Prévenir la colonisation par Campylobacter chez les poulets de chair. Dr. Wael Abdelrahman Consultant technique, Probiotiques volailles

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Prévenir la colonisation par Campylobacter chez les poulets de chair. Dr. Wael Abdelrahman Consultant technique, Probiotiques volailles"

Transcription

1 Prévenir la colonisation par Campylobacter chez les poulets de chair Dr. Wael Abdelrahman Consultant technique, Probiotiques volailles

2 Prévenir la colonisation par Campylobacter chez les poulets de chair Figure 1. Campylobacter jejuni est une bactérie microaérophile Gram-négative non sporulée ; c'est l'une des principales causes de gastroentérite humaine au monde. 2

3 Wael Abdelrahman Consultant technique, Probiotiques volailles Au cours des 20 dernières années, Campylobacter s'est imposé comme la première cause de gastroentérite bactérienne chez l'homme à l'échelle mondiale. Les sujets atteints présentent des signes de diarrhée aiguë ou des complications plus graves telles que le syndrome de Guillain-Barré ou l'arthrite. Selon l'autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA), le coût de la campylobactériose en matière de santé publique et de baisse de productivité s'élèverait à près de 2,4 milliards d'euros par an dans l'union européenne (UE). PLes volailles jouent généralement un rôle clé dans la campylobactériose humaine, infection dont l'origine la plus fréquente est la consommation ou la mauvaise manipulation de viande de volaille crue ou mal cuite, ou la contamination d'aliments prêts à être consommés qui sont entrés en contact avec de la viande de volaille crue. De ce fait, la diminution de la colonisation des poulets par cette bactérie pourrait réduire l'incidence des infections humaines. L'une des problématiques liées à la lutte contre la campylobactériose est que Campylobacter se comporte comme un micro-organisme commensal chez les volailles en bonne santé, sans provoquer de maladie clinique. Il vit dans la muqueuse cæcale, mais ne pénètre pas dans les cellules intestinales. Plusieurs outils permettent de lutter contre les pathogènes entériques chez les volailles. Les techniques d'exclusion compétitive et l'emploi de probiotiques et de symbiotiques spécifiques permettent de manipuler ou de maîtriser efficacement la composition de la flore microbienne dans le tube digestif des volailles, protégeant ainsi les volailles d'élevage des bactéries pathogènes. Figure 2. Activité antimicrobienne de souches de bactéries probiotiques prélevées dans le tube digestif de poulets (Enterococcus faecium, Pediococcus acidilactici, Lactobacillus salivarius et Lactobacillus reuteri, ainsi qu'un mélange de ces souches avec Bifidobacterium animalis) contre Campylobacter jejuni dans le milieu de co-culture, exprimée en indice d'inhibition (diamètre de la zone d'inhibition [cm]/diamètre de la souche testée [cm] Indice d'inhibition Photo: Shutterstock-Sebastian Kaulitzki Enterococcus Pediococcus Lactobacillus Lactobacillus faecium acidilactici salivarius reuteri Source : Ghareeb et al.,

4 Wael Abdelrahman Consultant technique, Probiotiques volailles L'industrie avicole a recours à plusieurs outils pour lutter contre les pathogènes entériques : antibiotiques, vaccins, acidifiants, additifs phytogéniques, prébiotiques et probiotiques. Cependant, à l'heure où un nombre croissant de pays interdit l'utilisation des antibiotiques facteurs de croissance (AFC) dans l'alimentation animale et où les consommateurs s'inquiètent de plus en plus de l'usage excessif et inconsidéré des antibiotiques, les acteurs de la filière s'intéressent davantage à l'évaluation d'alternatives aux antibiotiques. Tableau 1. Essai no 1, jours 8 et 15. Taux de Campylobacter dans le cæcum (log UFC/g) après exposition à 10 5 UFC/ml d'une souche naturelle de Campylobacter jejuni au jour 1. Témoin positif 2 mg/animal/jour Des probiotiques pour les volailles Un projet multinational financé par l'ue Témoin positif Animal/Âge Jour 8 Jour 15 2 mg/animal/jour 1 7,92 <3 >8 3,59 2 7,74 3,00 >8 3,72 3 3,90 <3 >8 4,10 4 6,45 4,38 >8 3,30 5 4,85 <3 >8 <2 6 7,53 <3 >8 2,78 7 6,79 <3 >8 <2 8 7,86 <3 >8 <2 9 7,51 <3 >8 4, ,18 <3 >8 <2 11 >8 <3 >8 <2 12 <3 <3 >8 <2 Moyenne 6,67 a 4,10 b >8 a 3,82 b a, b Des exposants différents sur une même ligne révèlent des écarts significatifs entre les moyennes (P = 0,001) Source : Ghareeb et al., 2012 a réuni cinq industriels et trois organismes de recherche dans le but de mettre au point un produit probiotique multi-espèce sûr et précis, et inhibition de Campylobacter chez les poulets de chair Des travaux menés par le CESAC (Centre de Sanitat Avícola de Catalunya i Aragó) ont permis de découvrir que l'administration prophylactique du probiotique multi-espèce, destiné aux volailles, à des poulets de chair entraînait une diminution significative de la colonisation cæcale par Campylobacter jejuni, lors de deux essais indépendants menés sur des poulets de chair infectés expérimentalement. Les chercheurs se sont procuré des poussins de 1 jour (Ross 308, sexe mixte) auprès d'un couvoir industriel, avec leurs certificats d'origine et de bonne santé. Ils ont prélevé le cæcum de 10 oiseaux choisis au hasard et y ont recherché la présence d'espèces de Campylobacter afin de s'assurer que les oiseaux soumis à l'essai étaient négatifs pour Campylobacter. Les autres oiseaux ont été bagués à l'aile et placés dans des cages individuelles garnies de litière de copeaux de bois propre. la nourriture et l'eau étaient fournies à volonté. Les oiseaux ont reçu un aliment de démarrage à base de maïs et de soja non médicamenteux classique. Les conditions de température, de chauffage et de ventilation étaient conformes aux recommandations en vigueur dans le secteur. Méthode Les chercheurs ont réalisé deux essais afin d'évaluer l'efficacité de sur la colonisation par Campylobacter jejuni des poulets de chair. Essai no 1 : Tous les animaux ont été gavés avec 0,1 ml d'une solution contenant 10 5 UFC/ml d'une souche naturelle de Campylobacter jejuni au jour 1. Quarante-quatre poussins de chair de 1 jour ont été répartis au hasard dans deux groupes : un groupe témoin positif exposé à Campylobacter et un groupe exposé à Campylobacter qui a en outre reçu 2 mg/animal/jour d'une solution dans l'eau de boisson. Essai no 2 : tous les animaux ont été exposés à Campylobacter jejuni au jour 1 par l'introduction, dans chaque groupe, de quatre animaux inoculateurs gavés avec 0,1 ml d'une solution contenant 10 5 UFC/ml d'une souche naturelle de Campylobacter jejuni. Soixante-dix-huit poussins de chair de 1 jour ont été répartis au hasard dans trois groupes : un groupe témoin positif exposé à Campylobacter ; un groupe exposé à Campylobacter qui a en outre reçu 2 mg/animal/jour d'une solution dans l'eau de boisson ; et un groupe exposé à Campylobacter qui a en outre reçu 20 mg/animal/ jour d'une solution de dans l'eau de boisson. Aux jours 8 et 15 des deux essais, 10 animaux de chaque groupe ont été euthanasiés et leur cæcum a été prélevé pour des cultures quantitatives individuelles de Campylobacter. Résultats Essai no 1 : l'administration de 2 mg/animal/jour d'une solution de dans l'eau de boisson a entraîné une diminution significative (P = 0,001) de la colonisation cæcale par Campylobacter jejuni. Au jour 8 : Dix des douze animaux du groupe ont présenté un nombre de Campylobacter inférieur à 3 log UFC/g, 4

5 Prévenir la colonisation par Campylobacter chez les poulets de chair destiné aux volailles. De nombreuses bactéries entériques ont été isolées dans les intestins de plusieurs poulets en bonne santé, puis caractérisées avec précision par l'association de techniques morphologiques, physiologiques et génotypiques. Des critères probiotiques déterminants tels que l'inhibition de bactéries pathogènes ont été évalués sur les souches les plus prometteuses. Un produit composé de souches appartenant aux genres Enterococcus, Pediococcus, Lactobacillus et Bifidobacterium (PoultryStar, BIOMIN GmbH) a été élaboré à la lumière des résultats obtenus. Étant donné que ces souches probiotiques sont parvenues à inhiber Campylobacter jejuni (principale cause de campylobactériose humaine) in vitro, des essais ont été réalisés sur des animaux infectés expérimentalement afin d'évaluer l'efficacité in vivo de PoultryStar sur Campylobacter jejuni. Renforcement de l'immunité Les résultats de ces recherches démontrent que l'emploi de probiotiques permet de renforcer les défenses naturelles des volailles contre les bactéries entériques et que ces produits constituent une alternative ce qui est nettement inférieur au logarithme moyen du groupe témoin positif, à savoir 6,67 log UFC/g (P = 0.001). Au jour 15 : Tous les animaux du groupe témoin positif ont présenté un nombre de bactéries supérieur à 8 log UFC/g. Toutefois, dans le groupe, le nombre maximal de bactéries s'est révélé nettement inférieur (P = 0,001) à 4,10 log UFC/g et la moitié des animaux ont présenté un nombre de bactéries inférieur à 2 log UFC/g (tableau 1). Essai no 2 : l'administration de 2 mg/animal/ jour et de 20 mg/animal/jour d'une solution de dans l'eau de boisson a entraîné une diminution significative (P = 0,001) de la colonisation cæcale par Campylobacter jejuni. Aux jours 8 et 15 : Le nombre de Campylobacter observé dans le cæcum des animaux du groupe s'est révélé inférieur à 2 log UFC/g alors que le logarithme moyen du groupe témoin positif s'élevait respectivement à 7,81 log UFC/g au jour 8 et à 7,85 log UFC/g au jour 15 (P = 0,001) (tableaux 2a et 2b). Comparé aux témoins, le groupe a présenté une diminution de 6 log de la colonisation cæcale par Campylobacter jejuni. Même à la plus faible dose, a permis de réduire efficacement le nombre de Campylobacter. Tableau 2a. Essai no 2, jour 8. Nombre de Campylobacter dans le cæcum (log UFC/g) après exposition à 10 5 UFC/ml d'une souche naturelle de Campylobacter jejuni au jour 1. Bird (day 8) Témoin positif 2 mg/animal/ jour efficace aux antibiotiques dans l'industrie de l'élevage, réduisant ainsi la contamination bactérienne de la viande de volaille crue. L'introduction du symbiotique multi-espèce PoultryStar a entraîné une diminution significative de la colonisation cæcale par Campylobacter jejuni chez les poulets de chair, grâce à son fort pouvoir antimicrobien. PoultryStar présente ainsi des effets bénéfiques pour la diminution de la prévalence de Campylobacter chez les volailles et, par conséquent, de l'incidence de la campylobactériose chez l'homme. Les références bibliographiques sont disponibles sur demande. 20 mg/animal/ jour 1 8,52 <2 <2 2 7,78 <2 <2 3 8,15 <2 <2 4 6,48 <2 <2 5 6,30 <2 <2 6 9,02 <2 <2 7 7,60 <2 <2 8 9,60 <2 <2 9 8,38 <2 <2 10 6,30 <2 <2 Moyenne 7,81 a <2 b <2 b Tableau 2b. Essai no 2, jour 15. Nombre de Campylobacter dans le cæcum (log UFC/g) après exposition à 10 5 UFC/ml d'une souche naturelle de Campylobacter jejuni au jour 1. Bird (day 15) Témoin positif 2 mg/animal/ jour 20 mg/animal/ jour 1 8,00 <2 <2 2 7,78 <2 <2 3 7,85 <2 <2 4 7,00 <2 <2 5 7,48 <2 <2 6 8,77 <2 <2 7 7,30 <2 <2 8 8,11 <2 <2 9 8,20 <2 <2 10 8,00 <2 <2 Moyenne 7,85 a <2 b <2 b a, b Des exposants différents sur une même ligne révèlent des écarts significatifs entre les moyennes (P = 0,001) Source : Ghareeb et al.,

6

7

8 BIOMIN Holding GmbH Industriestrasse 21, A-3130 Herzogenburg, AUSTRIA Tel: , Fax: , BIOMIN Holding GmbH ART_No34_PS_FR_0514_WAB

Phytogéniques. et croissance des veaux. Carina Schieder Chef de Produit Phytogéniques

Phytogéniques. et croissance des veaux. Carina Schieder Chef de Produit Phytogéniques Phytogéniques et croissance des veaux Carina Schieder Chef de Produit Phytogéniques Photo: Fredleonero 200 Phytogéniques 150 100 50 25 Carina Schieder Chef de Produit Phytogéniques et croissance des veaux

Plus en détail

Influence de deux probiotiques sur l immunité du porcelet. Il est reconnu que la période de sevrage est une période très critique pour les

Influence de deux probiotiques sur l immunité du porcelet. Il est reconnu que la période de sevrage est une période très critique pour les Influence de deux probiotiques sur l immunité du porcelet Il est reconnu que la période de sevrage est une période très critique pour les porcelets puisqu ils sont soumis à plusieurs stress. Cette période

Plus en détail

Atelier de Micronutri.on

Atelier de Micronutri.on Atelier de Micronutri.on Docteur Astrid Duval- Goetgheluck Médecine morphologique et an.- âge Nutri.on tel: 06 11 09 26 54 PROBIOTIQUES PREBIOTIQUES SYMBIOTIQUES PROBIOTIQUES 2001 : comité d experts FAO/OMS

Plus en détail

Résumé. Déterminer la cause d un problème sur l IC Il y a un certain nombre de facteurs qui peuvent influencer négativement l IC d un troupeau :

Résumé. Déterminer la cause d un problème sur l IC Il y a un certain nombre de facteurs qui peuvent influencer négativement l IC d un troupeau : Optimisation de l indice de consommation du poulet de chair ROSS Cet article a été écrit spécifiquement pour les producteurs d Amérique Latine. Cependant, les recommandations données peuvent être utiles

Plus en détail

Comptage Hétérotrophe sur Plaque (CHP)

Comptage Hétérotrophe sur Plaque (CHP) Comptage Hétérotrophe sur Plaque (CHP) École Secondaire But: Déterminer si un échantillon d'eau est dans la norme des recommandations canadiennes pour l'eau potable en ce qui concerne la croissance bactérienne.

Plus en détail

Viande de volaille sûre Campylobacters et germes multi-résistants: point de la situation

Viande de volaille sûre Campylobacters et germes multi-résistants: point de la situation Département fédéral de l intérieur DFI Office vétérinaire fédéral OVF Viande de volaille sûre Campylobacters et germes multi-résistants: point de la situation Dr méd. vét. Sabina Büttner Office vétérinaire

Plus en détail

Caractérisation des espèces de champignons et de mycotoxines contaminant des ensilages en Belgique

Caractérisation des espèces de champignons et de mycotoxines contaminant des ensilages en Belgique Caractérisation des espèces de champignons et de mycotoxines contaminant des ensilages en Belgique Projet de recherche C3/00/22 financé par la politique scientifique fédérale dans le cadre du programme

Plus en détail

Nobilis IB 4/91. La Protection. Elargie. Elargir le spectre de protection contre la Bronchite Infectieuse INTEGRITE RECHERCHE PERFORMANCE

Nobilis IB 4/91. La Protection. Elargie. Elargir le spectre de protection contre la Bronchite Infectieuse INTEGRITE RECHERCHE PERFORMANCE Nobilis IB 4/91 La Protection Elargie Elargir le spectre de protection contre la Bronchite Infectieuse RECHERCHE PERFORMANCE INTEGRITE La bronchite infectieuse La Bronchite Infectieuse est à l origine

Plus en détail

Les infections uro-génitales (non MST)

Les infections uro-génitales (non MST) Urogenital infections in women : can probiotics help? 1 Les infections uro-génitales (non MST) A savoir : - Vaginoses bactériennes - Cystites à répétition - Vaginites à levures : candidoses vaginales à

Plus en détail

Compétitivité des produits laitiers locaux: vers une standardisation du «fènè», un lait spontanément fermenté au Mali

Compétitivité des produits laitiers locaux: vers une standardisation du «fènè», un lait spontanément fermenté au Mali Compétitivité des produits laitiers locaux: vers une standardisation du «fènè», un lait spontanément fermenté au Mali S. Wullschleger, B. Bonfoh; A. Sissoko, I. Traoré; S. Tembely, J. Zinsstag, C. Lacroix,

Plus en détail

Peut-on diminuer la durée e du portage de l ERG l l utilisation d un d

Peut-on diminuer la durée e du portage de l ERG l l utilisation d un d Peut-on diminuer la durée e du portage de l ERG l par l utilisation d un d probiotique? Olivier Lesens Maladies Infectieuses et Tropicales, CHU de Clermont-Ferrand PLAN Problématique Généralités sur les

Plus en détail

PARLEMENT EUROPÉEN 2014-2019. Commission de l'environnement, de la santé publique et de la sécurité alimentaire

PARLEMENT EUROPÉEN 2014-2019. Commission de l'environnement, de la santé publique et de la sécurité alimentaire PARLEMENT EUROPÉEN 2014-2019 Commission de l'environnement, de la santé publique et de la sécurité alimentaire 4.3.2015 2014/0255(COD) PROJET D'AVIS de la commission de l'environnement, de la santé publique

Plus en détail

MENTIONS LEGALES COMMUNES COMPLETES. LACTEOL 340 mg, gélule LACTEOL 340 mg, poudre pour suspension buvable en sachet-dose

MENTIONS LEGALES COMMUNES COMPLETES. LACTEOL 340 mg, gélule LACTEOL 340 mg, poudre pour suspension buvable en sachet-dose LACTEOL 340 mg, gélule LACTEOL 340 mg, poudre pour suspension buvable en sachet-dose DENOMINATION LACTEOL 340 mg, gélule LACTEOL 340 mg, poudre pour suspension buvable en sachet-dose FORME PHARMACEUTIQUE

Plus en détail

Nutrition et santé intestinale : nous sommes ce que nous mangeons

Nutrition et santé intestinale : nous sommes ce que nous mangeons Nutrition et santé intestinale : nous sommes ce que nous mangeons L alimentation, le microbiote intestinal et la santé digestive sont mutuellement entrecroisés. Ces liens et le potentiel bénéfique des

Plus en détail

Chap. 5 : LA MENACE MICROBIENNE

Chap. 5 : LA MENACE MICROBIENNE Chap. 5 : LA MENACE MICROBIENNE e Au XVII siècle, l invention du microscope a permis d observer des êtres vivants de toute petite taille: les micro-organismes (ou microbes). Comment les microbes déclenchent-ils

Plus en détail

Avantages et inconvénients

Avantages et inconvénients GESTION DU RISQUE M Y C O T O X I N E S Marqueurs biologiques liés aux mycotoxines Avantages et inconvénients Christina Schwab Chef de produit, Gestion du risque mycotoxines 2 Christina Schwab Chef de

Plus en détail

Maîtrise du niveau de contamination des carcasses en fin de chaîne : intérêt de l acide lactique

Maîtrise du niveau de contamination des carcasses en fin de chaîne : intérêt de l acide lactique Maîtrise du niveau de contamination des carcasses en fin de chaîne : intérêt de l acide lactique D epuis 1994, la mise en place de la méthode HACCP, des bonnes pratiques d hygiène et des contrôles microbiologiques

Plus en détail

Maîtrise des phases critiques en élevage porcin : Comment améliorer la santé digestive du porcelet?

Maîtrise des phases critiques en élevage porcin : Comment améliorer la santé digestive du porcelet? 1. Introduction : Maîtrise des phases critiques en élevage porcin : Comment améliorer la santé digestive du porcelet? P. Rondia* et J. Wavreille** Centre wallon de recherches agronomiques *Unité Nutrition

Plus en détail

Science et technique. La température et la durée de stockage sont des facteurs déterminants. Viande bovine et micro-organisme pathogène

Science et technique. La température et la durée de stockage sont des facteurs déterminants. Viande bovine et micro-organisme pathogène Science et technique Viande bovine et micro-organisme pathogène La température et la durée de stockage sont des facteurs déterminants La contamination des carcasses lors des opérations d abattage et la

Plus en détail

Comprendre les PROBIOTIQUES

Comprendre les PROBIOTIQUES Comprendre les Qu est-ce que les probiotiques? Les probiotiques sont généralement définis comme des microbes vivants (des organismes infiniment petits qui ne peuvent être vus qu avec un microscope) et

Plus en détail

EPREUVE ECRITE D'ADMISSIBILITE

EPREUVE ECRITE D'ADMISSIBILITE CAPET BIOTECHNOLOGIES option biochimie - génie biologique concours interne Session 2002 EPREUVE ECRITE D'ADMISSIBILITE ETUDE SCIENTIFIQUE ET TECHNOLOGIQUE Durée : 6 heures Calculatrice interdite Aucun

Plus en détail

V QUALITE MICROBIOLOGIQUE DES DENREES ALIMENTAIRES

V QUALITE MICROBIOLOGIQUE DES DENREES ALIMENTAIRES REPUBLIQUE ET CANTON DE GENEVE Département des affaires régionales, de l'économie et de la santé Service de la consommation et des affaires vétérinaires V QUALITE MICROBIOLOGIQUE DES DENREES ALIMENTAIRES

Plus en détail

Risques infectieux et protection de l organisme.

Risques infectieux et protection de l organisme. Risques infectieux et protection de l organisme. L œil humain ne peut pas voir les objets dont la taille est inférieure à 0.1 mm Tous ces êtres vivants dont taille est inférieure à 0.1 mm sont appelés

Plus en détail

LA DECONTAMINATION : METHODOLOGIE POUR COMPARER L ACTIVITE DE DIFFERENTS DESINFECTANTS SUR CLOSTRIDIUM PERFRINGENS. Léorat Jean 1, Martin Damien 2

LA DECONTAMINATION : METHODOLOGIE POUR COMPARER L ACTIVITE DE DIFFERENTS DESINFECTANTS SUR CLOSTRIDIUM PERFRINGENS. Léorat Jean 1, Martin Damien 2 LA DECONTAMINATION : METHODOLOGIE POUR COMPARER L ACTIVITE DE DIFFERENTS DESINFECTANTS SUR CLOSTRIDIUM PERFRINGENS Léorat Jean 1, Martin Damien 2 1 Groupe Chéne-vert ; 2 Bio-Chêne-Vert, ZI de Bellevue

Plus en détail

Journée mondiale de la santé 2015 7 avril. La sécurité sanitaire des aliments

Journée mondiale de la santé 2015 7 avril. La sécurité sanitaire des aliments Journée mondiale de la santé 2015 7 avril La sécurité sanitaire des aliments 1 1 Déclaration mondiale FAO/OMS sur la nutrition (1992) «l accès à des aliments nutritionnellement appropriés et sans danger

Plus en détail

PROTOCOLE DE VALIDATION DES

PROTOCOLE DE VALIDATION DES PROTOCOLE DE VALIDATION DES DUREES DE VIE FILIERE AVICOLE ET CUNICOLE Juillet 2007 1 PROTOCOLE DE VALIDATION DES DURÉES DE VIE Filière avicole et cunicole I. Champ d application Le présent document décrit

Plus en détail

Analyses bactériologiques alimentaires

Analyses bactériologiques alimentaires LABORATOIRE DÉPARTEMENTAL D' ANALYSES Analyses bactériologiques alimentaires 1 - Présentation lozere.fr Les analyses consistent à vérifier la conformité des produits alimentaires selon des critères bactériologiques

Plus en détail

AVIS 1 / 6. Afssa Saisine n 2008-SA-0359 Saisine liée n 2007-SA-0174 et 2006-SA-0215. Maisons-Alfort, le 10 avril 2009

AVIS 1 / 6. Afssa Saisine n 2008-SA-0359 Saisine liée n 2007-SA-0174 et 2006-SA-0215. Maisons-Alfort, le 10 avril 2009 Maisons-Alfort, le 10 avril 2009 AVIS LA DIRECTRICE GÉNÉRALE de l Agence française de sécurité sanitaire des aliments relatif à la demande d'avis complémentaire concernant les références applicables aux

Plus en détail

Information détaillée pour Campylobacter

Information détaillée pour Campylobacter Information détaillée pour Campylobacter Qu est-ce que le Campylobacter? Campylobacter est la bactérie principale qui cause la diarrhée et est trouvé partout! La bactérie campylobacter peut causée des

Plus en détail

Rôle des flux microbiens dans la construction des écosystèmes alimentaires

Rôle des flux microbiens dans la construction des écosystèmes alimentaires Rôle des flux microbiens dans la construction des écosystèmes alimentaires Nathalie DESMASURES Normandie Univ, Unicaen, E.A. 4651 Aliments Bioprocédés Toxicologie Environnements, Esplanade de la paix CS

Plus en détail

Diarrhée aiguë du nourrisson (194a) Professeur Dominique PLANTAZ Février 2004 (Mise à jour mai 2005)

Diarrhée aiguë du nourrisson (194a) Professeur Dominique PLANTAZ Février 2004 (Mise à jour mai 2005) Diarrhée aiguë du nourrisson (194a) Professeur Dominique PLANTAZ Février 2004 (Mise à jour mai 2005) Objectifs : Objectifs pédagogiques terminaux : diagnostiquer une diarrhée aiguë devant une diarrhée

Plus en détail

Intrants médicamenteux en agriculture et en santé : les écosystèmes microbiens sont-ils un problème ou une solution?

Intrants médicamenteux en agriculture et en santé : les écosystèmes microbiens sont-ils un problème ou une solution? Les Rencontres de l Inra au Salon de l agriculture Intrants médicamenteux en agriculture et en santé : les écosystèmes microbiens sont-ils un problème ou une solution? Lundi 23 février 2015 Programme 14h30

Plus en détail

D o s s i e r D e P r e s s e N o v e m b r e 2 0 0 7

D o s s i e r D e P r e s s e N o v e m b r e 2 0 0 7 D o s s i e r D e P r e s s e N o v e m b r e 2 0 0 7 Enfin des preuves scientifiques! 1 ère étude clinique française prouvant l efficacité d un mélange de souches probiotiques sur les symptômes associés

Plus en détail

L élevage de dinde de chair

L élevage de dinde de chair ENVT, clinique aviaire L élevage de dinde de chair J.L. GUERIN Présentation Dinde = 2 è volaille produite dans le monde Origine : Amérique du Nord Sélection axée sur des critères de gain de poids et de

Plus en détail

ANNEXE I RÉSUMÉ DES CARACTÉRISTIQUES DU PRODUIT

ANNEXE I RÉSUMÉ DES CARACTÉRISTIQUES DU PRODUIT ANNEXE I RÉSUMÉ DES CARACTÉRISTIQUES DU PRODUIT 1 1. DÉNOMINATION DU MÉDICAMENT VÉTÉRINAIRE Coliprotec F4 lyophilisat pour suspension orale pour porcs 2. COMPOSITION QUALITATIVE ET QUANTITATIVE Chaque

Plus en détail

Diarrhée et Gastroentérite

Diarrhée et Gastroentérite Diarrhée et Gastroentérite Comprendre Certaines personnes vont aux toilettes trois fois par jour, d'autres, trois fois par semaine. Le rythme est différent selon la "vitesse" de l'activité intestinale

Plus en détail

nutrition humaine (dite "affamés de protéines") et la croissance de la population mondiale enregistrée chaque année. Pour relever ce défi,

nutrition humaine (dite affamés de protéines) et la croissance de la population mondiale enregistrée chaque année. Pour relever ce défi, RÉSUMÉ de la thèse de doctorat "OPTIMISATION DE STRUCTURES DE PRODUCTION EN UNE SOCIÉTÉ INTÉGRÉE DE PRODUCTION DE VIANDE DE POULET" développée par Eng. Codruț CIMPOIAȘ La viande de volaille occupe une

Plus en détail

pour propulser vos performances

pour propulser vos performances Hiver 2014 2 nouveautés : pour propulser vos performances EN PRIMEUR n Écoponte-Tandem MC, un programme d alimentation durable et rentable n Produire de façon responsable et efficace avec Nobelo MC n Ferme

Plus en détail

Résultats d une analyse de sang effectué sur un enfant atteint d une déficience innée

Résultats d une analyse de sang effectué sur un enfant atteint d une déficience innée Chap. 7- Doc. 2 Déterminez le rôle et l origine des lymphocytes Pour cela : - Comparez la quantité de lymphocytes chez un enfant bulle et chez un individu normal. - Mettez en relation le nombre de lymphocytes

Plus en détail

Infestation à Toxoplasma gondii, et toxoplamose

Infestation à Toxoplasma gondii, et toxoplamose Fiche technique n 17 2 ème édition Infestation à Toxoplasma gondii, et toxoplamose La toxoplasmose est causée par un parasite qui se multiplie dans l intestin des félidés et dans de nombreuses cellules

Plus en détail

Epidémiologie des Ira et GEA en Ehpad

Epidémiologie des Ira et GEA en Ehpad Epidémiologie des Ira et GEA en Ehpad 28/03/2013 Plan de la présentation Définitions des IRA et GEA Etiologies Grippe et norovirus La surveillance de la grippe et de la GEA en France La surveillance des

Plus en détail

Cette expérience a été mise en place en collaboration avec le Chimiscope sur une idée de Luc Schnieper, enseignant de Biologie.

Cette expérience a été mise en place en collaboration avec le Chimiscope sur une idée de Luc Schnieper, enseignant de Biologie. 13. Analyse de l eau Cette expérience a été mise en place en collaboration avec le Chimiscope sur une idée de Luc Schnieper, enseignant de Biologie. Les eaux des rivières, des fleuves, des mares ou des

Plus en détail

Effet de bactéries probiotiques sur la perméabilité de la barrière intestinale

Effet de bactéries probiotiques sur la perméabilité de la barrière intestinale Effet de bactéries probiotiques sur la perméabilité de la barrière intestinale Luis Bermúdez 7 octobre 2014 Micalis, UMR1319 INRA-AgroParisTech Colloque : Flores d intérêt dans les Procédés Alimentaires

Plus en détail

L ELEVAGE TYPE : Poulailler de 1000 m² fixe. Age à l abattage de 42 jours minimum. Souche à croissance rapide (ROSS, COBB, HYBRO, )

L ELEVAGE TYPE : Poulailler de 1000 m² fixe. Age à l abattage de 42 jours minimum. Souche à croissance rapide (ROSS, COBB, HYBRO, ) LE POULET STANDARD L ELEVAGE TYPE : LES NORMES TECHNIQUES : Poulailler de 1000 m² fixe Souche à croissance rapide (ROSS, COBB, HYBRO, ) Densité à la mise en place : 23 poulets / m² Age à l abattage de

Plus en détail

De quelle maladie souffre chaque patient?

De quelle maladie souffre chaque patient? De quelle maladie souffre chaque patient? FT1 : identifier des pathologies à partir d antibiogrammes VERSION ELEVES ( Tâche réalisée à partir d informations trouvées sur le site www.e-bug.eu) Contexte

Plus en détail

L importance du suivi du dioxyde de carbone (CO 2. ) dans la production de dindes

L importance du suivi du dioxyde de carbone (CO 2. ) dans la production de dindes FICHE D INFORMATION L importance du suivi du dioxyde de carbone (CO 2 ) dans la production de dindes info.hybrid@hendrix-genetics.com www.hybridturkeys.com Dans la production de dindes, la performance

Plus en détail

Les acides ont un double effet antimicrobien : un effet via l acidification qu ils engendrent, et un effet spécifique à l acide utilisé.

Les acides ont un double effet antimicrobien : un effet via l acidification qu ils engendrent, et un effet spécifique à l acide utilisé. Christine CHENE De nombreux produits alimentaires se conservent grâce à un ph faible, soit parce qu ils contiennent naturellement une teneur élevée en acides organiques (par exemples : produits fermentés

Plus en détail

Contrôle de la maladie de Newcastle pour chaque poussin Pour un meilleur contrôle de la maladie de Newcastle

Contrôle de la maladie de Newcastle pour chaque poussin Pour un meilleur contrôle de la maladie de Newcastle Contrôle de la maladie de Newcastle pour chaque poussin Pour un meilleur contrôle de la maladie de Newcastle Zied Chtioui Ceva Situation de la maladie de Newcastle Vaccins Newcastle Ceva disponibles en

Plus en détail

Séchage des salles et vide sanitaire

Séchage des salles et vide sanitaire Séchage des salles et vide sanitaire L intérêt du vide sanitaire et sa durée sont aujourd hui controversés. Son rôle est de détruire les micro-organismes persistant après la désinfection en les plaçant

Plus en détail

PULVERISATION DE LEVURES A LA VIGNE : UN OUTIL DE LUTTE PREVENTIF CONTRE LE DEVELOPPEMENT D ASPERGILLUS CARBONARIUS J.M. SALMON

PULVERISATION DE LEVURES A LA VIGNE : UN OUTIL DE LUTTE PREVENTIF CONTRE LE DEVELOPPEMENT D ASPERGILLUS CARBONARIUS J.M. SALMON PULVERISATION DE LEVURES A LA VIGNE : UN OUTIL DE LUTTE PREVENTIF CONTRE LE DEVELOPPEMENT D ASPERGILLUS CARBONARIUS J.M. SALMON INRA MONTPELLIER UMR n 1083 «Sciences pour l Oenologie» et INRA GRUISSAN

Plus en détail

Les probiotiques. Emmanuel Hermann Faculté de Pharmacie-Lille 2 4 ème année-mars 2008

Les probiotiques. Emmanuel Hermann Faculté de Pharmacie-Lille 2 4 ème année-mars 2008 Les probiotiques Emmanuel Hermann Faculté de Pharmacie-Lille 2 4 ème année-mars 2008 Colonisation du tractus gastro-intestinal 400-500 espèces bactériennes - Anaérobies obligatoires (Bacteroides spp, Clostridium

Plus en détail

spores, inactive métaboliquement infection nosocomiale digestive fréquente

spores, inactive métaboliquement infection nosocomiale digestive fréquente Infection digestive à Clostridium difficile Clostridium difficile bacille anaérobie gram+, non invasif spores, inactive métaboliquement (résistance / récidive) pathogénicité liée à la production de deux

Plus en détail

Un désinfectant unique sous forme de granulés. Granulés

Un désinfectant unique sous forme de granulés. Granulés Un désinfectant unique sous forme de granulés Granulés Le nouveau concept Stalosan F en Granulés Stalosan F offre de nombreux avantages aux éleveurs de volailles, y compris le contrôle des divers types

Plus en détail

Projet Industriel. Master d ingénierie pour la santé et le médicament, option développement et production pharmaceutique

Projet Industriel. Master d ingénierie pour la santé et le médicament, option développement et production pharmaceutique Projet Industriel DEVELOPPEMENT DES FORMES ORALES DE PROBIOTIQUES Réalisé par : Sawssen Bousbiaa & Nicolas Schneider Responsable : Stéphanie Briançon Master d ingénierie pour la santé et le médicament,

Plus en détail

2ème PARTIE RISQUE INFECTIEUX ET PROTECTION DE L ORGANISME. Chapitre 1 : L Homme face aux micro-organismes

2ème PARTIE RISQUE INFECTIEUX ET PROTECTION DE L ORGANISME. Chapitre 1 : L Homme face aux micro-organismes 2ème PARTIE RISQUE INFECTIEUX ET PROTECTION DE L ORGANISME Chapitre 1 : L Homme face aux micro-organismes Louis Pasteur (1822-1895) : un des acteurs clés de la découverte des micro-organismes photographié

Plus en détail

Parcourons donc ensemble la démarche du scientifique utilisant la méthode scientifique.

Parcourons donc ensemble la démarche du scientifique utilisant la méthode scientifique. SECTION 2. SCHÈME DE LA MÉTHODE SCIENTIFIQUE 1 INTRODUCTION Il existe plusieurs façons pour une personne d'entrer en relation avec son milieu en vue de mieux comprendre son environnement et de s'y situer.

Plus en détail

La gastro-entérite. Information destinée aux parents

La gastro-entérite. Information destinée aux parents La gastro-entérite Information destinée aux parents Votre enfant a la gastro-entérite Il présente des diarrhées ou de vomissements Ce dépliant est un outil complémentaire à l'information transmise par

Plus en détail

Lait cru. à chauffer avant consommation! Brochure informative à l attention des consommateurs

Lait cru. à chauffer avant consommation! Brochure informative à l attention des consommateurs Brochure informative à l attention des consommateurs Une édition du Comité scientifique de l Agence alimentaire Lait cru à chauffer avant consommation! 1 Editeur responsable Prof. Em. dr. Pharm. C. Van

Plus en détail

La résistance d'agents infectieux aux médicaments antimicrobiens

La résistance d'agents infectieux aux médicaments antimicrobiens DECLARATION COMMUNE DES ACADEMIES DU G SCIENCE 2013 La résistance d'agents infectieux aux médicaments antimicrobiens Une menace globale pour l'humanité Depuis l introduction dans les années 40 du premier

Plus en détail

Les mesures de prévention du risque infectieux. Mesures de prévention du risque infectieux lié à l eau. Philippe BERTHELOT

Les mesures de prévention du risque infectieux. Mesures de prévention du risque infectieux lié à l eau. Philippe BERTHELOT Mesures de prévention du risque infectieux lié à l eau Philippe BERTHELOT Unité d Hygiène inter-hospitalière Service des Maladies Infectieuses et laboratoire de microbiologie, CHU de Saint-Etienne Professeur

Plus en détail

4 Directives générales pour la production animale. 4.3 Sélection

4 Directives générales pour la production animale. 4.3 Sélection 4 Directives générales pour la production animale 4.3 Sélection La santé et la productivité des animaux agricoles doivent être stimulées par des systèmes d élevage conformes à leurs besoins, ainsi que

Plus en détail

Flatulences chez le chien et le chat

Flatulences chez le chien et le chat Syntonie Animale http://www.syntonieanimale.com/ Flatulences chez le chien et le chat Votre chien ou votre chat présente-t-il un problème de flatulences, à tel point que l odeur fétide qu il dégage par

Plus en détail

Cryptosporidiose bovine, veaux nouveau-nés et retard de croissance: l espoir de la recherche!

Cryptosporidiose bovine, veaux nouveau-nés et retard de croissance: l espoir de la recherche! Cryptosporidiose bovine, veaux nouveau-nés et retard de croissance: l espoir de la recherche! Faculté de médecine vétérinaire Karine Sonzogni-Desautels, DMV, MSc Étudiante au PhD en parasitologie Laboratoire

Plus en détail

COMMENT NOURRIR MON BÉBÉ AU BIBERON?

COMMENT NOURRIR MON BÉBÉ AU BIBERON? COMMENT NOURRIR MON BÉBÉ AU BIBERON? V ous ne voulez pas (ou ne pouvez pas) allaiter votre bébé au sein, ou vous souhaitez cesser de l allaiter plus tôt que ce qui est recommandé. Il faut alors lui donner

Plus en détail

SURVEILLANCE DES SALARIES MANIPULANT DES DENREES ALIMENTAIRES

SURVEILLANCE DES SALARIES MANIPULANT DES DENREES ALIMENTAIRES SURVEILLANCE DES SALARIES MANIPULANT DES DENREES ALIMENTAIRES Dr Virginie NAEL Service de Santé au travail du personnel hospitalier CHU Nantes 44èmes journées FMC ANMTEPH / SOHF - Lausanne - Septembre

Plus en détail

Les différences entre l homme et le chat face à l alimentation

Les différences entre l homme et le chat face à l alimentation Clinique Vétérinaire du Dr COUPRY 73 avenue de la libération 49300 Cholet Tél : 02 41 58 62 61 cliniqueveterinairecoupry@orange.fr Le vrai respect du chat Pour excusable que cela puisse être, assimiler

Plus en détail

Guide Poules Pondeuses

Guide Poules Pondeuses Guide Poules Pondeuses Réglementations en vigueur : Règlement (CE) N 834/2007 du 28 Juin 2007 Règlement (CE) N 889/2008 du 5 Septembre 2008 CCF Production biologique homologué par arrêté du 5 Janvier 2010

Plus en détail

Application des technologies de microencapsulation pour la formulation de probiotiques et mise au point d un coating entérique

Application des technologies de microencapsulation pour la formulation de probiotiques et mise au point d un coating entérique Jeudi 10 octobre 2013 Application des technologies de microencapsulation pour la formulation de probiotiques et mise au point d un coating entérique Alain Durieux Unité de Biotechnologie Institut Meurice

Plus en détail

Hygiène alimentaire. Introduction

Hygiène alimentaire. Introduction Direction des études Mission Santé-sécurité au travail dans les fonctions publiques (MSSTFP) Hygiène alimentaire Introduction Le temps de travail ne permet pas souvent aux salariés de déjeuner chez eux

Plus en détail

COMMUNIQUE DE PRESSE

COMMUNIQUE DE PRESSE Libourne, le 29 mai 2013 : Signature d un Protocole de Collaboration scientifique sur les vaccins contre la grippe aviaire entre Monsieur le Docteur Marc Prikazsky, Président Directeur Général de et Monsieur

Plus en détail

Mise à jour : Février 2013

Mise à jour : Février 2013 Tableau comparatif des grands critères de la règlementation européenne en agriculture biologique et du cahier des charges Mise à jour : Février 2013 Tableau comparatif des grands critères de la règlementation

Plus en détail

Infections intestinales chez le veau

Infections intestinales chez le veau Infections intestinales chez le veau Infections intestinales chez le veau Diagnostic facile! mais étiologie difficile à identifier Plan Diarrhées chez le veau Agents étiologiques Physiopathologie et risque

Plus en détail

félins peuvent-ils être vaccinés?

félins peuvent-ils être vaccinés? Fiche technique n 6 2 ème édition Contre quelles maladies nos félins peuvent-ils être vaccinés? La vaccination est une des armes les plus efficaces dans la lutte contre certaines maladies infectieuses.

Plus en détail

AT/ TD n 8 Détermination de l action des agents anti-microbien sur Escherichia coli

AT/ TD n 8 Détermination de l action des agents anti-microbien sur Escherichia coli AT/ TD n 8 Détermination de l action des agents anti-microbien sur Escherichia coli Contexte de la situation et activités à réaliser Afin d étudier l action de différents agents antibactérien sur l espèce

Plus en détail

Mathématiques pures 30. Projet à l intention des élèves : Applications des fonctions exponentielles

Mathématiques pures 30. Projet à l intention des élèves : Applications des fonctions exponentielles Mathématiques pures 30 Projet à l intention des élèves : Applications des fonctions exponentielles Septembre 2006 Dans le présent document, le générique masculin est utilisé sans aucune discrimination

Plus en détail

RISQUE INFECTIEUX ET PROTECTION DE L ORGANISME. Chapitre 1 : Le risque infectieux

RISQUE INFECTIEUX ET PROTECTION DE L ORGANISME. Chapitre 1 : Le risque infectieux RISQUE INFECTIEUX ET PROTECTION DE L ORGANISME Chapitre 1 : Le risque infectieux Qu est ce qu un microbe? Comment les microbes peuvent-ils nous rendre malade? Microbe : virus et microorganismes unicellulaires

Plus en détail

Chapitre 4 : cohabiter avec les micro-organismes. Contrat-élève 3 ème

Chapitre 4 : cohabiter avec les micro-organismes. Contrat-élève 3 ème Chapitre 4 : cohabiter avec les micro-organismes Mais, que dois-je savoir? Pour rattraper un cours manquant, retrouve-le sur le site du collège dans la rubrique «enseignements» : http://colleges.acrouen.fr/courbet/spipuser/

Plus en détail

PROTECTION DES GASOIL ET FUELS DES PROLIFÉRATIONS BACTÉRIENNES ET FONGIQUES. Raffinerie Allemande (confidentiel)

PROTECTION DES GASOIL ET FUELS DES PROLIFÉRATIONS BACTÉRIENNES ET FONGIQUES. Raffinerie Allemande (confidentiel) DOSSIER TECHNIQUE SELD 1, Rue Marius Berliet 69720 ST BONNET DE MURE PROTECTION DES GASOIL ET FUELS DES PROLIFÉRATIONS BACTÉRIENNES ET FONGIQUES Compte Rendu de l utilisation de l EXP55 O en Raffinerie

Plus en détail

PRÉFACE. 1 COPA-COGECA est le Comité des organisations agricoles professionnelles et de la confédération générale de la coopération

PRÉFACE. 1 COPA-COGECA est le Comité des organisations agricoles professionnelles et de la confédération générale de la coopération PRÉFACE Conformément à l'article 9 du Règlement (CE) 852/2004 du Parlement européen et du Conseil relatif à l'hygiène des denrées alimentaires, le COPA-COGECA et l EUWEP (Union européenne du commerce de

Plus en détail

HYGIENE ET QUALITE. Décret n 93-844 du 16 novembre 1993 relatif à l hygiène et à la qualité des aliments et produits d origine animale

HYGIENE ET QUALITE. Décret n 93-844 du 16 novembre 1993 relatif à l hygiène et à la qualité des aliments et produits d origine animale HYGIENE ET QUALITE Décret n 93-844 du 16 novembre 1993 relatif à l hygiène et à la qualité des aliments et produits d origine animale REPOBLIKAN I MADAGASIKARA Tanindrazana Fahafahana Fandrosoana MINISTERE

Plus en détail

Qualification sanitaire Catégorie Timing A reproduction Avant chaque mise en place

Qualification sanitaire Catégorie Timing A reproduction Avant chaque mise en place ANNEXE IV : Réalisation de l analyse d hygiène 1 Introduction Une analyse de l hygiène est effectuée afin de vérifier que le nettoyage et la désinfection ont été réalisés de manière efficace. Le tableau

Plus en détail

Procédure M ICROBIOLOGIE - ESTIMATION DE L INCERTITUDE DE MESURE. Mise en application 15/12/2008

Procédure M ICROBIOLOGIE - ESTIMATION DE L INCERTITUDE DE MESURE. Mise en application 15/12/2008 Agence fédérale pour la Sécurité de la Chaîne alimentaire Procédure M ICROBIOLOGIE - ESTIMATION DE L INCERTITUDE DE MESURE Mise en application 15/12/2008 Administration compétente Service responsable Destinataires

Plus en détail

FEUILLE D INFORMATION SUR LE TROUPEAU (FIT) INSTRUCTIONS POUR COMPLÉTER LE FICHIER PDF

FEUILLE D INFORMATION SUR LE TROUPEAU (FIT) INSTRUCTIONS POUR COMPLÉTER LE FICHIER PDF FEUILLE D INFORMATION SUR LE TROUPEAU (FIT) VERSION 7.0b INFORMATION SUR LE TROUPEAU Inscrivez le nom du producteur ou de l entreprise, le code de producteur ou le numéro de quota et date d entrée pour

Plus en détail

LE REFLUX GASTRO OESOPHAGIEN. des enfants et des adultes, sans médicaments

LE REFLUX GASTRO OESOPHAGIEN. des enfants et des adultes, sans médicaments LE REFLUX GASTRO OESOPHAGIEN des enfants et des adultes, sans médicaments Cécile Ellert Le menu Pourquoi les médicaments anti-acide ne sont pas le meilleur traitement Pourquoi nous avons besoin d acide

Plus en détail

Tuberculose bovine. Situation actuelle

Tuberculose bovine. Situation actuelle Tuberculose bovine Situation actuelle 21 mai 2013 Dr G. Peduto Vétérinaire cantonal Service de la consommation et des affaires vétérinaires 1 Tuberculose bovine La Suisse est indemne depuis 1959 Dernier

Plus en détail

Matériels et méthodes Résultats

Matériels et méthodes Résultats Réseau PRO, référencement des Produits Résiduaires Organiques dans un système d information mutualisé Bell Alix 1, Michaud Aurélia 1, Schaub Anne 2, Trochard Robert 3, Sagot Stéphanie 4, Dumont Solène

Plus en détail

MINISTERE DE L ECOLOGIE ET DU DEVELOPPEMENT DURABLE

MINISTERE DE L ECOLOGIE ET DU DEVELOPPEMENT DURABLE MINISTERE DE L ECOLOGIE ET DU DEVELOPPEMENT DURABLE PROGRAMME LITEAU - GESTION DU LITTORAL THEME 2 Contamination microbiologique et éléments toxiques Contamination virale et indicateurs de risque L étude

Plus en détail

I. LA LETTRE DE DEMANDE DE CERTIFICAT DE CAPACITÉ

I. LA LETTRE DE DEMANDE DE CERTIFICAT DE CAPACITÉ ANNEXE I DEMANDE DE CERTIFICAT DE CAPACITE POUR L ENTRETIEN ET L ELEVAGE D ANIMAUX D ESPECES NON DOMESTIQUES (Art. L. 413-2 et Art. R. 413-4 du code de l environnement) Le dossier de demande de certificat

Plus en détail

GESTION D UN CAS DE BOTULISME EN ELEVAGE DE POULET STANDARD : CONDUITE D UN LOT TOUCHE JUSQU A L ABATTAGE. Xavier Châtenet

GESTION D UN CAS DE BOTULISME EN ELEVAGE DE POULET STANDARD : CONDUITE D UN LOT TOUCHE JUSQU A L ABATTAGE. Xavier Châtenet GESTION D UN CAS DE BOTULISME EN ELEVAGE DE POULET STANDARD : CONDUITE D UN LOT TOUCHE JUSQU A L ABATTAGE Xavier Châtenet Docteur Vétérinaire, 85505 Les Herbiers Gestion d un cas de botulisme en élevage

Plus en détail

Surveillance des toxi infections alimentaires collectives

Surveillance des toxi infections alimentaires collectives Nombre de foyers Surveillance des toxi infections alimentaires collectives Données de la déclaration obligatoire, 2011 En 2011, 1 153 foyers de toxi infections alimentaires collectives (Tiac) ont été déclarés

Plus en détail

Ce sont les mêmes : Virus A (H1N1) est stable.

Ce sont les mêmes : Virus A (H1N1) est stable. SAISON 2011/2012 Quels virus en 2011/2012 Ce sont les mêmes : Virus A (H1N1) Virus A (H3N2) Virus B Virus A (H1N1) est stable. Les 3 types de virus de la grippe Virus grippal Type A Type B Type C Espèces

Plus en détail

Conséquences pour l activité officielle au niveau de la production de volaille

Conséquences pour l activité officielle au niveau de la production de volaille Eidgenössisches Volkswirtschaftsdepartement EVD Bundesamt für Veterinärwesen BVET Conséquences pour l activité officielle au niveau de la production de volaille Herbsttagung TVL-AVSA «Die Geflügelproduktionskette

Plus en détail

LA PROBLÉMATIQUE DU TRANSFERT DU LABO AU TERRAIN EXEMPLE DES RHAMNOLIPIDES

LA PROBLÉMATIQUE DU TRANSFERT DU LABO AU TERRAIN EXEMPLE DES RHAMNOLIPIDES LA PROBLÉMATIQUE DU TRANSFERT DU LABO AU TERRAIN EXEMPLE DES RHAMNOLIPIDES Fabienne Baillieul URCA-URVVC GÉNÉRALISATION EN VITICULTURE Nicolas Aveline IFV Colloque Elicitra Avignon 13 & 14 Juin 2013 Les

Plus en détail

TRAITEMENT DE LA DIARRHÉE DU VOYAGEUR

TRAITEMENT DE LA DIARRHÉE DU VOYAGEUR ORDONNANCE COLLECTIVE Nº 02 TRAITEMENT DE LA DIARRHÉE DU VOYAGEUR en vigueur à la clinique Priva Santé La révision du contenu de la présente ordonnance est sous la responsabilité de : Dominique Landry

Plus en détail

Contexte réglementaire en hygiène alimentaire

Contexte réglementaire en hygiène alimentaire Contexte réglementaire en hygiène alimentaire 1 Réforme de la législation communautaire pour la restauration collective Approche traditionnelle = obligation de moyens Réglementation Arrêté Ministériel

Plus en détail

INFLUENZA. informations AVIAIRE OU GRIPPE AVIAIRE. Consommation : en savoir plus. Association loi 1901

INFLUENZA. informations AVIAIRE OU GRIPPE AVIAIRE. Consommation : en savoir plus. Association loi 1901 informations INFLUENZA AVIAIRE OU GRIPPE AVIAIRE Consommation : en savoir plus Association loi 1901 INFLUENZA AVIAIRE OU GRIPPE AVIAIRE Consommation : en savoir plus Le Centre d Information des Viandes

Plus en détail

LIGNES DIRECTRICES POUR L ANALYSE DES RISQUES LIÉS À LA RÉSISTANCE AUX ANTIMICROBIENS D ORIGINE ALIMENTAIRE CAC/GL 77-2011

LIGNES DIRECTRICES POUR L ANALYSE DES RISQUES LIÉS À LA RÉSISTANCE AUX ANTIMICROBIENS D ORIGINE ALIMENTAIRE CAC/GL 77-2011 CAC/GL 77-2011 Page 1 de 34 LIGNES DIRECTRICES POUR L ANALYSE DES RISQUES LIÉS À LA RÉSISTANCE AUX ANTIMICROBIENS D ORIGINE ALIMENTAIRE CAC/GL 77-2011 Table des matières Introduction Champ d application

Plus en détail

LES PUISSANCES EN 4 E. Parcours d études et de recherche autour des puissances en classe de 4 e

LES PUISSANCES EN 4 E. Parcours d études et de recherche autour des puissances en classe de 4 e LES PUISSANCES EN 4 E Parcours d études et de recherche autour des puissances en classe de 4 e PARCOURS SUR LES PUISSANCES : 2 ACTIVITÉS Situation sur les bactéries issue de la SVT Travail en 2 parties

Plus en détail

PARTIE II : RISQUE INFECTIEUX ET PROTECTION DE L ORGANISME. Chapitre 1 : L Homme confronté aux microbes de son environnement

PARTIE II : RISQUE INFECTIEUX ET PROTECTION DE L ORGANISME. Chapitre 1 : L Homme confronté aux microbes de son environnement PARTIE II : RISQUE INFECTIEUX ET PROTECTION DE L ORGANISME Chapitre 1 : L Homme confronté aux microbes de son environnement I- Les microbes dans notre environnement Qu est-ce qu un microbe? Où se trouvent-ils?

Plus en détail

FICHE D INFORMATION LA PRÉPARATION SÉCURITAIRE DES TARTARES, DES SUSHIS ET DES AUTRES METS CONSOMMÉS CRUS

FICHE D INFORMATION LA PRÉPARATION SÉCURITAIRE DES TARTARES, DES SUSHIS ET DES AUTRES METS CONSOMMÉS CRUS FICHE D INFORMATION LA PRÉPARATION SÉCURITAIRE DES TARTARES, DES SUSHIS ET DES AUTRES METS CONSOMMÉS CRUS Cette fiche s adresse tant aux exploitants d un établissement alimentaire qu aux consommateurs

Plus en détail