Diabète:généralités DEFINITION DIABETE DE TYPE 1

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Diabète:généralités DEFINITION DIABETE DE TYPE 1"

Transcription

1 DEFINITION Diabète:généralités Recommandations OMS: -glycémie à jeun normale: <1,10 g/l -hyperglycémie modérée à jeun: 1,10<G <1,26 g/l -diabète sucré si: Glycémie à jeun 1,26 g/l, contrôlée 2 fois ou glycémie aléatoire 2 g/l, ou 2 g/l à la deuxième heure d une HGPO. ATCD familiaux TYPE 1 TYPE 2 souvent 0 souvent + Age de survenue avant 35 ans après 40 ans Début Rapide ou explosif Lent ou insidieux Symptomatologie Bruyante Pauvre ou absente Poids Normal ou maigre Surpoids ou obésité DIABETE DE TYPE 1 Glycémie au diag >3 g/l Svt <2g/l Cétose ++ à ++++ Le plus souvent 0 Complication dégénérative Cause principale de mortalité Absente Insuff rénale Oui dans 50% des cas au diag Cardiovasc PHYSIOPATHOLOGIE PREVALENCE Destruction auto-immune des cellules B du pancréas Le processus auto-immun débute de nombreuses années avant le début du diabète Symptômes quand 80 à 90 % des cellules sont détruites 15 % des diabétiques en France soit environ personnes en France A tout âge mais surtout adulte jeune: souvent avant 20 ans avec pic de fréquence vers 12 ans. => INSULINOPENIE 1

2 Clinique et biologie Début brutal: les signes cardinaux - Asthénie - Amaigrissement ( fonte musculaire et adipeuse) - Hyperphagie - Syndrome polyuro-polydypsique - Puis déshydratation, dyspnée, troubles neuro et digestifs Biologie: - Hyperglycémie - Glycosurie Cétonurie Acidose métabolique PHYSIOPATHOLOGIE DIABETE DE TYPE 2 C est la diabète du sujet plus agé, en surpoids et donc ayant une insulinorésistance. Parallèlement la fonction B pancréatique s altère mais de manière progressive, conduisant au bout de quelques années à l insulinorequérance. Avec l augmentation de prévalence du surpoids, ce diabète se voit maintenant chez des sujets de plus en plus jeunes, y compris chez l adolescent. La Physiopathologie du diabète de type 2 Trois mécanismes majeurs Déficit en Insuline Îlot Approche physiopathologique Histoire naturelle du diabète de type 2* 100 Fonction b cellulaire (%) Foie Excès de glucagon Diminution de l insuline Excés de production de glucose Pancréas Hyperglycémie Cellules α produisent du glucagon en excès Muscle et tissu adipeux Résistance à l insuline (diminution de la captation de glucose ) Adapted from Buse JB et al. In William s Text book of Endocr inology. 10th ed. Philadelphia, Saunders, 2003: ; Buchanan TA Clin Ther 2003;25(suppl B):B32 B46; Pow ers AC. In: Har r ison s Pr inciples of Int er nal Medicine. 16th ed. New York: McGraw -Hill, 2005: ; Rhodes CJ Science 2005;307: Cellules β produisent moins d insuline Diminution de l insuline Intolérance au glucose Hyperglycémie postprandiale Diabète de type 2 phase I Diabète de type 2 phase II Schéma d après 1 Diabète de type 2 phase III Années à partir du diagnostic *Evolution du diabète de type 2 en relation avec la fonction b cellulaire. La fonction b cellulaire de 0 à 6 ans du diagnostic représente des données de la population de l UKPDS (2) et a été déterminée par le modèle HOMA. Ces données sont extrapolées avant et après cette période de 6 ans. (1) Lebov itz H.E., Insulinsecretagogues : old and new, diabetes rev iews, 1999, Vol 7, n 3 : (2) UKPDS group 16: Ov erv iew of 6 y ears therapy of ty pe 2 diabetes : a progressiv e disease. Diabetes 44: ,

3 PREVALENCE Forme la plus fréquente du diabète sucré (70 à 80% des cas) 2 à 2,5 % de la population en France. Selon l OMS, en 2025 il y aura 300 millions de diabétiques dans le monde CLINIQUE Souvent longtemps ASYMPTOMATIQUE Découverte fortuite +++ ou devant une complication Facteurs prédisposants: - Age 40 ans - Surpoids androide - ATCD familiaux de DT2 - ATCD gynéco (macrosomie fœtale, diabète gestationnel) Autres types de diabète Maladies du pancréas exocrine Endocrinopathies: acromégalie, Cushing Diabète induit par les médicaments: corticoides +++ Origine infectieuse Diabète gestationnel TRAITEMENT TRAITEMENT Diabète type 1: suivi des RHD et insulinothérapie Diabète type 2: - Les règles hygiéno diététiques (1) - L exercice physique (2) - Les moyens pharmacologiques ou la thérapeutique anti-diabétique (3) pour : Diminuer l insulinorésistance Augmenter l insulinosensibilité Accroître la sécrétion d insuline endogène Associer de l insuline éxogène Pour surveiller le bon contrôle glycémique, un marqueur de choix : l HbA1c Définition : Témoin des glycémies patient des 3 derniers mois Un sujet sain a un taux compris entre 4 et 6 % Objectif : le but du traitement: obtenir une HbA1c < 6,5 ou 7% Pourquoi contrôler? Prévenir la survenue de complications Améliorer le confort de vie au quotidien Un point d HbA1c gagné réduit la mortalité liée au diabète de 21% (1) En France, plus d 1/3 des patients ont une HbA1c > 8 % (2) (1) Stratton I.M et al (UKPDS 35). BMJ 2000; 321 : (2) Nevanen et al. Entred BEH 2005; n :

4 Les règles hygiéno-diététiques Les molécules du traitement oral Réduction des graisses alimentaires, des sucres rapides et de l alcool ( poids de 5%) Activité physique ( sport d endurance) au min 3h par semaine Intervention d un diététicien et éducation thérapeutique du patient (groupe ou individuelle) Insulinosensibilisateurs ( pas d hypoglycémie par eux-mêmes) Diminution insulinorésistance Baisse HbA1C Rapport bénéfice / risque Biguanides: Glucophage hépatique 1 à 1,5% Excellent Glitazones Actos, Avandia Hépatique Musculaire Tissu adipeux 1% En cours d évaluation Les molécules du traitement oral Intensification de la prise en charge du diabète de type 2 Insulinosécréteurs: SH: Daonil, Diamicron, Amarel Glinides: Novonorm Baisse HbA1c Sulfamides hypoglycémiants 1 à1,5% Glinides 1% Inhibiteurs des α- glucosidases : Glucor - 0,5% à 1% d HbA1c Incrétines: nouvelle classe médicamenteuse, ce sont des molécules insulinosécrétrices glycémie dépendante Januvia PO, Byetta SC Recommandations de l ANAES. Sept Diabetes Metab 2000; 26, suppl. 5. Indications INSULINOTHERAPIE DT1 DT2 insulinonecéssitant Décompensation aigue d un DT2 Diabète gestationnel Projet de grossesse chez une diabétique de type 1 ou 2 4

5 Modalités d administration Mono-injections +/- associé aux ADO Pluri-injections intensification Pompe à insuline Adaptation au cas par cas 1 schéma donné pour 1 patient donné Facteurs à apprécier avant le choix du schéma (1) Âge adulte jeune, adolescent, sujet âgé Complications associées, niveau d HbA1c intensification Profil psychologique acceptation de la maladie compliance aux injections capacités de compréhension Facteurs à apprécier avant le choix du schéma (2) Mode de vie horaires variables, activité physique entourage Désir de grossesse Profil glycémique Glycémies pré et post-prandiales 1 schéma pour 1 patient donné à 1 moment donné Modification possible de schéma dans le temps Les différentes insulines Type d insuline Nom de marque Insulatard NPH Insuman Basal (intermédiaire) Umuline NPH Basale Monotard Zinc composée (lente) Umuline Zinc Composée Levemir Analogue lent LANTUS Actrapid Rapide traditionnelle Insuman Rapid Rapide Umuline Rapide Humalog, Novorapid Analogue rapide Apidra Insuman Comb (15,25,50) Mélange Mélanges Mixtard (10,20,30,40,50) avec Rapide traditionnelle (ex : Comb 25 = 25% Umuline Profil (20,30) de rapide et 75% de Humalog Mix (25,50) NPH) Mélanges avec Analogue rapide NovoMix 30 Les différentes insulines Les Analogues Rapides Tendance actuelle: privilégier les analogues rapides: + courtes, + incisives sur la post-prandiale - d hypoglycémies lents ou semi-lents: couverture basale - d hypoglycémies Approche plus fine de la physiologie Moindre variabilité intra-individuelle Humalog, Novorapid, Apidra Inversion ou substitution d AA Délai action 5 à 15 Pic d action entre 30 et 90 Durée action: 4 à 6 heures Cinétique dépendante de l individu Durée action + faible en intra-abdominal Plébiscitées pour l absence de délai à respecter entre injection et repas 5

6 Les Analogues Lents (1) Glargine = Lantus ( ph acide) précipitation après injection ss-cut affinité Rc insuline + faible action longue solution transparente: pas d agitation avant injection pas de mélange pas de pic 3-6 h/ NPH, durée action non modifiée/site inj réduction phénomène de l aube, variabilité, nb hypo durée action: 20 à 24 h Les Analogues Lents (2) La Détémir = Lévémir adjonction d 1 A gras + retrait d 1 AA liaison réversible à l albumine, pas de mélange solution transparente: pas d agitation avant injection résorption + faible/nph pharmacologie plate le plus souvent 2 injections car durée action de 12 à 20h liaison à l albumine non affectée par les médicaments moindre variabilité et prise de poids, - d hypoglycémies Aspects techniques (1) Conservation: - air ambiant pour produits entamés, utilisables 1 mois après ouverture: antiseptiques contenus dans l excipient - exposition température élevées: perte d activité biologique - réserves entre 2 et 8 degrés Aspects techniques (2) Technique d injection: - Sous-cutané profond - Aiguille de 5 à 12,7 mm: adaptation au morphotype ++ 8mm le + fréquent, 12,7 chez l obèse - Aiguille trop courte: reflux d insuline, lipodystrophies - Point d injection: modifié chaque jour mais zone constante pour un horaire donné - Pas d injection dans 1 membre avant effort physique Aspects techniques (3) Technique d injection: - Injection perpendiculaire au plan de la peau, au sommet d un pli, pas de désinfection locale - Aiguille changée à chaque injection - Ne pas masser le site d injection - Temps d attente fonction de la dose: de 10 à 20 secondes Les schémas modernes Basés sur la physiologie: sécrétion permanente et pics prandiaux La basale: Av dîner, matin ou au coucher, souplesse des horaires La prandiale: début ou en cours de repas pas d injection si saut repas Les mélanges à 3 injections compromis chez patients peu motivés 6

7 Principe de l insulinothérapie basale dans le DT2 Glycémies (g/l) Echec ADO Insuline basale ± ADO 4 Abaissement de l ensemble du cycle glycémique :00 12:00 16:00 20:00 24:00 04:00 08:00 Heures Insuline basale Cusi & Cunningham. Diabetes Care 1995;18: Analogue rapide Analogue rapide NPH Analogue lent 7

8 CONCLUSION Diabète = problème de santé publique Importance du dépistage Importance de l éducation pour la prévention des complications Nécessité d un suivi régulier et d une prise en charge multidisciplinaire. 8

INSULINOTHERAPIE FONCTIONNELLE

INSULINOTHERAPIE FONCTIONNELLE Synthèse personnelle INSULINOTHERAPIE FONCTIONNELLE De nos jours, le diabète inuslinodépendant ne connaît aucun traitement pouvant éviter l injection d insuline. L insulinothérapie fonctionnelle est une

Plus en détail

ACTUALITES THERAPEUTIQUES DANS LE DIABETE DE TYPE 2. Docteur R.POTIER

ACTUALITES THERAPEUTIQUES DANS LE DIABETE DE TYPE 2. Docteur R.POTIER ACTUALITES THERAPEUTIQUES DANS LE DIABETE DE TYPE 2 Docteur R.POTIER DEFINITION DU DIABETE soit : Syndrome polyuro-polydipsique + amaigrissement + 1 glycémie > 2g/L 2 glycémies à jeun > 1,26g/l 1 glycémie

Plus en détail

Un diabète de type 2. Vers un programme Sport Santé pour les personnes vivant avec. Atelier animé par :

Un diabète de type 2. Vers un programme Sport Santé pour les personnes vivant avec. Atelier animé par : Vers un programme Sport Santé pour les personnes vivant avec Un diabète de type 2 Atelier animé par : Pr Martine Duclos CHU Montpied, Clermont-ferrand Dr Julien Aucouturier UFR STAPS, Lille Séminaire interactif

Plus en détail

I - CLASSIFICATION DU DIABETE SUCRE

I - CLASSIFICATION DU DIABETE SUCRE I - CLASSIFICATION DU DIABETE SUCRE 1- Définition : Le diabète sucré se définit par une élévation anormale et chronique de la glycémie. Cette anomalie est commune à tous les types de diabète sucré, mais

Plus en détail

Insulinothérapie et diabète de type 1

Insulinothérapie et diabète de type 1 Insulinothérapie et diabète de type 1 Introduction: la molécule d insuline L instauration de l insulinothérapie Dispositif d administration de l insuline Les propriétés de l insuline Insuline et schémas

Plus en détail

L influence du sport sur le traitement du diabète de type 1

L influence du sport sur le traitement du diabète de type 1 L influence du sport sur le traitement du diabète de type 1 Contenu 1. Bénéfice du sport pour patients avec diabète de type 1 2. Aspects physiologiques du sport en rapport avec la glycémie en général 3.

Plus en détail

L APS ET LE DIABETE. Le diabète se caractérise par un taux de glucose ( sucre ) trop élevé dans le sang : c est l hyperglycémie.

L APS ET LE DIABETE. Le diabète se caractérise par un taux de glucose ( sucre ) trop élevé dans le sang : c est l hyperglycémie. 1. Qu est-ce que le diabète? L APS ET LE DIABETE Le diabète se caractérise par un taux de glucose ( sucre ) trop élevé dans le sang : c est l hyperglycémie. Cette hyperglycémie est avérée si à 2 reprises

Plus en détail

TRAITEMENTS MEDICAMENTEUX DU DIABETE DE TYPE 2 (Hors Insuline) MAREDIA Dr Marc DURAND

TRAITEMENTS MEDICAMENTEUX DU DIABETE DE TYPE 2 (Hors Insuline) MAREDIA Dr Marc DURAND TRAITEMENTS MEDICAMENTEUX DU DIABETE DE TYPE 2 (Hors Insuline) MAREDIA Dr Marc DURAND PHYSIOPATHOLOGIE DE L HYPERGLYCEMIE DU DT2 Tube digestif Pancréas endocrine α β Tissu adipeux cellules β insuline cellules

Plus en détail

LE DIABÈTE PHYSIOPATHOLOGIE PRINCIPALES COMPLICATIONS TRAITEMENTS

LE DIABÈTE PHYSIOPATHOLOGIE PRINCIPALES COMPLICATIONS TRAITEMENTS LE DIABÈTE PHYSIOPATHOLOGIE PRINCIPALES COMPLICATIONS TRAITEMENTS Dr Françoise LEVITTA-mars 2012 DÉFINITION DU DIABÈTE GLYCÉMIE A JEUN 1,26 g/l à 2 reprises OU 2 g/l: ü à n importe quel moment de la journée

Plus en détail

Evaluation des pratiques professionnelles. Diabète et travail

Evaluation des pratiques professionnelles. Diabète et travail Evaluation des pratiques professionnelles Diabète et travail 1 Cas clinique Homme de 35 ans, diabète de type 1 diagnostiqué à l age de 18 ans. En 1990, il est cariste, pontier en cabine, travaille en 3X8.

Plus en détail

THÉRAPEUTIQUES. Détémir et glargine : analogues lents de l'insuline

THÉRAPEUTIQUES. Détémir et glargine : analogues lents de l'insuline Deux analogues lents de l'insuline ont été successivement mis sur le marché : la glargine (Lantus ) en 2003 et la détémir (Levemir ) en 2005. Qu'apportent ces nouvelles insulines pour la prise en charge

Plus en détail

DIABÈTE DE TYPE 1. Physiopathologie Carence absolue en insuline par destruction AI des ilôts β pancréatiques

DIABÈTE DE TYPE 1. Physiopathologie Carence absolue en insuline par destruction AI des ilôts β pancréatiques DIABÈTE DE TYPE 1 Physiopathologie Carence absolue en insuline par destruction AI des ilôts β pancréatiques Définition bio 2x GAJ > 7 mm = > 1,26 g/l 2x Gly > 2 g/l à tout moment 1x Gly > 2 g/l à tout

Plus en détail

La gestion du diabète lors des sports : apports des nouvelles technologies

La gestion du diabète lors des sports : apports des nouvelles technologies U S D Union Sports & Diabète La gestion du diabète lors des sports : apports des nouvelles technologies Journées nationales des diabétiques qui bougent, Vichy 17-18-19 mai 2013 Docteur Muriel TSCHUDNOWSKY

Plus en détail

LE GRAND LIVRE Du. Pr Jean-Jacques Altman Dr Roxane Ducloux Dr Laurence Lévy-Dutel. Prévenir les complications. et surveiller la maladie

LE GRAND LIVRE Du. Pr Jean-Jacques Altman Dr Roxane Ducloux Dr Laurence Lévy-Dutel. Prévenir les complications. et surveiller la maladie Pr Jean-Jacques Altman Dr Roxane Ducloux Dr Laurence Lévy-Dutel LE GRAND LIVRE Du diabète Vivre avec le diabète à tout âge Traiter et surveiller la maladie Prévenir les complications, 2012 ISBN : 978-2-212-55509-7

Plus en détail

Le diabète de type 2 ou diabète non insulinodépendant

Le diabète de type 2 ou diabète non insulinodépendant Le diabète de type 2 ou diabète non insulinodépendant (DNID) (223b) Professeur Serge HALIMI Avril 2003 (Mise à jour Février 2005) Pré-requis : Physiologie de la régulation de la glycémie Actions de l insuline

Plus en détail

Le diabète en pédiatrie

Le diabète en pédiatrie Le diabète en pédiatrie Dre Isabelle Bouchard Pédiatre Clinique de diabète pédiatrique du CHUL Janvier 2012 Objectifs 1) Connaître les différences physiopathologiques entre le diabète type 1 et type 2

Plus en détail

II - DIABETE DE TYPE 1 : ÉPIDÉMIOLOGIE - PHYSIOPATHOLOGIE - DIAGNOSTIC- DÉPISTAGE

II - DIABETE DE TYPE 1 : ÉPIDÉMIOLOGIE - PHYSIOPATHOLOGIE - DIAGNOSTIC- DÉPISTAGE II - DIABETE DE TYPE 1 : ÉPIDÉMIOLOGIE - PHYSIOPATHOLOGIE - DIAGNOSTIC- DÉPISTAGE I. ÉPIDÉMIOLOGIE En France, le diabète de type 1 touche 0,38 % de la population totale et environ 10 % des diabétiques.

Plus en détail

Chapitre II La régulation de la glycémie

Chapitre II La régulation de la glycémie Chapitre II La régulation de la glycémie Glycémie : concentration de glucose dans le sang valeur proche de 1g/L Hypoglycémie : perte de connaissance, troubles de la vue, voire coma. Hyperglycémie chronique

Plus en détail

Titre : «CYCLISME ET DIABETE DE TYPE 1» Auteur(s) : Docteur Karim BELAID. Catégorie : Médecine du Sport - Diaporama, 20 vues.

Titre : «CYCLISME ET DIABETE DE TYPE 1» Auteur(s) : Docteur Karim BELAID. Catégorie : Médecine du Sport - Diaporama, 20 vues. Titre : «CYCLISME ET DIABETE DE TYPE 1» Auteur(s) : Docteur Karim BELAID Catégorie : Médecine du Sport - Diaporama, 20 vues. Date de présentation : 2014 Lieu : Roubaix. Mis à disponibilité sur le site

Plus en détail

LE DIABETE GESTATIONNEL

LE DIABETE GESTATIONNEL Document de synthèse sur le diabète gestationnel DOCUMENT DE SYNTHESE LE DIABETE GESTATIONNEL Preface Document de synthèse sur le diabète gestationnel Cher lecteur, chère lectrice Ce document est un guide

Plus en détail

Dépistage, prise en charge et. Journée du médecin de famille, 10 juin 2004

Dépistage, prise en charge et. Journée du médecin de famille, 10 juin 2004 Diabète gestationnel Dépistage, prise en charge et recommandations Journée du médecin de famille, 10 juin 2004 Diabète gestationnel Prévalence: 3 à 6% Quel test? Quel seuil? Quelle population? A quel moment

Plus en détail

L autogestion de l insulinothérapie basale plus 1

L autogestion de l insulinothérapie basale plus 1 L autogestion de l insulinothérapie basale plus 1 Le traitement combiné insuline basale et hypoglycémiants oraux est un traitement éprouvé et efficace pour amorcer en douceur l insulinothérapie. Il est

Plus en détail

TD La régulation de la glycémie

TD La régulation de la glycémie TD La régulation de la glycémie Comme nous l avons vu dans le chapitre 1, le milieu intérieur subit en permanence des modifications dues à l activité cellulaire ou aux apports extérieurs. Cependant, un

Plus en détail

L obésité et le diabète de type 2 en France : un défi pour la prochaine décennie. DANIEL RIGAUD CHU de Dijon

L obésité et le diabète de type 2 en France : un défi pour la prochaine décennie. DANIEL RIGAUD CHU de Dijon L obésité et le diabète de type 2 en France : un défi pour la prochaine décennie DANIEL RIGAUD CHU de Dijon 46 Obésité : définition L obésité est définie comme un excès de masse grasse associée à un surcroît

Plus en détail

Le traitement pharmacologique du diabète de type 2 : que devez-vous savoir?

Le traitement pharmacologique du diabète de type 2 : que devez-vous savoir? Le traitement pharmacologique du diabète de type 2 : que devez-vous savoir? Le diabète de type 2 est une maladie chronique et progressive dont l incidence va en augmentant. Il n existe pas de traitement

Plus en détail

Service d Endocrinologie, Diabétologie et Médecine de la Reproduction Hôpital de l Archet 2 04.92.03.55.19. chevalier.n@chu-nice.

Service d Endocrinologie, Diabétologie et Médecine de la Reproduction Hôpital de l Archet 2 04.92.03.55.19. chevalier.n@chu-nice. Service d Endocrinologie, Diabétologie et Médecine de la Reproduction Hôpital de l Archet 2 04.92.03.55.19 chevalier.n@chu-nice.fr ANATOMIE ET PHYSIOLOGIE DU PANCRÉAS ENDOCRINE ANATOMIE ANATOMIE HISTOLOGIE

Plus en détail

DURISGuillaume@Fotolia.com PARTIE 1. Biologie appliquée

DURISGuillaume@Fotolia.com PARTIE 1. Biologie appliquée DURISGuillaume@Fotolia.com 1 Biologie appliquée Glycémie TD 1 OBJECTIFS 1 Définitions Définir la glycémie et la glycosurie. Indiquer les variations de la glycémie au cours de la journée (glycémie à jeun

Plus en détail

REGULATION DE LA GLYCÉMIE

REGULATION DE LA GLYCÉMIE 3 REGULATION DE LA GLYCÉMIE Objectifs : en s'appuyant sur des résultats expérimentaux, construire un schéma mettant en place : le stimulus, la glande endocrine, l'hormone sécrétée, les organes effecteurs,

Plus en détail

AUTO-SURVEILLANCE GLYCEMIQUE AU COURS DU DB2 NIT LE POUR (A.G.) ET LE CONTRE (S.H.) Pr. A. GRIMALDI Groupe Hospitalier PITIE - SALPETRIERE, PARIS

AUTO-SURVEILLANCE GLYCEMIQUE AU COURS DU DB2 NIT LE POUR (A.G.) ET LE CONTRE (S.H.) Pr. A. GRIMALDI Groupe Hospitalier PITIE - SALPETRIERE, PARIS AUTO-SURVEILLANCE GLYCEMIQUE AU COURS DU DB2 NIT LE POUR (A.G.) ET LE CONTRE (S.H.) Pr. A. GRIMALDI Groupe Hospitalier PITIE - SALPETRIERE, PARIS LES 3 ARGUMENTS DU CONTRE 1) C est invasif (plus ou moins)

Plus en détail

Gestion de l insuline iv. : version pour les Soins continus de médecine

Gestion de l insuline iv. : version pour les Soins continus de médecine CENTRE HOSPALIER UNIVERSAIRE VAUDOIS - 1011 Lausanne Service de médecine Centre des Maladies Cardio-vasculaires et métaboliques Service d endocrinologie, diabétologie et métabolisme Gestion de l insuline

Plus en détail

Le jeune diabétique à l école

Le jeune diabétique à l école Le jeune diabétique à l école Défis et Solutions Prof. Marc Maes Equipe de diabétologie pédiatrique Centre de convention Cliniques Universitaires St Luc 1200 Bruxelles Marc.Maes@uclouvain.be Le jeune diabétique

Plus en détail

Boughanmi Hajer. JAOUA Noureddine. Membre du bureau exécutif de l OTEF

Boughanmi Hajer. JAOUA Noureddine. Membre du bureau exécutif de l OTEF Organisation Tunisienne pour L Éducation et de la Famille Elaboré par Diabète infantile Boughanmi Hajer Encadré par : Licence appliquée en Biotechnologie JAOUA Noureddine Membre du bureau exécutif de l

Plus en détail

La prise en charge de votre maladie, le diabète de type 2

La prise en charge de votre maladie, le diabète de type 2 GUIDE - AFFECTION DE LONGUE DURÉE La prise en charge de votre maladie, le diabète de type 2 Vivre avec un diabète de type 2 Avril 2007 Pourquoi ce guide? Votre médecin traitant vous remet ce guide, La

Plus en détail

Soins infirmiers et diabètes

Soins infirmiers et diabètes Soins infirmiers et diabètes 1 Objectifs Au terme de cet enseignement l étudiant doit être capable : D expliquer la physiologie du pancréas endocrine De citer les facteurs de risque du diabète De définir

Plus en détail

Site web de la Pharmacie des HUG http://pharmacie.hug-ge.ch/ Informations sur les médicaments - Recommandations d'utilisation LES INSULINES

Site web de la Pharmacie des HUG http://pharmacie.hug-ge.ch/ Informations sur les médicaments - Recommandations d'utilisation LES INSULINES 1. Généralités LES INSULINES L insuline humaine est un polypeptide de 6 000 Daltons composé de 2 chaînes reliées entre elles par deux ponts disulfures: - Chaine A : 21 acides aminés - Chaine B : 30 acides

Plus en détail

CADRE DE RÉFÉRENCE ACCESSIBILITÉ CONTINUITÉ QUALITÉ POUR LA PRISE EN CHARGE ET LE SUIVI DU PATIENT DIABÉTIQUE EN ESTRIE JANVIER 2009

CADRE DE RÉFÉRENCE ACCESSIBILITÉ CONTINUITÉ QUALITÉ POUR LA PRISE EN CHARGE ET LE SUIVI DU PATIENT DIABÉTIQUE EN ESTRIE JANVIER 2009 Centre de santé de la MRC de Coaticook Centre de santé de la MRC d Asbestos Carrefour de la santé et des Services Sociaux du Val St-François CSSS-IUGS Centre de santé Memphrémagog Centre de santé du Granit

Plus en détail

Les Jeudis de l'europe

Les Jeudis de l'europe LE DIABETE SUCRE EST DEFINI EN DEHORS DE TOUT EPISODE DIABETOGENE : 1.26 g/l SOIT 7 mmol/l PREVALENCE DU DIABETE DE TYPE 2 EN FRANCE METROPOLITAINE 3.4 % AGE = 63 ANS HOMMES = 54% 25% > 75 ans OUTRE MER

Plus en détail

Le diabète de type 1 UNSPF. Ségolène Gurnot

Le diabète de type 1 UNSPF. Ségolène Gurnot Le diabète de type 1 UNSPF Ségolène Gurnot Juin 2013 Légende Entrée du glossaire Abréviation Référence Bibliographique Référence générale Table des matières Introduction 5 I - Introduction 7 A. Quelle

Plus en détail

CE QU IL FAUT SAVOIR SUR LE DIABÈTE CE QU IL FAUT SAVOIR SUR LES TRAITEMENTS

CE QU IL FAUT SAVOIR SUR LE DIABÈTE CE QU IL FAUT SAVOIR SUR LES TRAITEMENTS CE QU IL FAUT SAVOIR SUR LE DIABÈTE Qu est-ce que le diabète? - Le diabète de type 1, c est quoi? - Le diabète de type 2, c est quoi? Une hypoglycémie, c est quoi? - Quelles sont les principales causes

Plus en détail

DIABETE ET SPORT. Dominique HUET Hopital Saint Joseph PARIS

DIABETE ET SPORT. Dominique HUET Hopital Saint Joseph PARIS DIABETE ET SPORT Dominique HUET Hopital Saint Joseph PARIS DIABETE TYPE 1#TYPE 2 Jeunes sportifs Risque hypoglycémie Adaptation schémas Autosurveillance +++ Sports souvent sources de difficultés Contre

Plus en détail

Fiche de présentation

Fiche de présentation Fiche de présentation Classe : 1 ère ou Terminale Enseignement : Chimie-biochimie-sciences du vivant THEME du programme : 3 Sous-thème : 3.2 Les systèmes vivants utilisent deux grandes voies de communication

Plus en détail

Exploration du métabolisme glucidique

Exploration du métabolisme glucidique Exploration du métabolisme glucidique Professeur Layachi Chabraoui Faculté de Médecine et de Pharmacie de Rabat Cours 2ème année de Médecine 2010-2011 1-Métabolisme glucidique et sa régulation Galactose

Plus en détail

Rentrée 2014 Francine Eichenberger Diététicienne

Rentrée 2014 Francine Eichenberger Diététicienne Rentrée 2014 Francine Eichenberger Diététicienne L alimentation : partie intégrante de la prise en charge de l enfant et de l adolescent diabétique base du traitement avec l insulinothérapie et l activité

Plus en détail

Ressources pour le lycée technologique

Ressources pour le lycée technologique éduscol Chimie biochimie sciences du vivant Classe de première Ressources pour le lycée technologique Présentation Thème 3 du programme Les systèmes vivants maintiennent leur intégrité et leur identité

Plus en détail

TPE filière S Compte-rendu

TPE filière S Compte-rendu BERNARD Leslie MOREL Mathilde MOQUARD Julien Année 2010-2011 TPE filière S Compte-rendu THEME : AVANCEES SCIENTIFIQUES ET REALISATIONS TECHNIQUES SOUS-THEME : LES REALISATIONS TECHNIQUES FACE AUX DEFIS

Plus en détail

En savoir plus sur le diabète

En savoir plus sur le diabète En savoir plus sur le diabète 2 Qu est-ce que le diabète? Le diabète se caractérise par un excès de sucre dans le sang, on appelle cela l hyperglycémie. Le diabète est une maladie chronique qui survient

Plus en détail

Fiche de synthèse. Learn. Les points essentiels pour l accompagnement d un patient diabétique. Parcours : Prise en charge du diabète à l officine

Fiche de synthèse. Learn. Les points essentiels pour l accompagnement d un patient diabétique. Parcours : Prise en charge du diabète à l officine Les points essentiels pour l accompagnement d un patient diabétique Dans toutes les situations Privilégiez la phase de découverte Savoir comment le patient et/ou l accompagnant perçoivent le diabète. Permettre

Plus en détail

diabète Le diabète est l assimilation, de glucose (sucre) apporté par On peut être diabétique sans

diabète Le diabète est l assimilation, de glucose (sucre) apporté par On peut être diabétique sans Tout savoir sur le Le est une maladie chronique incurable qui se traduit par une élévation anormale du taux de sucre dans le sang. Sans traitement approprié, cette maladie peut être à l origine de graves

Plus en détail

III- Traitement du diabète de type 1

III- Traitement du diabète de type 1 III- Traitement du diabète de type 1 Les bases du traitement Le traitement du diabète de type 1 est actuellement assez bien codifié et des arguments physiopathologiques, scientifiques et pragmatiques ont

Plus en détail

CAHIER SPÉCIAL www.contrelediabete.fr Nathalie Ferron

CAHIER SPÉCIAL www.contrelediabete.fr Nathalie Ferron CAHIER SPÉCIAL 2 e Semaine nationale de prévention du diabète Se prémunir contre le diabète Du 3 au 9 juin 2013 aura lieu partout en France la seconde Semaine nationale de prévention du diabète organisée

Plus en détail

Recommandations sur le traitement du diabète de type 2

Recommandations sur le traitement du diabète de type 2 RECOMMANDATIONS Forum Med Suisse 2009;9(3):50 55 50 Recommandations sur le traitement du diabète de type 2 Déclaration de consensus de la Société Suisse d Endocrinologie-Diabétologie Commentaire d experts

Plus en détail

Guide de référence sur les Lignes directrices de pratique clinique 2013

Guide de référence sur les Lignes directrices de pratique clinique 2013 Guide de référence sur les Lignes directrices de pratique clinique 2013 (Mise à jour juillet 2015) 426569-15 guidelines.diabetes.ca DÉPISTAGE ET DIAGNOSTIC Chez quelles personnes faut-il faire un dépistage

Plus en détail

Avenue du Président François Mitterrand 76405 FECAMP Service pédiatrie Tel 02.35.10.92.01. Guide du patient, porteur d un diabète de type 1

Avenue du Président François Mitterrand 76405 FECAMP Service pédiatrie Tel 02.35.10.92.01. Guide du patient, porteur d un diabète de type 1 Avenue du Président François Mitterrand 76405 FECAMP Service pédiatrie Tel 02.35.10.92.01 Guide du patient, porteur d un diabète de type 1 1 Madame, Monsieur, Votre enfant vient d être hospitalisé dans

Plus en détail

DIABÈTe De TYPe 1 Petit guide pour les parents et les enfants.

DIABÈTe De TYPe 1 Petit guide pour les parents et les enfants. DIABÈTe De TYPe 1 Petit guide pour les parents et les enfants. Guide pour comprendre et aborder sereinement l apparition du diabète de type 1. Sommaire Le contrôle glycémique 04 Qu est-ce que le taux d

Plus en détail

Surpoids et obésité de l adulte : prise en charge médicale de premier recours

Surpoids et obésité de l adulte : prise en charge médicale de premier recours Surpoids et obésité de l adulte : prise en charge médicale de premier recours Septembre 2011 Pourquoi repérer l excès de poids? Que faire chez les sujets ayant un âge physiologique avancé? Quand diagnostiquer

Plus en détail

Le diabète en France L épidémie silencieuse du XXI ème siècle. Optimiser la prise en charge du diabète afin de limiter son expansion et son coût

Le diabète en France L épidémie silencieuse du XXI ème siècle. Optimiser la prise en charge du diabète afin de limiter son expansion et son coût Le diabète en France L épidémie silencieuse du XXI ème siècle Optimiser la prise en charge du diabète afin de limiter son expansion et son coût Le diabète est une véritable épidémie. Cette maladie chronique

Plus en détail

Mieux vivre avec un diabète de type 2. Matériel d information pour patients atteints d un diabète de type 2

Mieux vivre avec un diabète de type 2. Matériel d information pour patients atteints d un diabète de type 2 Mieux vivre avec un diabète de type 2 Matériel d information pour patients atteints d un diabète de type 2 Mieux vivre avec un diabète de type 2 Le chevalet à feuilles mobiles «Mieux vivre avec un diabète

Plus en détail

Biochimie Cours de Baudry Erlich Le 29/10/2007 à 13h30 Ronéotypeurs : David FIDAHOUSSEN et Marianne LANGLOIS. ED n 4 CONDUITE À TENIR DEVANT

Biochimie Cours de Baudry Erlich Le 29/10/2007 à 13h30 Ronéotypeurs : David FIDAHOUSSEN et Marianne LANGLOIS. ED n 4 CONDUITE À TENIR DEVANT Biochimie Cours de Baudry Erlich Le 29/10/2007 à 13h30 Ronéotypeurs : David FIDAHOUSSEN et Marianne LANGLOIS ED n 4 CONDUITE À TENIR DEVANT UNE DYSLIPIDEMIE 1 Conduite à tenir devant une dyslipidémie PLAN

Plus en détail

Diabète Instable: Comment le comprendre et l Améliorer?

Diabète Instable: Comment le comprendre et l Améliorer? Qu est-ce qu un Diabète Instable? Absence de définition consensuelle établie. Diabète Instable: Comment le Comprendre et l Améliorer? Professeur Eric Renard Département d Endocrinologie, Diabète, Nutrition

Plus en détail

ntred 2007 Résultats de l étude Description des personnes diabétiques

ntred 2007 Résultats de l étude Description des personnes diabétiques Résultats de l étude ntred 2007 EÉCHANTILLON NATIONAL TÉMOIN REPRÉSENTATIF DES PERSONNES DIABÉTIQUES Le diabète est une maladie chronique de plus en plus fréquente, qui touche en France plus de 2 millions

Plus en détail

Diabète et risque cardiovasculaire: Le syndrome métabolique en question

Diabète et risque cardiovasculaire: Le syndrome métabolique en question Diabète et risque cardiovasculaire: Le syndrome métabolique en question Eugène Sobngwi, MD, PhD Service d Endocrinologie d Diabétologie Hôpital Saint-Louis, Paris 10 / INSERM U 671 Le diabète sucré en

Plus en détail

RECOMMANDATION PROFESSIONNELLE TRAITEMENT MEDICAMENTEUX DU DIABETE DE TYPE 2. (Actualisation) Recommandation de Bonne Pratique RECOMMANDATIONS

RECOMMANDATION PROFESSIONNELLE TRAITEMENT MEDICAMENTEUX DU DIABETE DE TYPE 2. (Actualisation) Recommandation de Bonne Pratique RECOMMANDATIONS TRAITEMENT MEDICAMENTEUX DU DIABETE DE TYPE 2 (ACTUALISATION) : RECOMMANDATIONS RECOMMANDATION PROFESSIONNELLE TRAITEMENT MEDICAMENTEUX DU DIABETE DE TYPE 2 (Actualisation) Recommandation de Bonne Pratique

Plus en détail

De nouvelles armes contre les diabètes

De nouvelles armes contre les diabètes 18 DOSSIER De nouvelles armes contre les diabètes La France compte plus de 3 millions de diabétiques, particulièrement exposés aux pathologies cardiovasculaires. Prévention, nouveaux médicaments, thérapie

Plus en détail

THEME 1 GLYCEMIE ET DIABETES

THEME 1 GLYCEMIE ET DIABETES THEME 1 GLYCEMIE ET DIABETES INTRO : Le glucose est une molécule fondamentale pour notre organisme. En effet il constitue à la fois une source d énergie et de matière (il sert à la synthèse de biomolécules).

Plus en détail

J aimerais garder les hypoglycémies sous contrôle - Que puis-je faire?

J aimerais garder les hypoglycémies sous contrôle - Que puis-je faire? Simon Equilibré grâce à sa pompe depuis 2004 J aimerais garder les hypoglycémies sous contrôle - Que puis-je faire? L hypoglycémie peut être l une des préoccupations majeures des diabétiques de type 1,

Plus en détail

Recommandations SFC/ALFEDIAM sur la prise en charge du patient diabétique vu par le cardiologue

Recommandations SFC/ALFEDIAM sur la prise en charge du patient diabétique vu par le cardiologue RECOMMANDATIONS SFC/ALFEDIAM Recommandations SFC/ALFEDIAM sur la prise en charge du patient diabétique vu par le cardiologue Recommandations, argumentaire, références B. Charbonnel, B. Bouhanick, C. Le

Plus en détail

Vous accueille et vous informe. Education Thérapeutique : messages clés pour le diabète de type 2. pôle cardiovasculaire et maladies métaboliques

Vous accueille et vous informe. Education Thérapeutique : messages clés pour le diabète de type 2. pôle cardiovasculaire et maladies métaboliques L équipe de soins Vous accueille et vous informe Service de Diabétologie Professeur H. Hanaire, Chef de Service Hôpital Rangueil Education Thérapeutique : messages clés pour le diabète de type 2 Code :

Plus en détail

Diabète et exercice physique

Diabète et exercice physique excer.phys_062004 13-07-2004 10:52 Pagina 1 Diabète et exercice physique un service de excer.phys_062004 13-07-2004 10:52 Pagina 2 2 Diabète et exercice physique La présente brochure a pu être réalisée

Plus en détail

DANS LE TRAITEMENT DU DIABÈTE DE TYPE 2. Pr. Serge HALIMI Grenoble France. actos

DANS LE TRAITEMENT DU DIABÈTE DE TYPE 2. Pr. Serge HALIMI Grenoble France. actos PIOGLITAZONE PLACE DANS LE TRAITEMENT DU DIABÈTE DE TYPE 2 Pr. Serge HALIMI Grenoble France actos Les grands troubles afin de corriger l HYPERGLYCEMIE Production hépatique de glucose Glc AG Tissu adipeux

Plus en détail

Lames préparées (pancréas) Indicateur de glycémie et bandelette d analyse Dispositif de prélèvement sanguin

Lames préparées (pancréas) Indicateur de glycémie et bandelette d analyse Dispositif de prélèvement sanguin LA GLYCÉMIE But Comprendre l histologie du pancréas. Établir des liens entre l histologie et la physiologie glandulaire. Observer les effets de l insuline sur le contrôle du sucre sanguin. Expliquer les

Plus en détail

Diabète de type 1 de l enfant et de l adolescent

Diabète de type 1 de l enfant et de l adolescent GUIDE - AFFECTION DE LONGUE DURÉE Diabète de type 1 de l enfant et de l adolescent Juillet 2007 Juillet 2007 1 Ce document est téléchargeable sur www.has-sante.fr Haute Autorité de santé Service communication

Plus en détail

Avis 1 er octobre 2014

Avis 1 er octobre 2014 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Avis 1 er octobre 2014 Le projet d avis adopté par la Commission de la Transparence le 23 avril 2014 a fait l objet d une audition le 1 er octobre 2014. INSUMAN IMPLANTABLE

Plus en détail

BIEN VIVRE AVEC MON DIABÈTE

BIEN VIVRE AVEC MON DIABÈTE BIEN VIVRE AVEC MON DIABÈTE 2 e édition révisée BIEN VIVRE AVEC MON DIABÈTE 2 e édition révisée Stéphane Tardif Infirmier clinicien spécialisé en enseignement diabétique Avec la collaboration de l équipe

Plus en détail

La gestion des hypoglycémies au cours du sport : insuline ou diététique?

La gestion des hypoglycémies au cours du sport : insuline ou diététique? La gestion des hypoglycémies au cours du sport : insuline ou diététique? Confrontations d Endocrinologie-Diabétologie Les Vaux de Cernay L Fouquet, S. Franc 25 Mars 2010 1 Observation n 2, Mme. S 42 ans,

Plus en détail

Lignes directrices de pratique clinique 2013 de l Association canadienne du diabète

Lignes directrices de pratique clinique 2013 de l Association canadienne du diabète Printemps 2014 Lignes directrices de pratique clinique 2013 de l Association canadienne du diabète Les données tirées des demandes de règlement respectent-elles les lignes directrices? Lignes directrices

Plus en détail

Evaluation de la prise en charge du diabète

Evaluation de la prise en charge du diabète Inspection générale des affaires sociales RM2012-033P Evaluation de la prise en charge du diabète TOME I RAPPORT Établi par Annick MOREL D r Gilles LECOQ Danièle JOURDAIN-MENNINGER Membres de l Inspection

Plus en détail

UN ENNEMI DU CŒUR ET DES ARTÈRES

UN ENNEMI DU CŒUR ET DES ARTÈRES DIABÈTE UN ENNEMI DU CŒUR ET DES ARTÈRES La Fédération Française de Cardiologie finance : prévention, recherche, réadaptation et gestes qui sauvent grâce à la générosité de ses donateurs UN ENNEMI DU CŒUR

Plus en détail

Exploration du métabolisme lipidique

Exploration du métabolisme lipidique Exploration du métabolisme lipidique Les principaux lipides le cholestérol (utilisé par les cellules pour la synthèse de leurs membranes) les triglycérides (substrat énergétique) les phospholipides (constituants

Plus en détail

Diabète de type 1 et haute montagne. Revue de la littérature

Diabète de type 1 et haute montagne. Revue de la littérature Diabète de type 1 et haute montagne Revue de la littérature Contre-indications absolues Diabète mal équilibré : hypoglycémies sévères mal ressenties, acido-cétose. Présence de complications du diabète

Plus en détail

Le guide du diabète CONSEILS ACTIVITÉ PHYSIQUE ALIMENTATION PIEDS ÉDUCATION OBJECTIFS QUALITÉ DE VIE TRAITEMENT COMPLICATIONS CONSULTATION AUTONOMIE

Le guide du diabète CONSEILS ACTIVITÉ PHYSIQUE ALIMENTATION PIEDS ÉDUCATION OBJECTIFS QUALITÉ DE VIE TRAITEMENT COMPLICATIONS CONSULTATION AUTONOMIE Le guide du diabète ACTIVITÉ PHYSIQUE PIEDS ÉDUCATION TRAITEMENT CONSULTATION PRÉVENTION GLYCÉMIE RISQUES CONSEILS ALIMENTATION OBJECTIFS QUALITÉ DE VIE COMPLICATIONS AUTONOMIE SUCRE INSULINE SUIVI Table

Plus en détail

10/12/2009 DIABETE. Dr LEVEZIEL CHU HENRI MONDOR SERVICE DU PR SOUIED FRANCE

10/12/2009 DIABETE. Dr LEVEZIEL CHU HENRI MONDOR SERVICE DU PR SOUIED FRANCE DIABETE Dr LEVEZIEL CHU HENRI MONDOR SERVICE DU PR SOUIED FRANCE 1 Diabète Définition: Augmentation du taux de glucose dans le sang Dépistage: 1,20 g/l (6,7 mmol/l) si prélèvement plus de 2 heures après

Plus en détail

Après chirurgie bariatrique, quel type de tissu adipeux est perdu? Dr Emilie Montastier Hôpital Larrey, Toulouse

Après chirurgie bariatrique, quel type de tissu adipeux est perdu? Dr Emilie Montastier Hôpital Larrey, Toulouse Après chirurgie bariatrique, quel type de tissu adipeux est perdu? Dr Emilie Montastier Hôpital Larrey, Toulouse Généralités / Contexte La chirurgie bariatrique: pas de relation quantitative claire entre

Plus en détail

PROMOTION DE L ACTIVITÉ PHYSIQUE CHEZ LES ENFANTS ET ADOLESCENTS DIABÉTIQUES DE TYPE I

PROMOTION DE L ACTIVITÉ PHYSIQUE CHEZ LES ENFANTS ET ADOLESCENTS DIABÉTIQUES DE TYPE I PROMOTION DE L ACTIVITÉ PHYSIQUE CHEZ LES ENFANTS ET ADOLESCENTS DIABÉTIQUES DE TYPE I UN PROJET DU PROGRAMME CANTONAL DIABÈTE Jérôme Spring Maître de sport APA Diabétologie pédiatrique Riviera-Chablais

Plus en détail

Guide de prise en charge du diabete de type 2 pour l afrique sub-saharienne. Fédération Internationale du Diabète Region Afrique

Guide de prise en charge du diabete de type 2 pour l afrique sub-saharienne. Fédération Internationale du Diabète Region Afrique Guide de prise en charge du diabete de type 2 pour l afrique sub-saharienne Fédération Internationale du Diabète Region Afrique i TABLE DES MATIERES REMERCIEMENTS... 1 1. AVANT-PROPOS... 2 2. PREFACE...

Plus en détail

Diabète Type 2. Épidémiologie Aspects physiques Aspects physiologiques

Diabète Type 2. Épidémiologie Aspects physiques Aspects physiologiques Diabète Type 2 Épidémiologie Aspects physiques Aspects physiologiques Épidémiologie 90% de tous les cas de diabètes Environ 1 personne sur 20 est atteinte Diabète gras Facteur de risque majeur pour les

Plus en détail

Réalisé avec la collaboration du Dr Colas. Pour vous, jour après jour. - FRDBT00584 - Septembre 2013 - Lilly - Tous droits de reproduction réservés.

Réalisé avec la collaboration du Dr Colas. Pour vous, jour après jour. - FRDBT00584 - Septembre 2013 - Lilly - Tous droits de reproduction réservés. Pour vous, jour après jour. - FRDBT00584 - Septembre 2013 - Lilly - Tous droits de reproduction réservés. INVENTIV HEALTH COMMUNICATIONS EUROPE Tout savoir sur son HbA1c Réalisé avec la collaboration du

Plus en détail

Hyperglycémie nocturne dans le diabète de type 2 associée au syndrome d apnée du sommeil.

Hyperglycémie nocturne dans le diabète de type 2 associée au syndrome d apnée du sommeil. Hyperglycémie nocturne dans le diabète de type 2 associée au syndrome d apnée du sommeil. S.Fendri, D.Rose,S.Myambu,S.Jeanne,JDLalau Diab Res Clin Pract, Doi :10.1016/j.diabres.2010.09.O29 Relation SAS

Plus en détail

Le reflux gastro-oesophagien (280) Professeur Jacques FOURNET Avril 2003

Le reflux gastro-oesophagien (280) Professeur Jacques FOURNET Avril 2003 Pré-Requis : Corpus Médical Faculté de Médecine de Grenoble Le reflux gastro-oesophagien (280) Professeur Jacques FOURNET Avril 2003 Sécrétion acide et peptique de l estomac Motricité œsophagienne et gastrique

Plus en détail

Enfants et adolescents diabétiques Problématiques courantes en médecine générale dominique.beckers@uclouvain.be

Enfants et adolescents diabétiques Problématiques courantes en médecine générale dominique.beckers@uclouvain.be Enfants et adolescents diabétiques Problématiques courantes en médecine générale dominique.beckers@uclouvain.be Hyperglycémies Acido-cétose = Insulinopénie * Au moment du diagnostic (dépistage) * Lors

Plus en détail

LIGNES DIRECTRICES CLINIQUES TOUT AU LONG DU CONTINUUM DE SOINS : Objectif de ce chapitre. 6.1 Introduction 86

LIGNES DIRECTRICES CLINIQUES TOUT AU LONG DU CONTINUUM DE SOINS : Objectif de ce chapitre. 6.1 Introduction 86 LIGNES DIRECTRICES CLINIQUES TOUT AU LONG DU CONTINUUM DE SOINS : ÉTABLISSEMENT DE LIENS ENTRE LES PERSONNES CHEZ QUI UN DIAGNOSTIC D INFECTION À VIH A ÉTÉ POSÉ ET LES SERVICES DE SOINS ET DE TRAITEMENT

Plus en détail

Ac#vité Physique et Diabète

Ac#vité Physique et Diabète Ac#vité Physique et Diabète DIAPASON 36 MSA Châteauroux 2012 Dr Thierry KELLER 27 & 28 septembre 2012 Quels Constats? L inac#vité TUE!! "30% Mortalité totale 9% Risque Cardio-Vasculaire (coronaropathie)

Plus en détail

SECRELUX. 100 U poudre et solvant pour solution injectable. Information aux patients Notice

SECRELUX. 100 U poudre et solvant pour solution injectable. Information aux patients Notice SECRELUX 100 U poudre et solvant pour solution injectable Information aux patients Notice SECRELUX Nom du médicament SECRELUX Substance active : penta chlorhydrate de sécrétine Statut réglementaire Sur

Plus en détail

Evaluation du statut nutritionnel chez les personnes âgées

Evaluation du statut nutritionnel chez les personnes âgées Evaluation du statut nutritionnel chez les personnes âgées Place du Mini Nutritional Assessment (MNA) Gaëlle Soriano, Sophie Guyonnet Besoins nutritionnels chez la PA Les besoins énergétiques correspondent

Plus en détail

Qu est-ce que le diabète? Qu est-ce que le diabète? Qu est-ce que l insuline?

Qu est-ce que le diabète? Qu est-ce que le diabète? Qu est-ce que l insuline? Qu est-ce que le diabète? Que vous veniez de recevoir un diagnostic de diabète ou que ce dernier remonte à un certain temps déjà, vous savez probablement que le diabète est une maladie difficile à comprendre.

Plus en détail

Amélioration du traitement du diabète par les nouvelles générations d insuline.

Amélioration du traitement du diabète par les nouvelles générations d insuline. Amélioration du traitement du diabète par les nouvelles générations d insuline. Pr David L. Russell-Jones, MBBS, BSc, MD, FRCP WebMD Global, LLC Ce document est uniquement informatif. La lecture de ce

Plus en détail

EXPLORATION BIOCHIMIQUE DU

EXPLORATION BIOCHIMIQUE DU UNIVERSITE DE LILLE II Faculté de Médecine e Henri Warembourg Année 2009-2010 ENSEIGNEMENTS DIRIGES BIOCHIMIE ET BIOLOGIE MOLECULAIRE EXPLORATION BIOCHIMIQUE DU DIABETE G.HUET J. LECLERC A. MARTIN I-DEFINITION

Plus en détail

Cholestérol. Précautions de prélèvement. Valeurs usuelles. Clinique. Cholestérol total. HDL-cholestérol. LDL-cholestérol. Hypocholestérolémies

Cholestérol. Précautions de prélèvement. Valeurs usuelles. Clinique. Cholestérol total. HDL-cholestérol. LDL-cholestérol. Hypocholestérolémies Cholestérol 89 Cholestérol L hypercholestérolémie est un facteur de risque d athérosclérose comme l ont établi de grandes enquêtes épidémiologiques. Dans le sang, le cholestérol est transporté par des

Plus en détail

RISQUE CARDIOVASCULAIRE ET METABOLIQUE

RISQUE CARDIOVASCULAIRE ET METABOLIQUE RISQUE CARDIOVASCULAIRE ET METABOLIQUE RAPPEL DEFINITIONS Hyperlipidémie g/l mmol/l Triglycérides < 2 < 2.2 Cholestérol Total

Plus en détail

Le Diabète chez l enfant : les choses essentielles que tu dois savoir

Le Diabète chez l enfant : les choses essentielles que tu dois savoir Le Diabète chez l enfant : les choses essentielles que tu dois savoir Cours bref d instruction multilingues Introduction «La liberté est le plus grand bien dans ce monde» Mary Cassat (Peintre impressionniste

Plus en détail

Stratégie de prise en charge en matière de dénutrition protéino énergétique chez le sujet âgé

Stratégie de prise en charge en matière de dénutrition protéino énergétique chez le sujet âgé Stratégie de prise en charge en matière de dénutrition protéino énergétique chez le sujet âgé Plan Quelles sont les personnes âgées et/ou les situations à risque de dénutrition? Quels sont les outils de

Plus en détail