RÉPERTOIRE RELÈVE SCIENTIFIQUE AU SERVICE DES ENTREPRISES AGROALIMENTAIRES. 2 e édition

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "RÉPERTOIRE RELÈVE SCIENTIFIQUE AU SERVICE DES ENTREPRISES AGROALIMENTAIRES. 2 e édition"

Transcription

1 RELÈVE SCIENTIFIQUE AU SERVICE 2 e édition Juin 2011 Réalisé par : Partenaire financier du CQVB :

2 Objectif : Ce répertoire vise à faciliter le maillage entre les étudiants-chercheurs universitaires et les industriels pour favoriser l innovation et le transfert des connaissances au sein de l industrie agroalimentaire au Québec. Ce répertoire présente : l expertise et intérêt des chercheurs-étudiants travaillant au développement de nouvelles innovations technologiques; des projets de recherches universitaires pouvant intéresser les industriels du domaine agroalimentaire. Les fiches sont regroupées par «secteurs industriels» et «disciplines». Secteurs industriels : Disciplines : Lait Biotechnologie (microbiologie moléculaire et cellulaire, sciences-omiques) Viandes Chimie, physique Fruits et légumes Conservation, emballage, conditionnement Produits de la mer Détection/Diagnostic innocuité, salubrité Produits céréaliers Formulation, procédés alimentaires Autres Nutrition, métabolisme, sciences de la santé, prévention des maladies Autres À propos du CQVB : La mission du CQVB est de stimuler et soutenir l innovation et le transfert de technologies au sein des PME du secteur des bio-industries au Québec. Dans le cadre de ses interventions, le CQVB organise diverses activités de réseautage technologique et d affaires et, publie des documents d information technologique et de veille stratégique dans le secteur de la nutrition humaine. Pour obtenir plus d information : Isabelle Marquis Directrice Nutrition humaine CQVB # 202

3 Index par secteurs industriels # Fiche Lait Viandes Fruits et légumes Produits de la mer Produits céréaliers Autres Doyen, Alain #1 X X Filteau, Marie #2 X X X X X Lavoie, Karine #3 X Roblet, Cyril #4 X X X X X Rozoy, Élodie #5 X X X Taïbi, Amel #6 X X X X Dussault, Dominic #7 X X X

4 Index par disciplines # Fiche Biotechnologie (microbiologie, biologie moléculaire et cellulaire, sciences-omiques Chimie, physique Conservation, emballage, conditionnement Détection/ diagnostic, innocuité, salubrité Formulation, procédés alimentaires Nutrition, métabolisme, sciences de la santé, prévention de maladies Autres Doyen, Alain #1 X X X Filteau, Marie #2 X X Lavoie, Karine #3 X X Roblet, Cyril #4 X X X Rozoy, Élodie #5 X X X Taïbi, Amel #6 X X X Dussault, Dominic #7 X X X X X X

5 Prénom et NOM : Alain DOYEN Téléphone : Courriel : / Doctorat : Sciences et Technologie des Aliments Maîtrise : Sciences des Aliments Baccalauréat : Microbiologie et Génie des Procédés Alimentaires FICHE #1 Titre du projet : Séparation par électrodialyse avec membranes d ultrafiltration (EDUF) d un hydrolysat protéique de sous-produits de crabe des neiges pour la récupération de fractions peptidiques bioactives Objectifs généraux: Faisabilité du fractionnement par EDUF de l hydrolysat de sous-produits de crabe des neiges Évaluation des paramètres électrophorétiques sur la migration des peptides Évaluation des propriétés bioactives des fractions recueillies par EDUF (propriétés anticancer et antibactérienne) Débuté en : septembre 2007 Fin prévue : février 2011 Unité d appartenance : Université Laval Directeur(s) de recherche : Laurent Bazinet Viandes Produits de la mer Chimie, physique Formulation, procédés alimentaires Mise en place d un plan d expérience et rigueur scientifique Génie des procédés alimentaires (procédés de séparation moléculaire) Analyses microbiologiques des aliments Valorisation des sous-produits de l industrie agroalimentaire Étude des propriétés physico-chimiques des protéines et peptides Encadrement de personnel Procédé de séparation intéressant pour le fractionnement de solutions protéiques ou peptidiques complexes : par rapport aux méthodes de séparation conventionnelles, l EDUF est une technologie plus sélective et les phénomènes de colmatage sont très minimisés. Procédé de séparation peu coûteux. Valorisation des sous-produits de l industrie alimentaire : la récupération de fractions bioactives par EDUF apporte une plus-value importante au produit dans le cas de détection de bioactivité des fractions recueillies. Mise sur le marché potentielle des fractions peptidiques ou protéiques récupérées par EDUF (nutraceutiques, compléments alimentaires). La mise en échelle est facilement réalisable en industrie agroalimentaire.

6 Prénom et NOM : Marie FILTEAU Téléphone : Courriel : Doctorat en science et technologie des aliments (en cours) Maîtrise en science et technologie des aliments (passage direct) Baccalauréat en microbiologie FICHE #2 Titre du projet : Écologie microbienne de la sève d érable et son impact sur la qualité du sirop Objectifs généraux : Identifier les contaminants de la sève d érable (bactéries et levures) Comparer le microbiote de la sève de différentes régions et au cours de la période de récolte Étudier le lien entre les microorganismes et les propriétés de la sève et du sirop d érable (physicochimiques et sensorielles) Débuté en : septembre 2006 Fin prévue : novembre 2011 Unité d appartenance : INAF, Université Laval Directeur(s) de recherche : Denis Roy, Gisèle LaPointe Lait Viandes Fruits et légumes Produits de la mer Produits céréaliers Autre (spécifier): Bioinformatique, statistiques et analyses multivariées dans une équipe de développement (conseil, ventes, marketing, administration, réglementaire) autre (spécifier): Enseignement Analyses complexe de données Rédaction et vulgarisation scientifique Développement de méthodes de biologie moléculaire Formation et encadrement de personnel Enseignement Établit des bases fondamentales pour le développement de stratégies de contrôle de la contamination microbienne Répond à une problématique de variation de la qualité du produit Apporte un support scientifique aux allégations potentielles de typicité du produit Les méthodes de biologie moléculaire développées permettent d étudier les communautés bactériennes et fongiques simultanément. Oriente la recherche future vers de nouveaux débouchés

7 Prénom et NOM : Karine LAVOIE Téléphone : Courriel : Maîtrise avec mémoire en Sciences et technologie des aliments Baccalauréat en microbiologie FICHE #3 Titre du projet : Caractérisation microbiologique des laits du terroir québécois servant à la production de fromages de spécialité Objectifs généraux : Déterminer la qualité microbiologique du lait de 16 producteurs fromagers artisans Étudier la diversité des levures et des moisissures (L&M) du lait cru Étudier la diversité des L&M de la microflore secondaire se trouvant dans les fromages affinés Débuté en : septembre 2008 Fin prévue : août 2010 Unité d appartenance : STELA/INAF, Université Laval Directeur(s) de recherche : Steve Labrie Lait Détection / Diagnostic, innocuité, salubrité dans une équipe de production ou de contrôle de la qualité dans une équipe de développement (conseil, ventes, marketing, administration, réglementaire) Superviser et gérer le travail de 3 stagiaires Planifier un projet de maîtrise, rédiger un mémoire, faire des présentations, articles et affiche Gérer la réception mensuelle d échantillons provenant de 16 producteurs fromagers artisans Utiliser des techniques du Compendium de méthodes d analyses du Gouv. du Canada Étudier la qualité microbiologique du lait (comptes totaux, coliformes, staphylocoques, fongiques, etc.) Utiliser des techniques de biologie moléculaire (séquençage, bioinformatique, MLST, etc.) Déterminer les variations microbiologiques entre le lait biologique et conventionnel, selon la race du troupeau ou selon les variations saisonnières Explorer la diversité des levures et des moisissures du lait québécois Rechercher l effet du terroir québécois dans le lait et les fromages de petits producteurs artisans Comparer les caractéristiques technologiques de nouvelles souches de Geotrichum candidum Créer une banque de souches de plus de 600 levures et moisissures laitières et fromagères Établir si les levures et les moisissures du lait cru peuvent se retrouver dans le fromage

8 Prénom et NOM : Cyril ROBLET Téléphone : Courriel : Doctorat : Sciences et Technologies des Aliments, Université Laval, Canada Master 2 Recherche : Sciences de l'alimentation à l'ensbana, Université de Bourgogne, France Master 1 Santé, option Microbiologie, Université de Bourgogne, France Baccalauréat : Biologie Cellulaire et Physiologie, Université de Bourgogne, France FICHE #4 Titre du projet : Séparation et identification de fractions peptidiques bioactives issues d un hydrolysat enzymatique de soya Objectifs généraux: Obtenir par hydrolyse enzymatique des peptides bioactifs Comparer l utilisation de l ultrafiltration (UF) à celle de l électrodialyse avec membrane d ultrafiltration (EDUF) pour l isolement et la concentration des peptides bioactifs Identifier les bio-activités ainsi isolées Débuté en : janvier 2008 Fin prévue : juin 2011 Unité d appartenance : Institut des Nutraceutiques et Aliments Fonctionnels, Université Laval, Québec Directeur(s) de recherche : Laurent Bazinet Lait Viandes Fruits et légumes Produits de la mer Produits céréaliers Détection / Diagnostic, innocuité, salubrité Nutrition, métabolisme, sciences de la santé, prévention de maladies dans une équipe de développement (conseil, ventes, marketing, administration, réglementaire) Gestion d un projet de recherche Analyses alimentaires spécialisées (dosage de protéines, profils protéiques, ELISA, etc.) Rédaction et vulgarisation scientifique Maîtrise des techniques de microbiologie, virologie et culture cellulaire Accréditation de l Université Laval pour travailler en laboratoire P2 (virus) et avec la radioactivité EDUF = procédé électro-membranaire pas de pression = réduction du colmatage. Concentration des composés bioactifs soit dans le compartiment de récupération (par migration à travers les membranes), soit dans le compartiment d alimentation (par rétention dans ce compartiment) Possibilité de sélectionner les composés (protéines, peptides, antioxydants, etc.) en fonction de leur masse moléculaire et de leur charge, dans une matrice complexe

9 Prénom et NOM : Elodie ROZOY Téléphone : Courriel : ou FICHE #5 Maîtrise en Sciences et Technologies des Aliments (avec mémoire), Université Laval Baccalauréat en Sciences et Technologies des Aliments (mai 2010), Université Laval Diplôme Universitaire de Technologie (DUT) en Génie Biologique option Industries Alimentaires et Biologiques (IUT Nancy-Brabois, Nancy, France), équivalence technique en agro-alimentaire Titre du projet : Préservation de la forme naturelle de l acide folique (vitamine B9) par l ajout d antioxydants et un prétraitement électrochimique ; Objectifs généraux : Comprendre le comportement d oxydation de cette vitamine seule et avec l ajout d antioxydants. Appliquer la meilleure combinaison d antioxydants à cette vitamine pour la préserver de l oxydation par l air. Préserver cette vitamine de l oxydation par l air par des traitements électrochimiques (réduction de l oxygène dissous en solution, stabilisation dans sa forme non oxydée). Débuté en : mai 2010 Fin prévue : décembre 2011 Unité d appartenance : Institut des Nutraceutiques et des Aliments Fonctionnels (INAF), département des sciences des aliments et de nutrition, Université Laval Directeur(s) de recherche : Laurent Bazinet (Université Laval), David Kitts (University of British Columbia) Fruits et légumes Produits céréaliers : autres : produits de santé naturels, boissons Chimie, physique Formulation, procédés alimentaires Nutrition, métabolisme, sciences de la santé, prévention de maladies dans une équipe de production ou de contrôle de la qualité Gestion d un projet de recherche Rédaction et vulgarisation scientifique Validation de procédés et rédaction de protocoles Connaissances théoriques et pratiques en microbiologie (détection de microorganismes dans des produits alimentaires, tests d antibactériens) Connaissances théoriques et pratiques en chimie analytique (HPLC, LC-MS, électrochimie) Connaissances en santé et sécurité du travail et en gestion des ressources humaines Formation d étudiants en microbiologie. Développement de produit (préservation de la forme naturelle de la vitamine B9). Produit qui vise à remplacer la forme synthétique de la vitamine B9 (acide folique) dans l enrichissement des produits céréaliers, ce qui correspond à une problématique de la santé, à savoir la réduction des défauts de fermeture du tube neural (NTDs) et des maladies supposées associées à l ajout en acide folique. Produit qui répond à la demande des consommateurs pour des produits de forme naturelle.

10 Prénom et NOM : Amel TAÏBI Téléphone : Courriel : Doctorat en sciences et technologie des aliments Master of sciences en génie des industries alimentaires Ingénieur en contrôle de qualité et analyses FICHE #6 Titre du projet : Analyse de la diversité génétique des souches de Lactococcus lactis ssp. cremoris Objectifs généraux : Développer des méthodes moléculaires pour déterminer le degré de similarité et le polymorphisme entre les souches de ferments fromagers Analyser le comportement et la réponse des souches durant la fabrication fromagère Identifier des biomarqueurs permettant la distinction entre les souches Identifier des facteurs génétiques et transcriptionnels contribuant à la performance des ferments durant la fabrication fromagère Débuté en : janvier 2006 Fin prévue : avril 2011 Unité d appartenance : Institut des Nutraceutiques et des aliments fonctionnels, Université Laval, Québec Directeur(s) de recherche : Gisèle LaPointe Lait Viandes Produits de la mer Produits céréaliers Détection / Diagnostic, innocuité, salubrité Formulation, procédés alimentaires dans une équipe de production ou de contrôle de la qualité autre (spécifier): Enseignement et encadrement scientifique Gestion d un projet de recherche collaborative avec des partenaires industriels Développement et utilisation des outils de biologie moléculaire (puces à ADN, RT-qPCR, MLSA, séquençage) Utilisation des outils bioinformatiques pour l analyse statistique des données biologiques Fermentation, fabrication fromagère et test d activité de Pearce Validation des protocoles et rédaction d articles scientifiques Formation et encadrement des étudiants de 1 er et 2 e cycle Développement des outils moléculaires pour l identification et la sélection des souches génétiquement proches. Meilleure compréhension de l origine des différences de performances des ferments fromagers et sélection d une combinaison de souches pour une maîtrise de la qualité du fromage Prédiction des performances et des comportements des souches grâce à l identification de leurs profils génétiques Transfert des connaissances acquises pour l étude des ferments lactiques dans un projet de recherche collaborative avec des partenaires industriels. Maîtrise des procédés de fabrication grâce à une meilleure connaissance de la diversité bactérienne et à la sélection de souche.

11 Prénom et NOM : Dominic DUSSAULT Téléphone : Courriel : Doctorat en biologie microbiologie des aliments (en cours) Maîtrise en microbiologie appliquée irradiation des aliments Baccalauréat en sciences biologiques microbiologie et immunologie FICHE #7 Titre du projet : Caractérisation et mise au point de formulations antimicrobiennes naturelles pour assurer l'innocuité, augmenter le temps de conservation de mets prêts-à-manger; Objectifs généraux : Sélectionner des agents antimicrobiens naturels pour leurs propriétés antimicrobiennes Vérifier les propriétés antipathogènes de ferments lactiques sélectionnés Créé un modèle mathématique pouvant prédire la croissance de L. monocytogenes dans les aliments Débuté en : mai 2008 Fin prévue : septembre 2012 Unité d appartenance : INRS-Institut Armand-Frappier, Montréal Directeur(s) de recherche : Monique Lacroix Lait Viandes Fruits et légumes Chimie, physique Conservation, emballage, conditionnement Détection / Diagnostic, innocuité, salubrité Formulation, procédés alimentaires Nutrition, métabolisme, sciences de la santé, prévention de maladies dans une équipe de production ou de contrôle de la qualité dans une équipe de développement (conseil, ventes, marketing, administration, réglementaire) Rédaction de publications scientifiques Encadrement et formation de stagiaires Vulgarisation des résultats de recherche pour les industriels Expérience de recherche en industrie Élaboration de projets de recherches académiques et industriels Multidisciplinarité en sciences alimentaires Utilisation de ferments lactiques pour la conservation des aliments ayant un ph neutre Développement d emballages bioactifs permettant d augmenter la durée de vie des aliments Modélisation de la croissance de pathogènes dans les charcuteries afin d évaluer le risque potentiel Caractérisation des interactions entre les produits antimicrobiens et les paramètres physico-chimiques des aliments Développer un mélange d antimicrobiens pour les charcuteries en utilisant des composés permis au Canada tout en optimisant le coût de celui-ci

Conférence technique internationale de la FAO

Conférence technique internationale de la FAO Décembre 2009 ABDC-10/7.2 F Conférence technique internationale de la FAO Biotechnologies agricoles dans les pays en développement: choix et perspectives pour les cultures, les forêts, l élevage, les pêches

Plus en détail

Domaine : Sciences, Technologies et Santé Mention : Nutrition, Sciences des aliments, Agroalimentaire

Domaine : Sciences, Technologies et Santé Mention : Nutrition, Sciences des aliments, Agroalimentaire Contexte Domaine : Sciences, Technologies et Santé Mention : Nutrition, Sciences des aliments, Agroalimentaire Fédération des spécialités de Master des 5 pôles universitaires partenaires de la région Nord-Pas-de-Calais

Plus en détail

Compétitivité des produits laitiers locaux: vers une standardisation du «fènè», un lait spontanément fermenté au Mali

Compétitivité des produits laitiers locaux: vers une standardisation du «fènè», un lait spontanément fermenté au Mali Compétitivité des produits laitiers locaux: vers une standardisation du «fènè», un lait spontanément fermenté au Mali S. Wullschleger, B. Bonfoh; A. Sissoko, I. Traoré; S. Tembely, J. Zinsstag, C. Lacroix,

Plus en détail

HACCP et hygiène. Titre du cours/durée Date N o groupe Lieu. 22 octobre 2011 5 mars 2012. La Pocatière. 22 et 29 octobre 2011 5 et 6 mars 2012

HACCP et hygiène. Titre du cours/durée Date N o groupe Lieu. 22 octobre 2011 5 mars 2012. La Pocatière. 22 et 29 octobre 2011 5 et 6 mars 2012 Hygiène et salubrité alimentaires pour manipulateurs d aliments 6 heures Cette formation mène à l obtention du certificat délivré par le MAPAQ. 22 octobre 2011 5 mars 2012 212024 212052 La Pocatière Hygiène

Plus en détail

Liste des matières enseignées

Liste des matières enseignées Liste des matières enseignées Domaine : Sciences de la Nature et de la Vie Filière : Biologie Parcours : Tronc Commun Semestre1 VHG Coefficient Cours TD/TP Crédits/s. unité crédits U.E fondamental : 13

Plus en détail

Spécialisation 3A AgroSup Dijon IAA Microbiologie Industrielle et Biotechnologie (MIB)

Spécialisation 3A AgroSup Dijon IAA Microbiologie Industrielle et Biotechnologie (MIB) Spécialisation 3A AgroSup Dijon IAA Microbiologie Industrielle et Biotechnologie (MIB) Responsable : Jean-François Cavin (Pr. Microbiologie Biotechnologie) Tel 03 80 77 40 72, Fax 03 80 77 23 84 jf.cavin@agrosupdijon.fr

Plus en détail

CHRISTINE BOUDREAU Téléphone: (514) 990-7582 Courriel: cb@cbmc-inc.ca Site web : www.cbmc-inc.ca

CHRISTINE BOUDREAU Téléphone: (514) 990-7582 Courriel: cb@cbmc-inc.ca Site web : www.cbmc-inc.ca CHRISTINE BOUDREAU Téléphone: (514) 990-7582 Courriel: cb@cbmc-inc.ca Site web : www.cbmc-inc.ca Christine Boudreau, Microbiologiste Consultante inc. Consultation dans le domaine alimentaire Formation

Plus en détail

CATALOGUE DE PRESTATIONS FORMATION ET CONSEILS

CATALOGUE DE PRESTATIONS FORMATION ET CONSEILS (1/30pages) CATALOGUE DE PRESTATIONS FORMATION ET CONSEILS ANNEE : 2015 Date de mise à jour : 09/03/2015 1 - Microbiologie des eaux - Microbiologie des aliments Formation technique de Microbiologie HYGIÈNE

Plus en détail

Les débouchés des diplômés de L LMD Sciences de la Nature et de la Vie

Les débouchés des diplômés de L LMD Sciences de la Nature et de la Vie Les débouchés des diplômés de L LMD Sciences de la Nature et de la Vie Pour quel métier vous êtes fait? Des doutes sur ta formation actuelle : faut-il poursuivre? Vous avez une idée de métier mais est-ce

Plus en détail

Contexte réglementaire en hygiène alimentaire

Contexte réglementaire en hygiène alimentaire Contexte réglementaire en hygiène alimentaire 1 Réforme de la législation communautaire pour la restauration collective Approche traditionnelle = obligation de moyens Réglementation Arrêté Ministériel

Plus en détail

PLAN DE PARTENARIAT 2014-2015

PLAN DE PARTENARIAT 2014-2015 PLAN DE PARTENARIAT 2014-2015 LA FONDATION INITIA Fondée en 1992 sous le nom de Fondation des Gouverneurs, la Fondation Initia est un OSBL qui a comme mission d aider les entreprises en agroalimentaire

Plus en détail

MASTER (LMD) PARCOURS MICROORGANISMES, HÔTES, ENVIRONNEMENTS (MHE)

MASTER (LMD) PARCOURS MICROORGANISMES, HÔTES, ENVIRONNEMENTS (MHE) MASTER (LMD) PARCOURS MICROORGANISMES, HÔTES, ENVIRONNEMENTS (MHE) RÉSUMÉ DE LA FORMATION Type de diplôme : Master (LMD) Domaine ministériel : Sciences, Technologies, Santé Mention : BIOLOGIE DES PLANTES

Plus en détail

MANAGEMENT DE LA SÉCURITÉ ALIMENTAIRE

MANAGEMENT DE LA SÉCURITÉ ALIMENTAIRE MANAGEMENT DE LA SÉCURITÉ ALIMENTAIRE Principes généraux du HACCP 0,7 UEC Mise en œuvre des programmes préalables au système HACCP 1.4 UEC 5 novembre 2014 9 février 2015 22 avril 2015 5SA1402 5SH1501 5SH1502

Plus en détail

Faculté des Sciences d ORSAY

Faculté des Sciences d ORSAY Université Paris-Sud 11 Faculté des Sciences d ORSAY Personnes ressources des disciplines représentées : Département de Biologie Vice-Président : Hervé DANIEL Secrétaire : Malika DERRAS Université Paris-Sud

Plus en détail

POLES DE COMPETITIVITE. et CENTRES D INNOVATION TECHNOLOGIQUES : OBJECTIF INNOVATION

POLES DE COMPETITIVITE. et CENTRES D INNOVATION TECHNOLOGIQUES : OBJECTIF INNOVATION POLES DE COMPETITIVITE et CENTRES D INNOVATION TECHNOLOGIQUES : OBJECTIF INNOVATION Plan - Qu est-ce qu un pôle de compétitivité? - Qu est-ce qu un centre d innovation technologique? - Zoom sur Valorial

Plus en détail

22/12/11. Plan de la présentation

22/12/11. Plan de la présentation http://www.dda.ulg.ac.be L appréciation quantitative du risque microbiologique et la microbiologie prévisionnelle pour les entreprises. La microbiologie prévisionnelle Deux exemples simples L appréciation

Plus en détail

Une conférence-débat proposée par l Institut National de la Recherche Agronomique

Une conférence-débat proposée par l Institut National de la Recherche Agronomique Economies d'énergies dans les procédés agro-alimentaires : l'optimisation coût/qualité, un équilibre pas si facile à maîtriser Une conférence-débat proposée par l Institut National de la Recherche Agronomique

Plus en détail

APRES UN BAC STL ENVIRONNEMENT. Amandine, ingénieure d étude en environnement

APRES UN BAC STL ENVIRONNEMENT. Amandine, ingénieure d étude en environnement Les métiers des biotechnologies Après la STL Spécialité biotechnologies STL- Biotechnologies Licence biologie Master I écologie, Master II: ingéniérie environnementale Amandine, ingénieure d étude en environnement

Plus en détail

Master professionnel aliments, microbiologie, assurance qualité

Master professionnel aliments, microbiologie, assurance qualité Master professionnel aliments, microbiologie, assurance qualité OBJEIFS Parcours Microbiologie appliquée à l agro-alimentaire et l agro-environnement La spécialité a pour but de former des cadres de haut

Plus en détail

ÉCOLE SUPÉRIEURE D INGÉNIEURS DE LUMINY - MARSEILLE

ÉCOLE SUPÉRIEURE D INGÉNIEURS DE LUMINY - MARSEILLE ÉCOLE SUPÉRIEURE D INGÉNIEURS DE LUMINY - MARSEILLE former des ingénieurs spécialistes des hautes technologies Créée en 1993, l École Supérieure d Ingénieurs de Luminy a pour vocation de former des professionnels

Plus en détail

Cintech 360. Présenté par Guillaume Boisvert Dans le cadre de la Semaine horticole 2015

Cintech 360. Présenté par Guillaume Boisvert Dans le cadre de la Semaine horticole 2015 Cintech 360 Présenté par Guillaume Boisvert Dans le cadre de la Semaine horticole 2015 Centre collégial de transfert technologique Cégep de Saint-Hyacinthe Mission: Accroître l innovation et à la compétitivité

Plus en détail

Que faut-il pour un bon repas? Aliments

Que faut-il pour un bon repas? Aliments 1 Que faut-il pour un bon repas? Aliments 2 Que faut-il pour un bon repas? Technologie 3 Que faut-il pour un bon repas? 4 Les clés au succès 5 Food Science &, des études interdisciplinaires entre: + +

Plus en détail

Factsheet Qu est-ce que le yogourt?

Factsheet Qu est-ce que le yogourt? Factsheet Qu est-ce que le yogourt? Description du produit: Le yogourt est un produit laitier acidulé de consistance plus ou moins épaisse. Le yogourt est fabriqué grâce à la fermentation du lait par les

Plus en détail

les deux premières années du Bachelor of Science en sciences pharmaceutiques

les deux premières années du Bachelor of Science en sciences pharmaceutiques UNIVERSITÉ DE FRIBOURG SUISSE FACULTÉ DES SCIENCES UNIVERSITÄT FREIBURG SCHWEIZ MATHEMATISCH-NATURWISSENSCHAFTLICHE FAKULTÄT Plan d'études pour les deux premières années du Bachelor of Science en sciences

Plus en détail

Bienvenue dans la Génération C

Bienvenue dans la Génération C Bienvenue dans la Génération C La chimie c est le monde d aujourd hui, mobile, connecté, ouvert mais aussi celui de demain, plus vert, plus beau et plus performant! L industrie chimique, c est un monde

Plus en détail

Le BTS Sciences et Technologies des Aliments (STA)

Le BTS Sciences et Technologies des Aliments (STA) BTS Le BTS Sciences et Technologies s Aliments (STA) Qu est ce que l agroalimentaire? Définition: L'agroalimentaire désigne l'ensemble s activités transformation s produits l'agriculture stinés à l'alimentation

Plus en détail

OFFRE DE FORMATION SCIENCES PHARMACEUTIQUES ET BIOLOGIQUES PHARMACIE 2015/2016 WWW.UMONTPELLIER.FR

OFFRE DE FORMATION SCIENCES PHARMACEUTIQUES ET BIOLOGIQUES PHARMACIE 2015/2016 WWW.UMONTPELLIER.FR OFFRE DE FORMATION SCIENCES PHARMACEUTIQUES ET BIOLOGIQUES PHARMACIE 2015/2016 WWW.UMONTPELLIER.FR OFFRE DE FORMATION / PHARMACIE Sous réserve d accréditation (Licences et Masters) LISTE DES FORMATIONS

Plus en détail

Aurélie GUYOUX. Directrice scientifique Scientific Business Manager

Aurélie GUYOUX. Directrice scientifique Scientific Business Manager Aurélie GUYOUX Directrice scientifique Scientific Business Manager Interface R&D et marketing + Communication scientifique Industries pharmaceutique & cosmétique Mon parcours Fac d Orsay BIOCHIMIE Institut

Plus en détail

Cursus de Master en Ingénierie de la Production Alimentaire. Une autre façon d accéder au métier d ingénieur

Cursus de Master en Ingénierie de la Production Alimentaire. Une autre façon d accéder au métier d ingénieur Cursus de Master en Ingénierie de la Production Alimentaire Une autre façon d accéder au métier d ingénieur Un Réseau National de 28 CMI Le réseau FIGURE Formation en InGenierie par des Universités de

Plus en détail

Master Développement et Immunologie

Master Développement et Immunologie Master Développement et Immunologie MASTER 2 PROFESSIONNALISANT EN IMMUNOLOGIE Le Master 2 Professionnalisant en Immunologie propose aux étudiants des filières scientifiques et médicales une formation

Plus en détail

MASTER (LMD) INGENIERIE DE LA SANTE

MASTER (LMD) INGENIERIE DE LA SANTE MASTER (LMD) INGENIERIE DE LA SANTE RÉSUMÉ DE LA FORMATION Type de diplôme : Master (LMD) Domaine ministériel : Sciences, Technologies, Santé Mention : BIOLOGIE SANTE Spécialité : METIERS DE LA SANTE ASSOCIES

Plus en détail

LIENS DE LA VISITE AVEC LES PROGRAMMES

LIENS DE LA VISITE AVEC LES PROGRAMMES LIENS DE LA VISITE AVEC LES PROGRAMMES Contexte : Il est important de pouvoir justifier la visite professionnelle au point de vue pédagogique. Il existe de nombreuses transversalités entre la visite dans

Plus en détail

Programme international de formation

Programme international de formation Programme international de formation La science n a pas de patrie, car la connaissance appartient à l humanité, c est un flambeau qui illumine le monde. Louis Pasteur Le Réseau International des Instituts

Plus en détail

Faculté des Sciences Mathématiques, Physiques et Naturelles de Tunis

Faculté des Sciences Mathématiques, Physiques et Naturelles de Tunis UNIVERSITE TUNIS EL MANAR Faculté des Sciences Mathématiques, Physiques et Naturelles de Tunis Campus Universitaire-2092-EL MANAR2 Tél: 71 872 600 Fax: 71 885 350 Site web: www.fst.rnu.tn Présentation

Plus en détail

Maîtrise des phases critiques en élevage porcin : Comment améliorer la santé digestive du porcelet?

Maîtrise des phases critiques en élevage porcin : Comment améliorer la santé digestive du porcelet? 1. Introduction : Maîtrise des phases critiques en élevage porcin : Comment améliorer la santé digestive du porcelet? P. Rondia* et J. Wavreille** Centre wallon de recherches agronomiques *Unité Nutrition

Plus en détail

GL BIOCONTROL Le Mas Bas CIDEX 1040 30 250 ASPERES GSM : +33 (0)6 81 71 31 83 - Fax : +33 (0)9 55 25 40 31 Email : contact@gl-biocontrol.

GL BIOCONTROL Le Mas Bas CIDEX 1040 30 250 ASPERES GSM : +33 (0)6 81 71 31 83 - Fax : +33 (0)9 55 25 40 31 Email : contact@gl-biocontrol. PRESENTATION DE LA SOCIETE GL BIOCONTROL GL BIOCONTROL Le Mas Bas CIDEX 1040 30 250 ASPERES GSM : +33 (0)6 81 71 31 83 - Fax : +33 (0)9 55 25 40 31 Email : contact@gl-biocontrol.com - Web : www.gl-biocontrol.com

Plus en détail

RAPPORT D'ENQUÊTE SPÉCIALE DU PROTECTEUR DU CITOYEN: Gestion de la crise de listériose associée aux fromages québécois SOMMAIRE

RAPPORT D'ENQUÊTE SPÉCIALE DU PROTECTEUR DU CITOYEN: Gestion de la crise de listériose associée aux fromages québécois SOMMAIRE RAPPORT D'ENQUÊTE SPÉCIALE DU PROTECTEUR DU CITOYEN: Gestion de la crise de listériose associée aux fromages québécois LE CONTEXTE SOMMAIRE Le 19 août 2008, le ministère de la Santé et des Services sociaux

Plus en détail

Gènes Diffusion - EPIC 2010

Gènes Diffusion - EPIC 2010 Gènes Diffusion - EPIC 2010 1. Contexte. 2. Notion de génétique animale. 3. Profil de l équipe plateforme. 4. Type et gestion des données biologiques. 5. Environnement Matériel et Logiciel. 6. Analyses

Plus en détail

ANCRÉ PAR NOS RESSOURCES

ANCRÉ PAR NOS RESSOURCES ANCRÉ PAR NOS RESSOURCES VOUS VOULEZ DIVERSIFIER VOS ACTIVITÉS? VOUS DÉSIREZ UN APPROVISIONNEMENT GARANTI POUR VOTRE ENTREPRISE? DÉVELOPPER DE PLUS GRANDS MARCHÉS ET DISCUSTER DIRECTEMENT AVEC LES CONSOMMATEURS?

Plus en détail

Programme Pédagogique National du DUT «Génie biologique» Présentation de la formation

Programme Pédagogique National du DUT «Génie biologique» Présentation de la formation Programme Pédagogique National du DUT «Génie biologique» Présentation de la formation S O M M A I R E 2 I. Objectifs de la formation 3 II. Organisation des études 3 III. Projet Personnel et Professionnel

Plus en détail

Modalités de Contrôle des Connaissances A partir de septembre 2014

Modalités de Contrôle des Connaissances A partir de septembre 2014 Master 1 semestre 1 1 2 3 4 5 6 Intitulé précis de l Communication, bases de données et projet professionnel personnel Domaine Sciences, Techniques et Santé 1 Session 1 / Contrôle continu Note plancher

Plus en détail

Université Saint-Joseph

Université Saint-Joseph Université Saint-Joseph Faculté de pharmacie Actuellement, le métier de pharmacien est un métier polyvalent, ouvert à plusieurs activités dans le domaine de la santé individuelle et publique. Mis à part

Plus en détail

MASTER (LMD) MANAGEMENT DE PROJET ET INNOVATION EN BIOTECHNOLOGIE

MASTER (LMD) MANAGEMENT DE PROJET ET INNOVATION EN BIOTECHNOLOGIE MASTER (LMD) MANAGEMENT DE PROJET ET INNOVATION EN BIOTECHNOLOGIE RÉSUMÉ DE LA FORMATION Type de diplôme : Master (LMD) Domaine ministériel : Sciences, Technologies, Santé Mention : BIOLOGIE SANTE Spécialité

Plus en détail

University of Tokyo Graduate School of Agricultural and Life Sciences et. Kanagawa Academy of Science and Technology

University of Tokyo Graduate School of Agricultural and Life Sciences et. Kanagawa Academy of Science and Technology COMMUNIQUÉ DE PRESSE le 25 mars 2014 Une étude conjointe menée par University of Tokyo Graduate School of Agricultural and Life Sciences et Kanagawa Academy of Science and Technology suggère que le sirop

Plus en détail

Le guide des bonnes pratiques d hygiène et la qualité alimentaire en restauration

Le guide des bonnes pratiques d hygiène et la qualité alimentaire en restauration FORMATION : THEORIQUE C.H.R. / INTRA-ENTREPRISE MODULE Le guide des bonnes pratiques d hygiène et la qualité alimentaire en restauration TYPE DE FORMATION : Hygiène et sécurité, qualité normalisation,

Plus en détail

Partie I Les constats actuels dans le secteur agroalimentaire

Partie I Les constats actuels dans le secteur agroalimentaire Partie I Les constats actuels dans le secteur agroalimentaire 1 Plantons le décor Les professionnels de l agroalimentaire doivent à leurs clients, les consommateurs que nous sommes tous, de préparer et

Plus en détail

Circulaire relative aux dispositions applicables aux banques alimentaires et associations caritatives

Circulaire relative aux dispositions applicables aux banques alimentaires et associations caritatives Agence fédérale pour la Sécurité de la Chaîne alimentaire Circulaire relative aux dispositions applicables aux banques alimentaires et associations caritatives Référence PCCB/S3/1092228 Date 02/08/2013

Plus en détail

Traitement de l eau par flux dynamique

Traitement de l eau par flux dynamique GmbH Traitement de l eau par flux dynamique afin de réduire les impuretés microbiologiques afin d empêcher l apparition de nouveaux germes dans les eaux de consommation et de process et Nouveau avec certificat

Plus en détail

Master de Bioinformatique et Biologie des Systèmes Toulouse http://m2pbioinfo.biotoul.fr Responsable : Pr. Gwennaele Fichant

Master de Bioinformatique et Biologie des Systèmes Toulouse http://m2pbioinfo.biotoul.fr Responsable : Pr. Gwennaele Fichant Master de Bioinformatique et Biologie des Systèmes Toulouse http://m2pbioinfo.biotoul.fr Responsable : Pr. Gwennaele Fichant Parcours: Master 1 : Bioinformatique et biologie des Systèmes dans le Master

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Infectiologie : microbiologie, virologie, immunologie de l Université Paris 7 Denis Diderot Vague D 2014-2018 Campagne d évaluation

Plus en détail

Masters OBSER VATOIRE. Sciences / Technologies / Santé OBSERVATOIRE CARREFOUR DES ÉTUDIANTS. Université de Limoges

Masters OBSER VATOIRE. Sciences / Technologies / Santé OBSERVATOIRE CARREFOUR DES ÉTUDIANTS. Université de Limoges Université de Limoges Masters Sciences / Technologies / Santé L'insertion professionnelle des diplômés DE Masters à l'université de Limoges Résultats par mention et par spécialité (promotion 2005-2006)

Plus en détail

COMITE SCIENTIFIQUE DE L AGENCE FEDERALE POUR LA SECURITE DE LA CHAINE ALIMENTAIRE

COMITE SCIENTIFIQUE DE L AGENCE FEDERALE POUR LA SECURITE DE LA CHAINE ALIMENTAIRE 1/8 COMITE SCIENTIFIQUE DE L AGENCE FEDERALE POUR LA SECURITE DE LA CHAINE ALIMENTAIRE AVIS 36-2006 Concerne : Contrôle de la composition des denrées alimentaires (dossier Sci Com 2005/25) Le Comité scientifique

Plus en détail

La prévention des intoxications dans les silos à fourrage

La prévention des intoxications dans les silos à fourrage La prévention des intoxications dans les silos à fourrage Ali Bahloul, Brigitte Roberge et Nicole Goyer / IRSST Mauricio Chavez et Marcelo Reggio / École polytechnique de Montréal Avec la collaboration

Plus en détail

Les Parcours Scientifiques et les Ecoles Doctorales

Les Parcours Scientifiques et les Ecoles Doctorales Aix 11 Septembre 2006 Les Parcours Scientifiques et les Ecoles Doctorales «Sciences de la Vie» Jean-François DHAINAUT Président du Pôle de Recherche et Enseignement Supérieur «Université Paris-Centre»

Plus en détail

Stages - le calendrier

Stages - le calendrier Stages - le calendrier BIOCHIMIE ET BIOTECHNOLOGIES Ingénieurs pluridisciplinaires formés en chimie, biochimie analytique et fonctionnelle, biologie cellulaire et moléculaire, microbiologie, physiologie

Plus en détail

DOSSIER DE CANDIDATURE SCIENCES TECHNOLOGIES SANTÉ Master 2 ème année Mention Biologie, Santé

DOSSIER DE CANDIDATURE SCIENCES TECHNOLOGIES SANTÉ Master 2 ème année Mention Biologie, Santé Année universitaire 2007-2008 UNIVERSITÉ de BORDEAUX DOSSIER DE CANDIDATURE SCIENCES TECHNOLOGIES SANTÉ Master 2 ème année Mention Biologie, Santé Etudiants issus du Master 1 ère année Biologie Santé des

Plus en détail

Présentation Générale

Présentation Générale Mars 2009 Présentation Générale 1- Le Master Recherche en Sciences de la Vie et de la Santé à Nice Objectifs, environnement scientifique, organisation Enseignements, les spécialités, les cours et les stages

Plus en détail

Sensibilisation des opérateurs à l hygiène des aliments

Sensibilisation des opérateurs à l hygiène des aliments Sensibilisation des opérateurs à l hygiène des aliments Le respect des bonnes pratiques d hygiène de fabrication, par chaque opérateur, constitue le préalable à toute démarche de maîtrise de la sécurité

Plus en détail

Dominante d approfondissement 3A AgroSup Dijon. Resp.: Jean-François Cavin, jf.cavin@agrosupdijon.fr 03 80 77 40 72

Dominante d approfondissement 3A AgroSup Dijon. Resp.: Jean-François Cavin, jf.cavin@agrosupdijon.fr 03 80 77 40 72 Dominante d approfondissement 3A AgroSup Dijon «Microbiologie Industrielle et Biotechnologie (MIB)» Resp.: Jean-François Cavin, jf.cavin@agrosupdijon.fr 03 80 77 40 72 Accessible : 3A AA et 3A AG, Autres

Plus en détail

Les formations agroalimentaires dans la Loire

Les formations agroalimentaires dans la Loire Les formations agroalimentaires dans la Loire INFOS PRATIQUES FORMATIONS CENTRES DE FORMATION petit mémorendum des métiers d avenir édition 2010 production, fabrication, conditionnement, maintenance, vente,

Plus en détail

PROGRAMME AMBASSADEURS LAIT S GO SPORT 2015-2016

PROGRAMME AMBASSADEURS LAIT S GO SPORT 2015-2016 PROGRAMME AMBASSADEURS LAIT S GO SPORT 2015-2016 Bienfaits des protéines POUR VOS MUSCLES: Les protéines après un entraînement permettent de stimuler la synthèse et la réparation musculaire. 1 POUR VOTRE

Plus en détail

SE FORMER À L UNIVERSITÉ

SE FORMER À L UNIVERSITÉ Semaine d information Pôle Emploi du 15 au 19 Avril 2013 SE FORMER À L UNIVERSITÉ Renseignements et Inscriptions Par téléphone au 3949 Par Internet http://www.pole-emploi.fr/region/languedoc-roussillon

Plus en détail

FORMATIONS STAGES INSERTION PROFESSIONNELLE. UFR Sciences Orsay. Isabelle DEMACHY

FORMATIONS STAGES INSERTION PROFESSIONNELLE. UFR Sciences Orsay. Isabelle DEMACHY FORMATIONS STAGES INSERTION PROFESSIONNELLE UFR Sciences Orsay Isabelle DEMACHY Les étudiants à la faculté des Sciences 9000 étudiants (1/3 de l ensemble de l université) 800 enseignants-chercheurs, 800

Plus en détail

Laboratoire Eau de Paris. Analyses et Recherche

Laboratoire Eau de Paris. Analyses et Recherche Laboratoire Eau de Paris Analyses et Recherche L eau, un aliment sous contrôle public Pour Eau de Paris, approvisionner la capitale en eau, c est garantir à ses 3 millions d usagers une ressource de qualité,

Plus en détail

Filière Master Sciences et Techniques

Filière Master Sciences et Techniques Département: CHIMIE Filière Master Sciences et Techniques «Management de la Qualité, de la Sécurité et de l environnement «MQSE» Coordonnateur Pr : AADIL Mina Objectif de la formation E. mail: minaaadil@y

Plus en détail

Demande de Soumission - Transformateur

Demande de Soumission - Transformateur Demande de Soumission - Transformateur Nom de l entreprise : Prénom : Nom : Titre : Adresse : Ville : Code postal : Région : Téléphone : Télécopieur : Courriel : Site Web : Domaine d activités : *** possibilité

Plus en détail

Qui sont-ils? D où viennent-ils? Où sont-ils?

Qui sont-ils? D où viennent-ils? Où sont-ils? Qui sont-ils? D où viennent-ils? Où sont-ils? Les glucides sont des éléments nutritifs indispensables au bon fonctionnement de l organisme. Ils sont présents dans les aliments aux côtés des protéines (viande,

Plus en détail

Hygiène alimentaire en restauration collective

Hygiène alimentaire en restauration collective 1 2 3 4 5 6 7 Catalogue 2011 Audit, conseil et formation Hygiène alimentaire en restauration collective Laboratoire Départemental de la Côte-d'Or Sommaire 1 2 3 4 5 6 7 Sensibilisation à l hygiène alimentaire

Plus en détail

Critères microbiologiques applicables aux denrées alimentaires Lignes directrices pour l interprétation

Critères microbiologiques applicables aux denrées alimentaires Lignes directrices pour l interprétation GRAND-DUCHE DE LUXEMBOURG MINISTÈRE DE LA SANTÉ DIRECTION DE LA SANTE SERVICE DE LA SECURITE ALIMENTAIRE Critères microbiologiques applicables aux denrées alimentaires Lignes directrices pour l interprétation

Plus en détail

Environmental Research and Innovation ( ERIN )

Environmental Research and Innovation ( ERIN ) DÉpartEment RDI Environmental Research and Innovation ( ERIN ) Le département «Environmental Research and Innovation» (ERIN) du LIST élabore des stratégies, des technologies et des outils visant à mieux

Plus en détail

Annonce. Beyrouth, le 4/6/2013. La Doyenne. Nina SAADALLAH. UNIVERSITE LIBNAISE Faculté de Santé Publique Décanat

Annonce. Beyrouth, le 4/6/2013. La Doyenne. Nina SAADALLAH. UNIVERSITE LIBNAISE Faculté de Santé Publique Décanat UNIVERSITE LIBNAISE Faculté de Santé Publique Décanat Annonce La Doyenne de la Faculté de Santé Publique annonce le début du dépôt des dossiers de candidature pour les différents Masters Professionnels

Plus en détail

ANNEXES AU REGLEMENT N 06/2010/CM/UEMOA

ANNEXES AU REGLEMENT N 06/2010/CM/UEMOA UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE ------------------------- La Commission ANNEXES AU REGLEMENT N 06/2010/CM/UEMOA LES ANNEXES AU REGLEMENT RELATIF AUX PROCEDURES D HOMOLOGATION DES PRODUITS

Plus en détail

Recherche et relations internationales (RRI) Elisa Pylkkanen Directrice adjointe, partenariats internationaux

Recherche et relations internationales (RRI) Elisa Pylkkanen Directrice adjointe, partenariats internationaux Recherche et relations internationales (RRI) Elisa Pylkkanen Directrice adjointe, partenariats internationaux ADARUQ - Novembre 2013 RRI : Un aperçu «Habiliter, faciliter, créer des liens» Habiliter les

Plus en détail

ASA-Advanced Solutions Accelerator. Solution pour la gestion des données des laboratoires et des plateformes de service

ASA-Advanced Solutions Accelerator. Solution pour la gestion des données des laboratoires et des plateformes de service ASA-Advanced Solutions Accelerator Partenaire informatique des Laboratoires de Recherche 100lims Solution pour la gestion des données des laboratoires et des plateformes de service Parce que vous cherchez

Plus en détail

Panorama des formations en biotechnologie

Panorama des formations en biotechnologie Panorama des formations en biotechnologie 5) Les formations en licence, master et doctorat 5-1) Les licences professionnelles Université spécialité(s) AIX-MARSEILLE 1 (en cohabilitation avec Aix Marseille

Plus en détail

Génétique et génomique Pierre Martin

Génétique et génomique Pierre Martin Génétique et génomique Pierre Martin Principe de la sélections Repérage des animaux intéressants X Accouplements Programmés Sélection des meilleurs mâles pour la diffusion Index diffusés Indexation simultanée

Plus en détail

Le bac littéraire. Français et littérature Philosophie Littérature Littérature en langue étrangère Histoire et géographie LV1 LV2 Sciences EPS TPE

Le bac littéraire. Français et littérature Philosophie Littérature Littérature en langue étrangère Histoire et géographie LV1 LV2 Sciences EPS TPE L APRES SECONDE LES BAC GENERAUX L enseignement y est théorique Une large place est accordée à l expression écrite Ils préparent à la poursuite d études supérieures longues Le bac littéraire Français et

Plus en détail

Maîtrise universitaire d études avancées en Microbiologie

Maîtrise universitaire d études avancées en Microbiologie Maîtrise universitaire d études avancées en Microbiologie Art. E1 Objet 1. La Faculté des sciences de l Université de Genève décerne le diplôme de Maîtrise universitaire d études avancées en Microbiologie

Plus en détail

Fès. Licences Fondamentales. Filière SMC : Sciences de la Matière Chimie Coordonnateur : Pr. Mohammed KHALDI

Fès. Licences Fondamentales. Filière SMC : Sciences de la Matière Chimie Coordonnateur : Pr. Mohammed KHALDI Université Sidi Mohammed Ben Abdellah Faculté des Sciences Dhar El Mahraz Fès LICENCES FONDAMENTALES Licences Fondamentales Filière SMC : Sciences de la Matière Chimie Coordonnateur : Pr. Mohammed KHALDI

Plus en détail

de l air pour nos enfants!

de l air pour nos enfants! B u l l e t i n d e l O Q A I n 1 Crèches et lieux d enseignement : de l air pour nos enfants! Le programme de l OQAI «Lieux de vie fréquentés par les enfants» a débuté en 2006. Une première phase de recueil

Plus en détail

Physiopathologie : de la Molécule à l'homme

Physiopathologie : de la Molécule à l'homme Mention Sciences du Vivant Spécialité de Master : Physiopathologie : de la Molécule à l'homme Pourquoi, comment, combien, contourner, greffer, restaurer, inhiber, suppléer Responsables : Dr Gilles Prévost

Plus en détail

Intrants médicamenteux en agriculture et en santé : les écosystèmes microbiens sont-ils un problème ou une solution?

Intrants médicamenteux en agriculture et en santé : les écosystèmes microbiens sont-ils un problème ou une solution? Les Rencontres de l Inra au Salon de l agriculture Intrants médicamenteux en agriculture et en santé : les écosystèmes microbiens sont-ils un problème ou une solution? Lundi 23 février 2015 Programme 14h30

Plus en détail

Comment se préparer à la certification

Comment se préparer à la certification Comment se préparer à la certification Intervenant : Laurent DENEUVE ACTALIA Villers-Bocage Tél. 02.31.25.43.00 Mail : l.deneuve@actalia.eu ACTALIA en quelques mots (www.actalia.eu) Institut Technique

Plus en détail

Influence de l alimentation-santé sur les tendances de marché. Paul Paquin, Ph.D. INAF, Université Laval, Québec

Influence de l alimentation-santé sur les tendances de marché. Paul Paquin, Ph.D. INAF, Université Laval, Québec Influence de l alimentation-santé sur les tendances de marché Paul Paquin, Ph.D. INAF, Université Laval, Québec «Les tendances clés» «TENDANCE» Une tendance qui démontre une véritable opportunité de croissance;

Plus en détail

MYCOTOXINES : changements règlementaires et analytiques

MYCOTOXINES : changements règlementaires et analytiques MYCOTOXINES : changements règlementaires et analytiques E. MARENGUE ( LDA22 ) et S. HULOT ( IDAC ) PLAN 1) La problématique 2) Les évolutions règlementaires 3) L échantillonnage : étape clé 4) Les techniques

Plus en détail

L AGROALIMENTAIRE DANS BROME-MISSISQUOI C EST: 124 ENTREPRISES PLUS DE 1000 EMPLOIS

L AGROALIMENTAIRE DANS BROME-MISSISQUOI C EST: 124 ENTREPRISES PLUS DE 1000 EMPLOIS FOCUS AGROALIMENTAIRE BROME-MISSISQUOI 2011 L AGROALIMENTAIRE DANS BROME-MISSISQUOI C EST: 124 ENTREPRISES UN CHIFFRE D AFFAIRE ANNUEL DE PRÈS DE 67MILLIONS PLUS DE 1000 EMPLOIS La transformation agroalimentaire

Plus en détail

VERITAS TUNISIE CATALOGUE ANALYSES LABORATOIRE

VERITAS TUNISIE CATALOGUE ANALYSES LABORATOIRE VERITAS TUNISIE CATALOGUE ANALYSES LABORATOIRE Agro-alimentaire et Environnement SOMMAIRE Page Introduction 1 Analyses microbiologiques 5 Microbiologie des aliments 6 Microbiologie des eaux 7 Microbiologie

Plus en détail

MABioVis. Bio-informatique et la

MABioVis. Bio-informatique et la MABioVis Modèles et Algorithmes pour la Bio-informatique et la Visualisation Visite ENS Cachan 5 janvier 2011 MABioVis G GUY MELANÇON (PR UFR Maths Info / EPI GRAVITE) (là, maintenant) - MABioVis DAVID

Plus en détail

ÉDUCATION Côtes d Armor. Collèges publics. Charte de la restauration collective DIRECTION JEUNESSE PATRIMOINE IMMOBILIER

ÉDUCATION Côtes d Armor. Collèges publics. Charte de la restauration collective DIRECTION JEUNESSE PATRIMOINE IMMOBILIER ÉDUCATION Côtes d Armor Collèges publics DIRECTION ÉDUCATION JEUNESSE PATRIMOINE IMMOBILIER Charte de la restauration collective Préambule Dans le cadre de l article 82 de la loi du 13 août 2004, le Département

Plus en détail

APRES LE BAC S 2012-20133

APRES LE BAC S 2012-20133 APRES LE BAC S 2012-20133 2012-2013 Après le Bac ES acquérir une qualification professionnelle validée par un diplôme professionnel Quelle que soit la durée des études envisagées ne pas interrompre ses

Plus en détail

Comité de suivi de la licence et de la licence professionnelle Comité de suivi du cursus master

Comité de suivi de la licence et de la licence professionnelle Comité de suivi du cursus master Comité de suivi de la licence et de la licence professionnelle Comité de suivi du cursus master Tableau de compatibilité entre les mentions de master et les mentions de licence Comité de suivi de la licence

Plus en détail

Université Paris Saclay De quoi parle t-on?

Université Paris Saclay De quoi parle t-on? Université Paris Saclay De quoi parle t-on? Présentation L Université Paris-Saclay regroupe un potentiel scientifique exceptionnel. 20 établissements : - 2 universités, - 10 grandes écoles, - 7 organismes

Plus en détail

Juillet 2014 FORMATIONS UNIVERSITAIRES EN APPRENTISSAGE

Juillet 2014 FORMATIONS UNIVERSITAIRES EN APPRENTISSAGE Juillet 2014 FORMATIONS UNIVERSITAIRES EN APPRENTISSAGE ///////////////////////////////////////////////////////////////////////// CHARTRES DIPLÔME UNIVERSITAIRE DE TECHNOLOGIE BAC +2 p. 4 à 5 LICENCE PROFESSIONNELLE

Plus en détail

Semestre 2 Spécialité «Analyse in silico des complexes macromolécules biologiques-médicaments»

Semestre 2 Spécialité «Analyse in silico des complexes macromolécules biologiques-médicaments» Master In silico Drug Design Semestre 2 Spécialité «Analyse in silico des complexes macromolécules biologiques-médicaments» 30NU01IS INITIATION A LA PROGRAMMATION (6 ECTS) Responsables : D. MESTIVIER,

Plus en détail

Baccalauréat Professionnel «Accompagnement, soins et services à la personne» Lycée Guillaume Budé Limeil- Brevannes

Baccalauréat Professionnel «Accompagnement, soins et services à la personne» Lycée Guillaume Budé Limeil- Brevannes Baccalauréat Professionnel «Accompagnement, soins et services à la personne» Lycée Guillaume Budé Limeil- Brevannes E Méchineau : enseignante BTSE S Grisolle : enseignante STMS Le bac Pro ASSP Option D

Plus en détail

Mention : STAPS. Sport, Prévention, Santé, Bien-être. Objectifs de la spécialité

Mention : STAPS. Sport, Prévention, Santé, Bien-être. Objectifs de la spécialité Mention : STAPS Sport, Prévention, Santé, Bien-être Objectifs de la spécialité L'objectif de la spécialité «Sport, Prévention, Santé, Bien être» est de doter les étudiants de compétences scientifiques,

Plus en détail

Mon métier, mon parcours

Mon métier, mon parcours Mon métier, mon parcours Anthony, ingénieur d études diplômé d un Master Réseaux, application documentaire, ingénierie et sécurité Les métiers de l Informatique Le domaine Sciences, Technologies, Santé

Plus en détail

Métiers de la Qualité, Sécurité, Environnement

Métiers de la Qualité, Sécurité, Environnement Les fiches Métiers de l Observatoire du Travail Temporaire Emploi, compétences et trajectoires d intérimaires cadres Métiers de la Qualité, Sécurité, Environnement Ingénieur méthodeordonnancement Qualité

Plus en détail

Master UP 6. Mention Santé Publique et Management de la Santé. Spécialité Pharmacologie Clinique. Construire une carrière dans l industrie

Master UP 6. Mention Santé Publique et Management de la Santé. Spécialité Pharmacologie Clinique. Construire une carrière dans l industrie Master UP 6 Mention Santé Publique et Management de la Santé Spécialité Pharmacologie Clinique Construire une carrière dans l industrie pharmaceutique Alain Leclerc, CTPartners 3 mars 2009 Your Executive

Plus en détail