Brest (29) Lessay (50), Mars 2012

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Brest (29) Lessay (50), 12-13 Mars 2012"

Transcription

1 Conclusions Projet Aquamanche Aquatic management of catchments for health and environment Gestion des eaux des bassin versants pour la santé et l environnement Brest (29) Lessay (50), Mars 2012

2 Les outils TSM appliqués au niveau des bassins versants Une quinzaine de marqueurs testée : - Marqueurs Bacteroidales Humain, Ruminant, Porc, Mouton - marqueurs Humain et Ruminant efficaces - marqueur Bacteroidales Porc : intérêt limité pour lisiers épandus - marqueur Ovin : retrouvé dans l environnement mais seuil de détection élevé - Entérocoques - marqueur Humain et marqueur Humain + bovin - pas de résultat quantitatif - Génogroupes I-IV des bactériophages - génogroupe II Humain : détecté dans l environnement - génogroupe I Animal : pas de mise en évidence pollution bovine - genogroupes III et IV : peu retrouvés dans l environnement - Bactériophages de Bacteroides GB124 - seulement marqueur Humain : détecté dans l environnement - ADN mitochondriaux - indiquent une contamination autre que fécale - pas bien corrélé avec les indicateurs de contamination fécale

3 Application de l ensemble des marqueurs TSM du projet sur des échantillons d eaux communs 29 septembre prélèvements par site sur une période de 3 h. Marqueurs Bacteroidales Marqueurs Bacteroidales Concentrations > > SP < PB 2 D SP Steer Point FC / 100 ml SF / 100 ml Salinité 34 34,9 PB Pulisch Bridge FC / 100 ml SF / 100 ml Salinité > D Bactériophages FRNAPH I-IV Bactériophages FRNAPH I-IV Bactériophages de Bacteroides Bactériophages de Bacteroides ADN mitochondriaux ADN mitochondriaux

4 Application de l ensemble des marqueurs TSM du projet sur des échantillons d eaux communs 29 septembre prélèvements par site sur une période de 3 h. SP Steer Point PB Pulisch Bridge FC / 100 ml SF / 100 ml Salinité 34 34,9 FC / 100 ml SF / 100 ml Salinité 0 - Contamination humaine mise en évidence par la majorité des marqueurs (PB) - Contamination par des ruminants également mise en évidence - Bacteriophages de Bacteroides GB124 semblent moins sensibles - Résultats peuvent varier selon les cibles et selon les protocoles - Essais à réaliser sur d autres eaux

5 Les connaissances acquises sur les sites - Bassin versant de l Ouse (Sussex) - Sur les 26 sites suivis, conc. E. coli > 500 / 100 ml - Présence de phages somatiques (26 sites), phage humain (22 sites) - Présence de contamination humaine et non-humaine - Bassin versant de l Yealm (Devon) - Contamination principalement par les ruminants sur les 2 sites - Contamination peut varier sur un même site au cours du t temps - Faible corrélation avec les paramètres physico-chimiques - Bassin versant de l Ay (Normandie) - Présence d une contamination par les ovins notamment dans et en sortie du havre - Contamination humaine également détectée - Bassin versant de la Mignonne (Bretagne, Finistère) - Contamination mixte au niveau de Daoulas - Contamination principalement par les ruminants dans certains sous-bassins agricoles amont - Faible contamination des sites côtiers

6 Le projet AquaManche - Réunions entre les partenaires tous les 6 mois - Formation dans les autres laboratoires - Dissémination des résultats : publications, participations à des conférences, réunions avec des groupes de travail sur les sites

7 Publications AquaManche - Publications Nnane D.E., Ebdon J.E., Taylor H.D., 2011 Integrated analysis of water quality parameters for cost-effective faecal pollution management in river catchments, Water Research, 45, Mauffret A., Mieszkin S., Morizur M., Alfiansah Y., Lozach S., Gourmelon M., soumis à JAM. Recent innovation in microbial source tracking using bacterial real-time PCR markers in shellfish. Mauffret A., Caprais M.P., Gourmelon M., en revision à AEM. Relevance of Bacteroidales and F-specific RNA bacteriophages for efficient tracing of fecal contamination at catchment level. Mieszkin S., Caprais MP., Le Mennec C., Le Goff M., Gourmelon M., soumis à AEM. Identification of the origin of fecal contamination in shellfish and environmental waters from a French estuary using Bacteroidales markers and F-specific RNA bacteriophages.

8 Perspectives Projet RiskManche? Projet soumis le 13 Février 2012 Réponse le 21 Juin 2012 Principaux objectifs : - Recherche de bactéries et virus entériques pathogènes en association avec les marqueurs TSM (microbiens et chimiques) dans l environnement - Evaluation de la virulence et de la résistance aux antibiotiques de souches isolées - Poursuite de la modélisation BV sur le site de l Université de Brighton - Perception et communication des risques - Sites d étude en France et en Angleterre Géosciences

9 Pour plus de détails sur les traceurs de sources microbiennes - Dossier sur les traceurs de Sources Microbiennes : revue Technique Sciences Méthodes N 3 Mars Gourmelon M., Caprais M.P., Kay D., Stapleton, Techniques de dépistage des sources de pollution microbiennes : méthodologies, application et retour d expériences concernant l identification des pollutions en zones littorales en France et au Royaume-Uni. Techniques Sciences Méthodes, N 4, Mieszkin S. Diagnostic moléculaire de l'origine des contaminations fécales dans l'environnement littoral - Développement de marqueurs Bacteroidales spécifiques de l'hôte. Thèse Doctorat UBO, octobre 2010 (http://archimer.ifremer.fr/doc/00021/13206/10258.pdf) - Colloque Qualité sanitaire des eaux de baignade et conchylicoles Le point sur les traceurs de sources microbiennes (TSM) pour identifier l origine des pollutions fécales. Octobre (résumés et présentation : - Publications sur les traceurs TSM autres que celles du projet AquaManche Contact: ;

10 Merci pour votre attention Merci également A tous les partenaires d AquaManche et au programme Interreg Manche à l ASTEE pour les numéros TSM

Application des marqueurs TSM aux coquillages les premiers résultats

Application des marqueurs TSM aux coquillages les premiers résultats Application des marqueurs TS aux coquillages les premiers résultats Gourmelon., ieszkin S., Alfansiah Y., auffret A., Lozach S., Caprais.P., Le Goff., Le ennec C. - arqueurs bactériens par PCR en temps

Plus en détail

MINISTERE DE L ECOLOGIE ET DU DEVELOPPEMENT DURABLE

MINISTERE DE L ECOLOGIE ET DU DEVELOPPEMENT DURABLE MINISTERE DE L ECOLOGIE ET DU DEVELOPPEMENT DURABLE PROGRAMME LITEAU - GESTION DU LITTORAL THEME 2 Contamination microbiologique et éléments toxiques Contamination virale et indicateurs de risque L étude

Plus en détail

Rapport de stage. «Travail préparatoire à l estimation du coût d une bonne qualité des eaux de baignade sur le littoral Aquitain»

Rapport de stage. «Travail préparatoire à l estimation du coût d une bonne qualité des eaux de baignade sur le littoral Aquitain» GRAPE-CEEP Rapport de stage «Travail préparatoire à l estimation du coût d une bonne qualité des eaux de baignade sur le littoral Aquitain» Vallette Jean-Vincent Master II Gestion des Ressources Naturelles

Plus en détail

Colloque Qualité sanitaire des eaux de baignade et conchylicoles

Colloque Qualité sanitaire des eaux de baignade et conchylicoles Colloque Qualité sanitaire des eaux de baignade et conchylicoles Le point sur les traceurs de sources microbiennes (TSM) pour identifier l origine des pollutions fécales 29 octobre 2010 Ifremer, centre

Plus en détail

Cette expérience a été mise en place en collaboration avec le Chimiscope sur une idée de Luc Schnieper, enseignant de Biologie.

Cette expérience a été mise en place en collaboration avec le Chimiscope sur une idée de Luc Schnieper, enseignant de Biologie. 13. Analyse de l eau Cette expérience a été mise en place en collaboration avec le Chimiscope sur une idée de Luc Schnieper, enseignant de Biologie. Les eaux des rivières, des fleuves, des mares ou des

Plus en détail

THEME 1-A ANALYSE DES RISQUES MICROBIOLOGIQUES DANS L ESTUAIRE DE SEINE

THEME 1-A ANALYSE DES RISQUES MICROBIOLOGIQUES DANS L ESTUAIRE DE SEINE PROGRAMME SEINE AVAL 2 : ANNEE 2003 L analyse et la gestion environnementales Volet n 1 «recherche finalisée» THEME 1-A ANALYSE DES RISQUES MICROBIOLOGIQUES DANS L ESTUAIRE DE SEINE Coordinateur : Fabienne

Plus en détail

Suivi de la contamination fécale dans la grande région de Montréal

Suivi de la contamination fécale dans la grande région de Montréal Université du Québec Institut National de la Recherche Scientifique Institut Armand-Frappier Suivi de la contamination fécale dans la grande région de Montréal Par Marc-André Blais Mémoire présenté pour

Plus en détail

Les virus dans les aliments : un nouveau défi pour les laboratoires de microbiologie

Les virus dans les aliments : un nouveau défi pour les laboratoires de microbiologie : un nouveau défi pour les laboratoires de microbiologie Véronique ZULIANI, Institut de la Filière Porcine Jean Christophe Augustin, ENVA, ASA Qu est ce qu un virus? Microorganisme de 15 à 40 nm Environ

Plus en détail

méthodologique Réduction des pollutions bactériologiques sur les bassins versants littoraux Guide des procédés et méthodes www.eau-loire-bretagne.

méthodologique Réduction des pollutions bactériologiques sur les bassins versants littoraux Guide des procédés et méthodes www.eau-loire-bretagne. 2013 méthodologique www.eau-loire-bretagne.fr Réduction des pollutions bactériologiques sur les bassins versants littoraux Guide des procédés et méthodes Décembre 2013 ISBN 978-2-916869-38-4 GUIDE Réduction

Plus en détail

Qui sommes-nous? 7 500 prélèvements

Qui sommes-nous? 7 500 prélèvements Qui sommes-nous? Le laboratoire départemental d analyses de l Eure est un service du Conseil général totalement dédié à la recherche de pathogènes, de résidus chimiques et de polluants présents dans les

Plus en détail

Caractérisation des sources municipales d approvisionnement en eau potable dans les sept bassins versants en surplus de fumier

Caractérisation des sources municipales d approvisionnement en eau potable dans les sept bassins versants en surplus de fumier Étude sur la qualité de l eau potable et impacts potentiels sur la santé Caractérisation des sources municipales d approvisionnement en eau potable dans les sept bassins versants en surplus de fumier ÉTUDE

Plus en détail

Résultats 2014 QUALITE DES EAUX DE BAIGNADES SAINT PIERRE QUIBERON PENTHIEVRE OCEAN. http//baignades.sante.gouv.fr. Interprétation.

Résultats 2014 QUALITE DES EAUX DE BAIGNADES SAINT PIERRE QUIBERON PENTHIEVRE OCEAN. http//baignades.sante.gouv.fr. Interprétation. 056234-056000780 PENTHIEVRE OCEAN 05600091422 15:05 0560000001015 Entérocoques /100ml ############################### 100ml 0560000001015 056000780 056234-056000781 PENTHIEVRE BAIE 05600091438 16:35 0560000001016

Plus en détail

dossier de presse La surveillance de la santé des animaux sauvages : 2 Le dispositif de lutte contre la grippe aviaire : 2

dossier de presse La surveillance de la santé des animaux sauvages : 2 Le dispositif de lutte contre la grippe aviaire : 2 L u n d i 6 m a r s 2 0 0 6 dossier de presse par Jean-Baptiste GIRAUD, vice-président du conseil général chargé de l agriculture et du développement agricole La surveillance de la santé des animaux sauvages

Plus en détail

Note explicative CHIMIE INORGANIQUE AVEYRON LABO

Note explicative CHIMIE INORGANIQUE AVEYRON LABO CHIMIE INORGANIQUE Note explicative Les délais indiqués sont, à titre indicatif. Ils peuvent varier en fonction de l activité du laboratoire. Les délais indiqués correspondent aux délais analytiques incompressibles.

Plus en détail

C.difficile? 4 targets. OneStep - One Test. Genspeed. C.diff OneStep

C.difficile? 4 targets. OneStep - One Test. Genspeed. C.diff OneStep C.difficile? OneStep - One Test 4 targets C.diff OneStep Genspeed C.diff OneStep Prendre une longueur d avance... La nouvelle méthode de diagnostic moléculaire pour la détection de C.difficile Le test

Plus en détail

Résultats 2014 QUALITE DES EAUX DE BAIGNADES GUIDEL LE BAS POULDU. http//baignades.sante.gouv.fr. Interprétation. sanitaire

Résultats 2014 QUALITE DES EAUX DE BAIGNADES GUIDEL LE BAS POULDU. http//baignades.sante.gouv.fr. Interprétation. sanitaire 056078-056000851 LE BAS POULDU Eau de bonne qualité Good bathing water quality 05600091360 05600091474 14:15 13:00 0560000001086 Entérocoques /100ml (MP) ############################### 15

Plus en détail

Epidémiologie appliquée aux sciences vétérinaires DES DAOA DES - DEA

Epidémiologie appliquée aux sciences vétérinaires DES DAOA DES - DEA Epidémiologie appliquée aux sciences vétérinaires DES DAOA DES - DEA Claude SAEGERMAN Département des maladies infectieuses et parasitaires, Service d épidémiologie et analyse de risques appliquées aux

Plus en détail

1. Détection de virus entériques... 65 2. Détection de bactéries coliformes... 67 3. Bibliographie... 68

1. Détection de virus entériques... 65 2. Détection de bactéries coliformes... 67 3. Bibliographie... 68 1. Détection de virus entériques... 65 2. Détection de bactéries coliformes... 67 3. Bibliographie... 68 Page 1 3.2. Détection de microorganismes pathogènes dans les eaux estuariennes de la Seine Nathalie

Plus en détail

Conférence technique internationale de la FAO

Conférence technique internationale de la FAO Décembre 2009 ABDC-10/7.2 F Conférence technique internationale de la FAO Biotechnologies agricoles dans les pays en développement: choix et perspectives pour les cultures, les forêts, l élevage, les pêches

Plus en détail

Centre National d élevage et des Recherches Vétérinaires CNERV, Nouakchott Mauritanie. Madrid 26-29 juin, 2011 Ekaterina Isselmou

Centre National d élevage et des Recherches Vétérinaires CNERV, Nouakchott Mauritanie. Madrid 26-29 juin, 2011 Ekaterina Isselmou Centre National d élevage et des Recherches Vétérinaires CNERV, Nouakchott Mauritanie Madrid 26-29 juin, 2011 Ekaterina Isselmou Historique Etablissement Public à caractère administratif Création 1973

Plus en détail

Enjeu 5 : Estuaire. Tableau de bord 2013-2014 SAGE Ellé Isole Laïta

Enjeu 5 : Estuaire. Tableau de bord 2013-2014 SAGE Ellé Isole Laïta Enjeu 5 : Estuaire L estuaire de la Laïta, soumis à différentes pollutions, notamment bactériologique, ne permet pas d y initier une filière conchylicole viable malgré la présence d anciennes concessions.

Plus en détail

Biotechnologies. 114-1 - - 1 -Les Biotechnologies

Biotechnologies. 114-1 - - 1 -Les Biotechnologies 114-1 - - 1 -Les Utilisation des processus biologiques pour produire des biens et des services. Les biotechologies tirent leur efficacité des techniques clés engendrées par les progrès conjoints de la

Plus en détail

OGERIS. Outil de gestion des risques sanitaires à destination des petites unités d exploitation. Travaux du GT HACCP et petites unités

OGERIS. Outil de gestion des risques sanitaires à destination des petites unités d exploitation. Travaux du GT HACCP et petites unités OGERIS. Outil de gestion des risques sanitaires à destination des petites unités d exploitation Travaux du GT HACCP et petites unités 1 Origine du projet : eau risques sanitaires 2 Constat : La mise en

Plus en détail

Risques à la santé associés à la présence de coliformes fécaux dans l eau du ruisseau St James

Risques à la santé associés à la présence de coliformes fécaux dans l eau du ruisseau St James Direction de santé publique Risques à la santé associés à la présence de coliformes fécaux dans l eau du ruisseau St James Monique Beausoleil, M.Sc., toxicologue 12 novembre 2014 MISE EN CONTEXTE Le 10

Plus en détail

Comptage Hétérotrophe sur Plaque (CHP)

Comptage Hétérotrophe sur Plaque (CHP) Comptage Hétérotrophe sur Plaque (CHP) École Secondaire But: Déterminer si un échantillon d'eau est dans la norme des recommandations canadiennes pour l'eau potable en ce qui concerne la croissance bactérienne.

Plus en détail

Réunion du Comité de Suivi des Projets de l'enjeu Eau

Réunion du Comité de Suivi des Projets de l'enjeu Eau Réunion du Comité de Suivi des Projets de l'enjeu Eau SURFRIDER FOUNDATION EUROPE Mettre en place des actions d'information pour la reconquête des milieux utilisés pour des activités nautiques Remerciements

Plus en détail

ATTESTATION D ACCREDITATION. N 1-1644 rév. 4

ATTESTATION D ACCREDITATION. N 1-1644 rév. 4 Convention N 2189 Section Laboratoires ATTESTATION D ACCREDITATION ACCREDITATION CERTIFICATE N 1-1644 rév. 4 Le Comité Français d'accréditation (Cofrac) atteste que : The French Committee for Accreditation

Plus en détail

Gestion de l assainissement et qualité des eaux de baignade à Marseille

Gestion de l assainissement et qualité des eaux de baignade à Marseille Gestion de l assainissement et qualité des eaux de baignade à Marseille Sewer network management and the quality of bathing water in Marseille Laplace D.* Garro Y.* Rovera A.* Jiannetti S. ** Guivarch

Plus en détail

Sources des données et méthodes pour l'indicateur de la qualité des zones de croissance des mollusques

Sources des données et méthodes pour l'indicateur de la qualité des zones de croissance des mollusques Sources des données et méthodes pour l'indicateur de la qualité des zones de croissance des mollusques décembre 2011 Cat.# : En4-144/31-2011F-PDF ISBN : 978-1-100-98402-5 1 Introduction L indicateur de

Plus en détail

La CRENO Bretagne La CRENO Bretagne : qui?

La CRENO Bretagne La CRENO Bretagne : qui? La CRENO Bretagne La CRENO Bretagne : qui? Responsable d UF Geneviève HERY-ARNAUD (MCU-PH) 1 Qui? 2 Où? 3 Pourquoi? 4 Comment? 5 Combien? 6 Quoi? Coordination médicale Nicolas ROUZIC (PH) Coordination

Plus en détail

RÉSUMÉ. Mots-clés: méthodes de diagnostic, réaction de polymérisation en chaîne (PCR) optimisation, viroses des animaux de compagnie.

RÉSUMÉ. Mots-clés: méthodes de diagnostic, réaction de polymérisation en chaîne (PCR) optimisation, viroses des animaux de compagnie. RÉSUMÉ Mots-clés: méthodes de diagnostic, réaction de polymérisation en chaîne (PCR) optimisation, viroses des animaux de compagnie. 1. L'importance de la thèse Actuellement, la pathologie infectieuse/contagieuse

Plus en détail

GIRAC. Gestion Intégrée des Rejets d Assainissement Côtiers. Mohammad MOURAD

GIRAC. Gestion Intégrée des Rejets d Assainissement Côtiers. Mohammad MOURAD GIRAC Gestion Intégrée des Rejets d Assainissement Côtiers Mohammad MOURAD ) 27/10/2011 Veolia Environnement Recherche & Innovation Objectifs et livrables Développer des outils pour une meilleure maitrise

Plus en détail

OUTILS DE SURVEILLANCE DES RESEAUX D EAU INDUSTRIELS

OUTILS DE SURVEILLANCE DES RESEAUX D EAU INDUSTRIELS OUTILS DE SURVEILLANCE DES RESEAUX D EAU INDUSTRIELS Les objectifs de la surveillance microbiologique : Laurent Garrelly Contrôle réglementaire Mesure de surveillance Conformité Gestion Suivi de flore

Plus en détail

Projet de SDAGE 2016-2021 Préserver le littoral

Projet de SDAGE 2016-2021 Préserver le littoral Projet de SDAGE 2016-2021 Préserver le littoral Code l orientation de Intitulé dans le Sdage 2010-2015 Intitulé dans le Sdage 2016-2021 10A Réduire significativement l eutrophisation des eaux côtières

Plus en détail

Le Réseau-rivières ou le suivi de la qualité de l eau des rivières du Québec

Le Réseau-rivières ou le suivi de la qualité de l eau des rivières du Québec Le Réseau-rivières ou le suivi de la qualité de l eau des rivières du Québec L eau faisant partie de notre patrimoine collectif, il importe d en assurer la pérennité et de favoriser l amélioration ou la

Plus en détail

LE LABORATOIRE VETERINAIRE DEPARTEMENTAL

LE LABORATOIRE VETERINAIRE DEPARTEMENTAL LE LABORATOIRE VETERINAIRE DEPARTEMENTAL LABORATOIRE A O R VETERINAIRE E I R E DEPARTEMENTAL 20, avenue Saint-Roch 38028 Grenoble cedex 1 Tél 04.76.03.75.40 Fax 04.76.03.75.50 e-mail : sce.lab@cg38.fr

Plus en détail

Laboratoire Eau de Paris. Analyses et Recherche

Laboratoire Eau de Paris. Analyses et Recherche Laboratoire Eau de Paris Analyses et Recherche L eau, un aliment sous contrôle public Pour Eau de Paris, approvisionner la capitale en eau, c est garantir à ses 3 millions d usagers une ressource de qualité,

Plus en détail

Outils moléculaires de surveillance de laboratoire

Outils moléculaires de surveillance de laboratoire Outils moléculaires de surveillance de laboratoire Hugues Charest Laboratoire de santé publique du Québec Faculté de médecine, Université de Montréal Conflits d intérêts Je déclare n avoir aucun conflit

Plus en détail

Annales du Contrôle National de Qualité des Analyses de Biologie Médicale

Annales du Contrôle National de Qualité des Analyses de Biologie Médicale Annales du Contrôle National de Qualité des Analyses de Biologie Médicale ARN du virus de l hépatite C : ARN-VHC ARN-VHC 03VHC1 Novembre 2003 Edité : mars 2006 Annales ARN-VHC 03VHC1 1 / 8 ARN-VHC 03VHC1

Plus en détail

Piscines : point réglementaire

Piscines : point réglementaire Piscines : point réglementaire 02octobre 2012 Principales références juridiques: Articles L1332-1 à L1332-9, articles D1332-1 à D1332-13, et annexe 13-6 (installations sanitaires) du code de la santé publique.

Plus en détail

1. Objectifs et situation du sujet :

1. Objectifs et situation du sujet : PATHO-RMQS : Répartition géographique des bactéries pathogènes de l'homme dans les sols : effet des constituants et de l'urbanisation Sylvie Nazaret, Equipe Bactéries Pathogènes Opportunistes et Environnement,

Plus en détail

La crise de la Légionellose et le gestionnaire immobilier. Bruno Turcotte Directeur Administration Placements immobiliers

La crise de la Légionellose et le gestionnaire immobilier. Bruno Turcotte Directeur Administration Placements immobiliers La crise de la Légionellose et le gestionnaire immobilier Bruno Turcotte Directeur Administration Placements immobiliers 1 Colloque annuel du comité énergie et gestion technique, 22 mars 2013 Votre partenaire

Plus en détail

Le monitoring de la qualité

Le monitoring de la qualité SÉDIMENTS RIVES RESSOURCES BIOLOGIQUES 3 e édition Le monitoring de la qualité des eaux marines dans les secteurs coquilliers Cap Piailleur, Îles-de-la-Madeleine Photo : Martin Rodrigue, Environnement

Plus en détail

E. coli entérohémorragiques, un point critique en abattoir : utopie ou réalité?

E. coli entérohémorragiques, un point critique en abattoir : utopie ou réalité? E. coli entérohémorragiques, un point critique en abattoir : utopie ou réalité? Application de la démarche HACCP pour l identification d étapes de maîtrise Hubert BRUGERE Steak expert Angers 24 et 25 juin

Plus en détail

Préparation et fixation par organe 5.00. Recherche de sédiments dans les urines 6.55

Préparation et fixation par organe 5.00. Recherche de sédiments dans les urines 6.55 Tarifs Bovins Autopsie Animal de moins de 150 kg 20.00 Animal de 150 à 400 kg 34.00 Animal de plus de 400 kg 57.00 Décérébration sur suspicion ESB 336.00 Cytologie Dénombrement cellulaire du lait 8.35

Plus en détail

Qualité de l eau de la rivière Lorette

Qualité de l eau de la rivière Lorette 2009 Qualité de l eau de la rivière Lorette Table des matières Liste des tableaux... 3 Liste des figures... 3 Liste des photos... 3 Liste des annexes... 3 Description du bassin versant... 4 Données historiques

Plus en détail

ETAT CIVIL. 06.62.31.15.65 ferreiramanuella@ymail.com QUALIFICATION AUX FONCTIONS DE MAITRE DE CONFERENCES. 2011- Qualification en 64 ème section

ETAT CIVIL. 06.62.31.15.65 ferreiramanuella@ymail.com QUALIFICATION AUX FONCTIONS DE MAITRE DE CONFERENCES. 2011- Qualification en 64 ème section NOM Prénom Date de naissance Nationalité ETAT CIVIL CATEL-FERREIRA Manuella 10 Décembre 1982 Française Adresse Téléphone Courriel 1 rue des châtaigniers 27340 PONT DE L ARCHE 06.62.31.15.65 ferreiramanuella@ymail.com

Plus en détail

ATTESTATION D ACCREDITATION. N 1-0144 rév. 2

ATTESTATION D ACCREDITATION. N 1-0144 rév. 2 Convention N 87 Section Laboratoires ATTESTATION D ACCREDITATION ACCREDITATION CERTIFICATE N 1-0144 rév. 2 Le Comité Français d'accréditation (Cofrac) atteste que : The French Committee for Accreditation

Plus en détail

Pollution des eaux du Lez et des plages de Palavas lors des intempéries de novembre 2011

Pollution des eaux du Lez et des plages de Palavas lors des intempéries de novembre 2011 Pollution des eaux du Lez et des plages de Palavas lors des intempéries de novembre 2011 Rapport finalisé le 12 janvier 2012 Collectif d Associations de Protection de la Nature et des Usagers de la Baie

Plus en détail

le laboratoire d'expertises et d'analyses alimentaires

le laboratoire d'expertises et d'analyses alimentaires Laboratoire accrédité (n o 131) selon les exigences ISO/CEI 17025 par le Conseil canadien des normes le laboratoire d'expertises et d'analyses alimentaires Au service de la collectivité québécoise Le Laboratoire

Plus en détail

Génie de la biocatalyse et génie des procédés. «Production d enzymes industrielles»

Génie de la biocatalyse et génie des procédés. «Production d enzymes industrielles» Ministère de l Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique Université Virtuelle de Tunis Génie de la biocatalyse et génie des procédés «Production d enzymes industrielles» Concepteur du cours:

Plus en détail

Epidémiologie des bactéries hautement résistantes et émergeantes en France

Epidémiologie des bactéries hautement résistantes et émergeantes en France Bactéries hautement résistantes et émergentes (BHRe) Epidemiology of emergent and highly resistant bacteria in France Epidémiologie des bactéries hautement résistantes et émergeantes en France Bactéries

Plus en détail

Programme de Prophylaxie contre la Peste des Petits Ruminants (PPR) au Maroc. SIAM 2010 Dr.MALIK JAMAL Dr.CHERKAOUI ZAKARIA ONSSA/DSV/DSA

Programme de Prophylaxie contre la Peste des Petits Ruminants (PPR) au Maroc. SIAM 2010 Dr.MALIK JAMAL Dr.CHERKAOUI ZAKARIA ONSSA/DSV/DSA Programme de Prophylaxie contre la Peste des Petits Ruminants (PPR) au Maroc SIAM 2010 Dr.MALIK JAMAL Dr.CHERKAOUI ZAKARIA ONSSA/DSV/DSA Définition La PPR est une maladie virale très contagieuse qui affecte

Plus en détail

INFECTIONS NOSOCOMIALES ET HYGIENE HOSPITALIERE

INFECTIONS NOSOCOMIALES ET HYGIENE HOSPITALIERE Diplô me inter- universitaire INFECTIONS NOSOCOMIALES ET HYGIENE HOSPITALIERE Coordination : G. BRUCKER - Paris VI B. REGNIER - Paris VII J.C. DARBORD - Paris V Objectifs et public concerné Former les

Plus en détail

Les résistances bactériennes en ville : MedQual-ville

Les résistances bactériennes en ville : MedQual-ville TITRE Centre Ressource en Antibiologie Les résistances bactériennes en ville : MedQual-ville Dr Sonia Thibaut Mercredi 19 Novembre 2014 1 2 Création TITRE d un réseau de LBM en ville MedQual, centre reconnu

Plus en détail

Les bactéries. de recycler la matière Participent dans la fabrication d aliments et de médicaments

Les bactéries. de recycler la matière Participent dans la fabrication d aliments et de médicaments Les bactéries Apparues il y a 3,5 milliards d années, les bactéries sont les organismes vivants les plus diversifiés et les plus répandus sur Terre. Appartenant au monde des microbes, elles mesurent en

Plus en détail

Les techniques de détection et la recommandation (CE) 2013/99/UE

Les techniques de détection et la recommandation (CE) 2013/99/UE Les techniques de détection et la recommandation (CE) 2013/99/UE Gilbert Berben, Olivier Fumière, Aline Marien Atelier «Détection de l origine des produits carnés par les tests ADN» Gembloux, le 31 mai

Plus en détail

Le diagnostic approfondi du groupe santé

Le diagnostic approfondi du groupe santé Le diagnostic approfondi du groupe santé Axe 1 : La pollution de l air - Prélèvements et analyse bactériologique de l air réalisé par S Prim et les élèves de BTS Dans le cadre des travaux pratiques de

Plus en détail

Suivi de la qualité bactériologique des eaux du bassin versant Ellé - Isole - Laïta

Suivi de la qualité bactériologique des eaux du bassin versant Ellé - Isole - Laïta Siège social - Quimper Site de Brest GIP à caractère sanitaire et social - APE 71.20B ZA de Creac'h Gwen Technopôle de Brest Iroise SIREN 130 2 082 22, av. de la Plage des Gueux CS152-120, av. Alexis de

Plus en détail

MASTER (LMD) STATISTIQUE DES SCIENCES DE LA VIE ET DE LA SANTE

MASTER (LMD) STATISTIQUE DES SCIENCES DE LA VIE ET DE LA SANTE MASTER (LMD) STATISTIQUE DES SCIENCES DE LA VIE ET DE LA SANTE RÉSUMÉ DE LA FORMATION Type de diplôme : Master (LMD) Domaine ministériel : Sciences, Technologies, Santé Mention : MATHEMATIQUES, BIOSTATISTIQUE

Plus en détail

Ottawa, Ontario. Atelier de surveillance de la SE. Agence santé publique du Canada. Barb Marshall, CISP(C), M.E.E.

Ottawa, Ontario. Atelier de surveillance de la SE. Agence santé publique du Canada. Barb Marshall, CISP(C), M.E.E. Chercher plus loin : élaboration d un programme national de surveillance des maladies entériques intégré pour le Canada Barb Marshall, CISP(C), M.E.E. Atelier de surveillance de la SE Frank Pollari, D.M.V.,

Plus en détail

Efficacité épuratoire des filières de traitement des eaux résiduaires urbaines Aspect chimiques et microbiologiques

Efficacité épuratoire des filières de traitement des eaux résiduaires urbaines Aspect chimiques et microbiologiques La problématique scientifique Augmenter les connaissances sur les polluants prioritaires et les microorganismes au sein des filières de traitement des eaux Efficacité de ces ouvrages pour les effluents

Plus en détail

d identification et de typage des orbivirus (action A1)

d identification et de typage des orbivirus (action A1) Développement d outils d d identification d et de typage des orbivirus (action A1) Stéphan ZIENTARA, Corinne SAILLEAU, Emmanuel BREARD, Cyril VIAROUGE, Kamilla GORNA, Anthony RELMY, Alexandra DESPRAT UMR

Plus en détail

3. Biotechnologie de l ADN

3. Biotechnologie de l ADN 3. Biotechnologie de l ADN 3.1. Technologie de l ADN recombinant 3.1.1. Isolation d ADN et d ARN 3.1.2. Fragmentation de l ADN (les Endonucléases) 3.1.3. Analyse d ADN sur d agarose et d acrylamide 3.1.4.

Plus en détail

Kits de travaux pratiques. Génétique - Biotechnologie CATALOGUE 2009-2010

Kits de travaux pratiques. Génétique - Biotechnologie CATALOGUE 2009-2010 Kits de travaux pratiques Génétique - Biotechnologie CATALOGUE 2009-2010 L École de l ADN est un centre de formation et d information sur les avancées des sciences biologiques. Sa mission principale consiste

Plus en détail

Règlement sur la qualité de l'eau des piscines et autres bassins artificiels

Règlement sur la qualité de l'eau des piscines et autres bassins artificiels Page 1 of 8 Éditeur officiel du Québec À jour au 1er avril 2012 Ce document a valeur officielle. c. Q-2, r. 39 Règlement sur la qualité de l'eau des piscines et autres bassins artificiels Loi sur la qualité

Plus en détail

Speedy Breedy Appareil portable polyvalent pour l analyse de contaminations microbiennes. BACTEST Ltd

Speedy Breedy Appareil portable polyvalent pour l analyse de contaminations microbiennes. BACTEST Ltd PRESENTATION BACTEST Ltd La société BACTEST, née en 2009 à Cambridge (UK), a développé un respiromètre microbien pour détecter et surveiller l'activité microbienne dans les liquides et les macérations

Plus en détail

INFECTIONS NOSOCOMIALES

INFECTIONS NOSOCOMIALES INFECTIONS NOSOCOMIALES I - Définitions La définition générale d une infection nososcomiale est la suivante : infection contractée au cours d un séjour dans un établissement de soins. Un délai de 48h au

Plus en détail

Fiche de présentation

Fiche de présentation Fiche de présentation Classe : 1 ère STL Enseignement : Chimie-biochimie-sciences du vivant THEME du programme : 4 Sous-thème : 4.1 Les propriétés informatives de l ADN sont liées à sa structure Présentation

Plus en détail

Étude du portage du méningocoque B:14:P1-7,16 dans la zone de Dieppe

Étude du portage du méningocoque B:14:P1-7,16 dans la zone de Dieppe Étude du portage du méningocoque B:14:P1-7,16 dans la zone de Dieppe Promoteur : CHU de Rouen (PHRC national) Partenaires : CHG de Dieppe Institut Pasteur : CNR des méningocoques Institut de veille sanitaire

Plus en détail

Les rejets des eaux de débordement dans la région montréalaise

Les rejets des eaux de débordement dans la région montréalaise Lac Saint-Louis, rapides de Lachine, bassins de La Prairie Les rejets des eaux de débordement dans la région montréalaise Document de présentation des réflexions et recommandations faites à la Commission

Plus en détail

Date limite : 15 avril 2015 (données), 15 mai 2015 (experts)

Date limite : 15 avril 2015 (données), 15 mai 2015 (experts) ACTIVITÉS CONJOINTES FAO/OMS SUR L ÉVALUATION DU RISQUE MICROBIOLOGIQUE DANS LES ALIMENTS APPEL À LA COMMUNICATION DE DONNÉES ET À LA CANDIDATURE D EXPERTS SUR LES SALMONELLA SPP. NON TYPHIQUES ET LES

Plus en détail

SAGE Argoat Trégor Goëlo

SAGE Argoat Trégor Goëlo GIP / ADT PAYS DE - Appui à la réalisation de l état des lieux et des usages - Détermination des manques et Diagnostic Commission Locale de l Eau Réunion du 9 Septembre Sommaire de la présentation SCE

Plus en détail

M. Vittecoq & M. Gauthier-Clerc. Séminaire Biodiversité et Gestion des Crises, 31 Mai 2013, Lyon

M. Vittecoq & M. Gauthier-Clerc. Séminaire Biodiversité et Gestion des Crises, 31 Mai 2013, Lyon M. Vittecoq & M. Gauthier-Clerc Séminaire Biodiversité et Gestion des Crises, 31 Mai 2013, Lyon Les parasites : une part importante de la biodiversité? - Traitements antibiotiques Eradication de la variole

Plus en détail

Mise en ligne 19 08 2010

Mise en ligne 19 08 2010 Mise en ligne 19 08 2010 Contexte Problématique du rapatriement en France de patients, porteurs de BMR Difficultés : patients asymptomatiques Patients atteints d infections urinaires ou cutanées à BMR

Plus en détail

MARECLEAN. Gestion opérationnelle et patrimoniale des postes de relevage Maitrise des risques appliquée à la côte des Havres. Granville 30/09/2009

MARECLEAN. Gestion opérationnelle et patrimoniale des postes de relevage Maitrise des risques appliquée à la côte des Havres. Granville 30/09/2009 MARECLEAN Gestion opérationnelle et patrimoniale des postes de relevage Maitrise des risques appliquée à la côte des Havres Granville 30/09/2009 1 Enjeu et démarche L'impact des postes de relevage Le déversement

Plus en détail

Les mesures de prévention du risque infectieux. Mesures de prévention du risque infectieux lié à l eau. Philippe BERTHELOT

Les mesures de prévention du risque infectieux. Mesures de prévention du risque infectieux lié à l eau. Philippe BERTHELOT Mesures de prévention du risque infectieux lié à l eau Philippe BERTHELOT Unité d Hygiène inter-hospitalière Service des Maladies Infectieuses et laboratoire de microbiologie, CHU de Saint-Etienne Professeur

Plus en détail

INGENIEUR SECURITE & ENVIRONNEMENT & HYGIENE PRESENTATION / ETAT CIVIL

INGENIEUR SECURITE & ENVIRONNEMENT & HYGIENE PRESENTATION / ETAT CIVIL 1 INGENIEUR SECURITE & ENVIRONNEMENT & HYGIENE PRESENTATION / ETAT CIVIL Nom Age Disponibilité Formations SIKPO Léon Bénigno 30 ans Immédiatement Master professionnel Sciences & Ingénierie l Environnement

Plus en détail

Avantages et inconvénients

Avantages et inconvénients GESTION DU RISQUE M Y C O T O X I N E S Marqueurs biologiques liés aux mycotoxines Avantages et inconvénients Christina Schwab Chef de produit, Gestion du risque mycotoxines 2 Christina Schwab Chef de

Plus en détail

OPTIMISER LES TECHNIQUES D APPLICATION DES PESTICIDES EN VIGNE EN FRANCE

OPTIMISER LES TECHNIQUES D APPLICATION DES PESTICIDES EN VIGNE EN FRANCE OPTIMISER LES TECHNIQUES D APPLICATION DES PESTICIDES EN VIGNE EN FRANCE Bernadette RUELLE Cemagref Montpellier/UMR ITAP Bernadette.ruelle@cemagref.fr 1 Je remercie le GORE, l INIA, le CG34 de m avoir

Plus en détail

Utilisation de la méthode ALARM dans la gestion de 3 cas groupés de transmission du virus de l hépatite C dans un service d hémodialyse

Utilisation de la méthode ALARM dans la gestion de 3 cas groupés de transmission du virus de l hépatite C dans un service d hémodialyse Utilisation de la méthode ALARM dans la gestion de 3 cas groupés de transmission du virus de l hépatite C dans un service d hémodialyse B R O C H A R T - M E R L I N J u l i e, H I R S C H M a r i e -

Plus en détail

Prévalence des génotypes du HPV à HR oncogènes dans les échantillons cervicaux analysés au Centre Pasteur du Cameroun

Prévalence des génotypes du HPV à HR oncogènes dans les échantillons cervicaux analysés au Centre Pasteur du Cameroun Prévalence des génotypes du HPV à HR oncogènes dans les échantillons cervicaux analysés au Centre Pasteur du Cameroun Richard Njouom Chef du Service de Virologie Centre Pasteur Cameroun Worshop on HPV/Cervical

Plus en détail

REMARQUES SUR LE CAHIER D ACTEUR «ANIMAUX SOUS TENSION»

REMARQUES SUR LE CAHIER D ACTEUR «ANIMAUX SOUS TENSION» REMARQUES SUR LE CAHIER D ACTEUR «ANIMAUX SOUS TENSION» Les rédacteurs du cahier d acteur de «ANIMAUX SOUS TENSION» ont visiblement été destinataires d informations inexactes. RTE a donc souhaité apporter

Plus en détail

3: Clonage d un gène dans un plasmide

3: Clonage d un gène dans un plasmide 3: Clonage d un gène dans un plasmide Le clonage moléculaire est une des bases du génie génétique. Il consiste à insérer un fragment d'adn (dénommé insert) dans un vecteur approprié comme un plasmide par

Plus en détail

Guide de l acteurutilisateur. Secteurs privés SITE CARTEAU. Eau et milieux aquatiques : Panorama des acteurs de la Recherche et Développement

Guide de l acteurutilisateur. Secteurs privés SITE CARTEAU. Eau et milieux aquatiques : Panorama des acteurs de la Recherche et Développement Guide de l acteurutilisateur Secteurs privés SITE CARTEAU Eau et milieux aquatiques : Panorama des acteurs de la Recherche et Développement Anne-Paule METTOUX-PETCHIMOUTOU, OIEAU 2011 Convention de partenariat

Plus en détail

TP de Biochimie Groupe 4 Forestier Michèle 25.05.2010 Fournier Coralie Freyre Christophe Manipulation d ADN

TP de Biochimie Groupe 4 Forestier Michèle 25.05.2010 Fournier Coralie Freyre Christophe Manipulation d ADN MANIPULATION D ADN Clonage du gène «venus» dans des plasmides et expression de celui-ci chez les bactéries E.Coli. Assistants: U. Loizides M. Umebayashi C. Gehin - 1 - 1. Résumé Lors de notre expérience,

Plus en détail

LE RISQUE INFECTIEUX LIÉ À L EAU DES UNITS DE SOINS DENTAIRES

LE RISQUE INFECTIEUX LIÉ À L EAU DES UNITS DE SOINS DENTAIRES Congrès National de la SF2H - Juin 2014 LE RISQUE INFECTIEUX LIÉ À L EAU DES UNITS DE SOINS DENTAIRES Damien COSTA (Interne IPR) Introduction 2 L unit dentaire : regroupe la plupart des appareils nécessaires

Plus en détail

Est-elle bonne à boire?

Est-elle bonne à boire? Environnement et Travail Gestion de l environnement et des aires naturelles L eau de votre puits Est-elle bonne à boire? 1 Cette série de brochures décrit ce que les propriétaires de puits privés peuvent

Plus en détail

Analyse de la directive baignade et de ses implications pour les collectivités locales

Analyse de la directive baignade et de ses implications pour les collectivités locales Analyse de la directive baignade et de ses implications pour les collectivités locales Karine MADARASSOU Projet tuteuré Promotion 2008/2009 Référent professionnel : Nathalie Bardin REMERCIEMENTS Je tiens

Plus en détail

LA REPONSE AUX RISQUES ET MENACES NRBCe

LA REPONSE AUX RISQUES ET MENACES NRBCe SERVICE DEPARTEMENTAL D INCENDIE ET DE SECOURS D ILLE-ET-VILAINE LA REPONSE AUX RISQUES ET MENACES NRBCe Cdt Y. Durocher CMIC 35 sept 2014 2 UNITES : SOCLE de la réponse NRBCe CMIC : cellule mobile d intervention

Plus en détail

Etude d un cas de leptospirose en Nouvelle Calédonie

Etude d un cas de leptospirose en Nouvelle Calédonie Etude d un cas de leptospirose en Nouvelle Calédonie Document Elève Compétences Capacités : Sélectionner et trier des informations à partir de divers supports (textes, schémas, données scientifiques).

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES TECHNIQUE DU SYSTEME NATIONAL D APPELLATION DE CHEPTEL EN MATIERE DE VISNA-MAËDI

CAHIER DES CHARGES TECHNIQUE DU SYSTEME NATIONAL D APPELLATION DE CHEPTEL EN MATIERE DE VISNA-MAËDI CAHIER DES CHARGES TECHNIQUE DU SYSTEME NATIONAL D APPELLATION DE CHEPTEL EN MATIERE DE VISNA-MAËDI REF. : CC/VM/01 révision A Date de Création : 08/12/2003 Date de Révision : 07/12/2004 Rédaction : Mme.

Plus en détail

Hervé Morvan LDA22 Ploufragan. Christophe Renoult AVPO. 14 Novembre 2013. écoantibio2017 OIE Paris

Hervé Morvan LDA22 Ploufragan. Christophe Renoult AVPO. 14 Novembre 2013. écoantibio2017 OIE Paris en m édec ine vétérina ire Christophe Renoult AVPO Hervé Morvan LDA22 Ploufragan 1 La production avicole française Filière chair : - Poulet, - Canard - Gibier Filière œuf de consommation : - Poulette -

Plus en détail

CHOISIR UN AVENIR EN SANTÉ ET UN ENVIRONNEMENT PROPRE C EST UN AVENIR SANS UNE PRODUCTION PORCINE INDUSTRIELLE AU QUÉBEC

CHOISIR UN AVENIR EN SANTÉ ET UN ENVIRONNEMENT PROPRE C EST UN AVENIR SANS UNE PRODUCTION PORCINE INDUSTRIELLE AU QUÉBEC CHOISIR UN AVENIR EN SANTÉ ET UN ENVIRONNEMENT PROPRE C EST UN AVENIR SANS UNE PRODUCTION PORCINE INDUSTRIELLE AU QUÉBEC MÉMOIRE DU SIERRA CLUB DU CANADA À LA COMMISSION SUR L'AVENIR DE L'AGRICULTURE ET

Plus en détail

Chapitre 2 Prélèvement et transport des échantillons de matières fécales

Chapitre 2 Prélèvement et transport des échantillons de matières fécales Chapitre 2 Prélèvement et transport des échantillons de matières fécales Les échantillons de matières fécales devront être prélevés lors des premiers stades d une maladie entérique, quand les pathogènes

Plus en détail

Rôle des flux microbiens dans la construction des écosystèmes alimentaires

Rôle des flux microbiens dans la construction des écosystèmes alimentaires Rôle des flux microbiens dans la construction des écosystèmes alimentaires Nathalie DESMASURES Normandie Univ, Unicaen, E.A. 4651 Aliments Bioprocédés Toxicologie Environnements, Esplanade de la paix CS

Plus en détail

Séminaire des Doctorants «Ecotechnologies» de l ARC ENVIRONNEMENT RHONE-ALPES. STIMULATION et MAÎTRISE ÉLECTROCHIMIQUE DE LA BIOREMÉDIATION DES EAUX

Séminaire des Doctorants «Ecotechnologies» de l ARC ENVIRONNEMENT RHONE-ALPES. STIMULATION et MAÎTRISE ÉLECTROCHIMIQUE DE LA BIOREMÉDIATION DES EAUX Séminaire des Doctorants «Ecotechnologies» de l ARC ENVIRONNEMENT RHONE-ALPES STIMULATION et MAÎTRISE ÉLECTROCHIMIQUE DE LA BIOREMÉDIATION DES EAUX Doctorant Lucas JOBIN Thèse financée par Région Rhône-Alpes

Plus en détail

La légionellose : approche du risque et prévention

La légionellose : approche du risque et prévention La légionellose : approche du risque et prévention Mélanie BARRAULT - Bio hygiéniste - CHM Eric TRICOT - Cadre hygiéniste coordonnateur - CHM - Réseau LUTIN 72 Journée des correspondants paramédicaux en

Plus en détail

Influence de deux probiotiques sur l immunité du porcelet. Il est reconnu que la période de sevrage est une période très critique pour les

Influence de deux probiotiques sur l immunité du porcelet. Il est reconnu que la période de sevrage est une période très critique pour les Influence de deux probiotiques sur l immunité du porcelet Il est reconnu que la période de sevrage est une période très critique pour les porcelets puisqu ils sont soumis à plusieurs stress. Cette période

Plus en détail

évaluation des risques professionnels

évaluation des risques professionnels évaluation des professionnels Inventaire des Etablissement : Faculté de Médecine Unité de travail : Laboratoire de Biochimie Médicale Année : 2013 Locaux Bureaux Salle de Microscopie Culture cellulaire

Plus en détail