Politique de déplacement des bénéficiaires La présente politique inclut entre autres les deux documents suivants :

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Politique de déplacement des bénéficiaires 2011-09-22. La présente politique inclut entre autres les deux documents suivants :"

Transcription

1 POLITIQUE TITRE : NUMÉRO : AD REMPLACE DOCUMENT(S) SUIVANT(S), S IL Y A LIEU : Politique de déplacement des bénéficiaires PERSONNEL VISÉ : gestionnaires personnel de soutien soins aux patients Précisez, s il y a lieu : médecins PERSONNE RESPONSABLE : Jean-François Sénéchal DIRECTION RESPONSABLE : DSPAM DATE D ENTRÉE EN VIGUEUR : DERNIÈRE DATE DE RÉVISION : PROCHAINE DATE DE RÉVISION : 1. PRÉAMBULE La présente politique inclut entre autres les deux documents suivants : La circulaire Politique de déplacement des bénéficiaires et ses mises à jour à venir (Annexe 1) La politique régionale de déplacement des usagers du 14 février 2004 et ses mises à jour à venir (Annexe 2) Compte tenu de la précision de ces documents, ils ne seront pas repris dans le texte de la politique. Nous viendrons seulement préciser les processus à suivre. 2. FONDEMENTS Circulaire du MSSS. 3. BUT Mettre en application la politique du Ministère de la santé et des services sociaux de même que la politique régionale de déplacement des usagers de l Agence régionale de la santé et des services sociaux de la Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine. Politique de déplacement des bénéficiaires

2 4. OBJECTIFS 4.1 Assurer un transport sécuritaire aux usagers nécessitant des soins et des examens que le CSSS de La Côte-de-Gaspé ne peut prodiguer. 4.2 Permettre à l infirmière de liaison ou à la coordonnatrice de soins de choisir, en collaboration avec le médecin traitant, le moyen de transport le plus adéquat en tenant compte de l état de l usager. 4.3 Permettre à l infirmière de liaison ou à la coordonnatrice de soins de déterminer, en collaboration avec le médecin traitant, la pertinence d un accompagnateur et de choisir celui qui est le plus approprié, compte tenu de l état de l usager et des exigences pendant le transport et celles de l établissement receveur. 4.4 Assurer le contrôle des coûts de transport. 4.5 Assurer une coordination efficace des transports pour examens et traitements spécifiques et aussi diminuer le temps d escorte à cet égard. 4.6 Définir le rôle et les responsabilités des différents intervenants lors du processus d une demande d examen, de transfert ou pour les cas électifs. 5. MODALITÉ D APPLICATION OU PROCÉDURE 5.1 Particularités s appliquant au déplacement intrarégional et interrégional des usagers entre établissements La circulaire du MSSS les précisent. Elle précise aussi qui est le responsable du paiement. Le formulaire à l annexe 3 (Formulaire d autorisation de déplacement des bénéficiaires) est utilisé pour assurer le suivi. Il doit être rempli par la personne responsable de l organisation du transport. Le processus à suivre est le suivant (pour l ensemble des points de services, incluant les déplacements entre les installations) : Le médecin responsable décide du transfert et fait les contacts avec le médecin de l établissement receveur ; Le médecin responsable, avec l infirmière de liaison ou la coordonnatrice, détermine le type d escorte nécessaire (infirmière, infirmière auxiliaire, préposé aux bénéficiaires, inhalothérapeute) La personne responsable de l organisation du transfert : - En collaboration avec le médecin, détermine le moyen de transport à utiliser en fonction de l état de l usager, - Fait les démarches pour organiser les différents transports (ex. ambulance Gaspé, avion, ambulance Québec), - Fait les contacts avec l établissement receveur, - Collabore avec l unité de soins pour la préparation de l usager, Politique de déplacement des bénéficiaires 2

3 - Remplit le formulaire d autorisation de déplacement des bénéficiaires (annexe 3) et distribue les copies suivantes : À l admission Au(x) transporteur(s) à la direction des services professionnels et affaires médicales au service de comptabilité ; Organise le transfert ; Lorsqu un retour est planifié lors du transfert, il se fait selon la même procédure. Particularités pour les transferts sans escorte médicale DASH 8 Le formulaire DASH 8 MULTIPATIENT (sans escorte médicale) est rempli (voir annexe 6) ; Le formulaire Renseignement complémentaire à la demande EVAQ (Annexe 8) est rempli ; La demande est transmise par internet à la centrale EVAQ (au poste informatique des soins intensifs, à l urgence et au bureau de l infirmière de liaison). Particularités pour les transferts avec escorte médicale AVION HÔPITAL Le formulaire AVION - HÔPITAL (avec escorte médicale) est rempli (voir annexe 7) ; Le formulaire Renseignement complémentaire à la demande EVAQ (annexe 8) est rempli ; La demande est transmise par internet à la centrale EVAQ (au poste informatique des soins Intensifs, à l urgence et au bureau de l infirmière de liaison). Critères à utiliser pour sélectionner le moyen de transport Avion-Hôpital Tous les usagers instables (intubé, polytraumatisé, infarctus aigu, trouble neurologique, grossesse en travail prématuré, nouveau-né prématuré, etc.). DASH Tous les usagers stables qui nécessitent un transfert dans un autre centre qui donne les services requis (personne âgée, patient avec limitation physique, patient qui ne peut faire un long trajet en voiture, en transport adapté ou en ambulance). Ambulance Les usagers instables ; Les usagers des soins intensifs avec moniteur cardiaque ; Les usagers à déplacer en bloc ou porto-lift ; Les usagers déplacés en civière dans l hôpital ; Les usagers dont la situation clinique le requiert, selon le médecin traitant ; Les usagers (les nouveau-nés) qui sont déplacés avec l isolette de transport. Politique de déplacement des bénéficiaires 3

4 Transport adapté Les usagers dont l autonomie est diminuée mais l état global stable ; Les usagers avec oxygène; Les usagers avec soluté, soluté sur pompe (mentionné sur requête). Taxi Les usagers avec autonomie sans restriction ; Les usagers n ayant pas de soluté mais pouvant avoir un cathéter saliné ; Les usagers habillés ; Les usagers ambulants ou en fauteuil roulant. Rôles et responsabilités Le médecin s assure de la pertinence du moyen de transport et du type d escorte avec l infirmière de liaison ou la coordonnatrice de soins. La coordonnatrice de soins (soir, nuit, fin de semaine) : Offre le support au personnel accompagnateur ; Valide les transports en urgence ; Assure la recherche de personnel, et ce, dans les meilleurs délais ; Est responsable de : - la recherche du personnel lors d un transport en urgence, - la demande au transporteur, - la signature des requêtes de transport, - l inscription du personnel pour la liste de rappel, - la préparation du dossier de l usager ; Apporte le formulaire «Autorisation de déplacement des bénéficiaires» et le dépose au bureau d admission (annexe 3). L assistance infirmière chef : S assure que le relevé de la demande d examen soit fait ; S assure de faire la transmission de l information au personnel pour la préparation de l usager en fonction de l examen de l usager ; Avise l infirmière de liaison ou le coordonnateur de la demande d examen ou de transfert. L Infirmière de liaison : Prépare les documents nécessaires ; Politique de déplacement des bénéficiaires 4

5 - Résumé de dossier, - Lettre du médecin, film ou CD radiologique, scan, photocopie, liste de médicaments, AH-101, carte d assurance maladie et médication 24 heures, - Carte d hôpital du centre receveur, le cas échéant ; Complète le formulaire «Autorisation de déplacement des bénéficiaires» ; S assure que le choix de la catégorie d accompagnateur et de transporteur selon l état de l usager ou selon les exigences de l examen pour «l aller» et «le retour» soit le bon. Lorsqu un accompagnement non spécialisé est requis, toujours offrir à la famille la possibilité d accompagner l usager ; Avise la commis à la liste de rappel si l examen est pour la journée même ou pour une demande urgente ou semi-urgente. Pour un départ en urgence, après une brève recherche de personnel, elle désigne un membre du personnel sur place pour quitter l établissement avec l usager ; S assure que si l agent payeur est l usager, le formulaire «Autorisation de déplacement des bénéficiaires» soit signé. Une copie doit être placée à son dossier. Tous les usagers de moins de 65 ans, même avec une prescription médicale pour leur retour à domicile, doivent payer le transporteur ; Appelle le transporteur (taxi, transporteur médical ou ambulance) et donne : - Le nom de l usager, - Le numéro de chambre, - La destination, - Le type d isolement, - La date et l heure de départ du département, - L information quant au titre d emploi requis pour l accompagnement de l usager, - L information quant au matériel (oxygène, pompe, moniteur, type de fauteuil (roulant, gériatrique), - Le nom de l agent payeur ; Inscrit le nom de l escorte sur le formulaire «Autorisation de déplacement des bénéficiaires» ; S assure de l envoi du formulaire à la comptabilité et à l admission ; Le personnel accompagnateur : Respecte l horaire de départ; S identifie à l usager pour le rassurer; S identifie au personnel de l équipe et à l assistante; Apporte les documents suivants selon le cas : - carte de l établissement receveur, si disponible, - résumé de dossier, - films radiologiques ou CD, Politique de déplacement des bénéficiaires 5

6 - liste de médicaments (FADM DU JOUR), - résultats de laboratoire pertinents, - rapport du médecin, - formulaire d identification du patient (AH-101), - carte d assurance-maladie, Apporte la médication régulière et au besoin, le matériel (glucomètre, appareil à pression, saturomètre, soluté, pompe) et collation s il y a lieu; Dispense les soins et les traitements requis selon les prescriptions; Rédige les notes d observation durant le transport ainsi que les soins dispensés à l usager lors de l attente et du suivi post-examen; Donne un rapport à l assistante incluant une copie des ordonnances et du suivi à faire; Rapporte le matériel utilisé lors du transport à l unité convenue; Participe à l installation de l usager à sa chambre; Informe la commis à la liste de rappel ou le coordonnateur de son retour. - Si le transport est retardé, l accompagnateur prend charge du patient et peut aider le personnel sur le département jusqu à l arrivée du transporteur ; - Si le transport est annulé et que l accompagnateur est arrivé, l accompagnateur doit travailler 3 heures sur l unité ou être relocalisé selon les besoins (vérifier avec la commis à la liste de rappel). Si l employé refuse de compléter sa période de 3 heures, il sera rémunéré pour les heures réelles travaillées ; Modalité de retour : - Transfert : L accompagnateur va reconduire le patient à l établissement de destination et revient avec le transporteur ; - Accompagnement avec attente : L accompagnateur vérifie avec le transporteur (transport médical) s il est disponible pour le retour ; - Si retour en transport médical, mentionner le type de fauteuil et matériel nécessaire. Il se peut que le chauffeur du transport médical attende avec l accompagnateur. Si l ambulance de l aller est non disponible et qu une ambulance soit nécessaire au retour, le centre receveur communique avec les services ambulanciers du secteur. Le service de la comptabilité : - Reçoit les factures (Avion, avion-hôpital, ambulance, taxi, transport adapté, etc.), vérifie s il y a lieu le taux, le kilométrage, la tarification (temps d attente, matériel nécessaire, etc.), la destination ou la provenance et l agent payeur, - Complète, s il y a lieu, par le biais des archives, de l infirmière de liaison ou de la coordonnatrice de soins les renseignements manquants, - Réclame du temps d accompagnateur ou de transporteur si autorisation de paiement par le CSSS de la Côte-de-Gaspé, qui réclamera par la suite (SAAQ, CSST, fédéral, emploi solidarité), - Réclame des familles pour l accompagnement, le transport requis par un usager et autorisé par le CSSS de La Côte-de-Gaspé, - Procède au paiement des factures, Politique de déplacement des bénéficiaires 6

7 - Saisit les statistiques. Frais de déplacement et d hébergement Le personnel doit remplir un rapport de frais de déplacement comme prévu à la politique de remboursement des frais de déplacement. Il doit le faire approuver par l infirmière de liaison ou la coordonnatrice de soins. Consigne pour la gestion du temps des escortes Le temps des escortes est rémunéré comme prévu aux conventions collectives. Procédures pour retour ou congé de l usager Retour de l usager en ambulance suite à un examen Si le délai d attente entre le moment de l arrivée et de départ est supérieur ou égal à 2 h, le retour se fait par la firme ambulancière de ce secteur ; Si le délai d attente entre le moment de l arrivée et de départ est inférieur à 2 h, le retour se fait par la même firme ambulancière qui a fait le transport à l aller. Retour de l usager en transport adapté ou taxi suite à un examen Lorsque le déplacement s est fait par transport adapté ou par taxi, le retour est assuré par le même transporteur. Lors du congé de l usager du CSSS de la Côte-de-Gaspé pour un retour à domicile - Le retour à domicile est, sauf pour les cas ci-dessous, la responsabilité de l usager ; - Pour les usagers de 65 ans et plus, requérant un retour à domicile de nécessité médicosociale (voir circulaire du MSSS), le CSSS de La Côte-de-Gaspé assume les coûts ; - Pour les usagers de moins de 65 ans, et ce, même avec une prescription médicale pour un retour par ambulance ou autre moyen de transport, l usager assume les frais de transport. 5.2 Particularités s appliquant au déplacement des usagers de 65 ans et plus et aux soins palliatifs La circulaire du MSSS les précise. Politique de déplacement des bénéficiaires 7

8 5.3 Particularités s appliquant aux usagers devant recevoir, à la demande leur médecin et de façon élective, des soins et des services non disponibles dans leur région La circulaire du MSSS les précise. Le formulaire à l annexe 4 (Formulaire de transport électif des usagers Autorisation de déplacement) est utilisé pour assurer le suivi. Il doit être complété par chacune des personnes identifiées dans le processus. Le formulaire à l annexe 12 (Formulaire d autorisation pour un accompagnateur) doit être aussi complété pour les personnes nécessitant un accompagnateur familial. Aucun remboursement ne sera effectué pour l accompagnateur si ce formulaire n est pas joint à la demande de réclamation. Le processus à suivre est le suivant (pour l ensemble des installations du CSSS de La Côte-de-Gaspé) : Le médecin remplit la partie 2.1 du formulaire «Transport électif des usagers Autorisation de déplacement» ; Le médecin remplit le formulaire «Critères d octroi d un accompagnateur familial (Électifs)» pour les cas qui nécessitent un accompagnateur familial ; L usager complète la section d identification du «Formulaire de transport électif des usagers Autorisation de déplacement» ; L usager le fait approuver par la personne responsable de l établissement, et ce, préalablement au déplacement. À cette fin, des personnes responsables sont identifiées dans les installations de Grande-Vallée, de Murdochville et de l Hôtel-dieu de Gaspé. La personne responsable concernée valide le formulaire et le préautorise en fonction des disponibilités des services (tableau : Liste des corridors et ententes de services interétablissements); L usager fait son déplacement et fait remplir la section prévue à cet effet par le médecin ou autre professionnel consulté ; L usager fait parvenir à la personne responsable de l Hôpital Hôtel-Dieu de Gaspé le formulaire rempli et le formulaire «Critères d octroi d un accompagnateur familial (Électifs)», s il y a lieu ; La personne responsable de l Hôpital Hôtel-Dieu de Gaspé valide le formulaire, établit le montant, l inscrit sur le formulaire et le transmet au service de la comptabilité ; Le service de la comptabilité procède au paiement. Les cas problématiques sont transférés au DSP pour décision finale. La liste des corridors et des ententes de services interétablissements (annexe 5) est mise à jour à tous les trois mois par la direction des services professionnels et affaires médicales, et transmise à : tous les médecins ; au responsable de - l Hôpital Hôtel-Dieu de Gaspé, - du CLSC de Grande-Vallée, Politique de déplacement des bénéficiaires 8

9 - du CLSC de Murdochville ; toutes les personnes qui ont reçu la politique. La fréquence pourra être plus courte si des changements importants surviennent entretemps. Politique de déplacement des bénéficiaires 9

10 6. ANNEXES 1. La circulaire Politique de déplacement des bénéficiaires ; 2. La politique régionale de déplacement des usagers du 14 février 2004 ; 3. Formulaire «Autorisation de déplacement des bénéficiaires» ; 4. Formulaire «Transport électif des usagers Autorisation de déplacement» (Version française et anglaise) ; 5. Liste des corridors et ententes de services interétablissement ; 6. Formulaire DASH 8 MULTIPATIENT (Sans escorte médicale) ; 7. Formulaire AVION HÔPITAL (Avec escorte médicale) ; 8. Formulaire Renseignement complémentaire à la demande EVAQ ; 9. Grille de priorité abrégée des transports interétablissement à utiliser par les médecins et ou infirmiers-infirmières dans les établissements de soins de courte durée et les salles d urgence ; 10. Grille synthèse de priorité des transports interétablissement à utiliser par les médecins et ou infirmiers-infirmières dans les établissements de soins de courte durée et les salles d urgence ; 11. Services préhospitaliers d urgence identification de la responsabilité du paiement de la facture d un transport par ambulance ; 12. Formulaire d autorisation pour un accompagnateur. Politique de déplacement des bénéficiaires 10

11 PROCESSUS D APPROBATION INSTITUTIONNELLE ET PROFESSIONNELLE SELON LA PERTINENCE Comités Conseil des infirmières et infirmiers (CII) Conseil multidisciplinaire (CM) Conseil des médecins, dentistes et pharmaciens (CMDP) Comité de pharmacologie Comité d harmonisation des pratiques cliniques Comité d éthique clinique et de recherche Comité de prévention et contrôle des infections Comité de gestion des risques et de la qualité Comité de vigilance et de la qualité Comité directeur projets technologiques et informationnels Comité directeur projets cliniques et organisationnels Comité de coordination Date Conseil d administration Autre(s), précisez Politique de déplacement des bénéficiaires 11

Politique régionale de déplacement des usagers du réseau de la santé et des services sociaux

Politique régionale de déplacement des usagers du réseau de la santé et des services sociaux Référence : 6161-06-05 Politique régionale de déplacement des usagers du réseau de la santé et des services sociaux Préparée par : Josée Bernier Danielle Lareau Louise Lemire Direction de l organisation

Plus en détail

Présentation HTAP. CSSS, Coop de services, organismes communautaires, etc. CSSS (CLSC) o Offrir du soutien à domicile à la personne et aux proches

Présentation HTAP. CSSS, Coop de services, organismes communautaires, etc. CSSS (CLSC) o Offrir du soutien à domicile à la personne et aux proches Présentation HTAP Rôle du service social Centre hospitalier o Offrir du soutien à la personne et aux proches lors des hospitalisations ou de visites à la clinique externe. o Faire une évaluation systémique

Plus en détail

Niveau d'avancement et d'atteinte des cibles d'impact des projets, par objectif stratégique Planification stratégique 2012-2017

Niveau d'avancement et d'atteinte des cibles d'impact des projets, par objectif stratégique Planification stratégique 2012-2017 et d'atteinte des cibles d'impact des 1. Formaliser l'offre de services pour l'ensemble des programmes-services et des programmes de soutien. Définir et promouvoir l'offre de services en Dépendances (2013-12-

Plus en détail

POLITIQUE DE DÉPLACEMENT DES USAGERS

POLITIQUE DE DÉPLACEMENT DES USAGERS POLITIQUE DE DÉPLACEMENT DES USAGERS 2009-005 (01.01.40.10) Table des matières Préambule... 2 DÉPLACEMENT ENTRE ÉTABLISSEMENTS DU RÉSEAU... 3 DÉPLACEMENT DES USAGERS DE 65 ANS ET PLUS ET AUX SOINS PALLIATIFS...

Plus en détail

N o d organisme. Rendement actuel Cible Justification de la cible

N o d organisme. Rendement actuel Cible Justification de la cible Plan qualité 2015-2016 pour Soins continus Bruyère Objectifs et initiatives d amélioration BUT Mesure Changement Initiatives prévues Dimension de la qualité Objectif Mesure/indicateur Unité/population

Plus en détail

NOTRE Code d éthique. S engager dans le respect de tous

NOTRE Code d éthique. S engager dans le respect de tous NOTRE Code d éthique S engager dans le respect de tous Notre Code d éthique S engager dans le respect de tous Le présent code d éthique a été adopté par le conseil d administration du Centre de santé et

Plus en détail

Conditions Complémentaires (CC) Edition janvier 2009. Organisme d assurance: Sanitas Assurances privées SA

Conditions Complémentaires (CC) Edition janvier 2009. Organisme d assurance: Sanitas Assurances privées SA HirslandenCare Assurance complémentaire selon la Loi fédérale sur le contrat d assurance (LCA) pour une chambre à un lit en division privée dans des cliniques du groupe de cliniques privées Hirslanden

Plus en détail

Politique. Titre : Destinataires : Émetteur : Date d adoption : 13 juin 2011. Dernière date de révision : Approuvé par : CA Comité de régie

Politique. Titre : Destinataires : Émetteur : Date d adoption : 13 juin 2011. Dernière date de révision : Approuvé par : CA Comité de régie Cote DST-11-08 Réservé à la Direction générale Politique Titre : Politique de gestion des aires de stationnement Destinataires : Familles ou proches de résidents, employés, médecins, partenaires, bénévoles

Plus en détail

Politique de remboursement des dépenses de fonction

Politique de remboursement des dépenses de fonction Adoption : 12 avril 2008 Les deux dernières révisions : Le 21 septembre 2013 Le 14 septembre 2014 Politique de remboursement des dépenses de fonction PRÉAMBULE La mission de la Fédération des comités de

Plus en détail

DÉFINITION DES TERMES Pour une compréhension commune, voici quelques définitions. Usager Toute personne qui reçoit des soins ou des services du CSSS

DÉFINITION DES TERMES Pour une compréhension commune, voici quelques définitions. Usager Toute personne qui reçoit des soins ou des services du CSSS DÉFINITION DES TERMES Pour une compréhension commune, voici quelques définitions. Usager Toute personne qui reçoit des soins ou des services du CSSS d Ahuntsic et Montréal-Nord. Lorsque le processus de

Plus en détail

LE CODE D ÉTHIQUE DU CSSS DE LA MITIS

LE CODE D ÉTHIQUE DU CSSS DE LA MITIS LE CODE D ÉTHIQUE DU CSSS DE LA MITIS Toute prise de décision implique un risque d erreur : elle exige donc le «courage de la responsabilité» nourri par la certitude que l engagement éthique est la marque

Plus en détail

Cadre de référence. Implantation de l Accueil Clinique au CIUSSS du Centre Est-de-l Île-de-Montréal

Cadre de référence. Implantation de l Accueil Clinique au CIUSSS du Centre Est-de-l Île-de-Montréal Cadre de référence Implantation de l Accueil Clinique au CIUSSS du Centre Est-de-l Île-de-Montréal Révisé en février 2015 1 TABLE DES MATIÈRES Abréviations utilisées. 3 Mise en contexte. 4 Buts et objectifs.

Plus en détail

Standards d accès, de continuité, de qualité, d efficacité et d efficience

Standards d accès, de continuité, de qualité, d efficacité et d efficience Standards d accès, de continuité, de qualité, d efficacité et d efficience Ligne provinciale d intervention téléphonique en prévention du suicide 1 866 APPELLE Octobre 2014 Table des matières Contexte...

Plus en détail

PRÉAMBULE CONSULTATION. Dans ce document, vous trouverez :

PRÉAMBULE CONSULTATION. Dans ce document, vous trouverez : CONSULTATION La structure des régimes couvrant les garanties d assurance médicaments, maladie complémentaire et soins dentaires dans le contrat d assurance collective Automne 2013 1 PRÉAMBULE La participation

Plus en détail

Le Grand Conseil du canton de Fribourg

Le Grand Conseil du canton de Fribourg 8.. Loi du mars 999 sur l Hôpital cantonal Le Grand Conseil du canton de Fribourg Vu le message du Conseil d Etat du er décembre 998 ; Sur la proposition de cette autorité, Décrète : CHAPITRE PREMIER Dispositions

Plus en détail

Cadre de référence sur la gestion intégrée de la qualité et des risques

Cadre de référence sur la gestion intégrée de la qualité et des risques Cadre de référence sur la gestion intégrée de la qualité et des risques Élaboré par la Direction de la qualité, de la mission universitaire et de la pratique multidisciplinaire Approuvé par le Comité de

Plus en détail

La prise en charge. de votre affection de longue durée

La prise en charge. de votre affection de longue durée La prise en charge de votre affection de longue durée Comment fonctionne la prise en charge à 100 %? Quels sont les avantages pour vous? À quoi vous engagez-vous? Comment êtes-vous remboursé? Votre médecin

Plus en détail

VOUS BÉNÉFICIEZ DE LA CMU-C

VOUS BÉNÉFICIEZ DE LA CMU-C LA CMU-C EST VALABLE CHEZ TOUS LES PROFESSIONNELS DE SANTÉ. En cas de refus de soins, contactez : votre organisme d assurance maladie ; le conseil départemental de l Ordre des médecins : www.conseil-national.medecin.fr

Plus en détail

RAPPORT DE VISITE D'ÉVALUATION DE LA QUALITÉ DU MILIEU DE VIE

RAPPORT DE VISITE D'ÉVALUATION DE LA QUALITÉ DU MILIEU DE VIE RAPPORT DE VISITE D'ÉVALUATION DE LA QUALITÉ DU MILIEU DE VIE CENTRE D'HÉBERGEMENT ET DE SOINS DE LONGUE DURÉE (CHSLD) Région : Mauricie et Centre-du-Québec Établissement : Centre de santé et de services

Plus en détail

Conférence régionale des élus de la CHAUDIÈRE-APPALACHES POLITIQUE DE GESTION FINANCIÈRE ET POLITIQUE DE FRAIS DE DÉPLACEMENT ET DE REPRÉSENTATION

Conférence régionale des élus de la CHAUDIÈRE-APPALACHES POLITIQUE DE GESTION FINANCIÈRE ET POLITIQUE DE FRAIS DE DÉPLACEMENT ET DE REPRÉSENTATION Conférence régionale des élus de la CHAUDIÈRE-APPALACHES POLITIQUE DE GESTION FINANCIÈRE ET POLITIQUE DE FRAIS DE DÉPLACEMENT ET DE REPRÉSENTATION Adopté au conseil d administration du 10 juin 2004 Modifications

Plus en détail

AVANTAGES MÉDICAUX DÉPLACEMENTS À DES FINS MÉDICALES PROGRAMME POUR L AUTONOMIE DES ANCIENS COMBATTANTS

AVANTAGES MÉDICAUX DÉPLACEMENTS À DES FINS MÉDICALES PROGRAMME POUR L AUTONOMIE DES ANCIENS COMBATTANTS AVANTAGES MÉDICAUX DÉPLACEMENTS À DES FINS MÉDICALES PROGRAMME POUR L AUTONOMIE DES ANCIENS COMBATTANTS 2013 TABLE DES MATIÈRES INTRODUCTION... 1 AVANTAGES MÉDICAUX.... 2 APERÇU... 2 PROGRAMMES... 2 CARTE

Plus en détail

CONDITIONS POUR LE PRÊT D ÉQUIPEMENT AU SERVICE DES AIDES TECHNIQUES

CONDITIONS POUR LE PRÊT D ÉQUIPEMENT AU SERVICE DES AIDES TECHNIQUES CONDITIONS POUR LE PRÊT D ÉQUIPEMENT AU SERVICE DES AIDES TECHNIQUES Publication initiale mise en vigueur : 9 septembre 2014 Destinataires : Clientèle, intervenants du Service des aides techniques, intervenants

Plus en détail

Un poste à votre mesure!

Un poste à votre mesure! Titre du poste : INFIRMIÈRE PRATICIENNE EN SOINS DE PREMIÈRE LIGNE (IPSPL) Direction : Direction des soins infirmiers Statut : Temps complet - 35 heures/semaine Quart : Jour LIBELLÉ DU TITRE D EMPLOI Personne

Plus en détail

2. Les résultats et prévisions 9 Le patient, le grand gagnant 9 Un réseau plus performant 10 Témoignages 11

2. Les résultats et prévisions 9 Le patient, le grand gagnant 9 Un réseau plus performant 10 Témoignages 11 table des matières 1. L Unité de coordination clinique des services préhospitaliers d urgence (UCCSPU) 4 Mise en contexte 4 Objectifs 4 Un transport bonifié 5 La démarche d implantation 8 La démarche d

Plus en détail

- ou la Mutuelle ayant son siège à, régie par le code de la mutualité, représentée par ;

- ou la Mutuelle ayant son siège à, régie par le code de la mutualité, représentée par ; Modèle de contrat de travail [à durée déterminée / indéterminée] de médecin coordonnateur en établissement d hébergement pour personnes âgées dépendantes Préambule La présence d un médecin coordonnateur

Plus en détail

Assurance voyage BMO. Protection médicale en voyage unique et annuelle Protection voyage unique

Assurance voyage BMO. Protection médicale en voyage unique et annuelle Protection voyage unique Assurance voyage BMO Protection médicale en voyage unique et annuelle Protection voyage unique Vous pouvez voyager sans tracas Lorsque vous voyagez, vous ne vous attendez pas à perdre vos bagages, à ce

Plus en détail

Conditions Complémentaires d Assurance EGK-Care Assurance Managed Care conformément à la Loi sur l assurancemaladie (CCA / LAMal EGK-Care)

Conditions Complémentaires d Assurance EGK-Care Assurance Managed Care conformément à la Loi sur l assurancemaladie (CCA / LAMal EGK-Care) Conditions Complémentaires d Assurance EGK-Care Assurance Managed Care conformément à la Loi sur l assurancemaladie (CCA / LAMal EGK-Care) Édition du 1.1.2011 www.egk.ch Conditions Complémentaires d Assurance

Plus en détail

RÈGLEMENT INTÉRIEUR DE LA RÉGIE DE L ASSURANCE MALADIE DU QUÉBEC

RÈGLEMENT INTÉRIEUR DE LA RÉGIE DE L ASSURANCE MALADIE DU QUÉBEC RÈGLEMENT INTÉRIEUR DE LA RÉGIE DE L ASSURANCE MALADIE DU QUÉBEC Loi sur la Régie de l assurance maladie du Québec (RLRQ, chapitre R-5, a. 14 et a. 15) SECTION I DISPOSITIONS GÉNÉRALES 1. Siège : Le siège

Plus en détail

Votre bébé a besoin de soins spéciaux

Votre bébé a besoin de soins spéciaux Votre bébé a besoin de soins spéciaux Ce guide se veut un document de référence afin de favoriser une meilleure compréhension de tous les aspects entourant la venue d un enfant prématuré ou malade. Il

Plus en détail

Catalogue d offre de services de télésanté

Catalogue d offre de services de télésanté Catalogue d offre de services de télésanté Document révisé 2014 12 08 Ce document est basé sur le gabarit ITIL utilisé dans la région 05 - Estrie. Table des matières DEFINITIONS... III GLOSSAIRE ET ACRONYMES...

Plus en détail

Directive sur les voyages. d affaires des employés

Directive sur les voyages. d affaires des employés Directive sur les voyages Département responsable: Finances Entrée en vigueur: 1 er janvier 2003 Référence: Politique CC 1999/00-05, 2000/01-21, 2003/04-05, 2003/04-36, 2006/07-24, 2006/07-25, 2007/08-02,

Plus en détail

RAPPORT DE VISITE D'ÉVALUATION DE LA QUALITÉ DU MILIEU DE VIE

RAPPORT DE VISITE D'ÉVALUATION DE LA QUALITÉ DU MILIEU DE VIE RAPPORT DE VISITE D'ÉVALUATION DE LA QUALITÉ DU MILIEU DE VIE CENTRE D'HÉBERGEMENT ET DE SOINS DE LONGUE DURÉE (CHSLD) Région : Lanaudière Établissement : Centre de santé et de services sociaux du Sud

Plus en détail

Ce guide n est pas un contrat. Les modalités exactes de votre couverture sont stipulées dans votre contrat.

Ce guide n est pas un contrat. Les modalités exactes de votre couverture sont stipulées dans votre contrat. Guide d information Le présent guide d information a été conçu pour répondre à vos questions sur l administration de votre régime d assurance soins médicaux et soins dentaires. Il vous explique notamment

Plus en détail

Projet de loi n o 30 (2003, chapitre 25)

Projet de loi n o 30 (2003, chapitre 25) PREMIÈRE SESSION TRENTE-SEPTIÈME LÉGISLATURE Projet de loi n o 30 (2003, chapitre 25) Loi concernant les unités de négociation dans le secteur des affaires sociales et modifiant la Loi sur le régime de

Plus en détail

REGLEMENT DE FONCTIONNEMENT IME LA CIGALE

REGLEMENT DE FONCTIONNEMENT IME LA CIGALE 5 PREAMBULE SON ELABORATION SA DIFFUSION SA MODIFICATION SA REVISION L admission : REGLEMENT DE FONCTIONNEMENT IME LA CIGALE La prise en charge et son évolution : La période d évaluation. Le projet individualisé.

Plus en détail

Séminaire d information pour les particuliers. Renseignements relatifs aux personnes handicapées

Séminaire d information pour les particuliers. Renseignements relatifs aux personnes handicapées Séminaire d information pour les particuliers Renseignements relatifs aux personnes handicapées Objectifs Cette présentation vise à: Présenter les déductions et les crédits applicables aux personnes handicapées

Plus en détail

CRÉDITS D IMPÔT, SUBVENTIONS, ALLOCATIONS, PRESTATIONS. COMMENT S Y RETROUVER? NOUS L AVONS FAIT POUR VOUS.

CRÉDITS D IMPÔT, SUBVENTIONS, ALLOCATIONS, PRESTATIONS. COMMENT S Y RETROUVER? NOUS L AVONS FAIT POUR VOUS. EN COUVERTURE De l aide financière à connaître CRÉDITS D IMPÔT, SUBVENTIONS, ALLOCATIONS, PRESTATIONS. COMMENT S Y RETROUVER? NOUS L AVONS FAIT POUR VOUS. par Danny Raymond Photo: Getty Images/Purestock

Plus en détail

2011-2012 2012-2013 2013-2014

2011-2012 2012-2013 2013-2014 Comptes de la santé 2011-2012 2012-2013 2013-2014 Ministère de la Santé et des Services sociaux 13-614-02F Édition : La Direction des communications du ministère de la Santé et des Services sociaux Le

Plus en détail

POLITIQUE SUR LES FRAIS DE FONCTION ET DE CIVILITÉS. Modification :

POLITIQUE SUR LES FRAIS DE FONCTION ET DE CIVILITÉS. Modification : POLITIQUE SUR LES FRAIS DE FONCTION ET DE CIVILITÉS Adoption : Résolution XVIII du Conseil des commissaires extraordinaire du 7 juillet 2010 Modification : Résolution 20 du Conseil des commissaires du

Plus en détail

GESTION DU DOSSIER SCOLAIRE DE L ÉLÈVE. Adoption le Amendement le Mise en vigueur le 6 mai 2004 Résolution #

GESTION DU DOSSIER SCOLAIRE DE L ÉLÈVE. Adoption le Amendement le Mise en vigueur le 6 mai 2004 Résolution # PROCÉDURE GESTION DU DOSSIER SCOLAIRE DE L ÉLÈVE # 40-02 Adoption le Amendement le Mise en vigueur le 6 mai 2004 Résolution # Autorisation Susan Tremblay Directrice générale Page 1 de 10 1. Préambule Le

Plus en détail

PROJET. Plan de communication interne PANDÉMIE D INFLUENZA DOCUMENT DE TRAVAIL

PROJET. Plan de communication interne PANDÉMIE D INFLUENZA DOCUMENT DE TRAVAIL PROJET Plan de communication interne PANDÉMIE D INFLUENZA DOCUMENT DE TRAVAIL JUIN 2007 TABLE DES MATIÈRES 1. La mise en contexte...3 2. Les enjeux relatifs à la communication interne...3 2.1 La présence

Plus en détail

SECTION II RELATIVE AU PRÉLEVEUR

SECTION II RELATIVE AU PRÉLEVEUR SECTION II RELATIVE AU PRÉLEVEUR II-0 INDEX SECTION II Pages Section relative au préleveur Heures d ouvertures des laboratoires pour clients externes Requête régionale II-2 II-2 II-3 Informations requises

Plus en détail

PRIVATE INTERNATIONAL Assurance pour les traitements ambulatoires et stationnaires à l étranger

PRIVATE INTERNATIONAL Assurance pour les traitements ambulatoires et stationnaires à l étranger PRIVATE INTERNATIONAL Assurance pour les traitements ambulatoires et stationnaires à l étranger Conditions complémentaires (CC) Sanitas Corporate Private Care Edition de juillet 2007 (version 2013) Table

Plus en détail

COLLABORATEURS CLINIQUES

COLLABORATEURS CLINIQUES CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE DE QUÉBEC CONCEPTION Véronique Roberge, Infirmière clinicienne COLLABORATEURS CLINIQUES Céline Bergeron, Infirmière clinicienne spécialisée Sylvie Côté, Assistante infirmière

Plus en détail

La prise en charge de votre affection de longue durée

La prise en charge de votre affection de longue durée La prise en charge de votre affection de longue durée Édition 2012 LA PRISE EN CHARGE DE VOTRE AFFECTION DE LONGUE DURÉE Sommaire Votre protocole de soins en pratique p 4 Comment êtes-vous remboursé? p

Plus en détail

Activité des programmes de médicaments

Activité des programmes de médicaments Chapitre 4 Section 4.05 Ministère de la Santé et des Soins de longue durée Activité des programmes de médicaments Suivi des vérifications de l optimisation des ressources, section 3.05 du Rapport annuel

Plus en détail

Comité sectoriel de la sécurité sociale et de la santé Section «Santé»

Comité sectoriel de la sécurité sociale et de la santé Section «Santé» Comité sectoriel de la sécurité sociale et de la santé Section «Santé» CSSS/11/ DÉLIBÉRATION N 11/66 DU 20 SEPTEMBRE 2011 RELATIVE AU TRAITEMENT DE DONNÉES À CARACTÈRE PERSONNEL RELATIVES À LA SANTÉ PAR

Plus en détail

Publication des liens

Publication des liens Le Leem vous informe Publication des liens entre professionnels de santé et entreprises du médicament Vous êtes médecin, chirurgien-dentiste, sage-femme, pharmacien, professionnel paramédical ou tout autre

Plus en détail

Service d orientation anticipée. Déclaration du salarié

Service d orientation anticipée. Déclaration du salarié Service d orientation anticipée Déclaration du salarié Service d orientation anticipée Déclaration du salarié Les formulaires ci-après doivent être présentés dans les dix jours ouvrables suivant le début

Plus en détail

Royaume du Maroc Ministère de la Santé. règlement Intérieur des ôpitaux

Royaume du Maroc Ministère de la Santé. règlement Intérieur des ôpitaux Royaume du Maroc Ministère de la Santé règlement Intérieur des ôpitaux Ce Document reprend l intégralité des dispositions de l arrêté du Ministère de la Santé N 456-11 du 2 Rajeb 1431 (6 juillet 2010)

Plus en détail

FRAIS DE DÉPLACEMENT ET DE SÉJOUR

FRAIS DE DÉPLACEMENT ET DE SÉJOUR SLE - Spécialistes En vertu de l'accord-cadre du 1 er octobre 1995, les dispositions relatives au déplacement sont regroupées à l'annexe 23 de l'entente. La présente section du Manuel des médecins spécialistes

Plus en détail

La Capitale est fière de vous accueillir bientôt parmi sa clientèle. Votre collaboration nous est toutefois essentielle.

La Capitale est fière de vous accueillir bientôt parmi sa clientèle. Votre collaboration nous est toutefois essentielle. ASSURANCES COLLECTIVES - FNEEQ - CSN COMMUNIQUÉ Chargées et chargés d enseignement de l'université Laval Vous bénéficierez, à compter du 6 janvier 2014, du régime d assurance collective offert aux membres

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES INFIRMIER-ÈRE DIPLÔMÉ-E

CAHIER DES CHARGES INFIRMIER-ÈRE DIPLÔMÉ-E Madame/Monsieur 1. DÉFINITION DE LA FONCTION Au service du projet institutionnel, la titulaire du poste : Exerce dans un cadre législatif et un contexte sanitaire connus (loi sur l exercice professionnel,

Plus en détail

Restaurant Brands International Inc. Conseil d administration Lignes directrices sur la gouvernance. Adoptées le 11 décembre 2014

Restaurant Brands International Inc. Conseil d administration Lignes directrices sur la gouvernance. Adoptées le 11 décembre 2014 Restaurant Brands International Inc. Conseil d administration Lignes directrices sur la gouvernance Adoptées le 11 décembre 2014 Le conseil d administration (le «conseil») de Restaurant Brands International

Plus en détail

Organisation des services de première ligne au Québec

Organisation des services de première ligne au Québec Organisation des services de première ligne au Québec Départements régionaux de médecine générale (DRMG) Benoît Gervais, M.D., DRMG de la Mauricie et du Centre-du-Québec Louise Quesnel, M.D., DRMG de la

Plus en détail

Foire aux questions : Quelle sera la période d attente avant d obtenir une place?

Foire aux questions : Quelle sera la période d attente avant d obtenir une place? Renseignements de préadmission pour le sites Web de MDB octobre 2015 Maimonides Donald Berman dates de visites organizationelles Les visites prend place le premier jeudi de chaque mois à 14h. Les participants

Plus en détail

GUIDE DE L'UTILISATEUR

GUIDE DE L'UTILISATEUR GUIDE DE L'UTILISATEUR LE PLAN D AUTOGESTION DU DÉVELOPPEMENT PROFESSIONNEL CONTINU EN CINQ ÉTAPES Pour pouvoir donner des soins de qualité aux patients tout au long de sa carrière professionnelle, le

Plus en détail

Le bilan comparatif des médicaments (BCM): où en sommes-nous?

Le bilan comparatif des médicaments (BCM): où en sommes-nous? Promouvoir l utilisation sécuritaire des médicaments Le bilan comparatif des médicaments (BCM): où en sommes-nous? My-Lan Pham-Dang, MSc. Formatrice ISMP Canada 10 juin 2010 Hôpital Général Juif Institute

Plus en détail

Convention nationale sur les modalités d application complémentaires dans le cadre de l introduction de la structure tarifaire SwissDRG

Convention nationale sur les modalités d application complémentaires dans le cadre de l introduction de la structure tarifaire SwissDRG Convention nationale sur les modalités d application complémentaires dans le cadre de l introduction de la structure tarifaire SwissDRG entre H+ Les Hôpitaux de Suisse (ci-après «les hôpitaux») et santésuisse

Plus en détail

Le genre féminin utilisé dans ce document désigne aussi bien les femmes que les hommes.

Le genre féminin utilisé dans ce document désigne aussi bien les femmes que les hommes. Programme d intéressement pour l implantation du rôle de l infirmière praticienne spécialisée Modalités d application 15-919-04W RÉDACTION Direction des soins infirmiers Direction générale des services

Plus en détail

La contribution des aides-soignants et des proches aidants aux soins infirmiers

La contribution des aides-soignants et des proches aidants aux soins infirmiers La contribution des aides-soignants et des proches aidants aux soins infirmiers Cadre de référence à l intention des directrices, directeurs et des responsables des soins infirmiers 2 e édition Adopté

Plus en détail

Orientation ministérielle Assurer aux Québécois qui le désirent l accès à un médecin de famille qui leur assure un suivi continu de qualité

Orientation ministérielle Assurer aux Québécois qui le désirent l accès à un médecin de famille qui leur assure un suivi continu de qualité Bilan et perspectives sur l organisation des services médicaux de première ligne D re Yolaine Galarneau Directrice de l accessibilité aux services médicaux Direction générale des services de santé et médecine

Plus en détail

PROCÉDURE. Code : PR-DSI-000-31

PROCÉDURE. Code : PR-DSI-000-31 Code : PR-DSI-000-31 PROCÉDURE Instance responsable : Direction des soins infirmiers Approuvée par : Diane Benoit Présentée et adoptée au comité de direction le : 16 janvier 2013 Entrée en vigueur le :

Plus en détail

GUIDE DE SOUMISSION D UN PROJET DE RECHERCHE

GUIDE DE SOUMISSION D UN PROJET DE RECHERCHE Direction générale adjointe Planification, qualité et mission universitaire Coordination de l enseignement et de la recherche 1250, rue Sanguinet, Montréal, QC H2X 3E7 Tél. : (514) 527-9565 / Téléc. :

Plus en détail

LES SERVICES DE SAGE-FEMME AU QUÉBEC

LES SERVICES DE SAGE-FEMME AU QUÉBEC LES SERVICES DE SAGE-FEMME AU QUÉBEC UNE PRIORITÉ DE LA POLITIQUE DE PÉRINATALITÉ (2008-2018) Mémoire présenté aux membres de la commission parlementaire de la santé et des services sociaux Préparé par

Plus en détail

Droits et accueil des usagers

Droits et accueil des usagers Système de santé Droits et accueil des usagers Les règles d accessibilité aux informations de santé à caractère personnel Que ce soit lors d une consultation en ville ou, au sein d un établissement de

Plus en détail

Contrat de soins / Document individuel de prise. Définition des objectifs de la prise en charge

Contrat de soins / Document individuel de prise. Définition des objectifs de la prise en charge DUREE DEFINITION CONTRAT DE SOINS Contrat de soins / Document individuel de prise en charge au SSIDPA Le contrat de soins définit les droits et les obligations de l'établissement et de l usager avec toutes

Plus en détail

RPA No Règlement 2012 No Règlement 2007 Sujet C/N

RPA No Règlement 2012 No Règlement 2007 Sujet C/N T 12 L exploitant d une résidence privée pour aînés doit, avant d accueillir un résident, conclure avec lui ou avec son représentant, le cas échéant, un bail écrit, en utilisant, selon le cas, les formulaires

Plus en détail

règlement invalidité Régime collectif d assurance de personnes de l Association des chirurgiens dentistes du Québec POUR NOUS JOINDRE www.ssq.

règlement invalidité Régime collectif d assurance de personnes de l Association des chirurgiens dentistes du Québec POUR NOUS JOINDRE www.ssq. Demande de règlement invalidité Demande initiale Régime collectif d assurance de personnes de l Association des chirurgiens dentistes du Québec POUR NOUS JOINDRE www.ssq.ca Police N o 14A00 ASSURANCE COLLECTIVE

Plus en détail

Ministère de la Santé et des Services sociaux

Ministère de la Santé et des Services sociaux Ministère de la Santé et des Services sociaux Projet de loi modifiant l organisation et la gouvernance du réseau de la santé et des services sociaux notamment par l abolition des agences régionales Contexte

Plus en détail

RÉUNION ORDINAIRE DU CONSEIL D ADMINISTRATION AGENCE DE LA SANTÉ ET DES SERVICES SOCIAUX DE MONTRÉAL

RÉUNION ORDINAIRE DU CONSEIL D ADMINISTRATION AGENCE DE LA SANTÉ ET DES SERVICES SOCIAUX DE MONTRÉAL RÉUNION ORDINAIRE DU CONSEIL D ADMINISTRATION AGENCE DE LA SANTÉ ET DES SERVICES SOCIAUX DE MONTRÉAL MARDI 29 AVRIL 2014, À 18 H 30, À LA SALLE 107 DE L AGENCE 12 Proposition sur une recommandation d approbation

Plus en détail

Exonération des primes d assurance-vie. Guide du salarié

Exonération des primes d assurance-vie. Guide du salarié Exonération des primes d assurance-vie Guide du salarié Garantie d exonération des primes d assurance-vie collective Le présent guide contient les formulaires à remplir pour demander le maintien de votre

Plus en détail

SERVICE DE TRANSPORT ADAPTÉ GUIDE DE L USAGER

SERVICE DE TRANSPORT ADAPTÉ GUIDE DE L USAGER SERVICE DE TRANSPORT ADAPTÉ GUIDE DE L USAGER BIENVENUE À BORD! Vous trouverez dans le présent Guide de l usager tous les renseignements que vous devez connaître sur l utilisation du service de transport

Plus en détail

MANUEL DE POLITIQUES ET PROCÉDURES PROVENANCE : NUMÉRO : DRH-006. Direction des ressources humaines OBJET : EN VIGUEUR :

MANUEL DE POLITIQUES ET PROCÉDURES PROVENANCE : NUMÉRO : DRH-006. Direction des ressources humaines OBJET : EN VIGUEUR : MANUEL DE POLITIQUES ET PROCÉDURES PROVENANCE : Direction des ressources humaines OBJET : Formation et développement des ressources humaines (excluant le personnel cadre) NUMÉRO : DRH-006 EN VIGUEUR :

Plus en détail

Service du secrétariat général Responsable du dossier des assurances

Service du secrétariat général Responsable du dossier des assurances GUIDE DE PLANIFICATION DES ACTIVITÉS ET DE PRÉVENTION DES ACCIDENTS Activités à l extérieur de l école Septembre 2006 Guide PRÉAMBULE Ce guide constitue un outil destiné au personnel de la Commission scolaire

Plus en détail

PRELEVER A L EXTERIEUR DU LABORATOIRE

PRELEVER A L EXTERIEUR DU LABORATOIRE Laboratoire de Biologie médicale multisite Ref : SEL-PPI7I-333-v03 PRELEVER A L EXTERIEUR DU LABORATOIRE A. Généralités : Le préleveur à domicile est le représentant du laboratoire auprès du patient. -

Plus en détail

FORMULAIRE D INSCRIPTION

FORMULAIRE D INSCRIPTION détenteur d un permis du Québec FORMULAIRE D INSCRIPTION DESTINATION : COSTA RICA DEPART : 22 février 2014 RETOUR : 03 mars 2014 PRIX VOYAGE / pers. : 2.350 $ (taxes incluses) MR / MME / MLLE NOM : PRÉNOM

Plus en détail

ARRÊTÉ du. relatif au cahier des charges de santé de la maison de santé mentionné à l article L. 6323-3 du code de la santé publique.

ARRÊTÉ du. relatif au cahier des charges de santé de la maison de santé mentionné à l article L. 6323-3 du code de la santé publique. RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère du travail, de l emploi NOR : ARRÊTÉ du relatif au cahier des charges de santé de la maison de santé mentionné à l article L. 6323-3 du code de la santé publique. Le ministre

Plus en détail

Modifications à l entente particulière relative à l assurance responsabilité professionnelle

Modifications à l entente particulière relative à l assurance responsabilité professionnelle 197 À l intention des médecins omnipraticiens 27 novembre 2014 Modifications à l entente particulière relative à l assurance responsabilité professionnelle Amendement n o 139 La Régie vous présente les

Plus en détail

Bienvenue à Avantages sociaux en ligne de NAV CANADA

Bienvenue à Avantages sociaux en ligne de NAV CANADA Bienvenue à Avantages sociaux en ligne de NAV CANADA Avantages sociaux en ligne présente l information nécessaire pour profiter pleinement de nos régimes d avantages sociaux. Régime Assuré Régime de soins

Plus en détail

Règles d'autorisation et de remboursement des frais de voyage et de représentation

Règles d'autorisation et de remboursement des frais de voyage et de représentation Règles d'autorisation et de remboursement des frais de voyage et de représentation Mise à jour le : 29 mai 2006 Table des matières 1. Portée... 1 2. Entrée en vigueur... 1 3. Dispositions générales...

Plus en détail

CIRCULAIRE CDG90. Vu le code de la sécurité sociale articles L.33 et suivants

CIRCULAIRE CDG90. Vu le code de la sécurité sociale articles L.33 et suivants CIRCULAIRE CDG90 18/14 CONGE DE MATERNITE : CONDITION D OCTROI ET DUREE POUR LES FONCTIONNAIRES RELEVANT DU REGIME SPECIAL DE SECURITE SOCIALE Vu le code général des collectivités territoriales Vu le code

Plus en détail

Le partenariat...5. La collaboration...5. Contrat de travail...5. Contrat de société de personnes...6

Le partenariat...5. La collaboration...5. Contrat de travail...5. Contrat de société de personnes...6 1 DOCUMENTS ANNEXE 1 D ACCOMPAGNEMENT GUIDE PRATIQUE D ÉLABORATION D UNE ENTENTE DE PARTENARIAT ENTRE UNE INFIRMIÈRE PRATICIENNE SPÉCIALISÉE EN SOINS DE PREMIÈRE LIGNE ET UN OU PLUSIEURS MÉDECINS PARTENAIRES

Plus en détail

Assurance invalidité de courte durée. Guide du salarié

Assurance invalidité de courte durée. Guide du salarié Assurance invalidité de courte durée Guide du salarié Assurance invalidité de courte durée Le présent guide contient les formulaires à remplir pour demander des prestations d invalidité et certains renseignements

Plus en détail

Le contrôle de la qualité des services

Le contrôle de la qualité des services Le contrôle de la qualité est essentiel à l amélioration continue des services aux usagers. En fonction des obligations du ministère de la Santé et des Services sociaux, le Protecteur du citoyen a analysé,

Plus en détail

LE TRAVAIL EN DYADE: UN ART QUI S APPRIVOISE!

LE TRAVAIL EN DYADE: UN ART QUI S APPRIVOISE! LE TRAVAIL EN DYADE: UN ART QUI S APPRIVOISE! Présentation au XVII e Colloque des CII-CIR Montréal, le 2 Mai 2012 Josée F. Breton, Inf., B. Sc., MBA, conseillère en organisation des soins et du travail

Plus en détail

Nouveaux rôles infirmiers : une nécessité pour la santé publique et la sécurité des soins, un avenir pour la profession

Nouveaux rôles infirmiers : une nécessité pour la santé publique et la sécurité des soins, un avenir pour la profession Position adoptée par Conseil national de l Ordre des infirmiers le 14 septembre 2010 Nouveaux rôles infirmiers : une nécessité pour la santé publique et la sécurité des soins, un avenir pour la profession

Plus en détail

En un coup d œil. Janvier 2015 ASSUREQ - PERSONNES RETRAITÉES

En un coup d œil. Janvier 2015 ASSUREQ - PERSONNES RETRAITÉES Votre régime d assurance collective En un coup d œil J ASSUREQ - PERSONNES RETRAITÉES À l intention des personnes retraitées de la Centrale des syndicats du Québec (CSQ) membres d ASSUREQ et de l AREQ

Plus en détail

BRANCHE DU NÉGOCE ET PRESTATIONS DE SERVICES

BRANCHE DU NÉGOCE ET PRESTATIONS DE SERVICES Septembre 2014 CARTOGRAPHIE DES MÉTIERS DES PRESTATAIRES BRANCHE DU NÉGOCE ET PRESTATIONS DE SERVICES DANS LES DOMAINES MÉDICO-TECHNIQUES www.metiers-medico-techniques.fr CPNEFP de la branche Négoce et

Plus en détail

Mediprima. La réforme de l aide médicale octroyée par les CPAS

Mediprima. La réforme de l aide médicale octroyée par les CPAS Mediprima La réforme de l aide médicale octroyée par les CPAS 22 Mars 2013 Table des matières Introduction 1 Notions de base...5 1.1. Aide médicale:...5 1.2. Aide Médicale Urgente...5 1.3. L urgence médicale...5

Plus en détail

Les médecins du ciel

Les médecins du ciel Les médecins du ciel 2 h 40. Centre hospitalier Baie-des-Chaleurs, en Gaspésie. Un médecin appelle le service d Évacuations aéromédicales du Québec (EVAQ). Le processus est déclenché. Dans une heure, un

Plus en détail

La présente règle coloscopie (avec. l endoscope. coloscopie en. nécessaire et DIRECTIVES. b. Assurer le. e doit :

La présente règle coloscopie (avec. l endoscope. coloscopie en. nécessaire et DIRECTIVES. b. Assurer le. e doit : Règle de soins médicaux Technique de la coloscopie en duo INDICATION (situation visée) La présente règle de soins médicaux vise à préciser les conditions d encadrement de la coloscopie (avec endoscope)

Plus en détail

D une étape à l autre Parcours assurance santé MD prend le relais

D une étape à l autre Parcours assurance santé MD prend le relais D une étape à l autre Parcours assurance santé MD prend le relais LA VIE VOUS MÈNE AILLEURS, MAIS PARCOURS ASSURANCE SANTÉ VOUS SUIT PARTOUT AUCUNE PREUVE D ASSURABILITÉ N EST EXIGÉE! 2 Parcours assurance

Plus en détail

Les professions suivantes sont considérées comme professions de la santé non universitaires :

Les professions suivantes sont considérées comme professions de la santé non universitaires : Gesundheitsund Fürsorgedirektion des Kantons Bern Spitalamt Dienststelle Berufsbildung Direction de la santé publique et de la prévoyance sociale du canton de Berne Office des hôpitaux Service de la formation

Plus en détail

Protocole d évacuation et de transport des blessés en forêt. Guide d élaboration

Protocole d évacuation et de transport des blessés en forêt. Guide d élaboration Protocole d évacuation et de transport des blessés en forêt Guide d élaboration Protocole d évacuation et de transport des blessés en forêt Guide d élaboration Adopté par le Comité provincial des soins

Plus en détail

Demande de règlement invalidité Demande de prolongation

Demande de règlement invalidité Demande de prolongation www.inalco.com Demande de règlement invalidité À L INDUSTRIELLE ALLIANCE, CE QUI COMPTE C EST VOUS! Veuillez transmettre le formulaire dûment rempli au bureau de votre région : Québec Ontario et provinces

Plus en détail

PLAN D ACTION DE L AGENCE DE LA SANTÉ ET DES SERVICES SOCIAUX DE LANAUDIÈRE À L ÉGARD DE L INTÉGRATION DES PERSONNES HANDICAPÉES

PLAN D ACTION DE L AGENCE DE LA SANTÉ ET DES SERVICES SOCIAUX DE LANAUDIÈRE À L ÉGARD DE L INTÉGRATION DES PERSONNES HANDICAPÉES PLAN D ACTION DE L AGENCE DE LA SANTÉ ET DES SERVICES SOCIAUX DE LANAUDIÈRE À L ÉGARD DE L INTÉGRATION DES PERSONNES HANDICAPÉES Mise à jour au 28 février 2013 Véronique Bibeau, Conseillère en gestion

Plus en détail

Thérèse Vergeot et Gaëtan Carin Infirmiers aux Urgences & Soins intensifs de l hôpital cardiologique du CHRU de Lille

Thérèse Vergeot et Gaëtan Carin Infirmiers aux Urgences & Soins intensifs de l hôpital cardiologique du CHRU de Lille Thérèse Vergeot et Gaëtan Carin Infirmiers aux Urgences & Soins intensifs de l hôpital cardiologique du CHRU de Lille SOMMAIRE I. L arrêt cardiaque extra-hospitalier. II. L arrêt cardiaque intra-hospitalier.

Plus en détail

Modalités d interprétation des dispositions particulières applicables aux veilleurs, surveillants et encadrants de nuit «Statut des veilleurs»

Modalités d interprétation des dispositions particulières applicables aux veilleurs, surveillants et encadrants de nuit «Statut des veilleurs» Modalités d interprétation des dispositions particulières applicables aux veilleurs, surveillants et encadrants de nuit «Statut des veilleurs» Les présentes modalités ont pour objectif d interpréter les

Plus en détail

MF Maugourd, F. Ellien, P. Paranque Contexte

MF Maugourd, F. Ellien, P. Paranque Contexte Projet de permanence des soins gériatriques en EHPAD dans le sud de l Essonne MF Maugourd, F. Ellien, P. Paranque Contexte Le Sud de l Essonne accueille environ 3000 résidents en Etablissement d Hébergement

Plus en détail