A-QU EST-CE QUE L ORIE? Intervention ADI

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "A-QU EST-CE QUE L ORIE? Intervention ADI"

Transcription

1 A-QU EST-CE QUE L ORIE? 1

2 A-QU EST-CE QUE L ORIE? Observatoire Régional de l Immobilier d Entreprise en Ile-de-France créé en 1986 dans un contexte de tertiarisation de l économie ; Pour accompagner les décideurs publics et privés dans leurs stratégies de développement et d aménagement ; Association composée de 140 membres professionnels privés et publics de l aménagement et de l immobilier en Ile-de-France regroupés en collèges : aménageurs, promoteurs, investisseurs, utilisateurs, conseils, Etat, collectivités locales, enseignantschercheurs ; 2

3 A-QU EST-CE QUE L ORIE? Publication de données statistiques ; Réalisation d études analysant les dynamiques des marchés d immobilier d entreprise, notamment : Evolution des parcs d immobilier d entreprise dont Pôles tertiaires en Ile-de-France : quelles perspectives dans le projet du Nouveau Grand Paris, février 2014 Obsolescence des actifs immobiliers d entreprise Fiscalité et législation relative à l immobilier d entreprise 3

4 B OBJECTIFS ET METHODOLOGIE DE L ETUDE «POLES TERTIAIRES EN ILE-DE-FRANCE» 4

5 OBJECTIFS Réaliser une analyse rétrospective sur le parc immobilier de bureaux 34 pôles et zones de marché tertiaires ORIE ; Quelles dynamiques? Quelles tendances? Réaliser une analyse prospective à horizon 2030 Quels impacts du projet du Grand Paris? - évolution de la géographie francilienne ; - accessibilité ; - fiscalité ; -perspectives d emploi et de capacités d absorption du marché immobilier de bureaux. 5

6 METHODOLOGIE Groupe de travail de 50 professionnels : Etat, collectivités locales, aménageurs, conseils, investisseurs, promoteurs, utilisateurs, etc. ; Collecte de données statistiques sur l immobilier tertiaire croisant différentes sources : parc, dynamique de construction, données de marché, évolution des emplois, etc. ; Mesure des impacts du projet du Grand Paris à partir de : Travaux de modélisation de l amélioration de l offre de services de transports en commun réalisés par le département Prospective, Aménagement, Territoire de la DRIEA ; Travaux de simulation réalisés par le centre de recherche THEMA de l université de Cergy- Pontoise associée au CNRS ; Enquête sur l offre immobilière certaine, potentielle et de long terme comparée aux tendances du marché. 6

7 DEFINITION DES POLES TERTIAIRES 24 pôles et 10 ZM ; > m² de bureaux ; présentant une homogénéité de marché ; 75% du parc de bureaux francilien. 7

8 C DYNAMIQUE

9 DILATATION DU PARC VERS LA 1 E COURONNE ET CERTAINS SECTEURS DE 2 E COURONNE Evolution annuelle moyenne du parc de bureaux (en %) Desserrement du parc de bureaux vers la périphérie de Paris à la suite des projets antérieurs à

10 DILATATION DU PARC VERS LA 1 E COURONNE ET CERTAINS SECTEURS DE 2 E COURONNE Mises en chantier moyennes annuelles de bureaux (en m²) 10

11 DILATATION DU PARC VERS LA 1 E COURONNE ET CERTAINS SECTEURS DE 2 E COURONNE Mises en chantier moyennes annuelles de bureaux (en m²) Tassement des mises en chantier : 0,8Mm² par an entre 2009 et 2013 contre 1,2Mm² par an entre 1997 et 2008 ; Repli sur les valeurs sûres et confortement des secteurs émergents. 11

12 UNE NOUVELLE DYNAMIQUE DE L EMPLOI SALARIE PRIVE Evolution des emplois salariés privés (en %) Desserrement de l emploi salarié privé 12

13 UNE NOUVELLE DYNAMIQUE DE L EMPLOI SALARIE PRIVE Plateau de Saclay : Evolution des emplois salariés privés (en %) Emplois salariés privés 2009 Evolution Pôle SQY % ZM SQY % ZM Massy % Pôle Courtaboeuf % Plateau de Saclay % 13

14 UNE NOUVELLE DYNAMIQUE DE L EMPLOI SALARIE PRIVE Evolution des emplois salariés privés du secteur banque-finance (en %) Desserrement qui se traduit aussi dans le secteur banque-finance. 14

15 UNE NOUVELLE DYNAMIQUE DE L EMPLOI SALARIE PRIVE Evolution des emplois salariés privés du secteur TIC (en %) Desserrement qui se traduit aussi dans le secteur TIC. 15

16 UNE NOUVELLE DYNAMIQUE DE L EMPLOI Evolution et poids des CFM entre 2000 et 2009 (en %) Très forte progression des emplois CFM à l extérieur de Paris 16

17 UNE NOUVELLE DYNAMIQUE DE L EMPLOI Evolution de la part des emplois CFM de gestion (en %) Très forte progression des emplois CFM de gestion ; Desserrement de ces emplois. 17

18 UNE NOUVELLE DYNAMIQUE DE L EMPLOI Evolution de la part des emplois CFM de conception-recherche (en%) Croissance plus limitée des emplois CFM de conception-recherche : baisse de leur poids au sein des pôles. 18

19 UNE NOUVELLE DYNAMIQUE DE L EMPLOI Evolution de la part des emplois CFM de commerce inter-entreprise (en%) Croissance également limitée des emplois CFM de commerce interentreprises : baisse de leur poids au sein des pôles. 19

20 UNE NOUVELLE DYNAMIQUE DE L EMPLOI Plateau de Saclay : Evolution des emplois CFM (en %) Total CFM 2009 Evolution Part et évolution des CFM de Conception- Recherche Part et évolution des CFM de Gestion Pôle SQY % 36% (-13 pts) 31% (+4 pts) ZM SQY % 33% (-10 pts) 32% (+7 pts) ZM Massy % 38% (-9 pts) 26% (+5 pts) Pôle Courtaboeuf Plateau de Saclay % 44% (-7 pts) 21% (+5 pts) % 66% (-6 pts) 13% (+3 pts) 20

21 UN MARCHE TERTIAIRE PRUDENT Demande placée moyenne annuelle T2013 (en m²) Une demande placée concentrée sur Paris et les pôles émergents de 1 e couronne ; une demande placée essentiellement dans l immobilier tertiaire de seconde main dans les secteurs historiques et dans le neuf dans les secteurs émergents. 21

22 UN MARCHE TERTIAIRE PRUDENT Offre immédiate de bureaux en 2013 (en m²) Une offre immédiate en croissance dont 80% de seconde main ; Taux de vacance : 7% en

23 D QUELLES TENDANCES? 23

24 QUELQUES MESSAGES D ALERTE Un effondrement de la croissance de l emploi depuis 2009 ( emplois créés par an contre emplois créés par an au cours des 20 années précédentes) ; Un besoin de renouvellement du parc de bureaux : restructurations ; démolitions- reconstructions ; Un besoin de dynamiser l offre de logements et de développer des quartiers mixtes ; Un besoin d accroître l offre de transports et de l adapter aux évolutions de l emploi. 24

25 FIN DE LA PREMIERE PARTIE 25

26 E PROSPECTIVE A HORIZON 2030 CE QUI VA CHANGER AVEC LE PROJET DU GRAND PARIS? 26

27 VERS UNE METROPOLE MULTIPOLAIRE Bassins de vie du Grand Paris L Ile-de-France s organise en multiples «bassins de vie» ou «grappes de proximité». Une pratique des déplacements vers plusieurs pôles secondaires. 27

28 UN PROJET DE TRANSPORTS COLLECTIFS QUI REMET EN CAUSE LE SYSTÈME RADIOCONCENTRIQUE ACTUEL 28

29 UNE AMELIORATION NETTE DE L OFFRE DE TRANSPORTS EN COMMUN POUR LA MAJORITE DES POLES TERTIAIRES Offre de services en transports en commun Situation

30 UNE AMELIORATION NETTE DE L OFFRE DE TRANSPORTS EN COMMUN POUR LA MAJORITE DES POLES TERTIAIRES Offre de services en transports en commun Situation

31 VERS UN SYSTÈME INTERCONNECTE A L ECHELLE DE TOUTE LA METROPOLE Aujourd hui : Gares en interconnexion Juin gares interconnectées dont 6 hors de Paris 31

32 VERS UN SYSTÈME INTERCONNECTE A L ECHELLE DE TOUTE LA METROPOLE 2030 : 125 gares Gares en interconnexion 2030 interconnectées dont 56 hors de Paris 32

33 UNE REDUCTION DES TEMPS DE TRAJET EN TC (EXEMPLE D ORLY) Aujourd hui 33

34 UNE REDUCTION DES TEMPS DE TRAJET EN TC (EXEMPLE D ORLY)

35 UNE DEGRADATION DES TEMPS DE TRANSPORTS EN VOITURE (EXEMPLE D ORLY) Aujourd hui 35

36 UNE DEGRADATION DES TEMPS DE TRANSPORTS EN VOITURE (EXEMPLE D ORLY)

37 UNE AMELIORATION DE L ACCESSIBILITE EN TRANSPORTS EN COMMUN AUX ACTIFS CSP + POUR CERTAINS POLES 37

38 UNE DEGRADATION GENERALE DE L ACCES EN VOITURE MODULEE SELON LES POLES 38

39 UN IMPACT DE LA FISCALITE LIEE AU GRAND PARIS QUI PENALISE LES TERRITOIRES A FAIBLE VALEUR IMMOBILIERE Exemple de la redevance pour création de bureaux (base 2014 sans tenir compte des modifications en cours). 39

40 UN IMPACT DE LA FISCALITE LIEE AU GRAND PARIS QUI PENALISE LES TERRITOIRES A FAIBLE VALEUR IMMOBILIERE Exemple de la taxe annuelle sur les bureaux (base 2014 sans tenir compte des modifications en cours). 40

41 UNE CROISSANCE PREVISIBLE DU PARC INFERIEURE A LA SOMME DES PROJETS DE BUREAUX DES COLLECTIVITES Une création nette moyenne annuelle de emplois par an depuis 2009 ; Au regard d une prévision de emplois par an dans le projet de la Région ; Deux scenarii de croissance de l emploi et du rythme de restructurations : optimiste : créations d emplois par an ; rythme de restructurations de bureaux estimé à m² par an (contre aujourd hui) ; poursuite des tendances actuelles : emplois créés par an ; rythme de restructurations autour de m² par an ; Au regard d une offre immobilière recensée en 3 catégories : Offre certaine estimée à horizon 2020 : chantiers en cours, PC autorisés ; Offre potentielle estimée entre 2020 et 2025 : PC en cours, projets dont l utilisateurs n est pas identifié ; Offre long terme estimée entre 2025 et 2030 : offre foncière liée aux grands projets d aménagement. 41

42 SCENARIO OPTIMISTE Ecart de 16% entre offre et demande ; soit un écoulement de l offre à l horizon

43 SCENARIO DE POURSUITE DES TENDANCES ACTUELLES Ecart de 56% entre offre et demande ; soit un écoulement de l offre à horizon

44 OFFRE FUTURE Immobilier de bureaux (en m²) Offre certaine Offre potentielle Offre long terme Pôle SQY ZM SQY ZM Massy Pôle Courtaboeuf Locaux économiques (en m²) : Plateau de Saclay

45 QUELQUES CONCLUSIONS Nécessité de renforcer le rythme de restructuration du parc existant et de maintenir une offre neuve pour répondre aux nouveaux standards de bureaux ; Evolution de l organisation francilienne vers une métropole multipolaire ; Déconnexion entre les hypothèses d offre de bureaux des collectivités et la dynamique économique actuelle. Il n y aura pas un pôle tertiaire au pied de chaque gare du Grand Paris ; Réflexion sur le développement d autres types d immobilier d entreprises : laboratoires, locaux industriels, entrepôts, hôtels, etc. 45

L immobilier d entreprise en Essonne. Conférence CCI Jeudi 27 Novembre 2014

L immobilier d entreprise en Essonne. Conférence CCI Jeudi 27 Novembre 2014 L immobilier d entreprise en Essonne Conférence CCI Jeudi 27 Novembre 2014 Un accompagnement sur mesure La force d un réseau, la proximité pour atout 27 ans d expérience dans le métier de conseil en immobilier

Plus en détail

L immobilier d entreprise en Essonne

L immobilier d entreprise en Essonne L immobilier d entreprise en Essonne Conférence CCI Vendredi 29 Novembre 2013 Un accompagnement sur mesure La force d un réseau, la proximité pour atout 26 ans d expérience dans le métier de conseil en

Plus en détail

ATELIER PARISIEN D URBANISME. Le parc de bureaux parisien et son potentiel de transformation

ATELIER PARISIEN D URBANISME. Le parc de bureaux parisien et son potentiel de transformation ATELIER PARISIEN D URBANISME Le parc de bureaux parisien et son potentiel de transformation AVRIL 2015 Directrice de la publication : Dominique Alba Étude réalisée par : François Mohrt Sous la direction

Plus en détail

Enquête nationale de recensement des constructions bois 2èmes Rencontres Bois Construction du Limousin 26 novembre 2012

Enquête nationale de recensement des constructions bois 2èmes Rencontres Bois Construction du Limousin 26 novembre 2012 Enquête nationale de recensement des constructions bois 2èmes Rencontres Bois Construction du Limousin 26 novembre 2012 Dont : Objectif et méthode Objectif de cette étude : - connaître la part de la construction

Plus en détail

Synthèse sur les gains d accessibilité permis par la mise en service de la ligne 15 sud

Synthèse sur les gains d accessibilité permis par la mise en service de la ligne 15 sud Service de la Connaissance des Études et de la Prospective Synthèse sur les gains d accessibilité permis par la mise en service de la ligne 15 sud Eric Magdelénat Janvier 2015 La ligne 15 sud du Grand

Plus en détail

Marchés immobiliers : conjoncture et perspectives

Marchés immobiliers : conjoncture et perspectives Marchés immobiliers : conjoncture et perspectives CB Richard Ellis 16 septembre 2008 Contexte économique Environnement international o L économie mondiale tourne au ralenti (incertitudes financières, inflation,

Plus en détail

LE MARCHE LOCATIF DES BUREAUX FRANCILIENS IL FAUT SAVOIR GARDER RAISON

LE MARCHE LOCATIF DES BUREAUX FRANCILIENS IL FAUT SAVOIR GARDER RAISON LE MARCHE LOCATIF DES BUREAUX FRANCILIENS IL FAUT SAVOIR GARDER RAISON Un vent d optimisme nouveau commence à souffler sur le marché francilien de la location de bureaux. Le volume des transactions s est

Plus en détail

Enquête publique sur la. Révision du Schéma Directeur Régional d Ile-de-France (SDRIF) Avis du Conseil de Développement de Saint-Quentin-en-Yvelines

Enquête publique sur la. Révision du Schéma Directeur Régional d Ile-de-France (SDRIF) Avis du Conseil de Développement de Saint-Quentin-en-Yvelines Enquête publique sur la Révision du Schéma Directeur Régional d Ile-de-France (SDRIF) Avis du Conseil de Développement de Saint-Quentin-en-Yvelines (CODESQY) Avril 2013 Le Conseil de Développement de Saint-Quentin-en-Yvelines

Plus en détail

DYNAMIQUE DES TRANSACTIONS DE TRÈS GRANDES SURFACES EN 2011

DYNAMIQUE DES TRANSACTIONS DE TRÈS GRANDES SURFACES EN 2011 AT A GLANCE LES BUREAUX EN ÎLE-DE-FRANCE JANVIER 212 DYNAMIQUE DES TRANSACTIONS DE TRÈS GRANDES SURFACES EN 211 Avec 2 442 m² placés en 211 contre 2 149 m² en 21, le marché des bureaux franciliens connaît

Plus en détail

PLABEKA. Amsterdam. Haarlemmermeer. Almere. Lelystad. Haarlem. Zaanstad. Hilversum. Purmerend. Provinces: Noord Holland & Flevoland.

PLABEKA. Amsterdam. Haarlemmermeer. Almere. Lelystad. Haarlem. Zaanstad. Hilversum. Purmerend. Provinces: Noord Holland & Flevoland. 2005 Amsterdam Haarlemmermeer Almere Haarlem PLABEKA Lelystad Zaanstad Hilversum Provinces: Noord Holland & Flevoland Purmerend Stadsregio Amsterdam 2005-75% des projets 2005-800 M p.ex. Ville d Amsterdam

Plus en détail

MARCHÉ IMMOBILIER DE BUREAUX

MARCHÉ IMMOBILIER DE BUREAUX MARCHÉ IMMOBILIER DE BUREAUX PERSPECTIVES CONJONCTURE ÉCONOMIQUE LE MARCHÉ DES BUREAUX EN ILE-DE-FRANCE 1 er Semestre 212 PERSPECTIVES Un contexte de marché favorable aux utilisateurs La crise financière

Plus en détail

Des solutions nouvelles à la crise des transports franciliens

Des solutions nouvelles à la crise des transports franciliens Des solutions nouvelles à la crise des transports franciliens Frédéric Léonhardt Les travaux du Grand Paris Express s annoncent coûteux et décalés par rapport aux problèmes réels. Pour Frédéric Léonhardt,

Plus en détail

Pièce H Évaluation socio-économique

Pièce H Évaluation socio-économique Pièce H Pièce H Évaluation socio-économique 220 SOMMAIRE GENERAL DE LA PIECE H PARTIE 1 : CADRAGE DE L ÉVALUATION ECONOMIQUE ET SOCIALE DU PROJET... 222 1. Objectifs... 222 2. Hypothèses... 222 PARTIE

Plus en détail

TRANSFORMATION D UN IMMEUBLE DE BUREAUX EN UN PROJET MIXTE A DOMINANTE LOGEMENT

TRANSFORMATION D UN IMMEUBLE DE BUREAUX EN UN PROJET MIXTE A DOMINANTE LOGEMENT Courbevoie, le 26 mars 2015 LIVRAISON DU PROGRAMME SKY : TRANSFORMATION D UN IMMEUBLE DE BUREAUX EN UN PROJET MIXTE A DOMINANTE LOGEMENT Philippe JOSSE, Directeur général de Cogedim, présente ce jour l

Plus en détail

Fiscalité du Grand Paris

Fiscalité du Grand Paris Fiscalité du Grand Paris Afin de financer le projet du métro automatique du Grand Paris Express et le plan de mobilisation pour les transports d IdF, l Etat a décidé de prélever de nouvelles recettes fiscales

Plus en détail

Immobilier de bureaux

Immobilier de bureaux Immobilier de bureaux Observatoire Nantais de l Immobilier Tertiaire L année en chiffres Nantes Métropole AURAN Édito 5 ans déjà! En 2009, le CINA décidait d organiser la collecte des transactions du marché

Plus en détail

P r oj e t U r b a i n

P r oj e t U r b a i n Projet Urbain Un espace résidentiel et économique privilégié Un aménagement urbain pensé pour les acteurs du développement de demain, au sud-ouest de Paris, aux portes de la Vallée de Chevreuse et du cluster

Plus en détail

Evaluation du SCoT. Coût résidentiel : pouvoir d achat des. ménages pour se loger et se déplacer

Evaluation du SCoT. Coût résidentiel : pouvoir d achat des. ménages pour se loger et se déplacer Evaluation du SCoT Coût résidentiel : pouvoir d achat des ménages pour se loger et se déplacer Présentation aux partenaires et aux membres du groupe de travail de l action n 5 du PLH 24/11/2014 Contexte

Plus en détail

Les données urbaines

Les données urbaines Les données urbaines Pour les études de faisabilité, le STIF a chargé l Institut d Aménagement et d Urbanisme d Ile-de- France (IAU IdF), d analyser et d'estimer les évolutions urbaines possibles du territoire

Plus en détail

OBSERVATOIRE IMMOBILIER D ENTREPRISE

OBSERVATOIRE IMMOBILIER D ENTREPRISE Bases de données Besoin de suivre en permanence l évolution de votre marché? OBSERVATOIRE IMMOBILIER D ENTREPRISE GROUPE DE RECHERCHE SUR L'ECONOMIE DE LA CONSTRUCTION ET DE L'AMENAGEMENT L information

Plus en détail

ATELIER N 1 Scénarii de développement résidentiel

ATELIER N 1 Scénarii de développement résidentiel ATELIER N 1 Scénarii de développement résidentiel SOMMAIRE Rappel du diagnostic Les scenarii de développement Scénario 1 Scénario 2 Scénario 3 Scénario 4 Les impacts en termes démographiques Les prérequis

Plus en détail

Regards croisés Lyon-Marseille

Regards croisés Lyon-Marseille JEUDI 28 MAI 2015 Regards croisés Lyon-Marseille Deux territoires face aux tendances récentes REGARDS CROISÉS LYON-MARSEILLE Démographie Zoom sur les dynamiques démographiques des métropoles. Habitat Les

Plus en détail

Le marché des bureaux dans l agglomération rennaise

Le marché des bureaux dans l agglomération rennaise Bureaux Le marché des bureaux dans l agglomération rennaise Cet observatoire dresse un bilan rapide de l année écoulée et permet de mettre en évidence les tendances de l année 2015. L offre neuve est désormais

Plus en détail

par jour. LIGNES la ligne 15

par jour. LIGNES la ligne 15 LE GRAND PARIS DES TRANSPORTSS Le Grand Paris des transports prévoit la modernisation des transports existants et la réalisation d un nouveau métro automatique. Le Grand Pariss Express, c est : 2000 km

Plus en détail

PME, le retour en ville Quel avenir pour les locaux d'activité en zone dense francilienne? Décembre 2012

PME, le retour en ville Quel avenir pour les locaux d'activité en zone dense francilienne? Décembre 2012 Décembre 2012 PME, le retour en ville Quel avenir pour les locaux d'activité en zone dense francilienne? Equipe Projet Romain Dailly Stéphane Krysinski Tristan Landré Anna Lochard Yao Wu Directeurs d'études

Plus en détail

CENSI BOUVARD. Residhome Apparthotel Paris Nanterre. Nanterre (92)

CENSI BOUVARD. Residhome Apparthotel Paris Nanterre. Nanterre (92) CENSI BOUVARD 2014 (92) o Prootant du dynamisme de La Défense et de l'attractivité d'une vraie vie de quartier, la résidence Résidhome Paris se situe sur une place bordée de commerces et de restaurants.

Plus en détail

Le parc immobilier de l Ile-de-France

Le parc immobilier de l Ile-de-France Le parc immobilier de l Ile-de-France Contrainte Énergétique et adaptations urbaines Atelier 8 décembre 2006 Habitat et bâtiments tertiaires Pascale Leroi- Lucile Mettetal- IAURIF L énergie dans l habitat

Plus en détail

Vieillissement du parc de logements et hausse du nombre de ménages stimulent la demande potentielle de logements à l horizon 2030

Vieillissement du parc de logements et hausse du nombre de ménages stimulent la demande potentielle de logements à l horizon 2030 Vieillissement du parc de logements et hausse du nombre de ménages stimulent la demande potentielle de logements à l horizon 2030 Elisabeth VILAIN, Véronique BRUNIAUX, Rémi CAPOT, Insee Olivier GAUCHET,

Plus en détail

Locaux d'activités et entrepôts. Stock. Locaux d'activités Entrepôts Ensemble. L'offre par secteur géographique. Ventilation des biens

Locaux d'activités et entrepôts. Stock. Locaux d'activités Entrepôts Ensemble. L'offre par secteur géographique. Ventilation des biens Observatoire Seine Aval Economie Bonnières-sur-Seine Mantes-la-Jolie Les Mureaux Conflans-Sainte-Honorine L'immobilier d'entreprise en Seine Aval Poissy n 2 Après une année en demi-teinte, le contexte

Plus en détail

un potentiel à réinvestir

un potentiel à réinvestir les ateliers conférence partenariale de l immobilier d entreprise Atelier n 13 du 19 septembre 2013 septembre 2014 immobilier tertiaire ancien un potentiel à réinvestir Sommaire 2 Comment réinvestir le

Plus en détail

Le Jatte 6. 7/13 Boulevard Paul-Emile Victor 92200 Neuilly-sur-Seine

Le Jatte 6. 7/13 Boulevard Paul-Emile Victor 92200 Neuilly-sur-Seine Le Jatte 6 Les atouts du site en quelques mots Plusieurs disponibilités à la location, de 340 m² à 535 m² par plateau Des plateaux de 450 m² moyens environ Locaux sécurisés par badge ou digicode Hall d

Plus en détail

Mettre en œuvre les principes du SDUC : Rééquilibrer le maillage commerciale et conforter son rayonnement dans une logique de multipolarité et de

Mettre en œuvre les principes du SDUC : Rééquilibrer le maillage commerciale et conforter son rayonnement dans une logique de multipolarité et de 1 2 3 Mettre en œuvre les principes du SDUC : Rééquilibrer le maillage commerciale et conforter son rayonnement dans une logique de multipolarité et de durabilité. SDUC : document informel de référence

Plus en détail

LE 9EME ARRONDISSEMENT AU CŒUR DU DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE DE LA METROPOLE LYONNAISE

LE 9EME ARRONDISSEMENT AU CŒUR DU DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE DE LA METROPOLE LYONNAISE LE 9EME ARRONDISSEMENT AU CŒUR DU DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE DE LA METROPOLE LYONNAISE Dossier de presse 24 septembre 2009 SOMMAIRE I LA DUCHERE : UN NOUVEAU TERRITOIRE POUR ENTREPRENDRE Une offre de services

Plus en détail

GRAND LYON IMMOBILIER D ENTREPRISE. Le marché 2003 : bilan et perspectives

GRAND LYON IMMOBILIER D ENTREPRISE. Le marché 2003 : bilan et perspectives Immobilier d entreprise, support, reflet et vecteur des succès du Grand-Lyon IMMOBILIER D ENTREPRISE GRAND LYON Le marché 2003 : bilan et perspectives 30 janvier 2004 30 janvier 2004 1 La FNAIM ENTREPRISES

Plus en détail

Paris-Saclay Index Immobilier d entreprise nº 1 mars 2015

Paris-Saclay Index Immobilier d entreprise nº 1 mars 2015 Paris-Saclay Index Immobilier d entreprise nº 1 mars 2015 125 000 m 2 de bureaux commercialisés en 2014 80 000 m 2 d offre neuve ou en chantier 220 HT HC m²/an de loyer moyen Chantier EDF Lab R&D, juillet

Plus en détail

Le marché immobilier de bureaux en Ile-de-France 4 ème trimestre 2014. Accelerating success.

Le marché immobilier de bureaux en Ile-de-France 4 ème trimestre 2014. Accelerating success. Le marché immobilier de bureaux en Ile-de-France 4 ème trimestre 214 Accelerating success. PERSPECTIVES Une année 215 dans la continuité > Après le creux de 213, l activité sur le marché des bureaux francilien

Plus en détail

APPLICATION DES DISPOSITIONS DU SCOT DE LA RUG

APPLICATION DES DISPOSITIONS DU SCOT DE LA RUG LE SCoT EN PRATIQUE FICHE TECHNIQUE 19 mai 2015 APPLICATION DES DISPOSITIONS DU SCOT DE LA RUG EN MATIERE DE CONSTRUCTION DE LOGEMENTS NEUFS Afin de répondre aux enjeux de production d une offre en logements

Plus en détail

Le marché immobilier de bureaux en Ile-de-France 3 ème trimestre 2015. Accelerating success.

Le marché immobilier de bureaux en Ile-de-France 3 ème trimestre 2015. Accelerating success. Le marché immobilier de bureaux en Ile-de-France 3 ème trimestre 215 Accelerating success. perspectives Un marché immobilier qui attend la reprise de l économie >L e marché des bureaux francilien a progressé

Plus en détail

Rencontre avec les entreprises des Yvelines, de l Essonne et du Val-de-Marne. 9 juin 2015

Rencontre avec les entreprises des Yvelines, de l Essonne et du Val-de-Marne. 9 juin 2015 Rencontre avec les entreprises des Yvelines, de l Essonne et du Val-de-Marne 9 juin 2015 Le dialogue et l échange : une contribution importante au projet Un site Internet : www.societedugrandparis.fr/ligne18

Plus en détail

LE MARCHÉ DES BUREAUX DE L'AGGLOMÉRATION DE TOURS

LE MARCHÉ DES BUREAUX DE L'AGGLOMÉRATION DE TOURS 200 OBSERVATOIRE DE L'IMMOBILIER D'ENTREPRISE LE MARCHÉ DES BUREAUX DE L'AGGLOMÉRATION DE TOURS en compte propre au sein de l'agglomération de Tours Sommaire & Chiffres clés Editorial 200 : Une année de

Plus en détail

LE GRAND PARIS DES TRANSPORTS

LE GRAND PARIS DES TRANSPORTS LE GRAND PARIS DES TRANSPORTS Le Grand Paris des transports prévoit la modernisation des transports existants et la réalisation d un nouveau métro automatique. Le Grand Paris Express, c est : 200 km de

Plus en détail

performance environnementale Synthèse Décembre 2013 Analyse de la demande de bureaux «verts» EN ile-de-france

performance environnementale Synthèse Décembre 2013 Analyse de la demande de bureaux «verts» EN ile-de-france Étude réalisée en partenariat avec Immobilier tertiaire et performance environnementale Analyse de la demande de bureaux «verts» EN ile-de-france Synthèse Décembre 2013 Ce document synthétise les principaux

Plus en détail

Paris WorkPlace 2014 Observatoire de la Métropole du Grand Paris Résultats détaillés Cadres Février 2014

Paris WorkPlace 2014 Observatoire de la Métropole du Grand Paris Résultats détaillés Cadres Février 2014 FM N 111659 Contact Ifop : Frédéric Micheau Directeur Adjoint Département Opinion et Stratégies d'entreprise frederic.micheau@ifop.com 35 rue de la gare 75019 Paris Tél : 01 45 84 14 44 Fax : 01 45 85

Plus en détail

Le projet du Grand Paris et les effets d agglomération

Le projet du Grand Paris et les effets d agglomération Le projet du Grand Paris et les effets d agglomération Colloque France Stratégie-CGEDD-CGI 22 octobre 2015 2 Le projet et ses horizons de mise en oeuvre Des fréquences élevées et une intermodalité forte

Plus en détail

L e m a r c h é d e l i m m o b i l i e r d e n t r e p r i s e POINT MARCHE 2006

L e m a r c h é d e l i m m o b i l i e r d e n t r e p r i s e POINT MARCHE 2006 L e m a r c h é d e l i m m o b i l i e r d e n t r e p r i s e POINT MARCHE 2006 LE MARCHE DES BUREAUX EN ILE DE FRANCE Évolution annuelle de la demande placée 2 200 000 m 2 placés en 2005, soit une progression

Plus en détail

Discours de Maurice Leroy Ministre de la ville, chargé du Grand Paris

Discours de Maurice Leroy Ministre de la ville, chargé du Grand Paris Discours de Maurice Leroy Ministre de la ville, chargé du Grand Paris Paris, mardi 12 juillet 2011 SEMINAIRE «THE GREATER PARIS PROJECT : FINANCIAL AND REAL ESTATE INVESTMENT OPPOTUNITIES» LONDRES, ROYAUME

Plus en détail

J.12. Annexe LIGNE 15 OUEST DOSSIER D ENQUÊTE PRÉALABLE À LA DÉCLARATION D UTILITÉ PUBLIQUE. Été 2015

J.12. Annexe LIGNE 15 OUEST DOSSIER D ENQUÊTE PRÉALABLE À LA DÉCLARATION D UTILITÉ PUBLIQUE. Été 2015 LIGNE 15 : PONT DE SÈVRES < > SAINT-DENIS PLEYEL (LIGNE ROUGE) LIGNE 15 OUEST DOSSIER D ENQUÊTE PRÉALABLE À LA DÉCLARATION D UTILITÉ PUBLIQUE Été 2015 J.12 Annexe Suites données par la Société du Grand

Plus en détail

entreprendre et réussir en seine-et-marne

entreprendre et réussir en seine-et-marne entreprendre et réussir en seine-et-marne 3 métiers : informer Etre informé, c est pouvoir agir en connaissance de cause. Alimentée par son réseau de partenaires, l agence recueille toutes les informations

Plus en détail

La Seine et le Grand Paris des marchandises

La Seine et le Grand Paris des marchandises La Seine et le Grand Paris des marchandises Les 4 pages de FLUIDE - Juillet 2011 Antoine Frémont Université Paris Est Unité Systèmes Productifs, Logistique, Organisation des Transports, Travail (SPLOTT)

Plus en détail

entreprendre et réussir en seine-et-marne

entreprendre et réussir en seine-et-marne entreprendre et réussir en seine-et-marne 3 métiers : informer Etre informé, c est pouvoir agir en connaissance de cause. Alimentée par son réseau de partenaires, l agence recueille toutes les informations

Plus en détail

DTZ Research. Les Clés du Marché ILE-DE-FRANCE T4 2013 Léger mieux côté transactions. Clés du marché du 4 ème trimestre 2013.

DTZ Research. Les Clés du Marché ILE-DE-FRANCE T4 2013 Léger mieux côté transactions. Clés du marché du 4 ème trimestre 2013. Les Clés du Marché ILE-DE-FRANCE T4 2013 Léger mieux côté transactions 7 Janvier 2014 Données Ile-de-France T4 2013 : Demande placée : 1 844 500 m² Loyer moyen de première main : 443 Loyer moyen de seconde

Plus en détail

Promoteur national intégré 25 années d expérience 20 filiales au service de l immobilier Près de 800 personnes à votre service

Promoteur national intégré 25 années d expérience 20 filiales au service de l immobilier Près de 800 personnes à votre service ORLY RUNGIS Promoteur national intégré 25 années d expérience 20 filiales au service de l immobilier Près de 800 personnes à votre service Financière Pichet 20-24 Av. de Canteranne 33608 Pessac Cedex S.A.

Plus en détail

Avant-Projet PIECE 9 : EVALUATION DE L INTERET SOCIO- ECONOMIQUE

Avant-Projet PIECE 9 : EVALUATION DE L INTERET SOCIO- ECONOMIQUE Avant-Projet PIECE 9 : EVALUATION DE L INTERET SOCIO- ECONOMIQUE PIECE 9 EVALUATION DE L INTERET SOCIO-ECONOMIQUE 1 Cadrage de l évaluation économique et sociale du projet... 269 2 Prévisions de trafic

Plus en détail

Plan de Déplacements Inter-Entreprises. se mobiliser, tous ensemble

Plan de Déplacements Inter-Entreprises. se mobiliser, tous ensemble Plan de Déplacements Inter-Entreprises IT COVO E URAG se mobiliser, tous ensemble Contexte Depuis un demi-siècle, l extension spatiale des villes en France s est effectuée principalement dans les couronnes

Plus en détail

Données de cadrage. Décembre 2012

Données de cadrage. Décembre 2012 Localisation des parcs et dynamiques spatiales d implantation des locaux à usage de bureaux, des locaux commerciaux et des locaux de stockage en Ile-de-France Données de cadrage Décembre 2012 Localisation

Plus en détail

Bilan et perspectives des marchés immobiliers : le Crédit Foncier présente son étude annuelle

Bilan et perspectives des marchés immobiliers : le Crédit Foncier présente son étude annuelle COMMUNIQUE DE PRESSE Paris, le 27 février 2013 Bilan et perspectives des marchés immobiliers : le Crédit Foncier présente son étude annuelle Un marché immobilier résidentiel en retrait en 2013 Une baisse

Plus en détail

le bilan de l immobilier d entreprise année 2013

le bilan de l immobilier d entreprise année 2013 le bilan de l immobilier d entreprise année 2013 Le marché de l immobilier d entreprise sur le territoire de Plaine Commune en 2013 Le territoire de Plaine Commune s agrandit au 1 er janvier 2013 pour

Plus en détail

Etude sur les consommations d énergie dans les bureaux en Île-de-France. Rapport complet

Etude sur les consommations d énergie dans les bureaux en Île-de-France. Rapport complet Etude sur les consommations d énergie dans les bureaux en Île-de-France 2009 Rapport complet Le présent document constitue le rapport complet de l étude sur les consommations d énergie des bureaux en Île-de-France

Plus en détail

Choix d implantation et vision de l environnement de travail : quel Pari(s) pour demain? TNS Septembre 2013 18TJ56

Choix d implantation et vision de l environnement de travail : quel Pari(s) pour demain? TNS Septembre 2013 18TJ56 Rappel de la méthodologie Mode de recueil Echantillon Dates de terrain Interviews réalisées par téléphone. L échantillon est construit à partir des dernières données de l INSEE. Sa représentativité est

Plus en détail

Vues d'estuaire. [Un marché tertiaire conforté sur la Carene et Cap Atlantique] SOCIAL. Economie. Habitat. environnement. [Hors-série] [novembre 2011]

Vues d'estuaire. [Un marché tertiaire conforté sur la Carene et Cap Atlantique] SOCIAL. Economie. Habitat. environnement. [Hors-série] [novembre 2011] Vues d'estuaire SOCIAL Economie Habitat environnement [Un marché tertiaire conforté sur la Carene et Cap Atlantique] [Hors-série] [novembre 2011] >> 2 ECONOMIE +41 % d emplois salariés privés en 15 ans

Plus en détail

Marseille. Entre Europe et Méditerranée le futur est à Marseille. Marseille-euroméditerranée

Marseille. Entre Europe et Méditerranée le futur est à Marseille. Marseille-euroméditerranée Marseille Entre Europe et Méditerranée le futur est à Marseille Marseille-euroméditerranée investissements 2 > euroméditerranée Née d une initiative de l Etat et des collectivités territoriales en 1995,

Plus en détail

Gare Antonypôle. REUNION PUBLIQUE 18 mai 2015

Gare Antonypôle. REUNION PUBLIQUE 18 mai 2015 Gare Antonypôle REUNION PUBLIQUE 18 mai 2015 Jean-Yves SENANT Maire d Antony 1er Vice-Président de la communauté d agglomération des Hauts-de-Bièvre 2 2 Le dialogue et l échange : une contribution importante

Plus en détail

LE PARC TERTIAIRE ANCIEN : UN POTENTIEL À RÉINVESTIR. Jeudi 19 septembre 2013

LE PARC TERTIAIRE ANCIEN : UN POTENTIEL À RÉINVESTIR. Jeudi 19 septembre 2013 LE PARC TERTIAIRE ANCIEN : UN POTENTIEL À RÉINVESTIR Jeudi 19 septembre 2013 Le parc de bureau : un enjeu urbain Des défis à relever pour répondre au développement de l aire urbaine de Toulouse Évolution

Plus en détail

RT 2012, RT 2020 ET OBSOLESCENCE DE L IMMOBILIER TERTIAIRE. Jean Carassus Professeur Ecole des Ponts ParisTech

RT 2012, RT 2020 ET OBSOLESCENCE DE L IMMOBILIER TERTIAIRE. Jean Carassus Professeur Ecole des Ponts ParisTech RT 2012, RT 2020 ET OBSOLESCENCE DE L IMMOBILIER TERTIAIRE Professeur Ecole des Ponts ParisTech 22 novembre 2012 1/ Qu est-ce que l obsolescence? 2/ La rupture introduite par la RT 2012 et la future RT

Plus en détail

note de ëóåíü ëé L immobilier de bureau en Ile-de-France Expertise et approches prospectives

note de ëóåíü ëé L immobilier de bureau en Ile-de-France Expertise et approches prospectives note de ëóåíü ëé L immobilier de bureau en Ile-de-France Expertise et approches prospectives Étude réalisée par le BIPE - Auteurs : Catherine BARUCQ, Karima EL HANI, Jean-Louis GUERIN, Marie RODRIGUEZ,

Plus en détail

Approfondissement de la connaissance de l offre et de la demande de bureaux en Ile-de-France

Approfondissement de la connaissance de l offre et de la demande de bureaux en Ile-de-France Approfondissement de la connaissance de l offre et de la demande de bureaux en Ile-de-France Juillet 2010 Direction régionale et interdépartementale de l Équipement et de l Aménagement d Ile-de-France

Plus en détail

Les Co-mobiles. Manager ses déplacements. Arnaud GUIHARD, CCI de Maine et Loire

Les Co-mobiles. Manager ses déplacements. Arnaud GUIHARD, CCI de Maine et Loire Arnaud GUIHARD, CCI de Maine et Loire 1 Qu est-ce qu un PDE? Etat des lieux et enjeux Environnement 26% des émissions de GES en France sont dus aux transports Réduire de 20% les émissions de CO2 d ici

Plus en détail

CRISE DU LOGEMENT : LA MISE EN ACCUSATION DE L IMMOBILIER D ENTREPRISE

CRISE DU LOGEMENT : LA MISE EN ACCUSATION DE L IMMOBILIER D ENTREPRISE Janvier 211 CRISE DU LOGEMENT : LA MISE EN ACCUSATION DE L IMMOBILIER D ENTREPRISE Par Jean-Michel CIUCH et Evelyne COLOMBANI L influence de l immobilier d entreprise dans le développement et l aggravation

Plus en détail

Les besoins en logements des ménages

Les besoins en logements des ménages Conflans-Sainte-Honorine Mantes-la-Jolie Les Mureaux Observatoire Seine Aval Les besoins en logements des ménages de Seine Aval Poissy La Note n 3 Des ménages plus nombreux, des besoins en logements accrus

Plus en détail

PRÉFET DU CHER DOSSIER PRESSE VISITE DU PREFET DE LA REGION CENTRE VENDREDI 7 JUIN 2013-A VIERZON

PRÉFET DU CHER DOSSIER PRESSE VISITE DU PREFET DE LA REGION CENTRE VENDREDI 7 JUIN 2013-A VIERZON PRÉFET DU CHER DOSSIER PRESSE VISITE DU PREFET DE LA REGION CENTRE VENDREDI 7 JUIN 2013-A VIERZON 1 OPERATION DE RESTRUCTURATION DE L ARTISANAT ET DU COMMERCE (ORAC) Depuis le 22 novembre 2010, une opération

Plus en détail

Intervenant : Séverin Poutrel, BURGEAP

Intervenant : Séverin Poutrel, BURGEAP Capacités d accueil, aménagements commerciaux, mutabilité foncière : des outils concrets pour construire un SCOT intégrant les vulnérabilités énergétiques et climatique Intervenant : Séverin Poutrel, BURGEAP

Plus en détail

Grandes lignes du diagnostic Comité Syndical 4 juillet 2006

Grandes lignes du diagnostic Comité Syndical 4 juillet 2006 Comité Syndical 4 juillet 2006 Version diffusée le 20 Octobre 2006 1 de grandes entités paysagères les coteaux boisés et la Seine 45% d espaces verts sur le SMCVS soit 67m²/hab (hors jardins privatifs)

Plus en détail

L analyse des marchés immobiliers par Crédit Foncier Immobilier sur les 9 premiers mois de 2013

L analyse des marchés immobiliers par Crédit Foncier Immobilier sur les 9 premiers mois de 2013 Paris, le 15 octobre 2013 COMMUNIQUE DE PRESSE L analyse des marchés immobiliers par Crédit Foncier Immobilier sur les 9 premiers mois de 2013 Un marché immobilier résidentiel caractérisé par une baisse

Plus en détail

Le tableau de bord. Ré g i o n Ce n t r e. de l observatoire régional de l habitat et du foncier de la région Centre. Édition octobre 2009.

Le tableau de bord. Ré g i o n Ce n t r e. de l observatoire régional de l habitat et du foncier de la région Centre. Édition octobre 2009. O bservatoire R H F égional abitat oncier Ré g i o n Ce n t r e Cher - Eure-et-Loir - Indre Indre-et-Loire - Loir-et-Cher - Loiret Le tableau de bord de l observatoire régional de l habitat et du foncier

Plus en détail

Ville de Rosny sous Bois Elaboration du PLH 2013 2018 Programme d actions

Ville de Rosny sous Bois Elaboration du PLH 2013 2018 Programme d actions Ville de Rosny sous Bois Elaboration du PLH 2013 2018 Programme d actions Mars 2013 Ville de Rosny sous Bois Programme d actions PLH 2013 2018 Page 2 Sommaire 1 Déclinaison du programme d actions selon

Plus en détail

Directive Régionale d Aménagement

Directive Régionale d Aménagement Directive Régionale d Aménagement Développer les fonctions de centralité autour des quartiers de gare Cahier d intentions Septembre 2010 Mise en œuvre du Schéma Régional d Aménagement et de Développement

Plus en détail

Commerce Services Recherche et développement Bureaux

Commerce Services Recherche et développement Bureaux Commerce Services Recherche et développement Bureaux L e secteur tertiaire recouvre un vaste champ d activités qui va du commerce, aux services, en passant par la recherche et développement. Au 31 décembre

Plus en détail

Communauté urbaine de Bordeaux «50 000 logements nouveaux autour des axes de transports publics»

Communauté urbaine de Bordeaux «50 000 logements nouveaux autour des axes de transports publics» Communauté urbaine de Bordeaux «50 000 logements nouveaux autour des axes de transports publics» Au travers de l objectif d agglomération millionnaire c est l organisation du territoire métropolitain qui

Plus en détail

Transilien SNCF présente «Solutions Entreprises»

Transilien SNCF présente «Solutions Entreprises» Dossier de Presse Transilien SNCF présente «Solutions Entreprises» Diagnostics, conseils et services pour faciliter la vie des salariés en Ile-de-France et accompagner les entreprises dans leurs stratégies

Plus en détail

2- AFFIRMER ET ASSURER UN DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE EQUILIBRE ET DURABLE DU TERRITOIRE COMMUNAL

2- AFFIRMER ET ASSURER UN DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE EQUILIBRE ET DURABLE DU TERRITOIRE COMMUNAL 2- AFFIRMER ET ASSURER UN DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE EQUILIBRE ET DURABLE DU TERRITOIRE COMMUNAL Projet d Aménagement et de Développement Durable Dossier de PLU approuvé 13/26 Face à l augmentation du prix

Plus en détail

Lancement du Club «Grand Orly Entreprises»

Lancement du Club «Grand Orly Entreprises» 18 juin 2013 Lancement du Club «Grand Orly Entreprises» Les entreprises et acteurs économiques du Grand Orly se mobilisent pour la desserte du pôle d Orly, 2ème pôle économique d Ile-de-France Le territoire

Plus en détail

VACANCE DE POSTE Urbaniste règlementaire (H/F)

VACANCE DE POSTE Urbaniste règlementaire (H/F) 23/11/2015 VACANCE DE POSTE Urbaniste règlementaire (H/F) Cadre d emplois : des attachés territoriaux /Ingénieur territoriaux Grade : Attaché/Ingénieur Catégorie : A Pôle : Urbanisme, habitat et prospective

Plus en détail

Mi-2004, les résidences principales représentent

Mi-2004, les résidences principales représentent 5 LOGEMENT PRÉSENTATION Mi-2004, les résidences principales représentent près de 83 % des logements bourguignons et parmi elles, près des deux tiers sont des maisons individuelles. En proportion, ces dernières

Plus en détail

Assistance pour la modification du Plan Local d Urbanisme. 17 novembre 2014. Atelier Habitat - Equipement. Révision du. Plan Local.

Assistance pour la modification du Plan Local d Urbanisme. 17 novembre 2014. Atelier Habitat - Equipement. Révision du. Plan Local. Atelier Habitat - Equipement 17 novembre 2014 Assistance pour la modification du Plan Local d Urbanisme Révision du Plan Local d Urbanisme 1 Situation et structuration Plan réalisé par CAZAL Source : Département

Plus en détail

L analyse bioclimatique du site et des projets : prise en compte des paramètres solaire et aérodynamique

L analyse bioclimatique du site et des projets : prise en compte des paramètres solaire et aérodynamique L analyse bioclimatique du site et des projets : prise en compte des paramètres solaire et aérodynamique Grand Projet de Ville Malakoff Pré Gauchet à Nantes SITUATION INITIALE ET FINALE État initial Projet

Plus en détail

Département de l Hérault

Département de l Hérault Du diagnostic à l opérationnel, quelles priorités? Le cas des collèges de l Hérault Jean-Pierre Quentin, directeur d exploitation du pôle éducation Patrimoine Conseil général de l Hérault mai 2009 AUDIT

Plus en détail

Commission Populations - Equipements

Commission Populations - Equipements Commission Populations - Equipements Synthèse du diagnostic stratégique Septembre 2010 Document de travail usage et diffusion soumis à l accord du SEBB Commission populations équipements synthèse du diagnostic

Plus en détail

Budget des ménages et

Budget des ménages et Budget des ménages et 7 nov 2013 localisation résidentielle 5 ième séminaire des rencontres nationales DUE Budget des ménages et localisation résidentielle Dynamique du Sud Loire 2 Une ville centre qui

Plus en détail

Diagnostic 11 P R O G R A M M E L O C A L D E L H A B I T A T

Diagnostic 11 P R O G R A M M E L O C A L D E L H A B I T A T Diagnostic 11 DIAGNOSTIC 2500 2000 1500 1000 500 0 1990 1992 1994 1996 1998 2000 2002 2004 Production neuve : nombre de logements par an entre 1999 et 2005 (point mort de production à 1 100 logements)

Plus en détail

L ambition de la qualité urbaine dans la reconquête de l habitat ancien

L ambition de la qualité urbaine dans la reconquête de l habitat ancien Les Quartiers Crêt de Roc et Tarentaize-Beaubrun, dans le dossier ANRU de Saint Etienne L ambition de la qualité urbaine dans la reconquête de l habitat ancien La stratégie habitat de la Ville de Saint

Plus en détail

«PÉRISSOl, BESSON, ROBIEN...

«PÉRISSOl, BESSON, ROBIEN... 11 2010 R EPÈRES CONSTRUIRE «PÉRISSOl, BESSON, ROBIEN... Que sont devenus les logements locatifs neufs?» UNE EXPLOITATION CONJOINTE DE FILOCOM ET DE LA BASE DE LOYERS DE L OLAP AUTEURS GENEVIÈVE PRANDI,

Plus en détail

Enquête nationale de recensement des constructions bois. Etats Généraux du Bois dans la construction 11 octobre 2012

Enquête nationale de recensement des constructions bois. Etats Généraux du Bois dans la construction 11 octobre 2012 Enquête nationale de recensement des constructions bois Etats Généraux du Bois dans la construction 11 octobre 2012 Objectif et méthode Objectif de cette étude : connaître la part de la construction bois

Plus en détail

Silic Aujourd hui, demain, dans la dynamique du Grand Paris SIMI 2011

Silic Aujourd hui, demain, dans la dynamique du Grand Paris SIMI 2011 1 Silic Aujourd hui, demain, dans la dynamique du Grand Paris SIMI 2011 SILIC, UN ACTEUR MAJEUR DU GRAND PARIS 2 Une implantation historique et stratégique confirmée par le projet Grand Paris PÔLE ROISSY

Plus en détail

PROJET. La Duchère. Entrepreneurs. La Duchère, un territoire à la hauteur de vos projets

PROJET. La Duchère. Entrepreneurs. La Duchère, un territoire à la hauteur de vos projets PROJET Lyon PROJET Lyon La Duchère La Duchère Entrepreneurs La Duchère, un territoire à la hauteur de vos projets Sur la 3 e colline de Lyon un site accessible, un quartier attractif Au nord-ouest de Lyon,

Plus en détail

Office Avenue. Montrouge Hauts de Seine (92) Espaces Business Montrouge. A partir de 97.251 HT. Mobilier et équipement inclus Rentabilité 4,60% HT

Office Avenue. Montrouge Hauts de Seine (92) Espaces Business Montrouge. A partir de 97.251 HT. Mobilier et équipement inclus Rentabilité 4,60% HT Office Avenue Montouge (92) office-avenue.fr Office Avenue office-avenue.fr Espaces Business Montrouge A partir de 97.251 HT Mobilier et équipement inclus Rentabilité 4,60% HT Montrouge Hauts de Seine

Plus en détail

Observatoire Local des Loyers. de l agglomération toulousaine

Observatoire Local des Loyers. de l agglomération toulousaine Observatoire Local des Loyers de l agglomération toulousaine Un loyer médian de 10,40 /m² sur l agglomération toulousaine en 2014 En dehors de la localisation, trois paramètres ont une forte influence

Plus en détail

Prospective des métiers en région et orientation professionnelle. Christine BRUNIAUX OREF Ile-de-France

Prospective des métiers en région et orientation professionnelle. Christine BRUNIAUX OREF Ile-de-France Prospective des métiers en région et orientation professionnelle Christine BRUNIAUX OREF Ile-de-France Un exercice conçu pour le pilotage de la formation Contexte : préparation du PRDFP Besoin de vision

Plus en détail

Les Jardins d Anthéa TOULOUSE. Les Jardins. Un village dans la. Ville. by TAGERIM

Les Jardins d Anthéa TOULOUSE. Les Jardins. Un village dans la. Ville. by TAGERIM Les Jardins d Anthéa Les Jardins A n Un village dans la Ville th é a by TAGERIM Les Jardins d Anthéa 274 Route de Launaguet Groupe scolaire Les Jardins d Anthéa Commerces Salle de Sports Piscine Restaurant

Plus en détail

Le marché des bureaux dans le pays de Lorient en 2013

Le marché des bureaux dans le pays de Lorient en 2013 n 65 juin 2014 Le marché des bureaux dans le pays de Lorient en 2013 Observatoire n 4 Contact : Gilles Poupard 02 97 12 06 31 Sommaire Rappel de la démarche 5 Principaux résultats 2013 7 1. Le marché des

Plus en détail

L offre en immobilier d entreprise en Seine-et-Marne. SIMI Décembre 2012 présenté par

L offre en immobilier d entreprise en Seine-et-Marne. SIMI Décembre 2012 présenté par L offre en immobilier d entreprise en Seine-et-Marne SIMI Décembre 2012 présenté par Méthodologie Le département a été divisé en 7 grands territoires - le territoire de Marne la Vallée a été élargi et

Plus en détail