Fiche entreprise : E10

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Fiche entreprise : E10"

Transcription

1 Fiche entreprise : E10 FONCTION ET CARACTÉRISTIQUES / PERSONNE INTERVIEWÉE La personne interviewée est le directeur de la mutuelle de formation 1 dans le secteur des entreprises adaptées dont 95 % gèrent plus d un million de masse salariale et sont donc assujetties à la Loi du 1% ENTREPRISES Région Communauté métropolitaine de Québec *Taille Taille* TPE 1-9 : TPE Secteur Service : PE Type entreprise OBNL : ME Syndicat Non 300 et + : GE Loi1% Plan de formation Responsable de formation Non Oui Oui Caractéristiques de l'entreprise : La mutuelle de formation a pu être mise sur pied en 2010, à la suite de longues négociations avec la Commission des partenaires du marché du travail (CPMT), car les entreprises adaptées sont, d une part, réparties sur l ensemble du territoire québécois et non sur une région et, d autre part, couvre 175 domaines distincts d activités et non un seul. Les entreprises adaptées ont une double mission : économique et sociale. Les directrices et directeurs généraux et les conseils d administration de ces 46 entreprises, employant personnes handicapées et dont deux seulement sont des coopératives et non des organismes à but non lucratif, insistent sur la mission selon leurs valeurs. Toutefois, la dimension sociale de la mission ne pourrait pas se déployer sans assurer la dimension économique de l entreprise. La mutuelle de formation emploie deux personnes et joue un rôle de facilitatrice et de répartitrice à l égard de la formation. Depuis sa création, les entreprises adaptées se tournent vers la mutuelle de formation pour l encadrement et l orientation de la formation. Elles y ont également recours pour la liaison d activités de formation réalisées avec des ressources externes, comme le spécifie la règlementation de ce type d organismes. 1 L autorisation d identification a été obtenue auprès de la personne concernée.

2 La mutuelle de formation offre des activités de formation aux entreprises membres. Ces activités visent à faire progresser les employés, hommes et femmes, sur une variété de thèmes, dans une perspective de développement de l employabilité et d autonomisation, tant dans les sphères de la vie personnelle que professionnelle. L ensemble de la démarche de formation se structure selon une boucle continue d analyse des besoins, d évaluation, de rétroaction et de modification. L informatique a fait l objet de développements importants avec la constitution d un parc informatique de 240 ordinateurs. Chaque entreprise est munie d environ 4 ordinateurs installés dans une salle dédiée à la formation à distance. De plus, les dirigeantes et les dirigeants sont dotés d un ordinateur portable alors qu un intranet a été mis en place pour favoriser les échanges en réseau. Obstacles à la formation de l entreprise En raison de son statut, la mutuelle de formation fait face à la difficulté d identifier des besoins de formation communs liés soit à la gestion de ce type d entreprises, soit aux caractéristiques de ses employés, femmes ou hommes, jeunes ou plus âgés, nés au Québec ou ailleurs. La dispersion géographique des membres de la mutuelle constitue un obstacle important, surtout lorsque les formations sont conçues sous un mode en présentiel. L utilisation de l informatique et de plate-forme Web, qui permettrait de lever en partie cet obstacle, se bute toutefois à la réticence et au manque de connaissances de certaines directions d entreprises. Le cout des formations s avère un obstacle d autant plus important que les programmes de subvention des entreprises adaptées d Emploi-Québec sont destinés aux entreprises elles-mêmes, et non pas à la mutuelle au moment d une formation. Le financement de la formation se réalise surtout sur la base de projets spécifiques. Les ressources humaines et financières limitées constituent, pour la mutuelle, un obstacle à l offre de formation. EMPLOYÉES EmployéEs à former Le personnel handicapé fait l objet des activités de formation ainsi que les membres de la direction et les supérieurs hiérarchiques. Dans l ensemble, tout le personnel des entreprises peut avoir accès à des activités de formation. Dans des cas particuliers, certaines catégories d employés sont ciblées par des initiatives de formation, par exemple, l équipe de la gestion des ressources humaines pour la compréhension des handicaps et de leurs spécificités, ou encore pour les questions de santé et de sécurité au travail. Dans ce dernier cas, la formation se donne en collaboration avec la mutuelle de prévention.

3 Caractéristiques personnelles et professionnelles Le personnel handicapé présente des handicaps physiques ou mentaux. Certaines de ces personnes savent plus ou moins lire et ne possèdent pas de connaissances en informatique. Plusieurs d entre elles ont une scolarité de niveau primaire seulement et n ont jamais travaillé ailleurs que dans une entreprise adaptée. Elles y font généralement un travail de nature répétitive dans des activités de sous-traitance. Obstacles à l accès à la formation des employés Le faible niveau de littératie de certaines personnes, la difficulté de comprendre les conséquences des handicaps et la réticence aux technologies constituent des obstacles d ordre «dispositionnel». Le temps nécessaire pour suivre la formation en est un autre, surtout si la dispersion sur le territoire québécois est prise en compte. PRATIQUES D INGÉNIERIE DE LA FORMATION Avant L analyse des besoins à l échelle sectorielle fait face au défi de reconnaitre des problématiques communes à l ensemble des entreprises qui en sont les membres. C est alors le cumul des propos entendus en matière de formation, surtout lors d échanges avec les directions, qui détermine les thèmes à couvrir et le personnel à former. Le développement de projets de formation comporte une étape consacrée à la mise à l essai afin de s assurer de la qualité et de la pertinence. De manière générale, la mutuelle vise à rendre disponible une offre de services diversifiés qu elle communique aux entreprises par l entremise d un site Internet. Des difficultés relatives à la supervision ont été identifiées, notamment sur la base du taux élevé de roulement du personnel occupant cette fonction. Des besoins de développement des connaissances et des compétences des gestionnaires des entreprises se sont aussi exprimés, et la mutuelle envisage la création d un diplôme de gestionnaire d entreprise adapté, en collaboration avec une institution d enseignement. Ce programme répondrait à des besoins de formation en matière de mise en marché, de gestion financière et de gestion des ressources humaines. Selon les types de formation, avant de mettre en branle tout le processus, la mutuelle fait connaitre son offre auprès des entreprises membres et ne l officialise qu à partir du moment où au moins cinq personnes y sont inscrites. Les formations élaborées à l interne des entreprises offrent de plus grandes possibilités de diffusion. Pendant La mutuelle offre des activités de formation en lien avec les besoins définis. Les activités peuvent être orchestrées soit dans un lieu situé quelque part au Québec, soit dans les entreprises elles-mêmes, soit encore sur Internet. Elles ont trait à des contenus diversifiés, telles l organisation du travail individuel, les finances, l alimentation, la communication,

4 la tenue d une exposition industrielle, la santé et la sécurité au travail l utilisation de l ordinateur et la formation de base. Elles portent aussi sur les besoins de formation en lien avec le développement de l estime de soi et la communication interpersonnelle. Récemment, des activités sur la connaissance des handicaps et sur les conditions propres à chacun d eux ont été mises sur pied dans le but de faciliter la supervision des personnes qui vivent avec ses limitations (ex. : troubles envahissants du développement, autisme). Les formations sont adaptées de façon à être compréhensibles pour l ensemble du personnel des entreprises adaptées. L Internet est mis à profit par la mutuelle pour offrir des formations sur divers sujets, comme la conduite de chariots élévateurs, les produits dangereux, la sécurité, l ergonomie, ou encore pour l utilisation d un logiciel de conférence en ligne. En soutien à ces formations à distance, de la documentation est produite et mise en ligne tandis que, pour faciliter la participation, le volet à distance des formations est planifié toujours le même jour et à la même heure. Sur le plan pédagogique, on recourt à la simulation ou à l étude de situations concrètes et on mise sur des activités de transposition des acquis dans le travail et dans la vie personnelle. La mutuelle compte également utiliser des capsules en langage des signes pour le personnel présentant des problèmes reliés à la surdité afin de faciliter sa formation. Elle a piloté un programme d établissement d une salle réservée à la formation dans chacune des entreprises membres. Globalement, la gestion de la formation s appuie sur un système informatisé de suivis individualisés facilitant la reprise du parcours de formation à l étape où l employée ou l employé est rendu, en plus de permettre d apporter au besoin des adaptations à la formation. Enfin, en collaboration avec le Comité d adaptation de la main-d œuvre pour les personnes handicapées, la mutuelle forme des évaluatrices et des évaluateurs désignés au sein des entreprises participantes pour effectuer une reconnaissance des acquis en entretien ménager. En ce qui a trait à la formation de base et à celle sur les ordinateurs, des récompenses ont été mises en jeu afin de susciter tant la participation que la réussite. C est ainsi qu un ipad et cinq ipod ont été remis à des personnes formées. Après Le suivi de la formation se réalise dans un flot continu d évaluations et de rétroactions guidant l adaptation des contenus de la formation. Cette approche est privilégiée. À cette fin, des collaborations avec des ressources externes sont susceptibles de s établir, notamment avec des chercheurs. Dans le cadre de cette démarche d évaluation continue, les progrès de l employée ou de l employé formé sont mesurés selon les résultats obtenus au terme de chaque module d apprentissage. Si plusieurs employés obtiennent 45% à la fin d un module, celui-ci fait l objet d une révision. C est la raison pour laquelle les activités de formation sont systématiquement mises à l essai. Toutefois, la mutuelle éprouve une certaine perte de contrôle de l évaluation lorsque la formation est donnée au sein de l entreprise et gérée par celle-ci. Lors des formations à distance, un soutien est offert par les tutrices et les tuteurs qui sont

5 disponibles sur place et complété par une documentation accessible en ligne. En collaboration avec le Comité d adaptation de la main-d œuvre pour personnes handicapées, un projet de reconnaissance des acquis a été mis en place dans le domaine de l entretien ménager. La mutuelle de formation décerne des attestations et il est aussi possible, à la suite de la réussite de certaines activités, d obtenir une certification de la part du ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport. Sur le plan des bilans, celle que suivent des superviseurs, hommes et femmes, est considérée comme l une des meilleures parmi les formations. Ce projet, soutenu financièrement par la Commission des partenaires du marché du travail, a rejoint plus de 250 participantes et participants la première année, alors que l objectif se chiffrait à 300 personnes sur deux ans. En bout de piste, plus de 325 personnes ont été formées. Les taux de satisfaction -pour des formations qui parfois sont données plus de 25 fois-, sont très élevés, se chiffrant à plus de 95 %. La formation sur les handicaps entraine des retombées positives, tant pour les personnes qui assurent la supervision des personnes handicapées que par les personnes handicapées elles-mêmes qui parviennent ainsi à mieux se comprendre. En revanche, les gestionnaires utilisent peu les outils électroniques de communication mis à leur disposition pour favoriser les échanges entre eux, situation expliquée par la maitrise inégale de l informatique et par les difficultés de comptabilité entre les ordinateurs PC et MAC. Sur un autre plan, de grandes entreprises se sont montrées intéressées par les formules de formation développées à l intention des entreprises adaptées; elles reconnaissent, par le fait même, leur succès. STRATÉGIES POUR LEVER LES OBSTACLES À LA FORMATION Stratégies auprès des employés La mutuelle met en œuvre diverses stratégies pour lever les obstacles susceptibles d empêcher la participation à la formation. Elle conçoit les activités en se référant à des situations de travail ou de la vie quotidienne. Elle adapte le contenu des formations ainsi que le matériel, que ce soit la documentation ou les logiciels; elle utilise des interprètes si besoin est; elle offre des récompenses; elle s assure qu il y ait un suivi et un accompagnement dans les formations auprès des employés, mais aussi des formateurs; elle permet à la personne en formation de progresser à son rythme; elle vise une reconnaissance des acquis aux fins d obtention d un diplôme; elle remet des attestations de formation. Stratégies auprès des entreprises La mutuelle profite de ses rencontres annuelles pour informer les gestionnaires des entreprises adaptées des activités de formation qui sont mises à leur disposition. La diffusion de l information par un site Internet et le bouche à oreille lèvent des obstacles à la formation pouvant découler de la méconnaissance des ressources existantes. La

6 diffusion en ligne de l information permet de contrer l obstacle posé par l éloignement géographique de certaines entreprises. La formation des gestionnaires à l utilisation d un intranet et la distribution d ordinateurs portables favorisent le partage d informations et de pratiques entre les dirigeantes et les dirigeants. Par ailleurs, l informatisation du suivi des dossiers individuels de formation permet à la mutuelle et aux directions d entreprises de demeurer au fait de l avancement de la formation et de mesurer le temps lui étant consacré. EXEMPLES DE LEVÉE D OBSTACLES Je CLIC! pour apprendre (E10) Processus suivis et moyens utilisés Une entreprise adaptée doit compter, au minimum, 60% de son personnel comme étant handicapé selon les normes d Emploi-Québec. C est donc dire qu une grande partie du personnel n a pas complété ses études secondaires et comporte de réels besoins de formation. «Je CLIC! pour apprendre» est une plateforme Web, conçue spécifiquement pour développer les compétences de cette main-d'œuvre et hausser son niveau de littératie. Adultes rejoints Adultes avec limitations. Superviser avec brio (E10) Processus suivis et moyens utilisés Comme c est le cas dans de nombreuses entreprises, les superviseurs, hommes et femmes, ont soit une connaissance technique qui les a promus à ce niveau, soit des compétences en gestion qui les habilitent à encadrer une équipe. Dans les deux cas, ce personnel n a pas suivi de formation traitant des diverses limitations et de leurs conséquences, à savoir que, dans le contexte des entreprises adaptées, le personnel à encadrer est précisément composé d employés aux prises avec des limitations tant physiques qu intellectuelles (légères à moyennes) et de santé mentale. La formation conçue vise à procurer des balises quant à ces limitations et à développer des compétences d intervention et de communication qui en tiennent compte. Adultes rejoints Adultes assurant la supervision d une main-d'œuvre avec

7 limitations.

Fiche entreprise : E11

Fiche entreprise : E11 Fiche entreprise : E11 FONCTION ET CARACTÉRISTIQUES / PERSONNE INTERVIEWÉE La personne interviewée, de sexe masculin, travaille aux ressources humaines et est affectée à temps complet au programme de développement

Plus en détail

Fiche entreprise : E12

Fiche entreprise : E12 Fiche entreprise : E12 FONCTION ET CARACTÉRISTIQUES / PERSONNE INTERVIEWÉE La personne interviewée a une formation en génie mécanique et agit à titre de directrice de la production, ce qui inclut la responsabilité

Plus en détail

Fiche entreprise : E22

Fiche entreprise : E22 Fiche entreprise : E22 FONCTION ET CARACTÉRISTIQUES / PERSONNE INTERVIEWÉE De sexe masculin, la personne interviewée est conseiller en ressources humaines et responsable des relations de travail dans une

Plus en détail

Fiche entreprise : E19

Fiche entreprise : E19 Fiche entreprise : E19 FONCTION ET CARACTÉRISTIQUES / PERSONNE INTERVIEWÉE Deux personnes de sexe féminin étaient présentes lors de l entrevue. L une est directrice des ressources humaines depuis un an;

Plus en détail

Fiche entreprise : E4

Fiche entreprise : E4 Fiche entreprise : E4 FONCTION ET CARACTÉRISTIQUES / PERSONNE INTERVIEWÉE La personne interviewée est la seule qui soit rattachée aux ressources humaines dans l entreprise et, à ce titre, elle s occupe

Plus en détail

SERVICES DE L ÉDUCATION DES ADULTES ET DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE VALORISATION DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE

SERVICES DE L ÉDUCATION DES ADULTES ET DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE VALORISATION DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE SERVICES DE L ÉDUCATION DES ADULTES ET DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE VALORISATION DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE Numéro du document : 0608-14 Adoptée par la résolution : 347 0608 En date du : 17 juin

Plus en détail

Plan stratégique 2004-2007

Plan stratégique 2004-2007 Plan stratégique 2004-2007 Mot du directeur général Au cours des dernières années, plusieurs travaux importants et consultations tant à l interne qu à l externe ont conduit le Collège à l adoption de nombreux

Plus en détail

Allié de votre performance!

Allié de votre performance! Allié de votre performance! Bureautique Formation sur mesure en langues dans le monde des affaires Planification et gestion de fin de carrière Santé et sécurité au travail Service à la clientèle et vente

Plus en détail

Plan d action de développement durable 2012-2015

Plan d action de développement durable 2012-2015 Plan d action de développement durable 2012-2015 1 contexte Avec l adoption de sa Politique de développement durable par le Conseil d administration le 15 mai 2008, l École de technologie supérieure (ÉTS)

Plus en détail

Politique de soutien à l intégration des enfants avec des besoins particuliers. Centre de la petite enfance Les petits lutins de Roussin

Politique de soutien à l intégration des enfants avec des besoins particuliers. Centre de la petite enfance Les petits lutins de Roussin Politique de soutien à l intégration des enfants avec des besoins particuliers Centre de la petite enfance Les petits lutins de Roussin Janvier 2010, Révisée en octobre 2012 1 BUT POURSUIVI PAR LA POLITIQUE

Plus en détail

Évaluation des apprentissages en formation professionnelle

Évaluation des apprentissages en formation professionnelle Évaluation des apprentissages en formation professionnelle L évaluation des apprentissages fait partie intégrante de l enseignement. L APEQ vous propose ici un document qui devrait vous permettre de clarifier

Plus en détail

Plan Stratégique 2008-2013

Plan Stratégique 2008-2013 Plan Stratégique 2008-2013 Version finale Adopté le 26 septembre par le Conseil d administration Septembre 2008 Mission La Société Santé en français est un chef de file national qui assure, en étroite

Plus en détail

GESTION PERSONNELLE NIVEAU TROIS ÉCOLE SECONDAIRE

GESTION PERSONNELLE NIVEAU TROIS ÉCOLE SECONDAIRE Nom : Date : GESTION PERSONNELLE NIVEAU TROIS ÉCOLE SECONDAIRE Compétence 1 : Bâtir et maintenir une image de soi positive Niveau trois : Développer des habiletés afin de maintenir une image de soi positive

Plus en détail

La prise en charge de la santé et de la sécurité dans un établissement d enseignement

La prise en charge de la santé et de la sécurité dans un établissement d enseignement La prise en charge de la santé et de la sécurité dans un établissement d enseignement La gestion de la santé et de la sécurité du travail doit faire partie intégrante des activités quotidiennes d un établissement.

Plus en détail

Fiche entreprise : E1

Fiche entreprise : E1 Fiche entreprise : E1 FONCTION ET CARACTÉRISTIQUES / PERSONNE INTERVIEWÉE La personne interviewée, de sexe masculin, occupe le poste de directeur général. Elle a une vision claire de l entreprise qu elle

Plus en détail

POLITIQUE LINGUISTIQUE. 2.0 Notre milieu : son contexte, ses particularités et ses défis

POLITIQUE LINGUISTIQUE. 2.0 Notre milieu : son contexte, ses particularités et ses défis Page 7002-1 1.0 Préambule En 2008, le ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport adoptait son Plan d action pour l amélioration du français à l enseignement primaire et à l enseignement secondaire.

Plus en détail

4.13 Politique culturelle et linguistique. (Résolution : CC.2014-051)

4.13 Politique culturelle et linguistique. (Résolution : CC.2014-051) 4.13 Politique culturelle et linguistique (Résolution : CC.2014-051) PRÉAMBULE La nouvelle politique culturelle et linguistique favorise la dimension culturelle comme levier incontournable pour mettre

Plus en détail

Charte des ressources humaines

Charte des ressources humaines Charte des ressources humaines ANTICIPER Pour être acteurs stratégiques du changement ACCUEILLIR Savoir identifier, attirer, choisir et fidéliser les collaborateurs RECONNAÎTRE Apprécier les compétences

Plus en détail

POLITIQUE DE FORMATION CONTINUE du Regroupement québécois de la danse pour le secteur de la danse professionnelle au Québec

POLITIQUE DE FORMATION CONTINUE du Regroupement québécois de la danse pour le secteur de la danse professionnelle au Québec POLITIQUE DE FORMATION CONTINUE du Regroupement québécois de la danse pour le secteur de la danse professionnelle au Québec 1. PRÉSENTATION DE LA POLITIQUE DE FORMATION CONTINUE En avril 2005, le Regroupement

Plus en détail

Service des ressources informatiques. Cybersavoir 2.0. Éthique et TIC : Réflexion sur la sécurité dans le Cyberespace

Service des ressources informatiques. Cybersavoir 2.0. Éthique et TIC : Réflexion sur la sécurité dans le Cyberespace Service des ressources informatiques Cybersavoir 2.0 Éthique et TIC : Réflexion sur la sécurité dans le Cyberespace Dernière révision : 23 juin 2010 Responsabilité du Projet Cybersavoir2.0 : Robert Gendron,

Plus en détail

Mise en réseau des écoles Québécoises par les TIC

Mise en réseau des écoles Québécoises par les TIC Jean Bouchard, directeur général Direction générale du financement et de l équipement 28 mai 2004 Mise en réseau des écoles Québécoises par les TIC Séminaire de l OCDE-PEB Plan de la présentation 1. Tendances

Plus en détail

Services santé et sécurité à la carte

Services santé et sécurité à la carte Services santé et sécurité à la carte Les Services Santé et sécurité du travail offrent des services à la carte aux membres de l AQCPE non membres de la Mutuelle de prévention des CPE. Sans bénéficier

Plus en détail

POLITIQUE LINGUISTIQUE

POLITIQUE LINGUISTIQUE POLITIQUE LINGUISTIQUE (ONGLET 37) Processus de consultation Comité de la politique linguistique 16 mars 2010 Comité de consultatif de gestion 23 mars 2011 Comité de parents 28 mars 2011 Comité de participation

Plus en détail

Éducation Manitoba. Services aux élèves. aveugles ou malvoyants

Éducation Manitoba. Services aux élèves. aveugles ou malvoyants Éducation Manitoba Services aux élèves aveugles ou malvoyants Données de catalogage avant publication Éducation Manitoba Services aux élèves aveugles ou malvoyants [ressource électronique] ISBN: 978-0-7711-4982-5

Plus en détail

CADRE DE RECONNAISSANCE ET DE FINANCEMENT DES ENTREPRISES D INSERTION 1. PREMIER VOLET : LA RECONNAISSANCE DU STATUT D ENTREPRISE D INSERTION

CADRE DE RECONNAISSANCE ET DE FINANCEMENT DES ENTREPRISES D INSERTION 1. PREMIER VOLET : LA RECONNAISSANCE DU STATUT D ENTREPRISE D INSERTION CADRE DE RECONNAISSANCE ET DE FINANCEMENT DES ENTREPRISES D INSERTION Le cadre de reconnaissance et de financement des entreprises d insertion comporte deux volets le premier volet comprend les éléments

Plus en détail

Pourquoi investir dans la formation? Autodiagnostic. Gérer vous-même la formation de votre main-d œuvre

Pourquoi investir dans la formation? Autodiagnostic. Gérer vous-même la formation de votre main-d œuvre Pourquoi investir dans la formation? Autodiagnostic Gérer vous-même la formation de votre main-d œuvre Développer les compétences de votre main-d œuvre avec l aide d Emploi-Québec LA FORMATION FAIT DÉJÀ

Plus en détail

Synthèse des «focus group» Développement des compétences CSMO- ÉSAC

Synthèse des «focus group» Développement des compétences CSMO- ÉSAC Synthèse des «focus group» Développement des compétences CSMO- ÉSAC Rédigé par Isabelle Darisse Agente de liaison Août 2010 Mise en contexte Dans le cadre de l entente spécifique sur le développement de

Plus en détail

(document de soutien)

(document de soutien) Considérations pour établir les mesures d adaptation à mettre en place en situation d évaluation (document de soutien) Mai 2011 Ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport Direction de l adaptation

Plus en détail

POLITIQUE RELATIVE AU DÉVELOPPEMENT DES RESSOURCES HUMAINES À L INTENTION DES PROFESSEURS ET DU PERSONNEL PROFESSIONNEL ET DE SOUTIEN

POLITIQUE RELATIVE AU DÉVELOPPEMENT DES RESSOURCES HUMAINES À L INTENTION DES PROFESSEURS ET DU PERSONNEL PROFESSIONNEL ET DE SOUTIEN Recueil de gestion POLITIQUE Code : 1361-00-16 Nombre de pages : 8 POLITIQUE RELATIVE AU DÉVELOPPEMENT DES RESSOURCES HUMAINES À L INTENTION DES PROFESSEURS ET DU PERSONNEL PROFESSIONNEL ET DE SOUTIEN

Plus en détail

Remerciements...VII Avant-propos...XV Préface...XVII Liste des auteurs... XIX

Remerciements...VII Avant-propos...XV Préface...XVII Liste des auteurs... XIX Table des matières Remerciements....VII Avant-propos....XV Préface....XVII Liste des auteurs... XIX Introduction générale... 1 Catherine Teiger et Marianne Lacomblez Partie I Analyses du travail, formations

Plus en détail

POLITIQUE DE GESTION DES RESSOURCES HUMAINES

POLITIQUE DE GESTION DES RESSOURCES HUMAINES POLITIQUE N o 4 POLITIQUE DE GESTION DES RESSOURCES HUMAINES Modifiée le 9 novembre 2010 cegepdrummond.ca Règlement n o 12 abrogé : 6 décembre 2004 (CA-04-12-06-03) Politique adoptée au conseil d administration

Plus en détail

Une école adaptée à tous ses élèves

Une école adaptée à tous ses élèves PRENDRE LE VIRAGE DU SUCCÈS Une école adaptée à tous ses élèves PLAN D'ACTION EN MATIÈRE D'ADAPTATION SCOLAIRE Québec Ministère de l'éducation Une école adaptée à tous ses élèves PRENDRE LE VIRAGE DU SUCCÈS

Plus en détail

Planification FICHE DE CONTRÔLE DES DIRECTRICES ET DIRECTEURS D ÉCOLES. Activité :

Planification FICHE DE CONTRÔLE DES DIRECTRICES ET DIRECTEURS D ÉCOLES. Activité : Planification Activité : FICHE DE CONTRÔLE DES DIRECTRICES ET DIRECTEURS D ÉCOLES Les directrices et directeurs d école peuvent se servir de la présente liste de contrôle pour vérifier si les ressources

Plus en détail

RECUEIL DES RÈGLES DE GESTION

RECUEIL DES RÈGLES DE GESTION RECUEIL DES RÈGLES DE GESTION POLITIQUE RELATIVE À L APPRÉCIATION DU PERSONNEL PROFESSIONNEL ET DUPERSONNEL DE SOUTIEN (PO 13) RECUEIL DES RÈGLES DE GESTION POLITIQUE RELATIVE À L APPRÉCIATION DU PERSONNEL

Plus en détail

Notre modèle d engagement

Notre modèle d engagement Notre modèle d engagement 1. EVALUER L évaluation des compétences que vous souhaitez améliorer implique un vrai échange entre nos deux équipes, et une étude plus approfondie des écarts et des actions préalablement

Plus en détail

PLANIFICATION STRATÉGIQUE COMPLÉMENT 2013-2015 DU CENTRE JEUNESSE DE LAVAL ET DU CENTRE DE RÉADAPTATION EN DÉPENDANCE LAVAL

PLANIFICATION STRATÉGIQUE COMPLÉMENT 2013-2015 DU CENTRE JEUNESSE DE LAVAL ET DU CENTRE DE RÉADAPTATION EN DÉPENDANCE LAVAL PLANIFICATION STRATÉGIQUE COMPLÉMENT 2013-2015 DU CENTRE JEUNESSE DE LAVAL ET DU CENTRE DE RÉADAPTATION EN DÉPENDANCE LAVAL PLANIFICATION STRATÉGIQUE Complément 2013 2015 du Centre jeunesse de Laval et

Plus en détail

Cadre de travail sur les relations avec les gouvernements et la défense des droits. Société canadienne de la sclérose en plaques

Cadre de travail sur les relations avec les gouvernements et la défense des droits. Société canadienne de la sclérose en plaques Cadre de travail sur les relations avec les gouvernements Société canadienne de la sclérose en plaques Juin 2009 Table des matières Contexte... 3 1.0 Mission de la Société canadienne de la sclérose en

Plus en détail

Plan pluriannuel d accessibilité de l Office de la qualité et de la responsabilité en éducation (OQRE)

Plan pluriannuel d accessibilité de l Office de la qualité et de la responsabilité en éducation (OQRE) Plan pluriannuel d accessibilité de l Office de la qualité et de la responsabilité en éducation (OQRE) 1 Table des matières Introduction... 3 À propos du Plan pluriannuel d accessibilité de l OQRE... 3

Plus en détail

L école éloignée en réseau. Organisation pour les commissions scolaires Des conditions pour faciliter le changement. Au plan administratif

L école éloignée en réseau. Organisation pour les commissions scolaires Des conditions pour faciliter le changement. Au plan administratif L école éloignée en réseau Organisation pour les commissions scolaires Des conditions pour faciliter le changement Au plan administratif La gestion et l organisation d un projet ÉÉR dans une commission

Plus en détail

Règlement sur les normes d accessibilité intégrées

Règlement sur les normes d accessibilité intégrées sur les normes d accessibilité intégrées s de chaque conseil scolaire Date d entrée 2013 Établissement de politiques en matière d accessibilité Le conseil élabore, met en œuvre et tient à jour des politiques

Plus en détail

POLITIQUE : 5-12 TITRE: POLITIQUE RELATIVE À LA VALORISATION DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE À LA COMMISSION SCOLAIRE DU LAC-SAINT-JEAN

POLITIQUE : 5-12 TITRE: POLITIQUE RELATIVE À LA VALORISATION DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE À LA COMMISSION SCOLAIRE DU LAC-SAINT-JEAN POLITIQUE : 5-12 Services éducatifs Entrée en vigueur : 19 avril 2011 (CC110419-10) TITRE: POLITIQUE RELATIVE À LA VALORISATION DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE À LA COMMISSION SCOLAIRE DU LAC-SAINT-JEAN

Plus en détail

Commission scolaire des Hautes-Rivières

Commission scolaire des Hautes-Rivières Commission scolaire des Hautes-Rivières P P O L I T I Q U E SUJET : POLITIQUE LINGUISTIQUE SERVICE : ADMINISTRATION GÉNÉRALE CODE : AGP 06 DATE D APPROBATION : 9 mai 2011 RÉSOLUTION NUMÉRO : HR 11.05.09-06

Plus en détail

DIAGNOSTIC DE LA FORMATION DES PERSONNES HANDICAPÉES VUE D ENSEMBLE

DIAGNOSTIC DE LA FORMATION DES PERSONNES HANDICAPÉES VUE D ENSEMBLE DIAGNOSTIC DE LA FORMATION DES PERSONNES HANDICAPÉES VUE D ENSEMBLE JANVIER 2014 INTRODUCTION Le CAMO pour personnes handicapées souhaitait établir un portrait de la situation de la formation des personnes

Plus en détail

POLITIQUE D'INFORMATION DE COMMUNICATION. Secrétariat général et direction de l information et des communications 2007-09-18

POLITIQUE D'INFORMATION DE COMMUNICATION. Secrétariat général et direction de l information et des communications 2007-09-18 POLITIQUE D'INFORMATION ET DE COMMUNICATION Secrétariat général et direction de l information et des communications 2007-09-18 PRÉAMBULE En raison de son caractère public et de sa mission, la Commission

Plus en détail

22 2011 (CC-20111-110)

22 2011 (CC-20111-110) Politiquee linguistique Adoptée : En vigueur : Amendement : 22 mars 2011 (CC-2011-110) 22 mars 2011 Table des matières 1. PRÉAMBULE... 1 2. CHAMP D APPLICATION... 1 3. CADRE LÉGAL ET RÉGLEMENTAIRE...

Plus en détail

Politique municipale sur l accueil, l intégration et la rétention des personnes immigrantes Juin 2010

Politique municipale sur l accueil, l intégration et la rétention des personnes immigrantes Juin 2010 Politique municipale sur l accueil, l intégration et la rétention des personnes immigrantes Juin 2010 Commissariat aux relations internationales et à l immigration Table des matières Page Déclaration d

Plus en détail

Le Centre jeunesse Gaspésie/Les Îles

Le Centre jeunesse Gaspésie/Les Îles Règlement sur les modalités d adoption et de révision des plans d intervention des usagers Le Centre jeunesse Gaspésie/Les Îles Règlement N o 11 Adopté le 15.02.2011 Assemblée publique et conseil d administration

Plus en détail

SUR LE PLAN COMMUNAUTAIRE

SUR LE PLAN COMMUNAUTAIRE Description de programme PROMOUVOIR L AUTONOMIE ÉCONOMIQUE SUR LE PLAN COMMUNAUTAIRE 1125, promenade Colonel By, Ottawa (Ontario) K1S 5B6 Tél. : (613) 520-2600, poste1588 Téléc. : (613) 529-3561 Courriel

Plus en détail

PLAN D ACTION 2013-2015 DE L AGENCE DE LA SANTÉ ET DES SERVICES SOCIAUX DE MONTRÉAL À L ÉGARD DES PERSONNES HANDICAPÉES

PLAN D ACTION 2013-2015 DE L AGENCE DE LA SANTÉ ET DES SERVICES SOCIAUX DE MONTRÉAL À L ÉGARD DES PERSONNES HANDICAPÉES PLAN D ACTION 2013-2015 DE L AGENCE DE LA SANTÉ ET DES SERVICES SOCIAUX DE MONTRÉAL À L ÉGARD DES PERSONNES HANDICAPÉES Période du 1 er avril 2013 au 31 mars 2015 PLAN D ACTION 2013-2015 DE L AGENCE DE

Plus en détail

FAD, existe depuis plus d un siècle : FOAD : C est un dispositif qui s appuie sur des processus d apprentissage.

FAD, existe depuis plus d un siècle : FOAD : C est un dispositif qui s appuie sur des processus d apprentissage. FAD, existe depuis plus d un siècle : cours par correspondance, télévision média de formation, EAO, cassettes, vidéo, cédéroms des outils construits par une masse, pas pour des individus. FOAD : C est

Plus en détail

HÉLÈNE JOLIN. 405, rue de Dieppe Saint-Jean-sur-Richelieu (Québec) J3B 1S9 Tél. : (450) 359-0141 Courriel : jolin.h@sympatico.ca SOMMAIRE D EXPÉRIENCE

HÉLÈNE JOLIN. 405, rue de Dieppe Saint-Jean-sur-Richelieu (Québec) J3B 1S9 Tél. : (450) 359-0141 Courriel : jolin.h@sympatico.ca SOMMAIRE D EXPÉRIENCE HÉLÈNE JOLIN 405, rue de Dieppe Saint-Jean-sur-Richelieu (Québec) J3B 1S9 Tél. : (450) 359-0141 Courriel : jolin.h@sympatico.ca SOMMAIRE D EXPÉRIENCE Expérience acquise dans l intervention et le développement

Plus en détail

Plan de transfert de connaissance sur l intervention de proximite en CSSS

Plan de transfert de connaissance sur l intervention de proximite en CSSS Plan de transfert de connaissance sur l intervention de proximite en CSSS Communauté de pratique sur l intervention de quartier du CSSS-IUGS et les interventions de proximité en CSSS Auteurs : Jean-François

Plus en détail

Le laboratoire d expérimentation des technologies du CRDITED de Montréal: Un lieu de co-construction et de soutien à l innovation

Le laboratoire d expérimentation des technologies du CRDITED de Montréal: Un lieu de co-construction et de soutien à l innovation Le laboratoire d expérimentation des technologies du CRDITED de Montréal: Un lieu de co-construction et de soutien à l innovation Plan de la présentation Contexte de création du laboratoire et structure

Plus en détail

Caractéristiques de la Plateforme de formation Fegems

Caractéristiques de la Plateforme de formation Fegems Caractéristiques de la Plateforme de formation Fegems Organisation La Plateforme de formation de la Fegems est au bénéfice d une subvention de l Etat depuis juin 2003. Cette aide s est inscrite dans le

Plus en détail

GOUVERNEMENT DU YUKON

GOUVERNEMENT DU YUKON GOUVERNEMENT DU YUKON Politique 1.7 MANUEL D ADMINISTRATION GÉNÉRALE VOLUME 1 : POLITIQUES MINISTÉRIELLES GÉNÉRALES TITRE : POLITIQUE SUR LES SERVICES EN FRANÇAIS ENTRÉE EN VIGUEUR: 12 mai 1994 DERNIÈRE

Plus en détail

Le programme s efforce de promouvoir les femmes aux postes de direction.

Le programme s efforce de promouvoir les femmes aux postes de direction. POUR QUI? Directeurs et directrices d institutions éducatives, sociales ou socio-sanitaires Professionnel-le-s engagé-e-s dans l un des domaines de la santé ou du travail social et occupant une fonction

Plus en détail

MANUEL DE GESTION GESTION DU CENTRE DE DOCUMENTATION

MANUEL DE GESTION GESTION DU CENTRE DE DOCUMENTATION SCECR-DIR-07-01 MANUEL DE GESTION TITRE : GESTION DU CENTRE DE DOCUMENTATION TYPE DE DOCUMENT : DIRECTIVE ET PROCÉDURE Expéditeur : Conseillère-cadre à l évaluation, aux communications et à la recherche

Plus en détail

POLITIQUE LINGUISTIQUE

POLITIQUE LINGUISTIQUE POLITIQUE LINGUISTIQUE ADOPTÉE : Le 24 novembre 2010 RÉSOLUTION NO : CC2567-10 596, 4 e Rue Chibougamau (Québec) G8P 1S3 Tél. : 418 748-7621 - Télécopieur : 418 748-2440 Politique linguistique document

Plus en détail

Rapport triennal sur la gestion des ressources humaines dans les entreprises adaptées

Rapport triennal sur la gestion des ressources humaines dans les entreprises adaptées Rapport triennal sur la gestion des ressources humaines dans les entreprises adaptées 2006-2009 Direction régionale d Emploi-Québec du Centre-du-Québec Direction de la planification et des services aux

Plus en détail

PHP 2 Pratique en santé publique fondée sur des données probantes

PHP 2 Pratique en santé publique fondée sur des données probantes PHP 2 Pratique en santé publique fondée sur des données probantes But Les professionnels de la santé publique suivent de plus en plus une approche fondée sur des données probantes lorsqu il s agit de planifier,

Plus en détail

Formation - VAE TITRES PROFESSIONNELS VAE. Trois nouveaux titres professionnels accessibles par la VAE sont créés

Formation - VAE TITRES PROFESSIONNELS VAE. Trois nouveaux titres professionnels accessibles par la VAE sont créés Formation - VAE TITRES PROFESSIONNELS VAE Trois nouveaux titres professionnels accessibles par la VAE sont créés Arrêtés du 21 et 22 octobre 2003, JO du 08/11/03 Pour rappel les titres professionnels constituent

Plus en détail

GUIDE POUR LE DÉVELOPPEMENT DE COMPÉTENCES PROFESSIONNELLES (CP) POUR LE 3 ème STAGE

GUIDE POUR LE DÉVELOPPEMENT DE COMPÉTENCES PROFESSIONNELLES (CP) POUR LE 3 ème STAGE 1 GUIDE POUR LE DÉVELOPPEMENT DE COMPÉTENCES PROFESSIONNELLES (CP) POUR LE 3 ème DOMAINES: FONDEMENTS COMPÉTENCE 1: Agir en tant que professionnelle ou professionnel héritier, critique et interprète d

Plus en détail

Données de catalogage avant publication (Éducation, Citoyenneté et Jeunesse Manitoba) ISBN 0-7711-3999-9

Données de catalogage avant publication (Éducation, Citoyenneté et Jeunesse Manitoba) ISBN 0-7711-3999-9 Données de catalogage avant publication (Éducation, Citoyenneté et Jeunesse Manitoba) 371.9 Un travail collectif : Renseignements aux parents d élèves ayant des besoins spéciaux ISBN 0-7711-3999-9 1. Éducation

Plus en détail

Politique de soutien à la réussite aux études de 1 er cycle

Politique de soutien à la réussite aux études de 1 er cycle ANNEXE 2006-CA505-09-R5077 Politique de soutien à la réussite aux études de 1 er cycle Décanat des études de premier cycle Février 2006 Énoncé de politique l Université s engage à soutenir l étudiant dans

Plus en détail

5.6 Concertation pour l emploi

5.6 Concertation pour l emploi 5.6 Concertation pour l emploi Généralités 5.6 CONCERTATION POUR L EMPLOI 2015-01-05 Table des matières Page 2 sur 2 Table des matières Table des matières...2 CONCERTATION POUR L EMPLOI - Généralités...3

Plus en détail

Programmes de robotique FIRST // Repères pédagogiques au Québec //

Programmes de robotique FIRST // Repères pédagogiques au Québec // Programmes de robotique FIRST // Repères pédagogiques au Québec // FIRST au Québec Favoriser l Inspiration et la Reconnaissance des Sciences et de la Technologie auprès des jeunes du Québec, en les engageant

Plus en détail

Conférence #5. Dans le cadre de l événement «le retour du gros bons sen$ dans l industrie de l environnement» organisé par la

Conférence #5. Dans le cadre de l événement «le retour du gros bons sen$ dans l industrie de l environnement» organisé par la Dans le cadre de l événement «le retour du gros bons sen$ dans l industrie de l environnement» organisé par la Régionale Plein-Sud de l Ordre des ingénieurs du Québec Conférence #5 Comment on fait ça développer

Plus en détail

«Accompagnement du recrutement et de l intégration de personnes en situation de handicap»

«Accompagnement du recrutement et de l intégration de personnes en situation de handicap» : Solutions stratégiques pour l emploi des publics sensibles : Solutions stratégiques pour l emploi des publics sensibles 1 CENTRE NATIONAL DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE FORMATION «Accompagnement du recrutement

Plus en détail

Rapport de planification stratégique

Rapport de planification stratégique Comité sectoriel de la main-d œuvre du commerce de l alimentation Rapport de planification stratégique Décembre 2009 Comité sectoriel de main-d'oeuvre de l'industrie du caoutchouc du Québec 2035, avenue

Plus en détail

POLITIQUE D INVESTISSEMENT 1. FONDEMENT DE LA POLITIQUE. 1.1 Mission

POLITIQUE D INVESTISSEMENT 1. FONDEMENT DE LA POLITIQUE. 1.1 Mission POLITIQUE D INVESTISSEMENT 1. FONDEMENT DE LA POLITIQUE 1.1 Mission Le Centre local de développement (CLD) de Mirabel gère trois (3) fonds destinés à la création et au maintien d emploi par le biais d

Plus en détail

«Favoriser la mobilité interne et externe des salariés handicapés des entreprises adaptées»

«Favoriser la mobilité interne et externe des salariés handicapés des entreprises adaptées» ACTION TERRITORIALE 2011-2012 «Favoriser la mobilité interne et externe des salariés handicapés des entreprises adaptées» CAHIER DES CHARGES D ACCOMPAGNEMENT ET DE FORMATION Origine de la demande UNIFAF

Plus en détail

Adéquation entre formation et emploi : le rôle des universités québécoises

Adéquation entre formation et emploi : le rôle des universités québécoises Adéquation entre formation et emploi : le rôle des universités québécoises 27 mai 2011 CREPUQ ADÉQUATION ENTRE FORMATION ET EMPLOI : LE RÔLE DES UNIVERSITÉS QUÉBÉCOISES TABLE DES MATIÈRES Introduction...

Plus en détail

L entretien professionnel annuel (EPA)

L entretien professionnel annuel (EPA) INSTRUCTION n 2012-43 du 21 février 2012 L entretien professionnel annuel (EPA) Emetteurs : DGA RH Direction gestion des carrières et politique de rémunération Correspondants : Marie BALLAND Isabel IBANEZ

Plus en détail

Master spécialité «Communication et ressources humaines» : formation par la voie de l apprentissage

Master spécialité «Communication et ressources humaines» : formation par la voie de l apprentissage Master spécialité «Communication et ressources humaines» : formation par la voie de l apprentissage [document mis à jour le 3.05.13] Ce document présente la formation en apprentissage. Il est à lire avant

Plus en détail

INDICATEUR 11 : EXEMPLES DE PROFIL DE LA CLIENTÈLE, D OUTILS DE MESURE DE LA SATISFACTION DE LA CLIENTÈLE ET DE DOCUMENTS C11

INDICATEUR 11 : EXEMPLES DE PROFIL DE LA CLIENTÈLE, D OUTILS DE MESURE DE LA SATISFACTION DE LA CLIENTÈLE ET DE DOCUMENTS C11 INDICATEUR 11 : EXEMPLES DE PROFIL DE LA CLIENTÈLE, D OUTILS DE MESURE DE LA SATISFACTION DE LA CLIENTÈLE ET DE DOCUMENTS C11 La certification des organismes communautaires partenaires du ministère de

Plus en détail

Service de soutien aux élèves du primaire et du secondaire. présentant une déficience langagière

Service de soutien aux élèves du primaire et du secondaire. présentant une déficience langagière Service de soutien aux élèves du primaire et du secondaire présentant une déficience langagière Document d information et critères d admissibilité du service Document révisé : Juin 2014 1. Présentation

Plus en détail

M. Serge Bertrand, CRHA Président, Le Groupe Performa inc.

M. Serge Bertrand, CRHA Président, Le Groupe Performa inc. GESTION DES RESSOURCES HUMAINES 1. Gestion opérationnelles des RH 2. Audits GHR 3. Recrutement et dotation 4. Évaluation psychométrique 5. Consolidation et coaching 6. Transition de carrière 1. COMMENT

Plus en détail

UN SERVICE À VOTRE IMAGE

UN SERVICE À VOTRE IMAGE UN SERVICE À VOTRE IMAGE Un service Un service de de Mutuelles qui qui inspire inspire la fierté! la fierté! Depuis 2012, Depuis l AQEI 2012, offre l AQEI un offre outil un sur outil mesure à mesure ses

Plus en détail

Plan d intégration des TIC

Plan d intégration des TIC Plan d intégration des TIC 2 0 1 0 / 2 0 1 5 1 PRÉAMBULE En 2010, le Cégep de Thetford déposait son Plan stratégique 2010-2015 dans lequel on retrouve une cible qui précise, entre autres, l orientation

Plus en détail

Le Comité d identification, de placement et de révision (CIPR)

Le Comité d identification, de placement et de révision (CIPR) Le Comité d identification, de placement et de révision (CIPR) IMPORTANT : LIRE AUSSI LE MODULE : PRÉPARATION AU CIPR Objectifs Connaître le processus complet pour identifier les élèves en difficulté d

Plus en détail

Architecture d entreprise gouvernementale 3.0

Architecture d entreprise gouvernementale 3.0 Avis au lecteur sur l accessibilité : Ce document est conforme au standard du gouvernement du Québec SGQRI 008-02 (SGQRI 008-03, multimédia : capsules d information et de sensibilisation vidéo) afin d

Plus en détail

L utilisation des TIC par le personnel enseignant. Marie-José Roy FRÉQUENCE D UTILISATION ET INTERNET

L utilisation des TIC par le personnel enseignant. Marie-José Roy FRÉQUENCE D UTILISATION ET INTERNET L utilisation des TIC par le personnel enseignant Marie-José Roy Depuis l apparition des micro-ordinateurs dans les années 1980, la tâche des enseignantes et enseignants s est vue modifiée à mesure que

Plus en détail

Appel de demandes de subventions communautaires pour services à la famille 2015

Appel de demandes de subventions communautaires pour services à la famille 2015 Appel de demandes de subventions communautaires pour services à la famille Introduction Autism Speaks Canada est fière de verser une aide financière aux fournisseurs de services de différentes régions

Plus en détail

Ordre des enseignantes et des enseignants de l Ontario Politiques, pratiques et procédures. Services à la clientèle

Ordre des enseignantes et des enseignants de l Ontario Politiques, pratiques et procédures. Services à la clientèle Services à la clientèle Ordre des enseignantes et des enseignants de l Ontario Politiques, pratiques et procédures Conformément aux normes d accessibilité pour les services à la clientèle Table des matières

Plus en détail

L ÉVALUATION DES COMPÉTENCES DISCIPLINAIRES ET LA PLACE DES CONNAISSANCES

L ÉVALUATION DES COMPÉTENCES DISCIPLINAIRES ET LA PLACE DES CONNAISSANCES L ÉVALUATION DES COMPÉTENCES DISCIPLINAIRES ET LA PLACE DES CONNAISSANCES Questions et éléments de réponse Principales références dans les encadrements ministériels Questions Éléments de réponse 1) L

Plus en détail

POUR DIFFUSION AUX AGENTS. CONSEILLER EN HYGIENE ET PROPRETE (h/f) B- TECHNICIEN TERRITORIAL C- AGENT DE MAITRISE C- ADJOINT TECHNIQUE BOBIGNY

POUR DIFFUSION AUX AGENTS. CONSEILLER EN HYGIENE ET PROPRETE (h/f) B- TECHNICIEN TERRITORIAL C- AGENT DE MAITRISE C- ADJOINT TECHNIQUE BOBIGNY MESDAMES ET MESSIEURS LES DIRECTEURS ET CHEFS DE SERVICE PPRS/DGP/ERH4/CP/FG/DEJ/N 13-21( 1 bis) Equipe RH 4 01 43 93 89 45 POUR DIFFUSION AUX AGENTS POSTE A POURVOIR : DIRECTION ET SERVICE : CATEGORIE

Plus en détail

Les attentes et besoins des travailleurs

Les attentes et besoins des travailleurs Les attentes et besoins des travailleurs Comité sectoriel de main-d œuvre en aménagement forestier Actif depuis 1997 Organisme privé sans but lucratif Paritaire (représentants patronaux et syndicaux) Reconnu

Plus en détail

Une entente de dévolution au Québec pour un meilleur fonctionnement du marché du travail

Une entente de dévolution au Québec pour un meilleur fonctionnement du marché du travail Une entente de dévolution au Québec pour un meilleur fonctionnement du marché du travail Présentation faite par M. Jean-Yves Bourque sous-ministre adjoint à la planification et aux services aux citoyens

Plus en détail

RECUEIL DE GESTION POLITIQUE LINGUISTIQUE IDENTIFICATION SECTION MISES À JOUR SIGNATURES REQUISES CP-DG-21. RÉSOLUTION CC-10-11-23-03 23 novembre 2010

RECUEIL DE GESTION POLITIQUE LINGUISTIQUE IDENTIFICATION SECTION MISES À JOUR SIGNATURES REQUISES CP-DG-21. RÉSOLUTION CC-10-11-23-03 23 novembre 2010 IDENTIFICATION CP-DG-21 TITRE : POLITIQUE LINGUISTIQUE Direction générale SECTEUR DE GESTION ADOPTION RÉSOLUTION DATE CC-10-11-23-03 SECTION MISES À JOUR CADRE RÉFÉRENTIEL CADRE JURIDIQUE RÉSOLUTION DATE

Plus en détail

OUTIL D AUTOÉVALUATION DU

OUTIL D AUTOÉVALUATION DU Institut de leadership en éducation OUTIL D AUTOÉVALUATION DU L EADERSHIP Instructions Ministère de l Éducation INSTRUCTIONS ET RECOMMANDATIONS POUR L UTILISATION EFFICACE DE L OUTIL Les recherches montrent

Plus en détail

D. I.U. Gestionnaire de cas 1 er avril 2015

D. I.U. Gestionnaire de cas 1 er avril 2015 D. I.U. Gestionnaire de cas 1 er avril 2015 Claire ASTIER Pilote MAIA Paris Est 1 En2009,MAIAinitiéedansle PlannationalAlzheimer:unemaladiequitouche toutes les dimensions de la «santé» (OMS) où les réponses

Plus en détail

PLAN DE RÉUSSITE 2010-2011

PLAN DE RÉUSSITE 2010-2011 PLAN DE RÉUSSITE 2010-2011 RÉSEAU DES ÉTABLISSEMENTS SCOLAIRES DE LA FORMATION GÉNÉRALE DES ADULTES CENTRE : CHAMPAGNAT DIRECTION : SYLVAIN LACHAÎNE ANALYSE DE LA SITUATION (portrait du centre, mission,

Plus en détail

DOSSIER DE CANDIDATURE Management des Ressources Humaines

DOSSIER DE CANDIDATURE Management des Ressources Humaines DOSSIER DE CANDIDATURE Management des Ressources Humaines Si vous êtes : une entreprise française, PME ou ETI filiale d aucun grand groupe Conditions de participation Alors vous pouvez concourir dans une

Plus en détail

TROUSSE D ACCOMPAGNEMENT Pour les équipes écoles

TROUSSE D ACCOMPAGNEMENT Pour les équipes écoles TROUSSE D ACCOMPAGNEMENT Pour les équipes écoles Récit locaux Régions 01-11 Contenu de la trousse 1. Vidéo : «Comme hier» http://recit.org/havre01-11/spip.php?article5 2. Diaporama : «TIC et pédagogie»

Plus en détail

PLAN DE LA RÉUSSITE 2013-2017. Un milieu de vie, une réussite

PLAN DE LA RÉUSSITE 2013-2017. Un milieu de vie, une réussite PLAN DE LA RÉUSSITE 2013-2017 Un milieu de vie, une réussite LE CÉGEP ET LA RÉUSSITE Tributaire d une longue histoire éducative, le Cégep 1, depuis sa création, se distingue par la qualité de sa formation

Plus en détail

CADRE POUR L'ÉDUCATION ET LA FORMATION PROFESSIONNELLE DES AUTOCHTONES. Vue d ensemble

CADRE POUR L'ÉDUCATION ET LA FORMATION PROFESSIONNELLE DES AUTOCHTONES. Vue d ensemble CADRE POUR L'ÉDUCATION ET LA FORMATION PROFESSIONNELLE DES AUTOCHTONES Vue d ensemble Le Cadre pour l'éducation et la formation professionnelle des Autochtones vise trois objectifs : = augmenter les taux

Plus en détail

GUIDE DE STAGE EN ENTREPRISE

GUIDE DE STAGE EN ENTREPRISE GUIDE DE STAGE EN ENTREPRISE TABLE DES MATIÈRES Alternance travail-études au niveau collégial... 5 Rôles et responsabilités de chacun... 6 Avantages de l alternance travail-études... 7 Situations particulières...

Plus en détail

Parcours développement stratégique commercial

Parcours développement stratégique commercial P01 Parcours professionnalisant de formation Parcours développement stratégique commercial Partenaires : Avec le soutien de : P02 Parcours professionnalisant de formation INTERVENANTS Sophie DESCHAMPS

Plus en détail

PEOPLE BASE CBM. Compensations & Benefits Management Conseil et solutions logicielles en rémunérations et politique salariale

PEOPLE BASE CBM. Compensations & Benefits Management Conseil et solutions logicielles en rémunérations et politique salariale PEOPLE BASE CBM Compensations & Benefits Management Conseil et solutions logicielles en rémunérations et politique salariale Présentation du cabinet PEOPLE BASE CBM (Compensations and Benefits Management)

Plus en détail

OBSERVATOIRE QUÉBÉCOIS SUR LA MALTRAITANCE ENVERS LES ENFANTS

OBSERVATOIRE QUÉBÉCOIS SUR LA MALTRAITANCE ENVERS LES ENFANTS OBSERVATOIRE QUÉBÉCOIS SUR LA MALTRAITANCE ENVERS LES ENFANTS Décembre 2013 Pourquoi un observatoire sur la maltraitance? Sérieux problème Multitude d acteurs Fragmentation Besoin de convergence La maltraitance

Plus en détail