Fiche de synthèse. Learn. Les points essentiels pour l accompagnement d un patient diabétique. Parcours : Prise en charge du diabète à l officine

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Fiche de synthèse. Learn. Les points essentiels pour l accompagnement d un patient diabétique. Parcours : Prise en charge du diabète à l officine"

Transcription

1 Les points essentiels pour l accompagnement d un patient diabétique Dans toutes les situations Privilégiez la phase de découverte Savoir comment le patient et/ou l accompagnant perçoivent le diabète. Permettre au patient et/ou à l accompagnant de s exprimer. Identifier leurs freins, leurs craintes pour les lever. Mettre en place une relation de partenariat. Soignez votre communication À ne pas faire - Poser des questions fermées. - ne pas laisser s exprimer le patient. - Imposer votre savoir. - devancer les pensées ou les propos du patient. - Avoir des a priori sur : => les connaissances du patient => comment le patient vit la maladie - Parler de «son diabète», de «sa maladie». À faire - Poser des questions ouvertes. - S appuyer sur les informations de l équipe médicale : «Que vous a dit le médecin?» «Qu avez-vous retenu de votre rendez-vous?» «Quel est l objectif que le médecin a fixé?» - Laisser le patient parler, adopter une écoute active. - Réagir à la dispensation incomplète de l ordonnance sous le motif «Il m en reste». - Parler «du diabète», de «la maladie». Rappels sur le diabète de type 1 : cas en France (10-20 % des diabétiques) - Carence absolue en insuline suite à la destruction des cellules bêta-pancréatiques - Origine auto-immune + facteurs environnementaux - Âge de survenue < 35 ans - Début rapide, bruyant Quels sont les signes cliniques les plus fréquents? - Polyurie - Polydipsie - Amaigrissement rapide - Appétit conservé ou polyphagie - Troubles visuels transitoires Quelques principes hygiéno-diététiques : - Prendre ses repas à heure régulière (3 repas + collation à 10h00 + goûter) - Ne pas sauter de repas - Privilégier les aliments à index glycémique bas - Composer une assiette équilibrée Féculents/ pain Viandes, poissons, œufs, produits laitiers Légumes crus/cuits De nombreuses informations sur l alimentation ainsi que des exemples de repas sont disponibles sur Quid de l activité physique? - Selon les capacités du sujet - Ajuster les doses d insuline en fonction de l activité - Réaliser une ASG avant et après l activité - Bonne hydratation - Prévoir de quoi se resucrer - Éviter les sports à (plongée, escalade ) - Informer l encadrement Conseils pour les soins des pieds : À privilégier : - Se laver les pieds tous les jours à l eau tempérée et bien les sécher (surtout entre les orteils) - Inspecter l état des pieds tous les jours - Les soins par des pédicures : o 4 séances/an remboursées pour les patients présentant des lésions de grade 2* et 6 séances/an pour ceux présentant des lésions de grade 3** À éviter : - Marcher pieds nus (même chez soi) - Porter des chaussures fermées sans chaussettes - Porter des chaussettes qui serrent trop au niveau du mollet - Se couper les ongles au lieu de les limer - Enlever des cors ou des callosités avec un instrument tranchant ou des coricides *Neuropathie sensitive associée à une artériopathie des membres inférieurs et/ou à une déformation du pied. **Antécédent d ulcération du pied ou d amputation de membres inférieurs. Page 1

2 Proposez un accompagnement pharmaceutique en fonction des besoins et des attentes du patient o Sur l intérêt de l ASG : Qu est-ce que l ASG? Quand, comment, avec quel matériel? Les situations particulières (activité physique, écarts alimentaires, affections intercurrentes ) pensez à remettre un carnet de suivi. o Sur les règles hygiéno-diététiques et sur l activité physique o Pour répondre aux questions du patient ou de son entourage o Pour alerter sur les s d automédication o Pour aborder les complications si le patient le demande Hypoglycémie, hyperglycémie, acidocétose : Hypoglycémie Hyperglycémie Acidocétose Définition < 70 mg/dl Avant repas : > 120 mg/dl Après repas : > 160 mg/dl Signes cliniques Que faire? Transpiration, sueurs, tremblements, pâleur, fatigue, vue floue Arrêter toute activité + prendre 15 g de glucides (ex. : 3 sucres N 4) + contrôler la glycémie. Au besoin, resucrer 15 min après avec 15 g de glucides. Envie fréquente d uriner, soif intense, fatigue inhabituelle, haleine particulière, nausée, douleurs abdominales. Contrôler les urines avec une bandelette. Ajuster les doses d insuline. Acidité du sang par accumulation de corps cétoniques (témoin de l utilisation d acides gras). Signes d hyperglycémie + signes de cétose (douleurs abdominales, nausées, anorexie, haleine à odeur d acétone). Vérifier le taux de sucre dans les urines. Informer le médecin traitant ou consulter rapidement (une hospitalisation peut s imposer). Quelles sont les principales complications du diabète? - Rétinopathie diabétique - Néphropathie diabétique - Neuropathie diabétique (pied diabétique, troubles sexuels ) - Troubles cardiovasculaires L Autosurveillance Glycémique : Intérêt : - Équilibrer la glycémie (éviter les hyper et/ou hypoglycémies) - Fréquence : o Idéalement : 6 ASG/j : avant/après chaque repas (les recommandations de l HAS indiquent au moins 4/j 1 ). + 2 ASG avant/après une activité physique + 1 ASG au cours de la nuit (si hypoglycémie fréquente ou glycémie < à 80 mg/dl au coucher) À noter : si la glycémie avant le coucher est élevée, contrôler la glycémie et la concentration urinaire ou sanguine des corps cétoniques + en cas de situations particulières Objectif : - Avant les repas : mg/dl - Post-prandial (2h après le repas) < 160 mg/dl Les bons gestes : - Se laver les mains à l eau chaude et au savon - Ne pas utiliser d alcool - Masser le doigt - Ne pas piquer le pouce ou l index - Changer de doigt et de côté de phalange à chaque prélèvement - Piquer sur le côté et non sur la pulpe À retenir pour la délivrance du matériel d ASG : - À l initiation de l ASG : 1 set d initiation 2 : 1 lecteur + 10 bandelettes + 1 stylo autopiqueur + 10 lancettes 1 lecteur tous les 4 ans sur prescription Pour les < 18 ans : 2 lecteurs tous les 4 ans! 1 autopiqueur tous les ans sur prescription Pas de limitation de remboursement des consommables (bandelettes, lancettes) pour les diabétiques de type 1 2 et diabétiques de type 2 insulinotraités. À dire/à faire : - Vérifier les piles et le bon fonctionnement de l appareil - Faire une démonstration de fonctionnalité au patient ou à l accompagnant - Régler la date et l heure du lecteur - Proposer au patient ou à l accompagnant de le manipuler devant vous Page 2

3 Lors de l initiation d un traitement chez un enfant diabétique Validez les points suivants auprès de la maman et de l enfant (selon l âge) et, au besoin, donnez des explications et/ou conseils : Traitement : Intérêt : - Compenser la diminution, puis l absence de sécrétion physiologique d insuline - Préserver une bonne qualité de vie - Limiter, voire éviter les complications La maladie Ont-ils bien compris l origine et quelques éléments de la physiopathologie de la maladie? Ont-ils compris l impact de l alimentation/activité physique/maladies intercurrentes sur l équilibre glycémique? Les différentes insulines disponibles : - Insulines humaines recombinantes (rapides, ralenties) - Analogues de l insuline (rapides, lentes) - Mélanges d insulines pré-conditionnés d analogues rapides et d analogues lents ASG Ont-ils compris l intérêt de réaliser l ASG? À quelle fréquence? Comment est réalisé le prélèvement sanguin? Les gestes sont-ils bons? Le traitement Comprennent-ils l intérêt du traitement? Ont-ils retenu comment réaliser les injections (site, fréquence ). Savent-ils quoi faire en cas d hypoglycémie? D hyperglycémie? Sont-ils réceptifs à un accompagnement officinal dans le temps? Schémas d injection (fonction de l autonomie, de l acceptation, de l objectif thérapeutique) : Rapide ou ultrarapide Analogues lents en 1 ou 2 injections - Basal - bolus - Rapide ou ultrarapide Rapide ou ultrarapide +NPH (prémixée ou non) Schéma le plus utilisé. Il permet de s adapter aux circonstances de la vie, de retarder l heure d un repas, de faire une grasse matinée Rapide ou ultrarapide NPH ou analogue lent 4 injections NPH ou analogue lent Du côté de votre communication o Impliquez l enfant dans le suivi. o Rappelez que l enfant pourra avoir une vie normale et des activités comme les autres enfants moyennant quelques précautions. o N inquiétez pas outre mesure l enfant ou les parents. o Dites aux parents qu il est important : De faire attention aux signes d hypo et d hyperglycémie (parfois difficiles à reconnaître chez un enfant). De vérifier la glycémie dans la nuit en cas de glycémie post-prandiale anormale. D impliquer l enfant pour qu il devienne peu à peu autonome. D informer la maîtresse et l éducateur sportif ou culturel. Les clefs d une injection correcte : - Toujours en sous-cutanée - Toujours la même zone au même créneau horaire - Attention, lors de l injection dans le bras, ne pas faire d intramusculaire Conservation : - En cours d utilisation : C - Non encore utilisée : 2-8 C Insuline rapide 3 injections Ce schéma peut aussi être obtenu avec trois injections de mélanges préconditionnels d analogues de l insuline Insuline lente Page 3

4 Lors d un suivi de traitement chez un adolescent diabétique Validez les points suivants auprès de l adolescent et au besoin donnez des explications et/ou conseils : Équilibre glycémique Le traitement L ASG est-elle bien réalisée? - À quelle fréquence? - Comment? Le changement de lancette est-il fait à chaque prélèvement? - Les consommations de bandelettes et de lancettes sont-elles cohérentes avec la fréquence d ASG recommandée? L adolescent rencontre-t-il des difficultés, si oui, lesquelles et comment pouvez-vous l aider? L adolescent rencontre-t-il des difficultés particulières dans son, liées à l alimentation, au sport, au regard des autres? Comment l adolescent gère-t-il ses difficultés? A-t-il besoin de votre aide? Est-ce que l adolescent a bien conscience de l intérêt du traitement? Peut-il suivre le traitement correctement (horaire, site d injection )? Faut-il penser à une alternative thérapeutique? Sait-il quoi faire en cas d hypo ou d hyperglycémie? Du côté de votre communication : o Faites preuve de compréhension et rappelez que les variations hormonales de l adolescence ont un impact sur l équilibre glycémique. o Rappelez à l adolescent que vous êtes là pour l aider à trouver une solution pour qu il puisse vivre son adolescence le mieux possible, c est-à-dire qu il puisse avoir des activités comme ses amis, tout en prenant quelques précautions, notamment au niveau de l ASG et de l alimentation. o Rappelez-lui qu il est important : De faire attention aux signes d hypo et d hyperglycémie (toujours avoir sur soi 6 sucres ou équivalent). D anticiper les périodes de sport ou les sorties. o Restez en contact avec les parents et au besoin le médecin traitant et/ou le diabétologue. Quelques conseils pour les porteurs de pompe à insuline : - L ASG doit être aussi régulière que pour les patients traités par injections - Le cathéter doit être changé au moins tous les 3 jours et vérifié au moins 1 fois/j (pour éviter qu il se décolle, se coude ) - En cas d hyperglycémie persistante, il faut faire une injection d insuline par stylo ou seringue Interactions médicamenteuses avec l insuline : Préconisez l usage du Dossier Pharmaceutique et incitez le patient à signaler systématiquement qu il est diabétique. Attention aux corticoïdes qui ont une action hyperglycémiante! - Le diabète n est pas une contre-indication à la corticothérapie, mais il faut : Renforcer l autosurveillance glycémique Adapter les doses d insuline en fonction des résultats obtenus Adapter les doses d insuline à chaque palier de décroissance de la corticothérapie Traitements pouvant perturber la glycémie (Thesaurus ) : - Médicaments augmentant la glycémie : produits contenant des sucres rapides, corticoïdes, bêta-2 mimétiques, chlorpromazine (à forte dose, 100 mg) - Médicaments favorisant une diminution de la glycémie et nécessitant une surveillance glycémique rapprochée : produits contenant de l alcool, inhibiteurs de l enzyme de conversion, antidépresseurs inhibiteurs sélectifs de la recapture de la sérotonine, tramadol, quinine, bêtabloquants (peuvent masquer les symptômes d hypoglycémie), analogues de la somatostatine (hypo ou hyperglycémie). Page 4

5 Lors du suivi d un traitement chez un adulte actif Validez les points suivants auprès du patient et, au besoin, donnez des explications et/ou des conseils : Équilibre glycémique Le traitement L ASG est-elle bien réalisée? - À quelle fréquence? - Comment? Le changement de lancette est-il fait à chaque prélèvement? - Les consommations de bandelettes et de lancettes sont-elles cohérentes avec la fréquence d ASG recommandée? Tenez compte du mode de vie de l individu, interrogez le patient en le mettant dans une situation de vie ne. Le patient rencontre-t-il des difficultés particulières dans son, liées à son activité professionnelle, à l alimentation, au sport, aux voyages? Comment le patient gère-t-il ses difficultés? A-t-il besoin de votre aide? Est-ce que le patient ajuste son traitement en fonction de son? Faut-il penser à une alternative thérapeutique? Sait-il quoi faire en cas d hypo ou d hyperglycémie? Connaît-il les précautions à prendre en cas de voyage? Sait-il quoi faire en cas de maladie intercurrente? D automédication? Du côté de votre communication o Soyez à la fois souple et ferme. Avec le temps, les patients perdent souvent la motivation de réaliser l ASG à la fréquence recommandée, et font des écarts alimentaires. o Rappelez au patient que vous êtes là pour l aider à trouver des solutions lorsqu il rencontre des difficultés avec son traitement. o Rappelez-lui qu il est important : De faire attention aux signes d hypo et d hyperglycémie (toujours avoir sur soi 6 sucres ou équivalent). D anticiper les périodes de sport ou de voyage. Examens de suivi à rappeler au patient : Tous les 3 mois : - HbA1c (dans le même laboratoire d analyses médicales de préférence) Tous les ans : - Glycémie veineuse à jeun - Bilan lipidique - Microalbuminurie - Clairance à la créatinine - TSH - Bilan ophtalmique Précautions en cas de voyage : Documents à emporter : o Ordonnance, carte de diabétique ou document indiquant que le patient est diabétique o Coordonnées du diabétologue ou du service qui connaît le patient o Documents d assurance rapatriement o Carte européenne d Assurance maladie (si voyage en Europe) o Certificat du médecin en français et en anglais attestant la nécessité de transporter le traitement dans les bagages dans l avion et non en soute Matériel : o Matériel d autosurveillance glycémique + carnet de suivi o Piles de rechange (2 jeux) o Traitement en quantité légèrement supérieure à la quantité nécessaire à la durée du séjour o 2 resucrages (toujours sur soi) o Pour les sujets sous pompes, prévoir un stylo et des aiguilles en cas de défaillance de la pompe Décalage du traitement? o Si décalage horaire > 3 heures : le patient doit décaler progressivement son horaire d injection Exemple : si le patient part de Paris pour 3 semaines à New York (6 heures de décalage horaire, lorsqu il est 8h00 à Paris, il est 2h00 à New York), il devra caler ses injections à l heure locale. Il adaptera ses injections d insuline rapide aux heures des repas à New York. o Si décalage horaire < 3 heures : le patient pourra conserver son horaire habituel d injection pour son insuline lente et il adaptera les horaires des injections d insuline rapide aux horaires de repas du pays Exemple : si le patient part de Paris pour 3 semaines à Londres (1 heure de décalage horaire, lorsqu il est 20h00 à Paris, il est 19h00 à Londres) et qu il faisait son injection d insuline lente à 8h00 du matin à Paris, il pourra continuer à la faire à 8h00 heure de Londres. Sources : 1. HAS, Indications et prescription d une autosurveillance glycémique chez un patient diabétique. Oct Arrêté du 21 mars 2011 relatif à l inscription des sets d autosurveillance de la glycémie et des sets de prélèvement de sang capillaire au chapitre 1 er du titre I er de la liste des produits et prestations remboursables prévue à l article L du code de la Sécurité sociale. 3. Page 5

Titre : «CYCLISME ET DIABETE DE TYPE 1» Auteur(s) : Docteur Karim BELAID. Catégorie : Médecine du Sport - Diaporama, 20 vues.

Titre : «CYCLISME ET DIABETE DE TYPE 1» Auteur(s) : Docteur Karim BELAID. Catégorie : Médecine du Sport - Diaporama, 20 vues. Titre : «CYCLISME ET DIABETE DE TYPE 1» Auteur(s) : Docteur Karim BELAID Catégorie : Médecine du Sport - Diaporama, 20 vues. Date de présentation : 2014 Lieu : Roubaix. Mis à disponibilité sur le site

Plus en détail

Surveillance de la glycémie à domicile

Surveillance de la glycémie à domicile Surveillance de la glycémie à domicile La surveillance de la glycémie à domicile vous donnera les renseignements nécessaires pour vous aider à maîtriser votre diabète. Cela vous aidera à déterminer comment

Plus en détail

DIABÈTe De TYPe 1 Petit guide pour les parents et les enfants.

DIABÈTe De TYPe 1 Petit guide pour les parents et les enfants. DIABÈTe De TYPe 1 Petit guide pour les parents et les enfants. Guide pour comprendre et aborder sereinement l apparition du diabète de type 1. Sommaire Le contrôle glycémique 04 Qu est-ce que le taux d

Plus en détail

Diabète de type 1 et haute montagne. Revue de la littérature

Diabète de type 1 et haute montagne. Revue de la littérature Diabète de type 1 et haute montagne Revue de la littérature Contre-indications absolues Diabète mal équilibré : hypoglycémies sévères mal ressenties, acido-cétose. Présence de complications du diabète

Plus en détail

Diabète de type 1: Informations destinées aux enseignants

Diabète de type 1: Informations destinées aux enseignants Diabète de type 1: Informations destinées aux enseignants Le diabète chez les jeunes Le diabète de type 1 est une maladie très difficile à affronter, surtout quand on est jeune. Malheureusement, si quelque

Plus en détail

La gestion du diabète lors des sports : apports des nouvelles technologies

La gestion du diabète lors des sports : apports des nouvelles technologies U S D Union Sports & Diabète La gestion du diabète lors des sports : apports des nouvelles technologies Journées nationales des diabétiques qui bougent, Vichy 17-18-19 mai 2013 Docteur Muriel TSCHUDNOWSKY

Plus en détail

La prise en charge de votre maladie, le diabète de type 2

La prise en charge de votre maladie, le diabète de type 2 GUIDE - AFFECTION DE LONGUE DURÉE La prise en charge de votre maladie, le diabète de type 2 Vivre avec un diabète de type 2 Avril 2007 Pourquoi ce guide? Votre médecin traitant vous remet ce guide, La

Plus en détail

LE GRAND LIVRE Du. Pr Jean-Jacques Altman Dr Roxane Ducloux Dr Laurence Lévy-Dutel. Prévenir les complications. et surveiller la maladie

LE GRAND LIVRE Du. Pr Jean-Jacques Altman Dr Roxane Ducloux Dr Laurence Lévy-Dutel. Prévenir les complications. et surveiller la maladie Pr Jean-Jacques Altman Dr Roxane Ducloux Dr Laurence Lévy-Dutel LE GRAND LIVRE Du diabète Vivre avec le diabète à tout âge Traiter et surveiller la maladie Prévenir les complications, 2012 ISBN : 978-2-212-55509-7

Plus en détail

L APS ET LE DIABETE. Le diabète se caractérise par un taux de glucose ( sucre ) trop élevé dans le sang : c est l hyperglycémie.

L APS ET LE DIABETE. Le diabète se caractérise par un taux de glucose ( sucre ) trop élevé dans le sang : c est l hyperglycémie. 1. Qu est-ce que le diabète? L APS ET LE DIABETE Le diabète se caractérise par un taux de glucose ( sucre ) trop élevé dans le sang : c est l hyperglycémie. Cette hyperglycémie est avérée si à 2 reprises

Plus en détail

TRAITEMENTS MEDICAMENTEUX DU DIABETE DE TYPE 2 (Hors Insuline) MAREDIA Dr Marc DURAND

TRAITEMENTS MEDICAMENTEUX DU DIABETE DE TYPE 2 (Hors Insuline) MAREDIA Dr Marc DURAND TRAITEMENTS MEDICAMENTEUX DU DIABETE DE TYPE 2 (Hors Insuline) MAREDIA Dr Marc DURAND PHYSIOPATHOLOGIE DE L HYPERGLYCEMIE DU DT2 Tube digestif Pancréas endocrine α β Tissu adipeux cellules β insuline cellules

Plus en détail

Ma fille est diabétique de type 1

Ma fille est diabétique de type 1 Ma fille est diabétique de type 1 Anneli, fille de Martina Equilibrée grâce à sa pompe depuis 2011 A l annonce du diagnostic de diabète de type 1 de leur enfant, de nombreux parents se demandent : «Pourquoi

Plus en détail

Rentrée 2014 Francine Eichenberger Diététicienne

Rentrée 2014 Francine Eichenberger Diététicienne Rentrée 2014 Francine Eichenberger Diététicienne L alimentation : partie intégrante de la prise en charge de l enfant et de l adolescent diabétique base du traitement avec l insulinothérapie et l activité

Plus en détail

Mon carnet d autosurveillance

Mon carnet d autosurveillance Pour en savoir plus sur le diabète : Mon carnet d autosurveillance Prix : 2e TTC. Offert dans le cadre de l éducation. BD Medical Unité Diabète Parc d Affaires SILIC 2, Place Gustave Eiffel BP 70222 94528

Plus en détail

J aimerais garder les hypoglycémies sous contrôle - Que puis-je faire?

J aimerais garder les hypoglycémies sous contrôle - Que puis-je faire? Simon Equilibré grâce à sa pompe depuis 2004 J aimerais garder les hypoglycémies sous contrôle - Que puis-je faire? L hypoglycémie peut être l une des préoccupations majeures des diabétiques de type 1,

Plus en détail

Boughanmi Hajer. JAOUA Noureddine. Membre du bureau exécutif de l OTEF

Boughanmi Hajer. JAOUA Noureddine. Membre du bureau exécutif de l OTEF Organisation Tunisienne pour L Éducation et de la Famille Elaboré par Diabète infantile Boughanmi Hajer Encadré par : Licence appliquée en Biotechnologie JAOUA Noureddine Membre du bureau exécutif de l

Plus en détail

INSULINOTHERAPIE FONCTIONNELLE

INSULINOTHERAPIE FONCTIONNELLE Synthèse personnelle INSULINOTHERAPIE FONCTIONNELLE De nos jours, le diabète inuslinodépendant ne connaît aucun traitement pouvant éviter l injection d insuline. L insulinothérapie fonctionnelle est une

Plus en détail

PROMOTION DE L ACTIVITÉ PHYSIQUE CHEZ LES ENFANTS ET ADOLESCENTS DIABÉTIQUES DE TYPE I

PROMOTION DE L ACTIVITÉ PHYSIQUE CHEZ LES ENFANTS ET ADOLESCENTS DIABÉTIQUES DE TYPE I PROMOTION DE L ACTIVITÉ PHYSIQUE CHEZ LES ENFANTS ET ADOLESCENTS DIABÉTIQUES DE TYPE I UN PROJET DU PROGRAMME CANTONAL DIABÈTE Jérôme Spring Maître de sport APA Diabétologie pédiatrique Riviera-Chablais

Plus en détail

Diabète et exercice physique

Diabète et exercice physique excer.phys_062004 13-07-2004 10:52 Pagina 1 Diabète et exercice physique un service de excer.phys_062004 13-07-2004 10:52 Pagina 2 2 Diabète et exercice physique La présente brochure a pu être réalisée

Plus en détail

I - CLASSIFICATION DU DIABETE SUCRE

I - CLASSIFICATION DU DIABETE SUCRE I - CLASSIFICATION DU DIABETE SUCRE 1- Définition : Le diabète sucré se définit par une élévation anormale et chronique de la glycémie. Cette anomalie est commune à tous les types de diabète sucré, mais

Plus en détail

Diabète au quotidien. ABC LifeScan, collection «Mon quotidien»

Diabète au quotidien. ABC LifeScan, collection «Mon quotidien» Diabète au quotidien ABC LifeScan, collection «Mon quotidien» Définition Le diabète est une maladie complexe, souvent difficile à gérer au quotidien mais que vous pouvez contrôler. En effet, c est vous

Plus en détail

En savoir plus sur le diabète

En savoir plus sur le diabète En savoir plus sur le diabète 2 Qu est-ce que le diabète? Le diabète se caractérise par un excès de sucre dans le sang, on appelle cela l hyperglycémie. Le diabète est une maladie chronique qui survient

Plus en détail

Le diabète de type 1 UNSPF. Ségolène Gurnot

Le diabète de type 1 UNSPF. Ségolène Gurnot Le diabète de type 1 UNSPF Ségolène Gurnot Juin 2013 Légende Entrée du glossaire Abréviation Référence Bibliographique Référence générale Table des matières Introduction 5 I - Introduction 7 A. Quelle

Plus en détail

Fort de nos 30 ans d expertise dans le domaine de la diabétologie, nous vous proposons ce manuel destiné aux patients diabétiques de type 1 qui, sans

Fort de nos 30 ans d expertise dans le domaine de la diabétologie, nous vous proposons ce manuel destiné aux patients diabétiques de type 1 qui, sans Fort de nos 30 ans d expertise dans le domaine de la diabétologie, nous vous proposons ce manuel destiné aux patients diabétiques de type 1 qui, sans pour autant être exhaustif, reprend la plupart des

Plus en détail

ACTUALITES THERAPEUTIQUES DANS LE DIABETE DE TYPE 2. Docteur R.POTIER

ACTUALITES THERAPEUTIQUES DANS LE DIABETE DE TYPE 2. Docteur R.POTIER ACTUALITES THERAPEUTIQUES DANS LE DIABETE DE TYPE 2 Docteur R.POTIER DEFINITION DU DIABETE soit : Syndrome polyuro-polydipsique + amaigrissement + 1 glycémie > 2g/L 2 glycémies à jeun > 1,26g/l 1 glycémie

Plus en détail

Insulinothérapie et diabète de type 1

Insulinothérapie et diabète de type 1 Insulinothérapie et diabète de type 1 Introduction: la molécule d insuline L instauration de l insulinothérapie Dispositif d administration de l insuline Les propriétés de l insuline Insuline et schémas

Plus en détail

Diabète de type 1 de l enfant et de l adolescent

Diabète de type 1 de l enfant et de l adolescent GUIDE - AFFECTION DE LONGUE DURÉE Diabète de type 1 de l enfant et de l adolescent Juillet 2007 Juillet 2007 1 Ce document est téléchargeable sur www.has-sante.fr Haute Autorité de santé Service communication

Plus en détail

PLAN (suite) PLAN. PLAN (suite) III- Développement

PLAN (suite) PLAN. PLAN (suite) III- Développement THEME: INFORMATION DU PATIENT PAR LE TECHNICIEN POUR LA BONNE UTILISATION DES DISPOSITIFS D AUTO- SURVEILLANCE Yvon Séverin KOMBO, Jeanne MADZOUKA, Anicet Patrick MAPAKO PLAN I- Introduction II- Généralités

Plus en détail

Diabète Type 2. Épidémiologie Aspects physiques Aspects physiologiques

Diabète Type 2. Épidémiologie Aspects physiques Aspects physiologiques Diabète Type 2 Épidémiologie Aspects physiques Aspects physiologiques Épidémiologie 90% de tous les cas de diabètes Environ 1 personne sur 20 est atteinte Diabète gras Facteur de risque majeur pour les

Plus en détail

Certaines situations de trafic peuvent-elles provoquer un risque accru d hypoglycémie?

Certaines situations de trafic peuvent-elles provoquer un risque accru d hypoglycémie? P a g e 1 Comment savoir que vous présentez une hypoglycémie? La plupart des personnes diabétiques sentent rapidement lorsque leur taux de glycémie est trop bas (inférieur à 60 mg/dl). Les premiers symptômes

Plus en détail

L influence du sport sur le traitement du diabète de type 1

L influence du sport sur le traitement du diabète de type 1 L influence du sport sur le traitement du diabète de type 1 Contenu 1. Bénéfice du sport pour patients avec diabète de type 1 2. Aspects physiologiques du sport en rapport avec la glycémie en général 3.

Plus en détail

Enfants et adolescents diabétiques Problématiques courantes en médecine générale dominique.beckers@uclouvain.be

Enfants et adolescents diabétiques Problématiques courantes en médecine générale dominique.beckers@uclouvain.be Enfants et adolescents diabétiques Problématiques courantes en médecine générale dominique.beckers@uclouvain.be Hyperglycémies Acido-cétose = Insulinopénie * Au moment du diagnostic (dépistage) * Lors

Plus en détail

Unité d Endocrinologie - Diabétologie pédiatrique. Brochure d information sur le diabète

Unité d Endocrinologie - Diabétologie pédiatrique. Brochure d information sur le diabète Unité d Endocrinologie - Diabétologie pédiatrique Brochure d information sur le diabète SOMMAIRE Définition du diabète - p.02 Traitement - p.05 Analyses - p.08 Administration d insuline - p.11 Alimentation

Plus en détail

DIABETE ET SPORT. Dominique HUET Hopital Saint Joseph PARIS

DIABETE ET SPORT. Dominique HUET Hopital Saint Joseph PARIS DIABETE ET SPORT Dominique HUET Hopital Saint Joseph PARIS DIABETE TYPE 1#TYPE 2 Jeunes sportifs Risque hypoglycémie Adaptation schémas Autosurveillance +++ Sports souvent sources de difficultés Contre

Plus en détail

Le jeune diabétique à l école

Le jeune diabétique à l école Le jeune diabétique à l école Défis et Solutions Prof. Marc Maes Equipe de diabétologie pédiatrique Centre de convention Cliniques Universitaires St Luc 1200 Bruxelles Marc.Maes@uclouvain.be Le jeune diabétique

Plus en détail

Réalisé avec la collaboration du Dr Colas. Pour vous, jour après jour. - FRDBT00584 - Septembre 2013 - Lilly - Tous droits de reproduction réservés.

Réalisé avec la collaboration du Dr Colas. Pour vous, jour après jour. - FRDBT00584 - Septembre 2013 - Lilly - Tous droits de reproduction réservés. Pour vous, jour après jour. - FRDBT00584 - Septembre 2013 - Lilly - Tous droits de reproduction réservés. INVENTIV HEALTH COMMUNICATIONS EUROPE Tout savoir sur son HbA1c Réalisé avec la collaboration du

Plus en détail

«Je suis diabétique» Informations sur la prise en charge d enfants diabétiques à l école. Pour les parents et les enseignants

«Je suis diabétique» Informations sur la prise en charge d enfants diabétiques à l école. Pour les parents et les enseignants «Je suis diabétique» Informations sur la prise en charge d enfants diabétiques à l école Pour les parents et les enseignants C est parti! Compréhensible et compacte: par le biais de cette brochure, parents

Plus en détail

Diabète et personnes âgées

Diabète et personnes âgées Diabète et personnes âgées Introduction Le diabète est un problème de Santé Publique majeur en France. Le diagnostic du diabète peut être posé quelque soit l âge de l individu et reste le même : - 2 glycémies

Plus en détail

Le diabète de type 1

Le diabète de type 1 www.reperessante.mu Le guide qui préserve votre capital Bien-être Le diabète de type 1 Numéro proposé gratuitement par : avec le soutien de : Message d Abdullah Dustagheer Président de T1 Diams L association

Plus en détail

Mesure de la glycémie en milieu hospitalier : du pré-analytique au post-analytique. Dr Michel Rossier, PD LCCC, HUG Septembre 2006

Mesure de la glycémie en milieu hospitalier : du pré-analytique au post-analytique. Dr Michel Rossier, PD LCCC, HUG Septembre 2006 Mesure de la glycémie en milieu hospitalier : du pré-analytique au post-analytique Dr Michel Rossier, PD LCCC, HUG Septembre 2006 Introduction La glycémie: une analyse simple dans un monde complexe On

Plus en détail

CENTRE DU DIABETE CLINIQUE SAINT-JEAN. Centre de traitement multidisciplinaire pour personnes diabétiques

CENTRE DU DIABETE CLINIQUE SAINT-JEAN. Centre de traitement multidisciplinaire pour personnes diabétiques CLINIQUE SAINT-JEAN Centre de traitement multidisciplinaire pour personnes diabétiques 1 Madame, Mademoiselle, Monsieur, Bienvenue au Centre du Diabète de la. Nous sommes un centre de traitement multidisciplinaire

Plus en détail

AUTO-SURVEILLANCE GLYCEMIQUE AU COURS DU DB2 NIT LE POUR (A.G.) ET LE CONTRE (S.H.) Pr. A. GRIMALDI Groupe Hospitalier PITIE - SALPETRIERE, PARIS

AUTO-SURVEILLANCE GLYCEMIQUE AU COURS DU DB2 NIT LE POUR (A.G.) ET LE CONTRE (S.H.) Pr. A. GRIMALDI Groupe Hospitalier PITIE - SALPETRIERE, PARIS AUTO-SURVEILLANCE GLYCEMIQUE AU COURS DU DB2 NIT LE POUR (A.G.) ET LE CONTRE (S.H.) Pr. A. GRIMALDI Groupe Hospitalier PITIE - SALPETRIERE, PARIS LES 3 ARGUMENTS DU CONTRE 1) C est invasif (plus ou moins)

Plus en détail

CE QU IL FAUT SAVOIR SUR LE DIABÈTE CE QU IL FAUT SAVOIR SUR LES TRAITEMENTS

CE QU IL FAUT SAVOIR SUR LE DIABÈTE CE QU IL FAUT SAVOIR SUR LES TRAITEMENTS CE QU IL FAUT SAVOIR SUR LE DIABÈTE Qu est-ce que le diabète? - Le diabète de type 1, c est quoi? - Le diabète de type 2, c est quoi? Une hypoglycémie, c est quoi? - Quelles sont les principales causes

Plus en détail

Le diabète en pédiatrie

Le diabète en pédiatrie Le diabète en pédiatrie Dre Isabelle Bouchard Pédiatre Clinique de diabète pédiatrique du CHUL Janvier 2012 Objectifs 1) Connaître les différences physiopathologiques entre le diabète type 1 et type 2

Plus en détail

DURISGuillaume@Fotolia.com PARTIE 1. Biologie appliquée

DURISGuillaume@Fotolia.com PARTIE 1. Biologie appliquée DURISGuillaume@Fotolia.com 1 Biologie appliquée Glycémie TD 1 OBJECTIFS 1 Définitions Définir la glycémie et la glycosurie. Indiquer les variations de la glycémie au cours de la journée (glycémie à jeun

Plus en détail

Avenue du Président François Mitterrand 76405 FECAMP Service pédiatrie Tel 02.35.10.92.01. Guide du patient, porteur d un diabète de type 1

Avenue du Président François Mitterrand 76405 FECAMP Service pédiatrie Tel 02.35.10.92.01. Guide du patient, porteur d un diabète de type 1 Avenue du Président François Mitterrand 76405 FECAMP Service pédiatrie Tel 02.35.10.92.01 Guide du patient, porteur d un diabète de type 1 1 Madame, Monsieur, Votre enfant vient d être hospitalisé dans

Plus en détail

diabète Le diabète est l assimilation, de glucose (sucre) apporté par On peut être diabétique sans

diabète Le diabète est l assimilation, de glucose (sucre) apporté par On peut être diabétique sans Tout savoir sur le Le est une maladie chronique incurable qui se traduit par une élévation anormale du taux de sucre dans le sang. Sans traitement approprié, cette maladie peut être à l origine de graves

Plus en détail

Education Thérapeutique (ETP)

Education Thérapeutique (ETP) Education Thérapeutique (ETP) Enfant diabétique type I Marie Caron Infirmière puéricultrice référente en éducation thérapeutique Maryse Tamburro Cadre puéricultrice Centre initiateur de pompes à insuline

Plus en détail

Un suivi médical régulier se

Un suivi médical régulier se Le suivi médical périodique Pierre Filteau, M.D. Un suivi médical régulier se révèle essentiel pour tout diabétique. Il est assuré minimalement quatre fois par année par le médecin traitant ou l infirmière.

Plus en détail

ntred 2007 Résultats de l étude Description des personnes diabétiques

ntred 2007 Résultats de l étude Description des personnes diabétiques Résultats de l étude ntred 2007 EÉCHANTILLON NATIONAL TÉMOIN REPRÉSENTATIF DES PERSONNES DIABÉTIQUES Le diabète est une maladie chronique de plus en plus fréquente, qui touche en France plus de 2 millions

Plus en détail

Le diabète. Module2. Introduction. Qu est-ce que le diabète? 1

Le diabète. Module2. Introduction. Qu est-ce que le diabète? 1 Introduction Le diabète Par D re Maryse Mercier, interniste CSSS d Arthabaska-et-de-l Érable Révisé par Sylvie Jacob, infirmière pharmacie communautaire, Patricia Trépanier, infirmière clinicienne CSSS

Plus en détail

Lames préparées (pancréas) Indicateur de glycémie et bandelette d analyse Dispositif de prélèvement sanguin

Lames préparées (pancréas) Indicateur de glycémie et bandelette d analyse Dispositif de prélèvement sanguin LA GLYCÉMIE But Comprendre l histologie du pancréas. Établir des liens entre l histologie et la physiologie glandulaire. Observer les effets de l insuline sur le contrôle du sucre sanguin. Expliquer les

Plus en détail

Pour de plus amples renseignements

Pour de plus amples renseignements Les enfants diabétiques ont besoin de vous! gestion Pour vous permettre d aider les enfants diabétiques à gérer la maladie Le présent guide donne des renseignements de base aux personnes qui s occupent

Plus en détail

Le diabète gestationnel

Le diabète gestationnel Le diabète gestationnel Nature du diabète gestationnel Le diabète gestationnel apparait durant la grossesse et disparaît généralement après l accouchement. Dans la plupart des cas, il est trouvé par une

Plus en détail

Guide de référence sur les Lignes directrices de pratique clinique 2013

Guide de référence sur les Lignes directrices de pratique clinique 2013 Guide de référence sur les Lignes directrices de pratique clinique 2013 (Mise à jour juillet 2015) 426569-15 guidelines.diabetes.ca DÉPISTAGE ET DIAGNOSTIC Chez quelles personnes faut-il faire un dépistage

Plus en détail

Mieux informé sur la maladie de reflux

Mieux informé sur la maladie de reflux Information destinée aux patients Mieux informé sur la maladie de reflux Les médicaments à l arc-en-ciel Mise à jour de l'information: septembre 2013 «Maladie de reflux» Maladie de reflux La maladie de

Plus en détail

Le diabète de grossesse

Le diabète de grossesse Le diabète de grossesse Bonjour future maman, Vous venez d apprendre que vous avez un problème de diabète de grossesse, dit gestationnel. Nous avons préparé cette brochure afin de répondre à vos questions

Plus en détail

Guide d injection de l insuline

Guide d injection de l insuline Guide d injection de l insuline Table des matières Introduction........................2 Instruments d injection d insuline........3 Glycémie Hyperglycémie..........................15 Table des matières

Plus en détail

La surveillance utile : un guide pour vous. De nouveaux renseignements sur le diabète de type 2 et la surveillance de la glycémie

La surveillance utile : un guide pour vous. De nouveaux renseignements sur le diabète de type 2 et la surveillance de la glycémie La surveillance utile : un guide pour vous De nouveaux renseignements sur le diabète de type 2 et la surveillance de la glycémie Surveillance de la glycémie La vérification du taux de glucose (glycémie)

Plus en détail

MERCI DE RETOURNER LE BON DE PRISE EN CHARGE ET/OU LA FICHE RÉCAPITULATIVE DANS L ENVELOPPE T

MERCI DE RETOURNER LE BON DE PRISE EN CHARGE ET/OU LA FICHE RÉCAPITULATIVE DANS L ENVELOPPE T À l attention du bénéficiaire : BILAN SANTÉ RETRAITE AUTO-QUESTIONNAIRE Ce questionnaire servira de fil conducteur à la consultation avec votre médecin traitant. À l issue de l entretien, vous pouvez soit

Plus en détail

Le diabète pédiatrique : Un guide pour la famille

Le diabète pédiatrique : Un guide pour la famille Montreal Children s Le diabète pédiatrique : Un guide pour la famille Ce guide est pour : Le but de ce guide est de vous aider, vous et votre famille, à mieux comprendre le diabète et à gérer les soins

Plus en détail

QU EST-CE QUE LE DIABETE

QU EST-CE QUE LE DIABETE QU EST-CE QUE LE DIABETE Qu est-ce que le diabète? Le diabète se caractérise par une augmentation du sucre dans le sang (= glycémie). Le sucre, source d énergie, a besoin de l insuline pour être utilisé.

Plus en détail

Sport et alpha ANNEXES

Sport et alpha ANNEXES Sport et alpha ANNEXES Edition 2013 TABLE DES MATIERES Table des matières 1 Alimentation 2 Boire, Boire, Boire... 2 Et à l approche des «20 km de Bruxelles»? 3 Et pendant l épreuve? 3 Stretching 4 Avant

Plus en détail

Diabetes Service. Diabète et exercice physique

Diabetes Service. Diabète et exercice physique Diabetes Service Diabète et exercice physique Diabète et Exercice Physique La présente brochure a pu être réalisée grâce à l aimable collaboration du: Dr. B. Jandrain, Médecine Interne, Diabétologie, Consultant

Plus en détail

Le syndrome des ovaires polykystiques (SOPK) Informations pour les adolescentes

Le syndrome des ovaires polykystiques (SOPK) Informations pour les adolescentes Le syndrome des ovaires polykystiques (SOPK) Informations pour les adolescentes Qu est-ce que le SOPK? Quel objectif? Cette brochure vous informe sur les signes, les causes et le traitement du syndrome

Plus en détail

La prise en charge de votre insuffisance cardiaque

La prise en charge de votre insuffisance cardiaque G U I D E - A F F E C T I O N D E L O N G U E D U R É E La prise en charge de votre insuffisance cardiaque Vivre avec une insuffisance cardiaque Décembre 2007 Pourquoi ce guide? Votre médecin traitant

Plus en détail

comprendre mon diabète

comprendre mon diabète comprendre mon diabète MARGARITA SAMSONOVA Margarita a le diabète de type 1 Russie MICHAIL LEBEDEV Michail a le diabète de type 1 Russie SIRAZHDIN ISAYEV Sirazhdin a le diabète de type 2 Russie Toute reproduction

Plus en détail

Vous accueille et vous informe. Education Thérapeutique : messages clés pour le diabète de type 2. pôle cardiovasculaire et maladies métaboliques

Vous accueille et vous informe. Education Thérapeutique : messages clés pour le diabète de type 2. pôle cardiovasculaire et maladies métaboliques L équipe de soins Vous accueille et vous informe Service de Diabétologie Professeur H. Hanaire, Chef de Service Hôpital Rangueil Education Thérapeutique : messages clés pour le diabète de type 2 Code :

Plus en détail

D I A B ÈTE D I A B E T E S

D I A B ÈTE D I A B E T E S D I A B ÈTE D I A B E T E S Diabète 1 de 10 06/2011 DIABÈTE Essais & Diagnostic Appareils de mesure de la glycémie 3 Bande de test 4 Solution de contrôle 5 Stylo autopiqueur 5 Lancette stérile à usage

Plus en détail

LECTEUR DE GLYCEMIE Manuel d utilisation standard

LECTEUR DE GLYCEMIE Manuel d utilisation standard 10:02 2 Fév 08 Mesure glycémie Conseil bolus Pompe Mes données Réglages LECTEUR DE GLYCEMIE Manuel d utilisation standard roche Diagnostics 2, Avenue du Vercors, B.P. 59 38242 Meylan Cedex, France Numéro

Plus en détail

Livret utilisateur. Système de surveillance de la glycémie. Distribué par : Abbott France S.A.S. Abbott Diabetes Care 94528 Rungis Cedex France

Livret utilisateur. Système de surveillance de la glycémie. Distribué par : Abbott France S.A.S. Abbott Diabetes Care 94528 Rungis Cedex France Livret utilisateur Distribué par : Abbott France S.A.S. Abbott Diabetes Care 94528 Rungis Cedex France Service clientèle : Nº Vert 0800 10 11 56 www.abbottdiabetescare.com FreeStyle et les autres noms

Plus en détail

PROTOCOLE DE SEVRAGE EN AMBULATOIRE

PROTOCOLE DE SEVRAGE EN AMBULATOIRE PROTOCOLE DE SEVRAGE EN AMBULATOIRE Objet : Sevrage d une dépendance physique aux opiacés ou apparentés Ce protocole tient compte de la sécurité du patient qui doit être optimale à son domicile comme en

Plus en détail

LE DIABETE GESTATIONNEL

LE DIABETE GESTATIONNEL Document de synthèse sur le diabète gestationnel DOCUMENT DE SYNTHESE LE DIABETE GESTATIONNEL Preface Document de synthèse sur le diabète gestationnel Cher lecteur, chère lectrice Ce document est un guide

Plus en détail

L autogestion de l insulinothérapie basale plus 1

L autogestion de l insulinothérapie basale plus 1 L autogestion de l insulinothérapie basale plus 1 Le traitement combiné insuline basale et hypoglycémiants oraux est un traitement éprouvé et efficace pour amorcer en douceur l insulinothérapie. Il est

Plus en détail

Structurer le dossier médical des diabétiques. Module FMC à distance ANCRED N 1

Structurer le dossier médical des diabétiques. Module FMC à distance ANCRED N 1 Structurer le dossier médical des diabétiques Module FMC à distance ANCRED N 1 1 Objectifs du module (1) Savoir analyser, et (2) Classer selon leur gravité dans le dossier médical, les informations collectées

Plus en détail

«PERSPECTIVES DE DÉVELOPPEMENT DE NOUVEAUX SERVICES ASSOCIÉS AUX OBJETS CONNECTÉS» TÉLÉMÉDECINE : DE QUOI PARLE-T ON?

«PERSPECTIVES DE DÉVELOPPEMENT DE NOUVEAUX SERVICES ASSOCIÉS AUX OBJETS CONNECTÉS» TÉLÉMÉDECINE : DE QUOI PARLE-T ON? «PERSPECTIVES DE DÉVELOPPEMENT DE NOUVEAUX SERVICES ASSOCIÉS AUX OBJETS CONNECTÉS» TÉLÉMÉDECINE : DE QUOI PARLE-T ON? Le décret télémédecine du 19 octobre 2010 fixe déjà certaines modalités de mise en

Plus en détail

que dois-tu savoir sur le diabète?

que dois-tu savoir sur le diabète? INVENTIV HEALTH COMMUNICATIONS - TERRE NEUVE - FRHMG00277 - Avril 2013 - Lilly - Tous droits de reproduction réservés. que dois-tu savoir sur le diabète? Lilly France 24 boulevard Vital Bouhot CS 50004-92521

Plus en détail

Manuel d utilisation. Lire attentivement ce manuel avant de commencer un test

Manuel d utilisation. Lire attentivement ce manuel avant de commencer un test Manuel d utilisation Lire attentivement ce manuel avant de commencer un test ASSISTANCE TÉLÉPHONIQUE MENARINI Assistance téléphonique Menarini : Ces numéros ne servent pas en cas d urgence ou pour des

Plus en détail

III- Traitement du diabète de type 1

III- Traitement du diabète de type 1 III- Traitement du diabète de type 1 Les bases du traitement Le traitement du diabète de type 1 est actuellement assez bien codifié et des arguments physiopathologiques, scientifiques et pragmatiques ont

Plus en détail

Dr Laurence FAYARD- JACQUIN Cœurs du Forez 2008. Mise à jour 24-06-08

Dr Laurence FAYARD- JACQUIN Cœurs du Forez 2008. Mise à jour 24-06-08 Diabète de type 2 et Sport Dr Laurence FAYARD- JACQUIN Cœurs du Forez 2008 Mise à jour 24-06-08 L activité physique est recommandée depuis longtemps aux patients diabétiques Dès la fin du 19 ème siècle,

Plus en détail

Annuaire des consultations spécialisées de médecine d altitude : http://www.ffme.fr/uploads/medical/documents/liste-cs-medecine-montagne.

Annuaire des consultations spécialisées de médecine d altitude : http://www.ffme.fr/uploads/medical/documents/liste-cs-medecine-montagne. Pathologies chroniques et séjour en altitude : Recommandations pour le médecin généraliste D après la thèse du Dr Gilles de Taffin Les recommandations d usage à rappeler : Éviter l arrivée directe à des

Plus en détail

Chapitre II La régulation de la glycémie

Chapitre II La régulation de la glycémie Chapitre II La régulation de la glycémie Glycémie : concentration de glucose dans le sang valeur proche de 1g/L Hypoglycémie : perte de connaissance, troubles de la vue, voire coma. Hyperglycémie chronique

Plus en détail

Perfusions de corticoïdes à domicile

Perfusions de corticoïdes à domicile Perfusions de corticoïdes à domicile Livret Infirmier Copyright France 2009 Physiopathologie de la SEP La sclérose en plaques (SEP) est une maladie neurologique inflammatoire, caractérisée par la destruction

Plus en détail

Contrôler soi-même sa glycémie: simple comme bonjour!

Contrôler soi-même sa glycémie: simple comme bonjour! Contrôler soi-même sa glycémie: simple comme bonjour! Table des matières CHAPITRE 1. Le sucre, on en a besoin... Mais point trop n en faut! p. 2-7 CHAPITRE 2. Les 2 types de diabète et leurs conséquences

Plus en détail

Sommaire www.mylife-diabetescare.com

Sommaire www.mylife-diabetescare.com 2/22 Sommaire 1 Généralités... 3 1.1 Interface dans d autres langues... 3 1.2 Utilisation conforme... 3 1.2.1 Contre-indications... 3 1.2.2 Indications importantes pour l emploi pour raisons de santé...

Plus en détail

Activité et Sport pour les diabétiques

Activité et Sport pour les diabétiques Activité et Sport pour les diabétiques Christian Gut Sommaire L être humain et l activité sportive 4 Le diabète de type 1 et les activités sportives 6 Le diabète de type 2 et les activités sportives :

Plus en détail

TD La régulation de la glycémie

TD La régulation de la glycémie TD La régulation de la glycémie Comme nous l avons vu dans le chapitre 1, le milieu intérieur subit en permanence des modifications dues à l activité cellulaire ou aux apports extérieurs. Cependant, un

Plus en détail

LA DIETETIQUE DU DIABETE

LA DIETETIQUE DU DIABETE LA DIETETIQUE DU DIABETE (Ed. ALPEN) 95 pages Docteur Eric MENAT PRENEZ-VOUS EN CHARGE ET EVITEZ LES ERREURS ALIMENTAIRES Pendant des siècles, les épidémies, fléaux de l humanité, étaient principalement

Plus en détail

Séquence maladie: insuffisance cardiaque. Mieux connaître l insuffisance cardiaque Vivre avec un DAI

Séquence maladie: insuffisance cardiaque. Mieux connaître l insuffisance cardiaque Vivre avec un DAI Séquence maladie: insuffisance cardiaque Mieux connaître l insuffisance cardiaque Vivre avec un DAI Janvier 2012 Finalité de l atelier: Présentation de la séance Cette séance a pour buts de vous permettre

Plus en détail

Infection par le VIH/sida et travail

Infection par le VIH/sida et travail Documents publiés dans la collection VIH-sida du ministère de la Santé et de la Protection sociale : COLLECTION VIH/SIDA Sida-MST (maladies sexuellement transmissibles) Transmission - Diagnostic/dépistage

Plus en détail

CAHIER SPÉCIAL www.contrelediabete.fr Nathalie Ferron

CAHIER SPÉCIAL www.contrelediabete.fr Nathalie Ferron CAHIER SPÉCIAL 2 e Semaine nationale de prévention du diabète Se prémunir contre le diabète Du 3 au 9 juin 2013 aura lieu partout en France la seconde Semaine nationale de prévention du diabète organisée

Plus en détail

La gestion des hypoglycémies au cours du sport : insuline ou diététique?

La gestion des hypoglycémies au cours du sport : insuline ou diététique? La gestion des hypoglycémies au cours du sport : insuline ou diététique? Confrontations d Endocrinologie-Diabétologie Les Vaux de Cernay L Fouquet, S. Franc 25 Mars 2010 1 Observation n 2, Mme. S 42 ans,

Plus en détail

II - DIABETE DE TYPE 1 : ÉPIDÉMIOLOGIE - PHYSIOPATHOLOGIE - DIAGNOSTIC- DÉPISTAGE

II - DIABETE DE TYPE 1 : ÉPIDÉMIOLOGIE - PHYSIOPATHOLOGIE - DIAGNOSTIC- DÉPISTAGE II - DIABETE DE TYPE 1 : ÉPIDÉMIOLOGIE - PHYSIOPATHOLOGIE - DIAGNOSTIC- DÉPISTAGE I. ÉPIDÉMIOLOGIE En France, le diabète de type 1 touche 0,38 % de la population totale et environ 10 % des diabétiques.

Plus en détail

MANUEL D UTILISATION

MANUEL D UTILISATION ė Système d autosurveillance glycémique 12 l :24 10 mg dl 93 13. pel Rap s ion Opt pas re ant Av SANS CODAGE MANUEL D UTILISATION Contour Next USB s utilise uniquement avec les bandelettes réactives Contour

Plus en détail

Comment la proposer et la réaliser?

Comment la proposer et la réaliser? RECOMMANDATIONS Éducation thérapeutique du patient Comment la proposer et la réaliser? Juin 2007 OBJECTIF Ces recommandations visent à aider les professionnels de santé dans la mise en œuvre d un programme

Plus en détail

Qu est-ce que le diabète? Qu est-ce que le diabète? Qu est-ce que l insuline?

Qu est-ce que le diabète? Qu est-ce que le diabète? Qu est-ce que l insuline? Qu est-ce que le diabète? Que vous veniez de recevoir un diagnostic de diabète ou que ce dernier remonte à un certain temps déjà, vous savez probablement que le diabète est une maladie difficile à comprendre.

Plus en détail

Y a-t-il un bon moment pour l'hypoglycémie?

Y a-t-il un bon moment pour l'hypoglycémie? Y a-t-il un bon moment pour l'hypoglycémie? La réponse est NON. Voilà pourquoi il est essentiel d'être toujours prêt à y remédier. Avant de vous installer derrière le volant, prenez soin de vérifier votre

Plus en détail

FreeStyle InsuLinx Manuel pour l utilisateur

FreeStyle InsuLinx Manuel pour l utilisateur FreeStyle InsuLinx Manuel pour l utilisateur MODE FACILE Blood Glucose Monitoring System ABT-Insulinx Mode facile FRA5 07.indd 1 20/03/12 15:00 Blood Glucose Monitoring System FreeStyle InsuLinx MODE FACILE

Plus en détail

NOTICE : INFORMATION DE L UTILISATEUR. Flunarizine

NOTICE : INFORMATION DE L UTILISATEUR. Flunarizine NOTICE : INFORMATION DE L UTILISATEUR SIBELIUM 10 mg, comprimé sécable Flunarizine Veuillez lire attentivement l'intégralité de cette notice avant de prendre ce médicament. Gardez cette notice, vous pourriez

Plus en détail

La prise en charge diététique de la maladie d Alzheimer

La prise en charge diététique de la maladie d Alzheimer La prise en charge diététique de la maladie d Alzheimer http://www.carevox.fr/comment-lutter-contre-la-maladie-d-alzheimer.html 1. Les Conséquences de la maladie d Alzheimer sur l alimentation Phases Capacités

Plus en détail

Décret n 2010-1229 du 19 octobre

Décret n 2010-1229 du 19 octobre Télémédecine et diabète : le plan d éducation personnalisé électronique para médical (epep) Lydie Canipel Colloque TIC Santé 2011, 8 et 9 février 2011, Paris Décret n 2010-1229 du 19 octobre 2010 relatif

Plus en détail