L Institut National des Sciences Mathématique et de leurs. Premiers éléments d un bilan à deux ans.

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "L Institut National des Sciences Mathématique et de leurs. Premiers éléments d un bilan à deux ans."

Transcription

1 L Institut National des Sciences Mathématique et de leurs Interactions (INSMI) : Premiers éléments d un bilan à deux ans. 1. Mise en place de l INSMI Au CNRS, l année 2009 a été une année de transition pour les mathématiques, avec l instauration d une large autonomie de leur gestion au sein du département MPPU (Mathématiques Physique Planète Univers). A la suite de la modification en décembre 2009 du décret organique qui le régit, le CNRS s est organisé en instituts en janvier 2010 et c est donc à cette date qu a été créé officiellement l INSMI. Par arrêté du 28 juin 2010, l INSMI est doté d une mission nationale «d animation et de coordination dans le domaine des mathématiques». Pour mémoire, l arrêté détaille ces missions de la façon suivante : Pour la réalisation de ces missions, l institut national : favorise l excellence des recherches dans toutes les branches des sciences mathématiques ; soutient le développement en réseau des thématiques, la formation et la mobilité des chercheurs ; renforce et coordonne les structures d intérêt national et les outils à la disposition des unités et de la communauté des chercheurs, notamment par la création d infrastructures de recherche nationales ; favorise les interactions entre les laboratoires de mathématiques, ceux des autres disciplines scientifiques et les entreprises, notamment par la valorisation et le transfert des recherches en mathématiques ; développe des actions internationales dans son domaine de compétence, notamment en participant à la construction d un Espace européen de la recherche en mathématiques ; participe à la coordination et la promotion des formations par la recherche et à la recherche en mathématiques ; soutient les actions de diffusion des connaissances et des actions de communication et de promotion des mathématiques, notamment envers les jeunes et le grand public. La mise en place de l INSMI s est accompagnée d une augmentation d environ 3 M des ressources allouées aux mathématiques par le CNRS, 2M en crédits de Fonctionnement Equipement Investissement et 1 M en Ressources Humaines. Voir 4 et 5 pour l utilisation de ces crédits. 2. Principaux axes mis en œuvre Sans être exhaustif, l effort a porté sur les axes stratégiques suivants : a) Animer / renforcer le réseau des laboratoires Allocations de ressources, en particulier RH (chercheurs, ingénieurs et techniciens, délégations, chaires). Soutien aux réseaux thématiques et groupements de recherche (GDR).

2 b) Augmenter l impact des moyens mutualisés - Centres de rencontres : Institut Henri Poincaré (IHP) Centre International de Rencontres mathématiques (CIRM) - Politique documentaire, - Réseaux de personnels c) Intensifier les échanges internationaux Développer les structures internationales Unités Mixtes Internationales (UMI), Laboratoires Internationaux Associés (LIA), Groupements de Recherche Internationaux (GDRI), avec regard spécifique sur l Europe d) Intensifier les interactions et ouvrir de nouvelles voies Agence Maths/Entreprise, programmes exploratoires, e) Aider à la diffusion et à la vulgarisation des connaissances Soutien à Image des Mathématiques, mise en place du réseau thématique programmé (RTP) Autour de la Diffusion des Mathématiques (AuDiMaths ). 3. Principales actions engagées 3.1 Centres de rencontres - Augmentation des soutiens à l IHP et au CIRM (portés à 1M et soutien RH aux unités support). L objectif est de faciliter l organisation des événements et d augmenter l attractivité et la visibilité internationale. Cette augmentation du soutien s est immédiatement traduite par un accroissement du nombre et de la qualité des soumissions - Mise en place du LABEX CARMIN (IHP, CIRM, IHES, CIMPA) en partenariat avec les Universités UPMC de Marseille et de Nice et la FCS Saclay. Ce Labex a pour mission de mettre en place des programmes complémentaires à ceux déjà existant et de coordonner des centres de rencontre Objectif pour le futur : Garantir à ces structures des ressources au niveau de la concurrence internationale 3.2 Interactions Maths / entreprises - Mise en place d un programme exploratoire (PEPS), création du GDR Mathématiques Entreprises - Portage du LABEX AMIES, création de l UMS soutien. Le Labex a pour mission d organiser des semaines d études, de mettre en place un réseau de facilitateurs, de coordonner des formations, stages, programmes exploratoires. Le GDR a pour mission d organiser des manifestations et de mobiliser la communauté sur ces thématiques. - Assurer une montée en puissance pour arriver au niveau de la concurrence internationale. - Trouver un soutien à l ANR 3.3 Documentation L idée est de mettre en place une politique coordonnée pour les bibliothèques de mathématiques, complémentaire de celle des Bibliothèques Universitaires et des actions nationales (BSN, licences nationales). En particulier les revues académiques échappent

3 aux abonnements généraux des consortiums alors qu elles sont essentielles pour la documentation mathématique. Les outils par l intermédiaire du Réseau National des Bibliothèques de Mathématiques et de la Cellule MathDoc avec le soutien du réseau Mathrice. Quelques actions entreprises : - Etude d un archivage papier et électronique partagé - Numérisation de collections - Accès documentaires par la Plateforme en Ligne Mathrice - Abonnement national pour les revues de l EMS. - Soutien aux publications académiques françaises - Achat d archives numérisées, numérisation, autres abonnements nationaux à des publications académiques, - S insérer dans les programmes nationaux ISTEX, BSN - Constitution d archives vidéo 3.4 Relations internationales L objectif est de faciliter les échanges en identifiant des portes d entrées pour l ensemble de la communauté, en s appuyant sur les relations privilégiées entre chercheurs et laboratoires français et étrangers. - Créations d Unités Mixtes Internationales (Montréal, Pise, Bangalore) (9 au total) - Créations de LIA (Maghreb, Vietnam) (6 au total) + 2 en création (Inde, Chine) - Consolider le réseau; articuler les échanges de chercheurs avec les offres de formation (master, doctorat, post doctorat). - Intensifier les collaborations européennes, par exemple dans GDR. 3.5 Soutien aux laboratoires A la mise en place de l INSMI, la répartition du soutien de base aux laboratoires a été remise à plat et légèrement augmentée. Le soutien aux GDR a été fortement augmenté, pour soutenir ces réseaux thématiques transverses dont la dotation CNRS est le seul soutien. L essentiel de la l action envers les unités repose sur les affectations de personnels. Voir 4 pour l évolution des effectifs. - Pour les chercheurs, la vitalité du réseau repose sur leur mobilité qui reste un axe essentiel de la politique suivie : mobilité au recrutement, encouragement à la mobilité CR PR, accueils en délégation, utilisation des CLD pour des invitations de chercheurs étrangers, mise en place de quelques chaires Université/CNRS pour des opérations ciblées. Sur les dernières années, l INSMI a procédé à une vingtaine de recrutements et une quinzaine de changements d affectation par an. La politique d affectation (recrutements et mutations) des chercheurs se fait sur les principes suivants : Adéquation entre le projet du chercheur et le laboratoire d accueil Soutien de la mobilité Surveillance des équilibres Ile de France / Province et à l intérieur de l IdF entre Paris Centre et la couronne.

4 - Les Ingénieurs et Techniciens (IT) du CNRS jouent un rôle absolument essentiel dans le fonctionnement des unités et des structures communes. Les 209 IT sont répartis sur les BAP E (40%, Informatique, Systèmes et Réseaux, Calcul scientifique), BAP F (25%, documentation) et BAP J (35%, gestion de la recherche). A l intérieur de la BAP E, une trentaine de poste (environ 35%) sont dédiés au calcul scientifique. Les priorités pour le choix des profils des postes sont : Aide à la structuration des labos / nouveaux projets Postes / services mutualisés Ingénieurs pour le calcul scientifique. 4. Evolution des Ressources Humaines Au 15 janvier 2012, 408 chercheurs (toutes sections confondues) et 209 IT sont affectés dans les laboratoires relevant de l INSMI. Le tableau ci dessous donne l évolution de l emploi statuaire. On constate une augmentation globale des effectifs sur 2009 et 2010 et un maintien en 2011, ce qui se traduit par une augmentation (retardée) de la mase salariale. Les entrées / sorties des IT correspondent à des recrutements / départs à la retraite et à des mobilités inter instituts. Pour les chercheurs, s ajoutent les sorties correspondant à des mobilités vers l enseignement supérieur, en France ou à l étranger. Ce tableau ne tient pas compte des mobilités internes à l institut qui concernent une quinzaine de chercheurs tous les ans. Cette mobilité est une marque de la vitalité du réseau. CHERCHEURS sorties entrées D sorties entrées D IT La masse salariale (hors CLD et délégations) était de 48,45M en 2010 et de 51,66 M en Une augmentation significative des délégations attribuées à l INSMI a eu lieu en 2010 (105 années). Cet outil est essentiel pour compenser le nombre relativement faible de chercheurs et instaurer une mobilité significative des établissements d enseignement supérieur vers le CNRS. Ce montant a été maintenu en De même, une augmentation significative des CLD a eu lieu en 2010, mais n a pu être maintenue au même niveau en Evolution des crédits FEI Le tableau ci-dessous donne l évolution des FEI. La répartition 2009 est assez difficile à reconstituer exactement, à cause de modes d attribution différents. On l a cependant

5 indiquée pour mettre en évidence l augmentation de 2M qui a eu lieu en 2010, ainsi que la répartition de cette augmentation conforme aux priorités et missions de l institut. Les diminutions constatée en 2011 et prévue pour 2012 doivent être resituées dans le contexte général de l évolution de la subvention d état globale du CNRS : très faible augmentation, accroissement mécanique de la masse salariale, un contexte d engagements nationaux et internationaux. Tout cela conduit à une baisse des FEI alloués aux différents instituts Total UMR, FR total dotations UMS (IHP, CIRM, Mathdoc, biblio Hadamard) & GDS (Mathrice RNBM) GDR Programmes International * Aide aux publications, diffusion et vulgarisation Institut interne (*)non compris 130 versés en 2012 par la Direction de l'international Points à surveiller pour l avenir : - L augmentation des ressources propres dans les laboratoires (ANR, LABEX etc) compense en théorie la diminution du soutien d état. Mais la rigidité d utilisation de ces ressources sur programme compromet des équilibres nécessaires au fonctionnement collectif des unités. Il est urgent d arriver à banaliser une part plus importante des ressources propres au bénéfice direct des laboratoires. - L INSMI ne bénéficie que du soutien d état, ce qui rend difficile le maintien des enveloppes nécessaires aux programmes nationaux. Il y a urgence à trouver de nouveaux canaux de financements des projets collectifs (par exemple via ISTEX pour la documentation ; via l ANR pour des programmes maths / Entreprise ou des programmes internationaux.) - Dans le nouveau contexte qui résultera de la mise en place des Investissements d Avenir, la communauté doit réfléchir à maintenir les règles de son fonctionnement collectif qui a contribué aux succès des mathématiques françaises, au même titre que la qualité des individus ou des laboratoires.

ANF Documentation Mathématique - point Mathrice

ANF Documentation Mathématique - point Mathrice ANF Documentation Mathématique - point Mathrice L. Azema 18/11/2015 Mathrice Réseau Interne de Communications et d Echanges GDS 2754 de l INSMI créé en 2004 et renouvelé pour 2016-2019 Mission : améliorer

Plus en détail

L Université de Strasbourg en chiffres

L Université de Strasbourg en chiffres L Université de Strasbourg en chiffres 46 627 étudiants dont 6 178 nouveaux bacheliers 2 778 enseignants et enseignants-chercheurs 2 033 personnels des bibliothèques, ingénieurs, administratifs, techniciens,

Plus en détail

ARCHIVER LES SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES

ARCHIVER LES SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES ARCHIVER LES SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES Informations, positions de problèmes et propositions Bertrand Müller DR, CNRS, Centre Maurice Halbwachs Archiver les sciences humaines et sociales : positions

Plus en détail

Point d actualité numérique des bibliothèques de l Enseignement supérieur et de la Recherche

Point d actualité numérique des bibliothèques de l Enseignement supérieur et de la Recherche 14 e Journées des pôles associés et de la coopération Point d actualité numérique des bibliothèques de l Enseignement supérieur et de la Recherche MESR - Mission de l'information scientifique et technique

Plus en détail

de l'université des Antilles et de la Guyane

de l'université des Antilles et de la Guyane Section des Unités de recherche Rapport d évaluation Unité de Recherche : Bibliothèque Numérique de Recherche en Mathématiques et en Informatique de l'université des Antilles et de la Guyane Juin 2009

Plus en détail

Mathrice et les outils de travail et développement collaboratif

Mathrice et les outils de travail et développement collaboratif Mathrice et les outils de travail et développement collaboratif Philippe Depouilly, Laurent Facq IMB UMR 5251 - Mathrice GDS 2754 21 janvier 2013 (IMB/MATHRICE) Mathrice/Envol 2013 21 janvier 2013 1 /

Plus en détail

Vers une convergence. Plateforme en ligne Mathrice

Vers une convergence. Plateforme en ligne Mathrice Vers une convergence de la Plateforme en ligne Mathrice et du Portail documentaire mathématique? Thierry Bouche Cellule MathDoc Université Joseph-Fourier Journées MATHRICE Dijon, jeudi 17 mars 2011 Cellule

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Informatique de l Université Lille 1 Sciences et technologies - USTL Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014 Section des

Plus en détail

L IDEX DE TOULOUSE EN BREF

L IDEX DE TOULOUSE EN BREF L IDEX DE TOULOUSE EN BREF Pourquoi des Initiatives D EXcellence (IDEX)? Depuis 18 mois, les universités, les grandes écoles et les organismes de recherche ont travaillé ensemble pour répondre à l appel

Plus en détail

La direction des ressources humaines de l université de Strasbourg : un exemple d organisation RH

La direction des ressources humaines de l université de Strasbourg : un exemple d organisation RH La direction des ressources humaines de l université de Strasbourg : un exemple d organisation RH Marylène OBERLÉ, secrétaire générale adjointe DRH université de Strasbourg www.unistra.fr 1 I. Présentation

Plus en détail

Formations et diplômes. Master Informatique. Université Jean Monnet Saint-Etienne UJM (déposant) Ecole nationale supérieure des Mines de Saint-Etienne

Formations et diplômes. Master Informatique. Université Jean Monnet Saint-Etienne UJM (déposant) Ecole nationale supérieure des Mines de Saint-Etienne Formations et diplômes Rapport d'évaluation Master Informatique Université Jean Monnet Saint-Etienne UJM (déposant) Ecole nationale supérieure des Mines de Saint-Etienne Campagne d évaluation 2014-2015

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Matériaux de l Université d Evry-Val-d Essonne - UEVE Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014 Section des Formations et des

Plus en détail

Section des Formations et des diplômes

Section des Formations et des diplômes Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Métiers de la mesure, de l'instrumentation et du contrôle de l Université Paris 13 - Paris-Nord Vague D 2014-2018

Plus en détail

Dossier de presse Université de Lille

Dossier de presse Université de Lille Dossier de presse Université de Lille 14 octobre 2013 Présentation de la stratégie politique globale Le projet Université de Lille correspond à une démarche de rapprochement des trois universités lilloises

Plus en détail

Matrice snapshot 2013. Jacquelin Charbonnel ANF RNBM - Marseille, 23 mai 2013

Matrice snapshot 2013. Jacquelin Charbonnel ANF RNBM - Marseille, 23 mai 2013 Mathrice snapshot 2013 Jacquelin Charbonnel ANF RNBM - Marseille, 23 mai 2013 Jacquelin Charbonnel ANF RNBM - Marseille, 23 mai 2013 Plan Organisation, fonctionnement, activités de Mathrice Quelques services

Plus en détail

Démarche méthodologique pour la constitution des dossiers «LABEX»

Démarche méthodologique pour la constitution des dossiers «LABEX» Démarche méthodologique pour la constitution des dossiers «LABEX» Pour les porteurs de projets de l Université Joseph Fourier de Grenoble 24 Septembre 2010 Sommaire Quelques rappels sur LABEX Démarche

Plus en détail

1(1) Les logiques de regroupements universitaires : problématique

1(1) Les logiques de regroupements universitaires : problématique La loi ESR du 22 juillet 2013 et la COMUE «Université Bretagne Loire (UBL)» Formation Personnels UBS Vannes, 10 mars 2015 Emmanuel GUISELIN, Chargé de mission aux affaires juridiques de l UBS 1(1) Les

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Mathématiques et finance de l Université Lille 1 Sciences et technologies - USTL Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014

Plus en détail

Mathrice, réseau des informaticiens des laboratoires de Mathématiques

Mathrice, réseau des informaticiens des laboratoires de Mathématiques Mathrice, réseau des informaticiens des laboratoires de Mathématiques Violaine Louvet Résumé Nous présentons ici Mathrice, qui regroupe les informaticiens administrateurs système et réseau des laboratoires

Plus en détail

Le budget 2014 du CNRS

Le budget 2014 du CNRS Rencontre avec les Directeurs d unité de l INSIS P. 1 10 février 2014 Le budget 2014 du CNRS CNRS/ DGD-R Sommaire Le cadrage général du budget de l Etat et de la recherche Le cadrage général du budget

Plus en détail

CEPERC Compte rendu de réunion de bureau 6 décembre 2011

CEPERC Compte rendu de réunion de bureau 6 décembre 2011 CEPERC Compte rendu de réunion de bureau 6 décembre 2011 Présents : Christine Aubry, Eric Audureau, François Clementz, Gabriella Crocco, Renato Di Ruzza Julie Fabre, Jean-Yves Heurtebise, Igor Ly, Anaïs

Plus en détail

Licence Professionnelle Aménagement et gestion de la ressource en eau

Licence Professionnelle Aménagement et gestion de la ressource en eau Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence Professionnelle Aménagement et gestion de la ressource en eau Université de Pau et des Pays de l Adour - UPPA Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague

Plus en détail

La valorisation in2p3

La valorisation in2p3 Catherine Clerc Celine Tanguy DAT in2p3 Chargée de valorisation in2p3 La valorisation in2p3 JNE 2015 La valorisation : pourquoi La valorisation des recherches entreprises au CNRS trouve son fondement dans

Plus en détail

Quelques aspects du projet de bibliothèque sur deux sites

Quelques aspects du projet de bibliothèque sur deux sites Quelques aspects du projet de bibliothèque sur deux sites Préliminaire : l objet du projet de bibliothèque sur deux sites est d assurer aux mathématiciens et informaticiens de Paris 6 et Paris 7 un accès

Plus en détail

Politique no 49. Politique institutionnelle de recrutement. Secrétariat général

Politique no 49. Politique institutionnelle de recrutement. Secrétariat général Secrétariat général Le texte que vous consultez est une codification administrative des Politiques de l'uqam. Leur version officielle est contenue dans les résolutions adoptées par le Conseil d'administration

Plus en détail

L appel d offres «Equipes labellisées FRM 2016 présélection 2015» sera diffusé en avril 2015. Critères généraux concernant les aides individuelles

L appel d offres «Equipes labellisées FRM 2016 présélection 2015» sera diffusé en avril 2015. Critères généraux concernant les aides individuelles PROGRAMME 2015 ESPOIRS DE LA RECHERCHE Le programme Espoirs de la recherche de la Fondation pour la Recherche Médicale soutient des projets de recherche dans tous les domaines de la biologie et de la santé.

Plus en détail

L Ingénieur Projets Européens (IPE)

L Ingénieur Projets Européens (IPE) L Ingénieur Projets Européens (IPE) Vos soutiens au CNRS Stratégie Coordination DERCI Europe de la recherche Stratégie Coordination Délégations Régionales SPV Cellules contrat INSTITUTS CAC Gestion & Suivi

Plus en détail

Budget des universités : un effort sans précédent

Budget des universités : un effort sans précédent Clermont-Ferrand, 25/01/2010 Rectorat Service communication Contact presse Béatrice Humbert Téléphone 04 73 99 33 00 Fax 04 73 99 33 01 Mél. Ce.comm @ac-clermont.fr 3 avenue Vercingétorix 63033 Clermont-Ferrand

Plus en détail

ERASMUS+ 2014-2020. ACTION CLE 1: Mobilité des individus à des fins d éducation et de formation. 12 février 2015 UM5 Rabat

ERASMUS+ 2014-2020. ACTION CLE 1: Mobilité des individus à des fins d éducation et de formation. 12 février 2015 UM5 Rabat ERASMUS+ 2014-2020 ACTION CLE 1: Mobilité des individus à des fins d éducation et de formation 12 février 2015 UM5 Rabat INTRODUCTION Le programme Erasmus + soutient les EES afin de réaliser des projets

Plus en détail

Plan Stratégique 2008-2013

Plan Stratégique 2008-2013 Plan Stratégique 2008-2013 Version finale Adopté le 26 septembre par le Conseil d administration Septembre 2008 Mission La Société Santé en français est un chef de file national qui assure, en étroite

Plus en détail

Ecoles doctorales. Histoire et situation actuelle. Ecoles doctorales 1

Ecoles doctorales. Histoire et situation actuelle. Ecoles doctorales 1 Ecoles doctorales Histoire et situation actuelle Ecoles doctorales 1 Historique de la formation doctorale en France 1997 : Ecoles doctorales généralisées, en charge des DEA, ~320 Ecoles Doctorales. 2002

Plus en détail

Objectif 13 : Se donner les moyens d une recherche innovante

Objectif 13 : Se donner les moyens d une recherche innovante Objectif 13 : Se donner les moyens d une recherche innovante Le Plan s inscrit dans le défi santé/bien-être de l Agenda stratégique pour la recherche, le transfert et l innovation (France Europe 2020).

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Qualité, hygiène, sécurité, environnement (QHSE) de l Université de Valenciennes et du Hainaut Cambrésis - UVHC Vague E 2015-2019 Campagne

Plus en détail

L histoire économique, sociale et des techniques

L histoire économique, sociale et des techniques Département d histoire 2, rue du facteur Cheval 91000 Evry, France L histoire économique, sociale et des techniques pour les entreprises Octobre 2007 Votre contact : Alain Pichon alain.pichon@univ-evry.fr

Plus en détail

Licence Economie et Société

Licence Economie et Société Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence Economie et Société Université Toulouse 1 Capitole - UT1 Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES, 1 Didier Houssin,

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Informatique de l Université Paris 13 Paris-Nord Vague D 2014-2018 Campagne d évaluation 2012-2013 Section des Formations et des diplômes

Plus en détail

POLITIQUE DE FORMATION CONTINUE du Regroupement québécois de la danse pour le secteur de la danse professionnelle au Québec

POLITIQUE DE FORMATION CONTINUE du Regroupement québécois de la danse pour le secteur de la danse professionnelle au Québec POLITIQUE DE FORMATION CONTINUE du Regroupement québécois de la danse pour le secteur de la danse professionnelle au Québec 1. PRÉSENTATION DE LA POLITIQUE DE FORMATION CONTINUE En avril 2005, le Regroupement

Plus en détail

Recherche et relations internationales (RRI) Elisa Pylkkanen Directrice adjointe, partenariats internationaux

Recherche et relations internationales (RRI) Elisa Pylkkanen Directrice adjointe, partenariats internationaux Recherche et relations internationales (RRI) Elisa Pylkkanen Directrice adjointe, partenariats internationaux ADARUQ - Novembre 2013 RRI : Un aperçu «Habiliter, faciliter, créer des liens» Habiliter les

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Electronique, informatique et communication embarquées appliquées aux transports de l Université de Valenciennes

Plus en détail

1. Cadrage général. 2. Bilan social 2007-2012. 3. Enseignement supérieur

1. Cadrage général. 2. Bilan social 2007-2012. 3. Enseignement supérieur Budget 2012 4 1. Cadrage général 2. Bilan social 2007-2012 3. Enseignement supérieur 4. Recherche + 214 M pour la recherche Les organismes de recherche La recherche sur projet CIR : perspectives 2010-2011

Plus en détail

Formations et diplômes. Rapport d'évaluation. Master Management. Université de Bordeaux. Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A)

Formations et diplômes. Rapport d'évaluation. Master Management. Université de Bordeaux. Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Rapport d'évaluation Master Management Université de Bordeaux Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES, 1 Didier Houssin, président En vertu

Plus en détail

INVESTISSEMENTS D AVENIR

INVESTISSEMENTS D AVENIR INVESTISSEMENTS D AVENIR COHORTES SUIVI 2013 Compte rendu scientifique Relevé de dépenses Indicateurs juin 2014 SYNTHESE DU SUIVI D ACTION COHORTES (Année 2013) INTRODUCTION L action «cohortes» vise à

Plus en détail

Université Paris Saclay point d avancement

Université Paris Saclay point d avancement Université Paris Saclay point d avancement Séminaire STEP 6 Mars 2014 L Université Paris Saclay sera créée mi-2014 Un projet dont les racines remontent à la fin des années 60 dans l idée et début des années

Plus en détail

Sorbonne Universités. Vision et projets

Sorbonne Universités. Vision et projets Sorbonne Universités Vision et projets Qu est-ce que Sorbonne Universités? Sorbonne Universités est un PRES (pôle de recherche et d enseignement supérieur) créé en 2010. Six partenaires sont au cœur du

Plus en détail

CHARTE RELATIVE AUX DIPLÔMES EN PARTENARIAT INTERNATIONAL ET AUX FORMATIONS DÉLOCALISÉES

CHARTE RELATIVE AUX DIPLÔMES EN PARTENARIAT INTERNATIONAL ET AUX FORMATIONS DÉLOCALISÉES CHARTE RELATIVE AUX DIPLÔMES EN PARTENARIAT INTERNATIONAL ET AUX FORMATIONS DÉLOCALISÉES L Université de Reims Champagne-Ardenne, Soucieuse d accompagner l internationalisation grandissante de l enseignement

Plus en détail

LA DIRECTION DE LA RECHERCHE ET DE LA VALORISATION

LA DIRECTION DE LA RECHERCHE ET DE LA VALORISATION LA DIRECTION DE LA RECHERCHE ET DE LA VALORISATION ACTIVITÉS & CHIFFRES CLÉS 2012-2013 Qui sommes-nous? Né de la fusion du service Valorisation / SAIC et du service de la Recherche, la Direction de la

Plus en détail

Rapport d évaluation des masters réservés aux établissements habilités à délivrer le titre d'ingénieur diplômé

Rapport d évaluation des masters réservés aux établissements habilités à délivrer le titre d'ingénieur diplômé Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation des masters réservés aux établissements habilités à délivrer le titre d'ingénieur diplômé Grenoble INP ENSE Campagne d évaluation 2013-2014 Section

Plus en détail

La spécialité «Mathématiques pour l enseignement» qui n est pas évaluée ici fera partie de la deuxième mention.

La spécialité «Mathématiques pour l enseignement» qui n est pas évaluée ici fera partie de la deuxième mention. Evaluation des diplômes Masters Vague A ACADÉMIE : LYON Établissement : Université Lyon 1 - Claude Bernard Demande n S3110048058 Domaine : Sciences, technologies, santé Mention : Mathématiques et applications,

Plus en détail

RENATECH Réseau national des grandes centrales de technologies

RENATECH Réseau national des grandes centrales de technologies RENATECH Réseau national des grandes centrales de technologies Les missions de RENATECH Coordonner les ressources technologiques de six grandes centrales afin d optimiser les investissements lourds nationaux

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Coordinateur et conception d univers vidéoludiques de l Université Paul-Valéry Montpellier 3 Vague E 2015-2019

Plus en détail

RESUME EXECUTIF DU PLAN STRATEGIQUE

RESUME EXECUTIF DU PLAN STRATEGIQUE Evolution institutionnelle RESUME EXECUTIF DU PLAN STRATEGIQUE Créé en 1951, le CSRS a évolué institutionnellement, sur trois grandes phases : (i) de 1951 à 2001, entièrement administré par la Commission

Plus en détail

Calendrier et plan de suivi des recommandations des experts Cursus «bachelier en optique-optométrie»

Calendrier et plan de suivi des recommandations des experts Cursus «bachelier en optique-optométrie» Calendrier et plan de suivi des recommandations des experts Cursus «bachelier en optique-optométrie» 19 décembre 2014 1. Commentaire général Les équipes et administrative de l I.O.R.T. ont trouvé l exercice

Plus en détail

A la découverte de. Jacquelin Charbonnel. Journée du réseau CARGO Rennes, 2 octobre 2014

A la découverte de. Jacquelin Charbonnel. Journée du réseau CARGO Rennes, 2 octobre 2014 A la découverte de Jacquelin Charbonnel Journée du réseau CARGO Rennes, 2 octobre 2014 Mathrice et son environnement La PLM Le futur portail des maths Questions Mathrice et son environnement MATHRICE GDS

Plus en détail

SYNTHESE DU RAPPORT D ACTIVITE 2008. BILAN DU RESEAU DEPARTEMENTAL Période 2000-2008 BIBLIOTHEQUE DEPARTEMENTALE

SYNTHESE DU RAPPORT D ACTIVITE 2008. BILAN DU RESEAU DEPARTEMENTAL Période 2000-2008 BIBLIOTHEQUE DEPARTEMENTALE SYNTHESE DU RAPPORT D ACTIVITE 2008 BILAN DU RESEAU DEPARTEMENTAL Période 2000-2008 Bibliothèque départementale de Lot-et-Garonne BP9 - Rue du Pont de Marot 47301 Villeneuve-sur-Lot tél : 05 53 40 14 40

Plus en détail

CENTRES D APPUI À LA TECHNOLOGIE ET À L INNOVATION (CATI) GUIDE DE MISE EN ŒUVRE

CENTRES D APPUI À LA TECHNOLOGIE ET À L INNOVATION (CATI) GUIDE DE MISE EN ŒUVRE CENTRES D APPUI À LA TECHNOLOGIE ET À L INNOVATION (CATI) GUIDE DE MISE EN ŒUVRE Le programme de centres d'appui à la technologie et à l'innovation (CATI), mis en place par l'ompi, permet aux innovateurs

Plus en détail

Institut de chimie (INC) Journées des entrants

Institut de chimie (INC) Journées des entrants Institut de chimie (INC) Journées des entrants La formation au sein de l INC Démarche qualité Marie-Pierre FONTAINE-AUPART Chargée de mission formation - colloques La politique formation au CNRS mai 2008:

Plus en détail

Responsable de la formation continue

Responsable de la formation continue Responsable de la formation continue J1E26 Formation continue orientation et insertion professionnelle - IR Le responsable de la formation continue propose, définit, met en oeuvre et évalue la politique

Plus en détail

Les ressources humaines

Les ressources humaines L assurance emploie environ 205 000 personnes en France. Fort recruteur depuis des années, elle offre des perspectives de mobilité et de carrière intéressantes, favorisées par la formation initiale et

Plus en détail

APPEL A PROJETS DE RECHERCHE 2015

APPEL A PROJETS DE RECHERCHE 2015 INSTITUT DE FORMATION SUPERIEURE DES CADRES DIRIGEANTS RESEAU DE CHERCHEURS DE L INSTITUT DE FORMATION SUPERIEUR DES CADRES DIRIGEANTS APPEL A PROJETS DE RECHERCHE 2015 La Fédération des Etablissements

Plus en détail

La chaire de Finance et Développement Durable. Approches quantitatives et financières au service du Développement Durable

La chaire de Finance et Développement Durable. Approches quantitatives et financières au service du Développement Durable La chaire de Finance et Développement Durable Approches quantitatives et financières au service du Développement Durable 1 Vers des mécanismes de gestion collective du Développement Durable par une approche

Plus en détail

Section des Formations et des diplômes

Section des Formations et des diplômes Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation des masters réservés aux établissements habilités à délivrer le titre d'ingénieur diplômé Institut des sciences et techniques de l ingénieur

Plus en détail

Caractéristiques de la Plateforme de formation Fegems

Caractéristiques de la Plateforme de formation Fegems Caractéristiques de la Plateforme de formation Fegems Organisation La Plateforme de formation de la Fegems est au bénéfice d une subvention de l Etat depuis juin 2003. Cette aide s est inscrite dans le

Plus en détail

Délégué/e/s à la formation. Rôle et missions. (version 2012) INAP rôle et missions du délégué à la formation Page 1

Délégué/e/s à la formation. Rôle et missions. (version 2012) INAP rôle et missions du délégué à la formation Page 1 Délégué/e/s à la formation Rôle et missions (version 2012) INAP rôle et missions du délégué à la formation Page 1 Sommaire: 1. Considérations générales sur le rôle et les missions du délégué/e à la formation...

Plus en détail

Master Optique, image, vision

Master Optique, image, vision Formations et diplômes Rapport d'évaluation Master Optique, image, vision Université Jean Monnet Saint-Etienne UJM (déposant) Ecole nationale supérieure des mines de Saint-Etienne Institut d Optique Graduate

Plus en détail

de l Université Hassan II Mohammedia Casablanca (UH2MC)

de l Université Hassan II Mohammedia Casablanca (UH2MC) ROYAUME DU MAROC Ministère de l Éducation Nationale, de l'enseignement Supérieur, de la Formation des Cadres et de la Recherche Scientifique PROJET DE DEVELOPPEMENT de l Université Hassan II Mohammedia

Plus en détail

Les ressources humaines; un enjeu pour la Ville de Montréal

Les ressources humaines; un enjeu pour la Ville de Montréal Les ressources humaines; un enjeu pour la Ville de Montréal Présentation au mini-colloque de l Institut d administration publique de Québec le 25 octobre 2012 Jean-François Beaucaire, chef de division

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Eco-conception des produits innovants de l Université de Lille1 - Sciences et technologies - USTL Vague E 2015-2019

Plus en détail

Plan stratégique 2004-2007

Plan stratégique 2004-2007 Plan stratégique 2004-2007 Mot du directeur général Au cours des dernières années, plusieurs travaux importants et consultations tant à l interne qu à l externe ont conduit le Collège à l adoption de nombreux

Plus en détail

Politique de soutien à la réussite aux études de 1 er cycle

Politique de soutien à la réussite aux études de 1 er cycle ANNEXE 2006-CA505-09-R5077 Politique de soutien à la réussite aux études de 1 er cycle Décanat des études de premier cycle Février 2006 Énoncé de politique l Université s engage à soutenir l étudiant dans

Plus en détail

ACADEMIE DE PARIS UNIVERSITE PARIS DESCARTES 12, rue de l école de Médecine 75006 PARIS

ACADEMIE DE PARIS UNIVERSITE PARIS DESCARTES 12, rue de l école de Médecine 75006 PARIS ACADEMIE DE PARIS UNIVERSITE PARIS DESCARTES 12, rue de l école de Médecine 75006 PARIS STATUTS DU CENTRE DE GESTION DU CENTRE UNIVERSITAIRE DES SAINTS PERES (CG-CUSP) VU le Code de l éducation VU le décret

Plus en détail

Le projet Archives Ouvertes de la Connaissance en Alsace

Le projet Archives Ouvertes de la Connaissance en Alsace Le projet Archives Ouvertes de la Connaissance en Alsace Catherine Lourdel (UHA) / Adeline Rege (Unistra) Journée d études URFIST Strasbourg, 18 mars 2014 A l origine du projet AOC A l origine du projet

Plus en détail

Master Méthodes informatiques appliquées à la gestion

Master Méthodes informatiques appliquées à la gestion Formations et diplômes Rapport d'évaluation Master Méthodes informatiques appliquées à la gestion Université de Bordeaux Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES,

Plus en détail

ACCÉLÉRER LE DÉVELOPPEMENT DE L ÉNERGIE SOLAIRE PHOTOVOLTAÏQUE PAR L INNOVATION TECHNOLOGIQUE

ACCÉLÉRER LE DÉVELOPPEMENT DE L ÉNERGIE SOLAIRE PHOTOVOLTAÏQUE PAR L INNOVATION TECHNOLOGIQUE ACCÉLÉRER LE DÉVELOPPEMENT DE L ÉNERGIE SOLAIRE PHOTOVOLTAÏQUE PAR L INNOVATION TECHNOLOGIQUE 150 MILLIONS D EUROS DE BUDGET DE LANCEMENT L Institut Photovoltaïque d Île-de-France (IPVF) a pour ambition

Plus en détail

1. Réactions des participants suite aux éléments de synthèses des ateliers et rencontres de sites

1. Réactions des participants suite aux éléments de synthèses des ateliers et rencontres de sites ATELIER «Besoins de la vie étudiante» du 22 février 2011 1. Réactions des participants suite aux éléments de synthèses des ateliers et rencontres de sites Axe de réflexion : Les manques sur le campus Différents

Plus en détail

Plan stratégique 2015-2017. Horizon 2017

Plan stratégique 2015-2017. Horizon 2017 Service des bibliothèques et archives Plan stratégique 2015-2017 Horizon 2017 Mise en contexte L environnement dans lequel évoluent les bibliothèques universitaires est en mutation depuis plusieurs années.

Plus en détail

Projet de référencement et de valorisation des développements internes

Projet de référencement et de valorisation des développements internes Projet de référencement et de valorisation des développements internes Réunion du 23 octobre 2007 Ce projet a pour objectif de répondre à un besoin croissant de valorisation de la production scientifique

Plus en détail

À l origine... Un prieuré datant de l époque mérovingienne

À l origine... Un prieuré datant de l époque mérovingienne 1 À l origine... Un prieuré datant de l époque mérovingienne Un prieuré installé en 1060 par Henri I er de France. En 1794, l abbé Henri Grégoire fonde le Conservatoire national des arts et métiers. «Il

Plus en détail

Programme "Conception et simulation" COSINUS Edition 2009. Projet

Programme Conception et simulation COSINUS Edition 2009. Projet Projet Numéro d'ordre du projet : Acronyme du projet : Titre du projet : Coordonnateur du projet (nom/laboratoire) : Thématique principale : Montant total de l'aide demandée (en k ) : Durée du projet :

Plus en détail

RCDR PLAN STRATÉGIQUE 2013-2016

RCDR PLAN STRATÉGIQUE 2013-2016 RCDR PLAN STRATÉGIQUE 2013-2016 MISSION Le Réseau canadien de documentation pour la recherche (RCDR) est un partenariat d universités canadiennes qui se consacre à étendre l accès au contenu numérique

Plus en détail

11 janvier 2003. DÉCRET-LOI n 003-2003 portant création et organisation de l Agence nationale de renseignements.

11 janvier 2003. DÉCRET-LOI n 003-2003 portant création et organisation de l Agence nationale de renseignements. 11 janvier 2003. DÉCRET-LOI n 003-2003 portant création et organisation de l Agence nationale de renseignements. TITRE Ier DE LA CRÉATION ET DE LA MISSION Art. 1er. Il est créé un service public doté de

Plus en détail

Politique de gestion des ressources humaines

Politique de gestion des ressources humaines Politique de gestion des ressources humaines Adopté au conseil d administration le 18 octobre 2005 Résolution numéro 2068 Amendé le 16 avril 2013 par le conseil d administration Résolution numéro 2592

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Gestionnaire de projets en ressources humaines de l Université de Valenciennes et du Hainaut- Cambrésis - UVHC

Plus en détail

Licence Sciences de l éducation

Licence Sciences de l éducation Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence Sciences de l éducation Université de Bordeaux Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES, 1 Didier Houssin, président

Plus en détail

LabEx Archimède. Comité de Pilotage, 31 Janvier 2014. Jérôme Los (directeur) François Denis (directeur adjoint)

LabEx Archimède. Comité de Pilotage, 31 Janvier 2014. Jérôme Los (directeur) François Denis (directeur adjoint) LabEx Archimède Jérôme Los (directeur) François Denis (directeur adjoint) Université d Aix-Marseille - CNRS - Société Mathématiques de France - École Centrale de Marseille - Université de Toulon - ENSAM

Plus en détail

Rapport de l AERES sur Le réseau thématique de Recherche avancée :

Rapport de l AERES sur Le réseau thématique de Recherche avancée : Section des Unités de recherche Rapport de l AERES sur Le réseau thématique de Recherche avancée : Ecole des Neurosciences de Paris Île de France Établissements fondateurs du réseau : Commissariat à l'énergie

Plus en détail

Mé Mo FORMATION CENTRE NATIONAL DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE

Mé Mo FORMATION CENTRE NATIONAL DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE Sommaire Fiche 1 Déterminer la finalité d une action de formation Fiche 2 Le droit individuel a la formation (DIF), mode d emploi Fiche 3 Mour de d une talite d u d une ne action de forma Fiche 4 Mode

Plus en détail

Licence professionnelle Management des services de transport de voyageurs

Licence professionnelle Management des services de transport de voyageurs Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Management des services de transport de voyageurs Université Lumière - Lyon 2 Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et

Plus en détail

La classification des salariés

La classification des salariés La classification des salariés Cette Fiche pratique vous propose de vous présenter la grille de classification des salariés introduite par le chapitre 9 de la Convention collective nationale du sport (CCNS).

Plus en détail

ALLIANCE STRATÉGIQUE ENTRE LA SANTÉ ET L ENVIRONNEMENT POUR LA MISE EN ŒUVRE DE LA DÉCLARATION DE LIBREVILLE

ALLIANCE STRATÉGIQUE ENTRE LA SANTÉ ET L ENVIRONNEMENT POUR LA MISE EN ŒUVRE DE LA DÉCLARATION DE LIBREVILLE ALLIANCE STRATÉGIQUE ENTRE LA SANTÉ ET L ENVIRONNEMENT POUR LA MISE EN ŒUVRE DE LA DÉCLARATION DE LIBREVILLE Projet Document IMCHE/2/CP2 1 ALLIANCE STRATÉGIQUE ENTRE LA SANTÉ ET L ENVIRONNEMENT POUR LA

Plus en détail

Emploi type : Chargé de gestion administrative et d aide au pilotage

Emploi type : Chargé de gestion administrative et d aide au pilotage CONCOURS EXTERNES IT 2011 CONCOURS N 205 Corps : Ingénieur d études ÉPREUVE TECHNIQUE D ADMISSION Durée : 3 h Coefficient : 2 BAP : J Emploi type : Chargé de gestion administrative et d aide au pilotage

Plus en détail

Les Masters Erasmus Mundus. Journées d information Erasmus + dimension internationale 16 et 17 novembre 2015

Les Masters Erasmus Mundus. Journées d information Erasmus + dimension internationale 16 et 17 novembre 2015 Les Masters Erasmus Mundus Journées d information Erasmus + dimension internationale 16 et 17 novembre 2015 Erasmus + enseignement supérieur Charte Erasmus Ens. Sup obligatoire AC1 - Organiser la mobilité

Plus en détail

Charte d adhésion d un laboratoire au Mésocentre CIMENT

Charte d adhésion d un laboratoire au Mésocentre CIMENT Charte d adhésion d un laboratoire au Mésocentre CIMENT (Calcul Intensif, Modélisation, Expérimentation Numérique et Technologique) https://ciment.ujf-grenoble.fr Version 1 / Janvier 2013 Préambule Ce

Plus en détail

Définir un nouveau modèle économique Présentation de l axe 4

Définir un nouveau modèle économique Présentation de l axe 4 Définir un nouveau modèle économique Présentation de l axe 4 Le développement du numérique dans la sphère de l édition, les mutations induites par la dématérialisation des supports ont profondément influencé

Plus en détail

MASTER MESME. Master Européen en Management et Stratégie d Entreprise DESCRIPTION GÉNÉRALE. PROGRAMME DE 1 ère ANNÉE

MASTER MESME. Master Européen en Management et Stratégie d Entreprise DESCRIPTION GÉNÉRALE. PROGRAMME DE 1 ère ANNÉE DESCRIPTION GÉNÉRALE Niveau et conditions d accès Le master MSE (master européen de niveau I délivré par la Fédé*) est préparé en 2 ans pour un étudiant titulaire d un diplôme bac +3 (licence, DEES ou

Plus en détail

Coordinateur : Vigne Jean-Denis, CNRS-Muséum national d Histoire naturelle Contact : Haussonne Anne-Cécile, achausso@mnhn.fr, 33 (0) 1 40 79 38 51

Coordinateur : Vigne Jean-Denis, CNRS-Muséum national d Histoire naturelle Contact : Haussonne Anne-Cécile, achausso@mnhn.fr, 33 (0) 1 40 79 38 51 B C D iv Bienvenue sur la page du Labex BCDiv Diversités biologiques et culturelles : origines, évolution, interactions, devenir Biological and Cultural Diversities: Origins, Evolution, Interactions, Future

Plus en détail

Mutualisation commerciale en Chine

Mutualisation commerciale en Chine Mutualisation commerciale en Chine Concept Permettre à un groupe de 3 à 4 sociétés de disposer d un bureau de représentation et d un Commercial partagé 1. Un bureau local à destination 2. Un développeur

Plus en détail

Comment se repérer parmi les différents régimes de financements associés au programme Coopération du 7 ème PCRD?

Comment se repérer parmi les différents régimes de financements associés au programme Coopération du 7 ème PCRD? Comment se repérer parmi les différents régimes de financements associés au programme Coopération du 7 ème PCRD? Novembre / Décembre 2008 Par Caroline Gérard Chaque sujet de recherche inscrit dans un appel

Plus en détail

Licence professionnelle Management du risque dans le BTP

Licence professionnelle Management du risque dans le BTP Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Management du risque dans le BTP Université de Bordeaux Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES,

Plus en détail

05 novembre 2015 IREV - Lille

05 novembre 2015 IREV - Lille 05 novembre 2015 IREV - Lille 1. OBJECTIFS GENERAUX Objectifs généraux Objectifs généraux Présenter le club d entreprises FACE MEL, ses actions et spécificités Présenter notre méthodologie de développement

Plus en détail

JOURNEE NOUVEAUX ENTRANTS INSHS 19 juin 2012. Intervenants l Direction des ressources humaines / Service développement professionnel chercheurs

JOURNEE NOUVEAUX ENTRANTS INSHS 19 juin 2012. Intervenants l Direction des ressources humaines / Service développement professionnel chercheurs JOURNEE NOUVEAUX ENTRANTS INSHS 19 juin 2012 Intervenants l Direction des ressources humaines / Service développement professionnel chercheurs Plan de la présentation L évaluation Les acteurs Les dossiers

Plus en détail