Fiche de synthèse. Learn. Les points essentiels pour l accompagnement d un patient diabétique. Parcours : Prise en charge du diabète à l officine

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Fiche de synthèse. Learn. Les points essentiels pour l accompagnement d un patient diabétique. Parcours : Prise en charge du diabète à l officine"

Transcription

1 Les points essentiels pour l accompagnement d un patient diabétique Dans toutes les situations Privilégiez la phase de découverte Savoir comment le patient et/ou l accompagnant perçoivent le diabète. Permettre au patient et/ou à l accompagnant de s exprimer. Identifier leurs freins, leurs craintes pour les lever. Mettre en place une relation de partenariat. Soignez votre communication À ne pas faire - Poser des questions fermées. - ne pas laisser s exprimer le patient. - Imposer votre savoir. - devancer les pensées ou les propos du patient. - Avoir des a priori sur : => les connaissances du patient => comment le patient vit la maladie - Parler de «son diabète», de «sa maladie». À faire - Poser des questions ouvertes. - S appuyer sur les informations de l équipe médicale : «Que vous a dit le médecin?» «Qu avez-vous retenu de votre rendez-vous?» «Quel est l objectif que le médecin a fixé?» - Laisser le patient parler, adopter une écoute active. - Réagir à la dispensation incomplète de l ordonnance sous le motif «Il m en reste». - Parler «du diabète», de «la maladie». Rappels sur le diabète de type 1 : cas en France (10-20 % des diabétiques) - Carence absolue en insuline suite à la destruction des cellules bêta-pancréatiques - Origine auto-immune + facteurs environnementaux - Âge de survenue < 35 ans - Début rapide, bruyant Quels sont les signes cliniques les plus fréquents? - Polyurie - Polydipsie - Amaigrissement rapide - Appétit conservé ou polyphagie - Troubles visuels transitoires Quelques principes hygiéno-diététiques : - Prendre ses repas à heure régulière (3 repas + collation à 10h00 + goûter) - Ne pas sauter de repas - Privilégier les aliments à index glycémique bas - Composer une assiette équilibrée Féculents/ pain Viandes, poissons, œufs, produits laitiers Légumes crus/cuits De nombreuses informations sur l alimentation ainsi que des exemples de repas sont disponibles sur Quid de l activité physique? - Selon les capacités du sujet - Ajuster les doses d insuline en fonction de l activité - Réaliser une ASG avant et après l activité - Bonne hydratation - Prévoir de quoi se resucrer - Éviter les sports à (plongée, escalade ) - Informer l encadrement Conseils pour les soins des pieds : À privilégier : - Se laver les pieds tous les jours à l eau tempérée et bien les sécher (surtout entre les orteils) - Inspecter l état des pieds tous les jours - Les soins par des pédicures : o 4 séances/an remboursées pour les patients présentant des lésions de grade 2* et 6 séances/an pour ceux présentant des lésions de grade 3** À éviter : - Marcher pieds nus (même chez soi) - Porter des chaussures fermées sans chaussettes - Porter des chaussettes qui serrent trop au niveau du mollet - Se couper les ongles au lieu de les limer - Enlever des cors ou des callosités avec un instrument tranchant ou des coricides *Neuropathie sensitive associée à une artériopathie des membres inférieurs et/ou à une déformation du pied. **Antécédent d ulcération du pied ou d amputation de membres inférieurs. Page 1

2 Proposez un accompagnement pharmaceutique en fonction des besoins et des attentes du patient o Sur l intérêt de l ASG : Qu est-ce que l ASG? Quand, comment, avec quel matériel? Les situations particulières (activité physique, écarts alimentaires, affections intercurrentes ) pensez à remettre un carnet de suivi. o Sur les règles hygiéno-diététiques et sur l activité physique o Pour répondre aux questions du patient ou de son entourage o Pour alerter sur les s d automédication o Pour aborder les complications si le patient le demande Hypoglycémie, hyperglycémie, acidocétose : Hypoglycémie Hyperglycémie Acidocétose Définition < 70 mg/dl Avant repas : > 120 mg/dl Après repas : > 160 mg/dl Signes cliniques Que faire? Transpiration, sueurs, tremblements, pâleur, fatigue, vue floue Arrêter toute activité + prendre 15 g de glucides (ex. : 3 sucres N 4) + contrôler la glycémie. Au besoin, resucrer 15 min après avec 15 g de glucides. Envie fréquente d uriner, soif intense, fatigue inhabituelle, haleine particulière, nausée, douleurs abdominales. Contrôler les urines avec une bandelette. Ajuster les doses d insuline. Acidité du sang par accumulation de corps cétoniques (témoin de l utilisation d acides gras). Signes d hyperglycémie + signes de cétose (douleurs abdominales, nausées, anorexie, haleine à odeur d acétone). Vérifier le taux de sucre dans les urines. Informer le médecin traitant ou consulter rapidement (une hospitalisation peut s imposer). Quelles sont les principales complications du diabète? - Rétinopathie diabétique - Néphropathie diabétique - Neuropathie diabétique (pied diabétique, troubles sexuels ) - Troubles cardiovasculaires L Autosurveillance Glycémique : Intérêt : - Équilibrer la glycémie (éviter les hyper et/ou hypoglycémies) - Fréquence : o Idéalement : 6 ASG/j : avant/après chaque repas (les recommandations de l HAS indiquent au moins 4/j 1 ). + 2 ASG avant/après une activité physique + 1 ASG au cours de la nuit (si hypoglycémie fréquente ou glycémie < à 80 mg/dl au coucher) À noter : si la glycémie avant le coucher est élevée, contrôler la glycémie et la concentration urinaire ou sanguine des corps cétoniques + en cas de situations particulières Objectif : - Avant les repas : mg/dl - Post-prandial (2h après le repas) < 160 mg/dl Les bons gestes : - Se laver les mains à l eau chaude et au savon - Ne pas utiliser d alcool - Masser le doigt - Ne pas piquer le pouce ou l index - Changer de doigt et de côté de phalange à chaque prélèvement - Piquer sur le côté et non sur la pulpe À retenir pour la délivrance du matériel d ASG : - À l initiation de l ASG : 1 set d initiation 2 : 1 lecteur + 10 bandelettes + 1 stylo autopiqueur + 10 lancettes 1 lecteur tous les 4 ans sur prescription Pour les < 18 ans : 2 lecteurs tous les 4 ans! 1 autopiqueur tous les ans sur prescription Pas de limitation de remboursement des consommables (bandelettes, lancettes) pour les diabétiques de type 1 2 et diabétiques de type 2 insulinotraités. À dire/à faire : - Vérifier les piles et le bon fonctionnement de l appareil - Faire une démonstration de fonctionnalité au patient ou à l accompagnant - Régler la date et l heure du lecteur - Proposer au patient ou à l accompagnant de le manipuler devant vous Page 2

3 Lors de l initiation d un traitement chez un enfant diabétique Validez les points suivants auprès de la maman et de l enfant (selon l âge) et, au besoin, donnez des explications et/ou conseils : Traitement : Intérêt : - Compenser la diminution, puis l absence de sécrétion physiologique d insuline - Préserver une bonne qualité de vie - Limiter, voire éviter les complications La maladie Ont-ils bien compris l origine et quelques éléments de la physiopathologie de la maladie? Ont-ils compris l impact de l alimentation/activité physique/maladies intercurrentes sur l équilibre glycémique? Les différentes insulines disponibles : - Insulines humaines recombinantes (rapides, ralenties) - Analogues de l insuline (rapides, lentes) - Mélanges d insulines pré-conditionnés d analogues rapides et d analogues lents ASG Ont-ils compris l intérêt de réaliser l ASG? À quelle fréquence? Comment est réalisé le prélèvement sanguin? Les gestes sont-ils bons? Le traitement Comprennent-ils l intérêt du traitement? Ont-ils retenu comment réaliser les injections (site, fréquence ). Savent-ils quoi faire en cas d hypoglycémie? D hyperglycémie? Sont-ils réceptifs à un accompagnement officinal dans le temps? Schémas d injection (fonction de l autonomie, de l acceptation, de l objectif thérapeutique) : Rapide ou ultrarapide Analogues lents en 1 ou 2 injections - Basal - bolus - Rapide ou ultrarapide Rapide ou ultrarapide +NPH (prémixée ou non) Schéma le plus utilisé. Il permet de s adapter aux circonstances de la vie, de retarder l heure d un repas, de faire une grasse matinée Rapide ou ultrarapide NPH ou analogue lent 4 injections NPH ou analogue lent Du côté de votre communication o Impliquez l enfant dans le suivi. o Rappelez que l enfant pourra avoir une vie normale et des activités comme les autres enfants moyennant quelques précautions. o N inquiétez pas outre mesure l enfant ou les parents. o Dites aux parents qu il est important : De faire attention aux signes d hypo et d hyperglycémie (parfois difficiles à reconnaître chez un enfant). De vérifier la glycémie dans la nuit en cas de glycémie post-prandiale anormale. D impliquer l enfant pour qu il devienne peu à peu autonome. D informer la maîtresse et l éducateur sportif ou culturel. Les clefs d une injection correcte : - Toujours en sous-cutanée - Toujours la même zone au même créneau horaire - Attention, lors de l injection dans le bras, ne pas faire d intramusculaire Conservation : - En cours d utilisation : C - Non encore utilisée : 2-8 C Insuline rapide 3 injections Ce schéma peut aussi être obtenu avec trois injections de mélanges préconditionnels d analogues de l insuline Insuline lente Page 3

4 Lors d un suivi de traitement chez un adolescent diabétique Validez les points suivants auprès de l adolescent et au besoin donnez des explications et/ou conseils : Équilibre glycémique Le traitement L ASG est-elle bien réalisée? - À quelle fréquence? - Comment? Le changement de lancette est-il fait à chaque prélèvement? - Les consommations de bandelettes et de lancettes sont-elles cohérentes avec la fréquence d ASG recommandée? L adolescent rencontre-t-il des difficultés, si oui, lesquelles et comment pouvez-vous l aider? L adolescent rencontre-t-il des difficultés particulières dans son, liées à l alimentation, au sport, au regard des autres? Comment l adolescent gère-t-il ses difficultés? A-t-il besoin de votre aide? Est-ce que l adolescent a bien conscience de l intérêt du traitement? Peut-il suivre le traitement correctement (horaire, site d injection )? Faut-il penser à une alternative thérapeutique? Sait-il quoi faire en cas d hypo ou d hyperglycémie? Du côté de votre communication : o Faites preuve de compréhension et rappelez que les variations hormonales de l adolescence ont un impact sur l équilibre glycémique. o Rappelez à l adolescent que vous êtes là pour l aider à trouver une solution pour qu il puisse vivre son adolescence le mieux possible, c est-à-dire qu il puisse avoir des activités comme ses amis, tout en prenant quelques précautions, notamment au niveau de l ASG et de l alimentation. o Rappelez-lui qu il est important : De faire attention aux signes d hypo et d hyperglycémie (toujours avoir sur soi 6 sucres ou équivalent). D anticiper les périodes de sport ou les sorties. o Restez en contact avec les parents et au besoin le médecin traitant et/ou le diabétologue. Quelques conseils pour les porteurs de pompe à insuline : - L ASG doit être aussi régulière que pour les patients traités par injections - Le cathéter doit être changé au moins tous les 3 jours et vérifié au moins 1 fois/j (pour éviter qu il se décolle, se coude ) - En cas d hyperglycémie persistante, il faut faire une injection d insuline par stylo ou seringue Interactions médicamenteuses avec l insuline : Préconisez l usage du Dossier Pharmaceutique et incitez le patient à signaler systématiquement qu il est diabétique. Attention aux corticoïdes qui ont une action hyperglycémiante! - Le diabète n est pas une contre-indication à la corticothérapie, mais il faut : Renforcer l autosurveillance glycémique Adapter les doses d insuline en fonction des résultats obtenus Adapter les doses d insuline à chaque palier de décroissance de la corticothérapie Traitements pouvant perturber la glycémie (Thesaurus ) : - Médicaments augmentant la glycémie : produits contenant des sucres rapides, corticoïdes, bêta-2 mimétiques, chlorpromazine (à forte dose, 100 mg) - Médicaments favorisant une diminution de la glycémie et nécessitant une surveillance glycémique rapprochée : produits contenant de l alcool, inhibiteurs de l enzyme de conversion, antidépresseurs inhibiteurs sélectifs de la recapture de la sérotonine, tramadol, quinine, bêtabloquants (peuvent masquer les symptômes d hypoglycémie), analogues de la somatostatine (hypo ou hyperglycémie). Page 4

5 Lors du suivi d un traitement chez un adulte actif Validez les points suivants auprès du patient et, au besoin, donnez des explications et/ou des conseils : Équilibre glycémique Le traitement L ASG est-elle bien réalisée? - À quelle fréquence? - Comment? Le changement de lancette est-il fait à chaque prélèvement? - Les consommations de bandelettes et de lancettes sont-elles cohérentes avec la fréquence d ASG recommandée? Tenez compte du mode de vie de l individu, interrogez le patient en le mettant dans une situation de vie ne. Le patient rencontre-t-il des difficultés particulières dans son, liées à son activité professionnelle, à l alimentation, au sport, aux voyages? Comment le patient gère-t-il ses difficultés? A-t-il besoin de votre aide? Est-ce que le patient ajuste son traitement en fonction de son? Faut-il penser à une alternative thérapeutique? Sait-il quoi faire en cas d hypo ou d hyperglycémie? Connaît-il les précautions à prendre en cas de voyage? Sait-il quoi faire en cas de maladie intercurrente? D automédication? Du côté de votre communication o Soyez à la fois souple et ferme. Avec le temps, les patients perdent souvent la motivation de réaliser l ASG à la fréquence recommandée, et font des écarts alimentaires. o Rappelez au patient que vous êtes là pour l aider à trouver des solutions lorsqu il rencontre des difficultés avec son traitement. o Rappelez-lui qu il est important : De faire attention aux signes d hypo et d hyperglycémie (toujours avoir sur soi 6 sucres ou équivalent). D anticiper les périodes de sport ou de voyage. Examens de suivi à rappeler au patient : Tous les 3 mois : - HbA1c (dans le même laboratoire d analyses médicales de préférence) Tous les ans : - Glycémie veineuse à jeun - Bilan lipidique - Microalbuminurie - Clairance à la créatinine - TSH - Bilan ophtalmique Précautions en cas de voyage : Documents à emporter : o Ordonnance, carte de diabétique ou document indiquant que le patient est diabétique o Coordonnées du diabétologue ou du service qui connaît le patient o Documents d assurance rapatriement o Carte européenne d Assurance maladie (si voyage en Europe) o Certificat du médecin en français et en anglais attestant la nécessité de transporter le traitement dans les bagages dans l avion et non en soute Matériel : o Matériel d autosurveillance glycémique + carnet de suivi o Piles de rechange (2 jeux) o Traitement en quantité légèrement supérieure à la quantité nécessaire à la durée du séjour o 2 resucrages (toujours sur soi) o Pour les sujets sous pompes, prévoir un stylo et des aiguilles en cas de défaillance de la pompe Décalage du traitement? o Si décalage horaire > 3 heures : le patient doit décaler progressivement son horaire d injection Exemple : si le patient part de Paris pour 3 semaines à New York (6 heures de décalage horaire, lorsqu il est 8h00 à Paris, il est 2h00 à New York), il devra caler ses injections à l heure locale. Il adaptera ses injections d insuline rapide aux heures des repas à New York. o Si décalage horaire < 3 heures : le patient pourra conserver son horaire habituel d injection pour son insuline lente et il adaptera les horaires des injections d insuline rapide aux horaires de repas du pays Exemple : si le patient part de Paris pour 3 semaines à Londres (1 heure de décalage horaire, lorsqu il est 20h00 à Paris, il est 19h00 à Londres) et qu il faisait son injection d insuline lente à 8h00 du matin à Paris, il pourra continuer à la faire à 8h00 heure de Londres. Sources : 1. HAS, Indications et prescription d une autosurveillance glycémique chez un patient diabétique. Oct Arrêté du 21 mars 2011 relatif à l inscription des sets d autosurveillance de la glycémie et des sets de prélèvement de sang capillaire au chapitre 1 er du titre I er de la liste des produits et prestations remboursables prévue à l article L du code de la Sécurité sociale. 3. Page 5

Date d élaboration : Date de reconduction :

Date d élaboration : Date de reconduction : PROJET D ACCUEIL INDIVIDUALISÉ DIABÈTE INSULINO-DÉPENDANT Date d élaboration : Date de reconduction : Nom : Prénom : Né(e): Poids : Classe : Fréquente : garderie cantine activités périscolaires transports

Plus en détail

Phase d identification de la personne avant apprentissage

Phase d identification de la personne avant apprentissage CHU DE ROUEN - DIABETOLOGIE PLAN DE SOINS GUIDE D ENSEIGNEMENT Diagnostic Infirmier : Manque de connaissances lié à la mise en route d un traitement par insuline. Définition : la personne n a pas les informations

Plus en détail

L enseignement prioritaire du diabète étapes par étapes

L enseignement prioritaire du diabète étapes par étapes L enseignement prioritaire du diabète étapes par étapes présentée par Hélène Gagné, infirmière clinicienne Responsable du programme diabète CJD 2008 Cette présentation vise à 1. Savoir vulgariser la maladie

Plus en détail

PATIENT DIABÉTIQUE CARNET DE SUIVI

PATIENT DIABÉTIQUE CARNET DE SUIVI PATIENT DIABÉTIQUE CARNET DE SUIVI ? Vous avez besoin de conseils sur la manipulation de vos stylos injecteurs d insuline ou sur votre lecteur de glycémie Sanofi Diabète? Des outils à votre service pour

Plus en détail

PROPOSITION DE PROTOCOLES D INSULINOTHÉRAPIE EN GÉRIATRIE

PROPOSITION DE PROTOCOLES D INSULINOTHÉRAPIE EN GÉRIATRIE PROPOSITION DE PROTOCOLES D INSULINOTHÉRAPIE EN GÉRIATRIE Ce document a été élaboré par le groupe de travail "EHPAD" de l'omedit de Haute- Normandie. Il s'agit d'une proposition de protocole d'insulinothérapie

Plus en détail

La prise en charge du diabète de type 1 chez l enfant et l adolescent

La prise en charge du diabète de type 1 chez l enfant et l adolescent GUIDE - AFFECTION DE LONGUE DURÉE La prise en charge du diabète de type 1 chez l enfant et l adolescent Vivre avec un diabète de type 1 Avril 2007 Pourquoi ce guide? Votre médecin traitant vous remet ce

Plus en détail

Le diabète : définition

Le diabète : définition Le diabète : définition Glycémie à jeûn > 7mmol/l ou 1,26g/l (après au moins 8 heures de jeûne) dosage effectué sur 2 prélèvements différents Ou Glycémie prise à n importe quel moment de la journée 2g/l

Plus en détail

L insulinothérapie par pompe. Généralités

L insulinothérapie par pompe. Généralités L insulinothérapie par pompe Généralités Définition Administration continue d insuline d action rapide (analogue) en SC sous forme de : débits de base programmés (en dehors des repas) bolus non programmables

Plus en détail

La prise en charge de votre maladie, le diabète de type 1 de l adulte

La prise en charge de votre maladie, le diabète de type 1 de l adulte GUIDE - AFFECTION DE LONGUE DURÉE La prise en charge de votre maladie, le diabète de type 1 de l adulte Vivre avec un diabète de type 1 Avril 2007 Pourquoi ce guide? Votre médecin traitant vous remet ce

Plus en détail

Sport et traitements antidiabétiques. tiques. Dr Camille Polge Hôpitaux du Pays du Mont Blanc

Sport et traitements antidiabétiques. tiques. Dr Camille Polge Hôpitaux du Pays du Mont Blanc Sport et traitements antidiabétiques tiques Dr Camille Polge Hôpitaux du Pays du Mont Blanc l activité physique est fortement conseillée chez le diabétique (ttt à part entière dans le DT2 ou intérêts psychologique

Plus en détail

Surveillance de la glycémie à domicile

Surveillance de la glycémie à domicile Surveillance de la glycémie à domicile La surveillance de la glycémie à domicile vous donnera les renseignements nécessaires pour vous aider à maîtriser votre diabète. Cela vous aidera à déterminer comment

Plus en détail

Mesures d urgence lors de cétonémie

Mesures d urgence lors de cétonémie Mesures d urgence lors de cétonémie Que sont les «cétones» - Qu est-ce que la cétoacidose? En cas de carence en insuline dans l organisme, les hydrates de carbone ou les sucres ne peuvent pas entrer dans

Plus en détail

La prise en charge de votre maladie, le diabète de type 2

La prise en charge de votre maladie, le diabète de type 2 GUIDE - AFFECTION DE LONGUE DURÉE La prise en charge de votre maladie, le diabète de type 2 Vivre avec un diabète de type 2 Avril 2007 Pourquoi ce guide? Votre médecin traitant vous remet ce guide, La

Plus en détail

LE DIABETE Qu est ce que c est? Définition Un peu de physiopathologie Quels sont les symptômes d une hyperglycémie? Le traitement du diabète

LE DIABETE Qu est ce que c est? Définition Un peu de physiopathologie Quels sont les symptômes d une hyperglycémie? Le traitement du diabète LE DIABETE Qu est ce que c est? Définition Le diabète est une pathologie chronique, c'est-à-dire dont on ne guéri pas, qui se définit comme une hyperglycémie constante. Cela veut dire que le taux de sucre

Plus en détail

INSULINOTHERAPIE DANS LE DIABETE DE TYPE 2

INSULINOTHERAPIE DANS LE DIABETE DE TYPE 2 INSULINOTHERAPIE DANS LE DIABETE DE TYPE 2 P. CUNY Unité Thérapeutique et d Education du Diabète (UTED) CHR Metz Thionville Hôpital Beauregard - THIONVILLE 1 L INSULINOTHERAPIE DANS LE DIABETE DE TYPE

Plus en détail

L autosurveillance glycémique, c est la surveillance de votre glycémie faite par vous-même. C est un moyen très utile et souvent indispensable pour

L autosurveillance glycémique, c est la surveillance de votre glycémie faite par vous-même. C est un moyen très utile et souvent indispensable pour L autosurveillance glycémique, c est la surveillance de votre glycémie faite par vous-même. C est un moyen très utile et souvent indispensable pour vous aider à mieux comprendre et à contrôler votre diabète.

Plus en détail

Diabète de type 1 et haute montagne. Revue de la littérature

Diabète de type 1 et haute montagne. Revue de la littérature Diabète de type 1 et haute montagne Revue de la littérature Contre-indications absolues Diabète mal équilibré : hypoglycémies sévères mal ressenties, acido-cétose. Présence de complications du diabète

Plus en détail

Titre : «CYCLISME ET DIABETE DE TYPE 1» Auteur(s) : Docteur Karim BELAID. Catégorie : Médecine du Sport - Diaporama, 20 vues.

Titre : «CYCLISME ET DIABETE DE TYPE 1» Auteur(s) : Docteur Karim BELAID. Catégorie : Médecine du Sport - Diaporama, 20 vues. Titre : «CYCLISME ET DIABETE DE TYPE 1» Auteur(s) : Docteur Karim BELAID Catégorie : Médecine du Sport - Diaporama, 20 vues. Date de présentation : 2014 Lieu : Roubaix. Mis à disponibilité sur le site

Plus en détail

TRAITEMENTS MEDICAMENTEUX DU DIABETE DE TYPE 2 (Hors Insuline) MAREDIA Dr Marc DURAND

TRAITEMENTS MEDICAMENTEUX DU DIABETE DE TYPE 2 (Hors Insuline) MAREDIA Dr Marc DURAND TRAITEMENTS MEDICAMENTEUX DU DIABETE DE TYPE 2 (Hors Insuline) MAREDIA Dr Marc DURAND PHYSIOPATHOLOGIE DE L HYPERGLYCEMIE DU DT2 Tube digestif Pancréas endocrine α β Tissu adipeux cellules β insuline cellules

Plus en détail

L APS ET LE DIABETE. Le diabète se caractérise par un taux de glucose ( sucre ) trop élevé dans le sang : c est l hyperglycémie.

L APS ET LE DIABETE. Le diabète se caractérise par un taux de glucose ( sucre ) trop élevé dans le sang : c est l hyperglycémie. 1. Qu est-ce que le diabète? L APS ET LE DIABETE Le diabète se caractérise par un taux de glucose ( sucre ) trop élevé dans le sang : c est l hyperglycémie. Cette hyperglycémie est avérée si à 2 reprises

Plus en détail

ÉQUILIBRÉE POUR UNE GLYCÉMIE LE TRAITEMENT DU DIABÈTE DE TYPE 2 COMPORTE DIFFÉRENTES ÉTAPES : ÉTAPE 4 ÉTAPE 3 ÉTAPE 2 ÉTAPE 1 UN MODE DE VIE ÉQUILIBRÉ

ÉQUILIBRÉE POUR UNE GLYCÉMIE LE TRAITEMENT DU DIABÈTE DE TYPE 2 COMPORTE DIFFÉRENTES ÉTAPES : ÉTAPE 4 ÉTAPE 3 ÉTAPE 2 ÉTAPE 1 UN MODE DE VIE ÉQUILIBRÉ POUR UNE GLYCÉMIE ÉQUILIBRÉE LE TRAITEMENT DU DIABÈTE DE TYPE 2 COMPORTE DIFFÉRENTES ÉTAPES : ÉTAPE 4 ÉTAPE 1 UN MODE DE VIE ÉQUILIBRÉ ÉTAPE 2 Un mode de vie équilibré + UN ANTIDIABÉTIQUE ORAL ÉTAPE 3

Plus en détail

Le diabète de type 2 : quelques points d actualité - 2 partie -

Le diabète de type 2 : quelques points d actualité - 2 partie - 1 Le diabète de type 2 : quelques points d actualité - 2 partie - Jacques LOUIS Service de diabétologie HPMetz Site Belle Isle AMMPPU Metz 10 juin 2014 P1 CAS CLINIQUE 3 ème époque Cette même personne

Plus en détail

Diabète et voyage 糖 尿 病 당뇨병

Diabète et voyage 糖 尿 病 당뇨병 Diabète et voyage 糖 尿 病 당뇨병 Le voyageur diabétique Avant le voyage Décalage horaire Conservation des médicaments Frontière Exercice physique Troubles digestifs, alimentation Pieds Cœur Œil Rein Sources

Plus en détail

DURISGuillaume@Fotolia.com. P A R T I E 1 Biologie appliquée

DURISGuillaume@Fotolia.com. P A R T I E 1 Biologie appliquée DURISGuillaume@Fotolia.com 1 P A R T I E 1 Biologie appliquée Glycémie TD 1 OBJECTIFS 1 Définitions Définir la glycémie et la glycosurie. Indiquer les variations de la glycémie au cours de la journée

Plus en détail

Dr Françoise LEVITTA - DIAPASON 36 - mars 2012

Dr Françoise LEVITTA - DIAPASON 36 - mars 2012 Dr Françoise LEVITTA - DIAPASON 36 - mars 2012 AUTOSURVEILLANCE GLYCÉMIQUE INDICATIONS DE L A.S.G dans le DIABÈTE DE TYPE 2 Recommandations H.A.S (avril 2011) Ø INSULINOTHÉRAPIE EN COURS: u 2 à 4 /JOUR:

Plus en détail

Informations personnelles

Informations personnelles Informations personnelles Remplir ou coller ici la vignette de votre mutuelle Vignette mutuelle Nom :... Prénom :... Âge :... Adresse :... Tél. :... Type de diabète :... Votre Traitement :... En cas d

Plus en détail

DIABETE ET SPORT. Dominique HUET Hopital Saint Joseph PARIS

DIABETE ET SPORT. Dominique HUET Hopital Saint Joseph PARIS DIABETE ET SPORT Dominique HUET Hopital Saint Joseph PARIS DIABETE TYPE 1#TYPE 2 Jeunes sportifs Risque hypoglycémie Adaptation schémas Autosurveillance +++ Sports souvent sources de difficultés Contre

Plus en détail

Plan. I- Physiopathologie II- Risques et complications III- Conseils & Education pour la prévention des risques

Plan. I- Physiopathologie II- Risques et complications III- Conseils & Education pour la prévention des risques DIABETE ET SPORT Plan I- Physiopathologie II- Risques et complications III- Conseils & Education pour la prévention des risques I- Physiopathologie Principes généraux de l exercice physique Pour améliorer

Plus en détail

Partir en voyage. Comme tout bon voyageur, les personnes diabétiques doivent prévoir d avance leurs déplacements et se préparer en conséquence.

Partir en voyage. Comme tout bon voyageur, les personnes diabétiques doivent prévoir d avance leurs déplacements et se préparer en conséquence. Partir en voyage Comme tout bon voyageur, les personnes diabétiques doivent prévoir d avance leurs déplacements et se préparer en conséquence. Tout voyageur diabétique devrait s identifier comme étant

Plus en détail

I. Qu est-ce que c est? plus de 3,7 millions de personnes ont du diabète Le diabète est une augmentation du taux de glucose (sucre) dans le sang,

I. Qu est-ce que c est? plus de 3,7 millions de personnes ont du diabète Le diabète est une augmentation du taux de glucose (sucre) dans le sang, Le diabète I. Qu est-ce que c est? On a tous déjà entendu parler du diabète, sans savoir exactement de quoi il s agit. Pourtant, en France, on estime que plus de 3,7 millions de personnes ont du diabète,

Plus en détail

DIABETE ET RAMADAN. Dr Farad-Bensenouci Samia Service médecine interne CHU Tours

DIABETE ET RAMADAN. Dr Farad-Bensenouci Samia Service médecine interne CHU Tours DIABETE ET RAMADAN Dr Farad-Bensenouci Samia Service médecine interne CHU Tours INTRODUCTION L un des 5 piliers de l Islam ~ 1,5 milliards de musulmans Ramadan 9ème mois du calendrier lunaire Période de

Plus en détail

mon Carnet de Liaison et d autosurveillance

mon Carnet de Liaison et d autosurveillance mon Carnet de Liaison et d autosurveillance DIABèTE GESTATIONNEL mon Carnet de Liaison et d autosurveillance diabète gestationnel Mes rendez-vous Gynécologue-obstétricien Nom :... Dates Horaires Lieu Prénom

Plus en détail

Livret d accueil. DIABLIM 26, Avenue des Courrières 87170 ISLE

Livret d accueil. DIABLIM 26, Avenue des Courrières 87170 ISLE Agence Régionale de Santé ANGOULEME POITIERS PARIS Vers LIMOGES Centre Ville Vers LIMOGES Centre Ville LANDOUGE AIXE SUR VIENNE Ancienne Route Avenu e d Aixe DIABLIM Rue François Perrin Av. de Grodno des

Plus en détail

Maniement des insulines

Maniement des insulines Journées d Actualités Thérapeutiques Metz, 18 Octobre 2003 Maniement des insulines Michèle FLORIOT Hôpital Jeanne d Arc, CHU de Nancy Les insulines (cf listing) Humalog Moment de l injection S.C. 1 2 3

Plus en détail

Comment bien soigner les enfants diabétiques? Formation septembre 2009 1

Comment bien soigner les enfants diabétiques? Formation septembre 2009 1 Comment bien soigner les enfants diabétiques? Patrick Garandeau,, Hôpital d Enfantsd St-Denis 1 Avoir des objectifs Faire un diagnostic précoce Reprendre une vie «normale» Eviter les complications aiguës

Plus en détail

Laboratoire physiologie/ fac mad Batna. La régulation de la glycémie. Aspects pratiques. TD adapté sur la base documentaire du Dr. N.

Laboratoire physiologie/ fac mad Batna. La régulation de la glycémie. Aspects pratiques. TD adapté sur la base documentaire du Dr. N. Université Hadj Lakhdar Batna Faculté de médecine de Batna Laboratoire de physiologie La régulation de la glycémie Aspects pratiques TD adapté sur la base documentaire du Dr. N.CHIBOUT Tache N 1 Quel est

Plus en détail

PROGRAMME RSI~Diabète

PROGRAMME RSI~Diabète MON PARCOURS PRÉVENTION diabète PROGRAMME RSI~Diabète Vous aider à prendre en charge votre diabète Support patients www.rsi.fr/diabete Qu est-ce que le diabète? Le diabète se caractérise par une hyperglycémie

Plus en détail

Le diabète et ses complications

Le diabète et ses complications Le diabète et ses complications Toujours plus de diabétiques De quoi s agit-il? On est diabétique lorsqu on a trop de sucre dans le sang. Normalement, notre taux de sucre dans le sang (glycémie) à jeûn

Plus en détail

À quelle fréquence surveiller sa glycémie? Les autres examens de suivi du diabète. L autosurveillance glycémique est prescrite par votre médecin.

À quelle fréquence surveiller sa glycémie? Les autres examens de suivi du diabète. L autosurveillance glycémique est prescrite par votre médecin. À quelle fréquence surveiller sa glycémie? L autosurveillance glycémique est prescrite par votre médecin. Résumez les règles dont vous avez convenues avec votre médecin, dans ce tableau : Date Nom du médecin

Plus en détail

Le diabète gestationnel. Neuf mois en moi

Le diabète gestationnel. Neuf mois en moi Le diabète gestationnel Neuf mois en moi SOMMAIRE 1- Q est-ce que le diabète gestationnel? 2- Les effets du diabète gestationnel sur mon bébé 3- Les objectifs et le traitement 4- La technique du prélèvement

Plus en détail

BILAN DE LA PRISE EN CHARGE DU TRAITEMENT DU DIABETE (PSG «bilan DID») Guide d évaluation et de réajustement*

BILAN DE LA PRISE EN CHARGE DU TRAITEMENT DU DIABETE (PSG «bilan DID») Guide d évaluation et de réajustement* BILAN DE LA PRISE EN CHARGE DU TRAITEMENT DU DIABETE (PSG «bilan DID») Guide d évaluation et de réajustement* Diagnostic infirmier : risque de prise en charge inefficace du programme thérapeutique. Identification

Plus en détail

Directives relatives aux honoraires forfaitaires pour les prestations dispensées aux patients diabétiques

Directives relatives aux honoraires forfaitaires pour les prestations dispensées aux patients diabétiques Directives relatives aux honoraires forfaitaires pour les prestations dispensées aux patients diabétiques 1. Directives relatives au contenu du dossier infirmier spécifique au patient diabétique Ce dossier

Plus en détail

Diabète Type 2. Épidémiologie Aspects physiques Aspects physiologiques

Diabète Type 2. Épidémiologie Aspects physiques Aspects physiologiques Diabète Type 2 Épidémiologie Aspects physiques Aspects physiologiques Épidémiologie 90% de tous les cas de diabètes Environ 1 personne sur 20 est atteinte Diabète gras Facteur de risque majeur pour les

Plus en détail

Le diabète et les situations spéciales

Le diabète et les situations spéciales Le diabète et les situations spéciales MALADIES, VOYAGES ET VACANCES Diabete e situazioni particolari Lilly Que se passe-t-il si je tombe malade? Lorsque vous êtes malade, vous devez faire attention à

Plus en détail

Stratégie médicamenteuse du contrôle glycémique du diabète de type 2

Stratégie médicamenteuse du contrôle glycémique du diabète de type 2 Stratégie médicamenteuse du contrôle glycémique du diabète de type 2 Janvier 2013 Recommandation de bonne pratique Service des bonnes pratiques professionnelles Service évaluation économique et santé publique

Plus en détail

Boughanmi Hajer. JAOUA Noureddine. Membre du bureau exécutif de l OTEF

Boughanmi Hajer. JAOUA Noureddine. Membre du bureau exécutif de l OTEF Organisation Tunisienne pour L Éducation et de la Famille Elaboré par Diabète infantile Boughanmi Hajer Encadré par : Licence appliquée en Biotechnologie JAOUA Noureddine Membre du bureau exécutif de l

Plus en détail

PETIT LEXIQUE DU DIABETIQUE

PETIT LEXIQUE DU DIABETIQUE SERVICE D'ENDOCRINOLOGIE-NUTRITION DIABETOLOGIE ET MEDECINE INTERNE Unité d'education du Diabète Unité de soins : 03.82.55.89.35 Secrétariat : 03.82.55.89.22 FAX : 03.82.55.89.18 PETIT LEXIQUE DU DIABETIQUE

Plus en détail

Afin de faciliter vos démarches pour pouvoir voyager avec votre enfant insulino dépendant voici nos conseils :

Afin de faciliter vos démarches pour pouvoir voyager avec votre enfant insulino dépendant voici nos conseils : DIABETE E ET E VOYAGE EN AVION Les prochaines vacances approchent à grand pas... Le diabète ne doit pas vous freiner dans vos vacances à l'étranger. Bien au contraire... Pour l'avoir vécu personnellement,

Plus en détail

Activité physique et alimentation pour le patient diabétique de type 2

Activité physique et alimentation pour le patient diabétique de type 2 Activité physique et alimentation pour le patient diabétique de type 2 Séverine VINCENT http://www.fmc-tourcoing.org http://www.formunof.org http://www.rdo-lille.org L ACTIVITE PHYSIQUE L ACTIVITE PHYSIQUE

Plus en détail

Réalisé avec la collaboration du Dr Colas. Pour vous, jour après jour. - FRDBT00584 - Septembre 2013 - Lilly - Tous droits de reproduction réservés.

Réalisé avec la collaboration du Dr Colas. Pour vous, jour après jour. - FRDBT00584 - Septembre 2013 - Lilly - Tous droits de reproduction réservés. Pour vous, jour après jour. - FRDBT00584 - Septembre 2013 - Lilly - Tous droits de reproduction réservés. INVENTIV HEALTH COMMUNICATIONS EUROPE Tout savoir sur son HbA1c Réalisé avec la collaboration du

Plus en détail

L INSULINE, PARLONS-EN!

L INSULINE, PARLONS-EN! 3 L insuline pour le diabète de type 2 Michel Varroud-Vial Laurence Tramaux Étienne Le Roux L INSULINE, PARLONS-EN! DIABÈTE collection L insuline pour le diabète de type 2 L INSULINE, PARLONS-EN! Conseiller

Plus en détail

THEME : COMPRENDRE SON DIABETE, SON TRAITEMENT, SON SUIVI

THEME : COMPRENDRE SON DIABETE, SON TRAITEMENT, SON SUIVI THEME : COMPRENDRE SON DIABETE, SON TRAITEMENT, SON SUIVI Séquence éducation de groupe Groupe de 10 patients maximum Durée : 45 min Animateur : Médecins Objectif général : Exprimer la perception que l

Plus en détail

Pôle Gérontologie. Vivre mieux avec le diabète de type 2. Qu est ce que le diabète?

Pôle Gérontologie. Vivre mieux avec le diabète de type 2. Qu est ce que le diabète? Informations Patients Pôle Gérontologie Vivre mieux avec le diabète de type 2 Qu est ce que le diabète? C est la présence de sucre en excès dans le sang. L insuline (hormone sécrétée par le pancréas qui

Plus en détail

Les signes principaux

Les signes principaux Le soignant face à l hypoglycémie Symposium Lifescan/Hospilux Mai 2011 L.Devisy/A.Schmidt Définition L'hypoglycémie est la diminution de la quantité de glucose (sucre de façon générale) contenue dans le

Plus en détail

Plan d enseignement. Objectifs généraux des modules. Acquérir une bonne connaissance de sa maladie, des complications et des traitements (savoir);

Plan d enseignement. Objectifs généraux des modules. Acquérir une bonne connaissance de sa maladie, des complications et des traitements (savoir); Préambule Ce plan d enseignement a été révisé pour soutenir les professionnels de la santé de la région de la Mauricie et du Centre-du-Québec, impliqués dans l éducation des personnes atteintes de prédiabète

Plus en détail

Diabète de type 1: Quelles sont les causes du diabète de type 1?

Diabète de type 1: Quelles sont les causes du diabète de type 1? Diabète de type 1: Pour familles et amis Le diabète chez les jeunes Le diabète de type 1 est une maladie très difficile à affronter, surtout quand on est jeune. Malheureusement, si quelque chose va mal

Plus en détail

1 L insuline pour traiter le diabète durant la grossesse

1 L insuline pour traiter le diabète durant la grossesse L insuline pour traiter le diabète durant la grossesse Votre médecin vous a prescrit de l insuline pour traiter un diabète de grossesse. Voici des renseignements pour vous aider à mieu comprendre votre

Plus en détail

DIABÈTe De TYPe 1 Petit guide pour les parents et les enfants.

DIABÈTe De TYPe 1 Petit guide pour les parents et les enfants. DIABÈTe De TYPe 1 Petit guide pour les parents et les enfants. Guide pour comprendre et aborder sereinement l apparition du diabète de type 1. Sommaire Le contrôle glycémique 04 Qu est-ce que le taux d

Plus en détail

XVII- DIABETE DU SUJET AGE

XVII- DIABETE DU SUJET AGE XVII- DIABETE DU SUJET AGE Du fait du vieillissement de la population et de la progression de l obésité, le nombre de diabétiques âgés ne cesse d augmenter. La prise en charge du diabète dans la population

Plus en détail

DR VALÉRIE FOUSSIER. Diabète de type 1

DR VALÉRIE FOUSSIER. Diabète de type 1 Introduction Le diabète de type 1 et 2 concerne 3 millions de personnes en 2011 avec une prépondérance marquée pour le diabète de type 2. Véritable épidémie, cette maladie est un problème de santé publique,

Plus en détail

Insuline dans la pratique infirmière

Insuline dans la pratique infirmière 1/5 1 ) OBJECTIF(S) : Modalités pratiques d utilisation de l insuline. 2 ) DOMAINE D APPLICATION : Fédération inter hospitalière de cardiologie Réseau CardioRance 3 ) LES PERSONNELS CONCERNES : IDE 4 )

Plus en détail

LE GRAND LIVRE Du. Pr Jean-Jacques Altman Dr Roxane Ducloux Dr Laurence Lévy-Dutel. Prévenir les complications. et surveiller la maladie

LE GRAND LIVRE Du. Pr Jean-Jacques Altman Dr Roxane Ducloux Dr Laurence Lévy-Dutel. Prévenir les complications. et surveiller la maladie Pr Jean-Jacques Altman Dr Roxane Ducloux Dr Laurence Lévy-Dutel LE GRAND LIVRE Du diabète Vivre avec le diabète à tout âge Traiter et surveiller la maladie Prévenir les complications, 2012 ISBN : 978-2-212-55509-7

Plus en détail

Rentrée 2014 Francine Eichenberger Diététicienne

Rentrée 2014 Francine Eichenberger Diététicienne Rentrée 2014 Francine Eichenberger Diététicienne L alimentation : partie intégrante de la prise en charge de l enfant et de l adolescent diabétique base du traitement avec l insulinothérapie et l activité

Plus en détail

Qu est-ce que le diabète? Il existe deux types différents de diabète. Le mécanisme. Problème!!! Diabète de type 1 * Diabète de type 2

Qu est-ce que le diabète? Il existe deux types différents de diabète. Le mécanisme. Problème!!! Diabète de type 1 * Diabète de type 2 Qu est-ce que le diabète? Le diabète est défini par une quantité trop importante de sucre dans le sang (glycémie). Si La elle valeur dépasse normale à plusieurs de la glycémie reprises à 1,26 jeun g/l

Plus en détail

Quatrième partie. Le jeune diabétique hors de son milieu familial

Quatrième partie. Le jeune diabétique hors de son milieu familial Quatrième partie Le jeune diabétique hors de son milieu familial Chapitre 51 1 À la garderie Caroline Boucher L entrée d un enfant diabétique à la garderie peut s avérer traumatisante pour certains parents.

Plus en détail

Normes de soins. à l intention des élèves atteints de diabète de type 1 à l école. Objectifs : But : Définitions clés :

Normes de soins. à l intention des élèves atteints de diabète de type 1 à l école. Objectifs : But : Définitions clés : Normes de soins à l intention des élèves atteints de diabète de type 1 à l école But : Reconnaître et clarifier les partenariats essentiels parmi les parents ou les soignants, les élèves et le personnel

Plus en détail

Parcours de santé des diabétiques de type 2. Docteur Mustapha MOULLA Docteur Rémi UNVOIS

Parcours de santé des diabétiques de type 2. Docteur Mustapha MOULLA Docteur Rémi UNVOIS Parcours de santé des diabétiques de type 2 Docteur Mustapha MOULLA Docteur Rémi UNVOIS Parcours de santé des diabétiques de type 2 Le diabète :une maladie générale qui implique la plupart des Professionnels

Plus en détail

Diabète de type 2 Généralités

Diabète de type 2 Généralités Diabète de type 2 Généralités D2 s accroit de façon épidémique dans tout le monde Deux facteurs en cause: diminution de l activité physique augmentation de l obésité 2 500 000 de D2 traités par médicaments

Plus en détail

Mon carnet d autosurveillance

Mon carnet d autosurveillance Pour en savoir plus sur le diabète : Mon carnet d autosurveillance Prix : 2e TTC. Offert dans le cadre de l éducation. BD Medical Unité Diabète Parc d Affaires SILIC 2, Place Gustave Eiffel BP 70222 94528

Plus en détail

Diabète de type 1: Informations destinées aux enseignants

Diabète de type 1: Informations destinées aux enseignants Diabète de type 1: Informations destinées aux enseignants Le diabète chez les jeunes Le diabète de type 1 est une maladie très difficile à affronter, surtout quand on est jeune. Malheureusement, si quelque

Plus en détail

Comment gérer son diabète pendant une activité physique

Comment gérer son diabète pendant une activité physique U S Union D Sports & Diabète Comment gérer son diabète pendant une activité physique Le Diabète de type 1 Docteur Muriel TSCHUDNOWSKY Service de Diabétologie CH Louis Pasteur Réseau Gentiane (réseau diabète

Plus en détail

La gestion du diabète lors des sports : apports des nouvelles technologies

La gestion du diabète lors des sports : apports des nouvelles technologies U S D Union Sports & Diabète La gestion du diabète lors des sports : apports des nouvelles technologies Journées nationales des diabétiques qui bougent, Vichy 17-18-19 mai 2013 Docteur Muriel TSCHUDNOWSKY

Plus en détail

AUTO-SURVEILLANCE GLYCEMIQUE AU COURS DU DB2 NIT LE POUR (A.G.) ET LE CONTRE (S.H.) Pr. A. GRIMALDI Groupe Hospitalier PITIE - SALPETRIERE, PARIS

AUTO-SURVEILLANCE GLYCEMIQUE AU COURS DU DB2 NIT LE POUR (A.G.) ET LE CONTRE (S.H.) Pr. A. GRIMALDI Groupe Hospitalier PITIE - SALPETRIERE, PARIS AUTO-SURVEILLANCE GLYCEMIQUE AU COURS DU DB2 NIT LE POUR (A.G.) ET LE CONTRE (S.H.) Pr. A. GRIMALDI Groupe Hospitalier PITIE - SALPETRIERE, PARIS LES 3 ARGUMENTS DU CONTRE 1) C est invasif (plus ou moins)

Plus en détail

Prévention. Le diabète. Conseils. Mutuelle des agents des services publics

Prévention. Le diabète. Conseils. Mutuelle des agents des services publics Prévention Le diabète Conseils Mutuelle des agents des services publics Le diabète 3,5 millions de personnes touchées par le diabète en France, dont 500 000 ignorent qu elles sont diabétiques. Ces chiffres

Plus en détail

www.afd.asso.fr l Automesure dans le diabète : glycémie, poids, tension artérielle

www.afd.asso.fr l Automesure dans le diabète : glycémie, poids, tension artérielle www.afd.asso.fr l Automesure dans le diabète : glycémie, poids, tension artérielle l automesure dans le diabète : glycémie, poids, tension artérielle Prendre soin au quotidien de son alimentation, de son

Plus en détail

Le diabète au quotidien

Le diabète au quotidien Le diabète au quotidien La fièvre et les maladies intercurrentes L alimentation Les activités s sportives Les fêtes et les sorties Le tabac, l alcool, l la contraception Maurice nov 2010 1 La fièvre et

Plus en détail

Recommandations en cas d Urgence pour les Enfants avec Déficit en Cortisol et en Hormone de Croissance. Livret N 5

Recommandations en cas d Urgence pour les Enfants avec Déficit en Cortisol et en Hormone de Croissance. Livret N 5 Recommandations en cas d Urgence pour les Enfants avec Déficit en Cortisol et en Hormone de Croissance Livret N 5 Guide d accompagnement du Patient Brochure : lecture moyenne 29/04/07 1 Recommandations

Plus en détail

PROMOTION DE L ACTIVITÉ PHYSIQUE CHEZ LES ENFANTS ET ADOLESCENTS DIABÉTIQUES DE TYPE I

PROMOTION DE L ACTIVITÉ PHYSIQUE CHEZ LES ENFANTS ET ADOLESCENTS DIABÉTIQUES DE TYPE I PROMOTION DE L ACTIVITÉ PHYSIQUE CHEZ LES ENFANTS ET ADOLESCENTS DIABÉTIQUES DE TYPE I UN PROJET DU PROGRAMME CANTONAL DIABÈTE Jérôme Spring Maître de sport APA Diabétologie pédiatrique Riviera-Chablais

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 15 mars 2006

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 15 mars 2006 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 15 mars 2006 GLUCOPHAGE 500 mg, comprimé pelliculé Boîte de 30 comprimés - code CIP : 352 816-7 GLUCOPHAGE 850 mg, comprimé pelliculé Boîte de 30 comprimés - code CIP

Plus en détail

Symptômes Sensation de soif accrue Besoin d uriner plus souvent Fatigue. Signes de glycémie très élevée (acidocétose)

Symptômes Sensation de soif accrue Besoin d uriner plus souvent Fatigue. Signes de glycémie très élevée (acidocétose) 50878-FRE:50878-FRE 6/12/08 10:24 AM Page 4 Hyperglycémie et hypoglycémie Il suffit d un changement de santé, d alimentation, d activité physique ou de médicament pour faire monter ou baisser la glycémie.

Plus en détail

1. IDENTIFICATION DU PATIENT

1. IDENTIFICATION DU PATIENT Partie du rapport d éducation à conserver par l éducateur 1. IDENTIFICATION DU PATIENT Nom Prénom Adresse N téléphone Date de naissance Situation familiale Isolé / vit en famille Personne de référence

Plus en détail

APPRENDRE A GERER L INCERTITUDE : L EXEMPLE DU DIABETE

APPRENDRE A GERER L INCERTITUDE : L EXEMPLE DU DIABETE APPRENDRE A GERER L INCERTITUDE : L EXEMPLE DU DIABETE Pr. A. GRIMALDI Groupe Hospitalier PITIE - SALPETRIERE, PARIS LES FAUSSES CERTITUDES Quelques exemples - Le chocolat est plus hyperglycémiant que

Plus en détail

PRISE EN CHARGE SECOURISTE DE L HYPOGLYCEMIE

PRISE EN CHARGE SECOURISTE DE L HYPOGLYCEMIE PRISE EN CHARGE SECOURISTE DE L HYPOGLYCEMIE Prise en charge préhospitalière d un patient en hypoglycémie par des équipages d ambulances hors présence médicale ou paramédicale. V 1.1 Fabian Thomas INTRODUCTION

Plus en détail

www.afd.asso.fr Vivre au quotidien avec une pompe à insuline

www.afd.asso.fr Vivre au quotidien avec une pompe à insuline www.afd.asso.fr Vivre au quotidien avec une pompe à insuline Comment vivre avec une Pompe à insuline? 1 Le traitement La pompe à insuline est un dispositif médical, qui permet de délivrer de l insuline,

Plus en détail

Mon médecin m annonce que j ai un diabète gestationnel : que faire?

Mon médecin m annonce que j ai un diabète gestationnel : que faire? Lilly Diabète Pour vous, jour après jour. Lilly Diabète Pour vous, jour après jour. Lilly propose et développe des traitements innovants pour la prise en charge du diabète et de ses complications. INVENTIV

Plus en détail

Débuter l insulinothérapie au cabinet Ce qu il faut savoir!

Débuter l insulinothérapie au cabinet Ce qu il faut savoir! Débuter l insulinothérapie au cabinet Ce qu il faut savoir! faisons le point Alexis Sabourin, MD Présenté dans le cadre de la conférence : L endocrinologie, Fédération des médecins omnipraticiens du Québec,

Plus en détail

Dermohypodermite non nécrosante (érysipèle) chez un patient de plus de 70 ans

Dermohypodermite non nécrosante (érysipèle) chez un patient de plus de 70 ans SITUATION 10 Dermohypodermite non nécrosante (érysipèle) chez un patient de plus de 70 ans Centre hospitalier universitaire d Angers, service de maladies infectieuses Objectifs institutionnels Uniformiser

Plus en détail

Diabetes Mellitus. Définition:

Diabetes Mellitus. Définition: Diabetes Mellitus Diabète sucré Définition: Le diabète dit sucré est une maladie liée à une défaillance des mécanismes biologiques de régulation de la glycémie, la glycémie étant la concentration de glucose

Plus en détail

RESAOLAB Convention de Financement N AFD CZZ 1338 01 C

RESAOLAB Convention de Financement N AFD CZZ 1338 01 C RESAOLAB Convention de Financement N AFD CZZ 1338 01 C DIAGNOSTIC BIOLOGIQUE et SURVEILLANCE DU DIABETE Dr Arame Ndiaye OBJECTIFS 1- Enumérer trois conditions à respecter lors d un prélèvement sanguin

Plus en détail

PLAN (suite) PLAN. PLAN (suite) III- Développement

PLAN (suite) PLAN. PLAN (suite) III- Développement THEME: INFORMATION DU PATIENT PAR LE TECHNICIEN POUR LA BONNE UTILISATION DES DISPOSITIFS D AUTO- SURVEILLANCE Yvon Séverin KOMBO, Jeanne MADZOUKA, Anicet Patrick MAPAKO PLAN I- Introduction II- Généralités

Plus en détail

REPONSES. Ce questionnaire s'adresse à des personnes diabétiques traitées par insuline.

REPONSES. Ce questionnaire s'adresse à des personnes diabétiques traitées par insuline. REPONSES Ce questionnaire s'adresse à des personnes diabétiques traitées par insuline. Veuillez entourer les bonnes réponses. (Il peut y avoir plusieurs bonnes réponses pour certaines questions.) Endocrinologie,

Plus en détail

Bienvenue! Coordonnées : Docteur Christophe ROBIN 37, avenue Maréchal Foch 64100 BAYONNE Tél. : 05 59 59 71 77

Bienvenue! Coordonnées : Docteur Christophe ROBIN 37, avenue Maréchal Foch 64100 BAYONNE Tél. : 05 59 59 71 77 Docteur Christophe ROBIN 37, avenue Maréchal Foch 64100 BAYONNE Tél. : 05 59 59 71 77 Bienvenue! Je vous propose de préparer notre premier entretien en voulant bien répondre au questionnaire ci-dessous,

Plus en détail

Colloque HPE 1/10/14 Dr Elise Crochemore, Endocrinologue, diabétologue HPE

Colloque HPE 1/10/14 Dr Elise Crochemore, Endocrinologue, diabétologue HPE Colloque HPE 1/10/14 Dr Elise Crochemore, Endocrinologue, diabétologue HPE Le glucose présent dans le sang provient: des aliments contenant des glucides ingérés au moment des repas du foie: Le foie produit

Plus en détail

Oui à la diète! Non au diabète!

Oui à la diète! Non au diabète! Oui à la diète! Non au diabète! Introduction Le diabète sucré est une maladie définie par la tendance à avoir trop de sucre dans le sang. La mesure de ce taux de sucre s'appelle la glycémie. Le diabète

Plus en détail

ntred 2007 Résultats de l étude Description des personnes diabétiques

ntred 2007 Résultats de l étude Description des personnes diabétiques Résultats de l étude ntred 2007 EÉCHANTILLON NATIONAL TÉMOIN REPRÉSENTATIF DES PERSONNES DIABÉTIQUES Le diabète est une maladie chronique de plus en plus fréquente, qui touche en France plus de 2 millions

Plus en détail

DEUX DEFINITIONS DE RAPPEL

DEUX DEFINITIONS DE RAPPEL NUTRITION ET CHUTES DEUX DEFINITIONS DE RAPPEL 1. Nutrition correcte, normale, bonne Une alimentation équilibrée et diversifiée qui arrive à subvenir aux besoins de la personne : quantitatifs et qualitatifs.

Plus en détail

OBJECTIFS DU QUESTIONNAIRE

OBJECTIFS DU QUESTIONNAIRE Avenue du Président François Mitterrand 76405 FECAMP Pôle mère enfant Tel 02.35.10.92.01 Annexe 32 OBJECTIFS DU QUESTIONNAIRE L enfant et sa famille seront capable de : Comprendre son corps et sa maladie

Plus en détail

Le jeune diabétique à l école

Le jeune diabétique à l école Le jeune diabétique à l école Défis et Solutions Prof. Marc Maes Equipe de diabétologie pédiatrique Centre de convention Cliniques Universitaires St Luc 1200 Bruxelles Marc.Maes@uclouvain.be Le jeune diabétique

Plus en détail

26.05.2011 Dr. Roger WIRION

26.05.2011 Dr. Roger WIRION Quelestle principalfacteur d hypoglycémie? Was ist die Hauptursache von Unterzucker? 2222 DCCT: Chez les patients diabétiques de type 1, traités de façon intensive le risque d hypoglycémie est multiplié

Plus en détail

Evaluation des connaissances

Evaluation des connaissances Evaluation des connaissances Ce questionnaire s'adresse à des personnes diabétiques traitées par insuline. Veuillez entourer les bonnes réponses. (Il peut y avoir plusieurs bonnes réponses pour certaines

Plus en détail