CONTRIBUTION DU CH-FO Le dialogue social et la gestion des ressources humaines

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "CONTRIBUTION DU CH-FO Le dialogue social et la gestion des ressources humaines"

Transcription

1 CONTRIBUTION DU CH-FO Le dialogue social et la gestion des ressources humaines 1/ Les constats les plus marquants sont : - l absentéisme de courte durée qui continue d évoluer fortement et qui met sous tension les effectifs ainsi que le fonctionnement en équipe ; - une augmentation et/ou une meilleure expression des risques psycho-sociaux ; - une augmentation des problématiques de reclassements professionnels et d adaptation des postes de travail (vieillissement des professionnels et organisation du travail qui laisse moins de latitude) - difficultés grandissantes d articulation vie professionnelle/ vie personnelle (famille monoparentale) - des conditions matérielles de travail dégradées (matériel vétuste, peu ergonomique et locaux pas toujours adaptés) - un encadrement de proximité en difficulté face à l empilement des réformes (en demande de reconnaissance, besoin de formation) - une perte de repères des professionnels, liée notamment à une mise en place encore partielle des pôles et une organisation insuffisante de la concertation à ce niveau. - un faible taux de syndicalisation, une faible représentativité des représentants du personnel, et question très polémique des ordres. - Enfin, problème d attractivité de l hôpital (contraintes de service publics) qui prend une acuité particulière avec les problèmes de démographie dans certaines professions de santé (médecins, mais aussi kinésithérapeutes, Ide dans les services de gériatrie, ) 2/ Les acteurs et les instances du dialogue social Au niveau local : Le CH-FO ne demande pas d évolution majeure dans le fonctionnement des instances. Le CH-FO propose: 1

2 - un CHSCT avec une participation renforcée des médecins et l accent mis sur les conditions de vie au travail des médicaux et des non médicaux et la relance des CLACT (avec l appui de financements régionaux) et/ou renforcement des compétences de la CME sur les questions de conditions de travail ou de sécurité ; - donner plus d importance aux accords locaux, conditions du dialogue social et de la reconnaissance des syndicats au sein de nos établissements. - Revoir le fonctionnement des CAPD et des commissions de réforme qui s est fortement dégradé depuis leur réorganisation ; - Revoir le fonctionnement des instances dans le cadre des directions communes : La multiplication des instances rend leur fonctionnement très difficile et la nécessité d une simplification s impose pour permettre au contraire l instauration d un dialogue social constructif. Le CH-FO insiste également sur la nécessité de structurer le dialogue social au niveau des pôles mais dans le cadre d un dispositif souple et adaptable. Le CH-FO préconise que les projets de pôle et les contrats de pôle comprennent un volet social qui définit les modalités du dialogue avec les personnels des structures internes/du pôle. Par ailleurs, un travail de formation de l ensemble des acteurs doit être engagé. Il paraît également important de préciser plus clairement ce qui relève du dialogue social au niveau du pôle (définition des profils de poste, évaluation, formation, affectation des personnels au sein du pôle) et ce qui doit relever d un pilotage central (définition de la politique RH, gestion du temps de travail et accords locaux), pour des raisons de cohésion interne et de cohérence institutionnelle. Au niveau régional : Le CH-FO défend l idée d un dialogue social au plus près des besoins du terrain. Dans le contexte actuel, les principales marges de manœuvre résident dans la recherche d organisation du travail plus collective et mieux coordonnée. Le CH-FO ne souhaite pas l immixtion des ARS qui risque de complexifier l organisation du dialogue social au plan local et générer des stratégies de contournement des directeurs et présidents de CME. La pleine responsabilisation des acteurs locaux et leur professionnalisation constitue un axe fort qui doit être conforté. L intervention des ARS ne se conçoit que dans le cadre du principe de subsidiarité. L ARS peut néanmoins impulser une dynamique tout d abord en reconnaissant mieux les initiatives réalisées dans la région. Cet échelon peut également être le lieu de la coordination des politiques de recrutement notamment médical (modalités du recours aux contrats de clinicien, à l intérim), de la mise en place d une GPMC afin d identifier et anticiper les difficultés à moyen terme et définir une politique d accueil des internes et des assistants en lien avec la faculté, de création de poste de PH à temps partagé afin de faciliter la création 2

3 de stages dans l ensemble des structures hospitalières et de garantir ainsi une certaine équité entre les établissements (voir exemple de la Champagne Ardenne) : Création d une instance régionale avec représentants de médecins et des fédérations? Enfin l ARS doit porter la construction du schéma cible de la permanence des soins bâti sur le principe du partage et de la recherche de complémentarité entre les établissements de la région ; elle doit accompagner sa mise en œuvre au plan organisationnel et financier en appui des chefs d établissement. Au niveau national : Le niveau national doit jouer un rôle clé dans l apport d une expertise via la diffusion de guides méthodologiques de nature à favoriser la professionnalisation des personnels. Il doit également pourvoir à la production pédagogique des informations concernant les évolutions réglementaires et statutaires. Concernant plus spécifiquement les DH : - Donner toute sa place au CCN avec des réunions régulières (2 par an) et une réunion commune à l ensemble des corps de direction sur la question des conditions de travail et de la formation, - Réintroduire l avis obligatoire du CCN sur les sujets relevant de sa compétence (nombre de postes au concours par exemple), - Expérimenter un dialogue social plus approfondi sur le sujet des emplois et des compétences des trois corps de direction, avec des accords signés entre les parties prenantes, - Organisation à un niveau national de la médecine préventive pour les PH et les directeurs, - Création au CNG d'un comité des conditions de travail et de la formation continue des trois corps de direction. Concernant plus spécifiquement les PH: Organiser un dialogue social en clarifiant la représentativité syndicale des praticiens, qui permette notamment de décliner des règles de gestion et chartes de bonnes pratiques en matière d animation des équipes médicales. 3/ Evolution de la fonction RH Pour faire évoluer la fonction RH au sein de nos établissements, les principales pistes suivantes doivent être approfondies : 3

4 - Positionner la DRH davantage comme un service prestataire expert auprès des cadres opérationnels ; - Renforcer la formation des chefs de pôle, responsables de structure interne et cadres leur donnant un socle de connaissances et de compétences partagés ; - Encourager au niveau de chaque établissement la clarification des rôles et missions de chacun (DRH/DS/Chef de Pôle/responsables de structure/cadres) ; - Développer dans les contrats de pôle un volet RH et concertation interne. L enjeu essentiel consiste à créer les conditions d un management participatif au sein des pôles. Cela nécessite : - la structuration du rôle des équipes d encadrement médical et non médical de pôle et le développement des compétences d animation d équipe et d expertise. - le développement des capacités collectives à analyser les problématiques (formation à la résolution de problèmes) - le développement d outils participatifs (contractualisation) Quelques points concernant plus spécifiquement le personnel médical Il est indispensable mettre l accent sur la recherche de l équité dans les démarches de mutualisation et d adaptation des effectifs à l activité. Cela passe par : - la formalisation de la notion d équipe médicale à travers l élaboration des profils de poste, la fiabilisation, en lien avec les chefs de pôle, de tableaux de service réalistes et l optimisation du temps de travail ; - le recentrage sur la prise en charge des malades (professionnalisation du codage, meilleure articulation entre l organisation médicale et paramédicale, allègement des charges administratives) - le développement d indicateurs en matière de productivité avec des effectifs de références pour des services de même spécialité et de même taille ; - la formation, la sensibilisation à l organisation du travail au niveau de l'unité de soins et au travail en équipe doit enfin être fortement développée car il existe encore trop souvent des approches individualistes de l'organisation. - Répertoire des métiers : élaborer les fiches pour les métiers. Enfin, le CH-FO propose qu un volet spécifique soit consacré au recrutement et à l organisation médicale dans le projet médical d établissement. 4

5 Dialogue social dans les pôles Lieu privilégié de l articulation médecin/non médecins Les activités médicales ont été regroupées dans des pôles d activité afin de rapprocher les décisions au plus près du terrain, de raccourcir les chaînes décisionnelles et d associer les professionnels au fonctionnement des pôles d activité. Le pôle est donc le lieu par excellence de la collaboration entre médecins et non médecins. Les idées force des pôles: Déconcentrer les procédures internes ; principe de subsidiarité des décisions au plus près des personnes qu elles concernent, l accent est mis sur l initiative des équipes ; Décliner les objectifs de qualité des soins et d activités médicales Développer le dialogue entre la direction et les équipes, dans le respect du projet d établissement et des moyens globaux. Elaborer un contrat négocié et la mise en œuvre de délégation de gestion. Ce contrat a pour but de fixer les objectifs et les moyens, et d intéresser les équipes à la réalisation des objectifs. Le dialogue au sein des pôles repose donc sur une logique projet, basée sur les compétences. L enjeu de ce dialogue est de permettre l intégration et l articulation des différentes logiques, le rapprochement de cultures afin d optimiser l organisation du travail et parvenir à la compétence collective. Le dialogue au sein des pôles doit se structurer sur la base de règles souples, adaptables aux différentes tailles de pôle et d établissement. Il doit permettre d associer l ensemble des catégories de personnels mais également les différentes structures qui le composent. Les quatre principales raisons de l échec des conseils de pôles : - des règles de compositions trop complexes et rigides ; - l absence de réflexion préalable au niveau des établissements sur les champs du dialogue qui relèvent des pôles et ceux qui relèvent de l établissement dans son ensemble; - l absence d un accompagnement opérationnel : insuffisance de formations des acteurs et notamment des chefs de pôle, responsables de structure et des cadres de santé et peu d outils. 5

6 La relance de la concertation dans les pôles passe donc par une clarification de la loi HPST qui se contente d affirmer que le chef de pôle «organise une concertation interne associant toutes les catégories de personnels». Afin de faire vivre pleinement les pôles, il paraît intéressant de proposer : - la formalisation d un accord cadre local négocié concernant les contours et l organisation de la concertation au sein des pôles qui préciserait notamment les thèmes relevant des pôles et ceux à maintenir au niveau central ainsi que les modalités de mise en œuvre de cette concertation (mode de désignation/niveau d organisation entre structures et pôles, etc.) ; - l introduction dans les contrats de pôle d un volet concertation comprenant des objectifs en matière de conduite du dialogue au sein des pôles ; - le développement d outils opérationnels qui peuvent contribuer à faire vivre le dialogue au sein des pôles (outils d autodiagnostic, outils participatifs autour de la qualité) - la formalisation au niveau national d un cahier des charges de formation de l ensemble des acteurs (compétence d animation d équipe, développement des capacités collectives à analyser les problématiques et à la résolution de problèmes) - la clarification des rôles et missions de chacun (DRH/DS/Chef de Pôle/responsables de structure/cadres) à travers l actualisation des fiches métiers et la formalisation de fiches pour les médecins ; - Enfin, en lien avec le point précédent, la reconnaissance de la fonction spécifique des cadres responsables de pôle dont le rôle, aux côtés du chef de pôle, est déterminant dans le fonctionnement de ce dernier. Qualité de vie au travail la santé au travail Point de définition. Cette notion très large recouvre : - la qualité des relations sociales (reconnaissance au travail, écoute, information, dialogue, participations aux décisions) ; - la qualité du contenu du travail, autonomie, variété des tâches, degré de responsabilité ; - la qualité de l environnement physique (sécurité) - la qualité de l organisation du travail (réduction pénibilité) - la possibilité de réalisation et de développement professionnel (formation, acquis de l expérience, développement des compétences) - la conciliation vie privée / vie professionnelle - la création d un collectif de travail 6

7 La qualité de vie au travail et la santé au travail est un champ qui relève assez largement de niveau local (établissement/pôle). L enjeu c est : - mieux former et repérer les savoir-faire - améliorer les conditions de travail - impliquer davantage les professionnels dans les décisions et rendre plus visible la contribution de chacun au service public hospitalier Propositions : 1/ Fonctionnement des instances - Elargissement du CHSCT aux problématiques des médecins avec renforcement de la composition médicale - Relancer la concertation dans les pôles 2/ Renforcement de la prise en compte des spécificités de l organisation médicale - Organisation d un niveau régional de la médecine du travail, notamment pour les médecins (et les corps de direction) - Organisation médicale : élaboration d une charte de bonnes pratiques d animation des équipes médicales et règles de gestion au niveau national - Elaborer les fiches métiers (chef de pôle/responsable de structure) 3/ Développer les indicateurs - Développement d indicateurs spécifiques, notamment en matière d'activité médicale avec des effectifs de référence pour les services de même spécialité et de même taille. - Quelques indicateurs o Taux de rotation interne des infirmiers o Trun over global o Taux de vacances de postes (infirmiers, PH, etc) o Taux de recours à du personnel intérimaire o Taux de fidélisation à trois ans o Principaux taux d absentéisme et comparaison avec la moyenne régionale (déclinaison par structure) 7

Directeur du Département des Ressources Humaines. - Profil de poste -

Directeur du Département des Ressources Humaines. - Profil de poste - Directeur du Département des Ressources Humaines - Profil de poste - Cotation du poste : 2,7 1. Informations institutionnelles relatives au CHRU de Lille Etablissement : CHRU de Lille 2 avenue Oscar Lambret

Plus en détail

Ministère du Travail, de l Emploi et de la Santé. Accord Cadre. Relatif à. L exercice médical à l hôpital

Ministère du Travail, de l Emploi et de la Santé. Accord Cadre. Relatif à. L exercice médical à l hôpital Ministère du Travail, de l Emploi et de la Santé Accord Cadre Du Relatif à L exercice médical à l hôpital Au cœur du système de santé, l hôpital en assure la continuité et la permanence. Avec son fonctionnement

Plus en détail

Référentiel métier de directeur d établissement social et médico-social

Référentiel métier de directeur d établissement social et médico-social Référentiel métier de directeur d établissement social et médico-social Avertissement Ce référentiel couvre les fonctions des directeurs exerçant dans les établissements du secteur médico-social et social

Plus en détail

RENCONTRES LES DU MANAGEMENT DE PÔLES. Dr Brigitte NELKEN Françoise SAINTWRIL. principe de subsidiarité au bénéfice des pôles d activité

RENCONTRES LES DU MANAGEMENT DE PÔLES. Dr Brigitte NELKEN Françoise SAINTWRIL. principe de subsidiarité au bénéfice des pôles d activité LES RENCONTRES DU MANAGEMENT Freddy SERVEAUX Dr Brigitte NELKEN Françoise SAINTWRIL La contractualisation interne et le principe de subsidiarité au bénéfice des pôles d activité Mardi 16 novembre 2010

Plus en détail

RESPONSABLE DES RESSOURCES HUMAINES

RESPONSABLE DES RESSOURCES HUMAINES RESPONSABLE DES RESSOURCES HUMAINES FPEGRH01 RESPONSABLE DES RESSOURCES HUMAINES Définir et mettre en œuvre la politique de ressources humaines d une administration ou d un établissement public de l État.

Plus en détail

La professionnalisation de la fonction «ressources humaines» au sein des établissements de santé est donc en Ile-de- France un enjeu majeur.

La professionnalisation de la fonction «ressources humaines» au sein des établissements de santé est donc en Ile-de- France un enjeu majeur. Annexe : extrait du programme fonctionnel 1- Périmètre 1.1. Contexte du projet L Agence régionale de santé d Ile de France L Agence Régionale de Santé (ARS) est la clef de voûte de la nouvelle organisation

Plus en détail

ACCORD DU 27 NOVEMBRE 2013

ACCORD DU 27 NOVEMBRE 2013 MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3364 Convention collective nationale RÉGIME SOCIAL DES INDÉPENDANTS IDCC : 2796. Personnel de direction Brochure

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ Arrêté du 17 septembre 2012 fixant le cahier des charges du dispositif de formation des personnels de direction

Plus en détail

Ministère des affaires sociales de la santé et des droits des femmes

Ministère des affaires sociales de la santé et des droits des femmes Ministère des affaires sociales de la santé et des droits des femmes Direction générale de l offre de soins Sous-direction des ressources humaines du système de santé Bureau des ressources humaines hospitalières

Plus en détail

Stratégie de développement des Ressources Humaines du Ministère de la santé

Stratégie de développement des Ressources Humaines du Ministère de la santé Stratégie de développement des Ressources Humaines du Ministère de la santé Stratégie de développement des Ressources Humaines du Ministère de la santé Stratégie de développement des RH Page 1 Introduction

Plus en détail

Coordination générale des soins. Description de la Fonction de Cadre Supérieur de Santé au CHU de LIMOGES

Coordination générale des soins. Description de la Fonction de Cadre Supérieur de Santé au CHU de LIMOGES Coordination générale des soins Description de la Fonction de Cadre Supérieur de Santé au CHU de LIMOGES Janvier 2010 PLAN 1. MISSIONS GENERALES 2. ACTIVITES 2.1 Politique générale du pôle 2.2 Coordination

Plus en détail

ÊTRE MANAGER D UNE ÉQUIPE OPÉRATIONNELLE

ÊTRE MANAGER D UNE ÉQUIPE OPÉRATIONNELLE ÊTRE MANAGER D UNE ÉQUIPE OPÉRATIONNELLE DANS LE SECTEUR SANITAIRE OU MÉDICO-SOCIAL Formation permettant l obtention d un certificat professionnel CPFFP SPÉCIALISATION EN MANAGEMENT D ÉQUIPE OPÉRATIONNELLE

Plus en détail

LES RENCONTRES DU MANAGEMENT DE PÔLES LA DELEGATION DE GESTION EN MATIERE DE RESOURCES HUMAINES AU CHU DE TOULOUSE

LES RENCONTRES DU MANAGEMENT DE PÔLES LA DELEGATION DE GESTION EN MATIERE DE RESOURCES HUMAINES AU CHU DE TOULOUSE LES RENCONTRES DU MANAGEMENT DE PÔLES LA DELEGATION DE GESTION EN MATIERE DE RESOURCES HUMAINES AU CHU DE TOULOUSE Mylène COULAUD cadre supérieur de santé Olivier RASTOUIL directeur des ressources humaines

Plus en détail

des essources umaines

des essources umaines chéma irecteur des essources umaines 2013-2014 www.cramif.fr Le mot du Directeur Général Huit mots-clés pour ouvrir les portes du nouveau SDRH 2013-2014 qui s inscrit dans la continuité du précédent,

Plus en détail

Référentiel métier de Directeur des Soins en établissement et en institut de formation mars 2010

Référentiel métier de Directeur des Soins en établissement et en institut de formation mars 2010 Référentiel métier de Directeur(trice) des soins Ce référentiel intègre à la fois le métier Directeur(trice) des soins en établissement et celui de Directeur(trice) des soins en institut de formation paramédicale.

Plus en détail

PROJET SOCIAL 2013-2017

PROJET SOCIAL 2013-2017 PROJET SOCIAL -2017 Vers le Nouvel Hôpital CENTRE HOSPITALIER DE GONESSE 1 SOMMAIRE 1. LE PROJET SOCIAL ------------------------------------------------------------------------------------------------

Plus en détail

Mieux répondre aux objectifs de la loi du 13 août 2004 et de la convention d'objectifs et de gestion

Mieux répondre aux objectifs de la loi du 13 août 2004 et de la convention d'objectifs et de gestion 1/9 Mieux répondre aux objectifs de la loi du 13 août 2004 et de la convention d'objectifs et de gestion La loi du 13 août 2004 a confié à l'assurance Maladie de nouvelles responsabilités en matière de

Plus en détail

Ministère de l'emploi, de la cohésion sociale et du logement Ministère de la santé et des solidarités

Ministère de l'emploi, de la cohésion sociale et du logement Ministère de la santé et des solidarités 1 Direction générale de l action sociale Sous direction de l animation territoriale et locale Bureau action et synthèse territoriale Personne chargée du dossier : Martine Dhalluin Direction de la recherche,

Plus en détail

La gouvernance se fonde sur des règles nouvelles du jeu collectif, avec une vision plus horizontale du management.

La gouvernance se fonde sur des règles nouvelles du jeu collectif, avec une vision plus horizontale du management. La fonction de directeur des soins dans la nouvelle gouvernance : Introduction La mise en œuvre de la nouvelle gouvernance dans les établissements de santé constitue un sujet de préoccupation et d interrogation

Plus en détail

Réflexions sur la contractualisation au Ministère de l Education nationale

Réflexions sur la contractualisation au Ministère de l Education nationale Réflexions sur la contractualisation au Ministère de l Education nationale Séminaire organisé par l Académie de Rouen 28 septembre 2011 Véronique FOUQUE Chef du bureau suivi des stratégies et performances

Plus en détail

La modernisation de la gestion publique au sein des EPSCP. Colloque des Agents Comptables. 05 juin 2015

La modernisation de la gestion publique au sein des EPSCP. Colloque des Agents Comptables. 05 juin 2015 La modernisation de la gestion publique au sein des Colloque des Agents Comptables 05 juin 2015 EPSCP Frédéric Dehan Directeur Général des Services Université de Strasbourg 1) Des éléments de contexte

Plus en détail

L essentiel Parcours de personnes âgées :

L essentiel Parcours de personnes âgées : ANTICIPER ET COMPRENDRE L essentiel Parcours de personnes âgées : l animation territoriale MARS 2013 Une réflexion sur l animation territoriale de l offre Les enjeux liés à la démographie et au vieillissement

Plus en détail

Ressources humaines Ministère de la Culture et de la Communication - 01/2012 223

Ressources humaines Ministère de la Culture et de la Communication - 01/2012 223 Ministère de la Culture et de la Communication - 01/2012 223 RESPONSABLE DE RESSOURCES HUMAINES Code : GRH01 Responsable de ressources humaines FPEGRH01 Il définit et met en œuvre la politique de ressources

Plus en détail

SOMMAIRE I. UNE STRUCTURE... 3 II. TROIS MISSIONS... 3. A. Informer...3 B. Représenter...3 C. Défendre...3

SOMMAIRE I. UNE STRUCTURE... 3 II. TROIS MISSIONS... 3. A. Informer...3 B. Représenter...3 C. Défendre...3 Plate-forme de travail de l ISNAR-IMG Juin 2012 286 rue Vendôme 69003 LYON Tél. 04 78 60 01 47 06 73 07 53 00 - Fax 04 78 60 27 14 administration@isnar-img.com - www.isnar-img.com SOMMAIRE I. UNE STRUCTURE...

Plus en détail

Générations. Anticipation de l Évolution des Carrières Professionnelles. Des Repères pour l Action. Toutes les

Générations. Anticipation de l Évolution des Carrières Professionnelles. Des Repères pour l Action. Toutes les Toutes les Générations www.toutes-les-generations-en-entreprise.com Direction Départementale du Travail, de l Emploi et de la Formation Professionnelle du Val d Oise PLAN ÉGALITÉ ACCÈS À L EMPLOI ET DANS

Plus en détail

MINISTÈRE DU BUDGET, DES COMPTES PUBLICS, DE LA FONCTION PUBLIQUE ET DE LA RÉFORME DE L'ÉTAT. Démarches et processus de mobilité

MINISTÈRE DU BUDGET, DES COMPTES PUBLICS, DE LA FONCTION PUBLIQUE ET DE LA RÉFORME DE L'ÉTAT. Démarches et processus de mobilité Guide pratique 1 / 5 MINISTÈRE DU BUDGET, DES COMPTES PUBLICS, DE LA FONCTION PUBLIQUE ET DE LA RÉFORME DE L'ÉTAT Démarches et processus de mobilité 1. La gestion prévisionnelle des ressources humaines

Plus en détail

La GPEC dans les ARS Un enjeu pour la CFDT Santé-Sociaux

La GPEC dans les ARS Un enjeu pour la CFDT Santé-Sociaux La GPEC dans les ARS Un enjeu pour la CFDT Santé-Sociaux ASSEMBLÉE NATIONALE Suite à l Audition du 20 juillet 2010 de la FÉDÉRATION CFDT SANTÉ-SOCIAUX Représentée par Nathalie CANIEUX, Secrétaire générale

Plus en détail

LES RENCONTRES DU MANAGEMENT DE PÔLES

LES RENCONTRES DU MANAGEMENT DE PÔLES LES RENCONTRES DU MANAGEMENT DE PÔLES Véronique ANATOLE TOUZET, Directrice Générale Elisabeth GLOAGUEN, Coordonnateur Général é ldes Soins Francis VENCHIARUTTI, Cadre Supérieur de Santé LA PLACE DES CADRES

Plus en détail

Ils ont vocation, sous l autorité fonctionnelle d'un ou plusieurs médecins de prévention coordonnateurs régionaux (MPCR) à :

Ils ont vocation, sous l autorité fonctionnelle d'un ou plusieurs médecins de prévention coordonnateurs régionaux (MPCR) à : INTRODUCTION La présente doctrine d emploi a pour objet de préciser les missions et le positionnement des assistants régionaux à la médecine de prévention (ARMP). Les ARMP participent à l'amélioration

Plus en détail

Responsable de la gestion des ressources humaines

Responsable de la gestion des ressources humaines Responsable de la gestion des ressources humaines J1D25 Ressources Humaines- IR Le responsable de la gestion des ressources humaines propose, définit et met en oeuvre la politique de ressources humaines

Plus en détail

INGÉNIERIE ET ÉVALUATION DES COMPÉTENCES

INGÉNIERIE ET ÉVALUATION DES COMPÉTENCES GUY LE BOTERF INGÉNIERIE ET ÉVALUATION DES COMPÉTENCES Sixième édition Groupe Eyrolles, 1998, 1999, 2001, 2002, 2006, 2011 ISBN : 978-2-212-54777-1 S OMMAIRE PRÉFACE... 13 GUIDE THÉMATIQUE... 17 FICHES

Plus en détail

M2S. Formation Gestion des Ressources Humaines. formation. Découvrir les techniques de base pour recruter

M2S. Formation Gestion des Ressources Humaines. formation. Découvrir les techniques de base pour recruter Formation Gestion des Ressources Humaines M2S formation Découvrir les techniques de base pour recruter Décrire les fonctions et les emplois Définir un dispositif de formation Formation de tuteur La Gestion

Plus en détail

Notre offre de service : un accompagnement par des experts sur l ensemble des problématiques liées au diagnostic financier

Notre offre de service : un accompagnement par des experts sur l ensemble des problématiques liées au diagnostic financier SANTE Diagnostic financier et aide à l élaboration d un plan de redressement Comment s approprier la démarche de diagnostic? Les enjeux Depuis la mise en place de la T2A, les établissements de santé sont

Plus en détail

La Maison du Transport :

La Maison du Transport : La Maison du Transport : Lieu d accueil des structures de représentation et services pour les entreprises de transport routier de la Loire Un syndicat professionnel : le cœur de métier FNTR LOIRE, déclinaison

Plus en détail

ADAPTABILITE. Les Formations En Sécurité Des Risques Professionnels.

ADAPTABILITE. Les Formations En Sécurité Des Risques Professionnels. RIGUEUR CONFIANCE EXIGENCE ECOUTE EXPERTISE RESPECT ADAPTABILITE Les Formations En Sécurité Des Risques Professionnels. Des outils pragmatiques, des Conseils sur mesures pour faire avancer la Santé & Sécurité

Plus en détail

POINT 1 SDRH. rechercher systématiquement l utilisation optimale des ressources affectées à la branche.

POINT 1 SDRH. rechercher systématiquement l utilisation optimale des ressources affectées à la branche. INSTANCE NATIONALE DE CONCERTATION DU 2 OCTOBRE 2014 POINT 1 SDRH 1. PREAMBULE La COG 2014 2017, afin de consolider le rôle de la branche recouvrement au cœur du financement solidaire de la protection

Plus en détail

LES DISPOSITIFS D ACCOMPAGNEMENT MIS EN ŒUVRE PAR LE CNG

LES DISPOSITIFS D ACCOMPAGNEMENT MIS EN ŒUVRE PAR LE CNG LES DISPOSITIFS D ACCOMPAGNEMENT MIS EN ŒUVRE PAR LE CNG Le CNG contribue au développement professionnel des praticiens hospitaliers et des directeurs de la Fonction Publique Hospitalière dans un objectif

Plus en détail

Cadre supérieur de santé formateur en IFCS

Cadre supérieur de santé formateur en IFCS PROFIL DE POSTE Cadre supérieur de santé formateur en IFCS. Informations sur le poste. Date de parution : - 28/04/2015. Lieu : - IFCS région Auvergne CHU Clermont-Ferrand. Type de contrat : - Fonction

Plus en détail

Direction du réseau DRH réseau. Elaboration concertée d une méthodologie d analyse du changement

Direction du réseau DRH réseau. Elaboration concertée d une méthodologie d analyse du changement Direction du réseau DRH réseau Elaboration concertée d une méthodologie d analyse du changement INC du 23 avril 2014 1 Afin de lancer la démarche d élaboration d une méthodologie concertée d analyse du

Plus en détail

«L apprentissage pourquoi pas eux, pourquoi pas nous?»

«L apprentissage pourquoi pas eux, pourquoi pas nous?» MINISTÈRE DE LA DÉCENTRALISATION ET DE LA FONCTION PUBLIQUE 1ère journée des rencontres professionnelles «L apprentissage pourquoi pas eux, pourquoi pas nous?» IRA de Lille 21 avril 2015 L école du management

Plus en détail

Direction générale de l administration et de la fonction publique

Direction générale de l administration et de la fonction publique MINISTÈRE DE LA RÉFORME DE L ÉTAT, DE LA DÉCENTRALISATION ET DE LA FONCTION PUBLIQUE édition 2014 Direction générale de l administration et de la fonction publique Présentation repères dgafp Éditorial

Plus en détail

Salon Préventica Lille 2013

Salon Préventica Lille 2013 Centre de gestion de la Fonction Publique Territoriale du Nord www.cdg59.fr Risques psychosociaux : méthodologie d intervention pluridisciplinaire du pôle prévention du CDG 59 Salon Préventica Lille 2013

Plus en détail

Tableau n 6 - Suivi budgétaire 2014 par UO et Centre de Coûts des crédits déconcentrés HT2 CHS RÉGIONS-UO DÉPTS CHSCT / CHSS Centres de Coûts Dotations 2014 CHS 100% 1ère Délégation HT2 CHS 50% JANVIER

Plus en détail

Groupe Expert Dialogue de Gestion. 1 ère rencontre 30 mai 2013

Groupe Expert Dialogue de Gestion. 1 ère rencontre 30 mai 2013 Groupe Expert Dialogue de Gestion 1 ère rencontre 30 mai 2013 Plan de la présentation LE CONTEXTE LES OBJECTIFS SPECIFIQUES DES TRAVAUX DU GROUPE EXPERT DIALOGUE DE GESTION DEFINITION DU PROGRAMME DE TRAVAIL

Plus en détail

Contexte La prévention des risques professionnels au CHM. Les acteurs de prévention Exemples d actions menées

Contexte La prévention des risques professionnels au CHM. Les acteurs de prévention Exemples d actions menées Prévention des risques professionnels au CH MARCHANT Préventica 2015, Toulouse DRH-Santé au travail Sommaire Contexte La prévention des risques professionnels au CHM Historique Evolution Les acteurs de

Plus en détail

Direction générale de l administration et de la fonction publique

Direction générale de l administration et de la fonction publique MINISTÈRE DE LA RÉFORME DE L ÉTAT, DE LA DÉCENTRALISATION ET DE LA FONCTION PUBLIQUE ÉDITION 2012 Direction générale de l administration et de la fonction publique Présentation REPÈRES DGAFP Éditorial

Plus en détail

L actualité de la fonction publique. SDRH/ RH1/ Ecole de la GRH Novembre 2012

L actualité de la fonction publique. SDRH/ RH1/ Ecole de la GRH Novembre 2012 L actualité de la fonction publique SDRH/ RH1/ Ecole de la GRH Novembre 2012 L actualité de la Fonction publique 1 L agenda social de la fonction publique : 1.1 De nouvelles orientations, de nouvelles

Plus en détail

Aide au recrutement, à l accueil et à l intégration des nouveaux entrants Professionnalisation et fidélisation d un salarié Tutorat

Aide au recrutement, à l accueil et à l intégration des nouveaux entrants Professionnalisation et fidélisation d un salarié Tutorat Objectifs : Être au plus près des entreprises et de leurs salariés en proposant des services et outils adaptés à leurs besoins. 12 fiches «service» synthétiques, répertoriées en 5 grands thèmes : PROFESSIONNALISATION

Plus en détail

CONVENTION. La Retraite pour le Bien Vieillir L offre commune inter-régimes pour la prévention et la préservation de l autonomie

CONVENTION. La Retraite pour le Bien Vieillir L offre commune inter-régimes pour la prévention et la préservation de l autonomie CONVENTION La Retraite pour le Bien Vieillir L offre commune inter-régimes pour la prévention et la préservation de l autonomie La Caisse Nationale d Assurance Vieillesse (CNAV) Et La Caisse Centrale de

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES Pour la mise en œuvre d une maison de santé pluridisciplinaire En Lot-et-Garonne

CAHIER DES CHARGES Pour la mise en œuvre d une maison de santé pluridisciplinaire En Lot-et-Garonne CAHIER DES CHARGES Pour la mise en œuvre d une maison de santé pluridisciplinaire En Lot-et-Garonne Les patients ont besoin d une réponse de proximité et d une prise en charge globale qui nécessite une

Plus en détail

La gestion statutaire est elle soluble dans la GPMC?

La gestion statutaire est elle soluble dans la GPMC? La gestion statutaire est elle soluble dans la GPMC? «Tout est dans tout, et vice versa» Pierre DAC Richard Barthes Directeur accompagnement des projets structurants et de la formation CHU Toulouse 1 La

Plus en détail

L actualité de la fonction publique. Rencontres professionnelle de l Ecole de la GRH

L actualité de la fonction publique. Rencontres professionnelle de l Ecole de la GRH L actualité de la fonction publique Rencontres professionnelle de l Ecole de la GRH L actualité de la fonction publique - Introduction - Deux feuilles de route étroitement imbriquées La modernisation de

Plus en détail

Démarche de prévention des risques psychosociaux à la Banque de France

Démarche de prévention des risques psychosociaux à la Banque de France DIRECTION GÉNÉRALE DES RESSOURCES HUMAINES PARIS, LE 25 JANVIER 2010 DIRECTION DES RELATIONS SOCIALES Démarche de prévention des risques psychosociaux à la Banque de France Dans le cadre de sa responsabilité

Plus en détail

IREPS Poitou-Charentes Version de travail 24 juin 2013

IREPS Poitou-Charentes Version de travail 24 juin 2013 IREPS Poitou-Charentes Version de travail 24 juin 2013 Sommaire Introduction Les 4 axes de développement prioritaires Déclinaison opérationnelle Introduction Articulation du projet associatif et du plan

Plus en détail

Catalogue formation 2014

Catalogue formation 2014 Décembre 2013 Catalogue formation 2014 www.fnem-fo.org La formation syndicale doit s inscrire, se développer au sein de nos structures et à chaque niveau s imposer comme une priorité essentielle au service

Plus en détail

Référentiels de formation portant sur la prévention des RPS dans la fonction publique

Référentiels de formation portant sur la prévention des RPS dans la fonction publique MINISTÈRE DE LA RÉFORME DE L ÉTAT, DE LA DÉCENTRALISATION ET DE LA FONCTION PUBLIQUE ÉDITION 2014 Référentiels de formation portant sur la prévention des RPS dans la fonction publique OUTILS DE LA GRH

Plus en détail

cycle supérieur de management de L inet master 2 management public territorial

cycle supérieur de management de L inet master 2 management public territorial cycle supérieur de management de L inet master 2 management public territorial INSTITUT NATIONAL DES ÉTUDES TERRITORIALES Conçu pour des cadres expérimentés, le cycle supérieur de management (CSM) vise

Plus en détail

Projet d accord-cadre sur la qualité de vie au travail dans la fonction publique

Projet d accord-cadre sur la qualité de vie au travail dans la fonction publique Projet d accord-cadre sur la qualité de vie au travail dans la fonction publique Les conditions d exercice des missions des agents publics, leurs métiers et l organisation des services ont beaucoup évolué

Plus en détail

Octobre 2010. Ressources. Prévention des risques psychosociaux : le plan d actions national

Octobre 2010. Ressources. Prévention des risques psychosociaux : le plan d actions national Octobre 2010 Ressources Prévention des risques psychosociaux : le plan d actions national Prévention des risques psychosociaux : Le plan d actions national Le diagnostic concernant les risques psychosociaux,

Plus en détail

L entretien professionnel annuel

L entretien professionnel annuel L entretien professionnel annuel Informations-repères pour la mise en œuvre du décret du 17 septembre 2007 et de l arrêté du 10 avril 2008 portant sur l appréciation de la valeur professionnelle des fonctionnaires

Plus en détail

Contribution du CRFB à la professionnalisation de la fonction RH

Contribution du CRFB à la professionnalisation de la fonction RH Contribution du CRFB à la professionnalisation de la fonction RH 1 Levier essentiel dans le pilotage des grands changements que conduit l Institution, la fonction RH doit, du fait de ce positionnement

Plus en détail

étude et réflexions en vue du projet déploiement des conseillers dédiés pays de la loire

étude et réflexions en vue du projet déploiement des conseillers dédiés pays de la loire étude et réflexions en vue du projet déploiement des conseillers dédiés pays de la loire mémo eld / novembre 2014 2 introduction Une expérimentation basée sur la spécialisation des conseillers de Pôle

Plus en détail

MOTIVATION DE L ACTION

MOTIVATION DE L ACTION Contrat de territoire 2007 2013 Programme d action pluriannuel_ Agglomération de Nevers, Pays de Nevers Sud Nivernais, villes intermédiaires Agir pour les personnes âgées FICHE ACTION N 22 Répondre aux

Plus en détail

Responsable d agence

Responsable d agence Responsable d agence La filière certifications de l afpols l école L afpols conçoit et met en œuvre depuis plus de 20 ans des cycles de formations qualifiantes pour répondre aux besoins de professionnaliser

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE : METTRE EN PLACE UNE GPEC

FICHE TECHNIQUE : METTRE EN PLACE UNE GPEC METTRE EN PLACE UNE GPEC Gestion Prévisionnelle des Emplois et des Compétences Cette fiche technique aborde la mise en place d une démarche GPEC sous l angle de la description d un processus. Elle présente

Plus en détail

Attractivité et fidélisation des personnels infirmiers à l AP-HP. Plan d actions 2012-2013

Attractivité et fidélisation des personnels infirmiers à l AP-HP. Plan d actions 2012-2013 Attractivité et fidélisation des personnels infirmiers à l AP-HP Plan d actions -2013 Plan d actions : OBJECTIF ATTRACTIVITE/RECRUTEMENT(1/4) ACTEURS MOBILISES ACTION 1 : Donner une totale visibilité au

Plus en détail

Le nouveau projet académique : prendre en compte tous les parcours de réussite

Le nouveau projet académique : prendre en compte tous les parcours de réussite Le nouveau projet académique : prendre en compte tous les parcours de réussite Les projets académiques 2003-2006 (prorogé jusqu en 2007) et 2007-2010 étaient organisés autour des quatre mêmes priorités

Plus en détail

par le Réseau Anact avec le département d ergonomie de l université de Bordeaux

par le Réseau Anact avec le département d ergonomie de l université de Bordeaux Des difficultés à investir le champ des conditions de travail L évolution du monde du travail montre la prégnance des conditions et de l organisation du travail dans le de nouveaux risques. Ces questions

Plus en détail

Restitution de l enquête Seniors UT 92

Restitution de l enquête Seniors UT 92 ARACT Île-de-France DIRECCTE Ile de France UT92 Restitution de l enquête Seniors UT 92 Note de synthèse Janvier 2013 Note de synthèse - Enquête Seniors UT 92 1. Rappel du contexte et de la commande : En

Plus en détail

Positions CFDT. Protocole d accord du 22 octobre 2013 relatif à la prévention des risques psychosociaux dans la Fonction publique

Positions CFDT. Protocole d accord du 22 octobre 2013 relatif à la prévention des risques psychosociaux dans la Fonction publique Positions CFDT Protocole d accord du 22 octobre 2013 relatif à la prévention des risques psychosociaux dans la Fonction publique La CFDT fait de la qualité de vie au travail dans la Fonction publique une

Plus en détail

CONVENTION DE PREFIGURATION DU CONTRAT LOCAL DE SANTE ENTRE. LA COMMUNE DE NIMES, LE CONSEIL GENERAL DU GARD et L AGENCE REGIONALE DE SANTE

CONVENTION DE PREFIGURATION DU CONTRAT LOCAL DE SANTE ENTRE. LA COMMUNE DE NIMES, LE CONSEIL GENERAL DU GARD et L AGENCE REGIONALE DE SANTE CONVENTION DE PREFIGURATION DU CONTRAT LOCAL DE SANTE ENTRE LA COMMUNE DE NIMES, LE CONSEIL GENERAL DU GARD et L AGENCE REGIONALE DE SANTE ENTRE La Commune de NIMES, Place de l Hôtel de Ville, 30033 NIMES

Plus en détail

Enquête «Déploiement du plan national d action pour la prévention des RPS dans la FPH» Courriel d accompagnement

Enquête «Déploiement du plan national d action pour la prévention des RPS dans la FPH» Courriel d accompagnement Enquête «Déploiement du plan national d action pour la prévention des RPS dans la FPH» Courriel d accompagnement Objet : Ministère de la santé DGOS : Déploiement du plan national d action pour la prévention

Plus en détail

Référentiel métier de Directeur d hôpital. Ce référentiel couvre les fonctions des directeurs exerçant dans les établissements publics de santé.

Référentiel métier de Directeur d hôpital. Ce référentiel couvre les fonctions des directeurs exerçant dans les établissements publics de santé. Référentiel métier de Directeur d hôpital Avertissement Ce référentiel couvre les fonctions des directeurs exerçant dans les établissements publics de santé. I - Les facteurs d évolution du métier de Directeur

Plus en détail

Le projet associatif. Quelques éléments d histoire

Le projet associatif. Quelques éléments d histoire Le projet associatif Quelques éléments d histoire «UNE ASSOCIATION NATIONALE NEE DE LA COOPERATION DE DEUX RESEAUX» Créée le 1 er janvier 2011, la Fédération Addiction est née de la volonté conjointe de

Plus en détail

ÉTUDE PROSPECTIVE DES MÉTIERS SENSIBLES DE LA FONCTION PUBLIQUE HOSPITALIÈRE. TOME 2 Monographies de 10 métiers et groupes métiers sensibles

ÉTUDE PROSPECTIVE DES MÉTIERS SENSIBLES DE LA FONCTION PUBLIQUE HOSPITALIÈRE. TOME 2 Monographies de 10 métiers et groupes métiers sensibles ÉTUDE PROSPECTIVE DES MÉTIERS SENSIBLES DE LA FONCTION PUBLIQUE HOSPITALIÈRE TOME 2 Monographies de 10 métiers et groupes métiers sensibles MINISTÈRE DE LA SANTÉ, DE LA JEUNESSE ET DES SPORTS Étude prospective

Plus en détail

PROFESSIONNALISATION DE LA FILIERE RESSOURCES HUMAINES DE GAZ DE FRANCE

PROFESSIONNALISATION DE LA FILIERE RESSOURCES HUMAINES DE GAZ DE FRANCE PROFESSIONNALISATION DE LA FILIERE RESSOURCES HUMAINES DE GAZ DE FRANCE Le Groupe Gaz de France Une ambition : être un leader de l énergie en Europe Une stratégie : développer ses activités sur l ensemble

Plus en détail

INC Assurance Maladie. 15 avril 2015 PRESENTATION DU SDRH 2015-2018

INC Assurance Maladie. 15 avril 2015 PRESENTATION DU SDRH 2015-2018 INC Assurance Maladie 15 avril 2015 PRESENTATION DU SDRH 2015-2018 INC Assurance Maladie Présentation du SDRH 2015-2018 1. Travaux préparatoires 2. Bilan du SDRH 2011-2014 3. Structuration du SDRH 2015-2018

Plus en détail

LES ENJEUX DE LA REPRÉSENTATION DES EMPLOYEURS DE L ECONOMIE SOCIALE EN REGION REPRESENTATION MISSIONS EMPLOYEURS QUALITE DE L EMPLOI INSTANCES

LES ENJEUX DE LA REPRÉSENTATION DES EMPLOYEURS DE L ECONOMIE SOCIALE EN REGION REPRESENTATION MISSIONS EMPLOYEURS QUALITE DE L EMPLOI INSTANCES LES ENJEUX DE LA REPRÉSENTATION DES EMPLOYEURS DE L ECONOMIE SOCIALE EN REGION MISSIONS EMPLOYEURS REGION STRUCTURATION QUALITE DE L EMPLOI TERRITOIRES DELEGATION INSTANCES SYNDICATS ENJEUX REPRESENTATION

Plus en détail

Les journées de rencontre CNPTP CCN 66 Points clefs Lille, le 14 novembre 2012

Les journées de rencontre CNPTP CCN 66 Points clefs Lille, le 14 novembre 2012 Les journées de rencontre CNPTP CCN 66 Points clefs Lille, le 14 novembre 2012 Lille, le 14 novembre 2012 La CNPTP en bref Ouverture par Jacky Desdoigts, Président de la CNPTP. Les mutations et les risques

Plus en détail

Ecole de Management pour les Médecins des Hôpitaux (EMAMH) de l Assistance Publique Hôpitaux de Paris

Ecole de Management pour les Médecins des Hôpitaux (EMAMH) de l Assistance Publique Hôpitaux de Paris DIRECTION DES RESSOURCES HUMAINES Département du Développement Professionnel Continu Médical Ecole de Management pour les Médecins des Hôpitaux (EMAMH) de l Assistance Publique Hôpitaux de Paris Dr Stéphane

Plus en détail

L évaluation des politiques régionales de. Françoise Jabot, Ecole des hautes études en santé publique, France

L évaluation des politiques régionales de. Françoise Jabot, Ecole des hautes études en santé publique, France L évaluation des politiques régionales de santé en France : levier de changement? Françoise Jabot, Ecole des hautes études en santé publique, France Annie-Claude Marchand, ARS Champagne Ardenne 4 ème colloque

Plus en détail

BILAN ET PERSPECTIVES DU PROJET REGIONAL HANDICAP

BILAN ET PERSPECTIVES DU PROJET REGIONAL HANDICAP PROJET REGIONAL HANDICAP ANFH CHAMPAGNE-ARDENNE / FIPHFP BILAN ET PERSPECTIVES DU PROJET REGIONAL HANDICAP 26 septembre 2014 BILAN LE CONTENU DU PROJET Prestation de Conseil à destination de 20 établissements

Plus en détail

Revaloriser les métiers au service des missions de l Université

Revaloriser les métiers au service des missions de l Université Revaloriser les métiers au service des missions de l Université PREAMBULE Le capital humain est notre richesse première. La force de l Université tient à la qualité de ses universitaires et à celle de

Plus en détail

RESSOURCES HUMAINES LE RÉSEAU DES CADRES ET DE L EXPERTISE TERRITORIALE INSET ANGERS, INSET DUNKERQUE, INSET MONTPELLIER, INSET NANCY, INET

RESSOURCES HUMAINES LE RÉSEAU DES CADRES ET DE L EXPERTISE TERRITORIALE INSET ANGERS, INSET DUNKERQUE, INSET MONTPELLIER, INSET NANCY, INET INSET DE NANCY RESSOURCES HUMAINES LE RÉSEAU DES CADRES ET DE L EXPERTISE TERRITORIALE INSET ANGERS, INSET DUNKERQUE, INSET MONTPELLIER, INSET NANCY, INET Pour toute information et inscription : Agnès

Plus en détail

Annexe 2 Les expressions du HCAAM sur la coordination des interventions des professionnels autour du patient

Annexe 2 Les expressions du HCAAM sur la coordination des interventions des professionnels autour du patient Annexe 2 Les expressions du HCAAM sur la coordination des interventions des professionnels autour du patient Dans son avis de 2012 «L assurance maladie : les options du HCAAM» qui synthétise l ensemble

Plus en détail

Restitution des Etats Généraux du Travail Social Poitou - Charentes MERCREDI 28 MAI 2014

Restitution des Etats Généraux du Travail Social Poitou - Charentes MERCREDI 28 MAI 2014 Restitution des Etats Généraux du Travail Social Poitou - Charentes MERCREDI 28 MAI 2014 Rappel des objectifs RAPPEL DES DEUX THEMATIQUES DE L INTER REGION SUD OUEST Mutations du travail social et chantiers

Plus en détail

PROJET D ACCORD-CADRE RELATIF A LA PREVENTION DES RISQUES PSYCHOSOCIAUX Annexe 2 à l article 13 bis du Statut Adopté en CPN le 07/12/2015

PROJET D ACCORD-CADRE RELATIF A LA PREVENTION DES RISQUES PSYCHOSOCIAUX Annexe 2 à l article 13 bis du Statut Adopté en CPN le 07/12/2015 PROJET D ACCORD-CADRE RELATIF A LA PREVENTION DES RISQUES PSYCHOSOCIAUX Annexe 2 à l article 13 bis du Statut Adopté en CPN le 07/12/2015 PREAMBULE Les organisations syndicales représentées en CPN et la

Plus en détail

Formation statutaire des personnels d encadrement pédagogique promotion 2015

Formation statutaire des personnels d encadrement pédagogique promotion 2015 Formation statutaire des personnels d encadrement pédagogique promotion 2015 Les 3 objectifs de la formation 1 - La construction des compétences et des capacités qui relèvent du : cœur de métier ; cadre

Plus en détail

repères pour agir et mettre en place un projet de consolidation des compétences de Base des Apprentis

repères pour agir et mettre en place un projet de consolidation des compétences de Base des Apprentis repères pour agir et mettre en place un projet de consolidation des compétences de Base des Apprentis Version 2 : 20 juillet 2012 L expérimentation conduite par l Agence nationale de lutte contre l illettrisme

Plus en détail

chaire management des pôles et des services en milieu hospitalo-universitaire

chaire management des pôles et des services en milieu hospitalo-universitaire chaire management des pôles et des services en milieu hospitalo-universitaire formation management des pôles en milieu hospitalier session 2014-2015 en réponse au décret n 201-656 du 11 juin 2010 formation

Plus en détail

Projet de réorganisation des expertises de la branche Famille

Projet de réorganisation des expertises de la branche Famille Direction du réseau Paris, le 21 février 2014 Projet de réorganisation des expertises de la branche Famille INC du 13 mars 2014 1 1. Contexte Les Prm ont été créés en 2002 et trouvent leur fondement dans

Plus en détail

Préambule de la Convention d objectifs et de gestion de la CNAV 2014-2017

Préambule de la Convention d objectifs et de gestion de la CNAV 2014-2017 Préambule de la Convention d objectifs et de gestion de la CNAV 2014-2017 Faciliter l accès et la compréhension du système de retraite aux assurés : il s agit d une exigence de service public. Depuis désormais

Plus en détail

L emploi public et le cadre institutionnel hospitalier. La gouvernance des établissements publics de santé

L emploi public et le cadre institutionnel hospitalier. La gouvernance des établissements publics de santé Réf. Internet Pages Partie 1 L emploi public et le cadre institutionnel hospitalier L emploi public Historique de l emploi public...3453 Structure du statut général des fonctionnaires...3454 11 Statuts

Plus en détail

DU BILAN DE LA REFORME A L EVOLUTION DE LA SANTE AU TRAVAIL. Dominique Boscher Jacques Darmon

DU BILAN DE LA REFORME A L EVOLUTION DE LA SANTE AU TRAVAIL. Dominique Boscher Jacques Darmon DU BILAN DE LA REFORME A L EVOLUTION DE LA SANTE AU TRAVAIL Dominique Boscher Jacques Darmon DES RAPPORTS POUR UN BILAN Suite aux réformes de la santé au travail, trois rapports ont été demandés pour en

Plus en détail

Public cible : DRH et Responsables RH. Objectifs visés : jurisprudentielles les plus significatives, impactant la relation au travail.

Public cible : DRH et Responsables RH. Objectifs visés : jurisprudentielles les plus significatives, impactant la relation au travail. Public cible : DRH et Responsables RH. Objectifs visés : Identifier les apports des réformes législatives, règlementaires ainsi que les évolutions jurisprudentielles les plus significatives, impactant

Plus en détail

La mobilisation des professionnels, clé de la réussite d une démarche métiers-compétences. L expérience du CHRU de Lille

La mobilisation des professionnels, clé de la réussite d une démarche métiers-compétences. L expérience du CHRU de Lille ATELIER DE RETOUR D EXPÉRIENCES La mobilisation des professionnels, clé de la réussite d une démarche métiers-compétences L expérience du CHRU de Lille La définition de la GPMC Prévisionnelle : Prévoir,

Plus en détail

Développer le potentiel de vos équipes

Développer le potentiel de vos équipes Développer le potentiel de vos équipes Notre mission : vous accompagner vers la réussite de vos objectifs Alter Ego RH vous aide à anticiper, développer et valoriser vos relations avec vos salariés et

Plus en détail

MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES, DE LA SANTÉ ET DES DROITS DES FEMMES SANTÉ. Personnel

MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES, DE LA SANTÉ ET DES DROITS DES FEMMES SANTÉ. Personnel MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ _ Direction générale de l offre de soins _ Sous-direction des ressources humaines du système de santé _ Bureau des ressources humaines hospitalières _ SANTÉ

Plus en détail

Le Référentiel Management/Encadrement

Le Référentiel Management/Encadrement répertoire des métiers Le Référentiel Management/Encadrement Le management/encadrement est vu comme une fonction transversale liée à l organisation et à l ensemble des familles professionnelles. Le référentiel

Plus en détail

Actions relatives aux ressources humaines. 8 juin 2015

Actions relatives aux ressources humaines. 8 juin 2015 Actions relatives aux ressources humaines Bilan et perspectives 8 juin 2015 -1- La Gestion Prévisionnelle des Emplois / Métiers et des Compétences GPEC / GPMC Projet régional de GPEC / GPMC : Finalisation

Plus en détail