L EXPÉRIENCE CLIENT QUI SONT VOS CLIENTS?

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "L EXPÉRIENCE CLIENT QUI SONT VOS CLIENTS?"

Transcription

1 ASSOCIATION DES GESTIONNAIRES DE PARCS IMMOBILIERS CRÉER UNE EXPÉRIENCE DE SERVICE EXCEPTIONNELLE CONFÉRENCE PRÉSENTÉE PAR LOUIS FABIEN, PROFESSEUR HEC MONTREAL LE 29 SEPTEMBRE 2010 PLAN DE LA PRÉSENTATION 1. QU EST-CE QUE L EXPÉRIENCE CLIENT? 2. LA RELATION CLIENT INTERNE - FOURNISSEUR INTERNE. 3. POURQUOI OFFRIR À VOS CLIENTS UNE QUALITÉ DE SERVICE EXCEPTIONNELLE? 4. QUELS SONT LES MOYENS À METTRE EN ŒUVRE POUR AMÉLIORER LA QUALITÉ DE VOS SERVICES? 1

2 L EXPÉRIENCE CLIENT L ENSEMBLE DES INTERACTIONS VÉCUES PAR VOS CLIENTS LORSQU ILS FONT AFFAIRE AVEC VOTRE UNITÉ DE SERVICES (DÉPARTEMENT, SERVICE), QUE CE SOIT AVEC VOS EMPLOYÉS EN PERSONNE, VOS ÉQUIPEMENTS OU VOS TECHNOLOGIES DE SERVICES (TÉLÉPHONE, FAX, COURIELS, INTRANET-EMPLOYÉS) QUI SONT VOS CLIENTS? LE CLIENT EXTERNE UTILISE LES SERVICES OFFERTS PAR VOTRE ORGANISATION (ÉTUDIANTS, PATIENTS, UTILISATEURS, BÉNÉFICIAIRES, USAGERS, LOCATAIRES, ETC.) LE CLIENT INTERNE EST UN DIRIGEANT OU UN EMPLOYÉ QUI A BESOIN DE VOS SERVICES POUR ACCOMPLIR SA TÂCHE. VOUS ÊTES DONC SON FOURNISSEUR DE SERVICES. ON PEUT AINSI CRÉER UNE HIÉARCHIE DES RELATIONS FOURNISSEURS-CLIENTS À L INTERNE. DE FAÇON SIMPLISTE, QUI TRAVAILLE POUR QUI? 2

3 POURQUOI SE PRÉOCCUPER DE LA QUALITÉ DES SERVICES LIVRÉS À L INTERNE? AUGMENTATION DU NIVEAU DE MOBILISATION DES EMPLOYÉS. FAVORISE LA COMMUNICATION ENTRE LES UNITÉS DE SERVICES. DIMINUTION DU NOMBRE D ERREURS ET DES DÉLAIS DE LIVRAISON. DIMINUTION DES COÛTS D OPÉRATION. AUGMENTATION DE L EFFICACITÉ OPÉRATIONELLE. POSSIBILITÉ DE RECONNAITRE DE FAÇON TANGIBLE LA PERFORMANCE DES UNITÉS ET DE LEURS EMPLOYÉS. MISE EN OEUVRE DE MOYENS CONCRETS POUR AMÉLIORER LA QUALITÉ DES SERVICES LIVRÉS PAR VOTRE UNITÉ DE SERVICES. VOLONTÉ CLAIRE ET EXPRIMÉE DE LA PART DE LA DIRECTION DE L UNITÉ POUR ENTREPRENDRE UNE DÉMARCHE D AMÉLIORATION CONTINUE. SONDEZ LES ATTENTES DE VOS CLIENTS INTERNES DONNEZ DE LA VALEUR AJOUTÉE À VOS SERVICES (ÉCONOMIES DE TEMPS ET DE RESSOURCES POUR LE CLIENT) 3

4 FACILITEZ LA VIE DE VOS CLIENTS! OPTIMISEZ L ACCESSIBILITÉ PHYSIQUE (LIEU DE PRESTATION) ET TEMPORELLE (HEURES D OUVERTURE, SERVEURS À DISTANCE). CONCEVEZ DES SERVIGRAMMES, DES SCHÉMAS SÉQUENTIELS DÉSIGNANT TOUTES LES ÉTAPES DE L EXPÉRIENCE CLIENT SERVIGRAMME: SERVICE D URGENCE À L HÔPITAL Urgent Patient arrive à l hôpital Infirmier fait diagnostic Infirmier accompagne patient à la salle d examen Patient examiné en priorité Les tests sont effectués Non-Urgent Patient accompagné à la salle d attente Ouverture du dossier médical Données enregistrées dans le dossier médical 4

5 MOYENS CONCRETS POUR AMÉLIORER LA QUALITÉ DES SERVICES LIVRÉS PAR VOTRE UNITÉ DE SERVICES ( suite) MESUREZ LE NIVEAU DE SATISFACTION DE VOS CLIENTS PEU DE TEMPS APRÈS LA PRESTATION. SIGNEZ DES ENTENTES\CONTRATS DE SERVICES ENTRE UNITÉS DE SERVICES. ATTENTES DES CLIENTS INTERNES LES ORGANISATIONS PERFORMANTES SONDENT RÉGULIÈREMENT LES ATTENTES DE LEURS CLIENTS EXTERNES ET INTERNES. 5

6 LES SONDAGES-CLIENTS INTERNES PORTENT SUR LES ATTENTES SUIVANTES : DESCRIPTION DÉTAILLÉE DES SERVICES ATTENDUS. FRÉQUENCE ET DÉLAIS DE LIVRAISON. DOCUMENTS À FOURNIR (FORMAT DE PRÉSENTATION, SUPPORTS, COMPATIBILITÉ) MODES DE COMMUNICATION (TÉLÉPHONE, COURRIELS, FAX, INTRANET). RAPPORT PÉRIODIQUE (ÉCHÉANCIER, BUDGET) DE L ÉVOLUTION DES TRAVAUX. DIFFUSION DE L INFORMATION AUX EMPLOYÉS PROVENANT DE D AUTRES UNITÉS. POUR EN SAVOIR PLUS FABIEN, LOUIS. MARKETING DE SERVICES : MAXIMISEZ L EXPÉRIENCE DE VOS CLIENTS. LOUIS FABIEN, ÉDITEUR PAGES. EN VENTE AU KIOSQUE DE VENTE DE LIVRES DU COLLOQUE. 6

Le registre de déclaration des mesures de contrôle : une contrainte ou un levier

Le registre de déclaration des mesures de contrôle : une contrainte ou un levier Le registre de déclaration des mesures de contrôle : une contrainte ou un levier Andrée Desmarais Conseillère clinicienne en soins infirmiers 17 e Colloque de l Ordre régional des infirmières et infirmiers

Plus en détail

DÉFINITION DES TERMES Pour une compréhension commune, voici quelques définitions. Usager Toute personne qui reçoit des soins ou des services du CSSS

DÉFINITION DES TERMES Pour une compréhension commune, voici quelques définitions. Usager Toute personne qui reçoit des soins ou des services du CSSS DÉFINITION DES TERMES Pour une compréhension commune, voici quelques définitions. Usager Toute personne qui reçoit des soins ou des services du CSSS d Ahuntsic et Montréal-Nord. Lorsque le processus de

Plus en détail

PLAN D ACTION À L ÉGARD DES PERSONNES HANDICAPÉES INSTITUT NATIONAL D EXCELLENCE EN SANTÉ ET EN SERVICES SOCIAUX (INESSS)

PLAN D ACTION À L ÉGARD DES PERSONNES HANDICAPÉES INSTITUT NATIONAL D EXCELLENCE EN SANTÉ ET EN SERVICES SOCIAUX (INESSS) PLAN D ACTION À L ÉGARD DES PERSONNES HANDICAPÉES INSTITUT NATIONAL D EXCELLENCE EN SANTÉ ET EN SERVICES SOCIAUX (INESSS) 2014-2015 Table des matières 1 INTRODUCTION... 3 2 PRÉSENTATION DE L ORGANISME...

Plus en détail

La démarche de diagnostic territorial de la Mutualité Sociale Agricole (MSA)

La démarche de diagnostic territorial de la Mutualité Sociale Agricole (MSA) La démarche de diagnostic territorial de la Mutualité Sociale Agricole (MSA) Colloque Mines ParisTech CGS Santé, 24 juin 2015 www.ccmsa.msanet LA MSA Deuxième régime de protection sociale gère la protection

Plus en détail

LOI SUR L ACCESSIBILITÉ POUR LES PERSONNES HANDICAPÉES DE L ONTARIO (LAPHO) - 2005. Ricoh Canada NORMES D ACCESSIBILITÉ INTÉGRÉES Plan pluriannuel

LOI SUR L ACCESSIBILITÉ POUR LES PERSONNES HANDICAPÉES DE L ONTARIO (LAPHO) - 2005. Ricoh Canada NORMES D ACCESSIBILITÉ INTÉGRÉES Plan pluriannuel LOI SUR L ACCESSIBILITÉ POUR LES PERSONNES HANDICAPÉES DE L ONTARIO (LAPHO) - 2005 Ricoh Canada NORMES D ACCESSIBILITÉ INTÉGRÉES Plan pluriannuel Partie I DISPOSITIONS GÉNÉRALES Section Initiative Description

Plus en détail

Section narrative du plan d'amélioration de la qualité (PAQ) pour les organismes de soins de santé de l'ontario

Section narrative du plan d'amélioration de la qualité (PAQ) pour les organismes de soins de santé de l'ontario Section narrative du plan d'amélioration de la qualité (PAQ) pour les organismes de soins de santé de l'ontario Centre d accès aux soins communautaires du Nord-Est Approuvé par le conseil d administration

Plus en détail

SOLIDARITÉS CIL-PASS ASSISTANCE. présentation du CIL-PASS ASSISTANCE schéma d ensemble bénéficiaires. aides :

SOLIDARITÉS CIL-PASS ASSISTANCE. présentation du CIL-PASS ASSISTANCE schéma d ensemble bénéficiaires. aides : FORMATION DROM 2014 CIL-PASS ASSISTANCE présentation du CIL-PASS ASSISTANCE schéma d ensemble bénéficiaires Des difficultés de logement? Amallia est à vos côtés. aides : prêts action logement aides complémentaires

Plus en détail

Dimensions, critères et indicateurs de performance. Estelle M. Morin psychologue et professeure titulaire HEC Montréal

Dimensions, critères et indicateurs de performance. Estelle M. Morin psychologue et professeure titulaire HEC Montréal Dimensions, critères et indicateurs de performance Estelle M. Morin psychologue et professeure titulaire HEC Montréal 1 Introduction Mesurer la performance organisationnelle : un exercice nécessaire pour

Plus en détail

L expérience patient : lorsque le rationnel rencontre l émotion Le cas du CSSS Richelieu-Yamaska

L expérience patient : lorsque le rationnel rencontre l émotion Le cas du CSSS Richelieu-Yamaska Le cas du CSSS Richelieu-Yamaska Écrit par Jocelyn Théoret, directeur en gestion de l expérience client, Groupe-conseil en stratégie et performance de Raymond Chabot Grant Thornton, en collaboration avec

Plus en détail

PROJETS DE RÉORGANISATION DES SOINS DE TYPE «LEAN SANTÉ» Position de l Ordre des infirmières et infirmiers du Québec

PROJETS DE RÉORGANISATION DES SOINS DE TYPE «LEAN SANTÉ» Position de l Ordre des infirmières et infirmiers du Québec PROJETS DE RÉORGANISATION DES SOINS DE TYPE «LEAN SANTÉ» Adoptée par le Conseil d administration le 13 décembre 2012 LE CONTEXTE Lors de la dernière Assemblée générale annuelle de l Ordre des infirmières

Plus en détail

L art de cultiver des savoirs des expériences des compétences et des talents CALENDRIER

L art de cultiver des savoirs des expériences des compétences et des talents CALENDRIER Centre d expertise des gestionnaires Programme de formation des gestionnaires des établissements de santé et de services sociaux de la Région de la Capitale-Nationale CALENDRIER 2014 2015 L art de cultiver

Plus en détail

Évaluation participative d une politique municipale

Évaluation participative d une politique municipale Évaluation participative d une politique municipale Raïmi B. Osseni, M.A.P. Assistant de recherche, École nationale d administration publique Isabelle Bourgeois, Ph.D. Professeure, École nationale d administration

Plus en détail

Rôle et place de l infirmière référente dans le suivi de la maladie de Parkinson à ses différents stades d évolution

Rôle et place de l infirmière référente dans le suivi de la maladie de Parkinson à ses différents stades d évolution Rôle et place de l infirmière référente dans le suivi de la maladie de Parkinson à ses différents stades d évolution Cheffe de projet Brigitte itt Victor, infirmière iè responsable d unité, service de

Plus en détail

Plan d accessibilité pluriannuel 2013-2015

Plan d accessibilité pluriannuel 2013-2015 Plan d accessibilité pluriannuel 2013-2015 Plan d accessibilité dans le cadre de la LAPHO Introduction La Loi de 2005 sur l accessibilité pour les personnes handicapées de l Ontario vise l élaboration,

Plus en détail

AMÉLIORATION CONTINUE DE LA QUALITÉ. Direction de l évaluation et de l assurance qualité

AMÉLIORATION CONTINUE DE LA QUALITÉ. Direction de l évaluation et de l assurance qualité POLITIQUE POL-DEAQ-04 AMÉLIORATION CONTINUE DE LA QUALITÉ ÉMETTEUR : APPROUVÉ PAR : Direction de l évaluation et de l assurance qualité Conseil d administration DATE D ENTRÉE EN VIGUEUR : 6 octobre 2011

Plus en détail

Évaluer pour s améliorer : au cœur de la qualité des services

Évaluer pour s améliorer : au cœur de la qualité des services Évaluer pour s améliorer : au cœur de la qualité des services Le concept de qualité des services : un outil d'évaluation de la satisfaction adapté aux attentes des usagers ÉVALUER POUR S AMÉLIORER : AU

Plus en détail

Comment élaborer un programme spécifique d une maladie chronique?

Comment élaborer un programme spécifique d une maladie chronique? RECOMMANDATIONS Éducation thérapeutique du patient Comment élaborer un programme spécifique d une maladie chronique? Juin 2007 OBJECTIF Ces recommandations visent à aider les sociétés savantes et organisations

Plus en détail

GUIDE DE GESTION DE LA PERFORMANCE DES CADRES

GUIDE DE GESTION DE LA PERFORMANCE DES CADRES Service des ressources humaines 2015 GUIDE DE GESTION DE LA PERFORMANCE DES CADRES ORIENTER MOBILISER ÉVALUER 1 TABLE DES MATIÈRES Ce guide vise à familiariser tous les employés cadres de la Ville de Montréal

Plus en détail

Une gestion efficace en mode réseau

Une gestion efficace en mode réseau Le Centre d éd études en transformation des organisations Une gestion efficace en mode réseau Alain RONDEAU, Ph.D. Professeur titulaire et directeur Centre d études en transformation des organisations

Plus en détail

L EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE pour de meilleurs soins

L EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE pour de meilleurs soins L EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE pour de meilleurs soins Antonin Bouchard, ing., D.E.S.S. Directeur associé, exploitation & redéploiement 10 avril 2008 Colloque San-Tech Collaboration: M. Vincent Lacouline OBJECTIFS

Plus en détail

COLLOQUE PROGRAMME PRÉLIMINAIRE L APPROCHE TOYOTA LEAN HEALTHCARE QUELLE INFLUENCE A-T-ELLE SUR LA PRATIQUE MÉDICALE

COLLOQUE PROGRAMME PRÉLIMINAIRE L APPROCHE TOYOTA LEAN HEALTHCARE QUELLE INFLUENCE A-T-ELLE SUR LA PRATIQUE MÉDICALE COLLOQUE PROGRAMME PRÉLIMINAIRE L APPROCHE TOYOTA LEAN HEALTHCARE QUELLE INFLUENCE A-T-ELLE SUR LA PRATIQUE MÉDICALE VENDREDI 4 DÉCEMBRE 2009 HÔTEL FAIRMONT REINE ELIZABETH MONTRÉAL OBJECTIFS DE LA JOURNÉE

Plus en détail

Application dans les services d urgence Expérience au CSSSTR

Application dans les services d urgence Expérience au CSSSTR Améliorer la performance dans le système de santé par la méthode Lean Healthcare Application dans les services d urgence Expérience au CSSSTR Par Dre Valérie Garneau Chef de l urgence Le modèle Toyota

Plus en détail

Un centre hospitalier unique. Dépliant d information

Un centre hospitalier unique. Dépliant d information Un centre hospitalier unique Dépliant d information Conformément aux règlements généraux de l Institut universitaire de cardiologie et de pneumologie de Québec, le comité d éthique clinique est constitué

Plus en détail

N o d organisme. Rendement actuel Cible Justification de la cible

N o d organisme. Rendement actuel Cible Justification de la cible Plan qualité 2015-2016 pour Soins continus Bruyère Objectifs et initiatives d amélioration BUT Mesure Changement Initiatives prévues Dimension de la qualité Objectif Mesure/indicateur Unité/population

Plus en détail

Faire face à la pénurie de main-d œuvre chez Desjardins. Être un employeur distinctif

Faire face à la pénurie de main-d œuvre chez Desjardins. Être un employeur distinctif Faire face à la pénurie de main-d œuvre chez Desjardins Être un employeur distinctif ASDEQ Mai 2010 La mission de Desjardins Contribuer au mieux-être économique et social des personnes et des collectivités

Plus en détail

Conseil général de la Haute-Vienne

Conseil général de la Haute-Vienne Conseil général de la Haute-Vienne PRESTATION D ASSISTANCE METHODOLOGIQUE POUR L ELABORATION DU SCHEMA DEPARTEMENTAL DE L AUTONOMIE 2014-2018 Réunion de présentation du schéma 17 septembre 2014 Cekoïa

Plus en détail

Pour une meilleure qualité de vie au travail

Pour une meilleure qualité de vie au travail Pour une meilleure qualité de vie au travail Attirer les nouveaux et retenir les anciens Conférence de clôture préparée par Estelle M. Morin, professeur HEC Montréal Colloque 30 e anniversaire de l APER

Plus en détail

Le centre d excellence d infirmiers : dix x ans de leadership et d innovation

Le centre d excellence d infirmiers : dix x ans de leadership et d innovation Le centre d excellence d en soins infirmiers : dix x ans de leadership et d innovation Odette Roy, inf., MSc., MAP, PhD. Adjointe à la directrice des soins infirmiers et de la prestation sécuritaire des

Plus en détail

Enquête POINTS SAILLANTS* SUR L APPROPRIATION DES TECHNOLOGIES DE L INFORMATION ET DE LA COMMUNICATION PAR LES ENTREPRISES AU QUÉBEC: DÉCEMBRE 1999

Enquête POINTS SAILLANTS* SUR L APPROPRIATION DES TECHNOLOGIES DE L INFORMATION ET DE LA COMMUNICATION PAR LES ENTREPRISES AU QUÉBEC: DÉCEMBRE 1999 Enquête SUR L APPROPRIATION DES TECHNOLOGIES DE L INFORMATION ET DE LA COMMUNICATION PAR LES ENTREPRISES AU QUÉBEC: POINTS SAILLANTS* DÉCEMBRE 1999 Qu il s agisse de relations avec leurs clientèles, de

Plus en détail

Une approche novatrice en évaluation des bénéfices. Séminaire du CETO HEC Montréal Par Caroline Ménard et Michel Drouin 31 mars 2009

Une approche novatrice en évaluation des bénéfices. Séminaire du CETO HEC Montréal Par Caroline Ménard et Michel Drouin 31 mars 2009 Une approche novatrice en évaluation des bénéfices Séminaire du CETO HEC Montréal Par Caroline Ménard et Michel Drouin 31 mars 2009 1 1 Objectifs de la présentation Présenter brièvement le DSQ Présenter

Plus en détail

Entreposage et distribution. Des idées Des ressources de

Entreposage et distribution. Des idées Des ressources de Entreposage et distribution Des idées Des ressources de Solution de stockage et de distribution Conçu pour les établissements de santé, ISO-iD est un système complet d entreposage modulaire et évolutif

Plus en détail

HEC Montréal. Politique de développement durable. Présenté par la Direction du développement durable de HEC Montréal

HEC Montréal. Politique de développement durable. Présenté par la Direction du développement durable de HEC Montréal HEC Montréal Politique de développement durable Présenté par la Direction du développement durable de HEC Montréal Adoptée au Conseil pédagogique, le 27 mars 2013 1 HEC MONTRÉAL Politique de développement

Plus en détail

PLAN D ACTION À L ÉGARD DES PERSONNES HANDICAPÉES 1 er avril 2014 au 31 mars 2015

PLAN D ACTION À L ÉGARD DES PERSONNES HANDICAPÉES 1 er avril 2014 au 31 mars 2015 DES PERSONNES HANDICAPÉES 1 er avril 2014 au 31 mars 2015 Vice-présidence principale aux ressources humaines et à l administration TABLE DES MATIÈRES MISE EN CONTEXTE... 4 DÉFINITION... 4 PORTRAIT DE

Plus en détail

PLAN D ACTION DE L AGENCE DE LA SANTÉ ET DES SERVICES SOCIAUX DE LANAUDIÈRE À L ÉGARD DE L INTÉGRATION DES PERSONNES HANDICAPÉES

PLAN D ACTION DE L AGENCE DE LA SANTÉ ET DES SERVICES SOCIAUX DE LANAUDIÈRE À L ÉGARD DE L INTÉGRATION DES PERSONNES HANDICAPÉES PLAN D ACTION DE L AGENCE DE LA SANTÉ ET DES SERVICES SOCIAUX DE LANAUDIÈRE À L ÉGARD DE L INTÉGRATION DES PERSONNES HANDICAPÉES Mise à jour au 28 février 2013 Véronique Bibeau, Conseillère en gestion

Plus en détail

Le service. de communication. CHU de Toulouse

Le service. de communication. CHU de Toulouse Le service de communication de CHU de Toulouse La communication à l hôpital Elle est organisée autour d une équipe installé à l Hôtel-Dieu Saint Jacques et de 4 Chargés de communication présents sur chacun

Plus en détail

Le pilotage de la performance dans les entreprises publiques : une approche par le Tableau de Bord Equilibré

Le pilotage de la performance dans les entreprises publiques : une approche par le Tableau de Bord Equilibré Le pilotage de la performance dans les entreprises publiques : une approche par le Tableau de Bord Equilibré Par Didier Van Caillie, Professeur, Centre d'etude de la Performance des Entreprises, HEC Ecole

Plus en détail

ÉTUDE DU NIVEAU DE MATURITÉ MARKETING DES ENTREPRISES ( OU... LE MARKETING, CE GRAND INCOMPRIS! )

ÉTUDE DU NIVEAU DE MATURITÉ MARKETING DES ENTREPRISES ( OU... LE MARKETING, CE GRAND INCOMPRIS! ) ÉTUDE DU NIVEAU DE MATURITÉ MARKETING DES ENTREPRISES ( OU... LE MARKETING, CE GRAND INCOMPRIS! ) Pourquoi faire une étude sur la maturité 1- Chercher à comprendre des pratiques marketing? http://www.flickr.com/photos/zach_manchester/2240798953/sizes/o/

Plus en détail

Outils cliniques, veille informationnelle et autres services de la bibliothèque

Outils cliniques, veille informationnelle et autres services de la bibliothèque Outils cliniques, veille informationnelle et autres services de la bibliothèque Document préparé par : Josée Noël, technicienne en documentation Danielle B. Rose, bibliothécaire Direction des affaires

Plus en détail

Jeannette LeBlanc. Séminaire centre affilié universitaire, CSSS-IUGS 25 novembre 2009

Jeannette LeBlanc. Séminaire centre affilié universitaire, CSSS-IUGS 25 novembre 2009 Opérationnalisation du modèle de Duraiappah 2002 : application au processus de travaux majeurs entrepris par l Office municipal d habitation de Montréal Séminaire centre affilié universitaire, CSSS-IUGS

Plus en détail

C est un outil important pour : - mener une politique de communication cohérente, - et fixer des priorités.

C est un outil important pour : - mener une politique de communication cohérente, - et fixer des priorités. Élaborer un plan de communication stratégique pour une organisation publique - Guide pour les communicateurs fédéraux - COMM Collection - N 19 Bruxelles, juin 2010 Cette démarche suppose une analyse approfondie

Plus en détail

Conseiller implantation de logiciel Milieu de la santé Supérieur immédiat : Vice-président opérations

Conseiller implantation de logiciel Milieu de la santé Supérieur immédiat : Vice-président opérations Poste En bref : En tant que Conseiller implantation de logiciel chez Gestion Portail Santé, vous pourrez contribuer à la croissance d une entreprise reconnue pour moderniser les résidences de personnes

Plus en détail

BTS TECHNICO-COMMERCIAL PREMIÈRE ANNEE COMMUNICATION NÉGOCIATION GESTION DE PROJET 2006/2007

BTS TECHNICO-COMMERCIAL PREMIÈRE ANNEE COMMUNICATION NÉGOCIATION GESTION DE PROJET 2006/2007 CAHIIER DES CHARGES DU DOSSIIER À CONSTIITUER À L IISSUE DE LA PREMIIÈRE PÉRIIODE DE STAGE (29//01-17//02 2007) Gestion de Projet Communication-Négociation 1 Finalités et objectifs du dossier L étudiant

Plus en détail

Tableau de bord Kiosque Aquitain Gestion des ressources Ressources établissement Mes ressources Favoris Commandes. 2. Enseignants et Documentalistes

Tableau de bord Kiosque Aquitain Gestion des ressources Ressources établissement Mes ressources Favoris Commandes. 2. Enseignants et Documentalistes L application Médiathèque remplace l ancienne application Catalogue. Le service Médiathèque permet d importer régulièrement ou sur commande des bibliothèques entières de descriptions d ouvrages numériques

Plus en détail

Centre Hospitalier Universitaire de Toulouse

Centre Hospitalier Universitaire de Toulouse Centre Hospitalier Universitaire de Toulouse La Charte à été élaborée par la commission d accueil et de prise en compte des personnes en situation de handicap du CHU de Toulouse, en collaboration avec

Plus en détail

Programme de formation

Programme de formation Programme de formation Intitulé : Parcours «Création d entreprise» Public : Tout salarié issu d une entreprise du commerce de détail souhaitant créer son activité Pré requis : Avoir un projet de création

Plus en détail

HABITAT. Mondial Assistance, c est : Vous souhaitez en savoir plus? De l urgence au confort : assurez la tranquillité et la sécurité de vos clients

HABITAT. Mondial Assistance, c est : Vous souhaitez en savoir plus? De l urgence au confort : assurez la tranquillité et la sécurité de vos clients Mondial Assistance, c est : Un engagement qualité fort Mondial Assistance est une société certifiée ISO 9001 : 2000 Des équipes dédiées Un pôle Habitat spécialiste : - Plus de 30 chargés d assistance -

Plus en détail

PROGRAMME D INTERET GENERAL ADAPTATION DES LOGEMENTS AU VIEILLISSEMENT ET AUX HANDICAPS. Bilan DECEMBRE 2010

PROGRAMME D INTERET GENERAL ADAPTATION DES LOGEMENTS AU VIEILLISSEMENT ET AUX HANDICAPS. Bilan DECEMBRE 2010 Syndicat mixte du Pays des Vallées des Gaves PROGRAMME D INTERET GENERAL ADAPTATION DES LOGEMENTS AU VIEILLISSEMENT ET AUX HANDICAPS Bilan DECEMBRE 2010 QU EST CE QUE LE PIG ADAPTATION DU LOGEMENT AU VIEILLISSEMENT

Plus en détail

L outil de pilotage du Patrimoine Hospitalier pour les établissements publics de santé

L outil de pilotage du Patrimoine Hospitalier pour les établissements publics de santé L outil de pilotage du Patrimoine Hospitalier pour les établissements publics de santé OPHELIE Emilie Gonzales, Sous direction du pilotage de la performance des acteurs de l offre de soins à la DGOS Bureau

Plus en détail

RÉUSSIR VOTRE SALON. 2012 Encourage inc.

RÉUSSIR VOTRE SALON. 2012 Encourage inc. RÉUSSIR VOTRE SALON 2012 Encourage inc. OPTIMISEZ VOTRE PARTICIPATION À UN SALON Réussir votre salon, c est non seulement réserver un emplacement et monter un kiosque mais c est aussi, et surtout, bien

Plus en détail

Comment soutenir les efforts d un patient dans son projet de réinsertion

Comment soutenir les efforts d un patient dans son projet de réinsertion V o l e t r é a d a p t a t i o n e t r é i n s e r t i o n Comment soutenir les efforts d un patient dans son projet de réinsertion Serge Carrier, ps.éd. Jacques Grégoire, éd.spéc. XVII colloque de l

Plus en détail

La démarche qualité. Un nouveau mode de management pour l hôpital

La démarche qualité. Un nouveau mode de management pour l hôpital La démarche qualité Un nouveau mode de management pour l hôpital Quelques définitions La qualité selon la norme ISO La qualité selon la définition de l'oms L'assurance qualité selon la norme ISO Le management

Plus en détail

7 octobre 2014 Entretiens Jacques Cartier

7 octobre 2014 Entretiens Jacques Cartier Le projet de formation «Partenaires, jusqu à la fin» Déterminer avec le patient et ses proches les objectifs de ses soins en contexte de maladie grave et de fin de vie 7 octobre 2014 Entretiens Jacques

Plus en détail

RESULTATS DE L ETUDE SUR LE CLIMAT SOCIAL

RESULTATS DE L ETUDE SUR LE CLIMAT SOCIAL RESULTATS DE L ETUDE SUR LE CLIMAT SOCIAL AU CENTRE HOSPITALIER INTERCOMMUNAL DE POISSY-ST-GERMAIN-EN-LAYE Année 2009 Audrey Dulinge SOMMAIRE Introduction 1. Rappel du contexte 2. Rappel des objectifs

Plus en détail

Identification, mise en relation et évaluation probabiliste des risques

Identification, mise en relation et évaluation probabiliste des risques Identification, mise en relation et évaluation probabiliste des risques Méthodologie X:PRIME X:PRIME X:PRIME est une méthodologie mise au point par GRafP Technologies dans le but d identifier et de gérer

Plus en détail

Référentiel de compétences

Référentiel de compétences Référentiel de compétences Intitulé du poste : Assistant de gestion Définition du poste : Pôle de compétences : renvoie à un ensemble d activités Activités : renvoie à un listing de tâches accomplies Maîtrise

Plus en détail

Services de soins à domicile

Services de soins à domicile Chapitre 4 Section 4.04 Ministère de la Santé et des Soins de longue durée Services de soins à domicile Suivi des vérifications de l optimisation des ressources, section 3.04 du Rapport annuel 2010 Chapitre

Plus en détail

Exigences V2014 de la certification «Les systèmes d information»

Exigences V2014 de la certification «Les systèmes d information» Exigences V2014 de la certification «Les systèmes d information» G. Hatem Gantzer Hôpital de Saint Denis Séminaire AUDIPOG 9/4/2015 Les autres points clés de la certification impactés par le SI Le dossier

Plus en détail

L AGENDA 21 CHU DE BREST

L AGENDA 21 CHU DE BREST L AGENDA 21 CHU DE BREST Une démarche stratégique : pour quels objectifs? comment et avec qui? pour quels résultats? LE CONTEXTE NATIONAL Une démarche hospitalière brestoise qui respecte : L engagement

Plus en détail

La gestion quotidienne, un gage de productivité pour les gestionnaires

La gestion quotidienne, un gage de productivité pour les gestionnaires La gestion quotidienne, un gage de productivité pour les gestionnaires Mylène Pigeon, Directrice Innovation productivité Marie-Pierre Poulin, Gestionnaire de projets senior Innovation productivité Mise

Plus en détail

Services de travail temporaire

Services de travail temporaire Chapitre 4 Section 4.14 Ministère des Services gouvernementaux Services de travail temporaire Suivi des vérifications de l optimisation des ressources, section 3.14 du Rapport annuel 2005 Chapitre 4 Section

Plus en détail

Plan de transfert de connaissance sur l intervention de proximite en CSSS

Plan de transfert de connaissance sur l intervention de proximite en CSSS Plan de transfert de connaissance sur l intervention de proximite en CSSS Communauté de pratique sur l intervention de quartier du CSSS-IUGS et les interventions de proximité en CSSS Auteurs : Jean-François

Plus en détail

Agent de prospection et de marketing, Milieux de travail

Agent de prospection et de marketing, Milieux de travail Agent de prospection et de marketing, Milieux de travail Supérieur hiérarchique : Type d emploi Emplacement : Clôture de l affichage : Directrice, Initiatives de prévention et de promotion Permanent, temps

Plus en détail

Mémoire de la Corporation de développement communautaire de Côte-des-Neiges portant sur le projet de Schéma d aménagement et de développement de l

Mémoire de la Corporation de développement communautaire de Côte-des-Neiges portant sur le projet de Schéma d aménagement et de développement de l Mémoire de la Corporation de développement communautaire de Côte-des-Neiges portant sur le projet de Schéma d aménagement et de développement de l agglomération de Montréal Novembre 2014 Mémoire sur le

Plus en détail

Projet de consultation supervisé en organisation. Guide de l étudiant pour le groupe francophone (A01)

Projet de consultation supervisé en organisation. Guide de l étudiant pour le groupe francophone (A01) Projet de consultation supervisé en organisation Guide de l étudiant pour le groupe francophone (A01) Session été 2011 Pour toute information, n'hésitez pas à contacter Élaine Lamontagne, coordonnatrice

Plus en détail

A.RE.COOP., mode d emploi

A.RE.COOP., mode d emploi A.RE.COOP., mode d emploi A.RE.COOP. est l organisme de formation des coopératives d Hlm. A ce titre, elle développe une offre de formation sur les métiers spécifiques des coopératives d Hlm, en accompagnement

Plus en détail

Une salle de serveurs!? Pas de problème!...

Une salle de serveurs!? Pas de problème!... Document réalisé le : 1 er avril 2014 Par : Michel Chartier, ing. ATD Une salle de serveurs!? Pas de problème!... L avantage sur l imprévu Table des matières I. Première partie Le marché. Pourquoi les

Plus en détail

Tablettes tactiles et téléphones intelligents : outils de gestion de bâtiments. Gabriel Mainville, ing. jr Directeur soutien immotique et formation

Tablettes tactiles et téléphones intelligents : outils de gestion de bâtiments. Gabriel Mainville, ing. jr Directeur soutien immotique et formation Tablettes tactiles et téléphones intelligents : outils de gestion de bâtiments Gabriel Mainville, ing. jr Directeur soutien immotique et formation Pour commencer Bienvenue dans l univers du mobile 2 Parlons

Plus en détail

PLAN DE COURS MBA-8C18 Groupe 15. Volet A - Gestion des ressources humaines

PLAN DE COURS MBA-8C18 Groupe 15. Volet A - Gestion des ressources humaines Département d organisation et ressources humaines École des sciences de la gestion Université du Québec à Montréal «Créer de la valeur exige audace et engagement» PLAN DE COURS MBA-8C18 Groupe 15 Volet

Plus en détail

Soutenir l innovation en santé : devenir une organisation agile!

Soutenir l innovation en santé : devenir une organisation agile! Centre d études en transformation des organisations Soutenir l innovation en santé : devenir une organisation agile! Caroline Parent, M. Sc Coordonnatrice-Chargée de projet Pôle santé HEC Montréal Présentation

Plus en détail

Comparez vos pratiques professionnelles

Comparez vos pratiques professionnelles Comparez vos pratiques professionnelles Résultats du sondage sur les pratiques professionnelles Chambre de la sécurité financière Réalisé par Denis Gobeille Définition Pratiques professionnelles Déontologie

Plus en détail

Le but de cette politique est d encadrer la gestion des espaces de stationnements au sein du Centre Hospitalier de l Université de Montréal (CHUM).

Le but de cette politique est d encadrer la gestion des espaces de stationnements au sein du Centre Hospitalier de l Université de Montréal (CHUM). DESTINATAIRE : ÉMISE PAR : Toutes les unités administratives Direction des services techniques Émise le : 8 décembre 2014 Révisée le : Approuvé par CA : 16 déc. 2014 (RCA 2014-12-2342) APPROUVÉE PAR :

Plus en détail

Systèmes et réseaux d information et de communication

Systèmes et réseaux d information et de communication 233 DIRECTEUR DES SYSTÈMES ET RÉSEAUX D INFORMATION ET DE COMMUNICATION Code : SIC01A Responsable des systèmes et réseaux d information FPESIC01 Il conduit la mise en œuvre des orientations stratégiques

Plus en détail

Une participation volontaire des organismes de formation

Une participation volontaire des organismes de formation LES PRINCIPES CLES DE LA DEMARCHE QUALITATIVE D ACCUEIL EN FORMATION GUIDE METHODOLOGIQUE Une participation volontaire des organismes de formation Sur la base du volontariat et dans le cadre d un engagement

Plus en détail

France Telecom Orange

France Telecom Orange France Telecom Orange fiches métiers assistant commercial et marketing conseiller commercial chef de produit technicien intervention supports réseaux assistant/gestionnaire RH domaine client conseiller

Plus en détail

La Clinique Archimède L infirmière, un levier d excellence

La Clinique Archimède L infirmière, un levier d excellence La Clinique Archimède L infirmière, un levier d excellence Accessibilité Gestion de temps efficiente Sans rendez-vous planifié Utilisation optimale des ressources Autosoins Projet préparé par : Clinique

Plus en détail

LES OUTILS DE LA GESTION DE PROJET

LES OUTILS DE LA GESTION DE PROJET LES OUTILS DE LA GESTION DE PROJET PROJET : «ensemble des actions à entreprendre afin de répondre à un besoin défini dans des délais fixés». Délimité dans le temps avec un début et une fin, mobilisant

Plus en détail

POLITIQUE DE GESTION DES COMPTES USAGERS SOCIÉTÉ DE LA PLACE DES ARTS DE MONTRÉAL

POLITIQUE DE GESTION DES COMPTES USAGERS SOCIÉTÉ DE LA PLACE DES ARTS DE MONTRÉAL POLITIQUE DE GESTION DES COMPTES USAGERS SOCIÉTÉ DE LA PLACE DES ARTS DE MONTRÉAL Juin 2015 TABLE DE MATIÈRES PRÉAMBULE 1. OBJECTIFS 2. PARTIES PRENANTES ET RESPONSABILITÉS 3. OUVERTURE DE PROFIL 4. FERMETURE

Plus en détail

CONVERGENCE DES HÔPITAUX EN LUTTE CONTRE L HÔSTÉRITÉ! LE 27 JANVIER, À TOURS PRÉPARONS LE PRINTEMPS DES HOSTOS! PARIS HOTEL DIEU - 75000

CONVERGENCE DES HÔPITAUX EN LUTTE CONTRE L HÔSTÉRITÉ! LE 27 JANVIER, À TOURS PRÉPARONS LE PRINTEMPS DES HOSTOS! PARIS HOTEL DIEU - 75000 COORDINATION NATIONALE des COMITÉS de DÉFENSE Des HÔPITAUX et MATERNITÉS de proximité INFOS Semaine 2 7 Janvier 2015 PARIS HÔTEL DIEU TOULOUSE PARIS LES LILAS. DOUARNENEZ Convergence des Hôpitaux... MANTES

Plus en détail

Céline Carrier, inf., MSc. Coordonnatrice à l enseignement Hôpital Maisonneuve-Rosemont

Céline Carrier, inf., MSc. Coordonnatrice à l enseignement Hôpital Maisonneuve-Rosemont Développement d un site internet au centre d excellence en soins infirmiers : un autre levier pour l échange des savoirs et l avancement des pratiques infirmières Odette Roy, inf., MSc., MAP, PhD. Adjointe

Plus en détail

FAIRE DU DÉFI SANS AUTO SOLO UN SUCCÈS!

FAIRE DU DÉFI SANS AUTO SOLO UN SUCCÈS! FAIRE DU DÉFI SANS AUTO SOLO UN SUCCÈS! Guide du coordonnateur www.defisansautosolo.com POURQUOI UN DÉFI EN ENTREPRISE SUR LA MOBILITÉ DURABLE? De nombreux avantages pour l employeur Des économies pour

Plus en détail

OPTIMISER LA PLANIFICATION DE CONGÉ: UNE RESPONSABILITÉ PARTAGÉE ENTRE LES INFIRMIÈRES ET LES MÉDECINS

OPTIMISER LA PLANIFICATION DE CONGÉ: UNE RESPONSABILITÉ PARTAGÉE ENTRE LES INFIRMIÈRES ET LES MÉDECINS OPTIMISER LA PLANIFICATION DE CONGÉ: UNE RESPONSABILITÉ PARTAGÉE ENTRE LES INFIRMIÈRES ET LES MÉDECINS Adele Ferrante, inf., M.Sc.(A). Directrice des soins infirmiers Dr Irwin Kuzmarov M.D. FRCS Directeur

Plus en détail

Mobiliser son équipe! reconnaissance!

Mobiliser son équipe! reconnaissance! Mobiliser son équipe! Un outil indispensable, la reconnaissance! Agenda La mobilisation Pourquoi s intéresser à la reconnaissance? Les composantes de la reconnaissance Les intervenants Les phrases qui

Plus en détail

CONTEXTE CONSTATS/D MISE EN ÉFIS. 1. Marketing et établissements Mise en

CONTEXTE CONSTATS/D MISE EN ÉFIS. 1. Marketing et établissements Mise en Marketing et formation continue UN MARKETING RELATIONNEL SUZANNE PELLETIER, JOURNÉES D ÉTUDE DE L ACDEAULF, RIMOUSKI (5 JUIN 2014) MISE EN CONTEXTE CONSTATS/D ÉFIS 1. Marketing et établissements Mise en

Plus en détail

PLAN D ACTION A L ÉGARD DES PERSONNES HANDICAPÉES

PLAN D ACTION A L ÉGARD DES PERSONNES HANDICAPÉES EXPLOITATION PLAN D ACTION A L ÉGARD DES PERSONNES HANDICAPÉES -2015-2016 Adopté le 13 décembre 2013 Résolution 13-CA (AMT)-314 TABLE DES MATIÈRES PRÉSENTATION DE L AGENCE MÉTROPOLITAINE DE TRANSPORT...

Plus en détail

Étude sur les efforts requis pour gérer les offices d habitation de moins de 100 logements Société d habitation du Québec

Étude sur les efforts requis pour gérer les offices d habitation de moins de 100 logements Société d habitation du Québec CONDENSÉ DÉCISIONNEL Étude sur les efforts requis pour gérer les offices d habitation de moins de 100 logements Société d habitation du Québec Le 11 avril 2014 d habitation de moins de 100 logements Condensé

Plus en détail

Construire son plan marketing. E-Commerce (ou marketing internet) PROGRAMME PROGRAMME. - Les étapes clés de son élaboration

Construire son plan marketing. E-Commerce (ou marketing internet) PROGRAMME PROGRAMME. - Les étapes clés de son élaboration Construire son plan marketing Bâtir son plan marketing en connaissant : - Les étapes clés de son élaboration - Les outils d aide à sa construction - Vous serez capable de définir la strategie 1- Présentation

Plus en détail

À L ÉGARD DES PERSONNES HANDICAPÉES

À L ÉGARD DES PERSONNES HANDICAPÉES PLAN D ACTION À L ÉGARD DES PERSONNES HANDICAPÉES 2013-2015 Rédaction et coordination Claude Bélisle Directeur des ressources humaines Courriel : claude.belisle@urgences-sante.qc.ca Téléphone : 514 723-5615

Plus en détail

Altaïr Conseil. Gestion des risques et pilotage des projets informatiques

Altaïr Conseil. Gestion des risques et pilotage des projets informatiques Gestion des risques et pilotage des projets informatiques Altaïr Conseil 33, rue Vivienne 75 002 Paris - Tél. : 01 47 33 03 12 - Mail : contact@altairconseil.fr Constats Des projets de plus en plus nombreux

Plus en détail

Recherche de financements publics

Recherche de financements publics Recherche de financements publics Sommaire Des experts au service des entreprises Les associés...3 Primo Finance : spécialisée dans la recherche de subventions...4 Un service innovant au coeur des préoccupations

Plus en détail

2011-01-18. Quels sont, pour le soignant, les enjeux soulevés lorsqu il donne un soin à un allophone? Enjeu de communication

2011-01-18. Quels sont, pour le soignant, les enjeux soulevés lorsqu il donne un soin à un allophone? Enjeu de communication Distance linguistique et soins de qualité dans une perspective d équité: Concilier une diversité d enjeux Bilkis Vissandjee *, Université de Montréal Alex Battaglini, CSSS Bordeaux-CartiervilleSaint-Laurent

Plus en détail

Introduction. Paul BEAULIEU

Introduction. Paul BEAULIEU Avant-propos Les 20 et 21 mars 1991 se déroulait au Palais des Congrès de Montréal le congrès de l Association des professionnels en ressources humaines du Québec. Ce congrès avait pour but d examiner

Plus en détail

Profil de compétences Directeur de projets SECTEUR BANCAIRE

Profil de compétences Directeur de projets SECTEUR BANCAIRE Profil de compétences Directeur de projets SECTEUR BANCAIRE PENSÉE ET VISION STRATÉGIQUE Avoir une perspective globale des enjeux actuels et futurs du client ainsi que de définir des orientations visant

Plus en détail

La mission du Carrefour de formation, de recherche et de référence de l AQRP Fusionner et diffuser les savoirs pour changer les pratiques

La mission du Carrefour de formation, de recherche et de référence de l AQRP Fusionner et diffuser les savoirs pour changer les pratiques La mission du Carrefour de formation, de recherche et de référence de l AQRP Fusionner et diffuser les savoirs pour changer les pratiques Nature du projet Mise en place d un Carrefour de formation, de

Plus en détail

Profil d'entreprise. 1100, boul. Crémazie Est Bureau 400 Montréal (Québec) H2P 2X2 Téléphone : (514) 722-0024. juin 06

Profil d'entreprise. 1100, boul. Crémazie Est Bureau 400 Montréal (Québec) H2P 2X2 Téléphone : (514) 722-0024. juin 06 Profil d'entreprise 1100, boul. Crémazie Est Bureau 400 Montréal (Québec) H2P 2X2 Téléphone : (514) 722-0024 juin 06 Table des matières GROUPE ULTIMA INC.... 3 MISSION... 3 AVANTAGES DISTINCTIFS... 3 Le

Plus en détail

Journée à l intention des Agences régionales de santé

Journée à l intention des Agences régionales de santé Journée à l intention des Agences régionales de santé Gyslaine Samson Saulnier, F.Adm.A. Pierre-Paul Lachapelle, Ph.D. Juin 2012 Sommaire 1. Quelques concepts Des éléments à considérer Le type de changement

Plus en détail

TIC et Stratégies d affairesd. Mise en place d une démarche CRM PME «Bonnes pratiques» Le schéma des relations TIC - Organisation - Travail - Humain

TIC et Stratégies d affairesd. Mise en place d une démarche CRM PME «Bonnes pratiques» Le schéma des relations TIC - Organisation - Travail - Humain Mise en place d une démarche CRM PME «Bonnes pratiques» Le schéma des relations TIC - Organisation - Travail - Humain Emploi Stratégies TIC Organisation Travail GRH TIC et Stratégies d affairesd Deux visions

Plus en détail

L instrumentation dans la collecte des données

L instrumentation dans la collecte des données L instrumentation dans la collecte des données L étude des documents écrits par la méthode des traceurs Danielle Paquette INTRODUCTION La méthode des traceurs est une méthode qualitative utilisée en sciences

Plus en détail

Renforcez votre entreprise grâce à l expertise d Applied

Renforcez votre entreprise grâce à l expertise d Applied : : A P P L I E D S U P P O R T : : Renforcez votre entreprise grâce à l expertise d Applied Maximisez votre investissement technologique LE SUCCÈS DE VOTRE ENTREPRISE DÉPEND DE LA PERFORMANCE DE VOS CAPACITÉS

Plus en détail

Plan cancer : la consultation paramédicale d'annonce

Plan cancer : la consultation paramédicale d'annonce DIRECTION DE LA POLITIQUE MEDICALE COMMISSION CANCER AP-HP Et DIRECTION DES RESSOURCES HUMAINES CENTRE DE LA FORMATION ET DU DÉVELOPPEMENT DES COMPÉTENCES CENTRE DE FORMATION CONTINUE DU PERSONNEL HOSPITALIER

Plus en détail