ETUDE D UN BATIMENT EN BETON : LES BUREAUX E.D.F. A TALENCE

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "ETUDE D UN BATIMENT EN BETON : LES BUREAUX E.D.F. A TALENCE"

Transcription

1 1 ENSA Paris-Val de Seine Yvon LESCOUARC H ETUDE D UN BATIMENT EN BETON : LES BUREAUX E.D.F. A TALENCE Architecte : Norman FOSTER

2 2 LES BUREAUX EDF A TALENCE Ce bâtiment de bureaux conçu par l'agence de Norman FOSTER a été mis en service en 1996 à Talence, sur une parcelle située dans le prolongement de celle occupée par l'ecole d'architecture de Bordeaux. LES INTERVENANTS Le maître d'ouvrage E.D.F. S.E.I.S.O. (Services d'etudes et d'informatique du Sud-Ouest) a choisi Norman FOSTER comme architecte en fonction des réalisations qu'il avait déjà effectuées dans des domaines semblables, avec un souci relatif aux économies d'énergie et à la qualité de vie. Le maître d'ouvrage voulait un bâtiment de bureaux, laboratoires et locaux sociaux pour 220 personnes, avec immeuble sécable, permettant en cas de réduction d'activité de louer certaines parties à d'autres sociétés. Le site de Talence près de Bordeaux a été choisi car il est situé à un nœud de communication (autoroute, aéroport). Maître d'ouvrage et maître d'œuvre ont travaillé en étroite collaboration pendant les phases de l'a.p.s. (8 mois) et de l'a.p.d. (7 mois). Le maître d'œuvre, qui s'est vu confier une mission m6, s'est adjoint le bureau d'études SERETE et un architecte local Frédéric BROCHET. Le chantier a débuté le 27 février 1995 et a duré un an, pour s achever en mars SOLS ET FONDATIONS Des mesures de hauteur de nappe phréatique ont été réalisées sur une année, en 1993 : le niveau le plus haut a été atteint en février 1993 à -3,10 m, et le niveau le plus bas en octobre 1993 à -7,10 m. La variation a donc été de 4 m sur une année. Il a été considéré que le niveau le plus haut possible, dans la vie du bâtiment, serait de -2,50 m. Le plancher du soussol est à 3,30 m de profondeur, donc il est au-dessus de la nappe phréatique pendant la plus grande partie de l'année, mais parfois dans cette nappe quelques semaines par an. Le sol est constitué de remblais très peu résistants jusqu'à une profondeur variant de 0,70 m à 1,50 m, puis d'argile jaunâtre assez peu résistante jusqu'à une profondeur de 6 m, et enfin de marnes et calcaires plus résistants au déjà. La résistance du sol argileux en partie nord de la parcelle est d'environ 3,5 kg/cm2, mais elle est plus faible en partie sud. Il a cependant été possible de se limiter à des fondations superficielles (semelles filantes, radier) et donc d'éviter les fondations profondes, plus coûteuses. Mais afin de passer avec les mêmes fondations superficielles en partie sud, il a fallu limiter les charges dans cette zone : le "petit bâtiment" au sud comporte un plancher de moins que le "grand bâtiment".

3 3 Des semelles filantes de 2,20 m de large supportent les murs de rives longitudinaux. Les deux files centrales de poteaux s'appuient par l'intermédiaire de poutres sur un radier d'environ 6 m de large, les poutres étant bien sûr disposées en dessous du radier. LA STRUCTURE Le bâtiment R+3, de forme parallélépipédique, a comme longueur 100 m, largeur 20 m et hauteur 12,60 m, pour une surface de plancher de m 2. Il est constitué d'un "grand bâtiment'" en partie nord, d'un "petit bâtiment" en partie sud, dans le prolongement du premier, l'ensemble étant séparé par un passage couvert. A partir du niveau du sol, la structure, entièrement en béton, est constituée de poteaux, poutres principales et poutres secondaires reliées par des voutes. Les poteaux à section circulaire ont un diamètre de 25 cm. Les poutres principales, disposées dans le sens de la longueur du bâtiment, ont une largeur de 60 cm, hauteur de 35 cm et portée de 5,40 m. Les poutres secondaires, disposées transversalement, espacées de 1,35 m et s'appuyant sur les poutres principales, ont une largeur de 20 cm, hauteur de 35 cm et portées de 7,275 m ou 5 m (en partie centrale). L'épaisseur de la voute varie de 11 cm à 35 cm.

4 4 Les charges d'exploitation suivantes ont été adoptées: - bureaux: 350 dan/m 2 - salles centrales pour informatique, réunions ou archivages: 500 dan/m 2 - circulations: 500 dan/m 2 - parkings en sous-sols: 500 dan/m 2 - archives en sous-sols: dan/m 2 - restaurant d'entreprise: 500 dan/m 2 - toiture terrasse non accessible: 100 dan/m 2 La trame des poteaux dans le sens longitudinal étant de 5,40 m, la longueur du grand bâtiment est de 13 x 5,40 m = 70,20 m, celle du petit bâtiment est de 3 x 5,40 m = 16,20 m et celle du passage couvert de 2 x 5,40 m = 10,80 m. Les poteaux ont été coulés sur place dans des coffrages métalliques constitués de deux coques assemblées entre elles. Les poutres principales, poutres secondaires et voûtes ont été coulées sur place simultanément dans un coffrage en acier couvrant une surface de 100 m 2, fabriqué spécialement pour ce chantier, avec tôle de 4 mm soudée sur des raidisseurs.

5 5 Pour faire tourner rapidement les coffrages, les poteaux et les planchers étaient décoffrés 24 heures après le coulage du béton. Cela nécessitait que le béton ait déjà atteint une certaine résistance, et ce critère de résistance au bout de 24 heures a été déterminant dans le choix du béton : - béton de classe 50 pour les poteaux (résistance caractéristique à 28 jours = 50 MPa, soit 500 kg/cm 2 ) - béton de classe 40 pour les planchers (poutres principales, poutres secondaires et voutes). La surface des poteaux et la face inférieure des planchers restent apparentes, brutes de décoffrage, sans ragréage, reprise ou peinture, avec seulement un sablage pour nettoyer la surface. La stabilité du petit bâtiment est assurée par un noyau central et celle du grand bâtiment par deux noyaux. Ces noyaux sont constitués par les voiles en béton qui entourent les circulations verticales. Ils reprennent les charges horizontales : les forces de vent agissant sur les façades circulent dans les planchers jusqu'à ces noyaux, puis descendent par ces noyaux jusqu'aux fondations. Ainsi les poteaux n'ont à reprendre que des forces verticales : ils sont soumis à compression, sans flexion. AUTRES ASPECTS DE LA CONSTRUCTION La face inférieure des planchers restant apparente, les câblages et gaines sont placés audessus de ceux-ci, cachés par un faux plancher. La toiture-terrasse est constituée d'une dalle en béton, surmontée d'un pare-vapeur (barrière étanche destinée à éviter les condensations dans l'épaisseur de l'isolant), puis de l'isolation par deux couches de laine minérales de 5 cm d'épaisseur chacune, et enfin de l'étanchéité multicouche (3 épaisseurs de plaques à base de bitume, qui adhèrent entre elles à chaud). La pente de la toiture-terrasse est de 1 %, pour l'écoulement des eaux pluviales. Les façades sont constituées de panneaux en aluminium, préfabriqués, placés entre poteaux et planchers et attachés aux planchers. Les pignons sont en bois, du red cedar (cèdre rouge), tout comme les brise-soleil disposés sur les façades principales est et ouest. LE CHANTIER La maîtrise d'œuvre a procédé à un appel d'offres par lots séparés: 18 lots ont été constitués. Le nettoyage en surface, avec abattage de certains arbres, a duré une semaine et le terrassement à la pelle mécanique deux semaines. Cinq semaines après l'ouverture du chantier, la grue était en place, le béton de propreté servant de coffrage aux fondations commençait à être coulé et 20 ouvriers travaillaient sur le chantier. Le chantier a duré 52 semaines. Le coût de la construction, en 1996, a été de

6 6 Façade est Façade Ouest

5 LES PLANCHERS. les modes de vibration en cas de charges dynamiques.

5 LES PLANCHERS. les modes de vibration en cas de charges dynamiques. 5 LES PLANCHERS Les planchers ont pour rôle structurel de transmettre les charges et surcharges de fonctionnement du bâtiment aux éléments principaux de l ossature. Ils participent aussi à la stabilité

Plus en détail

Cours 2. La structure porteuse d un bâtiment. 1 - Les fondations. 2 - Les porteurs verticaux. 3 - Les porteurs horizontaux

Cours 2. La structure porteuse d un bâtiment. 1 - Les fondations. 2 - Les porteurs verticaux. 3 - Les porteurs horizontaux La structure porteuse d un bâtiment 1 - Les fondations 2 - Les porteurs verticaux 3 - Les porteurs horizontaux 1) Les Fondations 1-1) Fonctions, définitions Les fondations d un ouvrage sont les éléments

Plus en détail

INBTP-PROJET ARCH-LEÇON_007

INBTP-PROJET ARCH-LEÇON_007 C.I.B. INBTP-PROJET ARCH-LEÇON_007 1 PROGRAMME LEÇONS LEÇON_001 [T] Présentation L Architecture Tropicale LEÇON_002 [T] La maison unifamiliale LEÇON_003 [T] La maison en bande LEÇON_004 [T] L immeuble

Plus en détail

Mur extérieur «mur PAMAflex»

Mur extérieur «mur PAMAflex» A 1. Description Elément préfabriqué hautement isolé composé d une paroi portante en béton de 14 cm d épaisseur, d une couche d isolation de 27 cm de polyuréthane, épaisseur totale du mur de 41 cm. Un

Plus en détail

Modulation de construction et préfabrication

Modulation de construction et préfabrication Chapitre 5 : LES COMPOSANTS PREFABRIQUES EN BETON POUR LE BATIMENT Les composants préfabriqués pour le bâtiment seront divisés en 2 grandes catégories : Les composants linéaires (pieux, poteaux, poutres

Plus en détail

Descriptif de livraison et de prestations de la cave DENNERT ICON 3.02 TRE

Descriptif de livraison et de prestations de la cave DENNERT ICON 3.02 TRE Descriptif de livraison et de prestations de la cave DENNERT ICON 3.02 TRE Cave ICON 3.02 TRE selon le plan d ensemble ci-joint, composée de murs préfabriqués posés et fixés sur la dalle selon les impératifs

Plus en détail

Zone Industrielle. Kehlen... 1

Zone Industrielle. Kehlen... 1 Zone Industrielle Kehlen VALERES Konstruktioun SA 1 L o c a l i s a t i o n Le terrain se situe dans la zone industrielle de et à 8287 Kehlen Parcelle no 2946/5744 lot 1 La superficie du terrain sur lequel

Plus en détail

LES TERRASSEMENTS ET LES FONDATIONS

LES TERRASSEMENTS ET LES FONDATIONS Les terrassements Le terrassement : désigne l ensemble des opérations de mise en forme d un terrain liées à l édification d une construction (nivellement du sol, fouille pour l exécution des fondations,

Plus en détail

Les différentes étapes lors de la construction d un bâtiment FIN

Les différentes étapes lors de la construction d un bâtiment FIN Avant d attaquer les travaux, les étapes suivantes doivent être réalisées: le terrain a été acheté. le notaire a édité tous les papiers administratifs nécessaires. les plans ont été dessinés et validés

Plus en détail

Les toitures plates. Pour constituer le plancher en tôles profilées il faut tenir compte de divers aspects:

Les toitures plates. Pour constituer le plancher en tôles profilées il faut tenir compte de divers aspects: Les toitures plates 1. Introduction aux toitures plates Les toitures plates peuvent être constituer d'une charpente traditionnelle en acier jouant le rôle de support, composée de poutres et de pannes surmontées

Plus en détail

SYSTÈME DE PLANCHER COMPOSITE HAMBRO D500 : DESCRIPTION, INSTALLATION ET AVANTAGES DU SYSTÈME. Par Marie-Ève Dorion, ing.

SYSTÈME DE PLANCHER COMPOSITE HAMBRO D500 : DESCRIPTION, INSTALLATION ET AVANTAGES DU SYSTÈME. Par Marie-Ève Dorion, ing. SYSTÈME DE PLANCHER COMPOSITE HAMBRO D500 : DESCRIPTION, INSTALLATION ET AVANTAGES DU SYSTÈME Par Marie-Ève Dorion, ing. Juin 2013 TABLE DES MATIÈRES LE SYSTÈME DE PLANCHER COMPOSITE HAMBRO D500 STADE

Plus en détail

Leçon 5 - Constructions à ossature

Leçon 5 - Constructions à ossature Leçon 5 - Constructions à ossature 5.1 Introduction Les constructions à ossature préfabriquée sont composées de colonnes et de poutres. Les éléments contiennent certains détails et accessoires d assemblage.

Plus en détail

Fiche Technique d Évaluation sismique : Construction basse en Maçonnerie Non-armée, Chaînée, ou de Remplissage en Haïti

Fiche Technique d Évaluation sismique : Construction basse en Maçonnerie Non-armée, Chaînée, ou de Remplissage en Haïti .0 RISQUES GEOLOGIQUES DU SITE NOTES. LIQUÉFACTION : On ne doit pas trouver de sols granulaires liquéfiables, lâches, saturés, ou qui pourraient compromettre la performance sismique du bâtiment, dans des

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE : GARAGES PREFABRIQUES MONOCOQUES

FICHE TECHNIQUE : GARAGES PREFABRIQUES MONOCOQUES FICHE TECHNIQUE : MONOCOQUES propose un large choix de garages préfabriqués monocoques en béton, garantie pour vous de trouver celui qui correspond parfaitement aux exigences techniques de votre projet.

Plus en détail

Construction d'un groupe de deux T3

Construction d'un groupe de deux T3 Construction d'un groupe de deux T3 DEVIS QUANTITATIF / ESTIMATIF MAÎTRE D'OUVRAGE Mr Modèle Fac-Similé Rue de la Paix 20137 Porto Vecchio MAÎTRE D'OEUVRE Lotissement Cavu-Vèrdiola Route de Cavu 20144

Plus en détail

description du système

description du système description du système a. conception technique système constructif Le projet proposé est un système modulaire industrialisé d'assemblage d'éléments préfabriqués tridimensionnels. Il est basé sur un module

Plus en détail

Fondations & soubassements

Fondations & soubassements Fondations & soubassements Henri RENAUD Deuxième édition 2010 Groupe Eyrolles, 2002, 2010 pour la présente édition, ISBN : 978-2-212-12786-7 S o m m a i r e F o n d a t i o n s p a r s e m e l l e s...

Plus en détail

TECHNIQUES D EXCAVATION ET DE SOUTENEMENT EN SITE URBAIN REPRISE EN SOUS-ŒUVRE CREATION DE VOLUME SOUS IMMEUBLES EXISTANTS

TECHNIQUES D EXCAVATION ET DE SOUTENEMENT EN SITE URBAIN REPRISE EN SOUS-ŒUVRE CREATION DE VOLUME SOUS IMMEUBLES EXISTANTS CFMS 3 décembre 2014 «Réhabilitation et confortement des ouvrages / Reprise en sous-œuvre» TECHNIQUES D EXCAVATION ET DE SOUTENEMENT EN SITE URBAIN REPRISE EN SOUS-ŒUVRE CREATION DE VOLUME SOUS IMMEUBLES

Plus en détail

C.C.T.P. Construction d une crèche associative «Lei minòts» Lot n 4 Cloisons - Plâtrerie - Faux plafonds

C.C.T.P. Construction d une crèche associative «Lei minòts» Lot n 4 Cloisons - Plâtrerie - Faux plafonds Construction d une crèche associative «Lei minòts» M.I.N. d Avignon Maitre d ouvrage : association Les Maisons du Monde C.C.T.P. Lot n 4 Cloisons - Plâtrerie - Faux plafonds Décembre 2010 Lot n 4 Cloisons

Plus en détail

Ywood Les Docks Libres à Marseille

Ywood Les Docks Libres à Marseille Ywood Les Docks Libres à Marseille S. Bouquet 1 Ywood Les Docks Libres à Marseille Stéphane Bouquet NEXITY / YWOOD FR-Paris, Marseille 2 Ywood Les Docks Libres à Marseille S. Bouquet 5 ème Forum International

Plus en détail

NOTE EXPLICATIVE DE PROTECTION INCENDIE

NOTE EXPLICATIVE DE PROTECTION INCENDIE Vereinigung Kantonaler Feuerversicherungen Association des établissements cantonaux d assurance incendie Associazione degli istituti cantonali di assicurazione antincendio NOTE EXPLICATIVE DE PROTECTION

Plus en détail

Un pavillon se compose de murs et d'un toit qui peuvent être réalisés de différentes façons suivant le budget donné :

Un pavillon se compose de murs et d'un toit qui peuvent être réalisés de différentes façons suivant le budget donné : Un pavillon se compose de murs et d'un toit qui peuvent être réalisés de différentes façons suivant le budget donné : l'assemblage de parpaings le moulage dans un coffrage donnant une forme circulaire

Plus en détail

www.isol-plus-st.com

www.isol-plus-st.com Produits MAXPLUS & MAXFIX Maisons passives et basse consommation d énergie Maisons passives et basse consommation Les systèmes MAXPLUS et MAXFIX sont déjà aux normes de 2020. Aujourd hui, les économies

Plus en détail

PROTECTIONS COLLECTIVES : PRÉVENIR LE RISQUE DE CHUTE À L EXTÉRIEUR DU BÂTIMENT

PROTECTIONS COLLECTIVES : PRÉVENIR LE RISQUE DE CHUTE À L EXTÉRIEUR DU BÂTIMENT PROTECTIONS COLLECTIVES : PRÉVENIR LE RISQUE DE CHUTE À L EXTÉRIEUR DU BÂTIMENT Note Technique CRAMIF N 25 PROTECTIONS COLLECTIVES : PRÉVENIR LE RISQUE DE CHUTE À L EXTÉRIEUR DU BÂTIMENT Note technique

Plus en détail

Fiche du projet Caterpillar

Fiche du projet Caterpillar Fiche du projet Caterpillar Hall Ceptra de 79 m de long La structure métallique réalisée pour Caterpillar à Gosselies mesure 24 m de large sur près de 79 m de long. Tous les grands véhicules de construction,

Plus en détail

Version 1. Demandeur de l étude : VM - BETON SERVICES 51 Boulevard des Marchandises 85260 L'HERBERGEMENT. Auteur * Approbateur Vérificateur(s)

Version 1. Demandeur de l étude : VM - BETON SERVICES 51 Boulevard des Marchandises 85260 L'HERBERGEMENT. Auteur * Approbateur Vérificateur(s) Département Enveloppe et Revêtements Division HygroThermique des Ouvrages N affaire : 12-007 Le 10 avril 2012 Réf. DER/HTO 2012-093-BB/LS CALCUL DES COEFFICIENTS DE TRANSMISSION SURFACIQUE UP ET DES COEFFICIENTS

Plus en détail

CHAPITRE V DESCRIPTIF PARTICULIER DES TRAVAUX SOMMAIRE

CHAPITRE V DESCRIPTIF PARTICULIER DES TRAVAUX SOMMAIRE /0 Affaire: Boulangerie St Martin en Vercors N DESIGNATION Qté P.. P.T. CHAPITRE V DESCRIPTIF PARTICLIER DES TRAVAX SOMMAIRE 50) DEMOLITION 502) DEMOLITION SANITAIRES 503) DEMOLITION ESCALIER ET PALIER

Plus en détail

LES PLANCHERS. Le plancher va travailler en flexion. Le plancher bien droit à l origine, dès qu on le emt en place, se déforme.

LES PLANCHERS. Le plancher va travailler en flexion. Le plancher bien droit à l origine, dès qu on le emt en place, se déforme. LES PLANCHERS Introduction - Charges supportées par les planchers -Poids propre -Revêtement -Cloisons -Exploitation Le plancher va travailler en flexion. Le plancher bien droit à l origine, dès qu on le

Plus en détail

Fondation filante ou continue. Béton de. fondation 350 Kg/m³. Béton de. propreté 250 Kg/m³. Fondation filante ou continue

Fondation filante ou continue. Béton de. fondation 350 Kg/m³. Béton de. propreté 250 Kg/m³. Fondation filante ou continue FONDATIONS Les fondations sont destinées à assurer la stabilité d un ouvrage sur le terrain. Elles doivent pouvoir transmettre toutes les sollicitations ( charges, surcharges, renversement, ) sur un sol

Plus en détail

Le Plancher Léger Thermo-Acoustique

Le Plancher Léger Thermo-Acoustique - P L T A -S e a c b o i s Le Plancher Léger Thermo-Acoustique Chapitre I : Les solutions thermiques et acoustiques Chapitre II : Les avantages du - 48 Les Solutions du - C H A P I T R E I : SOLUTIONS

Plus en détail

A.P.D. 06-17. C.C.T.P. Lot 02 - Charpente métallique BUREAU D'ETUDES EXTENSION ET REAMENAGEMENT DU RESTAURANT ADMINISTRATIF DE LA DELEGATION

A.P.D. 06-17. C.C.T.P. Lot 02 - Charpente métallique BUREAU D'ETUDES EXTENSION ET REAMENAGEMENT DU RESTAURANT ADMINISTRATIF DE LA DELEGATION EXTENSION ET REAMENAGEMENT DU RESTAURANT ADMINISTRATIF DE LA DELEGATION Allée de la Boétie 33400 TALENCE LOT : BUREAU D'ETUDES DOSSIER N PHASE DATE : 06-17 AVRIL 2007 A.P.D. Lot 02 - Charpente métallique

Plus en détail

10 maisons. énergie Faut-il changer de fournisseur? à découvrir des propriétaires témoignent. clé sur porte

10 maisons. énergie Faut-il changer de fournisseur? à découvrir des propriétaires témoignent. clé sur porte Octobre 2012 3,0 N 1 en Belgique - 31e année - N 283 énergie Faut-il changer de fournisseur? Comparons les prix à Bruxelles et dans villes wallones nouvelle FORMULE chauffage Le lexique incontournable

Plus en détail

PROJET DE CONSTRUCTION DOSSIER DE FAISABILITE B3

PROJET DE CONSTRUCTION DOSSIER DE FAISABILITE B3 ECOLE SPECIALE DES TRAVAUX PUBLICS PROJET DE CONSTRUCTION DOSSIER DE FAISABILITE B3 AUTEUR : GABILLAT Arnaud PACAUD Fabien BUSSUTIL Clothilde TAN Vincent B3 1 IMPLANTATION DU PROJET Programme : Réalisation

Plus en détail

La sécurité peut être facile et bon marché! La sécurité complexe qui prend beaucoup de temps, c est du passé!

La sécurité peut être facile et bon marché! La sécurité complexe qui prend beaucoup de temps, c est du passé! La sécurité peut être facile et bon marché! La sécurité complexe qui prend beaucoup de temps, c est du passé! Construire la façade quand les dalles arrivent plus tard, cela n est pas en cause ici! Montage

Plus en détail

N LOT HT % TVA TVA TTC

N LOT HT % TVA TVA TTC N LOT HT % TVA TVA TTC 01 Administration - 19,6% - - 02 Gros-Oeuvre - 19,6% - - 03 Structure bois - 19,6% - - 04 Habillages et bardages - 19,6% - - 05 Terrasses bois - 19,6% - - 06 Couverture étanchéité

Plus en détail

LES DIFFERENTS PLANCHERS

LES DIFFERENTS PLANCHERS LES DIFFERENTS PLANCHERS 1. FONCTIONS: 1.1. Stabilité mécanique : Les planchers sont calculés pour supporter les charges et les transmettre aux éléments porteurs sur les lesquels ils reposent (poutres,

Plus en détail

FORMULAIRE DE DECLARATION DU RISQUE ASSURANCE RESPONSABILITE CIVILE DECENNALE

FORMULAIRE DE DECLARATION DU RISQUE ASSURANCE RESPONSABILITE CIVILE DECENNALE FORMULAIRE DE DECLARATION DU RISQUE ASSURANCE RESPONSABILITE CIVILE DECENNALE 1. MAITRE DE L OUVRAGE (proposant et futur souscripteur du contrat) 1.1. Nom ou raison sociale : 1.2. Adresse précise : 1.3.

Plus en détail

DALLES COFFRANTES ISOLANTES POUR CONSTRUCTION PASSIVE ET POSITIVE

DALLES COFFRANTES ISOLANTES POUR CONSTRUCTION PASSIVE ET POSITIVE ISOLATION THERMIQUE EXCEPTIONNELLE Leader des matériaux de construction à haute performance BARRIÈRE THERMIQUE SIMPLICITÉ DE POSE SURCHARGE JUSQU À 1 000 KG / M 2 ET + PORTÉE LIBRE DE 8 M ET + ÉTUDES ET

Plus en détail

Rénovation d une grange en deux logements sociaux Et un bureau de poste

Rénovation d une grange en deux logements sociaux Et un bureau de poste Maître de l ouvrage : Commune de GRILLY Opération : Rénovation d une grange en deux logements sociaux Et un bureau de poste 34, chemin Jacques Belay 01 220 GRILLY Cahier des Clauses Techniques Particulières

Plus en détail

LES ESCALIERS. Les mots de l escalier

LES ESCALIERS. Les mots de l escalier Les mots de l escalier L escalier :ouvrage constitué d une suite régulière de plans horizontaux (marches et paliers) permettant, dans une construction, de passer à pied d un étage à un autre. L emmarchement

Plus en détail

Structures métalliques. Willy Naessens 83

Structures métalliques. Willy Naessens 83 Structures métalliques Willy Naessens 83 Les structures métalliques sont - entre autres- utilisées pour les constructions de PME, les constructions agricoles, les complexes de bureaux et les grands complexes

Plus en détail

Hôtel de voyageurs le Flaine

Hôtel de voyageurs le Flaine Hôtel de voyageurs le Flaine Flaine Forum Arâches-la-Frasse Dossier IA74000908 réalisé en 2006 Copyrights Copyrights Auteurs Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel ; Ecole d'architecture

Plus en détail

Etude de cas : Acier exposé de la Chambre de commerce du Luxembourg

Etude de cas : Acier exposé de la Chambre de commerce du Luxembourg Etude de cas : Acier exposé de la Chambre de commerce du Luxembourg Le nouveau siège de la Chambre de commerce du Luxembourg offre par son architecture une vitrine pour l'utilisation de l'acier. Son rendement

Plus en détail

I. PLAN D INSTALLATION DE LA PHASE I

I. PLAN D INSTALLATION DE LA PHASE I I. PLAN D INSTALLATION DE LA PHASE I 1) Base de vie Cantonnement type Algeco La base de vie est déterminée en fonction du nombre d intervenants sur le chantier. Le nombre d ouvriers maximum est estimé

Plus en détail

Système de Coffrage professionnel. Flexible, rapide, sûre et efficace

Système de Coffrage professionnel. Flexible, rapide, sûre et efficace Système de Coffrage professionnel Flexible, rapide, sûre et efficace Système de Coffrage RATEC. Des combin Pour des coffrages manuels ou robotisés. Les systèmes de coffrage RATEC sont utilisés maintenant

Plus en détail

A- GENERALITES p.3. B- PROPRIETES DES BLOCS / PANNEAUX NIDAPLAST RA ET NIDASTYRENE RA p.3. I- NIDAPLAST RA p.3 II- NIDASTYRENE RA p.

A- GENERALITES p.3. B- PROPRIETES DES BLOCS / PANNEAUX NIDAPLAST RA ET NIDASTYRENE RA p.3. I- NIDAPLAST RA p.3 II- NIDASTYRENE RA p. 1 A- GENERALITES p.3 B- PROPRIETES DES BLOCS / PANNEAUX NIDAPLAST RA ET NIDASTYRENE RA p.3 I- NIDAPLAST RA p.3 II- NIDASTYRENE RA p.4 C- DIMINUTION DES EFFORTS APPORTES PAR UN REMBLAI ALLEGE p.4 I- EFFORT

Plus en détail

Réhabilitation de 570 logements 95500 Gonesse

Réhabilitation de 570 logements 95500 Gonesse Réhabilitation de 570 logements, 95500 Gonesse J. Freiberg 1 Réhabilitation de 570 logements 95500 Gonesse Die thermische Sanierung von 570 Wohneinheiten in FR-Gonesse Jens Freiberg Atelier Jens Freiberg

Plus en détail

Lecture de plan bâtiment. Mai 2010

Lecture de plan bâtiment. Mai 2010 Lecture de plan bâtiment Mai 2010 Représentation des volumes Du volume au plan... Plusieurs vues sont nécessaires pour comprendre et représenter une construction! Introduction La lecture de plan de bâtiment,

Plus en détail

Murs poutres & planchers

Murs poutres & planchers Murs poutres & planchers Henri RENAUD Deuxième édition Groupe Eyrolles, 2002, 2005, ISBN 2-212-11661-6 8. Structure porteuse : murs, planchers, charpente Eléments porteurs ou de liaisons qui contribuent

Plus en détail

Produit Br eveté Hourdis Iso-Plat à sous-face bois Conditionnement Pose Découpe Tympan Pas de chute Coulage Sous-face Suspente standard Faux-Plafond

Produit Br eveté Hourdis Iso-Plat à sous-face bois Conditionnement Pose Découpe Tympan Pas de chute Coulage Sous-face Suspente standard Faux-Plafond Produit Breveté Hourdis Iso-Plat à sous-face bois Conditionnement Pose Découpe Tympan Pas de chute Coulage Sous-face Suspente standard Faux-Plafond Toiture-Terrasse Combles Sous-toiture Haut d étage Haut

Plus en détail

DALLES ELEMENTS DE COURS

DALLES ELEMENTS DE COURS CESFA BTP CAO - DAO DALLES ELEENTS DE COURS Contenu : Calcul des actions et des sollicitations Règles de calcul et dimensionnement des dalles Dispositions constructives Page 1 Nous ne traiterons dans ce

Plus en détail

LE GÉNIE PARASISMIQUE

LE GÉNIE PARASISMIQUE LE GÉNIE PARASISMIQUE Concevoir et construire un bâtiment pour qu il résiste aux séismes 1 Présentation de l intervenant Activité : Implantation : B.E.T. structures : Ingénierie générale du bâtiment. Siège

Plus en détail

Article Texte Quant. UM Prix Total

Article Texte Quant. UM Prix Total 1 000 Conditions générales Les articles précédés de la lettre R ne sont pas des textes normalisés du CAN, mais sont des textes établis par l'auteur du descriptif. Sauf indication contraire, les prix comprennent

Plus en détail

Le chantier compte 4 étapes :

Le chantier compte 4 étapes : 02 Bien mettre en place le 03 béton désactivé La technique du béton désactivé consiste à mettre en valeur les granulats en éliminant la couche superficielle du mortier en surface. Un chantier de béton

Plus en détail

Fondations. Willy Naessens 7

Fondations. Willy Naessens 7 Willy Naessens 7 1. Fondations superficielles Introduction Ces fondations sont posées à faible profondeur sur un terrain de bonne portance. Une distinction peut être faite entre fondations préfabriquées

Plus en détail

Tarif MME MME. Plancher Bois Modules MME Toitures. Options. SAS de liaison inter-modules. MME-XXx. poutres & Panneaux modulaires

Tarif MME MME. Plancher Bois Modules MME Toitures. Options. SAS de liaison inter-modules. MME-XXx. poutres & Panneaux modulaires Tarif MME p.2 p.3 p.4 Plancher Bois Modules MME Toitures MME-XXx Structure poteaux-poutres poutres & Panneaux modulaires Charpente traditionnelle 2 pentes (ou toit plat) & Solivage faux-plafond horizontal

Plus en détail

DGST-BATIMENTS. REFECTION TOITURE-TERRASSE DANS LES LOCAUX ADMINISTRATIFS Place de Paradis S-t-Roch C.C.T.P

DGST-BATIMENTS. REFECTION TOITURE-TERRASSE DANS LES LOCAUX ADMINISTRATIFS Place de Paradis S-t-Roch C.C.T.P DGST-BATIMENTS REFECTION TOITURE-TERRASSE DANS LES LOCAUX ADMINISTRATIFS Place de Paradis S-t-Roch C.C.T.P 2 S O M M A I R E 0 G E N E R A L I T E S--------------------------------------------------------------------

Plus en détail

DPGF LOT N 01 CONSTRUCTION D UN DAB

DPGF LOT N 01 CONSTRUCTION D UN DAB COMMNE DE MONTAMISE CONSTRCTION D N DAB POR LE CREDIT AGRICOLE 86360 MONTAMISE DPGF LOT N 01 CONSTRCTION D N DAB Novembre 2010 Réf. : 09034 Maître d Ouvrage COMMNE DE MONTAMISE 11 Pl Mairie 86360 MONTAMISE

Plus en détail

Construction d une crèche associative «Lei minòts» M.I.N. d Avignon. Maitre d ouvrage : association Les Maisons du Monde C.C.T.P. Lot n 3 Etanchéité

Construction d une crèche associative «Lei minòts» M.I.N. d Avignon. Maitre d ouvrage : association Les Maisons du Monde C.C.T.P. Lot n 3 Etanchéité Construction d une crèche associative «Lei minòts» M.I.N. d Avignon Maitre d ouvrage : association Les Maisons du Monde C.C.T.P. Lot n 3 Etanchéité Décembre 2010 Lot n 3 Étanchéité Suivant avis techniques

Plus en détail

SDIS DU CHER 224 Rue Louis Mallet - 18000 BOURGES. Construction d'un Centre d'incendie et de Secours Le Chagnou - Neuvy-sur-Barangeon (18330)

SDIS DU CHER 224 Rue Louis Mallet - 18000 BOURGES. Construction d'un Centre d'incendie et de Secours Le Chagnou - Neuvy-sur-Barangeon (18330) A 05/03/12 mise a jour remarques Maître d'ouvrage Indice Date Modifications BET Fluide : CVC, CF/cf ICB DAGALLIER FOUCHET 4 rue Fontbertrange - 18510 MENETOU-SALON Tel : 02 48 64 83 07 / Fax : 02 48 64

Plus en détail

RN1569 Déviation de Miramas Construction de l'oa16 15/01/2015

RN1569 Déviation de Miramas Construction de l'oa16 15/01/2015 RN1569 Déviation de Miramas Construction de l'oa16 Sommaire Données générales et contraintes Caractéristiques de l'ouvrage Les études de projet Quelques photos du chantier 2 Données générales et contraintes

Plus en détail

DESSINS D ARCHITECTURE

DESSINS D ARCHITECTURE Les dessins d architecture Page 1 DESSINS D ARCHITECTURE Objectifs : - Connaitre à partir d une application les différents plans réalisés dans le domaine de la construction, et plus particulièrement les

Plus en détail

DEPARTEMENT DE LA GUYANE

DEPARTEMENT DE LA GUYANE DEPARTEMENT DE LA GUYANE MAIRIE DE REMIRE MONTJOLY MARCHE DE TRAVAUX DETAIL QUANTITATIF ESTIMATIF D.Q.E. Travaux de Réhabilitation du logement de fonction du stade Etienne DORLIPO LOGEMENT DE FONCTION

Plus en détail

Commune de Barjouville. Travaux d aménagements de sécurité Rd 339 et Rd 127 et divers :

Commune de Barjouville. Travaux d aménagements de sécurité Rd 339 et Rd 127 et divers : Commune de Barjouville (Département d Eure-et-Loir) MARCHÉ PUBLIC DE TRAVAUX Marché à procédure adaptée passé en application de l article 28 du Code des marchés publics. Nature des travaux : Travaux d

Plus en détail

Nouvel immeuble de bureaux pour la C.U.B - Groupe FAYAT

Nouvel immeuble de bureaux pour la C.U.B - Groupe FAYAT COMPTE RENDU DE VISITE ECOLE CENTRALE PARIS Nouvel immeuble de bureaux pour la C.U.B - Groupe FAYAT Introduction Pour la dernière journée de notre voyage d intégration, nous avons été accueillis le vendredi

Plus en détail

Energie et construction

Energie et construction Energie et construction Cycle technique 2014 Formations supportées par la Wallonie Vincent Jadinon, ing. Conseiller Principal Division "Avis Techniques" Isolation thermique des toitures plates Les Isnes

Plus en détail

Mur de cave «Prémur PAMAflex» avec 20 cm d isolation

Mur de cave «Prémur PAMAflex» avec 20 cm d isolation 1. Description Elément préfabriqué en béton de type prémur isolé composé de 2 parois en béton de 7 cm d épaisseur, d une couche d isolation de 20 cm en polystyrène expansé et d un espace pour le remplissage

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE CHALET

FICHE TECHNIQUE CHALET Chalet FICHE TECHNIQUE CHALET I- DESCRIPTION ET UTILITE DU PRODUIT : C est une construction préfabriquée modulaire, à multiple usages (Habitation, Bureau, Réfectoire, Sanitaire, ), Cette diversité de modules

Plus en détail

le meilleur du béton pour chacun de vos projets

le meilleur du béton pour chacun de vos projets Baudoin-Bergeron le meilleur du béton pour chacun de vos projets Eléments préfabriqués en béton Béton Technologies Logistique Construction FEHR GROUPE S.A. à Directoire et C.S. au capital de 10 000 000

Plus en détail

LES PLANCHERS. Les planchers préfabriqués et les dallages

LES PLANCHERS. Les planchers préfabriqués et les dallages Les planchers préfabriqués et les dallages fig. 4.1 désignations des planchers Le plancher : ouvrage horizontal constituant une séparation entre deux niveaux d une habitation. Selon les matériaux employés

Plus en détail

2.1. SEMELLES DE FONDATION

2.1. SEMELLES DE FONDATION 2.1.1. DESCRIPTION 2.1. SEMELLES DE FONDATION Les semelles de fondations préfabriquées sont de trois types : - avec fût pour pose des colonnes sans étais, - avec fourreaux destinés à recevoir les barres

Plus en détail

TECHNICIEN DU BÂTIMENT ORGANISATION ET REALISATION DU GROS ŒUVRE DOSSIER DE BASE SOMMAIRE PIECES GRAPHIQUES BACCALAUREAT PROFESSIONNEL

TECHNICIEN DU BÂTIMENT ORGANISATION ET REALISATION DU GROS ŒUVRE DOSSIER DE BASE SOMMAIRE PIECES GRAPHIQUES BACCALAUREAT PROFESSIONNEL SOMMAIRE PIECES GRAPHIQUES PG1 PG2 PG3 PG4 PG5 PG6 PG7 PG8 Présentation du projet, plan de façade sur rue de la fourche Plan de masse Elévation sur cour intérieure Plan de niveau N-1 : local technique

Plus en détail

Commune de CESTAS / Commune de CANEJAN Aménagement d'un Giratoire au Lac Vert

Commune de CESTAS / Commune de CANEJAN Aménagement d'un Giratoire au Lac Vert Commune de CESTAS / Commune de CANEJAN Aménagement d'un Giratoire au Lac Vert N Désignation U Qté Prix unitaire Total 0 INSTALLATION DE CHANTIER 1 Installation de chantier 2 Plans d'exécution 3 Implantations

Plus en détail

Cahier des Charges structure gros-œuvre 19/02/2013 p 1

Cahier des Charges structure gros-œuvre 19/02/2013 p 1 Cahier des Charges structure gros-œuvre 19/02/2013 p 1 PLACEMENT DE JAUGES DE NIVEAU Code de mesurage Ff À gauche et à droite du bâtiment, deux jauges de niveau sont placées jusqu à environ 3,0 m sous

Plus en détail

BLOC A BANCHER (PRODUIT)

BLOC A BANCHER (PRODUIT) AVIS TECHNIQUE BLOC A BANCHER (PRODUIT) Etabli par : Mr Salah GABSI- Ingénieur Génie Civil Vérifié par : Mr Mohamed Nebil ZAHRA- Directeur Généraléral Avis Technique N 001/2014 Date : Novembre/ /2014 Annule

Plus en détail

Projet de : Description générale et prix

Projet de : Description générale et prix FOURNISSEUR DE CONSTRUC Projet de : Réalisation d une maison individuelle de m² N : du Description générale et prix Notice Descriptive et technique Projet de construction :. Avec remise de plans X Sans

Plus en détail

DEVIS DESCRIPTIFS ET ESTIMATIFS

DEVIS DESCRIPTIFS ET ESTIMATIFS DEPARTEMENT DE LA CORREZE MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX Maître d ouvrage : COMMUNAUTE DE COMMUNES DE BUGEAT SORNAC MILLEVACHES AU COEUR 19170 SAINT MERD LES OUSSINES Tél. 05 55 46 06 31 Fax 05 55 46 06 33 Bugeat.sornac@millevachesaucoeur.com

Plus en détail

Les dimensions mentionnées sont pour la plupart reprises dans la réglementation (STS54, NBN EN 3509), RGPT, arrêté royal du 07/07/97)

Les dimensions mentionnées sont pour la plupart reprises dans la réglementation (STS54, NBN EN 3509), RGPT, arrêté royal du 07/07/97) Préliminaires Les dimensions mentionnées sont pour la plupart reprises dans la réglementation (STS54, NBN EN 3509), RGPT, arrêté royal du 07/07/97) Ces obligations assurent la sécurité dans les escaliers

Plus en détail

MISE EN OEUVRE. UTHERM ROOF B UTHERM ROOF B est une plaque isolante PUR revêtue sur les deux faces d un voile de verre bitumineux.

MISE EN OEUVRE. UTHERM ROOF B UTHERM ROOF B est une plaque isolante PUR revêtue sur les deux faces d un voile de verre bitumineux. SE EN OEUVRE uther roof UTHER ROOF UTHER ROOF est une plaque isolante PUR revêtue sur les deux faces d un voile de verre bitumineux. UTHER ROOF PR UTHER ROOF PR est une plaque isolante PR revêtue sur les

Plus en détail

RECTORAT DE L ACADEMIE DE POITIERS

RECTORAT DE L ACADEMIE DE POITIERS Service Immobilier RECTORAT DE L ACADEMIE DE POITIERS VENTE PAR L ETAT MINISTERE DE L EDUCATION NATIONALE, DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE DU BÂTIMENT DIT «B QUARTIER DE DALESME» A POITIERS

Plus en détail

PLAN: Les puis canadiens. Les pompes à chaleur. Les capteurs solaires et ballon d eau chaude. Plancher, plafond, et mur chauffant.

PLAN: Les puis canadiens. Les pompes à chaleur. Les capteurs solaires et ballon d eau chaude. Plancher, plafond, et mur chauffant. PLAN: Les puis canadiens. Les pompes à chaleur. Les capteurs solaires et ballon d eau chaude. Les panneaux photovoltaïques. Plancher, plafond, et mur chauffant. Les puits canadiens: sert à la fois de chauffage

Plus en détail

LES ELEMENTS PORTEURS HORIZONTAUX

LES ELEMENTS PORTEURS HORIZONTAUX TECHNOLOGIE DU BATIMENT - GROS OEUVRE LES ELEMENTS PORTEURS HORIZONTAUX I- Généralités sur les planchers. 1) Définition. Les planchers sont des plans horizontaux séparant deux étages d'un bâtiment et capables

Plus en détail

Travaux de Maçonnerie

Travaux de Maçonnerie Commune d Allonnes Cahier des charges techniques particulières Aménagement extérieur du clos des jardinets Travaux de Maçonnerie Clos des jardinets - 1-7 SOMMAIRE Généralités...- 3 - Installations de chantier...-

Plus en détail

Réhabilitation de bâtiments anciens

Réhabilitation de bâtiments anciens Long Carbon Europe Sections and Merchant Bars Réhabilitation de bâtiments anciens Remplacer un plancher en bois existant par une dalle massive 1 Introduction Dans les constructions anciennes la plupart

Plus en détail

C0nstruire une mais0n. Sommaire

C0nstruire une mais0n. Sommaire Sommaire Page 2 : Le terrain Page 3 : Les raccordements Page 4 : Les fondations Page 5 : La chape Page 6 : Les murs Page 8 : Les planchers Page 9 : Le toit Page 10 : La charpente Page 12 : Les tuiles C0nstruire

Plus en détail

SEINE PANORAMA. 12 000 m 2 au cœur du 15 Eme arrondissement DE PARIS ACCÉDER AU MENU

SEINE PANORAMA. 12 000 m 2 au cœur du 15 Eme arrondissement DE PARIS ACCÉDER AU MENU SEINE PANORAMA 12 000 m 2 au cœur du 15 Eme arrondissement DE PARIS UNE RÉHABILITATION CERTIFIÉE HQE ACCÉDER AU MENU Présentation de l immeuble Vues de l immeuble Tableau des surfaces utiles Aménagement

Plus en détail

LE SOUS-SOL > CHOISIR UNE STRUCTURE PORTEUSE > DISPOSER DE LIBERTÉ POUR L AMÉNAGEMENT ACTUEL ET/OU FUTUR DU SOUS-SOL 2.2

LE SOUS-SOL > CHOISIR UNE STRUCTURE PORTEUSE > DISPOSER DE LIBERTÉ POUR L AMÉNAGEMENT ACTUEL ET/OU FUTUR DU SOUS-SOL 2.2 LE SOUS-SOL 2.2 > CHOISIR UNE STRUCTURE PORTEUSE Le choix s effectue en fonction des critères suivants : > Garanties souhaitées > Aménagement de l espace > Objectif d isolation thermique > Charges appliquées

Plus en détail

PCB 20 Plancher collaborant. Fiche technique Avis technique CSTB N 3/11-678

PCB 20 Plancher collaborant. Fiche technique Avis technique CSTB N 3/11-678 Plancher collaborant Fiche technique Avis technique CSTB N 3/11-678 V1/2011 caractéristiques du profil DÉTAIL GÉOMÉTRIQUE DU 22 728 104 épaisseur (mm) 0,5 0,7 poids (dan/m 2 ) 5,3 7,4 APPLICATION CONSEILLÉE

Plus en détail

PLAN DE FONDATIONS 10'-0" MAXIMUM DES ANGLES ET AUX 20'-0" DANS LES MURS VERTICALE ET HORIZONTALE CONFORME AUX INDICATIONS DE

PLAN DE FONDATIONS 10'-0 MAXIMUM DES ANGLES ET AUX 20'-0 DANS LES MURS VERTICALE ET HORIZONTALE CONFORME AUX INDICATIONS DE 24'-0" NOTES GÉNÉRALES FONDATION DE BÉTON : CONCEVOIR UN MURET DE BÉTON COULÉ SUR PLACE AVEC DES COFFRAGES PRÉFABRIQUÉS. VOIR INGÉNIEUR. RESPECTER LES RÈGLES DE L'ART QUANT À LA MISE EN PLACE ET À LA CURE

Plus en détail

Immeuble Basalte PARIS LA DÉFENSE. Visite de chantier le 28 janvier 2010

Immeuble Basalte PARIS LA DÉFENSE. Visite de chantier le 28 janvier 2010 Immeuble Basalte PARIS LA DÉFENSE Visite de chantier le 28 janvier 2010 Un immeuble aux dimensions hors normes situé en bordure du quartier de La Défense qui regroupera des activités spécifiques de la

Plus en détail

LES TOITURES. Les toitures plates. Les toitures plates Les toitures inclinées. Toiture chaude Toiture inversée Toiture combinée

LES TOITURES. Les toitures plates. Les toitures plates Les toitures inclinées. Toiture chaude Toiture inversée Toiture combinée LES TOITURES Les toitures plates Les toitures inclinées Les toitures plates Toiture chaude Toiture inversée Toiture combinée 1 Toiture chaude 1 Protection 2 Etanchéité 3 Isolant 4 Pare-vapeur 5 Support

Plus en détail

DG RENOVATION. 5 CHEMIN DU GRAND VAL - Extension. VAULX EN VELIN, le 12/03/13

DG RENOVATION. 5 CHEMIN DU GRAND VAL - Extension. VAULX EN VELIN, le 12/03/13 DG RENOVATION 5 CHEMIN DU GRAND VAL - Extension DEVIS n 100617 VAULX EN VELIN, le 12/03/13 MAITRE D'OUVRAGE M & Mme LEHON 55 CHEMIN DU GRAND VAL 69980 CIVRIEUX D'AZERGUES MAITRE D'OEUVRE DG RENOVATION

Plus en détail

Mastère Génie Civil Européen

Mastère Génie Civil Européen ÉCOLE NATIONALE DES PONTS ET CHAUSSÉES Année 009-00 Mastère Génie Civil Européen Géotechnique Remblais sur sols compressibles Étude d un remblai sur sols compressibles L aménagement d un terre-plein a

Plus en détail

L isolation FOAMGLAS L efficacité prouvée par le temps! www.foamglas.be www.foamglas.lu

L isolation FOAMGLAS L efficacité prouvée par le temps! www.foamglas.be www.foamglas.lu L isolation FOAMGLAS L efficacité prouvée par le temps! www.foamglas.be www.foamglas.lu Isolation en sol FOAMGLAS FLOOR BOARD FOAMGLAS FLOOR BOARD est utilisé pour les sols (sur sable stabilisé, sous chape

Plus en détail

DOCUMENT TECHNIQUE D APPLICATION

DOCUMENT TECHNIQUE D APPLICATION DOCUMENT TECHNIQUE D APPLICATION BIONERGIES 289, rue du Luxembourg 83500 La SEYNE-SUR-MER Tél ; : 04 83 57 18 40 p. 1 BIONERGIES 289, rue du Luxembourg 83500 La SEYNE-SUR-MER Tél ; : 04 83 57 18 40 p.

Plus en détail

Qualité. Qualité, Prix inférieur au marché, Flexibilité, Rapidité

Qualité. Qualité, Prix inférieur au marché, Flexibilité, Rapidité Des solutions innovantes et modulaires au service de l'habitat, des bureaux ou des collectivités... CONTAINERS SOLUTIONS vous propose ses Bâtiments, appartements et studios aménagés à base de containers

Plus en détail

m ieux construire façades des trois bâtiments entourent deux toituresterrasses

m ieux construire façades des trois bâtiments entourent deux toituresterrasses m ieux construire Conversion d un bâtiment industriel en copropriétés Montréal (Québec) Montréal (Québec) ÉTUDE DE CAS NUMÉRO 39 APERÇU Ce bâtiment de 11 étages a été construit en 1927 dans le district

Plus en détail

Cata lo gue de Dé ta il s B ât iments

Cata lo gue de Dé ta il s B ât iments M a d e f o r b u i l d i n g b u i l t f o r l i v i n g Cata lo gue de Dé ta il s B ât iments Industriel s M E N T I O N S L É G A L E S KLH Massivholz GmbH Editeur et responsable du contenu : KLH Massivholz

Plus en détail

ESCALIERS. passer des dénivellations supérieures à 7%

ESCALIERS. passer des dénivellations supérieures à 7% ESCALIERS passer des dénivellations supérieures à 7% 2 définitions essentielles : Contremarche et giron Le rapport H/G donne la pente d une volée de marches ex : 16 cm / 32 cm = 50% Emmarchement, emprise,

Plus en détail