N o d organisme. Rendement actuel Cible Justification de la cible

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "N o d organisme. Rendement actuel Cible Justification de la cible"

Transcription

1 Plan qualité pour Soins continus Bruyère Objectifs et initiatives d amélioration BUT Mesure Changement Initiatives prévues Dimension de la qualité Objectif Mesure/indicateur Unité/population Source/période N o d organisme Rendement actuel Cible Justification de la cible d amélioration (idées de changement) Méthodes Mesures du processus But des idées de changement Commentaires Orientation sur les Revue de la littérature terminée. Améliorer la Question du sondage interne : «Comment évalueriez-vous la qualité des soins offerts dans cet hôpital?» Pourcentage des hospitalisés en soins continus complexes capables de répondre au sondage qui ont évalué la qualité des soins comme étant «Bonne» ou «Très bonne» (2 meilleures évaluations) en % / résidents en soins continus complexes Sondage interne / * 87, % de satisfaction est l objectif ambitieux pour 1) facteurs de soins continus complexes afin de proposer des interventions ciblées visant l amélioration de. 2) Valider ou modifier nos sondages sur la en soins continus complexes en fonction des résultats de la revue de littérature. 3) Définir des méthodes de sondage, la taille des échantillons et la fréquence de sondage qui cadrent avec l ensemble du programme de soins 4) Réaliser le sondage sur soins 5) Établir des plans en soins continus complexes et les mettre en œuvre. 6) Rendre compte des soins continus complexes au Comité de la gestion de la qualité et Une revue approfondie de la littérature sur les facteurs de satisfaction en soins Réviser les sondages, au besoin. données du programme pour déterminer la taille des échantillons ainsi que la fréquence et les méthodes de Réaliser le sondage sur soins continus complexes selon ce qui a été déterminé aux étapes précédentes. résultats du sondage, établir des plans satisfaction et les mettre en ouvre en collaboration avec les équipes qualité fondées sur les unités. Les résultats du sondage sur la soins continus complexes feront l objet d un suivi et seront Réalisation des révisions du Réalisation de l examen des données et établissement de la méthodologie globale de Réalisation du Plans d action établis et mis en œuvre. Compte rendu du CGQAM témoignant de l examen du tableau de bord, y compris des soins Valider ou modifier nos sondages sur soins continus complexes en adoptant des mesures de suivi qui auront une incidence positive sur la satisfaction globale des à l égard de la qualité des soins. Proposer un sondage interne sur en soins continus complexes fondé sur des données probantes. Adopter une méthodologie de sondage sur qui répond aux besoins du programme de soins Disposer de données témoignant de l actuelle population de soins continus complexes qui permettront d établir des plans d action concrets pour améliorer. Apporter des améliorations mesurables à la satisfaction des soins continus complexes. Veiller à la surveillance des tendances à l échelon du

2 Orientation sur les Améliorer la Question du sondage interne : «Comment évalueriez-vous la qualité des soins offerts dans cet hôpital?» Pourcentage de tous les hospitalisés au service de gériatrique capables de répondre au sondage qui ont évalué la qualité des soins comme étant «Bonne» ou «Très bonne» (2 meilleures évaluations) en % / Sondage interne / * 84, % de satisfaction est l objectif ambitieux pour 1) facteurs de gériatrique afin de proposer des interventions ciblées visant l amélioration de. 2) Valider ou modifier nos sondages sur la en gériatrique en fonction des résultats de la revue de littérature. 3) Définir des méthodes de sondage, la taille des échantillons et la fréquence de sondage qui cadrent avec l ensemble du programme de 4) Réaliser des sondages sur du programme de 5) Établir des plans en gériatrique et les mettre en œuvre. affichés au tableau de bord trimestriel. Ils seront aussi examinés par le Comité de la gestion Une revue approfondie de la littérature sur les facteurs de satisfaction en Réviser les sondages, au besoin. données du programme pour déterminer la taille des échantillons ainsi que la fréquence et les méthodes de Réaliser le sondage sur gériatrique selon ce qui a été déterminé aux étapes précédentes. résultats du sondage, établir des plans satisfaction et les mettre en ouvre en collaboration avec l équipe qualité fondée sur l unité. Revue de la littérature terminée. Réalisation des révisions du Réalisation de l examen des données et établissement de la méthodologie globale de Réalisation du Plans d action établis et mis en œuvre. Valider ou modifier nos sondages sur gériatrique en adoptant des mesures de suivi qui auront une incidence positive sur la à l égard de la qualité des soins. Proposer un sondage interne sur en gériatrique fondé sur des données probantes. Adopter une méthodologie de sondage sur qui répond aux besoins du programme de Disposer de données témoignant de l actuelle population de gériatrique qui permettront d établir des plans d action concrets pour améliorer. Apporter des améliorations mesurables à la satisfaction des

3 Orientation sur les Améliorer la Question du sondage interne : «Comment évalueriez-vous la qualité des soins offerts dans cet hôpital?» Pourcentage de tous les hospitalisés au service de victimes d AVC capables de répondre au sondage qui ont évalué la qualité des soins comme étant «Bonne» ou «Très bonne» (2 meilleures évaluations) en % / Sondage interne / * % de satisfaction est l objectif ambitieux pour 6) Rendre compte des gériatrique au Comité de la gestion 1) facteurs de victimes D AVC afin de proposer des interventions ciblées visant l amélioration de. 2) Valider ou modifier nos sondages sur la en victimes d AVC en fonction des résultats de la revue de littérature. 3) Définir des méthodes de sondage, la taille des échantillons et la fréquence de sondage qui cadrent avec l ensemble du programme de victimes d AVC. 4) Réaliser le sondage sur victimes d AVC. 5) Établir des plans en victimes d AVC et les mettre en œuvre. Les résultats du sondage sur la gériatrique feront l objet d un suivi et seront affichés au tableau de bord trimestriel. Ils seront aussi examinés par le Comité de la gestion Une revue approfondie de la littérature sur les facteurs de satisfaction en victimes d AVC. Réviser les sondages, au besoin. données du programme pour déterminer la taille des échantillons ainsi que la fréquence et les méthodes de Réaliser le sondage sur victimes d AVC selon ce qui a été déterminé aux étapes précédentes. résultats du sondage, établir des plans satisfaction et les mettre en ouvre en collaboration avec Compte rendu du CGQAM témoignant de l examen du tableau de bord, y compris des Revue de la littérature terminée. Réalisation des révisions du Achèvement de l examen des données et établissement de la méthodologie globale de Réalisation du Plans d action établis et mis en œuvre. Veiller à la surveillance des tendances au niveau du Valider ou modifier nos sondages sur victimes d AVC en adoptant des mesures de suivi qui auront une incidence positive sur à l égard de la qualité des soins. Proposer un sondage interne sur en victimes d AVC fondé sur des données probantes. Adopter une méthodologie de sondage sur qui répond aux besoins du programme de victimes d AVC. Disposer de données témoignant de l actuelle population de victimes d AVC qui permettront d établir des plans d action concrets pour améliorer la. Apporter des améliorations mesurables à la satisfaction des des victimes d AVC.

4 l équipe qualité fondée sur l unité. Sécurité Accroître la proportion de pour lesquels un bilan réalisé à l admission Bilan comparatif des médicaments à l admission : Le dont les médicaments ont fait l objet d un bilan comparatif doit être pris comme une proportion du admis à l hôpital. Bilan comparatif des médicaments à l admission : Le dont les médicaments ont fait l objet d un bilan comparatif doit être pris comme une proportion du admis à l hôpital. % / tous les % / tous les trimestre le plus récent pour lequel les données sont disponibles trimestre le plus récent pour lequel les données sont disponibles 932* 93,2 95 Puisqu il s agit d une cible prioritaire pour QSSO et que nous devons apporter des améliorations pour atteindre notre cible, il s agit aussi d une priorité pour Soins continus Bruyère. La cible vise tous les hospitaliers de Bruyère (soins continus complexes, soins palliatifs, ). Nous voulons réaliser un bilan comparatif de tous les médicaments dans les 24 heures suivant l admission. 3781* 93,2 95 Puisqu il s agit d une cible prioritaire pour QSSO et que nous devons apporter des améliorations pour atteindre notre cible, il s agit aussi d une priorité pour Soins continus Bruyère. La cible vise tous les hospitaliers de Bruyère (soins continus complexes, soins palliatifs, ). Nous 6) Rendre compte des victimes d AVC au Comité de la gestion de la qualité et 1) Inclure rapidement la documentation relative au bilan nouveau dossier médical Cette nouvelle méthode élimine le besoin de fournir de la documentation supplémentaire au pharmacien, faisant ainsi du bilan médicaments un procédé en une étape. 1) Inclure rapidement la documentation relative au bilan nouveau dossier médical Cette nouvelle méthode élimine le besoin de fournir de la documentation supplémentaire au pharmacien, faisant ainsi du bilan médicaments un procédé en une étape. Les résultats du sondage sur la victimes d AVC feront l objet d un suivi et seront affichés au tableau de bord trimestriel. Ils seront aussi examinés par le Comité de la gestion Fournir au personnel une formation sur la façon dont le bilan consigné dans le dossier médical Fournir au personnel une formation sur la façon dont le bilan consigné dans le dossier médical Compte rendu du CGQAM témoignant de l examen du tableau de bord, y compris des des victimes d AVC. Nombre de membres du personnel ayant reçu la formation sur la consignation du bilan nouveau dossier médical Nombre de membres du personnel ayant reçu la formation sur la consignation du bilan nouveau dossier médical Veiller à la surveillance des tendances au niveau du S assurer que le bilan médicaments est rapidement consigné dans le nouveau dossier médical S assurer que le bilan médicaments est rapidement consigné dans le nouveau dossier médical

5 voulons réaliser un bilan comparatif de tous les médicaments dans les 24 heures suivant l admission. Sécurité Réduire les taux d infection nosocomiale Bilan comparatif des médicaments à l admission : Le dont les médicaments ont fait l objet d un bilan comparatif doit être pris comme une proportion du admis à l hôpital. Conformité à l hygiène des mains avant le premier contact avec un patient ou son environnement : le nombre de fois que l hygiène des mains a été respectée avant le premier contact avec un patient ou son environnement divisé par le nombre de règles d hygiène des mains observées avant le premier contact avec un patient ou son environnement multiplié par 100 correspond aux données sur la sécurité des pouvant être rendues publiques. % / tous les % / fournisseurs de soins de santé dans tout l établissement trimestre le plus récent pour lequel les données sont disponibles rendues publiques par le ministère de la Santé / année civile * 93,2 95 Puisqu il s agit d une cible prioritaire pour QSSO et que nous devons apporter des améliorations pour atteindre notre cible, il s agit aussi d une priorité pour Soins continus Bruyère. La cible vise tous les hospitaliers de Bruyère (soins continus complexes, soins palliatifs, ). Nous voulons réaliser un bilan comparatif de tous les médicaments dans les 24 heures suivant l admission. 932* 80,4 90 Avec l introduction prévue des postes de travail mobiles, de nouveaux protocoles sur la conformité à l hygiène des mains seront requis et une formation en la matière devra être offerte au personnel une fois l année entamée. Ainsi, la cible de conformité pour l exercice est de 90 %. 1) Inclure rapidement la documentation relative au bilan nouveau dossier médical Cette nouvelle méthode élimine le besoin de fournir de la documentation supplémentaire au pharmacien, faisant ainsi du bilan médicaments un procédé en une étape. 1) Toutes les unités continueront à recevoir des rapports sur la conformité à l hygiène des mains pour que les gestionnaires cliniques puissent faire un suivi auprès du personnel. Les tableaux Objectif qualité affichés dans chaque unité de Bruyère seront mis à jour tous les mois avec les résultats sur la conformité à l hygiène des mains. 2) Suivi des apprenants qui complètent le module d apprentissage en ligne sur l hygiène des mains du système de gestion de l apprentissage. Fournir au personnel une formation sur la façon dont le bilan consigné dans le dossier médical Le Service de la qualité, de la sécurité des et de la gestion des risques enverra à chaque gestionnaire clinique des affiches à apposer sur les tableaux Objectif qualité portant sur l hygiène des mains et comportant les plus récents taux de conformité au 1 er moment pour chaque unité et pour l ensemble de l organisation. Durant la période d orientation, chaque membre du personnel clinique doit compléter le module d apprentissage en ligne sur l hygiène des mains. Si cela se révèle impossible à ce moment, le personnel a trois mois pour terminer le module. Nombre de membres du personnel ayant reçu la formation sur la consignation du bilan nouveau dossier médical Pourcentage des unités qui reçoivent des rapports mensuels à jour sur l hygiène des mains en Pourcentage des nouveaux employés (cliniques) qui ont terminé le module d apprentissage en ligne sur l hygiène des mains dans un délai de trois mois après l embauche en S assurer que le bilan médicaments est rapidement consigné dans le nouveau dossier médical Des rapports sur l hygiène des mains fondés sur les unités seront distribués tous les mois à la totalité des unités. 100 % des nouveaux membres du personnel clinique ont terminé le module d apprentissage sur l hygiène des mains.

6 Sécurité Éviter les chutes des Nombre de chutes par jours. Taux par jours / tous les année civile la plus récente 932* 4,3 3,9 L année civile 2014 est l année de référence pour l indicateur de chutes. Pour , la cible de réduction des chutes est de 10 % (3,9 chutes/1 000 jours). 3) De l information à l intention de tout le personnel de Bruyère sera publiée sous forme de messages bimensuels sur InfoNet et sur le site Web de Prévention et contrôle des infections. 1) Mettre en œuvre des initiatives de prévention des chutes fondées sur des données probantes afin de s attaquer aux facteurs les plus souvent associés aux chutes dans chacun des hospitaliers. 2) S assurer que des tournées sont effectuées toutes les heures dans chacun des hospitaliers. 3) Définir les pratiques exemplaires en matière de prévention des chutes des hospitalisés en soins non actifs. Les messages seront rédigés puis envoyés au webmestre aux fins de publication sur InfoNet et sur les téléviseurs numériques ainsi que de publication permanente sur le site Web de Prévention et contrôle des infections et les tableaux de mieuxêtre. Étudier les rapports d incidents concernant les chutes pour chacun des hospitaliers afin de cerner les facteurs contributifs les plus courants. Vérification des tournées horaires. pratiques exemplaires en matière de chutes en se concentrant sur les populations de soins non actifs. Nombre de rapports sur l hygiène des mains publiés sur InfoNet et ailleurs dans l organisation en Réalisation de l étude des rapports d incidents concernant les chutes, détermination des facteurs contributifs les plus courants et établissement d un plan d action pour les éviter. Réalisation de la vérification des tournées horaires et résultats connexes. Réalisation d un examen des pratiques exemplaires. Davantage d information portant expressément sur la conformité à l hygiène des mains sera diffusée dans l ensemble de Bruyère; l information concernant la conformité à l hygiène des mains fondée sur les unités sera fournie tous les mois en Réduire le nombre de chutes de 10 % dans chacun des hospitaliers. En utilisant les taux actuels comme référence, des réductions de 10 % au cours des 2 prochaines années permettront d harmoniser nos taux aux taux provinciaux et d atteindre notre objectif ambitieux de moins de 3,4 chutes par jours. Répondre de façon proactive aux besoins des dans le but de réduire les comportements non sécuritaires grâce aux tournées effectuées toutes les heures par le personnel infirmier. Définir les pratiques exemplaires en matière de prévention des chutes qui peuvent s appliquer à notre organisation et à notre population de.

Section narrative du plan d'amélioration de la qualité (PAQ) pour les organismes de soins de santé de l'ontario

Section narrative du plan d'amélioration de la qualité (PAQ) pour les organismes de soins de santé de l'ontario Section narrative du plan d'amélioration de la qualité (PAQ) pour les organismes de soins de santé de l'ontario Centre d accès aux soins communautaires du Nord-Est Approuvé par le conseil d administration

Plus en détail

Plan d accessibilité pluriannuel 2013-2015

Plan d accessibilité pluriannuel 2013-2015 Plan d accessibilité pluriannuel 2013-2015 Plan d accessibilité dans le cadre de la LAPHO Introduction La Loi de 2005 sur l accessibilité pour les personnes handicapées de l Ontario vise l élaboration,

Plus en détail

COMMENTLES CASCPRODIGUENT

COMMENTLES CASCPRODIGUENT COMMENTLES CASCPRODIGUENT DESSOI NS: Mi seàj oursurl amél i oraon del aqual i tépourl espaents Comment les CASC prodiguent des soins : Mise à jour sur l amélioration de la qualité pour les patients Mise

Plus en détail

MSSLD DRPSS Rapport trimestriel des urgences et des niveaux de soins. RLISS du Sud-Ouest Janvier 2010

MSSLD DRPSS Rapport trimestriel des urgences et des niveaux de soins. RLISS du Sud-Ouest Janvier 2010 MSSLD DRPSS Rapport trimestriel des urgences et des niveaux de soins RLISS du Sud-Ouest Janvier 2010 1 OBJECTIF : Réduire le temps passé aux urgences partout en Ontario Presque 50 % des patients qui se

Plus en détail

CClin Est. Le 17 avril 2014 Strasbourg

CClin Est. Le 17 avril 2014 Strasbourg Recherche des causes d un grave défaut de transmission d information en présence d une situation à fort risque de contamination CClin Est Le 17 avril 2014 Strasbourg 1 Contexte Développement de la culture

Plus en détail

Site Web sur la PSS (régions et établissements) : indicateurs

Site Web sur la PSS (régions et établissements) : indicateurs Mai 2014 Site Web sur la PSS (régions et établissements) : indicateurs Comme nous l avons annoncé dans notre bulletin du 15 avril, l ICIS prévoit lancer son nouveau site Web interactif sur les données

Plus en détail

CAHIER DE GESTION. La communauté collégiale et les personnes fréquentant les établissements et/ou les installations du Collège.

CAHIER DE GESTION. La communauté collégiale et les personnes fréquentant les établissements et/ou les installations du Collège. CAHIER DE GESTION POLITIQUE EN MATIÈRE DE SANTÉ ET SÉCURITÉ AU TRAVAIL COTE 36-00-01.01 OBJET La présente politique vise à préciser et à faire connaître les objectifs et les champs d application privilégiés

Plus en détail

Code : CD-176-2008. Page 1 de 6. Type de document : Politique Révision prévue : 2011

Code : CD-176-2008. Page 1 de 6. Type de document : Politique Révision prévue : 2011 Adopté par : Code : CD-176-2008 Page 1 de 6 Type de document : Politique Révision prévue : 2011 Comité de direction Adopté le : 2008-10-07 Entré en vigueur le : 2008-10-07 Révisé le : Document(s) remplacé(s)

Plus en détail

Listes de références et rapports de synthèse des résumés des examens rapides Processus

Listes de références et rapports de synthèse des résumés des examens rapides Processus Listes de références et rapports de synthèse des résumés des examens rapides Processus Mise à jour : avril, 2015 Version 1.0 HISTORIQUE DES RÉVISIONS Le présent document sera régulièrement révisé dans

Plus en détail

RÔLES ET RESPONSABILITÉS SUGGÉRÉES POUR LE COORDONNATEUR COMMUNAUTAIRE DU SISA

RÔLES ET RESPONSABILITÉS SUGGÉRÉES POUR LE COORDONNATEUR COMMUNAUTAIRE DU SISA RÔLES ET RESPONSABILITÉS SUGGÉRÉES POUR LE COORDONNATEUR COMMUNAUTAIRE DU SISA Le présent document a pour but de servir de guide pour ce qui est des rôles et des responsabilités du coordonnateur communautaire

Plus en détail

19-01-2012. Faire un «X» dans la case. Entente. Entente de rendement ministère- RLISS (ERMR) ANNÉE :

19-01-2012. Faire un «X» dans la case. Entente. Entente de rendement ministère- RLISS (ERMR) ANNÉE : NOM DE L INDICATEUR RNI PRÉVENTION DES INFECTIONS DES PLAIES OPÉRATOIRES NUMÉRO D IDENTIFICATION DE L INDICATEUR RNI 92 DATE DE LA DERNIÈRE RÉVISION (JJ-MM-AAAA) 19-01-2012 DESCRIPTION DE L INDICATEUR

Plus en détail

Politique d accessibilité du RREO

Politique d accessibilité du RREO Politique d accessibilité du RREO Date d entrée en vigueur : Le 1 er janvier 2014 Révision : 16 décembre 2014 Date de la prochaine révision : Le 1 er janvier 2017 Responsables : Vice-présidente principale,

Plus en détail

PHP 2 Pratique en santé publique fondée sur des données probantes

PHP 2 Pratique en santé publique fondée sur des données probantes PHP 2 Pratique en santé publique fondée sur des données probantes But Les professionnels de la santé publique suivent de plus en plus une approche fondée sur des données probantes lorsqu il s agit de planifier,

Plus en détail

POLITIQUE DE GESTION DES PLAINTES

POLITIQUE DE GESTION DES PLAINTES POLITIQUE DE GESTION DES PLAINTES Novembre 2014 TABLE DES MATIÈRES 1. La politique sur la gestion des plaintes... 4 1.1 Préambule... 4 1.2 Objectif... 4 1.3 Définitions... 4 1.4 Champ d application de

Plus en détail

La santé des voyageurs à l'aspc : Programme de vaccination contre la fièvre jaune

La santé des voyageurs à l'aspc : Programme de vaccination contre la fièvre jaune La santé des voyageurs à l'aspc : Programme de vaccination contre la fièvre jaune France Huneault Gestionnaire, Planification stratégique et gestion de programme Division santé voyage Direction générale

Plus en détail

Politique en matière d accessibilité et plan d accessibilité pluriannuel

Politique en matière d accessibilité et plan d accessibilité pluriannuel Politique en matière d accessibilité et plan d accessibilité pluriannuel Conformément au Règlement de l Ontario 191/11 pris en application de la Loi de 2005 sur l accessibilité pour les personnes handicapées

Plus en détail

Cadre de développement du jeune enfant aux TNO. Mai 2013

Cadre de développement du jeune enfant aux TNO. Mai 2013 Cadre de développement du jeune enfant aux TNO Mai 2013 Un message du ministre de l Éducation, de la Culture et de la Formation et du ministre de la Santé et des Services sociaux Nous sommes heureux de

Plus en détail

Services de soins à domicile

Services de soins à domicile Chapitre 4 Section 4.04 Ministère de la Santé et des Soins de longue durée Services de soins à domicile Suivi des vérifications de l optimisation des ressources, section 3.04 du Rapport annuel 2010 Chapitre

Plus en détail

Cadre de travail sur les relations avec les gouvernements et la défense des droits. Société canadienne de la sclérose en plaques

Cadre de travail sur les relations avec les gouvernements et la défense des droits. Société canadienne de la sclérose en plaques Cadre de travail sur les relations avec les gouvernements Société canadienne de la sclérose en plaques Juin 2009 Table des matières Contexte... 3 1.0 Mission de la Société canadienne de la sclérose en

Plus en détail

SONDAGE SUR LES SERVICES EN FRANÇAIS

SONDAGE SUR LES SERVICES EN FRANÇAIS SONDAGE SUR LES SERVICES EN FRANÇAIS Quel était l objet du sondage? Le gouvernement de l Île-du-Prince-Édouard entend modifier sa loi actuelle sur les services en français de façon qu elle réponde aux

Plus en détail

Avis du directeur général : Politique de remboursement des bandes réactives pour la glycémie

Avis du directeur général : Politique de remboursement des bandes réactives pour la glycémie Programmes publics de médicaments de l Ontario, ministère de la Santé et des Soins de longue durée Avis du directeur général : Politique de remboursement des bandes réactives pour la glycémie Le directeur

Plus en détail

NORME 12 TABLEAU DE NOTATION DES ÉLÉMENTS et FORMULAIRES D ÉVALUATION DES ÉLÉMENTS

NORME 12 TABLEAU DE NOTATION DES ÉLÉMENTS et FORMULAIRES D ÉVALUATION DES ÉLÉMENTS NORME 12 TABLEAU DE DES ÉLÉMENTS et FORMULAIRES D ÉVALUATION DES ÉLÉMENTS NORME 12 : SERVICES DE SANTÉ, DE CONSEILS PERSONNALISÉS ET D AIDE FINANCIÈRE À L INTENTION DES ÉTUDIANTS EN MÉDECINE Une faculté

Plus en détail

LA SURDITÉ PROFESSIONNELLE À LAVAL

LA SURDITÉ PROFESSIONNELLE À LAVAL LA SURDITÉ PROFESSIONNELLE À LAVAL Novembre 2006 Collecte, analyse des données et rédaction Nicaise Dovonou, agent de recherche en santé au travail, Direction de santé publique, Agence de la santé et des

Plus en détail

Famille : Analyse laboratoire. Sous-famille : Analyse laboratoire. Code ROME : 52232

Famille : Analyse laboratoire. Sous-famille : Analyse laboratoire. Code ROME : 52232 Famille : Analyse laboratoire Sous-famille : Analyse laboratoire Code ROME : 52232 Technicien(ne) d analyse chimie / physicochimie Chimiste Technicien(ne)-analyste chimie Analyste chimie Définir, réaliser

Plus en détail

Services ProCare de GM Description des services

Services ProCare de GM Description des services Aperçu des services offerts Chaque site Web bénéficiant du forfait de marketing numérique GM aura droit à des services ProCare visant les objectifs suivants : Respect de la stratégie globale de marketing:

Plus en détail

Analyse et gestion d un évènement indésirable associé aux soins

Analyse et gestion d un évènement indésirable associé aux soins Analyse et gestion d un évènement indésirable associé aux soins Programme de développement professionnel continu Date : juin 2013 Comité de Coordination de l Evaluation Clinique et de la Qualité en Aquitaine

Plus en détail

Assises professionnelles de l infectiologie

Assises professionnelles de l infectiologie Valoriser l infectiologie transversale par l amélioration de la qualité Arnaud Pouillart Hôpitaux pédiatriques de Nice CHU-Lenval 1 Champ de l étude Activités transversales : Expertise, activité intellectuelle

Plus en détail

Travaux publics et Services gouvernementaux Canada Bureau de l'agent principal de gestion des risques

Travaux publics et Services gouvernementaux Canada Bureau de l'agent principal de gestion des risques Travaux publics et Services gouvernementaux Canada Bureau de l'agent principal de gestion des risques Système de véhicules de soutien moyen Achat de véhicules commerciaux militarisés (MilCOTS) Rapport

Plus en détail

Services de télétriage

Services de télétriage Chapitre 4 Section 4.13 Ministère de la Santé et des Soins de longue durée Services de télétriage Suivi des vérifications de l optimisation des ressources, section 3.13 du Rapport annuel 2009 Contexte

Plus en détail

MANDAT DU COMITÉ DE GOUVERNANCE ET DE RESSOURCES HUMAINES

MANDAT DU COMITÉ DE GOUVERNANCE ET DE RESSOURCES HUMAINES MANDAT DU COMITÉ DE GOUVERNANCE ET DE RESSOURCES HUMAINES Objet Le comité de gouvernance et de ressources humaines du conseil d administration est établi par la Société d évaluation foncière des municipalités

Plus en détail

Présentation de l indicateur de mesure de satisfaction des patients hospitalisés Dossier de presse Jeudi 4 novembre 2010

Présentation de l indicateur de mesure de satisfaction des patients hospitalisés Dossier de presse Jeudi 4 novembre 2010 Présentation de l indicateur de mesure de satisfaction des patients hospitalisés Dossier de presse Jeudi 4 novembre 2010 Contact presse : Ministère de la Santé et des Sports - 01 40 56 40 14 Sommaire I.

Plus en détail

Règlement sur les normes d accessibilité intégrées

Règlement sur les normes d accessibilité intégrées sur les normes d accessibilité intégrées s de chaque conseil scolaire Date d entrée 2013 Établissement de politiques en matière d accessibilité Le conseil élabore, met en œuvre et tient à jour des politiques

Plus en détail

PROGRAMME RÉGIONAL DE RÉADAPTATION POUR LA PERSONNE ATTEINTE DE MALADIES CHRONIQUES. Sommaire de la démarche de réorganisation

PROGRAMME RÉGIONAL DE RÉADAPTATION POUR LA PERSONNE ATTEINTE DE MALADIES CHRONIQUES. Sommaire de la démarche de réorganisation PROGRAMME RÉGIONAL DE RÉADAPTATION POUR LA PERSONNE ATTEINTE DE MALADIES CHRONIQUES Sommaire de la démarche de réorganisation SOMMAIRE Le programme régional Traité santé offre des services de réadaptation

Plus en détail

Procédure. BCM (bilan comparatif des médicaments) des usagers à l admission, au transfert et au congé.

Procédure. BCM (bilan comparatif des médicaments) des usagers à l admission, au transfert et au congé. Cote DSPD-13-14 Réservé à la Direction général Procédure Titre : BCM (bilan comparatif des médicaments) des usagers à l admission, au transfert et au congé. Destinataires : Direction de l hébergement Direction

Plus en détail

Plan d accessibilite pluriannuel. La Cité collégiale 2012 (en vertu de la Loi sur l accessibilité pour les personnes handicapées de l Ontario)

Plan d accessibilite pluriannuel. La Cité collégiale 2012 (en vertu de la Loi sur l accessibilité pour les personnes handicapées de l Ontario) Plan d accessibilite pluriannuel La Cité collégiale 2012 (en vertu de la Loi sur l accessibilité pour les personnes handicapées de l Ontario) La Loi sur l accessibilité pour les personnes handicapées de

Plus en détail

INTRODUCTION AU PROGRAMME D ASSURANCE DE LA QUALITÉ

INTRODUCTION AU PROGRAMME D ASSURANCE DE LA QUALITÉ JUIN 2009 INTRODUCTION AU PROGRAMME D ASSURANCE DE LA QUALITÉ Placez dans l onglet no 5 de votre classeur des ressources des membres Le programme d assurance de la qualité de l Ordre des ergothérapeutes

Plus en détail

Juin 2013 COMPTE RENDU SUR L'ÉTAT DE LA MISE EN OEUVRE DU PLAN D'ACTION RAPPORT AU COMITÉ DE VÉRIFICATION EN DATE DU 30 SEPTEMBRE 2013

Juin 2013 COMPTE RENDU SUR L'ÉTAT DE LA MISE EN OEUVRE DU PLAN D'ACTION RAPPORT AU COMITÉ DE VÉRIFICATION EN DATE DU 30 SEPTEMBRE 2013 Vérification des pratiques de gestion du Secteur du dirigeant principal des finances () 1. Le dirigeant principal des finances () doit s assurer qu on dispose d une vue consolidée et intégrée des structures

Plus en détail

Politique de gestion des plaintes. La CSST place la satisfaction de sa clientèle au coeur de ses priorités

Politique de gestion des plaintes. La CSST place la satisfaction de sa clientèle au coeur de ses priorités Politique de gestion des plaintes La CSST place la satisfaction de sa clientèle au coeur de ses priorités PRÉAMBULE L administration gouvernementale québécoise place au cœur de ses priorités la qualité

Plus en détail

Table des matières. Formation à l ISPC

Table des matières. Formation à l ISPC Table des matières Ateliers... 2 Planification et prise de décisions axées sur la santé de la population... 2 Autoapprentissage à l ISPC... 3 Introduction à la santé de la population... 3 Explorer la santé

Plus en détail

Synthèse accompagnée d une évaluation critique Processus

Synthèse accompagnée d une évaluation critique Processus Synthèse accompagnée d une évaluation critique Processus Mise à jour : avril, 2015 Version 1.0 HISTORIQUE DES RÉVISIONS Le présent document sera régulièrement révisé dans le cadre des activités d amélioration

Plus en détail

PROJET. Plan de communication interne PANDÉMIE D INFLUENZA DOCUMENT DE TRAVAIL

PROJET. Plan de communication interne PANDÉMIE D INFLUENZA DOCUMENT DE TRAVAIL PROJET Plan de communication interne PANDÉMIE D INFLUENZA DOCUMENT DE TRAVAIL JUIN 2007 TABLE DES MATIÈRES 1. La mise en contexte...3 2. Les enjeux relatifs à la communication interne...3 2.1 La présence

Plus en détail

Un guide pour les Premières Nations en Ontario : Savoir utiliser les services de santé non assurés et les services des programmes de santé de l

Un guide pour les Premières Nations en Ontario : Savoir utiliser les services de santé non assurés et les services des programmes de santé de l Un guide pour les Premières Nations en Ontario : Savoir utiliser les services de santé non assurés et les services des programmes de santé de l Ontario Introduction Les «Chefs de l Ontario» ont pris conscience

Plus en détail

Déclarations européennes de la pharmacie hospitalière

Déclarations européennes de la pharmacie hospitalière Déclarations européennes de la pharmacie hospitalière Les pages qui suivent constituent les Déclarations européennes de la pharmacie hospitalière. Elles représentent l expression consensuelle de ce que

Plus en détail

Grille «Identito-vigilance» pour l auto-évaluation dans le cadre du contrat 2013

Grille «Identito-vigilance» pour l auto-évaluation dans le cadre du contrat 2013 Grille «Identito-vigilance» pour l auto-évaluation dans le cadre du contrat 2013 Les questions sont rés en différentes rubriques se rapportant au thème identito-vigilance. Il est prévu que les différents

Plus en détail

Intégration à la profession d infirmière du Québec CWA.0B

Intégration à la profession d infirmière du Québec CWA.0B Intégration à la profession d infirmière du Québec CWA.0B Objectifs du programme Ce programme vise à former des personnes aptes à exercer la fonction d infirmière ou d infirmier au Québec, et ce, dans

Plus en détail

LOI SUR L ACCESSIBILITÉ POUR LES PERSONNES HANDICAPÉES DE L ONTARIO (LAPHO) - 2005. Ricoh Canada NORMES D ACCESSIBILITÉ INTÉGRÉES Plan pluriannuel

LOI SUR L ACCESSIBILITÉ POUR LES PERSONNES HANDICAPÉES DE L ONTARIO (LAPHO) - 2005. Ricoh Canada NORMES D ACCESSIBILITÉ INTÉGRÉES Plan pluriannuel LOI SUR L ACCESSIBILITÉ POUR LES PERSONNES HANDICAPÉES DE L ONTARIO (LAPHO) - 2005 Ricoh Canada NORMES D ACCESSIBILITÉ INTÉGRÉES Plan pluriannuel Partie I DISPOSITIONS GÉNÉRALES Section Initiative Description

Plus en détail

Le tableau de bord en prévention et contrôle des infections nosocomiales : préambule

Le tableau de bord en prévention et contrôle des infections nosocomiales : préambule Le tableau de bord en prévention et contrôle des infections nosocomiales : préambule Madeleine Tremblay Direction de la protection Direction générale de santé publique 20 novembre 2008 1 Le tableau de

Plus en détail

OUTIL D AUTOÉVALUATION DU

OUTIL D AUTOÉVALUATION DU Institut de leadership en éducation OUTIL D AUTOÉVALUATION DU L EADERSHIP Instructions Ministère de l Éducation INSTRUCTIONS ET RECOMMANDATIONS POUR L UTILISATION EFFICACE DE L OUTIL Les recherches montrent

Plus en détail

Le tableau de bord proposé par le MSSS: perspectives et enjeux

Le tableau de bord proposé par le MSSS: perspectives et enjeux Le tableau de bord proposé par le MSSS: perspectives et enjeux Madeleine Tremblay Direction de la protection Direction générale de santé publique 20 novembre 2008 1 Le tableau de bord en prévention et

Plus en détail

Règle de soins infirmiers

Règle de soins infirmiers DÉFINITION : Le but de cette règle de soins infirmiers est d encadrer la prestation des soins dispensés par les infirmières et les infirmières auxiliaires en collaboration avec les préposés aux bénéficiaires

Plus en détail

www.trustteam.be T +32 56 23 46 06 info@trustteam.be

www.trustteam.be T +32 56 23 46 06 info@trustteam.be www.trustteam.be T +32 56 23 46 06 info@trustteam.be Table des matières 1 Introduction...3 2 Pourquoi choisir Health@Work?...3 2.1 Concentrez-vous désormais sur vos activités clés...4 2.2 Nombreuses fonctionnalités

Plus en détail

LE DRAWBACK RELATIF AUX VÉHICULES AUTOMOBILES EXPORTÉS

LE DRAWBACK RELATIF AUX VÉHICULES AUTOMOBILES EXPORTÉS Ottawa, le 21 octobre 2009 MÉMORANDUM D7-3-2 En résumé LE DRAWBACK RELATIF AUX VÉHICULES AUTOMOBILES EXPORTÉS 1. Le présent mémorandum a été révisé conformément à l Initiative de réduction de la paperasserie

Plus en détail

MANUEL DE GESTION TITRE : PLANIFICATION ET SUIVI DES MESURES DE CONTRÔLE

MANUEL DE GESTION TITRE : PLANIFICATION ET SUIVI DES MESURES DE CONTRÔLE DSC-DIR-04-01 MANUEL DE GESTION TITRE : PLANIFICATION ET SUIVI DES MESURES DE CONTRÔLE TYPE DE DOCUMENT : DIRECTIVE Expéditeur : Directrice des services à la clientèle Destinataires : Tout le personnel

Plus en détail

Pose de Cathéter Veineux Périphérique (CVP) et manipulations des lignes veineuses

Pose de Cathéter Veineux Périphérique (CVP) et manipulations des lignes veineuses Evaluation des Pratiques Professionnelles Pose de Cathéter Veineux Périphérique (CVP) et manipulations des lignes veineuses Diffusion et communication de bonnes pratiques CHU_ Hôpitaux de Rouen - page

Plus en détail

LAPHO Plan d accessibilité pluriannuel Normes d accessibilité intégrées Date de révision et n o : 11252014.000 Date : 25 novembre 2014 Page 1 de 9

LAPHO Plan d accessibilité pluriannuel Normes d accessibilité intégrées Date de révision et n o : 11252014.000 Date : 25 novembre 2014 Page 1 de 9 Hunter Douglas Canada LP Politique des ressources Date : 25 novembre 2014 Page 1 de 9 1 POLITIQUE 1.01 Hunter Douglas Canada LP («l entreprise») établira, mettra en œuvre et maintiendra un plan d accessibilité

Plus en détail

Relier l apprentissage à la pratique Comment faire un exercice de réflexion sur la pratique pour obtenir des crédits MAINPRO-C

Relier l apprentissage à la pratique Comment faire un exercice de réflexion sur la pratique pour obtenir des crédits MAINPRO-C Lien à la version électronique de le formulaire l Apprentissage à la Pratique : https://www.formrouter.net/forms@cfpc/mainpro_linking_learning_practice_fr.html Relier l apprentissage à la pratique Comment

Plus en détail

Plan d action DE développement durable 2014-2015. de l Administration portuaire de Québec

Plan d action DE développement durable 2014-2015. de l Administration portuaire de Québec Plan d action DE développement durable 2014-2015 de l Administration portuaire de Québec 1 Plan d action DE développement durable 2014-2015 L Administration portuaire de Québec (APQ) publie son premier

Plus en détail

Comité permanent des finances de la Chambre des communes Consultations prébudgétaires de 2014. Sommaire

Comité permanent des finances de la Chambre des communes Consultations prébudgétaires de 2014. Sommaire Comité permanent des finances de la Chambre des communes Consultations prébudgétaires de 2014 Ce mémoire est présenté par : Association canadienne des hygiénistes dentaires (ACHD) Sommaire La santé buccodentaire

Plus en détail

Stratégie visant des écoles saines

Stratégie visant des écoles saines Chapitre 4 Section 4.03 Ministère de l Éducation Stratégie visant des écoles saines Suivi des audits de l optimisation des ressources, section 3.03, Rapport annuel 2013 APERÇU DE L ÉTAT DES RECOMMANDATIONS

Plus en détail

Plan d amélioration de la qualité et de sécurité des patients

Plan d amélioration de la qualité et de sécurité des patients Plan d amélioration de la qualité et de sécurité des patients Health Sciences North / Horizon Santé-Nord 2012-2013 www.hsnsudbury.ca Partie A : Aperçu du plan d amélioration de la qualité de notre hôpital

Plus en détail

Réalisation d une étude épidémiologique

Réalisation d une étude épidémiologique Réalisation d une étude épidémiologique Dr A.TIBICHE, Médecin Epidémiologiste, Service d Epidémiologie et de Médecine Préventive, CHU de Tizi-Ouzou. Introduction La réalisation d une étude épidémiologique

Plus en détail

GOUVERNEMENT DU YUKON

GOUVERNEMENT DU YUKON GOUVERNEMENT DU YUKON Politique 1.7 MANUEL D ADMINISTRATION GÉNÉRALE VOLUME 1 : POLITIQUES MINISTÉRIELLES GÉNÉRALES TITRE : POLITIQUE SUR LES SERVICES EN FRANÇAIS ENTRÉE EN VIGUEUR: 12 mai 1994 DERNIÈRE

Plus en détail

Politique linguistique

Politique linguistique Politique linguistique Informations sur le soutien apporté par le Baccalauréat International en matière de langues, cours de langue et langues d enseignement Mise à jour en octobre 2014 Cette politique

Plus en détail

PLAN D ACTION AXÉ SUR LES RÉSULTATS

PLAN D ACTION AXÉ SUR LES RÉSULTATS PLAN D ACTION AXÉ SUR LES RÉSULTATS concernant l application de l article 41 de la Loi sur les langues officielles 2009-2012 TABLE DES MATIÈRES Glossaire... 1 Renseignements généraux... 2 Résumé des résultats

Plus en détail

Pharmacie hospitalière canadienne 2015 (SCPH 2015) *

Pharmacie hospitalière canadienne 2015 (SCPH 2015) * Pharmacie hospitalière canadienne 2015 () * Buts et objectifs visés par la SCPH, d ici 2015, pour la pratique pharmaceutique dans les établissements de santé 1 But 1 : Accroître le degré d intervention

Plus en détail

Vérification de suivi de la quarantaine, migration et santé des voyageurs, et Règlement sanitaire international

Vérification de suivi de la quarantaine, migration et santé des voyageurs, et Règlement sanitaire international Rapport de vérification de suivi définitif Vérification de suivi de la quarantaine, migration et santé des voyageurs, et Règlement sanitaire international Octobre 2012 Vérification de suivi de la quarantaine,

Plus en détail

2.0 Total des dépenses de santé par source de financement

2.0 Total des dépenses de santé par source de financement 2.0 Total des dépenses de santé par source de financement Points saillants du chapitre La répartition des dépenses de santé entre les secteurs privés et publics est stable depuis plus de 10 ans En 2012,

Plus en détail

4 ème réunion PAERPA EHPAD

4 ème réunion PAERPA EHPAD 4 ème réunion PAERPA EHPAD Jeudi 16 avril 2015 14h30 17h Délégation territoriale de Paris 1 Cartographie des EHPAD PAERPA (9-10-19) En attente carte stagiaire géographe 2 Ordre du jour 1. Actions déployées

Plus en détail

Opérations régionales. Évaluation du Programme de logement dans les réserves d' AINC DATE D'APPROBATION : 22/02/2011 DATE D ACHÈVEMENT PRÉVUE

Opérations régionales. Évaluation du Programme de logement dans les réserves d' AINC DATE D'APPROBATION : 22/02/2011 DATE D ACHÈVEMENT PRÉVUE COMPTE RENDU SUR L ÉTAT DE LA MISE EN ŒUVRE DU RAPPORT AU COMITÉ D ÉVALUATION, DE MESURE DU RENDEMENT ET D EXAMEN EN DU 30 SEPTEMBRE 2013 D'APPROBATION : 22/02/2011 Il est recommandé que, en collaboration

Plus en détail

RÈGLE DE SOINS INFIRMIERS

RÈGLE DE SOINS INFIRMIERS TITRE Dépistage et évaluation de la douleur - Hospitalier DÉFINITION RSI.006 Février 2008 Page 1 de 6 La douleur étant une donnée subjective, seul le résident peut signifier sa douleur. Si un usager exprime

Plus en détail

Le centre d excellence d infirmiers : dix x ans de leadership et d innovation

Le centre d excellence d infirmiers : dix x ans de leadership et d innovation Le centre d excellence d en soins infirmiers : dix x ans de leadership et d innovation Odette Roy, inf., MSc., MAP, PhD. Adjointe à la directrice des soins infirmiers et de la prestation sécuritaire des

Plus en détail

CADRE POUR L'ÉDUCATION ET LA FORMATION PROFESSIONNELLE DES AUTOCHTONES. Vue d ensemble

CADRE POUR L'ÉDUCATION ET LA FORMATION PROFESSIONNELLE DES AUTOCHTONES. Vue d ensemble CADRE POUR L'ÉDUCATION ET LA FORMATION PROFESSIONNELLE DES AUTOCHTONES Vue d ensemble Le Cadre pour l'éducation et la formation professionnelle des Autochtones vise trois objectifs : = augmenter les taux

Plus en détail

MINISTÈRE DE LA FORMATION ET DES COLLÈGES ET UNIVERSITÉS

MINISTÈRE DE LA FORMATION ET DES COLLÈGES ET UNIVERSITÉS MINISTÈRE DE LA FORMATION ET DES COLLÈGES ET UNIVERSITÉS Plan d accessibilité 2004-2005 Table des matières Page Introduction 2 Message de la ministre de la Formation et des Collèges et Universités 3 Rapport

Plus en détail

POLITIQUE DE GOUVERNANCE N o : Le conseil d administration Le :

POLITIQUE DE GOUVERNANCE N o : Le conseil d administration Le : Destinataires : POLITIQUE DE GOUVERNANCE N o : Administrateurs, directeurs, gestionnaires, médecins, employés, bénévoles, stagiaires et fournisseurs Élaborée par : Le conseil d administration Le : Adoptée

Plus en détail

L avenir de l éducation médicale au Canada. Rapport à l intention du public. Volet sur l éducation médicale postdoctorale. www.afmc.

L avenir de l éducation médicale au Canada. Rapport à l intention du public. Volet sur l éducation médicale postdoctorale. www.afmc. L avenir de l éducation médicale au Canada Volet sur l éducation médicale postdoctorale Rapport à l intention du public www.afmc.ca/fmecpg Un projet financé par Santé Canada 1 Introduction Le volet sur

Plus en détail

Analyse des incidents

Analyse des incidents Analyse des incidents Formation B-Quanum 26/06/2012 N. Jacques Coordinatrice Qualité CMSE Introduction Contexte Contrat SPF Coordinateur qualité Médecine nucléaire Hôpital = Entreprise à Haut Risque Efficacité

Plus en détail

LE PROJET QUALITE-GESTION DES RISQUES- DEVELOPPEMENT DURABLE

LE PROJET QUALITE-GESTION DES RISQUES- DEVELOPPEMENT DURABLE LE PROJET QUALITE-GESTION DES RISQUES- DEVELOPPEMENT DURABLE 1 LA POLITIQUE QUALITE-GESTION DES RISQUES Depuis 2003, la Direction s engage à poursuivre, la démarche qualité et à développer une gestion

Plus en détail

Directives canadiennes en matière de comportement sédentaire

Directives canadiennes en matière de comportement sédentaire de comportement sédentaire Contexte Au cours des dernières décennies, le niveau d activité physique et de condition physique des Canadiennes et Canadiens a diminué. Or, faire régulièrement de l activité

Plus en détail

SONDAGE INTERNE MENÉ EN NOVEMBRE 2002 SUR LES BESOINS DES CONSEILS ET LES MOYENS D Y RÉPONDRE SYNTHÈSE DU SONDAGE ET RECOMMANDATIONS

SONDAGE INTERNE MENÉ EN NOVEMBRE 2002 SUR LES BESOINS DES CONSEILS ET LES MOYENS D Y RÉPONDRE SYNTHÈSE DU SONDAGE ET RECOMMANDATIONS SONDAGE INTERNE MENÉ EN NOVEMBRE 2002 SUR LES BESOINS DES CONSEILS ET LES MOYENS D Y RÉPONDRE SYNTHÈSE DU SONDAGE ET RECOMMANDATIONS Le 2 juin 2003 Landal inc. SONDAGE INTERNE MENÉ EN NOVEMBRE 2002 SUR

Plus en détail

PLAN D ACTION MINISTÉRIEL POUR L ANALYSE COMPARATIVE ENTRE LES SEXES

PLAN D ACTION MINISTÉRIEL POUR L ANALYSE COMPARATIVE ENTRE LES SEXES PLAN D ACTION MINISTÉRIEL POUR L ANALYSE COMPARATIVE ENTRE LES SEXES EN RÉPONSE AUX CONCLUSIONS ET RECOMMANDATIONS CONTENUES DANS LE CHAPITRE 1 «L ANALYSE COMPARATIVE ENTRE LES SEXES» DU RAPPORT DU PRINTEMPS

Plus en détail

créateur de progrès énergétique

créateur de progrès énergétique ANTÉ H DALKIA, créateur de progrès énergétique Partenaire historique des acteurs de la santé, Dalkia propose une large gamme de services pour améliorer la sécurité et la fiabilité des installations techniques

Plus en détail

NORME 12 : SERVICES DE SANTÉ, DE CONSEILS PERSONNALISÉS ET D AIDE FINANCIÈRE À L INTENTION DES ÉTUDIANTS EN MÉDECINE

NORME 12 : SERVICES DE SANTÉ, DE CONSEILS PERSONNALISÉS ET D AIDE FINANCIÈRE À L INTENTION DES ÉTUDIANTS EN MÉDECINE NORME 12 : SERVICES DE SANTÉ, DE CONSEILS PERSONNALISÉS ET D AIDE FINANCIÈRE À L INTENTION DES ÉTUDIANTS EN MÉDECINE Une faculté de médecine offre des services à tous les étudiants en médecine pour les

Plus en détail

Certification V2014. L audit de processus. «D une logique analytique à une logique systémique» 17/02/2015. CHU_ Hôpitaux de Rouen - page 1

Certification V2014. L audit de processus. «D une logique analytique à une logique systémique» 17/02/2015. CHU_ Hôpitaux de Rouen - page 1 Certification V2014 L audit de processus «D une logique analytique à une logique systémique» 17/02/2015 CHU_ Hôpitaux de Rouen - page 1 «C est par le prisme de la gestion des risques a priori et a posteriori,

Plus en détail

COMPTE RENDU SUR L ÉTAT DE LA MISE EN ŒUVRE DU PLAN D ACTION RAPPORT AU COMITÉ DE VÉRIFICATION EN DATE DU 31 MARS 2010

COMPTE RENDU SUR L ÉTAT DE LA MISE EN ŒUVRE DU PLAN D ACTION RAPPORT AU COMITÉ DE VÉRIFICATION EN DATE DU 31 MARS 2010 RAPPORT AU COMITÉ DE VÉRIFICATION EN DU 31 MARS 2010 D APPROBATION DU CVÉ: 26/02/2009 1. Simultanément avec le sous-ministre adjoint (SMA) des Opérations régionales et celui de l Organisation des affaires

Plus en détail

Nouveaux indicateurs. La Direction. La médecine du travail. Le laboratoire

Nouveaux indicateurs. La Direction. La médecine du travail. Le laboratoire Nouveaux indicateurs Règles de remplissage/contrôle/preuves inconnus: En 2012, on devra saisir 2011 Eléments «nouveaux» (officieux et pas définitifs) Il faut idéalement d ici le 31 décembre pour: La Direction

Plus en détail

Historique de l Enquête sur les avortements thérapeutiques

Historique de l Enquête sur les avortements thérapeutiques Historique de l Enquête sur les avortements thérapeutiques Avant 1969 Le Bureau fédéral de la statistique 1 (appelé aujourd hui Statistique Canada) recueillait des données sur les avortements en provenance

Plus en détail

MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION Approuvé par le conseil d administration le 13 novembre 2014

MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION Approuvé par le conseil d administration le 13 novembre 2014 OFFICE D INVESTISSEMENT DES RÉGIMES DE PENSION («INVESTISSEMENTS PSP») Approuvé par le conseil d administration le 13 novembre 2014 13 novembre 2014 PSP-Legal 1633578-1 Page 2 INTRODUCTION Le conseil d

Plus en détail

COMPTE RENDU SUR L'ÉTAT DE LA MISE EN OEUVRE RAPPORT AU COMITÉ DE VÉRIFICATION ET D ÉVALUATION (CVÉ) DU 27 JUIN 2008

COMPTE RENDU SUR L'ÉTAT DE LA MISE EN OEUVRE RAPPORT AU COMITÉ DE VÉRIFICATION ET D ÉVALUATION (CVÉ) DU 27 JUIN 2008 PRATIQUES MINISTÉRIELLES CONCERNANT LES VOYAGES (200501) DATE D APPROBATION DU CVÉ: 30/03/2007 DIRIGEANT PRINCIPAL DES FINANCES DIRECTION GENERALE FINANCES 1. Le dirigeant principal des finances, de régionaux,

Plus en détail

Décision de radiodiffusion CRTC 2013-736

Décision de radiodiffusion CRTC 2013-736 Décision de radiodiffusion CRTC 2013-736 Version PDF Référence au processus : Demande de la Partie 1 affichée le 12 août 2013 Ottawa, le 19 décembre 2013 0859291 B.C. Ltd. Victoria (Colombie-Britannique)

Plus en détail

Résultats, privilèges et obligations qui découlent de l adhésion à votre mutuelle

Résultats, privilèges et obligations qui découlent de l adhésion à votre mutuelle Résultats, privilèges et obligations qui découlent de l adhésion à votre mutuelle Aubert Tremblay, CRHA Février 2012 Objets de la présentation Résultats : Comparaison des taux de cotisation 1999-2012 (Unité

Plus en détail

Patient : Contacts : Nom : Prénom : Nom de jeune fille : Sexe : F M. Date de naissance : Adresse : Téléphone : Téléphone portable :

Patient : Contacts : Nom : Prénom : Nom de jeune fille : Sexe : F M. Date de naissance : Adresse : Téléphone : Téléphone portable : Patient : Nom : Prénom : Nom de jeune fille : Sexe : F M Date de naissance : Adresse : Téléphone : Téléphone portable : Personnes à joindre : Contacts : Service hospitalier Etablissement de santé Acteurs

Plus en détail

Feuille de travail pour l analyse des résultats du questionnaire

Feuille de travail pour l analyse des résultats du questionnaire Feuille de travail pour l analyse des résultats du questionnaire Veuillez noter que l analyse des besoins vous permet de déterminer les lacunes dans les compétences particulières, les aspects à améliorer

Plus en détail

FINANCE CRITÈRES D ÉVALUATION (Les critères d évaluation doivent être pris en compte de pair avec le Cadre de surveillance du BSIF)

FINANCE CRITÈRES D ÉVALUATION (Les critères d évaluation doivent être pris en compte de pair avec le Cadre de surveillance du BSIF) RÔLE DE LA FONCTION Finance est une fonction autonome qui rend compte avec exactitude et en temps utile du rendement des unités opérationnelles (y compris les secteurs d activité) de l institution financière

Plus en détail

RÉSUMÉ DES OBSERVATIONS ET DES RECOMMANDATIONS

RÉSUMÉ DES OBSERVATIONS ET DES RECOMMANDATIONS RÉSUMÉ DES OBSERVATIONS ET DES RECOMMANDATIONS Observation n o Observations Recommandations Chef de projet Plan d action Date d achèvement prévue 1. Gouvernance 1.1 1.2 1.3 1.4 Le Comité spécial des sous-

Plus en détail

Une transformation s impose : changeons d attitude

Une transformation s impose : changeons d attitude Une transformation s impose : changeons d attitude Colloque sur le marché des hôpitaux et du réseau de la santé au Québec 27 mai 2009 Aujourd hui, au Canada Le Canada dépense plus pour les soins de santé

Plus en détail

Informations et actualités

Informations et actualités Informations et actualités CCLIN Sud-Ouest 11 mars 2015 Elisabeth GALY - Sophie VANDESTEENE - Hervé VERGNES Antenne Régionale Midi-Pyrénées CCLIN Sud-Ouest ÉTATS GÉNÉRAUX DES INFECTIONS NOSOCOMIALES ET

Plus en détail

Supplément destiné aux bureaux de santé publique. en partenariat avec Santé publique Ontario

Supplément destiné aux bureaux de santé publique. en partenariat avec Santé publique Ontario Supplément destiné aux bureaux de santé publique en partenariat avec Santé publique Ontario Table des matières Remerciements...3 Introduction.......................................................... 4

Plus en détail

Faculté des sciences infirmières

Faculté des sciences infirmières Faculté des sciences Le Baccalauréat en sciences est offert selon divers parcours en fonction des études antérieures. Certains programmes sont également offerts au campus de l UdeM à Laval : Le programme

Plus en détail

Direction des services d hébergement Description de fonction

Direction des services d hébergement Description de fonction Direction des services d hébergement Description de fonction ASSISTANT(E)-INFIRMIER(ÈRE)-CHEF SUPÉRIEUR IMMÉDIAT : STATUT : QUART DE TRAVAIL : CHEF D UNITÉ ET/OU CHEF D ACTIVITÉS EN SERVICE POSTE SYNDIQUÉ

Plus en détail

Sélection et Évaluation Quantitative des Médicaments pour la Prise en Charge du VIH/SIDA. Sophie Logez, OMS/PSM Addis Abeba, Ethiopie, Février 2005

Sélection et Évaluation Quantitative des Médicaments pour la Prise en Charge du VIH/SIDA. Sophie Logez, OMS/PSM Addis Abeba, Ethiopie, Février 2005 Sélection et Évaluation Quantitative des Médicaments pour la Prise en Charge du VIH/SIDA Sophie Logez, OMS/PSM Addis Abeba, Ethiopie, Février 2005 Sélection et Évaluation Quantitative Références Sélection

Plus en détail