Évolution du trait de côte et conséquences sur les ouvrages maritimes: Application au Phare de la Coubre (17)

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Évolution du trait de côte et conséquences sur les ouvrages maritimes: Application au Phare de la Coubre (17)"

Transcription

1 Évolution du trait de côte et conséquences sur les ouvrages maritimes: Application au Jérôme REVEL Laboratoire de Bordeaux Page 1/22

2 sommaire Introduction Analyse historique du trait de côte Analyse naturaliste Conclusion Jérôme REVEL Laboratoire de Bordeaux Page 2/22

3 La commande: Étudier l'impact du recul du trait de côte sur la stabilité des fondations du Phare de la Coubre. Maître d'œuvre : DDTM 17-service eau et littoral Analyse du trait de côte : Nicolas FLOUEST et Jérôme REVEL Impacts sur les fondations du phare : Thierry DUBREUCQ Jérôme REVEL Laboratoire de Bordeaux Page 3/22

4 Présentation du site Jérôme REVEL Laboratoire de Bordeaux Page 4/22

5 Analyse du trait de côte : deux approches: Une approche historique, basée sur les documents d archives ( position des différents phares depuis 1830). Une approche naturaliste, basée sur des relevés de terrain ( et photointerprétation ). un objectif: L étude de la stabilité des fondations du phare de la Coubre. Jérôme REVEL Laboratoire de Bordeaux Page 5/22

6 Définition du trait de côte : (d après le guide méthodologique «Plans de prévention des risques littoraux») le trait de côte est la limite géographique entre le domaine marin et le domaine continental. Il est proche de celle des plus hautes eaux exceptionnelles, mais pas nécessairement superposé. Sur la côte sableuse, le trait de côte peut être matérialisé par l extension de la végétation qui en est un bon indicateur dans le cas d une dune en accrétion. Pour les dunes en érosion, taillées en microfalaises, il correspond à la corniche dunaire. Selon la pente de talus, la limite des plus hautes eaux est plus ou moins éloignée du trait de côte Jérôme REVEL Laboratoire de Bordeaux Page 6/22

7 sommaire Introduction Analyse historique du trait de côte Analyse naturaliste Conclusion Jérôme REVEL Laboratoire de Bordeaux Page 7/22

8 Analyse historique du trait de côte : Jérôme REVEL Laboratoire de Bordeaux Page 8/22

9 Analyse historique du trait de côte : Avant 1830 : diverses balises (dessin de l ingénieur Teulère). 1 décembre 1830 : premier phare, charpente en bois, 11 mètres de haut. 8 novembre 1842 : petite tourelle, 20 mètres de haut. 15 août 1860 : Charpente en sapin, 35 mètres de haut. Jérôme REVEL Laboratoire de Bordeaux Page 9/22

10 Analyse historique du trait de côte : le 16 novembre 1895 : phare en maçonnerie, 55 mètres de haut. Jérôme REVEL Laboratoire de Bordeaux Page 10/22

11 Analyse historique du trait de côte : le 1 décembre 1904 : Phare de la Coubre, 64 mètres de haut. Nature du "phare" Hauteur Date de construction Date de ruine 1 er phare Charpente bois 11 m 1830? 2 ème phare Tourelle en maçonnerie 20 m 1842 Post 1860? 3 ème phare Echafaudage en sapin 30,5 m ème phare Tour en maçonnerie 55,3 m mai 1907 Jérôme REVEL Laboratoire de Bordeaux Page 11/22 5 ème phare Tour en béton armé 64 m 1905? (l actuel)

12 Analyse historique du trait de côte : Date Distance du rivage / phare actuel m m 19/01/ m* 28/01/ m* 07/05/ m* 05/02/ m* m* 06/ m* 10/ m* 12/ m* 03/06/ m* 27/01/ m Recul moyen sur 115 ans = 25,65 m/an Jérôme REVEL Laboratoire de Bordeaux Page 12/22

13 sommaire Introduction Analyse historique du trait de côte Analyse naturaliste Conclusion Jérôme REVEL Laboratoire de Bordeaux Page 13/22

14 Documents utilisés: Ortho 2000, 2003, 2006 Analyse naturaliste du trait de côte : Les données accessibles du site ANEMOC (orientation de la houle). Le guide PPR Littoraux Documents ONF sur les profils de dunes types et les différents faciès de plage Méthodologie: L'évolution historique de 2000 à 2006, basée sur l'évolution de la ligne de végétation (digitalisation sous mapinfo au 1/2 500). Vérification sur le terrain (5 secteurs) avec photos et relevé GPS. Jérôme REVEL Laboratoire de Bordeaux Page 14/22

15 Analyse naturaliste du trait de côte : Jérôme REVEL Laboratoire de Bordeaux Page 15/22

16 LES PLÉNIÈRES 2010 DU LCPC Analyse naturaliste du trait de côte : Secteur1 Profil de plage en érosion Secteur 2 Profil de plage en accrétion Jérôme REVEL Laboratoire de Bordeaux Page 16/22

17 LES PLÉNIÈRES 2010 DU LCPC Analyse naturaliste du trait de côte : Secteur 4 Arrière de la dune Secteur 4 Vue générale du phare Jérôme REVEL Laboratoire de Bordeaux Page 17/22

18 Analyse naturaliste du trait de côte : Secteur 4 Plage en érosion Photo prise le 16/02/2009 Secteur 4 Vue aérienne du phare Jérôme REVEL Laboratoire de Bordeaux Page 18/22

19 sommaire Introduction Analyse historique du trait de côte Analyse naturaliste Conclusion Jérôme REVEL Laboratoire de Bordeaux Page 19/22

20 Conclusion : L'analyse historique et naturaliste Flux sédimentaires + Vitesse de recul Données d'entrée pour l'étude mécanique Jérôme REVEL Laboratoire de Bordeaux Page 20/22

21 Conclusion : Recul d'alerte : dune érodée => défense de pied de plateforme Recul critique : haut de plage en pied de talus => enrochement Recul limite : enrochement emporté + attaque du pied du phare => ruine rapide du phare 10 ans (v=5 m/an) > Recul d'alerte > 5 ans (v + phénomène tempétueux) Jérôme REVEL Laboratoire de Bordeaux Page 21/22

22 Merci Jérôme REVEL Laboratoire de Bordeaux Page 22/22

Recensement des bases de données «ouvrages de protection maritime»

Recensement des bases de données «ouvrages de protection maritime» Recensement des bases de données «ouvrages de protection maritime» ARNAUD Georges / LIROT Daniel Présentation du mercredi LRPC de Bordeaux www.developpement-durable.gouv.fr SOMMAIRE Le cadre de l'étude

Plus en détail

Changement du trait de côte et images satellites. Tempêtes 2014, plage de la Salie, côte atlantique française

Changement du trait de côte et images satellites. Tempêtes 2014, plage de la Salie, côte atlantique française Les tempêtes L expert Avec la crise climatique, les rivages subissent plus durement les assauts de la mer et les crues de fleuves. Pour anticiper et prévenir des risques d érosion et d inondation, il est

Plus en détail

Détermination des aléas submersions marines Secteur du Boulonnais. Jean Paul Ducatez

Détermination des aléas submersions marines Secteur du Boulonnais. Jean Paul Ducatez Détermination des aléas submersions marines Secteur du Boulonnais Jean Paul Ducatez Agenda Les sites étudiés - #5 Rappel sur le déroulement de l étude - #2 Un point sur les méthodes - #4 Franchissements

Plus en détail

LES ECOSYSTEMES LITTORAUX ATTENUENT LES RISQUES LIES AUX CHANGEMENTS CLIMATIQUES

LES ECOSYSTEMES LITTORAUX ATTENUENT LES RISQUES LIES AUX CHANGEMENTS CLIMATIQUES LES ECOSYSTEMES LITTORAUX ATTENUENT LES RISQUES LIES AUX CHANGEMENTS CLIMATIQUES Francis MAUGARD, Loïc GOUGUET, David ROSEBERY - ONF La gestion des forêts littorales et des milieux dunaires associés constitue

Plus en détail

Plan de Prévention des Risques Naturels sur les Bas-Champs du Sud de la Baie de Somme Rencontre Nationale IFFORME Dimanche 23 octobre 2011

Plan de Prévention des Risques Naturels sur les Bas-Champs du Sud de la Baie de Somme Rencontre Nationale IFFORME Dimanche 23 octobre 2011 Plan de Prévention des Risques Naturels sur les Bas-Champs du Sud de la Baie de Somme Rencontre Nationale IFFORME Dimanche 23 octobre 2011 D.D.T.M de la Somme SOMMAIRE Les risques majeurs sur le littoral

Plus en détail

Guirec PREVOT Centre d'etudes Techniques Maritmes et Fluviales Division Ouvrages Portuaires Maritimes Guirec.Prevot@developpement-durable.gouv.

Guirec PREVOT Centre d'etudes Techniques Maritmes et Fluviales Division Ouvrages Portuaires Maritimes Guirec.Prevot@developpement-durable.gouv. Projet SAO POLO Stratégies d Adaptation des Ouvrages de Protection marine ou des modes d Occupation du Littoral vis-à-vis de la montée du niveau des mers et des Océans Guirec PREVOT Centre d'etudes Techniques

Plus en détail

RAPPORT D ACTIVITE 2013/2014

RAPPORT D ACTIVITE 2013/2014 RAPPORT D ACTIVITE 2013/2014 1 Table des matières 1. LA GESTION DE L OBSERVATOIRE LORS DE CETTE PREMIERE ANNEE 2013/2014 :...3 1.1 ANIMATION...3 1.2 COMMUNICATION...4 2. LES TRAVAUX DE L OBSERVATOIRE :

Plus en détail

WAVE REDUCER ENERGY RECHERCHE

WAVE REDUCER ENERGY RECHERCHE RECHERCHE Plusieurs études ont été menées ces dernières années sur les structures conventionnelles (barrières immergées) utilisées dans le cadre de la protection de la côte (littoral). Ces études ont montré

Plus en détail

Compte-rendu de l Atelier EUCC-FRANCE/ONF/BRGM des 14 et 15 octobre 2014 sur le littoral Varois

Compte-rendu de l Atelier EUCC-FRANCE/ONF/BRGM des 14 et 15 octobre 2014 sur le littoral Varois Compte-rendu de l Atelier EUCC-FRANCE/ONF/BRGM des 14 et 15 octobre 2014 sur le littoral Varois «L érosion du trait de côte rocheux et sableux sur le littoral Varois : présentation des dernières études

Plus en détail

Programme de Protection du Littoral contre l Erosion Côtière

Programme de Protection du Littoral contre l Erosion Côtière Programme de Protection du Littoral contre l Erosion Côtière Etudes & Travaux linéaire et état de la côte Répartition en linéaire du littoral total (2290 Km) Linéaire du littoral 457 Km 20% Linéaire total

Plus en détail

JOURNÉES GÉOTECHNIQUE

JOURNÉES GÉOTECHNIQUE SCHEMAS D ITINERAIRE DE RISQUES Méthodologie en cours de finalisation Participation - DPPR - LCPC - Réseau des LPC Véronique BERCHE LRPC St-Quentin Page 2/33 OBJECTIFS Rédiger un guide méthodologique permettant

Plus en détail

Pour une gestion durable du trait de côte

Pour une gestion durable du trait de côte MEEDDM Direction générale de l'aménagement, du logement et de la nature Pour une gestion durable du trait de côte Frédéric RAOUT DGALN Bureau du littoral et du DPM naturel Ministère de l'écologie, de l'énergie,

Plus en détail

Lacanau et le risque d érosion

Lacanau et le risque d érosion Lacanau et le risque d érosion Laurent Peyrondet Maire de Lacanau Martin Renard Chargé de mission urbanisme et aménagement 28 avril 2015 1 Sommaire 1 La commune de Lacanau 2 Le risque érosion 3 Les tempêtes

Plus en détail

Le développement durable comme problème géographique. L éducation à l environnement en milieu littoral aquitain

Le développement durable comme problème géographique. L éducation à l environnement en milieu littoral aquitain Collège Jean Boucheron Année scolaire 2010-2011 Castillonnès (Lot-et-Garonne) Académie de Bordeaux Projet d action éducative EEDD-Géographie régionale Contact : Bruno PHILIPPE / Professeur d histoire-géographie

Plus en détail

LE DOMAINE CONTINENTAL ET SA DYNAMIQUE

LE DOMAINE CONTINENTAL ET SA DYNAMIQUE Thèmes 4 et 5 1ère PARTIE : Mobilisation des connaissances (8 points). LE DOMAINE CONTINENTAL ET SA DYNAMIQUE Les zones de subduction sont le siège d'une importante activité magmatique qui aboutit à la

Plus en détail

Mardi 14 février 2012 Paris

Mardi 14 février 2012 Paris Mardi 14 février 2012 Paris 1- Le contexte géographique z du littoral Une côte basse sédimentaire 2 1 2 Mont Saint-Loup (112 m), Agde 1 3 3 4 5 5 Une côte rocheuse sur Agde 4 Deux dynamiques antagonistes

Plus en détail

ETUDE HYDRO-SEDIMENTAIRE DES GOLFES DE LERINS FASCICULE N 6 ANTIBES / JUAN-LES-PINS (JUSQU AU CAP D ANTIBES) RAPPORT FINAL

ETUDE HYDRO-SEDIMENTAIRE DES GOLFES DE LERINS FASCICULE N 6 ANTIBES / JUAN-LES-PINS (JUSQU AU CAP D ANTIBES) RAPPORT FINAL ETUDE HYDRO-SEDIMENTAIRE DES GOLFES DE LERINS FASCICULE N 6 ANTIBES / JUAN-LES-PINS (JUSQU AU CAP D ANTIBES) RAPPORT FINAL 1711734 Février 2009 Observation sur la lecture et l utilisation de ce fascicule:

Plus en détail

Atelier disciplinaire. Etude d impact des tempêtes de l hiver 2013-2014 sur le littoral de la Gironde (Soulac sur mer). Michel VAUZELLE (CNES)

Atelier disciplinaire. Etude d impact des tempêtes de l hiver 2013-2014 sur le littoral de la Gironde (Soulac sur mer). Michel VAUZELLE (CNES) Atelier disciplinaire AC2 Etude d impact des tempêtes de l hiver 2013-2014 sur le littoral de la Gironde (Soulac sur mer). Michel VAUZELLE (CNES) 2 Programmes concernés : En Géographie : - Classe de 4

Plus en détail

Énergies marines renouvelables : enjeux, techniques et contraintes

Énergies marines renouvelables : enjeux, techniques et contraintes Énergies marines renouvelables : Page 1/34 PLAN DE L EXPOSÉ Le contexte français Les éoliennes Les hydroliennes Énergie des vagues Conclusions Page 2/34 PLAN DE L EXPOSÉ Le contexte français Les éoliennes

Plus en détail

COMPTE RENDU DE L ATELIER EUCC-France en Camargue 26 ET 27 SEPTEMBRE 2007

COMPTE RENDU DE L ATELIER EUCC-France en Camargue 26 ET 27 SEPTEMBRE 2007 France COMPTE RENDU DE L ATELIER EUCC-France en Camargue 26 ET 27 SEPTEMBRE 2007 Cet atelier d automne, organisé dans le delta du Rhône par Hugues Heurtefeux (EID Méditerranée) et François Sabatier (CEREGE,

Plus en détail

Jean Pierre THIBAULT / DREAL Aquitaine / Stratégie nationale

Jean Pierre THIBAULT / DREAL Aquitaine / Stratégie nationale Jean Pierre THIBAULT / DREAL Aquitaine / Stratégie nationale Stratégie nationale de gestion intégrée du trait de côte : vers la relocalisation des activités et des biens Ministère de l'écologie, du développement

Plus en détail

ANALYSE DES TRAITS DE COTE HISTORIQUES

ANALYSE DES TRAITS DE COTE HISTORIQUES AALYSE DES TRAITS DE COTE HISTORIQUES DE BASSE-ORMADIE ROLP DREAL Basse-ormandie, 2014 Tous droits réservés Dans le cadre du développement des connaissances sur l'évolution du littoral bas-normand et en

Plus en détail

Eric Chaumillon UMR CNRS 7266 Littoral Environnement et Sociétés LIENSs Université de la Rochelle

Eric Chaumillon UMR CNRS 7266 Littoral Environnement et Sociétés LIENSs Université de la Rochelle Eric Chaumillon UMR CNRS 7266 Littoral Environnement et Sociétés LIENSs Université de la Rochelle 7ème Journée de restitution des résultats de l Observatoire du Patrimoine Naturel Marais poitevin jeudi

Plus en détail

Stratégie nationale de gestion intégrée du trait de côte

Stratégie nationale de gestion intégrée du trait de côte Stratégie nationale de gestion intégrée du trait de côte Vers la relocalisation des activités et des biens Ministère de l Écologie, du Développement durable et de l'énergie www.developpement-durable.gouv.fr

Plus en détail

ETUDE DES ALEAS NATURELS SUR LE «SUD VENDEE ET MARAIS POITEVIN»

ETUDE DES ALEAS NATURELS SUR LE «SUD VENDEE ET MARAIS POITEVIN» ETUDE DES ALEAS NATURELS SUR LE «SUD VENDEE ET MARAIS POITEVIN» Rapport de phase 2 Caractérisation des aléas de référence Direction Départementale des Territoires et de la Mer de la Vendée Rapport 17 avril

Plus en détail

Inventaire de 287 photographies verticales anciennes du littoral de la Loire-Atlantique

Inventaire de 287 photographies verticales anciennes du littoral de la Loire-Atlantique Département Informatique et Données Marines Service Système d'informations Scientifiques pour la Mer - Sismer Patrick DANEL Nicolas GABARRON Michel BELLOUIS Janvier 2007 IDM/SISMER/07-003 version 1.0 Inventaire

Plus en détail

Tempête XYNTHIA du 28 février 2010. Diagnostic des désordres sur les ouvrages en CHARENTE MARITIME (17) et GIRONDE (33)

Tempête XYNTHIA du 28 février 2010. Diagnostic des désordres sur les ouvrages en CHARENTE MARITIME (17) et GIRONDE (33) Tempête XYNTHIA du 28 février 2010 Diagnostic des désordres sur les ouvrages en CHARENTE MARITIME (17) et GIRONDE (33) CETE du Sud-Ouest Page 1/23 PLAN de l EXPOSE 1 - La localisation des dégâts à l aide

Plus en détail

Penser l aménagement du littoral autrement : de la défense contre la mer vers la gestion du trait de côte

Penser l aménagement du littoral autrement : de la défense contre la mer vers la gestion du trait de côte AgroParisTech : Projet littoral interface terre-mer Penser l aménagement du littoral autrement : de la défense contre la mer vers la gestion du trait de côte FAURE Emilie LE ROUX DE BRETAGNE Fanny RAGUENEAU

Plus en détail

Risques littoraux : Erosion et submersion marine

Risques littoraux : Erosion et submersion marine Schéma de cohérence territoriale Septembre 2012 Risques littoraux : Erosion et submersion marine ANNEXE AU RAPPORT DE PRESENTATION Depuis 2006, SCE et GROUPE SCE se sont engagés dans le «Défi pour la Terre»

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE 24 : Préservation et gestion des dunes de sable

FICHE TECHNIQUE 24 : Préservation et gestion des dunes de sable LES DUNES DE SABLE - PRÉSERVATION ET GESTION RELEVER LE DÉFI Les dunes de sable représentent : Une excellente protection naturelle pour la terre Une formidable zone pour les loisirs et l éducation Un habitat

Plus en détail

Carte ALEAS Mont Faron - Toulon

Carte ALEAS Mont Faron - Toulon Carte ALEAS Mont Faron - Toulon Jean-Luc GENOIS CETE Méditerranée Marie MALASCRABES CETE Méditerranée Centre d'études Techniques de l'équipement Méditerranée www.cete-mediterranee.fr Le CETE... Centre

Plus en détail

MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DE L ÉNERGIE, DU DÉVELOPPEMENT DURABLE ET DE L AMÉNAGEMENT DU TERRITOIRE Direction la prévention des pollutions et des risques Paris, le 14 mai 2008 Sous-direction de la prévention

Plus en détail

Le RISQUE MOUVEMENTS DE TERRAIN

Le RISQUE MOUVEMENTS DE TERRAIN Effondrement de cavités naturelles ou artificielles (MEDD-DPPR) Effondrement, Bargemon (DDE 83) mouv. de terrain Le RISQUE MOUVEMENTS DE TERRAIN dans le Var COMMENT SE MANIFESTENT-ILS? Ce sont des déplacements,

Plus en détail

INTELESPACE MSH. Présentation d une plateforme géomatique dédiée à la recherche. Erwan ROUSSEL Ingénieur d études contractuel MSH-CNRS

INTELESPACE MSH. Présentation d une plateforme géomatique dédiée à la recherche. Erwan ROUSSEL Ingénieur d études contractuel MSH-CNRS INTELESPACE MSH Présentation d une plateforme géomatique dédiée à la recherche. Erwan ROUSSEL Ingénieur d études contractuel MSH-CNRS La recherche spatialisée à la MSH La thématique SPATIALE rassemble

Plus en détail

Rapport final. BRGM/RP-59095-FR Août 2011. Étude réalisée dans le cadre des projets de Service public du BRGM 11LITA12

Rapport final. BRGM/RP-59095-FR Août 2011. Étude réalisée dans le cadre des projets de Service public du BRGM 11LITA12 Caractérisation de l aléa érosion (2020-2040) de la Côte Aquitaine dans le cadre de l étude stratégique de gestion du trait de côte Observatoire de la Côte Aquitaine Rapport final BRGM/RP-59095-FR Août

Plus en détail

Le Port de Tanger Méditerranée

Le Port de Tanger Méditerranée Le Port de Tanger Méditerranée Présentation synthétique du projet Voyage de presse à Tanger 27 et 28 septembre 2005 Sommaire Le port de Tanger Méditerranée : «Doter le Maroc d un nouveau pôle économique»

Plus en détail

L évolution du trait de côte : un bon indicateur de la dynamique sédimentaire de l avant côte? Le cas du Languedoc-Roussillon

L évolution du trait de côte : un bon indicateur de la dynamique sédimentaire de l avant côte? Le cas du Languedoc-Roussillon XIII èmes Journées Nationales Génie Côtier Génie Civil Dunkerque, 2-4 juillet 2014 DOI:10.5150/jngcgc.2014.029 Editions Paralia CFL disponible en ligne http://www.paralia.fr available online L évolution

Plus en détail

Réponse à l appel à propositions de recherche LITEAU 2011

Réponse à l appel à propositions de recherche LITEAU 2011 Réponse à l appel à propositions de recherche LITEAU 2011 A) RECAPITULATIF DE LA PROPOSITION QUELLES SOLIDARITES TERRITORIALES ET QUELLES STRATEGIES POUR LA RESILIENCE DU LITTORAL A LA SUBMERSION MARINE

Plus en détail

L INNOVATION DANS LES ARCHIPELS ÉLOIGNÉS: ENJEUX ET IMPACTS

L INNOVATION DANS LES ARCHIPELS ÉLOIGNÉS: ENJEUX ET IMPACTS L INNOVATION DANS LES ARCHIPELS ÉLOIGNÉS: ENJEUX ET IMPACTS L invention c est une idée. L innovation c est sa mise en œuvre. La Polynésie Française La stratégie territoriale de l innovation, le contexte

Plus en détail

GESTION PATRIMONIALE DES OUVRAGES HYDRAULIQUES MODELISATION 3D PAR DRONE DES DIGUES DE SOCOA ET ARTHA A SAINT JEAN DE LUZ

GESTION PATRIMONIALE DES OUVRAGES HYDRAULIQUES MODELISATION 3D PAR DRONE DES DIGUES DE SOCOA ET ARTHA A SAINT JEAN DE LUZ GESTION PATRIMONIALE DES OUVRAGES HYDRAULIQUES MODELISATION 3D PAR DRONE DES DIGUES DE SOCOA ET ARTHA A SAINT JEAN DE LUZ 1 Air Marine yoann.jobard@air-marine.fr 2 Air Marine diane.michalon@air-marine.fr

Plus en détail

Protocole de caractérisation de la bande riveraine

Protocole de caractérisation de la bande riveraine Protocole de caractérisation de la bande riveraine Protocole élaboré dans le cadre du Réseau de surveillance volontaire des lacs (RSVL) Mai 2007 2 e édition - mai 2009 Dépôt légal - Bibliothèque et Archives

Plus en détail

Chapitre 7 : l évolution des paysages

Chapitre 7 : l évolution des paysages Chapitre 7 : l évolution des paysages Où que l on soit sur Terre, sous le sol, se trouvent des roches du sous-sol. DEFINITION : Erosion = dégradation, usure des roches. Qu est-ce qui peut éroder les roches

Plus en détail

Site d étude. Résultats

Site d étude. Résultats Avec la collaboration de l Université de Bretagne Occidentale, (Institut Universitaire Européen de la Mer, Laboratoire d'ecophysiologie et de Biotechnologie des Halophytes et Algues Marines) Site d étude

Plus en détail

A I La problématique d érosion à Lacanau. B Bilan de l expérimentation locale. > Site test de LACANAU. C Conclusion & perspectives.

A I La problématique d érosion à Lacanau. B Bilan de l expérimentation locale. > Site test de LACANAU. C Conclusion & perspectives. A I La problématique d érosion à Lacanau B Bilan de l expérimentation locale > Site test de LACANAU C Conclusion & perspectives Sommaire A La problématique d érosion à Lacanau / A / 1 Constat 1976 100

Plus en détail

Plan de Prévention des Risques Naturels prévisibles (PPRN)

Plan de Prévention des Risques Naturels prévisibles (PPRN) Plan de Prévention des Risques Naturels prévisibles (PPRN) Mouvements différentiels de terrain liés au phénomène de retrait-gonflement des sols argileux dans le département du Lot-et-Garonne Projet de

Plus en détail

Méthodologie d inventaire des mouvements de terrain anciens

Méthodologie d inventaire des mouvements de terrain anciens Méthodologies d études des risques naturels Convention DPPR-LCPC 2002-2006 Séminaire de restitution - 28 juin 2007 Méthodologie d inventaire des Pierre Pothérat - CETE de Lyon Motivations: A des fins d

Plus en détail

DESSINS D ARCHITECTURE

DESSINS D ARCHITECTURE Les dessins d architecture Page 1 DESSINS D ARCHITECTURE Objectifs : - Connaitre à partir d une application les différents plans réalisés dans le domaine de la construction, et plus particulièrement les

Plus en détail

Étude : méthodologie de programmation des études de risques mouvements de terrain sur le département du Rhône. Florent BOISBOUVIER

Étude : méthodologie de programmation des études de risques mouvements de terrain sur le département du Rhône. Florent BOISBOUVIER Étude : méthodologie de programmation des études de risques mouvements de terrain sur le département du Rhône Florent BOISBOUVIER Nature de la commande Client : DDE 69, Service Environnement Risque et

Plus en détail

5.2. EVOLUTION DU TRAIT DE COTE SUR LES PHOTOGRAPHIES AERIENNES DE L'IGN ET LES CARTES ANCIENNES DU SHOM

5.2. EVOLUTION DU TRAIT DE COTE SUR LES PHOTOGRAPHIES AERIENNES DE L'IGN ET LES CARTES ANCIENNES DU SHOM 5.2. EVOLUTION DU TRAIT DE COTE SUR LES PHOTOGRAPHIES AERIENNES DE L'IGN ET LES CARTES ANCIENNES DU SHOM La digitalisation des traits de côte (pied de falaise) a été réalisée pour les cartes anciennes

Plus en détail

Vers une imagerie à grand rendement acquisition par drone

Vers une imagerie à grand rendement acquisition par drone Vers une imagerie à grand rendement acquisition par drone IFSTTAR Département Mesure, Auscultation et Calcul Scientifique Jean-Luc Sorin - François Derkx Champs-sur-Marne le 20 mars 2012 Forum PPMD/ENSG

Plus en détail

DUT. Génie civil Construction durable (GC-CD) IUT - Bordeaux

DUT. Génie civil Construction durable (GC-CD) IUT - Bordeaux DUT Génie civil Construction durable (GC-CD) IUT - Bordeaux Carte d identité de la formation Diplôme DUT - Diplôme universitaire de technologie Spécialité Génie civil - Construction durable (GC-CD) Conditions

Plus en détail

ÉROSION DES RIVES PAR LE BATILLAGE :

ÉROSION DES RIVES PAR LE BATILLAGE : ÉROSION DES RIVES PAR LE BATILLAGE : ÉROSION ET BATILLAGE L érosion des rives est un processus qui se produit le long de tous les cours d eau. Les causes naturelles sont multiples (vagues de vent, niveaux

Plus en détail

PROCES-VERBAL BUREAU 17 MARS 2011

PROCES-VERBAL BUREAU 17 MARS 2011 PROCES-VERBAL BUREAU 17 MARS 2011 Présents : B.CURIS / Th. KAEPPELIN/D.BERGMANN/ Ch.VALLEYRE /A.PERRICHON E.PIERRON Excusés : M.GORJUX / JC.BONI DEBRIEFING REUNION DU 17 FEVRIER SUR LE THEME 1 : Dans le

Plus en détail

RAPPORT D'INSPECTION GÉNÉRALE

RAPPORT D'INSPECTION GÉNÉRALE RAPPORT D'INSPECTION GÉNÉRALE Date de l'inspection : 202-0-8 Statut : FERMÉE Numéro de structure : 387 Nom : Resp. gestion : 0 - MTQ Classe route : 20 - Nationale An. const. : 972 Niveau de structure :

Plus en détail

Information sur les risques majeurs COMMUNE DE GOUVILLE SUR MER. dicrim DOCUMENT D INFORMATION COMMUNAL SUR LES RISQUES MAJEURS

Information sur les risques majeurs COMMUNE DE GOUVILLE SUR MER. dicrim DOCUMENT D INFORMATION COMMUNAL SUR LES RISQUES MAJEURS Information sur les risques majeurs COMMUNE DE GOUVILLE SUR MER dicrim DOCUMENT D INFORMATION COMMUNAL SUR LES RISQUES MAJEURS 29 02 2008 1 PREFACE DU MAIRE Tout citoyen a le droit à l information sur

Plus en détail

La nouvelle RÉGLEMENTATION PARASISMIQUE applicable aux bâtiments

La nouvelle RÉGLEMENTATION PARASISMIQUE applicable aux bâtiments La nouvelle RÉGLEMENTATION PARASISMIQUE applicable aux bâtiments dont le permis de construire est déposé à partir du 1 er mai 2011 Janvier 2011 Ministère de l'écologie, du Développement durable, des Transports

Plus en détail

découverte du monde se repérer dans l'espace Exemples de séances intégrant les TICE

découverte du monde se repérer dans l'espace Exemples de séances intégrant les TICE découverte du monde se repérer dans l'espace Exemples de séances intégrant les TICE Les correspondants nous ont envoyé des photos de paysages des environs de leur école. Quelles différences y-a-il avec

Plus en détail

DOGONDOUTCHI CADRE EXPERIMENTAL RUISSELEMENT

DOGONDOUTCHI CADRE EXPERIMENTAL RUISSELEMENT DOGONDOUTCHI CADRE EXPERIMENTAL POUR LA GESTION DES EAUX DE RUISSELEMENT DOGONDOUTCHI, «La haute colline» Commune urbaine de 40 000 habitants FRANCE NIGER Niamey 300 km Dogondoutchi Nigeria 1000 km 40

Plus en détail

Délimiter la limite haute du rivage le plus précisément possible

Délimiter la limite haute du rivage le plus précisément possible Délimiter la limite haute du rivage le plus précisément possible Intersection entre le modèle de marée et le MNT Le SHOM et ses principales missions EPA depuis 2007 sous tutelle du ministère de la Défense

Plus en détail

CARTES DE ZONES DE CONTRAINTES

CARTES DE ZONES DE CONTRAINTES 17 3 CARTES DE ZONES DE CONTRAINTES 3.1 Méthodologie de cartographie des zones exposées aux glissements de terrain dans les dépôts meubles La méthode de cartographie utilisée par le Service de la géotechnique

Plus en détail

Etude de l évolution du trait de côte du littoral des Bouches-du-Rhône au regard de l érosion marine

Etude de l évolution du trait de côte du littoral des Bouches-du-Rhône au regard de l érosion marine Etude de l évolution du trait de côte du littoral des Bouches-du-Rhône au regard de l érosion marine Contexte de la mission Connaissance, compréhension et anticipation des phénomènes d érosion et de submersion

Plus en détail

GLISSEMENTS DE TERRAIN DANS LES DÉPÔTS MEUBLES

GLISSEMENTS DE TERRAIN DANS LES DÉPÔTS MEUBLES 5 2 GLISSEMENTS DE TERRAIN DANS LES DÉPÔTS MEUBLES 2.1 Contexte géologique général En raison de l immensité de son territoire et des divers environnements géologiques qui le composent, le Québec est exposé

Plus en détail

Le conservatoire du littoral

Le conservatoire du littoral Le conservatoire du littoral face au changement climatique avec le soutien de EDITO Le littoral subit de nombreuses pressions qui s accentuent au fil du temps. Pression touristique, densification de l

Plus en détail

Synthèse de référence des techniques de suivi du trait de côte

Synthèse de référence des techniques de suivi du trait de côte Synthèse de référence des techniques de suivi du trait de côte Rapport final BRGM/RP-60616-FR Novembre 2012 Synthèse de référence des techniques de suivi du trait de côte Rapport final BRGM/RP-60616-FR

Plus en détail

L utilisation des SIG pour aider à la. opérationnelles dans le cadre de pollutions marines accidentelles

L utilisation des SIG pour aider à la. opérationnelles dans le cadre de pollutions marines accidentelles L utilisation des SIG pour aider à la décision et gérer g les données opérationnelles dans le cadre de pollutions marines accidentelles Vincent Gouriou Cedre (CEntre de Documentation de Recherche et d'experimentations

Plus en détail

Analyses du vent et étude du potentiel technico-économique éolien en mer

Analyses du vent et étude du potentiel technico-économique éolien en mer Analyses du vent et étude du potentiel technico-économique éolien en mer B. Pouponneau1, L.Thiebaud 2, C. Conseil3, P.Vigne4, J.Christin5, C. Périard1, S. Martinoni-Lapierre1 Météo-France, Toulouse, France

Plus en détail

Table des matières. 13.1 champ d application. 13.2 aménagement des espaces libres

Table des matières. 13.1 champ d application. 13.2 aménagement des espaces libres Aménagement de terrain Table des matières 13.1 champ d application 13.2 aménagement des espaces libres 13.3 clôtures, haies et murets 13.3.1 matériaux permis 13.3.2 matériaux prohibés 13.3.3 implantation

Plus en détail

Elaboration d un Plan Local d Urbanisme / d un Agenda 21

Elaboration d un Plan Local d Urbanisme / d un Agenda 21 Elaboration d un Plan Local d Urbanisme / d un Agenda 21 Phase diagnostic Par : P. Mordelet, Université Toulouse 3 C. Aschan-Leygonie, Université Lyon 2 F. Boussama, Université Montpellier 1 C. Mathieu,

Plus en détail

Participer à l'inventaire des patrimoines maritimes et estuariens du Pays de Morlaix 2015-2016. Guide du recensement

Participer à l'inventaire des patrimoines maritimes et estuariens du Pays de Morlaix 2015-2016. Guide du recensement Participer à l'inventaire des patrimoines maritimes et estuariens du Pays de Morlaix 2015-2016 Guide du recensement Sommaire : 1) Un inventaire participatif des patrimoine maritimes et estuariens du Pays

Plus en détail

nos produits BÉTON PRÉFABRIQUÉ ponceaux préfabriqués : polyvoûte - matière - opticadre - ponceau rectangulaire

nos produits BÉTON PRÉFABRIQUÉ ponceaux préfabriqués : polyvoûte - matière - opticadre - ponceau rectangulaire nos produits BÉTON PRÉFABRIQUÉ ponceaux préfabriqués : polyvoûte - matière - opticadre - ponceau rectangulaire BÉTON PROVINCIAL EST UNE ENTREPRISE SOLIDEMENT IMPLANTÉE DEPUIS PRÈS D UN DEMI-SIÈCLE DANS

Plus en détail

Le quatrième jour d opérations de la campagne POLYPLAC (8 Septembre 2012). Bulletin n 6

Le quatrième jour d opérations de la campagne POLYPLAC (8 Septembre 2012). Bulletin n 6 Le quatrième jour d opérations de la campagne POLYPLAC (8 Septembre 2012). Bulletin n 6 La vie à bord et la route prise pour la recherche de pieds de talus. La veille, après avoir atteint sur la ride le

Plus en détail

Approche géophysique de la couverture sédimentaire au large des Pays de Monts

Approche géophysique de la couverture sédimentaire au large des Pays de Monts XIII èmes Journées Nationales Génie Côtier Génie Civil Dunkerque, 2-4 juillet 2014 DOI:10.5150/jngcgc.2014.059 Editions Paralia CFL disponible en ligne http://www.paralia.fr available online Approche géophysique

Plus en détail

Atlantic Climate Adaptation Solutions Association. Solutions d'adaptation aux changements climatiques pour l'atlantique

Atlantic Climate Adaptation Solutions Association. Solutions d'adaptation aux changements climatiques pour l'atlantique Atlantic Climate Adaptation Solutions Association Solutions d'adaptation aux changements climatiques pour l'atlantique Par André Robichaud 1,2, Inuk Simard 4, et Meher Chelbi 2,3 Université de Moncton,

Plus en détail

Inventaire des foyers d érosion

Inventaire des foyers d érosion Inventaire des foyers d érosion Lacs Supérieur et Équerre Municipalité de Lac-Supérieur Automne 2010 Une collaboration entre : Mise en contexte Dans le cadre de l Opération Bleu-Vertpour poser des actions

Plus en détail

Plan de Prévention des Risques (P.P.R.) naturels prévisibles commune de Saint-Joseph REGLEMENT

Plan de Prévention des Risques (P.P.R.) naturels prévisibles commune de Saint-Joseph REGLEMENT REGLEMENT Les mesures réglementaires et les recommandations présentées ci-après, sont issues notamment : - des recommandations nationales sur la cartographie réglementaire, - des propositions des géologues

Plus en détail

Les différentes étapes lors de la construction d un bâtiment FIN

Les différentes étapes lors de la construction d un bâtiment FIN Avant d attaquer les travaux, les étapes suivantes doivent être réalisées: le terrain a été acheté. le notaire a édité tous les papiers administratifs nécessaires. les plans ont été dessinés et validés

Plus en détail

Sources : Observations de terrain, Etude paysagère sur le belvédère de la Côte de Grâce, D.R.E.A.L. Basse-Normandie, mars 2010.

Sources : Observations de terrain, Etude paysagère sur le belvédère de la Côte de Grâce, D.R.E.A.L. Basse-Normandie, mars 2010. 3. Paysages Sources : Observations de terrain, Etude paysagère sur le belvédère de la Côte de Grâce, D.R.E.A.L. Basse-Normandie, mars 2010. 3.1. Les paysages vus par les peintres Dès le XVIII ème siècle,

Plus en détail

Impacts de l élévation du niveau de la mer lié au changement climatique dans la région de Pointe-à-Pitre

Impacts de l élévation du niveau de la mer lié au changement climatique dans la région de Pointe-à-Pitre Impacts de l élévation du niveau de la mer lié au changement climatique dans la région de PointeàPitre Convention DEALBRGM (déc. 2010) Rapport BRGM/RP60857FR (mars 2012) Contenu & objectifs Région pointoise

Plus en détail

Géosciences; Lycée Victor Schœlcher 1

Géosciences; Lycée Victor Schœlcher 1 Géosciences; Lycée Victor Schœlcher 1 Renouvellement et disparition des fonds océaniques Fabiola Fabiola ARNAUD, ARNAUD TS3 Géosciences; Lycée Victor Schœlcher 2 Mécanismes à l origine de nouveaux matériaux

Plus en détail

DES STRUCTURES SPÉCIALES. Le Restaurant "La Réserve" Le Bureau des Douanes

DES STRUCTURES SPÉCIALES. Le Restaurant La Réserve Le Bureau des Douanes DES STRUCTURES SPÉCIALES En plus des types de bâtiments standard tels que ceux dont il est débattu dans les sections précédentes de ce chapitre, il y avait un certain nombre de constructions spéciales

Plus en détail

L ENTRETIEN D OUVRAGES D ART AERONAUTIQUES

L ENTRETIEN D OUVRAGES D ART AERONAUTIQUES L ENTRETIEN D OUVRAGES D ART AERONAUTIQUES Sommaire A. AÉROPORTS DE PARIS B. LE PATRIMOINE OUVRAGES D ART C. CONTEXTE ET OBJECTIFS D. PRINCIPE ET ORGANISATION E. MÉTHODE ET RÉFÉRENCES F. OUTILS G. MOYENS

Plus en détail

LE RISQUE DE MOUVEMENT DE TERRAIN

LE RISQUE DE MOUVEMENT DE TERRAIN CHAPITRE II : LES RISQUES NATURELS Le risque Mouvement de terrain LE RISQUE DE MOUVEMENT DE TERRAIN Dossier départemental des risques majeurs Côtes-d Armor Arrêté préfectoral du 21 mai 2013 51 1 GENERALITES

Plus en détail

Centre aqualudique «PLOUF» Château-du-Loir

Centre aqualudique «PLOUF» Château-du-Loir Semaine de l Architecture Contemporaine 2012. L eau dans l architecture Centre aqualudique (infographie) Centre aqualudique «PLOUF» Château-du-Loir Adresse : 46 rue du 11 Novembre 1918 72500 Château-du-Loir

Plus en détail

F1106 - Ingénierie et études du BTP

F1106 - Ingénierie et études du BTP Appellations (Construction / Génie Civil - Bâtiment - Gros œuvre) F1106 - Ingénierie et études du BTP Chargé / Chargée d'affaires BTP Conseiller / Conseillère technique habitat écologique Ingénieur / Ingénieure

Plus en détail

Numériser les documents d'urbanisme Quel intérêt?

Numériser les documents d'urbanisme Quel intérêt? Numériser les documents d'urbanisme Quel intérêt? DDT du Rhône 12 octobre 2012 Stéphane LEVEQUE Chargé d Études Planification et Mise en Œuvre Certu Ministère de l Égalité des Territoires et du Logement

Plus en détail

PRÉFÈTE DE LA SOMME DIRECTION DÉPARTEMENTALE DES TERRITOIRES ET DE LA MER DE LA SOMME PLAN DE PREVENTION DES RISQUES NATURELS FALAISES PICARDES

PRÉFÈTE DE LA SOMME DIRECTION DÉPARTEMENTALE DES TERRITOIRES ET DE LA MER DE LA SOMME PLAN DE PREVENTION DES RISQUES NATURELS FALAISES PICARDES PRÉFÈTE DE LA SOMME DIRECTION DÉPARTEMENTALE DES TERRITOIRES ET DE LA MER DE LA SOMME PLAN DE PREVENTION DES RISQUES NATURELS FALAISES PICARDES Règlement Photo : DDTM 80 Maîtrise d ouvrage Préfecture de

Plus en détail

PLAN DE PRÉVENTION DES RISQUES NATURELS PRÉVISIBLES LITTORAUX

PLAN DE PRÉVENTION DES RISQUES NATURELS PRÉVISIBLES LITTORAUX PLAN DE PRÉVENTION DES RISQUES NATURELS PRÉVISIBLES LITTORAUX de la Baie de Bourgneuf, NOTICE DE PRESENTATION Annexe n 6 Synthèse des hypothèses des scénarios de référence Enquête Publique Enquête publique

Plus en détail

ihv Qu est-ce qu un mouvement de terrain? Comment se manifeste-t-il? Les conséquences sur les biens et personnes

ihv Qu est-ce qu un mouvement de terrain? Comment se manifeste-t-il? Les conséquences sur les biens et personnes MOUVEMENTS DE TERRAIIN ihv Le phénomène mouvementts de tterrrraiin Qu est-ce qu un mouvement de terrain? Les mouvements de terrain regroupent un ensemble de déplacements, plus ou moins brutaux, du sol

Plus en détail

ARIEGE AZIMUTH Résidence de Tourisme 3 Étoiles

ARIEGE AZIMUTH Résidence de Tourisme 3 Étoiles ARIEGE AZIMUTH Résidence de Tourisme 3 Étoiles L investissement gagnant Venez avec l Essentiel : Vous-même Garrabet Ariège-Pyrénées Solutions en Gestion Touristique Un programme Haut de Gamme La Résidence

Plus en détail

Présenté par Patrice Leroux, ing.

Présenté par Patrice Leroux, ing. & Élaboration d un plan des eaux pluviales: Une approche alternative de l entreprise Présenté par Patrice Leroux, ing. Le 30 avril 2014 Sommaire de la présentation Enjeux et problématiques Approche de

Plus en détail

Evolution spatio-temporelle du trait de côte de Sousse à Monastir (Est de la Tunisie)

Evolution spatio-temporelle du trait de côte de Sousse à Monastir (Est de la Tunisie) Geo-Eco-Trop., 2010, 34: 103-112 Evolution spatio-temporelle du trait de côte de Sousse à Monastir (Est de la Tunisie) Spatio-temporal evolution of the shoreline along the coast between Sousse and Monastir

Plus en détail

MOUVEMENTS DE TERRAIN

MOUVEMENTS DE TERRAIN MOUVEMENTS DE TERRAIN 63 64 L'exploitation souterraine de la pierre de Savonnières a cessé en 2002 2 320 000 m3 de roche exploitée ont laissé 173 kilomètres de galeries sur 83 hectares. Les carrières de

Plus en détail

Quelles stratégies d adaptation au risque d érosion marine pour une station balnéaire: L exemple de Lacanau en Gironde

Quelles stratégies d adaptation au risque d érosion marine pour une station balnéaire: L exemple de Lacanau en Gironde Quelles stratégies d adaptation au risque d érosion marine pour une station balnéaire: L exemple de Lacanau en Gironde Colloque EUCC - Biarritz 23 juin 2015 Laurent Peyrondet Maire de Lacanau Martin Renard

Plus en détail

BUREAU D ETUDES DU GENIE CIVIL

BUREAU D ETUDES DU GENIE CIVIL MINISTERE DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE ADMINISTRATION GENERALE DE L ENSEIGNEMENT ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ENSEIGNEMENT DE PROMOTION SOCIALE DE REGIME 1 DOSSIER PEDAGOGIQUE UNITE DE FORMATION BUREAU

Plus en détail

ENQUÊTE PUBLİQUE RÉALİSATİON D'AMÉNAGEMENTS DE STABİLİSATİON DU TRAİT DE CÔTE A LA GUÉRİNİÈRE ET L'ÉPİNE (SECTEUR DES ÉLOUX) Exposé

ENQUÊTE PUBLİQUE RÉALİSATİON D'AMÉNAGEMENTS DE STABİLİSATİON DU TRAİT DE CÔTE A LA GUÉRİNİÈRE ET L'ÉPİNE (SECTEUR DES ÉLOUX) Exposé ENQUÊTE PUBLİQUE RÉALİSATİON D'AMÉNAGEMENTS DE STABİLİSATİON DU TRAİT DE CÔTE A LA GUÉRİNİÈRE ET L'ÉPİNE (SECTEUR DES ÉLOUX) 1. Etat des lieux 2. Causes 3. Le projet 4. Conclusion, proposition Exposé «La

Plus en détail

Mobilité du trait de côte et cartographie historique

Mobilité du trait de côte et cartographie historique Mobilité du trait de côte et cartographie historique 1 Frédéric POUGET Université de La Rochelle UMR 6250 LIENSS (Littoral Environnement et SociétéS) Colloque Les littoraux à l heure du changement climatique

Plus en détail

Les risques liés aux cavités L exemple de la région parisienne

Les risques liés aux cavités L exemple de la région parisienne Les risques liés aux cavités L exemple de la région parisienne Anne-Marie Prunier Leparmentier Inspection générale des Carrières 4 avril 2013 CFGI SGF - CNAM 1/45 Sommaire I. Des incidents à la création

Plus en détail

CONTEXTE ET OBJECTIFS

CONTEXTE ET OBJECTIFS dans le cadre de la réalisation de l A89 - Dérivation et rescindement de la Goutte Martin OHA363 O et OHA364 CONTEXTE ET OBJECTIFS Le dernier tronçon de l A89 reliant Lyon à Bordeaux, lancé en 2009 pour

Plus en détail