QU EST-CE QUE LE DIABETE

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "QU EST-CE QUE LE DIABETE"

Transcription

1 QU EST-CE QUE LE DIABETE Qu est-ce que le diabète? Le diabète se caractérise par une augmentation du sucre dans le sang (= glycémie). Le sucre, source d énergie, a besoin de l insuline pour être utilisé. Si l insuline n est pas suffisante, le sucre n etant pas absorbé, augmente dans le sang et, avec le temps, provoque de graves conséquences pour les yeux, le cœur, les reins, les nerfs et le cerveau. Le diabète est une maladie chronique: il ne disparaît pas, mais on le soigne. Bien contrôlé, il permet une vie normale. Ceux qui ont le diabète peuvent travailler, faire du sport et avoir des enfants sains. Les différents types de diabète Le diabète de type 2 est le plus fréquent. Il se déclare lentement chez les adultes, surtout chez ceux qui sont en surplus de poids, et peut rester longtemps inconnu. Symptômes et traitements Le diabète de type 1, plus rare, se déclare brusquement chez les jeunes. Il n est ni héréditaire ni contagieux. Il se soigne avec de l insuline injectée tous les jours à chaque repas. Le diabète gestationnel peut se déclarer pendant la grossesse. Les femmes qui attendent un enfant doivent toujours contrôler leur taux de glycémie, surtout s il y a un diabétique dans la famille. Les symptômes du diabète sont: soif intense, mictions fréquentes, lassitude, diminution de poids, infections urinaires, dentaires ou de la peau. Le diabète se soigne en faisant régulièrement de l activité physique, en suivant une alimentation équilibrée, en perdant le poids superflu et en utilisant des médicaments spécifiques (= hypoglycémiants oraux). Le diabète de type 1 exige 3-4 injections d insuline par jour, un régime approprié et une activité physique régulière. La glycémie doit être contrôlée avant les repas et deux heures après.

2 HYPOGLYCEMIE ET HYPERGLYCEMIE L hypoglycémie Le diabétique en thérapie d insuline ou de pastilles risque de voir anormalement baisser son taux de sucre dans le sang. On est en hypoglycémie avec moins de 60 mg/dl. Symptômes et remèdes L hypoglycémie se produit si après avoir injecté l insuline ou pris des pastilles l on saute, retarde ou réduit le repas, ou bien à cause d un effort physique excessif. L hypoglycémie peut aussi se produire la nuit. Tenez à portée de main du sucre et un glucomètre. Les symptômes initiaux de l hypoglycémie sont: transpiration, faim, tremblements, palpitations, vision brouillée, irritabilité, faiblesse et maux de tête. L hyperglycémie Pour arrêter la crise il suffit de prendre une boisson sucrée ou un/deux sachets de sucre. Autrement s ensuivent pâleur, confusion mentale, démarche incertaine, jusqu à la perte de conscience. Qui est en thérapie d insuline ou de pastilles doit toujours avoir sur soi 2-3 sachets de sucre et informer la famille, les amis et les collègues sur les symptômes et les remèdes. Si la glycémie reste longtemps élevée (plus de 300 mg/dl) des symptômes typiques se présentent: soif intense, urines fréquentes et abondantes, épuisement et asthénie. A ces niveaux-là le glucose apparaît dans les urines. On le relève en trempant une bande spéciale dans l urine. Si l hyperglycémie dure longtemps, on a aussi une perte de poids. Une autre bande relève la présence de corps cétoniques dans les urines (cétonurie). Dans ce cas, buvez beaucoup d eau et appelez de toute urgence un médecin.

3 L AUTO-SURVEILLANCE DE LA GLYCEMIE Six démarches pour savoir comment va le diabète Ceux qui ont le diabète peuvent contrôler de façon simple le cours de leur glycémie. L objectif est: A jeun : de à mg/dl Deux heures après les repas: de à mg/dl Pour l auto-surveillance vous avez besoin de plusieurs instruments fournis gratuitement: réflexomètre, bandes, lancettes et pique-doigts. En premier lieu lavez-vous les mains et essuyez-les avec soin. Si l appareil l exige, insérez la bande dans le lecteur et suivez les instructions pour l étalonnage. Préparez le pique-doigt et piquezvous le bout d un doigt, par exemple à côté des ongles. Déposez la petite goutte de sang qui en est sortie sur la partie réactive de la bande. Attendez le résultat et notez-le sur votre carnet. Détruisez la bande et la lancette utilisées. Contrôler les urines Si vous plongez des bandes spéciales dans votre urine, vous pouvez contrôler, là aussi, la présence de sucre (glycosurie). Cela signifie que pendant les heures précédentes votre glycémie était élevée. D autres bandes contrôlent de la même manière la présence de cétones dans l urine (cétonurie). Dans ce cas il faut informer un médecin immédiatement. L auto-surveillance doit être faite plus souvent en cas de fièvre, de jeûne, de nausée, de vomissements, de malaise, ou lorsqu un contrôle a révélé une hyperglycémie importante.

4 ALIMENTATION ET DIABETE Le traitement commence à table Pour le diabète (du type 1 et 2), l alimentation est le cœur du traitement. Un régime désordonné et déséquilibré rend impossible un bon contrôle glycémique. Glucides ou sucres Le diabétique obèse ou en surplus de poids doit manger de façon plus correcte et faire une activité physique constante (au moins minutes par jour). Fibres végétales et légumes Le diabétique insulinodépendant doit calculer ses apports en glucides (pâtes, pain, riz, pommes de terre). Ne sautez pas le petit déjeuner, le déjeuner et le dîner et faites deux goûters entre les repas. Graisses Evitez les sucres simples (miel, sucre, friandises). Mangez avec modération les sucres complexes (= hydrates de carbone): pâtes, pain, riz, pommes de terre, couscous et farines. Elles sont présentes dans les végétaux, les légumes et dans les céréales complètes. Elles font du bien: elles ralentissent l absorption des sucres et des graisses et protègent le cœur et les vaisseaux. Evitez les graisses d origine animale (beurre, saindoux), et limiter la charcuterie et les fromages. Le poisson et les huiles d'olive, de soja, de maïs et de tournesol. Protéines Alcool Friandises Alternez les protéines animales: viande (de préférence blanche) et poisson, avec les protéines végétales : petits pois, haricots, lentilles et pois chiches. Un verre de vin (de préférence rouge) ou deux verres de bière par repas, ça peut aller. Davantage ou hors des repas, ça fait du mal. Evitez les spiritueux. Elles sont à éviter ou à consommer de temps en temps à estomac plein et en petites quantités. Elles peuvent être utilisées pour corriger une hypoglycémie.

5 LES ALIMENTS A EVITER ET A FAVORISER Aliments à éviter ou à consommer avec modération Non Non Non Non au sucre, au miel, aux confitures. Pour donner du goût au lait, au thé ou au café on suggère les édulcorants (= aspartame). Attention aux aliments pour diabétiques. Les aliments avec beaucoup de sucre sont souvent riches en graisses. Non aux pâtisseries en général, au chocolat, aux bonbons, aux gelées de fruits, aux biscuits, aux petits fours, aux glaces. Deux fruits frais, ça fait du bien, mais pas de jus de fruits et de boissons sucrées, de sirops et de fruits secs (raisins, pruneaux, figues, dattes, fruits confits, etc.). Non Attention aux graisses d assaisonnement. Elles sont présentes dans plusieurs produits alimentaires conditionnés, sucrés ou salés. Donc, pas de petits fours, de chips, de biscuits d apéritif. Aliments à favoriser Oui Oui Viande ou poisson sont conseillés une fois par jour, mais ils doivent être cuisinés sans graisses (à la vapeur, grillés, au four ou bouillis). Oui Oui Pâtes, pain, riz, pommes de terre, farines, couscous et pizza. Choisissez selon vos goûts mais une seule portion par repas, sans exagérer. Redécouvrons les légumes (salades, tomates, poivrons ) à manger à volonté. Il en est de même pour les bouillons végétaux, les épices et les arômes. Favorisez les aliments complets, le poisson et la viande blanche cuisinés sans graisses. Oui aux plats uniques (par exemple pâtes avec légumes ou riz avec petits pois) mais en portions réduites. Oui Lait et yoghourt c est bien, mais une seule fois par jour. Buvez plutôt de l eau, du thé et, avec modération, du café.

6 L INSULINE Qu est-ce que l insuline Le pancréas des diabétiques du type 1 ne produit plus d insuline. Il faut donc en injecter plusieurs fois par jour. Le médecin établit la dose, c est-à-dire combien d'unités à injecter, quand et de quel type. Il y a plusieurs types d insuline: celle à action ultra-rapide doit être injectée immédiatement avant le repas, celle rapide une demi-heure avant de manger. Les insulines à action lente, très retardée et pré-mélangées (30/70, 40/60 et 50/50) doivent être agitées doucement plusieurs fois avant de les aspirer dans la seringue. Aspirer et injecter l insuline avec le Stylo Le stylo est une seringue déjà remplie d insuline. Tournez la bague pour sélectionner la dose (les unités) à injecter. Avant l injection lavez-vous les mains et appliquez une aiguille nouvelle. Attention à L injection de l insuline doit être sous-cutanée, non pas intramusculaire. Choisissez le ventre ou l extérieur des cuisses. Changez chaque fois le point de l injection!!! Pincez la peau entre le pouce et l index et tenez la seringue perpendiculaire. Une fois terminée l injection, comptez jusqu à 5 avant d extraire l aiguille. Le stylo en usage se conserve à température ambiante. Conservez les autres dans le bas du réfrigérateur (pas dans le freezer). Un sac thermique est l idéal pour ceux qui se déplacent souvent. Ne sautez jamais une injection d insuline qui vous a été prescrite, ni renoncez ou retardez un repas après l injection. Contrôlez le fonctionnement du stylo et de l aiguille en faisant sortir deux unités d'essai.

7 PREPARER ET MELANGER L INSULINE Comment préparer l insuline Si des cristaux se sont formés sur le fond il faut d abord tourner délicatement l insuline entre vos mains. Ne secouez pas le flacon. Après avoir aspiré l air jusqu à arriver au nombre d unités à injecter, prenez l insuline, insérez la seringue et POUSSEZ L AIR dans le flacon (sans former de bulles). Retournez le flacon et ASPIREZ lentement les unités nécessaires. Si des bulles d air se forment dans la seringue, aspirez quelques unités de plus et reportez le piston à la dose correcte. Comment mélanger deux types d insuline (rapide + lente ou intermédiaire) Il faut d abord PREPARER les flacons en y introduisant une quantité d air égale au nombre des unités nécessaires. Il faut préparer le flacon d insuline LENTE en premier, et ensuite celui d insuline RAPIDE. Rapide Retournez le flacon et ASPIREZ lentement le nombre d unités nécessaires. Quand on mélange deux types d insuline il faut TOUJOURS mettre D ABORD dans la seringue l INSULINE RAPIDE. Rapide Si des BULLES D AIR se forment dans la seringue, aspirez quelques unités de plus, donnez des petits coups à la seringue pour faire monter les bulles et reportez lentement le piston au nombre correct d unités à injecter. Prenez ensuite le flacon de l insuline LENTE et tournez-le délicatement entre vos mains pour DISSOUDRE les cristaux sur le fond. Ne secouez pas le flacon. Lente Insérez la seringue, retournez le flacon et ASPIREZ lentement. Si des bulles d air se forment, aspirez quelques unités de plus, mais n essayez PAS d éliminer les bulles en poussant le piston en avant. Les bulles d air peuvent modifier la dose, mais elles ne sont PAS dangereuses, même si elles sont injectées. Après l injection, remettez toujours le CAPUCHON de protection sur la seringue.

8 LES COMPLICATIONS Qu est-ce que les complications L hyperglycémie n est pas douloureuse, mais elle est dangereuse. Au cours des années elle peut causer de sérieux dommages (= complications). Les complications (aux yeux, aux nerfs, aux reins, au cœur et aux artères) progressent lentement et on peut les prévenir et les soigner en tenant le diabète sous contrôle. Le diabète est sous contrôle si le taux de glycémie est compris entre 100 et 160 mg/dl pendant toute la journée et si le taux d hémoglobine glucosée est inférieur ou égal à 7%. Yeux et nerfs Silencieusement la rétinopathie diabétique endommage l œil et peut conduire à la cécité si elle n est pas soignée. Faites-vous examiner périodiquement par un oculiste même si vous voyez bien. Reins En revanche, la neuropathie périphérique provoque des symptômes: douleurs, fourmillements, élancements ou manques de sensibilité aux pieds ou aux jambes. Dites-le à votre médecin. Non En endommageant les nerfs, le diabète non contrôlé peut rendre l érection difficile. Cela peut se soigner, n ayez pas peur d en parler. Le diabète non contrôlé peut endommager les reins. Une simple analyse d urines, la microalbuminurie, révèle avec beaucoup d avance le problème. S il y a microalbuminurie il faut mieux contrôler la glycémie et réduire la consommation de protéines (viandes, œufs et fromages). Les dégâts sur les reins augmentent si la tension artérielle est supérieure à 13/8,5 mm/hg. Tenez-la sous contrôle.

9 ARTERES ET DIABETE Facteurs de risque Obésité Hypertension Non Le diabète, du fait qu'il endommage les artères, peut causer ischémie et infarctus du myocarde, ictus cérébral, angine et artériopathie aux membres inférieurs. Si le diabétique est en surplus de poids ou s il est obèse, les risques augmentent. Il lui faut retrouver son poids idéal avec un régime et de l activité physique quotidienne. Si la tension est élevée (supérieure à 13/8,5 mm/hg) les risques pour le cœur sont encore plus importants. Réduisez le sel dans votre alimentation et suivez régulièrement votre thérapie. Cholestérol Triglycérides Tabac Si le cholestérol est élevé (au-dessus de 200 mg/dl; LDL au-dessus de 100 mg/dl), faites attention à votre alimentation, augmentez votre activité physique et suivez la thérapie pharmacologique. Les triglycérides aussi endommagent les artères. S ils passent les 150 mg/dl éliminez l alcool et les sucreries et tenez votre glycémie sous contrôle. Le tabac multiplie les risques vasculaires (pour ne pas mentionner l incidence des tumeurs). Arrêter de fumer réduit immédiatement de moitié le risque d infarctus. Les solutions : exercice physique et alimentation saine Un exercice physique régulier et assidu réduit la glycémie et la tension, aide le cœur, nettoie les artères et fait maigrir. Il suffit de faire trente minutes de promenade par jour ou du sport 2/3 fois par semaine. Les tâches ménagères, bien qu elles soient fatigantes, ne sont pas efficaces. La santé des artères commence à table. Les médicaments aident, mais ils ne remplacent pas les effets du régime et de l activité physique. Faites tout de suite quelque chose pour vous-mêmes: arrêtez de fumer.

10 LE PIED DIABETIQUE Le pied est important Le pied diabétique est très difficile à traiter. On risque de ne plus pouvoir marcher et même de devoir amputer. Mieux vaut se concentrer sur la prévention. La détérioration des nerfs réduit la sensibilité. L absence de douleur mène à négliger les petites coupures et lésions qui souvent s aggravent et s infectent. La circulation du sang est réduite. Les ulcères et les infections tendent à s aggraver jusqu à la gangrène et donc à l amputation. Des conseils a suivre Un diabétique ne doit jamais marcher les pieds nus. Mettez plutôt des chaussettes en coton et des chaussures confortables. Il faut se laver les pieds tous les jours à l eau tiède. Essuyez avec soin surtout entre les orteils. Ne vous coupez pas les ongles trop courts. Inspectez tous les jours avec attention vos pieds (avec un miroir ou avec l aide de quelqu un), et cherchez toute coupure, blessure, rougeur, zone chaude ou gonflée. Avant de plonger vos pieds dans l eau, contrôlez-en la température avec la main. Attention à ne pas approcher vos pieds des radiateurs, des poêles ou des cheminées. Evitez les bains de pied, les désinfectants et les acides. Ne traitez jamais vous-mêmes les coupures ou les ulcères, mêmes banales. Montrez toute blessure à un médecin. Le pied diabétique doit être suivi par des spécialistes. En conclusion, le pied est une partie très importante du corps. Il faut lui prêter beaucoup d attention.

11 FICHE D APPUI A L ANAMNESE NOM ET PRENOMS COME TI CHIAMI? ANNEE DE NAISSANCE IN CHE ANNO SEI NATO LIEU DE NAISSANCE DOVE SEI NATO? DANS QUELLE VILLE HABITEZ-VOUS? IN CHE CITTÀ ABITI? DANS QUELLE RUE? IN CHE VIA? QUI EST VOTRE MEDECIN TRAITANT? CHI È IL MEDICO CURANTE? QUEL EST VOTRE NUMERO DE TELEPHONE? QUAL È IL TUO NUMERO DI TELEFONO? ETES-VOUS ALLERGIQUE A DES MEDICAMENTS OU A DES ALIMENTS? HAI ALLERGIE A FARMACI O ALIMENTI? AVEZ-VOUS EU DES MALADIES ET DES HOSPITALISATIONS? HAI AVUTO MALATTIE E RICOVERI IN OSPEDALE? PRENEZ-VOUS DES MEDICAMENTS? PRENDI DEI FARMACI? A VOTRE CONNAISSANCE, ETES-VOUS DIABETIQUE? SAI DI ESSERE DIABETICO? DEPUIS QUAND? DA QUANTO TEMPO? AVEZ-VOUS DEJA FAIT USAGE D INSULINE? HAI MAI USATO INSULINA? AVEZ-VOUS FAIT DES ANALYSES DE SANG RECEMMENT? HAI FATTO DEGLI ESAMI DEL SANGUE DI RECENTE? QUEL EST VOTRE TRAVAIL? CHE LAVORO FAI? ETES-VOUS MARIE(E)? SEI SPOSATO? AVEZ-VOUS DES ENFANTS? HAI FIGLI? COMBIEN D ENFANTS AVEZ-VOUS? QUANTI FIGLI HAI? EST-CE QUE VOTRE MERE A/A EU LE DIABETE? TUA MADRE HA/HA AVUTO IL DIABETE? VOTRE PERE? TUO PADRE? VOS FRERES ET SŒURS? I TUOI FRATELLI? VOS ONCLES ET TANTES? I TUOI ZII? VOS COUSINS ET COUSINES? I TUOI CUGINI? QUE PRENEZ-VOUS AU PETIT DEJEUNER? COSA MANGI A COLAZIONE? AU DEJEUNER? COSA MANGI A PRANZO? AU DINER? COSA MANGI A CENA? QUE MANGEZ-VOUS QUAND VOUS SORTEZ AVEC DES AMIS? QUANDO ESCI CON AMICI, COSA MANGI? EST-CE QUE VOUS BUVEZ DE L ALCOOL? BEVI ALCOLICI? EST-CE QUE VOUS PREPAREZ VOS REPAS VOUS-MEME? A CASA PREPARI I PASTI DA SOLO?

12 VOTRE CENTRE N oubliez pas ces informations: LE CENTRE POUR LE DIABÈTE DE VOTRE DISTRICT: Lieu Rue Téléphone VOTRE DIABÉTOLOGUE EST: Téléphone LE NUMÉRO DE VOTRE CARTE VITALE EST: LE NUMÉRO D EXONÉRATION DU TICKET POUR LE DIABÈTE EST: POUR LES URGENCES VOUS POUVEZ VOUS ADRESSER AU CENTRE PENDANT LES HORAIRES D OUVERTURE LA NUIT, OU LORSQUE LE CENTRE EST FERMÉ, VOUS POUVEZ VOUS ADRESSER AU SERVICE DES URGENCES DE L HÔPITAL DE : Téléphone POUR LES MÉDICAMENTS o Distribution directe au Centre HORAIRES D OUVERTURE: Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi VOTRE MÉDECIN GÉNÉRALISTE EST: Téléphone POUR UNE VISITE MUNISSEZ-VOUS TOUJOURS DE: o Votre livret de diabète o Votre carnet d auto-surveillance o Votre carnet de santé o Un glucomètre o POUR RETIRER LE MATÉRIEL (SERINGUES, BANDES) ADRESSEZ-VOUS: o A la pharmacie avec l ordonnance d un diabétologue ou d un médecin généraliste o Au Centre les lundi mardi mercredi jeudi vendredi o Ordonnance du diabétologue et médicaments à retirer en pharmacie o Ordonnance du médecin de médecin généraliste et médicaments à retirer en pharmacie

DIABÈTe De TYPe 1 Petit guide pour les parents et les enfants.

DIABÈTe De TYPe 1 Petit guide pour les parents et les enfants. DIABÈTe De TYPe 1 Petit guide pour les parents et les enfants. Guide pour comprendre et aborder sereinement l apparition du diabète de type 1. Sommaire Le contrôle glycémique 04 Qu est-ce que le taux d

Plus en détail

Diabète Type 2. Épidémiologie Aspects physiques Aspects physiologiques

Diabète Type 2. Épidémiologie Aspects physiques Aspects physiologiques Diabète Type 2 Épidémiologie Aspects physiques Aspects physiologiques Épidémiologie 90% de tous les cas de diabètes Environ 1 personne sur 20 est atteinte Diabète gras Facteur de risque majeur pour les

Plus en détail

ALIMENTATION ET DIABETE

ALIMENTATION ET DIABETE Mise à jour 11/2009 4A, rue du Bignon - 35000 RENNES ALIMENTATION ET DIABETE Avec l activité physique, l alimentation constitue l un des axes majeurs de votre traitement. Respecter un minimum de principes

Plus en détail

En savoir plus sur le diabète

En savoir plus sur le diabète En savoir plus sur le diabète 2 Qu est-ce que le diabète? Le diabète se caractérise par un excès de sucre dans le sang, on appelle cela l hyperglycémie. Le diabète est une maladie chronique qui survient

Plus en détail

Diabète de type 1: Informations destinées aux enseignants

Diabète de type 1: Informations destinées aux enseignants Diabète de type 1: Informations destinées aux enseignants Le diabète chez les jeunes Le diabète de type 1 est une maladie très difficile à affronter, surtout quand on est jeune. Malheureusement, si quelque

Plus en détail

Consommez moins de sodium pour réduire votre pression artérielle. Information sur le sodium alimentaire. www.reductionsodium.ca

Consommez moins de sodium pour réduire votre pression artérielle. Information sur le sodium alimentaire. www.reductionsodium.ca Consommez moins de sodium pour réduire votre pression artérielle Information sur le sodium alimentaire www.reductionsodium.ca Contact Jocelyne Bellerive, MA Coordonnatrice/Éducatrice Programme réduction

Plus en détail

L APS ET LE DIABETE. Le diabète se caractérise par un taux de glucose ( sucre ) trop élevé dans le sang : c est l hyperglycémie.

L APS ET LE DIABETE. Le diabète se caractérise par un taux de glucose ( sucre ) trop élevé dans le sang : c est l hyperglycémie. 1. Qu est-ce que le diabète? L APS ET LE DIABETE Le diabète se caractérise par un taux de glucose ( sucre ) trop élevé dans le sang : c est l hyperglycémie. Cette hyperglycémie est avérée si à 2 reprises

Plus en détail

La prise en charge de votre maladie, le diabète de type 2

La prise en charge de votre maladie, le diabète de type 2 GUIDE - AFFECTION DE LONGUE DURÉE La prise en charge de votre maladie, le diabète de type 2 Vivre avec un diabète de type 2 Avril 2007 Pourquoi ce guide? Votre médecin traitant vous remet ce guide, La

Plus en détail

Sport et alpha ANNEXES

Sport et alpha ANNEXES Sport et alpha ANNEXES Edition 2013 TABLE DES MATIERES Table des matières 1 Alimentation 2 Boire, Boire, Boire... 2 Et à l approche des «20 km de Bruxelles»? 3 Et pendant l épreuve? 3 Stretching 4 Avant

Plus en détail

Rentrée 2014 Francine Eichenberger Diététicienne

Rentrée 2014 Francine Eichenberger Diététicienne Rentrée 2014 Francine Eichenberger Diététicienne L alimentation : partie intégrante de la prise en charge de l enfant et de l adolescent diabétique base du traitement avec l insulinothérapie et l activité

Plus en détail

Un suivi médical régulier se

Un suivi médical régulier se Le suivi médical périodique Pierre Filteau, M.D. Un suivi médical régulier se révèle essentiel pour tout diabétique. Il est assuré minimalement quatre fois par année par le médecin traitant ou l infirmière.

Plus en détail

Le VIH et votre cœur

Le VIH et votre cœur Le VIH et votre cœur Le VIH et votre cœur Que dois-je savoir au sujet de mon cœur? Les maladies cardiovasculaires représentent une des cause les plus courante de décès, elles incluent: les maladies coronariennes,

Plus en détail

Unité d Endocrinologie - Diabétologie pédiatrique. Brochure d information sur le diabète

Unité d Endocrinologie - Diabétologie pédiatrique. Brochure d information sur le diabète Unité d Endocrinologie - Diabétologie pédiatrique Brochure d information sur le diabète SOMMAIRE Définition du diabète - p.02 Traitement - p.05 Analyses - p.08 Administration d insuline - p.11 Alimentation

Plus en détail

Boughanmi Hajer. JAOUA Noureddine. Membre du bureau exécutif de l OTEF

Boughanmi Hajer. JAOUA Noureddine. Membre du bureau exécutif de l OTEF Organisation Tunisienne pour L Éducation et de la Famille Elaboré par Diabète infantile Boughanmi Hajer Encadré par : Licence appliquée en Biotechnologie JAOUA Noureddine Membre du bureau exécutif de l

Plus en détail

diabète Le diabète est l assimilation, de glucose (sucre) apporté par On peut être diabétique sans

diabète Le diabète est l assimilation, de glucose (sucre) apporté par On peut être diabétique sans Tout savoir sur le Le est une maladie chronique incurable qui se traduit par une élévation anormale du taux de sucre dans le sang. Sans traitement approprié, cette maladie peut être à l origine de graves

Plus en détail

que dois-tu savoir sur le diabète?

que dois-tu savoir sur le diabète? INVENTIV HEALTH COMMUNICATIONS - TERRE NEUVE - FRHMG00277 - Avril 2013 - Lilly - Tous droits de reproduction réservés. que dois-tu savoir sur le diabète? Lilly France 24 boulevard Vital Bouhot CS 50004-92521

Plus en détail

L athérosclérose LES FACTEURS DE RISQUE. Service de cardiologie et chirurgie cardiaque Hôpital de Sion. www.hopitalvs.ch www.spitalvs.

L athérosclérose LES FACTEURS DE RISQUE. Service de cardiologie et chirurgie cardiaque Hôpital de Sion. www.hopitalvs.ch www.spitalvs. L athérosclérose LES FACTEURS DE RISQUE Service de cardiologie et chirurgie cardiaque Hôpital de Sion www.hopitalvs.ch www.spitalvs.ch SOMMAIRE LES FACTEURS DE RISQUE CARDIOVASCULAIRES 4 1. Le diabète

Plus en détail

Information destinée aux patients et aux proches. Comment s alimenter après une diverticulite? Conseils nutritionnels pour le retour à domicile

Information destinée aux patients et aux proches. Comment s alimenter après une diverticulite? Conseils nutritionnels pour le retour à domicile Information destinée aux patients et aux proches Comment s alimenter après une diverticulite? Conseils nutritionnels pour le retour à domicile Qu est-ce que la diverticulite? Cette brochure vous informe

Plus en détail

Le diabète de grossesse

Le diabète de grossesse Le diabète de grossesse Bonjour future maman, Vous venez d apprendre que vous avez un problème de diabète de grossesse, dit gestationnel. Nous avons préparé cette brochure afin de répondre à vos questions

Plus en détail

LE GRAND LIVRE Du. Pr Jean-Jacques Altman Dr Roxane Ducloux Dr Laurence Lévy-Dutel. Prévenir les complications. et surveiller la maladie

LE GRAND LIVRE Du. Pr Jean-Jacques Altman Dr Roxane Ducloux Dr Laurence Lévy-Dutel. Prévenir les complications. et surveiller la maladie Pr Jean-Jacques Altman Dr Roxane Ducloux Dr Laurence Lévy-Dutel LE GRAND LIVRE Du diabète Vivre avec le diabète à tout âge Traiter et surveiller la maladie Prévenir les complications, 2012 ISBN : 978-2-212-55509-7

Plus en détail

Certaines situations de trafic peuvent-elles provoquer un risque accru d hypoglycémie?

Certaines situations de trafic peuvent-elles provoquer un risque accru d hypoglycémie? P a g e 1 Comment savoir que vous présentez une hypoglycémie? La plupart des personnes diabétiques sentent rapidement lorsque leur taux de glycémie est trop bas (inférieur à 60 mg/dl). Les premiers symptômes

Plus en détail

AUTORISATION DU CLIENT POUR LA COLLECTE, L UTILISATION ET LA DIVULGATION DE RENSEIGNEMENTS PERSONNELS SUR SA SANTÉ

AUTORISATION DU CLIENT POUR LA COLLECTE, L UTILISATION ET LA DIVULGATION DE RENSEIGNEMENTS PERSONNELS SUR SA SANTÉ AUTORISATION DU CLIENT POUR LA COLLECTE, L UTILISATION ET LA DIVULGATION DE RENSEIGNEMENTS PERSONNELS SUR SA SANTÉ Le présent formulaire sert à obtenir votre consentement éclairé en ce qui a trait à la

Plus en détail

Nutrition et santé : suivez le guide

Nutrition et santé : suivez le guide Prévention ALIMENTATION PLAISIR ET ÉQUILIBRE ALIMENTAIRE Nutrition et santé : suivez le guide Nous savons tous que l alimentation joue un rôle essentiel pour conserver une bonne santé. En voici quelques

Plus en détail

Le syndrome des ovaires polykystiques (SOPK) Informations pour les adolescentes

Le syndrome des ovaires polykystiques (SOPK) Informations pour les adolescentes Le syndrome des ovaires polykystiques (SOPK) Informations pour les adolescentes Qu est-ce que le SOPK? Quel objectif? Cette brochure vous informe sur les signes, les causes et le traitement du syndrome

Plus en détail

Recherche et textes Gilles Landry et Diane Labelle

Recherche et textes Gilles Landry et Diane Labelle Recherche et textes Gilles Landry et Diane Labelle Collaboration Le comité de lecture des participants et participantes de Lettres en main. Hélène Ranger et Esther Filion de Lettres en main. Chantal Martin,

Plus en détail

Guide d injection de l insuline

Guide d injection de l insuline Guide d injection de l insuline Table des matières Introduction........................2 Instruments d injection d insuline........3 Glycémie Hyperglycémie..........................15 Table des matières

Plus en détail

Quel est cholestérol?

Quel est cholestérol? Quel est cholestérol? Le cholestérol est une substance trouvée dans les graisses présentes dans votre corps. Vous avez besoin de cholestérol pour construire et conserver des cellules saines. Cependant,

Plus en détail

Le diabète : introduction

Le diabète : introduction Le diabète : introduction Quels sont les signes et les symptômes du diabète? * Vous n êtes pas seul. En Ontario, plus de 800 000 personnes sont atteintes de diabète. Soif inhabituelle; envie fréquente

Plus en détail

Diabète de type 1 et haute montagne. Revue de la littérature

Diabète de type 1 et haute montagne. Revue de la littérature Diabète de type 1 et haute montagne Revue de la littérature Contre-indications absolues Diabète mal équilibré : hypoglycémies sévères mal ressenties, acido-cétose. Présence de complications du diabète

Plus en détail

L Étiquetage nutritionnel interactif : faites le point

L Étiquetage nutritionnel interactif : faites le point Santé Canada Health Canada L Étiquetage nutritionnel interactif : faites le point Vous avez peut-être remarqué l information nutritionnelle affichée sur de nombreux produits alimentaires que vous achetez

Plus en détail

Environ 14% de patients diabétiques souffrent de douleurs neuropathiques. (1) Mais 50% des diabétiques de type 2 sont méconnus.

Environ 14% de patients diabétiques souffrent de douleurs neuropathiques. (1) Mais 50% des diabétiques de type 2 sont méconnus. Environ 14% de patients diabétiques souffrent de douleurs neuropathiques. (1) Mais 50% des diabétiques de type 2 sont méconnus. (2) S O M M A I R E 1. Le diabète A Qu est-ce que le diabète? B Comment

Plus en détail

Contrôler soi-même sa glycémie simple comme bonjour!

Contrôler soi-même sa glycémie simple comme bonjour! Contrôler soi-même sa glycémie simple comme bonjour! Préface Que vous ayez le diabète depuis quelques mois ou quelques années, vous savez que cette affection influence votre vie quotidienne. Pour optimiser

Plus en détail

Que manger le jour de la compétition (Athlétisme - concours)?

Que manger le jour de la compétition (Athlétisme - concours)? Que manger le jour de la compétition (Athlétisme - concours)? La veille au soir Les buts de l alimentation sont de maintenir les réserves en glycogène (réserve de sucre pour l effort) tant au niveau du

Plus en détail

Fiche de synthèse. Learn. Les points essentiels pour l accompagnement d un patient diabétique. Parcours : Prise en charge du diabète à l officine

Fiche de synthèse. Learn. Les points essentiels pour l accompagnement d un patient diabétique. Parcours : Prise en charge du diabète à l officine Les points essentiels pour l accompagnement d un patient diabétique Dans toutes les situations Privilégiez la phase de découverte Savoir comment le patient et/ou l accompagnant perçoivent le diabète. Permettre

Plus en détail

La surveillance utile : un guide pour vous. De nouveaux renseignements sur le diabète de type 2 et la surveillance de la glycémie

La surveillance utile : un guide pour vous. De nouveaux renseignements sur le diabète de type 2 et la surveillance de la glycémie La surveillance utile : un guide pour vous De nouveaux renseignements sur le diabète de type 2 et la surveillance de la glycémie Surveillance de la glycémie La vérification du taux de glucose (glycémie)

Plus en détail

Diabète au quotidien. ABC LifeScan, collection «Mon quotidien»

Diabète au quotidien. ABC LifeScan, collection «Mon quotidien» Diabète au quotidien ABC LifeScan, collection «Mon quotidien» Définition Le diabète est une maladie complexe, souvent difficile à gérer au quotidien mais que vous pouvez contrôler. En effet, c est vous

Plus en détail

Surveillance de la glycémie à domicile

Surveillance de la glycémie à domicile Surveillance de la glycémie à domicile La surveillance de la glycémie à domicile vous donnera les renseignements nécessaires pour vous aider à maîtriser votre diabète. Cela vous aidera à déterminer comment

Plus en détail

NOTICE : INFORMATIONS DESTINÉES A L UTILISATEUR. Firazyr 30 mg solution injectable en seringue pré-remplie Icatibant

NOTICE : INFORMATIONS DESTINÉES A L UTILISATEUR. Firazyr 30 mg solution injectable en seringue pré-remplie Icatibant B. NOTICE 1 NOTICE : INFORMATIONS DESTINÉES A L UTILISATEUR Firazyr 30 mg solution injectable en seringue pré-remplie Icatibant Veuillez lire attentivement l intégralité de cette notice avant d utiliser

Plus en détail

Allégations relatives à la teneur nutritive

Allégations relatives à la teneur nutritive Allégations relatives à la teneur nutritive Mots utilisés dans les allégations relatives à la teneur nutritive Ce que le mot signifie Exemples Sans Faible Réduit Source de Léger Une quantité insignifiante

Plus en détail

Le Diabète chez l enfant : les choses essentielles que tu dois savoir

Le Diabète chez l enfant : les choses essentielles que tu dois savoir Le Diabète chez l enfant : les choses essentielles que tu dois savoir Cours bref d instruction multilingues Introduction «La liberté est le plus grand bien dans ce monde» Mary Cassat (Peintre impressionniste

Plus en détail

Qui sont-ils? Pedro. Tamacha. 9 En quantité, Tamacha mange suffisamment, mais son alimentation n est pas satisfaisante en qualité.

Qui sont-ils? Pedro. Tamacha. 9 En quantité, Tamacha mange suffisamment, mais son alimentation n est pas satisfaisante en qualité. Pedro Tamacha 9 Normalement, Pedro devrait consommer 3 100 kcal/jour pour être en bonne santé et avoir une activité normale, il lui manque 800 calories. 9 Son régime alimentaire est composé de riz, pommes

Plus en détail

Caisse Primaire d Assurance Maladie de La Charente

Caisse Primaire d Assurance Maladie de La Charente Caisse Primaire d Assurance Maladie de La Charente Examens périodiques de santé pour tout assuré social (sauf RSI) Les examens périodiques de santé Pour qui? En règle générale Pour tous les assurés sociaux

Plus en détail

Le diabète pédiatrique : Un guide pour la famille

Le diabète pédiatrique : Un guide pour la famille Montreal Children s Le diabète pédiatrique : Un guide pour la famille Ce guide est pour : Le but de ce guide est de vous aider, vous et votre famille, à mieux comprendre le diabète et à gérer les soins

Plus en détail

lire les Étiquettes et trouver les sucres cachés

lire les Étiquettes et trouver les sucres cachés lire les Étiquettes et trouver les sucres cachés Objectif : Sensibiliser les élèves à ce qui se trouve dans leur nourriture et les aider à se méfi er des sucres cachés. Matériel Feuille à imprimer : Chaîne

Plus en détail

Le diabète. Module2. Introduction. Qu est-ce que le diabète? 1

Le diabète. Module2. Introduction. Qu est-ce que le diabète? 1 Introduction Le diabète Par D re Maryse Mercier, interniste CSSS d Arthabaska-et-de-l Érable Révisé par Sylvie Jacob, infirmière pharmacie communautaire, Patricia Trépanier, infirmière clinicienne CSSS

Plus en détail

1 La scintigraphie myocardique au Persantin ou Mibi Persantin

1 La scintigraphie myocardique au Persantin ou Mibi Persantin La scintigraphie myocardique au Persantin ou Mibi Persantin Pour mieux connaître l état de votre cœur, votre médecin vous a demandé de passer une scintigraphie myocardique au Persantin. Cette fiche explique

Plus en détail

Plats préparés. Plats préparés

Plats préparés. Plats préparés Plats préparés Plats préparés Les plats préparés ou prêts à consommer trouvent de plus en plus leur place dans notre alimentation quotidienne. Nous n avons pas toujours la possibilité de préparer chaque

Plus en détail

Le test de dépistage qui a été pratiqué à la

Le test de dépistage qui a été pratiqué à la élever CommenT UN enfant phénylcétonurique Le test de dépistage qui a été pratiqué à la maternité vient de révéler que votre bébé est atteint de phénylcétonurie. Aujourd'hui votre enfant va bien mais vous

Plus en détail

Fort de nos 30 ans d expertise dans le domaine de la diabétologie, nous vous proposons ce manuel destiné aux patients diabétiques de type 1 qui, sans

Fort de nos 30 ans d expertise dans le domaine de la diabétologie, nous vous proposons ce manuel destiné aux patients diabétiques de type 1 qui, sans Fort de nos 30 ans d expertise dans le domaine de la diabétologie, nous vous proposons ce manuel destiné aux patients diabétiques de type 1 qui, sans pour autant être exhaustif, reprend la plupart des

Plus en détail

CENTRE DU DIABETE CLINIQUE SAINT-JEAN. Centre de traitement multidisciplinaire pour personnes diabétiques

CENTRE DU DIABETE CLINIQUE SAINT-JEAN. Centre de traitement multidisciplinaire pour personnes diabétiques CLINIQUE SAINT-JEAN Centre de traitement multidisciplinaire pour personnes diabétiques 1 Madame, Mademoiselle, Monsieur, Bienvenue au Centre du Diabète de la. Nous sommes un centre de traitement multidisciplinaire

Plus en détail

Quoi manger et boire avant, pendant et après l activité physique

Quoi manger et boire avant, pendant et après l activité physique Quoi manger et boire avant, pendant et après l activité physique (comparaison entre athlètes et non-athlètes; nouvelles tendances comme le jus de betteraves) Comme vous le savez, l'alimentation de l'athlète

Plus en détail

Le diabète gestationnel

Le diabète gestationnel Le diabète gestationnel Nature du diabète gestationnel Le diabète gestationnel apparait durant la grossesse et disparaît généralement après l accouchement. Dans la plupart des cas, il est trouvé par une

Plus en détail

ATELIER SANTE PREVENTION N 2 : L ALIMENTATION

ATELIER SANTE PREVENTION N 2 : L ALIMENTATION ATELIER SANTE PREVENTION N 2 : L ALIMENTATION Mardi 24 janvier 2012 au Centre de Formation Multimétiers de REIGNAC L objectif de cet atelier sur la santé est de guider chacun vers une alimentation plus

Plus en détail

ntred 2007 Résultats de l étude Description des personnes diabétiques

ntred 2007 Résultats de l étude Description des personnes diabétiques Résultats de l étude ntred 2007 EÉCHANTILLON NATIONAL TÉMOIN REPRÉSENTATIF DES PERSONNES DIABÉTIQUES Le diabète est une maladie chronique de plus en plus fréquente, qui touche en France plus de 2 millions

Plus en détail

Protéines. Pour des Canadiens actifs. De quelle quantité avez-vous besoin?

Protéines. Pour des Canadiens actifs. De quelle quantité avez-vous besoin? Protéines Pour des Canadiens actifs De quelle quantité avez-vous besoin? 1 Protéines 101 Les protéines sont les principaux éléments fonctionnels et structuraux de toutes les cellules du corps. Chaque protéine

Plus en détail

MERCI DE RETOURNER LE BON DE PRISE EN CHARGE ET/OU LA FICHE RÉCAPITULATIVE DANS L ENVELOPPE T

MERCI DE RETOURNER LE BON DE PRISE EN CHARGE ET/OU LA FICHE RÉCAPITULATIVE DANS L ENVELOPPE T À l attention du bénéficiaire : BILAN SANTÉ RETRAITE AUTO-QUESTIONNAIRE Ce questionnaire servira de fil conducteur à la consultation avec votre médecin traitant. À l issue de l entretien, vous pouvez soit

Plus en détail

Le test de dépistage qui a été pratiqué à la

Le test de dépistage qui a été pratiqué à la élever CommenT UN enfant ayant une drépanocytose Q Le test de dépistage qui a été pratiqué à la maternité vient de révéler que votre bébé est atteint de drépanocytose. Aujourd hui, votre enfant va bien,

Plus en détail

L autogestion de l insulinothérapie basale plus 1

L autogestion de l insulinothérapie basale plus 1 L autogestion de l insulinothérapie basale plus 1 Le traitement combiné insuline basale et hypoglycémiants oraux est un traitement éprouvé et efficace pour amorcer en douceur l insulinothérapie. Il est

Plus en détail

La prise en charge de votre artérite des membres inférieurs

La prise en charge de votre artérite des membres inférieurs G U I D E - A F F E C T I O N D E L O N G U E D U R É E La prise en charge de votre artérite des membres inférieurs Vivre avec une artérite des membres inférieurs Novembre 2007 Pourquoi ce guide? Votre

Plus en détail

Le diabète. Les clefs pour le soigner. www.mutsoc.be. L accès à la santé pour tous

Le diabète. Les clefs pour le soigner. www.mutsoc.be. L accès à la santé pour tous Le diabète Les clefs pour le soigner www.mutsoc.be L accès à la santé pour tous Avertissement Cette brochure n est pas un traité médical. Certaines notions, certains fonctionnements du corps, certains

Plus en détail

p. 4 à 8 90 % des diabétiques ont un diabète de type 2

p. 4 à 8 90 % des diabétiques ont un diabète de type 2 mieux connaître le diabète de type 2 p. 2 ÉVALUEZ VOS FACTEURS DE RISQUE p. 3 ADOPTER DE SAINES HABITUDES DE VIE p. 4 à 8 CONTRÔLER le diabète p. 9 à 11 Le diabète de type 2 : j agis! Pour le prévenir

Plus en détail

comprendre mon diabète

comprendre mon diabète comprendre mon diabète MARGARITA SAMSONOVA Margarita a le diabète de type 1 Russie MICHAIL LEBEDEV Michail a le diabète de type 1 Russie SIRAZHDIN ISAYEV Sirazhdin a le diabète de type 2 Russie Toute reproduction

Plus en détail

GUIDE D INFORMATIONS A LA PREVENTION DE L INSUFFISANCE RENALE

GUIDE D INFORMATIONS A LA PREVENTION DE L INSUFFISANCE RENALE GUIDE D INFORMATIONS A LA PREVENTION DE L INSUFFISANCE RENALE SOURCES : ligues reins et santé A LA BASE, TOUT PART DES REINS Organes majeurs de l appareil urinaire, les reins permettent d extraire les

Plus en détail

Tâche : Comparer l étiquette de produits alimentaires afin de connaître leur valeur nutritive.

Tâche : Comparer l étiquette de produits alimentaires afin de connaître leur valeur nutritive. 13 aliments pour une bonne santé Valeurs nutritives Grande compétence A Rechercher et utiliser de l information Groupe de tâches A2 : Interpréter des documents Grande compétence C Comprendre et utiliser

Plus en détail

MEDICIS Avenue de Tervueren, 236 1150 Bruxelles Tél : 02 7620325. Dr K Farahat Gastroentérologie. Bruxelles, le

MEDICIS Avenue de Tervueren, 236 1150 Bruxelles Tél : 02 7620325. Dr K Farahat Gastroentérologie. Bruxelles, le MEDICIS Avenue de Tervueren, 236 1150 Bruxelles Tél : 02 7620325 Dr K Farahat Gastroentérologie Bruxelles, le Concerne Nom : Prénom : Date de naissance : Adresse : Chère Madame, Cher Monsieur, Votre médecin

Plus en détail

Guide d'auto administration des soins destiné aux personnes atteintes du diabète

Guide d'auto administration des soins destiné aux personnes atteintes du diabète Guide d'auto administration des soins destiné aux personnes atteintes du diabète Avec le soutien d'une subvention sans restriction de French Version 1 Lorsque le diagnostic est celui du diabète...........03

Plus en détail

Mieux connaitre votre enfant

Mieux connaitre votre enfant Mieux connaitre votre enfant Ce questionnaire me permettra de mieux connaitre votre enfant et ainsi de favoriser son intégration au service de garde. Il m aidera également à m assurer de répondre adéquatement

Plus en détail

La pyramide alimentaire suisse. sge Schweizerische Gesellschaft für Ernährung ssn Société Suisse de Nutrition ssn Società Svizzera di Nutrizione

La pyramide alimentaire suisse. sge Schweizerische Gesellschaft für Ernährung ssn Société Suisse de Nutrition ssn Società Svizzera di Nutrizione sge Schweizerische Gesellschaft für Ernährung p. 1 / 5 Société Suisse de Nutrition SSN, Office fédéral de la santé publique OFSP / 2o11 Sucreries, snacks salés & alcool En petites quantités. Huiles, matières

Plus en détail

Diabète. Entretenez votre capital santé! www.ml.be

Diabète. Entretenez votre capital santé! www.ml.be Diabète Entretenez votre capital santé! www.ml.be Contenu Le diabète en bref 4 Qu est-ce que le diabète? 4 Différents types de diabètes 4 Diagnostic 6 Diabète de type 2 7 Origine 7 Complications 7 Test

Plus en détail

LA COLONOSCOPIE. La colonoscopie, c'est quoi? matin après-midi. Vous serez attendu(e) directement à l'hôpital de jour au 1 er étage le jour même à. h.

LA COLONOSCOPIE. La colonoscopie, c'est quoi? matin après-midi. Vous serez attendu(e) directement à l'hôpital de jour au 1 er étage le jour même à. h. LA COLONOSCOPIE Colonoscopie prévue le... matin après-midi Vous serez attendu(e) directement à l'hôpital de jour au 1 er étage le jour même à. h. Vous serez attendu(e) dans l unité de gastro-entérologie

Plus en détail

Réseau Diabhainaut Programme Osean Enfant Document d Information pour les Parents

Réseau Diabhainaut Programme Osean Enfant Document d Information pour les Parents Obésité Sévère de l Enfant et de l Adulte en Nord/Pas-de-Calais Réseau Diabhainaut Programme Osean Enfant Document d Information pour les Parents Les services de médecine scolaire ou votre médecin traitant

Plus en détail

Caisse Primaire d Assurance Maladie de La Charente

Caisse Primaire d Assurance Maladie de La Charente Caisse Primaire d Assurance Maladie de La Charente Examens périodiques de santé pour tout assuré social (sauf RSI) Les examens périodiques de santé Pour qui? En règle générale Pour tous les assurés sociaux

Plus en détail

Circulaire relative aux dispositions applicables aux banques alimentaires et associations caritatives

Circulaire relative aux dispositions applicables aux banques alimentaires et associations caritatives Agence fédérale pour la Sécurité de la Chaîne alimentaire Circulaire relative aux dispositions applicables aux banques alimentaires et associations caritatives Référence PCCB/S3/1092228 Date 02/08/2013

Plus en détail

PLAN (suite) PLAN. PLAN (suite) III- Développement

PLAN (suite) PLAN. PLAN (suite) III- Développement THEME: INFORMATION DU PATIENT PAR LE TECHNICIEN POUR LA BONNE UTILISATION DES DISPOSITIFS D AUTO- SURVEILLANCE Yvon Séverin KOMBO, Jeanne MADZOUKA, Anicet Patrick MAPAKO PLAN I- Introduction II- Généralités

Plus en détail

Contrôler soi-même sa glycémie: simple comme bonjour!

Contrôler soi-même sa glycémie: simple comme bonjour! Contrôler soi-même sa glycémie: simple comme bonjour! Table des matières CHAPITRE 1. Le sucre, on en a besoin... Mais point trop n en faut! p. 2-7 CHAPITRE 2. Les 2 types de diabète et leurs conséquences

Plus en détail

Mon carnet d autosurveillance

Mon carnet d autosurveillance Pour en savoir plus sur le diabète : Mon carnet d autosurveillance Prix : 2e TTC. Offert dans le cadre de l éducation. BD Medical Unité Diabète Parc d Affaires SILIC 2, Place Gustave Eiffel BP 70222 94528

Plus en détail

Les remèdes ayurvedique secrets de grand mere surya :

Les remèdes ayurvedique secrets de grand mere surya : Les remèdes ayurvedique secrets de grand mere surya : Ces remèdes sont donnés à titre indicatif et ne doivent pas remplacer une visite chez votre médecin et ne substitue en aucun cas au traitement donné.

Plus en détail

Le diabète de type 1 UNSPF. Ségolène Gurnot

Le diabète de type 1 UNSPF. Ségolène Gurnot Le diabète de type 1 UNSPF Ségolène Gurnot Juin 2013 Légende Entrée du glossaire Abréviation Référence Bibliographique Référence générale Table des matières Introduction 5 I - Introduction 7 A. Quelle

Plus en détail

éviter UNE RÉCIDIVE APRÈS UN ACCIDENT VASCULAIRE CÉRÉBRAL AVC

éviter UNE RÉCIDIVE APRÈS UN ACCIDENT VASCULAIRE CÉRÉBRAL AVC éviter UNE RÉCIDIVE APRÈS UN ACCIDENT VASCULAIRE CÉRÉBRAL AVC SOMMAIRE UN QUIZ POUR FAIRE UN POINT SUR SES CONNAISSANCES Un quiz pour faire un point sur ses connaissances 3 Vrai Faux Rappel 4 Un AVC peut-il

Plus en détail

Brûlures d estomac. Mieux les comprendre pour mieux les soulager

Brûlures d estomac. Mieux les comprendre pour mieux les soulager Brûlures d estomac Mieux les comprendre pour mieux les soulager Définition et causes Brûlures d estomac Mieux les comprendre pour mieux les soulager Vous arrive-t-il de ressentir une douleur à l estomac

Plus en détail

LISTE V AU PROTOCOLE A MAROC. Description des produits

LISTE V AU PROTOCOLE A MAROC. Description des produits LISTE V AU PROTOCOLE A MAROC 04.03 Babeurre, lait et crème caillés, yoghourt, képhir et autres laits et crèmes fermentés ou acidifiés, même concentrés ou additionnés de sucre ou d'autres édulcorants ou

Plus en détail

La gestion des hypoglycémies au cours du sport : insuline ou diététique?

La gestion des hypoglycémies au cours du sport : insuline ou diététique? La gestion des hypoglycémies au cours du sport : insuline ou diététique? Confrontations d Endocrinologie-Diabétologie Les Vaux de Cernay L Fouquet, S. Franc 25 Mars 2010 1 Observation n 2, Mme. S 42 ans,

Plus en détail

Comment bien s hydrater pendant l été?

Comment bien s hydrater pendant l été? Comment bien s hydrater pendant l été? C est bien connu, il faut boire davantage en été pour ne pas se déshydrater, notamment en cas de forte chaleur. Il faut en effet être vigilant dès que la température

Plus en détail

Qui sont-ils? D où viennent-ils? Où sont-ils?

Qui sont-ils? D où viennent-ils? Où sont-ils? Qui sont-ils? D où viennent-ils? Où sont-ils? Les glucides sont des éléments nutritifs indispensables au bon fonctionnement de l organisme. Ils sont présents dans les aliments aux côtés des protéines (viande,

Plus en détail

Le logo «Fait maison»

Le logo «Fait maison» Le logo «Fait maison» Voici le logo «Fait maison» qui sera utilisé dans les restaurants, chez les traiteurs, sur les marchés, à partir du 15 juillet 2014. Il indique les plats «faits maison», c est-à-dire

Plus en détail

Titre : «CYCLISME ET DIABETE DE TYPE 1» Auteur(s) : Docteur Karim BELAID. Catégorie : Médecine du Sport - Diaporama, 20 vues.

Titre : «CYCLISME ET DIABETE DE TYPE 1» Auteur(s) : Docteur Karim BELAID. Catégorie : Médecine du Sport - Diaporama, 20 vues. Titre : «CYCLISME ET DIABETE DE TYPE 1» Auteur(s) : Docteur Karim BELAID Catégorie : Médecine du Sport - Diaporama, 20 vues. Date de présentation : 2014 Lieu : Roubaix. Mis à disponibilité sur le site

Plus en détail

SANTÉ. E-BOOK équilibre. stop. cholesterol diabete hypertension. Réduire le cholestérol, l hypertension et le diabète SANS MEDICAMENT!

SANTÉ. E-BOOK équilibre. stop. cholesterol diabete hypertension. Réduire le cholestérol, l hypertension et le diabète SANS MEDICAMENT! SANTÉ stop cholesterol diabete hypertension E-BOOK équilibre Réduire le cholestérol, l hypertension et le diabète SANS MEDICAMENT! un peu d histoire... Il y a 200 ans, un Français faisait en moyenne entre

Plus en détail

Mieux informé sur la maladie de reflux

Mieux informé sur la maladie de reflux Information destinée aux patients Mieux informé sur la maladie de reflux Les médicaments à l arc-en-ciel Mise à jour de l'information: septembre 2013 «Maladie de reflux» Maladie de reflux La maladie de

Plus en détail

La drépanocytose. Sikkelcelziekte (Frans)

La drépanocytose. Sikkelcelziekte (Frans) La drépanocytose Sikkelcelziekte (Frans) Qu est-ce que la drépanocytose? La drépanocytose est une maladie causée par un changement héréditaire du pigment rouge dans les globules rouges : l hémoglobine.

Plus en détail

BIEN VIVRE AVEC MON DIABÈTE

BIEN VIVRE AVEC MON DIABÈTE BIEN VIVRE AVEC MON DIABÈTE 2 e édition révisée BIEN VIVRE AVEC MON DIABÈTE 2 e édition révisée Stéphane Tardif Infirmier clinicien spécialisé en enseignement diabétique Avec la collaboration de l équipe

Plus en détail

Les graisses dans l alimentation infantile

Les graisses dans l alimentation infantile FAMIPED Familias, Pediatras y Adolescentes en la Red. Mejores padres, mejores hijos. Les graisses dans l alimentation infantile Autor/es: Ana Martínez Rubio. Pediatra de Atención Primaria. Centro de Salud

Plus en détail

Le diabète gestationnel

Le diabète gestationnel Par D r Marco Gallant, interniste CSSS Drummond. Révisé par Sylvie Jacob, infirmière pharmacie communautaire, Patricia Trépanier, infirmière clinicienne CSSS de l Énergie, Annie Castonguay, nutritionniste

Plus en détail

Pour de plus amples renseignements

Pour de plus amples renseignements Les enfants diabétiques ont besoin de vous! gestion Pour vous permettre d aider les enfants diabétiques à gérer la maladie Le présent guide donne des renseignements de base aux personnes qui s occupent

Plus en détail

1 Prendre un médicament à l aide d un perfuseur portable

1 Prendre un médicament à l aide d un perfuseur portable Prendre un médicament à l aide d un perfuseur portable Cathéter veineux central sans valve (irrigation avec héparine) Vous devez prendre un médicament à l aide d un perfuseur portable. Cette fiche vous

Plus en détail

Qu est-ce que le diabète? Qu est-ce que le diabète? Qu est-ce que l insuline?

Qu est-ce que le diabète? Qu est-ce que le diabète? Qu est-ce que l insuline? Qu est-ce que le diabète? Que vous veniez de recevoir un diagnostic de diabète ou que ce dernier remonte à un certain temps déjà, vous savez probablement que le diabète est une maladie difficile à comprendre.

Plus en détail

Informations pour votre plâtre et votre attelle

Informations pour votre plâtre et votre attelle Informations pour votre plâtre et votre attelle 1. Pourquoi un plâtre? 2. Pourquoi une attelle? 3. Quelles sont les différences entre le plâtre de Paris et le plâtre en fi bre de verre? 4. Conseils : a.

Plus en détail

Informations destinées aux enseignantes et aux enseignants. l école

Informations destinées aux enseignantes et aux enseignants. l école Informations destinées aux enseignantes et aux enseignants L enfant diabétique et l école La version suisse du texte allemand a été remaniée par Beatrice Kuhlmann, docteur en médecine, spécialiste en endocrinologie

Plus en détail

60 produits solidaires pour les familles

60 produits solidaires pour les familles 60 produits solidaires pour les familles Une mobilisation de tous les acteurs Éleveurs Maraîchers Produits frais Produits secs GMS Conseil Général agriculteurs Droguerie Enseignes Transformateurs Manufacturiers

Plus en détail

déclarations d assurabilité en cas d accident (invalidité ou soins hospitaliers)

déclarations d assurabilité en cas d accident (invalidité ou soins hospitaliers) 1 Nom Prénom Date de naissance (AAAA/MM/JJ) N o de proposition ou de contrat 1. renseignements médicaux Renseignements Oui Non médicaux 1. Prenez-vous des médicaments? Cocher OUI ou NON. 2. Au cours des

Plus en détail

Les produits solidaires, 100 jours pour convaincre!

Les produits solidaires, 100 jours pour convaincre! Juin 2012 Les produits solidaires, 100 jours pour convaincre! Contexte et historique de la démarche La Réunion a connu au mois de février des tensions sociales dont la cause la plus immédiate résultait

Plus en détail