document révisé le

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "document révisé le 2008-03-05"

Transcription

1 document révisé le

2 Table des matières Présentation Objectifs Organisation Personnel d encadrement Modalités d accès au CRM Processus de réintégration de l élève Structures administrative et pédagogique Volet réadaptation et intégration sociale Le plan d intervention Le masculin est utilisé dans ce document sans aucune discrimination, mais uniquement dans le but d alléger le texte. POCHETTE D INFORMATION À L INTENTION DES DIRECTIONS D ÉCOLE page 2

3 CENTRE DE RESSOURCES MULTIDISCIPLINAIRES PRÉSENTATION Le Centre de ressources multidisciplinaires (CRM) est un service destiné aux élèves qui éprouvent des difficultés graves sur le plan du comportement. À l origine, ce service a été mis en place grâce à la collaboration du ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport (MELS) et du ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS) ; ces derniers se sont retirés de ce service en juin 2007 Le Centre de ressources multidisciplinaires est une entité scolaire assujettie aux exigences du régime pédagogique prescrites par le ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport. C est dans le cadre de ce contexte scolaire que s inscrivent les programmes de réadaptation et d intégration sociale de même que les programmes de développement des habiletés sociales. Le présent document vise à bien circonscrire l essentiel des composantes de ce centre de ressources. Une compréhension commune de la mission et des modalités de fonctionnement de ce centre devrait normalement faciliter la mise en place des mécanismes qui assureront la nécessaire concertation de ceux qui sont de près ou de loin associés à la mission de ce centre de ressources multidisciplinaires. POCHETTE D INFORMATION À L INTENTION DES DIRECTIONS D ÉCOLE page 3

4 1.0 OBJECTIFS 1.1 Objectif général Le Centre de ressources multidisciplinaires a pour objectif de répondre aux besoins de scolarisation, de réadaptation et d intégration sociale des élèves qui éprouvent des difficultés graves sur le plan du comportement en créant un contexte éducatif et une structure d organisation qui facilitent la concertation et qui assurent la qualité et l efficacité des services. 1.2 Objectifs spécifiques Permettre à l élève de poursuivre ses apprentissages en vue d un retour dans son école d origine, dans une autre école ou dans un milieu de travail Permettre à l élève de développer des habiletés sociales requises pour vivre dans le contexte scolaire ou dans un milieu de travail Soutenir les parents ou les personnes qui en tiennent lieu dans le but de les habiliter à accompagner leur jeune dans son cheminement au Centre de ressources multidisciplinaires et dans sa démarche de réintégration à son école d origine, dans une autre école ou dans un milieu de travail Orienter l élève en fonction de ses besoins vers les ressources les plus appropriées Participer à la réintégration de l élève à l école ou dans un milieu de travail et y favoriser son maintien. 1.3 Préoccupations importantes Affirmer le caractère éducatif prédominant du Centre de ressources multidisciplinaires Travailler les difficultés de comportement dans un contexte d apprentissage scolaire Faire en sorte que la situation d apprentissage devienne un moment privilégié d intervention en réadaptation Prévoir une démarche, une approche qui favorisent le transfert des compétences que développe l élève : POCHETTE D INFORMATION À L INTENTION DES DIRECTIONS D ÉCOLE page 4

5 CRM école d origine ou tout autre établissement ou organisme Éviter qu il y ait des pertes significatives sur le plan des apprentissages par rapport à la scolarisation dans l école régulière Entretenir un lien avec l école d origine Obliger l implication et la collaboration des parents des élèves définies selon l article 17 de la Loi sur l Instruction publique comme étant des éléments essentiels dans la rééducation des élèves admis au CRM. Article 17 Les parents doivent prendre les moyens nécessaires pour que leur enfant remplisse son obligation de fréquentation scolaire. 1.4 Conditions «facilitantes» de gestion du Centre de ressources multidisciplinaires Bénéficier de l implication des intervenants de l école d origine et du maintien d un lien avec ceux du CRM Pouvoir accéder à des services régionalisés (comités de travail, services spécialisés, EIJ, CJCE). 2.0 ORGANISATION 2.1 Clientèle à desservir Les services éducatifs et de réadaptation offerts au CRM s adressent aux élèves âgés de 10 à 18 ans et jusqu à 21 ans dans le cas d enfants handicapés. 2.2 Type de clientèle concernée par le Centre de ressources multidisciplinaires Les services offerts par le Centre de ressources multidisciplinaires s adressent à des élèves ayant des troubles graves de comportement associés à une déficience psychosociale, tels que définis par le ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport Il s agit d élèves qui présentent un désordre majeur de comportement. Ce sont des comportements répétitifs et persistants qui violent de façon significative les droits des autres élèves ou les normes sociales appropriées à un groupe d âge et qui sont caractérisés par des agressions verbales ou physiques, de l irresponsabilité et un défi constant de l autorité. POCHETTE D INFORMATION À L INTENTION DES DIRECTIONS D ÉCOLE page 5

6 2.2.3 Les troubles de comportement en cause sont sévères au point d empêcher l accomplissement des activités normales de ces élèves et de rendre obligatoire un encadrement systématique en situation d apprentissage. 2.3 Formation des groupes Un groupe est formé selon les règles de formation de groupe définis par la convention collective des enseignants. 2.4 Nature des services Les services offerts aux élèves le sont en tenant compte de l accueil des élèves et d une dispensation de services de réadaptation intégrés à des services éducatifs. Les services sont offerts également dans un souci de faciliter la collaboration avec la famille et la réintégration du jeune dans son milieu Cheminement continu des services. École d origine École d origine Ressources professionnelles disponibles dans son environnement CRM Centres jeunesse Milieu de travail POCHETTE D INFORMATION À L INTENTION DES DIRECTIONS D ÉCOLE page 6

7 2.4.3 Les services offerts au CRM se présentent sous deux volets : 1 er volet : un service d enseignement adapté aux besoins et à la réalité scolaire des élèves qui fréquentent ce centre de ressources. Ce service d enseignement adapté est assuré par des enseignants spécialisés. Il comporte, selon des séquences de temps variables, des périodes d enseignement individualisé et des périodes d enseignement collectif. Le matériel didactique est adapté et la grille-matières appliquée au CRM respecte les exigences du régime pédagogique prescrit par le MELS. 2 e volet : un service d aide à l encadrement favorisant la réadaptation et l intégration sociale. Ce service d aide est assuré par le personnel du CRM soit les éducateurs, les enseignants et le psychologue en fonction du plan d intervention individualisé. Les problèmes d adaptation de l élève seront abordés de façon individualisée et par des activités de groupes. Des objectifs et des moyens d intervention particuliers seront définis pour chaque élève afin de le supporter face à ses différentes problématiques : l agressivité, la toxicomanie, la sexualité, les habiletés sociales, l autonomie, l estime de soi. 3.0 PERSONNEL D ENCADREMENT 3.1 Direction d école Un membre de la direction de l école est rattaché au CRM. 3.2 Personnel enseignant Trois enseignants sont affectés aux groupes d élèves. 3.3 Personnel technique en soutien direct auprès des élèves Deux éducateurs sont affectés aux groupes d élèves. 3.4 Personnel professionnel POCHETTE D INFORMATION À L INTENTION DES DIRECTIONS D ÉCOLE page 7

8 Un psychologue à temps partiel est disponible pour les élèves. 3.5 Personnel de soutien Un nombre d heures/semaine de secrétariat est accessible au personnel du CRM. 4.0 MODALITÉS D ACCÈS AU CENTRE DE RESSOURCES MULTIDISCIPLINAIRES L accès au CRM s inscrit dans le cadre d un processus en deux étapes : la référence et l admission. 4.1 La référence L élève qui éprouve des difficultés graves du comportement et qui nécessite un encadrement dépassant les limites de l école régulière sera référé au responsable de l adaptation scolaire ou à son représentant par la direction de l école Suite à l analyse de la situation, le responsable de l adaptation scolaire ou son représentant pourra demander à la direction de l école d organiser un comité d expertise en vue d une admission au CRM Le responsable de l adaptation scolaire ou son représentant indiquera à la direction la marche à suivre pour l organisation d un tel comité. 4.2 L admission Le contexte scolaire de l élève fait l objet d une présentation par la direction de l école d origine ou son représentant Le responsable de l adaptation scolaire ou son représentant achemine les documents nécessaires à la direction responsable du CRM et à l enseignant responsable du CRM en vue de cette rencontre Dans l éventualité où le nombre d élèves présentés excède le nombre de places disponibles, le responsable de l adaptation scolaire ou son représentant ainsi que la direction responsable du CRM, place sur une liste d attente et selon un ordre de priorité, les élèves qui ne peuvent, faute de place, fréquenter le CRM. POCHETTE D INFORMATION À L INTENTION DES DIRECTIONS D ÉCOLE page 8

9 4.2.4 Conditions d admission : âge de l élève; élève reconnu en troubles graves de comportement; élève qui a fait l objet d un plan d intervention; documentation suivante fournie obligatoirement par l école : - copie du formulaire de validation complété par le personnel professionnel; - copie du plan d intervention; - résumé des interventions faites auprès de l élève; - copie du dernier bulletin scolaire ; - vie scolaire ; - bilan ; - échelle de compétence. obligation de l école d origine de maintenir un lien avec le CRM. L école se verra offrir de participer au plan d intervention de l élève tout au long de sa scolarisation au CRM. 5.0 PROCESSUS D INTÉGRATION DE L ÉLÈVE 5.1 L équipe du CRM achemine une demande à la direction responsable du CRM. Cette dernière fait parvenir cette demande à l école d origine, une autre école ou un milieu de stage. Une rencontre est fixée avec les représentants du milieu d intégration pour présenter l élève et son plan d actions. 5.2 Une période de consolidation de 30 jours scolaires suivra l intégration. Un suivi sera effectué par l enseignant responsable. L élève devra poursuivre l atteinte des objectifs de son plan d intervention tout au long de son intégration et de sa période de consolidation. POCHETTE D INFORMATION À L INTENTION DES DIRECTIONS D ÉCOLE page 9

10 6.0 STRUCTURES ADMINISTRATIVE ET PÉDAGOGIQUE 6.1 Structure administrative Direction générale Direction adjointe aux services éducatifs Direction d école Conseillère pédagogique adaptation scolaire Personnel enseignant Personnel professionnel Personnel technique en soutien direct aux élèves Notes : Le CRM est un service au même titre que ceux associés au secteur de l adaptation scolaire. POCHETTE D INFORMATION À L INTENTION DES DIRECTIONS D ÉCOLE page 10

11 6.2 Structure pédagogique Programmes (grille-matières) - cycle de 9 jours Matières Périodes Français 8 Mathématique 8 Anglais 3 Éthique et culture religieuse 2 Formation personnelle et sociale 1 3 Éducation physique 9 Géographie histoire éducation à la citoyenneté 3 Arts plastiques 1 Sciences et technologie 1 Total : Considérations pédagogiques a) Enseignement Compte tenu de l hétérogénéité des groupes, le CRM retient de façon générale une approche d enseignement adapté. b) Matériel didactique Le matériel didactique du CRM est conforme au contenu des programmes du Ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport. c) Évaluation des apprentissages Les élèves du CRM sont soumis aux mêmes exigences que celles en vigueur dans les écoles de la commission scolaire. Il peut s agir d examens obligatoires du Ministère ou de la commission scolaire. La sanction des études ou l obtention d unités se fait selon les règles prescrites par le Ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport. POCHETTE D INFORMATION À L INTENTION DES DIRECTIONS D ÉCOLE page 11

12 7.0 VOLET RÉADAPTATION ET INTÉGRATION SOCIALE 7.1 Partage des rôles et des responsabilités Commission scolaire a) Assurer la gestion financière des ressources humaines et matérielles relevant de la commission scolaire. b) Siéger sur le comité d admission. c) Recevoir des écoles, les demandes de référence d élèves. d) Faire connaître aux partenaires du réseau, les services offerts au CRM Direction d école a) Établir les tâches du personnel enseignant. b) Superviser le groupe oeuvrant au CRM. c) Être responsable du budget du CRM. d) Voir à l application de la grille-matières. e) Être responsable du calendrier scolaire. f) Être responsable du dossier scolaire des élèves. g) Être responsable de l établissement du plan d intervention. h) Être le lien avec le gestionnaire responsable du transport scolaire. i) Être responsable des suspensions temporaires ou des recommandations d expulsion d un élève. j) Être le lien avec l école d origine. k) Être le lien avec l école qui accueille un élève du CRM. l) Être en lien avec les familles. m) Être membre du comité d admission. n) Être le lien avec la commission scolaire. POCHETTE D INFORMATION À L INTENTION DES DIRECTIONS D ÉCOLE page 12

13 o) Être en lien avec les organismes extérieurs : CSSS., C.J., policier,... p) Être responsable du perfectionnement des enseignants. q) Être responsable de l animation pédagogique du personnel enseignant, de l établissement du profil pédagogique des élèves en concertation avec le conseiller pédagogique en adaptation scolaire. r) Participer à l accueil des élèves : rencontre des parents, des élèves, Personnel enseignant a) Être responsable de la classe spécialisée et des activités éducatives à offrir à leurs élèves. b) Intervenir au niveau des comportements qui interfèrent avec les apprentissages de l élève. c) Coanimer certaines activités d expression et de socialisation auprès du groupe d élèves avec le personnel en réadaptation ou le psychologue. d) Assurer un suivi individuel des apprentissages des élèves. e) Élaborer et réviser les plans d intervention de leurs élèves. f) Être responsable du classement des élèves. g) Être responsable des élèves pour la durée du temps de présence de ces derniers à l école. h) Communiquer avec les parents selon les modalités prescrites au régime pédagogique et à la politique EHDAA de la commission scolaire Personnel technique en soutien direct aux élèves a) En collaboration avec les enseignants, assumer une responsabilité à l égard du soutien éducatif et de l encadrement des élèves en classe. b) Participer aux rencontres avec les enseignants ou le psychologue et autres intervenants, pour une meilleure concertation de l intervention quotidienne. c) Participer à l élaboration et à la révision des plans d intervention. POCHETTE D INFORMATION À L INTENTION DES DIRECTIONS D ÉCOLE page 13

14 d) Être en lien avec les familles et les élèves et transmettre l information pertinente à l équipe. e) Organiser et animer des activités favorisant la réadaptation et la réinsertion sociale des jeunes de façon individuelle et en groupe. f) Responsable de l encadrement sur les heures de pauses et les midis Service de psychologie ou de psychoéducation a) Participer au suivi des plans d intervention des élèves, en collaboration avec les autres intervenants. b) Assurer en collaboration avec la direction et le personnel du CRM, le dépistage, l identification et le diagnostic des difficultés vécues par les élèves dans leur cheminement scolaire, leur développement intellectuel et socio-affectif. c) Intervenir en collaboration avec les autres intervenants, directement auprès des élèves ou des groupes du CRM dans le développement intellectuel et socio-affectif des élèves. d) Amener les élèves à comprendre leur vécu et à acquérir des attitudes et des comportements reliés à l épanouissement de leur personnalité et propices à des relations humaines satisfaisantes et à leur réussite scolaire. e) Promouvoir chez les agents d éducation des habiletés et des attitudes propices au développement intellectuel et socio-affectif des élèves. f) Contribuer activement, par un soutien aux agents d éducation, à la solution des problèmes rencontrés par les élèves dans leur développement intellectuel et socio-affectif. g) Favoriser l accessibilité de ce service en informant les parents et les élèves des services offerts. h) Gérer les dossiers personnels des élèves. i) Communiquer au besoin avec les ressources extérieures à la commission scolaire. POCHETTE D INFORMATION À L INTENTION DES DIRECTIONS D ÉCOLE page 14

15 8.0 LE PLAN D INTERVENTION 8.1 Le plan d intervention est une démarche de planification systématique des services nécessaires pour répondre aux besoins particuliers de l élève. Cette démarche de planification comporte les éléments d analyse des besoins, le choix des objectifs, la sélection des moyens, l identification des responsabilités, le calendrier des étapes de la réalisation de l intervention et l évaluation des progrès de l élève. 8.2 Le plan d intervention a aussi un caractère dynamique en ce sens qu il faut décrire les attentes qu on a face à un élève, qu on s assure de son implication, qu on voit à la réalisation et à l évaluation périodique du plan. Ceci demande de la part des personnes impliquées un travail de concertation sur l ensemble de l intervention éducative. 8.3 Le plan d intervention doit être établi avec l aide des parents de l élève, celle de l élève lui-même, à moins qu il en soit incapable, celle du personnel qui dispense des services à cet élève. Les membres du comité d intervention sont tenus au respect de la loi 65 traitant de la confidentialité des renseignements nominatifs. 8.4 L évaluation du plan d intervention prend la forme d un retour sur les actions qui ont été posées et sur les objectifs qui ont été atteints. À la lumière de ces données, les personnes impliquées émettent les recommandations quant à la poursuite ou à la modification du plan d intervention. Ces personnes participent aux recommandations concernant les modalités de regroupement et d intégration de l élève pour l année suivante. 8.5 Le plan d intervention doit contenir, au minimum, les éléments suivants : identification de l élève, objectifs à court ou à moyen terme, moyens choisis pour atteindre ces objectifs, personnes qui seront responsables des interventions, fréquence et durée des interventions, fréquence et moments d évaluation. POCHETTE D INFORMATION À L INTENTION DES DIRECTIONS D ÉCOLE page 15

16 Services éducatifs 2008

17 Document réalisé par L équipe du Centre de ressources multidisciplinaires Personne-ressource Marie Moisan, conseillère pédagogique en adaptation scolaire Secrétariat Chantal Wistaff Le masculin est utilisé dans ce document sans aucune discrimination, mais uniquement dans le but d alléger le texte. POCHETTE D INFORMATION À L INTENTION DES DIRECTIONS D ÉCOLE page 2

18 Introduction Ce cheminement particulier s adresse à l élève présentant des troubles du comportement se manifestant par des besoins importants et d encadrement qui l empêchent d atteindre ses objectifs sociaux et scolaires en classe régulière ou dans une autre catégorie de cheminement particulier. Son objectif principal est de permettre à l élève de développer des attitudes adaptées à l école en lui fournissant le soutien nécessaire, tant sur le plan de la socialisation que celui de l apprentissage scolaire. Ce cheminement vise le retour de l élève en classe régulière ou dans un autre type de cheminement lorsqu il démontre un niveau de développement affectif et social suffisant. POCHETTE D INFORMATION À L INTENTION DES DIRECTIONS D ÉCOLE page 3

19 Annexe 1 PORTRAIT ACADÉMIQUE DE L ÉLÈVE 1. Faites un portrait académique de l élève. Forces Français Faiblesses Forces Mathématique Faiblesses Comportement académique (ex. : aime travailler, perd son temps ) MESURES D AIDE 2. Indiquez si l élève reçoit de l aide particulière à l école Oui Non Si oui, par qui et depuis combien de temps? Psychologue Depuis Orthopédagogue Depuis Psycho-éducateur Depuis Éducateur spécialisé Depuis Intervenant en toxicomanie Depuis Références aux services externes (ex. : pédopsychiatre) Depuis 3. Précisez et identifiez les moyens utilisés pour identifier les besoins de l élève sur le plan comportemental. Grille d observation complétée par l enseignant Oui Non Grille d observation complétée Oui Non POCHETTE D INFORMATION À L INTENTION DES DIRECTIONS D ÉCOLE page 4

20 par un professionnel Annexe 1 (suite) type de professionnel Entrevues structurées réalisées Oui Non par un professionnel Échelle comportementale Oui Non Autres Oui Non type de professionnel laquelle Commentaires : 4. Indiquez si l élève a reçu ou reçoit de l aide particulière à l extérieur de l école Oui Non Je ne sais pas Si oui, par qui? Noms Quand Travailleur social (CLSC, CJCA) Éducateur spécialisé Pédopsychiatre Psychologue Autres intervenants 5. Annexez le plan d intervention et les autres documents s il y a lieu. Exemples : - feuille de route (un modèle) - contrat - bulletin - évaluation en toxicomanie POCHETTE D INFORMATION À L INTENTION DES DIRECTIONS D ÉCOLE page 5

21 Annexe 1 (suite) SITUATION FAMILIALE 1. Indiquez si l élève vit avec Son père et sa mère Son père Sa mère Autre 2. Indiquez comment réagissent les parents par rapport aux propositions faites par l école Partagent la perception de l école face aux comportements observés chez l élève père mère oui oui non non Acceptent de collaborer avec l école père mère oui oui non non Suivent les recommandations de l école père mère Autre : oui non oui non 3. Résumez en quelques mots les interventions effectuées auprès des parents de l élève et leur implication 4. Si le père ou la mère vit avec un conjoint, quelle est son implication? S implique Ne s implique pas 5. Dans l historique familial, y a-t-il eu beaucoup de déménagements? 6. Autres informations pertinentes (changement d école, suspensions, etc ) POCHETTE D INFORMATION À L INTENTION DES DIRECTIONS D ÉCOLE page 6

22 Services éducatifs 2008 Document à remettre par le CRM

23 Document réalisé par L équipe du Centre de ressources multidisciplinaires Personne-ressource Marie Moisan, conseillère pédagogique en adaptation scolaire Secrétariat Chantal Wistaff Le masculin est utilisé sans aucune discrimination, mais uniquement dans le but d alléger le texte.

24 Introduction L implication des parents dans ce cheminement particulier offert par le Centre de ressources multidisciplinaires (CRM) est essentielle afin de favoriser les chances de réussite des élèves fréquentant ce service. C est pourquoi nous sollicitons votre collaboration en vous demandant de remplir ce document. Ces renseignements nous aideront à mieux connaître votre enfant ainsi que vos perceptions sur sa situation. Merci de votre collaboration! L équipe du CRM POCHETTE D INFORMATION À L INTENTION DES PARENTS page 3

25 Annexe 1 Perception des parents sur la situation de leur enfant en rapport avec sa vie scolaire, familiale et personnelle 1. De quelle manière pourriez-vous décrire les comportements et les attitudes de votre enfant à l école cette année? (Vous pouvez cocher plus d un point.) Aime-t-il l école? oui non Fournit-il des efforts à la maison (devoirs études)? oui non Est-ce que ses relations avec ses amis à l école sont importantes? oui non Est-ce qu il s entend bien avec ses enseignants? oui non Est-ce qu il se conforme bien aux règles de vie de l école? oui non (Travaux règles de classe respect ) A-t-il besoin de mesures d encadrement spéciales? oui non (Rencontre avec la direction feuille de route rapport d intervention ) Est-ce que votre enfant vous apparaît avoir des difficultés oui non d apprentissage? Si oui, dans quelles matières? Depuis combien de temps? 2. Votre enfant présente-t-il des habitudes de vie qui respectent vos attentes et vos règles? oui non Si non, identifiez les habitudes de votre enfant qui créent des conflits à la maison. (Vous pouvez cocher plus d un point.) Heures d entrée et de sortie. oui non Heure de lever et de coucher. oui non Tenue vestimentaire. oui non Choix des amis. oui non Hygiène personnelle et alimentation. oui non Consommation drogue et alcool oui non 3. Votre enfant collabore-t-il à la vie familiale en prenant certaines responsabilités? oui non Si oui, lesquelles? 4. Votre enfant est-il capable d établir des relations positives et satisfaisantes? Avec son père? oui non Avec sa mère? oui non Avec ses sœurs? oui non Avec ses frères? oui non Autres? oui non POCHETTE D INFORMATION À L INTENTION DES PARENTS page 4

26 Annexe 1 (suite) Commentaires 5. Votre enfant a-t-il des intérêts particuliers? (Loisirs, sports, arts, musique ) oui Si oui, lesquels? non MESURES D AIDE ET DE SOUTIEN 1. Est-ce que votre enfant a reçu de l aide particulière? À l école? Par qui? Quand ou depuis quand? Au CLSC? Par qui? Quand ou depuis quand? Autres services Lesquels? Par qui? Quand ou depuis quand? oui oui oui non non non 2. Selon vous, quelle sera la réaction de votre enfant face à son intégration au CRM? 3. Quelle est votre réaction face à l intégration de votre enfant au CRM? POCHETTE D INFORMATION À L INTENTION DES PARENTS page 5

27 Annexe 2 FICHE ADMINISTRATIVE Polyvalente des Abénaquis 2105, 25 e Avenue Saint-Prosper (Québec) G0M 1Y0 Téléphone : (418) poste 5462 Télécopieur : (418) Élève Nom : Date de naissance : Date d arrivée : Parents Père Mère Nom : Nom : Prénom : Prénom : Adresse : Adresse : Téléphone : maison Téléphone : maison travail travail urgence urgence Garde physique : parents père mère autre Si autre : Nom : Adresse : École d appartenance Nom de l école : Direction : POCHETTE D INFORMATION À L INTENTION DES PARENTS page 6

28 Annexe 3 FORMULAIRE D AUTORISATION POUR L ÉQUIPE DU CRM À RECEVOIR DES RENSEIGNEMENTS DU PSYCHOLOGUE Par la présente, j autorise, psychologue, à transmettre et à obtenir les renseignements concernant le suivi de né le aux personnes suivantes : Signature du parent (mère) Date Signature du parent (père) Date Signature du tuteur ou de l élève âgé de 14 ans ou plus. Date Je prends la responsabilité d aviser l autre parent s il est dans l impossibilité de signer : Initiales : Note : Cette autorisation est valide pour la durée du séjour au CRM. POCHETTE D INFORMATION À L INTENTION DES PARENTS page 7

29 Annexe 4 FORMULAIRE D AUTORISATION CONSENTEMENT À L ÉCHANGE DE RENSEIGNEMENTS PERSONNELS DANS LE CADRE DU SERVICE CRM Par la présente, j accepte les services du CRM et j autorise les partenaires suivants à partager aux intervenants dudit service, des renseignements verbaux ou écrits me concernant ou concernant mon enfant, né le et pouvant être utiles à la continuité des services qui lui sont prodigués : Psychologue de l école Centres jeunesse Chaudière-Appalaches CSSS Service de pédopsychiatrie Autres Signatures des personnes concernées Signature du parent (mère) Date Signature du parent (père) Date Signature du tuteur ou de l élève âgé de 14 ans ou plus. Date Je prends la responsabilité d aviser l autre parent s il est dans l impossibilité de signer : Initiales Cette autorisation est valable pour la durée du séjour au CRM. POCHETTE D INFORMATION À L INTENTION DES PARENTS page 8

30 Annexe 5 DEMANDE D ADMINISTRATION D UN MÉDICAMENT DANS UNE ÉCOLE OU CENTRE DE FORMATION École : Classe : Nom de l élève : Date de naissance : Nom du titulaire de l autorité parentale : Téléphone résidence : Téléphone travail : La présente autorise les personnes désignées (professeur, secrétaire ou autre) par la direction de l école ou du centre à administrer le ou les médicaments suivants : Médicament 1 Le nom du médicament est : Tel que prescrit par le médecin : (nom du médecin) pour le problème de santé suivant : Le protocole d administration est le suivant : Posologie (quantité) : Moment d administration : Durée du traitement : Effets secondaires prévisibles : Mode de conservation du médicament selon les indications du pharmacien : Date d expiration du médicament (s il y lieu) : Médicament 2 Le nom du médicament est : Tel que prescrit par le médecin : (nom du médecin) pour le problème de santé suivant : Le protocole d administration est le suivant : Posologie (quantité) : Moment d administration : Durée du traitement : Effets secondaires prévisibles : Mode de conservation du médicament selon les indications du pharmacien : Date d expiration du médicament (s il y lieu) : POCHETTE D INFORMATION À L INTENTION DES PARENTS page 9

31 Médicament 3 Le nom du médicament est : Tel que prescrit par le médecin : (nom du médecin) pour le problème de santé suivant : Le protocole d administration est le suivant : Posologie (quantité) : Moment d administration : Durée du traitement : Effets secondaires prévisibles : Mode de conservation du médicament selon les indications du pharmacien : Date d expiration du médicament (s il y lieu) : AUTORISATION J autorise l administration de médicaments. Par cette autorisation, je dégage les personnes désignées à l administration et son employeur (CSBE) de toute responsabilité pouvant découler des interventions demandées ou de tout effet secondaire ou résultat imprévu suite à ces interventions. J autorise les personnes désignées et l infirmière du CSSS à consulter au besoin le médecin identifié. POCHETTE D INFORMATION À L INTENTION DES PARENTS page 10

Politique de scolarisation à la maison

Politique de scolarisation à la maison Code : 2521-02-12-01 POLITIQUE X DIRECTIVE RÈGLEMENT PROCÉDURE Politique de scolarisation à la maison Date d approbation : 12 juin 2012 Service dispensateur : Date d entrée en vigueur : 13 juin 2012 Services

Plus en détail

Adoptée : En vigueur : Amendement :

Adoptée : En vigueur : Amendement : SCOLARISATION À LA MAISON Adoptée : En vigueur : Amendement : 9 novembre 2010 (CC-2010-463) 9 novembre 2010 TABLE DES MATIÈRES 1. DISPOSITIONS GÉNÉRALES.. 3 1.1 Objet et but de la politique 3 1.2 Champ

Plus en détail

d infirmières et d infirmiers Pour être admissible au répit spécialisé sur référence Des services spécialisés intégrés en

d infirmières et d infirmiers Pour être admissible au répit spécialisé sur référence Des services spécialisés intégrés en DES SERVICES DES INTERVENTIONS DE RÉADAPTATION CIBLÉES ET SPÉCIFIQUES VISANT LE DÉVELOPPEMENT OPTIMAL DE LA PERSONNE ET AYANT COMME OBJECTIFS de favoriser l intégration et la participation sociales de

Plus en détail

LA SCOLARISATION À LA MAISON. Orientations

LA SCOLARISATION À LA MAISON. Orientations LA SCOLARISATION À LA MAISON Orientations Gouvernement du Québec Ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport, 2010 ISBN 978-2-550-57703-4 (PDF) Dépôt légal - Bibliothèque et Archives nationales du

Plus en détail

Une école adaptée à tous ses élèves

Une école adaptée à tous ses élèves PRENDRE LE VIRAGE DU SUCCÈS Une école adaptée à tous ses élèves PLAN D'ACTION EN MATIÈRE D'ADAPTATION SCOLAIRE Québec Ministère de l'éducation Une école adaptée à tous ses élèves PRENDRE LE VIRAGE DU SUCCÈS

Plus en détail

GESTION DU DOSSIER SCOLAIRE DE L ÉLÈVE. Adoption le Amendement le Mise en vigueur le 6 mai 2004 Résolution #

GESTION DU DOSSIER SCOLAIRE DE L ÉLÈVE. Adoption le Amendement le Mise en vigueur le 6 mai 2004 Résolution # PROCÉDURE GESTION DU DOSSIER SCOLAIRE DE L ÉLÈVE # 40-02 Adoption le Amendement le Mise en vigueur le 6 mai 2004 Résolution # Autorisation Susan Tremblay Directrice générale Page 1 de 10 1. Préambule Le

Plus en détail

POLITIQUE RELATIVE AUX CRITÈRES RÉGISSANT L ADMISSION ET L INSCRIPTION DES ÉLÈVES PRÉSCOLAIRE, PRIMAIRE ET SECONDAIRE

POLITIQUE RELATIVE AUX CRITÈRES RÉGISSANT L ADMISSION ET L INSCRIPTION DES ÉLÈVES PRÉSCOLAIRE, PRIMAIRE ET SECONDAIRE POLITIQUE POLITIQUE RELATIVE AUX CRITÈRES RÉGISSANT L ADMISSION ET L INSCRIPTION DES ÉLÈVES PRÉSCOLAIRE, PRIMAIRE ET SECONDAIRE Responsabilité Direction générale adjointe aux affaires administratives Direction

Plus en détail

Planification stratégique 2012-2015

Planification stratégique 2012-2015 DE CHAUDIÈRE-APPALACHES Planification stratégique 2012-2015 Reprendre du pouvoir sur sa vie. 23681_CRDCA_Planification 2012.indd 1 Description de la démarche La démarche de planification stratégique du

Plus en détail

Attestation de spécialisation professionnelle (ASP) LANCEMENT D UNE ENTREPRISE. www.lancement-e.com

Attestation de spécialisation professionnelle (ASP) LANCEMENT D UNE ENTREPRISE. www.lancement-e.com Attestation de spécialisation professionnelle (ASP) LANCEMENT D UNE ENTREPRISE 5264 Guide du promoteur Les étapes à suivre 2014-2015 www.lancement-e.com Prenez votre avenir en main Créez votre emploi Passez

Plus en détail

Politique des stages. Direction des études

Politique des stages. Direction des études Direction des études Service des programmes et de la réussite scolaire Politique des stages Recommandée par la Commission des études du 6 décembre 2011 Adoptée par le conseil d administration du 15 mai

Plus en détail

AGRÉMENT DES PROGRAMMES DE FORMATION D INFIRMIÈRE PRATICIENNE SPÉCIALISÉE (IPS) DOCUMENT DE PRÉSENTATION

AGRÉMENT DES PROGRAMMES DE FORMATION D INFIRMIÈRE PRATICIENNE SPÉCIALISÉE (IPS) DOCUMENT DE PRÉSENTATION AGRÉMENT DES PROGRAMMES DE FORMATION D INFIRMIÈRE PRATICIENNE SPÉCIALISÉE (IPS) DOCUMENT DE PRÉSENTATION NOVEMBRE 2010 PRÉAMBULE L agrément des programmes constitue un exercice important qui permet non

Plus en détail

RÈGLEMENT FACULTAIRE SUR LA RECONNAISSANCE DES ACQUIS. Faculté des lettres et sciences humaines

RÈGLEMENT FACULTAIRE SUR LA RECONNAISSANCE DES ACQUIS. Faculté des lettres et sciences humaines RÈGLEMENT FACULTAIRE SUR LA RECONNAISSANCE DES ACQUIS Faculté des lettres et sciences humaines PRÉAMBULE Ce règlement facultaire sur la reconnaissance des acquis s inscrit dans le cadre de la Politique

Plus en détail

LE RENOUVEAU PÉDAGOGIQUE

LE RENOUVEAU PÉDAGOGIQUE LE RENOUVEAU PÉDAGOGIQUE Ce qui définit «le changement» préscolaire primaire secondaire Gouvernement du Québec Ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport, 2005-05-00511 ISBN 2-550-45274-7 (version

Plus en détail

QUESTIONNAIRE D INTÉGRATION

QUESTIONNAIRE D INTÉGRATION QUESTIONNAIRE D INTÉGRATION 2015-2016 0 Section à être complétée par les parents Nom de l élève : Degré : Date de naissance : En guise d introduction, nous aimerions avoir un bref historique de la situation

Plus en détail

Doit-on craindre les impacts du rapport Trudeau sur la fonction de technicienne ou technicien en éducation spécialisée?

Doit-on craindre les impacts du rapport Trudeau sur la fonction de technicienne ou technicien en éducation spécialisée? Doit-on craindre les impacts du rapport Trudeau sur la fonction de technicienne ou technicien en éducation spécialisée? Hélène Le Brun, conseillère septembre 2007 D-11815 Centrale des syndicats du Québec

Plus en détail

Données de catalogage avant publication (Éducation, Citoyenneté et Jeunesse Manitoba) ISBN 0-7711-3999-9

Données de catalogage avant publication (Éducation, Citoyenneté et Jeunesse Manitoba) ISBN 0-7711-3999-9 Données de catalogage avant publication (Éducation, Citoyenneté et Jeunesse Manitoba) 371.9 Un travail collectif : Renseignements aux parents d élèves ayant des besoins spéciaux ISBN 0-7711-3999-9 1. Éducation

Plus en détail

Guide du programme Transition vers l'après-secondaire

Guide du programme Transition vers l'après-secondaire Guide du programme Juin 2008 Attributs du diplômé de la Colombie-Britannique Au cours de consultations qui se sont échelonnées sur toute une année dans l ensemble de la province, des milliers de citoyens

Plus en détail

CHOIX DE COURS AU SECONDAIRE

CHOIX DE COURS AU SECONDAIRE 2014 2015 MON MONDE MES RÊVES MON AVENIR CHOIX DE COURS AU SECONDAIRE École secondaire Bernard-Gariépy École secondaire Fernand-Lefebvre École secondaire Saint-Viateur Centre de formation professionnelle

Plus en détail

PERSONNEL PROFESSIONNEL DES COMMISSIONS SCOLAIRES FRANCOPHONES. Comité patronal de négociation pour les commissions scolaires francophones

PERSONNEL PROFESSIONNEL DES COMMISSIONS SCOLAIRES FRANCOPHONES. Comité patronal de négociation pour les commissions scolaires francophones PERSONNEL PROFESSIONNEL DES COMMISSIONS SCOLAIRES FRANCOPHONES Comité patronal de négociation pour les commissions scolaires francophones Édition de février 2011 Réalisé par le Comité patronal de négociation

Plus en détail

Guide d utilisation en lien avec le canevas de base du plan d intervention

Guide d utilisation en lien avec le canevas de base du plan d intervention Guide d utilisation en lien avec le canevas de base du plan d intervention Guide d utilisation en lien avec le canevas de base du plan d intervention À moins d indications contraires, toutes les définitions

Plus en détail

Fiche d information à l intention des parents. Volet 2 Les options résidentielles

Fiche d information à l intention des parents. Volet 2 Les options résidentielles Centre de réadaptation en déficience intellectuelle de Québec (CRDI de Québec) 7843, rue des Santolines Québec (Québec) G1G 0G3 Téléphone : 418 683-2511 Télécopieur : 418 683-9735 www.crdiq.qc.ca Fiche

Plus en détail

Demande de règlement invalidité Demande de prolongation

Demande de règlement invalidité Demande de prolongation www.inalco.com Demande de règlement invalidité À L INDUSTRIELLE ALLIANCE, CE QUI COMPTE C EST VOUS! Veuillez transmettre le formulaire dûment rempli au bureau de votre région : Québec Ontario et provinces

Plus en détail

Les programmes des Services éducatifs complémentaires. Juin 2006 R A. Services éducatifs particuliers et complémentaires

Les programmes des Services éducatifs complémentaires. Juin 2006 R A. Services éducatifs particuliers et complémentaires E Les programmes des Services éducatifs complémentaires X Juin 2006 T Services éducatifs particuliers et complémentaires R A OBJECTIF 3.1 Accompagner l élève, de façon continue, dans la construction de

Plus en détail

DÉFINITION DES TERMES Pour une compréhension commune, voici quelques définitions. Usager Toute personne qui reçoit des soins ou des services du CSSS

DÉFINITION DES TERMES Pour une compréhension commune, voici quelques définitions. Usager Toute personne qui reçoit des soins ou des services du CSSS DÉFINITION DES TERMES Pour une compréhension commune, voici quelques définitions. Usager Toute personne qui reçoit des soins ou des services du CSSS d Ahuntsic et Montréal-Nord. Lorsque le processus de

Plus en détail

Service du secrétariat général Responsable du dossier des assurances

Service du secrétariat général Responsable du dossier des assurances GUIDE DE PLANIFICATION DES ACTIVITÉS ET DE PRÉVENTION DES ACCIDENTS Activités à l extérieur de l école Septembre 2006 Guide PRÉAMBULE Ce guide constitue un outil destiné au personnel de la Commission scolaire

Plus en détail

Exonération des primes d assurance-vie. Guide du salarié

Exonération des primes d assurance-vie. Guide du salarié Exonération des primes d assurance-vie Guide du salarié Garantie d exonération des primes d assurance-vie collective Le présent guide contient les formulaires à remplir pour demander le maintien de votre

Plus en détail

ENTREVUE ÉCRITE. Boucherie de détail (DEP) Boulangerie (DEP) Cuisine (DEP) Pâtisserie (DEP) Service de la restauration (DEP) Vente de voyages (DEP)

ENTREVUE ÉCRITE. Boucherie de détail (DEP) Boulangerie (DEP) Cuisine (DEP) Pâtisserie (DEP) Service de la restauration (DEP) Vente de voyages (DEP) 7, rue Robert-Rumilly Québec, G1K 2K5 ENTREVUE ÉCRITE Nom : Prénom : Date de naissance : Code permanent : Inscrit sur vos bulletins ou sur votre carte étudiante No de téléphone : COCHEZ LE PROGRAMME POUR

Plus en détail

Dossier de demande 2015-2016

Dossier de demande 2015-2016 Dossier de demande en prévision d une admission au programme de l école d application pour l année scolaire 2015-2016 (Prénom et nom de l élève D.D.N.) Programme pour élèves ayant des troubles d apprentissage

Plus en détail

ENTREVUE ÉCRITE. Boucherie de détail (DEP) Boulangerie (DEP) Cuisine (DEP) Pâtisserie (DEP) Service de la restauration (DEP) Vente de voyages (DEP)

ENTREVUE ÉCRITE. Boucherie de détail (DEP) Boulangerie (DEP) Cuisine (DEP) Pâtisserie (DEP) Service de la restauration (DEP) Vente de voyages (DEP) 7, rue Robert-Rumilly Québec, G1K 2K5 ENTREVUE ÉCRITE Nom : Prénom : Date de naissance : Code permanent : Inscrit sur vos bulletins ou sur votre carte étudiante No de téléphone : COCHEZ LE PROGRAMME POUR

Plus en détail

Local de retrait PASS

Local de retrait PASS Local de retrait PASS PRINCIPE : (Programme Alternatif à la Suspension Scolaire PASS) Suite à un retrait de classe, l élève est avisé qu à sa réintégration au cours, il doit reprendre, pendant son temps

Plus en détail

DEVENIR TUTEUR DANS LE MEILLEUR INTÉRÊT DE L ENFANT

DEVENIR TUTEUR DANS LE MEILLEUR INTÉRÊT DE L ENFANT DEVENIR TUTEUR DANS LE MEILLEUR INTÉRÊT DE L ENFANT Que devez-vous savoir sur la tutelle en vertu de la Loi sur la protection de la jeunesse? LOI SUR LA PROTECTION DE LA JEUNESSE CETTE BROCHURE A ÉTÉ RÉALISÉE

Plus en détail

1. Absence lors d une évaluation

1. Absence lors d une évaluation Pour des fins de lisibilité, le masculin neutre désigne les individus des deux sexes. Le Collège étant un lieu d apprentissage, l élève doit accomplir toutes les tâches requises et s abstenir de comportements

Plus en détail

Exonération des primes d assurance-vie. Déclaration du salarié

Exonération des primes d assurance-vie. Déclaration du salarié Exonération des primes d assurance-vie Déclaration du salarié Déclaration du salarié Garantie d exonération des primes d assurance-vie collective Le présent guide contient les formulaires à remplir pour

Plus en détail

Secrétariat-comptabilité Adjoint(e) administrative 2012-2013 LA FORMATION À DISTANCE. Guide d information de la formation professionnelle

Secrétariat-comptabilité Adjoint(e) administrative 2012-2013 LA FORMATION À DISTANCE. Guide d information de la formation professionnelle www.cfpenvolee.com Tél. : 418-248-2370 poste 4750 Secrétariat-comptabilité Adjoint(e) administrative 2012-2013 LA FORMATION À DISTANCE Guide d information de la formation professionnelle Commission scolaire

Plus en détail

MANUEL DE POLITIQUES ET PROCÉDURES PROVENANCE : NUMÉRO : DRH-006. Direction des ressources humaines OBJET : EN VIGUEUR :

MANUEL DE POLITIQUES ET PROCÉDURES PROVENANCE : NUMÉRO : DRH-006. Direction des ressources humaines OBJET : EN VIGUEUR : MANUEL DE POLITIQUES ET PROCÉDURES PROVENANCE : Direction des ressources humaines OBJET : Formation et développement des ressources humaines (excluant le personnel cadre) NUMÉRO : DRH-006 EN VIGUEUR :

Plus en détail

Deux pairs aidants, plusieurs milieux d intervention pour le rétablissement

Deux pairs aidants, plusieurs milieux d intervention pour le rétablissement Deux pairs aidants, plusieurs milieux d intervention pour le rétablissement Dans cet atelier, nous verrons plusieurs façons d intervenir en tant que pair aidant. Anne-Marie Benoit présentera son travail

Plus en détail

LES SERVICES DES RESSOURCES HUMAINES

LES SERVICES DES RESSOURCES HUMAINES LES SERVICES DES RESSOURCES HUMAINES VOTRE SANTÉ NOUS TIENT À COEUR La Commission scolaire de la Capitale tient à assurer, à l ensemble de son personnel, un environnement de travail qui respecte la santé,

Plus en détail

LES HABITATIONS NOUVEAU DÉPART 251-2 pointe-gatineau Gatineau,Qc J8t2c8. Code de vie du «137»

LES HABITATIONS NOUVEAU DÉPART 251-2 pointe-gatineau Gatineau,Qc J8t2c8. Code de vie du «137» LES HABITATIONS NOUVEAU DÉPART 251-2 pointe-gatineau Gatineau,Qc J8t2c8 Code de vie du «137» Bienvenue parmi nous! Ce code de vie est conçu pour expliquer le fonctionnement du «137». Étant donné que cet

Plus en détail

RÈGLEMENTS, POLITIQUES ET PROCÉDURES

RÈGLEMENTS, POLITIQUES ET PROCÉDURES CÉGEP DE SEPT-ÎLES POLITIQUE INSTITUTIONNELLE DE VALORISATION DE LA LANGUE FRANÇAISE Service émetteur : Direction des études Instance décisionnelle : Conseil d administration Date d approbation : Le 20

Plus en détail

Dossiers personnels de l élève

Dossiers personnels de l élève Dossiers personnels de l élève Pauline Ladouceur Octobre 2008 - 2 - Principes de base à respecter: La protection des renseignements personnels repose sur trois principes de base : le nombre de renseignements

Plus en détail

École Du Domaine Projet éducatif 2011-2016

École Du Domaine Projet éducatif 2011-2016 École Du Domaine Projet éducatif 2011-2016 Approuvé tel qu amendé par le conseil d établissement le 6 mai 2014. LE PORTRAIT DE NOTRE MILIEU L école Du Domaine est située dans le secteur Duberger de l arrondissement

Plus en détail

Fiche entreprise : E10

Fiche entreprise : E10 Fiche entreprise : E10 FONCTION ET CARACTÉRISTIQUES / PERSONNE INTERVIEWÉE La personne interviewée est le directeur de la mutuelle de formation 1 dans le secteur des entreprises adaptées dont 95 % gèrent

Plus en détail

Lignes. directrices. droits. d enfants. d accès. Pour l expertise en matière de garde. et des. février 2oo6

Lignes. directrices. droits. d enfants. d accès. Pour l expertise en matière de garde. et des. février 2oo6 Lignes directrices Pour l expertise en matière de garde d enfants et des droits d accès février 2oo6 INTRODUCTION................. 3 PRÉAMBULE.................. 3 I. AMORCE DU PROCESSUS........... 4 A.

Plus en détail

CONTENU DU CAHIER DE GESTION

CONTENU DU CAHIER DE GESTION COMMISSION SCOLAIRE DE KAMOURASKA RIVIÈRE-DU-LOUP CONTENU DU CAHIER DE GESTION SECTION I CONSEIL DES COMMISSAIRES Règlement fixant le jour, l heure et le lieu des séances ordinaires du conseil des commissaires

Plus en détail

Orientations. gouvernementales. en matière. d agression. sexuelle. Plan d action

Orientations. gouvernementales. en matière. d agression. sexuelle. Plan d action Orientations gouvernementales en matière d agression sexuelle Plan d action Édition produite par : La Direction des communications du ministère de la Santé et des Services sociaux Pour obtenir d autres

Plus en détail

Diplôme d Etat d infirmier Référentiel de compétences

Diplôme d Etat d infirmier Référentiel de compétences Annexe II Diplôme d Etat d infirmier Référentiel de compétences Les référentiels d activités et de compétences du métier d infirmier diplômé d Etat ne se substituent pas au cadre réglementaire. En effet,

Plus en détail

GUIDE DU NOUVEL EMPLOYÉ Personnel enseignant régulier et à contrat. Au service de la réussite de chacun. Commission scolaire des Draveurs

GUIDE DU NOUVEL EMPLOYÉ Personnel enseignant régulier et à contrat. Au service de la réussite de chacun. Commission scolaire des Draveurs Commission scolaire des Draveurs GUIDE DU NOUVEL EMPLOYÉ Personnel enseignant régulier et à contrat Au service de la réussite de chacun N.B. Dans le présent texte, le générique masculin est utilisé sans

Plus en détail

GUIDE D ENCADREMENT DES STAGES EN MILIEU DE TRAVAIL POUR LES ÉTUDIANTS INSCRITS À UN PROGRAMME DE DESS OU DE MAÎTRISE PROFESSIONNELLE ADMISSIBLE

GUIDE D ENCADREMENT DES STAGES EN MILIEU DE TRAVAIL POUR LES ÉTUDIANTS INSCRITS À UN PROGRAMME DE DESS OU DE MAÎTRISE PROFESSIONNELLE ADMISSIBLE DIRECTION DES AFFAIRES ACADÉMIQUES ET INTERNATIONALES GUIDE D ENCADREMENT DES STAGES EN MILIEU DE TRAVAIL POUR LES ÉTUDIANTS INSCRITS À UN PROGRAMME DE DESS OU DE MAÎTRISE PROFESSIONNELLE ADMISSIBLE Document

Plus en détail

Les offres de services spécialisés

Les offres de services spécialisés Les offres de services spécialisés Le contexte et les enjeux, incluant les offres de services spécialisés aux familles et aux proches, aux partenaires ainsi que notre engagement dans la collectivité. PAVILLON

Plus en détail

PROGRAMME RÉGIONAL DE RÉADAPTATION POUR LA PERSONNE ATTEINTE DE MALADIES CHRONIQUES. Sommaire de la démarche de réorganisation

PROGRAMME RÉGIONAL DE RÉADAPTATION POUR LA PERSONNE ATTEINTE DE MALADIES CHRONIQUES. Sommaire de la démarche de réorganisation PROGRAMME RÉGIONAL DE RÉADAPTATION POUR LA PERSONNE ATTEINTE DE MALADIES CHRONIQUES Sommaire de la démarche de réorganisation SOMMAIRE Le programme régional Traité santé offre des services de réadaptation

Plus en détail

Bilan des réalisations 2014 à l égard des personnes handicapées

Bilan des réalisations 2014 à l égard des personnes handicapées Bilan des réalisations 2014 à l égard des personnes handicapées Contexte Le bilan des réalisations à l égard des personnes handicapées présente les engagements de la Société de l assurance automobile du

Plus en détail

règlement invalidité Régime collectif d assurance de personnes de l Association des chirurgiens dentistes du Québec POUR NOUS JOINDRE www.ssq.

règlement invalidité Régime collectif d assurance de personnes de l Association des chirurgiens dentistes du Québec POUR NOUS JOINDRE www.ssq. Demande de règlement invalidité Demande initiale Régime collectif d assurance de personnes de l Association des chirurgiens dentistes du Québec POUR NOUS JOINDRE www.ssq.ca Police N o 14A00 ASSURANCE COLLECTIVE

Plus en détail

OUVERTURE SUR LA DIVERSITÉ INNOVANTE

OUVERTURE SUR LA DIVERSITÉ INNOVANTE OUVERTURE SUR LA DIVERSITÉ INNOVANTE OUVERTURE SUR LA DIVERSITÉ INNOVANTE Cette fi che est un outil d introduction au concept de la gestion interculturelle. Elle est destinée aux gestionnaires de PME afi

Plus en détail

La formation à distance assistée

La formation à distance assistée La formation à distance assistée En formation professionnelle Secrétariat et comptabilité Page 0 Table des matie res RENSEIGNEMENTS GÉNÉRAUX... 1 MODALITÉS D INSCRIPTION... 1 POUR NOUS JOINDRE... 1 INSCRIPTION

Plus en détail

GUIDE DE STAGE EN ENTREPRISE

GUIDE DE STAGE EN ENTREPRISE GUIDE DE STAGE EN ENTREPRISE TABLE DES MATIÈRES Alternance travail-études au niveau collégial... 5 Rôles et responsabilités de chacun... 6 Avantages de l alternance travail-études... 7 Situations particulières...

Plus en détail

Pour pouvoir fréquenter le restaurant scolaire, l inscription préalable est obligatoire.

Pour pouvoir fréquenter le restaurant scolaire, l inscription préalable est obligatoire. Chaque famille demandant l inscription de son ou de ses enfants en restauration scolaire s engage à respecter tous les points du présent règlement, notamment les modalités d inscription, de facturation

Plus en détail

Epilepsies : Parents, enseignants, comment accompagner l enfant pour éviter l échec scolaire?

Epilepsies : Parents, enseignants, comment accompagner l enfant pour éviter l échec scolaire? Epilepsies : Parents, enseignants, comment accompagner l enfant pour éviter l échec scolaire? L épilepsie concerne plus de 500 000 personnes en France, dont la moitié sont des enfants ou des adolescents.

Plus en détail

PROJET EDUCATIF 1/ INTRODUCTION AU PROJET EDUCATIF : BUT, PUBLIC VISE ET DUREE DU PROJET

PROJET EDUCATIF 1/ INTRODUCTION AU PROJET EDUCATIF : BUT, PUBLIC VISE ET DUREE DU PROJET PROJET EDUCATIF 1/ INTRODUCTION AU PROJET EDUCATIF : BUT, PUBLIC VISE ET DUREE DU PROJET 2/LES INTENTIONS EDUCATIVES 3/ LES VALEURS PRINCIPALES 4/ LES ACTEURS EDUCATIFS, LEUR CHAMPS D INTERVENTION ET LES

Plus en détail

22 2011 (CC-20111-110)

22 2011 (CC-20111-110) Politiquee linguistique Adoptée : En vigueur : Amendement : 22 mars 2011 (CC-2011-110) 22 mars 2011 Table des matières 1. PRÉAMBULE... 1 2. CHAMP D APPLICATION... 1 3. CADRE LÉGAL ET RÉGLEMENTAIRE...

Plus en détail

A.G.E.F. Z. I. 7, rue Philippe Lebon B.P. 110 21703 Nuits-Saint-Georges Cedex. Tél. 03 80 62 45 00 Fax. 03 80 61 37 52 agef@wanadoo.fr www.agef21.

A.G.E.F. Z. I. 7, rue Philippe Lebon B.P. 110 21703 Nuits-Saint-Georges Cedex. Tél. 03 80 62 45 00 Fax. 03 80 61 37 52 agef@wanadoo.fr www.agef21. A.G.E.F. Z. I. 7, rue Philippe Lebon B.P. 110 21703 Nuits-Saint-Georges Cedex Tél. 03 80 62 45 00 Fax. 03 80 61 37 52 agef@wanadoo.fr www.agef21.com Le mot de bienvenue du Président Vous avez choisi d

Plus en détail

BESOIN RECONNU D UNE SUBVENTION POUR LA GARDE D ENFANTS

BESOIN RECONNU D UNE SUBVENTION POUR LA GARDE D ENFANTS Comté de Simcoe Services sociaux Services à l enfance et à la communauté 1110, Autoroute 26, Midhurst (Ontario) L0L 1X0 Ligne principale : 705 722-3132 Sans frais 1 866 893-9300 Téléc. 705 725-9539 simcoe.ca

Plus en détail

Domaine Santé. Plan d études cadre Modules complémentaires santé. HES-SO, les 5 et 6 mai 2011. 1 PEC Modules complémentaires santé

Domaine Santé. Plan d études cadre Modules complémentaires santé. HES-SO, les 5 et 6 mai 2011. 1 PEC Modules complémentaires santé Domaine Santé Plan d études cadre Modules complémentaires santé HES-SO, les 5 et 6 mai 2011 1 PEC Modules complémentaires santé Plan d études cadre Modules complémentaires santé 1. Finalité des modules

Plus en détail

DESCRIPTION DE FONCTIONS AGENT D INTERVENTION SOCIO-PROFESSIONNEL

DESCRIPTION DE FONCTIONS AGENT D INTERVENTION SOCIO-PROFESSIONNEL DESCRIPTION DE FONCTIONS AGENT D INTERVENTION SOCIO-PROFESSIONNEL Description sommaire Sous l encadrement clinique de la chef d équipe SI et dans un contexte interdisciplinaire, la titulaire du poste assume

Plus en détail

STRICTEMENT CONFIDENTIEL

STRICTEMENT CONFIDENTIEL STRICTEMENT CONFIDENTIEL DÉCLARATION DE L ASSURÉ À LA SUITE D UNE RÉCLAMATION 1 Cette déclaration est strictement confidentielle et ne sera transmise qu à l assureur, l avocat ou l expert en sinistre à

Plus en détail

PROGRAMME DE MENTORAT

PROGRAMME DE MENTORAT CONSEIL SCOLAIRE ACADIEN PROVINCIAL PROGRAMME DE MENTORAT ÉNONCÉ PRATIQUE Le Conseil scolaire acadien provincial désire promouvoir un programme de mentorat qui servira de soutien et d entraide auprès des

Plus en détail

FICHE D INFORMATION À L INTENTION DES PARENTS. Volet 2 - Les options résidentielles

FICHE D INFORMATION À L INTENTION DES PARENTS. Volet 2 - Les options résidentielles FICHE D INFORMATION À L INTENTION DES PARENTS Volet 2 - Les options résidentielles LES OPTIONS RÉSIDENTIELLE La Fiche d information à l intention des parents porte sur différents sujets susceptibles d

Plus en détail

A.Gt 21-05-1999 M.B. 28-10-1999. Le Gouvernement de la Communauté française,

A.Gt 21-05-1999 M.B. 28-10-1999. Le Gouvernement de la Communauté française, Lois 23480 p.1 Arrêté du Gouvernement de la Communauté française fixant les modèles de convention de stage en entreprise, en application de l article 53, 3e alinéa du décret du 24 juillet 1997 définissant

Plus en détail

COURS COLLÉGIAL RÈGLEMENT D ADMISSION 1

COURS COLLÉGIAL RÈGLEMENT D ADMISSION 1 DI RECTIO N DE S ÉTUDE S COURS COLLÉGIAL RÈGLEMENT D ADMISSION 1 1. CHAMP D APPLICATION Tout en respectant la tradition du Collège quant à ses hauts standards de formation académique ainsi que sa vocation

Plus en détail

RÉGIME d assurance collective CSQ. À la disposition des membres des syndicats affiliés à la Centrale des syndicats du Québec

RÉGIME d assurance collective CSQ. À la disposition des membres des syndicats affiliés à la Centrale des syndicats du Québec RÉGIME d assurance collective CSQ À la disposition des membres des syndicats affiliés à la Centrale des syndicats du Québec Contrat J9999 Janvier 2010 À tous les membres de la CSQ Cette «nouvelle» brochure

Plus en détail

Annexe 1 : Modèles de plans de transition

Annexe 1 : Modèles de plans de transition 35 Annexe 1 : Modèles de plans de transition Les quatre modèles de plans de transition ci-après sont fondés sur des cas fictifs, qui ont été conçus uniquement à titre d illustration. Les trois premiers

Plus en détail

DES ACQUIS ET DES COMPÉTENCES

DES ACQUIS ET DES COMPÉTENCES (PROGRAMME EN ATTENTE) AEC en ASSURANCE DE DOMMAGES DÉMARCHE DE RECONNAISSANCE DES ACQUIS ET DES COMPÉTENCES Service de la reconnaissance des acquis et des compétences de Lanaudière T 1 888 758-3654 -

Plus en détail

SUPPLEMENT AU DIPLÔME

SUPPLEMENT AU DIPLÔME SUPPLEMENT AU DIPLÔME Le présent supplément au diplôme (annexe descriptive) suit le modèle élaboré par la Commission européenne, le Conseil de l'europe et l'unesco/cepes. Le supplément vise à fournir des

Plus en détail

Politique sur le code de conduite et les conflits d intérêts à l intention des membres des conseils de section de l OCRCVM

Politique sur le code de conduite et les conflits d intérêts à l intention des membres des conseils de section de l OCRCVM Politique sur le code de conduite et les conflits d intérêts à l intention des membres des conseils de section de l OCRCVM Les membres des conseils de section (les «Membres») sont tenus de lire et de signer

Plus en détail

Ordonnance sur la formation professionnelle initiale

Ordonnance sur la formation professionnelle initiale Ordonnance sur la formation professionnelle initiale 1 avec certificat fédéral de capacité (CFC) du 14 décembre 2006 70610 Assistante en pharmacie CFC/Assistant en pharmacie CFC Pharma-Assistentin EFZ/Pharma-Assistent

Plus en détail

Guide d accompagnement à l intention des entreprises désirant obtenir ou renouveler une autorisation pour contracter/souscontracter avec un organisme

Guide d accompagnement à l intention des entreprises désirant obtenir ou renouveler une autorisation pour contracter/souscontracter avec un organisme Guide d accompagnement à l intention des entreprises désirant obtenir ou renouveler une autorisation pour contracter/souscontracter avec un organisme public Juin 2015 1 INTRODUCTION... 4 À QUI S ADRESSE

Plus en détail

Comment remplir une demande d AVS Remplir les dossiers administratifs quand on a un enfant autiste et TED (3) : demander une AVS

Comment remplir une demande d AVS Remplir les dossiers administratifs quand on a un enfant autiste et TED (3) : demander une AVS Comment remplir une demande d AVS Remplir les dossiers administratifs quand on a un enfant autiste et TED (3) : demander une AVS Intégration était le maître mot de la loi de 75, scolarisation est ce lui

Plus en détail

L enfant handicapé : orientation et prise en charge

L enfant handicapé : orientation et prise en charge 1 ère partie : modules transdisciplinaires - Module 4 : Handicap. Incapacité. Dépendance - Objectif 51 : L enfant handicapé : orientation et prise en charge Rédaction : C Aussilloux, A Baghdadli - Actualisation

Plus en détail

PRÉSENTATION DU PROJET (maximum 1600 caractères)

PRÉSENTATION DU PROJET (maximum 1600 caractères) Titre de l ouvrage Sous-titre de l ouvrage IMPORTANT : Date de dépôt du manuscrit PRÉSENTATION DU PROJET (maximum 1600 caractères) LE OU LES AUTEURS (OU CODIRECTEURS DE L OUVRAGE) Nom et prénom Date de

Plus en détail

POLITIQUE RELATIVE À L EMPLOI ET À LA QUALITÉ DE LA LANGUE FRANÇAISE

POLITIQUE RELATIVE À L EMPLOI ET À LA QUALITÉ DE LA LANGUE FRANÇAISE POLITIQUE RELATIVE À L EMPLOI ET À LA QUALITÉ DE LA LANGUE FRANÇAISE (Adoptée par le Conseil d administration lors de son assemblée régulière du 2 juin 2004) 1. PRINCIPE DIRECTEUR LE COLLÈGE, UN MILIEU

Plus en détail

INSPECTION ACADEMIQUE. Photo de. L élève DOSSIER DE CANDIDATURE SESSION N... DECISION DE LA COMMISSION D ADMISSION

INSPECTION ACADEMIQUE. Photo de. L élève DOSSIER DE CANDIDATURE SESSION N... DECISION DE LA COMMISSION D ADMISSION INSPECTION ACADEMIQUE DEPARTEMENT DES HAUTS-DE-SEINE CLASSE RELAIS de adresse tel. fax mail COORDONNATEUR.. DOSSIER DE CANDIDATURE ANNEE SCOLAIRE SESSION N... Photo de l élève Début de session. Fin de

Plus en détail

Cours d été 2015. Aux parents et élèves de 5 e secondaire

Cours d été 2015. Aux parents et élèves de 5 e secondaire Cours d été 2015 Aux parents et élèves de 5 e secondaire Durant l été, la Commission scolaire offre à ses élèves de 5 e secondaire trois services : 1. Des cours en présentiel, dans les matières suivantes

Plus en détail

Merci beaucoup de votre collaboration

Merci beaucoup de votre collaboration QUESTIONNAIRE ENSEIGNANTS ASSOCIÉS Ce questionnaire permettra de recueillir des informations sur l intégration des technologies de l information et de la communication (TIC) chez les futurs enseignants

Plus en détail

CONDITIONS D ADMISSION ET CHEMINEMENT SCOLAIRE ANNÉE SCOLAIRE 2014-2015

CONDITIONS D ADMISSION ET CHEMINEMENT SCOLAIRE ANNÉE SCOLAIRE 2014-2015 CONDITIONS D ADMISSION ET CHEMINEMENT SCOLAIRE ANNÉE SCOLAIRE 2014-2015 Dans le but d alléger le texte et d en faciliter la lecture, le masculin a été utilisé comme genre neutre pour désigner aussi bien

Plus en détail

RÉSUMÉ DES NORMES ET MODALITÉS D ÉVALUATION À L INTENTION DES PARENTS

RÉSUMÉ DES NORMES ET MODALITÉS D ÉVALUATION À L INTENTION DES PARENTS École secondaire Louis-Philippe-Paré 235, boulevard Brisebois, Châteauguay (Québec) J6K 3X4 Téléphone : 514 380-8899 Télécopieur : 450 692-0031 Site Web : http://lpp.csdgs.qc.ca/ Courriel : lpp@csdgs.qc.ca

Plus en détail

Ce que les parents devraient savoir

Ce que les parents devraient savoir Renvoi : Ce que les parents devraient savoir Un climat positif à l école et un milieu d apprentissage et d enseignement sécuritaire sont indispensables à la réussite scolaire des élèves. Un climat positif

Plus en détail

Procédures d admission par équivalence

Procédures d admission par équivalence Procédures d admission par équivalence Conformément à ses règlements et aux exigences prescrites par le Code des professions du Québec, l Ordre des conseillers et conseillères d orientation du Québec (OCCOQ)

Plus en détail

RÈGLEMENT NUMÉRO 10 SUR LES CONDITIONS D ADMISSION AUX PROGRAMMES ET D INSCRIPTION AUX COURS

RÈGLEMENT NUMÉRO 10 SUR LES CONDITIONS D ADMISSION AUX PROGRAMMES ET D INSCRIPTION AUX COURS RÈGLEMENT NUMÉRO 10 SUR LES CONDITIONS D ADMISSION AUX PROGRAMMES ET D INSCRIPTION AUX COURS Adopté par le conseil d'administration lors de sa 224 e assemblée, le 11 décembre 2001 (résolution n o 1857)

Plus en détail

COURS D ÉTÉ-INFORMATIONS GÉNÉRALES

COURS D ÉTÉ-INFORMATIONS GÉNÉRALES COURS D ÉTÉ-INFORMATIONS GÉNÉRALES CLIENTÈLE Les cours d été sont offerts aux élèves du Collège Saint-Paul. Ces cours s adressent aux élèves qui sont en situation d échec ou qui, sans être en échec, éprouvent

Plus en détail

Vers l amélioration continue

Vers l amélioration continue Vers l amélioration continue Devis d évaluation et planification des travaux sur l assurance qualité Document recommandé par le comité de suivi du Plan stratégique, le comité de Régie interne et la Commission

Plus en détail

AVIS DE LA FÉDÉRATION QUÉBÉCOISE DE L AUTISME DANS LE CADRE DE LA CONSULTATION PUBLIQUE SUR LA LUTTE CONTRE L INTIMIDATION

AVIS DE LA FÉDÉRATION QUÉBÉCOISE DE L AUTISME DANS LE CADRE DE LA CONSULTATION PUBLIQUE SUR LA LUTTE CONTRE L INTIMIDATION AVIS DE LA FÉDÉRATION QUÉBÉCOISE DE L AUTISME DANS LE CADRE DE LA CONSULTATION PUBLIQUE SUR LA LUTTE CONTRE L INTIMIDATION NOVEMBRE 2014 La Fédération québécoise de l'autisme (FQA) est un regroupement

Plus en détail

Vancouver Calgary Winnipeg Toronto Ottawa Montréal Québec Halifax. Voie Réservée MC. Le défi de la gestion de l invalidité.

Vancouver Calgary Winnipeg Toronto Ottawa Montréal Québec Halifax. Voie Réservée MC. Le défi de la gestion de l invalidité. Vancouver Calgary Winnipeg Toronto Ottawa Montréal Québec Halifax Voie Réservée MC Le défi de la gestion de l invalidité Guide du preneur Table des matières INTRODUCTION L absentéisme au 21 e siècle...

Plus en détail

Programme des bourses du Rotary-Club Le Vésinet Dossier de candidature pour 2010

Programme des bourses du Rotary-Club Le Vésinet Dossier de candidature pour 2010 Programme des bourses du Rotary-Club Le Vésinet Dossier de candidature pour 2010 OBJECTIFS DU PROGRAMME DES BOURSES Le Rotary International est une organisation de dirigeants et de professionnels engagés

Plus en détail

Demande de permis Candidats du cheminement CPA, CA

Demande de permis Candidats du cheminement CPA, CA 5, Place Ville Marie, bureau 800, Montréal (Québec) H3B 2G2 T. 514 288.3256 1 800 363.4688 www.cpaquebec.ca Demande de permis Candidats du cheminement CPA, CA N.B. Il est inutile de présenter une demande

Plus en détail

CENTRE DE RÉÉDUCATION PROFESSIONNELLE. Programmes et services

CENTRE DE RÉÉDUCATION PROFESSIONNELLE. Programmes et services CENTRE DE RÉÉDUCATION PROFESSIONNELLE Programmes et services 1 2 Bienvenue Le Centre de rééducation professionnelle appartient à Travail sécuritaire NB, lequel en assure la gestion. Il offre des services

Plus en détail

NOTRE Code d éthique. S engager dans le respect de tous

NOTRE Code d éthique. S engager dans le respect de tous NOTRE Code d éthique S engager dans le respect de tous Notre Code d éthique S engager dans le respect de tous Le présent code d éthique a été adopté par le conseil d administration du Centre de santé et

Plus en détail

Demande de règlement invalidité Demande initiale

Demande de règlement invalidité Demande initiale www.inalco.com Demande de règlement invalidité À L INDUSTRIELLE ALLIANCE, CE QUI COMPTE C EST VOUS! Veuillez transmettre le formulaire dûment rempli au bureau de votre région : Québec C. P. 800, succursale

Plus en détail

L intégration des TIC chez les futurs enseignants : votre point de vue

L intégration des TIC chez les futurs enseignants : votre point de vue L intégration des TIC chez les futurs enseignants : votre point de vue Réservé à l administration Associés Questionnaire - Enseignants associés 1 QUESTIONNAIRE ENSEIGNANTS ASSOCIÉS Ce questionnaire permettra

Plus en détail

LA CHARTE D'ETHIQUE PROFESSIONNELLE DES EDUCATEURS SPECIALISES ONES. Organisation nationale des éducateurs spécialisés.

LA CHARTE D'ETHIQUE PROFESSIONNELLE DES EDUCATEURS SPECIALISES ONES. Organisation nationale des éducateurs spécialisés. LA CHARTE D'ETHIQUE PROFESSIONNELLE DES EDUCATEURS SPECIALISES ONES. Organisation nationale des éducateurs spécialisés. -Avril 2014- Article premier Les dispositions qui suivent constituent la charte d

Plus en détail