A I La problématique d érosion à Lacanau. B Bilan de l expérimentation locale. > Site test de LACANAU. C Conclusion & perspectives.

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "A I La problématique d érosion à Lacanau. B Bilan de l expérimentation locale. > Site test de LACANAU. C Conclusion & perspectives."

Transcription

1 A I La problématique d érosion à Lacanau B Bilan de l expérimentation locale > Site test de LACANAU C Conclusion & perspectives Sommaire

2 A La problématique d érosion à Lacanau / A /

3 1 Constat m Lacanau Océan Lacanau LCHF,1979

4 1 Constat m Lacanau Océan Lacanau 1985

5 1 Constat : Lacanau-Océan avant construction des ouvrages de protection (Archives départementales de Gironde) m Lacanau Océan 2010 : Lacanau-Océan après construction des ouvrages de protection (Observatoire de la Côte Aquitaine, Michel Le Collen, 2010)

6 1 Constat 1993 Lacanau Journal Sud-Ouest, novembre m Lacanau Océan

7 2 Quelle réponse demain? Quelle réponse demain face à l érosion côtière? Poursuite de la dynamique sur la même logique? Ou changement de paradigme? Renforcement Extension - prolongation

8 2 Quelle réponse demain? b Conséquences sur la côte sableuse / ouvrage longitudinal 2 - Action de la dérive littorale N-S et des courants transversaux 4 Suppression de la plage sèche au droit des ouvrages perte attractivité économique Ligne des plus hautes eaux X X X 1 - Maintien des enjeux directement visés 3 - Abaissement du profil de la plage 5 - Affouillement et déchaussement de l ouvrage coût d entretien 6 Stoppe la transgression naturelle du paysage et des écosystèmes Plage disparue à marée haute (GIP, 2009) Bilan expérimentations locales

9 l Amélie GIP Littoral Aquitain, 2011

10 l Amélie GIP Littoral Aquitain, 2009

11 Lacanau OCA, 2009

12

13 2 Quelle réponse demain? Trait de côte 2009 avec ouvrage Trait de côte 2040 sans ouvrage Trait de côte 2040 avec ouvrage 1 - Maintien des enjeux directement visés - 1 m/an 3- Maintien des enjeux directement visés - 3 m/an 2 accélération de la vitesse d érosion en aval de l ouvrage (multiplication par un facteur X la vitesse naturelle) Ouvrage le long de la côte néerlandaise à proximité de Thyboren( (Google-earth, 2010) Bilan expérimentations locales

14 l Amélie Observatoire de la Côte Aquitaine, Michel Le Collen, 2010

15 Plage sud de Lacanau - Océan Formation d une falaise sableuse et régression de la végétation SOGREAH, 1999 Lacanau LCHF 1985

16 2 Quelle réponse demain? Quelle réponse demain face à l érosion côtière? Poursuite de la dynamique sur la même logique? Ou changement de paradigme?

17 B Bilan de l expérimentation locale > Site test de LACANAU / B /

18 0 méthode Réunions publiques : - 20 juin 2009 : 1 er forum érosion - 1er décembre 2012 : 2 ème forum érosion Réunions techniques sur Lacanau : - 11 janvier 2010 : présentation générale de l étude - 28 juin 2010 : discussion sur les objectifs de territoire - 22 septembre 2010 : présentation des scenarii de gestion du trait de côte - 26 octobre 2010 : premiers résultats ACA / grille d analyse multicritères - 3 février 2011 : 1 ère présentation des résultats - 12 décembre 2011 : validation par le conseil municipal des suites à donner - 17 septembre 2012 : diffusion de la stratégie régionale

19 0 méthode Qualification de l aléa Identification et hiérarchisation des enjeux locaux Définition d objectifs territoriaux Elaboration de scénario Comparaison des scénarios CHOIX

20 1 Aléas Qualification de l aléa Identification et hiérarchisation des enjeux locaux Définition d objectifs territoriaux Elaboration de scénario Comparaison des scénarios CHOIX

21

22 Aléa

23 Aléa

24 Aléa

25 Aléa

26 2 Enjeux Qualification de l aléa Identification et hiérarchisation des enjeux locaux Définition d objectifs territoriaux Elaboration de scénario Comparaison des scénarios CHOIX

27 2 Enjeux

28 Périmètre d étude

29 Enjeux

30 Enjeux Lacanau 2010

31 Enjeux

32 2 Enjeux - chiffres clefs Aléa «naturel» -1,0 m/an Aléa moyen Enjeux impactés à l horizon 2040 si rien n est fait (bande côtière active) Attention ce n est pas ce qui va se passer => actions en cours 2 postes de secours 700ml de route 4000m² de parking 16 accès plage 1240 appartements 13 habitations individuelles 26 activités économiques (bars, restaurants et commerces) dont 2 écoles de surf Hypothèses : - inaction => destruction des ouvrages existants ; - prise en compte d une bande de sécurité 50m

33 3 Objectifs territoriaux Qualification de l aléa Identification et hiérarchisation des enjeux locaux Définition d objectifs territoriaux Elaboration de scénario Comparaison des scénarios CHOIX

34 3 Objectifs territoriaux Délibération du conseil municipal du 29 juillet 2010 «Monsieur le Maire insiste sur la volonté des élus de protéger le front de mer urbanisé sans pour autant fermer les yeux sur la réalité du recul de ce trait de côte»

35 4 Scénarios Qualification de l aléa Identification et hiérarchisation des enjeux locaux Définition d objectifs territoriaux Elaboration de scénario Comparaison des scénarios CHOIX

36 4 Scénarios 4 modes de gestion inaction évolution naturelle surveillée accompagnement des processus naturels déplacement repli stratégique suppression relocalisation lutte active lutte active dure lutte active souple

37 Typologie

38 4 Scénarios Lacanau Mairie, 2009

39 4 Scénarios a I Zone naturelle Lacanau Observatoire de la Côte Aquitaine, Michel Le Collen, 2010

40 4 Scénarios b I Zone urbaine immédiate Lacanau Observatoire de la Côte Aquitaine, Michel Le Collen, 2010

41 4 Scénarios b I Zone urbaine immédiate Lacanau Observatoire de la Côte Aquitaine, Michel 2008 Le Collen, 2010

42 4 Scénarios c I Zone urbaine rapprochée Lacanau Observatoire de la Côte Aquitaine, Michel Le Collen, 2011

43 4 Scénarios c I Zone urbaine rapprochée Lacanau 2009

44 4 Scénarios d I Zone urbaine éloignée Lacanau Observatoire de la Côte Aquitaine, Michel Le Collen, 2010

45 4 Scénarios 4 modes de gestion inaction évolution naturelle surveillée accompagnement des processus naturels déplacement repli stratégique suppression relocalisation lutte active lutte active dure lutte active souple

46 4 Scénarios lutte active lutte active dure lutte active souple Applicabilité Principale limite Epis (géotextile enrochements) Limitée Epis efficaces à Lacanau auraient compte tenu de leur longueur un impact très important en aval : forte érosion induite en aval Brises lame détaché (géotextile enrochements) Incluant techniques immergés (butée de pieds récifs articifiels) Non adapté Forte érosion induite à l aval Efficacité quasi nulle pour des ouvrages totalement immergé Perrés /murs (enrochement maçonnerie) Lmitée Abaissement de la plage Forte érosion induite à l aval mais moindre que épi ou brise lame Boudins enfouis sous le pieds de dune Non adapté Inefficace à long terme dans un contexte érosif prononcé Pieux en bois Non adapté Inefficace à long terme dans un contexte érosif prononcé Drainage de plage (ex : écoplage) Non adapté Inadapté au regard de l intensité de la dynamique littorale

47 4 Scénarios déplacement repli stratégique suppression = pessimiste économiquement relocalisation par réorganisation urbaine sur des terrains vierges = optimiste économiquement

48 Inaction Fil de l eau Protection urbain max Protection urbain min Repli optimiste pessimiste Naturel Urbain immédiat a b c d Urbain rapproché a b c d Urbain éloigné Naturel

49 LACANAU Scénario 0 : «inaction» Principe général : laisser faire Réponse du trait de côte : Destruction progressive des ouvrages Réalignement progressif du trait de côte ZONE URBAINE «IMMÉDIATE»

50 LACANAU Scénario 1 : «au fil de l eau» Principe général : entretien des ouvrages et rechargement en sable limités Réponse du trait de côte : Destruction progressive des ouvrages Réalignement progressif du trait de côte ZONE URBAINE «IMMÉDIATE» Effets directs : Aucunes garanties de tenue de l ouvrage d ici à 2040 Zone de destruction possible des enjeux littoraux située entre la mer et le trait bleu pointillé (à 2040)

51 Lacanau LCHF, 1979 Biscarosse LCHF, 1979

52 LACANAU Scénario 2a : Protection des zones urbaines «immédiates» et «rapprochées» + «fil de l eau» au Sud ZONE URBAINE «IMMÉDIATE» Principe général : Renforcement de la protection longitudinale existante (taille des blocs, ensouillement, arase). Réponse du trait de côte : Fixation du trait de côte sur la protection en enrochements. Erosions au Sud avec des taux d évolution plus importants qu en situation naturelle (possibles entre -2,0 et -3,0m/an). Effets directs : Sécurisation des enjeux littoraux sur les zones urbaines «littorales» et «rapprochées» Disparition de la plage au droit des enrochements Au Sud, passage progressif à une zone urbaine «rapprochée» puis «littorale». Risque pour l urbanisation de première ligne dès 2040.

53 Lacanau Mairie, aout 2004

54 Lacanau 2009

55 LACANAU Scénario 3b : Protection de la zone urbaine «immédiate» + rechargement en sables au Sud ZONE URBAINE «IMMÉDIATE» Principe général : Renforcement de la protection longitudinale existante (taille des blocs, ensouillement, arase) + apports de sables annuels au Sud de mitigation de l érosion induite par l ouvrage Réponse du trait de côte : Fixation du trait de côte sur la protection en enrochements. Erosion naturelle au Sud. Effets directs : Sécurisation des enjeux littoraux sur la zone urbaine «littorale» Disparition de la plage au droit des enrochements Sur la zone urbaine «rapprochée» : idem scénario 0 «suppression des enrochements»: risques importants sur le quartier résidentiel à horizon 2040 Sur la zone urbaine «éloignée» : idem scénario 0 «suppression des enrochements»: pas de risques Apports de sables : env m3/an Provenance : Zone Nord pour by-passing extérieur : GPMB dragage 125

56 La Teste de Buch Observatoire de la côte aquitaine Capbreton GIP Littoral Aquitain, 2012

57 LACANAU Scénario 4 : Repli stratégique LACANAU Scénario 4 : Repli stratégique du front de mer urbanisé horizon 2020 Principe général : Suppression ou déplacement des enjeux littoraux en vue de la suppression définitive des enrochements de protection et retour à un système littoral naturel ZONE URBAINE «IMMÉDIATE» Réponse du trait de côte : à suppression des enrochements, réalignement très rapide Nord/Sud du TC. Projections d évolutions du TC sur la base des données OCA (cf. scénario 0). Plus on attend pour la suppression des enrochements, plus le recul du TC sera important et rapide. 127

58 5 Comparaison Qualification de l aléa Identification et hiérarchisation des enjeux locaux Définition d objectifs territoriaux Elaboration de scénario Comparaison des scénarios CHOIX

59 5 Comparaison Par analyse des coûts et avantages de chacun des scénarii Par analyse multicritères des scénarii Scénario 1 Scénario 2 Estimation du coût des travaux Valeur Actualisée Nette (VAN) Compatibilité avec stratégies nationale et régionale Sécurisation des personnes Modification de la vulnérabilité à la submersion / inondation Mise en œuvre du scénario Robustesse Persistance Effets sur les espaces naturels et leur fonctionnement Effets des travaux sur l environnement Effets sur le paysage et l image Financement local (communal) du scénario Acceptabilité locale (communale)

60 5 Comparaison Coûts Habitation Valeur du bien (part fixe) Taxes locales (part annuelle) Commerce Valeur du local + équipement + stock (part fixe) Salaires chargés + taxes (part annuelle) Equipement Valeur de reconstruction Avantages Autres éléments non pris en compte économiquement Milieux naturels Sécurité des personnes Ouvrages / rechargement Coûts de construction (part fixe) 8000 /ml Coûts d entretien et ou rechargement (part annuelle) - 4 /m3 Maintien des enjeux Parts fixe et annuelle maintenue = avantage Perte de plage : Coûts de la baisse de fréquentation (part annuelle) non pris en compte car transfert Acquisition et démolition Valeur du bien (L ) + 10% réemploi + coû démolition Reconstruction si relocalisation (optimiste) Coût nul car hypothèse cout construction = cout revente Maintien de la plage Non pris en compte car transfert Si relocalisation (optimiste) Part annuelle maintenue = avantage Si suppression (pessimiste) Perte part annuelle et fixe 2040

61 5 Comparaison SCENARIO 0 INACTION SCENARIO 1 «au fil de l eau» SCENARII 2 : Protection zone urbaine immédiate et rapprochée SCEN. 2a + fil de l eau SCEN. 2b + recharg. SCEN. 2c + protection lourde SCEN. 2d + repli SCEN. 3a + fil de l eau SCENARII 3 : Protection zone urbaine immédiate SCENARIO 4 Repli SCEN. 3b + recharg. SCEN. 3c + protection lourde SCEN. 3d + repli Sécurisation des personnes (érosion) Modification de la vulnérabilité à la submersion marine / inondation MAUVAIS MOYEN MAUVAIS BON BON BON MAUVAIS BON BON BON BON BON BON BON BON BON BON BON BON BON Faisabilité technique BON BON BON MOYEN BON BON BON MOYEN BON BON Faisabilité administrative et réglementaire BON BON BON BON BON MAUVAIS BON BON MAUVAIS MAUVAIS Persistance MAUVAIS MAUVAIS MAUVAIS MOYEN BON MOYEN MAUVAIS MOYEN MOYEN MOYEN Robustesse MAUVAIS MAUVAIS MOYEN BON BON BON MOYEN BON BON BON Effets sur les espaces naturels et leur fonctionnement Effets sur l environnement des travaux MAUVAIS MOYEN MAUVAIS MOYEN MAUVAIS MOYEN MAUVAIS MOYEN MOYEN BON BON MOYEN MOYEN MAUVAIS MOYEN MOYEN MOYEN MAUVAIS MOYEN BON Effets paysagers / image MAUVAIS MOYEN MOYEN MOYEN MAUVAIS MOYEN MOYEN MOYEN MOYEN BON Acceptabilité locale MAUVAIS MOYEN MAUVAIS BON MOYEN MAUVAIS MAUVAIS BON MAUVAIS MAUVAIS

62 5 Comparaison c I Choix du scénario de gestion BON BON BON BON MOYEN BON BON MAUVAIS MOYEN BON MOYEN MOYEN BON BON MAUVAIS BON MOYEN BON BON MAUVAIS

63 C Conclusion et perspectives / C /

64 1 Où en sommes nous? Une étude approfondie qui permet d identifier les différentes solutions possibles. Une démarche longue car expérimentale et liée à une articulation avec les stratégies nationales et régionales. Une volonté politique locale forte de trouver une solution concrète et durable pour le moyen et le long terme. Un soutien régional et national pour faire aboutir cette initiative locale.

65 1 Où en sommes nous? Qualification de l aléa Identification et hiérarchisation des enjeux locaux Définition d objectifs territoriaux Elaboration de scénario Comparaison des scénarios CHOIX?

66 2 Que reste-t-il à faire? a Affinement du scénario lutte active (sc. 3b) Manque une analyse des conséquences d une protection transitoire ou définitive - impact perte de plage sur fonctionnement économique, sur l image de la station ; - possibilité report d activités balnéaires? => simulation rendu visuel et analyse économique complémentaire Manque un dimensionnement & un chiffrage «projet» - dimensionnement ouvrage et cout de réalisation et d entretien - recherche gisement de sable pour rechargement - => définition d un avant projet sommaire

67 2 Que reste-t-il à faire? b Affinement du scénario de relocalisation (sc. 4) Passer d une contrainte (le risque) à une volonté de développement (le projet de territoire) Développement : Intégrer les questions de développement économique/ touristique, les caractéristiques urbanistiques, paysagères du site. Projet de territoire : Co-construire avec les acteurs les conditions d une éventuelle relocalisation à long terme. Identifier les outils, moyens juridiques et financiers permettant une mise en œuvre Copyright : Hélène Sécherre

68 3 Une opportunité : l appel à projet relocalisation des biens et activités Lors de l officialisation de la stratégie nationale le 2 mars 2012, MEDDE a lancé un appel à projets 2012 Expérimentation de la relocalisation des activités et des biens : recomposition spatiale des territoires menacés par les risques littoraux L'appel à projets a pour objectif d initier et encourager la mise en oeuvre de démarches pilotes, expérimentales et innovantes, concertées et partagées, d opérations de relocalisation des activités et des biens dans une perspective de recomposition globale des territoires, en accompagnant les acteurs locaux dans la préparation de ces opérations.

69 3 Une opportunité : l appel à projet relocalisation des biens et activités Un binôme GIP Littoral Aquitain sites ateliers Lacanau Un processus de sélection aquitain Appel à candidature (1 er semestre 2012) 3 sites complémentaires et représentatifs des situations aquitaines : - un plan plage MIACA : Labenne ; - une station MIACA Unité Principale d Aménagement : Lacanau ; - des équipements touristiques de camping : la Teste-de-Buch. La Teste-de-Buch Des points communs : - absence d urgence ; - une motivation des élus importante ; - côte sableuse. Labenne réponse du MEDDE attendue pour le 15 décembre 2012

70 Jean-Michel DAVID / Maire de LACANAU / Jean Pierre THIBAULT / DREAL Aquitaine / Xavier DESURMONT / SGAR Aquitain David ROSEBERRY / Observatoire de la côte aquitaine / ONF Cyril MALLET / Observatoire de la côte aquitaine / BRGM Arnaud GUEGUEN / GIP Littoral Aquitain Discussion

71 Jean-Michel DAVID/ Maire de LACANAU / Conclusion

72 MERCI pour être informé des suites de la démarche merci de laisser vos coordonnées 169

Résultats de l appel à projets relocalisation à Lacanau. 3 octobre 2015 Forum#5 Lacanau Océan Arnaud GUEGUEN Chargé de mission GIP Littoral Aquitain

Résultats de l appel à projets relocalisation à Lacanau. 3 octobre 2015 Forum#5 Lacanau Océan Arnaud GUEGUEN Chargé de mission GIP Littoral Aquitain Résultats de l appel à projets relocalisation à Lacanau 3 octobre 2015 Forum#5 Lacanau Océan Arnaud GUEGUEN Chargé de mission GIP Littoral Aquitain A Un partenariat GIP Littoral Aquitain & Mairie de Lacanau

Plus en détail

Lacanau et le risque d érosion

Lacanau et le risque d érosion Lacanau et le risque d érosion Laurent Peyrondet Maire de Lacanau Martin Renard Chargé de mission urbanisme et aménagement 28 avril 2015 1 Sommaire 1 La commune de Lacanau 2 Le risque érosion 3 Les tempêtes

Plus en détail

Quelles stratégies d adaptation au risque d érosion marine pour une station balnéaire: L exemple de Lacanau en Gironde

Quelles stratégies d adaptation au risque d érosion marine pour une station balnéaire: L exemple de Lacanau en Gironde Quelles stratégies d adaptation au risque d érosion marine pour une station balnéaire: L exemple de Lacanau en Gironde Colloque EUCC - Biarritz 23 juin 2015 Laurent Peyrondet Maire de Lacanau Martin Renard

Plus en détail

Livre blanc des territoires girondins Diagnostic Contribution de la commune de Lacanau

Livre blanc des territoires girondins Diagnostic Contribution de la commune de Lacanau Livre blanc des territoires girondins Diagnostic Contribution de la commune de Lacanau Dans le cadre du diagnostic réalisé par les services du Conseil départemental sur le territoire médocain, la commune

Plus en détail

Jean Pierre THIBAULT / DREAL Aquitaine / Stratégie nationale

Jean Pierre THIBAULT / DREAL Aquitaine / Stratégie nationale Jean Pierre THIBAULT / DREAL Aquitaine / Stratégie nationale Stratégie nationale de gestion intégrée du trait de côte : vers la relocalisation des activités et des biens Ministère de l'écologie, du développement

Plus en détail

Compte-rendu de l Atelier EUCC-FRANCE/ONF/BRGM des 14 et 15 octobre 2014 sur le littoral Varois

Compte-rendu de l Atelier EUCC-FRANCE/ONF/BRGM des 14 et 15 octobre 2014 sur le littoral Varois Compte-rendu de l Atelier EUCC-FRANCE/ONF/BRGM des 14 et 15 octobre 2014 sur le littoral Varois «L érosion du trait de côte rocheux et sableux sur le littoral Varois : présentation des dernières études

Plus en détail

Forum Bodlanmè MERCREDI 17 JUIN 2015

Forum Bodlanmè MERCREDI 17 JUIN 2015 1 Forum Bodlanmè MERCREDI 17 JUIN 2015 «LA RELOCALISATION DES ACTIVITÉS ET DES BIENS : ÉTUDE ET EXPÉRIMENTATION SUR LA COMMUNE DE PETIT-BOURG, EN GUADELOUPE» Myriam Roch-Bergopsom Directrice Mélanie Arnaudies

Plus en détail

Mardi 14 février 2012 Paris

Mardi 14 février 2012 Paris Mardi 14 février 2012 Paris 1- Le contexte géographique z du littoral Une côte basse sédimentaire 2 1 2 Mont Saint-Loup (112 m), Agde 1 3 3 4 5 5 Une côte rocheuse sur Agde 4 Deux dynamiques antagonistes

Plus en détail

LES ECOSYSTEMES LITTORAUX ATTENUENT LES RISQUES LIES AUX CHANGEMENTS CLIMATIQUES

LES ECOSYSTEMES LITTORAUX ATTENUENT LES RISQUES LIES AUX CHANGEMENTS CLIMATIQUES LES ECOSYSTEMES LITTORAUX ATTENUENT LES RISQUES LIES AUX CHANGEMENTS CLIMATIQUES Francis MAUGARD, Loïc GOUGUET, David ROSEBERY - ONF La gestion des forêts littorales et des milieux dunaires associés constitue

Plus en détail

Aménagement et réduction de la vulnérabilité :

Aménagement et réduction de la vulnérabilité : Aménagement et réduction de la vulnérabilité : La Roche sur Yon, le 19 octobre 2013 Rencontre nationale des formateurs RMé Le plan submersions rapides Marc JACQUET Direction Générale de la Prévention des

Plus en détail

Vers la relocalisation des activités et des biens

Vers la relocalisation des activités et des biens Vers la relocalisation des activités et des biens 5 territoires en expérimentation Séminaire national de lancement du 14 février 2013 1 www.developpement-durable.gouv.fr VERS LA RELOCALISATION DES ACTIVITÉS

Plus en détail

Pour une gestion durable du trait de côte

Pour une gestion durable du trait de côte MEEDDM Direction générale de l'aménagement, du logement et de la nature Pour une gestion durable du trait de côte Frédéric RAOUT DGALN Bureau du littoral et du DPM naturel Ministère de l'écologie, de l'énergie,

Plus en détail

Plan Local d Urbanisme

Plan Local d Urbanisme Département du Morbihan Commune de l Ile aux Moines Plan Local d Urbanisme Pièce n 2 : Projet d Aménagement et de Développement Durable Vu pour être annexé à la délibération du 19 mars 2014 Le Maire, Dossier

Plus en détail

COMMUNE DE LA TRANCHE SUR MER (85)

COMMUNE DE LA TRANCHE SUR MER (85) COMMUNE DE LA TRANCHE SUR MER (85) PLAN VERT CONTRAT ENVIRONNEMENT LITTORAL PLAN D ACTION - 2013 BERTRAND MASSÉ - Paysagiste - www.etude-paysage.com - 06 71 48 07 06 2D3D.GIS - SIG - www.2d3d-gis.com 77

Plus en détail

SCEPTRES D OR DU DEVELOPPEMENT DURABLE 2010 -LA TESTE DE BUCH-

SCEPTRES D OR DU DEVELOPPEMENT DURABLE 2010 -LA TESTE DE BUCH- SCEPTRES D OR DU DEVELOPPEMENT DURABLE 2010 -LA TESTE DE BUCH- I- Fiche d Identité Nom de la commune Nombre d habitant Département Maire La Teste de Buch 25111 habitants Gironde (33) M. Jean-Jacques EROLES

Plus en détail

De l état de référence à un cadre opérationnel pour la gestion des pollutions marines en Basse-Normandie

De l état de référence à un cadre opérationnel pour la gestion des pollutions marines en Basse-Normandie Projet ATRACTIV Vulnérabilité des espaces naturels littoraux aux pollutions marines De l état de référence à un cadre opérationnel pour la gestion des pollutions marines en Basse-Normandie Atelier GdR-Amure

Plus en détail

Risques littoraux : évolution du droit et prospective. Marie-Laure LAMBERT CEJU-LIEU, Aix-Marseille Université

Risques littoraux : évolution du droit et prospective. Marie-Laure LAMBERT CEJU-LIEU, Aix-Marseille Université Risques littoraux : évolution du droit et prospective Marie-Laure LAMBERT CEJU-LIEU, Aix-Marseille Université QuickTime et un décompresseur sont requis pour visionner cette image. Etudes pluridisciplinaires:

Plus en détail

Plan de Prévention des Risques Naturels sur les Bas-Champs du Sud de la Baie de Somme Rencontre Nationale IFFORME Dimanche 23 octobre 2011

Plan de Prévention des Risques Naturels sur les Bas-Champs du Sud de la Baie de Somme Rencontre Nationale IFFORME Dimanche 23 octobre 2011 Plan de Prévention des Risques Naturels sur les Bas-Champs du Sud de la Baie de Somme Rencontre Nationale IFFORME Dimanche 23 octobre 2011 D.D.T.M de la Somme SOMMAIRE Les risques majeurs sur le littoral

Plus en détail

Plan de prévention des risques littoraux (PPRL) de Carnac

Plan de prévention des risques littoraux (PPRL) de Carnac Plan de prévention des risques littoraux (PPRL) de Carnac Comité de pilotage PPRL Carnac 22 mai 2015 DDTM56/SPACES/PRN - 1 Ordre du jour : - Procédure PPRL : étapes réalisées - Résultats de l expertise

Plus en détail

Recensement des bases de données «ouvrages de protection maritime»

Recensement des bases de données «ouvrages de protection maritime» Recensement des bases de données «ouvrages de protection maritime» ARNAUD Georges / LIROT Daniel Présentation du mercredi LRPC de Bordeaux www.developpement-durable.gouv.fr SOMMAIRE Le cadre de l'étude

Plus en détail

Stratégie nationale de gestion intégrée du trait de côte

Stratégie nationale de gestion intégrée du trait de côte Stratégie nationale de gestion intégrée du trait de côte Vers la relocalisation des activités et des biens Ministère de l Écologie, du Développement durable et de l'énergie www.developpement-durable.gouv.fr

Plus en détail

Eric Chaumillon UMR CNRS 7266 Littoral Environnement et Sociétés LIENSs Université de la Rochelle

Eric Chaumillon UMR CNRS 7266 Littoral Environnement et Sociétés LIENSs Université de la Rochelle Eric Chaumillon UMR CNRS 7266 Littoral Environnement et Sociétés LIENSs Université de la Rochelle 7ème Journée de restitution des résultats de l Observatoire du Patrimoine Naturel Marais poitevin jeudi

Plus en détail

Projet de Plan de Gestion des Risques d Inondation du bassin Seine Normandie

Projet de Plan de Gestion des Risques d Inondation du bassin Seine Normandie Projet de Plan de Gestion des Risques d Inondation du bassin Seine Normandie DREAL de Haute-Normandie Service Risques février 2015 Direction régionale de l'environnement, de l'aménagement et du Logement

Plus en détail

Le Plan de Gestion des Risques d Inondation 2016-2021. Projet en consultation. www.developpement-durable.gouv.fr

Le Plan de Gestion des Risques d Inondation 2016-2021. Projet en consultation. www.developpement-durable.gouv.fr Le Plan de Gestion des Risques d Inondation 2016-2021 Projet en consultation www.developpement-durable.gouv.fr Cadre européen La directive Inondation Directive européenne du 23/10/07 Réduire les conséquences

Plus en détail

Etude de l évolution du trait de côte du littoral des Bouches-du-Rhône au regard de l érosion marine

Etude de l évolution du trait de côte du littoral des Bouches-du-Rhône au regard de l érosion marine Etude de l évolution du trait de côte du littoral des Bouches-du-Rhône au regard de l érosion marine Contexte de la mission Connaissance, compréhension et anticipation des phénomènes d érosion et de submersion

Plus en détail

Fiche projet La révision du projet d aménagement d une station touristique future Version du 26 novembre 2010

Fiche projet La révision du projet d aménagement d une station touristique future Version du 26 novembre 2010 République Tunisienne Ministère de l Environnement et du Développement Durable Coopération Technique Allemande Elaboration de la stratégie nationale d adaptation au changement climatique du secteur touristique

Plus en détail

Les lisières urbaines à la Réunion Approche des lisières sur le TCO et autres expériences sur le territoire

Les lisières urbaines à la Réunion Approche des lisières sur le TCO et autres expériences sur le territoire Les lisières urbaines à la Réunion Approche des lisières sur le TCO et autres expériences sur le territoire CAUE 23/05/14 Présentation Agence zone UP Laurence BREGENT Clémence LECAPLAIN Caue 1 Définition

Plus en détail

COMPTE RENDU DE L ATELIER EUCC-France en Camargue 26 ET 27 SEPTEMBRE 2007

COMPTE RENDU DE L ATELIER EUCC-France en Camargue 26 ET 27 SEPTEMBRE 2007 France COMPTE RENDU DE L ATELIER EUCC-France en Camargue 26 ET 27 SEPTEMBRE 2007 Cet atelier d automne, organisé dans le delta du Rhône par Hugues Heurtefeux (EID Méditerranée) et François Sabatier (CEREGE,

Plus en détail

«Adaptations territoriales aux changements climatiques : perception de ce changement et perspectives»

«Adaptations territoriales aux changements climatiques : perception de ce changement et perspectives» «Adaptations territoriales aux changements climatiques : perception de ce changement et perspectives» Rencontre nationale des formateurs RMé 18 octobre 2013 Nantes Joël GARREAU-DGESU-DEER-DARP- joel.garreau@nantesmetropole.fr

Plus en détail

Penser l aménagement du littoral autrement : de la défense contre la mer vers la gestion du trait de côte

Penser l aménagement du littoral autrement : de la défense contre la mer vers la gestion du trait de côte AgroParisTech : Projet littoral interface terre-mer Penser l aménagement du littoral autrement : de la défense contre la mer vers la gestion du trait de côte FAURE Emilie LE ROUX DE BRETAGNE Fanny RAGUENEAU

Plus en détail

S O M M A I R E. Objet du Marché ARTICLE 1. Pièces constitutives du marché ARTICLE 2. Programme d'étude ARTICLE 3. Délais d exécution ARTICLE 4

S O M M A I R E. Objet du Marché ARTICLE 1. Pièces constitutives du marché ARTICLE 2. Programme d'étude ARTICLE 3. Délais d exécution ARTICLE 4 S O M M A I R E ARTICLE 1 Objet du Marché ARTICLE 2 Pièces constitutives du marché ARTICLE 3 Programme d'étude ARTICLE 4 Délais d exécution ARTICLE 5 Propriété des études et documents ARTICLE 6 Secret

Plus en détail

Perception du changement climatique

Perception du changement climatique Perception du changement climatique 59% des résidents ne perçoivent aucun changement 58,5% des résidents principaux n ont aucun souvenir de submersion (71,5% pour les résidents secondaires) 45% pensent

Plus en détail

Diagnostic et état initial de l environnement!

Diagnostic et état initial de l environnement! 1! Le contenu du SCOT! Phase 1! Diagnostic et état initial de l environnement! Prospective (scénarios)! Phase 2! Phase 3! Phase 4! Elaboration du Plan d Aménagement et de Développement Durable (PADD)!

Plus en détail

Projet de Plan de Gestion des Risques d Inondation. du bassin Seine Normandie. Forum de l eau Seine-Amont 15 janvier 2015

Projet de Plan de Gestion des Risques d Inondation. du bassin Seine Normandie. Forum de l eau Seine-Amont 15 janvier 2015 Projet de Plan de Gestion des Risques d Inondation du bassin Seine Normandie Forum de l eau Seine-Amont 15 janvier 2015 Élodie SALLES délégation de bassin - DRIEE Direction Régionale et Interdépartementale

Plus en détail

Information sur les risques majeurs COMMUNE DE GOUVILLE SUR MER. dicrim DOCUMENT D INFORMATION COMMUNAL SUR LES RISQUES MAJEURS

Information sur les risques majeurs COMMUNE DE GOUVILLE SUR MER. dicrim DOCUMENT D INFORMATION COMMUNAL SUR LES RISQUES MAJEURS Information sur les risques majeurs COMMUNE DE GOUVILLE SUR MER dicrim DOCUMENT D INFORMATION COMMUNAL SUR LES RISQUES MAJEURS 29 02 2008 1 PREFACE DU MAIRE Tout citoyen a le droit à l information sur

Plus en détail

ENQUÊTE PUBLİQUE RÉALİSATİON D'AMÉNAGEMENTS DE STABİLİSATİON DU TRAİT DE CÔTE A LA GUÉRİNİÈRE ET L'ÉPİNE (SECTEUR DES ÉLOUX) Exposé

ENQUÊTE PUBLİQUE RÉALİSATİON D'AMÉNAGEMENTS DE STABİLİSATİON DU TRAİT DE CÔTE A LA GUÉRİNİÈRE ET L'ÉPİNE (SECTEUR DES ÉLOUX) Exposé ENQUÊTE PUBLİQUE RÉALİSATİON D'AMÉNAGEMENTS DE STABİLİSATİON DU TRAİT DE CÔTE A LA GUÉRİNİÈRE ET L'ÉPİNE (SECTEUR DES ÉLOUX) 1. Etat des lieux 2. Causes 3. Le projet 4. Conclusion, proposition Exposé «La

Plus en détail

Réponse à l appel à propositions de recherche LITEAU 2011

Réponse à l appel à propositions de recherche LITEAU 2011 Réponse à l appel à propositions de recherche LITEAU 2011 A) RECAPITULATIF DE LA PROPOSITION QUELLES SOLIDARITES TERRITORIALES ET QUELLES STRATEGIES POUR LA RESILIENCE DU LITTORAL A LA SUBMERSION MARINE

Plus en détail

Mission GPSO Juin 2009. Desserte de l agglomération de Mont-de-Marsan Synthèse. Desserte de l'agglomération de Mont-de-Marsan 1/9

Mission GPSO Juin 2009. Desserte de l agglomération de Mont-de-Marsan Synthèse. Desserte de l'agglomération de Mont-de-Marsan 1/9 Desserte de l agglomération de Mont-de-Marsan Synthèse Desserte de l'agglomération de Mont-de-Marsan 1/9 SOMMAIRE 1. OBJECTIF ET METHODE DES ETUDES... 3 1.1 LE CONTEXTE... 3 1.2 LES OBJECTIFS DE L ETUDE

Plus en détail

URBANITES! Lausanne, 16 février 2015!

URBANITES! Lausanne, 16 février 2015! URBANITES Lausanne, 16 février 2015 Urbanistes dans la ville : enjeux de la formation savoirs, savoir-faire, savoir dire Antonio Da Cunha Professeur ordinaire Institut de géographie et durabilité Faculté

Plus en détail

PLAN LOCAL D URBANISME

PLAN LOCAL D URBANISME Département de la Loire-Atlantique (44) Commune de La Plaine sur Mer PLAN LOCAL D URBANISME Réunion publique de concertation 14 janvier 2013 Les étapes de l élaboration du PLU Prescription (DCM) 11/06/2009

Plus en détail

SOMMAIRE. P4 / Concertation avec les habitants : lancement participatif inédit. Protections littorales : les projets d aménagement urbain

SOMMAIRE. P4 / Concertation avec les habitants : lancement participatif inédit. Protections littorales : les projets d aménagement urbain SOMMAIRE P3 / Communiqué P4 / Concertation avec les habitants : lancement participatif inédit p5 / Protections littorales : les projets d aménagement urbain p6 Place du Commandant de la Motte Rouge p7

Plus en détail

Mémoire déposé dans le cadre de la révision du schéma d aménagement et de développement de la Ville de Gatineau

Mémoire déposé dans le cadre de la révision du schéma d aménagement et de développement de la Ville de Gatineau 1971 ST-LOUIS, GATINEAU (QUÉBEC) J8T 4H6 R.B.Q 2592 3533-93 Mémoire déposé dans le cadre de la révision du schéma d aménagement et de développement de la Ville de Gatineau Lots 3 966 254 et 2 957 115 MISE

Plus en détail

CONSEIL MUNICIPAL DU 16 JUIN 2015. Compte-rendu

CONSEIL MUNICIPAL DU 16 JUIN 2015. Compte-rendu CONSEIL MUNICIPAL DU 16 JUIN 2015 Compte-rendu Etaient présents : MM. AUTHIER André, CHALULEAU Christophe, DELMAS Marcelle, BLANC Alain, MAZET Jean-Jacques, GIEULES Jean-Paul, ANGLADE Lisette, GIRARD Mathieu.

Plus en détail

Soutenir le développement durable des quartiers sensibles

Soutenir le développement durable des quartiers sensibles FONDS EUROPEEN DE DEVELOPPEMENT REGIONAL (FEDER) AQUITAINE PROGRAMME OPERATIONNEL REGIONAL 2007-2013 Soutenir le développement durable des quartiers sensibles Cahier des charges de l appel à projet régional

Plus en détail

La territorialisation des scénarios de gestion de la biodiversité

La territorialisation des scénarios de gestion de la biodiversité La territorialisation des scénarios de gestion de la biodiversité Xavier Poux, Jean-Baptiste Narcy, Blandine Ramain AScA Laurent Godé, Anne Philipczyk, Anne Vivier, PNRL Séminaire final DIVA 2 5-7 avril

Plus en détail

Sauveterre-de-Guyenne. Eléments d'analyse et enjeux Organisation économique du territoire. PLU Phase 1 - diagnostic

Sauveterre-de-Guyenne. Eléments d'analyse et enjeux Organisation économique du territoire. PLU Phase 1 - diagnostic SauveterredeGuyenne Eléments d'analyse et enjeux Organisation économique du territoire PLU Phase 1 diagnostic Agglomération bordelaise Libourne CastillonlaBataille SteFoylaGrande Bergerac SauveterredeGuyenne

Plus en détail

Changement du trait de côte et images satellites. Tempêtes 2014, plage de la Salie, côte atlantique française

Changement du trait de côte et images satellites. Tempêtes 2014, plage de la Salie, côte atlantique française Les tempêtes L expert Avec la crise climatique, les rivages subissent plus durement les assauts de la mer et les crues de fleuves. Pour anticiper et prévenir des risques d érosion et d inondation, il est

Plus en détail

ETUDE URBAINE ET PAYSAGERE PRE-OPERATIONNELLE DU CŒUR DE LANSLEVILLARD, DU QUARTIER DE LA MAIRIE ET DE LA RUE ST ROCH

ETUDE URBAINE ET PAYSAGERE PRE-OPERATIONNELLE DU CŒUR DE LANSLEVILLARD, DU QUARTIER DE LA MAIRIE ET DE LA RUE ST ROCH CAHIER DES CHARGES Commune de Lanslevillard MAI 2013 ETUDE URBAINE ET PAYSAGERE PRE-OPERATIONNELLE DU CŒUR DE LANSLEVILLARD, DU QUARTIER DE LA MAIRIE ET DE LA RUE ST ROCH SOMMAIRE 1/ Modalités d intervention

Plus en détail

CPER 2007 2013 Gérer durablement le Littoral - Etudes stratégiques et prospectives sur l évolution des risques littoraux

CPER 2007 2013 Gérer durablement le Littoral - Etudes stratégiques et prospectives sur l évolution des risques littoraux CPER 2007 2013 Gérer durablement le Littoral - Etudes stratégiques et prospectives sur l évolution des risques littoraux MODULE 2 : STRATEGIES D ADAPTATION ACTION 7 ANALYSE COUTS/AVANTAGES DANS LES PROJETS

Plus en détail

ASSEMBLEE PLENIERE. Séance du 7 juillet 2009 AVIS DU CESL BLAGNAC SUR LE PLAN DE DEPLACEMENT LOCAL DE LA VILLE DE BLAGNAC

ASSEMBLEE PLENIERE. Séance du 7 juillet 2009 AVIS DU CESL BLAGNAC SUR LE PLAN DE DEPLACEMENT LOCAL DE LA VILLE DE BLAGNAC Conseil Economique et Social Local de Blagnac ASSEMBLEE PLENIERE Séance du 7 juillet 2009 AVIS DU CESL BLAGNAC SUR LE PLAN DE DEPLACEMENT LOCAL DE LA VILLE DE BLAGNAC Rapporteurs : Jean-Michel VERNHES

Plus en détail

CREATION D UN NOUVEAU QUARTIER D HABITAT COMINES

CREATION D UN NOUVEAU QUARTIER D HABITAT COMINES «Domaine des Saules» CREATION D UN NOUVEAU QUARTIER D HABITAT COMINES Réunion publique 18 Octobre 2012 Table des Matières 1. PREAMBULE 1. LOCALISATION DU PROJET 2. OBJECTIFS ET ENJEUX DU PROJET D AMENAGEMENT

Plus en détail

Consultation des réseaux sur la gestion adaptative. Présentation des résultats intermédiaires!

Consultation des réseaux sur la gestion adaptative. Présentation des résultats intermédiaires! Consultation des réseaux sur la gestion adaptative Présentation des résultats intermédiaires! CONSULTATION! Objectifs! État des lieux des contraintes climatiques auxquelles sont confrontés les gestionnaires!

Plus en détail

Le développement durable comme problème géographique. L éducation à l environnement en milieu littoral aquitain

Le développement durable comme problème géographique. L éducation à l environnement en milieu littoral aquitain Collège Jean Boucheron Année scolaire 2010-2011 Castillonnès (Lot-et-Garonne) Académie de Bordeaux Projet d action éducative EEDD-Géographie régionale Contact : Bruno PHILIPPE / Professeur d histoire-géographie

Plus en détail

Forum des Gestionnaires des Espaces Naturels Nantes 12 et 13 décembre 2011

Forum des Gestionnaires des Espaces Naturels Nantes 12 et 13 décembre 2011 Forum des Gestionnaires des Espaces Naturels Nantes 12 et 13 décembre 2011 Prévention et gestion des risques et des territoires: application opérationnelle au niveau local et à grande échelle dans une

Plus en détail

Séminaire du 17 octobre 2014 «La gestion des milieux aquatiques dans la loi MAPTAM et le SAGE : quels enjeux pour la Baie de Saint Brieuc?

Séminaire du 17 octobre 2014 «La gestion des milieux aquatiques dans la loi MAPTAM et le SAGE : quels enjeux pour la Baie de Saint Brieuc? Séminaire du 17 octobre 2014 «La gestion des milieux aquatiques dans la loi MAPTAM et le SAGE : quels enjeux pour la Baie de Saint Brieuc?» Le Schéma d Aménagement et de Gestion des Eaux (SAGE) de la baie

Plus en détail

Évolution du trait de côte et conséquences sur les ouvrages maritimes: Application au Phare de la Coubre (17)

Évolution du trait de côte et conséquences sur les ouvrages maritimes: Application au Phare de la Coubre (17) Évolution du trait de côte et conséquences sur les ouvrages maritimes: Application au Jérôme REVEL Laboratoire de Bordeaux Page 1/22 sommaire Introduction Analyse historique du trait de côte Analyse naturaliste

Plus en détail

ZONE DE PROTECTION DU PATRIMOINE ARCHITECTURAL, URBAIN ET PAYSAGER (ZPPAUP) DE LEUCATE

ZONE DE PROTECTION DU PATRIMOINE ARCHITECTURAL, URBAIN ET PAYSAGER (ZPPAUP) DE LEUCATE ZONE DE PROTECTION DU PATRIMOINE ARCHITECTURAL, URBAIN ET PAYSAGER (ZPPAUP) DE LEUCATE DOCUMENT N 2 : REGLES GENERALES ET PARTICULIERES Décembre 2007 SOMMAIRE ZPPAUP DE LEUCATE DOCUMENT 1 : LE DIAGNOSTIC

Plus en détail

Bilan de la concertation. Plan Local d Urbanisme. de SAINTE-MARGUERITE-SUR-MER. Un Projet de Village. Le Maire, Claude Ferchal

Bilan de la concertation. Plan Local d Urbanisme. de SAINTE-MARGUERITE-SUR-MER. Un Projet de Village. Le Maire, Claude Ferchal Plan Local d Urbanisme de SAINTE-MARGUERITE-SUR-MER Un Projet de Village Vu pour être annexé à la délibération du Conseil Municipal en date du : Le Maire, Claude Ferchal P.L.U. prescrit par délibération

Plus en détail

LA NAVETTE DES PLAGES

LA NAVETTE DES PLAGES LA NAVETTE DES PLAGES Laissez-vous conduire, c est gratuit, pratique et écologique MISE EN PLACE DʼUN NOUVEAU SYSTEME DE NAVETTE GRATUITE AVEC UNE OFFRE DE PARKINGS RELAIS La Navette des Plages 2 bus facilement

Plus en détail

Réunion du réseau «Conseil Citoyen»

Réunion du réseau «Conseil Citoyen» Réunion de réseau «conseil citoyen». 15.01.2015. Compte rendu. L IREV a proposé une première réunion de réseau sur les conseils citoyens, à laquelle étaient invités les chefs de projet politique de la

Plus en détail

PLAN LOCAL D URBANISME PHASE DIAGNOSTIC & ETAT INITIAL DE

PLAN LOCAL D URBANISME PHASE DIAGNOSTIC & ETAT INITIAL DE RÉUNION PUBLIQUE -LE - PLAN LOCAL D URBANISME PHASE DIAGNOSTIC & ETAT INITIAL DE L ENVIRONNEMENT Commune de MENTON - Alpes-Maritimes 1 DIAGNOSTIC TERRITORIAL & ARTICULATION AVEC LES AUTRES PLANS ET PROGRAMMES

Plus en détail

Le PDU de Montpellier Agglomération Présentation : Célinda RIBEYRE Chargée d études déplacements

Le PDU de Montpellier Agglomération Présentation : Célinda RIBEYRE Chargée d études déplacements Journée COTITA du 21 juin 2011 Club déplacements intermodalité Planification des déplacements : où en sommes nous? 1 Le PDU de Montpellier Agglomération Présentation : Célinda RIBEYRE Chargée d études

Plus en détail

Conférence d orientation du Gis Sol 5 juin 2007 INRA Paris

Conférence d orientation du Gis Sol 5 juin 2007 INRA Paris Exploitation et valorisation des données pédologiques pour l aménagement à l échelle régionale Christian THIBAULT, directeur de l environnement urbain et rural à l IAURIF Conférence d orientation du Gis

Plus en détail

Plan de prévention des risques littoraux (PPRL) de la petite mer de Gâvres. Réunion Publique à Port-Louis DDTM56/SPACES/PRN

Plan de prévention des risques littoraux (PPRL) de la petite mer de Gâvres. Réunion Publique à Port-Louis DDTM56/SPACES/PRN Plan de prévention des risques littoraux (PPRL) de la petite mer de Gâvres Réunion Publique à Port-Louis DDTM56/SPACES/PRN 12 octobre 2015 Plan de prévention des risques littoraux Introduction Les littoraux

Plus en détail

Compte-rendu des observations posttempêtes sur le littoral aquitain (décembre 2013 janvier 2014) Rapport final

Compte-rendu des observations posttempêtes sur le littoral aquitain (décembre 2013 janvier 2014) Rapport final Compte-rendu des observations posttempêtes sur le littoral aquitain (décembre 2013 janvier 2014) Rapport final BRGM/RP- 63182-FR Janvier 2014 Compte-rendu des observations posttempêtes sur le littoral

Plus en détail

Concours architectural. Habiter avec la mer

Concours architectural. Habiter avec la mer DOSSIER DE PRESSE Concours architectural La commune de Noirmoutier-en-l Ile a proposé aux étudiants et aux professionnels de l architecture un concours d idées Concours imaginez d idées l'habitat noirmoutrin

Plus en détail

L intercommunalité au cœur de la réforme territoriale. Septembre 2010

L intercommunalité au cœur de la réforme territoriale. Septembre 2010 L intercommunalité au cœur de la réforme territoriale Septembre 2010 Les origines de la réforme Les motivations pour réformer : Période critique pour l intercommunalité 2005-2007, Contexte de crise économique,

Plus en détail

Sécurisation de l intersection RD1508 / RD8 et création d une zone de stationnement végétalisée

Sécurisation de l intersection RD1508 / RD8 et création d une zone de stationnement végétalisée Commune de Duingt Sécurisation de l intersection / RD8 et création d une zone de stationnement végétalisée Concertation préalable Dossier de concertation SOMMAIRE I. Introduction... 3 II. Contexte et objectifs

Plus en détail

Atelier disciplinaire. Etude d impact des tempêtes de l hiver 2013-2014 sur le littoral de la Gironde (Soulac sur mer). Michel VAUZELLE (CNES)

Atelier disciplinaire. Etude d impact des tempêtes de l hiver 2013-2014 sur le littoral de la Gironde (Soulac sur mer). Michel VAUZELLE (CNES) Atelier disciplinaire AC2 Etude d impact des tempêtes de l hiver 2013-2014 sur le littoral de la Gironde (Soulac sur mer). Michel VAUZELLE (CNES) 2 Programmes concernés : En Géographie : - Classe de 4

Plus en détail

GESTION DURABLE DE L ESPACE. Comité technique du 25 juin 2010 Réseau Rural Régional de Franche-Comté

GESTION DURABLE DE L ESPACE. Comité technique du 25 juin 2010 Réseau Rural Régional de Franche-Comté GESTION DURABLE DE L ESPACE Comité technique du 25 juin 2010 Réseau Rural Régional de Franche-Comté PLAN I. Présentation du projet II. Méthodologie III. Premiers résultats IV. Actions à venir PRÉSENTATION

Plus en détail

MASTER TERRITOIRES, CULTURE, TOURISME ET DYNAMIQUES TRANSFRONTALIERES. www.univ-littoral.fr SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES

MASTER TERRITOIRES, CULTURE, TOURISME ET DYNAMIQUES TRANSFRONTALIERES. www.univ-littoral.fr SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES MASTER SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES TERRITOIRES, CULTURE, TOURISME ET DYNAMIQUES TRANSFRONTALIERES Spécialité Mutations des Territoires Urbains et Développement Intégré des Littoraux (MUTUDIL) www.univ-littoral.fr

Plus en détail

Détermination des aléas submersions marines Secteur du Boulonnais. Jean Paul Ducatez

Détermination des aléas submersions marines Secteur du Boulonnais. Jean Paul Ducatez Détermination des aléas submersions marines Secteur du Boulonnais Jean Paul Ducatez Agenda Les sites étudiés - #5 Rappel sur le déroulement de l étude - #2 Un point sur les méthodes - #4 Franchissements

Plus en détail

PPRT de Saint-Fons. Réunion activités économiques

PPRT de Saint-Fons. Réunion activités économiques PPRT de Saint-Fons Réunion activités économiques 6 mai 2015 SPAR 1. Enjeux : définition et cartes 2. Stratégie réglementaire du PPRT 2.1 Action sur le bâti existant 2.2 Urbanisation future 3. Calendrier

Plus en détail

Intégration du grand cycle de l eau dans le Grand Paris. Forum territorial des rivières d Ile-de-France 05 février 2015

Intégration du grand cycle de l eau dans le Grand Paris. Forum territorial des rivières d Ile-de-France 05 février 2015 Intégration du grand cycle de l eau dans le Grand Paris Forum territorial des rivières d Ile-de-France 05 février 2015 A l origine de l étude, un triple constat établi par l AESN, la DRIEE et la DRIEA

Plus en détail

Evaluation économique des espaces naturels protégés :

Evaluation économique des espaces naturels protégés : Evaluation économique des espaces naturels protégés : application à quelques services écosystémiques de l estuaire de la Charente Thomas Binet, Vertigo Conseil Isabelle Mercier, Conservatoire du littoral

Plus en détail

Plan Local d Urbanisme Commune d Allenjoie

Plan Local d Urbanisme Commune d Allenjoie Plan Local d Urbanisme Commune d Allenjoie La traduction du projet communal dans la vie quotidienne. Réunion publique 1 Sommaire Rappel des grands moments de l élaboration du dossier du P.L.U. d Allenjoie.

Plus en détail

Ville d Illzach. Implantation du lycée Bugatti dans la zone NA nord du ban communal : réflexions sur l accessibilité multimodale du site

Ville d Illzach. Implantation du lycée Bugatti dans la zone NA nord du ban communal : réflexions sur l accessibilité multimodale du site Ville d Illzach Implantation du lycée Bugatti dans la zone NA nord du ban communal : réflexions sur l accessibilité multimodale du site Objet accessibilité du Lycée Bugatti et organisation des déplacements

Plus en détail

Principales missions opérationnelles : Politique d environnement

Principales missions opérationnelles : Politique d environnement Présentation L année 2013 a été marquée par la conduite de démarches d envergure, transversales et fondatrices des politiques publiques de MPM en matière de lutte contre le changement climatique, d aménagement

Plus en détail

Terra Magna : premiers pas vers la définition d un SIG 3D pour l aménagement et l urbanisme

Terra Magna : premiers pas vers la définition d un SIG 3D pour l aménagement et l urbanisme Terra Magna : premiers pas vers la définition d un SIG 3D pour l aménagement et l urbanisme Cécile Haëck Nicolas Klein Rencontres SIG la Lettre 2009 Session «Le grand boom de la 3D» 1 En rubriques 1. Le

Plus en détail

agora Etude de la gare TER de Dourges Phase 2: Propositions de scénarios d aménagement Mairie de Dourges 25 Juin 2010

agora Etude de la gare TER de Dourges Phase 2: Propositions de scénarios d aménagement Mairie de Dourges 25 Juin 2010 agora E T U D E S urbanisme environnement planification mobilité espace public Etude de la gare TER de Dourges Phase 2: Propositions de scénarios d aménagement 26 rue Montagne aux Anges B 1081 Bruxelles

Plus en détail

Groupe de travail du Plan Bâtiment Durable. Rénovation des logements : du diagnostic à l usage Créons la «carte vitale» du logement «!

Groupe de travail du Plan Bâtiment Durable. Rénovation des logements : du diagnostic à l usage Créons la «carte vitale» du logement «! Groupe de travail du Plan Bâtiment Durable Rénovation des logements : du diagnostic à l usage Créons la «carte vitale» du logement «! Contribution de la Région Franche Comté Retour d expérience du programme

Plus en détail

GEOGRAPHIE : La France

GEOGRAPHIE : La France GEOGRAPHIE : La France [La France : ce territoire qui représente une nation et qui a ses frontières est : un ETAT 22 régions, 95 départements et 60 millions d habitants + les DOM-TOM qui ont changé de

Plus en détail

Syndicat Mixte des Protections Eloignées Contre les Inondations. On constate que :

Syndicat Mixte des Protections Eloignées Contre les Inondations. On constate que : EFFFFI IICCAACCI IITTEE DDEESS SSCCEENNAARRI IIOOSS EENN CCRRUUEE DDEECCEENNNNAALLEE On constate que : L impact des scénarios 2.d et 3.d devient nul au Pont de la Folie, L impact des scénarios 2.b, 2.c

Plus en détail

Séminaire du groupe général du 12 mars 2009 PROJET TRAME VERTE ET BLEUE PACA

Séminaire du groupe général du 12 mars 2009 PROJET TRAME VERTE ET BLEUE PACA Séminaire du groupe général du 12 mars 2009 PROJET TRAME VERTE ET BLEUE PACA 1 Rappel des objectifs du projet de trame verte et bleue Préciser la vision d une trame verte et bleue dans la Région PACA Appréhender

Plus en détail

Parc naturel urbain du champ de courses Réunion publique de présentation du programme. Lundi 8 décembre 2014 Stade Robert-Diochon

Parc naturel urbain du champ de courses Réunion publique de présentation du programme. Lundi 8 décembre 2014 Stade Robert-Diochon Parc naturel urbain du champ de courses Réunion publique de présentation du programme Lundi 8 décembre 2014 Stade Robert-Diochon Sommaire 1. Retour sur le processus de création du programme 2. Présentation

Plus en détail

Contribuer à l aménagement du territoire départemental

Contribuer à l aménagement du territoire départemental Contribuer à l aménagement du territoire départemental Point presse 16 octobre 2009 Aube Immobilier en quelques chiffres Au service des collectivités Aube Immobilier gère 9400 logements implantés sur quelque

Plus en détail

Observer pour s adapter L exemple du Languedoc Roussillon. Pampelune 6 novembre 2013

Observer pour s adapter L exemple du Languedoc Roussillon. Pampelune 6 novembre 2013 Observer pour s adapter L exemple du Languedoc Roussillon Pampelune 6 novembre 2013 Un constat: le changement climatique va affecter particulièrement de montagnes: une volonté commune des huit régions

Plus en détail

a. Pole Océan b. Activation de poste c. Embarcation d. Véhicule e. Notion de responsabilités

a. Pole Océan b. Activation de poste c. Embarcation d. Véhicule e. Notion de responsabilités Programme des différentes activités pratiquées lors des sorties et stages a. Pole Océan b. Activation de poste c. Embarcation d. Véhicule e. Notion de responsabilités POLE «OCEAN» (Sauvetage sur côtes

Plus en détail

P.P.R. (Plan de Prévention des Risques) ZONES INONDABLES DISPOSITIONS REGLEMENTAIRES: SAINT-RAPHAEL

P.P.R. (Plan de Prévention des Risques) ZONES INONDABLES DISPOSITIONS REGLEMENTAIRES: SAINT-RAPHAEL P.P.R. (Plan de Prévention des Risques) ZONES INONDABLES DISPOSITIONS REGLEMENTAIRES: Le règlement du Plan de Prévention des Risques Inondations s applique aux rivières : la Garonne - le Peyron - le Pédégal

Plus en détail

Le Photovoltaïque en Guadeloupe

Le Photovoltaïque en Guadeloupe Le Photovoltaïque en Guadeloupe Quelles opportunités? Recommandations pour une bonne mise en oeuvre? Coûts et démarches? CAUE Cynthia CAROUPANAPOULLÉ, Responsable Environnement Sommaire Contexte et enjeux

Plus en détail

PREAVIS N 3/2014. Au Conseil communal de Chexbres

PREAVIS N 3/2014. Au Conseil communal de Chexbres PREAVIS N 3/2014 Au Conseil communal de Chexbres Préavis municipal concernant le projet de plan de quartier «Nord» - Demande de crédit d étude de Fr. 143'000.-- Madame la Présidente, Mesdames les Conseillères,

Plus en détail

Plan Local d Urbanisme (PLUi) et Règlement Local de Publicité (RLPi) Intercommunal

Plan Local d Urbanisme (PLUi) et Règlement Local de Publicité (RLPi) Intercommunal 1/ 40 Phase 1 : Diagnostic territorial et Etat Initial de l Environnement Réunion publique Plan Local d Urbanisme (PLUi) et Règlement Local de Publicité (RLPi) Intercommunal Plan d intervention 2/ 40 1.

Plus en détail

3 ème année. Cet appel à proposition s inscrit dans la continuité du travail engagé en année 1 et 2.

3 ème année. Cet appel à proposition s inscrit dans la continuité du travail engagé en année 1 et 2. Appel à proposition Projet Alimen terre Un système d'alimentation local sur le Pays de Vannes 3 ème année Avec près de 60 % de surfaces agricoles, l agriculture demeure prépondérante sur notre territoire.

Plus en détail

INTEGRER LA GESTION DES EAUX PLUVIALES DANS UN PROJET D URBANISATION

INTEGRER LA GESTION DES EAUX PLUVIALES DANS UN PROJET D URBANISATION INTEGRER LA GESTION DES EAUX PLUVIALES DANS UN PROJET D URBANISATION Opérations de superficie supérieure ou égale à 1 ha et opérations de superficie inférieure à 1 ha mais comprenant au moins 3 lots Dossiers

Plus en détail

STRATEGIE NATIONALE GESTION DU RISQUE INONDATION

STRATEGIE NATIONALE GESTION DU RISQUE INONDATION Contribution CCI de région PACA STRATEGIE NATIONALE GESTION DU RISQUE INONDATION L évaluation préliminaire nationale a montré l'impact économique majeur des inondations, sachant que les zones potentiellement

Plus en détail

Programme de Protection du Littoral contre l Erosion Côtière

Programme de Protection du Littoral contre l Erosion Côtière Programme de Protection du Littoral contre l Erosion Côtière Etudes & Travaux linéaire et état de la côte Répartition en linéaire du littoral total (2290 Km) Linéaire du littoral 457 Km 20% Linéaire total

Plus en détail

acérola - plessis-grammoire

acérola - plessis-grammoire acérola - plessis-grammoire oap aménagement Le secteur d Acérola se situe au cœur de la commune du Plessis-Grammoire et couvre une surface d environ 5 hectares au coeur du tissu urbain. Il est délimité

Plus en détail

Diagnostic d accessibilité des ERP

Diagnostic d accessibilité des ERP 1 Diagnostic d accessibilité des ERP Éléments de méthode Wilhémine Lecointre CETE de Lyon I- L esprit du diagnostic d accessibilité Diagnostic d accessibilité des ERP / CETE Lyon / 23.10.2008 2 3 Rappel

Plus en détail

Colloque Gagilau 2014

Colloque Gagilau 2014 14-15-16 Mai Hôtel de Région Midi-Pyrénées Toulouse Colloque Gagilau 2014 Quels fleuves et estuaires pour demain? Session 3 : Adaptation aux changements globaux et gouvernance des risques PERISCOPE / REMOB

Plus en détail

Aménagement Equipement urbain

Aménagement Equipement urbain Aménagement Equipement urbain 24 Aménagement d un espace public 2009 Coût de l opération : 975 000 HT (honoraires compris) Ligne budgétaire du PAS : Aménagement équipement urbain / Forme urbaine et aménagement

Plus en détail