Vancouver Calgary Winnipeg Toronto Ottawa Montréal Québec Halifax. Voie Réservée MC. Le défi de la gestion de l invalidité.

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Vancouver Calgary Winnipeg Toronto Ottawa Montréal Québec Halifax. Voie Réservée MC. Le défi de la gestion de l invalidité."

Transcription

1 Vancouver Calgary Winnipeg Toronto Ottawa Montréal Québec Halifax Voie Réservée MC Le défi de la gestion de l invalidité Guide du preneur

2

3 Table des matières INTRODUCTION L absentéisme au 21 e siècle CHAPITRE 1 Qu est-ce que l invalidité? L invalidité totale La nature de l invalidité CHAPITRE 2 Comment fonctionne la gestion de l invalidité? La gestion des prestations par rapport à la gestion de l invalidité Le processus de gestion de l invalidité CHAPITRE 3 Rôles et responsabilités des parties concernées Le rôle de l employeur Le rôle de Desjardins Sécurité financière CHAPITRE 4 Renseignements supplémentaires GUIDE DU PRENEUR PAGE 03

4 INTRODUCTION L absentéisme au 21 e siècle En tant que professionnel des ressources humaines, vous devez probablement déjà faire face à l absentéisme. Cette situation n est peut-être pas chronique, mais certains employés sont naturellement plus enclins à s absenter du travail que d autres. Si votre entreprise fait partie de celles qui ont vu leur taux d absentéisme augmenter de façon significative au cours des dernières années, cette question vous préoccupe peut-être davantage. Une étude réalisée par la firme Hewitt et Associés en 2005 révèle que le coût moyen des absences causées par l invalidité d un employé s élève à $ par année en ce qui concerne les employés non syndiqués et à $, quant aux employés syndiqués. Cette somme englobe les coûts directs et indirects des invalidités, comme ceux qui sont liés au remplacement de l employé absent, à la diminution de la productivité, à l administration et à la formation. Ce montant ne vous semble pas si élevé? Pensez-y : Une entreprise de 25 employés non syndiqués peut s attendre à payer en moyenne près de $ (3 075 $ X 25) par année pour des absences causées par des invalidités. Si ses employés sont syndiqués, ses dépenses découlant de ces absences s élèveront à plus de $ (4 057 $ X 25). Une entreprise de 150 employés non syndiqués peut s attendre à payer en moyenne plus de $ (3 075 $ X 150) par année relativement aux coûts liés aux absences causées par des invalidités. Si ses employés sont syndiqués, ses dépenses découlant de ces absences s élèveront à plus de $ (4 057 $ X 150). C est pourquoi de plus en plus d entreprises soucieuses de trouver des solutions efficaces à leur problème d absentéisme se tournent vers la gestion de la présence au travail. Ce processus complexe comporte différentes composantes qui se divisent en trois catégories d interventions, soit celles qui sont menées avant, durant et après l absence du travail. Le tableau 1 illustre bien ce processus. Tableau 1 : Gestion de la présence au travail AVANT L ABSENCE DURANT L ABSENCE APRÈS L ABSENCE Gestion de la présence au travail Prévention Gestion des absences Gestion du retour au travail Santé et sécurité au travail Programme de prévention des absences Retour au travail Absences occasionnelles Invalidité de courte et de longue durée Lésions professionnelles Gestion relationnelle Gestion administrative Gestion médicale Reproduit avec l accord de M me Diane Champagne. PAGE 04 GUIDE DU PRENEUR

5 Il est évident qu un employeur a tout intérêt à considérer l ensemble des aspects relatifs à la gestion de la présence au travail. Toutefois, il est aussi vrai que certains éléments de ce processus sont beaucoup plus coûteux et, par conséquent, plus préoccupants que d autres. Parmi ceux-ci, on trouve particulièrement la gestion des invalidités de courte et de longue durée, de même que la gestion du retour au travail, deux éléments regroupés sous le thème de la gestion de l invalidité, qui fait l objet du présent guide. Un guide, pas une solution Une seule solution ne peut résoudre les questions d absentéisme. En fait, il en faut plusieurs pour être en mesure de répondre aux différents aspects de ce problème. Aussi, les objectifs principaux du présent guide sont les suivants : 1) Familiariser le lecteur avec les différents concepts rattachés à la gestion de l invalidité, comme les définitions, la théorie, les renseignements contenus dans les contrats, etc. ; 2) Expliquer brièvement le processus de gestion de l invalidité et les rôles des différentes parties concernées ; 3) Exposer les enjeux et les particularités d une saine gestion de l invalidité au sein d une entreprise ; 4) Diriger le lecteur vers la démarche et les ressources nécessaires en vue de lui proposer une solution en ce qui a trait à la résolution de ses problèmes. GUIDE DU PRENEUR PAGE 05

6 CHAPITRE 1 Qu est-ce que l invalidité? L invalidité totale Définition du Petit Robert «État d une personne dite invalide, c est-à-dire qui n est pas en état de mener une vie active, de travailler, du fait de sa mauvaise santé, de ses infirmités, de ses blessures, etc.» Il s agit d une définition simple, à moins qu on ne s attarde aux éléments qui la composent... Dans les faits, comment détermine-t-on que quelqu un n est pas en état de travailler? Qu entend-on par «vie active»? Que considère-t-on comme une «mauvaise» santé? Définitions figurant dans nos contrats 1 Les définitions relatives à l invalidité stipulées dans nos contrats sont plus précises que celles que nous trouvons dans les dictionnaires, car elles sont utilisées comme base pour déterminer si un employé a droit ou non à des prestations. De façon générale, elles comportent deux volets : Clause de propre emploi Le premier, communément appelé «clause de propre emploi» (ou clause «occupationnelle»), fait référence à l incapacité d un employé à effectuer les tâches de son emploi habituel. La période couverte par la clause de propre emploi varie d un contrat à l autre (24 ou 60 mois, par exemple) et désigne la durée du versement des prestations relatives à un employé qui est incapable d exercer son propre emploi. Tout emploi rémunérateur Une fois que cette période est terminée, le deuxième volet de la définition d invalidité totale entre en vigueur. Ainsi, pour toucher des prestations, l employé doit être totalement incapable d occuper tout emploi rémunérateur que ses études, sa formation ou son expérience lui permettraient normalement d exercer. 1 Consultez votre contrat ou votre brochure d adhérent pour obtenir plus de détails sur les définitions y figurant. PAGE 06 GUIDE DU PRENEUR

7 Enfin, il faut également prendre en considération le fait que, d un point de vue juridique, l employé invalide a l obligation de mitiger ses dommages, soit de faire tout ce qui est en son pouvoir pour diminuer les dommages financiers liés à son invalidité. Ainsi, il doit tenter d améliorer sa situation en acceptant un emploi comparable à celui qu il occupait antérieurement, et ce, même si le salaire qui lui est rattaché est moindre. La nature de l invalidité Au cours des dernières années, le nombre de demandes de prestations relatives à des invalidités de nature psychologique n a cessé d augmenter. Puisque les causes et les effets de ces invalidités sont souvent difficilement identifiables et quantifiables, nous devons recourir à des outils particuliers, comme des évaluations psychologiques, et aux services de professionnels spécialisés pour les évaluer. Nous tenons cependant à préciser que tous les types d invalidité reconnus médicalement sont légitimes et valables à nos yeux. GUIDE DU PRENEUR PAGE 07

8 CHAPITRE 2 Comment fonctionne la gestion de l invalidité? La gestion des prestations par rapport à la gestion de l invalidité D abord, distinguons la gestion des prestations de la gestion de l invalidité en consultant le tableau suivant. Gestion des prestations Évaluation d une demande de prestations d invalidité de courte ou de longue durée et émission d un paiement. Processus : 1. L adhérent remplit un formulaire de demande de prestations (98124F - Québec, 98124F01 - Autres provinces) et le fait parvenir à Desjardins Sécurité financière appuyé d une déclaration du médecin traitant dûment remplie ( Québec, Autres provinces), et des autres documents pertinents (p. ex. : rapport du médecin, résultats de tests ou lettre de l employeur). 2. Lorsque la demande est reçue, nos examinateurs s assurent d abord qu elle contient tous les renseignements nécessaires, puis ouvrent le dossier Ce dossier est ensuite évalué par l examinateur, qui peut demander plus de renseignements, accepter ou refuser la demande, ou le faire parvenir au secteur responsable de la gestion de l invalidité. Il sera par la suite étudié à nouveau et de façon continue afin de prendre en considération tout changement relatif à l état de santé de l employé. 4. Après avoir évalué la demande de prestations en fonction de certains critères établis, l examinateur peut faire parvenir le dossier à l équipe de gestion de l invalidité. Gestion de l'invalidité Notre équipe de gestion de l invalidité est composée de techniciens et de conseillers spécialisés dans le domaine. Leur rôle est d intervenir dans un dossier qui comporte des conditions particulières. Après avoir évalué le diagnostic, le traitement recommandé par le médecin et la durée prévue de l invalidité, l équipe de gestion de l invalidité peut juger opportun d intervenir pour aider l employé à réduire la durée de l invalidité et à retourner au travail. À ce moment, l équipe établira un programme adapté à la situation de l employé. Par la suite, le preneur, l employé en invalidité et Desjardins Sécurité financière travaillent avec une équipe de professionnels de la santé (le médecin traitant de la personne invalide et d autres professionnels de la santé) afin d assurer la réussite du retour au travail de l employé. 2 Pour obtenir plus de détails sur ce processus, veuillez vous reporter à votre contrat d assurance collective ou communiquer avec notre Centre de contact avec la clientèle. PAGE 08 GUIDE DU PRENEUR

9 Le processus de gestion de l invalidité ÉTAPE 1 Collecte des renseignements ÉTAPE 2 Accès à des ressources médicales ÉTAPE 3 Établissement de la stratégie de retour au travail ÉTAPE 4 Suivi du dossier ÉTAPE DESCRIPTION 1 Collecte des renseignements L équipe de gestion de l invalidité travaille en collaboration avec toutes les personnes concernées par l invalidité d un assuré, en commençant par l assuré lui-même. On lui explique d abord les étapes que comprend cette démarche et les clauses de son contrat. Les membres de cette équipe communiquent également avec son employeur afin de comprendre l environnement et la dynamique de travail de son entreprise et de déterminer si ces facteurs ont eu ou non une incidence sur son état de santé. Finalement, le médecin traitant, les hôpitaux, les professionnels de la santé et les différents organismes gouvernementaux sont consultés au besoin afin de compléter les renseignements qui figurent dans le dossier de l assuré. 2 Accès à des ressources médicales Lorsque l étude du dossier démontre clairement qu une telle intervention s avérerait profitable pour toutes les parties concernées, on peut permettre à l assuré, dans le cadre du programme de gestion de l invalidité établi, d avoir rapidement accès à des ressources médicales. En effet, nous disposons d un vaste réseau de ressources médicales et professionnelles qui nous permet d obtenir rapidement des rendez-vous et, ainsi, d accélérer la guérison et le retour au travail de l assuré. Note : Notre intervention peut aussi, exceptionnellement, assurer le remboursement des médicaments ou des soins qui ne sont pas couverts en vertu du régime de l assuré, mais qui sont considérés comme nécessaires au traitement de son invalidité afin d en réduire la durée. GUIDE DU PRENEUR PAGE 09

10 ÉTAPE 3 Établissement de la stratégie de retour au travail DESCRIPTION Notre expérience démontre clairement que la clé du succès en matière de gestion de l invalidité résulte d une intervention rapide auprès de l assuré. C est pourquoi nous élaborons le plus tôt possible une stratégie de retour au travail pour ce dernier et nous nous assurons qu elle convient aux différentes parties concernées, soit l employeur, le syndicat, s il y a lieu, et le médecin traitant, avant de la présenter à l employé. Par ailleurs, le conseiller en gestion de l invalidité peut aussi faire appel à un certain nombre de spécialistes externes qui offrent des services particuliers selon l état de santé de l assuré. Ainsi, il pourrait choisir, par exemple, de fournir une formation professionnelle à un assuré qui n est pas en mesure de réintégrer son travail en raison de limitations fonctionnelles ou, en cas de mésentente de ce dernier avec son employeur, de mandater un médiateur afin qu il agisse à titre d intermédiaire. Enfin, le conseiller en gestion de l invalidité peut aussi préparer le retour au travail de l assuré en s assurant que les outils et les équipements nécessaires sont à la disposition de celui-ci et en formulant des recommandations sur l aménagement de son lieu de travail, son horaire ou les méthodes de gestion en vue d optimiser les chances de réussite de ce retour. 4 Suivi du dossier Toute la démarche de gestion de l invalidité est appuyée par un suivi assidu du dossier à l aide d outils informatiques qui permettent, dans un premier temps, de valider le traitement proposé et la durée prévue de l invalidité en fonction du diagnostic et d autres critères. Par la suite, le programme d intervention est réévalué de façon systématique en fonction de l évolution de l état de l assuré. PAGE 10 GUIDE DU PRENEUR

11 CHAPITRE 3 Rôles et responsabilités des parties concernées Il est important de souligner que tout le long du processus de gestion de l invalidité, les différentes parties concernées, soit l employeur, Desjardins Sécurité financière (représentée par l équipe de gestion de l invalidité) et, bien sûr, l employé, ont toutes un rôle important à jouer. Parties concernées Employeur (supérieur immédiat ou représentant des ressources humaines) Desjardins Sécurité financière Employé Durant l absence Maintenir la relation avec l employé et effectuer les démarches nécessaires au succès de son retour au travail. Appliquer des pratiques de gestion rigoureuses, uniformes et équitables. Jouer un rôle actif dans son rétablissement et son retour au travail. Communiquer avec l employé dès le début de son absence. Fournir, s il y a lieu, une expertise médicale. Remplir les formulaires requis et fournir les documents pertinents. Établir une entente avec ce dernier afin d assurer une communication efficace. Contribuer à l élaboration du programme de son retour au travail. Renseigner l employé sur les modalités de son régime. Assurer la gestion des prestations. Établir un programme de retour au travail et faciliter le retour à la vie active de l employé. Demeurer en contact avec son employeur. Faire tout ce qui est nécessaire à son rétablissement et à son retour au travail. Contribuer à l élaboration de son programme de retour au travail. Au moment du retour au travail Assurer un suivi personnalisé auprès de l employé. Accueillir l employé au moment de son retour au travail. Assurer le succès du programme de retour au travail. Obtenir de l aide auprès de l assureur en cas de problème. Évaluer le programme de retour au travail de l employé en fonction de l évolution de son état de santé. Collaborer à la mise en œuvre du programme de retour au travail de l employé. S assurer que les outils et la démarche proposés à l employé relativement à son retour au travail sont appropriés. Évaluer le programme de retour au travail de l employé en fonction de l évolution de son état de santé. Participer pleinement avec son gestionnaire au programme de retour au travail établi. Reprendre le travail selon le programme établi. Participer au suivi du programme de retour au travail et proposer des modifications, s il y a lieu. GUIDE DU PRENEUR PAGE 11

12 Le rôle de l employeur Le rôle de l employeur consiste à appuyer la démarche de retour au travail de son employé en utilisant les moyens qui sont à sa disposition. Notre expérience nous a montré que les conditions propices à la réussite d un retour au travail sont les suivantes : Une excellente communication avec l employé invalide 3 De prime abord, nous avons tendance à éviter de communiquer avec les personnes absentes du travail pour leur laisser le temps de récupérer. Toutefois, dans les faits, il est fortement suggéré que le supérieur immédiat de l employé invalide ou un représentant des ressources humaines communique avec lui dès le début de son absence pour : 1. répondre aux questions relatives à l application de son contrat ; 2. connaître la durée de son absence ; 3. le renseigner quant à ses préoccupations immédiates ; 4. établir une entente avec lui en ce qui a trait au suivi de son absence et à l entretien d une communication efficace ; 5. définir les démarches à entreprendre à l égard des priorités qui sont inscrites à son agenda ; 6. lui faire part des bons sentiments de tous ses collègues à son égard et le rassurer sur la solidité du lien qui le rattache à son emploi. Il existe plusieurs types d interventions permettant à l employeur d entretenir des liens avec son employé pendant son absence et, par la même occasion, de lui communiquer de l information importante relativement à son travail si la situation le requiert et s il le désire. Il est toutefois important de préciser que l employé doit obligatoirement avoir le choix de participer ou non aux activités liées à son travail, car le fait d exiger sa participation alors qu il est absent pourrait nuire au maintien d une relation harmonieuse avec lui. Interventions possibles Inviter l employé absent : aux réunions d information sur les orientations stratégiques ou les changements relatifs à son entreprise ; aux célébrations de divers événements (anniversaire d un collègue, succès obtenu, départ en congé de maternité, etc.) ; aux réunions portant sur la modification de l environnement physique ou des aires de travail de son secteur (déménagement, réaménagement, etc.) ; aux discussions portant sur un sujet lié à son domaine d expertise. 3 Vous trouverez à la fin de ce document un Guide des communications téléphoniques. PAGE 12 GUIDE DU PRENEUR

13 Offrir à l employé absent de participer à : un projet de courte durée (à la maison ou au bureau) ; un remplacement occasionnel ; une formation particulière avec son équipe. Souligner auprès de l employé absent : son anniversaire de naissance ; une réussite particulière. Attitude positive de l employeur et du supérieur immédiat de l employé Le retour au travail rapide et réussi d un employé est dans l intérêt de toutes les parties concernées. Par ailleurs, si le retour au travail d un employé dans son secteur pose un problème, le conseiller en gestion de l invalidité tentera de trouver une solution satisfaisante pour toutes les parties concernées en collaboration avec l employeur. Une politique de présence au travail clairement énoncée et diffusée dans l entreprise Idéalement, toute entreprise devrait établir une telle politique, ne serait-ce que pour rappeler périodiquement à ses employés combien leur assiduité au travail contribue directement à son succès. Cette politique peut être rédigée de façon simple et sur un ton non officiel dans la mesure où elle est adaptée à la culture de l entreprise. Voici un exemple : Entreprise XYZ Manuel de l employé Politique de présence au travail La direction s attend à ce que les employés soient présents sur les lieux de travail et effectuent les tâches prescrites par leur emploi durant les heures normales de travail. Toute période de congé doit être demandée d avance par écrit, à l exception des congés de maladie. La compagnie XYZ considère la présence assidue au travail comme un volet important de l évaluation du rendement de ses employés. Ainsi, toute absence non autorisée sera notée au dossier de l employé, et un nombre d absences jugé excessif (y compris les congés de maladie) pourrait entraîner des mesures disciplinaires, voire un congédiement. GUIDE DU PRENEUR PAGE 13

14 Un suivi assidu et attentionné au moment du retour au travail 4 S il est vrai qu un membre de l équipe de gestion de l invalidité effectuera un suivi auprès de l employé invalide lors de son retour progressif au travail, il est aussi essentiel que l employeur (soit le supérieur immédiat de l employé ou un représentant des ressources humaines) fasse la même chose de façon encore plus systématique. Par exemple, un rendez-vous pourrait être fixé toutes les deux semaines pour évaluer l amélioration de l état de santé de l employé et décider s il faut apporter des modifications au programme mis en place. Le rôle de Desjardins Sécurité financière Desjardins Sécurité financière, dont les intérêts sont représentés par son équipe de gestion de l invalidité, a pour responsabilité première le respect de ses obligations contractuelles. Toutefois, sa deuxième responsabilité est de protéger ses propres intérêts financiers et ceux de ses clients, c est-à-dire les preneurs. Ainsi, dans la mesure du possible, cette équipe tentera de trouver une solution qui sera profitable à toutes les parties concernées en tenant compte de l ensemble des facteurs qui doivent être considérés. Qu advient-il de l employé invalide dans tout ça? Être victime d une maladie ou d un accident et devoir s absenter du travail pour une période prolongée représente toujours une période difficile dans la vie d une personne. Le rôle de l employé invalide est d abord et avant tout de mettre toutes les chances de son côté pour se rétablir complètement le plus rapidement possible. Le service de gestion de l invalidité de Desjardins Sécurité financière a été spécialement conçu pour appuyer les efforts déployés par un employé en vue de retourner au travail. 4 Vous trouverez à la fin de ce document un Guide de rencontre lors du retour au travail. PAGE 14 GUIDE DU PRENEUR

15 CHAPITRE 4 Renseignements supplémentaires Vous avez encore des questions? C est tout à fait normal. La gestion de l invalidité est un sujet complexe qui ne cesse d évoluer! Les sources de renseignements suivantes pourraient vous être utiles si vous cherchez à en savoir plus à ce sujet : Votre contrat d assurance collective Ce document vous permet de connaître les protections d assurance salaire offertes en vertu de votre régime. Votre représentant de service à la clientèle et l équipe responsable du traitement des demandes de prestations de Desjardins Sécurité financière Nos équipes ont été formées afin d accompagner nos clients dans la gestion quotidienne de leurs régimes d assurance collective. Vous trouverez, dans notre site Web, une foule de renseignements utiles sur nos régimes et de l information à jour sur différents sujets touchant la santé et la gestion des avantages sociaux. Étude Au Travail! Canada de Watson Wyatt Cette étude réalisée périodiquement comporte des observations utiles pour tout employeur canadien s intéressant à la question de la gestion de la présence au travail. Le rapport des résultats de cette étude peut être commandé à partir du site Web de Watson Wyatt moyennant une somme modique. Ce site Web est celui de notre partenaire principal en matière de prévention et de gestion de la santé. Il comprend une multitude de renseignements à propos des programmes Posaction et Posaction Plus. GUIDE DU PRENEUR PAGE 15

16 Guide des communications téléphoniques OBJECTIFS DES COMMUNICATIONS EN DÉBUT D ABSENCE Connaître la durée de l absence. Renseigner l employé quant à ses préoccupations immédiates. Établir une entente avec l employé relativement aux communications et au suivi de son absence. Définir les actions à prendre à l égard des priorités inscrites à l agenda de l employé (courriels, etc.). Exprimer les bons sentiments des collègues et rassurer sur la solidité du lien d emploi. OBJECTIFS DES COMMUNICATIONS EN COURS D ABSENCE Maintenir un lien avec l employé selon l entente établie en ce qui a trait aux communications. Renseigner l employé sur toute question qui le préoccupe. Susciter chez l employé le désir de passer à l action (utilisation des ressources disponibles, activités pertinentes, plan de retour au travail, etc.). DÉROULEMENT DE LA CONVERSATION (limiter la durée) S assurer de parler directement à l employé. Vérifier auprès de lui s il s agit d un bon moment pour lui parler ; sinon, planifier une autre conversation téléphonique. S enquérir de son état de santé actuel. Lui demander un certificat médical. L interroger sur ses travaux en cours afin de les redistribuer, s il y a lieu. Lui présenter des moyens de se mettre en action (inviter à des rencontres, offrir un plan de retour, indiquer sa disponibilité à le rencontrer, etc.). Obtenir son accord face aux moyens d action proposés. Obtenir son accord en vue d une prochaine conversation. Date des communications Suivi Actions Commentaires PAGE 16 GUIDE DU PRENEUR

17 Guide de rencontre OBJECTIFS DES RENCONTRES Lors de la première journée du retour : Faciliter la réintégration de l employé. Lors des rencontres de suivi : Évaluer l impact du retour sur l employé et l unité administrative. Assurer le succès du retour (santé et travail). Une fois le retour au travail réussi : Évaluer les risques de rechute. Déterminer les raisons de cette réussite. DÉROULEMENT DE LA RENCONTRE LORS DE LA PREMIÈRE JOURNÉE DU RETOUR 1. Accueillir l employé. 2. Souligner votre soutien au succès de son retour. 3. Échanger avec lui sur ses préoccupations. 4. Préciser à nouveau les conditions de son retour et vos attentes. 5. Identifier une personne-ressource pour le soutenir, si nécessaire. 6. Fixer la date de la première rencontre de suivi. 7. Encourager l employé à rencontrer ses collègues. Commentaires Notes Informations pertinentes AU COURS DES RENCONTRES DE SUIVI 1. Préciser à l employé les objectifs des rencontres de suivi. 2. Faire part de vos observations quant aux résultats obtenus par rapport aux attentes (santé et travail). 3. Demander son avis. 4. Souligner ses réussites. 5. Évaluer les risques de rechute. 6. Définir les rajustements nécessaires. 7. Confirmer la date de la prochaine rencontre de suivi ou la date de la fin du plan de retour au travail. UNE FOIS LE RETOUR AU TRAVAIL RÉUSSI 1. Préciser avec l employé les objectifs de cette dernière rencontre de suivi. 2. Échanger sur les résultats du retour. 3. Établir un plan d action, s il y a lieu. GUIDE DU PRENEUR PAGE 17

18 NOTES PAGE 18 GUIDE DU PRENEUR

19

20 Vancouver Calgary Winnipeg Toronto Ottawa Montréal Québec Halifax 03143F (06-05) Pour tout complément d information, veuillez communiquer avec votre représentant(e) de service. MC Marque de commerce propriété de Desjardins Sécurité financière, compagnie d assurance vie

assurance collective Assurance médicaments Des solutions intégrées pour une gestion efficace

assurance collective Assurance médicaments Des solutions intégrées pour une gestion efficace assurance collective Assurance médicaments Des solutions intégrées pour une gestion efficace Notre vision Desjardins Assurances est un acteur canadien important en assurance collective, reconnu pour son

Plus en détail

desjardinssecuritefinanciere.com

desjardinssecuritefinanciere.com Assurance collective efficaces simples sécurisés desjardinssecuritefinanciere.com Votre régime entre vos mains Les services en ligne offerts par Desjardins Sécurité financière vous permettent de prendre

Plus en détail

ASSURANCE COLLECTIVE. Desjardins & Cie

ASSURANCE COLLECTIVE. Desjardins & Cie ASSURANCE COLLECTIVE Desjardins & Cie Voici Contact 360 MC, une approche globale en gestion des invalidités qui forme un tout à valeur ajoutée pour un régime d assurance collective. Dans la vie, la santé

Plus en détail

LE QUÉBEC ADOPTE LA LOI SUR LES RÉGIMES VOLONTAIRES D ÉPARGNE-RETRAITE

LE QUÉBEC ADOPTE LA LOI SUR LES RÉGIMES VOLONTAIRES D ÉPARGNE-RETRAITE Le 17 janvier 2014 LE QUÉBEC ADOPTE LA LOI SUR LES RÉGIMES VOLONTAIRES D ÉPARGNE-RETRAITE La Loi sur les régimes volontaires d'épargne-retraite (la «Loi») a été adoptée par l'assemblée nationale du Québec

Plus en détail

Demande de prestations d'assurance-invalidité Déclaration de l'employeur N de police 12500-G

Demande de prestations d'assurance-invalidité Déclaration de l'employeur N de police 12500-G Demande de prestations d'assurance-invalidité Déclaration de l'employeur N de police 12500-G La partie 1 permet de recueillir des renseignements sur l emploi de l employé et la couverture dont ce dernier

Plus en détail

NORTEL NETWORKS LIMITED

NORTEL NETWORKS LIMITED NORTEL NETWORKS LIMITED La Great-West est l un des principaux assureurs de personnes sur le marché canadien. Les conseillers en sécurité financière de la Great- West travaillent avec nos clients, d'un

Plus en détail

Membres du CAW conventions 1, 2 et 3 et membres du CFTCDPEV

Membres du CAW conventions 1, 2 et 3 et membres du CFTCDPEV Membres du CAW conventions 1, 2 et 3 et membres du CFTCDPEV La Great-West est l un des principaux assureurs de personnes sur le marché canadien. Les conseillers en sécurité financière de la Great- West

Plus en détail

LES SERVICES DES RESSOURCES HUMAINES

LES SERVICES DES RESSOURCES HUMAINES LES SERVICES DES RESSOURCES HUMAINES VOTRE SANTÉ NOUS TIENT À COEUR La Commission scolaire de la Capitale tient à assurer, à l ensemble de son personnel, un environnement de travail qui respecte la santé,

Plus en détail

Services de gestion des problèmes de santé liés au travail

Services de gestion des problèmes de santé liés au travail Services de gestion des problèmes de santé liés au travail des absences liées à une blessure professionnelle pour de meilleurs résultats Assurance collective La sécurité et la productivité des employés

Plus en détail

RÉGIME d assurance collective CSQ. À la disposition des membres des syndicats affiliés à la Centrale des syndicats du Québec

RÉGIME d assurance collective CSQ. À la disposition des membres des syndicats affiliés à la Centrale des syndicats du Québec RÉGIME d assurance collective CSQ À la disposition des membres des syndicats affiliés à la Centrale des syndicats du Québec Contrat J9999 Janvier 2010 À tous les membres de la CSQ Cette «nouvelle» brochure

Plus en détail

Université de Moncton. Les garanties d assurance-vie & invalidité. No du contrat : 12037

Université de Moncton. Les garanties d assurance-vie & invalidité. No du contrat : 12037 Université de Moncton Les garanties d assurance-vie & invalidité No du contrat : 12037 Préparé le 18 août 2011 1 Cette brochure explicative a pour but de vous fournir les traits essentiels de votre régime

Plus en détail

RÉGIME D ASSURANCE VIE COLLECTIVE DE BASE contrat n C-1414 HYDRO-QUÉBEC

RÉGIME D ASSURANCE VIE COLLECTIVE DE BASE contrat n C-1414 HYDRO-QUÉBEC RÉGIME D ASSURANCE VIE COLLECTIVE DE BASE contrat n C-1414 Pour le personnel syndiqué (sauf les ingénieurs membres du SPIHQ) et les retraités de HYDRO-QUÉBEC établi par Ce dépliant a été rédigé à titre

Plus en détail

DES RÉPONSES POUR LES PERSONNES EN DÉBUT DE CARRIÈRE!

DES RÉPONSES POUR LES PERSONNES EN DÉBUT DE CARRIÈRE! Les Assurances DES RÉPONSES POUR LES PERSONNES EN DÉBUT DE CARRIÈRE! Les Assurances A) Aucun élément des régimes d assurance ne couvre la suppléante ou le suppléant occasionnel et l enseignante ou l enseignant

Plus en détail

VOYAGE ASSISTANCE LA GARANTIE QUI VOUS SUIT PARTOUT

VOYAGE ASSISTANCE LA GARANTIE QUI VOUS SUIT PARTOUT VOYAGE ASSISTANCE LA GARANTIE QUI VOUS SUIT PARTOUT Que vous voyagiez pour le travail ou pour le plaisir, votre Régime d assurance collective des chambres de commerce MC est toujours là pour vous. L assurance

Plus en détail

Programme d assurance-invalidité de courte durée

Programme d assurance-invalidité de courte durée Programme d assurance-invalidité de courte durée Votre trousse de six pages Aperçu Le Programme d assurance-invalidité de courte durée (PAICD) assure un traitement uniforme pour tous les employés lorsqu

Plus en détail

DEMANDE D EXONÉRATION DES PRIMES D ASSURANCE-VIE

DEMANDE D EXONÉRATION DES PRIMES D ASSURANCE-VIE DEMANDE D EXONÉRATION DES PRIMES LA DEMANDE D EXONÉRATION DES PRIMES La présentation de formulaires dûment remplis constitue la première et peut-être la plus importante démarche à entreprendre en vue de

Plus en détail

PROJET DE LOI 27 DU NOUVEAU BRUNSWICK LOI SUR L ASSURANCE MÉDICAMENTS SUR ORDONNANCE ET MÉDICAMENTS ONÉREUX

PROJET DE LOI 27 DU NOUVEAU BRUNSWICK LOI SUR L ASSURANCE MÉDICAMENTS SUR ORDONNANCE ET MÉDICAMENTS ONÉREUX Le 16 décembre 2013 PROJET DE LOI 27 DU NOUVEAU BRUNSWICK LOI SUR L ASSURANCE MÉDICAMENTS SUR ORDONNANCE ET MÉDICAMENTS ONÉREUX Le 10 décembre 2013, le projet de loi 27, la Loi sur l assurance médicaments

Plus en détail

VOTRE RÉGIME COLLECTIF d assurance salaire de longue durée

VOTRE RÉGIME COLLECTIF d assurance salaire de longue durée VOTRE RÉGIME COLLECTIF d assurance salaire de longue durée à l intention des professionnels, cadres et directeurs de service de l Université Laval Contrats numéros 54890 et 54892 Août 2010 À TOUS LES PROFESSIONNELS,

Plus en détail

Questions et réponses sur l invalidité de longue durée 2013

Questions et réponses sur l invalidité de longue durée 2013 Questions et réponses sur l invalidité de longue durée 2013 1. Est-ce qu il y a une période d attente pour l assurance invalidité de longue durée? Oui il y a une période d attente de quatre (4) mois de

Plus en détail

Propriétaires ou exploitants de locaux d entreprise

Propriétaires ou exploitants de locaux d entreprise L expérience à votre service Propriétaires ou exploitants de locaux d entreprise Assurance pollution et coûts de dépollution des locaux d entreprise Propriétaires ou exploitants de locaux d entreprise

Plus en détail

Le 1 er avril 2014 : date de renouvellement du Régime des chambres de commerce

Le 1 er avril 2014 : date de renouvellement du Régime des chambres de commerce Volume 20 Numéro 2 Mars 2014 Le 1 er avril 2014 : date de renouvellement du Régime des chambres de commerce Le renouvellement annuel de vos garanties au titre du Régime d assurance collective des chambres

Plus en détail

Guide de l employeur sur les prestations d invalidité

Guide de l employeur sur les prestations d invalidité Assurance invalidité Guide de l employeur sur les prestations d invalidité À propos de Co -operators En 1945, des cultivateurs de blé de la Saskatchewan mettaient sur pied une coopérative d assurance,

Plus en détail

Devenir un gestionnaire de personnes

Devenir un gestionnaire de personnes Devenir un gestionnaire de personnes SÉRIE PARTENAIRES EN AFFAIRES Déterminer vos besoins Trouver les bonnes personnes Conserver les bons employés SÉRIE PARTENAIRES EN AFFAIRES Le passage de personne d

Plus en détail

RÈGLEMENT SUR L ASSURANCE RESPONSABILITÉ PROFESSIONNELLE

RÈGLEMENT SUR L ASSURANCE RESPONSABILITÉ PROFESSIONNELLE RÈGLEMENT SUR L ASSURANCE RESPONSABILITÉ PROFESSIONNELLE QUESTIONS ET RÉPONSES NOUVEAU RÈGLEMENT 1. POURQUOI AVOIR ADOPTÉ UN NOUVEAU RÈGLEMENT? Les principaux problèmes auxquels s adresse le Règlement

Plus en détail

1. Qu est-ce que le Régime de soins dentaires de la fonction publique (RSDFP)? Quel lien a-t-il avec le Régime de soins dentaires pour les

1. Qu est-ce que le Régime de soins dentaires de la fonction publique (RSDFP)? Quel lien a-t-il avec le Régime de soins dentaires pour les 1. Qu est-ce que le Régime de soins dentaires de la fonction publique (RSDFP)? Quel lien a-t-il avec le Régime de soins dentaires pour les personnes à charge (RSDPC)? 2. Qui administre le RSDPC? 3. Suis-je

Plus en détail

Exonération des primes d assurance-vie. Guide du salarié

Exonération des primes d assurance-vie. Guide du salarié Exonération des primes d assurance-vie Guide du salarié Garantie d exonération des primes d assurance-vie collective Le présent guide contient les formulaires à remplir pour demander le maintien de votre

Plus en détail

Le présent avis s adresse à tous les représentants en assurance, aux experts en sinistre et aux planificateurs financiers.

Le présent avis s adresse à tous les représentants en assurance, aux experts en sinistre et aux planificateurs financiers. Avis relatif à l application du Règlement sur l exercice des activités des représentants, R.R.Q., c. 9.2, r. 10 (Loi sur la distribution de produits et services financiers) Le présent avis s adresse à

Plus en détail

Préoccupations en matière de retour au travail chez les personnes confrontées à un cancer et les personnes qui leur prodiguent des soins

Préoccupations en matière de retour au travail chez les personnes confrontées à un cancer et les personnes qui leur prodiguent des soins Préoccupations en matière de retour au travail chez les personnes confrontées à un cancer et les personnes qui leur prodiguent des soins Sommaire de gestion À la demande du Groupe de travail national sur

Plus en détail

Assurances collectives

Assurances collectives ?Votre guide de référence Assurances collectives samsongroupeconseil.com Votre partenaire de parcours Introduction Au printemps 2006, neuf syndicats d enseignement débutaient un processus de désaffiliation

Plus en détail

R É G I M E C O L L E C T I F D A S S U R A N C E S A L A I R E D E L O N G U E D U R É E

R É G I M E C O L L E C T I F D A S S U R A N C E S A L A I R E D E L O N G U E D U R É E R É G I M E C O L L E C T I F D A S S U R A N C E S A L A I R E D E L O N G U E D U R É E Contrat # 54891 À L I N T E N T I O N D E S P R O F E S S E U R S E T P R O F E S S E U R E S O C T O B R E 2 0

Plus en détail

QUÉBEC PUBLIE UN NOUVEAU PROJET DE RÈGLEMENT SUR DES MESURES D ALLÉGEMENT DE LA CAPITALISATION DES RÉGIMES DE RETRAITE

QUÉBEC PUBLIE UN NOUVEAU PROJET DE RÈGLEMENT SUR DES MESURES D ALLÉGEMENT DE LA CAPITALISATION DES RÉGIMES DE RETRAITE Le 22 juillet 2013 QUÉBEC PUBLIE UN NOUVEAU PROJET DE RÈGLEMENT SUR DES MESURES D ALLÉGEMENT DE LA CAPITALISATION DES RÉGIMES DE RETRAITE Québec a publié un projet de règlement prévoyant des mesures d

Plus en détail

Régime québécois d assurance parentale

Régime québécois d assurance parentale Régime québécois d assurance parentale Le Québec dispose d un ensemble de mesures permettant aux parents de mieux concilier leurs responsabilités familiales et professionnelles, dont les congés parentaux.

Plus en détail

Mes droits parentaux et le Régime québécois d assurance parentale (RQAP)

Mes droits parentaux et le Régime québécois d assurance parentale (RQAP) Quebec Provincial Association of Teachers l Association provinciale des enseignantes et enseignants du Québec Mes droits parentaux et le Régime québécois d assurance parentale (RQAP) Renseignements généraux

Plus en détail

Guide de référence. indemnisation des accidentés du travail. une entreprise? Comment établit-on les

Guide de référence. indemnisation des accidentés du travail. une entreprise? Comment établit-on les vail et quels ffre-t-il? Comment égorie de l entreprise? n la cotisation applicable ment établit-on les factures prise? Que faire si un travailleur ntracte une maladie attribuable ler d une décision concernant

Plus en détail

LES RACHATS DE SERVICE. Commission administrative des régimes de retraite et d assurances

LES RACHATS DE SERVICE. Commission administrative des régimes de retraite et d assurances LES RACHATS DE SERVICE Commission administrative des régimes de retraite et d assurances Table des matières Qu est-ce qu un rachat de service? 3 Quelles sont les périodes que je peux racheter? 4 Quels

Plus en détail

Guide d application de la convention collective du personnel de soutien des collèges

Guide d application de la convention collective du personnel de soutien des collèges Guide d application de la convention collective du personnel de soutien des collèges Les indemnités de la CSST ou de l Employeur Clause 7-14.33 Comparaison des droits d accident du travail vs régime d

Plus en détail

Mes droits parentaux et le Régime québécois d assurance parentale

Mes droits parentaux et le Régime québécois d assurance parentale Quebec Provincial Association of Teachers L Association provinciale des enseignantes et enseignants du Québec (RQAP) et le Régime québécois d assurance parentale Mes droits Ce guide destiné au personnel

Plus en détail

VOTRE RÉGIME COLLECTIF d assurance salaire de longue durée

VOTRE RÉGIME COLLECTIF d assurance salaire de longue durée VOTRE RÉGIME COLLECTIF d assurance salaire de longue durée à l intention des professionnelles et professionnels de recherche de l Université Laval (SPPRUL) Contrat numéro 69450 Octobre 2009 À TOUS LES

Plus en détail

Guide de distribution protection prêt personnel scotia Nom du produit d assurance :

Guide de distribution protection prêt personnel scotia Nom du produit d assurance : Guide de distribution protection prêt personnel scotia Nom du produit d assurance : Protection prêt personnel Scotia Type de produit d assurance : Assurance collective de crédit Protection en cas de décès

Plus en détail

Exonération des primes d assurance-vie. Déclaration du salarié

Exonération des primes d assurance-vie. Déclaration du salarié Exonération des primes d assurance-vie Déclaration du salarié Déclaration du salarié Garantie d exonération des primes d assurance-vie collective Le présent guide contient les formulaires à remplir pour

Plus en détail

«Prenez vos finances. «Comment vais-je arriver. en main.» à payer mes comptes?» Prendre soin de soi. À quoi s attendre. Que faire

«Prenez vos finances. «Comment vais-je arriver. en main.» à payer mes comptes?» Prendre soin de soi. À quoi s attendre. Que faire Prendre soin de soi À quoi s attendre Que vous travailliez à l extérieur de la maison ou que vous soyez parent au foyer, le cancer du sein pourrait nuire à votre capacité de travailler, ce qui aura inévitablement

Plus en détail

GUIDE DU NOUVEL EMPLOYÉ Personnel enseignant régulier et à contrat. Au service de la réussite de chacun. Commission scolaire des Draveurs

GUIDE DU NOUVEL EMPLOYÉ Personnel enseignant régulier et à contrat. Au service de la réussite de chacun. Commission scolaire des Draveurs Commission scolaire des Draveurs GUIDE DU NOUVEL EMPLOYÉ Personnel enseignant régulier et à contrat Au service de la réussite de chacun N.B. Dans le présent texte, le générique masculin est utilisé sans

Plus en détail

Régime de retraite des Employé(e)s saisonnier(ère)s et à temps partiel de la province du Nouveau-Brunswick. Renseignements : 1-800-242-1704

Régime de retraite des Employé(e)s saisonnier(ère)s et à temps partiel de la province du Nouveau-Brunswick. Renseignements : 1-800-242-1704 Régime de retraite des Employé(e)s saisonnier(ère)s et à temps partiel de la province du Nouveau-Brunswick Renseignements : 1-800-242-1704 Renseignements au sujet du : Régime de retraite des employé(e)s

Plus en détail

Nos services en ligne Moins de papier, plus d efficacité! assurance collective

Nos services en ligne Moins de papier, plus d efficacité! assurance collective Nos services en ligne Moins de papier, plus d efficacité! assurance collective Des services complets sur toute la ligne Nos sites sécurisés et nos services en ligne facilitent la prise en charge de votre

Plus en détail

Politiques de gestion des conditions de travail des cadres. Direction des ressources humaines

Politiques de gestion des conditions de travail des cadres. Direction des ressources humaines Politiques de gestion des conditions de travail des cadres Direction des ressources humaines Décembre 2006 Table des matières Dispositions générales... 3 Politiques de gestion des conditions de travail

Plus en détail

( ) Fax : ( ) Courriel : Veuillez annexer une liste des adresses de toutes les succursales ou bureaux du proposant.

( ) Fax : ( ) Courriel : Veuillez annexer une liste des adresses de toutes les succursales ou bureaux du proposant. Chubb du Canada Compagnie d Assurance Montréal Toronto Oakville Calgary Vancouver PROPOSITION POLICE POUR DES INSTITUTIONS FINANCIÈRES Responsabilité civile professionnelle pour les planificateurs financiers

Plus en détail

Assurance-accidents et chômage de A à Z

Assurance-accidents et chômage de A à Z Assurance-accidents et chômage de A à Z Les personnes sans emploi ayant droit à l indemnité de chômage bénéficient de la couverture accidents de la Suva. La Suva porte une attention toute particulière

Plus en détail

Information sur les programmes d autorisation préalable, de pharmacie désignée et de gestion des dossiers médicaux. Autorisation préalable

Information sur les programmes d autorisation préalable, de pharmacie désignée et de gestion des dossiers médicaux. Autorisation préalable Information sur les programmes d autorisation préalable, de pharmacie désignée et de gestion des dossiers médicaux La présente feuille de renseignements vise à fournir de l information sur le processus

Plus en détail

PROCESSUS DÉTAILLÉ DE PRÉSENTATION DES DEMANDES DE RÈGLEMENT INVALIDITÉ Source: Financière Sun Life PDF5670-F 03-12 nj-mp-an

PROCESSUS DÉTAILLÉ DE PRÉSENTATION DES DEMANDES DE RÈGLEMENT INVALIDITÉ Source: Financière Sun Life PDF5670-F 03-12 nj-mp-an PROCESSUS DÉTAILLÉ DE PRÉSENTATION DES DEMANDES DE RÈGLEMENT INVALIDITÉ Source: Financière Sun Life PDF5670-F 03-12 nj-mp-an Il arrive couramment que des employés ne puissent plus travailler en raison

Plus en détail

POUR TOUS VOS BESOINS D ASSURANCES DES NOTAIRES DU QUÉBEC CHAMBRES :: PRENDRE SON ÉLAN, EN PARFAIT ÉQUILIBRE. Résumé du régime d assurance association

POUR TOUS VOS BESOINS D ASSURANCES DES NOTAIRES DU QUÉBEC CHAMBRES :: PRENDRE SON ÉLAN, EN PARFAIT ÉQUILIBRE. Résumé du régime d assurance association POUR TOUS VOS BESOINS D ASSURANCES :: PRENDRE SON ÉLAN, EN PARFAIT ÉQUILIBRE Résumé du régime d assurance association CHAMBRES DES NOTAIRES DU QUÉBEC 02 VOIR LOIN, VIVRE BIEN POUR TOUS VOS BESOINS D ASSURANCES

Plus en détail

Rapport du comité d experts du Québec sur les moyens de pérenniser le système de retraite

Rapport du comité d experts du Québec sur les moyens de pérenniser le système de retraite Le 19 avril 2013 Rapport du comité d experts du Québec sur les moyens de pérenniser le système de retraite Le comité d experts a été formé vers la fin de 2011, et on lui a donné le mandat de formuler des

Plus en détail

Assurance-vie et assurance invalidité totale et permanente

Assurance-vie et assurance invalidité totale et permanente Garantie optionnelle Assurance-vie et assurance invalidité totale et permanente Renseignements importants concernant votre assurance Demande de renseignements auprès du service à la clientèle - Veuillez

Plus en détail

Compétences essentielles numériques dans les petites entreprises rurales QUESTIONNAIRE DU SONDAGE PRÉ- FORMATION DES EMPLOYEURS

Compétences essentielles numériques dans les petites entreprises rurales QUESTIONNAIRE DU SONDAGE PRÉ- FORMATION DES EMPLOYEURS 1 Nom de l organisation INTRODUCTION Merci de prendre le temps de participer à ce sondage. Les résultats nous fourniront des données essentielles afin de mesurer l efficacité de la formation. Ces données

Plus en détail

Changements au régime d'assurance collective au 1 er janvier 2015 qui s appliquent aux retraités du Mouvement Desjardins. Questions et réponses

Changements au régime d'assurance collective au 1 er janvier 2015 qui s appliquent aux retraités du Mouvement Desjardins. Questions et réponses Changements au régime d'assurance collective au 1 er janvier 2015 qui s appliquent aux retraités du Mouvement Desjardins Questions et réponses Q-1 Pourquoi modifier à nouveau le régime d'assurance collective

Plus en détail

Régime d assurance collective DES EMPLOYÉS DE LA VILLE DE MONTRÉAL VILLE DE MONTRÉAL. Pompiers (Numéro de police 70A00)

Régime d assurance collective DES EMPLOYÉS DE LA VILLE DE MONTRÉAL VILLE DE MONTRÉAL. Pompiers (Numéro de police 70A00) Régime d assurance collective DES EMPLOYÉS DE LA Pompiers (Numéro de police 70A00) 1 er janvier 2009 Édition février 2014 Ce document contient des renseignements importants. Conservez-le pour consultation

Plus en détail

VOS PRÉOCCUPATIONS? VOTRE ÉDUCATION LES NÔTRES? VOTRE SANTÉ ET VOTRE SÉCURITÉ

VOS PRÉOCCUPATIONS? VOTRE ÉDUCATION LES NÔTRES? VOTRE SANTÉ ET VOTRE SÉCURITÉ VOS PRÉOCCUPATIONS? VOTRE ÉDUCATION LES NÔTRES? VOTRE SANTÉ ET VOTRE SÉCURITÉ RÉGIME D ASSURANCE COLLECTIVE DU REMDUS CONTRAT NUMÉRO Q707 En vigueur depuis le 1 er septembre 2007 Document mis à jour le

Plus en détail

Plan Protection Plus Certificat d assurance - Assurance vie et invalidité

Plan Protection Plus Certificat d assurance - Assurance vie et invalidité Page 1 de 5 Le présent certificat d assurance (le «certificat») renferme des détails importants sur votre couverture d assurance ; veuillez le garder en lieu sûr. La correspondance ultérieure pourrait

Plus en détail

Assurances collectives

Assurances collectives Assurances collectives Regroupement des organismes nationaux de loisir et de sport du Québec Conditions de renouvellement au 1 er avril 2015 et modification du choix d option Regroupement des organismes

Plus en détail

Assurance collective sans compromis

Assurance collective sans compromis Assurance collective sans compromis Notre engagement envers vous Afin de trouver le produit d assurance le mieux adapté à vos besoins, les conseillers salariés devigilis* ont accès aux produits des sociétés

Plus en détail

Programme de retour au travail. Planifier, soutenir et réussir. www.douglas.qc.ca

Programme de retour au travail. Planifier, soutenir et réussir. www.douglas.qc.ca Programme de retour au travail Planifier, soutenir et réussir www.douglas.qc.ca La réintégration au travail réussie! APRÈS UNE ABSENCE de longue durée Préambule L Institut Douglas reconnaît la contribution

Plus en détail

Foire aux questions. 1. Comment savoir quels ajustements s appliquent aux trois fonctions suivantes :

Foire aux questions. 1. Comment savoir quels ajustements s appliquent aux trois fonctions suivantes : Foire aux questions Mise à jour le 5 janvier 2011 Liste des questions 1. Comment savoir quels ajustements s appliquent aux trois fonctions suivantes : Technicien / Technicienne en coordination du travail

Plus en détail

ASSURANCES COLLECTIVES

ASSURANCES COLLECTIVES Communication, expertise et conseils La compréhension des enjeux! Avantages socix Services actuariels Assurances et rentes collectives Ressources humaines ASSURANCES COLLECTIVES Fédération tonome de l

Plus en détail

Quand arrive la retraite

Quand arrive la retraite Quand arrive la retraite Régime de rentes du Québec La rente de retraite du Régime de rentes du Québec et les autres sources de revenu à la retraite Ce document n a pas force de loi. En cas de conflit

Plus en détail

Demande de règlement invalidité Demande de prolongation

Demande de règlement invalidité Demande de prolongation www.inalco.com Demande de règlement invalidité À L INDUSTRIELLE ALLIANCE, CE QUI COMPTE C EST VOUS! Veuillez transmettre le formulaire dûment rempli au bureau de votre région : Québec Ontario et provinces

Plus en détail

LES RACHATS DE SERVICE

LES RACHATS DE SERVICE {Avis au lecteur sur l accessibilité : Ce document est conforme au standard du gouvernement du Québec SGQRI 008-02 afin d être accessible à toute personne handicapée ou non. Toutes les notices entre accolades

Plus en détail

Demande de règlement invalidité Demande initiale

Demande de règlement invalidité Demande initiale www.inalco.com Demande de règlement invalidité À L INDUSTRIELLE ALLIANCE, CE QUI COMPTE C EST VOUS! Veuillez transmettre le formulaire dûment rempli au bureau de votre région : Québec C. P. 800, succursale

Plus en détail

INFORMATION À COMMUNIQUER EN MATIÈRE DE RÉMUNÉRATION EN APPLICATION DU TROISIÈME PILIER

INFORMATION À COMMUNIQUER EN MATIÈRE DE RÉMUNÉRATION EN APPLICATION DU TROISIÈME PILIER INFORMATION À COMMUNIQUER EN MATIÈRE DE RÉMUNÉRATION EN APPLICATION DU TROISIÈME PILIER Les renseignements, communiqués dans le présent document, au sujet de La Great-West, compagnie d assurance-vie («la

Plus en détail

Régie des rentes du Québec 2006. En cas

Régie des rentes du Québec 2006. En cas Régie des rentes du Québec 2006 En cas Profitez de nos services en ligne Le relevé de participation au Régime de rentes du Québec ; SimulRetraite, un outil de simulation des revenus à la retraite ; La

Plus en détail

Girafe & cie, compagnie d'assurance-vie

Girafe & cie, compagnie d'assurance-vie Girafe & cie, compagnie d'assurance-vie Assurance-vie essentielle pour enfants Premiers Pas Dans la présente police, «nous» et «nos» renvoient à Girafe & cie, compagnie d'assurance-vie. Nous nous engageons

Plus en détail

AVANT-PROJET DE RÈGLEMENT PORTANT SUR L INSCRIPTION ET COMMENTAIRES

AVANT-PROJET DE RÈGLEMENT PORTANT SUR L INSCRIPTION ET COMMENTAIRES PORTANT SUR L INSCRIPTION ET COMMENTAIRES PARTIE I INTERPRÉTATION 1. (1) Sauf indication contraire, les mots et expressions utilisés dans le présent règlement ont le sens qui leur est donné dans la Loi

Plus en détail

ASSURANCE INVALIDITÉ ET SOINS DE SANTÉ PERSONNALISÉE

ASSURANCE INVALIDITÉ ET SOINS DE SANTÉ PERSONNALISÉE ASSURANCE INVALIDITÉ ET SOINS DE SANTÉ PERSONNALISÉE Êtes-vous prêt à prendre votre retraite? Probablement pas! Pour l instant, vous pensez plutôt à gagner votre vie. Mais qu arriverait-il si un événement

Plus en détail

DEMANDE DE PRESTATIONS D'ASSURANCE SALAIRE DE COURTE DURÉE Marche à suivre pour déposer une demande

DEMANDE DE PRESTATIONS D'ASSURANCE SALAIRE DE COURTE DURÉE Marche à suivre pour déposer une demande DEMANDE DE PRESTATIONS D'ASSURANCE SALAIRE DE COURTE DURÉE Marche à suivre pour déposer une demande 11A-B Le Règlement sur les régimes complémentaires d avantages sociaux dans l industrie de la construction

Plus en détail

Employé/Assuré (adhérent)

Employé/Assuré (adhérent) Employé/Assuré (adhérent) Par : Employeur/ Preneur (administrateur) Assureur Me Mélanie Dugré et Me Geneviève Ladouceur, Conseillères juridiques Contentieux - Montréal Le contenu de la présentation suivante

Plus en détail

Procédure pour transformer l assurance invalidité de longue durée collective

Procédure pour transformer l assurance invalidité de longue durée collective Demande de transformation Assurance invalidité de longue durée collective Vous n êtes pas admissible à la transformation de votre assurance invalidité de longue durée collective (ILD) si : vous avez atteint

Plus en détail

Partir en toute. assurance PARTOUT DANS LE MONDE

Partir en toute. assurance PARTOUT DANS LE MONDE Partir en toute assurance PARTOUT DANS LE MONDE L information contenue dans ce document l est à titre indicatif et n engage en rien la responsabilité de la Société de l assurance automobile du Québec.

Plus en détail

DÉFINITION DES TERMES Pour une compréhension commune, voici quelques définitions. Usager Toute personne qui reçoit des soins ou des services du CSSS

DÉFINITION DES TERMES Pour une compréhension commune, voici quelques définitions. Usager Toute personne qui reçoit des soins ou des services du CSSS DÉFINITION DES TERMES Pour une compréhension commune, voici quelques définitions. Usager Toute personne qui reçoit des soins ou des services du CSSS d Ahuntsic et Montréal-Nord. Lorsque le processus de

Plus en détail

Chapitre 2. Le contrat et les concepts de base de en assurance

Chapitre 2. Le contrat et les concepts de base de en assurance Chapitre 2 Le contrat et les concepts de base de en assurance 2.1 Les aspects économiques et social de l assurance L assurance est une sécurité pour la société parce qu elle permet au gens de protéger

Plus en détail

Bulletin d information no 2

Bulletin d information no 2 Société de compensation en assurance médicaments du Québec Bulletin d information no 2 Le 13 décembre 2004 À l attention des assureurs et des administrateurs de régimes d avantages sociaux Le système de

Plus en détail

Guide AlphaPlus MD. Un programme d avantages sociaux complet destiné aux petites entreprises

Guide AlphaPlus MD. Un programme d avantages sociaux complet destiné aux petites entreprises Guide AlphaPlus MD Un programme d avantages sociaux complet destiné aux petites entreprises Solide. Fiable. Sûre. Avant-gardiste. La solution AlphaPlus Le programme d avantages sociaux AlphaPlus MD est

Plus en détail

Demande de règlement au titre de l assurance-vie pour marge de crédit ou prêt personnel Assurance-crédit Contrats n os 51007 et/ou 21559

Demande de règlement au titre de l assurance-vie pour marge de crédit ou prêt personnel Assurance-crédit Contrats n os 51007 et/ou 21559 Demande de règlement au titre de l assurance-vie Représentant de BMO Banque de Montréal : (en caractères d imprimerie) Prénom (en caractères d imprimerie) Timbre de la succursale domiciliataire Signature

Plus en détail

Services aux entreprises. Code de conduite et règlement des insatisfactions. C est votre satisfaction qui compte!

Services aux entreprises. Code de conduite et règlement des insatisfactions. C est votre satisfaction qui compte! Services aux entreprises Code de conduite et règlement des insatisfactions C est votre satisfaction qui compte! 02 03 Vers l harmonisation des relations avec les entreprises Dans le but de développer et

Plus en détail

Guide du bénéficiaire GUIDE DE PRÉSENTATION DES DEMANDES DE RÈGLEMENT AU TITRE DE L ASSURANCE VIE COLLECTIVE

Guide du bénéficiaire GUIDE DE PRÉSENTATION DES DEMANDES DE RÈGLEMENT AU TITRE DE L ASSURANCE VIE COLLECTIVE Guide du bénéficiaire GUIDE DE PRÉSENTATION DES DEMANDES DE RÈGLEMENT AU TITRE DE L ASSURANCE VIE COLLECTIVE Lorsque survient un décès dans la famille, le premier souci est souvent de trouver l argent

Plus en détail

L expérience à votre service. Architectes et ingénieurs Petites entreprises. Assurance de la responsabilité professionnelle

L expérience à votre service. Architectes et ingénieurs Petites entreprises. Assurance de la responsabilité professionnelle L expérience à votre service Architectes et ingénieurs Petites entreprises Assurance de la responsabilité professionnelle Architectes et ingénieurs Petites entreprises L importance de l assurance responsabilité

Plus en détail

Service d orientation anticipée. Déclaration du salarié

Service d orientation anticipée. Déclaration du salarié Service d orientation anticipée Déclaration du salarié Service d orientation anticipée Déclaration du salarié Les formulaires ci-après doivent être présentés dans les dix jours ouvrables suivant le début

Plus en détail

Consultation sur le référencement entre assureurs de dommages et carrossiers. Commentaires présentés à L Autorité des marchés financiers

Consultation sur le référencement entre assureurs de dommages et carrossiers. Commentaires présentés à L Autorité des marchés financiers entre assureurs de dommages et carrossiers Commentaires présentés à L Autorité des marchés financiers Novembre 2006 entre assureurs de dommages et carrossiers 2 PRÉAMBULE Le Groupement des assureurs automobiles

Plus en détail

Formulaire d ouverture

Formulaire d ouverture Formulaire d ouverture Groupe Fondaction Page 1 Étapes d ouverture d un groupe Fondaction (GF) Employeur Fondaction ou SSQ (1) Employés Le responsable du groupe doit remplir le formulaire d ouverture de

Plus en détail

Assurance invalidité de courte durée. Guide du salarié

Assurance invalidité de courte durée. Guide du salarié Assurance invalidité de courte durée Guide du salarié Assurance invalidité de courte durée Le présent guide contient les formulaires à remplir pour demander des prestations d invalidité et certains renseignements

Plus en détail

Régime de prestations des travailleurs(euses) en télécommunications Adhérents du Québec PARTIES B et C Groupe no 9798 Division 93999

Régime de prestations des travailleurs(euses) en télécommunications Adhérents du Québec PARTIES B et C Groupe no 9798 Division 93999 Régime de prestations des travailleurs(euses) en télécommunications Adhérents du Québec PARTIES B et C Groupe no 9798 Division 93999 Nom et numéro du groupe Régime de prestations des travailleurs(euses)

Plus en détail

Votre compte Sélect Banque Manuvie peut continuer à travailler... même lorsque vous ne le pouvez pas. L assurance crédit Sélect Banque Manuvie

Votre compte Sélect Banque Manuvie peut continuer à travailler... même lorsque vous ne le pouvez pas. L assurance crédit Sélect Banque Manuvie Votre compte Sélect Banque Manuvie peut continuer à travailler... même lorsque vous ne le pouvez pas L assurance crédit Sélect Banque Manuvie 1 Sans revenu, auriez-vous encore une maison? Si vous avez

Plus en détail

Demande d informationservices d aide temporaire (SAT) Questionnaire à l intention des ministères clients

Demande d informationservices d aide temporaire (SAT) Questionnaire à l intention des ministères clients Demande d informationservices d aide temporaire (SAT) Questionnaire à l intention des ministères clients Contexte Travaux publics et Services gouvernementaux Canada (TPSGC) souscrit aux principes d Approvisionnement

Plus en détail

Mémoire relatif au Règlement sur le dépannage et le remorquage des véhicules sur le territoire de la Communauté urbaine de Montréal

Mémoire relatif au Règlement sur le dépannage et le remorquage des véhicules sur le territoire de la Communauté urbaine de Montréal Mémoire relatif au Règlement sur le dépannage et le remorquage des véhicules sur le territoire de la Communauté urbaine de Montréal Présenté à La Commission du développement économique de la Communauté

Plus en détail

Formulaire d avenant du Québec F.A.Q. N o 34 Assurance de personnes

Formulaire d avenant du Québec F.A.Q. N o 34 Assurance de personnes Formulaire d avenant du Québec F.A.Q. N o 34 Assurance de personnes Le titre de l avenant doit être écrit à la section «Conditions particulières» du contrat d assurance. Quant aux informations requises

Plus en détail

Changements au régime d'assurance collective au 1 er janvier 2015. Questions et réponses

Changements au régime d'assurance collective au 1 er janvier 2015. Questions et réponses Changements au régime d'assurance collective au 1 er janvier 2015 Questions et réponses Q-1 Pourquoi modifier à nouveau le régime d'assurance collective au 1 er janvier 2015 alors que les derniers changements

Plus en détail

LES PRESTATIONS D ASSURANCE TRAITEMENT (Pour une invalidité de 104 semaines et moins)

LES PRESTATIONS D ASSURANCE TRAITEMENT (Pour une invalidité de 104 semaines et moins) FÉDÉRATION DU PERSONNEL DE SOUTIEN DE L ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR GUIDE POUR LES MEMBRES DU PERSONNEL DE SOUTIEN DES COLLEGES LES PRESTATIONS D ASSURANCE TRAITEMENT (Pour une invalidité de 104 semaines et

Plus en détail

Bienvenue à Avantages sociaux en ligne de NAV CANADA

Bienvenue à Avantages sociaux en ligne de NAV CANADA Bienvenue à Avantages sociaux en ligne de NAV CANADA Avantages sociaux en ligne présente l information nécessaire pour profiter pleinement de nos régimes d avantages sociaux. Régime Assuré Régime de soins

Plus en détail

Faire le bon choix SOLUTIONS D ÉPARGNE-RETRAITE COLLECTIVE. Laissez-vous simplement guider par nos spécialistes

Faire le bon choix SOLUTIONS D ÉPARGNE-RETRAITE COLLECTIVE. Laissez-vous simplement guider par nos spécialistes SOLUTIONS D ÉPARGNE-RETRAITE COLLECTIVE Laissez-vous simplement guider par nos spécialistes Faire le bon choix Aide-mémoire à l intention des employeurs Solutions d épargne-retraite collective Appuyés

Plus en détail

LE TITRE FAIT LA DIFFÉRENCE L Ordre et le MICC : un partenariat profitable!

LE TITRE FAIT LA DIFFÉRENCE L Ordre et le MICC : un partenariat profitable! Volume 2, numéro 3 Mai 2012 LE TITRE FAIT LA DIFFÉRENCE L Ordre et le MICC : un partenariat profitable! Par Caroline Soulas, chef marketing, Ordre des conseillers en ressources humaines agréés. Le ministère

Plus en détail

Information sur les programmes d autorisation préalable, de pharmacie désignée et de gestion des dossiers médicaux. Autorisation préalable

Information sur les programmes d autorisation préalable, de pharmacie désignée et de gestion des dossiers médicaux. Autorisation préalable Information sur les programmes d autorisation préalable, de pharmacie désignée et de gestion des dossiers médicaux La présente feuille de renseignements vise à fournir de l information sur le processus

Plus en détail

b) La liste de vos anciens noms pour les 5 dernières années (avec explications) Si non applicable, veuillez cocher

b) La liste de vos anciens noms pour les 5 dernières années (avec explications) Si non applicable, veuillez cocher PROPOSITION D ASSURANCE RESPONSABILITÉ PROFESSIONNELLE POUR LES CABINETS, LES REPRÉSENTANTS AUTONOMES, LES REPRÉSENTANTS AGISSANT POUR LE COMPTE D UN CABINET SANS Y ÊTRE EMPLOYÉS ET LES SOCIÉTÉS AUTONOMES

Plus en détail

Guide d accompagnement à l intention des entreprises désirant obtenir ou renouveler une autorisation pour contracter/souscontracter avec un organisme

Guide d accompagnement à l intention des entreprises désirant obtenir ou renouveler une autorisation pour contracter/souscontracter avec un organisme Guide d accompagnement à l intention des entreprises désirant obtenir ou renouveler une autorisation pour contracter/souscontracter avec un organisme public Juin 2015 1 INTRODUCTION... 4 À QUI S ADRESSE

Plus en détail