MYCOTOXINES : changements règlementaires et analytiques

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "MYCOTOXINES : changements règlementaires et analytiques"

Transcription

1 MYCOTOXINES : changements règlementaires et analytiques E. MARENGUE ( LDA22 ) et S. HULOT ( IDAC )

2 PLAN 1) La problématique 2) Les évolutions règlementaires 3) L échantillonnage : étape clé 4) Les techniques d analyses 5) Conclusion

3 1) Problématique 25 % des denrées alimentaires seraient contaminées par des moisissures : Moisissures = mycotoxines? bénéfiques (fermentation ) ou nuisibles (altération des aliments, production de mycotoxines )!!!

4 Les mycotoxines : métabolites secondaires de diverses moisissures. Malgré des niveaux extrêmement élevés de mycotoxines dans certains grains, la concentration moyenne dans un lot est souvent très faible. Attention : même à des niveaux très bas, les mycotoxines affectent la santé des hommes et des animaux.

5 Analyse de traces : le µg/kg Kg g mg µg 1 µg/kg = 1 mm sur l axe Brest-Strasbourg 1 grain de maïs dans 3,5 wagons 1 plant de maïs dans hectares

6 Conséquences économiques du développement des moisissures DIRECTES - Marchands de grains : Qualité pauvre en apport nutritionnel. INDIRECTES Prix de revient augmenté - Eleveurs : Réduction de la performance, Diminution de la reproduction, Pertes nombreuses dues aux maladies. Dépenses pour les soins des animaux - Industries alimentaires : Substances non vendables d aspect et de caractère organoleptique altéré

7 Localisation dans la chaîne alimentaire (complexité des différents types d échantillons) CHAMP Pathogène des Plantes Fusarium graminearum Colonise la plante Fusarium roseum Plantes stressées Fusarium moniliforme RÉCOLTE TRANSFORMATION Sol, ventilation, Aspergillus Penicillium STOCKAGE Viande, lait, oeufs Frigidaire ALIMENTATION HUMAINE!!! FOURRAGE

8 Moisissures, mycotoxines et denrées Champignons Toxines Denrées Aspergillus Aflatoxines Stérigmatocystine Ochratoxine A Maïs, cacahuètes, graines de coton, graines de potiron, riz, haricots, tissus d animaux (jambon, lard, saucisses), lait et dérivés Penicillium Patuline, Citrinine, Pénitrem A, Acide cyclopiazonique, ochratoxine A Fruits et jus de fruits, blé, riz, fromage, noix Alternaria Alternariol Acide Tenuazonique Fruits, légumes et produits dérivés de pomme et tomates Claviceps Alcaloïdes de l Ergot Blé et dérivés, seigle Fusarium Trichothécènes (DON, NIV, Toxine T-2, DAS) Zéaralénone, Fumonisines, Fusarine, Moniliformine Blé, Maïs, orge, riz, seigle, avoine, noix

9 2) Evolutions règlementaires L arsenal règlementaire s étoffe, notamment au niveau européen ( années 1980). Les derniers textes publiés en 2005 concernent les toxines de Fusarium : la DON (Déoxynivalénol), la zéaralénone, les fumonisines (B1+B2) et les toxines T-2 et HT-2 (règlement CE n 856/2005) : mise à jour envisagée au 01/07/2007 (alimentation humaine). et l ochratoxine A (règlement CE n 123/2005 alimentation humaine)

10 (réglementation suite) Cette évolution règlementaire concerne : les teneurs maximales à ne pas dépasser par type d aliments/matières premières mais également les conditions de prélèvement/représentativité des échantillons pour analyses ainsi que les performances des méthodes analytiques. Exemples : toxines de Fusarium (directive 2005/38 CE) et règlement CE N 401/2006 (23/02/06) «portant fixation des modes de prélèvement d échantillons et des méthodes d analyse pour le contrôle officiel des teneurs en mycotoxines des denrées alimentaires».

11 3) Un prélèvement représentatif?

12

13 Risque d erreur à l échantillonnage Analyse correcte = contamination de l ensemble du lot mesurée. Si procédure d échantillonnage non correctement suivie, les résultats représentant l échantillon reçu au laboratoire vont soit sous estimer ou surestimer la contamination. Notion de faux négatifsn (prélèvement, préparation, sous échantillonnage..) et de faux positifs (moins fréquent mais tout aussi préjudiciable).

14

15

16 4) Les techniques d analyse Préparation Extraction Purification optionnelle Dosage & résultats

17 Les différentes techniques à votre disposition Méthodes semi-quantitatives : technique immunologique : ELISA et CCM (Chromatographie sur Couche Mince). Techniques de screening! Méthodes quantitatives : techniques chromatographiques : CLHP (Chromatographie Liquide Haute Performance) ou CG (Chromatographie gazeuse) + SM ou SM/SM (couplage pour la détection à la spectrométrie de masse)

18 Méthodes quantitatives : chromatographie Analyse chromatographique = séparation des composés avant leur détection Injection Séparation Détection

19 Comparatif des techniques analytiques Sensibilité Spécificité Avantage Inconvénient CLHP/FLUO Sensibilité Dérivation Purification CLHP/UV Pas de dérivation Peu spécifique Purification ELISA Coût (si série) Peu spécifique : risque de faux négatif/faux positif CCM Simple Sensibilité / spécificité GC/MS ou MS/MS Sensibilité spécificité HPLC/MS/MS Sensible Spécifique Dérivation Purification Coût appareil Coût appareil

20 Mono ou multi-résidus? Méthode mono-résidu : mise en œuvre d une méthode analytique pour rechercher une seule molécule ou une même famille (ex. : aflatoxines B1/B2/G1/G2). ELISA/CCM/CLHP fluo. ou UV/CG coût! Méthode multi-résidus : recherche de plusieurs molécules de différentes familles en une seule analyse! LC/MS/MS

21 Exemple de méthode semi quantitative : Analyse de trichotécènes A et B par Chromatographie Couche Mince CCM)

22 Exemple de méthode quantitative : Analyse aflatoxines B et G par Chromatographie Liquide Haute Performance (CLHP)

23 Exemple de méthode quantitative : Analyse zéaralénone et fumonisines par Chromatographie Liquide Haute Performance (CLHP)

24 Méthode de Chromatographie Liquide couplée à la Spectrométrie de Masse en tandem (LC-MS/MS) pour analyser les mycotoxines But : - Domaine d application: l ensemble des molécules organiques => molécules mères et métabolites - Analyses multi-résidus ( sensible spécifique et robuste ) - Résultat : sécurité dans l identification de la molécule détectée par le spectre de masse

25 ?

26 Spectre de masse = identité / spécificité ( empreinte chimique de chaque molécule )

27 LC/MS/MS Avantages : Domaine d application analytique très large Pas ou peu de préparations Méthodologie simple et reproductible Pas ou peu de consommable Utilisation simple et routinière : appareillage robuste et fiable Inconvénients : Coût de l appareillage ( > H.T) Formation des techniciens

28 5) Conclusion Avant toute analyse de mycotoxines : nécessité d un diagnostic en amont (vétérinaire ) pour orienter le type de mycotoxines à rechercher ou l établissement d un cahier des charges réaliste. Méthode mono-résidu. En l absence de symptômes caractéristiques : Méthode multi-résidus (LC/MS/MS)

Enquête mycotoxines : la contamination des blés en France depuis 2010

Enquête mycotoxines : la contamination des blés en France depuis 2010 Enquête mycotoxines : la contamination des blés en France depuis 21 Pour la première fois, NEOVIA publie, en collaboration avec le laboratoire d analyse LABOCEA (ex LDA 22) les résultats de son enquête

Plus en détail

Mythes, croyances et réalités

Mythes, croyances et réalités Mythes, croyances et réalités Michel Vignola, agr., M. Sc., Nutreco Canada Agresearch L objectif de l exposé suivant est d introduire la problématique en précisant le vocabulaire de base et en brossant

Plus en détail

Analyse des facteurs de risque de la contamination des céréales c par les mycotoxines

Analyse des facteurs de risque de la contamination des céréales c par les mycotoxines Journée séminaire Qualité sanitaire et contaminants des productions végétales de grande culture Pau-Montardon 11/02/2010 Journée séminaire : Qualité sanitaire et contaminants des productions végétales

Plus en détail

Avantages et inconvénients

Avantages et inconvénients GESTION DU RISQUE M Y C O T O X I N E S Marqueurs biologiques liés aux mycotoxines Avantages et inconvénients Christina Schwab Chef de produit, Gestion du risque mycotoxines 2 Christina Schwab Chef de

Plus en détail

Nombre d'échantillons par matrice et analyse

Nombre d'échantillons par matrice et analyse sur la présence de mycotoxines dans les denrées alimentaires 2012 La présente campagne a été effectuée par des agents du Service de la Sécurité Alimentaire, Direction de la Santé du Ministère de la Santé,

Plus en détail

Caractérisation des espèces de champignons et de mycotoxines contaminant des ensilages en Belgique

Caractérisation des espèces de champignons et de mycotoxines contaminant des ensilages en Belgique Caractérisation des espèces de champignons et de mycotoxines contaminant des ensilages en Belgique Projet de recherche C3/00/22 financé par la politique scientifique fédérale dans le cadre du programme

Plus en détail

La prévention au champ avant tout

La prévention au champ avant tout 01 Limiter les risques La prévention au champ avant tout La maîtrise de la qualité sanitaire des céréales se dote d outils de prévention efficaces. Blé tendre, blé dur et maïs disposent chacun d une grille

Plus en détail

RECHERCHE DES MYCOTOXINES

RECHERCHE DES MYCOTOXINES SERVICE DE PROTECTION Page 1 de 5 DE LA CONSOMMATION Département de l'action sociale et de la santé GENÈVE RECHERCHE DES MYCOTOXINES Les mycotoxines résultent de la présence de diverses moisissures pouvant

Plus en détail

Méthodes de détection des contaminants chimiques dans les aliments

Méthodes de détection des contaminants chimiques dans les aliments Licence pro QSR2A TOXICOLOGIE Méthodes de détection des contaminants chimiques dans les aliments Introduction 1. Les mycotoxines 2. Les substances antimicrobiennes 3. Les pesticides 4. Les composés N-nitrosés

Plus en détail

CAMPAGNE 2015/2016 CATALOGUE TARIFAIRE

CAMPAGNE 2015/2016 CATALOGUE TARIFAIRE LABORATOIRE CEREALIER CAMPAGNE 2015/2016 CATALOGUE TARIFAIRE (Applicable à partir du 01/08/2015) Adhérent BIPEA Agréé Syndicat de Paris Blé de meunerie Addendum II option A et B Orge de Brasserie Addendum

Plus en détail

Mycotoxines et Cancers

Mycotoxines et Cancers Mycotoxines et Cancers Isabelle P. SWALD Institut National de la Recherche Agronomique Unité de Toxicologie Alimentaire - Toulouse, FRANCE A L I M E N T A T I N A G R I C U L T U R E E N V I R N N E M

Plus en détail

RisqueMycotoxines et Salmonellesdans le bléet les farines

RisqueMycotoxines et Salmonellesdans le bléet les farines RisqueMycotoxines et Salmonellesdans le bléet les farines Le portfolio de solutions le plus large Allergène, mycotoxines, germes pathogènes, OGM, contrôle de l hygiène, flores d altération Milieux de cultures

Plus en détail

CARACTERISATION DES ESPECES DE CHAMPIGNONS ET DE MYCOTOXINES CONTAMINANT DES ENSILAGES EN BELGIQUE

CARACTERISATION DES ESPECES DE CHAMPIGNONS ET DE MYCOTOXINES CONTAMINANT DES ENSILAGES EN BELGIQUE CARACTERISATION DES ESPECES DE CHAMPIGNONS ET DE MYCOTOXINES CONTAMINANT DES ENSILAGES EN BELGIQUE Héloïse Bastiaanse et François Van Hove, Mycothèque de l UCL (BCCM TM /MUCL) Projet de recherche financé

Plus en détail

Aliments diététiques destinés à des fins médicales spéciales spécifiquement pour les nourrissons. Préparations de suite pour nourrissons

Aliments diététiques destinés à des fins médicales spéciales spécifiquement pour les nourrissons. Préparations de suite pour nourrissons Critères chimiques et microbiologiques denrées alimentaires destinées à une alimentation particulière pour ou enfants en bas âge. Teneurs maximales pour certains contaminants (Règlement 1881/2006) pour

Plus en détail

ANALYSE DES RESIDUS D ANTIBIOTIQUES DANS LES DENREES ALIMENTAIRES D ORIGINE ANIMALE

ANALYSE DES RESIDUS D ANTIBIOTIQUES DANS LES DENREES ALIMENTAIRES D ORIGINE ANIMALE ANALYSE DES RESIDUS D ANTIBITIQUES DANS LES DENREES ALIMENTAIRES D RIGINE ANIMALE Club Lyonnais, 19 septembre 2002 Patrick Edder Service de protection de la consommation Quai Ernest Ansermet 22, 1211 Genève

Plus en détail

Recherche large spectre de pesticides dans les denrées alimentaires

Recherche large spectre de pesticides dans les denrées alimentaires Recherche large spectre de pesticides dans les denrées alimentaires SEP 2007 20-22 Mars 2007 - Grenoble Patrick EDDER - Didier RTELLI Emmanuelle CGARD spco@etat.ge.ch 0.07.2007 - Page 1 (R)évolution des

Plus en détail

Un nouveau service. Sécurité alimentaire. à la Direction de la santé

Un nouveau service. Sécurité alimentaire. à la Direction de la santé 23 novembre 2009: Présentation du Service de la sécurité alimentaire Un nouveau service pour la sécurité alimentaire à la Direction de la santé Page 1 de 20 Historique Le service de la sécurité alimentaire

Plus en détail

La prévention au champ avant tout

La prévention au champ avant tout 01 Limiter les risques La prévention au champ avant tout La maîtrise de la qualité sanitaire des céréales se dote d outils de prévention efficaces. Blé tendre, blé dur et maïs disposent chacun d une grille

Plus en détail

Guide interprofessionnel de gestion des mycotoxines dans la filière céréalière

Guide interprofessionnel de gestion des mycotoxines dans la filière céréalière Guide interprofessionnel de gestion des mycotoxines dans la filière céréalière Guide interprofessionnel de gestion des mycotoxines dans la filière céréalière Edition 2009 CE GUIDE A ÉTÉ ÉLABORÉ PAR LES

Plus en détail

La Liquide Chromatographie couplée à la Spectrométrie de Masse (LC-MS/MS), un outil idéal pour l accompagnement au développement économique

La Liquide Chromatographie couplée à la Spectrométrie de Masse (LC-MS/MS), un outil idéal pour l accompagnement au développement économique La Liquide Chromatographie couplée à la Spectrométrie de Masse (LC-MS/MS), un outil idéal pour l accompagnement au développement économique Présenté par : Dr. CHANE MING Jimmy Dr. CESARI Maya Mr. MERIAU

Plus en détail

CATALOGUE 2011 DES PRESTATIONS DU LABORATOIRE DEPARTEMENTAL DE LA SARTHE Analyses de Chimie : analyse micropolluants dans les aliments

CATALOGUE 2011 DES PRESTATIONS DU LABORATOIRE DEPARTEMENTAL DE LA SARTHE Analyses de Chimie : analyse micropolluants dans les aliments Analyses de Chimie : analyse micropolluants dans les aliments Informations générales : Le Laboratoire Départemental de la Sarthe est accrédité sous le numéro 1-0803 pour les programmes 99-1, 99-2, 99-5,

Plus en détail

"Les mycotoxines dans les récoltes de céréales, Quelle gestion en 2013? Qu attendre des biotechnologies contre ces fléaux?

Les mycotoxines dans les récoltes de céréales, Quelle gestion en 2013? Qu attendre des biotechnologies contre ces fléaux? 1 "Les mycotoxines dans les récoltes de céréales, Quelle gestion en 2013? Qu attendre des biotechnologies contre ces fléaux?" 12 janvier 2014 Par Marc Délos 1, Catherine Regnault Roger 2 et Philippe Joudrier

Plus en détail

Conditions de prise en charge : Céréales, panifiables, fourragères et Protéagineux

Conditions de prise en charge : Céréales, panifiables, fourragères et Protéagineux Schweizerische Branchenorganisation Getreide, Ölsaaten und Eiweisspflanzen Organisation de la Branche Suisse des Céréales, Oléagineux et Protéagineux swiss granum Postfach 7957 3001 Bern Tel. +41 (0)31

Plus en détail

QUELS DIAGNOSTICS DES MALADIES DES SEMENCES DE CÉRÉALES À PAILLE AFIN DE MIEUX LES CONTRÔLER AUJOURD HUI ET DEMAIN?

QUELS DIAGNOSTICS DES MALADIES DES SEMENCES DE CÉRÉALES À PAILLE AFIN DE MIEUX LES CONTRÔLER AUJOURD HUI ET DEMAIN? QUELS DIAGNOSTICS DES MALADIES DES SEMENCES DE CÉRÉALES À PAILLE AFIN DE MIEUX LES CONTRÔLER AUJOURD HUI ET DEMAIN? Divana YOUSSEF Olga ZHADENOVA Ayoub BOUCHOUCHA Olivier GUILLAUME Anthéa SUPPLY Intervenant

Plus en détail

ECOLE NATIONALE VETERINAIRE DE LYON LES MYCOTOXINES CHEZ LES BOVINS THESE

ECOLE NATIONALE VETERINAIRE DE LYON LES MYCOTOXINES CHEZ LES BOVINS THESE ECOLE NATIONALE VETERINAIRE DE LYON Année 2008 - Thèse n LES MYCOTOXINES CHEZ LES BOVINS THESE Présentée à l UNIVERSITE CLAUDE-BERNARD - LYON I (Médecine - Pharmacie) et soutenue publiquement le 12 décembre

Plus en détail

Développement du couplage LC-MALDI-MS/MS pour l analyse des toxines d origine phytoplanctonique

Développement du couplage LC-MALDI-MS/MS pour l analyse des toxines d origine phytoplanctonique Développement du couplage LC-MALDI-MS/MS pour l analyse des toxines d origine phytoplanctonique Christelle DELEUZE Licenciée en Sciences Chimiques Laboratoire de Spectrométrie de Masse Service du Professeur

Plus en détail

insti Prestations analytiques Chimie minérale Chimie organique Chimie nucléaire Analyses physico-chimiques

insti Prestations analytiques Chimie minérale Chimie organique Chimie nucléaire Analyses physico-chimiques insti Prestations analytiques Chimie minérale Chimie organique Chimie nucléaire Analyses physico-chimiques Dominique Robin Ricardo Stouvenel Frédéric Jaquenod Gilles Triscone Martina Zsely-Schaffter Des

Plus en détail

Garantissez une bière sans gluten en utilisant la méthode AOAC-OMA

Garantissez une bière sans gluten en utilisant la méthode AOAC-OMA Diagnostique agro-alimentaire II/2015 Garantissez une bière sans gluten en utilisant la méthode AOAC-OMA La consommation de bière fabriquée à partir de blé ou d'orge est à proscrire pour les patients atteints

Plus en détail

Sciences et Technologies Bioindustrielles. Module 1 Qualité

Sciences et Technologies Bioindustrielles. Module 1 Qualité Sciences et Technologies Bioindustrielles L enseignement de Sciences et technologies bioindustrielles sera assuré par un professeur de Biochimie- Génie Biologique. Il est recommandé que ce professeur intervienne

Plus en détail

Pour en savoir plus sur la

Pour en savoir plus sur la Pour en savoir plus sur la Connaître son ennemi Moyens de lutte Mycotoxines La recherche Ce que vous pouvez faire La fusariose de l épi est une maladie fongique qui touche plusieurs cultures céréalières

Plus en détail

Les substances indésirables dans l'alimentation animale

Les substances indésirables dans l'alimentation animale Les substances indésirables dans l'alimentation animale Jérôme Ginet jeromeginet@eurofins.com www.eurofins.fr Notion d échelle Champs de blé masse (fonction de la superficie) : 400 t Rouleau de paille

Plus en détail

Mycotoxines (moisissures) Toxines bactériennes. Phycotoxines (algues) Toxines des plantes. Zootoxines (toxines animales) TOXINES BIOLOGIQUES

Mycotoxines (moisissures) Toxines bactériennes. Phycotoxines (algues) Toxines des plantes. Zootoxines (toxines animales) TOXINES BIOLOGIQUES Mycotoxines (moisissures) Toxines bactériennes Phycotoxines (algues) Toxines des plantes Zootoxines (toxines animales) TOXINES BIOLOGIQUES TOXINES BIOLOGIQUES ORIGINE EXOGENE : toxines produites par les

Plus en détail

Surveillance et Contrôle

Surveillance et Contrôle Surveillance et Contrôle Rappel Surveillance et Contrôle Gestionnaires des risques Approche scientifique par les risques fondement Mesures sanitaires Options de gestion Activités de surveillance et de

Plus en détail

Caractérisation et dynamique des fusarioses sur maïs en Région Wallonne

Caractérisation et dynamique des fusarioses sur maïs en Région Wallonne Caractérisation et dynamique des fusarioses sur maïs en Région Wallonne 1 Scauflaire Jonathan, 2 Mahieu Olivier, 2 Paternostre Laurent, 2 Louvieaux Julien, 3 Foucart Guy, 3 Renard Fabien et 1 Munaut Françoise

Plus en détail

La fusariose de l épi

La fusariose de l épi La fusariose de l épi Par Benoit Bérubé Dans le cadre du Stage professionnel en agronomie, AGN-3500 Université Laval Chez Société Majéco Inc. Juin 2015 Introduction Mise en contexte Facteurs de développement

Plus en détail

1. Les mycotoxines dans les grains 2. Les mycotoxines dans les fourrages

1. Les mycotoxines dans les grains 2. Les mycotoxines dans les fourrages LES MYCOTOXINES CHEZ LES OVINS POUR Y VOIR UN PEU PLUS CLAIR! CONTENU : 1. Les mycotoxines dans les grains 2. Les mycotoxines dans les fourrages RÉDACTEURS : Dany Cinq-Mars, agronome, Ph.D., Division nutrition

Plus en détail

Mots-clés : dioxines, furanes, denrées alimentaires, alimentation des animaux, prélèvements, méthodes d analyse.

Mots-clés : dioxines, furanes, denrées alimentaires, alimentation des animaux, prélèvements, méthodes d analyse. Le contrôle des teneurs en dioxines dans les produits agro-alimentaires : cohérence entre la réglementation européenne et les performances des méthodes d analyse de routine The control of the dioxin contents

Plus en détail

Stratégies scientifiques de secteur d AAC

Stratégies scientifiques de secteur d AAC Stratégies scientifiques de secteur d AAC Présentation à la TRCV du secteur des semences 18 et 19 février 2014 Contexte Les travaux de recherche de la Direction générale des sciences et de la technologie

Plus en détail

le laboratoire d'expertises et d'analyses alimentaires

le laboratoire d'expertises et d'analyses alimentaires Laboratoire accrédité (n o 131) selon les exigences ISO/CEI 17025 par le Conseil canadien des normes le laboratoire d'expertises et d'analyses alimentaires Au service de la collectivité québécoise Le Laboratoire

Plus en détail

FLVVG : Laboratoire de Gentbrugge

FLVVG : Laboratoire de Gentbrugge Agence fédérale pour la Sécurité de la Chaîne alimentaire FLVVG : Laboratoire de Gentbrugge Andre Fontaine (Andre.Fontaine@favv.be) Inge Van Hauteghem (Inge.Vanhauteghem@favv.be) Mieke Van de Wiele (Mieke.Vandewiele@favv.be)

Plus en détail

Réunion du Comité d'évaluation et d'unification des méthodes d'analyses et d'essais

Réunion du Comité d'évaluation et d'unification des méthodes d'analyses et d'essais DIRECTION GÉNÉRALE DU CONTRÔLE ECONOMIQUE ET DE LA RÉPRESSION DES FRAUDES Direction des Laboratoires d Analyses et d Essais de la Qualité Réunion du Comité d'évaluation et d'unification des méthodes d'analyses

Plus en détail

Domaine général de formation : Environnement et consommation Axe de développement : Utilisation responsable de biens et de services

Domaine général de formation : Environnement et consommation Axe de développement : Utilisation responsable de biens et de services LIENS AVEC LE PROGRAMME DE FORMATION DE L ÉCOLE QUÉBÉCOISE AGROALIMENTAIRE LA TRANSFORMATION DU LAIT EN FROMAGE Domaine général de : Environnement et consommation Axe de développement : Utilisation responsable

Plus en détail

LA CONTAMINATION PAR LES MOISISSURES ET LES MYCOTOXINES DES FOURRAGES CONSERVÉS SIGNIFICATION ET PRÉVENTION

LA CONTAMINATION PAR LES MOISISSURES ET LES MYCOTOXINES DES FOURRAGES CONSERVÉS SIGNIFICATION ET PRÉVENTION LA CONTAMINATION PAR LES MOISISSURES ET LES MYCOTOXINES DES FOURRAGES CONSERVÉS SIGNIFICATION ET PRÉVENTION Hamid Boudra Institut National de la Recherche Agronomique (INRA). Unité de Recherches sur les

Plus en détail

Mise au point d une méthode multirésidus de dosage des médicaments vétérinaires et humains dans l eau par LCMS/MS

Mise au point d une méthode multirésidus de dosage des médicaments vétérinaires et humains dans l eau par LCMS/MS Mise au point d une méthode multirésidus de dosage des médicaments vétérinaires et humains dans l eau par LCMS/MS Sanders P, Kadar H, Hurtaud-Pessel D, Verdon E Objectif de la méthode Plan national d'études

Plus en détail

Table des matières Figures...iv Tableaux...v Remerciements...vi Avant-propos...vii Abréviations... viii Note spéciale...x 1. Introduction...

Table des matières Figures...iv Tableaux...v Remerciements...vi Avant-propos...vii Abréviations... viii Note spéciale...x 1. Introduction... Table des matières Figures...iv Tableaux...v Remerciements...vi Avant-propos...vii Abréviations... viii Note spéciale...x 1. Introduction...1 2. Facteurs ayant une incidence sur l établissement de réglementations

Plus en détail

Identification des grains de blé et d orge endommagés par la fusariose de l épi

Identification des grains de blé et d orge endommagés par la fusariose de l épi Identification des grains de blé et d orge endommagés par la fusariose de l épi Bulletin de biologie des grains n o 2 3 e édition S.J. Symons, R.M. Clear, K. Bell et C. Butler Laboratoire de recherches

Plus en détail

CODE DE BONNES PRATIQUES VITIVINICOLES EN VUE DE LIMITER AU MAXIMUM LA PRESENCE D OCHRATOXINE A DANS LES PRODUITS ISSUS DE LA VIGNE

CODE DE BONNES PRATIQUES VITIVINICOLES EN VUE DE LIMITER AU MAXIMUM LA PRESENCE D OCHRATOXINE A DANS LES PRODUITS ISSUS DE LA VIGNE CODE DE BONNES PRATIQUES VITIVINICOLES EN VUE DE LIMITER AU MAXIMUM LA PRESENCE D OCHRATOXINE A DANS LES PRODUITS ISSUS DE LA VIGNE Considérant la Résolution CST 1/2002 qui fixe la teneur maximale en ochratoxine

Plus en détail

La Carie (Tilletia caries)

La Carie (Tilletia caries) POINT INFOS Au Canada. La Carie (Tilletia caries) Au Canada. 1. Généralités : A titre d'exemple, la Carie du Blé : Tilletia caries est un Champignon parasite qui atteint les épis Figs. 15 & 16. Ils deviennent

Plus en détail

Dosage des Pesticides au Laboratoire Départemental de Martinique

Dosage des Pesticides au Laboratoire Départemental de Martinique Dosage des Pesticides au Laboratoire Départemental de Martinique 1 L Unité des micropolluants Organiques Recrutement du personnel en 28 3 personnes Une ingénieur Deux techniciennes 1 Matériel de l UMPO

Plus en détail

Analyse des hydrocarbures aromatiques polycycliques (HAP)

Analyse des hydrocarbures aromatiques polycycliques (HAP) Mon carnet analytique Analyse des hydrocarbures aromatiques polycycliques (HAP) Chromatographie en phase liquide (SPE en ligne) Chromatographie en phase gazeuse SPE en ligne : optimisez la préparation

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE DU SERVICE REGIONAL DE LA PROTECTION DES VEGETAUX DE HAUTE-NORMANDIE

FICHE TECHNIQUE DU SERVICE REGIONAL DE LA PROTECTION DES VEGETAUX DE HAUTE-NORMANDIE DÉFINITIONS ET PROPRIÉTÉS : La fusariose est une maladie due à un champignon parasitaire de l espèce fusarium qui se retrouve sur les céréales et le maïs. Certaines fusarioses ont la capacité de produire

Plus en détail

Solutions d Analyse des Mycotoxines. Innovation Fiabilité Gamme complète

Solutions d Analyse des Mycotoxines. Innovation Fiabilité Gamme complète Solutions d Analyse des Mycotoxines Innovation Fiabilité Gamme complète Les résultats fiables d un partenaire de confiance Depuis plus de 30 ans, Neogen Europe Ltd. développe des solutions d analyse des

Plus en détail

IMPACT DE LA QUALITE FONGIQUE ET MYCOTOXIQUE DE L ALIMENT SUR LA PRODUCTION DE PINTADES ET DE PALMIPEDES GRAS

IMPACT DE LA QUALITE FONGIQUE ET MYCOTOXIQUE DE L ALIMENT SUR LA PRODUCTION DE PINTADES ET DE PALMIPEDES GRAS IMPACT DE LA QUALITE FONGIQUE ET MYCOTOXIQUE DE L ALIMENT SUR LA PRODUCTION DE PINTADES ET DE PALMIPEDES GRAS Arturo-Schaan Marisela 1, Clement Francis 1, Guerre Philippe 2 1 CCPA, Z.A. Nord-Est du Bois

Plus en détail

Manutention, entreposage, échantillonnage représentatif et classification des grains

Manutention, entreposage, échantillonnage représentatif et classification des grains Manutention, entreposage, échantillonnage représentatif et classification des grains Guy Durivage, ing., M. Sc., RMAAQ Collaborateur : Marcel Frenette, dta, RMAAQ La présente présentation couvre globalement

Plus en détail

DÉVELOPPEMENT D UN NOUVEAU SYSTÈME DE DÉTECTION PAR CAPTEUR, RÉGÉNÉRABLE ET DE FAIBLE COûT, DE COMPOSÉS MICROBIOLOGIQUES MIC-ATR

DÉVELOPPEMENT D UN NOUVEAU SYSTÈME DE DÉTECTION PAR CAPTEUR, RÉGÉNÉRABLE ET DE FAIBLE COûT, DE COMPOSÉS MICROBIOLOGIQUES MIC-ATR DÉVELOPPEMENT D UN NOUVEAU SYSTÈME DE DÉTECTION PAR CAPTEUR, RÉGÉNÉRABLE ET DE FAIBLE COûT, DE COMPOSÉS MICROBIOLOGIQUES MIC-ATR A. VAN CAUWENBERGE, M. VOUÉ, O. DENIS SCIENCE FOR A SUSTAINABLE DEVELOPMENT

Plus en détail

Conservation des grains de céréales et des farines

Conservation des grains de céréales et des farines Les calculatrices sont autorisées conformément à la circulaire no 99-186 du 16 novembre 1999. La clarté du raisonnement et la qualité de la rédaction interviennent dans l appréciation des copies. Conservation

Plus en détail

Fiabiliser les résultats [PROGRAMME] et dans les fours Méthodes de séparation. Préparation de l échantillon. [COORDINATEUR] Pr. R.

Fiabiliser les résultats [PROGRAMME] et dans les fours Méthodes de séparation. Préparation de l échantillon. [COORDINATEUR] Pr. R. 60 ÉCOLE EUROPÉENNE DES SCIENCES ANALYTIQUES Connaissances de base en chimie sur l atome et la lumière 4 jours Être capable de choisir la technique appropriée Fiabiliser les résultats Définitions en absorption

Plus en détail

SPECIFICATIONS DES NOIX ET AMANDES DE KARITE

SPECIFICATIONS DES NOIX ET AMANDES DE KARITE x PN UEMOA xxxx : 011 ICS 67 SPECIFICATIONS DES NOIX ET AMANDES DE KARITE NORME HOMOLOGUEE PAR. LE.. Descripteurs: Union Economique et Monétaire Ouest Africaine (UEMOA) 380, Av. du Professeur Joseph KI-ZERBO

Plus en détail

PROTOCOLE AVORTEMENTS EN SERIES

PROTOCOLE AVORTEMENTS EN SERIES Laboratoire Vétérinaire et Alimentaire Départemental 54 PROTOCOLE AVORTEMENTS EN SERIES Principe : Démarche de diagnostic différentiel des avortements de bovins selon un protocole commun Meuse - Moselle

Plus en détail

RIDASCREEN Tetracyclin

RIDASCREEN Tetracyclin Diagnostic agro alimentaire Juni/2007 II/2012 RIDASCREEN Tetracyclin (R3505) Nouveau! Un nouveau test a été développé : il est maintenant disponible pour le dosage des tétracyclines dans le lait/lait en

Plus en détail

*Institut Supérieur Agricole de Beauvais, Département des Sciences Animales, B.P. 30313, 60026, Beauvais Cedex

*Institut Supérieur Agricole de Beauvais, Département des Sciences Animales, B.P. 30313, 60026, Beauvais Cedex Appréciation de la qualité sanitaire du CORAMI, co-produit de l'amidonnerie du blé utilisé en alimentation porcine Diana RINGOT* Pascale LESTRADET* Francis WILLEQUET* *Institut Supérieur Agricole de Beauvais,

Plus en détail

R-Biopharm France. Catalogue produits. Analyses agro-alimentaires. R-Biopharm pour la securité de vos analyses.

R-Biopharm France. Catalogue produits. Analyses agro-alimentaires. R-Biopharm pour la securité de vos analyses. R-Biopharm France Catalogue produits Analyses agro-alimentaires 2015 R-Biopharm pour la securité de vos analyses. R-Biopharm France Catalogue produits 2015 2 Constituants Page 4-10 Coffrets enzymatiques

Plus en détail

Utilisation de l HPTLC dans un Laboratoire de Chromatographie Préparative

Utilisation de l HPTLC dans un Laboratoire de Chromatographie Préparative Utilisation de l HPTLC dans un Laboratoire de Chromatographie Préparative Sommaire Présentation d ORIL Industrie Étapes de développement d une nouvelle molécule Utilisation de la chromatographie préparative

Plus en détail

Température et transport Exigences légales

Température et transport Exigences légales Température et transport Exigences légales Dr Chantal Rettigner Expert Vétérinaire AFSCA 1 Exigences légales actuelles AR 07/02/1997 relatif à l hygiène générale des denrées alimentaires AR 12/12/1955

Plus en détail

Céréales, légumes secs, légumineuses et matières protéiques végétales

Céréales, légumes secs, légumineuses et matières protéiques végétales ISSN 1020-2560 Céréales, légumes secs, légumineuses et matières protéiques végétales Première édition Céréales, légumes secs, légumineuses et matières protéiques végétales Première édition ORGANISATION

Plus en détail

NORME CODEX POUR LE CAMEMBERT

NORME CODEX POUR LE CAMEMBERT NORME CODEX POUR LE CAMEMBERT CODEX STAN 276-1973 1. CHAMP D APPLICATION La présente norme s applique au Camembert destiné à la consommation directe ou à un traitement ultérieur conformément à la description

Plus en détail

Nettoyage, assainissement et désinfection des fruits et légumes frais

Nettoyage, assainissement et désinfection des fruits et légumes frais Nettoyage, assainissement et désinfection des fruits et légumes frais Christian Delagoutte, Docteur vétérinaire HACCP Novembre 2006 Les humains sont des omnivores, c'est-à-dire que leur alimentation doit

Plus en détail

Analyse des alkylphénols et de leurs éthoxylats

Analyse des alkylphénols et de leurs éthoxylats Conférence Alkylphénols AQUAREF, 17/01/2011 Analyse des alkylphénols et de leurs éthoxylats M. François DAVID Responsable Recherche et développements SGS MULTILAB ROUEN Technopôle du Madrillet 65 rue Ettore

Plus en détail

Les conséquences sanitaires de l exposition aux moisissures

Les conséquences sanitaires de l exposition aux moisissures Les conséquences sanitaires de l exposition aux moisissures P. Germaud Les défis bâtiments & santé, 24 mai 2012 Prévention: objectif prioritaire Voies respiratoires particulièrement vulnérables Voies aériennes

Plus en détail

Maîtrise des contaminants dans l alimentation des animaux de laboratoire

Maîtrise des contaminants dans l alimentation des animaux de laboratoire AFSTAL, 2010 Lyon Maîtrise des contaminants dans l alimentation des animaux de laboratoire Mycotoxines et Phyto-œstrogènes Marie VARLOUD In VIVO NSA Dominique MARTEL, SAFE Maîtrise des contaminants dans

Plus en détail

CHAPITRE 5 CONTAMINATIONS des SOLS en ETM CONSÉQUENCES et DANGERS

CHAPITRE 5 CONTAMINATIONS des SOLS en ETM CONSÉQUENCES et DANGERS CHAPITRE 5 CONTAMINATIONS des SOLS en ETM CONSÉQUENCES et DANGERS 1 RISQUES SANITAIRES et ENVIRONNEMENTAUX 3 éléments DANGER EXPOSITION CIBLE(S) propriétés intrinsèques intensité, une ou plusieurs d'une

Plus en détail

EQUIPEMENT DE PURIFICATION DE L AIR (OXYGENE IONISE)

EQUIPEMENT DE PURIFICATION DE L AIR (OXYGENE IONISE) AIR CARE Gamme XES EQUIPEMENT DE PURIFICATION DE L AIR (OXYGENE IONISE) Les chambres froides Positives 1 L IONISATIONDE L OXYGENE : UN PROCESSUS NATUREL L air est naturellement porteur d ions négatifs

Plus en détail

Surveillance des nouvelles molécules de pesticides dans les eaux du département des Côtes d Armor

Surveillance des nouvelles molécules de pesticides dans les eaux du département des Côtes d Armor Surveillance des nouvelles molécules de pesticides dans les eaux du département des Côtes d Armor Laboratoire de Développement et d Analyses de Côtes d Armor LDA22 C.Prodhomme 19 mars 2008 WWW.LDA22.com

Plus en détail

MÉMOIRES RÉSUMÉ SUMMARY. Pierre GALTIER (1), Nicolas LOISEAU, Isabelle Paule OSWALD et Olivier PUEL (mémoire présenté le 24 novembre 2005)

MÉMOIRES RÉSUMÉ SUMMARY. Pierre GALTIER (1), Nicolas LOISEAU, Isabelle Paule OSWALD et Olivier PUEL (mémoire présenté le 24 novembre 2005) Toxicologie des mycotoxines : dangers et risques en alimentation humaine et animale Toxicology of mycotoxins, hazards and risks in human and animal food Pierre GALTIER (1), Nicolas LOISEAU, Isabelle Paule

Plus en détail

NORME CODEX POUR LE RIZ

NORME CODEX POUR LE RIZ 1 Codex Standard 198-1995 NORME CODEX POUR LE RIZ CODEX STAN 198-1995 1. CHAMP D APPLICATION La présente norme s applique au riz décortiqué, au riz usiné et au riz destinés à la consommation humaine directe,

Plus en détail

PLATE-FORME ANALYSE STRUCTURALE Prestations générales

PLATE-FORME ANALYSE STRUCTURALE Prestations générales PLATE-FORME ANALYSE STRUCTURALE Prestations générales Structuralis est agréé Crédit Impôt Recherche pour l ensemble des prestations décrites. 1-Prestations RMN Les prestations ci-après sont considérées

Plus en détail

Fiche Technique Qualité

Fiche Technique Qualité Fiche Technique Qualité Dénomination commerciale du produit: COMTESSE de Vichy cru 1,3 K Mentions légales devant figurer sur l'emballage: LAIT CRU DE VACHE 28% MG Dénomination légale du produit: COMTESSE

Plus en détail

Prévention de la fusariose des épis de maïs et de l accumulation de mycotoxines dues aux Fusarium spp.

Prévention de la fusariose des épis de maïs et de l accumulation de mycotoxines dues aux Fusarium spp. Prévention de la fusariose des épis de maïs et de l accumulation de mycotoxines dues aux Fusarium spp. Elzbieta Czembor, Plant Breeding and Acclimatization Institute, Radzikow, Pologne; Jozef Adamczyk,

Plus en détail

COMMISSION EUROPÉENNE DIRECTION GÉNÉRALE DE LA SANTÉ ET DES CONSOMMATEURS

COMMISSION EUROPÉENNE DIRECTION GÉNÉRALE DE LA SANTÉ ET DES CONSOMMATEURS Ref. Ares(2013)2807435-01/08/2013 COMMISSION EUROPÉENNE DIRECTION GÉNÉRALE DE LA SANTÉ ET DES CONSOMMATEURS Direction F Office alimentaire et vétérinaire DG(SANCO) 2013-6657 RM FINAL PROJET DE RAPPORT

Plus en détail

Comprendre l étiquetage alimentaire

Comprendre l étiquetage alimentaire Comprendre l étiquetage alimentaire Muriel Bégueria, diététicienne 14, rue Puech Bérenguier 81000 Albi Tél 0563549414 L étiquetage alimentaire Les étiquettes des produits alimentaires comportent de multiples

Plus en détail

Concentrations et flux en micropolluants dans les eaux usées et les boues de stations d épuration

Concentrations et flux en micropolluants dans les eaux usées et les boues de stations d épuration Concentrations et flux en micropolluants dans les eaux usées et les boues de stations d épuration Apports méthodologiques sur l des substances ciblées M. Coquery, J.-M. Choubert, C. Miège, M. Esperanza,

Plus en détail

ANALYSES PHYSICOCHIMIQUES

ANALYSES PHYSICOCHIMIQUES ANALYSES PHYSICOCHIMIQUES 12 Rue de l Usine Charguia II Tél : 71 940 198/081 Fax : 71 941 080 Physicochimie courante des aliments ph ph-mètre Brix Réfractométrie ABVT Distillation + dosage Azote ammoniacal

Plus en détail

Nutrition santé cardiaque. Par: Mary Cassio, Dt. P. Le Programme de réadaptation cardiaque

Nutrition santé cardiaque. Par: Mary Cassio, Dt. P. Le Programme de réadaptation cardiaque Nutrition santé cardiaque Par: Mary Cassio, Dt. P. Le Programme de réadaptation cardiaque Les sujets du jour Les directives pour une saine alimentation; Bien manger avec le Guide alimentaire canadien;

Plus en détail

MYCOTOXINES : Guide d'utilisation des kits immunoenzymatiques format microplaques (kits ELISA)

MYCOTOXINES : Guide d'utilisation des kits immunoenzymatiques format microplaques (kits ELISA) SOMMAIRE MYCOTOXINES : Guide d'utilisation des kits immunoenzymatiques format microplaques (kits ELISA) Institut de Recherches Technologiques Agro-Alimentaires des Céréales Version 2 SOMMAIRE Points Critiques

Plus en détail

60 produits solidaires pour les familles

60 produits solidaires pour les familles 60 produits solidaires pour les familles Une mobilisation de tous les acteurs Éleveurs Maraîchers Produits frais Produits secs GMS Conseil Général agriculteurs Droguerie Enseignes Transformateurs Manufacturiers

Plus en détail

Développement de cultures bactériennes protectrices antifongiques pour améliorer la conservation des produits laitiers fermentés

Développement de cultures bactériennes protectrices antifongiques pour améliorer la conservation des produits laitiers fermentés Développement de cultures bactériennes protectrices antifongiques pour améliorer la conservation des produits laitiers fermentés Jean-Marc CHOBERT Yvan CHOISET INRA Angers Nantes, UR 1268 BIA Gen2Bio 2011

Plus en détail

La viande dans l alimentation du nourrisson Muriel Jaquet, Société Suisse de Nutrition SSN. Symposium Pro viande, 16 janvier 2013

La viande dans l alimentation du nourrisson Muriel Jaquet, Société Suisse de Nutrition SSN. Symposium Pro viande, 16 janvier 2013 La viande dans l alimentation du nourrisson Muriel Jaquet, Société Suisse de Nutrition SSN Symposium Pro viande, 16 janvier 2013 La viande dans l alimentation du nourrisson Les recommandations pour l alimentation

Plus en détail

Sûreté alimentaire. Quelles innovations pour la maîtrise des contaminants et l'authentification des produits agricoles et alimentaires?

Sûreté alimentaire. Quelles innovations pour la maîtrise des contaminants et l'authentification des produits agricoles et alimentaires? Sûreté alimentaire Quelles innovations pour la maîtrise des contaminants et l'authentification des produits agricoles et alimentaires? > 13 & 14 novembre 2013 > Montpellier SupAgro INRA www.rencontres-qualimediterranee.fr

Plus en détail

DÉFINITIONS, CONTRÔLES ET PRATIQUES APICOLES : impact sur la qualité des produits de la ruche. Etienne BRUNEAU

DÉFINITIONS, CONTRÔLES ET PRATIQUES APICOLES : impact sur la qualité des produits de la ruche. Etienne BRUNEAU DÉFINITIONS, CONTRÔLES ET PRATIQUES APICOLES : impact sur la qualité des produits de la ruche Etienne BRUNEAU Les produits de la ruche Pour le consommateur, les produits de la ruche représentent des produits

Plus en détail

Parcours Mycologie Fondamentale du MASTER INFECTIOLOGIE: MICROBIOLOGIE, VIROLOGIE, IMMUNOLOGIE. Université Paris 7 - Denis Diderot

Parcours Mycologie Fondamentale du MASTER INFECTIOLOGIE: MICROBIOLOGIE, VIROLOGIE, IMMUNOLOGIE. Université Paris 7 - Denis Diderot Parcours Mycologie Fondamentale du MASTER INFECTIOLOGIE: MICROBIOLOGIE, VIROLOGIE, IMMUNOLOGIE Université Paris 7 - Denis Diderot Mycologie fondamentale 12 ects 2EMHFWLIGXSDUFRXUV Les champignons tant

Plus en détail

CONTAMINATION DES VINS ET DES CHAIS

CONTAMINATION DES VINS ET DES CHAIS Page : 1/5 CONTAMINATION DES VINS ET DES CHAIS La contamination des vins et des est redoutée par les viticulteurs au regard des conséquences organoleptiques, et donc économiques qu elles peuvent engendrer.

Plus en détail

Acquisition et installation d un couplage chromatographie liquide haute pression et simple spectrométrie de masse

Acquisition et installation d un couplage chromatographie liquide haute pression et simple spectrométrie de masse DOSSIER D APPELS D OFFRES Acquisition et installation d un couplage chromatographie liquide haute pression et simple spectrométrie de masse Laboratoire Biomolécules et Biotechnologies Végétales Faculté

Plus en détail

Sciences de l'environnement Toxicologie génétique, réalisation de tests in vitro en vue de détecter les propriétés mutagènes (et antimutagènes)

Sciences de l'environnement Toxicologie génétique, réalisation de tests in vitro en vue de détecter les propriétés mutagènes (et antimutagènes) Toxicologie Mycologie & Aérobiologie Toxicologie Sciences biomédicales Sciences de l'environnement Toxicologie génétique, réalisation de tests in vitro en vue de détecter les propriétés mutagènes (et antimutagènes)

Plus en détail

L alimentation des 4-18 mois

L alimentation des 4-18 mois Vers l âge de 1 an Bébé a grandi de 25 cm, il mange à la petite cuillère et aime encore son biberon, comment composer ses repas entre 12 et 18 mois? L alimentation des 4-18 mois Petit déjeuner Biberon

Plus en détail

Programme de bonne nutrition des élèves Lignes directrices sur la nutrition Aide-mémoire

Programme de bonne nutrition des élèves Lignes directrices sur la nutrition Aide-mémoire Programme de bonne nutrition des élèves Lignes directrices sur la nutrition Aide-mémoire Des légumes ou des fruits, ou les deux sont offerts à chaque repas ou collation. Choisissez des aliments cultivés

Plus en détail

Traçabilité & Sécurité alimentaire 27 Avril 2005

Traçabilité & Sécurité alimentaire 27 Avril 2005 Traçabilit abilité & Sécurité alimentaire 27 Avril 2005 Notre entreprise NOTRE ENTREPRISE Activités principales Nos activités principales sont orientées autour de l'exploitation agricole professionnelle

Plus en détail

Le maïs au cœur des enjeux de la protection phytosanitaire

Le maïs au cœur des enjeux de la protection phytosanitaire Séance 19 mars 2014 Le maïs au cœur des enjeux de la protection phytosanitaire Catherine Regnault-Roger Membre de l Académie d Agriculture de France Professeur émérite à l UPPA & Marc Délos Correspondant

Plus en détail

CHARTE DE LUTTE CONTRE LA FRAUDE SUR L ESPECE DE VIANDE (AFFAIRE DE LA VIANDE DE CHEVAL) Version 2 - novembre 2013

CHARTE DE LUTTE CONTRE LA FRAUDE SUR L ESPECE DE VIANDE (AFFAIRE DE LA VIANDE DE CHEVAL) Version 2 - novembre 2013 CHARTE DE LUTTE CONTRE LA FRAUDE SUR L ESPECE DE VIANDE (AFFAIRE DE LA VIANDE DE CHEVAL) Version 2 - novembre 2013 Constats : L envergure européenne de la fraude sur la viande de cheval et sa durée (plusieurs

Plus en détail

tie vitalité g tei é t i l a t i v www.mnt.fr

tie vitalité g tei é t i l a t i v www.mnt.fr garantie vitalité garantie vitalité www.mnt.fr La vitamine Vitamine de la vue A Une alimentation équilibrée et variée, riche en fruits et en légumes, est la meilleure alliée de votre santé.c est elle qui

Plus en détail

Contrôle qualité d un médicament après suspicion de contamination microbienne

Contrôle qualité d un médicament après suspicion de contamination microbienne Contrôle qualité d un médicament après suspicion de contamination microbienne Contexte de la situation d évaluation et activités à réaliser A la suite de la mise en évidence de la présence de taches brun-jaune

Plus en détail