Rapport de stage. «Travail préparatoire à l estimation du coût d une bonne qualité des eaux de baignade sur le littoral Aquitain»

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Rapport de stage. «Travail préparatoire à l estimation du coût d une bonne qualité des eaux de baignade sur le littoral Aquitain»"

Transcription

1 GRAPE-CEEP Rapport de stage «Travail préparatoire à l estimation du coût d une bonne qualité des eaux de baignade sur le littoral Aquitain» Vallette Jean-Vincent Master II Gestion des Ressources Naturelles et de l Environnement Année

2 Chapitre 1. Cadre géographique de l analyse I. Le littoral Aquitain 1. Définition : 2. Eaux de baignade en mer II. III. Masses d eau côtières (M.E.C) 1. Définition et concept 2. Identification des masses d eau concernées Les eaux de baignade IV. Zonage du littoral 1. Zones conchylicoles 2. Zones désignées comme sensibles dans le cadre de la directive 91/271/CEE 3. Zones désignées comme vulnérables dans le cadre de la directive 91/176/CEE

3 Chapitre 2. État des lieux des contrôles et de la qualité des eaux de baignade en mer sur le littoral aquitain. I. Gironde Inventaire de 1986 à 2005: Prélèvements Qualité II. Landes Inventaire de 1986 à 2005: Prélèvements Qualité III. Pyrénées Atlantiques Inventaire de 1986 à 2005: Prélèvements Qualité

4 Chapitre 3. Origine de la pollution des eaux de baignade en mer sur le littoral aquitain I. La pollution microbiologique II. Les causes principales de pollution des eaux de baignade 1. Apports diffus par temps de pluie 2. Apports telluriques 3. Apports d eaux polluées d origine urbaine par des fleuves côtiers (temps sec ou temps de pluie) 4. Autres origines 5. Les remèdes à la pollution des eaux de baignade. 6. Les solutions structurelles 7. La gestion préventive III. Conclusion

5 Chapitre 4. Réglementation et contexte relatif à la qualité des eaux de baignades I. Cadre juridique 1. La directive européenne du 8 décembre La directive-cadre sur l'eau 3. La directive sur le traitement des eaux urbaines résiduaires 4. La directive concernant la pollution des eaux par les nitrates de sources agricoles II. Politiques Européenne connexes 1. Accès à l'information en matière d'environnement 2. Aménagement intégré des zones côtières 3. Directive 2006/7/CEE du Conseil et du parlement Européen concernant la gestion de la qualité des eaux de baignade :

6 Chapitre 5. Impact de la nouvelle directive 2006/7/CEE sur le classement des plages du littoral aquitain I. Analyse statistique des seuils de qualité microbiologique des eaux de baignade proposés par la Directive 2006/7/CEE. 1. Résumé 2. Analyse des valeurs seuils de la directive 2006/7/CEE 3. Impact des seuils proposés par l UE sur le taux de classement des sites de baignade français II. III. Graphiques et tableaux explicatifs de l impact du changement de Directive 1. Nouveaux paramètres pour la qualité des eaux de baignade 2. Comparaison graphique entre anciennes et nouvelles normes européennes 3. Impact du changement de directive sur la conformité des zones de baignades 4. Tableau Synthétique Impact de la nouvelle directive sur le classement des sites de baignade du littoral aquitain 1. Méthodologie et traitement des données 2. Application

7 Éléments explicatifs du chapitre 5 Seuils et classes de qualité Valeurs seuils et classes de qualité conformes définies par la directive 2006/7/CEE paramètres Excellente qualité Bonne qualité Qualité suffisante [IE] en UFC/100ml 100* 200* 185** [EC] en UFC/100ml 250* 500* 500** * valeurs seuils à comparer aux percentiles 95% des mesures microbiologiques. ** valeurs seuils à comparer aux percentiles 90% des mesures microbiologiques.

8 Éléments explicatifs du chapitre 5 Méthode de calcul Classement effectué sur 4 années des données et non une seule comme pour l ancienne directive. Trois catégories de qualité conforme à la baignade sont proposées et non deux. Deux indicateurs microbiologiques [IE] et [EC] sont considérés et non 3. Les seuils définis pour ces paramètres sont différents pour les eaux douces et eaux de mer. Le calcul des percentiles est fondé sur l hypothèse que les mesures d [IE] et d [EC] suivent une loi normale en log.

9 Éléments explicatifs du chapitre 5 Graphiques (1) EI, SF 370 Directive20 06 Directive (G) A B C D A B C et D (G) (I) EC CF 0 CT 500 (G) (I)

10 Éléments explicatifs du chapitre 5 Graphique (2) Légende : EI ou SF : Streptocoques fécaux (SF) ou entérocoques intestinaux (EI) en UFC/100 ml. EC ou CF : coliformes fécaux (CF) ou Escherichia coli (EC) en UFC/100 ml. CT : Coliformes totaux (en nombre) G : nombre guide I : nombre impératif A : Bonne qualité B : Moyenne qualité C : momentanément polluées* D : mauvaise qualité** A : Excellente qualité B : Bonne qualité C : Qualité suffisante D : qualité insuffisante (non conforme) *(entre 5 et 33% d'échantillons non conformes aux valeurs impératives) ** (plus de 33% d'échantillons non conformes aux valeurs impératives)

11 Éléments explicatifs du chapitre 5 Classement: Tableau récapitulatif Période Classement 2005 prévisionnel des plages (Directive 2006/7/CE) Conforme Non-conforme Département Excellente qualité Bonne Qualité Qualité Satisfaisante Qualité insuffisante Total Nombre de prélèvements Gironde Landes Pyrénées Atlantiques Total

12 Éléments explicatifs du chapitre 5 Observations Application de la Directive 2006/7/CE 117 sites conformes au lieu de sites répartis de la manière suivante: 94 (78,3%) «Excellente qualité» (105) 17 (14,2%) «Bonne qualité» (15) 6 (5%) «Qualité satisfaisante» (0) 3 (2,5%) «Non-conforme» (0) Soit 97,5% de sites conformes et 2,5% de sites dit «nonconformes»

13 Conclusion Une nouvelle directive qui tient compte des progrès scientifiques Un classement des sites de baignade peu modifié Une première étape vers l identification des sites où un investissement est nécessaire pour améliorer la qualité des eaux de baignade

Forum national de la qualité des eaux de baignade

Forum national de la qualité des eaux de baignade Cassis 7 juin 2011 Forum national de la qualité des eaux de baignade L apport des profils de vulnérabilité dans les modes de gestion L'expérience d Ensuès-la-Redonne Michel ILLAC Maire et Vice-Président

Plus en détail

Analyse de la directive baignade et de ses implications pour les collectivités locales

Analyse de la directive baignade et de ses implications pour les collectivités locales Analyse de la directive baignade et de ses implications pour les collectivités locales Karine MADARASSOU Projet tuteuré Promotion 2008/2009 Référent professionnel : Nathalie Bardin REMERCIEMENTS Je tiens

Plus en détail

MARECLEAN. Gestion opérationnelle et patrimoniale des postes de relevage Maitrise des risques appliquée à la côte des Havres. Granville 30/09/2009

MARECLEAN. Gestion opérationnelle et patrimoniale des postes de relevage Maitrise des risques appliquée à la côte des Havres. Granville 30/09/2009 MARECLEAN Gestion opérationnelle et patrimoniale des postes de relevage Maitrise des risques appliquée à la côte des Havres Granville 30/09/2009 1 Enjeu et démarche L'impact des postes de relevage Le déversement

Plus en détail

Cette expérience a été mise en place en collaboration avec le Chimiscope sur une idée de Luc Schnieper, enseignant de Biologie.

Cette expérience a été mise en place en collaboration avec le Chimiscope sur une idée de Luc Schnieper, enseignant de Biologie. 13. Analyse de l eau Cette expérience a été mise en place en collaboration avec le Chimiscope sur une idée de Luc Schnieper, enseignant de Biologie. Les eaux des rivières, des fleuves, des mares ou des

Plus en détail

PROJET DE SDAGE 2016-2021 ETAT DES LIEUX RISQUES DE NON ATTEINTE DES OBJECTIFS DES MASSES D EAUX SOUTERRAINES

PROJET DE SDAGE 2016-2021 ETAT DES LIEUX RISQUES DE NON ATTEINTE DES OBJECTIFS DES MASSES D EAUX SOUTERRAINES PROJET DE SDAGE 2016-2021 ETAT DES LIEUX RISQUES DE NON ATTEINTE DES OBJECTIFS DES MASSES D EAUX SOUTERRAINES I Objectifs qualitatifs (5) Risque non atteinte des objectifs des Pas de dépassement du seuil

Plus en détail

MINISTERE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTE

MINISTERE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTE MINISTERE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTE Direction générale de la Santé Sous-direction Prévention des risques liés à l environnement et à l alimentation Bureau Qualité des eaux Personne chargée du

Plus en détail

Note explicative CHIMIE INORGANIQUE AVEYRON LABO

Note explicative CHIMIE INORGANIQUE AVEYRON LABO CHIMIE INORGANIQUE Note explicative Les délais indiqués sont, à titre indicatif. Ils peuvent varier en fonction de l activité du laboratoire. Les délais indiqués correspondent aux délais analytiques incompressibles.

Plus en détail

Qualité des eaux de baignade européennes en 2010

Qualité des eaux de baignade européennes en 2010 Rapport AEE No 1/2011 ISSN 1725-9177 Rapport AEE No 1/2011 Couverture : AEE Photos : Photo de la couverture : Waldemar Jarosinski Petites photos : stockxpert Mise en page : AEE/Henriette Nilsson Avis

Plus en détail

Rapport d analyse de qualité de l eau pour le territoire de la MRC Le Val Saint-François 2006-2012

Rapport d analyse de qualité de l eau pour le territoire de la MRC Le Val Saint-François 2006-2012 Convergence des données de qualité de l eau : pour une gestion intégrée des ressources et du territoire Rapport d analyse de qualité de l eau pour le territoire de la MRC Le Val Saint-François 2006-2012

Plus en détail

Etude sur la qualité des eaux de baignade Rapport de synthèse

Etude sur la qualité des eaux de baignade Rapport de synthèse Etude sur la qualité des eaux de baignade Rapport de synthèse Ville de Dunkerque Le 10 avril 2006 9810692 HASKONING-FRANCE EAU 2, Rue Jacques Prévert 59650 Villeneuve d'ascq France 03 20 19 02 40 Téléphone

Plus en détail

Rapport d analyse de qualité de l eau pour le territoire de la Ville de Drummondville 2006-2012

Rapport d analyse de qualité de l eau pour le territoire de la Ville de Drummondville 2006-2012 Rapport d analyse de qualité de l eau pour le territoire de la Ville de Drummondville 2006-2012 Ce rapport inclue les cartes des territoires de comités locaux de bassin versant suivants : Rivière Saint-Germain

Plus en détail

Projet de SDAGE 2016-2021 Préserver le littoral

Projet de SDAGE 2016-2021 Préserver le littoral Projet de SDAGE 2016-2021 Préserver le littoral Code l orientation de Intitulé dans le Sdage 2010-2015 Intitulé dans le Sdage 2016-2021 10A Réduire significativement l eutrophisation des eaux côtières

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE 23 janvier 2014

DOSSIER DE PRESSE 23 janvier 2014 DOSSIER DE PRESSE 23 janvier 2014 Contact Presse : Cybèle FOOLCHAND - Tél : 02 62 93 94 13 - Port : 06 92 78 33 56 - Courriel : cybele.foolchand@ars.sante.fr COMMUNIQUÉ DE PRESSE Qualité des eaux de baignade

Plus en détail

Gestion de l assainissement et qualité des eaux de baignade à Marseille

Gestion de l assainissement et qualité des eaux de baignade à Marseille Gestion de l assainissement et qualité des eaux de baignade à Marseille Sewer network management and the quality of bathing water in Marseille Laplace D.* Garro Y.* Rovera A.* Jiannetti S. ** Guivarch

Plus en détail

PROFIL DE VULNERABILITE DES EAUX DE BAIGNADE Plage Boulevard de la Plage à VER-sur-MER RAPPORT DE SYNTHESE

PROFIL DE VULNERABILITE DES EAUX DE BAIGNADE Plage Boulevard de la Plage à VER-sur-MER RAPPORT DE SYNTHESE Département Calvados Institution Interdépartementale du Bassin de l Orne PROFIL DE VULNERABILITE DES EAUX DE BAIGNADE Plage Boulevard de la Plage à VER-sur-MER RAPPORT DE SYNTHESE RT DSD 10015EZ phase1-017

Plus en détail

MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ SANTÉ. Santé environnementale

MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ SANTÉ. Santé environnementale MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ _ Direction générale de la santé _ Sous-direction de la prévention des risques liés à l environnement et à l alimentation _ Bureau de la qualité des eaux

Plus en détail

Risques à la santé associés à la présence de coliformes fécaux dans l eau du ruisseau St James

Risques à la santé associés à la présence de coliformes fécaux dans l eau du ruisseau St James Direction de santé publique Risques à la santé associés à la présence de coliformes fécaux dans l eau du ruisseau St James Monique Beausoleil, M.Sc., toxicologue 12 novembre 2014 MISE EN CONTEXTE Le 10

Plus en détail

Brest (29) Lessay (50), 12-13 Mars 2012

Brest (29) Lessay (50), 12-13 Mars 2012 Conclusions Projet Aquamanche Aquatic management of catchments for health and environment Gestion des eaux des bassin versants pour la santé et l environnement Brest (29) Lessay (50), 12-13 Mars 2012 Les

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Qualité des eaux de baignade en mer et en eau douce en Languedoc-Roussillon. 03 juillet 2014

DOSSIER DE PRESSE. Qualité des eaux de baignade en mer et en eau douce en Languedoc-Roussillon. 03 juillet 2014 DOSSIER DE PRESSE des eaux de baignade en mer et en eau douce en Languedoc-Roussillon 03 juillet 2014 Contact presse ARS - Sébastien PAGEAU : 04 67 07 20 14 ; sebastien.pageau@ars.sante.fr Sommaire Présentation

Plus en détail

Enjeu 5 : Estuaire. Tableau de bord 2013-2014 SAGE Ellé Isole Laïta

Enjeu 5 : Estuaire. Tableau de bord 2013-2014 SAGE Ellé Isole Laïta Enjeu 5 : Estuaire L estuaire de la Laïta, soumis à différentes pollutions, notamment bactériologique, ne permet pas d y initier une filière conchylicole viable malgré la présence d anciennes concessions.

Plus en détail

Analyse de qualité de l eau 2012. Calcul de l Indice de qualité bactériologique et physico-chimique. 7 stations dans les MRC des Basques et de Matane

Analyse de qualité de l eau 2012. Calcul de l Indice de qualité bactériologique et physico-chimique. 7 stations dans les MRC des Basques et de Matane Analyse de qualité de l eau 212 Calcul de l Indice de qualité bactériologique et physico-chimique 7 stations dans les MRC des Basques et de Matane Entre août et octobre 212, l OBVNEBSL a procédé a des

Plus en détail

Présentation du rapport de stage. d Aquitaine Février. Evaluation du Dispositif Aquitaine Nature. à Juillet 2013 GABRIELLE SAVIN COUAILLAC

Présentation du rapport de stage. d Aquitaine Février. Evaluation du Dispositif Aquitaine Nature. à Juillet 2013 GABRIELLE SAVIN COUAILLAC Présentation du rapport de stage effectué au Conseil Régional R d Aquitaine Février à Juillet 2013 Evaluation du Dispositif Aquitaine Nature GABRIELLE SAVIN COUAILLAC Master professionnel: Economie et

Plus en détail

Sources des données et méthodes pour l'indicateur de la qualité des zones de croissance des mollusques

Sources des données et méthodes pour l'indicateur de la qualité des zones de croissance des mollusques Sources des données et méthodes pour l'indicateur de la qualité des zones de croissance des mollusques décembre 2011 Cat.# : En4-144/31-2011F-PDF ISBN : 978-1-100-98402-5 1 Introduction L indicateur de

Plus en détail

EAUX DESTINEES A LA CONSOMMATION HUMAINE COM. DE COM. ILL ET GERSBACH

EAUX DESTINEES A LA CONSOMMATION HUMAINE COM. DE COM. ILL ET GERSBACH Pôle Santé et Risques Environnementaux Courriel : ars-alsace-sante-environnement@ars.sante.fr Téléphone : 03 69 49 30 41 Fax : 03 89 26 69 26 28 rue du Maréchal Joffre 68640 WALDIGHOFFEN EAUX DESTINEES

Plus en détail

La propreté de l eau au centre des préoccupations de l UE

La propreté de l eau au centre des préoccupations de l UE La propreté de l eau au centre des préoccupations de l UE Commission européenne Direction générale de l environnement De nombreuses autres informations sur l Union européenne sont disponibles sur Internet

Plus en détail

Préambule : Les marchandises concernées par le présent protocole sont indiquées par un * dans l annexe 1 du cahier des charges Qualimat-transport.

Préambule : Les marchandises concernées par le présent protocole sont indiquées par un * dans l annexe 1 du cahier des charges Qualimat-transport. Protocole de nettoyage-désinfection de contenants ayant transporté des marchandises de catégorie 1 (classification Qualimat-Transport ) en vue de leur réaffectation pour le transport des «produits» destinés

Plus en détail

Le rejet des eaux usées

Le rejet des eaux usées 13 Eaux usées, contexte légal et réglementaire Les eaux usées, si elles étaient rejetées dans le milieu sans traitement, pollueraient gravement l environnement et la ressource en eau. En effet, certaines

Plus en détail

10 ème programme 2013-2018 Agence de l eau Loire-Bretagne

10 ème programme 2013-2018 Agence de l eau Loire-Bretagne 10 ème programme 2013-2018 Agence de l eau Loire-Bretagne Bassin Loire-Bretagne : 155 000 km² (28% du territoire national métropolitain) Population concernée : 12,4 millions d habitants Les grands axes

Plus en détail

Rencontre avec les associations de protection de l environnement - 4 décembre 2013 - Présentation des projets de notes de «cadrage»

Rencontre avec les associations de protection de l environnement - 4 décembre 2013 - Présentation des projets de notes de «cadrage» Rencontre avec les associations de protection de l environnement - 4 décembre 2013 - Présentation des projets de notes de «cadrage» zones de mouillage et d équipements légers (ZMEL) implantation de serres

Plus en détail

Réunion du Comité de Suivi des Projets de l'enjeu Eau

Réunion du Comité de Suivi des Projets de l'enjeu Eau Réunion du Comité de Suivi des Projets de l'enjeu Eau SURFRIDER FOUNDATION EUROPE Mettre en place des actions d'information pour la reconquête des milieux utilisés pour des activités nautiques Remerciements

Plus en détail

ETABLISSEMENT DES PROFILS DE VULNERABILITE DES EAUX DE BAIGNADE POUR LES COMMUNES LITTORALES DU SAGE ORNE AVAL-SEULLES RAPPORT DE PHASE 2

ETABLISSEMENT DES PROFILS DE VULNERABILITE DES EAUX DE BAIGNADE POUR LES COMMUNES LITTORALES DU SAGE ORNE AVAL-SEULLES RAPPORT DE PHASE 2 Département Calvados Institution Interdépartementale du Bassin de l Orne ETABLISSEMENT DES PROFILS DE VULNERABILITE DES EAUX DE BAIGNADE POUR LES COMMUNES LITTORALES DU SAGE ORNE AVAL-SEULLES RAPPORT DE

Plus en détail

Eau - Assainissement

Eau - Assainissement PRÉSERVER LA BIODIVERSITÉ ET LES RESSOURCES NATURELLES La préservation des milieux humides est l un des points clefs d une politique de développement durable ; tant en raison des intérêts biologiques que

Plus en détail

Règlement sur la qualité de l'eau des piscines et autres bassins artificiels

Règlement sur la qualité de l'eau des piscines et autres bassins artificiels Page 1 of 8 Éditeur officiel du Québec À jour au 1er avril 2012 Ce document a valeur officielle. c. Q-2, r. 39 Règlement sur la qualité de l'eau des piscines et autres bassins artificiels Loi sur la qualité

Plus en détail

Analyses physico-chimiques et microbiologiques des échantillons d'eaux de source et de surface

Analyses physico-chimiques et microbiologiques des échantillons d'eaux de source et de surface Analyses physico-chimiques et microbiologiques des échantillons d'eaux de source et de surface 1. Origines des eaux analysées Nous avons analysé à la fois des eaux de source et des eaux de surface. 1.1.

Plus en détail

méthodologique Réduction des pollutions bactériologiques sur les bassins versants littoraux Guide des procédés et méthodes www.eau-loire-bretagne.

méthodologique Réduction des pollutions bactériologiques sur les bassins versants littoraux Guide des procédés et méthodes www.eau-loire-bretagne. 2013 méthodologique www.eau-loire-bretagne.fr Réduction des pollutions bactériologiques sur les bassins versants littoraux Guide des procédés et méthodes Décembre 2013 ISBN 978-2-916869-38-4 GUIDE Réduction

Plus en détail

Qualité de l eau de la rivière Lorette

Qualité de l eau de la rivière Lorette 2009 Qualité de l eau de la rivière Lorette Table des matières Liste des tableaux... 3 Liste des figures... 3 Liste des photos... 3 Liste des annexes... 3 Description du bassin versant... 4 Données historiques

Plus en détail

PRINCIPES ET METHODOLOGIE DE CONCEPTION DU RESEAU DE SURVEILLANCE DE L ETAT CHIMIQUE

PRINCIPES ET METHODOLOGIE DE CONCEPTION DU RESEAU DE SURVEILLANCE DE L ETAT CHIMIQUE DIRECTION GENERALE DES RESSOURCES NATURELLES ET DE L ENVIRONNEMENT DIVISION DE L EAU Direction des Eaux souterraines Directive-Cadre de l eau PRINCIPES ET METHODOLOGIE DE CONCEPTION DU RESEAU DE SURVEILLANCE

Plus en détail

TRAITEMENT DE POTABILISATION DES EAUX DE SURFACE. Bénédicte WELTE

TRAITEMENT DE POTABILISATION DES EAUX DE SURFACE. Bénédicte WELTE TRAITEMENT DE POTABILISATION DES EAUX DE SURFACE Bénédicte WELTE AVANT TOUT TRAITEMENT SE POSER TROIS QUESTIONS POURQUOI TRAITER? QUE TRAITER? COMMENT TRAITER? POURQUOI TRAITER? L'eau est toujours recyclée

Plus en détail

LA GESTION DES EAUX PLUVIALES R É U N I O N D U 1 9 N O V E M B R E 2 0 1 4

LA GESTION DES EAUX PLUVIALES R É U N I O N D U 1 9 N O V E M B R E 2 0 1 4 LA GESTION DES EAUX PLUVIALES R É U N I O N D U 1 9 N O V E M B R E 2 0 1 4 PRÉAMBULE La gestion des eaux pluviales vise trois enjeux principaux : Réduire le risque d inondations ; le dimensionnement du

Plus en détail

Un guide de traitement de l eau du puits

Un guide de traitement de l eau du puits Un guide de traitement de l eau du puits Dispositifs de traitement de l'eau à usage domestique Les problèmes relatifs à la qualité de l'eau décrits dans la présente feuille d'information pourraient être

Plus en détail

MASTER TERRITOIRES, CULTURE, TOURISME ET DYNAMIQUES TRANSFRONTALIERES. www.univ-littoral.fr SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES

MASTER TERRITOIRES, CULTURE, TOURISME ET DYNAMIQUES TRANSFRONTALIERES. www.univ-littoral.fr SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES MASTER SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES TERRITOIRES, CULTURE, TOURISME ET DYNAMIQUES TRANSFRONTALIERES Spécialité Mutations des Territoires Urbains et Développement Intégré des Littoraux (MUTUDIL) www.univ-littoral.fr

Plus en détail

N 4. Missions : Novembre 2013

N 4. Missions : Novembre 2013 Analyse spatiale des consommations d énergie en Aquitaine N 4 Novembre 2013 Année 2010 (version 2013) Les travaux présentés ici portent sur l analyse spatiale des consommations d énergie en Aquitaine (répartition

Plus en détail

Pollution des eaux du Lez et des plages de Palavas lors des intempéries de novembre 2011

Pollution des eaux du Lez et des plages de Palavas lors des intempéries de novembre 2011 Pollution des eaux du Lez et des plages de Palavas lors des intempéries de novembre 2011 Rapport finalisé le 12 janvier 2012 Collectif d Associations de Protection de la Nature et des Usagers de la Baie

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Satellites & Drones au service du littoral pour le bénéfice des collectivités

DOSSIER DE PRESSE. Satellites & Drones au service du littoral pour le bénéfice des collectivités Satellites & Drones au service du littoral pour le bénéfice des collectivités «Imaginez un suivi régulier de l impact de l'érosion sur vos côtes, Imaginez une meilleure gestion de l ensablement et ouvrages

Plus en détail

À propos des services d eau et d assainissement

À propos des services d eau et d assainissement À propos des services d eau et d assainissement D où provient l eau que l on boit? Comment est-elle rendue potable? Comment sont traitées les eaux usées? Du prélèvement de l eau à son retour dans la rivière

Plus en détail

(Partie française située sur le territoire du bassin Rhin-Meuse)

(Partie française située sur le territoire du bassin Rhin-Meuse) DIRECTIVE 2000/60/CE DU PARLEMENT EUROPEEN ET DU CONSEIL DU 23 OCTOBRE 2000 ETABLISSANT UN CADRE POUR UNE POLITIQUE COMMUNAUTAIRE DANS LE DOMAINE DE L EAU (Partie française située sur le territoire du

Plus en détail

Système d information en santé environnement sur les eaux de baignade. Site internet des eaux de baignade

Système d information en santé environnement sur les eaux de baignade. Site internet des eaux de baignade Système d information en santé environnement sur les eaux de baignade Site internet des eaux de baignade Estelle DALLERY Bureau de la qualité de l eau Ministère de la Santé Plan Objectif Contexte SISE-Baignade

Plus en détail

Qualité de pose des réseaux d assainissement et financements de l agence de l eau Adour Garonne. Journée FSTT du 5 novembre 2015 Sophie OLIVIER

Qualité de pose des réseaux d assainissement et financements de l agence de l eau Adour Garonne. Journée FSTT du 5 novembre 2015 Sophie OLIVIER Qualité de pose des réseaux d assainissement et financements de l agence de l eau Adour Garonne Journée FSTT du 5 novembre 2015 Sophie OLIVIER 10 ème programme d intervention Une politique au service de

Plus en détail

MASTER SCIENCES POUR L ENVIRONNEMENT Parcours Géographie Appliquée à la Gestion des Littoraux

MASTER SCIENCES POUR L ENVIRONNEMENT Parcours Géographie Appliquée à la Gestion des Littoraux MASTER SCIENCES POUR L ENVIRONNEMENT Parcours Géographie Appliquée à la Gestion des Littoraux AMÉNAGER ET GÉRER LES ESPACES LITTORAUX Le Master SPE parcours Géographie Appliquée à la Gestion des Littoraux

Plus en détail

Les usages de l eau. Les modes de contamination. Les risques infectieux. Les eaux destinée à la consommation humaine. Critères de qualité des eaux

Les usages de l eau. Les modes de contamination. Les risques infectieux. Les eaux destinée à la consommation humaine. Critères de qualité des eaux Etablissements de santé : recommandations actuelles sur la qualité de l eau Docteur Fabien SQUINAZI Laboratoire d hygiène de la ville de Paris Les usages de l eau alimentation : boisson, préparation des

Plus en détail

ALIMENTATION EN EAU POTABLE DE LA COMMUNAUTE URBAINE DU GRAND NANCY

ALIMENTATION EN EAU POTABLE DE LA COMMUNAUTE URBAINE DU GRAND NANCY 1 Nancy, le 24 avril 2014 Délégation Territoriale de Meurthe-et-Moselle Cellule contrôle sanitaire des eaux Affaire suivie par : Stéphanie MONIOT/BR Courriel : ars-lorraine-dt54-vsse@ars.sante.fr Téléphone

Plus en détail

Centre d expertise en analyse environnementale du Québec GRILLE D ÉVALUATION MICROBIOLOGIE

Centre d expertise en analyse environnementale du Québec GRILLE D ÉVALUATION MICROBIOLOGIE Centre d expertise en analyse environnementale du Québec Programme d accréditation des laboratoires d analyse GRILLE D ÉVALUATION MICROBIOLOGIE Nom du laboratoire : N o du laboratoire : l évaluation :

Plus en détail

L'harmonisation vers la politique publique de l'eau de l'union Européenne

L'harmonisation vers la politique publique de l'eau de l'union Européenne L'harmonisation vers la politique publique de l'eau de l'union Européenne Guide à l' intention des pays partenaires de la PEV et de la Russie eau L harmonisation vers la politique publique de l eau de

Plus en détail

Synthèse des réponses au questionnaire

Synthèse des réponses au questionnaire Etat des lieux sur les réseaux et programmes de Monitoring dans les pays partenaires méditerranéens Synthèse des réponses au questionnaire X. Detienne Aquapôle, Université de Liège Réalisé pour le compte

Plus en détail

Présentation générale

Présentation générale Les Plans informatisés Polmar et privés Présentation générale Objectifs Intérêts de l informatisation Etat de l existant Technologie SIG Moyens nécessaires Modalités de mise en œuvre Procédures de mise

Plus en détail

Initiation d une base de donnée documentaire et réglementaire

Initiation d une base de donnée documentaire et réglementaire Initiation d une base de donnée documentaire et réglementaire Rapport Septembre 2007 Sommaire Chapitre 1 : Présentation de l outil «Base de donnée» du Pays Marennes Oléron.. p.5 1. Définition et principe...

Plus en détail

Le Tableau de Bord du SAGE Vienne

Le Tableau de Bord du SAGE Vienne Le Tableau de Bord du SAGE Vienne - Décembre 2008 - Etablissement Public du Bassin de la Vienne 3 place du 11 novembre 87220 FEYTIAT Tél. : 05.55.06.39.42 Fax. : 05.55.30.17.55 epbv@epbv.fr www.eptb-vienne.fr

Plus en détail

AVIS DU CONSEIL SUPERIEUR DE LA SANTE N 8659

AVIS DU CONSEIL SUPERIEUR DE LA SANTE N 8659 AVIS DU CONSEIL SUPERIEUR DE LA SANTE N 8659 EAU DE SOURCE GRAND BARBIER Allégation «convient pour la préparation des aliments des nourrissons» 4 août 2010 1. INTRODUCTION ET QUESTION Un dossier, introduit

Plus en détail

Opportunités pour les entreprises françaises

Opportunités pour les entreprises françaises Réalisé avec le soutien exceptionnel de StrateGEst Europe Consulting, Lyon, France www.strategest.fr / (+33) 04 78 08 97 06 La Roumanie Projets et financements dans l environnement Opportunités pour les

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE 21 Novembre 2011. Les prix de l eau sur le bassin Adour-Garonne : Composantes et disparités

DOSSIER DE PRESSE 21 Novembre 2011. Les prix de l eau sur le bassin Adour-Garonne : Composantes et disparités DOSSIER DE PRESSE 21 Novembre 2011 Les prix de l eau sur le bassin Adour-Garonne : Composantes et disparités Contacts presse : Agence de l eau Adour-Garonne Catherine Belaval- 05 61 36 36 44- catherine.belaval@eau-adour-garonne.fr

Plus en détail

ModélIsation des Contaminations bactériennes d Origine fécale du Golfe d Aigues-Mortes en vue d une gestion de risques en temps réel MICROGAM

ModélIsation des Contaminations bactériennes d Origine fécale du Golfe d Aigues-Mortes en vue d une gestion de risques en temps réel MICROGAM ModélIsation des Contaminations bactériennes d Origine fécale du Golfe d Aigues-Mortes en vue d une gestion de risques en temps réel MICROGAM Programme Liteau III Rapport scientifique final Partie 4 Synthèse,

Plus en détail

Démographie des masseurs-kinésithérapeutes

Démographie des masseurs-kinésithérapeutes Démographie des masseurs-kinésithérapeutes AQUITAINE 24 33 47 40 64 24 33 40 47 64 - Conseil national de l Ordre des masseurs-kinésithérapeutes Dordogne Gironde Landes Lot-et-Garonne Pyrénées-Atlantiques

Plus en détail

UNEP /UNESCO /UNCH / ECA

UNEP /UNESCO /UNCH / ECA UNEP /UNESCO /UNCH / ECA URBAN POLLUTION OF SURFICIAL AND GROUNDWATER AQUIFERS VULNERABILITY IN AFRICA Bénin, Guinée, Niger, Mali, Côte d Ivoire, Sénégal, Burkina Faso AQUIFERE SUPERFICIEL ET POLLUTION

Plus en détail

QUATRIEME PARTIE : MOYENS FINANCIERS ET HUMAINS

QUATRIEME PARTIE : MOYENS FINANCIERS ET HUMAINS Etablissement public foncier de Languedoc-Roussillon créé par décret n 2008 670 du 2 juillet 2008 1 QUATRIEME PARTIE : MOYENS FINANCIERS ET HUMAINS A. LES RECETTES LES HYPOTHESES SUR LE NIVEAU DES RECETTES

Plus en détail

Les Cahiers de PRED CONSEIL

Les Cahiers de PRED CONSEIL Les Cahiers de PRED CONSEIL Série Savoir & Comprendre N 3 L eau potable Introduction Elle fait régulièrement la une des informations, mais savons-nous réellement ce qu est l eau potable, qu elles sont

Plus en détail

Gestion active de la qualité des eaux de baignade Bathing Water Quality Forecasting and Management System

Gestion active de la qualité des eaux de baignade Bathing Water Quality Forecasting and Management System NOVATECH 2010 Gestion active de la qualité des eaux de baignade Bathing Water Quality Forecasting and Management System Olivier RAILLARD (SAFEGE), Christine GANDOUIN (SAFEGE), Hugo BOURGEOIS (Lyonnaise

Plus en détail

chapitre 2 Sensibilité des milieux aquatiques

chapitre 2 Sensibilité des milieux aquatiques Dossier police de l'eau Pièce IV >> Notice d incidence Chapitre 2. Sensibilité des milieux aquatiques chapitre 2 Sensibilité des milieux aquatiques 2.1. Sensibilité des eaux souterraines 2.1.1. Quelques

Plus en détail

Sdage, état d avancement de la révision et prochaine consultation

Sdage, état d avancement de la révision et prochaine consultation Sdage, état d avancement de la révision et prochaine consultation Ingrid HERMITEAU Agence de l eau Loire-Bretagne Cap sur la révision du Sdage 1. Rappel : qu est-ce que le Sdage? 2. Les éléments de réflexion

Plus en détail

Alimentation en eau potable et disposition des eaux usées

Alimentation en eau potable et disposition des eaux usées Alimentation en eau potable et disposition des eaux usées Secteur sud du quartier Sainte-Hélène-de-Breakeyville Soirée de consultation du 4 février 2009 Direction Environnement & infrastructures Ville

Plus en détail

MINISTERE DE L ECOLOGIE ET DU DEVELOPPEMENT DURABLE

MINISTERE DE L ECOLOGIE ET DU DEVELOPPEMENT DURABLE MINISTERE DE L ECOLOGIE ET DU DEVELOPPEMENT DURABLE PROGRAMME LITEAU - GESTION DU LITTORAL THEME 2 Contamination microbiologique et éléments toxiques Contamination virale et indicateurs de risque L étude

Plus en détail

piscines en Languedoc- Roussillon

piscines en Languedoc- Roussillon BILAN 2010 DES CONTRÔLES EFFECTUÉS PAR L AGENCE RÉGIONALE DE SANTÉ LANGUEDOC-ROUSSILLON La qualité de l eau des piscines en Languedoc- Roussillon Sommaire UNE PISCINE: COMMENT CELA FONCTIONNE? LES RISQUES

Plus en détail

Etat d'avancement des plans et des programmes de gestion du risque inondation p 126 Gouvernance et Connaissance

Etat d'avancement des plans et des programmes de gestion du risque inondation p 126 Gouvernance et Connaissance 1 S Le tableau de bord du PDM p 3 Résorption des rejets diffus Evolution des ventes de produits phytosanitaires p 6 Suivi du Plan végétal pour l environnement p 7 Contractualisation des mesures agri environnementales

Plus en détail

La loi Grenelle - plan d actions national et grille de détermination des installations à risque

La loi Grenelle - plan d actions national et grille de détermination des installations à risque Les rencontres de l'eau en Loire Bretagne Assainissement Non Collectif : Enjeux et perspectives en Loire Bretagne 12 avril 2011 La loi Grenelle - plan d actions national et grille de détermination des

Plus en détail

Elaboration de scénarios pour la mise en place de la Géo-plateforme CIGAL

Elaboration de scénarios pour la mise en place de la Géo-plateforme CIGAL Elaboration de scénarios pour la mise en place de la Géo-plateforme CIGAL Réunion de lancement Xavier DUPASQUIER 15/12/2011 IETI Consultants 17 Bd des Etats-Unis - 71000 Mâcon Tel : (0)3 85 21 91 91 -

Plus en détail

DURAND Audrey Année 2006-2007. Master II Gestion des Ressources Naturelles et de l Environnement Université Montesquieu Bordeaux IV

DURAND Audrey Année 2006-2007. Master II Gestion des Ressources Naturelles et de l Environnement Université Montesquieu Bordeaux IV DURAND Audrey Année 2006-2007 Master II Gestion des Ressources Naturelles et de l Environnement Université Montesquieu Bordeaux IV Rapport de Stage Mission de maîtrise d œuvre en matière d assainissement

Plus en détail

ATTESTATION D ACCREDITATION. N 1-0144 rév. 2

ATTESTATION D ACCREDITATION. N 1-0144 rév. 2 Convention N 87 Section Laboratoires ATTESTATION D ACCREDITATION ACCREDITATION CERTIFICATE N 1-0144 rév. 2 Le Comité Français d'accréditation (Cofrac) atteste que : The French Committee for Accreditation

Plus en détail

> La construction d'une charpente naturelle qui intègre les exigences environnementales actuelles

> La construction d'une charpente naturelle qui intègre les exigences environnementales actuelles 04 > La construction d'une charpente naturelle qui intègre les exigences environnementales actuelles Deux approches à croiser La démarche «paysagère» engagée en 2001 à conforter et enrichir Une dimension

Plus en détail

Réglementation et analyses des aliments

Réglementation et analyses des aliments Réglementation et analyses des aliments Christian Delagoutte, Docteur vétérinaire HACCP Octobre 2009 Dans votre activité, vous êtes amenés à réaliser ou faire réaliser des prélèvements en vue d'analyses

Plus en détail

Au service de vos projets maritimes et fluviaux

Au service de vos projets maritimes et fluviaux INGÉNIERIE CONSEIL MESURES ENVIRONNEMENTALES Au service de vos projets maritimes et fluviaux Energies Marines Renouvelables Types de missions : Études d impacts Études réglementaires Mesures environnementales

Plus en détail

Saint-Maurice, le 26 mars 2003

Saint-Maurice, le 26 mars 2003 Saint-Maurice, le 26 mars 2003 Naufrage du Prestige : Evaluation quantitative des risques sanitaires dans le cadre de l'ouverture, après nettoyage, des plages et des zones de baignade souillées par des

Plus en détail

Licence Professionnelle

Licence Professionnelle Licence Professionnelle Management des organisations Spécialité Assistant de Gestion et Contrôle Financier Page Unités d enseignement Page 2 UE1 Langages fondamentaux et compétences personnelles Anglais

Plus en détail

Réalisation d un pré diagnostic de la vulnérabilité des sites conchylicoles de la baie de Bourgneuf

Réalisation d un pré diagnostic de la vulnérabilité des sites conchylicoles de la baie de Bourgneuf CAHIER DES CHARGES Réalisation d un pré diagnostic de la vulnérabilité des sites conchylicoles de la baie de Bourgneuf Date limite de réception des offres : Jeudi 27 novembre 2014 Sommaire I. PRESENTATION

Plus en détail

Le Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP) Résumé descriptif de la certification

Le Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP) Résumé descriptif de la certification 1 sur 5 04/03/2014 16:06 Le Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP) Résumé descriptif de la certification Intitulé MASTER : MASTER Master recherche et professionnel Sciences de la

Plus en détail

BALNEOTHERAPIE. Catherine Chapuis Equipe Sectorielle de Prévention du Risque Infectieux Hospices Civils de Lyon

BALNEOTHERAPIE. Catherine Chapuis Equipe Sectorielle de Prévention du Risque Infectieux Hospices Civils de Lyon BALNEOTHERAPIE Catherine Chapuis Equipe Sectorielle de Prévention du Risque Infectieux Hospices Civils de Lyon Piscines et établissements de santé et médico-sociaux La piscine et la balnéothérapie sont

Plus en détail

LA GESTION DE LA QUALITE DES EAUX A TRIPOLI (LIBAN) WATER QUALITY MANAGMENT IN TRIPOLI (LEBANON)

LA GESTION DE LA QUALITE DES EAUX A TRIPOLI (LIBAN) WATER QUALITY MANAGMENT IN TRIPOLI (LEBANON) Larhyss Journal, ISSN 1112-3680, n 03, Juin 2004, pp.79-89 2004 Laboratoire de Recherche en Hydraulique Souterraine et de Surface LA GESTION DE LA QUALITE DES EAUX A TRIPOLI (LIBAN) WATER QUALITY MANAGMENT

Plus en détail

L énergie nucléaire au sein du mix énergétique belge

L énergie nucléaire au sein du mix énergétique belge L énergie nucléaire au sein du mix énergétique belge 1. Sécurité d approvisionnement Le taux de dépendance énergétique de la Belgique est plus important que la moyenne européenne. Ainsi en 2011, le taux

Plus en détail

COMMISSION EUROPÉENNE DIRECTION GÉNÉRALE SANTÉ ET PROTECTION DES CONSOMMATEURS RAPPORT D UNE MISSION EFFECTUEE EN TUNISIE DU 4 AU 8 MARS 2002

COMMISSION EUROPÉENNE DIRECTION GÉNÉRALE SANTÉ ET PROTECTION DES CONSOMMATEURS RAPPORT D UNE MISSION EFFECTUEE EN TUNISIE DU 4 AU 8 MARS 2002 COMMISSION EUROPÉENNE DIRECTION GÉNÉRALE SANTÉ ET PROTECTION DES CONSOMMATEURS Direction F - Office alimentaire et vétérinaire, Dublin Le Directeur DG (SANCO)/8622/2002- MR Final RAPPORT D UNE MISSION

Plus en détail

Séminaire RDI2015. P r é s e n t a t i o n

Séminaire RDI2015. P r é s e n t a t i o n P r é s e n t a t i o n Séminaire RDI 2015 Séminaire RDI2015 La politique RDI au service de la gestion de l eau et des milieux aquatiques : point d étape et perspectives Les finalités opérationnelles des

Plus en détail

Révision du SCoT Diagnostic / Audit

Révision du SCoT Diagnostic / Audit Révision du SCoT Diagnostic / Audit Milieux littoraux et activités liées à la mer Ateliers thématiques du 13 décembre 2011 Rappel de la démarche SCoT CARA - Atelier Paysage, milieux naturels, agriculture

Plus en détail

Ruisseau des Fonds de Forêt

Ruisseau des Fonds de Forêt Mise en œuvre de la Directive-cadre sur l'eau (2000/60/CE) Plan de gestion 2016-2021 District hydrographique international de la Meuse : Fiche de caractérisation de la masse d'eau VE17R Ruisseau des Fonds

Plus en détail

Guide pratique à l'usage des Communes relatif à l'assainissement des eaux usées

Guide pratique à l'usage des Communes relatif à l'assainissement des eaux usées LES TROISIÈMES ASSISES DE L EAU EN WALLONIE Guide pratique à l'usage des Communes relatif à l'assainissement des eaux usées ir M. LEMINEUR INASEP - AQUAWAL La Directive européenne 91/271/CEE, un changement

Plus en détail

Réglementation et recommandations applicables POINT SUR LES ENDOSCOPES. 2 types de traitement. Niveau de désinfection. Manuel

Réglementation et recommandations applicables POINT SUR LES ENDOSCOPES. 2 types de traitement. Niveau de désinfection. Manuel POINT SUR LES ENDOSCOPES Réglementation et recommandations applicables Service d Expertises en Hygiène Hospitalière - 1 Service d Expertises en Hygiène Hospitalière - 2 Niveau de désinfection 2 types de

Plus en détail

Un programme ambitieux pour l assainissement non collectif

Un programme ambitieux pour l assainissement non collectif Un programme ambitieux pour l assainissement non collectif Les enjeux du 10 e programme Atteindre une gestion équilibrée des ressources en eau tout en assurant la satisfaction durable des usages ; Répondre

Plus en détail

La coopération transfrontalière sur l Escaut

La coopération transfrontalière sur l Escaut Commission Internationale pour la protection de l Escaut La coopération transfrontalière sur l Escaut 1 - Caractéristiques et enjeux du bassin de l Escaut Les particularités Les enjeux 5 parties collaborent

Plus en détail

Trouvez vos interlocuteurs: www.eurofins.ch. Valable à partir du 1er juillet 2012, remplace toutes les listes de prix précédentes.

Trouvez vos interlocuteurs: www.eurofins.ch. Valable à partir du 1er juillet 2012, remplace toutes les listes de prix précédentes. Eaux potables et de baignade Page 6 Liste de prix des eaux potables et de baignade Eurofins Scientific AG Parkstrasse 0 CH-502 Schönenwerd Tel. +4 (0) 62 858 7 00 Fax +4 (0) 62 858 7 09 E-mail info@eurofins.ch

Plus en détail

FICHE ENVIRONNEMENT. Protection des tortues marines à Ebodjé

FICHE ENVIRONNEMENT. Protection des tortues marines à Ebodjé FICHE ENVIRONNEMENT Protection des tortues marines à Ebodjé FICHE DE PRESENTATION MISSION : Suivi de la nidification des tortues marines et mis en place d une campagne de sensibilisation sur la protection

Plus en détail

SAGE DOUVE-TAUTE : Liste des dispositions et des règles interressant les Collectivités

SAGE DOUVE-TAUTE : Liste des dispositions et des règles interressant les Collectivités SAGE DVE-TAUTE : Liste des dispositions et des règles interressant les Collectivités BOCAGE RIVIERE ZONES HUMIDES TRAIT DE CÔTE D66 Réaliser des diagnostics partagés du fonctionnement hydraulique D67 Mettre

Plus en détail

RECUPERATION DE L EAU DE PLUIE

RECUPERATION DE L EAU DE PLUIE RECUPERATION DE L EAU DE PLUIE Ce document permet de donner quelques notions en termes de récupération de l eau de pluie dans le cadre des bâtiments HQE. Il va aborder les notions de quantité, qualité,

Plus en détail

Schéma d Aménagement et de Gestion des Eaux de la Midouze. Titre. Règlement. Adopté par la CLE le 18 décembre 2012. Légende

Schéma d Aménagement et de Gestion des Eaux de la Midouze. Titre. Règlement. Adopté par la CLE le 18 décembre 2012. Légende Schéma d Aménagement et de Gestion des Eaux de la Midouze Règlement Titre Adopté par la CLE le 18 décembre 2012 Légende Sommaire Sommaire... 2 Préambule... 3 Chapitre 1 : Contenu et portée juridique du

Plus en détail

MASTER 2 MENTION «INGENIERIE DU DEVELOPPEMENT DURABLE» SPECIALITE «INGENIERIE DURABLE DE L ENVIRONNEMENT»

MASTER 2 MENTION «INGENIERIE DU DEVELOPPEMENT DURABLE» SPECIALITE «INGENIERIE DURABLE DE L ENVIRONNEMENT» MASTER 2 MENTION «INGENIERIE DU DEVELOPPEMENT DURABLE» SPECIALITE «INGENIERIE DURABLE DE L ENVIRONNEMENT» Le Master Mention «Ingénierie du Développement Durable» (I.D.D.) est destiné à former des spécialistes

Plus en détail