L Équipe de Microbiologie Aquatique

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "L Équipe de Microbiologie Aquatique"

Transcription

1 L Équipe de Microbiologie Aquatique Unité Mixte de Recherche INRA Université de Savoie Centre Alpin de Recherche sur les Réseaux Trophiques des Écosystèmes Limniques

2 Les effectifs au 9 novembre 2005 Chercheurs à Thonon 1 DR INRA qui part en 2006 (pour un autre Institut)? 1 DR IRD qui part en 2006 (en retraite) 2 jeunes CR1 1 jeune CR2 également HDR Pas de recrutement prévu en enseignants-chercheurs de l Université de Savoie 1 PR qui partira en 2009 (retraite) 1 jeune MC en délégation INRA Aucun recrutement prévu en ingénieurs 2 AI (1 à Thonon et 1/5 à l Université de Savoie) 1 IE qui part en 2008 (retraite) Aucun recrutement prévu en techniciens 2 TR à Thonon Aucun recrutement prévu en étudiants en thésards, 4 Masters

3 Problématique de Recherche évaluer la diversité, la dynamique et le fonctionnement des communautés microbiennes aquatiques des virus aux protozoaires

4 Terrains de jeu Les lacs Léman, d Annecy et du Bourget Les 3 plus grands lacs naturels français

5 Terrains de jeu Des lacs de haute montagne (Haute-Savoie), des rivières (La Morcille, l Arve, le Mercube) et d autres lieux plus inattendus (réseaux d assainissement, lacs réservoirs africains, lacs réservoirs du Bassin de la Seine)

6 Thèmes de Recherche & personnels scientifiques impliqués Dynamique et diversité du phytoplancton (microalgues) - Bio-indicateur d état trophique - Efflorescences - Criminalistique - Paléolimnologie - Productivité des écosystèmes - Algothèque Jean-Claude DRUART Rémy TADONLEKE Stéphan JACQUET Agnès BOUCHEZ Jean-François HUMBERT Éliane MENTHON Anne ROLLAND Enora BRIAND *

7 Thèmes de Recherche & personnels scientifiques impliqués Dynamique et diversité des communautés microbiennes caractéristiques de la boucle microbienne - Virus, bactéries, picocyanobactéries, flagellés, ciliés - identité, rôle, fonction Stéphan JACQUET Isabelle DOMAIZON Dominique FONTVIEILLE Rémy TADONLEKE Jean-François HUMBERT Brigitte LEBERRE Annie MILLERY Sébastien PERSONNIC Ursula DORIGO Lyria BERDJEB Dynamique spatio-temporelle de ces Cécile LEPERE * communautés et identification des facteurs et processus contrôlant cette dynamique et diversité

8 Thèmes de Recherche & personnels scientifiques impliqués Dynamique et diversité des cyanobactéries, unicellulaires, coloniales et filamenteuses - Taxonomie classique et moléculaire - Dynamique des populations et déterminisme des proliférations - Espèces invasives & évolution - Production de toxines Jean-François HUMBERT Philippe DUFOUR Stéphan JACQUET Jean-Claude DRUART Rémy TADONLEKE Brigitte LEBERRE Éliane MENTHON Jean-Pierre BOSSE Laura OBERHAUS * Anne ROLLAND Enora BRIAND *

9 Thèmes de Recherche & personnels scientifiques impliqués Impact des xénobiotiques sur la structure et le fonctionnement des communautés microbiennes aquatiques (bio-indicateurs) - Effets simultanés sur la diversité et la réponse fonctionnelle au sein de communautés naturelles (planctoniques et benthiques) et utilisation d organismes modèles (cultures) - utilisation comme outils d évaluation - Relations structure fonction - Notions de résistance et résilience Agnès BOUCHEZ Jean-François HUMBERT Rémy TADONLEKE Brigitte LEBERRE Éliane MENTHON Aurélie VILLENEUVE

10 Biologie Moléculaire - 2 appareils à PCR, 3 générateurs/cuves à électrophorèse, 1 système de DGGE, 1 système PFGE en cours d acquisition - Appareil à PCR quantitative - Séquenceur automatique - Système numérique pour saisie de gels + soft d analyse Biochimie - Lecteur de microplaques (absorbance), lumino-fluorimètre en plaques - Fluorimètre (Turner) - Chaîne HPLC (Waters) avec détecteur UV à barrette de diode, détecteur de fluorescence, passeur automatique d'échantillons Microscopie à épifluorescence, inversée, classique Cytomètrie en flux / trieur de cellules FACSCALIBUR Compteur à scintillation liquide Les moyens matériels Chambres et enceintes de culture, 1 algothèque 1 laboratoire de chimie minérale «complet» Équipements pour le terrain (bateaux, sonde spectro-fluorimétrique immergeable, 2 systèmes de mesure de lumière LI-COR, 1 irradiance-mètre )

11 L Écologie virale à Thonon Mi-2002: naissance de la thématique à Thonon : Thèse de Sébastien PERSONNIC! Dynamique de la communauté sur les 3 lacs! Rôle des virus bactériophages comme agents de mortalité bactérienne et liens avec les prédateurs flagellés : Thèse d Ursula DORIGO! Diversité des cyanophages du lac du Bourget 2004: Master2 de Solange DUHAMEL! Dynamique de la communauté sur le Léman et rôle des virus comme agents de mortalité bactérienne! Détection des virus dans les sédiments lacustres 2006: Master2 de Lyria BERDJEB (et thèse on espère!)! Dynamique de la communauté virale pour les lacs d Annecy et du Bourget! Rôle des virus dans la redistribution des ressources nutritives et des modifications de la diversité bactérienne

12 L Écologie virale à Thonon Jacquet, S., T. Sime-Ngando, U. Dorigo, A. Millard, B. Leberre, J. Lepault and B. Delmas. A new virus infecting PE-rich freshwater picocyanobacteria. En préparation pour J. Phycol. Personnic, S., I. Domaizon, U. Dorigo, B. Leberre and S. Jacquet. Flow cytometric analyses of microbial communities (viruses, bacteria and small phytoplancton) on Lakes Annecy, Bourget and Geneva, France. En préparation pour Aquat. Microb. Ecol. Sime-Ngando, T., I. Domaizon, P. Perney, U. Dorigo, S. Personnic and S. Jacquet. Diel patterns of virus-bacteria interactions at two different periods of the year in the largest natural French lake. En préparation pour Aquat. Microb. Ecol. Jacquet, S., T. Sime-Ngando, I. Domaizon and S. Personnic. Do small grazers only influence viral-induced bacterial mortality? Soumis à Limnol. Oceanogr. Dorigo, U., S. Personnic and S. Jacquet. Necessary tests for accurate counting of freshwater microbial communities using either flow cytometry or epifluorescence microscopy. En révision pour Water Res. Duhamel, S. and S. Jacquet. Flow cytometric analysis of bacteria and virus-like particles in lake sediments. Sous presse dans J. Microbiol. Methods Jardillier, L., D. Boucher, S. Personnic, S. Jacquet, A. Thénot, D. Sargos, C. Amblard and D. Debroas. Relative importance of nutrients and mortality factors on prokaryotic community composition in two lakes of different trophic status. Sous presse dans FEMS Microbiol. Ecol. Duhamel, S., I. Domaizon, S. Personnic and S. Jacquet. Assessing the microbial community dynamics and the role of viruses as bacterial mortality agents in Lake Geneva. Sous presse dans La Revue des Sciences de l eau Jacquet, S., I. Domaizon, S. Personnic, S. Duhamel, A. S. Pradeep Ram, M. Heldal and T. Sime-Ngando Estimates of protozoan and virus-mediated mortality of bacterioplankton in Lake Bourget (France). Fresh. Biol. 50: Dorigo, U., S. Jacquet and J.-F. Humbert Cyanophage diversity, inferred from g20 sequence analyses, in the largest French lake in France, Lake Bourget. Appl. Environ. Microbiol. 70:

13 L Écologie virale à Thonon Personnic, S. et S. Jacquet. Les virus, gouverneurs des écosystèmes aquatiques. La Recherche (accepté) Duhamel, S., S. Personnic, Y. Bettarel, T. Sime-Ngando et S. Jacquet. Les virus planctoniques un compartiment biologique clé des écosystèmes aquatiques. Le Courrier de l Environnement (soumis) Duhamel, S., S. Personnic et S. Jacquet Importance des virus en milieu lacustre. INRA mensuel n 122, pp 8-9 Jacquet, S Virus planctoniques: des tueurs très utiles! Biofutur 213:57-61

Etude de la boucle microbienne en milieu lacustre

Etude de la boucle microbienne en milieu lacustre Habilitation à Diriger des Recherches Université de Savoie Dossier d inscription Etude de la boucle microbienne en milieu lacustre Stéphan JACQUET Equipe de Microbiologie Aquatique / UMR CARRTEL INRA Station

Plus en détail

2000/2001 Licence de biologie des organismes (mention A.bien : ieme sur 140) université Bordeaux I (option écologie générale).

2000/2001 Licence de biologie des organismes (mention A.bien : ieme sur 140) université Bordeaux I (option écologie générale). Personnic Sébastien Etudiant en Thèse (2003-2006) née le 28/07/1979 53 grande rue 742000 Thonon les Bains Permis voiture / Permis mer côtier CURSUS UNIVERSITAIRE 2003/2006 Thèse sur la communauté microbienne

Plus en détail

La cytométrie en flux appliquée à l écologie virale aquatique: tentative de revue sur la question

La cytométrie en flux appliquée à l écologie virale aquatique: tentative de revue sur la question La cytométrie en flux appliquée à l écologie virale aquatique: tentative de revue sur la question Stéphan JACQUET INRA, Thonon-les-Bains CONTENU DE L EXPOSE Introduction générale Techniques d observation

Plus en détail

La cytométrie en flux appliquée à l écologie virale aquatique: tentative de revue sur la question

La cytométrie en flux appliquée à l écologie virale aquatique: tentative de revue sur la question La cytométrie en flux appliquée à l écologie virale aquatique: tentative de revue sur la question Stéphan JACQUET INRA, Thonon-les-Bains CONTENU DE L EXPOSE Introduction générale Techniques d observation

Plus en détail

Master Mention Biologie et Environnement Spécialité Recherche et Professionnelle FREMAC

Master Mention Biologie et Environnement Spécialité Recherche et Professionnelle FREMAC UFR SCIENCES ET TECHNOLOGIES 24 avenue des Landais BP 80026 63171 AUBIERE Cedex Tél. 04.73.40.70.13 Fax. 04.73.40.70.12 Courriel : ScolaMaster.sciences@univ bpclermont.fr Master Mention Biologie et Environnement

Plus en détail

UMR 42. Centre Alpin de Recherche sur les Réseaux Trophiques des Ecosystèmes Limniques CARRTEL. Task Group on Aquatic Microbial Food Webs

UMR 42. Centre Alpin de Recherche sur les Réseaux Trophiques des Ecosystèmes Limniques CARRTEL. Task Group on Aquatic Microbial Food Webs UMR 42 Centre Alpin de Recherche sur les Réseaux Trophiques des Ecosystèmes Limniques CARRTEL Task Group on Aquatic Microbial Food Webs Station d Hydrobiologie Lacustre de Thonon Solange DUHAMEL Mémoire

Plus en détail

MASTER (LMD) PARCOURS MICROORGANISMES, HÔTES, ENVIRONNEMENTS (MHE)

MASTER (LMD) PARCOURS MICROORGANISMES, HÔTES, ENVIRONNEMENTS (MHE) MASTER (LMD) PARCOURS MICROORGANISMES, HÔTES, ENVIRONNEMENTS (MHE) RÉSUMÉ DE LA FORMATION Type de diplôme : Master (LMD) Domaine ministériel : Sciences, Technologies, Santé Mention : BIOLOGIE DES PLANTES

Plus en détail

Analyse des données de séquençage massif par des méthodes phylogénétiques

Analyse des données de séquençage massif par des méthodes phylogénétiques Analyse des données de séquençage massif par des méthodes phylogénétiques Roux S., Taib N., Mangot J.F., Hugoni M., Mary I., Ravet V., Bronner G., Enault F., Debroas D. Équipe Microbiologie de l'environnement

Plus en détail

Les communautés de nématodes en tant que bioindicateurs potentiels de la santé des sols urbain

Les communautés de nématodes en tant que bioindicateurs potentiels de la santé des sols urbain Les communautés de nématodes en tant que bioindicateurs potentiels de la santé des sols urbain Rochat Guy* *Laboratoires Biologie du sol et Sol & végétation, Institut de Biologie, Université de Neuchâtel

Plus en détail

Maria CELLAMARE. Dynamique et diversité du pico-, nano- et microphytoplancton des lacs Léman, d Annecy et du Bourget

Maria CELLAMARE. Dynamique et diversité du pico-, nano- et microphytoplancton des lacs Léman, d Annecy et du Bourget Maria CELLAMARE Mémoire de Master «Mention Sciences de l Univers, Environnement, Ecologie» «Spécialité Océanographie et Environnements Marins» Année 2 Dynamique et diversité du pico-, nano- et microphytoplancton

Plus en détail

RÉPONSES DES MICROALGUES D EAUX DOUCES AUX POLLUTIONS PAR LES PESTICIDES

RÉPONSES DES MICROALGUES D EAUX DOUCES AUX POLLUTIONS PAR LES PESTICIDES RECHERCHE DANS LE DOMAINE DES RISQUES ET DES POLLUTIONS APR 1999 RÉPONSES DES MICROALGUES D EAUX DOUCES AUX POLLUTIONS PAR LES PESTICIDES COORDINATEUR SCIENTIFIQUE : Christophe LEBOULANGER IRD UR 167 CyRoCo,

Plus en détail

Campagne d évaluation 2011-2014 Unité de recherche : dossier unique

Campagne d évaluation 2011-2014 Unité de recherche : dossier unique 1 Jg Campagne d évaluation 2011-2014 Unité de recherche : dossier unique BILAN de l activité de recherche et des résultats obtenus Partie I : Bilan scientifique UMR 042 CARRTEL Centre Alpin de Recherche

Plus en détail

Brest (29) Lessay (50), 12-13 Mars 2012

Brest (29) Lessay (50), 12-13 Mars 2012 Conclusions Projet Aquamanche Aquatic management of catchments for health and environment Gestion des eaux des bassin versants pour la santé et l environnement Brest (29) Lessay (50), 12-13 Mars 2012 Les

Plus en détail

Nouvelles approches d'étude des réseaux microbiens

Nouvelles approches d'étude des réseaux microbiens Annls Limnol. 34 (4) 1998 : 465-473 Nouvelles approches d'étude des réseaux microbiens M. Bianchi 1 Mots-clés : réseaux microbiens, techniques d'études, comptages bactériens, survie, résistance aux stress,

Plus en détail

Développement du couplage LC-MALDI-MS/MS pour l analyse des toxines d origine phytoplanctonique

Développement du couplage LC-MALDI-MS/MS pour l analyse des toxines d origine phytoplanctonique Développement du couplage LC-MALDI-MS/MS pour l analyse des toxines d origine phytoplanctonique Christelle DELEUZE Licenciée en Sciences Chimiques Laboratoire de Spectrométrie de Masse Service du Professeur

Plus en détail

Effet des virus et des protistes flagellés sur les ressources nutritives et sur la dynamique et la structure de la communauté bactérienne lacustre

Effet des virus et des protistes flagellés sur les ressources nutritives et sur la dynamique et la structure de la communauté bactérienne lacustre Mémoire de Master deuxième année d Océanographie et Environnement marin Parcours n 6 : Océanographie pélagique Université Pierre et Marie Curie (Paris VI) Lyria BERDJEB Effet des virus et des protistes

Plus en détail

Biologie cellulaire. Perfectionnement à la culture cellulaire. Programme. ParTIe PraTIQUe. ParTIe THÉorIQUe. durée : 4 jours

Biologie cellulaire. Perfectionnement à la culture cellulaire. Programme. ParTIe PraTIQUe. ParTIe THÉorIQUe. durée : 4 jours Biologie cellulaire Perfectionnement à la culture cellulaire durée : 4 jours ingénieurs, chercheurs et chefs de projet connaissances de base en culture cellulaire ou validation du module «initiation à

Plus en détail

Recherche universitaire en Basse-Normandie et Biodiversité

Recherche universitaire en Basse-Normandie et Biodiversité Recherche universitaire en Basse-Normandie et Biodiversité Entre naturalistes, gestionnaires d espaces naturels et chercheurs, quels liens en Basse-Normandie? Les acteurs scientifiques nationaux en décembre

Plus en détail

La Robotique a-t-elle un avenir en Microbiolologie?

La Robotique a-t-elle un avenir en Microbiolologie? La Robotique a-t-elle un avenir en Microbiolologie? Stéphane L Haridon Laboratoire de Microbiologie des Environnements Extrêmes, UMR6197 Institut Universitaire Européen de la Mer Université de Bretagne

Plus en détail

Journées Industrielles de la Méthanisation

Journées Industrielles de la Méthanisation Journées Industrielles de la Méthanisation Gérer les ressources microbiennes : Exemples d applications aux procédés de méthanisation Marina Moletta-Denat, Jérôme Hamelin, Kim Milferstedt et Eric Trably

Plus en détail

MUSEUM NAT. D'HISTOIRE NATURELLE PARIS Référence GALAXIE : 4113

MUSEUM NAT. D'HISTOIRE NATURELLE PARIS Référence GALAXIE : 4113 MUSEUM NAT. D'HISTOIRE NATURELLE PARIS Référence GALAXIE : 4113 Numéro dans le SI local : Référence GESUP : 4113 Corps : Maître de conférences du Muséum national d'histoire naturelle Article : 32ou40 Chaire

Plus en détail

Bull. Inst. Natn. Scien. Tech. Mer de Salammbô, Vol. 41, 2014

Bull. Inst. Natn. Scien. Tech. Mer de Salammbô, Vol. 41, 2014 Bull. Inst. Natn. Scien. Tech. Mer de Salammbô, Vol. 41, 2014 ETUDE COMPARATIVE PAR EPIFLUORESCENCE ET CYTOMETRIE EN FLUX DES COMMUNAUTES BACTERIENNES DES EAUX DE LA RETENUE DU BARRAGE SIDI SALEM (TUNISIE

Plus en détail

L animation scientifique

L animation scientifique L animation scientifique Cette évaluation de l UMR nous permet de mettre en avant une activité d animation croissante au sein de la SHL. I. Les «séminaires de la SHL» C est à Stéphan JACQUET, alors jeune

Plus en détail

ECUE 2 (L 1 -S 2 ) : Microbiologie générale Microbiologie générale

ECUE 2 (L 1 -S 2 ) : Microbiologie générale Microbiologie générale Unité d enseignement UE 8 : Biologie Moléculaire - Microbiologie ECUE 2 (L 1 -S 2 ) : Microbiologie générale Microbiologie générale 1h30 de cours et 1h15 de Travaux pratiques Un examen écrit ; un examen

Plus en détail

Master 2. Mention : «Ecosciences, Microbiologie» Domaine : Sciences Technologies Santé Responsable : F. Menu

Master 2. Mention : «Ecosciences, Microbiologie» Domaine : Sciences Technologies Santé Responsable : F. Menu Master 2 Mention : «Ecosciences, Microbiologie» Domaine : Sciences Technologies Santé Responsable : F. Menu Université Claude Bernard Lyon I Établissements cohabilités (spécialités 1,2,4) : INSA VetAgro

Plus en détail

École Doctorale «Sciences de la Vie et de la Santé»

École Doctorale «Sciences de la Vie et de la Santé» École Doctorale «Sciences de la Vie et de la Santé» Établissement principal : Université de la Méditerranée (AM II) Établissements cohabilités : Université de Provence (AM I) Université d Aix-Marseille

Plus en détail

CAMPAGNE D EMPLOIS ENSEIGNANTS 2012

CAMPAGNE D EMPLOIS ENSEIGNANTS 2012 CAMPAGNE D EMPLOIS ENSEIGNANTS 2012 ETABLISSEMENT : UM2 COMPOSANTE : Faculté des Sciences SITE : Campus Triolet IDENTIFICATION DU POSTE : N : Corps : Section CNU : 67 Nature demandée : Maître de Conférence

Plus en détail

1.2 Utilisation des mésocosmes en écotoxicologie : un outil éprouvé

1.2 Utilisation des mésocosmes en écotoxicologie : un outil éprouvé 1.2 Utilisation des mésocosmes en écotoxicologie : un outil éprouvé Source : Thierry Caquet, Inra, Le Croisic 2009 Mis en œuvre à l origine pour des utilisations en écologie, les écosystèmes aquatiques

Plus en détail

Role du microbiota pulmonaire dans la mucoviscidose

Role du microbiota pulmonaire dans la mucoviscidose 29. März 2014 Role du microbiota pulmonaire dans la mucoviscidose Gaudenz Hafen, MD & MER1 Médecin assoicé Résponsable de l unité pneumologie et mucoviscidose pédiatrique Table des matières 1. Introduction

Plus en détail

Les virus dans les aliments : un nouveau défi pour les laboratoires de microbiologie

Les virus dans les aliments : un nouveau défi pour les laboratoires de microbiologie : un nouveau défi pour les laboratoires de microbiologie Véronique ZULIANI, Institut de la Filière Porcine Jean Christophe Augustin, ENVA, ASA Qu est ce qu un virus? Microorganisme de 15 à 40 nm Environ

Plus en détail

Notice biographique Repères biographiques communs

Notice biographique Repères biographiques communs Nom : ELFAKIR Corps : Professeur des universités Notice biographique Repères biographiques communs Prénom : CLAIRE Grade : 1ère classe Section : 31 Equipe de recherche Institut de Chimie Organique et Analytique

Plus en détail

à l analyse de fonctions cellulaires

à l analyse de fonctions cellulaires Du dénombrement d à l analyse de fonctions cellulaires Gérald Grégori Laboratoire de Microbiologie, de Géochimie et d 'Ecologie Marines CNRS UMR 6117 163 Avenue de Luminy - Case 901- Bât TPR1, 13288 Marseille

Plus en détail

De GenoSol à GenoBiome, mise en place d une structure analytique pour évaluer l état biologique du sol

De GenoSol à GenoBiome, mise en place d une structure analytique pour évaluer l état biologique du sol De GenoSol à GenoBiome, mise en place d une structure analytique pour évaluer l état biologique du sol Lionel RANJARD, Samuel Dequiedt, Pierre-Alain Maron, Anne-Laure Blieux. UMR Agroécologie-plateforme

Plus en détail

Compte rendu. Séminaire «Lancement GDR IMOPHYS et intégration INRA- IFREMER»

Compte rendu. Séminaire «Lancement GDR IMOPHYS et intégration INRA- IFREMER» Compte rendu Séminaire «Lancement GDR IMOPHYS et intégration INRA- IFREMER» 13-14 Novembre 2003 Liste des participants Laurent Lagadic Inra, Rennes Thierry Caquet Inra, Rennes Marie-Agnès Coutellec Université

Plus en détail

Rapport d activités

Rapport d activités INRA Evaluation des chercheurs 2005 CSS Biologie des Populations et des Ecosystèmes Disciplines Ecologie (SV20) Sciences de l environnement/ecosystèmes (SV21) Biologie marine, hydrobiologie (SV23) Rapport

Plus en détail

Master Mention Biologie et Environnement. Spécialité Recherche et Professionnelle FREMAC

Master Mention Biologie et Environnement. Spécialité Recherche et Professionnelle FREMAC Master Mention Biologie et Environnement Spécialité Recherche et Professionnelle FREMAC Fonctionnement et Restauration des Milieux Aquatiques Continentaux Mademoiselle, Monsieur, Vous trouverez ci-inclus

Plus en détail

TERMES DE REFERENCES BOURSES MASTERS RECHERCHES POLES D EXCELLENCE

TERMES DE REFERENCES BOURSES MASTERS RECHERCHES POLES D EXCELLENCE TERMES DE REFERENCES BOURSES MASTERS RECHERCHES POLES D EXCELLENCE 1 1. CONTEXTE Le Réseau des Institutions de Formation Forestière et Environnementale d Afrique Centrale a obtenu un don de la Banque Africaine

Plus en détail

Capacités bioindicatrices des diatomées pour les pollutions industrielles

Capacités bioindicatrices des diatomées pour les pollutions industrielles Réunion de restitution RECORD 1/7/1 : Capacités bioindicatrices des diatomées pour les pollutions industrielles Frédéric RIMET et Agnès BOUCHEZ INRA - UMR Carrtel, 75 av. de Corzent - BP 511, FR-743 Thonon

Plus en détail

Ça marche. Le Doctorat comment. Quelques pistes pour vous aider. Etudes doctorales - Montpellier SupAgro

Ça marche. Le Doctorat comment. Quelques pistes pour vous aider. Etudes doctorales - Montpellier SupAgro Le Doctorat comment Ça marche Quelques pistes pour vous aider 1 c est: environ 200 doctorants, rattachés à 4 Ecoles Doctorales accueillis dans 21 laboratoires de Recherche (UMR) Directeur scientifique

Plus en détail

D 005 Annex 30, page 1. Projet: D005 IPC Revision WG Definition Project Classe/sous-classe: C40B EP Proposition du Rapporteur Date : 22.11.

D 005 Annex 30, page 1. Projet: D005 IPC Revision WG Definition Project Classe/sous-classe: C40B EP Proposition du Rapporteur Date : 22.11. Annex 30, page 1 Projet: D005 IPC Revision WG Definition Project Classe/sous-classe: C40B EP Proposition du Rapporteur Date : 22.11.04 Titre - C40B Chimie combinatoire, bibliothèques, p.ex. chimiothèques

Plus en détail

Département de Biologie

Département de Biologie UNIVERSITE TUNIS EL MANAR Faculté des Sciences Mathématiques, Physiques et Naturelles de Tunis Département de Biologie Campus Universitaire-Tunis-1060 Tél: 71 872 600 Fax: 71 871 666 Site web: www.fst.rnu.tn

Plus en détail

Autofluorescence et viabilité bactérienne: détection des armes biologiques. Caroline Duchaine,, Christian Laflamme,, Jim Ho et Daniel Verreault

Autofluorescence et viabilité bactérienne: détection des armes biologiques. Caroline Duchaine,, Christian Laflamme,, Jim Ho et Daniel Verreault Autofluorescence et viabilité bactérienne: détection des armes biologiques Caroline Duchaine,, Christian Laflamme,, Jim Ho et Daniel Verreault Plan de la présentation 1. Introduction 2. Méthodologie et

Plus en détail

Cursus de Master en Ingénierie de la Production Alimentaire. Une autre façon d accéder au métier d ingénieur

Cursus de Master en Ingénierie de la Production Alimentaire. Une autre façon d accéder au métier d ingénieur Cursus de Master en Ingénierie de la Production Alimentaire Une autre façon d accéder au métier d ingénieur Un Réseau National de 28 CMI Le réseau FIGURE Formation en InGenierie par des Universités de

Plus en détail

Laboratoire de Photophysique et de Photochimie Supra- et Macromoléculaires (UMR 8531)

Laboratoire de Photophysique et de Photochimie Supra- et Macromoléculaires (UMR 8531) Unité Mixte du CNRS (UMR8531) Institut de Chimie Directeur : Keitaro NAKATANI (PU ENS Cachan) Courrier électronique : nakatani@ppsm.ens-cachan.fr http://www.ppsm.ens-cachan.fr Problématique générale :

Plus en détail

Les macroinvertébrés: des bioindicateurs incontournables pour le monitoring des cours d eau en CH

Les macroinvertébrés: des bioindicateurs incontournables pour le monitoring des cours d eau en CH Les macroinvertébrés: des bioindicateurs incontournables pour le monitoring des cours d eau en CH 4 e Rencontres de l eau 20 mars 2015, UNIL Nathalie Menétrey Hydrobiologiste Bureau d étude aquatique et

Plus en détail

Programme de la formation

Programme de la formation Programme de la formation Ce document vous est fourni à titre informatif afin d'avoir un maximum d'informations sur le master médiation et communication scientifique. Vous pouvez retrouver ces informations

Plus en détail

Modélisation de la contamination chimique Projets en cours en Méditerranée

Modélisation de la contamination chimique Projets en cours en Méditerranée Modélisation de la contamination chimique Projets en cours en Méditerranée Rappel problématique générale Outils de modélisation disponibles Projets en cours en Méditerranée B. Thouvenin BE/LBCM Journée

Plus en détail

Déterminants moléculaires et spécificité du Priming immunitaire chez le mollusque d eau douce Biomphalaria glabrata.

Déterminants moléculaires et spécificité du Priming immunitaire chez le mollusque d eau douce Biomphalaria glabrata. Délivré par UNIVERSITE DE PERPIGNAN VIA DOMITIA Préparée au sein de l école doctorale ED305 Energie et Environnement Et de l unité de recherche UMR5244 Ecologie et Evolution des Interactions Spécialité

Plus en détail

SUIVI SCIENTIFIQUE DU LAC DU BOURGET ANNEE 2007

SUIVI SCIENTIFIQUE DU LAC DU BOURGET ANNEE 2007 SUIVI SCIENTIFIQUE DU LAC DU BOURGET ANNEE 27 Rapport de suivi (avril 28) Contact du responsable scientifique Stéphan Jacquet, Station d Hydrobiologie Lacustre, 75 Avenue de Corzent, 7423 Thonon-les-Bains,

Plus en détail

Sciences de l'environnement Toxicologie génétique, réalisation de tests in vitro en vue de détecter les propriétés mutagènes (et antimutagènes)

Sciences de l'environnement Toxicologie génétique, réalisation de tests in vitro en vue de détecter les propriétés mutagènes (et antimutagènes) Toxicologie Mycologie & Aérobiologie Toxicologie Sciences biomédicales Sciences de l'environnement Toxicologie génétique, réalisation de tests in vitro en vue de détecter les propriétés mutagènes (et antimutagènes)

Plus en détail

LICENCE SCIENCES DU VIVANT PARCOURS BIOLOGIE-ENVIRONNEMENT

LICENCE SCIENCES DU VIVANT PARCOURS BIOLOGIE-ENVIRONNEMENT LICENCE SCIENCES DU VIVANT PARCOURS BIOLOGIE-ENVIRONNEMENT Plus d'infos Crédits ECTS : 180 / Durée : 3 ans / Niveau d'étude : BAC +3 Nature de la formation : Diplôme Stage : Obligatoire unimes Composante

Plus en détail

Le retour du lavaret : une action d ingénierie écologique réussie à l échelle d un lac (Le Bourget)

Le retour du lavaret : une action d ingénierie écologique réussie à l échelle d un lac (Le Bourget) 18 Le retour du lavaret : une action d ingénierie écologique Les grands lacs alpins sont soumis à de multiples pressions anthropiques qui impactent leur fonctionnement et les nombreux services écosystémiques

Plus en détail

Séminaire des Doctorants «Ecotechnologies» de l ARC ENVIRONNEMENT RHONE-ALPES. STIMULATION et MAÎTRISE ÉLECTROCHIMIQUE DE LA BIOREMÉDIATION DES EAUX

Séminaire des Doctorants «Ecotechnologies» de l ARC ENVIRONNEMENT RHONE-ALPES. STIMULATION et MAÎTRISE ÉLECTROCHIMIQUE DE LA BIOREMÉDIATION DES EAUX Séminaire des Doctorants «Ecotechnologies» de l ARC ENVIRONNEMENT RHONE-ALPES STIMULATION et MAÎTRISE ÉLECTROCHIMIQUE DE LA BIOREMÉDIATION DES EAUX Doctorant Lucas JOBIN Thèse financée par Région Rhône-Alpes

Plus en détail

GL BIOCONTROL Le Mas Bas CIDEX 1040 30 250 ASPERES GSM : +33 (0)6 81 71 31 83 - Fax : +33 (0)9 55 25 40 31 Email : contact@gl-biocontrol.

GL BIOCONTROL Le Mas Bas CIDEX 1040 30 250 ASPERES GSM : +33 (0)6 81 71 31 83 - Fax : +33 (0)9 55 25 40 31 Email : contact@gl-biocontrol. PRESENTATION DE LA SOCIETE GL BIOCONTROL GL BIOCONTROL Le Mas Bas CIDEX 1040 30 250 ASPERES GSM : +33 (0)6 81 71 31 83 - Fax : +33 (0)9 55 25 40 31 Email : contact@gl-biocontrol.com - Web : www.gl-biocontrol.com

Plus en détail

RIHANE Abdelhamid Maitre de conférences Université de Constantine (ALGERIE) Abde_abd25@yahoo.fr

RIHANE Abdelhamid Maitre de conférences Université de Constantine (ALGERIE) Abde_abd25@yahoo.fr Pour la mise en place d une bibliothèque numérique au sein de la Faculté des Nouvelles Technologies de l Information et de la Communication à l Université de Constantine (Algérie) RIHANE Abdelhamid Maitre

Plus en détail

Cet article est tiré de

Cet article est tiré de Cet article est tiré de revue trimestrielle de la Société royale Cercles des Naturalistes de Belgique asbl Conditions d abonnement sur www.cercles-naturalistes.be Le phytoplancton des eaux douces Texte

Plus en détail

MASTER (LMD) GESTION DE DONNEES ET SPATIALISATION EN ENVIRONNEMENT (GSE)

MASTER (LMD) GESTION DE DONNEES ET SPATIALISATION EN ENVIRONNEMENT (GSE) MASTER (LMD) GESTION DE DONNEES ET SPATIALISATION EN ENVIRONNEMENT (GSE) RÉSUMÉ DE LA FORMATION Type de diplôme : Master (LMD) Domaine ministériel : Sciences, Technologies, Santé Mention : STIC POUR L'ECOLOGIE

Plus en détail

Séminaire RDI2015. P r é s e n t a t i o n

Séminaire RDI2015. P r é s e n t a t i o n P r é s e n t a t i o n Séminaire RDI 2015 Séminaire RDI2015 La politique RDI au service de la gestion de l eau et des milieux aquatiques : point d étape et perspectives Les finalités opérationnelles des

Plus en détail

Parcours Mycologie Fondamentale du MASTER INFECTIOLOGIE: MICROBIOLOGIE, VIROLOGIE, IMMUNOLOGIE. Université Paris 7 - Denis Diderot

Parcours Mycologie Fondamentale du MASTER INFECTIOLOGIE: MICROBIOLOGIE, VIROLOGIE, IMMUNOLOGIE. Université Paris 7 - Denis Diderot Parcours Mycologie Fondamentale du MASTER INFECTIOLOGIE: MICROBIOLOGIE, VIROLOGIE, IMMUNOLOGIE Université Paris 7 - Denis Diderot Mycologie fondamentale 12 ects 2EMHFWLIGXSDUFRXUV Les champignons tant

Plus en détail

Master de Bioinformatique et Biologie des Systèmes Toulouse http://m2pbioinfo.biotoul.fr Responsable : Pr. Gwennaele Fichant

Master de Bioinformatique et Biologie des Systèmes Toulouse http://m2pbioinfo.biotoul.fr Responsable : Pr. Gwennaele Fichant Master de Bioinformatique et Biologie des Systèmes Toulouse http://m2pbioinfo.biotoul.fr Responsable : Pr. Gwennaele Fichant Parcours: Master 1 : Bioinformatique et biologie des Systèmes dans le Master

Plus en détail

Issue de la fusion des DA ExPPRes, MPAB et SIBA DA BIOTECH. Les biotechnologies, un cœur de métier d AgroParisTech

Issue de la fusion des DA ExPPRes, MPAB et SIBA DA BIOTECH. Les biotechnologies, un cœur de métier d AgroParisTech Départements SPAB et SVS Issue de la fusion des DA ExPPRes, MPAB et SIBA DA BIOTECH Les biotechnologies, un cœur de métier d AgroParisTech Un enseignement approfondi en biotechnologie pour former des ingénieurs

Plus en détail

Annonce de l ouverture des inscriptions en masters au titre de l année universitaire 2016-2017

Annonce de l ouverture des inscriptions en masters au titre de l année universitaire 2016-2017 Annonce de l ouverture des inscriptions en masters au titre de l année universitaire 2016-2017 Les huit (08) Masters ouverts au titre de l année universitaire 2016-2017 à la Faculté des Sciences de la

Plus en détail

Utilisation de la métagénomique 16S pour la surveillance de l émergence de zoonoses bactériennes dans les populations animales

Utilisation de la métagénomique 16S pour la surveillance de l émergence de zoonoses bactériennes dans les populations animales Utilisation de la métagénomique 16S pour la surveillance de l émergence de zoonoses bactériennes dans les populations animales Réunion Rongeur 2014 CBGP Maxime Galan Métagénomique 16S: Pourquoi? Identification

Plus en détail

STAGE EN MILIEU PROFESSIONNEL. Année scolaire 2006/2007

STAGE EN MILIEU PROFESSIONNEL. Année scolaire 2006/2007 STAGE EN MILIEU PROFESSIONNEL Année scolaire 2006/2007 Etablissement d accueil : ENSAIA, groupe GPBA (Génie des Procédés Biotechnologiques et Alimentaires) laboratoire de Jean-Louis Georgen (Jean-Louis.Goergen@ensaia.inpl-nancy.fr)

Plus en détail

INTERACTIONS TROPHIQUES MULTISPECIFIQUES DANS LES

INTERACTIONS TROPHIQUES MULTISPECIFIQUES DANS LES INTERACTIONS TROPHIQUES MULTISPECIFIQUES DANS LES ÉCOSYSTÈMES INSULAIRES TROPICAUX : APPLICATIONS POUR LA RÉHABILITATION DES ÎLES TROPICALES FRANÇAISES DE L OUEST DE L OCÉAN INDIEN Pr. Matthieu Le Corre

Plus en détail

SCIENCES & TECHNOLOGIES - SANTÉ ET STAPS MASTER SCIENCES DE LA MER. FOGEM : Fonctionnement et Gestion des Ecosystèmes Marins. www.univ-littoral.

SCIENCES & TECHNOLOGIES - SANTÉ ET STAPS MASTER SCIENCES DE LA MER. FOGEM : Fonctionnement et Gestion des Ecosystèmes Marins. www.univ-littoral. SCIENCES & TECHNOLOGIES - SANTÉ ET STAPS MASTER SCIENCES DE LA MER FOGEM : Fonctionnement et Gestion des Ecosystèmes Marins www.univ-littoral.fr OBJECTIFS DE LA FORMATION La gestion intégrée de la mer

Plus en détail

L utilisation des micro-organismes pour la production de carburants et de produits (bio)-chimiques

L utilisation des micro-organismes pour la production de carburants et de produits (bio)-chimiques L utilisation des micro-organismes pour la production de carburants et de produits (bio)-chimiques I R. A L I S O N B R O G N A U X U N I T É D E B I O - I N D U S T R I E S G E M B L O U X A G R O B I

Plus en détail

PLAN D ETUDES MUSE 2015

PLAN D ETUDES MUSE 2015 VOLET Immersion 16 ECTS - 1 er semestre -Interdisciplinarité et Gestion de travail en groupe AT 2 ECTS Automne S1 -Module Environnement alpin et sociétés CR 4 ECTS & Module Environnement alpin et sociétés

Plus en détail

PLATEFORME DE RECHERCHE BIOLOGIQUE, TRANSFERT DE COMPETENCES AU CeDReS

PLATEFORME DE RECHERCHE BIOLOGIQUE, TRANSFERT DE COMPETENCES AU CeDReS PLATEFORME DE RECHERCHE BIOLOGIQUE, TRANSFERT DE COMPETENCES AU CeDReS (Centre de Diagnostic et de Recherche sur le SIDA et les Affections Opportunistes) Hervé MENAN, Christine ROUZIOUX HISTORIQUE 1992

Plus en détail

Eléments descriptifs du Système d Observation ou d Expérimentation

Eléments descriptifs du Système d Observation ou d Expérimentation RAPPORT D ACTIVITE 2014 SOERE Systèmes d Observation et d Expérimentation au long terme pour la Recherche en Environnement Eléments descriptifs du Système d Observation ou d Expérimentation Intitulé de

Plus en détail

3. METHODES ALTERNATIVES

3. METHODES ALTERNATIVES POURQUOI? Inconvénients des méthodes classiques Besoins: Rapidité Précision Faible coût Spécificité Principe des méthodes alternatives: pas de mise en culture LES ACTIVITES ENZYMATIQUES PHOSPHATASES 4-paranitrophényl

Plus en détail

DIVERSITÉ MICROBIENNE ET FLUX DE METAUX DANS «MICROMET»

DIVERSITÉ MICROBIENNE ET FLUX DE METAUX DANS «MICROMET» DIVERSITÉ MICROBIENNE ET FLUX DE METAUX DANS LES SÉDIMENTS CONTAMINÉS DE LA MER DU NORD «MICROMET» D. C. GILLAN, PH. DUBOIS, K. SABBE, A. PEDE, W. BAEYENS, M. LEERMAKERS, Y. GAO, G. BILLON, J.-C. FISCHER

Plus en détail

Intrants médicamenteux en agriculture et en santé : les écosystèmes microbiens sont-ils un problème ou une solution?

Intrants médicamenteux en agriculture et en santé : les écosystèmes microbiens sont-ils un problème ou une solution? Les Rencontres de l Inra au Salon de l agriculture Intrants médicamenteux en agriculture et en santé : les écosystèmes microbiens sont-ils un problème ou une solution? Lundi 23 février 2015 Programme 14h30

Plus en détail

Acronyme: EXTRA-MU EXpansion et TRAnsmission de Mycobacterium ulcerans liés aux changements environnementaux: études multidisciplinaires

Acronyme: EXTRA-MU EXpansion et TRAnsmission de Mycobacterium ulcerans liés aux changements environnementaux: études multidisciplinaires Acronyme: EXTRA-MU EXpansion et TRAnsmission de Mycobacterium ulcerans liés aux changements environnementaux: études multidisciplinaires Novembre 2011- Décembre 2014 S é m i n a i r e A N R C h a n g e

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P.) Personne publique contractante :

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P.) Personne publique contractante : Institut National de la Recherche Agronomique Centre de Toulouse 31326 CASTANET TOLOSAN CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P.) Personne publique contractante : Institut National de la Recherche

Plus en détail

Projet d école d ingénieur de l UAG

Projet d école d ingénieur de l UAG Projet d école d ingénieur de l UAG 1 ALEX MERIL ALAIN ARCONTE RUDDY BLONBOU SARRA GASPARD ENGUERRAN GRANDCHAMP LAURENCE ROMANA Répartie sur trois pôles UAG Guadeloupe, Guyane, Martinique 11 804 étudiants

Plus en détail

METIERS SCIENTIFIQUES

METIERS SCIENTIFIQUES METIERS SCIENTIFIQUES Un apprentissage, un métier / 7 Laborantin : biologie Vous aimeriez travailler dans un laboratoire et faire des expériences sur des cellules, des muscles, des nerfs, des liquides

Plus en détail

Fonctionnement et dynamique des écosystèmes hydrothermaux Vers un premier modèle

Fonctionnement et dynamique des écosystèmes hydrothermaux Vers un premier modèle Fonctionnement et dynamique des écosystèmes hydrothermaux Vers un premier modèle Bérengère Husson, Pierre-Marie Sarradin, Alain Menesguen, Alexis Khripounoff, Jozée Sarrazin Contexte Hydrothermalisme et

Plus en détail

MASTER MENTION INFORMATIQUE SPÉCIALITÉ PROGRAMMATION ET LOGICIELS SÛRS. Présentation. Objectifs. Compétences visées. Organisation. Stage.

MASTER MENTION INFORMATIQUE SPÉCIALITÉ PROGRAMMATION ET LOGICIELS SÛRS. Présentation. Objectifs. Compétences visées. Organisation. Stage. MASTER MENTION INFORMATIQUE SPÉCIALITÉ PROGRAMMATION ET LOGICIELS SÛRS RÉSUMÉ DE LA FORMATION Type de diplôme : Master (LMD) Domaine : Sciences, Technologies, Santé Mention : INFORMATIQUE Spécialité :

Plus en détail

Domaine : Sciences, Technologies et Santé Mention : Nutrition, Sciences des aliments, Agroalimentaire

Domaine : Sciences, Technologies et Santé Mention : Nutrition, Sciences des aliments, Agroalimentaire Contexte Domaine : Sciences, Technologies et Santé Mention : Nutrition, Sciences des aliments, Agroalimentaire Fédération des spécialités de Master des 5 pôles universitaires partenaires de la région Nord-Pas-de-Calais

Plus en détail

Les co-structures génétiques d un parasite (Schistosoma

Les co-structures génétiques d un parasite (Schistosoma Les co-structures génétiques d un parasite (Schistosoma mansoni) et de ses hôtes (rongeurs et mollusques) dans la mangrove dulçaquicole de Guadeloupe : échelles spatiale, fonctionnelle et co-évolutive.

Plus en détail

FORMATIONS STAGES INSERTION PROFESSIONNELLE. UFR Sciences Orsay. Isabelle DEMACHY

FORMATIONS STAGES INSERTION PROFESSIONNELLE. UFR Sciences Orsay. Isabelle DEMACHY FORMATIONS STAGES INSERTION PROFESSIONNELLE UFR Sciences Orsay Isabelle DEMACHY Les étudiants à la faculté des Sciences 9000 étudiants (1/3 de l ensemble de l université) 800 enseignants-chercheurs, 800

Plus en détail

Chapitre 1. La cellule : unité morphologique et fonctionnelle

Chapitre 1. La cellule : unité morphologique et fonctionnelle Chapitre 1. La cellule : unité morphologique et fonctionnelle 1. Historique de la biologie : Les premières cellules eucaryotes sont apparues il y a 3 milliards d années. Les premiers Homo Sapiens apparaissent

Plus en détail

INFECTIONS NOSOCOMIALES ET HYGIENE HOSPITALIERE

INFECTIONS NOSOCOMIALES ET HYGIENE HOSPITALIERE Diplô me inter- universitaire INFECTIONS NOSOCOMIALES ET HYGIENE HOSPITALIERE Coordination : G. BRUCKER - Paris VI B. REGNIER - Paris VII J.C. DARBORD - Paris V Objectifs et public concerné Former les

Plus en détail

Le monde Microbien : Partie 5 : Les microbes et le cosmos : de nouvelles frontières...

Le monde Microbien : Partie 5 : Les microbes et le cosmos : de nouvelles frontières... UE Pharmacie - Microbiologie Le monde Microbien : Partie 5 : Les microbes et le cosmos : de nouvelles frontières... Professeur Emmanuel DROUET Année universitaire 2011/2012 Université Joseph Fourier de

Plus en détail

Biotechnologies. 114-1 - - 1 -Les Biotechnologies

Biotechnologies. 114-1 - - 1 -Les Biotechnologies 114-1 - - 1 -Les Utilisation des processus biologiques pour produire des biens et des services. Les biotechologies tirent leur efficacité des techniques clés engendrées par les progrès conjoints de la

Plus en détail

Sciences, Technologies, Santé. Sciences de la vie et de la santé SCIENCES DE LA VIE ET DE LA SANTÉ. Entre 120 et 150 h

Sciences, Technologies, Santé. Sciences de la vie et de la santé SCIENCES DE LA VIE ET DE LA SANTÉ. Entre 120 et 150 h Niveau : MASTER année Domaine : Mention : Parcours : Sciences, Technologies, Santé Sciences de la vie et de la santé SCIENCES DE LA VIE ET DE LA SANTÉ M1 60 ES Volume horaire étudiant : Entre 130 et190

Plus en détail

Environmental Research and Innovation ( ERIN )

Environmental Research and Innovation ( ERIN ) DÉpartEment RDI Environmental Research and Innovation ( ERIN ) Le département «Environmental Research and Innovation» (ERIN) du LIST élabore des stratégies, des technologies et des outils visant à mieux

Plus en détail

Cellules procaryotes Service histologie Pr.k.mebarek

Cellules procaryotes Service histologie Pr.k.mebarek Cellules procaryotes Service histologie Pr.k.mebarek I) Les cellules procaryotes II) Les cellules eucaryotes o 1) Caractéristiques générales des cellules eucaryotes o 2) Organisation des cellules eucaryotes

Plus en détail

Notice d information

Notice d information IRD Institut de recherche pour le développement Notice d information Sur l accueil ou la prolongation d accueil en affectation au Sud De chercheurs et enseignants chercheurs Campagne 2011 IRD Direction

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Matériaux de l Université d Evry-Val-d Essonne - UEVE Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014 Section des Formations et des

Plus en détail

Annonce. Beyrouth, le 4/6/2013. La Doyenne. Nina SAADALLAH. UNIVERSITE LIBNAISE Faculté de Santé Publique Décanat

Annonce. Beyrouth, le 4/6/2013. La Doyenne. Nina SAADALLAH. UNIVERSITE LIBNAISE Faculté de Santé Publique Décanat UNIVERSITE LIBNAISE Faculté de Santé Publique Décanat Annonce La Doyenne de la Faculté de Santé Publique annonce le début du dépôt des dossiers de candidature pour les différents Masters Professionnels

Plus en détail

Rapport de l AERES sur l unité :

Rapport de l AERES sur l unité : Section des Unités de recherche Rapport de l AERES sur l unité : Laboratoire Insulaire du Vivant et de l Environnement sous tutelle des établissements et organismes : Université de Nouvelle Calédonie Juillet

Plus en détail

Instrumentation à l Institut de Physique du Globe de Paris

Instrumentation à l Institut de Physique du Globe de Paris Instrumentation à l Institut de Physique du Globe de Paris Mise en page en janvier 2001, remise à jour en mars 2005 puis mars 2008 par Hélène Bouquerel (01 44 27 24 33) Vous trouverez ci-dessous, en première

Plus en détail

PLAN DE FORMATION 2015

PLAN DE FORMATION 2015 PLAN DE FORMATION 2015 LMGE Laboratoire Microorganismes : Génome et Environnement UMR 6023 Télesphore Sime-Ngando Tél 04 73 40 78 36 (Directeur de l Unité) Fax 04 73 40 76 70 mail : telesphore.sime-ngando@univ-bpclermont.fr

Plus en détail

MASTER Sciences de la Vie et de la Santé

MASTER Sciences de la Vie et de la Santé MASTER Sciences de la Vie et de la Santé Université de Nice - Sophia Antipolis http://webs.unice.fr/mastersvs/ Novembre 2009 Master Sciences de la Vie et de la Santé: -Objectif principal: former les étudiants

Plus en détail

Modélisation des écosystèmes marins à l aide d Eco3M

Modélisation des écosystèmes marins à l aide d Eco3M Modélisation des écosystèmes marins à l aide d Eco3M M. Baklouti, F. Carlotti, F.Diaz, V.Faure, C.Pinazo, B. Queguiner (Laboratoire d Océanographie et de Biogéochimie (LOB, Marseille) Modèle biogéochimique

Plus en détail

UNIVERSITE MONTPELLIER 2 Poste n 980

UNIVERSITE MONTPELLIER 2 Poste n 980 UNIVERSITE MONTPELLIER 2 Poste n 980 Corps : Article : Chaire : Section 1 : Section 2 : Section 3 : Profil : Localisation : Code postal de la localisation : Etat du poste : Adresse d'envoi du dossier :

Plus en détail

ATTESTATION D ACCREDITATION. N 8-3358 rév. 1

ATTESTATION D ACCREDITATION. N 8-3358 rév. 1 Convention N 5350 Section Santé Humaine ATTESTATION D ACCREDITATION ACCREDITATION CERTIFICATE N 8-3358 rév. 1 Le Comité Français d'accréditation (Cofrac) atteste que : The French Committee for Accreditation

Plus en détail

Centre de coopération internationale en recherche agronomique pour le développement

Centre de coopération internationale en recherche agronomique pour le développement Centre de coopération internationale en recherche agronomique pour le développement Dr Jean-Charles MAILLARD Directeur régional du CIRAD pour l Asie du Sud-Est jean-charles.maillard@cirad.fr AUF-Hanoi,

Plus en détail