Le Centre canadien de réponse aux incidents cybernétiques (CCRIC)

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Le Centre canadien de réponse aux incidents cybernétiques (CCRIC)"

Transcription

1 Le Centre canadien de réponse aux incidents cybernétiques (CCRIC) Mai 2014

2 Stratégie de cybersécurité du Canada Depuis la publication de la Stratégie de cybersécurité du Canada en 2010, Sécurité publique Canada s est employé à mettre en œuvre les trois piliers de cette stratégie : 1. Protéger les systèmes gouvernementaux Renforcement des capacités d intervention en cas d incident cybernétique : harmonisation des rôles du Centre de la sécurité des télécommunications Canada (CSTC) et du Centre canadien de réponse aux incidents cybernétiques (CCRIC) 2. Nouer des partenariats pour protéger les cybersystèmes essentiels à l extérieur du gouvernement fédéral Renforcement de l échange d information : établissement de mécanismes de collaboration, mise en place des ententes-cadres, des protocoles et des processus visant l échange d information opportune et utile Collaboration avec des partenaires internationaux : consolidation de nos politiques et de nos partenariats avec nos principaux alliés Amélioration des services offerts : élaboration et amélioration des produits, des services et des outils offerts aux partenaires des secteurs public et privé Formation et sensibilisation : ateliers nationaux axés sur la sécurité des systèmes de contrôle 3. Aider les Canadiens à se protéger en ligne Sensibilisation du public : lancement de la campagne de communication «Pensez cybersécurité» à l échelle nationale en octobre 2011, à l occasion du Mois de la sensibilisation à la cybersécurité

3 Principaux acteurs du gouvernement fédéral 2

4 Rôles et responsabilités à Sécurité publique Canada Direction générale des communications Direction générale de la cybersécurité nationale Direction générale de la cybersécurité nationale - Gestion des incidents, échange d information, coordination des politiques de cybersécurité, partenariats et mobilisation, et conseils techniques Direction générale des infrastructures essentielles et de la coordination stratégique Direction générale des infrastructures essentielles et de la coordination stratégique - Résilience et protection des infrastructures essentielles Direction générale des communications - Sensibilisation du public 3

5 Mandat du CCRIC «Afin de soutenir la mission de Sécurité publique Canada de bâtir un Canada sécuritaire et résilient, le CCRIC contribue à assurer la sécurité et la résilience des cybersystèmes essentiels qui sous tendent la sécurité nationale, la sécurité publique et la prospérité économique du pays. À titre d équipe d intervention en cas d urgence informatique du Canada, le CCRIC agit comme centre national de coordination pour la prévention, l atténuation, l intervention et le rétablissement en matière d événements cybernétiques. Pour ce faire, il formule des conseils éclairés, offre du soutien et coordonne l échange d information et l intervention en cas d incident.» Prévention et atténuation _Préparation Intervention Rétablissement 4

6 Tactiques, techniques et procédures Les tactiques, les techniques et les procédures observées ont eu une incidence sur les organisations des secteurs des infrastructures essentielles : Attaques par déni de service distribué à bande passante élevée Logiciels malveillants destructeurs Attaques basées sur le principe de la mare-abreuvoir Compromission de sites Web non sécurisés accessibles à l externe Compromission des justificatifs d identité des utilisateurs (par exemple, au moyen de courriels hameçons) Tentatives d injection SQL Les attaques lancées suivant les tactiques, les techniques et les procédures ci-dessus ont fait leurs preuves 5

7 Attaques de déni de service Déni de service par réflexion et amplification Vagues d attaques de déni de service visant des institutions financières Vulnérabilités dans les systèmes de gestion de contenu mises à profit pour lancer des attaques de déni de service. Attaques par réflexion et amplification DNS. 6

8 Mesures d atténuation : Attaques par déni de service 1. Préparation : Il faut établir une série exhaustive de procédures et de lignes directrices claires avant que les attaques ne surviennent 2. Détermination : La capacité à reconnaître une attaque, à en comprendre la nature et à déterminer les cibles facilite le confinement et la reprise des services 3. Confinement : Un plan de confinement comportant divers scénarios et établi au préalable réduit considérablement le temps de réaction à une attaque et l étendue des dommages 4. Reprise des services : La pression exercée sur l organisation pour qu elle assure la reprise de ses services à la suite d une attaque varie en fonction de sa stratégie de confinement et de sa fragilité à l égard des dommages collatéraux 5. Leçons retenues : Il faut faire le point le plus rapidement possible à la suite d un incident et examiner chacune de décisions et des mesures prises tout au long de la gestion de la crise Rapport technique du CCRIC : Principes de prévention contre les attaques par déni de service 7

9 Produits d atténuation Le CCRIC vous recommande d examiner les produits d atténuation suivants : - Vulnérabilité du jour zéro dans Internet Explorer 10 (attaques de type «watering hole») - Tactiques et outils des nouveaux acteurs de la cybermenace - Campagne d hameçonnage utilisant CVE (vulnérabilité dans Microsoft Office) et ciblant les infrastructures essentielles - Indicateurs de cheval de Troie d accès à distance (RAT) Java - Vulnérabilités d Apache Struts utilisées dans des attaques - Principes de prévention contre les attaques par déni de service - Systèmes de gestion des contenus sécurité et risques connexes (document conjoint du Canada et des États-Unis) - Serveurs DNS ouverts Pratiques exemplaires 8

10 Sécuriser un environnement de systèmes de contrôle industriels Acquérir des connaissances approfondies sur les systèmes de contrôle et sur les réseaux d entreprise : appliquer le principe de défense en profondeur S assurer de la séparation physique des réseaux d entreprise et des réseaux de systèmes de contrôle Éliminer les mots de passe par défaut : adopter une politique stricte en matière de mots de passe et de contrôles d accès Mettre en œuvre des programmes de gestion des changements et des correctifs Pour de plus amples renseignements, consultez le rapport technique suivant du CCRIC : Sécurité informatique et systèmes de contrôle industriel (SCI) Pratiques exemplaires recommandées 9

11 Stratégies d atténuation CCRIC recommande aux administrateurs de réseaux d appliquer les quatre stratégies d atténuation suivantes, qui peuvent aider à prévenir jusqu à 85 % des cyberattaques ciblées. Cote 1 2 Stratégie d atténuation Créer une liste des applications autorisées (liste blanche) pour empêcher l exécution de logiciels malveillants ou non autorisés. Installer les correctifs des applications comme Java, visualiseur PDF, Flash, navigateurs Web et Microsoft Office. 3 Installer les correctifs du système d exploitation. 4 Restreindre les privilèges administratifs des systèmes d exploitation et des applications en fonction des tâches de l utilisateur. Principes de prévention contre les menaces sophistiquées et persistantes 10

12 Services : Capacités techniques avancées Analyse automatisée des maliciels - Fils de maliciels - Référentiel de maliciels Analyse d artefacts Systèmes de contrôle industriels - Équipement servant à effectuer des essais et des analyses à l appui des secteurs des infrastructures essentielles Système national de notification de cybermenace (SNNCM) Indicateurs de compromission 11

13 Services : Portail de la communauté 12

14 Gamme de produits techniques Produits publiés régulièrement qui fournissent aux partenaires des renseignements à caractère urgent en ce qui concerne des cybermenaces particulières, à savoir des indicateurs de détection, des mesures d atténuation et des pratiques exemplaires Bulletins cybernétiques Notes d information Rapports techniques Alertes Avis 13

15 Série de rapports à l intention des cadres Rapports opérationnels fournissant des renseignements sur les incidents cybernétiques constatés par le CCRIC qui pourront contribuer à la prise de décisions des organisations sur le plan du fonctionnement et de la sécurité Bimensuel Trimestriel Annuel 14

16 Sommaire des produits Janvier à mars Bulletins cybernétiques Alertes Avis Plein Feux sur et les résumés cybernétiques operationnels bimensuels, ainsi que le Rapport opérationnel cybernétique 2013 du CCRIC 15

17 Sommaire : Types d incidents Janvier à mars 2014 n =

18 Sommaire : Incidents par secteur Janvier à mars 2014 *TIC = Technologies de l'information et de la communication 17

19 Incidents par source Janvier à mars 2014 Signalé par un tiers, 47% Découvert par CCRIC, 28% Signalé par l'organisation visée, 24% n =

20 Sommaire des principales vulnérabilités exploitées Références CVE : Produits du CCRIC CVE AV CF CF CVE AV CF Risques Utilisation lors d attaques parrainées par des États Courriels de harponnage Utilisation dans les trousses d exploit aux fins de diffusion de rançongiciels Courriels de harponnage Téléchargement furtif Mesures d atténuation Correctif fourni par Microsoft en avril 2012 (AV12-016) Correctif fourni par Microsoft en juillet 2013 (AV13-025) CVE CVE CVE CVE CVE AL Intégration dans plusieurs trousses d exploit aux fins de diffusion de la trousse administrateur pirate ZeroAccess et de rançongiciels AL AL Mise à jour AV Depuis février 2013, Oracle n offre plus de soutien relativement à Java 6 On recommande aux utilisateurs d effectuer une mise à niveau vers une nouvelle version ou d envisager de désactiver Java Vulnérabilités de jour zéro Correctif fourni par Microsoft en octobre 2013 (AV13-036) 19

21 Tendances en matière de maliciels Janvier à mars Australia Australie Canada Canada United Royaume-Uni Kingdom Nouvelle-Zéland New Zealand United States États-Uni 2 1 ZeroAccess Zeus Ransomware Sality FakeAV Cinq plus importants maliciels touchant des adresses IP 20

22 : Une année de progrès Renforcement des fondements juridiques, des stratégies et des processus du CCRIC - Lancement du Cadre de gestion des incidents cybernétiques pour le Canada avec les gouvernements et l industrie. Collaboration étendue avec des partenaires internes et externes - Augmentation du nombre de partenariats avec les secteurs des infrastructures essentielles. - Collaboration avec la GRC dans plusieurs opérations de perturbation de réseaux de zombies conjointes entre le Canada et les États-Unis. - Établissement d un partenariat avec la nouvelle Équipe d intervention en cas d incidents informatiques du gouvernement du Canada. Capacité analytique améliorée - Le laboratoire d étude des maliciels du CCRIC a permis de mieux comprendre l environnement de la cybermenace au Canada et d améliorer les conseils en matière d atténuation. - Amélioration de la capacité à gérer les incidents de cybersécurité touchant les systèmes de contrôle industriel (SCI) - Les opérateurs de 14,9 millions d adresses IP canadiennes ont été informés de leur compromission à l aide du Système national de notification de cybermenace. - De nouveaux fils au sujet des maliciels ont été ajoutés au processus d analyse automatisée des maliciels employé en laboratoire. - En moyenne, échantillons de maliciels sont analysés dynamiquement chaque jour. 21

23 Communiquez avec nous 22

Plan d action 2010-2015 de la Stratégie de cybersécurité du Canada

Plan d action 2010-2015 de la Stratégie de cybersécurité du Canada Plan d action -2015 de la Stratégie de cybersécurité du Canada Sa Majesté la Reine du Chef du Canada, 2013 No de cat. : PS9-1/2013F-PDF ISBN : 978-0-660-20521-2 ii Introduction La technologie de l information

Plus en détail

BIBLIOTHÈQUE ET ARCHIVES CANADA PLAN D ÉVALUATION 2008-2009

BIBLIOTHÈQUE ET ARCHIVES CANADA PLAN D ÉVALUATION 2008-2009 BIBLIOTHÈQUE ET ARCHIVES CANADA PLAN D ÉVALUATION 2008-2009 Division du rendement et de l information institutionnels Direction générale de la gestion intégrée Présenté au : Comité d évaluation de Bibliothèque

Plus en détail

Programme de protection des infrastructures essentielles de l Ontario

Programme de protection des infrastructures essentielles de l Ontario Programme de protection des infrastructures essentielles de l Ontario STRATÉGIE Révisée le 2 juin 2009 PAGE 1 DE 5 Remerciements L équipe du Programme de protection des infrastructures essentielles de

Plus en détail

CONSEILS EN MATIÈRE DE SÉCURITÉ POUR LES PRODUITS COMMERCIAUX (CSPC) SOMMAIRE DU TÉLÉTRAVAIL

CONSEILS EN MATIÈRE DE SÉCURITÉ POUR LES PRODUITS COMMERCIAUX (CSPC) SOMMAIRE DU TÉLÉTRAVAIL CONSEILS EN MATIÈRE DE SÉCURITÉ POUR LES PRODUITS COMMERCIAUX (CSPC) SOMMAIRE DU TÉLÉTRAVAIL CSG-16\S Novembre Page intentionnellement laissée en blanc. Avant-propos Le document est non classifié et il

Plus en détail

Correction des systèmes d exploitation et des applications Bulletin de sécurité des TI à l intention du gouvernement du Canada

Correction des systèmes d exploitation et des applications Bulletin de sécurité des TI à l intention du gouvernement du Canada Correction des systèmes d exploitation et des applications Bulletin de sécurité des TI à l intention du gouvernement du Canada ITSB-96 Dernière mise à jour : mars 2015 1 Introduction La correction des

Plus en détail

D ACTION L A N. Plan d action. sur les infrastructures essentielles

D ACTION L A N. Plan d action. sur les infrastructures essentielles D ACTION L A N Plan d action sur les infrastructures essentielles Sa Majesté la Reine du Chef du Canada, 2009 No de cat. : PS4-66/2009F-PDF ISBN : 978-1-100-90319-4 Imprimé au Canada Table des matières

Plus en détail

Exigences de contrôle pour les fournisseurs externes

Exigences de contrôle pour les fournisseurs externes Exigences de contrôle pour les fournisseurs externes Cybersécurité Pour les fournisseurs à cyber-risque faible Exigences de cybersécurité 1. Protection des actifs et configuration des systèmes Les données

Plus en détail

PROTOCOLE D ENTENTE ENTRE LA COMMISSION CANADIENNE DE SÛRETÉ NUCLÉAIRE. (représentée par le président) LE MINISTÈRE DE LA DÉFENSE NATIONALE

PROTOCOLE D ENTENTE ENTRE LA COMMISSION CANADIENNE DE SÛRETÉ NUCLÉAIRE. (représentée par le président) LE MINISTÈRE DE LA DÉFENSE NATIONALE MDN : 2011010001 CCSN : 3639875 PROTOCOLE D ENTENTE ENTRE LA COMMISSION CANADIENNE DE SÛRETÉ NUCLÉAIRE (représentée par le président) ET LE MINISTÈRE DE LA DÉFENSE NATIONALE (représenté par le sous-ministre

Plus en détail

SOMMAIRE DE LA RÉPONSE DE LA DIRECTION

SOMMAIRE DE LA RÉPONSE DE LA DIRECTION SOMMAIRE DE LA RÉPONSE DE LA DIRECTION Rapport d évaluation final de l Initiative de la nouvelle économie (INÉ) Date : le 17 mars 2010 Programme de l INÉ : contexte Dans le cadre du plan du gouvernement

Plus en détail

6 février 2009. Renouvellement des politiques : Directive sur la gestion des technologies de l information

6 février 2009. Renouvellement des politiques : Directive sur la gestion des technologies de l information 6 février 2009 Renouvellement des politiques : Directive sur la gestion des technologies de l information Facteurs déterminants du changement : Examens du GC Examens stratégiques, horizontaux et examens

Plus en détail

Système fédéral de préparation et d intervention d urgence

Système fédéral de préparation et d intervention d urgence Annexe L Système fédéral de préparation et d intervention d urgence Date de la version la plus récente : octobre 2006 Sommaire des changements d importance : Reflète la création du nouveau ministère de

Plus en détail

Malware Logiciels malveillants Retour sur les premiers cours

Malware Logiciels malveillants Retour sur les premiers cours Malware Logiciels malveillants Retour sur les premiers cours Jean-Marc Robert Génie logiciel et des TI Plan du cours Logiciels malveillants Analyse de risque Politique de sécurité Moyens de protection

Plus en détail

SEMINAIRE DE PRESENTATION DES ACTIVITES DU CIRT-BF

SEMINAIRE DE PRESENTATION DES ACTIVITES DU CIRT-BF SEMINAIRE DE PRESENTATION DES ACTIVITES DU CIRT-BF Ouagadougou, le 03 mai 2013 Hôtel Palm Beach PRESENTATION DU CIRT-BF Georges P. LALLOGO, Manager/CIRT-BF glallogo(at)cirt.bf AGENDA INTRODUCTION I. CONCEPT

Plus en détail

Destinataires : Sociétés réglementées et autres parties intéressées

Destinataires : Sociétés réglementées et autres parties intéressées Dossier OF-EP-Gen-NSD-RSRF 0101 Le 6 octobre 2014 Destinataires : Sociétés réglementées et autres parties intéressées Exigences de dépôt relatives aux forages extracôtiers dans l Arctique canadien de l

Plus en détail

SERVICES GÉRÉS DE SÉCURITÉ (MSS)

SERVICES GÉRÉS DE SÉCURITÉ (MSS) SERVICES GÉRÉS DE SÉCURITÉ (MSS) L INITIATIVE EN CYBERSÉCURITÉ La cybercriminalité devient un facteur important pour les chefs de l information, les professionnels en TI, mais aussi pour les chefs des

Plus en détail

L Agence Nationale de la Sécurité des Systèmes d Information

L Agence Nationale de la Sécurité des Systèmes d Information L Agence Nationale de la Sécurité des Systèmes d Information Franck Veysset 01/12/2009 www.certa.ssi.gouv.fr Nouvelle stratégie française en matière de défense et de sécurité nationale Livre blanc sur

Plus en détail

Opérations régionales. Évaluation du Programme de logement dans les réserves d' AINC DATE D'APPROBATION : 22/02/2011 DATE D ACHÈVEMENT PRÉVUE

Opérations régionales. Évaluation du Programme de logement dans les réserves d' AINC DATE D'APPROBATION : 22/02/2011 DATE D ACHÈVEMENT PRÉVUE COMPTE RENDU SUR L ÉTAT DE LA MISE EN ŒUVRE DU RAPPORT AU COMITÉ D ÉVALUATION, DE MESURE DU RENDEMENT ET D EXAMEN EN DU 30 SEPTEMBRE 2013 D'APPROBATION : 22/02/2011 Il est recommandé que, en collaboration

Plus en détail

Cadre de travail sur les relations avec les gouvernements et la défense des droits. Société canadienne de la sclérose en plaques

Cadre de travail sur les relations avec les gouvernements et la défense des droits. Société canadienne de la sclérose en plaques Cadre de travail sur les relations avec les gouvernements Société canadienne de la sclérose en plaques Juin 2009 Table des matières Contexte... 3 1.0 Mission de la Société canadienne de la sclérose en

Plus en détail

Proposition d orientations nouvelles pour le Dialogue international

Proposition d orientations nouvelles pour le Dialogue international Proposition d orientations nouvelles pour le Dialogue international Document 04 RÉUNION DU GROUPE DE PILOTAGE DU DIALOGUE INTERNATIONAL 4 Novembre 2015, Paris, France Nouvelle orientation du Dialogue international

Plus en détail

La gestion des risques en entreprise de nouvelles dimensions

La gestion des risques en entreprise de nouvelles dimensions La gestion des risques en entreprise de nouvelles dimensions Octobre 2006 La pratique de la gestion des risques en entreprise devient plus cruciale et plus complexe de jour en jour. Les entreprises doivent

Plus en détail

PLAN D ACTION AXÉ SUR LES RÉSULTATS

PLAN D ACTION AXÉ SUR LES RÉSULTATS PLAN D ACTION AXÉ SUR LES RÉSULTATS concernant l application de l article 41 de la Loi sur les langues officielles 2009-2012 TABLE DES MATIÈRES Glossaire... 1 Renseignements généraux... 2 Résumé des résultats

Plus en détail

Plan d intervention d urgence. en cas d attaque contre les systèmes d information. ou de faille technique des systèmes d information.

Plan d intervention d urgence. en cas d attaque contre les systèmes d information. ou de faille technique des systèmes d information. Plan d intervention d urgence en cas d attaque contre les systèmes d information ou de faille technique des systèmes d information «PIU Cyber» (version publique) Ministère d État Ministère de l Économie

Plus en détail

Protection pour site web Sucuri d HostPapa

Protection pour site web Sucuri d HostPapa Protection pour site web Sucuri d HostPapa Prévenez et nettoyez maliciels, listes noires, référencement infecté et autres menaces de votre site web. HostPapa inc. 1 888 959 PAPA [7272] +1 905 315 3455

Plus en détail

Cadre de gestion du risque de fraude Rapport d audit Rapport n o 5/14 2 septembre 2014

Cadre de gestion du risque de fraude Rapport d audit Rapport n o 5/14 2 septembre 2014 Diffusion : Cadre de gestion du risque de fraude Rapport d audit Rapport n o 5/14 2 septembre 2014 Destinataires : Président et chef de la direction Premier vice-président et chef de la direction financière

Plus en détail

NOTE D INFORMATION. Conseils sur l autoévaluation en matière de cybersécurité

NOTE D INFORMATION. Conseils sur l autoévaluation en matière de cybersécurité Date : Le 28 octobre 2013 NOTE D INFORMATION Destinataires : Institutions financières fédérales Objet : Conseils sur l autoévaluation en matière de cybersécurité Les cyberattaques sont de plus en plus

Plus en détail

Juin 2013 COMPTE RENDU SUR L'ÉTAT DE LA MISE EN OEUVRE DU PLAN D'ACTION RAPPORT AU COMITÉ DE VÉRIFICATION EN DATE DU 30 SEPTEMBRE 2013

Juin 2013 COMPTE RENDU SUR L'ÉTAT DE LA MISE EN OEUVRE DU PLAN D'ACTION RAPPORT AU COMITÉ DE VÉRIFICATION EN DATE DU 30 SEPTEMBRE 2013 Vérification des pratiques de gestion du Secteur du dirigeant principal des finances () 1. Le dirigeant principal des finances () doit s assurer qu on dispose d une vue consolidée et intégrée des structures

Plus en détail

Cadre de gestion des incidents cybernétiques pour le Canada

Cadre de gestion des incidents cybernétiques pour le Canada Cadre de gestion des incidents cybernétiques pour le Canada Août 2013 Table des matières Introduction... 2 Portée du Cadre de gestion des incidents cybernétiques... 4 Rôles et responsabilités des intervenants...

Plus en détail

Plan d accessibilite pluriannuel. La Cité collégiale 2012 (en vertu de la Loi sur l accessibilité pour les personnes handicapées de l Ontario)

Plan d accessibilite pluriannuel. La Cité collégiale 2012 (en vertu de la Loi sur l accessibilité pour les personnes handicapées de l Ontario) Plan d accessibilite pluriannuel La Cité collégiale 2012 (en vertu de la Loi sur l accessibilité pour les personnes handicapées de l Ontario) La Loi sur l accessibilité pour les personnes handicapées de

Plus en détail

Comité du programme et budget

Comité du programme et budget F WO/PBC/22/20 ORIGINAL : ANGLAIS DATE : 8 JUILLET 2014 Comité du programme et budget Vingt-deuxième session Genève, 1 er 5 septembre 2014 RAPPORT DU CORPS COMMUN D INSPECTION INTITULE EXAMEN DE LA GESTION

Plus en détail

Symantec CyberV Assessment Service

Symantec CyberV Assessment Service Symantec CyberV Assessment Service Cyber-résilience : gagnez en visibilité Le cyber-espace, monde technologique hyperconnecté constamment en évolution, offre des opportunités inégalées de connectivité,

Plus en détail

Le CRISA est une instance de concertation de la Direction régionale de santé publique.

Le CRISA est une instance de concertation de la Direction régionale de santé publique. Le CRISA est une instance de concertation de la Direction régionale de santé publique. Mandats Conseiller l Agence sur les orientations et les actions à privilégier en sécurité alimentaire; Planifier,

Plus en détail

Groupe SNC-Lavalin inc. Rév. 6 août 2015 Page 1 MANDAT DU COMITÉ DES RISQUES ASSOCIÉS À LA SÉCURITÉ, AU MILIEU DE TRAVAIL ET AUX PROJETS

Groupe SNC-Lavalin inc. Rév. 6 août 2015 Page 1 MANDAT DU COMITÉ DES RISQUES ASSOCIÉS À LA SÉCURITÉ, AU MILIEU DE TRAVAIL ET AUX PROJETS Page 1 MANDAT DU COMITÉ DES RISQUES ASSOCIÉS À LA SÉCURITÉ, AU MILIEU DE TRAVAIL ET AUX PROJETS Le comité des risques associés à la sécurité, au milieu de travail et aux projets («comité») est un comité

Plus en détail

Connaissez les risques. Protégez-vous. Protégez votre entreprise.

Connaissez les risques. Protégez-vous. Protégez votre entreprise. Protégez-vous en ligne. Connaissez les risques. Protégez-vous. Protégez votre entreprise. CONSEILS PENSEZ CYBERSÉCURITÉ POUR LES PETITES ET MOYENNES ENTREPRISES Si vous êtes comme la plupart des petites

Plus en détail

Parole d utilisateur. Parole d'utilisateur. Cable & Wireless renforce la protection de son environnement informatique. Témoignage Windows Server 2003

Parole d utilisateur. Parole d'utilisateur. Cable & Wireless renforce la protection de son environnement informatique. Témoignage Windows Server 2003 Parole d utilisateur Parole d'utilisateur Témoignage Windows Server 2003 Grâce à la gamme de produits Forefront, nous sommes à même d améliorer la sécurité des services orientés clients et ce, pour un

Plus en détail

politique de la France en matière de cybersécurité

politique de la France en matière de cybersécurité dossier de presse politique de la France en matière de cybersécurité 20 février 2014 Contact presse +33 (0)1 71 75 84 04 communication@ssi.gouv.fr www.ssi.gouv.fr Sommaire L ANSSI L ANSSI en chiffres Le

Plus en détail

Stratégie nationale d atténuation des catastrophes du Canada

Stratégie nationale d atténuation des catastrophes du Canada Stratégie nationale d atténuation des catastrophes du Canada Avant-propos Les gouvernements fédéral, provinciaux et territoriaux ont reconnu que l atténuation est une importante part d un solide cadre

Plus en détail

COMMUNIQUÉ. Lignes directrices relatives à la gouvernance des technologies de l information (TI)

COMMUNIQUÉ. Lignes directrices relatives à la gouvernance des technologies de l information (TI) COMMUNIQUÉ 14-COM-002 14 juillet 2014 Lignes directrices relatives à la gouvernance des technologies de l information (TI) L Association des superviseurs prudentiels des caisses (ASPC) a créé un groupe

Plus en détail

Option 2 and Option 5 are correct. 1 point for each correct option. 0 points if more options are selected than required.

Option 2 and Option 5 are correct. 1 point for each correct option. 0 points if more options are selected than required. Quelles sont les deux affirmations vraies relatives à la sécurité du réseau? (Choisissez deux réponses.) Protéger un réseau contre les attaques internes constitue une priorité moins élevée car les employés

Plus en détail

Activité de mobilisation de l industrie

Activité de mobilisation de l industrie Activité de mobilisation de l industrie CONSULTATION SUR LES SOLUTIONS D INFORMATIQUE EN NUAGE EN578 151297/A Le 13 novembre 2014 Hôtel Delta, Ottawa. Règles d exonération Cette présentation contient de

Plus en détail

Cisco Advanced Malware Protection

Cisco Advanced Malware Protection Présentation Cisco Advanced Malware Protection Prévention, détection, riposte et correction : la solution concrète contre les intrusions LES BÉNÉFICES Obtenez des renseignements inédits sur les menaces

Plus en détail

ModSecurity. Cible de sécurité CSPN Version 0.96

ModSecurity. Cible de sécurité CSPN Version 0.96 Cible de sécurité CSPN Version 0.96 TABLE DES MATIERES 1 IDENTIFICATION... 3 1.1 IDENTIFICATION DE LA CIBLE DE SECURITE... 3 1.2 IDENTIFICATION DU PRODUIT... 3 2 ARGUMENTAIRE (DESCRIPTION) DU PRODUIT...

Plus en détail

Projet de résolution sur les zones humides et la prévention des risques de catastrophe

Projet de résolution sur les zones humides et la prévention des risques de catastrophe CONVENTION SUR LES ZONES HUMIDES (Ramsar, Iran, 1971) 48 e Réunion du Comité permanent Gland, Suisse, 26 30 janvier 2015 SC48 28 Projet de résolution sur les zones humides et la prévention des risques

Plus en détail

Annexe 3. Principaux objectifs de sécurité et mesures pour l éducation nationale, l enseignement supérieur et la recherche

Annexe 3. Principaux objectifs de sécurité et mesures pour l éducation nationale, l enseignement supérieur et la recherche 1 Annexe 3 Principaux objectifs de sécurité et mesures pour l éducation nationale, l enseignement supérieur et la recherche Le plan décrit au sein de chacun de ses 12 domaines : - les objectifs de sécurité

Plus en détail

Questions / Réponses concernant le piratage de «L Explora Park» - VTech 4 décembre 2015

Questions / Réponses concernant le piratage de «L Explora Park» - VTech 4 décembre 2015 Questions / Réponses concernant le piratage de «L Explora Park» - VTech 4 décembre 2015 Dernière mise à jour: 11h, heure française Sur l incident 1. Est-il vrai que le site VTech a été piraté? Nous confirmons

Plus en détail

POSTE À POURVOIR - - OBJECTIF DU POSTE :

POSTE À POURVOIR - - OBJECTIF DU POSTE : POSTE À POURVOIR Titre : directeur de la communication Département : communications Responsable hiérarchique : directeur exécutif Subordonnés directs : attachés de presse (2), agents des communications

Plus en détail

F Distribution: GÉNÉRALE RESSOURCES, QUESTIONS FINANCIÈRES ET BUDGÉTAIRES. Point 6 de l'ordre du jour

F Distribution: GÉNÉRALE RESSOURCES, QUESTIONS FINANCIÈRES ET BUDGÉTAIRES. Point 6 de l'ordre du jour Session annuelle du Conseil d administration Rome, 25 28 mai 2015 RESSOURCES, QUESTIONS FINANCIÈRES ET BUDGÉTAIRES Point 6 de l'ordre du jour Pour examen NOTE DE LA DIRECTRICE EXÉCUTIVE SUR LE RAPPORT

Plus en détail

Développer la sensibilisation et la formation de tous les utilisateurs à la sécurité informatique

Développer la sensibilisation et la formation de tous les utilisateurs à la sécurité informatique PREMIER MINISTRE SECRÉTARIAT GÉNÉRAL DE LA DÉFENSE NATIONALE DOSSIER DE PRESSE PORTAIL D INFORMATION «TOUT PUBLIC» Développer la sensibilisation et la formation de tous les utilisateurs à la sécurité informatique

Plus en détail

La gestion intégrée du risque, de la planification et du rendement au ministère des Finances Canada

La gestion intégrée du risque, de la planification et du rendement au ministère des Finances Canada La gestion intégrée du risque, de la planification et du rendement au ministère des Finances Canada IGF Québec : Journée thématique sur la gestion des risques Philippe Lajeunesse, Directeur principal Planification

Plus en détail

L assurance et le risque Data. Clusir 25 avril 2012 Lyon François Brisson - Hiscox France

L assurance et le risque Data. Clusir 25 avril 2012 Lyon François Brisson - Hiscox France L assurance et le risque Data Clusir 25 avril 2012 Lyon François Brisson - Hiscox France 1 En quoi consiste une violation de données pour un assureur? «Une violation des données est un incident de sécurité

Plus en détail

FINANCE CRITÈRES D ÉVALUATION (Les critères d évaluation doivent être pris en compte de pair avec le Cadre de surveillance du BSIF)

FINANCE CRITÈRES D ÉVALUATION (Les critères d évaluation doivent être pris en compte de pair avec le Cadre de surveillance du BSIF) RÔLE DE LA FONCTION Finance est une fonction autonome qui rend compte avec exactitude et en temps utile du rendement des unités opérationnelles (y compris les secteurs d activité) de l institution financière

Plus en détail

Document de consultation sur le cadre pour les négociants fiables

Document de consultation sur le cadre pour les négociants fiables Document de consultation sur le cadre pour les négociants fiables Réunion du Comité consultatif sur les activités commerciales à la frontière (CCACF) Le 1 février 2011 Ottawa 1 Introduction Les programmes

Plus en détail

CADRE INSTITUTIONNEL DU DÉVELOPPEMENT DURABLE ET DÉVELOPPEMENT D UNE ÉCONOMIE VERTE AU QUÉBEC

CADRE INSTITUTIONNEL DU DÉVELOPPEMENT DURABLE ET DÉVELOPPEMENT D UNE ÉCONOMIE VERTE AU QUÉBEC CADRE INSTITUTIONNEL DU DÉVELOPPEMENT DURABLE ET DÉVELOPPEMENT D UNE ÉCONOMIE VERTE AU QUÉBEC Depuis 2004, le gouvernement du Québec met en œuvre une démarche de développement durable structurée en vue,

Plus en détail

Programme en cas d urgence nucléaire

Programme en cas d urgence nucléaire Programme en cas d urgence nucléaire Ministère de la Sécurité publique Décembre 2011 BUT Décrire l état actuel de nos capacités et de notre préparation pour la remise en service de la centrale prévue pour

Plus en détail

EVALUATION FINALE CVE/071. Projet d appui au Programme national d Emploi et de Formation professionnelle

EVALUATION FINALE CVE/071. Projet d appui au Programme national d Emploi et de Formation professionnelle EVALUATION FINALE CVE/071 Projet d appui au Programme national d Emploi et de Formation professionnelle FICHE SYNTHÉTIQUE Pays Titre long du projet Titre court du projet Code LuxDev Cap-Vert Projet d appui

Plus en détail

Assemblée générale de l OMPI

Assemblée générale de l OMPI F WO/GA/40/10 ORIGINAL : ANGLAIS DATE : 21JUIN 2011 Assemblée générale de l OMPI Quarantième session (20 e session ordinaire) Genève, 26 septembre 5 octobre 2011 COOPÉRATION DANS LE CADRE DES DÉCLARATIONS

Plus en détail

COMPTE-RENDU D ACCREDITATION DE LA CLINIQUE LA LIRONDE. Saint-Clément-de-Rivière 34980 Saint-Gély-du-Fesc

COMPTE-RENDU D ACCREDITATION DE LA CLINIQUE LA LIRONDE. Saint-Clément-de-Rivière 34980 Saint-Gély-du-Fesc COMPTE-RENDU D ACCREDITATION DE LA CLINIQUE LA LIRONDE Saint-Clément-de-Rivière 34980 Saint-Gély-du-Fesc Avril 2003 SOMMAIRE COMMENT LIRE LE «COMPTE-RENDU D ACCREDITATION»... p.3 PARTIE 1 PRESENTATION

Plus en détail

Rapport de certification

Rapport de certification Rapport de certification Évaluation EAL 2 + du produit RSA Archer egrc Platform v5.0 Préparé par : Le Centre de la sécurité des télécommunications Canada à titre d organisme de certification dans le cadre

Plus en détail

Rapport de certification

Rapport de certification Rapport de certification Évaluation EAL 2 + du produit Data Loss Prevention Version 11.1.1 Préparé par : Le Centre de la sécurité des télécommunications Canada à titre d organisme de certification dans

Plus en détail

Conseil de recherches en sciences humaines du Canada

Conseil de recherches en sciences humaines du Canada Conseil de recherches en sciences humaines du Canada Annexe à la Déclaration de responsabilité de la direction englobant le contrôle interne en matière de rapports financiers (non auditée) Exercice 2014-2015

Plus en détail

Bureau du vérificateur général du Canada. Rapport sur la revue des pratiques d audit de performance

Bureau du vérificateur général du Canada. Rapport sur la revue des pratiques d audit de performance Bureau du vérificateur général du Canada Rapport sur la revue des pratiques d audit de performance Revues des pratiques effectuées au cours de l exercice 2011-2012 Juillet 2012 Revue des pratiques et audit

Plus en détail

la sécurité change avec Orange développez vos activités en toute sérénité, nous protégeons vos systèmes d information

la sécurité change avec Orange développez vos activités en toute sérénité, nous protégeons vos systèmes d information la sécurité change avec Orange développez vos activités en toute sérénité, nous protégeons vos systèmes d information 2 à nouveau contexte, nouvelle vision de la sécurité Nouveaux usages et nouvelles technologies,

Plus en détail

Gouvernement du Canada. Plan de gestion des incidents en matière de technologie de l'information

Gouvernement du Canada. Plan de gestion des incidents en matière de technologie de l'information Gouvernement du Canada Plan de gestion des incidents en matière de technologie de l'information Sa Majesté la Reine du chef du Canada, représentée par le président du Conseil du Trésor, 2009 No de catalogue

Plus en détail

Termes de référence pour le recrutement d un Assistant pour la gestion des bases de données

Termes de référence pour le recrutement d un Assistant pour la gestion des bases de données Conseil Ouest et Centre Africain pour la Recherche et le Développement Agricoles West and Central African Council for Agricultural Research and Development Termes de référence pour le recrutement d un

Plus en détail

L UTILISATEUR, CIBLE DE TOUTES LES MENACES

L UTILISATEUR, CIBLE DE TOUTES LES MENACES CHAPITRE 2 : L UTILISATEUR DÉFINIT LE PÉRIMÈTRE L UTILISATEUR, CIBLE DE TOUTES LES MENACES 1 L UTILISATEUR, CIBLE DE TOUTES LES MENACES En 2014, le Groupe NTT a recensé des «70 % des vulnérabilités millions

Plus en détail

OBSERVATOIRE QUÉBÉCOIS SUR LA MALTRAITANCE ENVERS LES ENFANTS

OBSERVATOIRE QUÉBÉCOIS SUR LA MALTRAITANCE ENVERS LES ENFANTS OBSERVATOIRE QUÉBÉCOIS SUR LA MALTRAITANCE ENVERS LES ENFANTS Décembre 2013 Pourquoi un observatoire sur la maltraitance? Sérieux problème Multitude d acteurs Fragmentation Besoin de convergence La maltraitance

Plus en détail

Plan d action pour les services de santé non assurés

Plan d action pour les services de santé non assurés Plan d action pour les services de santé non assurés Plan d action national des Premières Nations pour les services de santé non assurés (SSNA) Avec la participation et l orientation du Comité des Chefs

Plus en détail

CHARTE DU COMITÉ DE GESTION DES RISQUES

CHARTE DU COMITÉ DE GESTION DES RISQUES CHARTE DU COMITÉ DE GESTION DES RISQUES MANDAT Le Comité de gestion des risques (le «Comité») du Conseil d administration (le «Conseil») a pour mandat d assister le Conseil de la Société canadienne d hypothèques

Plus en détail

Prière de présenter votre candidature en toute confidence d ici le 10 octobre 2014 à l adresse suivante : cliberbaum@cea-ace.ca

Prière de présenter votre candidature en toute confidence d ici le 10 octobre 2014 à l adresse suivante : cliberbaum@cea-ace.ca Prière de présenter votre candidature en toute confidence d ici le 10 octobre 2014 à l adresse suivante : cliberbaum@cea-ace.ca TITRE DE POSTE : RELÈVE DE : EN LIAISON AVEC: Responsable du marketing numérique

Plus en détail

COMPTE RENDU SUR L ÉTAT DE LA MISE EN OEUVRE RAPPORT AU COMITÉ DE VÉRIFICATION ET D ÉVALUATION (CVÉ) DU 25 SEPTEMBRE 2008.

COMPTE RENDU SUR L ÉTAT DE LA MISE EN OEUVRE RAPPORT AU COMITÉ DE VÉRIFICATION ET D ÉVALUATION (CVÉ) DU 25 SEPTEMBRE 2008. ÉVALUATION DE LA POLITIQUE DE 1996 SUR LE LOGEMENT DANS LES RÉSERVES (200750) DATE D APPROBATION DU CVÉ: 25/04/2008 POLITIQUES SOCIO-ÉCONOMIQUES ET OPÉRATIONS RÉGIONALES 1. L AINC profite de l évaluation

Plus en détail

Note conceptuelle : EduTrac en République centrafricaine

Note conceptuelle : EduTrac en République centrafricaine Note conceptuelle : EduTrac en République centrafricaine Contexte Depuis décembre 2013, la République centrafricaine (RCA) connaît une crise humanitaire complexe. Un an plus tard, 2.5 million personnes

Plus en détail

Récapitulatif des modifications entre les versions 2.0 et 3.0

Récapitulatif des modifications entre les versions 2.0 et 3.0 Industrie des cartes de paiement (PCI) Norme de sécurité des données d application de paiement Récapitulatif des modifications entre les versions 2.0 et 3.0 Novembre 2013 Introduction Ce document apporte

Plus en détail

CHARTE ADMINISTRATEUR CORRELYCE. Version du 31/08/2007 10:56

CHARTE ADMINISTRATEUR CORRELYCE. Version du 31/08/2007 10:56 CHARTE ADMINISTRATEUR CORRELYCE Version du 31/08/2007 10:56 Table des matières 1. CONTEXTE... 3 2. OBJET... 3 3. REFERENTIEL... 3 4. PREROGATIVES DE L ADMINISTRATEUR SYSTEME CORRELYCE... 4 4.1 DROIT D

Plus en détail

Avantages. Protection des réseaux corporatifs de gestion centralisée

Avantages. Protection des réseaux corporatifs de gestion centralisée Protégez votre univers Protection des réseaux corporatifs de gestion centralisée Avantages Gestion centralisée de protection des postes de travail des serveurs de fichier Windows et des serveurs de messagerie

Plus en détail

SÉCURITÉ, BANQUE ET ENTREPRISES. Prévention des risques de fraudes

SÉCURITÉ, BANQUE ET ENTREPRISES. Prévention des risques de fraudes SÉCURITÉ, BANQUE ET ENTREPRISES Prévention des risques de fraudes SECURITÉ, BANQUE ET ENTREPRISES PRÉVENTION DES RISQUES DE FRAUDES Les moyens modernes de communication et les systèmes informatiques des

Plus en détail

Administration d ISA Server 2000 (Proxy et Firewall) :

Administration d ISA Server 2000 (Proxy et Firewall) : Compte rendu d'activité Nature de l'activité : Administration d ISA Server 2000 (Proxy et Firewall) : Contexte : Dans le cadre de la sécurisation d un réseau informatique, on souhaite mettre en place une

Plus en détail

N o d organisme. Rendement actuel Cible Justification de la cible

N o d organisme. Rendement actuel Cible Justification de la cible Plan qualité 2015-2016 pour Soins continus Bruyère Objectifs et initiatives d amélioration BUT Mesure Changement Initiatives prévues Dimension de la qualité Objectif Mesure/indicateur Unité/population

Plus en détail

[POUR LE SITE WEB DE LA DSN]

[POUR LE SITE WEB DE LA DSN] [POUR LE SITE WEB DE LA DSN] Consultations multilatérales sur la modification du Règlement sur les renseignements concernant les substances nouvelles (RRSN) et le Programme des substances nouvelles pour

Plus en détail

Profil d études détaillé. Section : Informatique et systèmes Finalité : Technologie de l informatique

Profil d études détaillé. Section : Informatique et systèmes Finalité : Technologie de l informatique Section : Informatique et systèmes Finalité : Technologie de l informatique Page 1/6 1. Introduction L enseignement de la Haute Ecole Louvain en Hainaut donne la place centrale à l étudiant. Celui-ci trouvera

Plus en détail

BUREAU DU CONSEIL PRIVÉ. Vérification de la sécurité des technologies de l information (TI) Rapport final

BUREAU DU CONSEIL PRIVÉ. Vérification de la sécurité des technologies de l information (TI) Rapport final Il y a un astérisque quand des renseignements sensibles ont été enlevés aux termes de la Loi sur l'accès à l'information et de la Loi sur la protection des renseignements personnels. BUREAU DU CONSEIL

Plus en détail

RAPPORTS NATIONAUX EN LIGNE, HARMONISATION DE L INFORMATION ET GESTION DES CONNAISSANCES POUR LES ACCORDS MULTILATÉRAUX SUR L ENVIRONNEMENT (MEA)

RAPPORTS NATIONAUX EN LIGNE, HARMONISATION DE L INFORMATION ET GESTION DES CONNAISSANCES POUR LES ACCORDS MULTILATÉRAUX SUR L ENVIRONNEMENT (MEA) DIXIEME SESSION DE LA CONFERENCE DES PARTIES Bergen, 20-25 novembre 2011 Point 17 de l ordre du jour CONVENTION SUR LES ESPECES MIGRATRICES CMS Distribution: Générale PNUE/CMS/Conf.10.10 29 août 2011 Français

Plus en détail

Sécurité des applications Retour d'expérience

Sécurité des applications Retour d'expérience HERVÉ SCHAUER CONSULTANTS Cabinet de Consultants en Sécurité Informatique depuis 1989 Spécialisé sur Unix, Windows, TCP/IP et Internet Netfocus Sécurité des applications Retour d'expérience Nicolas Collignon

Plus en détail

La gestion Citrix. Du support technique. Désignation d un Responsable de la relation technique

La gestion Citrix. Du support technique. Désignation d un Responsable de la relation technique La gestion Citrix Du support technique. Désignation d un Responsable de la relation technique Dans les environnements informatiques complexes, une relation de support technique proactive s avère essentielle.

Plus en détail

Le Partenariat canadien contre l Alzheimer et les maladies apparentées. Une vision collective pour une stratégie nationale sur les maladies cognitives

Le Partenariat canadien contre l Alzheimer et les maladies apparentées. Une vision collective pour une stratégie nationale sur les maladies cognitives Le Partenariat canadien contre l Alzheimer et les maladies apparentées Une vision collective pour une stratégie nationale sur les maladies cognitives Le Partenariat rendra possible la collaboration d un

Plus en détail

Conseil économique et social

Conseil économique et social Nations Unies E/CN.3/2005/22 Conseil économique et social Distr. générale 15 décembre 2004 Français Original: anglais Commission de statistique Trente-sixième session 1 er -4 mars 2005 Point 7 e) de l

Plus en détail

Groupe 1 : Équipe défense. ALVAREZ Irène MUNOZ Aurélie ANDRE Michael REUTER Ivan CAPECCHI Kevin SAYSSET François

Groupe 1 : Équipe défense. ALVAREZ Irène MUNOZ Aurélie ANDRE Michael REUTER Ivan CAPECCHI Kevin SAYSSET François Groupe 1 : Équipe défense ALVAREZ Irène MUNOZ Aurélie ANDRE Michael REUTER Ivan CAPECCHI Kevin SAYSSET François Plan de la présentation Présentation du sujet Organisation de l équipe Planification du projet

Plus en détail

NON CLASSIFIÉ. La gestion des urgences au Canada et le Centre des opérations du gouvernement

NON CLASSIFIÉ. La gestion des urgences au Canada et le Centre des opérations du gouvernement La gestion des urgences au Canada et le Centre des opérations du gouvernement 0 Gestion des urgences et Sécurité publique Canada Sécurité publique Canada (SP) a été créé en 2003. Fusion de la sécurité

Plus en détail

Stimuler le développement durable de l aquaculture au Canada : Initiative nationale pour des plans d action stratégiques en aquaculture (INPASA)

Stimuler le développement durable de l aquaculture au Canada : Initiative nationale pour des plans d action stratégiques en aquaculture (INPASA) Stimuler le développement durable de l aquaculture au Canada : Initiative nationale pour des plans d action stratégiques en aquaculture (INPASA) Éric Gilbert Pêches et Océans Canada Atelier OCDE, Avril

Plus en détail

UN SYSTÈME DE SÉCURITÉ DES PIPELINES CLASSE MONDIALE EMPLOIS, CROISSANCE ET PROSPÉRITÉ À LONG TERME

UN SYSTÈME DE SÉCURITÉ DES PIPELINES CLASSE MONDIALE EMPLOIS, CROISSANCE ET PROSPÉRITÉ À LONG TERME UN SYSTÈME DE SÉCURITÉ DES DE PIPELINES CLASSE MONDIALE EMPLOIS, CROISSANCE ET PROSPÉRITÉ À LONG TERME INTRODUCTION À l échelle du pays, les pipelines acheminent tous les jours, de façon sûre et fiable,

Plus en détail

Cadre de référence pour soutenir la gestion et la revue diligente des projets en ressources informationnelles

Cadre de référence pour soutenir la gestion et la revue diligente des projets en ressources informationnelles Cadre de référence pour soutenir la gestion et la revue diligente des projets en ressources informationnelles Document d orientation aux organismes publics Annexe A Rôles et responsabilités détaillés des

Plus en détail

RÉSUMÉ DES OBSERVATIONS ET DES RECOMMANDATIONS

RÉSUMÉ DES OBSERVATIONS ET DES RECOMMANDATIONS RÉSUMÉ DES OBSERVATIONS ET DES RECOMMANDATIONS Observation n o Observations Recommandations Chef de projet Plan d action Date d achèvement prévue 1. Gouvernance 1.1 1.2 1.3 1.4 Le Comité spécial des sous-

Plus en détail

Sécurité de l information

Sécurité de l information Avis au lecteur sur l accessibilité : Ce document est conforme au standard du gouvernement du Québec SGQRI 008-02 (SGQRI 008-03, multimédia : capsules d information et de sensibilisation vidéo) afin d

Plus en détail

PLAN D ACTION POUR ASSURER LA SALUBRITÉ DES ALIMENTS AU CANADA. Renforcer notre système de la salubrité des aliments de renommée internationale

PLAN D ACTION POUR ASSURER LA SALUBRITÉ DES ALIMENTS AU CANADA. Renforcer notre système de la salubrité des aliments de renommée internationale PLAN D ACTION POUR ASSURER LA SALUBRITÉ DES ALIMENTS AU CANADA Renforcer notre système de la salubrité des aliments de renommée internationale www.inspection.gc.ca/alimentssalubres Balayer le code de réponse

Plus en détail

Programme-cadre national (PCN) Rôles et responsabilités de l équipe chargée d élaborer un PCN

Programme-cadre national (PCN) Rôles et responsabilités de l équipe chargée d élaborer un PCN Programme-cadre national (PCN) Rôles et responsabilités de l équipe chargée d élaborer un PCN Août 2006 Agence internationale de l énergie atomique Département de la coopération technique Rôle et responsabilités

Plus en détail

Opérations régionales. Évaluation du Programme de logement dans les réserves d'ainc DATE D'APPROBATION : 22/02/2011

Opérations régionales. Évaluation du Programme de logement dans les réserves d'ainc DATE D'APPROBATION : 22/02/2011 COMPTE RENDU SUR L ÉTAT DE LA MISE EN ŒUVRE DU RAPPORT AU COMITÉ D ÉVALUATION, DE MESURE DU RENDEMENT ET D EXAMEN EN DU 30 SEPTEMBRE D'APPROBATION : 22/02/ Il est recommandé que, en collaboration avec

Plus en détail

Rapports 2010-2014. Les chiffres des incidents rapportés au CERT.be

Rapports 2010-2014. Les chiffres des incidents rapportés au CERT.be Rapports 2010-2014 Les chiffres des incidents rapportés au CERT.be RÉSUMÉ 2010 2014 1.1 Nombre des notifications et incidents par mois: 1000 900 800 700 600 500 400 300 Notifications chez CERT.be/mois

Plus en détail

ALLIANCE STRATÉGIQUE ENTRE LA SANTÉ ET L ENVIRONNEMENT POUR LA MISE EN ŒUVRE DE LA DÉCLARATION DE LIBREVILLE

ALLIANCE STRATÉGIQUE ENTRE LA SANTÉ ET L ENVIRONNEMENT POUR LA MISE EN ŒUVRE DE LA DÉCLARATION DE LIBREVILLE ALLIANCE STRATÉGIQUE ENTRE LA SANTÉ ET L ENVIRONNEMENT POUR LA MISE EN ŒUVRE DE LA DÉCLARATION DE LIBREVILLE Projet Document IMCHE/2/CP2 1 ALLIANCE STRATÉGIQUE ENTRE LA SANTÉ ET L ENVIRONNEMENT POUR LA

Plus en détail

APERÇU DU PLAN MUNICIPAL DE PRÉPARATION AUX PANDÉMIES

APERÇU DU PLAN MUNICIPAL DE PRÉPARATION AUX PANDÉMIES APERÇU DU PLAN MUNICIPAL DE PRÉPARATION AUX PANDÉMIES Le présent plan n est pas un document indépendant. Il faut le considérer dans le contexte du Plan d urgence de la ville de Moncton. 1 Préambule Le

Plus en détail

LA COMMISSION SCOLAIRE DE L ESTUAIRE RM-EN-2005-10-14

LA COMMISSION SCOLAIRE DE L ESTUAIRE RM-EN-2005-10-14 Page 6013-1 Inondation bris de tuyau d eau bris de tuyau de chauffage refoulement d égout 1. CONTEXTE Les établissements sont dotés d importants systèmes de distribution d eau, de lignes de chauffage et

Plus en détail

Mise en œuvre du SGH pour les produits chimiques utilisés en milieu de travail au Canada. Le point sur la situation

Mise en œuvre du SGH pour les produits chimiques utilisés en milieu de travail au Canada. Le point sur la situation Mise en œuvre du SGH pour les produits chimiques utilisés en milieu de travail au Canada Le point sur la situation Réunions du CICS et du CQA Du 16 au 18 octobre 2013 Le SGH Ø Le Système général harmonisé

Plus en détail

Conseil d administration Genève, novembre 2007 LILS POUR DÉCISION

Conseil d administration Genève, novembre 2007 LILS POUR DÉCISION BUREAU INTERNATIONAL DU TRAVAIL GB.300/LILS/9 300 e session Conseil d administration Genève, novembre 2007 Commission des questions juridiques et des normes internationales du travail LILS POUR DÉCISION

Plus en détail