Division Espace et Programmes Interarméeses. État tat-major des armées

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Division Espace et Programmes Interarméeses. État tat-major des armées"

Transcription

1 Division Espace et Programmes Interarméeses

2 LE MINDEF en quelques mots personnes, militaires et civils personnes engagées en opérations extérieures, 80% au sein d une coalition internationale (février 2012). Des forces pré positionnées (DOM/COM, Afrique de l ouest, EAU..) Une Posture Permanente de Sureté (PPS) - dissuasion, - défense de l espace aérien, - défense des espaces maritimes, - protection des événements internationaux. Plus de 1500 systèmes d information divers et très variés, Un opérateur mondial de télécom (Satellites, VLF à SHF, VPN..), Des niveaux de classifications très divers nationaux/multinationaux. De nombreux liens vers des partenaires (alliés, industrie ) Une activité opérationnelle H24 tout autour du globe.

3 LE MINDEF en quelques images Division Espace et Programmes Interarméeses

4 UN CONSTAT SIMPLE Les attaques sont une réalité de tous les jours, le monde militaire bien que résilient par nature n est pas à l abri : - un fond de cybercriminalité et de «cyber-pollution» qui peut gêner la bonne marche des systèmes et organisations ; - des attaques qui ciblent les individus et les organisation, d ampleur et de discrétion variables, fruit d une préparation et d un ciblage précis ; Les séparations physiques ne sont plus un rempart suffisant ; les failles et les vulnérabilités sont en trop grand nombre ; les protections pourtant indispensables se font contourner.

5 Un lieu de confrontation et de contestation - Quelques dates symboliques : mai 2007 : Estonie, hackers patriotiques russes ; sept : raid aérien israélien en Syrie ; août 2008 : accompagnement action russe en Géorgie ; juil : attaques Corée du sud ; mi :, Olympic Game (Stuxnet) en Iran 2012 : Duqu, Flame - Des actions «tout azimut» Anonymous sur tous les fronts de la contestation, Hacking patriotique ; Activisme : fuites d information wikileaks, Cyber espionnage, Réseaux sociaux lors des révolutions arabes, Cyberattaques en toile de fond Israël-Iran, Un foisonnement de cyber-(contestation, activisme, espionnage, influence, menace, censure.)

6 TYPOLOGIE DES ATTAQUANTS GRAVITE DES CONSEQUENCES Malveillance interne Comportement à risque Manque de vigilance Utilisateur Cyber organisation Organisation structurée étatique ou non Motivation stratégique Actions conçues comme une campagne militaire Capacité de manipulation et d action indirecte Groupe à dimension variable Motivation idéologique Forte capacité de mobilisation Cyber activisme Cyber crime Isolé ou groupe motivé par le profit Actions plutôt ponctuelles COMPLEXITE DE L ATTAQUE Il faut pouvoir détecter, contenir et contrer des attaques de grandes ampleurs, particulièrement discrètes et pouvant aller jusqu à cibler les capacités opérationnelles.

7 CHAMP D APPLICATION Les actions malveillantes portent : sur les systèmes et constituants SIC ; sur les systèmes d armes et l informatique embarquée ; sur les infrastructures et les plateformes de combat. Les objectifs sont similaires aux confrontations classiques mais avec l effet amplificateur, la prolifération et l impunité propres au cyberespace : - l espionnage et les fuites de données sont fréquentes ; - les autres effets sont techniquement possibles et des prémices d emploi sont observés. Très forte dualité civilo-militaire et dilution des frontières, il faut renforcer : - coopération et pilotage gouvernementaux, - relations avec les nations alliées, - discussions pour faire émerger un droit spécifique, - concertation et coopération avec l industrie et le monde académique.

8 LA CYBER SECURITE Une approche globale au travers de la gestion de crise Cyber et des plans de continuité d activité et informatique. cybersécurite SSI traditionnelle Cyber défense Cyber résilence Reproductible évolutive Confiner et caractériser Reconquérir Combattre un agresseur Défense active en profondeur Manœuvre SIC Gestion de crise Cyber Fait ponctuel Cause circonscrite Restaurer Gérer des risques

9 COMMENT S ADAPTER (MINDEF) Compléter la posture de protection par une posture de défense active. Défense des SI. LID ou CND Repose sur Protection des SI. SSI ou IA La Cyberdéfense des armées et du ministère de la Défense. Ensemble des activités conduites dans le cyberespace, pour garantir l efficacité de l action des armées, la réalisation des missions, et le bon fonctionnement du ministère. Défense active en profondeur soutenue par une posture de protection robuste Gestion de crise Cyber Unicité chaine LID

10 UNE COOPERATION SGDSN/ANSSI - MINDEF Une autorité gouvernementale unique l ANSSI pour la protection et la défense des SI avec un mandat vis-à-vis des ministères, mais aussi vis-à-vis des «opérateurs d importance vitale». Une structure de plus en plus opérationnelle. Un rôle particulier joué par le MINDEF et une relation très étroite ANSSI-MINDEF : Complémentaire dans les relations internationales, Pleinement responsable de ses systèmes : un grand opérateur qui se doit d être fortement résilient (SIC, Armements, Plateformes, Infrastructures, Emprises.), Délégataire en matière d homologation, Contribue aux crises sur le territoire national. «Centres LID (CERT)» ANSSI et MINDEF colocalisés en 2013,

11 LA DOCTRINE CYBER MINDEF Les 7 piliers : Connaître le cyberespace et ses menaces : renseignement d intérêt «cyberdéfense» ; Anticiper les cyber attaques potentielles : anticipation stratégique, évaluation de la menace et plan de continuité d activité ; Surveiller et apprécier la situation : une situation «cyber» globale des systèmes à protéger ; partagée par tous les acteurs ; des niveaux d alerte et une capacité de montée en puissance ; Commander la défense des SI : une haute autorité de cyberdéfense pour le Mindef et les forces déployées ; unicité du commandement Se protéger en permanence : «bonne hygiène des réseaux» ; formation, entrainement, préparation des forces ; Investiguer et se défendre : défense dynamique, investigation et intervention rapide, contenir et caractériser une attaque, Forensic ; unités cyber (Calid et renforts) Restaurer les capacités : cyber-résilience et gestion de crise cyber, capacité de mobilisation pour renforcer les entités attaquées.

12 UN MILIEU TRANVERSE ET SUBSTRAT DES AUTRES Espace Air Mer Terre Cyberespace SIC et Informatique embarquée Division Espace et Programmes Interarméeses

13 CYCLE LID ET ACTEURS CYBERDEFENSE Groupe d Intervention Renforcé Renforts opérateurs IMPACT OPS Groupe d Intervention Rapide

14 La formation du personnel : un axe majeur à accélérer Facteur essentiel de la robustesse de la posture. 1 L esprit de cybersécurité : des fondamentaux pour un comportement sain dans un espace sain. hygiène cybernétique : tous et toute la carrière simple : les 10 commandements pour utilisateurs / administrateurs «sources de risque mais aussi acteurs de sécurité» 2 - La compétence spécialisée de la filière «SI» au sens large des modules SSI/LID amplifiés dans toutes les formations «SI» des généralistes et des experts SSI-CYBER de nouveaux métiers : enquêteurs, traqueurs, patrouilleur. un pôle d excellence Mindef à Rennes : DGA, ETRS, ESCC et de nombreux partenaires. 3 - La formation au commandement et à la conduite dans le domaine Cyber doctrine, tactique, commandement, conception de la manœuvre cyber, conduite d intervention décideurs, officier d état major OPS, planificateurs.

15 En conclusion La sécurisation du Cyberespace et la maîtrise des zones essentielles aux opérations relèvent d une nouvelle forme de confrontation. L attaquant y a un avantage certain, il sait être discret et surtout exploiter nos faiblesses. Il va falloir traquer ce que l on ne connaît pas encore en recherchant des indices ou «signaux faibles» à investiguer. La dimension humaine est fondamentale, l utilisateur est le 1er niveau de défense. Il est à la fois une source de risques, un acteur de la protection, et un déclencheur d alerte. Il faut absolument améliorer le comportement des individus en développant et contrôlant l état d hygiène et de préparation cybernétiques des unités. Au-delà de la technique, le rôle et l implication du commandement y sont particulièrement importants.

sommaire dga maîtrise de l information...6 2 LA CYBERDéFENSE

sommaire dga maîtrise de l information...6 2 LA CYBERDéFENSE La cyberdéfense sommaire LE PACTE DéFENSE CYBER...3 La cyberdéfense au ministère de la Défense...4 L organisation opérationnelle de la Cyberdéfense...5 l expertise technique en cyberdéfense dga maîtrise

Plus en détail

politique de la France en matière de cybersécurité

politique de la France en matière de cybersécurité dossier de presse politique de la France en matière de cybersécurité 20 février 2014 Contact presse +33 (0)1 71 75 84 04 communication@ssi.gouv.fr www.ssi.gouv.fr Sommaire L ANSSI L ANSSI en chiffres Le

Plus en détail

50 mesures pour changer d échelle

50 mesures pour changer d échelle Pacte Défense Cyber 50 mesures pour changer d échelle M M A O N C D E M C Y B E R D É F E E S N E N T O P É R A T I O N N E L D E Sommaire Préambule... 2 Axe 1 : Durcir le niveau de sécurité des systèmes

Plus en détail

L Agence nationale de la sécurité des systèmes d information

L Agence nationale de la sécurité des systèmes d information L Agence nationale de la sécurité des systèmes d information http://www.ssi.gouv.fr http://www.certa.ssi.gouv.fr http://www.securite-informatique.gouv.fr Vendredi 5 juin 2015 OZSSI sud C'est le relais

Plus en détail

M. Jean-Yves Le Drian, Ministre de la défense. Discours d ouverture du colloque sur la cyberdéfense

M. Jean-Yves Le Drian, Ministre de la défense. Discours d ouverture du colloque sur la cyberdéfense MINISTÈRE DE LA DÉFENSE M. Jean-Yves Le Drian, Ministre de la défense Discours d ouverture du colloque sur la cyberdéfense A Rennes, lundi 3 juin 2013 Seul le prononcé fait foi Page 1 sur 17 I) Introduction

Plus en détail

L Agence Nationale de la Sécurité des Systèmes d Information

L Agence Nationale de la Sécurité des Systèmes d Information L Agence Nationale de la Sécurité des Systèmes d Information Franck Veysset 01/12/2009 www.certa.ssi.gouv.fr Nouvelle stratégie française en matière de défense et de sécurité nationale Livre blanc sur

Plus en détail

La cyberdéfense : un point de vue suisse

La cyberdéfense : un point de vue suisse La cyberdéfense : un point de vue suisse UNIDIR - Séminaire Cybersécurité et conflits 19.11.12, Palais des Nations Gérald Vernez Del CdA CYD NON CLASSIFIE Un gros potentiel de dommages Financiers Pertes

Plus en détail

RAPPORT. 1. Appréciation générale des problématiques de cybersécurité

RAPPORT. 1. Appréciation générale des problématiques de cybersécurité Réponse de la France à la résolution 68/243 relative aux «Développements dans le domaine de l information et des télécommunications dans le contexte de la sécurité internationale» RESUME ANALYTIQUE A titre

Plus en détail

Appel à Projets MEITO CYBER

Appel à Projets MEITO CYBER Appel à Projet 2014 2015 RÈGLEMENT Appel à Projets MEITO CYBER Soumission des propositions Contacts Les dossiers de candidature sont téléchargeables sur le site de la MEITO : www.meito.com Les dossiers

Plus en détail

Club des Experts de la Sécurité de l Information et du Numérique

Club des Experts de la Sécurité de l Information et du Numérique Club des Experts de la Sécurité de l Information et du Numérique Cybersécurité dans les entreprises 9 ème Entretiens de Télécom ParisTech Alain Bouillé Président du CESIN Sommaire 1. Quel terrain de jeu

Plus en détail

Formation et SSI. Éric Jaeger, ANSSI/SDE/CFSSI Colloque ARCSI du 25 janvier 2014, École Militaire

Formation et SSI. Éric Jaeger, ANSSI/SDE/CFSSI Colloque ARCSI du 25 janvier 2014, École Militaire Formation et SSI Éric Jaeger, ANSSI/SDE/CFSSI Colloque ARCSI du 25 janvier 2014, École Militaire Plan 1 Formation et ANSSI 2 Vous avez dit sécurité? 3 Le stage RSSI 4 La formation ESSI 5 La SSI dans les

Plus en détail

Sécurisation d un site nucléaire

Sécurisation d un site nucléaire Sécurisation d un site nucléaire Club automation 03 décembre 2013 Application du concept de défense en profondeur Laurent RAILLIER Un site nucléaire existant Base installée Schneider Electric importante

Plus en détail

SERVICES GÉRÉS DE SÉCURITÉ (MSS)

SERVICES GÉRÉS DE SÉCURITÉ (MSS) SERVICES GÉRÉS DE SÉCURITÉ (MSS) L INITIATIVE EN CYBERSÉCURITÉ La cybercriminalité devient un facteur important pour les chefs de l information, les professionnels en TI, mais aussi pour les chefs des

Plus en détail

CREATION DE LA PREMIERE FILIERE DE FORMATION D INGENIEURS EN CYBERDEFENSE PAR ALTERNANCE ET APPRENTISSAGE EN FRANCE

CREATION DE LA PREMIERE FILIERE DE FORMATION D INGENIEURS EN CYBERDEFENSE PAR ALTERNANCE ET APPRENTISSAGE EN FRANCE DOSSIER DE PRESSE CREATION DE LA PREMIERE FILIERE DE FORMATION D INGENIEURS EN CYBERDEFENSE PAR ALTERNANCE ET APPRENTISSAGE EN FRANCE Conférence de presse 24 septembre 2013 - Vannes La cyberdéfense est

Plus en détail

Projet de l UBS en cybersécurité

Projet de l UBS en cybersécurité Projet de l UBS en cybersécurité 22 janvier 2015 Guy GOGNIAT www.univ-ubs.fr Pôle de cybersécurité de l UBS Chaire cyberdéfense Plusieurs projets se nourrissent au sein d un même pôle 1 2 3 4 Des formations

Plus en détail

Evaluation de l expérience tunisienne dans le domaine de l audit de la sécurité des systèmes d information

Evaluation de l expérience tunisienne dans le domaine de l audit de la sécurité des systèmes d information Evaluation de l expérience tunisienne dans le domaine de l audit de la sécurité des systèmes d information Ali GHRIB Directeur Général ali.ghrib@ansi.tn Sommaire 1 2 Présentation de l agence nationale

Plus en détail

CYBERSÉCURITÉ. Des capacités globales de cybersécurité pour une transformation numérique en toute confiance. Delivering Transformation. Together.

CYBERSÉCURITÉ. Des capacités globales de cybersécurité pour une transformation numérique en toute confiance. Delivering Transformation. Together. CYBERSÉCURITÉ Des capacités globales de cybersécurité pour une transformation numérique en toute confiance Delivering Transformation. Together. Sopra Steria, leader européen de la transformation numérique,

Plus en détail

Des capacités de cybersécurité et de confiance numérique pour accélérer votre transformation digitale

Des capacités de cybersécurité et de confiance numérique pour accélérer votre transformation digitale CYBERSÉCURITÉ Des capacités de cybersécurité et de confiance numérique pour accélérer votre transformation digitale Delivering Transformation. Together. Sopra Steria, leader européen de la transformation

Plus en détail

Annexe 3. Principaux objectifs de sécurité et mesures pour l éducation nationale, l enseignement supérieur et la recherche

Annexe 3. Principaux objectifs de sécurité et mesures pour l éducation nationale, l enseignement supérieur et la recherche 1 Annexe 3 Principaux objectifs de sécurité et mesures pour l éducation nationale, l enseignement supérieur et la recherche Le plan décrit au sein de chacun de ses 12 domaines : - les objectifs de sécurité

Plus en détail

Le Centre canadien de réponse aux incidents cybernétiques (CCRIC)

Le Centre canadien de réponse aux incidents cybernétiques (CCRIC) Le Centre canadien de réponse aux incidents cybernétiques (CCRIC) Mai 2014 Stratégie de cybersécurité du Canada Depuis la publication de la Stratégie de cybersécurité du Canada en 2010, Sécurité publique

Plus en détail

3 minutes. cybersécurité. avec Orange Consulting. pour tout savoir sur la. mobile, network & cloud. maîtrisez vos risques dans le cybermonde

3 minutes. cybersécurité. avec Orange Consulting. pour tout savoir sur la. mobile, network & cloud. maîtrisez vos risques dans le cybermonde 3 minutes pour tout savoir sur la cybersécurité mobile, network & cloud maîtrisez vos risques dans le cybermonde avec Orange Consulting 1 estimez la menace évaluez vos vulnérabilités maîtrisez vos risques

Plus en détail

Présentation de la stratégie nationale pour la sécurité du numérique

Présentation de la stratégie nationale pour la sécurité du numérique Présentation de la stratégie nationale pour la sécurité du numérique Maison de la chimie Paris 16 octobre 2015 Allocution de Manuel VALLS, Premier ministre Seul le prononcé fait foi Madame la ministre,

Plus en détail

Plan d intervention d urgence. en cas d attaque contre les systèmes d information. ou de faille technique des systèmes d information.

Plan d intervention d urgence. en cas d attaque contre les systèmes d information. ou de faille technique des systèmes d information. Plan d intervention d urgence en cas d attaque contre les systèmes d information ou de faille technique des systèmes d information «PIU Cyber» (version publique) Ministère d État Ministère de l Économie

Plus en détail

Sécurité Active. Analyser l Renforcer l Maîtriser l Étudier

Sécurité Active. Analyser l Renforcer l Maîtriser l Étudier Sécurité Active Analyser l Renforcer l Maîtriser l Étudier Analyser l Renforcer l Maîtriser l Étudier L offre Sécurité Active évalue et fortifie les systèmes d information vis-à-vis des meilleures pratiques

Plus en détail

Le terrorisme et les groups de criminalité organisée présentent tous deux des menaces sérieuses pour la sécurité nationale et globale.

Le terrorisme et les groups de criminalité organisée présentent tous deux des menaces sérieuses pour la sécurité nationale et globale. Strasbourg, 2 mai 2014 CODEXTER (2014) 5 COMITE D EXPERTS SUR LE TERRORISME (CODEXTER) COMITE EUROPEEN POUR LES PROBLEMES CRIMINELS (CDPC) CONFERENCE INTERNATIONALE SUR LE TERRORISME ET LE CRIME ORGANISE

Plus en détail

SERVICES DE RENSEIGNEMENTS ET DE SÉCURITÉ

SERVICES DE RENSEIGNEMENTS ET DE SÉCURITÉ COMITÉ PERMANENT DE CONTRÔLE DES SERVICES DE RENSEIGNEMENTS ET DE SÉCURITÉ Enquête de contrôle 2007.181 Conclusions et recommandations de l enquête sur la manière dont les services belges de renseignement

Plus en détail

Prof. S. Ghernaouti. Membre de l Académie suisse des sciences techniques. Université de Lausanne

Prof. S. Ghernaouti. Membre de l Académie suisse des sciences techniques. Université de Lausanne Cyberstratégie des entreprises L informa+on stratégique Prof. S. Ghernaouti Membre de l Académie suisse des sciences techniques Université de Lausanne Swiss Cybersecurity Advisory & Research Group Comlexity

Plus en détail

Education-Civique. Chapitre n. La Défense et l action internationale en France

Education-Civique. Chapitre n. La Défense et l action internationale en France Education-Civique Chapitre n. La Défense et l action internationale en France I) La Défense globale du territoire national Problématique : Comment le territoire national et la population sont-ils protégés?

Plus en détail

CYBERSÉCURITÉ. Panorama des menaces cybernétiques sur les états, les entreprises, les particuliers

CYBERSÉCURITÉ. Panorama des menaces cybernétiques sur les états, les entreprises, les particuliers CYBERSÉCURITÉ Panorama des menaces cybernétiques sur les états, les entreprises, les particuliers «Un beau matin les hommes découvriront avec surprise que des objets aimables et pacifiques ont acquis des

Plus en détail

Forum International de la Cybersécurité 2014

Forum International de la Cybersécurité 2014 Dossier de presse Forum International de la Cybersécurité 2014 Stand E1 Bertin Technologies Parc d activités du Pas du Lac 10 bis avenue Ampère BP 284 78 053 Saint-Quentin-en-Yvelines Tel. : +33 (0)1 39

Plus en détail

Atelier B 06. Les nouveaux risques de la cybercriminalité

Atelier B 06. Les nouveaux risques de la cybercriminalité Atelier B 06 Les nouveaux risques de la cybercriminalité 1 Atelier Cybercriminalité Intervenants Eric Freyssinet Etienne de Séréville Luc Vignancour Guillaume de Chatellus Modérateur Laurent Barbagli Pôle

Plus en détail

Symantec CyberV Assessment Service

Symantec CyberV Assessment Service Symantec CyberV Assessment Service Cyber-résilience : gagnez en visibilité Le cyber-espace, monde technologique hyperconnecté constamment en évolution, offre des opportunités inégalées de connectivité,

Plus en détail

Plan d action 2010-2015 de la Stratégie de cybersécurité du Canada

Plan d action 2010-2015 de la Stratégie de cybersécurité du Canada Plan d action -2015 de la Stratégie de cybersécurité du Canada Sa Majesté la Reine du Chef du Canada, 2013 No de cat. : PS9-1/2013F-PDF ISBN : 978-0-660-20521-2 ii Introduction La technologie de l information

Plus en détail

REFERENTIEL PROFESSIONNEL DU TITRE D EXPERT EN PROTECTION DES ENTREPRISES ET EN INTELLIGENCE ECONOMIQUE NIVEAU I

REFERENTIEL PROFESSIONNEL DU TITRE D EXPERT EN PROTECTION DES ENTREPRISES ET EN INTELLIGENCE ECONOMIQUE NIVEAU I REFERENTIEL PROFESSIONNEL DU TITRE D EXPERT EN PROTECTION DES ENTREPRISES ET EN INTELLIGENCE ECONOMIQUE NIVEAU I I - Métiers, fonctions et activités visés A. Désignation du métier et des fonctions Expert

Plus en détail

L assurance et le risque Data. Clusir 25 avril 2012 Lyon François Brisson - Hiscox France

L assurance et le risque Data. Clusir 25 avril 2012 Lyon François Brisson - Hiscox France L assurance et le risque Data Clusir 25 avril 2012 Lyon François Brisson - Hiscox France 1 En quoi consiste une violation de données pour un assureur? «Une violation des données est un incident de sécurité

Plus en détail

SEMINAIRE DE PRESENTATION DES ACTIVITES DU CIRT-BF

SEMINAIRE DE PRESENTATION DES ACTIVITES DU CIRT-BF SEMINAIRE DE PRESENTATION DES ACTIVITES DU CIRT-BF Ouagadougou, le 03 mai 2013 Hôtel Palm Beach PRESENTATION DU CIRT-BF Georges P. LALLOGO, Manager/CIRT-BF glallogo(at)cirt.bf AGENDA INTRODUCTION I. CONCEPT

Plus en détail

Au cœur du marché de la cybersécurité. Incubateur de technologies innovantes & Business accelerator

Au cœur du marché de la cybersécurité. Incubateur de technologies innovantes & Business accelerator Au cœur du marché de la cybersécurité Incubateur de technologies innovantes & Business accelerator Le Contexte Les entreprises et les institutions doivent sans cesse adapter leurs moyens de détection et

Plus en détail

AGENCE NATIONALE DE SECURITE DES SYSTEMES D INFORMATION DU BURKINA FASO. OUEDRAOGO François

AGENCE NATIONALE DE SECURITE DES SYSTEMES D INFORMATION DU BURKINA FASO. OUEDRAOGO François AGENCE NATIONALE DE SECURITE DES SYSTEMES D INFORMATION DU BURKINA FASO OUEDRAOGO François PLAN EXIGENCES DE LA TRANSITION VERS LA SOCIETE NUMERIQUE OBJET MISSIONS LIMITES 2 EXIGENCES DE LA TRANSITION

Plus en détail

Organisation de la gestion de crise à Mayotte. Préfecture de Mayotte- SIDPC Mise à jour août 2011

Organisation de la gestion de crise à Mayotte. Préfecture de Mayotte- SIDPC Mise à jour août 2011 Organisation de la gestion de crise à Mayotte Préfecture de Mayotte- SIDPC Mise à jour août 2011 SOMMAIRE INTRODUCTION AVANT LA CRISE PENDANT LA CRISE APRES LA CRISE 2 Service interministériel de défense

Plus en détail

GROUPE CS COMMUNICATION & SYSTEMES

GROUPE CS COMMUNICATION & SYSTEMES GROUPE CS COMMUNICATION & SYSTEMES CS, CONCEPTEUR, INTEGRATEUR ET OPERATEUR DE SYSTEMES CRITIQUES Répondre aux enjeux de ses clients par la conception, l intégration, l exploitation ou le maintien en condition

Plus en détail

Point de situation cybersécurité «Santé»

Point de situation cybersécurité «Santé» Point de situation cybersécurité «Santé» . Information. . Définition Système d information. Ensemble des moyens humains et matériels ayant pour finalité Acheminer Stocker Présenter Patient Virus traitement

Plus en détail

Des cyber-menaces à la cyber-sécurité : Indicateurs, repères, référentiels

Des cyber-menaces à la cyber-sécurité : Indicateurs, repères, référentiels Des cyber-menaces à la cyber-sécurité : Indicateurs, repères, référentiels Carrefour des professionnels du numérique 28 mai 2015 Eric OLIVIER Coordinateur de projets CIBLES SUPPORTS RISQUES GRAVITE Des

Plus en détail

Programme Session corse de sensibilisation à la gestion de crise territoriale

Programme Session corse de sensibilisation à la gestion de crise territoriale Programme Session corse de sensibilisation à la gestion de crise territoriale Du mercredi 16 au mardi 22 octobre 2013 Organisé par le Haut comité français pour la défense civile, en partenariat avec le

Plus en détail

Le Président de la République est le responsable

Le Président de la République est le responsable LE PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE Le Président de la République est le responsable suprême de la politique de défense. A ce titre, il est le garant de l indépendance nationale, de l intégrité du territoire

Plus en détail

Axe de réflexion autour d une «doctrine» de Cyber défense. GSDAY 2011 Stéphane Sciacco

Axe de réflexion autour d une «doctrine» de Cyber défense. GSDAY 2011 Stéphane Sciacco Axe de réflexion autour d une «doctrine» de Cyber défense 1 GSDAY 2011 Stéphane Sciacco Sommaire Introduction Socle Principe 1 Principe 2 Principe 3 Principe 4 Principe 5 Conclusion 2 3 Introduction Le

Plus en détail

Adoptée par le Conseil de sécurité à sa 4168e séance, le 5 juillet 2000

Adoptée par le Conseil de sécurité à sa 4168e séance, le 5 juillet 2000 Nations Unies S/RES/1306 (2000) Conseil de sécurité Distr. générale 5 juillet 2000 Résolution 1306 (2000) Adoptée par le Conseil de sécurité à sa 4168e séance, le 5 juillet 2000 Le Conseil de sécurité,

Plus en détail

AAEISEP. Mythes et légendes de l Internet: Cybercriminalité et Cybersécurité

AAEISEP. Mythes et légendes de l Internet: Cybercriminalité et Cybersécurité AAEISEP Mythes et légendes de l Internet: Cybercriminalité et Cybersécurité Francis Bruckmann Direction de la Sécurité Groupe France Télécom Orange De la carrière d ingénieur d un Isépien (75) à la Sécurité

Plus en détail

ET SI VOUS NE SAVIEZ PAS TOUT SUR LA SÉCURITÉ DES SYSTÈMES D INFORMATION?

ET SI VOUS NE SAVIEZ PAS TOUT SUR LA SÉCURITÉ DES SYSTÈMES D INFORMATION? F O R M A T I O N H I G H L E V E L PROGRAMME ET METHODES RUSSES ET SI VOUS NE SAVIEZ PAS TOUT SUR LA SÉCURITÉ DES SYSTÈMES D IN? Ethical Hackers - Experts Sécurité I N F O R M AT I O N S E C U R I T Y

Plus en détail

Ces efforts ont déjà contribué significativement à l atteinte des objectifs de l OTAN depuis 2014.

Ces efforts ont déjà contribué significativement à l atteinte des objectifs de l OTAN depuis 2014. Dès le début de la crise ukrainienne et compte tenu de la menace potentielle perçue par ses alliés d Europe centrale et du Nord à leurs frontières, l OTAN a pris un ensemble de mesures politiques et militaires

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE DES. Contact presse : Sous-direction de la planification

DOSSIER DE PRESSE DES. Contact presse : Sous-direction de la planification DOSSIER DE PRESSE DES Direction générale de la Sécurité civile et de la gestion des crises Sous-direction de la planification et de la gestion des crises Contact presse : COMMUNIQUÉ DE PRESSE Les départements

Plus en détail

NOUVEAU PLAN VIGIPIRATE

NOUVEAU PLAN VIGIPIRATE PREMIER MINISTRE NOUVEAU PLAN VIGIPIRATE DOSSIER DE PRESSE 13 février 2014 Contact Pôle Stratégie, médias, communication 57, rue de Varenne 75007 Paris Tél. : 01 42 75 50 78/79 www.gouvernement.fr NOUVEAU

Plus en détail

Michel TCHONANG LINZE Coordonnateur Région Afrique Centrale ACSIS - CAPDA capdasiege@gmail.com

Michel TCHONANG LINZE Coordonnateur Région Afrique Centrale ACSIS - CAPDA capdasiege@gmail.com Michel TCHONANG LINZE Coordonnateur Région Afrique Centrale ACSIS - CAPDA capdasiege@gmail.com Yaoundé, Palais des Congrès, du 22 au 26 Avril 2013 PRESENTATION INTRODUCTION À l heure de la mondialisation,

Plus en détail

L ARCHITECTE-RÉFÉRENT EN SÉCURITE DES SYSTÈMES D INFORMATION

L ARCHITECTE-RÉFÉRENT EN SÉCURITE DES SYSTÈMES D INFORMATION L ARCHITECTE-RÉFÉRENT EN SÉCURITE DES SYSTÈMES D INFORMATION L objectif de ce document est de définir les compétences de l architecte référent en sécurité des systèmes d information, ou «ARSSI», par le

Plus en détail

LES FORMATIONS. Sécurité Économique. Département. Déceler, Étudier, Former

LES FORMATIONS. Sécurité Économique. Département. Déceler, Étudier, Former Déceler, Étudier, Former LES FORMATIONS Département Sécurité Économique Le Département Sécurité Économique de l INHESJ dispense des formations de haut niveau sur les thèmes liés à la protection (sécurité/sûreté)

Plus en détail

Compagnie Méditerranéenne d Analyse et d Intelligence Stratégique

Compagnie Méditerranéenne d Analyse et d Intelligence Stratégique Compagnie Méditerranéenne d Analyse et d Intelligence Stratégique CMAIS - L intelligence au service de l informa on Veille Conseil Stratégie E-Réputaon Communicaon Geson des risques www.cmais-strat.com

Plus en détail

VIGIPIRATE DE VIGILANCE, DE PRÉVENTION ET DE PROTECTION FACE AUX MENACES D ACTIONS TERRORISTES. Partie publique du Plan gouvernemental

VIGIPIRATE DE VIGILANCE, DE PRÉVENTION ET DE PROTECTION FACE AUX MENACES D ACTIONS TERRORISTES. Partie publique du Plan gouvernemental Partie publique du Plan gouvernemental DE VIGILANCE, DE PRÉVENTION ET DE PROTECTION FACE AUX MENACES D ACTIONS TERRORISTES VIGIPIRATE n 650/SGDSN/PSN/PSE du 17 janvier 2014 SOMMAIRE 2 Introduction Le nouveau

Plus en détail

Une crise serait un «changement brutal et

Une crise serait un «changement brutal et Une crise serait un «changement brutal et soudain entre deux états, qui provoque une rupture d'équilibre». Marle Hélène Westphallen, (1994) «La cybercriminalité recouvre toute activité illégale et irrégulière

Plus en détail

Défense et sécurité des systèmes d information Stratégie de la France

Défense et sécurité des systèmes d information Stratégie de la France Défense et sécurité des systèmes d information Stratégie de la France Prologue Sans doute n en avons-nous pas encore pris collectivement la mesure : dans le Livre blanc sur la défense et de la sécurité

Plus en détail

L approche processus c est quoi?

L approche processus c est quoi? L approche processus c est quoi? D après FD X50-176 Management des processus (2005) AC X50-178 Management des processus, Bonnes pratiques et retours d expérience (2002) Introduction Termes et définitions

Plus en détail

Gestion des vulnérabilités «Back to basic» ou nouvelle tactique face à l évolution des attaques?

Gestion des vulnérabilités «Back to basic» ou nouvelle tactique face à l évolution des attaques? Gestion des vulnérabilités «Back to basic» ou nouvelle tactique face à l évolution des attaques? Xavier PANCHAUD Juin 2012, Paris Le groupe BNP Paribas 2 Organisation du BNP Paribas La sécurité des SI

Plus en détail

Stratégie programme bi-pluriannuel 2008-2010/2011-2016 Province du Sud-Kivu - Province de Hainaut programme de coopération décentralisée

Stratégie programme bi-pluriannuel 2008-2010/2011-2016 Province du Sud-Kivu - Province de Hainaut programme de coopération décentralisée Stratégie programme bi-pluriannuel 2008-2010/2011-2016 Province du Sud-Kivu - Province de Hainaut programme de coopération décentralisée Programme de renforcement des pouvoirs publics et acteurs de santé

Plus en détail

Le cyberespace : un nouveau champ de bataille?

Le cyberespace : un nouveau champ de bataille? Projet Cyber Défense Le cyberespace : un nouveau champ de bataille? 10 mai 2012, Grenoble, Trinôme académique Colloque «Menaces, conflits, stratégie. La France et sa défense dans le contexte international»

Plus en détail

SURVEILLANCE. SÛRETé AéROPORTUAIRE

SURVEILLANCE. SÛRETé AéROPORTUAIRE SURVEILLANCE SÛRETé AéROPORTUAIRE Ingénierie sûreté TechnologieS télésurveillance sécurité mobile formations services 1 er groupe français indépendant de sécurité privée Une grande entreprise familiale

Plus en détail

Système fédéral de préparation et d intervention d urgence

Système fédéral de préparation et d intervention d urgence Annexe L Système fédéral de préparation et d intervention d urgence Date de la version la plus récente : octobre 2006 Sommaire des changements d importance : Reflète la création du nouveau ministère de

Plus en détail

CONTENUS de la FORMATION des Stagiaires CPE

CONTENUS de la FORMATION des Stagiaires CPE CONTENUS de la FORMATION des Stagiaires CPE INTRODUCTION Les CPE d aujourd hui s interrogent légitimement sur le rôle, sur leur positionnement dans l établissement et sur les relations dans lesquelles

Plus en détail

PLAN DE GESTION CENTRE HISTORIQUE DE PORTO

PLAN DE GESTION CENTRE HISTORIQUE DE PORTO PLAN DE GESTION CENTRE HISTORIQUE DE PORTO LE BESOIN D UN PLAN DE GESTION Le patrimoine culturel et naturel fait partie des biens inestimables et irremplaçables non seulement de chaque pays mais de toute

Plus en détail

Alternance réalisée par Amélie Montoriol au sein de la Direction Innovations & Marchés :

Alternance réalisée par Amélie Montoriol au sein de la Direction Innovations & Marchés : Alternance réalisée par Amélie Montoriol au sein de la Direction Innovations & Marchés : PRESENTATION DE L ORGANISME D ACCUEIL Ressourcer le monde Clients : Collectivités/ Industriels/ Secteur Tertiaire

Plus en détail

FIC 2014 Relever le défi de la sécurité du cyberespace

FIC 2014 Relever le défi de la sécurité du cyberespace www.thalesgroup.com Les 21 et 22 janvier 2014, Lille Grand Palais FIC 2014 Relever le défi de la sécurité du cyberespace 2 Sommaire Thales au 6 e Forum International de la Cybersécurité Les temps forts

Plus en détail

DIA 3.3.9. Doctrine interarmées. Récupération de personnel isolé

DIA 3.3.9. Doctrine interarmées. Récupération de personnel isolé DIA 3.3.9 Doctrine interarmées Récupération de personnel isolé N 002/DEF/CICDE/NP du 06 janvier 2009 DIA 3.3.9 RÉCUPÉRATION DE PERSONNEL ISOLÉ En attendant sa révision par le CICDE, ce document reprend

Plus en détail

CONSEIL EN SURETE - SECURITE INTELLIGENCE ECONOMIQUE

CONSEIL EN SURETE - SECURITE INTELLIGENCE ECONOMIQUE Web T&C conseil CONSEIL EN SURETE - SECURITE INTELLIGENCE ECONOMIQUE Développons ensemble les bases qui garantiront la sécurité et la sûreté de chacun CONSEIL EN SURETE - SECURITE INTELLIGENCE ECONOMIQUE

Plus en détail

Table Ronde Cybersécurité

Table Ronde Cybersécurité 03 décembre 2013 Table Ronde Cybersécurité Comment les fournisseurs d automatismes prennent en compte les besoins de cybersécurité? Participants: Phoenix Contact T.Vajsman Rockwell Automation J.Poncharal

Plus en détail

Les services de secours face aux phénomènes météorologiques: La gestion des alertes. Luxembourg, le 11 décembre 2012

Les services de secours face aux phénomènes météorologiques: La gestion des alertes. Luxembourg, le 11 décembre 2012 Les services de secours face aux phénomènes météorologiques: La gestion des alertes Luxembourg, le 11 décembre 2012 Trends in global disasters Wild fire 4% Slide 5% Floods 32% World distribution of disasters

Plus en détail

Communication stratégique

Communication stratégique Programme de formation pour les étudiants de DEESCOM de l IEC Pau Communication stratégique Objectif pédagogique : Acquérir une démarche stratégique et rigoureuse en vue d occuper un poste à responsabilité

Plus en détail

Transformation numérique et cybersécurité : Thales accompagne les Opérateurs d Importance Vitale

Transformation numérique et cybersécurité : Thales accompagne les Opérateurs d Importance Vitale www.thalesgroup.com SYSTÈMES D INFORMATION CRITIQUES ET CYBERSÉCURITÉ Transformation numérique et cybersécurité : Thales accompagne les Opérateurs d Importance Vitale Dans le contexte de l interconnexion

Plus en détail

PLAN VIGIPIRATE 2014. Éléments de langage

PLAN VIGIPIRATE 2014. Éléments de langage PLAN VIGIPIRATE 2014 Sommaire 1. Les enjeux du nouveau plan 1. Pourquoi un nouveau plan?................................................................................. 5 2. Quels sont les objectifs du

Plus en détail

Intrinsec. Stage Consultant Sécurité Evaluation. Active Directory H/F

Intrinsec. Stage Consultant Sécurité Evaluation. Active Directory H/F Intrinsec Stage Consultant Sécurité Evaluation Active Directory H/F 1 Présentation générale Filiale du groupe Neurones et fondée en 1995, Intrinsec est historiquement un acteur de la sécurité des systèmes

Plus en détail

WORKING PAPER 5-2014

WORKING PAPER 5-2014 INSTITUT EUROPÉEN DES RELATIONS INTERNATIONALES WORKING PAPER 5-2014 LA GÉOPOLITIQUE À L'ÂGE NUMÉRIQUE DISCOURS D'INTRODUCTION SIXIÈME CONFÉRENCE DE LA ONZIÈME ANNÉE DE L'ACADEMIA DIPLOMATICA EUROPAEA

Plus en détail

CMAIS. Compagnie Méditerranéenne d Analyse et d Intelligence Stratégique. L Intelligence au service de l information G I IT E R RA IG E N C E S N N

CMAIS. Compagnie Méditerranéenne d Analyse et d Intelligence Stratégique. L Intelligence au service de l information G I IT E R RA IG E N C E S N N T A TR CO M PA G I Q U G I T LL IT R RA IG C S MD D A T A LY S D I CMAIS Compagnie Méditerranéenne d Analyse et d Intelligence Stratégique L Intelligence au service de l information www.cmais-strat.com

Plus en détail

SECURITE GLOBALE DE SITES SENSIBLES. Comment intégrer la composante cybersécurité dans. Cédric TAVERNIER

SECURITE GLOBALE DE SITES SENSIBLES. Comment intégrer la composante cybersécurité dans. Cédric TAVERNIER SECURITE GLOBALE DE SITES SENSIBLES Comment intégrer la composante cybersécurité dans 18 MARS 2014 Michel DRAN Cédric TAVERNIER Assystem en bref 2 SECTEURS D ACTIVITES AUTOUR DE L INGENIERIE ASSYSTEM DEVELOPPE

Plus en détail

LE PÔLE D EXCELLENCE OUTIL DE STRUCTURATION ET DE PROFESSIONNALISATION DU SECTEUR DU TOURISME EN MARTINIQUE

LE PÔLE D EXCELLENCE OUTIL DE STRUCTURATION ET DE PROFESSIONNALISATION DU SECTEUR DU TOURISME EN MARTINIQUE LE PÔLE D EXCELLENCE OUTIL DE STRUCTURATION ET DE PROFESSIONNALISATION DU SECTEUR DU TOURISME EN MARTINIQUE Chantal LAMEYNARDIE Consultante chef de projets RH - Groupe MONPLAISIR Quelles compétences pour

Plus en détail

DÉFENSE & SÉCURITÉ. sdv.com

DÉFENSE & SÉCURITÉ. sdv.com DÉFENSE & SÉCURITÉ sdv.com SDV, UN SERVICE DE PROXIMITÉ ET UNE PERFORMANCE ASSURÉE La puissance de notre réseau : Notre présence dans 102 pays garantit un service de proximité auprès de tous nos clients

Plus en détail

M2 Miage Processus de la Sécurité des Systèmes d information

M2 Miage Processus de la Sécurité des Systèmes d information M2 Miage Processus de la Sécurité des Systèmes d information Damien Ploix Université d Evry Val d Essonne damien.ploix@ibisc.univ-evry.fr http://www.ibisc.univ-evry.fr/~dploix 1 Plan Introduction Organisation

Plus en détail

Convention de partenariat entre la zone de défense et de sécurité Ouest et le Mouvement des Entreprises de France de la région Bretagne

Convention de partenariat entre la zone de défense et de sécurité Ouest et le Mouvement des Entreprises de France de la région Bretagne Convention de partenariat entre la zone de défense et de sécurité Ouest et le Mouvement des Entreprises de France de la région Bretagne entre l Etat, Ministère de la défense représenté par Monsieur le

Plus en détail

1 - Qu est-ce qu une mission, comment déterminer son contenu et qui va les accomplir?

1 - Qu est-ce qu une mission, comment déterminer son contenu et qui va les accomplir? FICHE N 20 : LES MISSIONS DE TERRAIN À ASSURER Pour assurer la mise en œuvre des missions de sauvegarde, il est nécessaire de disposer d intervenants de terrain. En fonction des phénomènes, de la situation,

Plus en détail

Exploiter l information remontée par le SI

Exploiter l information remontée par le SI Exploiter l information remontée par le SI Synthèse de la conférence thématique du CLUSIF du 14 octobre 2014. Il est un domaine de la sécurité des systèmes d information qui s applique tant en termes de

Plus en détail

FICHE 4 METIER, FONCTIONS ET ACTIVITES VISE(ES)

FICHE 4 METIER, FONCTIONS ET ACTIVITES VISE(ES) FICHE 4 METIER, FONCTIONS ET ACTIVITES VISE(ES) 1) Désignation du métier et des fonctions Chef de groupe de réparation des matériels mobilités terrestres Chef d atelier de réparation des matériels mobilités

Plus en détail

AUX MÉTIERS DE LA DIPLOMATIE ET DES AFFAIRES INTERNATIONALES

AUX MÉTIERS DE LA DIPLOMATIE ET DES AFFAIRES INTERNATIONALES ACADEMIE DIPLOMATIQUE INTERNATIONALE en partenariat avec PROJET DE FORMATION AUX MÉTIERS DE LA DIPLOMATIE ET DES AFFAIRES INTERNATIONALES destiné aux diplomates originaires des pays membres de l OIF Septembre

Plus en détail

FICHE N 5 : LA RECHERCHE DES PARTENAIRES

FICHE N 5 : LA RECHERCHE DES PARTENAIRES FICHE N 5 : LA RECHERCHE DES PARTENAIRES La réalisation d un PCS doit être l occasion de travailler avec différents partenaires et de créer un réseau. L objectif est de faire en sorte de bien définir qui

Plus en détail

D après FD X50-176 Management des processus (2005) AC X50-178 Management des processus, Bonnes pratiques et retours d expérience (2002)

D après FD X50-176 Management des processus (2005) AC X50-178 Management des processus, Bonnes pratiques et retours d expérience (2002) L'approche processus D après FD X50-176 Management des processus (2005) AC X50-178 Management des processus, Bonnes pratiques et retours d expérience (2002) Diaporama : Marie-Hélène Gentil (Maître de Conférences,

Plus en détail

PREALABLE : ARCHITECTURE DE LA FORMATION : RESPIRE

PREALABLE : ARCHITECTURE DE LA FORMATION : RESPIRE DE JEPS Animation socio éducative ou culturelle Développement de s, territoires et réseaux Blois 2014 2016 PREALABLE : Cette formation concerne principalement des professionnels occupant des postes de

Plus en détail

La lutte contre les CAMBRIOLAGES dans la Loire

La lutte contre les CAMBRIOLAGES dans la Loire La lutte contre les CAMBRIOLAGES dans la Loire LES SERVICES DE L ETAT SE MOBILISENT POUR LUTTER CONTRE LES CAMBRIOLAGES DANS LA LOIRE our ceux qui en sont victimes, un cambriolage est un vrai traumatisme

Plus en détail

Politique Générale de la Sécurité des Systèmes d Information de Santé (PGSSI-S)

Politique Générale de la Sécurité des Systèmes d Information de Santé (PGSSI-S) RÉFÉRENTIELS Politique Générale de la Sécurité des Systèmes d Information de Santé (PGSSI-S) Comité Technique GCS Santé Alsace 21 mars 2014 Anne Bertaud Vladimir Vilter PGSSI-S Sommaire Les enjeux de la

Plus en détail

La Chambre de Commerce et d Industrie de Paris & la Chambre de Commerce France Israël proposent :

La Chambre de Commerce et d Industrie de Paris & la Chambre de Commerce France Israël proposent : La Chambre de Commerce et d Industrie de Paris & la Chambre de Commerce France Israël proposent : LES 10èmes RENCONTRES ECONOMIQUES ET TECHNOLOGIQUES FRANCE-ISRAEL 5ème Forum Annuel de Cyber Sécurité Le

Plus en détail

I N F R A S T R U C T U R E T I S É C U R I S É E P O U R L E C O M M E R C E É L E C T R O N I Q U E

I N F R A S T R U C T U R E T I S É C U R I S É E P O U R L E C O M M E R C E É L E C T R O N I Q U E Résumé Le présent rapport de recherche décrit les composantes d une infrastructure TI sécurisée pour le commerce électronique. L objectif est de fournir une description exhaustive des enjeux liés à la

Plus en détail

La sécurité informatique

La sécurité informatique 1 La sécurité informatique 2 Sécurité des systèmes d information Yves Denneulin (ISI) et Sébastien Viardot(SIF) Cadre du cours Informatique civile (avec différences si publiques) Technologies répandues

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DES ARMÉES. Édition Chronologique n 52 du 26 novembre 2015. PARTIE PERMANENTE État-Major des Armées (EMA) Texte 4

BULLETIN OFFICIEL DES ARMÉES. Édition Chronologique n 52 du 26 novembre 2015. PARTIE PERMANENTE État-Major des Armées (EMA) Texte 4 BULLETIN OFFICIEL DES ARMÉES Édition Chronologique n 52 du 26 novembre 2015 PARTIE PERMANENTE État-Major des Armées (EMA) Texte 4 INSTRUCTION N 3543/DEF/DCSEA/CAB fixant l'organisation et les attributions

Plus en détail

Conception : écoles de Saint-Cyr Coëtquidan / DIRCOM / Cellule Infographie / Guillaume ROGER.

Conception : écoles de Saint-Cyr Coëtquidan / DIRCOM / Cellule Infographie / Guillaume ROGER. Des affaires récentes (Wikileaks, Snowden, ) ont mis en lumière l exploitation à des fins stratégiques par des acteurs internationaux, parfois étatiques, de données de tout ordre, recueillies massivement,

Plus en détail

excellence rayonnement ouverture Formation liens coopération expertise cybersécurité coopération

excellence rayonnement ouverture Formation liens coopération expertise cybersécurité coopération coopération recherche protection excellence cybersécurité développement ouverture Formation coopération partenariat liens monde numérique ingénierie ouverture performance expertise international réseaux

Plus en détail

L anticipation au service de l aide à la décision

L anticipation au service de l aide à la décision L anticipation au service de l aide à la décision Jean-Louis TERTIAN Adjoint du Coordonnateur ministériel à l intelligence économique Service de Coordination à l Intelligence Economique 2 octobre 2014

Plus en détail

RELATIF AUX FONCTIONS MANAGERIALES TRANSVERSES DU CADRE INTERMEDIAIRE

RELATIF AUX FONCTIONS MANAGERIALES TRANSVERSES DU CADRE INTERMEDIAIRE REFERENTIEL INTERMINISTERIEL DE FORMATION RELATIF AUX FONCTIONS MANAGERIALES TRANSVERSES DU CADRE INTERMEDIAIRE (DOCUMENT DE BASE : HORS RIME) Le présent référentiel est un référentiel interministériel

Plus en détail