Politique de déplacement des bénéficiaires La présente politique inclut entre autres les deux documents suivants :

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Politique de déplacement des bénéficiaires 2011-09-22. La présente politique inclut entre autres les deux documents suivants :"

Transcription

1 POLITIQUE TITRE : NUMÉRO : AD REMPLACE DOCUMENT(S) SUIVANT(S), S IL Y A LIEU : Politique de déplacement des bénéficiaires PERSONNEL VISÉ : gestionnaires personnel de soutien soins aux patients Précisez, s il y a lieu : médecins PERSONNE RESPONSABLE : Jean-François Sénéchal DIRECTION RESPONSABLE : DSPAM DATE D ENTRÉE EN VIGUEUR : DERNIÈRE DATE DE RÉVISION : PROCHAINE DATE DE RÉVISION : 1. PRÉAMBULE La présente politique inclut entre autres les deux documents suivants : La circulaire Politique de déplacement des bénéficiaires et ses mises à jour à venir (Annexe 1) La politique régionale de déplacement des usagers du 14 février 2004 et ses mises à jour à venir (Annexe 2) Compte tenu de la précision de ces documents, ils ne seront pas repris dans le texte de la politique. Nous viendrons seulement préciser les processus à suivre. 2. FONDEMENTS Circulaire du MSSS. 3. BUT Mettre en application la politique du Ministère de la santé et des services sociaux de même que la politique régionale de déplacement des usagers de l Agence régionale de la santé et des services sociaux de la Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine. Politique de déplacement des bénéficiaires

2 4. OBJECTIFS 4.1 Assurer un transport sécuritaire aux usagers nécessitant des soins et des examens que le CSSS de La Côte-de-Gaspé ne peut prodiguer. 4.2 Permettre à l infirmière de liaison ou à la coordonnatrice de soins de choisir, en collaboration avec le médecin traitant, le moyen de transport le plus adéquat en tenant compte de l état de l usager. 4.3 Permettre à l infirmière de liaison ou à la coordonnatrice de soins de déterminer, en collaboration avec le médecin traitant, la pertinence d un accompagnateur et de choisir celui qui est le plus approprié, compte tenu de l état de l usager et des exigences pendant le transport et celles de l établissement receveur. 4.4 Assurer le contrôle des coûts de transport. 4.5 Assurer une coordination efficace des transports pour examens et traitements spécifiques et aussi diminuer le temps d escorte à cet égard. 4.6 Définir le rôle et les responsabilités des différents intervenants lors du processus d une demande d examen, de transfert ou pour les cas électifs. 5. MODALITÉ D APPLICATION OU PROCÉDURE 5.1 Particularités s appliquant au déplacement intrarégional et interrégional des usagers entre établissements La circulaire du MSSS les précisent. Elle précise aussi qui est le responsable du paiement. Le formulaire à l annexe 3 (Formulaire d autorisation de déplacement des bénéficiaires) est utilisé pour assurer le suivi. Il doit être rempli par la personne responsable de l organisation du transport. Le processus à suivre est le suivant (pour l ensemble des points de services, incluant les déplacements entre les installations) : Le médecin responsable décide du transfert et fait les contacts avec le médecin de l établissement receveur ; Le médecin responsable, avec l infirmière de liaison ou la coordonnatrice, détermine le type d escorte nécessaire (infirmière, infirmière auxiliaire, préposé aux bénéficiaires, inhalothérapeute) La personne responsable de l organisation du transfert : - En collaboration avec le médecin, détermine le moyen de transport à utiliser en fonction de l état de l usager, - Fait les démarches pour organiser les différents transports (ex. ambulance Gaspé, avion, ambulance Québec), - Fait les contacts avec l établissement receveur, - Collabore avec l unité de soins pour la préparation de l usager, Politique de déplacement des bénéficiaires 2

3 - Remplit le formulaire d autorisation de déplacement des bénéficiaires (annexe 3) et distribue les copies suivantes : À l admission Au(x) transporteur(s) à la direction des services professionnels et affaires médicales au service de comptabilité ; Organise le transfert ; Lorsqu un retour est planifié lors du transfert, il se fait selon la même procédure. Particularités pour les transferts sans escorte médicale DASH 8 Le formulaire DASH 8 MULTIPATIENT (sans escorte médicale) est rempli (voir annexe 6) ; Le formulaire Renseignement complémentaire à la demande EVAQ (Annexe 8) est rempli ; La demande est transmise par internet à la centrale EVAQ (au poste informatique des soins intensifs, à l urgence et au bureau de l infirmière de liaison). Particularités pour les transferts avec escorte médicale AVION HÔPITAL Le formulaire AVION - HÔPITAL (avec escorte médicale) est rempli (voir annexe 7) ; Le formulaire Renseignement complémentaire à la demande EVAQ (annexe 8) est rempli ; La demande est transmise par internet à la centrale EVAQ (au poste informatique des soins Intensifs, à l urgence et au bureau de l infirmière de liaison). Critères à utiliser pour sélectionner le moyen de transport Avion-Hôpital Tous les usagers instables (intubé, polytraumatisé, infarctus aigu, trouble neurologique, grossesse en travail prématuré, nouveau-né prématuré, etc.). DASH Tous les usagers stables qui nécessitent un transfert dans un autre centre qui donne les services requis (personne âgée, patient avec limitation physique, patient qui ne peut faire un long trajet en voiture, en transport adapté ou en ambulance). Ambulance Les usagers instables ; Les usagers des soins intensifs avec moniteur cardiaque ; Les usagers à déplacer en bloc ou porto-lift ; Les usagers déplacés en civière dans l hôpital ; Les usagers dont la situation clinique le requiert, selon le médecin traitant ; Les usagers (les nouveau-nés) qui sont déplacés avec l isolette de transport. Politique de déplacement des bénéficiaires 3

4 Transport adapté Les usagers dont l autonomie est diminuée mais l état global stable ; Les usagers avec oxygène; Les usagers avec soluté, soluté sur pompe (mentionné sur requête). Taxi Les usagers avec autonomie sans restriction ; Les usagers n ayant pas de soluté mais pouvant avoir un cathéter saliné ; Les usagers habillés ; Les usagers ambulants ou en fauteuil roulant. Rôles et responsabilités Le médecin s assure de la pertinence du moyen de transport et du type d escorte avec l infirmière de liaison ou la coordonnatrice de soins. La coordonnatrice de soins (soir, nuit, fin de semaine) : Offre le support au personnel accompagnateur ; Valide les transports en urgence ; Assure la recherche de personnel, et ce, dans les meilleurs délais ; Est responsable de : - la recherche du personnel lors d un transport en urgence, - la demande au transporteur, - la signature des requêtes de transport, - l inscription du personnel pour la liste de rappel, - la préparation du dossier de l usager ; Apporte le formulaire «Autorisation de déplacement des bénéficiaires» et le dépose au bureau d admission (annexe 3). L assistance infirmière chef : S assure que le relevé de la demande d examen soit fait ; S assure de faire la transmission de l information au personnel pour la préparation de l usager en fonction de l examen de l usager ; Avise l infirmière de liaison ou le coordonnateur de la demande d examen ou de transfert. L Infirmière de liaison : Prépare les documents nécessaires ; Politique de déplacement des bénéficiaires 4

5 - Résumé de dossier, - Lettre du médecin, film ou CD radiologique, scan, photocopie, liste de médicaments, AH-101, carte d assurance maladie et médication 24 heures, - Carte d hôpital du centre receveur, le cas échéant ; Complète le formulaire «Autorisation de déplacement des bénéficiaires» ; S assure que le choix de la catégorie d accompagnateur et de transporteur selon l état de l usager ou selon les exigences de l examen pour «l aller» et «le retour» soit le bon. Lorsqu un accompagnement non spécialisé est requis, toujours offrir à la famille la possibilité d accompagner l usager ; Avise la commis à la liste de rappel si l examen est pour la journée même ou pour une demande urgente ou semi-urgente. Pour un départ en urgence, après une brève recherche de personnel, elle désigne un membre du personnel sur place pour quitter l établissement avec l usager ; S assure que si l agent payeur est l usager, le formulaire «Autorisation de déplacement des bénéficiaires» soit signé. Une copie doit être placée à son dossier. Tous les usagers de moins de 65 ans, même avec une prescription médicale pour leur retour à domicile, doivent payer le transporteur ; Appelle le transporteur (taxi, transporteur médical ou ambulance) et donne : - Le nom de l usager, - Le numéro de chambre, - La destination, - Le type d isolement, - La date et l heure de départ du département, - L information quant au titre d emploi requis pour l accompagnement de l usager, - L information quant au matériel (oxygène, pompe, moniteur, type de fauteuil (roulant, gériatrique), - Le nom de l agent payeur ; Inscrit le nom de l escorte sur le formulaire «Autorisation de déplacement des bénéficiaires» ; S assure de l envoi du formulaire à la comptabilité et à l admission ; Le personnel accompagnateur : Respecte l horaire de départ; S identifie à l usager pour le rassurer; S identifie au personnel de l équipe et à l assistante; Apporte les documents suivants selon le cas : - carte de l établissement receveur, si disponible, - résumé de dossier, - films radiologiques ou CD, Politique de déplacement des bénéficiaires 5

6 - liste de médicaments (FADM DU JOUR), - résultats de laboratoire pertinents, - rapport du médecin, - formulaire d identification du patient (AH-101), - carte d assurance-maladie, Apporte la médication régulière et au besoin, le matériel (glucomètre, appareil à pression, saturomètre, soluté, pompe) et collation s il y a lieu; Dispense les soins et les traitements requis selon les prescriptions; Rédige les notes d observation durant le transport ainsi que les soins dispensés à l usager lors de l attente et du suivi post-examen; Donne un rapport à l assistante incluant une copie des ordonnances et du suivi à faire; Rapporte le matériel utilisé lors du transport à l unité convenue; Participe à l installation de l usager à sa chambre; Informe la commis à la liste de rappel ou le coordonnateur de son retour. - Si le transport est retardé, l accompagnateur prend charge du patient et peut aider le personnel sur le département jusqu à l arrivée du transporteur ; - Si le transport est annulé et que l accompagnateur est arrivé, l accompagnateur doit travailler 3 heures sur l unité ou être relocalisé selon les besoins (vérifier avec la commis à la liste de rappel). Si l employé refuse de compléter sa période de 3 heures, il sera rémunéré pour les heures réelles travaillées ; Modalité de retour : - Transfert : L accompagnateur va reconduire le patient à l établissement de destination et revient avec le transporteur ; - Accompagnement avec attente : L accompagnateur vérifie avec le transporteur (transport médical) s il est disponible pour le retour ; - Si retour en transport médical, mentionner le type de fauteuil et matériel nécessaire. Il se peut que le chauffeur du transport médical attende avec l accompagnateur. Si l ambulance de l aller est non disponible et qu une ambulance soit nécessaire au retour, le centre receveur communique avec les services ambulanciers du secteur. Le service de la comptabilité : - Reçoit les factures (Avion, avion-hôpital, ambulance, taxi, transport adapté, etc.), vérifie s il y a lieu le taux, le kilométrage, la tarification (temps d attente, matériel nécessaire, etc.), la destination ou la provenance et l agent payeur, - Complète, s il y a lieu, par le biais des archives, de l infirmière de liaison ou de la coordonnatrice de soins les renseignements manquants, - Réclame du temps d accompagnateur ou de transporteur si autorisation de paiement par le CSSS de la Côte-de-Gaspé, qui réclamera par la suite (SAAQ, CSST, fédéral, emploi solidarité), - Réclame des familles pour l accompagnement, le transport requis par un usager et autorisé par le CSSS de La Côte-de-Gaspé, - Procède au paiement des factures, Politique de déplacement des bénéficiaires 6

7 - Saisit les statistiques. Frais de déplacement et d hébergement Le personnel doit remplir un rapport de frais de déplacement comme prévu à la politique de remboursement des frais de déplacement. Il doit le faire approuver par l infirmière de liaison ou la coordonnatrice de soins. Consigne pour la gestion du temps des escortes Le temps des escortes est rémunéré comme prévu aux conventions collectives. Procédures pour retour ou congé de l usager Retour de l usager en ambulance suite à un examen Si le délai d attente entre le moment de l arrivée et de départ est supérieur ou égal à 2 h, le retour se fait par la firme ambulancière de ce secteur ; Si le délai d attente entre le moment de l arrivée et de départ est inférieur à 2 h, le retour se fait par la même firme ambulancière qui a fait le transport à l aller. Retour de l usager en transport adapté ou taxi suite à un examen Lorsque le déplacement s est fait par transport adapté ou par taxi, le retour est assuré par le même transporteur. Lors du congé de l usager du CSSS de la Côte-de-Gaspé pour un retour à domicile - Le retour à domicile est, sauf pour les cas ci-dessous, la responsabilité de l usager ; - Pour les usagers de 65 ans et plus, requérant un retour à domicile de nécessité médicosociale (voir circulaire du MSSS), le CSSS de La Côte-de-Gaspé assume les coûts ; - Pour les usagers de moins de 65 ans, et ce, même avec une prescription médicale pour un retour par ambulance ou autre moyen de transport, l usager assume les frais de transport. 5.2 Particularités s appliquant au déplacement des usagers de 65 ans et plus et aux soins palliatifs La circulaire du MSSS les précise. Politique de déplacement des bénéficiaires 7

8 5.3 Particularités s appliquant aux usagers devant recevoir, à la demande leur médecin et de façon élective, des soins et des services non disponibles dans leur région La circulaire du MSSS les précise. Le formulaire à l annexe 4 (Formulaire de transport électif des usagers Autorisation de déplacement) est utilisé pour assurer le suivi. Il doit être complété par chacune des personnes identifiées dans le processus. Le formulaire à l annexe 12 (Formulaire d autorisation pour un accompagnateur) doit être aussi complété pour les personnes nécessitant un accompagnateur familial. Aucun remboursement ne sera effectué pour l accompagnateur si ce formulaire n est pas joint à la demande de réclamation. Le processus à suivre est le suivant (pour l ensemble des installations du CSSS de La Côte-de-Gaspé) : Le médecin remplit la partie 2.1 du formulaire «Transport électif des usagers Autorisation de déplacement» ; Le médecin remplit le formulaire «Critères d octroi d un accompagnateur familial (Électifs)» pour les cas qui nécessitent un accompagnateur familial ; L usager complète la section d identification du «Formulaire de transport électif des usagers Autorisation de déplacement» ; L usager le fait approuver par la personne responsable de l établissement, et ce, préalablement au déplacement. À cette fin, des personnes responsables sont identifiées dans les installations de Grande-Vallée, de Murdochville et de l Hôtel-dieu de Gaspé. La personne responsable concernée valide le formulaire et le préautorise en fonction des disponibilités des services (tableau : Liste des corridors et ententes de services interétablissements); L usager fait son déplacement et fait remplir la section prévue à cet effet par le médecin ou autre professionnel consulté ; L usager fait parvenir à la personne responsable de l Hôpital Hôtel-Dieu de Gaspé le formulaire rempli et le formulaire «Critères d octroi d un accompagnateur familial (Électifs)», s il y a lieu ; La personne responsable de l Hôpital Hôtel-Dieu de Gaspé valide le formulaire, établit le montant, l inscrit sur le formulaire et le transmet au service de la comptabilité ; Le service de la comptabilité procède au paiement. Les cas problématiques sont transférés au DSP pour décision finale. La liste des corridors et des ententes de services interétablissements (annexe 5) est mise à jour à tous les trois mois par la direction des services professionnels et affaires médicales, et transmise à : tous les médecins ; au responsable de - l Hôpital Hôtel-Dieu de Gaspé, - du CLSC de Grande-Vallée, Politique de déplacement des bénéficiaires 8

9 - du CLSC de Murdochville ; toutes les personnes qui ont reçu la politique. La fréquence pourra être plus courte si des changements importants surviennent entretemps. Politique de déplacement des bénéficiaires 9

10 6. ANNEXES 1. La circulaire Politique de déplacement des bénéficiaires ; 2. La politique régionale de déplacement des usagers du 14 février 2004 ; 3. Formulaire «Autorisation de déplacement des bénéficiaires» ; 4. Formulaire «Transport électif des usagers Autorisation de déplacement» (Version française et anglaise) ; 5. Liste des corridors et ententes de services interétablissement ; 6. Formulaire DASH 8 MULTIPATIENT (Sans escorte médicale) ; 7. Formulaire AVION HÔPITAL (Avec escorte médicale) ; 8. Formulaire Renseignement complémentaire à la demande EVAQ ; 9. Grille de priorité abrégée des transports interétablissement à utiliser par les médecins et ou infirmiers-infirmières dans les établissements de soins de courte durée et les salles d urgence ; 10. Grille synthèse de priorité des transports interétablissement à utiliser par les médecins et ou infirmiers-infirmières dans les établissements de soins de courte durée et les salles d urgence ; 11. Services préhospitaliers d urgence identification de la responsabilité du paiement de la facture d un transport par ambulance ; 12. Formulaire d autorisation pour un accompagnateur. Politique de déplacement des bénéficiaires 10

11 PROCESSUS D APPROBATION INSTITUTIONNELLE ET PROFESSIONNELLE SELON LA PERTINENCE Comités Conseil des infirmières et infirmiers (CII) Conseil multidisciplinaire (CM) Conseil des médecins, dentistes et pharmaciens (CMDP) Comité de pharmacologie Comité d harmonisation des pratiques cliniques Comité d éthique clinique et de recherche Comité de prévention et contrôle des infections Comité de gestion des risques et de la qualité Comité de vigilance et de la qualité Comité directeur projets technologiques et informationnels Comité directeur projets cliniques et organisationnels Comité de coordination Date Conseil d administration Autre(s), précisez Politique de déplacement des bénéficiaires 11

POLITIQUE ET PROCÉDURE

POLITIQUE ET PROCÉDURE DIRECTION/PROGRAMME POLITIQUE ET PROCÉDURE Direction des services conseils à la qualité et des soins infirmiers DSCQSI-021 (E) SERVICE APPROUVÉ PAR : DATE : DATE D ENTRÉE EN VIGUEUR : Comité de régie 16

Plus en détail

ANNEXE 1 À LA CIRCULAIRE 2009-005 (01.01.40.10)

ANNEXE 1 À LA CIRCULAIRE 2009-005 (01.01.40.10) ANNEXE 1 À LA CIRCULAIRE 2009-005 (01.01.40.10) PARTICULARITÉS S APPLIQUANT AU DÉPLACEMENT INTRARÉGIONAL ET INTERRÉGIONAL DES USAGERS ENTRE ÉTABLISSEMENTS 1. Déplacement des usagers entre des établissements

Plus en détail

Règle de soins infirmiers

Règle de soins infirmiers DÉFINITION : Le but de cette règle de soins infirmiers est d encadrer la prestation des soins dispensés par les infirmières et les infirmières auxiliaires en collaboration avec les préposés aux bénéficiaires

Plus en détail

Procédure. BCM (bilan comparatif des médicaments) des usagers à l admission, au transfert et au congé.

Procédure. BCM (bilan comparatif des médicaments) des usagers à l admission, au transfert et au congé. Cote DSPD-13-14 Réservé à la Direction général Procédure Titre : BCM (bilan comparatif des médicaments) des usagers à l admission, au transfert et au congé. Destinataires : Direction de l hébergement Direction

Plus en détail

POLITIQUE RÉGIONALE DE DÉPLACEMENT DES USAGERS DE LA RÉGION DU SAGUENAY LAC-SAINT-JEAN

POLITIQUE RÉGIONALE DE DÉPLACEMENT DES USAGERS DE LA RÉGION DU SAGUENAY LAC-SAINT-JEAN POLITIQUE RÉGIONALE DE DÉPLACEMENT DES USAGERS DE LA RÉGION DU SAGUENAY LAC-SAINT-JEAN Document préparé avec les circulaires révisées en date du 1 er novembre 2011 2 juillet 2013 19 janvier 2012 2 février

Plus en détail

RÈGLE, MÉTHODE, PROTOCOLE DE SOINS INFIRMIERS ET ORDONNANCE COLLECTIVE : DES OUTILS PRÉCIEUX ET COMPLÉMENTAIRES

RÈGLE, MÉTHODE, PROTOCOLE DE SOINS INFIRMIERS ET ORDONNANCE COLLECTIVE : DES OUTILS PRÉCIEUX ET COMPLÉMENTAIRES RÈGLE, MÉTHODE, PROTOCOLE DE SOINS INFIRMIERS ET ORDONNANCE COLLECTIVE : DES OUTILS PRÉCIEUX ET COMPLÉMENTAIRES Geneviève Ménard, M. Sc. inf., M. Sc. (Adm. de la santé) Directrice-conseil Direction, Affaires

Plus en détail

CONTRAT DE SERVICE POUR UNE CONSULTATION MÉDICALE

CONTRAT DE SERVICE POUR UNE CONSULTATION MÉDICALE Veuillez lire au complet ce contrat de service avant de l accepter et de confirmer votre réservation. Nous vous suggérons de l imprimer et d en conserver une copie. CONTRAT DE SERVICE POUR UNE CONSULTATION

Plus en détail

Programme SIPA (Système de services intégrés pour personnes âgées en perte d autonomie) DESCRIPTION SOMMAIRE :

Programme SIPA (Système de services intégrés pour personnes âgées en perte d autonomie) DESCRIPTION SOMMAIRE : CLSC désigné Centre Affilié Universitaire DESCRIPTION DE FONCTIONS TITRE D EMPLOI : SUPÉRIEUR IMMÉDIAT : SERVICE : Chef de programme Chef de l administration du programme SIPA Programme SIPA (Système de

Plus en détail

Politique régionale de déplacement des usagers du réseau de la santé et des services sociaux

Politique régionale de déplacement des usagers du réseau de la santé et des services sociaux Référence : 6161-06-05 Politique régionale de déplacement des usagers du réseau de la santé et des services sociaux Préparée par : Josée Bernier Danielle Lareau Louise Lemire Direction de l organisation

Plus en détail

INDEX B - CONSULTATION, EXAMEN ET VISITE. Omnipraticiens. Page

INDEX B - CONSULTATION, EXAMEN ET VISITE. Omnipraticiens. Page Omnipraticiens INDEX INDEX B - CONSULTATION, EXAMEN ET VISITE Page TABLEAUX....................................................... B-2 Consultation (patients de moins de 70 ans)...........................

Plus en détail

INFIRMIÈRE / INFIRMIER

INFIRMIÈRE / INFIRMIER Direction des services d hébergement Description de fonction INFIRMIÈRE / INFIRMIER SUPÉRIEUR IMMÉDIAT : STATUT : CHEF D UNITÉ, CHEFS D ACTIVITÉS EN SERVICE POSTE SYNDIQUÉ QUART DE TRAVAIL : JOUR SOIR

Plus en détail

SERVICE DE SOINS A DOMICILE : Rappel du texte législatif

SERVICE DE SOINS A DOMICILE : Rappel du texte législatif CONTRAT DE SOINS SERVICE DE SOINS A DOMICILE : Rappel du texte législatif En vertu du décret N 2004-1274 du 26 Novembre 2004 relatif au contrat de séjour et/ou du document individuel de prise en charge

Plus en détail

Présentation HTAP. CSSS, Coop de services, organismes communautaires, etc. CSSS (CLSC) o Offrir du soutien à domicile à la personne et aux proches

Présentation HTAP. CSSS, Coop de services, organismes communautaires, etc. CSSS (CLSC) o Offrir du soutien à domicile à la personne et aux proches Présentation HTAP Rôle du service social Centre hospitalier o Offrir du soutien à la personne et aux proches lors des hospitalisations ou de visites à la clinique externe. o Faire une évaluation systémique

Plus en détail

POLITIQUE POLITIQUE DE DÉCLARATION D UN INCIDENT OU D UN ACCIDENT CONCERNANT LES USAGERS, LES VISITEURS ET LES BÉNÉVOLES. 1.

POLITIQUE POLITIQUE DE DÉCLARATION D UN INCIDENT OU D UN ACCIDENT CONCERNANT LES USAGERS, LES VISITEURS ET LES BÉNÉVOLES. 1. TITRE : POLITIQUE DE DÉCLARATION D UN INCIDENT OU D UN ACCIDENT CONCERNANT LES USAGERS, LES VISITEURS ET LES BÉNÉVOLES 1. Préambule La politique et procédure de déclaration d un incident ou d un accident

Plus en détail

Amendements n os 124 et 128

Amendements n os 124 et 128 223 À l intention des médecins omnipraticiens 12 décembre 2012 Amendements n os 124 et 128 Annexe XXI Reconnaissance de l efficience Introduction La Régie vous présente les changements apportés à votre

Plus en détail

Direction des services d hébergement Description de fonction

Direction des services d hébergement Description de fonction Direction des services d hébergement Description de fonction ASSISTANT(E)-INFIRMIER(ÈRE)-CHEF SUPÉRIEUR IMMÉDIAT : STATUT : QUART DE TRAVAIL : CHEF D UNITÉ ET/OU CHEF D ACTIVITÉS EN SERVICE POSTE SYNDIQUÉ

Plus en détail

OPTIMISER LA PLANIFICATION DE CONGÉ: UNE RESPONSABILITÉ PARTAGÉE ENTRE LES INFIRMIÈRES ET LES MÉDECINS

OPTIMISER LA PLANIFICATION DE CONGÉ: UNE RESPONSABILITÉ PARTAGÉE ENTRE LES INFIRMIÈRES ET LES MÉDECINS OPTIMISER LA PLANIFICATION DE CONGÉ: UNE RESPONSABILITÉ PARTAGÉE ENTRE LES INFIRMIÈRES ET LES MÉDECINS Adele Ferrante, inf., M.Sc.(A). Directrice des soins infirmiers Dr Irwin Kuzmarov M.D. FRCS Directeur

Plus en détail

CSSS DES SOURCES REDDITION DE COMPTES 2014-2015

CSSS DES SOURCES REDDITION DE COMPTES 2014-2015 RAPPORT ANNUEL DE GESTION ANNEXE 4 Fiches de reddition de comptes CSSS DES SOURCES REDDITION DE COMPTES Juin 2015 Chapitre IV Chapitre IV Fiche de reddition de comptes Objectifs de résultats Services

Plus en détail

Code : CD-176-2008. Page 1 de 6. Type de document : Politique Révision prévue : 2011

Code : CD-176-2008. Page 1 de 6. Type de document : Politique Révision prévue : 2011 Adopté par : Code : CD-176-2008 Page 1 de 6 Type de document : Politique Révision prévue : 2011 Comité de direction Adopté le : 2008-10-07 Entré en vigueur le : 2008-10-07 Révisé le : Document(s) remplacé(s)

Plus en détail

TRAITEMENT DE LA DIARRHÉE DU VOYAGEUR

TRAITEMENT DE LA DIARRHÉE DU VOYAGEUR ORDONNANCE COLLECTIVE Nº 02 TRAITEMENT DE LA DIARRHÉE DU VOYAGEUR en vigueur à la clinique Priva Santé La révision du contenu de la présente ordonnance est sous la responsabilité de : Dominique Landry

Plus en détail

CADRE DE GESTION MÉCANISME D ACCÈS

CADRE DE GESTION MÉCANISME D ACCÈS SRSOR Les Services de Réadaptation du Sud-Ouest et du Renfort CADRE DE GESTION MÉCANISME D ACCÈS USAGER PRÉSENTANT UNE DÉFICIENCE INTELLECTUELLE OU UN TROUBLE ENVAHISSANT DU DÉVELOPPEMENT Février 2007

Plus en détail

Bilan comparatif des médicaments. CSSS Jeanne-Mance

Bilan comparatif des médicaments. CSSS Jeanne-Mance Bilan comparatif des médicaments CSSS Jeanne-Mance Renée Claire Fox, B.A., M.Sc. Inf. 10 juin 2010 Objectifs d apprentissage Sensibiliser les participants à l importance d une approche systémique du BCM

Plus en détail

Lettre d entente n o 275 Délais de mise en application du mode de rémunération mixte

Lettre d entente n o 275 Délais de mise en application du mode de rémunération mixte 174 À l intention des médecins omnipraticiens à tarif horaire en CLSC des médecins omnipraticiens à honoraires fixes en CLSC 28 octobre 2015 Lettre d entente n o 275 Délais de mise en application du mode

Plus en détail

POLITIQUE DE REMBOURSEMENT DES FRAIS DE DÉPLACEMENT ET DE SÉJOUR

POLITIQUE DE REMBOURSEMENT DES FRAIS DE DÉPLACEMENT ET DE SÉJOUR POLITIQUE DE REMBOURSEMENT DES FRAIS DE DÉPLACEMENT ET DE SÉJOUR ADOPTÉE PAR LE CONSEIL D ADMINISTRATION LE 14 FÉVRIER 2012 Production : Denis Bernier Directeur des services administratifs Collaboration

Plus en détail

RAPPORT ANNUEL sur l application de la procédure d examen des plaintes, la satisfaction des usagers et le respect de leurs droits

RAPPORT ANNUEL sur l application de la procédure d examen des plaintes, la satisfaction des usagers et le respect de leurs droits RAPPORT ANNUEL sur l application de la procédure d examen des plaintes, la satisfaction des usagers et le respect de leurs droits 2013 2014 Préparé par Hélène Béland Commissaire locale aux plaintes et

Plus en détail

Niveau d'avancement et d'atteinte des cibles d'impact des projets, par objectif stratégique Planification stratégique 2012-2017

Niveau d'avancement et d'atteinte des cibles d'impact des projets, par objectif stratégique Planification stratégique 2012-2017 et d'atteinte des cibles d'impact des 1. Formaliser l'offre de services pour l'ensemble des programmes-services et des programmes de soutien. Définir et promouvoir l'offre de services en Dépendances (2013-12-

Plus en détail

STRUCTURE DES COMITÉS

STRUCTURE DES COMITÉS STRUCTURE DES COMITÉS Afin d assurer une opérationalisation efficiente du programme de soins et services pour les personnes traumatisées, le CHRR s est doté d une structure de comités chargés de la coordination

Plus en détail

POLITIQUE DE PRATIQUE

POLITIQUE DE PRATIQUE POLITIQUE DE PRATIQUE TITRE Usager en hébergement, admis en milieu hospitalier ou en attente d admission à l urgence 1 de 28 1. OBJECTIFS Prévenir les incidents/accidents liés à la médication au moment

Plus en détail

Certification des résidences pour personnes âgées

Certification des résidences pour personnes âgées Certification des résidences pour personnes âgées Lucie Blain Directrice des services aux personnes en perte d autonomie mai 2009 Contexte Deux lois encadrant les changements: La Loi modifiant le Code

Plus en détail

Avantages collectifs. Guide des soins d urgence à l étranger

Avantages collectifs. Guide des soins d urgence à l étranger Avantages collectifs Guide des soins d urgence à l étranger MD MD Conservez la présente brochure et une copie de votre carte d assistance en cas d urgence médicale en voyage avec votre passeport. Ainsi,

Plus en détail

POLITIQUE DE DÉPLACEMENT DES USAGERS

POLITIQUE DE DÉPLACEMENT DES USAGERS POLITIQUE DE DÉPLACEMENT DES USAGERS 2009-005 (01.01.40.10) Table des matières Préambule... 2 DÉPLACEMENT ENTRE ÉTABLISSEMENTS DU RÉSEAU... 3 DÉPLACEMENT DES USAGERS DE 65 ANS ET PLUS ET AUX SOINS PALLIATIFS...

Plus en détail

MANUEL DE GESTION TITRE : PLANIFICATION ET SUIVI DES MESURES DE CONTRÔLE

MANUEL DE GESTION TITRE : PLANIFICATION ET SUIVI DES MESURES DE CONTRÔLE DSC-DIR-04-01 MANUEL DE GESTION TITRE : PLANIFICATION ET SUIVI DES MESURES DE CONTRÔLE TYPE DE DOCUMENT : DIRECTIVE Expéditeur : Directrice des services à la clientèle Destinataires : Tout le personnel

Plus en détail

PROTOCOLE. Prise en charge Contraception - IVG (Confidentielle et gratuite) Réseau Sexualité Martinique

PROTOCOLE. Prise en charge Contraception - IVG (Confidentielle et gratuite) Réseau Sexualité Martinique PROTOCOLE Prise en charge Contraception - IVG (Confidentielle et gratuite) Réseau Sexualité Martinique 1. 2. Descriptif du dispositif Le contexte Les objectifs Les bénéficiaires Les étapes de la prise

Plus en détail

LISTE DES ACRONYMES... 4 INTRODUCTION... 5 1. PRINCIPES DIRECTEURS... 6 2. OBJECTIFS... 7 3. STRUCTURE DE FONCTIONNEMENT... 8

LISTE DES ACRONYMES... 4 INTRODUCTION... 5 1. PRINCIPES DIRECTEURS... 6 2. OBJECTIFS... 7 3. STRUCTURE DE FONCTIONNEMENT... 8 Adopté le 27 novembre 2008 TABLE DES MATIÈRES LISTE DES ACRONYMES... 4 INTRODUCTION... 5 1. PRINCIPES DIRECTEURS... 6 2. OBJECTIFS... 7 3. STRUCTURE DE FONCTIONNEMENT... 8 4. MODALITÉS DE FONCTIONNEMENT...

Plus en détail

Politique de remboursement des dépenses de fonction

Politique de remboursement des dépenses de fonction Adoption : 12 avril 2008 Les deux dernières révisions : Le 21 septembre 2013 Le 14 septembre 2014 Politique de remboursement des dépenses de fonction PRÉAMBULE La mission de la Fédération des comités de

Plus en détail

Du collectif à l individuel Avantage Retraite MC est là pour vous!

Du collectif à l individuel Avantage Retraite MC est là pour vous! Du collectif à l individuel Avantage Retraite MC est là pour vous! Vous prenez votre retraite? Souscrivez l assurance maladie et l assurance vie facultative d Avantage Retraite, sans preuves d assurabilité.

Plus en détail

Guide administratif. À l intention des établissements de santé du réseau de la santé et des services sociaux du Québec

Guide administratif. À l intention des établissements de santé du réseau de la santé et des services sociaux du Québec avant-propos lexique facturation à la csst envoi du formulaire pour joindre la csst Guide administratif À l intention des établissements de santé du réseau de la santé et des services sociaux du Québec

Plus en détail

Code d éthique. Équité. Équité. Initiative et créativité Équité. Reconnaissance. Transparence. Cohére. Équité. Transparence. Équité.

Code d éthique. Équité. Équité. Initiative et créativité Équité. Reconnaissance. Transparence. Cohére. Équité. Transparence. Équité. Code d éthique Transparence Initiative Respect et humanité Initiative Reconnaissance Respect et hum Professionnalisme Transparence Professionnalisme Reconnaissance Cohére Professionnalisme Respect et humanit

Plus en détail

Intégration à la profession d infirmière du Québec CWA.0B

Intégration à la profession d infirmière du Québec CWA.0B Intégration à la profession d infirmière du Québec CWA.0B Objectifs du programme Ce programme vise à former des personnes aptes à exercer la fonction d infirmière ou d infirmier au Québec, et ce, dans

Plus en détail

Du collectif à l individuel Avantage Retraite MC est là pour vous!

Du collectif à l individuel Avantage Retraite MC est là pour vous! Du collectif à l individuel Avantage Retraite MC est là pour vous! Vous êtes à la retraite? Souscrivez l assurance maladie et l assurance vie facultative d Avantage Retraite, sans preuves d assurabilité.

Plus en détail

RÈGLE DE SOINS INFIRMIERS

RÈGLE DE SOINS INFIRMIERS RÈGLE DE SOINS INFIRMIERS DIRECTION DES SOINS INFIRMIERS ACTIVITÉ CLINIQUE : Soins invasifs et non invasifs d assistance aux activités de la vie quotidienne confiées aux non professionnels 1. DÉFINITIONS

Plus en détail

POLITIQUE MUNICIPALE

POLITIQUE MUNICIPALE POLITIQUE MUNICIPALE POLITIQUE NUMÉRO : OBJET : SF-2003-01 ATTRIBUTION DES CONTRATS DE SERVICES PROFESSIONNELS DATE D ENTRÉE EN VIGUEUR : 11 février 2003 RÉS. N O. : CM-2003-160 DATE DE RÉVISION : 30 mars

Plus en détail

TRANSPORT-HÉBERGEMENT DES PERSONNES HANDICAPÉES Programme d'application et modalités administratives

TRANSPORT-HÉBERGEMENT DES PERSONNES HANDICAPÉES Programme d'application et modalités administratives TRANSPORT-HÉBERGEMENT DES PERSONNES HANDICAPÉES Programme d'application et modalités administratives Adopté par le conseil d'administration de la RRSSSM 19 décembre 1990 TABLES DES MATIÈRES LISTE DES ABRÉVIATIONS

Plus en détail

Partagée : Infirmières et infirmiers Pharmaciens et pharmaciennes Pharmaciens communautaires exerçant leur profession sur le territoire du Québec

Partagée : Infirmières et infirmiers Pharmaciens et pharmaciennes Pharmaciens communautaires exerçant leur profession sur le territoire du Québec ORDONNANCE COLLECTIVE : Ajustement des antidiabétiques oraux Série : 2000 N 2077 Sommaire : Ajustement des antidiabétiques oraux (ADO) au centre de jour de diabétologie pour les usagers dont les glycémies

Plus en détail

Conférence plénière Un réseau intégré au service de l urgence. Michèle Dussault et Louise Potvin

Conférence plénière Un réseau intégré au service de l urgence. Michèle Dussault et Louise Potvin Conférence plénière Un réseau intégré au service de l urgence Michèle Dussault et Louise Potvin Un réseau intégré au service de l Urgence Michèle Dussault, MD B.Sc. Chef intérimaire Département d Urgence

Plus en détail

Guide sur le perfectionnement et le développement professionnel ACEP

Guide sur le perfectionnement et le développement professionnel ACEP Guide sur le perfectionnement et le développement professionnel ACEP Table des matières Chapitre I : Énoncé de principes : 1. Préambule. 3 2. Programme de perfectionnement et de développement carrière...

Plus en détail

VOUS BÉNÉFICIEZ DE LA CMU-C

VOUS BÉNÉFICIEZ DE LA CMU-C LA CMU-C EST VALABLE CHEZ TOUS LES PROFESSIONNELS DE SANTÉ. En cas de refus de soins, contactez : votre organisme d assurance maladie ; le conseil départemental de l Ordre des médecins : www.conseil-national.medecin.fr

Plus en détail

COMITÉ DE GESTION DES RISQUES [CONSEIL D ADMINISTRATION]

COMITÉ DE GESTION DES RISQUES [CONSEIL D ADMINISTRATION] COMITÉ DE GESTION DES RISQUES [CONSEIL D ADMINISTRATION] EXTRAIT DU RÈGLEMENT N O 1 RÈGLEMENTS GÉNÉRAUX DE L INSTITUT UNIVERSITAIRE DE CARDIOLOGIE ET DE PNEUMOLOGIE DE QUÉBEC 1. Préambule Par cette section

Plus en détail

Présentation de la Régie de l assurance maladie du Québec

Présentation de la Régie de l assurance maladie du Québec Présentation de la Régie de l assurance maladie du Québec Un partenaire dynamique dans la gestion et l évolution du système de santé québécois. Document produit par la Régie de l assurance maladie du Québec

Plus en détail

Politique. Titre : Destinataires : Émetteur : Date d adoption : 13 juin 2011. Dernière date de révision : Approuvé par : CA Comité de régie

Politique. Titre : Destinataires : Émetteur : Date d adoption : 13 juin 2011. Dernière date de révision : Approuvé par : CA Comité de régie Cote DST-11-08 Réservé à la Direction générale Politique Titre : Politique de gestion des aires de stationnement Destinataires : Familles ou proches de résidents, employés, médecins, partenaires, bénévoles

Plus en détail

POLITIQUE. TITRE : Politique relative à l application des niveaux de soins

POLITIQUE. TITRE : Politique relative à l application des niveaux de soins POLITIQUE Code : DSP-029 Instance responsable : Direction des services professionnels Approuvée par : Dr Michel Piraux Approuvée (ou adoptée) au comité de direction le : 5 juin 2013 Adoptée par le conseil

Plus en détail

Univers des soins infirmiers en images

Univers des soins infirmiers en images Univers des soins infirmiers en images Caroline Roy, inf., M. Sc. inf. Directrice-conseil, Direction, Affaires externes Congrès OIIQ Atelier A8 9 novembre 2015 Conflits d intérêts AUCUN 2 Objectifs d apprentissage

Plus en détail

Contrat de service de jumelage Volet Chèque Emploi Service

Contrat de service de jumelage Volet Chèque Emploi Service Contrat de service de jumelage Volet Chèque Emploi Service Action Services aux proches aidants de Longueuil (ASAPAL) 581, King-George Longueuil (Québec) J4J 2V8 Téléphone (450) 928-0776 poste 222 Télécopieur

Plus en détail

couverture maladie universelle Artisans, commerçants et professionnels libéraux VOUS BÉNÉFICIEZ DE LA CMU-C

couverture maladie universelle Artisans, commerçants et professionnels libéraux VOUS BÉNÉFICIEZ DE LA CMU-C couverture maladie universelle Artisans, commerçants et professionnels libéraux VOUS BÉNÉFICIEZ DE LA CMU-C Juillet 2015 VOUS BÉNÉFICIEZ DE LA CMU COMPLÉMENTAIRE Vous avez de faibles ressources et à ce

Plus en détail

Description du système d information géronto-gériatrique : le dossier clinique informatisé (DCI) interdisciplinaire et inter-établissements

Description du système d information géronto-gériatrique : le dossier clinique informatisé (DCI) interdisciplinaire et inter-établissements Description du système d information géronto-gériatrique : le dossier clinique informatisé (DCI) interdisciplinaire et inter-établissements présenté par Suzie Leblanc Lucie Bonin André Tourigny RRSSS de

Plus en détail

DÉFINITION DES TERMES Pour une compréhension commune, voici quelques définitions. Usager Toute personne qui reçoit des soins ou des services du CSSS

DÉFINITION DES TERMES Pour une compréhension commune, voici quelques définitions. Usager Toute personne qui reçoit des soins ou des services du CSSS DÉFINITION DES TERMES Pour une compréhension commune, voici quelques définitions. Usager Toute personne qui reçoit des soins ou des services du CSSS d Ahuntsic et Montréal-Nord. Lorsque le processus de

Plus en détail

POLITIQUES ET PROCÉDURES DE L'HÔPITAL D'OTTAWA. Frais de déplacements, de repas et d accueil No. : 00207 (Anciennement ADM IV 100)

POLITIQUES ET PROCÉDURES DE L'HÔPITAL D'OTTAWA. Frais de déplacements, de repas et d accueil No. : 00207 (Anciennement ADM IV 100) POLITIQUES ET PROCÉDURES DE L'HÔPITAL D'OTTAWA Frais de déplacements, de repas et d accueil No. : 00207 (Anciennement ADM IV 100) PRÉPARÉ PAR : Premier v.-p., Finances et Développement des affaires Date

Plus en détail

Bilan comparatif des médicaments

Bilan comparatif des médicaments Bilan comparatif des médicaments CSSS Jeanne-Mance Renée Claire Fox, B.A., M.Sc. Inf. Jean-Yves Guigui, md Richard Cardinal, pharmacien 20 novembre 2010 CSSS JEANNE-MANCE 7 SITES SLD 1200 LITS 3 CLSC population

Plus en détail

REGLEMENT DE FONCTIONNEMENT

REGLEMENT DE FONCTIONNEMENT RESIDENCE DOCTEUR PAUL GACHE EHPAD PUBLIC REGLEMENT DE FONCTIONNEMENT Les structures d accueil de jour reçoivent une ou plusieurs fois par semaine des personnes vivant à domicile et pouvant souffrir de

Plus en détail

OPTIMISATION DE L UTILISATION DES RESSOURCES EN SANTÉ : PROJETS LEAN HEALTHCARE DÉMYSTIFIÉS

OPTIMISATION DE L UTILISATION DES RESSOURCES EN SANTÉ : PROJETS LEAN HEALTHCARE DÉMYSTIFIÉS OPTIMISATION DE L UTILISATION DES RESSOURCES EN SANTÉ : PROJETS LEAN HEALTHCARE DÉMYSTIFIÉS Liette St-Pierre, inf. Ph. D. Université ité du Québec à Trois-Rivières iè Liette.St-Pierre@uqtr.ca But de la

Plus en détail

Conférence régionale des élus de la CHAUDIÈRE-APPALACHES POLITIQUE DE GESTION FINANCIÈRE ET POLITIQUE DE FRAIS DE DÉPLACEMENT ET DE REPRÉSENTATION

Conférence régionale des élus de la CHAUDIÈRE-APPALACHES POLITIQUE DE GESTION FINANCIÈRE ET POLITIQUE DE FRAIS DE DÉPLACEMENT ET DE REPRÉSENTATION Conférence régionale des élus de la CHAUDIÈRE-APPALACHES POLITIQUE DE GESTION FINANCIÈRE ET POLITIQUE DE FRAIS DE DÉPLACEMENT ET DE REPRÉSENTATION Adopté au conseil d administration du 10 juin 2004 Modifications

Plus en détail

Conditions Complémentaires (CC) Edition janvier 2009. Organisme d assurance: Sanitas Assurances privées SA

Conditions Complémentaires (CC) Edition janvier 2009. Organisme d assurance: Sanitas Assurances privées SA HirslandenCare Assurance complémentaire selon la Loi fédérale sur le contrat d assurance (LCA) pour une chambre à un lit en division privée dans des cliniques du groupe de cliniques privées Hirslanden

Plus en détail

p-care PRIVATE by Hirslanden Assurance complémentaire pour les traitements ambulatoires et stationnaires en division privée en chambre à un lit

p-care PRIVATE by Hirslanden Assurance complémentaire pour les traitements ambulatoires et stationnaires en division privée en chambre à un lit p-care PRIVATE by Hirslanden Assurance complémentaire pour les traitements ambulatoires et stationnaires en division privée en chambre à un lit Conditions complémentaires (CC) Sanitas Corporate Private

Plus en détail

Règlement de la Faculté de médecine et des sciences de la santé. Reconnaissance des acquis

Règlement de la Faculté de médecine et des sciences de la santé. Reconnaissance des acquis Règlement de la Faculté de médecine et des sciences de la santé Mars 2014 TABLE DES MATIÈRES PRÉAMBULE... 2 1. CHAMPS D APPLICATION... 2 2. CADRE GÉNÉRAL... 2 3. RECONNAISSANCE D ACQUIS AUX FINS D ADMISSION

Plus en détail

FRAIS DE VOYAGE ET DE REPRÉSENTATION Numéro : 4 Date : 2014-11-24 Page : 1 de 6

FRAIS DE VOYAGE ET DE REPRÉSENTATION Numéro : 4 Date : 2014-11-24 Page : 1 de 6 Page : 1 de 6 BUT PORTÉE DÉFINITIONS Déterminer les normes et la marche à suivre pour l obtention d une avance de voyage et/ou le remboursement des frais de voyage et/ou de représentation. Cette procédure

Plus en détail

DEFINITION DE LA FONCTION INFIRMIER(E)

DEFINITION DE LA FONCTION INFIRMIER(E) Mai 2002 DEFINITION DE LA FONCTION INFIRMIER(E) Réalisation : Direction Département infirmier A. DESCRIPTION DU CONTENU DE LA FONCTION 1. Utilité de la fonction - Mission générale Participer à la prise

Plus en détail

Procédure pour la prescription d une analyse de laboratoire pour les pharmaciens sur le territoire du CIUSSS de l Estrie CHUS

Procédure pour la prescription d une analyse de laboratoire pour les pharmaciens sur le territoire du CIUSSS de l Estrie CHUS Référence : 4504-20-04 Procédure pour la prescription d une analyse de laboratoire pour les pharmaciens sur le territoire du CIUSSS de l Estrie CHUS 1. OBJECTIF Uniformiser le processus de prescription

Plus en détail

L implication du CSSS du Suroît dans le comité santé de la 46 e Finale des Jeux du Québec

L implication du CSSS du Suroît dans le comité santé de la 46 e Finale des Jeux du Québec Fiche d information L implication du CSSS du Suroît dans le comité santé de la 46 e Finale des Jeux du Québec Le comité Santé du (Comité organisateur de la 46 E Finale des Jeux du Québec) COFJQ est dirigé

Plus en détail

RAPPORT D ACTIVITÉS. Activité : Formation d urgence Date : 19 au 22 mars 2013 Lieu : Jacmel, Haïti

RAPPORT D ACTIVITÉS. Activité : Formation d urgence Date : 19 au 22 mars 2013 Lieu : Jacmel, Haïti RAPPORT D ACTIVITÉS Activité : Formation d urgence Date : 19 au 22 mars 2013 Lieu : Jacmel, Haïti Responsable : Dr Harry Max Prochette 12 avril 2013 Table des matières Introduction... 3 Déroulement...

Plus en détail

La prise en charge d e v o t r e a f f e c t i o n d e l o n g u e d u r é e

La prise en charge d e v o t r e a f f e c t i o n d e l o n g u e d u r é e La prise en charge d e v o t r e a f f e c t i o n d e l o n g u e d u r é e Comment fonctionne la prise en charge à 100 %? Quels sont les avantages pour vous? À quoi vous engagez-vous? Comment êtes-vous

Plus en détail

ADMINISTRATION DES CONTRATS DE RECHERCHE, Numéro : 6 DE CONSULTATION ET DES ESSAIS INDUSTRIELS Date : 2011-04-21 Page : 1 de 7

ADMINISTRATION DES CONTRATS DE RECHERCHE, Numéro : 6 DE CONSULTATION ET DES ESSAIS INDUSTRIELS Date : 2011-04-21 Page : 1 de 7 Page : 1 de 7 BUT DÉFINITIONS Déterminer la marche à suivre pour l administration des contrats de recherche, de consultation professionnelle et d essais industriels. Contrat de recherche Projet de recherche

Plus en détail

CONDITIONS POUR LE PRÊT D ÉQUIPEMENT AU SERVICE DES AIDES TECHNIQUES

CONDITIONS POUR LE PRÊT D ÉQUIPEMENT AU SERVICE DES AIDES TECHNIQUES CONDITIONS POUR LE PRÊT D ÉQUIPEMENT AU SERVICE DES AIDES TECHNIQUES Publication initiale mise en vigueur : 9 septembre 2014 Destinataires : Clientèle, intervenants du Service des aides techniques, intervenants

Plus en détail

Révision 13 août 2007 Révision 14 décembre 2009 Dernière révision et date d approbation par le Conseil d administration

Révision 13 août 2007 Révision 14 décembre 2009 Dernière révision et date d approbation par le Conseil d administration Politique : GESTION FINANCIÈRE Révision 13 août 2007 Révision 14 décembre 2009 Dernière révision et date d approbation par le Conseil d administration 14 novembre 2011 Révisée 2009-12-14 1 de 8 TABLE DES

Plus en détail

Informations pour la gestion de la formation. Mai 2015

Informations pour la gestion de la formation. Mai 2015 Informations pour la gestion de la formation Mai 2015 Historique de la révision : Numéro de révision Description Date 0 Première publication 13 mars 2015 1 Deuxième publication 1 er mai 2015 Le genre grammatical

Plus en détail

Édition. Rédaction : Lucie Raymond Supervision : Michèle Pelletier Mise en page : Anne Le Menn

Édition. Rédaction : Lucie Raymond Supervision : Michèle Pelletier Mise en page : Anne Le Menn Édition Rédaction : Lucie Raymond Supervision : Michèle Pelletier Mise en page : Anne Le Menn Association québécoise d établissements de santé et de services sociaux Direction de l organisation des services,

Plus en détail

201 À l intention des médecins omnipraticiens 15 novembre 2012

201 À l intention des médecins omnipraticiens 15 novembre 2012 201 À l intention des médecins omnipraticiens 15 novembre 2012 Entente particulière relative à la participation des médecins omnipraticiens au Dossier de santé du Québec et au Programme québécois d adoption

Plus en détail

L UNPS rappelle que la permanence et la continuité des soins est assurée à domicile comme en établissement par des professionnels de santé libéraux.

L UNPS rappelle que la permanence et la continuité des soins est assurée à domicile comme en établissement par des professionnels de santé libéraux. POSITION DE L UNPS SUR LA PRISE EN CHARGE DE LA PERSONNE ÂGÉE EN PERTE D AUTONOMIE Présentation de l UNPS L Union Nationale des Professionnels de Santé (UNPS) est l institution crée par la loi qui regroupe

Plus en détail

La prise en charge. de votre affection de longue durée

La prise en charge. de votre affection de longue durée La prise en charge de votre affection de longue durée Comment fonctionne la prise en charge à 100 %? Quels sont les avantages pour vous? À quoi vous engagez-vous? Comment êtes-vous remboursé? Votre médecin

Plus en détail

www.csssdeportneuf.qc.ca

www.csssdeportneuf.qc.ca D2636-Code ethique2:d2636-code ethique 10/20/08 10:26 AM Page 1 CODE D ÉTHIQUE www.csssdeportneuf.qc.ca Table des matières 01. Préambule... 4 02. Introduction... 5 03. Nos valeurs organisationnelles...

Plus en détail

SERVICE DES FINANCES PROCÉDURE RELATIVE AUX FRAIS DE VOYAGE ET AUX FRAIS DE DÉPLACEMENT

SERVICE DES FINANCES PROCÉDURE RELATIVE AUX FRAIS DE VOYAGE ET AUX FRAIS DE DÉPLACEMENT SERVICE DES FINANCES PROCÉDURE RELATIVE AUX FRAIS DE VOYAGE ET AUX FRAIS DE DÉPLACEMENT Entrée en vigueur : 1 er mai 2014 Table des matières 1. OBJET... 1 2. AVANCE DE VOYAGE... 1 Requérant... 1 Responsable

Plus en détail

SÉCURITÉ É DES SOINS: QUE PLUS LOIN?

SÉCURITÉ É DES SOINS: QUE PLUS LOIN? Ménard, Martin, Avocats SÉCURITÉ É DES SOINS: QUE FAIRE POUR ALLER PLUS LOIN? par, Ad. E. (Tous droits réservés) 1 PLAN DE LA PRÉSENTATION 1. CONTRÔLE DE LA QUALITÉ DES SOINS INFIRMIERS 2. LES DROITS DES

Plus en détail

RÈGLE DE SOINS INFIRMIERS

RÈGLE DE SOINS INFIRMIERS TITRE Dépistage et évaluation de la douleur - Hospitalier DÉFINITION RSI.006 Février 2008 Page 1 de 6 La douleur étant une donnée subjective, seul le résident peut signifier sa douleur. Si un usager exprime

Plus en détail

Justice Équité Respect Impartialité Transparence Rapport d intervention

Justice Équité Respect Impartialité Transparence Rapport d intervention Justice Équité Respect Impartialité Transparence Rapport d intervention Intervention au Centre de santé et de services sociaux Institut universitaire de gériatrie de Sherbrooke Québec, le 18 février 2015

Plus en détail

NOTRE Code d éthique. S engager dans le respect de tous

NOTRE Code d éthique. S engager dans le respect de tous NOTRE Code d éthique S engager dans le respect de tous Notre Code d éthique S engager dans le respect de tous Le présent code d éthique a été adopté par le conseil d administration du Centre de santé et

Plus en détail

Une structure innovatrice dans un CHU pour favoriser l application des connaissances et une meilleure gouvernance clinique

Une structure innovatrice dans un CHU pour favoriser l application des connaissances et une meilleure gouvernance clinique 11 juin 2010 Une structure innovatrice dans un CHU pour favoriser l application des connaissances et une meilleure gouvernance clinique DOLORÈS LEPAGE-SAVARY Directrice de l évaluation, de la qualité,

Plus en détail

Le Grand Conseil du canton de Fribourg

Le Grand Conseil du canton de Fribourg 8.. Loi du mars 999 sur l Hôpital cantonal Le Grand Conseil du canton de Fribourg Vu le message du Conseil d Etat du er décembre 998 ; Sur la proposition de cette autorité, Décrète : CHAPITRE PREMIER Dispositions

Plus en détail

SECTION II RELATIVE AU PRÉLEVEUR

SECTION II RELATIVE AU PRÉLEVEUR SECTION II RELATIVE AU PRÉLEVEUR II-0 INDEX SECTION II Pages Section relative au préleveur Heures d ouvertures des laboratoires pour clients externes Requête régionale II-2 II-2 II-3 Informations requises

Plus en détail

GUIDE D ACCUEIL. Unité de médecine-gériatrie «Notre équipe est la vôtre»

GUIDE D ACCUEIL. Unité de médecine-gériatrie «Notre équipe est la vôtre» GUIDE D ACCUEIL Unité de médecine-gériatrie «Notre équipe est la vôtre» 2015 Ce guide a été conçu afin de rendre votre épisode d hospitalisation plus agréable et vous aider à mieux connaître les soins

Plus en détail

SERVICE D ANIMATION ESTIVALE (SAE) DE WEEDON

SERVICE D ANIMATION ESTIVALE (SAE) DE WEEDON SPORTS LOISIRS WEEDON 209, rue des Érables local 204 WEEDON (Québec) J0B 3J0 Tél. : 819 877-3044 Heures d ouverture : Jeudi de 8h30 à 12h 13h à 16h et le vendredi de 8h30 à 11h30 FICHE D INSCRIPTION Une

Plus en détail

Atelier H La réorientation de la clientèle P4 et P5. Michèle Dussault et Carine Milante

Atelier H La réorientation de la clientèle P4 et P5. Michèle Dussault et Carine Milante Atelier H La réorientation de la clientèle P4 et P5 Michèle Dussault et Carine Milante La réorientation de la clientèle P4 et P5 Dr Michèle Dussault Médecin de famille Chef du département de médecine

Plus en détail

Demande de règlement Maladies graves

Demande de règlement Maladies graves Demande de règlement Maladies graves Déclaration de l assuré La demande doit être soumise à l assureur dans les 90 jours suivant le diagnostic. Nom de l assuré : No de police : de naissance : No d assurance

Plus en détail

Standards d accès, de continuité, de qualité, d efficacité et d efficience

Standards d accès, de continuité, de qualité, d efficacité et d efficience Standards d accès, de continuité, de qualité, d efficacité et d efficience Ligne provinciale d intervention téléphonique en prévention du suicide 1 866 APPELLE Octobre 2014 Table des matières Contexte...

Plus en détail

Guide pour la présentation, l approbation et le suivi éthique d une recherche

Guide pour la présentation, l approbation et le suivi éthique d une recherche COMITÉ D ÉTHIQUE DE LA RECHERCHE Guide pour la présentation, l approbation et le suivi éthique d une recherche Révision 2013 1. Préambule Le présent guide a pour but d informer les chercheurs de la procédure

Plus en détail

Cadre de référence. Implantation de l Accueil Clinique au CIUSSS du Centre Est-de-l Île-de-Montréal

Cadre de référence. Implantation de l Accueil Clinique au CIUSSS du Centre Est-de-l Île-de-Montréal Cadre de référence Implantation de l Accueil Clinique au CIUSSS du Centre Est-de-l Île-de-Montréal Révisé en février 2015 1 TABLE DES MATIÈRES Abréviations utilisées. 3 Mise en contexte. 4 Buts et objectifs.

Plus en détail

Conditions Complémentaires d Assurance EGK-Care Assurance Managed Care conformément à la Loi sur l assurancemaladie (CCA / LAMal EGK-Care)

Conditions Complémentaires d Assurance EGK-Care Assurance Managed Care conformément à la Loi sur l assurancemaladie (CCA / LAMal EGK-Care) Conditions Complémentaires d Assurance EGK-Care Assurance Managed Care conformément à la Loi sur l assurancemaladie (CCA / LAMal EGK-Care) Édition du 1.1.2011 www.egk.ch Conditions Complémentaires d Assurance

Plus en détail

RAPPORT ANNUEL COMITÉ DE GESTION DES RISQUES

RAPPORT ANNUEL COMITÉ DE GESTION DES RISQUES RAPPORT ANNUEL COMITÉ DE GESTION DES RISQUES 2013-2014 RÉDIGÉ PAR : Patricia McDougall, Présidente du comité de gestion des risques Avec la collaboration de : Karine Girard, adjointe à la qualité et à

Plus en détail

POLITIQUE CONCERNANT LES FRAIS DE DÉPLACEMENT, DE REPAS, D HÉBERGEMENT ET DE REPRÉSENTATION

POLITIQUE CONCERNANT LES FRAIS DE DÉPLACEMENT, DE REPAS, D HÉBERGEMENT ET DE REPRÉSENTATION Code : Ressources financières COMMISSION SCOLAIRE DE KAMOURASKA RIVIÈRE-DU-LOUP En vigueur : Le 23 mars 2005 Approbation : Conseil des commissaires CC 2005-05-1114 PRINCIPE D APPUI POLITIQUE CONCERNANT

Plus en détail

NOTE : Dans le présent document, le masculin est utilisé sans aucune discrimination et dans le seul but d alléger le texte.

NOTE : Dans le présent document, le masculin est utilisé sans aucune discrimination et dans le seul but d alléger le texte. Politique n o 1999-FR-01 Politique de remboursement des frais de déplacement et de représentation applicable aux commissaires et au personnel de la Commission scolaire Sir-Wilfrid-Laurier Approuvée par

Plus en détail

Spécialistes INDEX 1. FRAIS DE DÉPLACEMENT ET DE SÉJOUR... 2

Spécialistes INDEX 1. FRAIS DE DÉPLACEMENT ET DE SÉJOUR... 2 Spécialistes INDEX INDEX Page 1. FRAIS DE DÉPLACEMENT ET DE SÉJOUR.................... 2 ANNEXE 23 Article 1 : Dispositions générales.................................. 2 Article 2 : Territoires désignés.....................................

Plus en détail

Plan de redressement budgétaire et nouvelle structure organisationnelle du CSSS du Haut-Saint-Maurice. Proposition au CA le 9 octobre 2013

Plan de redressement budgétaire et nouvelle structure organisationnelle du CSSS du Haut-Saint-Maurice. Proposition au CA le 9 octobre 2013 Plan de redressement budgétaire et nouvelle structure organisationnelle du CSSS du Haut-Saint-Maurice Proposition au CA le 9 octobre 2013 1 POURQUOI? Trajectoire budgétaire actuelle période 5 (fin août)

Plus en détail