LA STRATEGIE PATRIMONIALE DE LA VILLE DE MARSEILLE

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "LA STRATEGIE PATRIMONIALE DE LA VILLE DE MARSEILLE"

Transcription

1 CETE MEDITERRANEE / COTITA JOURNEE TECHNIQUE DU 7 JUIN 2012 GESTION DE PATRIMOINE IMMOBILIER LA STRATEGIE PATRIMONIALE DE LA VILLE DE MARSEILLE «Le schéma directeur d'implantation des services municipaux» VILLE DE MARSEILLE Délégation Générale Ville Durable Extension Direction de la Stratégie Immobilière et du Patrimoine Christèle Roubaud, responsable Division Faisabilités Programmation

2 Introduction Dans une logique de modernisation face aux nouveaux enjeux de l'action publique, le Conseil Municipal de la Ville de Marseille approuve, en décembre 2009, la réorganisation de ses services municipaux... simplifier le fonctionnement global et améliorer l'efficacité opérationnelle de l'administration municipale mutualiser les ressources et favoriser les synergies inscrire ce projet dans une logique de développement durable et de rationalisation ainsi que son nouvel organigramme : 5 Délégations générales viennent remplacer les 15 anciennes Directions générales 19 Directions remplacent les 84 anciennes Directions Environ 3800 agents concernés

3 Contexte «patrimonial» Le patrimoine actuel utilisé par les services municipaux (hors agents territoriaux des écoles, crèches, équipements sportifs, équipements culturels, etc) m² dont m² de bureaux et m² d'ateliers réparti sur 72 sites - 64% de locaux en propriété et 36% en location - un état général relativement bon mais ne répondant ni aux normes PMR ni aux normes énergétiques. Représentant un budget immobilier annuel d'environ 10M - 5,8M de loyers - 3,2M de charges de fonctionnement - 1,3M de travaux d'entretien une valeur estimée (pour le patrimoine détenu en propriété) entre 50 et 65M. Un patrimoine inadapté aux besoins de regroupements des nouvelles Délégations 1/3 du parc fait moins de 500m² et est peu adaptable A l'exception de deux ou trois immeubles, aucun site ne permet d'accueillir 200 agents ou plus

4 Objectifs Conforter cette nouvelle organisation administrative par une nouvelle organisation «physique» : optimiser l'organisation = regroupement des nouvelles entités améliorer la lisibilité, l'accessibilité et la qualité générale de notre parc immobilier de bureaux : un parc mieux desservi, réhabilité ou neuf, aux normes règlementaire, adapté au fonctionnement des services, évolutif, etc... dans une logique de réduction des coûts Favoriser une gestion optimisée du patrimoine... un parc moins éparpillé, moins coûteux en terme de fonctionnement, de maintenance et coûts annexes (réduction des coût de déplacements, économies d'échelles), mieux organisé et aménagé en termes d'espaces (réduction des coût par poste de travail, amélioration du confort des agents, etc)....et dynamique afin d'accroître les ressources Stratégie immobilière en termes de cessions et d'arrêts des locations.

5 Les Moyens mobilisés Des outils existants : le «référentiel patrimoine» Base de données patrimoniale = partage de l'information - identification du bien (adresse, nature, composition, etc) - statut (pleine propriété, copropriété, location) - services affectataires et occupants (COP) - valorisation (dépenses rattachées à ce bien) Une démarche participative Comité de pilotage rassemblant élu au patrimoine, DGS, Délégation et Directions fonctionnelles et opérationnelles Une ingénierie au service de la Ville La création d'une Direction Pilote (DSIP) et le recours à un prestataire expert dans le domaine de la stratégie patrimoniale Une méthodologie 1. Etat des lieux : Analyse du patrimoine, des modes d'organisation 2. Etude d'opportunité : propositions de regroupement de services 3. Définition de la politique immobilière : Objectifs et modalités 4. Mise en oeuvre : Première phase = l'opération «Fauchier»

6 La mise en oeuvre enclenchée : L'opération «Fauchier» Opportunité de l'immeuble Fauchier : m² SU réparties sur 3 corps de bâtiments, livrés en 2011 Localisation stratégique (transports collectifs, quartier en pleine mutation avec d'importantes opérations immobilières en cours tel qu' EUROMEDCENTER, etc) Une opération mixte : 1 bâtiment acquis en VEFA et deux pris à bail pour une durée de 9 ans (acquisition à terme) Projet inscrit dans une opération globale de renouvellement urbain qui contribuera au financement de l'acquisition Plusieurs hypothèses de regroupement étudiées sur la base d'une Charte d'aménagement rationaliser le mode d'occupation des surfaces sur la base d'un ratio moyen d'occupation de 13m²/poste de travail, soit une hypothèse de 680 postes de travail réduire le coût/poste, le coût moyen actuel étant relativement élevé réduire les charges locatives avec l'arrêt des locations augmenter les recettes avec cessions des biens propriétés de la ville, libérés à l'occasion d'un regroupement.

7 Où en sommes nous aujourd'hui? Sur les 5 nouvelles Délégations, 2 regroupées en quasi totalité dans l'immeuble Fauchier depuis juin 2011 : meilleure transversalité entre services? Un processus de «gestion dynamique» enclenché 6 immeubles libérés dont 1 cession, 1 arrêt location, 4 immeubles maintenus dans le parc pour opérations tiroirs ou «petits relogements en cascade» Un projet municipal «intégré» Cohérence d'un projet dans sa globalité : de la réorganisation administrative des services à la réorganisation physique et fonctionnelle Communication et information des agents autour de cette première opération

8 Quelles destinations pour les immeubles libérés par l'opération Fauchier?

9 Et demain?... Un processus qui continue : «Salengro2» : acquisition d'une opération en cours de réalisation d'environ 5000m² pour le regroupement d'une Direction éclatée sur une dizaine de sites Regroupement d'une des 5 délégations (DVGE) en cours d'étude et programmé pour 2014 Le choix de l'appel à candidature a été retenu pour l'acquisition d'un immeuble de bureaux d'environ 7000m² pour les services centraux de la Délégation et deux sites Nord et Sud pour le regroupement des activités ateliers (Régies) Schéma directeur abouti à l'horizon

10 Le Bilan d'étape : quelles évolutions nécessaires? Passer de la conduite d'un PROJET (Fauchier) à la conduite d'un PROCESSUS COMPLEXE (mise en oeuvre du SDI) Renforcer le rôle de Pilotage de la DSIP Passer d'une gestion «au coup par coup» à une gestion stratégique de programmation (plan pluriannuel, vision globale, capacité d'anticipation, force de proposition) Formaliser, faire valider et communiquer autour de la méthode / démarche de mise en oeuvre... - Une charte d aménagement validée par la Direction générale des services, avec les Délégués généraux, et accessibles pour l ensemble des agents, - Mise en place des équipes-projets et des démarches opérationnelles...et d'évaluation de ce SDI : outils de pilotage et bilans - tableau de bord permettant le suivi des surfaces, - Indicateurs de performance : la surface moyenne par agent et le coût par poste de travail. - suivi des bilans financiers (dépenses : travaux éventuels d adaptation des locaux, achat de mobilier, coûts de transfert... et économies de loyers, de charges, de frais de fonctionnement... - bilans périodiques des résultats obtenus.

VILLE DE MARSEILLE «Logements anciennement rattachés aux écoles de la ville de Marseille» Intervention du matin (Pierre REIFF)

VILLE DE MARSEILLE «Logements anciennement rattachés aux écoles de la ville de Marseille» Intervention du matin (Pierre REIFF) VILLE DE MARSEILLE «Logements anciennement rattachés aux écoles de la ville de Marseille» Intervention du matin (Pierre REIFF) SLIDE I: UNE DEMARCHE DE VALORISATION 1 - Cette présentation avec celle du

Plus en détail

SCHEMA DIRECTEUR IMMOBILIER

SCHEMA DIRECTEUR IMMOBILIER Décembre 2014 SCHEMA DIRECTEUR IMMOBILIER Les questions immobilières étant devenues majeures pour les entreprises, les Directions Immobilières doivent fournir de plus en plus d éléments tangibles d évaluation

Plus en détail

Vers une gestion performante du patrimoine public local

Vers une gestion performante du patrimoine public local Programme conjoint sur le renforcement de l administration locale en Serbie Vers une gestion performante du David CARASSUS Université de Pau et des Pays de l Adour 1 Eléments introductifs 1) Le des collectivités

Plus en détail

Pour une gestion active du patrimoine

Pour une gestion active du patrimoine Pour une gestion active du patrimoine Présentation CETE du 07-06-2012 1 sommaire 1. Introduction 2. La gestion active du patrimoine : qu est-ce que c est? 3. Une nouvelle organisation 4. Le Plan Stratégique

Plus en détail

REFERENTIEL D EVALUATION DES ACQUIS DE L EXPERIENCE POUR LE DIPLOME CAFERUIS

REFERENTIEL D EVALUATION DES ACQUIS DE L EXPERIENCE POUR LE DIPLOME CAFERUIS REFERENTIEL D EVALUATION DES ACQUIS DE L EXPERIENCE POUR LE DIPLOME CAFERUIS Référentiel d activités Le référentiel d activités décline les activités rattachées aux six fonctions exercées par l encadrement

Plus en détail

Valorisation des patrimoines. Conseil et accompagnement stratégique

Valorisation des patrimoines. Conseil et accompagnement stratégique Valorisation des patrimoines Conseil et accompagnement stratégique Dans un contexte d évolutions continues des règlementations et de recherche d optimisation, loin des grands programmes de constructions

Plus en détail

AVIS. sur le projet de création d un second pôle de l administration centrale du ministère de l agriculture et de la pêche

AVIS. sur le projet de création d un second pôle de l administration centrale du ministère de l agriculture et de la pêche 2013-14 Séance du 26 juin 2013 AVIS sur le projet de création d un second pôle de l administration centrale du ministère de l agriculture et de la pêche Vu le décret n 2011-1388 du 28 octobre 2011 modifiant

Plus en détail

AVIS. sur le schéma pluriannuel de stratégie immobilière de l école nationale de la magistrature (ENM).

AVIS. sur le schéma pluriannuel de stratégie immobilière de l école nationale de la magistrature (ENM). 2013-09 Séance du 24 avril 2013 AVIS sur le schéma pluriannuel de stratégie immobilière de l école nationale de la magistrature (ENM). Vu le décret n 2011-1388 du 28 octobre 2011 modifi ant le décret n

Plus en détail

PREPARATION A L EXAMEN PROFESSIONNEL DE SECRETAIRE ADMINISTRATIF DE CLASSE EXCEPTIONNELLE EPREUVE DE LA NOTE OPERATIONNELLE

PREPARATION A L EXAMEN PROFESSIONNEL DE SECRETAIRE ADMINISTRATIF DE CLASSE EXCEPTIONNELLE EPREUVE DE LA NOTE OPERATIONNELLE PREPARATION A L EXAMEN PROFESSIONNEL DE SECRETAIRE ADMINISTRATIF DE CLASSE EXCEPTIONNELLE EPREUVE DE LA NOTE OPERATIONNELLE RAPPEL DU SUJET : Vous êtes secrétaire administratif de classe exceptionnelle,

Plus en détail

«Quelle solution collaborative pour piloter la politique patrimoniale dans les collectivités locales?», Juin 2014 avec la participation de :

«Quelle solution collaborative pour piloter la politique patrimoniale dans les collectivités locales?», Juin 2014 avec la participation de : «Quelle solution collaborative pour piloter la politique patrimoniale dans les collectivités locales?», Juin 2014 avec la participation de : Pour écouter le webinaire : - Choisissez le mode Téléphone ou

Plus en détail

Le Schéma d accueil des entreprises. Définition de la démarche SAE. Les objectifs. Les enjeux

Le Schéma d accueil des entreprises. Définition de la démarche SAE. Les objectifs. Les enjeux L immobilier d entreprises et la qualité environnementale Comment le patrimoine «Grand Lyon», à travers le SAE, contribue à la lutte contre l effet de serre Le Schéma d accueil des entreprises Définition

Plus en détail

Préfigurateur ANCOLS. Support Préfigurateur ANCOLS

Préfigurateur ANCOLS. Support Préfigurateur ANCOLS Support Préfigurateur ANCOLS Comité de suivi ANCOLS du 3 décembre 2013 1 CONTEXTE Dans le cadre de l accord-cadre signé avec France Domaine relatif à l assistance et au conseil en vue de l acquisition

Plus en détail

Le Tiers Financement. Sommaire. Outils Financiers pour réussir la rénovation énergétique

Le Tiers Financement. Sommaire. Outils Financiers pour réussir la rénovation énergétique Outils Financiers pour réussir la rénovation énergétique Le Tiers Financement (Présentation du 17/06/2013) Ministère de l'écologie, de l'énergie, du Développement durable et de l'aménagement 1 du territoireministère

Plus en détail

DISPOSITIF RÉGIONAL ET DEPARTEMENTAL EN FAVEUR DES HOTELS D ENTREPRISES

DISPOSITIF RÉGIONAL ET DEPARTEMENTAL EN FAVEUR DES HOTELS D ENTREPRISES CAHIER DES CHARGES DISPOSITIF RÉGIONAL ET DEPARTEMENTAL EN FAVEUR DES HOTELS D ENTREPRISES Rappel du cadre général d intervention des 3 collectivités : Dans le prolongement du Schéma Régional de Développement

Plus en détail

Séance du Conseil Municipal du 27/06/2013

Séance du Conseil Municipal du 27/06/2013 Direction Générale Développement / Direction du Développement urbain Question n 182 Direction de l'urbanisme REF : DU2013027 Signataire : SM/NL Séance du Conseil Municipal du 27/06/2013 RAPPORTEUR : Jean-Yves

Plus en détail

PREPARATION A L EXAMEN PROFESSIONNEL DE SECRETAIRE ADMINISTRATIF DE CLASSE SUPERIEURE EPREUVE DU CAS PRATIQUE

PREPARATION A L EXAMEN PROFESSIONNEL DE SECRETAIRE ADMINISTRATIF DE CLASSE SUPERIEURE EPREUVE DU CAS PRATIQUE PREPARATION A L EXAMEN PROFESSIONNEL DE SECRETAIRE ADMINISTRATIF DE CLASSE SUPERIEURE EPREUVE DU CAS PRATIQUE RAPPEL DU SUJET : Vous êtes secrétaire administratif de classe supérieure affecté en service

Plus en détail

10e séminaire annuel de l'observation urbaine. Projet de déploiement d'observatoires locaux des loyers

10e séminaire annuel de l'observation urbaine. Projet de déploiement d'observatoires locaux des loyers 10e séminaire annuel de l'observation urbaine 13 novembre 2012 Projet de déploiement d'observatoires locaux des loyers Ministère de l'égalité des Territoires et du Logement Direction de l habitat, de l

Plus en détail

REFERENTIEL D AMENAGEMENT DES ESPACES DE BUREAU DE LA MAIRIE DE PARIS

REFERENTIEL D AMENAGEMENT DES ESPACES DE BUREAU DE LA MAIRIE DE PARIS REFERENTIEL D AMENAGEMENT DES ESPACES DE BUREAU DE LA MAIRIE DE PARIS V2. 3/23/2011 1 / 7 SOMMAIRE DU REFERENTIEL INTRODUCTION PREAMBULE POURQUOI UN REFERENTIEL D AMENAGEMENT DES ESPACES DE BUREAU? P.

Plus en détail

MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DE L ÉNERGIE, DU DÉVELOPPEMENT DURABLE ET DE L AMÉNAGEMENT DU TERRITOIRE DOSSIER DE PRESSE

MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DE L ÉNERGIE, DU DÉVELOPPEMENT DURABLE ET DE L AMÉNAGEMENT DU TERRITOIRE DOSSIER DE PRESSE MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DE L ÉNERGIE, DU DÉVELOPPEMENT DURABLE ET DE L AMÉNAGEMENT DU TERRITOIRE DOSSIER DE PRESSE Réorganisation du ministère Un grand ministère pour le grand défi de la planète Le 10

Plus en détail

sur le suivi et la mise en œuvre du SPSI de l administration centrale du ministère de la culture et de la communication

sur le suivi et la mise en œuvre du SPSI de l administration centrale du ministère de la culture et de la communication 2014-11 Séance du 14 mai 2014 AVIS sur le suivi et la mise en œuvre du SPSI de l administration centrale du ministère de la culture et de la communication Vu le décret n 2011-1388 du 28 octobre 2011 modifiant

Plus en détail

CONVENTION DE PORTAGE FONCIER VILLE DE SAINT-BRIEUC / SAINT-BRIEUC AGGLOMERATION OPERATION RUE DU GOELO NOTE DE SYNTHESE. Mesdames, Messieurs,

CONVENTION DE PORTAGE FONCIER VILLE DE SAINT-BRIEUC / SAINT-BRIEUC AGGLOMERATION OPERATION RUE DU GOELO NOTE DE SYNTHESE. Mesdames, Messieurs, Ville de SAINT-BRIEUC ------------------------------- Conseil Municipal ---------------------- Séance du 29 septembre 2009 ----------------- Rapporteur : Mme DIOURON ----------------- N 10 CONVENTION DE

Plus en détail

Synthèse du «Schéma Directeur des Espaces Numériques de Travail» A l attention du Premier degré (doc réalisé par Les MATICE 76)

Synthèse du «Schéma Directeur des Espaces Numériques de Travail» A l attention du Premier degré (doc réalisé par Les MATICE 76) Synthèse du «Schéma Directeur des Espaces Numériques de Travail» A l attention du Premier degré (doc réalisé par Les MATICE 76) 1. Qu est-ce que le SDET : schéma directeur des espaces numériques de travail?

Plus en détail

JOURNÉE PORTES OUVERTES

JOURNÉE PORTES OUVERTES JOURNÉE PORTES OUVERTES Approfondir l utilisation d outils RH vers une gestion dynamique et prospective des RH 7 octobre 2014 Mission Conseils et Organisation RH Face aux contraintes d activités, l évolution

Plus en détail

MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ SANTÉ

MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ SANTÉ MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ _ Direction générale de l offre de soins _ Sous-direction du pilotage de la performance des acteurs de l offre de soins _ Bureau de l efficience des établissements

Plus en détail

LE PILOTAGE DU COLLECTIVITÉS LOCALES. Bilan et perspectives. Journée technique CoTITA 25/09/2014. Yoann QUEYROI. David CARASSUS

LE PILOTAGE DU COLLECTIVITÉS LOCALES. Bilan et perspectives. Journée technique CoTITA 25/09/2014. Yoann QUEYROI. David CARASSUS Journée technique CoTITA LE PILOTAGE DU PATRIMOINE DES COLLECTIVITÉS LOCALES Bilan et perspectives 25/09/2014 Yoann QUEYROI Doctorant en sciences de gestion yoann.queyroi@univ-pau.fr David CARASSUS Professeur

Plus en détail

RENOUVELLEMENT URBAIN & RENOUVELLEMENT DES TERRITOIRES

RENOUVELLEMENT URBAIN & RENOUVELLEMENT DES TERRITOIRES PLH du Grand 2013-2018 Dossier Plan d actions L HABITAT DANS LE GRAND TARBES : RENOUVELLEMENT URBAIN & RENOUVELLEMENT DES TERRITOIRES Nota : Les actions présentées ci-après consignent les engagements du

Plus en détail

DISPOSITIF RÉGIONAL ET DEPARTEMENTAL EN FAVEUR DES PÉPINIÈRES D ENTREPRISES

DISPOSITIF RÉGIONAL ET DEPARTEMENTAL EN FAVEUR DES PÉPINIÈRES D ENTREPRISES CAHIER DES CHARGES DISPOSITIF RÉGIONAL ET DEPARTEMENTAL EN FAVEUR DES PÉPINIÈRES D ENTREPRISES Rappel du cadre général d intervention des 3 collectivités : Dans le prolongement du Schéma Régional de Développement

Plus en détail

Annexe sur la maîtrise de la qualité

Annexe sur la maîtrise de la qualité Version du 09/07/08 Annexe sur la maîtrise de la qualité La présente annexe précise les modalités d'application, en matière de maîtrise de la qualité, de la circulaire du 7 janvier 2008 fixant les modalités

Plus en détail

Elaboration des Ad AP COTITA 27 janvier 2015

Elaboration des Ad AP COTITA 27 janvier 2015 Ville de Grenoble STRATÉGIE PATRIMONIALE DE MISE EN ACCESSIBILITÉ DES ERP Elaboration des Ad AP COTITA 27 janvier 2015 Ville de Grenoble COTITA 30-01-15-1 Contexte La Ville de Grenoble : 300 équipements

Plus en détail

Démarche Système Global d Information

Démarche Système Global d Information Démarche Système Global d Information Alain Mayeur Quelle démarche pour le SI? UNR et UNT Espace Numérique de Travail PRES SYSTEME D INFORMATION Ministère LRU Modernisation Innovation Pédagogique Société

Plus en détail

...... en quelques mots 1

...... en quelques mots 1 ... en quelques mots 1 Un nouveau Projet d'entreprise pourquoi faire? Le Projet d'entreprise 2006-2009 a porté l ambition de faire de l Assurance Maladie un assureur solidaire en santé reconnu en tant

Plus en détail

Ville de Saint-Étienne Quartiers du Crêt de Roc et de Tarentaize - Beaubrun

Ville de Saint-Étienne Quartiers du Crêt de Roc et de Tarentaize - Beaubrun Ville de Saint-Étienne Une approche globale du traitement de l habitat ancien dégradé Les enjeux de la rénovation des quartiers anciens dégradés Le constat L attractivité du centre-ville de l agglomération

Plus en détail

RENCONTRES TERRITORIALES DES DIRECTEURS DE SERVICES TECHNIQUES 16 JANVIER 2014 - INSET DE MONTPELLIER

RENCONTRES TERRITORIALES DES DIRECTEURS DE SERVICES TECHNIQUES 16 JANVIER 2014 - INSET DE MONTPELLIER RENCONTRES TERRITORIALES DES DIRECTEURS DE SERVICES TECHNIQUES 16 JANVIER 2014 - INSET DE MONTPELLIER EPISODE I : L audit, un projet initié par le nouveau maire. RENCONTRES TERRITORIALES DES DIRECTEURS

Plus en détail

Le Référentiel Management/Encadrement

Le Référentiel Management/Encadrement répertoire des métiers Le Référentiel Management/Encadrement Le management/encadrement est vu comme une fonction transversale liée à l organisation et à l ensemble des familles professionnelles. Le référentiel

Plus en détail

Les rôles respectifs des acteurs et des Instances dans la conduite d un projet informatique

Les rôles respectifs des acteurs et des Instances dans la conduite d un projet informatique Les rôles respectifs des acteurs et des Instances dans la conduite d un projet informatique Conduite de projet dossier Le souci de maîtriser des projets informatiques a donné lieu à de multiples tentatives

Plus en détail

La dématérialisation des documents d'urbanisme

La dématérialisation des documents d'urbanisme La dématérialisation des documents d'urbanisme Un partenariat régional entre l'etat et les collectivités territoriales pour faciliter l'information du public sur les droits à construire et aider les instructeurs

Plus en détail

Maintenance/évolution d'un système d'information

Maintenance/évolution d'un système d'information Centre national de la recherche scientifique Direction des systèmes d'information REFERENTIEL QUALITE Procédure Qualité Maintenance/évolution d'un système d'information Référence : CNRS/DSI/conduite-projet/maintenance-evolution/presentation/proc-maintenance

Plus en détail

PLF 2015 - EXTRAIT DU BLEU BUDGÉTAIRE DE LA MISSION : GESTION DU PATRIMOINE IMMOBILIER DE L ÉTAT

PLF 2015 - EXTRAIT DU BLEU BUDGÉTAIRE DE LA MISSION : GESTION DU PATRIMOINE IMMOBILIER DE L ÉTAT PLF 2015 - EXTRAIT DU BLEU BUDGÉTAIRE DE LA MISSION : GESTION DU PATRIMOINE IMMOBILIER DE L ÉTAT Version du 07/10/2014 à 08:45:45 PROGRAMME 723 : CONTRIBUTION AUX DÉPENSES IMMOBILIÈRES MINISTRE CONCERNÉ

Plus en détail

Adapter la stratégie immobilière aux évolutions des services publics

Adapter la stratégie immobilière aux évolutions des services publics Adapter la stratégie immobilière aux évolutions des services publics Constats Au-delà de l'informatisation des procédures «papier», la révolution numérique pousse l administration à envisager la refonte

Plus en détail

La professionnalisation de la fonction «ressources humaines» au sein des établissements de santé est donc en Ile-de- France un enjeu majeur.

La professionnalisation de la fonction «ressources humaines» au sein des établissements de santé est donc en Ile-de- France un enjeu majeur. Annexe : extrait du programme fonctionnel 1- Périmètre 1.1. Contexte du projet L Agence régionale de santé d Ile de France L Agence Régionale de Santé (ARS) est la clef de voûte de la nouvelle organisation

Plus en détail

Altaïr Conseil. Gestion des risques et pilotage des projets informatiques

Altaïr Conseil. Gestion des risques et pilotage des projets informatiques Gestion des risques et pilotage des projets informatiques Altaïr Conseil 33, rue Vivienne 75 002 Paris - Tél. : 01 47 33 03 12 - Mail : contact@altairconseil.fr Constats Des projets de plus en plus nombreux

Plus en détail

L outil de pilotage du Patrimoine Hospitalier pour les établissements publics de santé

L outil de pilotage du Patrimoine Hospitalier pour les établissements publics de santé L outil de pilotage du Patrimoine Hospitalier pour les établissements publics de santé OPHELIE Emilie Gonzales, Sous direction du pilotage de la performance des acteurs de l offre de soins à la DGOS Bureau

Plus en détail

Intitulé du poste : Directeur de projet Web à la direction de la communication et de la diffusion des connaissances (DCDC)

Intitulé du poste : Directeur de projet Web à la direction de la communication et de la diffusion des connaissances (DCDC) FICHE DE POSTE Intitulé du poste : Directeur de projet Web à la direction de la communication et de la diffusion des connaissances (DCDC) Voie d accès Durée d occupation min-max Évolution possible voie

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX PREMIER MINISTRE Circulaire du 16 janvier 2009 relative à la politique immobilière de l Etat NOR : PRMX0901397C Paris, le 16 janvier 2009. Le Premier ministre

Plus en détail

La dévolution du patrimoine aux établissements d enseignement supérieur. Contribution à la mission de contrôle du Sénat

La dévolution du patrimoine aux établissements d enseignement supérieur. Contribution à la mission de contrôle du Sénat La dévolution du patrimoine aux établissements d enseignement supérieur Contribution à la mission de contrôle du Sénat Avril 2010 Avant-propos La présente contribution est issue des travaux effectués par

Plus en détail

Système d information Immobilier

Système d information Immobilier Système d information Immobilier Bonjour et bienvenue, Eric Davy, Membre de l A.D.I. Professeur au Master 2 MIPI Management Immobilier de l Université Marne La Vallée Confidentiel E.Davy 2012 1 Programme

Plus en détail

Le projet SIG n'est pas seulement un projet informatique

Le projet SIG n'est pas seulement un projet informatique Le projet SIG n'est pas seulement un projet informatique Nadine POLOMBO Ecole polytechnique de l'université de Tours Département Aménagement npolombo@univ-tours.fr Le projet SIG n'est pas seulement un

Plus en détail

La mutualisation. Un outil en voie de développement sur le territoire de STBRIEUC AGGLOMERATION

La mutualisation. Un outil en voie de développement sur le territoire de STBRIEUC AGGLOMERATION La mutualisation Un outil en voie de développement sur le territoire de STBRIEUC AGGLOMERATION Contexte Agglo Région : 3 249 815 Hab Département : 601 027 Hab Communauté d Agglomération de St-Brieuc :

Plus en détail

MOTIVATION DE L ACTION

MOTIVATION DE L ACTION Contrat de territoire 2007 2013 Programme d action pluriannuel_ Agglomération de Nevers, Pays de Nevers Sud Nivernais, villes intermédiaires Agir pour les personnes âgées FICHE ACTION N 22 Répondre aux

Plus en détail

II - Définition et objectifs

II - Définition et objectifs CAHIER DES CHARGES TYPE D ELABORATION D UN PLAN DE GESTION DIFFERENCIEE DES ESPACES PUBLICS OU D UNE DEMARCHE «OBJECTIF ZERO PESTICIDE» A L ECHELLE D UNE COMMUNE ou GROUPEMENT DE COMMUNES NOVEMBRE 2014

Plus en détail

Covéa Immobilier. L expertise au service de la valorisation immobilière

Covéa Immobilier. L expertise au service de la valorisation immobilière Covéa Immobilier L expertise au service de la valorisation immobilière L immobilier au sein de Covéa Covéa Immobilier Créé en janvier 2008, Covéa Immobilier mutualise les moyens et les savoir-faire des

Plus en détail

iche 5 La décentralisation dans le domaine du patrimoine

iche 5 La décentralisation dans le domaine du patrimoine Page 12 La décentralisation dans le domaine du patrimoine 1 / Les objectifs poursuivis et les principes qui fondent les propositions de décentralisation 2 / Une nouvelle répartition des rôles entre les

Plus en détail

Anticiper les coûts. d exploitation d un immeuble. Michel Tolila, Directeur Général Délégué d Ocea Smart Building

Anticiper les coûts. d exploitation d un immeuble. Michel Tolila, Directeur Général Délégué d Ocea Smart Building Anticiper les coûts Des immeubles intelligents pour les hommes et l environnement d exploitation d un immeuble Michel Tolila, Directeur Général Délégué d Ocea Smart Building OCEA SMART BUILDING Outils

Plus en détail

Chargé (e) de mission Qualité, études, organisation et audit. Voie d accès Durée d occupation min-max Évolution possible 3 ans 6 ans AUDIT

Chargé (e) de mission Qualité, études, organisation et audit. Voie d accès Durée d occupation min-max Évolution possible 3 ans 6 ans AUDIT FICHE DE POSTE Intitulé du poste : Chargé (e) de mission Qualité, études, organisation et audit Voie d accès Durée d occupation min-max Évolution possible 3 ans 6 ans AUDIT Cotation du poste A+ Catégorie

Plus en détail

PROJET DES ABYMES Quartiers de Grand Camp et du Raizet (Guadeloupe)

PROJET DES ABYMES Quartiers de Grand Camp et du Raizet (Guadeloupe) Annexe à la lettre du directeur général de l ANRU portant recommandation pour la préparation de la convention à la suite de l examen du projet du comité d engagement du 28 juin 2007 PROJET DES ABYMES Quartiers

Plus en détail

Mutualisation (ou partage) des services et personnels. Novembre 2013

Mutualisation (ou partage) des services et personnels. Novembre 2013 Mutualisation (ou partage) des services et personnels Novembre 2013 1 Cadrage général et principes Une définition : la mutualisation, au-delàdes différentes formes juridiques qu elle peut revêtir, est

Plus en détail

CONSEIL MUNICIPAL SEANCE DU JEUDI 15 NOVEMBRE 2012 ORDRE DU JOUR

CONSEIL MUNICIPAL SEANCE DU JEUDI 15 NOVEMBRE 2012 ORDRE DU JOUR 1 CONSEIL MUNICIPAL SEANCE DU JEUDI 15 NOVEMBRE 2012 ORDRE DU JOUR DIRECTION GENERALE DES SERVICES - Extension du périmètre de la communauté d'agglomération Toulon Provence Méditerranée à la Commune d'evenos

Plus en détail

I partie : diagnostic et proposition de solutions

I partie : diagnostic et proposition de solutions Session 2011 BTS assistant de manager Cas Arméria: barème et corrigé Remarque: la 1 ère partie doit être cohérente avec les éléments déterminants du contexte décrit dans cet encadré, qui n est pas attendu

Plus en détail

Bastia Lucciana / 9 12 octobre 2008 Samedi 11 Octobre 2008

Bastia Lucciana / 9 12 octobre 2008 Samedi 11 Octobre 2008 La conservation, la restauration et l étude du patrimoine en milieu isolé sous les aspects opérationnels dans le cadre d un projet de réalisation (constructions, rénovations, aménagements, équipements

Plus en détail

L ambition de la qualité urbaine dans la reconquête de l habitat ancien

L ambition de la qualité urbaine dans la reconquête de l habitat ancien Les Quartiers Crêt de Roc et Tarentaize-Beaubrun, dans le dossier ANRU de Saint Etienne L ambition de la qualité urbaine dans la reconquête de l habitat ancien La stratégie habitat de la Ville de Saint

Plus en détail

BUREAUX DU CENTRE WILLIAM RAPPARD ET NOUVELLE SALLE DE CONFERENCE

BUREAUX DU CENTRE WILLIAM RAPPARD ET NOUVELLE SALLE DE CONFERENCE ACCORD GENERAL SUR LES TARIFS DOUANIERS ET LE COMMERCE RESTRICTED Spec(89)12 18 avril 1989 BUREAUX DU CENTRE WILLIAM RAPPARD ET NOUVELLE SALLE DE CONFERENCE Note du Directeur général au Comité des questions

Plus en détail

lct:conseil Présentation et références 2009-2014

lct:conseil Présentation et références 2009-2014 lct:conseil Présentation et références 2009-2014 Notre vocation : - vous aider à formaliser votre vision stratégique et vous accompagner dans vos projets de modernisation et de transformation, - vous aider

Plus en détail

FICHE DE POSTE. Direction départementale de Haute-Corse. 11 fonctionnaires : - 1 Inspecteur principal - Catégorie A. - 1 Inspecteur - Catégorie A

FICHE DE POSTE. Direction départementale de Haute-Corse. 11 fonctionnaires : - 1 Inspecteur principal - Catégorie A. - 1 Inspecteur - Catégorie A FICHE DE POSTE REFERENCE Organisme de rattachement (administration, collectivité, établissement) Ministère de la jeunesse, des sports et de la vie associative Implantation administrative du poste (direction,

Plus en détail

Pôle Finance Exemples de réalisations

Pôle Finance Exemples de réalisations Pôle Finance Exemples de réalisations CONFIDENTIEL C PROPRIETE RENAULT Coûts de développement de l Ingénierie Mécanique: Réaliser une grille commune d analyse des coûts, et un benchmarking, puis proposer

Plus en détail

TOUTE L EXPERTISE IMMOBILIERE, LA PROXIMITE EN PLUS!

TOUTE L EXPERTISE IMMOBILIERE, LA PROXIMITE EN PLUS! TOUTE L EXPERTISE IMMOBILIERE, LA PROXIMITE EN PLUS! POSTE IMMO NOTRE OFFRE GLOBALE NOUS VOUS OFFRONS UNE PALETTE D EXPERTISES ADAPTEES A VOS BESOINS, ACQUISE SUR UN PARC IMMOBILIER D EXCEPTION. NOS 5

Plus en détail

Exercice 2013 Rapport d'activités des services exploités en régie Service de l Assainissement Non Collectif PREAMBULE

Exercice 2013 Rapport d'activités des services exploités en régie Service de l Assainissement Non Collectif PREAMBULE Exercice 2013 Rapport d'activités des services exploités en régie Service de l Assainissement Non Collectif Ce rapport annuel constitue une obligation légale pour le maire qui doit le présenter chaque

Plus en détail

BIM Journées de l Ecoconstruction

BIM Journées de l Ecoconstruction BIM Journées de l Ecoconstruction 09 octobre 2015 Lorraine Qualité Environnement Sommaire 1. Présentation du pôle Fibres Energivie 2. Qu est ce que le BIM 3. Les enjeux du BIM et de la transition numérique

Plus en détail

Fiche 1 Densification pavillonnaire & Etablissements publics fonciers

Fiche 1 Densification pavillonnaire & Etablissements publics fonciers Direction Territoriale Normandie Centre Septembre 2014 Action Bimby 3.2 : Intégration de la démarche aux outils fonciers et procédures d aménagement Fiche 1 Densification pavillonnaire & Etablissements

Plus en détail

Dossiers méthodologiques DURANTON CONSULTANTS. La Conduite des projets

Dossiers méthodologiques DURANTON CONSULTANTS. La Conduite des projets Dossiers méthodologiques DURANTON CONSULTANTS La Conduite des projets Comment conduire efficacement les projets de la collectivité Version actualisée du 8 octobre 2012 Adresse du siège social : 190 rue

Plus en détail

Direction du réseau DRH réseau. Elaboration concertée d une méthodologie d analyse du changement

Direction du réseau DRH réseau. Elaboration concertée d une méthodologie d analyse du changement Direction du réseau DRH réseau Elaboration concertée d une méthodologie d analyse du changement INC du 23 avril 2014 1 Afin de lancer la démarche d élaboration d une méthodologie concertée d analyse du

Plus en détail

CONSEIL DE L IMMOBILIER DE L ÉTAT

CONSEIL DE L IMMOBILIER DE L ÉTAT 1 JUIN 2006 JUIN 2007 TOUR GAMMA A 193/197, RUE DE BERCY 75582 PARIS CEDEX 12 TÉLÉPHONE : 01 53 18 95 61 TÉLÉCOPIE : 01 53 18 95 90 1 INTRODUCTION Installé le 19 juin 2006 par JeanFrançois Copé, ministre

Plus en détail

Recrutement souhaité le plus tôt possible date limite de candidature : 27 avril 2014

Recrutement souhaité le plus tôt possible date limite de candidature : 27 avril 2014 FICHE DE POSTE Intitulé du poste : Chargé (e) de mission auprès du directeur de l administration générale et des finances «Administration fonctionnelle, cartographies et outils de pilotage» N VISIO poste

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ Arrêté du 17 septembre 2012 fixant le cahier des charges du dispositif de formation des personnels de direction

Plus en détail

Les dispositifs régionaux mobilisables pour la mise en œuvre des Contrats de ville

Les dispositifs régionaux mobilisables pour la mise en œuvre des Contrats de ville Les dispositifs régionaux mobilisables pour la mise en œuvre des Contrats de ville Le soutien à l immobilier d entreprises Cycle «Habitat, cadre de vie et gestion urbaine» 24 novembre 2015 La Région et

Plus en détail

PROJET DE CHARTE DE LA VENTE HLM AUX LOCATAIRES 11/10/2010

PROJET DE CHARTE DE LA VENTE HLM AUX LOCATAIRES 11/10/2010 PROJET DE CHARTE DE LA VENTE HLM AUX LOCATAIRES 11/10/2010 Les enjeux de l accession sociale PREAMBULE DANS LE CADRE DES ORIENTATIONS DEFINIES PAR LE PROTOCOLE D ACCORD D NATIONAL INTERPROFESSIONNEL ET

Plus en détail

APPEL À PROJETS RÉGIONAL «STRUCTURATION TOURISTIQUE DES TERRITOIRES AQUITAINS»

APPEL À PROJETS RÉGIONAL «STRUCTURATION TOURISTIQUE DES TERRITOIRES AQUITAINS» APPEL À PROJETS RÉGIONAL «STRUCTURATION TOURISTIQUE DES TERRITOIRES AQUITAINS» 1/ LE CONTEXTE 1.1 VERS UNE NOUVELLE POLITIQUE TOURISTIQUE DES TERRITOIRES Le règlement d intervention 2007-2013 proposait

Plus en détail

Rencontre Intercommunalités et stratégies foncières en Côtes d Armor. 17 mai 2011

Rencontre Intercommunalités et stratégies foncières en Côtes d Armor. 17 mai 2011 Rencontre Intercommunalités et stratégies foncières en Côtes d Armor 17 mai 2011 1 Présentation de Foncier de Bretagne Foncier de Bretagne? : Etablissement Public à Caractère Industriel et Commercial (EPIC)

Plus en détail

Conduire un projet d'espaces publics : Du problème au programme d'aménagement :

Conduire un projet d'espaces publics : Du problème au programme d'aménagement : Plan supports CNFPT Conduire un projet d'espaces publics : Est ce un projet? Loi Mop et responsabilités du MOA Du problème au programme d'aménagement : Études préalables Définitions des scénarios d'aménagement

Plus en détail

Le cadre général du point d étape...

Le cadre général du point d étape... Le cadre général du point d étape Les objectifs du point d étape L objectif général du point d étape, à 2 ans et à 4 ans, est d apprécier l avancement du projet et la tendance générale d évolution du quartier

Plus en détail

Dossier de Presse. Pôle tertiaire Besançon Viotte : projet de regroupement des services de l Etat

Dossier de Presse. Pôle tertiaire Besançon Viotte : projet de regroupement des services de l Etat Dossier de Presse Etude AREP 2014 document non contractuel : projet de regroupement des services de l Etat Contacts : Ville de Besançon Catherine ADAM 03 81 61 50 88/06 74 29 69 45 catherine.adam@besancon.fr

Plus en détail

PALHDI. Plan départemental d Action pour le Logement et l Hébergement des personnes Défavorisées en Isère

PALHDI. Plan départemental d Action pour le Logement et l Hébergement des personnes Défavorisées en Isère PALHDI 20 1 4 2020 Plan départemental d Action pour le Logement et l Hébergement des personnes Défavorisées en Isère PRÉAMBULE Co-piloté par l Etat et le Conseil général de l Isère, le 4 ème plan départemental

Plus en détail

PIBA. Projets et Ingénierie du Bâtiment & Aménagement

PIBA. Projets et Ingénierie du Bâtiment & Aménagement PIBA Projets et Ingénierie du Bâtiment & Aménagement PRESENTATION HISTORIQUE: La société PIBA (Projets, Ingénierie, Bâtiments et Aménagement) est une filiale du bureau d études IBAU) dédiée aux métiers

Plus en détail

CHT Haute-Savoie Nord Mise en œuvre d une coopération achats au niveau du territoire Présentation de la démarche

CHT Haute-Savoie Nord Mise en œuvre d une coopération achats au niveau du territoire Présentation de la démarche CHT Haute-Savoie Nord Mise en œuvre d une coopération achats au niveau du territoire Présentation de la démarche 11 e comité régional achats HCL Lyon Sud - 29 Avril 2015 1 Le Territoire de la CHT Haute

Plus en détail

TROISIEME PARTIE : CADRE ET MODALITES D INTERVENTION

TROISIEME PARTIE : CADRE ET MODALITES D INTERVENTION TROISIEME PARTIE : CADRE ET MODALITES D INTERVENTION A. LE CADRE REGLEMENTAIRE B. LA NATURE DES INTERVENTIONS LES TROIS PHASES D UNE POLITIQUE FONCIERE LES TROIS TYPES D INTERVENTION C. UN PARTENARIAT

Plus en détail

PIBA. Projets et Ingénierie du Bâtiment & Aménagement

PIBA. Projets et Ingénierie du Bâtiment & Aménagement PIBA Projets et Ingénierie du Bâtiment & Aménagement PIBA offre une gamme cohérente de savoirs faire en assistance à Maîtrise d Ouvrage, en Maîtrise d Ouvrage Déléguée ainsi qu en pilotage de projets.

Plus en détail

Loi (10008) pour la construction de logements d'utilité publique

Loi (10008) pour la construction de logements d'utilité publique Loi (10008) pour la construction de logements d'utilité publique Le GRAND CONSEIL de la République et canton de Genève décrète ce qui suit : Art. 1 But et définitions 1 Dans un délai de 10 ans dès l'entrée

Plus en détail

Ministère de l Économie, des Finances et de l Industrie

Ministère de l Économie, des Finances et de l Industrie Ministère de l Économie, des Finances et de l Industrie Présentation de la méthode permettant d établir le diagnostic de la situation immobilière de l État Réunion du 26 janvier 2006 Document préparé par

Plus en détail

GESTION COMPTABLE ET FINANCIERE DES ENTREPRISES

GESTION COMPTABLE ET FINANCIERE DES ENTREPRISES CONCOURS D ENTREE A L ECOLE DE 2012 CONCOURS EXTERNE 5ème épreuve d admissibilité GESTION COMPTABLE ET FINANCIERE DES ENTREPRISES (durée : cinq heures coefficient 2) Une composition portant sur la gestion

Plus en détail

Rapport pour la commission permanente du conseil régional

Rapport pour la commission permanente du conseil régional Rapport pour la commission permanente du conseil régional NOVEMBRE 2013 Présenté par Jean-Paul Huchon Président du conseil régional d'ile-de-france ATTRIBUTIONS DE SUBVENTIONS DANS LE CADRE

Plus en détail

Donnons une dimension responsable et durable au développement urbain

Donnons une dimension responsable et durable au développement urbain Donnons une dimension responsable et durable au développement urbain Le conseil et la complémentarité au service des collectivités et des opérateurs de l habitat Créée en juillet 2002, la société Asset

Plus en détail

Sur la stratégie immobilière de la chambre de commerce et d industrie de Marseille Provence (CCIMP).

Sur la stratégie immobilière de la chambre de commerce et d industrie de Marseille Provence (CCIMP). 2014-25 Séance du 17 septembre 2014 AVIS Sur la stratégie immobilière de la chambre de commerce et d industrie de Marseille Provence (CCIMP). Vu le décret n 2011-1388 du 28 octobre 2011 modifiant le décret

Plus en détail

Fiche(s) métier(s) de rattachement : «Responsable de Structure d'accueil Petite Enfance» Fiche de poste : «Directrice d'un multi accueil»

Fiche(s) métier(s) de rattachement : «Responsable de Structure d'accueil Petite Enfance» Fiche de poste : «Directrice d'un multi accueil» Fiche(s) métier(s) de rattachement : «Responsable de Structure d'accueil Petite Enfance» Fiche de poste : «Directrice d'un multi accueil» Filière et cadre d'emploi de référence : Filière sanitaire et sociale

Plus en détail

RESEAU DES ACTEURS DE L HABITAT L LORRAINS

RESEAU DES ACTEURS DE L HABITAT L LORRAINS RESEAU DES ACTEURS DE L HABITAT L LORRAINS Présentation de la Convention cadre proposée e aux EPCI et de l él étude de stratégie foncière 1 CONVENTION CADRE OBJECTIFS 2 OBJECTIFS 5 enjeux Impulser une

Plus en détail

Eurosic acquiert 89% de SIIC de Paris auprès de Realia et SFL et double la taille de son patrimoine

Eurosic acquiert 89% de SIIC de Paris auprès de Realia et SFL et double la taille de son patrimoine Communiqué de presse Paris (France), le 5 Juin 2014 Eurosic acquiert 89% de SIIC de Paris auprès de Realia et SFL et double la taille de son patrimoine Eurosic SA (Eurosic) annonce ce jour la signature

Plus en détail

CONTRAT DE VILLE DE NOUVELLE GENERATION

CONTRAT DE VILLE DE NOUVELLE GENERATION Direction de la ville et de la cohésion urbaine CONTRATT DE VILLE DE NOUVELLE GENERATION Proposition d architecture Novembre 2014 Les contrats de ville de nouvelle génération qui succèderont, à compter

Plus en détail

La modernisation de la gestion publique au sein des EPSCP. Colloque des Agents Comptables. 05 juin 2015

La modernisation de la gestion publique au sein des EPSCP. Colloque des Agents Comptables. 05 juin 2015 La modernisation de la gestion publique au sein des Colloque des Agents Comptables 05 juin 2015 EPSCP Frédéric Dehan Directeur Général des Services Université de Strasbourg 1) Des éléments de contexte

Plus en détail

ALDEA ET SYSTEMES D INFORMATION

ALDEA ET SYSTEMES D INFORMATION ALDEA CONSEIL EN ORGANISATION ET SYSTEMES D INFORMATION 30 avenue du Général Leclerc 92100 Boulogne-Billancourt Tel : +33 1 55 38 99 38 Fax : +33 1 55 38 99 39 www.aldea.fr Aldea - Conseil Organisation

Plus en détail

ORGANISATION DES POINTS D ETAPE

ORGANISATION DES POINTS D ETAPE Projet de note méthodologique ANRU Janvier 2008 ORGANISATION DES POINTS D ETAPE Note méthodologique 1. PRESENTATION GENERALE 1. Enjeux et objectifs des points d étape Les points d étape, réalisés deux

Plus en détail

Seine-Amont, la communauté d agglomération de Choisy-le-Roi, Ivry-sur-Seine, Vitry-sur-Seine

Seine-Amont, la communauté d agglomération de Choisy-le-Roi, Ivry-sur-Seine, Vitry-sur-Seine Seine-Amont, la communauté d agglomération de Choisy-le-Roi, Ivry-sur-Seine, Vitry-sur-Seine 185000 habitants Val-de-Marne Dans le cadre de la montée en charge de la CASA Recrute par voie de mise à disposition

Plus en détail

Démocratie Participative

Démocratie Participative Conférences à destination des Conseils de Quartier Ville de Lyon Présentation de l organisation institutionnelle de la Ville et du Grand Lyon 26 Juin 2010 / 9h-12h0 Présentation de la Ville de Lyon Budget

Plus en détail