L Institut National des Sciences Mathématique et de leurs. Premiers éléments d un bilan à deux ans.

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "L Institut National des Sciences Mathématique et de leurs. Premiers éléments d un bilan à deux ans."

Transcription

1 L Institut National des Sciences Mathématique et de leurs Interactions (INSMI) : Premiers éléments d un bilan à deux ans. 1. Mise en place de l INSMI Au CNRS, l année 2009 a été une année de transition pour les mathématiques, avec l instauration d une large autonomie de leur gestion au sein du département MPPU (Mathématiques Physique Planète Univers). A la suite de la modification en décembre 2009 du décret organique qui le régit, le CNRS s est organisé en instituts en janvier 2010 et c est donc à cette date qu a été créé officiellement l INSMI. Par arrêté du 28 juin 2010, l INSMI est doté d une mission nationale «d animation et de coordination dans le domaine des mathématiques». Pour mémoire, l arrêté détaille ces missions de la façon suivante : Pour la réalisation de ces missions, l institut national : favorise l excellence des recherches dans toutes les branches des sciences mathématiques ; soutient le développement en réseau des thématiques, la formation et la mobilité des chercheurs ; renforce et coordonne les structures d intérêt national et les outils à la disposition des unités et de la communauté des chercheurs, notamment par la création d infrastructures de recherche nationales ; favorise les interactions entre les laboratoires de mathématiques, ceux des autres disciplines scientifiques et les entreprises, notamment par la valorisation et le transfert des recherches en mathématiques ; développe des actions internationales dans son domaine de compétence, notamment en participant à la construction d un Espace européen de la recherche en mathématiques ; participe à la coordination et la promotion des formations par la recherche et à la recherche en mathématiques ; soutient les actions de diffusion des connaissances et des actions de communication et de promotion des mathématiques, notamment envers les jeunes et le grand public. La mise en place de l INSMI s est accompagnée d une augmentation d environ 3 M des ressources allouées aux mathématiques par le CNRS, 2M en crédits de Fonctionnement Equipement Investissement et 1 M en Ressources Humaines. Voir 4 et 5 pour l utilisation de ces crédits. 2. Principaux axes mis en œuvre Sans être exhaustif, l effort a porté sur les axes stratégiques suivants : a) Animer / renforcer le réseau des laboratoires Allocations de ressources, en particulier RH (chercheurs, ingénieurs et techniciens, délégations, chaires). Soutien aux réseaux thématiques et groupements de recherche (GDR).

2 b) Augmenter l impact des moyens mutualisés - Centres de rencontres : Institut Henri Poincaré (IHP) Centre International de Rencontres mathématiques (CIRM) - Politique documentaire, - Réseaux de personnels c) Intensifier les échanges internationaux Développer les structures internationales Unités Mixtes Internationales (UMI), Laboratoires Internationaux Associés (LIA), Groupements de Recherche Internationaux (GDRI), avec regard spécifique sur l Europe d) Intensifier les interactions et ouvrir de nouvelles voies Agence Maths/Entreprise, programmes exploratoires, e) Aider à la diffusion et à la vulgarisation des connaissances Soutien à Image des Mathématiques, mise en place du réseau thématique programmé (RTP) Autour de la Diffusion des Mathématiques (AuDiMaths ). 3. Principales actions engagées 3.1 Centres de rencontres - Augmentation des soutiens à l IHP et au CIRM (portés à 1M et soutien RH aux unités support). L objectif est de faciliter l organisation des événements et d augmenter l attractivité et la visibilité internationale. Cette augmentation du soutien s est immédiatement traduite par un accroissement du nombre et de la qualité des soumissions - Mise en place du LABEX CARMIN (IHP, CIRM, IHES, CIMPA) en partenariat avec les Universités UPMC de Marseille et de Nice et la FCS Saclay. Ce Labex a pour mission de mettre en place des programmes complémentaires à ceux déjà existant et de coordonner des centres de rencontre Objectif pour le futur : Garantir à ces structures des ressources au niveau de la concurrence internationale 3.2 Interactions Maths / entreprises - Mise en place d un programme exploratoire (PEPS), création du GDR Mathématiques Entreprises - Portage du LABEX AMIES, création de l UMS soutien. Le Labex a pour mission d organiser des semaines d études, de mettre en place un réseau de facilitateurs, de coordonner des formations, stages, programmes exploratoires. Le GDR a pour mission d organiser des manifestations et de mobiliser la communauté sur ces thématiques. - Assurer une montée en puissance pour arriver au niveau de la concurrence internationale. - Trouver un soutien à l ANR 3.3 Documentation L idée est de mettre en place une politique coordonnée pour les bibliothèques de mathématiques, complémentaire de celle des Bibliothèques Universitaires et des actions nationales (BSN, licences nationales). En particulier les revues académiques échappent

3 aux abonnements généraux des consortiums alors qu elles sont essentielles pour la documentation mathématique. Les outils par l intermédiaire du Réseau National des Bibliothèques de Mathématiques et de la Cellule MathDoc avec le soutien du réseau Mathrice. Quelques actions entreprises : - Etude d un archivage papier et électronique partagé - Numérisation de collections - Accès documentaires par la Plateforme en Ligne Mathrice - Abonnement national pour les revues de l EMS. - Soutien aux publications académiques françaises - Achat d archives numérisées, numérisation, autres abonnements nationaux à des publications académiques, - S insérer dans les programmes nationaux ISTEX, BSN - Constitution d archives vidéo 3.4 Relations internationales L objectif est de faciliter les échanges en identifiant des portes d entrées pour l ensemble de la communauté, en s appuyant sur les relations privilégiées entre chercheurs et laboratoires français et étrangers. - Créations d Unités Mixtes Internationales (Montréal, Pise, Bangalore) (9 au total) - Créations de LIA (Maghreb, Vietnam) (6 au total) + 2 en création (Inde, Chine) - Consolider le réseau; articuler les échanges de chercheurs avec les offres de formation (master, doctorat, post doctorat). - Intensifier les collaborations européennes, par exemple dans GDR. 3.5 Soutien aux laboratoires A la mise en place de l INSMI, la répartition du soutien de base aux laboratoires a été remise à plat et légèrement augmentée. Le soutien aux GDR a été fortement augmenté, pour soutenir ces réseaux thématiques transverses dont la dotation CNRS est le seul soutien. L essentiel de la l action envers les unités repose sur les affectations de personnels. Voir 4 pour l évolution des effectifs. - Pour les chercheurs, la vitalité du réseau repose sur leur mobilité qui reste un axe essentiel de la politique suivie : mobilité au recrutement, encouragement à la mobilité CR PR, accueils en délégation, utilisation des CLD pour des invitations de chercheurs étrangers, mise en place de quelques chaires Université/CNRS pour des opérations ciblées. Sur les dernières années, l INSMI a procédé à une vingtaine de recrutements et une quinzaine de changements d affectation par an. La politique d affectation (recrutements et mutations) des chercheurs se fait sur les principes suivants : Adéquation entre le projet du chercheur et le laboratoire d accueil Soutien de la mobilité Surveillance des équilibres Ile de France / Province et à l intérieur de l IdF entre Paris Centre et la couronne.

4 - Les Ingénieurs et Techniciens (IT) du CNRS jouent un rôle absolument essentiel dans le fonctionnement des unités et des structures communes. Les 209 IT sont répartis sur les BAP E (40%, Informatique, Systèmes et Réseaux, Calcul scientifique), BAP F (25%, documentation) et BAP J (35%, gestion de la recherche). A l intérieur de la BAP E, une trentaine de poste (environ 35%) sont dédiés au calcul scientifique. Les priorités pour le choix des profils des postes sont : Aide à la structuration des labos / nouveaux projets Postes / services mutualisés Ingénieurs pour le calcul scientifique. 4. Evolution des Ressources Humaines Au 15 janvier 2012, 408 chercheurs (toutes sections confondues) et 209 IT sont affectés dans les laboratoires relevant de l INSMI. Le tableau ci dessous donne l évolution de l emploi statuaire. On constate une augmentation globale des effectifs sur 2009 et 2010 et un maintien en 2011, ce qui se traduit par une augmentation (retardée) de la mase salariale. Les entrées / sorties des IT correspondent à des recrutements / départs à la retraite et à des mobilités inter instituts. Pour les chercheurs, s ajoutent les sorties correspondant à des mobilités vers l enseignement supérieur, en France ou à l étranger. Ce tableau ne tient pas compte des mobilités internes à l institut qui concernent une quinzaine de chercheurs tous les ans. Cette mobilité est une marque de la vitalité du réseau. CHERCHEURS sorties entrées D sorties entrées D IT La masse salariale (hors CLD et délégations) était de 48,45M en 2010 et de 51,66 M en Une augmentation significative des délégations attribuées à l INSMI a eu lieu en 2010 (105 années). Cet outil est essentiel pour compenser le nombre relativement faible de chercheurs et instaurer une mobilité significative des établissements d enseignement supérieur vers le CNRS. Ce montant a été maintenu en De même, une augmentation significative des CLD a eu lieu en 2010, mais n a pu être maintenue au même niveau en Evolution des crédits FEI Le tableau ci-dessous donne l évolution des FEI. La répartition 2009 est assez difficile à reconstituer exactement, à cause de modes d attribution différents. On l a cependant

5 indiquée pour mettre en évidence l augmentation de 2M qui a eu lieu en 2010, ainsi que la répartition de cette augmentation conforme aux priorités et missions de l institut. Les diminutions constatée en 2011 et prévue pour 2012 doivent être resituées dans le contexte général de l évolution de la subvention d état globale du CNRS : très faible augmentation, accroissement mécanique de la masse salariale, un contexte d engagements nationaux et internationaux. Tout cela conduit à une baisse des FEI alloués aux différents instituts Total UMR, FR total dotations UMS (IHP, CIRM, Mathdoc, biblio Hadamard) & GDS (Mathrice RNBM) GDR Programmes International * Aide aux publications, diffusion et vulgarisation Institut interne (*)non compris 130 versés en 2012 par la Direction de l'international Points à surveiller pour l avenir : - L augmentation des ressources propres dans les laboratoires (ANR, LABEX etc) compense en théorie la diminution du soutien d état. Mais la rigidité d utilisation de ces ressources sur programme compromet des équilibres nécessaires au fonctionnement collectif des unités. Il est urgent d arriver à banaliser une part plus importante des ressources propres au bénéfice direct des laboratoires. - L INSMI ne bénéficie que du soutien d état, ce qui rend difficile le maintien des enveloppes nécessaires aux programmes nationaux. Il y a urgence à trouver de nouveaux canaux de financements des projets collectifs (par exemple via ISTEX pour la documentation ; via l ANR pour des programmes maths / Entreprise ou des programmes internationaux.) - Dans le nouveau contexte qui résultera de la mise en place des Investissements d Avenir, la communauté doit réfléchir à maintenir les règles de son fonctionnement collectif qui a contribué aux succès des mathématiques françaises, au même titre que la qualité des individus ou des laboratoires.

Quelques aspects du projet de bibliothèque sur deux sites

Quelques aspects du projet de bibliothèque sur deux sites Quelques aspects du projet de bibliothèque sur deux sites Préliminaire : l objet du projet de bibliothèque sur deux sites est d assurer aux mathématiciens et informaticiens de Paris 6 et Paris 7 un accès

Plus en détail

ANF Documentation Mathématique - point Mathrice

ANF Documentation Mathématique - point Mathrice ANF Documentation Mathématique - point Mathrice L. Azema 18/11/2015 Mathrice Réseau Interne de Communications et d Echanges GDS 2754 de l INSMI créé en 2004 et renouvelé pour 2016-2019 Mission : améliorer

Plus en détail

A la découverte de. Jacquelin Charbonnel. Journée du réseau CARGO Rennes, 2 octobre 2014

A la découverte de. Jacquelin Charbonnel. Journée du réseau CARGO Rennes, 2 octobre 2014 A la découverte de Jacquelin Charbonnel Journée du réseau CARGO Rennes, 2 octobre 2014 Mathrice et son environnement La PLM Le futur portail des maths Questions Mathrice et son environnement MATHRICE GDS

Plus en détail

Vers une convergence. Plateforme en ligne Mathrice

Vers une convergence. Plateforme en ligne Mathrice Vers une convergence de la Plateforme en ligne Mathrice et du Portail documentaire mathématique? Thierry Bouche Cellule MathDoc Université Joseph-Fourier Journées MATHRICE Dijon, jeudi 17 mars 2011 Cellule

Plus en détail

Matrice snapshot 2013. Jacquelin Charbonnel ANF RNBM - Marseille, 23 mai 2013

Matrice snapshot 2013. Jacquelin Charbonnel ANF RNBM - Marseille, 23 mai 2013 Mathrice snapshot 2013 Jacquelin Charbonnel ANF RNBM - Marseille, 23 mai 2013 Jacquelin Charbonnel ANF RNBM - Marseille, 23 mai 2013 Plan Organisation, fonctionnement, activités de Mathrice Quelques services

Plus en détail

L Université de Strasbourg en chiffres

L Université de Strasbourg en chiffres L Université de Strasbourg en chiffres 46 627 étudiants dont 6 178 nouveaux bacheliers 2 778 enseignants et enseignants-chercheurs 2 033 personnels des bibliothèques, ingénieurs, administratifs, techniciens,

Plus en détail

AG du RNBM / Vie du réseau

AG du RNBM / Vie du réseau AG du RNBM / Vie du réseau Journées RNBM, 8-10 avril 2014, Grenoble Francesca Leinardi, RNBM Plan Bilan financier Vie du réseau Dossiers en cours Dossiers à réactiver Dossiers à mettre en place Outils

Plus en détail

ARCHIVER LES SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES

ARCHIVER LES SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES ARCHIVER LES SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES Informations, positions de problèmes et propositions Bertrand Müller DR, CNRS, Centre Maurice Halbwachs Archiver les sciences humaines et sociales : positions

Plus en détail

Le projet portail math

Le projet portail math Le projet portail math Thierry Bouche Cellule Mathdoc, Université Joseph-Fourier L IST sans bibliothèque ANF Mistral-Doc Nice, lundi 3 décembre 2012 Cellule Mathdoc La structure La Cellule de coordination

Plus en détail

Point d actualité numérique des bibliothèques de l Enseignement supérieur et de la Recherche

Point d actualité numérique des bibliothèques de l Enseignement supérieur et de la Recherche 14 e Journées des pôles associés et de la coopération Point d actualité numérique des bibliothèques de l Enseignement supérieur et de la Recherche MESR - Mission de l'information scientifique et technique

Plus en détail

INVESTISSEMENTS D AVENIR

INVESTISSEMENTS D AVENIR INVESTISSEMENTS D AVENIR LABORATOIRES D EXCELLENCE (LABEX) SYNTHESE DU SUIVI 2012 Compte-rendu scientifique Relevé de dépenses Indicateurs Mai 2013 SYNTHESE DU SUIVI D ACTION LABEX (Années 2011 et 2012)

Plus en détail

Projet de Plan de Conservation Partagée des Périodiques Papier en mathématique

Projet de Plan de Conservation Partagée des Périodiques Papier en mathématique Projet de Plan de Conservation Partagée des Périodiques Papier en mathématique Porté par le RNBM (Réseau national des bibliothèques de mathématique) Coordination nationale du PCPM rnbm_conserv_part@services.cnrs.fr

Plus en détail

Formations et diplômes. Master Informatique. Université Jean Monnet Saint-Etienne UJM (déposant) Ecole nationale supérieure des Mines de Saint-Etienne

Formations et diplômes. Master Informatique. Université Jean Monnet Saint-Etienne UJM (déposant) Ecole nationale supérieure des Mines de Saint-Etienne Formations et diplômes Rapport d'évaluation Master Informatique Université Jean Monnet Saint-Etienne UJM (déposant) Ecole nationale supérieure des Mines de Saint-Etienne Campagne d évaluation 2014-2015

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Informatique de l Université Lille 1 Sciences et technologies - USTL Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014 Section des

Plus en détail

La valorisation in2p3

La valorisation in2p3 Catherine Clerc Celine Tanguy DAT in2p3 Chargée de valorisation in2p3 La valorisation in2p3 JNE 2015 La valorisation : pourquoi La valorisation des recherches entreprises au CNRS trouve son fondement dans

Plus en détail

L IDEX DE TOULOUSE EN BREF

L IDEX DE TOULOUSE EN BREF L IDEX DE TOULOUSE EN BREF Pourquoi des Initiatives D EXcellence (IDEX)? Depuis 18 mois, les universités, les grandes écoles et les organismes de recherche ont travaillé ensemble pour répondre à l appel

Plus en détail

Formations et diplômes. Rapport d'évaluation. Master Finance. Université Toulouse 1 Capitole UT1. Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A)

Formations et diplômes. Rapport d'évaluation. Master Finance. Université Toulouse 1 Capitole UT1. Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Rapport d'évaluation Master Finance Université Toulouse 1 Capitole UT1 Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES, 1 Didier Houssin, président

Plus en détail

Mathrice et les outils de travail et développement collaboratif

Mathrice et les outils de travail et développement collaboratif Mathrice et les outils de travail et développement collaboratif Philippe Depouilly, Laurent Facq IMB UMR 5251 - Mathrice GDS 2754 21 janvier 2013 (IMB/MATHRICE) Mathrice/Envol 2013 21 janvier 2013 1 /

Plus en détail

1(1) Les logiques de regroupements universitaires : problématique

1(1) Les logiques de regroupements universitaires : problématique La loi ESR du 22 juillet 2013 et la COMUE «Université Bretagne Loire (UBL)» Formation Personnels UBS Vannes, 10 mars 2015 Emmanuel GUISELIN, Chargé de mission aux affaires juridiques de l UBS 1(1) Les

Plus en détail

de l'université des Antilles et de la Guyane

de l'université des Antilles et de la Guyane Section des Unités de recherche Rapport d évaluation Unité de Recherche : Bibliothèque Numérique de Recherche en Mathématiques et en Informatique de l'université des Antilles et de la Guyane Juin 2009

Plus en détail

Master Sciences cognitives

Master Sciences cognitives Formations et diplômes Rapport d'évaluation Master Sciences cognitives Université Lumière - Lyon 2 Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES, 1 Didier Houssin, président

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Matériaux de l Université d Evry-Val-d Essonne - UEVE Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014 Section des Formations et des

Plus en détail

CEPERC Compte rendu de réunion de bureau 6 décembre 2011

CEPERC Compte rendu de réunion de bureau 6 décembre 2011 CEPERC Compte rendu de réunion de bureau 6 décembre 2011 Présents : Christine Aubry, Eric Audureau, François Clementz, Gabriella Crocco, Renato Di Ruzza Julie Fabre, Jean-Yves Heurtebise, Igor Ly, Anaïs

Plus en détail

La Recherche en Mathématiques en France. Une politique structurelle

La Recherche en Mathématiques en France. Une politique structurelle La Recherche en Mathématiques en France Une politique structurelle Le rôle du CNRS La recherche en mathématiques en France est d un très bon niveau international, sur le spectre le plus large. C est le

Plus en détail

Formations et diplômes. Rapport d'évaluation. Master Management. Université de Bordeaux. Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A)

Formations et diplômes. Rapport d'évaluation. Master Management. Université de Bordeaux. Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Rapport d'évaluation Master Management Université de Bordeaux Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES, 1 Didier Houssin, président En vertu

Plus en détail

Master Méthodes informatiques appliquées à la gestion

Master Méthodes informatiques appliquées à la gestion Formations et diplômes Rapport d'évaluation Master Méthodes informatiques appliquées à la gestion Université de Bordeaux Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES,

Plus en détail

Master Management international

Master Management international Formations et diplômes Rapport d'évaluation Master Management international Université Toulouse 1 Capitole UT1 Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES, 1 Didier

Plus en détail

ACADEMIE DE PARIS UNIVERSITE PARIS DESCARTES 12, rue de l école de Médecine 75006 PARIS

ACADEMIE DE PARIS UNIVERSITE PARIS DESCARTES 12, rue de l école de Médecine 75006 PARIS ACADEMIE DE PARIS UNIVERSITE PARIS DESCARTES 12, rue de l école de Médecine 75006 PARIS STATUTS DU CENTRE DE GESTION DU CENTRE UNIVERSITAIRE DES SAINTS PERES (CG-CUSP) VU le Code de l éducation VU le décret

Plus en détail

Mathrice, réseau des informaticiens des laboratoires de Mathématiques

Mathrice, réseau des informaticiens des laboratoires de Mathématiques Mathrice, réseau des informaticiens des laboratoires de Mathématiques Violaine Louvet Résumé Nous présentons ici Mathrice, qui regroupe les informaticiens administrateurs système et réseau des laboratoires

Plus en détail

Licence professionnelle Management des services de transport de voyageurs

Licence professionnelle Management des services de transport de voyageurs Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Management des services de transport de voyageurs Université Lumière - Lyon 2 Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Métiers de l'international de l Institut National des Langues et Civilisations Orientales Vague D 2014-2018 Campagne d évaluation 2012-2013

Plus en détail

Master Management stratégique

Master Management stratégique Formations et diplômes Rapport d'évaluation Master Management stratégique Université Toulouse 1 Capitole UT1 Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES, 1 Didier Houssin,

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Informatique de l Université Paris 13 Paris-Nord Vague D 2014-2018 Campagne d évaluation 2012-2013 Section des Formations et des diplômes

Plus en détail

Rapport de l AERES sur Le réseau thématique de Recherche avancée :

Rapport de l AERES sur Le réseau thématique de Recherche avancée : Section des Unités de recherche Rapport de l AERES sur Le réseau thématique de Recherche avancée : Ecole des Neurosciences de Paris Île de France Établissements fondateurs du réseau : Commissariat à l'énergie

Plus en détail

Budget. Enseignement supérieur Recherche. vendredi 28 septembre 2012. Dossier de presse. www.enseignementsup-recherche.gouv.fr

Budget. Enseignement supérieur Recherche. vendredi 28 septembre 2012. Dossier de presse. www.enseignementsup-recherche.gouv.fr Budget Enseignement supérieur Recherche 2013 Dossier de presse www.enseignementsup-recherche.gouv.fr vendredi 28 septembre 2012 SOMMAIRE Edito 3 Budget 2013 : Repères 5 - Le maintien de tous les emplois

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Mathématiques et finance de l Université Lille 1 Sciences et technologies - USTL Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence

Rapport d évaluation de la licence Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence Science politique de l Université Montpellier 1 Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014 Section des Formations et des

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Méthodes informatiques appliquées à la gestion des entreprises (MIAGE) de l Université Lille 1 Sciences et technologies - USTL Vague

Plus en détail

Master Information - communication

Master Information - communication Formations et diplômes Rapport d'évaluation Master Information - communication Université Toulouse II - Jean Jaurès UT2J Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES,

Plus en détail

Master Optique, image, vision

Master Optique, image, vision Formations et diplômes Rapport d'évaluation Master Optique, image, vision Université Jean Monnet Saint-Etienne UJM (déposant) Ecole nationale supérieure des mines de Saint-Etienne Institut d Optique Graduate

Plus en détail

Licence professionnelle Transactions et gestion immobilière

Licence professionnelle Transactions et gestion immobilière Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Transactions et gestion immobilière Université Savoie Mont Blanc - USMB Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence

Rapport d évaluation de la licence Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence Sciences du management de l Université Lille 1 - Sciences et technologies - USTL Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014

Plus en détail

www.u-bordeaux3.fr Master recherche Histoire des mondes moderne et contemporain

www.u-bordeaux3.fr Master recherche Histoire des mondes moderne et contemporain www.u-bordeaux3.fr Master recherche Histoire des mondes moderne et contemporain Objectif de la formation Ce master propose une formation de haut niveau en histoire moderne et contemporaine. Il a pour objectif

Plus en détail

S E R V I C E O R I E N T A T I O N I N S E R T I O N E N T R E P R I S E

S E R V I C E O R I E N T A T I O N I N S E R T I O N E N T R E P R I S E Sommaire Calendrier Science Insert p 2 Les modules TRS/TRE p 3 L annuaire des anciens p 4 Le Forum des masters scientifiques p 5 Le SOIE p 6 Les partenaires du SOIE p 7 Annexe : Mini CV des intervenants

Plus en détail

SDSIT 2011-2015 - Gouvernance de la fonction S.I. Cadrage du soutien de la DSI à l informatique scientifique

SDSIT 2011-2015 - Gouvernance de la fonction S.I. Cadrage du soutien de la DSI à l informatique scientifique Institut de recherche pour le développement SIEGE 44, BOULEVARD DE DUNKERQUE F-13572 MARSEILLE CEDEX 02 TEL. : 33 (0)4 91 99 92 53 FAX : 33 (0)4 91 99 92 27 WEB DSI : WWW.IRD.FR/DSI DIRECTION DU SYSTEME

Plus en détail

Fiche sur le plafond d emplois et la masse salariale :

Fiche sur le plafond d emplois et la masse salariale : Pôle RH - Service des affaires générales novembre 2011 Fiche sur le plafond d emplois et la masse salariale : Le montant de la dotation de l Etat distingue les montants affectés : - à la masse salariale,

Plus en détail

POLITIQUE DE FORMATION CONTINUE du Regroupement québécois de la danse pour le secteur de la danse professionnelle au Québec

POLITIQUE DE FORMATION CONTINUE du Regroupement québécois de la danse pour le secteur de la danse professionnelle au Québec POLITIQUE DE FORMATION CONTINUE du Regroupement québécois de la danse pour le secteur de la danse professionnelle au Québec 1. PRÉSENTATION DE LA POLITIQUE DE FORMATION CONTINUE En avril 2005, le Regroupement

Plus en détail

Master Ecologie et éthologie

Master Ecologie et éthologie Formations et diplômes Rapport d'évaluation Master Ecologie et éthologie Université Jean Monnet Saint-Etienne - UJM Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES, 1 Didier

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Ingénierie et management de l Université Lille 1 Sciences et technologies - USTL Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014

Plus en détail

La campagne se déroulera du 3 juillet au 14 septembre 2007 inclus.

La campagne se déroulera du 3 juillet au 14 septembre 2007 inclus. DEMANDE DE DE MOYENS 2008 2008 GUIDE GUIDE La demande de moyens pour l année 2008 est reconduite sous forme d une campagne globale d expression des besoins formulée par les directeurs d unité via l application

Plus en détail

La direction des ressources humaines de l université de Strasbourg : un exemple d organisation RH

La direction des ressources humaines de l université de Strasbourg : un exemple d organisation RH La direction des ressources humaines de l université de Strasbourg : un exemple d organisation RH Marylène OBERLÉ, secrétaire générale adjointe DRH université de Strasbourg www.unistra.fr 1 I. Présentation

Plus en détail

1. Cadrage général. 2. Bilan social 2007-2012. 3. Enseignement supérieur

1. Cadrage général. 2. Bilan social 2007-2012. 3. Enseignement supérieur Budget 2012 4 1. Cadrage général 2. Bilan social 2007-2012 3. Enseignement supérieur 4. Recherche + 214 M pour la recherche Les organismes de recherche La recherche sur projet CIR : perspectives 2010-2011

Plus en détail

Formations et diplômes. Rapport d'évaluation. Master Marketing. Université Toulouse 1 Capitole UT1. Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A)

Formations et diplômes. Rapport d'évaluation. Master Marketing. Université Toulouse 1 Capitole UT1. Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Rapport d'évaluation Master Marketing Université Toulouse 1 Capitole UT1 Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES, 1 Didier Houssin, président

Plus en détail

Rapport d'évaluation. de l'université Lille 3. Unité de recherche : Maison européenne des Sciences de l Homme et de la Société (MESHS) - USR 3185

Rapport d'évaluation. de l'université Lille 3. Unité de recherche : Maison européenne des Sciences de l Homme et de la Société (MESHS) - USR 3185 Section des Unités de recherche Rapport d'évaluation Unité de recherche : Maison européenne des Sciences de l Homme et de la Société (MESHS) - USR 3185 de l'université Lille 3 Juin 2009 Section des Unités

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Biogéosciences de l Université Paris 7 Denis Diderot Vague D 2014-2018 Campagne d évaluation 2012-2013 Section des Formations et des

Plus en détail

Démarche méthodologique pour la constitution des dossiers «LABEX»

Démarche méthodologique pour la constitution des dossiers «LABEX» Démarche méthodologique pour la constitution des dossiers «LABEX» Pour les porteurs de projets de l Université Joseph Fourier de Grenoble 24 Septembre 2010 Sommaire Quelques rappels sur LABEX Démarche

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Gestionnaire de projets en ressources humaines de l Université de Valenciennes et du Hainaut- Cambrésis - UVHC

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Qualité, hygiène, sécurité, environnement (QHSE) de l Université de Valenciennes et du Hainaut Cambrésis - UVHC Vague E 2015-2019 Campagne

Plus en détail

Section des Formations et des diplômes

Section des Formations et des diplômes Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence Mathématiques appliquées et sciences sociales de l Université Paris 1 - Panthéon Sorbonne Vague D 2014-2018 Campagne d évaluation

Plus en détail

Section des Formations et des diplômes

Section des Formations et des diplômes Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Cinéma, documentaire, médias de l Université Paris 7 Denis Diderot Vague D 2014-2018 Campagne d évaluation 2012-2013 Section des Formations

Plus en détail

Master Economie, énergie et développement durable

Master Economie, énergie et développement durable Formations et diplômes Rapport d'évaluation Master Economie, énergie et développement durable Université Pierre Mendes France - Grenoble - UPMF Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence

Rapport d évaluation de la licence Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence Gestion de l Université Paris Ouest Nanterre La Défense Vague D 2014-2018 Campagne d évaluation 2012-2013 Section des Formations

Plus en détail

Conclusions du Colloque 1

Conclusions du Colloque 1 56 MATHS A VENIR 2009 Conclusions du Colloque 1 Ces conclusions ont été rédigées par le comité de programme du colloque MATHS A VENIR 2009, comprenant des représentants des sociétés savantes, Société Française

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Coordinateur et conception d univers vidéoludiques de l Université Paul-Valéry Montpellier 3 Vague E 2015-2019

Plus en détail

Cité Descartes 5, boulevard Descartes Champs-sur-Marne 77454 Marne-la-Vallée

Cité Descartes 5, boulevard Descartes Champs-sur-Marne 77454 Marne-la-Vallée Cité Descartes 5, boulevard Descartes Champs-sur-Marne 77454 Marne-la-Vallée Objectifs Un des objectifs fondamentaux de cette formation d ingénieur est d associer un esprit créatif à une formation scientifique

Plus en détail

La lettre d orientations budgétaires a pour objet de fixer les orientations et les principes d actions suivant lesquels sera élaboré le budget 2014.

La lettre d orientations budgétaires a pour objet de fixer les orientations et les principes d actions suivant lesquels sera élaboré le budget 2014. CONGRES Séance du 25 juin 2013 Point 2 de l ordre du jour Lettre d orientations budgétaires EXPOSE DES MOTIFS Le décret 2008-618 du 27 juin 2008 relatif au budget et au régime financier des EPSCP bénéficiant

Plus en détail

A renvoyer à : vpri-secretariat@univ-amu.fr

A renvoyer à : vpri-secretariat@univ-amu.fr A renvoyer à : vpri-secretariat@univ-amu.fr RESPONSABLE DU PROJET NOM GUIDERDONI- Prénom Karine JOURDAIN Courriel : karine.guiderdoni-jourdain@univ-amu.fr Tél : 0611260235 Composante ou UFR UFR ALLSH-

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Economie et société de l Université de Haute-Alsace Vague C 2013-2017 Campagne d évaluation 2011-2012 Section des Formations et des

Plus en détail

Responsable de communication

Responsable de communication Responsable de communication F1B25 Médiation scientifique, culture, communication - IR Mission Le (la) responsable de communication définit la stratégie globale de la structure en matière de communication.

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Ingénierie mathématique de l Université d Evry-Val-d Essonne - UEVE Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014 Section des Formations

Plus en détail

Fiche n 1 : Personnel salarié Chargé d enseignement vacataire

Fiche n 1 : Personnel salarié Chargé d enseignement vacataire Fiche n 1 : Personnel salarié Chargé d enseignement vacataire I. Condition générale: Avoir une activité salariée d au moins 900h de travail, ou 300 heures d enseignement, par an II. Condition liée à l

Plus en détail

Augmenter l impact économique de la recherche :

Augmenter l impact économique de la recherche : Augmenter l impact économique de la recherche : 15 mesures pour une nouvelle dynamique de transfert de la recherche publique, levier de croissance et de compétitivité Partout dans le monde, la recherche

Plus en détail

CONCEPTION ET DEVELOPPEMENT DES PROGRAMMES

CONCEPTION ET DEVELOPPEMENT DES PROGRAMMES CONCEPTION ET DEVELOPPEMENT DES PROGRAMMES Les études sont organisées en 3 cycles : Premier cycle : Il consiste en une formation initiale de 3 ans (diplôme d Etat + 3 ans). C est un cycle de transition,

Plus en détail

Résultats de l'appel à projets CréaMOOCs

Résultats de l'appel à projets CréaMOOCs Résultats de l'appel à projets CréaMOOCs www.enseignementsup-recherche.gouv.fr @sup_recherche / #1anFUN APPEL A PROJETS CREAMOOCS : DES RESULTATS QUI TEMOIGNENT D UNE FORTE IMPLICATION DES REGROUPEMENTS

Plus en détail

PROCEDURE STAGES. L objet de cette procédure Stages est de décrire l organisation des activités permettant la gestion des stages.

PROCEDURE STAGES. L objet de cette procédure Stages est de décrire l organisation des activités permettant la gestion des stages. PROCEDURE 1. Objet & Finalité L objet de cette procédure Stages est de décrire l organisation des activités permettant la gestion des stages. Sa finalité est de définir les activités permettant de rendre

Plus en détail

Budget des universités : un effort sans précédent

Budget des universités : un effort sans précédent Clermont-Ferrand, 25/01/2010 Rectorat Service communication Contact presse Béatrice Humbert Téléphone 04 73 99 33 00 Fax 04 73 99 33 01 Mél. Ce.comm @ac-clermont.fr 3 avenue Vercingétorix 63033 Clermont-Ferrand

Plus en détail

UN ÉTABLISSEMENT D ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR ET DE RECHERCHE DE HAUT NIVEAU

UN ÉTABLISSEMENT D ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR ET DE RECHERCHE DE HAUT NIVEAU UN ÉTABLISSEMENT D ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR ET DE RECHERCHE DE HAUT NIVEAU FORMER DE HAUTS RESPONSABLES L ÉCOLE POLYTECHNIQUE FORME DES FEMMES ET DES HOMMES RESPONSABLES, CAPABLES DE MENER DES ACTIVITÉS

Plus en détail

«Répartition des moyens aux établissements d enseignement supérieur en 2015 : subventions pour charges de service public»

«Répartition des moyens aux établissements d enseignement supérieur en 2015 : subventions pour charges de service public» Note aux membres du Conseil national de l enseignement supérieur et de la recherche «Répartition des moyens aux établissements d enseignement supérieur en 2015 : subventions pour charges de service public»

Plus en détail

EN CHIFFRES 80 70 60 50 60 40 50 30 2 0 1 2 20 40 10 30 0 20 10

EN CHIFFRES 80 70 60 50 60 40 50 30 2 0 1 2 20 40 10 30 0 20 10 EN CHIFFRES 80 70 60 50 60 40 30 50 20 40 10 30 0 20 10 2012 LES INSCRITS À UT1 CAPITOLE Masters 34% Droit 20% Economie 2% Gestion 8% Adm Et Com* 2% Informatique 2% Répartition des inscrits par niveau

Plus en détail

SUPPLEMENT AU DIPLOME

SUPPLEMENT AU DIPLOME SUPPLEMENT AU DIPLOME Préambule : «Le présent supplément au diplôme suit le modèle élaboré par la Commission européenne, le Conseil de l Europe et l UNESCO/CEPES. Le supplément vise à fournir des données

Plus en détail

Bibliothèque 2015. Perspectives stratégiques

Bibliothèque 2015. Perspectives stratégiques 7 octobre 2010 Bibliothèque 2015 Perspectives stratégiques Ce document a pour but de servir à tracer les perspectives d évolution de la bibliothèque pour les cinq années à venir à partir des objectifs

Plus en détail

Statuts de la. Communauté d universités et établissements. Université Sorbonne Paris Cité

Statuts de la. Communauté d universités et établissements. Université Sorbonne Paris Cité Document n 4 Statuts de la Communauté d universités et établissements Université Sorbonne Paris Cité Version 1-4 de travail du 10/03/2014 Post-CCOU du 06/03/2014 1 L Université Sorbonne Paris Cité regroupe

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Marketing de l Université Lille 1 Sciences et technologies - USTL Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014 Section des Formations

Plus en détail

Programme. Avenir. Lyon Saint-Etienne. palse.universite-lyon.fr

Programme. Avenir. Lyon Saint-Etienne. palse.universite-lyon.fr Programme Avenir Lyon Saint-Etienne palse.universite-lyon.fr Qu est-ce que le PALSE? Le Programme Avenir Lyon Saint-Etienne (PALSE) est un programme porté par l Université de Lyon dans le cadre du programme

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Sciences physiques pour l'environnement de l Université de Corse Pasquale Paoli Vague C 2013-2017 Campagne d évaluation 2011-2012 Section

Plus en détail

Vie du GDS - Jacquelin Charbonnel. Journées Mathrice, Orléans, octobre 2012

Vie du GDS - Jacquelin Charbonnel. Journées Mathrice, Orléans, octobre 2012 Vie du GDS Jacquelin Charbonnel Journées Mathrice Orléans, 9-11 octobre 2012 Vie du GDS finances ANF la com' évolution de la PLM actions individuelles : entraide, conseil, expertises groupes de travail,

Plus en détail

Master Sciences de l éducation

Master Sciences de l éducation Formations et diplômes Rapport d'évaluation Master Sciences de l éducation Université Pierre Mendes France - Grenoble - UPMF Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES,

Plus en détail

Semestre HPC. Violaine Louvet. Institut Camille Jordan - CNRS louvet@math.univ-lyon1.fr. Labex MILyon, Printemps 2016

Semestre HPC. Violaine Louvet. Institut Camille Jordan - CNRS louvet@math.univ-lyon1.fr. Labex MILyon, Printemps 2016 Semestre HPC Violaine Louvet Institut Camille Jordan - CNRS louvet@math.univ-lyon1.fr Labex MILyon, Printemps 2016 V. Louvet (ICJ) Semestre HPC Printemps 2016 1 / 9 Présentation du semestre Modélisation

Plus en détail

VA DEM E C OM. du correspondant communication. Direction de la communication. dépasser les frontières. Apple souris

VA DEM E C OM. du correspondant communication. Direction de la communication. dépasser les frontières. Apple souris Apple souris VA DEM E C OM du correspondant communication filaire USB mighty mouse (4 boutons + bille de dépasser les frontières Direction de la communication La nécessité de transmettre les informations

Plus en détail

À l origine... Un prieuré datant de l époque mérovingienne

À l origine... Un prieuré datant de l époque mérovingienne 1 À l origine... Un prieuré datant de l époque mérovingienne Un prieuré installé en 1060 par Henri I er de France. En 1794, l abbé Henri Grégoire fonde le Conservatoire national des arts et métiers. «Il

Plus en détail

2015-2016. Guide de l étudiant. Ingénierie. Cursus Master. www.univ-larochelle.fr. Université de La Rochelle

2015-2016. Guide de l étudiant. Ingénierie. Cursus Master. www.univ-larochelle.fr. Université de La Rochelle Cursus Master Ingénierie Guide de l étudiant 2015-2016 Cursus de Master en Ingénierie Avenue Michel Crépeau 17042 LA ROCHELLE Cedex1 +33 (0)5 46 458344 - cmi@univ-lr.fr www.univ-larochelle.fr Septembre

Plus en détail

ACCÉLÉRER LE DÉVELOPPEMENT DE L ÉNERGIE SOLAIRE PHOTOVOLTAÏQUE PAR L INNOVATION TECHNOLOGIQUE

ACCÉLÉRER LE DÉVELOPPEMENT DE L ÉNERGIE SOLAIRE PHOTOVOLTAÏQUE PAR L INNOVATION TECHNOLOGIQUE ACCÉLÉRER LE DÉVELOPPEMENT DE L ÉNERGIE SOLAIRE PHOTOVOLTAÏQUE PAR L INNOVATION TECHNOLOGIQUE 150 MILLIONS D EUROS DE BUDGET DE LANCEMENT L Institut Photovoltaïque d Île-de-France (IPVF) a pour ambition

Plus en détail

Licence Informatique décisionnelle et statistique (IDS)

Licence Informatique décisionnelle et statistique (IDS) Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence Informatique décisionnelle et statistique (IDS) Université Lumière - Lyon 2 Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le

Plus en détail

Tour d horizon des PCPP

Tour d horizon des PCPP Tour d horizon des PCPP P C P P = P L A N D E C O N S E R V A T I O N P A R T A G É E D E S P É R I O D I Q U E S P R O J E T D U N P C P P «S C I E N C E S D E L A T E R R E» Qu est-ce qu un PCPP? Q U

Plus en détail

Portail math le site www.portail-math.fr avril 2014

Portail math le site www.portail-math.fr avril 2014 Portail math le site www.portail-math.fr avril 2014 Jean-Luc Archimbaud Mathdoc Jean-Luc.Archimbaud@ujf-grenoble.fr Journées RNBM - Mathrice - avril 2014 V0.3 9 avril 2014 PLAN Genèse Démonstration Suite

Plus en détail

RECOMMANDATIONS. 1. Préliminaire. 2. Formation

RECOMMANDATIONS. 1. Préliminaire. 2. Formation RECOMMANDATIONS 1. Préliminaire La coopération en mathématiques, informatique et mécanique entre le Vietnam et la France a une longue et riche histoire. Les acteurs présents de cette coopération se sont

Plus en détail

Université Paris Saclay point d avancement

Université Paris Saclay point d avancement Université Paris Saclay point d avancement Séminaire STEP 6 Mars 2014 L Université Paris Saclay sera créée mi-2014 Un projet dont les racines remontent à la fin des années 60 dans l idée et début des années

Plus en détail

Dossier de presse mardi 14 janvier 2014 FUN FRANCE UNIVERSITÉ NUMÉRIQUE. enseignementsup-recherche.gouv.fr @ministereesr @universite_num

Dossier de presse mardi 14 janvier 2014 FUN FRANCE UNIVERSITÉ NUMÉRIQUE. enseignementsup-recherche.gouv.fr @ministereesr @universite_num Dossier de presse mardi 14 janvier 2014 FUN FRANCE UNIVERSITÉ NUMÉRIQUE enseignementsup-recherche.gouv.fr @ministereesr @universite_num DOSSIER DE PRESSE - 14 JANVIER 2014 SOMMAIRE CONTEXTE...........

Plus en détail

UNIVERSITE DE BREST Référence GALAXIE : 4201

UNIVERSITE DE BREST Référence GALAXIE : 4201 UNIVERSITE DE BREST Référence GALAXIE : 4201 Numéro dans le SI local : 6300MCF0617 Référence GESUP : 0617 Corps : Maître de conférences Article : 26-I-1 Chaire : Non Section 1 : 63-Génie électrique, électronique,

Plus en détail