TABLEAU DE BORD DE LA CLIENTÈLE SUR LA SATISFACTION. Danielle Dessureault POTENTIEL D UN OUTIL POUR MIEUX UTILISER LES RÉSULTATS DES SONDAGES

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "TABLEAU DE BORD DE LA CLIENTÈLE SUR LA SATISFACTION. Danielle Dessureault POTENTIEL D UN OUTIL POUR MIEUX UTILISER LES RÉSULTATS DES SONDAGES"

Transcription

1 TABLEAU DE BORD SUR LA SATISFACTION DE LA CLIENTÈLE POTENTIEL D UN OUTIL POUR MIEUX UTILISER LES RÉSULTATS DES SONDAGES AUPRÈS DE LA CLIENTÈLE DU PROGRAMME DES AIDES TECHNIQUES ÀLA MOBILITÉ ET ÀLA POSTURE Danielle Dessureault Chef du Programme des aides techniques àla mobilité et àla posture Manuela Mendonça Agente de planification de programme Colloque 2.0 réadaptation Aides techniques 12 mai 2011

2 OBJECTIF PARTAGER LES RÉSULTATS D UN PROJET INNOVATEUR EN DÉVELOPPEMENT AU PATMP VISANT L AMÉLIORATION D UN OUTIL POUR SIMPLIFIER ET VALORISER L INFORMATION ISSUE DES SONDAGES SUR LA SATISFACTION DES USAGERS

3 DÉROULEMENT Bref historique Cadre conceptuel du modèle d amélioration de la qualité Mandat et évolution Résultats : tableau de bord (TB) Prochaines étapes Conclusion et échange

4 HISTORIQUE DU PROGRAMME D AMÉLIORATION CONTINUE DE LA QUALITÉ (PACQ)

5 1994 à 2000 LE PACQ AU CRLB: UNE CULTURE D APPRÉCIATION ET D AMÉLIORATION DES SERVICES PATMP : seul programme au CRLB à utiliser et àgérer de façon autonome la démarche PACQ depuis 15 ans à à Étude populationnelle de la RRMC mesure de la satisfaction et validation d un modèle Début PATMP Sept Sites pilotes dans les SAT du CRLB et du CRCL Consultants : SÉCOR 1999 Évaluation très positive Généralisation àd autres programmes (6) 2002 Adaptation du modèle pour les autres programmes. Le PATMP poursuit Début de l évaluation de programme (Politique + équipe) 2004 Insatisfaction des équipes de réalisation sur les PACQ, sauf au PATMP Consensus de tous les programme sur la pertinence de mesurer la satisfaction 2006 Révision des questionnaires utilisées par le PATMP 2007 Nouvelle démarche au CRLB : sondage satisfaction en complémentarité avec la démarche du Conseil québécois d agrément 2010 Réflexion sur le développement d un outil pour mieux utiliser les résultats du sondage de la satisfaction de la clientèle au PATMP

6 CADRE CONCEPTUEL DU MODÈLE D AMÉLIORATION DE LA QUALITÉ Principes de base Simplicité d application Définition du concept de qualité de services Continuité de la mesure de la satisfaction Effet mobilisateur Changements immédiats

7 CYCLE D UN PACQ EN 6 ÉTAPES 6. Réajuster la qualité voulue 5. Améliorer la qualité livrée : Deux outils : Baromètre TB Niveau stratégique CA, CD, DSPQAU Comité de pilotage Niveau opérationnel Programmes Équipe de satisfaction 1. Connaître la qualité attendue 4. Mesurer la qualité perçue Ensemble des employés 2. Comprendre la qualité livrée 3. Définir la qualité voulue

8 MANDAT (2010) Mandat simple : améliorer la présentation du tableau et du graphique Au lieu de présenter l information dans un seul tableau, présenter plutôt les résultats dans 2 tableaux différents Fournir les consignes àla personne responsable de la compilation et du traitement de l information issue des sondages et fin du mandat!

9 OUTIL ACTUEL

10 QUELQUES CONSTATS SUR L OUTIL Contenu» Même information présentée àplusieurs instances dans l établissement» Plusieurs indicateurs traités dans le même tableau» Absence de liens avec le concept «Qualité» des sondages du CQA» Absence de documentation sur la démarche du programme Forme» Surcharge et lourdeur de l information (tableaux et graphiques)» Difficulté à comprendre tous les détails présentés Outils» Redondance de certaines questions» Compilation àla «mitaine», complexité des formules et du traitement des données» Absence de méthodologie pour l utilisation de l outil

11 Résultats prévus Responsables décembre janvier février mars avril mai juin ANALYSE Les outils pour réaliser les sondages sont améliorés 1 Analyse des questionnaires (Q1, Q2 et Q3) Conseillère Éval.Prog Présentation des résultats, validation et corrections Chef de programme Présentation au Comité PACQ: Plan d'action - PATMP - Version du 7 janvier 2011 Mandat: Améliorer l'outil de gestion que le PATMP utilise en lien avec la satisfaction des clients dans le but de simplifier et de valoriser l information issue des sondages et la rendre davantage utile Le projet TB (mandat) 2. Consultation sur les changements apportés aux questionnaires 3. Test des trois questionnaires auprès des membres Chef de programme 27 Protopype TB: Les informations issues des sondages sont simplifiées, valorisées et mieux utilisées TEST 4 5 Conception d'une base de données centralisée pour les 3 questionnaires (en fonction du test) Traitement et organisation des données en tenant compte des besoins en information: 1. CA + Comité PACQ: information générale 2. Directrice DPMC + Chef de programme + Comité opérations: information détaillée Amélioration de la présentation visuelle des graphiques Amélioration du processus de prise de décision (documentation) Conseillère Éval.Prog. 3 6 Validation du prototype de TB Chef de programme 8 7 Présentation des résultats du test au Comité des opérations Chef de programme Évaluation de la faisabilité de développement technologique facilitant la compilation et le traitement des données par F. Lavoie Rédaction d'un mini-guide: les sondages du PATMP de A à Z 10 Préparation et formation sur le nouvel outil 11 Opérationnalisation de la nouvelle démarche pour sonder les usagers du PATMP Analyste informatique Secrétaire programme Conseillère Éval. Prog. Conseillère Éval.Prog Secrétaire programme Conseillère Éval. Prog. IMPLANTATION DE LA NOUVELLE DÉMARCHE Chef de programme 1 12 Soutien, accompagnement, mises à jour, ajustements dans le but d'assurer la pérénnité du TB-SATISFACTION-PATMP Conseillère Éval.Prog.

12 QUELQUES RÉSULTATS : AMÉLIORATION DE LA PRÉSENTATION DES INFORMATIONS

13 AVANT APRÈS Année Période Janv-Fév-Mars-Avril (cotes 4+3) N=8 Satisfaction Indicateurs - Agrément Service 100% 100% 100% 100% 4. Très 3. Plutôt 2. Plutôt 100% satisfait satisfait 100% insatisfait Relation avec le client Conseil d'administration et Comité PACQ Le taux de satisfaction au PATMP Taux de satisfaction Objectif: 95% 1. Très insatisfait Année Période N Taux de satisfaction (cotes 4+3) Janv-Fév-Mars-Avril 8 Objectif: Écart 95% 100% Entretien préventif, réparation, attribution et suivi en CHSLD 67% 33% 0% 0% 100% 95% 5% Entretien et réparation 100% 0% 0% 0% 100% 95% 5% Attribution d'une aide technique 100% 0% 0% 0% 100% 95% 5% Prestation professionnelle Organisation des services Entretien préventif, réparation, attribution et suivi en CHSLD 67% 33% 0% 0% 100% 95% 5% Entretien et réparation 100% 0% 0% 0% 100% 95% 5% Attribution d'une aide technique 100% 0% 0% 0% 100% 95% 5% 87% 88% Entretien préventif, réparation, attribution et suivi en CHSLD 74% 13% 5% 8% 87% 95% -8% Entretien et réparation 88% 0% 6% 6% 88% 95% -8% Attribution d'une aide technique 100% 0% 0% 0% 100% 95% 5% Total général 88% 6% 2% 3% 94% 95% -1% Entretien préventif, réparation, attribution et suivi en CHSLD Entretien et réparation Attribution d'une aide technique Entretien préventif, réparation, attribution et suivi en CHSLD Entretien et réparation Attribution d'une aide technique Entretien préventif, réparation, attribution et suivi en CHSLD Entretien et réparation Relation avec le client Prestation professionnelle Organisation des services Attribution d'une aide technique Présentation des résultats d un questionnaire Présentation des mêmes résultats à toutes les instances concernées Présentation des résultats selon les énoncés du questionnaires Présentation des résultats de 3 questionnaires Présentation des résultats selon les besoins des instances concernées Présentation des résultats selon les concepts «Qualité» Agrément

14 Année Période Janv-Fév-Mars-Avril Directions et Comité PACQ Conseil d'administration et Comité PACQ Le taux de satisfaction au PATMP TABLEAU DE BORD VISION GLOBALE N=8 Satisfaction Service Services d'entretien préventif, de réparation, d'attribution et de suivis en CHSLD Indicateurs - Agrément 4. Très satisfait 3. Plutôt satisfait 2. Plutôt insatisfait 1. Très insatisfait Taux de satisfaction (Somme cotes 4+3) Objectif: 95% Relation avec le client 67% 33% 0% 0% 100% 95% 5% Prestation professionnelle 67% 33% 0% 0% 100% 95% 5% Organisation des services 74% 13% 5% 8% 87% 95% -8% Moyenne - Services d'entretien préventif, de réparation, 73% 17% 4% 6% 90% 95% -5% Relation avec le client 100% 0% 0% 0% 100% 95% 5% Service d'entretien et de réparation Prestation professionnelle 100% 0% 0% 0% 100% 95% 5% Organisation des services 88% 0% 6% 6% 88% 95% -8% Moyenne - Service d'entretien et de réparation 93% 0% 4% 4% 93% 95% -2% Relation avec le client 100% 0% 0% 0% 100% 95% 5% Attribution d'une aide technique Prestation professionnelle 100% 0% 0% 0% 100% 95% 5% Organisation des services 100% 0% 0% 0% 100% 95% 5% Moyenne - Attribution d'une aide technique 100% 0% 0% 0% 100% 95% 5% Moyenne 88% 6% 2% 3% 94% 95% -1% Écart Dans une perspective de prise de décision : Quel sont les services qui doivent améliorer leur fonctionnement? Quel est l indicateur pour lequel on souhaite une amélioration? Quelle est l information précise qui vous permettra de savoir que le problème peut se corriger?

15 Direction DPMC, Chef de programme et Comité des opérations Le taux de satisfaction au PATMP TABLEAU DE BORD VISION CIBLÉE Année Période Janv-Fév-Mars- Avril N=8 Satisfaction Indicateurs - Agrément Organisation des services Moyenne Service Entretien préventif, réparation, attribution et suivi en CHSLD Entretien et réparation Dimensions Dimension du service (Thème du questionnaire) 4. Très satisfait 3. Plutôt satisfait 2. Plutôt insatisfait 1. Très insatisfait Taux de satisfaction (Somme cotes 4+3) Objectif: 95% Accessibilité 2. Services d entretien Préventif (PEP) 100% 0% 0% 0% 100% 95% 5% Continuité 5. Services de suivis en CHSLD (TOP seulement) 100% 0% 0% 0% 100% 95% 5% 1. Communication 75% 25% 0% 0% 100% 95% 5% 2. Services d entretien Préventif (PEP) 100% 0% 0% 0% 100% 95% 5% 3. Services de réparations en CHSLD ou au CRLB 100% 0% 0% 0% 100% 95% 5% Rapidité 4. Services cliniques d évaluation en CHSLD (Médecin+Ergo+TOP) 0% 0% 50% 50% 0% 95% -95% 5. Services de suivis en CHSLD (TOP seulement) 0% 50% 0% 50% 50% 95% -45% 6. Généralités 67% 33% 0% 0% 100% 95% 5% 1. Communication 50% 50% 0% 0% 100% 95% 5% Simplicité 2. Services d entretien Préventif (PEP) 100% 0% 0% 0% 100% 95% 5% 3. Services de réparations en CHSLD ou au CRLB 0% 0% 50% 50% 0% 95% -95% 1. Communication 67% 0% 17% 17% 67% 95% -28% Rapidité 2. Prise de rendez-vous 100% 0% 0% 0% 100% 95% 5% 3. Visite d'entretien / réparation 100% 0% 0% 0% 100% 95% 5% 4. Généralités 100% 0% 0% 0% 100% 95% 5% Simplicité 3. Visite d'entretien / réparation 100% 0% 0% 0% 100% 95% 5% 78% 9% 5% 7% 87% 95% -8% Dans une perspective de prise de décision : Quelles sont les deux dimensions du service qui doivent améliorer leur fonctionnement? Quelles sont les deux dimensions de la qualité à améliorer? Quelle est l information précise qui vous permettra de savoir que le problème peut se corriger? Écart

16 TABLEAU DE BORD VISION CIBLÉE ET OPÉRATIONNELLE Chef de programme et comité des opérations Année Période Janv-Fév-Mars-Avril N=8 Service Entretien et réparation Indicateurs - Agrément Organisation des services Moyenne - Entretien et réparation Dimensions Rapidité Simplicité Dimension du service (Thème du questionnaire) 1. Communication 2. Prise de rendezvous 3. Visite d'entretien / réparation 4. Généralités 3. Visite d'entretien / réparation Énoncés 1. Quand j ai téléphoné pour obtenir des informations, j ai rejoint rapidement la bonne personne. 3. Mon appel téléphonique m a été retourné rapidement. 4. Lorsque j ai laissé un message mon appel a été retourné par le chef d équipe à l intérieur de 2 jours ouvrables. 5. J ai obtenu un rendez-vous qui m a permis d accéder aux services dans un délai raisonnable. 6. Le délai d attente pour accéder à un rendez-vous d entretien / réparation a été de 2 semaines ou moins. 7. Le jour de mon rendez-vous, le délai d'attente pour rencontrer le mécanicien a été raisonnable (ne pas considérer une visite SANS rendez vous et non planifiée). 13. Globalement, suite à ma demande, les réponses ont été obtenues dans un laps de temps raisonnable. 11. Le personnel m a donné le maximum possible à l intérieur des règles fixées par mon agent payeur. Satisfactio n 4. Très satisfait 3. Plutôt satisfait 2. Plutôt insatisfait 1. Très insatisfait Taux de satisfactio n (Somme cotes 4+3) Objectif: 95% Écart 100% 0% 0% 0% 100% 95% 5% 100% 0% 0% 0% 100% 95% 5% 0% 0% 50% 50% 0% 95% -95% 100% 0% 0% 0% 100% 95% 5% 100% 0% 0% 0% 100% 95% 5% 100% 0% 0% 0% 100% 95% 5% 100% 0% 0% 0% 100% 95% 5% 100% 0% 0% 0% 100% 95% 5% 88% 0% 6% 6% 88% 95% -8%

17 TABLEAU DE BORD VISION CIBLÉE ET OPÉRATIONNELLE Comité des opérations Direction DPMC, Chef de programme et Comité des opérations Le taux de satisfaction au PATMP Année Période Janv-Fév-Mars-Avril N=8 Service Entretien préventif, réparation, attribution et suivi en CHSLD Indicateurs - Agrément Organisation des services Dimensions Rapidité Simplicité Dimension du service (Thème du questionnaire) 1. Communication 2. Services d entretien Préventif (PEP) 3. Services de réparations en CHSLD ou au CRLB 4. Services cliniques d évaluation en CHSLD 5. Services de suivis en CHSLD (TOP seulement) 6. Généralités 1. Communication 2. Services d entretien Préventif (PEP) Énoncés Satisfactio n 4. Très satisfait 3. Plutôt satisfait 2. Plutôt insatisfait 1. Très insatisfait Taux de satisfactio n (Somme cotes 4+3) Objectif: 95% 1. Quand j ai téléphoné, j ai rejoint rapidement la bonne personne. 67% 33% 0% 0% 100% 95% 5% 3. Mon appel téléphonique m a été retourné rapidement. 50% 50% 0% 0% 100% 95% 5% 4. Lorsque j ai laissé un message, mon appel a été retourné à l intérieur de 2 100% 0% 0% 0% 100% 95% 5% jours ouvrables. 6. J ai obtenu un rendez-vous dans un délai raisonnable. 100% 0% 0% 0% 100% 95% 5% 7A. 6 semaines ou moins. 100% 0% 0% 0% 100% 95% 5% 7B. Rendez-vous pris en bloc à l avance. 100% 0% 0% 0% 100% 95% 5% 14. J ai obtenu un rendez-vous dans un délai raisonnable. 100% 0% 0% 0% 100% 95% 5% 15. Le délai d attente pour obtenir un rendez-vous urgent en CHSLD ou au CRLB a été de 72 heures ou moins (jours ouvrables). 100% 0% 0% 0% 100% 95% 5% 16. Le délai d attente pour obtenir un rendez-vous régulier a été de 2 semaines 100% 0% 0% 0% 100% 95% 5% ou moins. 19. J ai obtenu un rendez-vous dans un délai raisonnable. 0% 0% 100% 0% 0% 95% -95% 20A. 6 semaines ou moins. 0% 0% 0% 100% 0% 95% -95% 22. J ai obtenu un rendez-vous dans un délai raisonnable. 0% 100% 0% 0% 100% 95% 5% 23A. 6 semaines ou moins. 0% 0% 0% 100% 0% 95% -95% 27. Globalement, suite à ma demande, les réponses ont été obtenues dans un 67% 33% 0% 0% 100% 95% 5% laps de temps raisonnable. 5. J ai été bien informé des procédures et documents requis pour préparer les 50% 50% 0% 0% 100% 95% 5% visites du PATMP. 12. J ai été bien informé du travail effectué et des suites à donner (pièces commandées, rendez-vous de suivi). 3. Services de 17. J ai été bien informé du travail réparations en CHSLD effectué et des suites à donner (pièces ou au CRLB commandées, rendez-vous de suivi). Moyenne - Entretien préventif, réparation, attribution et suivi en CHSLD Écart 100% 0% 0% 0% 100% 95% 5% 0% 0% 50% 50% 0% 95% -95% 70% 15% 6% 9% 85% 95% -10%

18 SUIVI DÉCISIONNEL : OUTIL POUR DOCUMENTER LES DÉCISIONS Indicateurs Résultat Standard Écart Pourquoi? Solutions du Comité des opérations Suivi Services d entretien et de réparation Service : Communication Dimension qualité : RAPIDITÉ Q4 : Retour d appel dans le 2 jours ouvrables 55% 95 % 40 % Dans son horaire, le chef d équipe n a pas le temps de retourner ses appels. Libérer le chef d équipe 1:30 heure par jour pour des tâches de bureau (Exemples: retour d appels et commande de pièces). Déplacer les tâches d accueil de la clientèle à un autre chef d équipe. 4 mois après Résultats des sondages: Problème réglé! Entretien préventif, réparation, attribution et suivi en CHSLD Service: Réparation CHSLD Dimension qualité: SIMPLICITÉ Q17 : J ai été bien informé du travail effectué 50%% 95 % 45 % L intervenant du CHSLD envoie le FR au PATMP sans que l intervenant du programme rencontre le client ni avant ni après. Difficile de communiquer à l usager les réparations ou commandes de pièces effectuées. Concevoir un formulaire avec la liste de toutes les réparations effectuées et les pièces en commande Envoyer ce formulaire via le retour du fauteuil à l intervenant du CHSLD L intervenant du CHSLD peut ainsi informer l usager du travail effectué 4 mois après Résultats des sondages: Problème non réglé: Que le chef d équipe s assure que ce formulaire est complété et envoyé au CHSLD.

19 QUELQUES RÉSULTATS : AMÉLIORATION DES OUTILS FACILITANT LA COMPILATION ET LE TRAITEMENT DES SONDAGES

20 OUTIL FACILITANT LA COMPILATION ET LE TRAITEMENT DES DONNÉES DU SONDAGE Sharepoint Outil de collaboration Facile d utilisation Souplesse pour gérer des sondages : compilation et visualisation rapide des résultats Possibilité dans l avenir de le rendre accessible à l externe (questionnaires en ligne)

21 DÉVELOPPEMENT TECHNOLOGIQUE 1 re étape» Informatisation des questionnaires» Exportation vers Excel» Validation et tests 2 e étape:» Traitement des résultats : tableaux croisés dynamiques et graphiques» Automatisation des tableaux de bord 3 e étape:» Implantation, formation et support auprès de la secrétaire du programme

22 PROCHAINES ÉTAPES : L AJOUT D INDICATEURS EN LIEN AVEC LES OBJECTIFS ET LE FONCTIONNEMENT DU PROGRAMME

23 LIEN AVEC LE CADRE LOGIQUE DU PATMP (EXTRAIT) Plusieurs indicateurs d objectifs du PATMP sont liés aux questions du sondage de satisfaction. Le PATMP dispose d une partie de l information issue des sondages de satisfaction qui lui permettrait d évaluer dans quelle mesure il atteint certains de ses objectifs (efficacité).

24 LIEN AVEC LES PROCESSUS EXEMPLE DE L ATTRIBUTION Dans le passé, il y a eu un grand investissement du programme pour décrire tous ses processus. Est ce que l évolution des questionnaires d évaluation de satisfaction permettra de faire évoluer les processus?

25 LIEN AVEC LA MESURE DE LA PARTICIPATION SOCIALE Mesures de la participation sociale avant et après l acquisition d un FR Questionnaire «Réintégration àla vie normale» distribué depuis 2008 (Wood Dauphinee et al.) Absence d outils pour compiler et traiter les résultats Des indicateurs ajoutés au TB pour évaluer une partie du but du programme : «La personne maintient ou améliore sa posture et sa capacité à se mobiliser au moyen d aides techniques fonctionnelles, confortables et sécuritaires pour la réalisation de ses habitudes et ses projets de vie pour une pleine participation sociale.»

26 CONCLUSION ET ÉCHANGE

27 QUELQUES ENSEIGNEMENTS «Vieille» démarche de satisfaction qui a survécu seulement au PATMP et qui a toujours un potentiel de développement : Application du cadre conceptuel de l Agrément de façon simple et concrète Intégration et valorisation de l information Conception d un outil le TB qui permet àses utilisateurs de :» Comprendre» Prendre des décisions» Faire le suivi Nouvelle façon de faire pour «prendre soin» des données

28 QUELQUES ENSEIGNEMENTS Préoccupation d intégrer ou d adapter les différentes démarches pour répondre àune panoplie d exigences et leur donner un sens :» Ex. : PACQ vs AGRÉMENT vs ÉVALUATION DE PROGRAMMES vs PLANIFICATION STRATÉGIQUE vs Démystifier la complexité des multiples démarches Valoriser et donner un sens àla qualité de nos actions Implantation de la démarche àpartir du 1 er mai

LA TÉLÉRÉADAPTATION : UN NOUVEL ACCÈS AUX SERVICES

LA TÉLÉRÉADAPTATION : UN NOUVEL ACCÈS AUX SERVICES LA TÉLÉRÉADAPTATION : UN NOUVEL ACCÈS AUX SERVICES Brigitte Fillion Chargée de projets, CRLB Virtuel Nicole Beaudoin Conseillère aux affaires cliniques, AERDPQ Colloque Aides techniques 2.0 12 mai 2011

Plus en détail

Projet : Équipe de consultation infirmière de proximité

Projet : Équipe de consultation infirmière de proximité Projet : Équipe de consultation infirmière de proximité Récipiendaire de la subvention de la Fondation de l OIIQ Présenté au 16 e Colloque de l Ordre régional des infirmières et infirmiers de Laurentides/Lanaudière

Plus en détail

Cartographie de compétences d un entrepreneur

Cartographie de compétences d un entrepreneur Cartographie de compétences d un entrepreneur Mission générale L entrepreneur définit la stratégie générale de l entreprise et supervise sa mise en œuvre Principales activités L entrepreneur fixe les objectifs

Plus en détail

ÉVALUATION INTERNE Synthèse des résultats

ÉVALUATION INTERNE Synthèse des résultats Saint-Brieuc le 30 janvier 2012 ÉVALUATION INTERNE Synthèse des résultats Madame, Monsieur, L Association de Protection des Majeurs Côtes d Armor, son groupe de pilotage évaluation interne et moi-même

Plus en détail

Optimisation du processus de gestion des plaintes et des commentaires à la SAAQ

Optimisation du processus de gestion des plaintes et des commentaires à la SAAQ Permis Immatriculation Optimisation du processus de gestion des plaintes et des commentaires à la SAAQ Prévention Véhicules lourds Présentation à l ARGP Mars 2012 Victimes d accident Présenté par Nancy

Plus en détail

P oc o e c s e s s u s s u s e t e o u o t u il i s l s d d a c a c c u c e u i e l i l e t e d d i n i t n ég é r g at a io i n Boîte à outils (7)

P oc o e c s e s s u s s u s e t e o u o t u il i s l s d d a c a c c u c e u i e l i l e t e d d i n i t n ég é r g at a io i n Boîte à outils (7) Processus et outils d accueil et d intégration Boîte à outils (7) Accueillir et intégrer Il existe un consensus sur l importance du sujet : Le recrutement ne s arrête pas à l issue de l entretien et de

Plus en détail

CRM Service. Exemples de secteurs concernés. Fonctionnalités clés. Gestion de l activité quotidienne. Gestion complète de la force de vente

CRM Service. Exemples de secteurs concernés. Fonctionnalités clés. Gestion de l activité quotidienne. Gestion complète de la force de vente CRM Service Exemples de secteurs concernés Société de commerce et de négoce Société de services informatiques Cabinet de formation Cabinet de recrutement Société de sécurité et de nettoyage Société de

Plus en détail

Analyse du sondage sur la satisfaction des proches (2012) et cibles d amélioration

Analyse du sondage sur la satisfaction des proches (2012) et cibles d amélioration Martin Pruneau Carole Vaillancourt Analyse du sondage sur la satisfaction (2012) et cibles d amélioration Document adopté par le comité d agrément le 29 janvier 2013 INTRODUCTION Ce document présente les

Plus en détail

LE CRLB-VIRTUEL un projet novateur alliant le Web 2.0, la téléréadaptation et les services à distance

LE CRLB-VIRTUEL un projet novateur alliant le Web 2.0, la téléréadaptation et les services à distance LE CRLB-VIRTUEL un projet novateur alliant le Web 2.0, la téléréadaptation et les services à distance Brigitte Fillion, chargée de projet, CRLB-Virtuel François Thibault, coordonnateur clinique, Programme

Plus en détail

Recommandations organisationnelles. Outils et guides. Guide de gestion de projet chirurgie ambulatoire

Recommandations organisationnelles. Outils et guides. Guide de gestion de projet chirurgie ambulatoire Ensemble pour le développement de la chirurgie ambulatoire Recommandations organisationnelles Outils et guides Guide de gestion de projet chirurgie ambulatoire Mai 2013 Le document source est téléchargeable

Plus en détail

Enquête de satisfaction 2015 réalisée du 8 au 22 avril 2015. À votre écoute pour progresser!

Enquête de satisfaction 2015 réalisée du 8 au 22 avril 2015. À votre écoute pour progresser! Enquête de 2015 réalisée du 8 au 22 avril 2015 PREFECTURE DES DEUX-SEVRES 302 questionnaires collectés / 39 questions Résultats en % des exprimés À votre écoute pour progresser! 1. Le contexte de l étude

Plus en détail

Le Concept Swyna *L OUTIL D ENQUÊTE EN LIGNE SIMPLEMENT PUISSANT

Le Concept Swyna *L OUTIL D ENQUÊTE EN LIGNE SIMPLEMENT PUISSANT Le Concept Swyna *L OUTIL D ENQUÊTE EN LIGNE SIMPLEMENT PUISSANT Nous sommes à votre écoute : 04 72 85 08 14 info@swyna.fr Le Concept Swyna swyna est l outil idéal pour mener des enquêtes en ligne récurrentes

Plus en détail

Séminaires Système D Information. Formation Conduite du Changement. Présentation du cours

Séminaires Système D Information. Formation Conduite du Changement. Présentation du cours Séminaires Système D Information Formation Conduite du Changement Présentation du cours Objectifs Il s agit notamment de : Sensibiliser à la conduite du changement Comprendre les problématiques associées

Plus en détail

Enquête de satisfaction 2015 réalisée du 8 au 26 juin 2015. À votre écoute pour progresser!

Enquête de satisfaction 2015 réalisée du 8 au 26 juin 2015. À votre écoute pour progresser! Enquête de satisfaction 2015 réalisée du 8 au 26 juin 2015 PREFECTURE DES DEUX-SEVRES 116 questionnaires collectés / 20 questions Résultats en % des exprimés 1. Le contexte de l étude À votre écoute pour

Plus en détail

Charte. Qualité et Service VOTRE SATISFACTION 2009-2010 NOTRE PRIORITÉ : Recherche et Information. Développement de Clientèle

Charte. Qualité et Service VOTRE SATISFACTION 2009-2010 NOTRE PRIORITÉ : Recherche et Information. Développement de Clientèle Charte Qualité et Service 2009-2010 NOTRE PRIORITÉ : VOTRE SATISFACTION TOUTES VOS SOLUTIONS D INFORMATION ET DE GESTION Recherche et Information Solution de Gestion Métier Gestion du Risque Développement

Plus en détail

Méthodologie d Accompagnement. de Projet de Certification ISO 9001

Méthodologie d Accompagnement. de Projet de Certification ISO 9001 Méthodologie d Accompagnement de Projet de Certification ISO 9001 Janvier 2011 Postulats ISO 9001, c est : Maîtriser ce que l on fait Savoir s améliorer On part du principe que : Le niveau de maîtrise

Plus en détail

Management par les processus Les facteurs clés de succès. Lionel Di Maggio Master 1 MIAGE

Management par les processus Les facteurs clés de succès. Lionel Di Maggio Master 1 MIAGE Management par les processus Les facteurs clés de succès Lionel Di Maggio Master 1 MIAGE 1 1. Objectifs et définitions 2. Le retour sur investissement des démarches 3. Les éléments structurants 4. Mise

Plus en détail

Politique de gestion des plaintes et des commentaires

Politique de gestion des plaintes et des commentaires Politique de gestion des plaintes et des commentaires 03.01.0 Page 1 de 6 DATE DE LA MISE À JOUR 2010-11-03 RÉSUMÉ Cette politique vise à encadrer et harmoniser la gestion des plaintes et des commentaires

Plus en détail

uvox 360 : pour avoir voix au chapitre! La rétroaction à 360 Qu est-ce qu une rétroaction à 360º

uvox 360 : pour avoir voix au chapitre! La rétroaction à 360 Qu est-ce qu une rétroaction à 360º uvox 360 : pour avoir voix au chapitre! La rétroaction à 360 Dans un contexte de travail qui reconnaît la valeur stratégique des employés de l entreprise, les services des ressources humaines ont de plus

Plus en détail

IND N ICA C TEURS S CL C ES

IND N ICA C TEURS S CL C ES INDICATEURS CLES LE TABLEAU DE BORD DE SUIVI DE L ACTIVITE DEFINITION Un indicateur est : - Une donnée c'est-à-dire un élément ou un ensemble d éléments d information significative, ex un taux. - un indice

Plus en détail

Juin 2013 COMPTE RENDU SUR L'ÉTAT DE LA MISE EN OEUVRE DU PLAN D'ACTION RAPPORT AU COMITÉ DE VÉRIFICATION EN DATE DU 30 SEPTEMBRE 2013

Juin 2013 COMPTE RENDU SUR L'ÉTAT DE LA MISE EN OEUVRE DU PLAN D'ACTION RAPPORT AU COMITÉ DE VÉRIFICATION EN DATE DU 30 SEPTEMBRE 2013 Vérification des pratiques de gestion du Secteur du dirigeant principal des finances () 1. Le dirigeant principal des finances () doit s assurer qu on dispose d une vue consolidée et intégrée des structures

Plus en détail

Regards croisés sur la Bientraitance. Charte Bientraitance. Outil d aide à la décision - formation

Regards croisés sur la Bientraitance. Charte Bientraitance. Outil d aide à la décision - formation Promotion de la bientraitance «Remobiliser les équipes» Regards croisés sur la Bientraitance Charte Bientraitance Outil d aide à la décision - formation Marie José D Alché-Gautier Réseau Bas Normand Santé

Plus en détail

Onzième colloque annuel de la Société québécoise d évaluation de programme La pratique de l évaluation de programme: quoi de neuf depuis 10 ans?

Onzième colloque annuel de la Société québécoise d évaluation de programme La pratique de l évaluation de programme: quoi de neuf depuis 10 ans? Onzième colloque annuel de la Société québécoise d évaluation de programme La pratique de l évaluation de programme: quoi de neuf depuis 10 ans? L évaluation formative d une intervention interdisciplinaire

Plus en détail

Campagne: «Ensemble, améliorons la prestation sécuritaire des soins de santé!»

Campagne: «Ensemble, améliorons la prestation sécuritaire des soins de santé!» Campagne: «Ensemble, améliorons la prestation sécuritaire des soins de santé!» Mme Danielle St Louis Directrice de la qualité, MSSS Mme Catherine Maranda Conseillère àla Direction de la qualité, MSSS Plan

Plus en détail

Politique de gestion des plaintes. La CSST place la satisfaction de sa clientèle au coeur de ses priorités

Politique de gestion des plaintes. La CSST place la satisfaction de sa clientèle au coeur de ses priorités Politique de gestion des plaintes La CSST place la satisfaction de sa clientèle au coeur de ses priorités PRÉAMBULE L administration gouvernementale québécoise place au cœur de ses priorités la qualité

Plus en détail

Projet en entreprise Cadrage du Projet de Fin d Etudes «Un projet informatique.»

Projet en entreprise Cadrage du Projet de Fin d Etudes «Un projet informatique.» Projet en entreprise Cadrage du Projet de Fin d Etudes «Un projet informatique.» Projet de fin d études 2 Sommaire OBJET DU DOCUMENT... 3 LES ETAPES DU PROJET... 4 ETUDE PREALABLE...5 1 L étude d opportunité...

Plus en détail

FORMATION D UN COMITÉ DE SUIVI D E S A C TI V ITÉS D U S E R V I C E A L I M E NTA I R E C O M P O S ITI O N D U C O M ITÉ D E S U I V I

FORMATION D UN COMITÉ DE SUIVI D E S A C TI V ITÉS D U S E R V I C E A L I M E NTA I R E C O M P O S ITI O N D U C O M ITÉ D E S U I V I CONTRÔLE DE LA QUALITÉ ET MESURE DE LA SATISFACTION DE LA CLIENTÈLE La mesure de la satisfaction constitue une activité importante car elle permet aux dirigeants des services alimentaires de connaître

Plus en détail

Lignes Directrices pour le testing et la validation des outils WP3

Lignes Directrices pour le testing et la validation des outils WP3 Développer les compétences clés en formation professionnelle: Outils Pédagogiques Clés - les Savoir-Faire Comportementaux pour l inclusion dans l emploi Lignes Directrices pour le testing et la validation

Plus en détail

Impact d un déménagement de service sur la satisfaction relative au soins

Impact d un déménagement de service sur la satisfaction relative au soins Impact d un déménagement de service sur la satisfaction relative au soins MONTPELLIER JOURNEES DE MEDECINE PERINATALE 19 OCTOBRE 2012 Bénédicte Belgacem SANTE PUBLIQUE CHU Clermont-Fd PEPRADE La satisfaction

Plus en détail

REFERENTIEL DU CQPM. Les missions ou activités confiées au titulaire peuvent porter à titre d exemples non exhaustifs sur :

REFERENTIEL DU CQPM. Les missions ou activités confiées au titulaire peuvent porter à titre d exemples non exhaustifs sur : COMMISION PARITAIRE NATIONALE DE L EMPLOI DE LE METALLURGIE Qualification : Catégorie : D Dernière modification : 30/04/2015 REFERENTIEL DU CQPM TITRE DU CQPM : Responsable d affaires I OBJECTIF PROFESSIONNEL

Plus en détail

La matrice Indicateurs ou

La matrice Indicateurs ou La matrice Indicateurs ou Un outil simple pour bien démarrer sa démarche ISO 9001:2000 Actions Services Qualité Philippe Engrand / Consultant Associé - Auditeur ICA philippe. engrand @ as-qualite. com

Plus en détail

L achat de formation en 3 étapes :

L achat de formation en 3 étapes : L achat de formation en 3 étapes : 1- La définition du besoin de formation L origine du besoin en formation peut avoir 4 sources : Une évolution des choix stratégiques de l entreprise (nouveau métier,

Plus en détail

La norme ISO 10007:2003 définit des lignes directrices pour la gestion de la configuration

La norme ISO 10007:2003 définit des lignes directrices pour la gestion de la configuration ! " Rappel : les référentiels pour la gestion de configuration ISO10007 (1/3) La norme ISO 10007:2003 définit des lignes directrices pour la gestion de la configuration Elle est une révision de la version

Plus en détail

Guide pour aider à l évaluation des actions de formation

Guide pour aider à l évaluation des actions de formation Guide pour aider à l évaluation des actions de formation Pourquoi évaluer? L évaluation constitue la dernière étape du service d ingénierie que le conseiller de l AGEFOS PME Bretagne peut apporter à l

Plus en détail

Phase 4 : Amélioration. Revue de direction. Actions correctives. Retour expérience. Valorisation. R Collomp - D Qualité A Améliora2on

Phase 4 : Amélioration. Revue de direction. Actions correctives. Retour expérience. Valorisation. R Collomp - D Qualité A Améliora2on Phase 4 : Amélioration Revue de direction Actions correctives Retour expérience Valorisation Actions d amélioration Réexamen des risques significatifs non totalement éliminés ou les besoins non totalement

Plus en détail

Introduction La méthodologie

Introduction La méthodologie Direction des soins infirmiers et de la qualité 1 Introduction À l automne 2013, le Centre de santé et de services sociaux (CSSS) du Lac-des- Deux-Montagnes a fait des sondages dans le but d estimer la

Plus en détail

CQP Animateur(trice) d équipe de logistique des industries chimiques. Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification

CQP Animateur(trice) d équipe de logistique des industries chimiques. Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification CQP Animateur(trice) d équipe de logistique des industries chimiques Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification Désignation du métier ou des composantes du métier en lien avec

Plus en détail

Postes en technologie de l information

Postes en technologie de l information Mutation 2013 Postes en technologie de l information Consultez les témoignages de nos ambassadeurs Suzanne Samson Gestionnaire en technologies de l information Simon Barriault Analyste en informatique

Plus en détail

Objet : Réponse à la lettre et pétition reçues le 5 avril 2013 des professionnels du SAD membres de l APTS

Objet : Réponse à la lettre et pétition reçues le 5 avril 2013 des professionnels du SAD membres de l APTS Le 2 mai 2013 Aux professionnels du SAD membres de l APTS, Objet : Réponse à la lettre et pétition reçues le 5 avril 2013 des professionnels du SAD membres de l APTS Madame, Monsieur, Nous accusons réception

Plus en détail

Quelques conseils pour le choix des indicateurs

Quelques conseils pour le choix des indicateurs IDENTIFIER LES INDICATEURS ET LES CIBLES Pourquoi se doter d indicateurs de suivi Étant donné l aspect dynamique du contexte dans lequel s inscrit votre projet, il est important de mesurer de façon continue

Plus en détail

Programme «Responsable en logistique de Distribution» Titre de l ISLT inscrit au RNCP de niveau 2

Programme «Responsable en logistique de Distribution» Titre de l ISLT inscrit au RNCP de niveau 2 Programme «Responsable en logistique de Distribution» Titre de l ISLT inscrit au RNCP de niveau 2 INSTITUT NEMO 36-38 AVENUE PIERRE BROSSOLETTE 92240 MALAKOFF 1 Public visé Tout public, titulaire d un

Plus en détail

Vertec IT-Services La solution ERP flexible pour prestataires de services IT

Vertec IT-Services La solution ERP flexible pour prestataires de services IT Vertec IT-Services La solution ERP flexible pour prestataires de services IT Flexible, efficace et conviviale la solution modulaire pour prestataires de services informatiques Le système modulaire Vertec

Plus en détail

L audit énergétique : maillon faible de la transition énergétique?

L audit énergétique : maillon faible de la transition énergétique? L audit énergétique : maillon faible de la transition énergétique? 26 novembre 2015 Positionnement des prestataires et limite de l audit Un audit énergétique est par définition une analyse croisée entre

Plus en détail

LE MANAGEMENT DE LA QUALITE EN ASSURANCE

LE MANAGEMENT DE LA QUALITE EN ASSURANCE LE MANAGEMENT DE LA QUALITE EN ASSURANCE Séminaire - Atelier Le management de la qualité en assurance 1 ère communication Généralités sur le management de la qualité 2 ème communication Le management de

Plus en détail

LE SUIVI APRÈS L'IMPLANTATION D'UN SYSTÈME DE CADENASSAGE. Mario Saucier, ing. Président de Groupe ID

LE SUIVI APRÈS L'IMPLANTATION D'UN SYSTÈME DE CADENASSAGE. Mario Saucier, ing. Président de Groupe ID LE SUIVI APRÈS L'IMPLANTATION D'UN SYSTÈME DE CADENASSAGE Mario Saucier, ing. Président de Groupe ID Conférence présentée au congrès de l'aqhsst à Gatineau le 18 mai 2012 Le suivi après l'implantation

Plus en détail

Vous êtes médecin traitant?

Vous êtes médecin traitant? Programme Vous êtes médecin traitant? Que représente ce programme... - pour vous? - pour votre patient? Saviez-vous que...? Chaque année, plus de 30 000 personnes remplissent une demande d indemnité suite

Plus en détail

Association ESSONNE CADRES

Association ESSONNE CADRES Association ESSONNE CADRES 10 avenue du Noyer Lambert - 91300 MASSY : 01 60 12 01 45 Email : competences91@essonnecadres.org Site web : www.essonnecadres.org Besoin d un Professionnel pour une situation

Plus en détail

«Construire des Ouvrages d Art en Béton»

«Construire des Ouvrages d Art en Béton» «Construire des Ouvrages d Art en Béton» Rappels sur le Management de la Qualité D BRAZILLIER (DIR CE) 19 et 20 janvier 2011 www.setra.developpement-durable.gouv.fr contexte Construire un ouvrage de qualité??

Plus en détail

LE GESTIONNAIRE LEADER : SON RÔLE, SES RESPONSABILITÉS DE GESTION ET SON AUTORITÉ DÉCISIONNELLE

LE GESTIONNAIRE LEADER : SON RÔLE, SES RESPONSABILITÉS DE GESTION ET SON AUTORITÉ DÉCISIONNELLE SON RÔLE, SES RESPONSABILITÉS DE GESTION ET SON AUTORITÉ DÉCISIONNELLE CLARIFIER SA CONTRIBUTION À SON ORGANISATION. SITUER SON RÔLE DANS SON ORGANISATION ET INVENTORIER SES RESPONSABILITÉS DE GESTION.

Plus en détail

Livre Blanc. Optimiser la gestion et le pilotage des opérations. Août 2010

Livre Blanc. Optimiser la gestion et le pilotage des opérations. Août 2010 Livre Blanc Optimiser la gestion et le pilotage des opérations Août 2010 Un livre blanc édité par : NQI - Network Quality Intelligence Tél. : +33 4 92 96 24 90 E-mail : info@nqicorp.com Web : http://www.nqicorp.com

Plus en détail

CONDITIONS POUR LE PRÊT D ÉQUIPEMENT AU SERVICE DES AIDES TECHNIQUES

CONDITIONS POUR LE PRÊT D ÉQUIPEMENT AU SERVICE DES AIDES TECHNIQUES CONDITIONS POUR LE PRÊT D ÉQUIPEMENT AU SERVICE DES AIDES TECHNIQUES Publication initiale mise en vigueur : 9 septembre 2014 Destinataires : Clientèle, intervenants du Service des aides techniques, intervenants

Plus en détail

SOMMAIRE. 2.Maîtriser les Processus : Qu est-ce que ça apporte? 15. 3.Comment maîtriser vos Processus? 19

SOMMAIRE. 2.Maîtriser les Processus : Qu est-ce que ça apporte? 15. 3.Comment maîtriser vos Processus? 19 1.Introduction 5 1.1 A qui s adresse ce petit cahier? 6 1.2 Comment utiliser ce petit cahier? 7 1.3 Dans quel contexte utiliser ce petit cahier? 8 1.4 Les Processus, c est quoi? 9 2.Maîtriser les Processus

Plus en détail

CRM Banque. Fonctionnalités clés. Vision complète de la performance de la banque. Optimisation fondamentale de la relation client

CRM Banque. Fonctionnalités clés. Vision complète de la performance de la banque. Optimisation fondamentale de la relation client CRM Banque Fonctionnalités clés Vision complète de la performance de la banque Suivi des indicateurs clés de performance de la banque avec des tableaux de bord en temps réel, des rapports prédéfinis, une

Plus en détail

Fonction 2 : Conseil et relation annonceur

Fonction 2 : Conseil et relation annonceur Situation : Sit 2.1.1 Réalisation d'outils commerciaux Compétence : C21.1 - Préparer les outils de vente Description : J'ai appris à identifier les besoins de la prospection en matière d'outils de vente

Plus en détail

SONDAGE DES MEMBRES DE L APIGQ RÉSULTATS ET ANALYSE

SONDAGE DES MEMBRES DE L APIGQ RÉSULTATS ET ANALYSE SONDAGE DES MEMBRES DE L APIGQ RÉSULTATS ET ANALYSE SEPTEMBRE 2008 TABLE DES MATIÈRES INTRODUCTION... 3 SONDAGE ET ÉCHANTILLONNAGE... 3 SONDAGE... 3 ÉCHANTILLONNAGE... 4 COMPILATION DES RÉSULTATS... 4

Plus en détail

Communiqué de presse ALTER PERFORMANCE, un modèle de start up qui a le vent en poupe

Communiqué de presse ALTER PERFORMANCE, un modèle de start up qui a le vent en poupe Dossier de presse Communiqué de presse ALTER PERFORMANCE, un modèle de start up qui a le vent en poupe ALTER PERFORMANCE est une nouvelle société de conseil qui a fait le choix d'accompagner les TPE-PME

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES. Composition du comité... 3. Tenue des réunions... 3. Participation au conseil d administration et autres comités...

TABLE DES MATIÈRES. Composition du comité... 3. Tenue des réunions... 3. Participation au conseil d administration et autres comités... BILAN DES ACTIVITÉS 2013-2014 Comité des usagers Centre de réadaptation La Maison Mars 2014 TABLE DES MATIÈRES Composition du comité... 3 Tenue des réunions... 3 Participation au conseil d administration

Plus en détail

Plan de formation relatif à l ordonnance sur la formation professionnelle initiale de graphiste CFC Leçons B Resumé par semestre

Plan de formation relatif à l ordonnance sur la formation professionnelle initiale de graphiste CFC Leçons B Resumé par semestre Plan de formation relatif à l ordonnance sur la formation professionnelle initiale de graphiste CFC Leçons B Resumé par semestre 21 javier 2010 Legende Le plan de formation règle obligatoirement les objectifs

Plus en détail

VALÉRIE DION & STEVE GAUDET

VALÉRIE DION & STEVE GAUDET OPTIMISER VOS PROCESSUS D AFFAIRES: UN INCONTOURNABLE POUR PERFORMER VALÉRIE DION & STEVE GAUDET COLLOQUE PERFORMANCE 19 FÉVRIER 2013 2 Pourquoi cherche-t-on à performer? Performer afin de Obtenir une

Plus en détail

Principaux domaines d'expertise

Principaux domaines d'expertise Principaux domaines d'expertise Élaborer des stratégies, programmes, plans et indicateurs de durabilité Politiques, procédures et plans environnementaux et/ou de durabilité de la société Les règlements

Plus en détail

Soutien aux projets structurants de valorisation de transfert Direction du Soutien à l innovation technologique et sociale

Soutien aux projets structurants de valorisation de transfert Direction du Soutien à l innovation technologique et sociale Soutien aux projets structurants de valorisation de transfert Direction du Soutien à l innovation technologique et sociale Plan de la présentation Le secteur Recherche, innovation et science citoyenne

Plus en détail

Propositions pour des actions humanitaires de qualité. Définir un budget en cohérence avec le plan de formation élaboré

Propositions pour des actions humanitaires de qualité. Définir un budget en cohérence avec le plan de formation élaboré Définir un budget en cohérence avec le plan de formation élaboré Les éléments suivants sont à prendre en compte : 1. Le volume d heures ou de jours de formation. 2. Le volume des effectifs (pour évaluer

Plus en détail

Comptabilité Services-Conseils Ressources humaines

Comptabilité Services-Conseils Ressources humaines www.germico.com info@germico.com 418 977-2555 Finance Tableau de bord financier Maximisez la rentabilité de votre entreprise avec l aide de notre tableau de bord financier. UN OUTIL PERFORMANT La simplicité

Plus en détail

«Les plans de prévention : quel minimum commun y intégrer pour être efficace?»

«Les plans de prévention : quel minimum commun y intégrer pour être efficace?» «Les plans de prévention : quel minimum commun y intégrer pour être efficace?» Synthèse des réunions d échanges d expérience 20 et 27 juin 2013 Ordre du jour: 14h00 : Accueil des participants 14h15 : Présentation

Plus en détail

Démarches de prévention des RPS : comment les évaluer?

Démarches de prévention des RPS : comment les évaluer? Colloque «De la prévention des RPS à la performance en entreprises : comment agir?» - Lyon, 6 novembre 2014 Démarches de prévention des RPS : comment les évaluer? Dominique Chouanière Direction Générale

Plus en détail

«Nous vous proposons l équipe et les solutions clé en main qui vont doper les performances de votre entreprise.»

«Nous vous proposons l équipe et les solutions clé en main qui vont doper les performances de votre entreprise.» «Nous vous proposons l équipe et les solutions clé en main qui vont doper les performances de votre entreprise.» Conseil en systèmes et logiciels informatiques FBCOM est une société de conseil en systèmes

Plus en détail

Journée e dialogue al chef de file en santé mentale

Journée e dialogue al chef de file en santé mentale Journée e dialogue Le réseau r de l Est l de Montréal al chef de file en santé mentale UN PROCESSUS DE TRANSFERT DE LA CLIENTÈLE ENTRE LES ÉTABLISSEMENTS DE L EST DE MONTRÉAL POUR ASSURER LA CONTINUITÉ

Plus en détail

1.1. Qu est ce qu un audit?... 17

1.1. Qu est ce qu un audit?... 17 Table des matières chapitre 1 Le concept d audit 17 1.1. Qu est ce qu un audit?... 17 1.1.1. Principe général... 17 1.1.2. Historique... 19 1.1.3. Définitions des termes particuliers utilisés en audit...

Plus en détail

Programme de gestion de l invalidité et des absences ProAvantages MD

Programme de gestion de l invalidité et des absences ProAvantages MD Programme de gestion de l invalidité et des absences ProAvantages MD Assurance collective ProAvantages MD Offert par l Assurance collective Manuvie, le programme ProAvantages MD est constitué d un ensemble

Plus en détail

Améliorer votre approche processus

Améliorer votre approche processus Améliorer votre approche processus Décrire de manière complète les processus, Mettre en place des tableaux de bord de manière à en surveiller le fonctionnement et à en déterminer l efficacité, Réaliser

Plus en détail

Statistiques des bibliothèques publiques du Québec : reflet actualisé d un réseau en constante évolution

Statistiques des bibliothèques publiques du Québec : reflet actualisé d un réseau en constante évolution Statistiques des bibliothèques publiques du Québec : reflet actualisé d un réseau en constante évolution Prendre la mesure de sa bibliothèque 9 mars 2012 Benoit Allaire, Observatoire de la culture et des

Plus en détail

GUIDE POUR LE DÉVELOPPEMENT DE COMPÉTENCES PROFESSIONNELLES (CP) POUR LE 3 ème STAGE

GUIDE POUR LE DÉVELOPPEMENT DE COMPÉTENCES PROFESSIONNELLES (CP) POUR LE 3 ème STAGE 1 GUIDE POUR LE DÉVELOPPEMENT DE COMPÉTENCES PROFESSIONNELLES (CP) POUR LE 3 ème DOMAINES: FONDEMENTS COMPÉTENCE 1: Agir en tant que professionnelle ou professionnel héritier, critique et interprète d

Plus en détail

Procédure. BCM (bilan comparatif des médicaments) des usagers à l admission, au transfert et au congé.

Procédure. BCM (bilan comparatif des médicaments) des usagers à l admission, au transfert et au congé. Cote DSPD-13-14 Réservé à la Direction général Procédure Titre : BCM (bilan comparatif des médicaments) des usagers à l admission, au transfert et au congé. Destinataires : Direction de l hébergement Direction

Plus en détail

POLITIQUE INSTITUTIONNELLE DE DÉVELOPPEMENT ET DE GESTION DES PROGRAMMES D ÉTUDES (PIDGP)

POLITIQUE INSTITUTIONNELLE DE DÉVELOPPEMENT ET DE GESTION DES PROGRAMMES D ÉTUDES (PIDGP) POLITIQUE INSTITUTIONNELLE DE DÉVELOPPEMENT ET DE GESTION DES PROGRAMMES D ÉTUDES (PIDGP) Adoptée par le conseil d administration le 27 novembre 2003 Direction des études Table des matières 1. BUT...

Plus en détail

Le Centre jeunesse Gaspésie/Les Îles

Le Centre jeunesse Gaspésie/Les Îles Règlement sur les modalités d adoption et de révision des plans d intervention des usagers Le Centre jeunesse Gaspésie/Les Îles Règlement N o 11 Adopté le 15.02.2011 Assemblée publique et conseil d administration

Plus en détail

Notions de Gestion de Projet (Partie 2)

Notions de Gestion de Projet (Partie 2) Notions de Gestion de Projet (Partie 2) QCM Sommaire 1ère 1 Partie Sommaire 2ème 2 Partie - Problématique de départ Structure et Pilotage d un projet - Qu est ce qu un projet? - Vocabulaire spécifique

Plus en détail

Éric Des Cormiers, MBA, MA Colloque CQA, octobre 2012

Éric Des Cormiers, MBA, MA Colloque CQA, octobre 2012 Outils de suivi de la qualité Éric Des Cormiers, MBA, MA Colloque CQA, octobre 2012 Ce que nous faisons: Développement d outils d aide à la prise de décision Sondages Système de tableaux de bord de gestion

Plus en détail

QLIKVIEW POUR SALESFORCE

QLIKVIEW POUR SALESFORCE QLIKVIEW POUR SALESFORCE Exploiter rapidement et facilement les données issues de votre CRM QlikView simplifie l intégration de la Business Discovery à une Plate-forme PaaS (Platform as a Service) éprouvée

Plus en détail

STRATÉGIE RÉGIONALE D EXAMEN Présentation à la Société canadienne d évaluation Charlottetown, 5 juin 2006 Daniel Gagnon, Gestionnaire int.

STRATÉGIE RÉGIONALE D EXAMEN Présentation à la Société canadienne d évaluation Charlottetown, 5 juin 2006 Daniel Gagnon, Gestionnaire int. STRATÉGIE RÉGIONALE D EXAMEN Présentation à la Société canadienne d évaluation Charlottetown, 5 juin 2006 Daniel Gagnon, Gestionnaire int. planification et examen Plan de la présentation Introduction Contexte

Plus en détail

De meilleures données pour de meilleures décisions :

De meilleures données pour de meilleures décisions : De meilleures données pour de meilleures décisions : un appui pour des soins plus efficaces et appropriés Amélioration de l expérience client. Perfectionnement de la planification des programmes et capacité

Plus en détail

Les meilleures pratiques de promotion et de prévention en contexte scolaire québécois. Catherine Martin 14 mai 2009

Les meilleures pratiques de promotion et de prévention en contexte scolaire québécois. Catherine Martin 14 mai 2009 Les meilleures pratiques de promotion et de prévention en contexte scolaire québécois Catherine Martin 14 mai 2009 Sommaire de la présentation 1. Comment définir les meilleures pratiques et les inscrire

Plus en détail

Méthode de de gestion de de projets au au SITEL (SPM :: SITEL Project Management)

Méthode de de gestion de de projets au au SITEL (SPM :: SITEL Project Management) Méthode de de gestion de de projets au au SITEL (SPM :: SITEL Project Management) 24.10.2005-1/12 Méthode d organisation simple pour les projets du SITEL Les méthodes d organisation de projets les plus

Plus en détail

L école éloignée en réseau. Organisation pour les commissions scolaires Des conditions pour faciliter le changement. Au plan administratif

L école éloignée en réseau. Organisation pour les commissions scolaires Des conditions pour faciliter le changement. Au plan administratif L école éloignée en réseau Organisation pour les commissions scolaires Des conditions pour faciliter le changement Au plan administratif La gestion et l organisation d un projet ÉÉR dans une commission

Plus en détail

5/23/2014. Norme de santé et sécurité psychologique et autres normes dans le marché

5/23/2014. Norme de santé et sécurité psychologique et autres normes dans le marché La norme nationale sur la santé et sécurité psychologiques au travail, la norme "Entreprise en santé" et la norme "Conciliation travail famille": Comment s'y retrouver et comment choisir? Présentée par:

Plus en détail

Indicateurs de performance. P. Noreau A. Ruiz G. St-Laurent - J. Vallerand

Indicateurs de performance. P. Noreau A. Ruiz G. St-Laurent - J. Vallerand Indicateurs de performance P. Noreau A. Ruiz G. St-Laurent - J. Vallerand Plan Pourquoi se pencher sur la performance? La mesure, instrument de pilotage La notion de performance Les indicateurs Les tableaux

Plus en détail

L auto-évaluation de nos programmes : orchestrer notre démarche jouer en harmonie donner un sens et une mesure à nos interventions

L auto-évaluation de nos programmes : orchestrer notre démarche jouer en harmonie donner un sens et une mesure à nos interventions L auto-évaluation de nos programmes : orchestrer notre démarche jouer en harmonie donner un sens et une mesure à nos interventions Pierrette Parent Manuela Mendonça Objectifs de la présentation Partager

Plus en détail

SÉMINAIRE CONCLUSIONS

SÉMINAIRE CONCLUSIONS RBB (2012) Conclusions SÉMINAIRE SUR LES BUDGETS BASÉS SUR DES RÉSULTATS: OBJECTIFS RÉSULTATS ATTENDUS ET INDICATEURS DE PERFORMANCE Strasbourg, 25 septembre 2012 CONCLUSIONS A l initiative du Comité du

Plus en détail

Training On Demand. www.crossknowledge.com

Training On Demand. www.crossknowledge.com Training On Demand www.crossknowledge.com CrossKnowledge France 2 bis, rue Godefroy - 92817 Puteaux Cedex - France T : +33 (0)1 41 38 14 99 - F : +33 (0)1 41 38 14 39 Plus d informations : contact@crossknowledge.com

Plus en détail

GUIDE ORGANISATIONNEL L ÉVALUATION DU PROJET D ALTERNANCE TRAVAIL-ÉTUDES

GUIDE ORGANISATIONNEL L ÉVALUATION DU PROJET D ALTERNANCE TRAVAIL-ÉTUDES L ÉVALUATION DU PROJET D ALTERNANCE TRAVAIL-ÉTUDES 48 L évaluation du projet d alternance travail-études 1 permet de mesurer le degré d atteinte des résultats attendus et de cibler des actions en vue d

Plus en détail

L analyse de la valeur pour répondre aux exigences de la directive sur la gestion des projets majeurs d infrastructure publique

L analyse de la valeur pour répondre aux exigences de la directive sur la gestion des projets majeurs d infrastructure publique L analyse de la valeur pour répondre aux exigences de la directive sur la gestion des projets majeurs d infrastructure publique Par Charles Abhoukhaled, ing., M.Ing., PMP, AVS 1. MISE EN CONTEXTE La directive

Plus en détail

PROJET EDUCATION THÉRAPEUTIQUE PEP S 37

PROJET EDUCATION THÉRAPEUTIQUE PEP S 37 PROJET EDUCATION THÉRAPEUTIQUE PEP S 37 Patient(e)s atteint(e)s d un cancer du sein BINOIT NATHALIE ROUSSEAU SOPHIE 17 JUIN 2014 Pourquoi ce projet? Le cancer : une maladie chronique? Les soins de support

Plus en détail

COMMENT GERER LES CANDIDATURES AVEC EFFICACITE? Contact : CANDIDATUS 12, Av. des Prés 78180 MONTIGNY-LE-BRETONNEUX

COMMENT GERER LES CANDIDATURES AVEC EFFICACITE? Contact : CANDIDATUS 12, Av. des Prés 78180 MONTIGNY-LE-BRETONNEUX COMMENT GERER LES CANDIDATURES AVEC EFFICACITE? Contact : CANDIDATUS 12, Av. des Prés 78180 MONTIGNY-LE-BRETONNEUX Tél. : +33 1 30 57 31 22 contact@candidatus.com L A G E S T I O N D E C A N D I D A T

Plus en détail

Banque des Entreprises au Luxembourg Des experts au cœur de vos projets

Banque des Entreprises au Luxembourg Des experts au cœur de vos projets Banque des Entreprises au Luxembourg Des experts au cœur de vos projets Communication Marketing Juin 2011 bgl.lu Sommaire BGL BNP Paribas au service des entreprises 5 Un interlocuteur dédié 6 Un interlocuteur

Plus en détail

Les centres de réadaptation

Les centres de réadaptation Les centres en déficience physique et en déficience intellectuelle ont pour mission d'offrir des services d'adaptation ou de réadaptation et d'intégration sociale à des personnes qui ont des besoins particuliers

Plus en détail

REFERENTIEL ACTIVITES ET COMPETENCES

REFERENTIEL ACTIVITES ET COMPETENCES SEILLER EMPLOIV CONSEILLER EMPLOI FORMATION INSERTION REFERENTIEL ACTIVITES ET COMPETENCES FONCTION 1 : INTERVENTION AUPRÈS DES PERSONNES ÉLABORATION DE PROJETS ET ACCOMPAGNEMENT DE PARCOURS D INSERTION

Plus en détail

1. Identifier et reconnaître le potentiel et les compétences de chaque employé(e).

1. Identifier et reconnaître le potentiel et les compétences de chaque employé(e). Grille d évaluation Identification de l employé(e) Nom : Prénom : Fonction : Date de l évaluation Objectifs de l évaluation 1. Identifier et reconnaître le potentiel et les compétences de chaque employé(e).

Plus en détail

ETHIK, LA SOLUTION DE GESTION ET OPTIMISATION DE VOTRE MISSION HANDICAP

ETHIK, LA SOLUTION DE GESTION ET OPTIMISATION DE VOTRE MISSION HANDICAP ETHIK, LA SOLUTION DE GESTION ET OPTIMISATION DE VOTRE MISSION HANDICAP DOETH! Plaquette mise aux normes d'accessibilité RGAA ETHIK : AU CŒUR DE VOTRE STRATÉGIE D ENTREPRISE LA MISSION HANDICAP REFLÈTE

Plus en détail

Commission scolaire des Draveurs Découvrir, grandir, devenir. Contribution des parents pour la mise en œuvre de la démarche relative au

Commission scolaire des Draveurs Découvrir, grandir, devenir. Contribution des parents pour la mise en œuvre de la démarche relative au Commission scolaire des Draveurs Découvrir, grandir, devenir Contribution des parents pour la mise en œuvre de la démarche relative au PLAN D INTERVENTION Service des ressources éducatives Version finale

Plus en détail

LE RÔLE DE LA DIRECTION DES SOINS INFIRMIERS EN CONTEXTE DE RÉORGANISATION DU RÉSEAU

LE RÔLE DE LA DIRECTION DES SOINS INFIRMIERS EN CONTEXTE DE RÉORGANISATION DU RÉSEAU LE RÔLE DE LA DIRECTION DES SOINS INFIRMIERS EN CONTEXTE DE RÉORGANISATION DU RÉSEAU Geneviève MÉNARD, inf., M.Sc., inf., M.Sc. (A.) Directrice-conseil, Affaires externes Ordre des infirmières et infirmiers

Plus en détail

Préparation au CQPM Technicien en Industrialisation et en Amélioration des Processus TIAP (0049)

Préparation au CQPM Technicien en Industrialisation et en Amélioration des Processus TIAP (0049) Préparation au CQPM Technicien en Industrialisation et en Amélioration des Processus TIAP (0049) Public concerné Salariés ou futurs salariés des entreprises industrielles qui auront pour missions de participer

Plus en détail