A I La problématique d érosion à Lacanau. B Bilan de l expérimentation locale. > Site test de LACANAU. C Conclusion & perspectives.

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "A I La problématique d érosion à Lacanau. B Bilan de l expérimentation locale. > Site test de LACANAU. C Conclusion & perspectives."

Transcription

1 A I La problématique d érosion à Lacanau B Bilan de l expérimentation locale > Site test de LACANAU C Conclusion & perspectives Sommaire

2 A La problématique d érosion à Lacanau / A /

3 1 Constat m Lacanau Océan Lacanau LCHF,1979

4 1 Constat m Lacanau Océan Lacanau 1985

5 1 Constat : Lacanau-Océan avant construction des ouvrages de protection (Archives départementales de Gironde) m Lacanau Océan 2010 : Lacanau-Océan après construction des ouvrages de protection (Observatoire de la Côte Aquitaine, Michel Le Collen, 2010)

6 1 Constat 1993 Lacanau Journal Sud-Ouest, novembre m Lacanau Océan

7 2 Quelle réponse demain? Quelle réponse demain face à l érosion côtière? Poursuite de la dynamique sur la même logique? Ou changement de paradigme? Renforcement Extension - prolongation

8 2 Quelle réponse demain? b Conséquences sur la côte sableuse / ouvrage longitudinal 2 - Action de la dérive littorale N-S et des courants transversaux 4 Suppression de la plage sèche au droit des ouvrages perte attractivité économique Ligne des plus hautes eaux X X X 1 - Maintien des enjeux directement visés 3 - Abaissement du profil de la plage 5 - Affouillement et déchaussement de l ouvrage coût d entretien 6 Stoppe la transgression naturelle du paysage et des écosystèmes Plage disparue à marée haute (GIP, 2009) Bilan expérimentations locales

9 l Amélie GIP Littoral Aquitain, 2011

10 l Amélie GIP Littoral Aquitain, 2009

11 Lacanau OCA, 2009

12

13 2 Quelle réponse demain? Trait de côte 2009 avec ouvrage Trait de côte 2040 sans ouvrage Trait de côte 2040 avec ouvrage 1 - Maintien des enjeux directement visés - 1 m/an 3- Maintien des enjeux directement visés - 3 m/an 2 accélération de la vitesse d érosion en aval de l ouvrage (multiplication par un facteur X la vitesse naturelle) Ouvrage le long de la côte néerlandaise à proximité de Thyboren( (Google-earth, 2010) Bilan expérimentations locales

14 l Amélie Observatoire de la Côte Aquitaine, Michel Le Collen, 2010

15 Plage sud de Lacanau - Océan Formation d une falaise sableuse et régression de la végétation SOGREAH, 1999 Lacanau LCHF 1985

16 2 Quelle réponse demain? Quelle réponse demain face à l érosion côtière? Poursuite de la dynamique sur la même logique? Ou changement de paradigme?

17 B Bilan de l expérimentation locale > Site test de LACANAU / B /

18 0 méthode Réunions publiques : - 20 juin 2009 : 1 er forum érosion - 1er décembre 2012 : 2 ème forum érosion Réunions techniques sur Lacanau : - 11 janvier 2010 : présentation générale de l étude - 28 juin 2010 : discussion sur les objectifs de territoire - 22 septembre 2010 : présentation des scenarii de gestion du trait de côte - 26 octobre 2010 : premiers résultats ACA / grille d analyse multicritères - 3 février 2011 : 1 ère présentation des résultats - 12 décembre 2011 : validation par le conseil municipal des suites à donner - 17 septembre 2012 : diffusion de la stratégie régionale

19 0 méthode Qualification de l aléa Identification et hiérarchisation des enjeux locaux Définition d objectifs territoriaux Elaboration de scénario Comparaison des scénarios CHOIX

20 1 Aléas Qualification de l aléa Identification et hiérarchisation des enjeux locaux Définition d objectifs territoriaux Elaboration de scénario Comparaison des scénarios CHOIX

21

22 Aléa

23 Aléa

24 Aléa

25 Aléa

26 2 Enjeux Qualification de l aléa Identification et hiérarchisation des enjeux locaux Définition d objectifs territoriaux Elaboration de scénario Comparaison des scénarios CHOIX

27 2 Enjeux

28 Périmètre d étude

29 Enjeux

30 Enjeux Lacanau 2010

31 Enjeux

32 2 Enjeux - chiffres clefs Aléa «naturel» -1,0 m/an Aléa moyen Enjeux impactés à l horizon 2040 si rien n est fait (bande côtière active) Attention ce n est pas ce qui va se passer => actions en cours 2 postes de secours 700ml de route 4000m² de parking 16 accès plage 1240 appartements 13 habitations individuelles 26 activités économiques (bars, restaurants et commerces) dont 2 écoles de surf Hypothèses : - inaction => destruction des ouvrages existants ; - prise en compte d une bande de sécurité 50m

33 3 Objectifs territoriaux Qualification de l aléa Identification et hiérarchisation des enjeux locaux Définition d objectifs territoriaux Elaboration de scénario Comparaison des scénarios CHOIX

34 3 Objectifs territoriaux Délibération du conseil municipal du 29 juillet 2010 «Monsieur le Maire insiste sur la volonté des élus de protéger le front de mer urbanisé sans pour autant fermer les yeux sur la réalité du recul de ce trait de côte»

35 4 Scénarios Qualification de l aléa Identification et hiérarchisation des enjeux locaux Définition d objectifs territoriaux Elaboration de scénario Comparaison des scénarios CHOIX

36 4 Scénarios 4 modes de gestion inaction évolution naturelle surveillée accompagnement des processus naturels déplacement repli stratégique suppression relocalisation lutte active lutte active dure lutte active souple

37 Typologie

38 4 Scénarios Lacanau Mairie, 2009

39 4 Scénarios a I Zone naturelle Lacanau Observatoire de la Côte Aquitaine, Michel Le Collen, 2010

40 4 Scénarios b I Zone urbaine immédiate Lacanau Observatoire de la Côte Aquitaine, Michel Le Collen, 2010

41 4 Scénarios b I Zone urbaine immédiate Lacanau Observatoire de la Côte Aquitaine, Michel 2008 Le Collen, 2010

42 4 Scénarios c I Zone urbaine rapprochée Lacanau Observatoire de la Côte Aquitaine, Michel Le Collen, 2011

43 4 Scénarios c I Zone urbaine rapprochée Lacanau 2009

44 4 Scénarios d I Zone urbaine éloignée Lacanau Observatoire de la Côte Aquitaine, Michel Le Collen, 2010

45 4 Scénarios 4 modes de gestion inaction évolution naturelle surveillée accompagnement des processus naturels déplacement repli stratégique suppression relocalisation lutte active lutte active dure lutte active souple

46 4 Scénarios lutte active lutte active dure lutte active souple Applicabilité Principale limite Epis (géotextile enrochements) Limitée Epis efficaces à Lacanau auraient compte tenu de leur longueur un impact très important en aval : forte érosion induite en aval Brises lame détaché (géotextile enrochements) Incluant techniques immergés (butée de pieds récifs articifiels) Non adapté Forte érosion induite à l aval Efficacité quasi nulle pour des ouvrages totalement immergé Perrés /murs (enrochement maçonnerie) Lmitée Abaissement de la plage Forte érosion induite à l aval mais moindre que épi ou brise lame Boudins enfouis sous le pieds de dune Non adapté Inefficace à long terme dans un contexte érosif prononcé Pieux en bois Non adapté Inefficace à long terme dans un contexte érosif prononcé Drainage de plage (ex : écoplage) Non adapté Inadapté au regard de l intensité de la dynamique littorale

47 4 Scénarios déplacement repli stratégique suppression = pessimiste économiquement relocalisation par réorganisation urbaine sur des terrains vierges = optimiste économiquement

48 Inaction Fil de l eau Protection urbain max Protection urbain min Repli optimiste pessimiste Naturel Urbain immédiat a b c d Urbain rapproché a b c d Urbain éloigné Naturel

49 LACANAU Scénario 0 : «inaction» Principe général : laisser faire Réponse du trait de côte : Destruction progressive des ouvrages Réalignement progressif du trait de côte ZONE URBAINE «IMMÉDIATE»

50 LACANAU Scénario 1 : «au fil de l eau» Principe général : entretien des ouvrages et rechargement en sable limités Réponse du trait de côte : Destruction progressive des ouvrages Réalignement progressif du trait de côte ZONE URBAINE «IMMÉDIATE» Effets directs : Aucunes garanties de tenue de l ouvrage d ici à 2040 Zone de destruction possible des enjeux littoraux située entre la mer et le trait bleu pointillé (à 2040)

51 Lacanau LCHF, 1979 Biscarosse LCHF, 1979

52 LACANAU Scénario 2a : Protection des zones urbaines «immédiates» et «rapprochées» + «fil de l eau» au Sud ZONE URBAINE «IMMÉDIATE» Principe général : Renforcement de la protection longitudinale existante (taille des blocs, ensouillement, arase). Réponse du trait de côte : Fixation du trait de côte sur la protection en enrochements. Erosions au Sud avec des taux d évolution plus importants qu en situation naturelle (possibles entre -2,0 et -3,0m/an). Effets directs : Sécurisation des enjeux littoraux sur les zones urbaines «littorales» et «rapprochées» Disparition de la plage au droit des enrochements Au Sud, passage progressif à une zone urbaine «rapprochée» puis «littorale». Risque pour l urbanisation de première ligne dès 2040.

53 Lacanau Mairie, aout 2004

54 Lacanau 2009

55 LACANAU Scénario 3b : Protection de la zone urbaine «immédiate» + rechargement en sables au Sud ZONE URBAINE «IMMÉDIATE» Principe général : Renforcement de la protection longitudinale existante (taille des blocs, ensouillement, arase) + apports de sables annuels au Sud de mitigation de l érosion induite par l ouvrage Réponse du trait de côte : Fixation du trait de côte sur la protection en enrochements. Erosion naturelle au Sud. Effets directs : Sécurisation des enjeux littoraux sur la zone urbaine «littorale» Disparition de la plage au droit des enrochements Sur la zone urbaine «rapprochée» : idem scénario 0 «suppression des enrochements»: risques importants sur le quartier résidentiel à horizon 2040 Sur la zone urbaine «éloignée» : idem scénario 0 «suppression des enrochements»: pas de risques Apports de sables : env m3/an Provenance : Zone Nord pour by-passing extérieur : GPMB dragage 125

56 La Teste de Buch Observatoire de la côte aquitaine Capbreton GIP Littoral Aquitain, 2012

57 LACANAU Scénario 4 : Repli stratégique LACANAU Scénario 4 : Repli stratégique du front de mer urbanisé horizon 2020 Principe général : Suppression ou déplacement des enjeux littoraux en vue de la suppression définitive des enrochements de protection et retour à un système littoral naturel ZONE URBAINE «IMMÉDIATE» Réponse du trait de côte : à suppression des enrochements, réalignement très rapide Nord/Sud du TC. Projections d évolutions du TC sur la base des données OCA (cf. scénario 0). Plus on attend pour la suppression des enrochements, plus le recul du TC sera important et rapide. 127

58 5 Comparaison Qualification de l aléa Identification et hiérarchisation des enjeux locaux Définition d objectifs territoriaux Elaboration de scénario Comparaison des scénarios CHOIX

59 5 Comparaison Par analyse des coûts et avantages de chacun des scénarii Par analyse multicritères des scénarii Scénario 1 Scénario 2 Estimation du coût des travaux Valeur Actualisée Nette (VAN) Compatibilité avec stratégies nationale et régionale Sécurisation des personnes Modification de la vulnérabilité à la submersion / inondation Mise en œuvre du scénario Robustesse Persistance Effets sur les espaces naturels et leur fonctionnement Effets des travaux sur l environnement Effets sur le paysage et l image Financement local (communal) du scénario Acceptabilité locale (communale)

60 5 Comparaison Coûts Habitation Valeur du bien (part fixe) Taxes locales (part annuelle) Commerce Valeur du local + équipement + stock (part fixe) Salaires chargés + taxes (part annuelle) Equipement Valeur de reconstruction Avantages Autres éléments non pris en compte économiquement Milieux naturels Sécurité des personnes Ouvrages / rechargement Coûts de construction (part fixe) 8000 /ml Coûts d entretien et ou rechargement (part annuelle) - 4 /m3 Maintien des enjeux Parts fixe et annuelle maintenue = avantage Perte de plage : Coûts de la baisse de fréquentation (part annuelle) non pris en compte car transfert Acquisition et démolition Valeur du bien (L ) + 10% réemploi + coû démolition Reconstruction si relocalisation (optimiste) Coût nul car hypothèse cout construction = cout revente Maintien de la plage Non pris en compte car transfert Si relocalisation (optimiste) Part annuelle maintenue = avantage Si suppression (pessimiste) Perte part annuelle et fixe 2040

61 5 Comparaison SCENARIO 0 INACTION SCENARIO 1 «au fil de l eau» SCENARII 2 : Protection zone urbaine immédiate et rapprochée SCEN. 2a + fil de l eau SCEN. 2b + recharg. SCEN. 2c + protection lourde SCEN. 2d + repli SCEN. 3a + fil de l eau SCENARII 3 : Protection zone urbaine immédiate SCENARIO 4 Repli SCEN. 3b + recharg. SCEN. 3c + protection lourde SCEN. 3d + repli Sécurisation des personnes (érosion) Modification de la vulnérabilité à la submersion marine / inondation MAUVAIS MOYEN MAUVAIS BON BON BON MAUVAIS BON BON BON BON BON BON BON BON BON BON BON BON BON Faisabilité technique BON BON BON MOYEN BON BON BON MOYEN BON BON Faisabilité administrative et réglementaire BON BON BON BON BON MAUVAIS BON BON MAUVAIS MAUVAIS Persistance MAUVAIS MAUVAIS MAUVAIS MOYEN BON MOYEN MAUVAIS MOYEN MOYEN MOYEN Robustesse MAUVAIS MAUVAIS MOYEN BON BON BON MOYEN BON BON BON Effets sur les espaces naturels et leur fonctionnement Effets sur l environnement des travaux MAUVAIS MOYEN MAUVAIS MOYEN MAUVAIS MOYEN MAUVAIS MOYEN MOYEN BON BON MOYEN MOYEN MAUVAIS MOYEN MOYEN MOYEN MAUVAIS MOYEN BON Effets paysagers / image MAUVAIS MOYEN MOYEN MOYEN MAUVAIS MOYEN MOYEN MOYEN MOYEN BON Acceptabilité locale MAUVAIS MOYEN MAUVAIS BON MOYEN MAUVAIS MAUVAIS BON MAUVAIS MAUVAIS

62 5 Comparaison c I Choix du scénario de gestion BON BON BON BON MOYEN BON BON MAUVAIS MOYEN BON MOYEN MOYEN BON BON MAUVAIS BON MOYEN BON BON MAUVAIS

63 C Conclusion et perspectives / C /

64 1 Où en sommes nous? Une étude approfondie qui permet d identifier les différentes solutions possibles. Une démarche longue car expérimentale et liée à une articulation avec les stratégies nationales et régionales. Une volonté politique locale forte de trouver une solution concrète et durable pour le moyen et le long terme. Un soutien régional et national pour faire aboutir cette initiative locale.

65 1 Où en sommes nous? Qualification de l aléa Identification et hiérarchisation des enjeux locaux Définition d objectifs territoriaux Elaboration de scénario Comparaison des scénarios CHOIX?

66 2 Que reste-t-il à faire? a Affinement du scénario lutte active (sc. 3b) Manque une analyse des conséquences d une protection transitoire ou définitive - impact perte de plage sur fonctionnement économique, sur l image de la station ; - possibilité report d activités balnéaires? => simulation rendu visuel et analyse économique complémentaire Manque un dimensionnement & un chiffrage «projet» - dimensionnement ouvrage et cout de réalisation et d entretien - recherche gisement de sable pour rechargement - => définition d un avant projet sommaire

67 2 Que reste-t-il à faire? b Affinement du scénario de relocalisation (sc. 4) Passer d une contrainte (le risque) à une volonté de développement (le projet de territoire) Développement : Intégrer les questions de développement économique/ touristique, les caractéristiques urbanistiques, paysagères du site. Projet de territoire : Co-construire avec les acteurs les conditions d une éventuelle relocalisation à long terme. Identifier les outils, moyens juridiques et financiers permettant une mise en œuvre Copyright : Hélène Sécherre

68 3 Une opportunité : l appel à projet relocalisation des biens et activités Lors de l officialisation de la stratégie nationale le 2 mars 2012, MEDDE a lancé un appel à projets 2012 Expérimentation de la relocalisation des activités et des biens : recomposition spatiale des territoires menacés par les risques littoraux L'appel à projets a pour objectif d initier et encourager la mise en oeuvre de démarches pilotes, expérimentales et innovantes, concertées et partagées, d opérations de relocalisation des activités et des biens dans une perspective de recomposition globale des territoires, en accompagnant les acteurs locaux dans la préparation de ces opérations.

69 3 Une opportunité : l appel à projet relocalisation des biens et activités Un binôme GIP Littoral Aquitain sites ateliers Lacanau Un processus de sélection aquitain Appel à candidature (1 er semestre 2012) 3 sites complémentaires et représentatifs des situations aquitaines : - un plan plage MIACA : Labenne ; - une station MIACA Unité Principale d Aménagement : Lacanau ; - des équipements touristiques de camping : la Teste-de-Buch. La Teste-de-Buch Des points communs : - absence d urgence ; - une motivation des élus importante ; - côte sableuse. Labenne réponse du MEDDE attendue pour le 15 décembre 2012

70 Jean-Michel DAVID / Maire de LACANAU / Jean Pierre THIBAULT / DREAL Aquitaine / Xavier DESURMONT / SGAR Aquitain David ROSEBERRY / Observatoire de la côte aquitaine / ONF Cyril MALLET / Observatoire de la côte aquitaine / BRGM Arnaud GUEGUEN / GIP Littoral Aquitain Discussion

71 Jean-Michel DAVID/ Maire de LACANAU / Conclusion

72 MERCI pour être informé des suites de la démarche merci de laisser vos coordonnées 169

Lacanau et le risque d érosion

Lacanau et le risque d érosion Lacanau et le risque d érosion Laurent Peyrondet Maire de Lacanau Martin Renard Chargé de mission urbanisme et aménagement 28 avril 2015 1 Sommaire 1 La commune de Lacanau 2 Le risque érosion 3 Les tempêtes

Plus en détail

Quelles stratégies d adaptation au risque d érosion marine pour une station balnéaire: L exemple de Lacanau en Gironde

Quelles stratégies d adaptation au risque d érosion marine pour une station balnéaire: L exemple de Lacanau en Gironde Quelles stratégies d adaptation au risque d érosion marine pour une station balnéaire: L exemple de Lacanau en Gironde Colloque EUCC - Biarritz 23 juin 2015 Laurent Peyrondet Maire de Lacanau Martin Renard

Plus en détail

Résultats de l appel à projets relocalisation à Lacanau. 3 octobre 2015 Forum#5 Lacanau Océan Arnaud GUEGUEN Chargé de mission GIP Littoral Aquitain

Résultats de l appel à projets relocalisation à Lacanau. 3 octobre 2015 Forum#5 Lacanau Océan Arnaud GUEGUEN Chargé de mission GIP Littoral Aquitain Résultats de l appel à projets relocalisation à Lacanau 3 octobre 2015 Forum#5 Lacanau Océan Arnaud GUEGUEN Chargé de mission GIP Littoral Aquitain A Un partenariat GIP Littoral Aquitain & Mairie de Lacanau

Plus en détail

Observatoire de la Côte Aquitaine

Observatoire de la Côte Aquitaine Observatoire de la Côte Aquitaine Conférence Stratégie d'adaptation aux changements climatiques des estuaires et du domaine côtier en Aquitaine 18 mai 2015, Conseil Régional Observatoire de la Côte Aquitaine

Plus en détail

Jean Pierre THIBAULT / DREAL Aquitaine / Stratégie nationale

Jean Pierre THIBAULT / DREAL Aquitaine / Stratégie nationale Jean Pierre THIBAULT / DREAL Aquitaine / Stratégie nationale Stratégie nationale de gestion intégrée du trait de côte : vers la relocalisation des activités et des biens Ministère de l'écologie, du développement

Plus en détail

Pour une gestion durable du trait de côte

Pour une gestion durable du trait de côte MEEDDM Direction générale de l'aménagement, du logement et de la nature Pour une gestion durable du trait de côte Frédéric RAOUT DGALN Bureau du littoral et du DPM naturel Ministère de l'écologie, de l'énergie,

Plus en détail

Forum Bodlanmè MERCREDI 17 JUIN 2015

Forum Bodlanmè MERCREDI 17 JUIN 2015 1 Forum Bodlanmè MERCREDI 17 JUIN 2015 «LA RELOCALISATION DES ACTIVITÉS ET DES BIENS : ÉTUDE ET EXPÉRIMENTATION SUR LA COMMUNE DE PETIT-BOURG, EN GUADELOUPE» Myriam Roch-Bergopsom Directrice Mélanie Arnaudies

Plus en détail

LES ECOSYSTEMES LITTORAUX ATTENUENT LES RISQUES LIES AUX CHANGEMENTS CLIMATIQUES

LES ECOSYSTEMES LITTORAUX ATTENUENT LES RISQUES LIES AUX CHANGEMENTS CLIMATIQUES LES ECOSYSTEMES LITTORAUX ATTENUENT LES RISQUES LIES AUX CHANGEMENTS CLIMATIQUES Francis MAUGARD, Loïc GOUGUET, David ROSEBERY - ONF La gestion des forêts littorales et des milieux dunaires associés constitue

Plus en détail

De l état de référence à un cadre opérationnel pour la gestion des pollutions marines en Basse-Normandie

De l état de référence à un cadre opérationnel pour la gestion des pollutions marines en Basse-Normandie Projet ATRACTIV Vulnérabilité des espaces naturels littoraux aux pollutions marines De l état de référence à un cadre opérationnel pour la gestion des pollutions marines en Basse-Normandie Atelier GdR-Amure

Plus en détail

Les lisières urbaines à la Réunion Approche des lisières sur le TCO et autres expériences sur le territoire

Les lisières urbaines à la Réunion Approche des lisières sur le TCO et autres expériences sur le territoire Les lisières urbaines à la Réunion Approche des lisières sur le TCO et autres expériences sur le territoire CAUE 23/05/14 Présentation Agence zone UP Laurence BREGENT Clémence LECAPLAIN Caue 1 Définition

Plus en détail

Concours architectural. Habiter avec la mer

Concours architectural. Habiter avec la mer DOSSIER DE PRESSE Concours architectural La commune de Noirmoutier-en-l Ile a proposé aux étudiants et aux professionnels de l architecture un concours d idées Concours imaginez d idées l'habitat noirmoutrin

Plus en détail

Terra Magna : premiers pas vers la définition d un SIG 3D pour l aménagement et l urbanisme

Terra Magna : premiers pas vers la définition d un SIG 3D pour l aménagement et l urbanisme Terra Magna : premiers pas vers la définition d un SIG 3D pour l aménagement et l urbanisme Cécile Haëck Nicolas Klein Rencontres SIG la Lettre 2009 Session «Le grand boom de la 3D» 1 En rubriques 1. Le

Plus en détail

Plan Local d Urbanisme

Plan Local d Urbanisme Département du Morbihan Commune de l Ile aux Moines Plan Local d Urbanisme Pièce n 2 : Projet d Aménagement et de Développement Durable Vu pour être annexé à la délibération du 19 mars 2014 Le Maire, Dossier

Plus en détail

Etude de l évolution du trait de côte du littoral des Bouches-du-Rhône au regard de l érosion marine

Etude de l évolution du trait de côte du littoral des Bouches-du-Rhône au regard de l érosion marine Etude de l évolution du trait de côte du littoral des Bouches-du-Rhône au regard de l érosion marine Contexte de la mission Connaissance, compréhension et anticipation des phénomènes d érosion et de submersion

Plus en détail

APPEL A IDEES / APPEL A PROJETS «RESTAURATION ECOLOGIQUE DES PETITS FONDS CÔTIERS MEDITERRANEENS»

APPEL A IDEES / APPEL A PROJETS «RESTAURATION ECOLOGIQUE DES PETITS FONDS CÔTIERS MEDITERRANEENS» APPEL A IDEES / APPEL A PROJETS «RESTAURATION ECOLOGIQUE DES PETITS FONDS CÔTIERS MEDITERRANEENS» Territoire littoral et marin du Var Journée de lancement 31 janvier 2013 1 Contexte L AGENCE DE L EAU RHÔNE

Plus en détail

Plan de Prévention des Risques Naturels sur les Bas-Champs du Sud de la Baie de Somme Rencontre Nationale IFFORME Dimanche 23 octobre 2011

Plan de Prévention des Risques Naturels sur les Bas-Champs du Sud de la Baie de Somme Rencontre Nationale IFFORME Dimanche 23 octobre 2011 Plan de Prévention des Risques Naturels sur les Bas-Champs du Sud de la Baie de Somme Rencontre Nationale IFFORME Dimanche 23 octobre 2011 D.D.T.M de la Somme SOMMAIRE Les risques majeurs sur le littoral

Plus en détail

Risques littoraux : évolution du droit et prospective. Marie-Laure LAMBERT CEJU-LIEU, Aix-Marseille Université

Risques littoraux : évolution du droit et prospective. Marie-Laure LAMBERT CEJU-LIEU, Aix-Marseille Université Risques littoraux : évolution du droit et prospective Marie-Laure LAMBERT CEJU-LIEU, Aix-Marseille Université QuickTime et un décompresseur sont requis pour visionner cette image. Etudes pluridisciplinaires:

Plus en détail

Bilan de la concertation. Plan Local d Urbanisme. de SAINTE-MARGUERITE-SUR-MER. Un Projet de Village. Le Maire, Claude Ferchal

Bilan de la concertation. Plan Local d Urbanisme. de SAINTE-MARGUERITE-SUR-MER. Un Projet de Village. Le Maire, Claude Ferchal Plan Local d Urbanisme de SAINTE-MARGUERITE-SUR-MER Un Projet de Village Vu pour être annexé à la délibération du Conseil Municipal en date du : Le Maire, Claude Ferchal P.L.U. prescrit par délibération

Plus en détail

SCEPTRES D OR DU DEVELOPPEMENT DURABLE 2010 -LA TESTE DE BUCH-

SCEPTRES D OR DU DEVELOPPEMENT DURABLE 2010 -LA TESTE DE BUCH- SCEPTRES D OR DU DEVELOPPEMENT DURABLE 2010 -LA TESTE DE BUCH- I- Fiche d Identité Nom de la commune Nombre d habitant Département Maire La Teste de Buch 25111 habitants Gironde (33) M. Jean-Jacques EROLES

Plus en détail

Parc naturel urbain du champ de courses Réunion publique de présentation du programme. Lundi 8 décembre 2014 Stade Robert-Diochon

Parc naturel urbain du champ de courses Réunion publique de présentation du programme. Lundi 8 décembre 2014 Stade Robert-Diochon Parc naturel urbain du champ de courses Réunion publique de présentation du programme Lundi 8 décembre 2014 Stade Robert-Diochon Sommaire 1. Retour sur le processus de création du programme 2. Présentation

Plus en détail

Le Plan de Gestion des Risques d Inondation 2016-2021. Projet en consultation. www.developpement-durable.gouv.fr

Le Plan de Gestion des Risques d Inondation 2016-2021. Projet en consultation. www.developpement-durable.gouv.fr Le Plan de Gestion des Risques d Inondation 2016-2021 Projet en consultation www.developpement-durable.gouv.fr Cadre européen La directive Inondation Directive européenne du 23/10/07 Réduire les conséquences

Plus en détail

PPRT - Les incertitudes liées au diagnostic visuel et les conséquences économiques associées

PPRT - Les incertitudes liées au diagnostic visuel et les conséquences économiques associées PPRT - Les incertitudes liées au diagnostic visuel et les conséquences économiques associées 3 Juin 2014 Vincent LARDIERE Les incertitudes liées au diagnostic visuel et les conséquences économiques associées

Plus en détail

GESTION DURABLE DE L ESPACE. Comité technique du 25 juin 2010 Réseau Rural Régional de Franche-Comté

GESTION DURABLE DE L ESPACE. Comité technique du 25 juin 2010 Réseau Rural Régional de Franche-Comté GESTION DURABLE DE L ESPACE Comité technique du 25 juin 2010 Réseau Rural Régional de Franche-Comté PLAN I. Présentation du projet II. Méthodologie III. Premiers résultats IV. Actions à venir PRÉSENTATION

Plus en détail

Soultz-Sous. Sous-Forêts. Plan Local d Urbanismed. Lundi 18 janvier 2010. Commune de Soultz-Sous-Forêts

Soultz-Sous. Sous-Forêts. Plan Local d Urbanismed. Lundi 18 janvier 2010. Commune de Soultz-Sous-Forêts Soultz-Sous Sous-Forêts Plan Local d Urbanismed Première réunion r publique Lundi 18 janvier 2010 Une réunion en deux temps 1. Les règles du jeu d un PLU? 2. Quel projet pour Soultz-Sous-Forêts? Echanges

Plus en détail

Compte-rendu de l Atelier EUCC-FRANCE/ONF/BRGM des 14 et 15 octobre 2014 sur le littoral Varois

Compte-rendu de l Atelier EUCC-FRANCE/ONF/BRGM des 14 et 15 octobre 2014 sur le littoral Varois Compte-rendu de l Atelier EUCC-FRANCE/ONF/BRGM des 14 et 15 octobre 2014 sur le littoral Varois «L érosion du trait de côte rocheux et sableux sur le littoral Varois : présentation des dernières études

Plus en détail

Gestion de la bande côtière en Aquitaine. Arnaud GUEGUEN chargé de mission 19 mars 2015 Atelier EUCC Martinique

Gestion de la bande côtière en Aquitaine. Arnaud GUEGUEN chargé de mission 19 mars 2015 Atelier EUCC Martinique Gestion de la bande côtière en Aquitaine Arnaud GUEGUEN chargé de mission 19 mars 2015 Atelier EUCC Martinique Les membres du GIP Le projet 3 Questions diverses A Une stratégie régionale érosion en Aquitaine

Plus en détail

Plan de gestion des risques d inondation Rhin Meuse Cycle de gestion 2016 2021

Plan de gestion des risques d inondation Rhin Meuse Cycle de gestion 2016 2021 Plan de gestion des risques d inondation Rhin Meuse Cycle de gestion 2016 2021 Le PGRI D où vient il? A quoi sert il? Comment ça se présente? Qui l élabore? Qui le met en œuvre? Qu est ce que ça change?

Plus en détail

III. Le Projet d Aménagement et de Développement Durable

III. Le Projet d Aménagement et de Développement Durable III. Le Projet d Aménagement et de Développement Durable Ces interrogations ont servi de base à la formulation d un projet de vie communale exprimé au travers du PADD. Elaboré selon un objectif général

Plus en détail

A-QU EST-CE QUE L ORIE? Intervention ADI

A-QU EST-CE QUE L ORIE? Intervention ADI A-QU EST-CE QUE L ORIE? 1 A-QU EST-CE QUE L ORIE? Observatoire Régional de l Immobilier d Entreprise en Ile-de-France créé en 1986 dans un contexte de tertiarisation de l économie ; Pour accompagner les

Plus en détail

Intégration du grand cycle de l eau dans le Grand Paris. Forum territorial des rivières d Ile-de-France 05 février 2015

Intégration du grand cycle de l eau dans le Grand Paris. Forum territorial des rivières d Ile-de-France 05 février 2015 Intégration du grand cycle de l eau dans le Grand Paris Forum territorial des rivières d Ile-de-France 05 février 2015 A l origine de l étude, un triple constat établi par l AESN, la DRIEE et la DRIEA

Plus en détail

Cahier des charges. «Diagnostic territorial des actions de Productions Décentralisées d Electricité (PDE)» Document 2/3 : Format type

Cahier des charges. «Diagnostic territorial des actions de Productions Décentralisées d Electricité (PDE)» Document 2/3 : Format type Cahier des charges «Diagnostic territorial des actions de Productions Décentralisées d Electricité (PDE)» Document 2/3 : Format type Avertissement : les méthodes et ratios utilisés dans ce cahier des charges

Plus en détail

Projet de Plan de Gestion des Risques d Inondation du bassin Seine Normandie

Projet de Plan de Gestion des Risques d Inondation du bassin Seine Normandie Projet de Plan de Gestion des Risques d Inondation du bassin Seine Normandie DREAL de Haute-Normandie Service Risques février 2015 Direction régionale de l'environnement, de l'aménagement et du Logement

Plus en détail

Plan de prévention des risques littoraux (PPRL) de la petite mer de Gâvres. Réunion Publique à Port-Louis DDTM56/SPACES/PRN

Plan de prévention des risques littoraux (PPRL) de la petite mer de Gâvres. Réunion Publique à Port-Louis DDTM56/SPACES/PRN Plan de prévention des risques littoraux (PPRL) de la petite mer de Gâvres Réunion Publique à Port-Louis DDTM56/SPACES/PRN 12 octobre 2015 Plan de prévention des risques littoraux Introduction Les littoraux

Plus en détail

Projets Gare routière Sud Accès sud gare TER Gare routière Nord

Projets Gare routière Sud Accès sud gare TER Gare routière Nord Projets Gare routière Sud Accès sud gare TER Gare routière Nord Sommaire Politique de réaménagement des gares Qu est-ce qu un pôle d échanges et pourquoi un pôle d échanges à Voiron? État d avancement

Plus en détail

curité publique pour les établissements recevant du public

curité publique pour les établissements recevant du public Les études de sûrets reté et de sécurits curité publique pour les établissements recevant du public 1 De quelle sûreté parle t on? Le terme «sûreté» concerne ici la prévention des actes de malveillance

Plus en détail

Conseil syndical du SCOT des Monts du Lyonnais mardi 3 février 2015. Débat sur le Projet d aménagement et de développement durables (Padd)

Conseil syndical du SCOT des Monts du Lyonnais mardi 3 février 2015. Débat sur le Projet d aménagement et de développement durables (Padd) Conseil syndical du SCOT des Monts du Lyonnais mardi 3 février 2015 Débat sur le Projet d aménagement et de développement durables (Padd) 1. Le rôle du Padd dans le Schéma de cohérence territoriale 2.

Plus en détail

Mardi 14 février 2012 Paris

Mardi 14 février 2012 Paris Mardi 14 février 2012 Paris 1- Le contexte géographique z du littoral Une côte basse sédimentaire 2 1 2 Mont Saint-Loup (112 m), Agde 1 3 3 4 5 5 Une côte rocheuse sur Agde 4 Deux dynamiques antagonistes

Plus en détail

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL REUNION DU 18 OCTOBRE 2007 DELIBERATION N CR-07/15.207 DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL Lutte contre le changement climatique : vers un Plan Climat Languedoc- Roussillon LE CONSEIL REGIONAL LANGUEDOC-ROUSSILLON,

Plus en détail

Arnaud GUEGUEN / GIP Littoral Aquitain / Stratégie régionale

Arnaud GUEGUEN / GIP Littoral Aquitain / Stratégie régionale Arnaud GUEGUEN / GIP Littoral Aquitain / Stratégie régionale Stratégie régionale de gestion de la bande côtière volet 1 érosion côtière A I Le GIP Littoral Aquitain B I Contexte d élaboration de la stratégie

Plus en détail

Analyse socio-économique des sites archéologiques

Analyse socio-économique des sites archéologiques Analyse socio-économique des sites archéologiques Flux touristique Économie local Équipements para-touristiques Exploitation touristique du site Emplois Carthage Développement local Composantes sociales:

Plus en détail

Trame verte pour le PLU de Marseille

Trame verte pour le PLU de Marseille 8 Environnement Développement durable Trame verte pour le PLU de Marseille CAT-MED, un projet inscrit dans le programme européen MED Le rapport annuel Développement durable de MPM Le Contrat de Baie MPM

Plus en détail

MASTER TERRITOIRES, CULTURE, TOURISME ET DYNAMIQUES TRANSFRONTALIERES. www.univ-littoral.fr SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES

MASTER TERRITOIRES, CULTURE, TOURISME ET DYNAMIQUES TRANSFRONTALIERES. www.univ-littoral.fr SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES MASTER SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES TERRITOIRES, CULTURE, TOURISME ET DYNAMIQUES TRANSFRONTALIERES Spécialité Mutations des Territoires Urbains et Développement Intégré des Littoraux (MUTUDIL) www.univ-littoral.fr

Plus en détail

Essentiels de la retraite 19 juin 2014 ATELIER RH. Les incidences de la réforme 2013 des retraites sur la gestion des fins de carrière

Essentiels de la retraite 19 juin 2014 ATELIER RH. Les incidences de la réforme 2013 des retraites sur la gestion des fins de carrière Essentiels de la retraite 19 juin 2014 ATELIER RH Les incidences de la réforme 2013 des retraites sur la gestion des fins de carrière Zoom sur la retraite progressive Françoise KLEINBAUER France Retraite

Plus en détail

PPRT de Saint-Fons. Réunion activités économiques

PPRT de Saint-Fons. Réunion activités économiques PPRT de Saint-Fons Réunion activités économiques 6 mai 2015 SPAR 1. Enjeux : définition et cartes 2. Stratégie réglementaire du PPRT 2.1 Action sur le bâti existant 2.2 Urbanisation future 3. Calendrier

Plus en détail

1 - PRESERVER OU AMELIORER LES RESSOURCES EN EAU

1 - PRESERVER OU AMELIORER LES RESSOURCES EN EAU 1 - PRESERVER OU AMELIORER LES RESSOURCES EN EAU Le diagnostic du SAGE a mis en évidence les principaux problèmes que connaît le mode de gestion actuel des ressources en eau. On distingue 4 types de problèmes

Plus en détail

Schéma Directeur Accessibilité

Schéma Directeur Accessibilité Schéma Directeur Des services régionaux de transport de voyageurs - Deuxième concertation en Gironde - Contenu de la présentation Rappel des étapes antérieures sur le réseau ferroviaire (Maillage, référentiel

Plus en détail

REFERENTIEL ACTIVITES ET COMPETENCES

REFERENTIEL ACTIVITES ET COMPETENCES SEILLER EMPLOIV CONSEILLER EMPLOI FORMATION INSERTION REFERENTIEL ACTIVITES ET COMPETENCES FONCTION 1 : INTERVENTION AUPRÈS DES PERSONNES ÉLABORATION DE PROJETS ET ACCOMPAGNEMENT DE PARCOURS D INSERTION

Plus en détail

Gestion des risques côtiers en Aquitaine. Arnaud GUEGUEN Chargé de mission environnement Session formation élus de Basse Normandie - mai 2015

Gestion des risques côtiers en Aquitaine. Arnaud GUEGUEN Chargé de mission environnement Session formation élus de Basse Normandie - mai 2015 Gestion des risques côtiers en Aquitaine Arnaud GUEGUEN Chargé de mission environnement Session formation élus de Basse Normandie - mai 2015 Les membres du GIP Le projet 3 Questions diverses A Une stratégie

Plus en détail

Sauveterre-de-Guyenne. Eléments d'analyse et enjeux Organisation économique du territoire. PLU Phase 1 - diagnostic

Sauveterre-de-Guyenne. Eléments d'analyse et enjeux Organisation économique du territoire. PLU Phase 1 - diagnostic SauveterredeGuyenne Eléments d'analyse et enjeux Organisation économique du territoire PLU Phase 1 diagnostic Agglomération bordelaise Libourne CastillonlaBataille SteFoylaGrande Bergerac SauveterredeGuyenne

Plus en détail

Présentation du cas de la Région de Bruxelles-Capitale (RBC)

Présentation du cas de la Région de Bruxelles-Capitale (RBC) Présentation du cas de la Région de Bruxelles-Capitale (RBC) Par Bruxelles-Environnement (IBGE) Département Eau Les grandes lignes de la présentation - Particularités de la RBC face au cycle naturel de

Plus en détail

Mission GPSO Juin 2009. Desserte de l agglomération de Mont-de-Marsan Synthèse. Desserte de l'agglomération de Mont-de-Marsan 1/9

Mission GPSO Juin 2009. Desserte de l agglomération de Mont-de-Marsan Synthèse. Desserte de l'agglomération de Mont-de-Marsan 1/9 Desserte de l agglomération de Mont-de-Marsan Synthèse Desserte de l'agglomération de Mont-de-Marsan 1/9 SOMMAIRE 1. OBJECTIF ET METHODE DES ETUDES... 3 1.1 LE CONTEXTE... 3 1.2 LES OBJECTIFS DE L ETUDE

Plus en détail

Genèse et projet politique -2-

Genèse et projet politique -2- 29 SEPTEMBRE 2015 Genèse et projet politique -2- ECONOMIE TOURISTIQUE DU TERRITOIRE COMPLEMENTARITE TOURISTIQUE DES STATIONS Une progression de l activité touristique - du nord au sud - des lacs vers l

Plus en détail

Fiche projet La révision du projet d aménagement d une station touristique future Version du 26 novembre 2010

Fiche projet La révision du projet d aménagement d une station touristique future Version du 26 novembre 2010 République Tunisienne Ministère de l Environnement et du Développement Durable Coopération Technique Allemande Elaboration de la stratégie nationale d adaptation au changement climatique du secteur touristique

Plus en détail

Processus de maîtrise de la végétation sur le Réseau Ferré National 23/05/2013 COTITA Romain ROBERT

Processus de maîtrise de la végétation sur le Réseau Ferré National 23/05/2013 COTITA Romain ROBERT Processus de maîtrise de la végétation sur le Réseau Ferré National 23/05/2013 COTITA Romain ROBERT 1 / COTITA - 23/05/2013 Plan de la présentation I. Principes de gestion de la végétation II. III. Optimisation

Plus en détail

Faire du stationnement un levier de la politique des déplacements : le cas de la Métropole Européenne de Lille

Faire du stationnement un levier de la politique des déplacements : le cas de la Métropole Européenne de Lille POLE DÉPLACEMENTS ET ACCESSIBILITÉ Faire du stationnement un levier de la politique des déplacements : le cas de la Métropole Européenne de Lille Atelier Cohérence urbanisme et transports AdCF-IFSTTAR,

Plus en détail

AUDE (11) NARBONNE Saint Jean, Saint Pierre (ZRU, liste supplémentaire ANRU) CENTRE COMMERCIAL LECLERC

AUDE (11) NARBONNE Saint Jean, Saint Pierre (ZRU, liste supplémentaire ANRU) CENTRE COMMERCIAL LECLERC AUDE (11) NARBONNE (ZRU, liste supplémentaire ANRU) Le dispositif commercial existant Nature et composition Un ensemble commercial comportant un hypermarché «LECLERC» et 3 petits commerces (adossé à un

Plus en détail

La mobilité interne, enjeu d efficacité des organisations. Hélène Beaugrand juillet 2014

La mobilité interne, enjeu d efficacité des organisations. Hélène Beaugrand juillet 2014 La mobilité interne, enjeu d efficacité des organisations Hélène Beaugrand juillet 2014 1 Sommaire 1 Qu entend-on par mobilité? 2 Les grands enjeux de la mobilité 3 La mobilité professionnelle en pratiques

Plus en détail

Programme de Développement concerté de l Administration Numérique Territoriale

Programme de Développement concerté de l Administration Numérique Territoriale Programme de Développement concerté de l Administration Numérique Territoriale Les 4 principes directeurs 4 principes directeurs pour développer l Administration numérique territoriale a. Une gouvernance

Plus en détail

Appel à projets. 1er mars au 30 juin 2015

Appel à projets. 1er mars au 30 juin 2015 Appel à projets 1er mars au 30 juin 2015 Projets d entreprises visant à développer des technologies numériques innovantes à destination des personnes en manque d autonomie, telles que les jeunes enfants,

Plus en détail

Réunion publique du 14 Juin 2011. Équo-quartier de la Remise présentation des rendus de l appel à idées

Réunion publique du 14 Juin 2011. Équo-quartier de la Remise présentation des rendus de l appel à idées Réunion publique du 14 Juin 2011 Équoquartier de la Remise présentation des rendus de l appel à idées Les temps du projet de la Remise CONCERTATION pendant toute la phase d élaboration du projet Les temps

Plus en détail

Mettre en oeuvre l authentification forte. Alain ROUX Consultant sécurité

Mettre en oeuvre l authentification forte. Alain ROUX Consultant sécurité Mettre en oeuvre l authentification forte au sein d une banque d investissement Alain ROUX Consultant sécurité GS Days Présentation EdelWeb Décembre 2009 Agenda Présentation d EdelWeb Contexte Les solutions

Plus en détail

AMENAGEMENT DES BORDS D OISE A ERAGNY REUNION PUBLIQUE

AMENAGEMENT DES BORDS D OISE A ERAGNY REUNION PUBLIQUE Présentation publique 9 Mars 010 AMENAGEMENT DES BORDS REUNION PUBLIQUE 1 1 OBJECTIFS DE LA REUNION PRÉSENTER LE PROJET CONCERTE PRECISER LES ENJEUX DE DEVELOPPEMENT DURABLE FORMALISER LE PROJET EN INTEGRANT

Plus en détail

rentiels Enseignement Bureaux Philippe Duchene Marullaz Département Développement Durable Juin 2004 1

rentiels Enseignement Bureaux Philippe Duchene Marullaz Département Développement Durable Juin 2004 1 Présentation des référentielsr rentiels NF Bâtiments B Tertiaires Démarche HQE Enseignement Bureaux Philippe Duchene Marullaz Département Développement Durable Juin 2004 1 Pourquoi une certification? Rappel

Plus en détail

Sommaire SOMMAIRE 3 UN CADRE DE VIE ET UN ENVIRONNEMENT PRESERVE ET VALORISE 13 INTRODUCTION 5

Sommaire SOMMAIRE 3 UN CADRE DE VIE ET UN ENVIRONNEMENT PRESERVE ET VALORISE 13 INTRODUCTION 5 Sommaire SOMMAIRE 3 INTRODUCTION 5 UN CENTRE BOURG REDYNAMISE 7 CONFORTER LA VOCATION D HABITAT 7 METTRE EN PLACE UNE POLITIQUE DE STATIONNEMENT AMBITIEUSE ET COHERENTE 7 RENFORCER L OFFRE EN EQUIPEMENTS,

Plus en détail

Forum des Gestionnaires des Espaces Naturels Nantes 12 et 13 décembre 2011

Forum des Gestionnaires des Espaces Naturels Nantes 12 et 13 décembre 2011 Forum des Gestionnaires des Espaces Naturels Nantes 12 et 13 décembre 2011 Prévention et gestion des risques et des territoires: application opérationnelle au niveau local et à grande échelle dans une

Plus en détail

MOTIVATION DE L ACTION

MOTIVATION DE L ACTION Contrat de territoire 2007 2013 Programme d action pluriannuel_ Agglomération de Nevers, Pays de Nevers Sud Nivernais, villes intermédiaires Agir pour les personnes âgées FICHE ACTION N 22 Répondre aux

Plus en détail

Développer le vélo à Toulouse

Développer le vélo à Toulouse Développer le vélo à Toulouse INFRASTRUCTURES & SERVICES Arnaud TURLAN Service Circulation & Transports Polis Annual Conference Toulouse 15-16 March 2007 TOULOUSE Toulouse 935.000 habitants en 2004 + 15.000

Plus en détail

Sommaire. Mission d accompagnement pour l élaboration du projet de territoire. Communauté de Communes du Canton de Vatan

Sommaire. Mission d accompagnement pour l élaboration du projet de territoire. Communauté de Communes du Canton de Vatan Mission d accompagnement pour l élaboration du projet de territoire Communauté de Communes du Canton de Vatan Conseil communautaire Sommaire Le Cabinet ARGOS et votre intervenante en quelques mots La demande

Plus en détail

STATIONNEMENT MÉTHODOLOGIE CONSTAT 2002

STATIONNEMENT MÉTHODOLOGIE CONSTAT 2002 1 STATIONNEMENT MÉTHODOLOGIE Le stationnement constitue l un des leviers les plus importants pour le choix modal, il occupe donc une place privilégiée dans la politique des déplacements. Seul le stationnement

Plus en détail

Salon Progiciels 2007 Conférence «La description visuelle des flux d information» Avec le témoignage de la société

Salon Progiciels 2007 Conférence «La description visuelle des flux d information» Avec le témoignage de la société Salon Progiciels 2007 Conférence «La description visuelle des flux d information» Avec le témoignage de la société Contexte et historique du projet S. Chambost Demain Planning Conférence - Bélier Associés

Plus en détail

Schéma Régional de Développement du Tourisme et des Loisirs de Rhône-Alpes

Schéma Régional de Développement du Tourisme et des Loisirs de Rhône-Alpes Schéma Régional de Développement du Tourisme et des Loisirs de Rhône-Alpes Livre Blanc du Tourisme et des Loisirs en Rhône Alpes diagnostic, prospective, enjeux 10-15 ans Stratégie opérationnelle régionale

Plus en détail

LES RETOMBÉES ÉCONOMIQUES DE LA PÊCHE DE LOISIRS DANS LE SECTEUR DU LAC DU BOURGET. Restitution - 13 octobre 2014

LES RETOMBÉES ÉCONOMIQUES DE LA PÊCHE DE LOISIRS DANS LE SECTEUR DU LAC DU BOURGET. Restitution - 13 octobre 2014 LES RETOMBÉES ÉCONOMIQUES DE LA PÊCHE DE LOISIRS DANS LE SECTEUR DU LAC DU BOURGET Restitution - 13 octobre 2014 ATTENTION Ne pas cumuler! LE DISPOSITIF D ÉTUDE Evaluer la contribution à l économie locale

Plus en détail

Le PDU de Montpellier Agglomération Présentation : Célinda RIBEYRE Chargée d études déplacements

Le PDU de Montpellier Agglomération Présentation : Célinda RIBEYRE Chargée d études déplacements Journée COTITA du 21 juin 2011 Club déplacements intermodalité Planification des déplacements : où en sommes nous? 1 Le PDU de Montpellier Agglomération Présentation : Célinda RIBEYRE Chargée d études

Plus en détail

Évolution du trait de côte et conséquences sur les ouvrages maritimes: Application au Phare de la Coubre (17)

Évolution du trait de côte et conséquences sur les ouvrages maritimes: Application au Phare de la Coubre (17) Évolution du trait de côte et conséquences sur les ouvrages maritimes: Application au Jérôme REVEL Laboratoire de Bordeaux Page 1/22 sommaire Introduction Analyse historique du trait de côte Analyse naturaliste

Plus en détail

Etudes d impact des projets éoliens sur les oiseaux et les chiroptères

Etudes d impact des projets éoliens sur les oiseaux et les chiroptères Etudes d impact des projets éoliens sur les oiseaux et les chiroptères Arnaud Govaere Directeur Biotope Nord-Ouest agovaere@biotope.fr Tuesday, December 17, 2013 Présentation M2 USTL déc 2009 1 Cadre réglementaire

Plus en détail

Contribuer à l aménagement du territoire départemental

Contribuer à l aménagement du territoire départemental Contribuer à l aménagement du territoire départemental Point presse 16 octobre 2009 Aube Immobilier en quelques chiffres Au service des collectivités Aube Immobilier gère 9400 logements implantés sur quelque

Plus en détail

Rapport de Diagnostic du PDU SOMMAIRE. Plan de Déplacements Urbains Rapport de Diagnostic Juin 2008. Page 1 / 199

Rapport de Diagnostic du PDU SOMMAIRE. Plan de Déplacements Urbains Rapport de Diagnostic Juin 2008. Page 1 / 199 Rapport de Diagnostic du PDU SOMMAIRE Page 1 / 199 SOMMAIRE 1. La démarche d élaboration d un... page 5 1.1. Le cadre réglementaire... 6 Les grandes lois... 6 Les objectifs assignés par la loi au PDU...

Plus en détail

Tous droits réservés SELENIS

Tous droits réservés SELENIS 1. Objectifs 2. Etapes clefs 3. Notre proposition d accompagnement 4. Présentation de SELENIS 2 Un projet est une réalisation spécifique, dans un système de contraintes donné (organisation, ressources,

Plus en détail

DGA Environnement et Infrastructures Direction des Infrastructures et de l Aménagement Service Travaux des Infrastructures Communautaires

DGA Environnement et Infrastructures Direction des Infrastructures et de l Aménagement Service Travaux des Infrastructures Communautaires DGA Environnement et Infrastructures Direction des Infrastructures et de l Aménagement Service Travaux des Infrastructures Communautaires 1 DGA Environnement et Infrastructures Direction des Infrastructures

Plus en détail

Le stationnement en villes moyennes

Le stationnement en villes moyennes Le stationnement en villes moyennes Danièle VULLIET, Certu Ministère de l'écologie, de l'énergie, du Développement durable et de la Mer www.certu.gouv.fr I. Les enjeux du stationnement en villes moyennes

Plus en détail

Gestion Temps Réel de la Rivière Lorette

Gestion Temps Réel de la Rivière Lorette Gestion en Temps Réel de la Rivière Lorette - Congrès Infra 2015 Gestion Temps Réel de la Rivière Lorette Adaptation des outils de gestion et de prévision des inondations Denis Brisson, Ing., Ville de

Plus en détail

Commission de travail sur le projet extension maternelle Compte Rendu du 19 mars 2015

Commission de travail sur le projet extension maternelle Compte Rendu du 19 mars 2015 Commission de travail sur le projet extension maternelle Compte Rendu du 19 mars 2015 Compte-rendu fait par : I.MOUSQUET Présents : C.CHARRIER, architecte E.BAZZO, DGS A.DJEBARI, enseignante maternelle

Plus en détail

RESEAU DES ACTEURS DE L HABITAT L LORRAINS

RESEAU DES ACTEURS DE L HABITAT L LORRAINS RESEAU DES ACTEURS DE L HABITAT L LORRAINS Présentation de la Convention cadre proposée e aux EPCI et de l él étude de stratégie foncière 1 CONVENTION CADRE OBJECTIFS 2 OBJECTIFS 5 enjeux Impulser une

Plus en détail

Plan Local d Urbanisme (PLUi) et Règlement Local de Publicité (RLPi) Intercommunal

Plan Local d Urbanisme (PLUi) et Règlement Local de Publicité (RLPi) Intercommunal 1/ 40 Phase 1 : Diagnostic territorial et Etat Initial de l Environnement Réunion publique Plan Local d Urbanisme (PLUi) et Règlement Local de Publicité (RLPi) Intercommunal Plan d intervention 2/ 40 1.

Plus en détail

Tempête XYNTHIA du 28 février 2010. Diagnostic des désordres sur les ouvrages en CHARENTE MARITIME (17) et GIRONDE (33)

Tempête XYNTHIA du 28 février 2010. Diagnostic des désordres sur les ouvrages en CHARENTE MARITIME (17) et GIRONDE (33) Tempête XYNTHIA du 28 février 2010 Diagnostic des désordres sur les ouvrages en CHARENTE MARITIME (17) et GIRONDE (33) CETE du Sud-Ouest Page 1/23 PLAN de l EXPOSE 1 - La localisation des dégâts à l aide

Plus en détail

Pourquoi une commune nouvelle?

Pourquoi une commune nouvelle? Création d une commune nouvelle sur les territoires de Bellentre, La Côte d Aime, Macot La Plagne et Valezan La Plagne Tarentaise Pourquoi une commune nouvelle? Le travail mené en commun a permis d aboutir

Plus en détail

La gestion intégrée des zones côtières pour une meilleure gestion de l environnement au bénéfice des populations

La gestion intégrée des zones côtières pour une meilleure gestion de l environnement au bénéfice des populations La gestion intégrée des zones côtières pour une meilleure gestion de l environnement au bénéfice des populations Exemple du développement d un mode de gestion des risques côtiers adaptés à Ouvéa, îles

Plus en détail

FICHE DE SYNTHESE du rapport annuel 2013/2014

FICHE DE SYNTHESE du rapport annuel 2013/2014 FICHE DE SYNTHESE du rapport annuel 2013/2014 DU PORT DE CANET A L EMBOUCHURE DU BOURDIGOU CELLULE HYDRO-SEDIMENTAIRE N 7 (Du port de Canet à l embouchure du Bourdigou) COMMUNES sur la CELLULE : Canet-en-Roussillon

Plus en détail

Élaboration d un atlas départemental des risques majeurs

Élaboration d un atlas départemental des risques majeurs FORUM ESRI SEPTEMBRE 2009 Élaboration d un atlas départemental des risques majeurs Méthode et automatisation des traitements géomatiques (model builder) Renaud Vanden Bogaerde François Tresse 2/26 Situation

Plus en détail

HOPITECH 2011. Loi NOME, quels sont les nouveaux enjeux?

HOPITECH 2011. Loi NOME, quels sont les nouveaux enjeux? 1 HOPITECH 2011 Loi NOME, quels sont les nouveaux enjeux? 1. Présentation de la Loi NOME 2. La constitution du prix pour un consommateur: - Sensibilité aux prix de marché - Sensibilité à la variation du

Plus en détail

PROGRAMME. Innovation par le design : Mode d emploi. L expérience utilisateur au cœur du projet de territoire. Aradel est soutenue par :

PROGRAMME. Innovation par le design : Mode d emploi. L expérience utilisateur au cœur du projet de territoire. Aradel est soutenue par : Innovation par le design : Mode d emploi L expérience utilisateur au cœur du projet de territoire // Document du 10 juillet 2015 Boris Perrin Aradel est soutenue par : [Texte] Page 0 Sommaire PARCOURS

Plus en détail

Le projet SIG n'est pas seulement un projet informatique

Le projet SIG n'est pas seulement un projet informatique Le projet SIG n'est pas seulement un projet informatique Nadine POLOMBO Ecole polytechnique de l'université de Tours Département Aménagement npolombo@univ-tours.fr Le projet SIG n'est pas seulement un

Plus en détail

ETABLISSEMENT PUBLIC FONCIER

ETABLISSEMENT PUBLIC FONCIER ETABLISSEMENT PUBLIC FONCIER Smaf PROGRAMME FONCIER 13 2009-20 -2013 QUINQUENN UENNAL SOMMAIRE 1. L Etablissement 2. Documents de planification 3. Outils fonciers 4. Bilan du programme 2004-2008 5. Programmation

Plus en détail

PLAN DE REFERENCE ET DE DEVELOPPEMENT DURABLE Commune de Plougonvelin (29)

PLAN DE REFERENCE ET DE DEVELOPPEMENT DURABLE Commune de Plougonvelin (29) PLAN DE REFERENCE ET DE DEVELOPPEMENT DURABLE Commune de Plougonvelin (29) Phase 3 : Orientations et scénarios d aménagement Avril 2012 Maître d Ouvrage: COMMUNE DE PLOUGONVELIN Rue des Martyrs 29217 PLOUGONVELIN

Plus en détail

Repères chiffrés et tendances

Repères chiffrés et tendances Repères chiffrés et tendances Quelques chiffres clés nationaux sur la mobilité 56 mn, le temps moyen passé chaque jour par personne dans les transports en France : les 2/3 en voiture (source Insee - novembre

Plus en détail

PROJET DE PÔLE COMMERCIAL SAINT-LOUIS A BREST

PROJET DE PÔLE COMMERCIAL SAINT-LOUIS A BREST PROJET DE PÔLE COMMERCIAL SAINT-LOUIS A BREST ENQUÊTE PUBLIQUE DE DÉCLASSEMENT DE LA PORTION DE LA RUE DES HALLES SAINT-LOUIS SITUÉE AU DROIT DE LA RUE DUQUESNE NOTICE EXPLICATIVE 1 LE DECLIN DES HALLES

Plus en détail

COMMUNE DE CHORGES (département des Hautes-Alpes) PLAN D AMENAGEMENT ET DE DEVELOPPEMENT DURABLE (PADD)

COMMUNE DE CHORGES (département des Hautes-Alpes) PLAN D AMENAGEMENT ET DE DEVELOPPEMENT DURABLE (PADD) COMMUNE DE CHORGES (département des Hautes-Alpes) PLAN D AMENAGEMENT ET DE DEVELOPPEMENT DURABLE (PADD) LE PADD : projet d aménagement et de développement durable Il définit les orientations d urbanisme

Plus en détail

Enjeu 1 Transport des personnes et des marchandises

Enjeu 1 Transport des personnes et des marchandises Enjeu 1 Transport des personnes et des marchandises 1.1) Offre de transport collectif et actif 1.1.1) Amélioration de l offre de transport collectif et actif 1.1.1.1) Faire les représentations nécessaires

Plus en détail

COMMUNE DE LA TRANCHE SUR MER (85)

COMMUNE DE LA TRANCHE SUR MER (85) COMMUNE DE LA TRANCHE SUR MER (85) PLAN VERT CONTRAT ENVIRONNEMENT LITTORAL PLAN D ACTION - 2013 BERTRAND MASSÉ - Paysagiste - www.etude-paysage.com - 06 71 48 07 06 2D3D.GIS - SIG - www.2d3d-gis.com 77

Plus en détail

Projet de Plan de Gestion des Risques d Inondation. du bassin Seine Normandie. Forum de l eau Seine-Amont 15 janvier 2015

Projet de Plan de Gestion des Risques d Inondation. du bassin Seine Normandie. Forum de l eau Seine-Amont 15 janvier 2015 Projet de Plan de Gestion des Risques d Inondation du bassin Seine Normandie Forum de l eau Seine-Amont 15 janvier 2015 Élodie SALLES délégation de bassin - DRIEE Direction Régionale et Interdépartementale

Plus en détail