramino-epidurale de cortisonique sous contrôle radiologique Infiltration Foramino-epidurale de cortisonique sous contrôle radiologique L infiltration foraminale consiste à injecter un médicament anti-inflammatoire à base de cristaux de cortisone directement au

Plus en détail

LES DIFFERENTS PROGRAMMES DE MUSCULATION («Des muscles pour tout le monde», Sport et Vie n 108, Mai-Juin 2008)

LES DIFFERENTS PROGRAMMES DE MUSCULATION («Des muscles pour tout le monde», Sport et Vie n 108, Mai-Juin 2008) LES DIFFERENTS PROGRAMMES DE MUSCULATION («Des muscles pour tout le monde», Sport et Vie n 108, Mai-Juin 2008) 1 / Quelques données théoriques : * La répétition maximale (RM) : C est le poids le plus lourd

Plus en détail

Fiche de présentation

Fiche de présentation Fiche de présentation Classe : 1 ère ou Terminale Enseignement : Chimie-biochimie-sciences du vivant THEME du programme : 3 Sous-thème : 3.2 Les systèmes vivants utilisent deux grandes voies de communication

Plus en détail

Conseils pour réaliser un tableau de sortie

Conseils pour réaliser un tableau de sortie Conseils pour réaliser un tableau de sortie Ne pas oublier d adapter le langage au patient ou à l institution! Attention au langage trop scientifique ; mais rester cependant clair et précis ; faire passer

Plus en détail

L insulinothérapie (233e) Docteur Pierre-Yves BENHAMOU Novembre 2002

L insulinothérapie (233e) Docteur Pierre-Yves BENHAMOU Novembre 2002 L insulinothérapie (233e) Docteur Pierre-Yves BENHAMOU Novembre 2002 1. Bases physiologiques Sécrétion physiologique d insuline : 0.6 U/kg/j, soit 40 U si 70 kgs Profil nycthéméral : o 40 à 50%: sécrétion

Plus en détail

Mesures d urgence lors de cétonémie

Mesures d urgence lors de cétonémie Mesures d urgence lors de cétonémie Que sont les «cétones» - Qu est-ce que la cétoacidose? En cas de carence en insuline dans l organisme, les hydrates de carbone ou les sucres ne peuvent pas entrer dans

Plus en détail