MAB Solut. vos projets. MABLife Génopole Campus 1 5 rue Henri Desbruères Evry Cedex. intervient à chaque étape de

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "MAB Solut. vos projets. MABLife Génopole Campus 1 5 rue Henri Desbruères 91030 Evry Cedex. www.mabsolut.com. intervient à chaque étape de"

Transcription

1 Mabsolut-DEF-HI:Mise en page 1 17/11/11 17:45 Page1 le département prestataire de services de MABLife de la conception à la validation MAB Solut intervient à chaque étape de vos projets Création d anticorps Production et purification Modification à façon Caractérisation vitro/vivo MABLife Génopole Campus 1 5 rue Henri Desbruères Evry Cedex téléphone : +33 (0)

2 MAB Solut, le département prestataire de services de MABLife, acteur majeur dans le domaine des anticorps à visée thérapeutique, est spécialisé dans la R&D des anticorps à façon.

3 Les clients de MAB Solut Nos prestations s adressent aux entreprises et laboratoires souhaitant développer des anticorps contre des cibles spécifiques à des fins thérapeutiques, diagnostiques ou comme outils de recherche, tels que : Les laboratoires de recherche L'industrie pharmaceutique et biotechnologique Les professionnels du secteur du diagnostic et du théranostic MAB Solut offre des solutions globales et personnalisées, qui permettront la réussite de vos projets. Nous intervenons depuis la prise en charge de l antigène jusqu à la caractérisation in vitro des anticorps et la réalisation des premiers essais toxicologiques et preuves d efficacité chez l animal, en passant par la production et purification des anticorps ou fragments. Toutes les prestations de MAB Solut s accompagnent d un rapport d étude précis et détaillé sur le process mis en place lors de la réalisation de votre projet, ainsi que sur les caractéristiques de votre livrable. MAB Solut mène vos projets en toute confidentialité et dans le respect de la propriété industrielle.

4 Int_1_def:Mise en page 1 21/11/11 14:43 Page1 Création d Anticorps Création sur mesure Phase préliminaire Le cahier des charges Afin de répondre au mieux à vos exigences, nous définissons avec vous, pour chaque projet, un cahier des charges précis, en fonction : du type de cible contre laquelle vous souhaitez diriger vos anticorps des applications finales de votre projet des contraintes particulières liées à l utilisation future de votre produit Préparation et validation de l immunogène Nous réalisons la préparation de l immunogène en prenant en compte sa nature propre et ses propriétés immunogéniques (couplage d haptènes, fragmentation ). Etapes de développement des anticorps Immunisation Injection des antigènes selon un protocole standard ou spécifique Evaluation de la réponse par titration du sérum Fusion Criblage Extraction des cellules spléniques Fusion des cellules avec une lignée de myélome de souris Mise en culture Boost de la réponse si nécessaire Récupération et titration du sérum Anticorps polyclonaux Tests de screening primaire des surnageants sur plaque de criblage Hybridomes Clonage Sélection d hybridomes producteurs d anticorps Clonage par dilution limite des clones positifs Tests de screening des surnageants sur plaque de criblage Sélection de lignées d hybridomes sécrétrices d anticorps monoclonaux Anticorps monoclonaux produits par les hybridomes MABLife SAS - Génopole Campus 1-5, rue Henri Desbruères Evry Cedex - Téléphone : +33 (0)

5 Int_2_def:Mise en page 1 21/11/11 12:28 Page1 Production & purification Production & purification d anticorps Production MAB Solut vous propose différentes méthodes de production in vitro en haute ou faible densité selon les critères retenus lors de la préparation du cahier des charges : Propriétés intrinsèques de l hybridome Echelle de production souhaitée Echelle de production in vitro 1mg Culture en flasques (production de routine) CELLineTM et HYPERflaskTM (culture en haute densité) 10mg 100mg 2g Phase de recherche (blot, ELISA, cytométrie immunohistochimie...) Phase de développement (tests, études vivo, validation process...) Purification MAB Solut met en œuvre, sur ses équipements FPLC, différentes méthodes de purification pour vos anticorps, ceci en fonction de : leurs propriétés physico-chimiques leur isotype leur origine Principales purifications effectuées - Purification sur colonne d affinité (peptide, protéine A, protéine G, protéine L, protéine cible) - Purification par adsorption thiophilique (utilisée pour les IgM) MABLife SAS - Génopole Campus 1-5, rue Henri Desbruères Evry Cedex - Téléphone : +33 (0)

6 Int_3_def:Mise en page 1 21/11/11 14:11 Page1 Modification à façon Modification à façon des anticorps monoclonaux MAB Solut vous offre de nombreuses options pour modifier à façon votre anticorps afin d obtenir des solutions efficaces qui seront utiles dans tous vos projets et applications. Ingénieries des anticorps Couplage Le couplage ou le marquage avec une molécule d intérêt peut être effectué avec des molécules de différents types, que ce soit de la biotine, une enzyme, un fluorochrome ou encore une molécule cytotoxique. Fragmentation chimique Deux types de fragmentations chimiques peuvent être effectués : Fragmentation par la papaïne ou la ficine, qui va permettre de couper puis libérer les deux fragments Fab Fragmentation par la pepsine ou la ficine, qui permettra de sélectionner le fragment Fab 2 Fab { } Site de coupure papaïne / ficine Sites de coupure pepsine / ficine Fab 2 Biologie moléculaire MAB Solut vous propose également d autres services à façon pour vos anticorps : Mutagenèse (construction de banques de mutants) Synthèse de gènes (optimisation de codons, fragments Fab ) Sous-clonage dans des vecteurs d expression procaryotiques ou eucaryotiques Transfection transitoire ou développement de lignées stables Chimérisation / humanisation MABLife SAS - Génopole Campus 1-5, rue Henri Desbruères Evry Cedex - Téléphone : +33 (0)

7 Int_4_def:Mise en page 1 21/11/11 14:48 Page1 Caractérisation vitro/vivo Tests de caractérisation MAB Solut vous propose un panel de tests de caractérisation pour vos anticorps, standardisés ou sur mesure afin de répondre aux besoins de vos projets (à noter que pour les applications dans le domaine de l oncologie, nous disposons de plusieurs modèles animaux établis). Caractérisation in vitro Procédés analytiques Affinité, isotypage, spécificité (western blot, SDS PAGE, ELISA, cytométrie ) Séquençage (chaînes lourdes et chaînes légères) Procédés fonctionnels Apoptose Différentiation Prolifération ADCC/CDC Migration Développement d immunoassays à façon Etude préliminaire et mise au point (étude de faisabilité, choix de la stratégie de développement du test) ELISA (direct, indirect, compétition), cytométrie Validation (limite de détection/quantification, précision, robustesse, reproductibilité, spécificité etc.) Caractérisation in vivo Efficacité dans des modèles animaux (en particulier en oncologie - avec des modèles de xénogreffes - et en autoimmunité) Étude de toxicologie / anatomopathologie Pour toutes autres demandes concernant le développement de preuve de concept visant à tester l efficacité d anticorps chez l animal, n hésitez pas à nous contacter; nos équipes de scientifiques vous apporteront leur expertise. MABLife SAS - Génopole Campus 1-5, rue Henri Desbruères Evry Cedex - Téléphone : +33 (0)

8 Mabsolut-DEF-HI:Mise en page 1 17/11/11 17:45 Page1 le département prestataire de services de MABLife de la conception à la validation MAB Solut intervient à chaque étape de vos projets Création d anticorps Production et purification Modification à façon Caractérisation vitro/vivo MABLife Génopole Campus 1 5 rue Henri Desbruères Evry Cedex téléphone : +33 (0)

MAB Solut. MABSolys Génopole Campus 1 5 rue Henri Desbruères 91030 Evry Cedex. www.mabsolut.com. intervient à chaque étape de vos projets

MAB Solut. MABSolys Génopole Campus 1 5 rue Henri Desbruères 91030 Evry Cedex. www.mabsolut.com. intervient à chaque étape de vos projets Mabsolys-2015-FR:Mise en page 1 03/07/15 14:02 Page1 le département prestataire de services de MABSolys de la conception à la validation MAB Solut intervient à chaque étape de vos projets Création d anticorps

Plus en détail

Société. Domaine d excellence : Développement d Anticorps. Création en 1980 Certifications - ISO 9001:2000 - Crédit Impôt Recherche

Société. Domaine d excellence : Développement d Anticorps. Création en 1980 Certifications - ISO 9001:2000 - Crédit Impôt Recherche Société Domaine d excellence : Développement d Anticorps d à façon Création en 1980 Certifications - ISO 9001:2000 - Crédit Impôt Recherche Collaborations de long terme avec acteurs de classe mondiale

Plus en détail

Génération d anticorps monoclonaux par immunisation génique

Génération d anticorps monoclonaux par immunisation génique Génération d anticorps monoclonaux par immunisation génique Gen2Bio 2010 Saint-Malo, mardi 30 mars 2010 Un partenariat Demandeur PADAM In Cell Art Projet Anticorps monoclonaux Gen2Bio 2010 Saint-Malo,

Plus en détail

Développement de proteines thérapeutiques et d'anticorps monoclonaux des phases R&D à la production de lots cliniques

Développement de proteines thérapeutiques et d'anticorps monoclonaux des phases R&D à la production de lots cliniques Développement de proteines thérapeutiques et d'anticorps monoclonaux des phases R&D à la production de lots cliniques Les Services de Recherche et de Production de Protéines Recombinantes Chaque programme

Plus en détail

TD Immuno S5 2014-2015 Pr : Nadia. Dakka

TD Immuno S5 2014-2015 Pr : Nadia. Dakka TD Immuno S5 2014-2015 Pr : Nadia. Dakka 1 Anticorps monoclonaux Population homogène d anticorps issus d un «seul et unique» clone de cellules B Les anticorps monoclonaux sont des anticorps ne reconnaissant

Plus en détail

Ingénierie des anticorps

Ingénierie des anticorps Ingénierie des anticorps Introduction: le marché des anticorps monoclonaux I. Anticorps monoclonaux utilisés en thérapeutique 1. Structure et fonction des anticorps 2. Anticorps monoclonaux de souris 3.

Plus en détail

Le programme Anticorps Thérapeutiques. Nicolas GROUX

Le programme Anticorps Thérapeutiques. Nicolas GROUX Le programme Anticorps Thérapeutiques Nicolas GROUX Emergence du projet Historique : Journées collaboratives 2009 Constat : les Anticorps monoclonaux (mabs) représentent une partie de plus en plus importante

Plus en détail

PHARMACIEN POLYTECHNICIEN SCIENCES CHIMIQUES VERSUS DE LA SANTÉ SCIENCES BIOLOGIQUES?

PHARMACIEN POLYTECHNICIEN SCIENCES CHIMIQUES VERSUS DE LA SANTÉ SCIENCES BIOLOGIQUES? PHARMACIEN POLYTECHNICIEN DE LA SANTÉ SCIENCES CHIMIQUES VERSUS SCIENCES BIOLOGIQUES? Professeur Pascale Cohen Professeur Marc Leborgne ISPB-Pharmacie Université Lyon I Quelle est la place actuelle de

Plus en détail

Biologie cellulaire. Perfectionnement à la culture cellulaire. Programme. ParTIe PraTIQUe. ParTIe THÉorIQUe. durée : 4 jours

Biologie cellulaire. Perfectionnement à la culture cellulaire. Programme. ParTIe PraTIQUe. ParTIe THÉorIQUe. durée : 4 jours Biologie cellulaire Perfectionnement à la culture cellulaire durée : 4 jours ingénieurs, chercheurs et chefs de projet connaissances de base en culture cellulaire ou validation du module «initiation à

Plus en détail

Discovering Nanofitins Les Nanofitines, substituts d anticorps

Discovering Nanofitins Les Nanofitines, substituts d anticorps Les Nanofitines, substituts d anticorps Journée Anticorps, Nantes, décembre 2012 Contact : Mathieu CINIER, mathieu@affilogic.com AFFILOGIC: start up sur le site de la faculté des sciences faculté des sciences

Plus en détail

Une offre commerciale unique et différenciée. pour accélérer le développement des produits à base de protéines recombinantes

Une offre commerciale unique et différenciée. pour accélérer le développement des produits à base de protéines recombinantes Une offre commerciale unique et différenciée pour accélérer le développement des produits à base de protéines recombinantes Engicare est une plateforme intégrée innovante née de la collaboration entre

Plus en détail

TECHNOLOGIES DU VIVANT

TECHNOLOGIES DU VIVANT TECHNOLOGIES DU VIVANT L institut Technologies du vivant L institut Technologies du vivant fait partie de la Haute Ecole d Ingénierie de la HES-SO Valais-Wallis. Les missions de l institut comprennent

Plus en détail

Biotechnologie et médicaments biologiques

Biotechnologie et médicaments biologiques Biotechnologie et médicaments biologiques I. Les médicaments biologiques 1. Marché biopharmaceutique 2. Différents types de médicaments biologiques 2.1. Les protéines 2.2. Les anticorps monoclonaux 2.1.1.

Plus en détail

Ingénierie des protéines

Ingénierie des protéines Ingénierie des protéines Stéphane Delbecq EA 4558 Vaccination antiparasitaire Laboratoire de Biologie Cellulaire et Moléculaire Faculté de Pharmacie - Montpellier Rappel: transcription et traduction Universalité

Plus en détail

Place des anticorps monoclonaux dans la prise

Place des anticorps monoclonaux dans la prise Place des anticorps monoclonaux dans la prise en charge des hémopathies malignes Bases fondamentales et mécanismes d action des anticorps monoclonaux Aliénor Xhaard Association des Internes en Hématologie

Plus en détail

5. Essais immunologiques

5. Essais immunologiques 5. Essais immunologiques Les essais immunologiques sont basés sur la réaction spécifique entre un antigène et un anticorps, les biomolécules impliquées dans le système immunitaire, pour la détection et

Plus en détail

UE Immunologie : Les anticorps monoclonaux et protéines de fusion thérapeutiques

UE Immunologie : Les anticorps monoclonaux et protéines de fusion thérapeutiques Jeudi 6 décembre 10h30-12h30 Pr Renato Monteiro Ronéotypeur : Aït Abdelmalek Belloumi Ronéolecteur : Bchini Nessim UE Immunologie : Les anticorps monoclonaux et protéines de fusion thérapeutiques Le prof

Plus en détail

Ingénierie, Développement et Production de protéines thérapeutiques. Dr Tristan Rousselle co fondateur & PDG

Ingénierie, Développement et Production de protéines thérapeutiques. Dr Tristan Rousselle co fondateur & PDG Ingénierie, Développement et Production de protéines thérapeutiques Dr Tristan Rousselle co fondateur & PDG 13 Février 2009 La révolution des biomédicaments dans l industrie pharmaceutique Les biotechnologies

Plus en détail

INVESTIGATIONS TECHNIQUES EN PHYSIOPATHOLOGIE CELLULAIRE ET MOLECULAIRE Partie I. La transfection. Responsable : Valérie Chopin.

INVESTIGATIONS TECHNIQUES EN PHYSIOPATHOLOGIE CELLULAIRE ET MOLECULAIRE Partie I. La transfection. Responsable : Valérie Chopin. INVESTIGATIONS TECHNIQUES EN PHYSIOPATHOLOGIE CELLULAIRE ET MOLECULAIRE Partie I La transfection Responsable : Valérie Chopin LBH semestre 6 Faculté des Sciences Laboratoire de Physiologie Cellulaire et

Plus en détail

ANTICORPS POLYCLONAUX ANTI IMMUNOGLOBULINES

ANTICORPS POLYCLONAUX ANTI IMMUNOGLOBULINES L OUTIL IDEAL POUR TOUTES LES DETECTIONS IMMUNOCHIMIQUES pour toutes les techniques immunodosages (EIA/ELISA) dot/ westernblot immunohistochimie immunocytochimie cytométrie en flux quel que soit le système

Plus en détail

Chapitre 3 Propriétés et Analyses des protéines

Chapitre 3 Propriétés et Analyses des protéines Chapitre 3 Propriétés et Analyses des protéines 1.Isolement des protéines A. Choix d une source de protéines B. Techniques de solubilisation C. Stabilisation des protéines D. Détection des protéines E.

Plus en détail

Laurent DUHAU Sanofi R&D

Laurent DUHAU Sanofi R&D Laurent DUHAU Sanofi R&D 2 avril 2014 Immunoconjugués Une nouvelle classe de médicaments en pleine expansion dans le domaine de l oncologie Etudes cliniques en cours en 2011/2013 Immunoconjugué: structure

Plus en détail

Génie génétique. Définition : Outils nécessaires : Techniques utilisées : Application du génie génétique : - Production de protéines

Génie génétique. Définition : Outils nécessaires : Techniques utilisées : Application du génie génétique : - Production de protéines Génie génétique Définition : Ensemble de méthodes d investigation et d expérimentation sur les gènes. Outils nécessaires : ADN recombinant, enzyme de restriction, vecteur, banque ADNc, sonde nucléique...

Plus en détail

Chapitre 1. La cellule : unité morphologique et fonctionnelle

Chapitre 1. La cellule : unité morphologique et fonctionnelle Chapitre 1. La cellule : unité morphologique et fonctionnelle 1. Historique de la biologie : Les premières cellules eucaryotes sont apparues il y a 3 milliards d années. Les premiers Homo Sapiens apparaissent

Plus en détail

Travaux pratiques d immunologie

Travaux pratiques d immunologie Travaux pratiques d immunologie I. Introduction Ces manipulations ont pour but d étudier certaines techniques immunologiques, de comprendre les mécanismes moléculaires mis en jeu dans chacune, d en tirer

Plus en détail

Les OGM. 5 décembre 2008. Nicole Mounier

Les OGM. 5 décembre 2008. Nicole Mounier Les OGM 5 décembre 2008 Nicole Mounier Université Claude Bernard Lyon 1 CGMC, bâtiment Gregor Mendel 43, boulevard du 11 Novembre 1918 69622 Villeurbanne Cedex OGM Organismes Génétiquement Modifiés Transfert

Plus en détail

IGO IMMUNOTHERAPY GRAFT-ONCOLOGY

IGO IMMUNOTHERAPY GRAFT-ONCOLOGY IGO IMMUNOTHERAPY IGO IMMUNOTHERAPY Immunothérapie en oncologie & transplantation Définition Stratégie thérapeutique visant àstimuler ou inhiber des réponses immunitaires respectivement bénéfiques (tumeurs,

Plus en détail

Techniques Immunologiques appliquées au diagnostic

Techniques Immunologiques appliquées au diagnostic Département de Biologie Laboratoire de Biochimie - Immunologie Université Mohammed V-Agdal Faculté des Sciences Filière SVI Semestre 4 (S4) 2004-2005 Module de Biologie Humaine M 16.1 Élément d Immunologie

Plus en détail

Chapitre 10 L isolement et la manipulation de gènes. Injection d ADN étranger dans une cellule animale

Chapitre 10 L isolement et la manipulation de gènes. Injection d ADN étranger dans une cellule animale Chapitre 10 L isolement et la manipulation de gènes Injection d ADN étranger dans une cellule animale Comment amplifier un gène d intérêt? Amplification in vivo à l aide du clonage d ADN L ensemble formé

Plus en détail

Biologie moléculaire et Génie génétique

Biologie moléculaire et Génie génétique Module 1 : Biologie moléculaire et Génie génétique Section 1 : STRUCTURES ET FONCTIONS DES ACIDES NUCLEIQUES Plutôt que de rechercher l'exhaustivité, on s'attachera à la clarification et la structuration

Plus en détail

Immunité anti-tumorale

Immunité anti-tumorale Immunité anti-tumorale Professeur M GUENOUNOU Laboratoire d Immunologie & Microbiologie UFR de Pharmacie 51100 REIMS 1- Cellules tumorales - Une tumeur est une prolifération clonale issue d une cellule

Plus en détail

Identification de récepteurs r endothéliaux stades vasculaires visualisés in vivo par échographie Doppler

Identification de récepteurs r endothéliaux stades vasculaires visualisés in vivo par échographie Doppler Identification de récepteurs r endothéliaux à différents stades vasculaires visualisés in vivo par échographie Doppler S.Lavisse 1, V. Lazar 2, P. Opolon 3, P. Dessen 2, A. Roche 1, N. Lassau 1 Équipes

Plus en détail

Série : STL Spécialité biotechnologies SESSION 2014 BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE

Série : STL Spécialité biotechnologies SESSION 2014 BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE BACCALAURÉAT TECHNLGIQUE Série : STL Spécialité biotechnologies SESSIN 2014 CBSV : sous épreuve coefficient 4 Biotechnologies : sous épreuve coefficient 4 Durée totale de l épreuve: 4 heures Les sujets

Plus en détail

Genopole Siège Campus 1 - Bâtiment Genavenir 8 5, rue Henri Desbruères F-91030 Evry cedex T. +33 1 60 87 83 00 - F.

Genopole Siège Campus 1 - Bâtiment Genavenir 8 5, rue Henri Desbruères F-91030 Evry cedex T. +33 1 60 87 83 00 - F. Annuaire Genopole Mars 2007 G opole Genopole Siège Campus 1 - Bâtiment Genavenir 8, rue Henri Desbruères F-91030 Evry cedex T. +33 1 60 87 83 00 - F. +33 1 60 87 83 01 prénom.nom@genopole.fr 2 Réussir

Plus en détail

TD de Biochimie 4 : Coloration.

TD de Biochimie 4 : Coloration. TD de Biochimie 4 : Coloration. Synthèse de l expérience 2 Les questions posées durant l expérience 2 Exposé sur les méthodes de coloration des molécules : Générique Spécifique Autres Questions Pourquoi

Plus en détail

IMMUNOLOGIE. La spécificité des immunoglobulines et des récepteurs T. Informations scientifiques

IMMUNOLOGIE. La spécificité des immunoglobulines et des récepteurs T. Informations scientifiques IMMUNOLOGIE La spécificité des immunoglobulines et des récepteurs T Informations scientifiques L infection par le VIH entraîne des réactions immunitaires de l organisme qui se traduisent par la production

Plus en détail

Paris 12 ECUE SANTE 2 : SOURCES ACTUELLES ET FUTURES DES PRINCIPES ACTIFS FICHE DE COURS N 3 : LES MEDICAMENTS ISSUS DES BIOTECHNOLOGIES

Paris 12 ECUE SANTE 2 : SOURCES ACTUELLES ET FUTURES DES PRINCIPES ACTIFS FICHE DE COURS N 3 : LES MEDICAMENTS ISSUS DES BIOTECHNOLOGIES Paris 12 ECUE SANTE 2 : SOURCES ACTUELLES ET FUTURES DES PRINCIPES ACTIFS FICHE DE COURS N 3 : LES MEDICAMENTS ISSUS DES BIOTECHNOLOGIES (Thématique traitée dans la séance 1) Légende : : Notion tombée

Plus en détail

3.3. La dégénérescence cortico basale (DCB).19

3.3. La dégénérescence cortico basale (DCB).19 Table des matières I. Introduction 8 1.Aspects cliniques de la maladie d Alzheimer 9 1.1. Diagnostic clinique..9 1.2. Aspects épidémiologiques 9 1.3. Aspects génétiques..9 2. Lésions neuropathologiques

Plus en détail

Critères pour les méthodes de quantification des résidus potentiellement allergéniques de protéines de collage dans le vin (OIV-Oeno 427-2010)

Critères pour les méthodes de quantification des résidus potentiellement allergéniques de protéines de collage dans le vin (OIV-Oeno 427-2010) Méthode OIV- -MA-AS315-23 Type de méthode : critères Critères pour les méthodes de quantification des résidus potentiellement allergéniques de protéines de collage (OIV-Oeno 427-2010) 1 Définitions des

Plus en détail

TSSIBS - Immunoanalyse. Immunoanalyse

TSSIBS - Immunoanalyse. Immunoanalyse Jeudi 14 Novembre RANDHAWA Sunny L2 TSSIBS Docteur DESPLAT-JEGO Sophie 6 pages Immunoanalyse Plan: A. Définition de l'immunoanalyse I. Critères de choix II. Caractéristiques communes B. Exemples de techniques

Plus en détail

A : Vrai : La biotechnologie est l'ensemble des techniques qui utilisent des microorganismes,

A : Vrai : La biotechnologie est l'ensemble des techniques qui utilisent des microorganismes, Ecurie du 1/02/12 1: AE A : Vrai : La biotechnologie est l'ensemble des techniques qui utilisent des microorganismes, des cellules animales, végétales ou leurs constituants à des fins industrielles (agro

Plus en détail

Développement des cellules de l'immunité spécifique = développement des lymphocytes

Développement des cellules de l'immunité spécifique = développement des lymphocytes Développement des cellules de l'immunité spécifique = développement des lymphocytes 1. Origine des lymphocytes - les lymphocytes proviennent d'une cellule souche hématopoïétique multipotentielle (= totipotente)

Plus en détail

La réaction antigène - anticorps et ses applications

La réaction antigène - anticorps et ses applications La réaction antigène - anticorps et ses applications 1. Généralités 1.1. Les antigènes - antigène = toute substance capable de se lier spécifiquement à un anticorps ou TCR. - immunogène = substance qui

Plus en détail

La découverte de médicaments en biotechnologie. Recherche ou innovation?

La découverte de médicaments en biotechnologie. Recherche ou innovation? La découverte de médicaments en biotechnologie La découverte de médicaments en biotechnologie Initiation du projet Quel type de médicament? Processus complet Quelques exemples 2 1 février 2007 Initiation

Plus en détail

Activité Intitulé de l'activité Volume horaire

Activité Intitulé de l'activité Volume horaire Informations de l'unité d'enseignement Implantation Cursus de Institut Paul Lambin Bachelier en chimie Intitulé Biotechnologie 2 C2120 Cycle 1 Bloc 2 Quadrimestre 2 Pondération 1 Nombre de crédits 5 Nombre

Plus en détail

Master Développement et Immunologie

Master Développement et Immunologie Master Développement et Immunologie MASTER 2 PROFESSIONNALISANT EN IMMUNOLOGIE Le Master 2 Professionnalisant en Immunologie propose aux étudiants des filières scientifiques et médicales une formation

Plus en détail

L INSTITUT DE RECHERCHE EN

L INSTITUT DE RECHERCHE EN 1 L INSTITUT DE RECHERCHE EN IMMUNOLOGIE ET EN CANCÉROLOGIE COMMERCIALISATION DE LA RECHERCHE VISION Être un centre reconnu internationalement pour ses activités de maximisation de la valeur de la recherche

Plus en détail

Réaction Ag-Ac et Immunotechnologie

Réaction Ag-Ac et Immunotechnologie Réaction Ag-Ac et Immunotechnologie I Rappels II Anticorps monoclonaux versus Ac Polyclonaux III Utilisation des propriétés des complexes immuns en laboratoire 1) Méthodes d immunoprécipitation 2) Méthodes

Plus en détail

TYPAGE HLA CROSSMATCH ANTICORPS ANTI-HLA

TYPAGE HLA CROSSMATCH ANTICORPS ANTI-HLA 16/11/12 TYPAGE HLA CROSSMATCH ANTICORPS ANTI-HLA Chantal GAUTREAU LABORATOIRE HLA S E R V I C E D I M M U N O L O G I E E T D H I S T O C O M PAT I B I L I T É, A P - H P, HÔPITAL SAINT LOUIS, PARIS,

Plus en détail

Assurance Qualité Fournisseur. Achats. Formations. Expertises. Cabinet de conseil pour les industriels du médicament

Assurance Qualité Fournisseur. Achats. Formations. Expertises. Cabinet de conseil pour les industriels du médicament Achats Assurance Qualité Fournisseur Formations Expertises Cabinet de conseil pour les industriels du médicament Qui sommes-nous? SH Consulting, premier cabinet dédié à l industrie pharmaceutique pour

Plus en détail

Université Bordeaux Segalen - PACES 2011-2012 ED UE9s Mars 2012

Université Bordeaux Segalen - PACES 2011-2012 ED UE9s Mars 2012 Sélectionner les propositions exactes Université Bordeaux Segalen - PACES 2011-2012 ED UE9s Mars 2012 QCM 1. La température de fusion (Tm) d une molécule d ADN : A. est mise en évidence par l augmentation

Plus en détail

Your partner for the development of biotherapeutics from early stage R&D up to cgmp manufacturing

Your partner for the development of biotherapeutics from early stage R&D up to cgmp manufacturing Your partner for the development of biotherapeutics from early stage R&D up to cgmp manufacturing Journée du Doctorant MINATEC Laurent Saccucci, Coordinateur de projets Delphine Pau, DRH Mars 2009 Notre

Plus en détail

Les modèles précliniques in vivo sont ils à la. hauteur de ce qu en attendent les cliniciens? ONCOTRANS Nancy. Mars 2009. P.

Les modèles précliniques in vivo sont ils à la. hauteur de ce qu en attendent les cliniciens? ONCOTRANS Nancy. Mars 2009. P. Les modèles précliniques in vivo sont ils à la hauteur de ce qu en attendent les cliniciens? ONCOTRANS Nancy Mars 2009 P. Chastagner - Oncologie pédiatrique, CHU Nancy - EA 4001, faculté de Médecine, Nancy

Plus en détail

La recherche biomédicale, l espoir du futur! www.igbmc.fr

La recherche biomédicale, l espoir du futur! www.igbmc.fr La recherche biomédicale, l espoir du futur! www.igbmc.fr Trouver des moyens de régénérer des tissus ou des organes lésés Biologie du développement & cellules souches Les recherches de ce programme poursuivent

Plus en détail

Offres d'emploi S&I R&D

Offres d'emploi S&I R&D Offres d'emploi S&I R&D Présentation Prestataire de services pour l industrie pharmaceutique, Quality Assistance (QA) est une société de référence en sciences analytiques liées au développement de médicaments

Plus en détail

Cellule «inter-pôles» : Améliorer le financement privé des PME des Pôles de compétitivité. Présentation au PRIT 2008 Paris, 17 novembre 2008

Cellule «inter-pôles» : Améliorer le financement privé des PME des Pôles de compétitivité. Présentation au PRIT 2008 Paris, 17 novembre 2008 Cellule «inter-pôles» : Améliorer le financement privé des PME des Pôles de compétitivité Présentation au PRIT 2008 Paris, 17 novembre 2008 1. Présentation générale Objectifs Mode de fonctionnement Mission

Plus en détail

INTERACTIONS PROTEINE - PROTEINE

INTERACTIONS PROTEINE - PROTEINE INTERACTIONS PROTEINE - PROTEINE 1. Introduction Les génomes de différentes espèces ayant été séquencés ces dernières années, la majorité des efforts de la communauté scientifique se porte aujourd hui

Plus en détail

Support d échange ionique HyperCel STAR AX

Support d échange ionique HyperCel STAR AX Life Sciences USD 2831(2) Support d échange ionique Support de chromatographie d échange d anions «tolérant aux conditions salines» Support de chromatographie d échange d anions utilisable à l échelle

Plus en détail

Révisions/Questions Epreuve d Immunologie Fondamentale juin 2005

Révisions/Questions Epreuve d Immunologie Fondamentale juin 2005 Révisions/Questions Epreuve d Immunologie Fondamentale juin 2005 (D après Carpino, N., et al. (2004) Immunity 20:37) Exercice I (noté sur 14 points) Les lymphocytes T jouent un rôle central dans la reconnaissance

Plus en détail

Biochimie Mme Botti et Mme tchillian Le 22/10/07 Defresne Diane TD N 3 DE BIOCHIMIE LES ANTICORPS 2

Biochimie Mme Botti et Mme tchillian Le 22/10/07 Defresne Diane TD N 3 DE BIOCHIMIE LES ANTICORPS 2 Biochimie Mme Botti et Mme tchillian Le 22/10/07 Defresne Diane TD N 3 DE BIOCHIMIE LES ANTICORPS 2 1 DOMAINE D UTILISATION DES ANTICORPS IN VITRO ET IN VIVO B)Utilisation des Anticorps in vitro - dosages

Plus en détail

3. Biotechnologie de l ADN

3. Biotechnologie de l ADN 3. Biotechnologie de l ADN 3.1. Technologie de l ADN recombinant 3.1.1. Isolation d ADN et d ARN 3.1.2. Fragmentation de l ADN (les Endonucléases) 3.1.3. Analyse d ADN sur d agarose et d acrylamide 3.1.4.

Plus en détail

Anticorps anti-hla en transplantation rénale

Anticorps anti-hla en transplantation rénale Anticorps anti-hla en transplantation rénale Caroline Suberbielle Laboratoire d'immuno-histocompatibilité Hôpital St Louis Paris Définitions Patient «naïf» Patient sans événement immunisant Homme ou enfant

Plus en détail

Qualité Sécurité Efficacité Evaluation des produits Biothérapeutiques Innovants. Séverine Pouillot, PhD

Qualité Sécurité Efficacité Evaluation des produits Biothérapeutiques Innovants. Séverine Pouillot, PhD Qualité Sécurité Efficacité Evaluation des produits Biothérapeutiques Innovants Séverine Pouillot, PhD Biogenouest 21 Novembre 2014 Société de services et de consulting Opérationnelle depuis 2004 Actionnaires

Plus en détail

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE Série : Sciences et Technologies de Laboratoire Spécialité : Biotechnologies SESSION 2013 Sous-épreuve écrite de Biotechnologies Coefficient de la sous-épreuve : 4 Ce sujet est

Plus en détail

STRATEGIES POUR L ETUDE DES PROTEINES

STRATEGIES POUR L ETUDE DES PROTEINES STRATEGIES POUR L ETUDE DES PROTEINES I. ISOLEMENT D UNE PROTEINE RESPONSABLE D UNE FONCTION : On s intéresse au fait d isoler la chymotrypsine, enzyme pancréatique sécrétée dans le tube digestif et responsable

Plus en détail

Digestion par les enzymes SalI et EcoRV. Digestion par les enzymes XhoI et SmaI

Digestion par les enzymes SalI et EcoRV. Digestion par les enzymes XhoI et SmaI 2 Digestion par les enzymes SalI et EcoRV Digestion par les enzymes XhoI et SmaI Klenow: sous-unité de l ADN Polymérase I d E. coli possédant une activité ADN polymérase 5-3 et une activité exonucléasique

Plus en détail

LA PRODUCTIVITÉ DE LA R&D EST EN DÉCROISSANCE

LA PRODUCTIVITÉ DE LA R&D EST EN DÉCROISSANCE Diane Gosselin, Pdg Réunion annuelle du Réseau des centres d excellence - 12 février 2013 LA PRODUCTIVITÉ DE LA R&D EST EN DÉCROISSANCE L INNOVATION OUVERTE DANS LE NOUVEAU MODÈLE D AFFAIRES DE l INDUSTRIE

Plus en détail

Techniques d études des réponses immunitaires

Techniques d études des réponses immunitaires Techniques d études des réponses immunitaires I. Principes (d après Hernandes-Fuentes M. P. et al. (2003) J. Immunol. Methods 196:247 ; éléments du polycopié de TP : The 2 nd PSU International Teaching

Plus en détail

L utilisation des micro-organismes pour la production de carburants et de produits (bio)-chimiques

L utilisation des micro-organismes pour la production de carburants et de produits (bio)-chimiques L utilisation des micro-organismes pour la production de carburants et de produits (bio)-chimiques I R. A L I S O N B R O G N A U X U N I T É D E B I O - I N D U S T R I E S G E M B L O U X A G R O B I

Plus en détail

Immunoglobulines. A. Galmiche, octobre 2010

Immunoglobulines. A. Galmiche, octobre 2010 Immunoglobulines A. Galmiche, octobre 2010 Généralités Glycoprotéines retrouvées dans le sangs et les fluides biologiques Les immunoglobulines sont les principaux effecteurs de l immunité humorale (par

Plus en détail

Identification et détection des virus. A) Détection symptomatologique

Identification et détection des virus. A) Détection symptomatologique Identification et détection des virus La détection et l'identification des virus font appel à différentes méthodes. Ces méthodes se caractérisent par leur spécificité et leur sensibilité. On peut citer

Plus en détail

DE BREVET EUROPEEN. @ Inventeur: Peries, Georges 50 Quai de Jemmapes F-75010Paris(FR) Inventeur: Guillemin, Marie-Claude. F-78400 Chatou(FR)

DE BREVET EUROPEEN. @ Inventeur: Peries, Georges 50 Quai de Jemmapes F-75010Paris(FR) Inventeur: Guillemin, Marie-Claude. F-78400 Chatou(FR) (19) è Europâisches Patentamt European Patent Office Office européen des brevets Numéro de publication: 0 174 228 A1 DEMANDE DE BREVET EUROPEEN Numéro de dépôt: 85401556.7 @ Date de dépôt: 30.07.85 int.ci.«:

Plus en détail

Les Avantages des RabMAbs

Les Avantages des RabMAbs haute qualité Les Avantages des RabMAbs RabMAbs (Rabbit Monoclonal Antibodies) Anticorps monoclonaux de lapin Anticorps de qualité supérieure RabMAbs Les anticorps de haute qualité de anticorps Les #4

Plus en détail

TSSIBG Immunoglobulines et récepteurs pour l'antigène des lymphocytes B et T

TSSIBG Immunoglobulines et récepteurs pour l'antigène des lymphocytes B et T 14/10/2013 MARIANI Natacha L2 TSSIBG G. Pommier 8 pages TSSIBG Immunoglobulines et récepteurs pour l'antigène des lymphocytes B et T Immunoglobulines (Ig/AC) Récepteurs pour l'antigène des lymphocytes

Plus en détail

Activité 29 : Les mécanismes de l immunité acquise permettant l élimination d antigènes circulants et la destruction des cellules infectées

Activité 29 : Les mécanismes de l immunité acquise permettant l élimination d antigènes circulants et la destruction des cellules infectées Activité 29 : Les mécanismes de l immunité acquise permettant l élimination d antigènes circulants et la destruction des cellules infectées Partie I : A l aide des informations du logiciel Immunologie

Plus en détail

AdhesiomAb Des anticorps monoclonaux à visée thérapeutique dans les carcinomes

AdhesiomAb Des anticorps monoclonaux à visée thérapeutique dans les carcinomes AdhesiomAb Des anticorps monoclonaux à visée thérapeutique dans les carcinomes Type d'offre : partenariat Patricia Rousselle et Charles Dumontet Institut de Biologie et Chimie des Protéines, Lyon et Centre

Plus en détail

Les défis de la Bioinformatique:

Les défis de la Bioinformatique: Les défis de la Bioinformatique: Une introduction à la Journée du 19 octobre Marie-Paule LEFRANC Journées du CINES 19-21 octobre 2004 organisées par Laetitia Regnier Importance des facteurs génétiques

Plus en détail

Fabrication des produits de thérapie génique : garantir la sécurité et la qualité des produits

Fabrication des produits de thérapie génique : garantir la sécurité et la qualité des produits Fabrication des produits de thérapie génique : garantir la sécurité et la qualité des produits DIAPOSITIVE 1 Cette présentation a trait à la fabrication des produits de thérapie génique, en termes de sécurité

Plus en détail

L école des Biotechnologies

L école des Biotechnologies L école des Biotechnologies Présentation générale Présentation générale CEVU 7 Avril 2010 Grenoble Université de l Innovation Qu est ce que l école des biotechnologies? Construction à Grenoble d une filière

Plus en détail

Accréditation NF EN ISO 15189 des laboratoires de biologie médicale. Une réponse optimale pour un accompagnement adapté. Des réponses pour la vie.

Accréditation NF EN ISO 15189 des laboratoires de biologie médicale. Une réponse optimale pour un accompagnement adapté. Des réponses pour la vie. Accréditation NF EN ISO 15189 des laboratoires de biologie médicale Une réponse optimale pour un accompagnement adapté Des réponses pour la vie. Quel fournisseur peut vous proposer un accompagnement adapté

Plus en détail

Brevet de technicien supérieur Biotechnologies

Brevet de technicien supérieur Biotechnologies Direction de l enseignement supérieur Brevet de technicien supérieur Biotechnologies Septembre 2007-1 - MINISTERE DE L'EDUCATION NATIONALE, DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE Arrêté portant

Plus en détail

Chapitre 2: Les mécanismes de

Chapitre 2: Les mécanismes de Chapitre 2: Les mécanismes de l immunité I-Les anticorps: agents du maintien de l intégrité du milieu extracellulaire 1- La réaction antigène- anticorps et l élimination du complexe immun Les anticorps:

Plus en détail

Réseau SCEREN. Ce document a été numérisé par le CRDP de Bordeaux pour la. Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel.

Réseau SCEREN. Ce document a été numérisé par le CRDP de Bordeaux pour la. Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce document a été numérisé par le CRDP de Bordeaux pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Campagne 2013 Ce fichier numérique ne peut être reproduit, représenté, adapté

Plus en détail

INJECTEUR D INNOVATIONS POUR LA SANTÉ

INJECTEUR D INNOVATIONS POUR LA SANTÉ INJECTEUR D INNOVATIONS POUR LA SANTÉ Dispositifs Médicaux Articles de conditionnement Délivrance de principes actifs ARaymondlife s appuie sur ses expertises technologiques pour le développement et fabrique

Plus en détail

Charnières et Verrouillages

Charnières et Verrouillages Toutes les solutions de et Verrouillages La société PINET propose, depuis 6 générations, des produits pour applications industrielles. Comptant parmi les leaders européens, la société investit dans des

Plus en détail

TISSUE MICROARRAYS (PUCES TISSULAIRES) Dr Gaëlle Fromont CHU Poitiers

TISSUE MICROARRAYS (PUCES TISSULAIRES) Dr Gaëlle Fromont CHU Poitiers TISSUE MICROARRAYS (PUCES TISSULAIRES) Dr Gaëlle Fromont CHU Poitiers Principe Construction Techniques réalisables sur TMA Analyse des résultats: lecture Interprétation - Intégration des résultats Intérêts

Plus en détail

MASTER (LMD) MANAGEMENT DE PROJET ET INNOVATION EN BIOTECHNOLOGIE

MASTER (LMD) MANAGEMENT DE PROJET ET INNOVATION EN BIOTECHNOLOGIE MASTER (LMD) MANAGEMENT DE PROJET ET INNOVATION EN BIOTECHNOLOGIE RÉSUMÉ DE LA FORMATION Type de diplôme : Master (LMD) Domaine ministériel : Sciences, Technologies, Santé Mention : BIOLOGIE SANTE Spécialité

Plus en détail

I. LES REACTIONS ANTIGENES ANTICORPS Le site anticorps Les Antigènes Liaisons Ac/Haptène - Bases physicochimiques Réactions Ac/macromolécules

I. LES REACTIONS ANTIGENES ANTICORPS Le site anticorps Les Antigènes Liaisons Ac/Haptène - Bases physicochimiques Réactions Ac/macromolécules IMMUNOLOGIE FONDAMENTALE MOUQUET Hugo, INSERM U519 I. LES REACTIONS ANTIGENES ANTICORPS Le site anticorps Les Antigènes Liaisons Ac/Haptène - Bases physicochimiques Réactions Ac/macromolécules II. LES

Plus en détail

Importance du développement des biomarqueurs par un industriel

Importance du développement des biomarqueurs par un industriel Importance du développement des biomarqueurs par un industriel Dr Frédéric Eberlé, responsable médical Roche Diagnostics France Marseille, 27 mars 2015 Terminologie Biomarqueurs, Tests de diagnostic, Tests-compagnons

Plus en détail

Critères d adhésion 2015. Procédure d adhésion

Critères d adhésion 2015. Procédure d adhésion . Fournisseurs/prestataires, Institution publique ou privée, Organisme et Syndicat, R&D, académiques Critères d adhésion 2015 Les entreprises souhaitant adhérer à Polepharma doivent répondre aux critères

Plus en détail

POPULATION D ADN COMPLEXE - ADN génomique ou - copie d ARNm = CDNA

POPULATION D ADN COMPLEXE - ADN génomique ou - copie d ARNm = CDNA POPULATION D ADN COMPLEXE - ADN génomique ou - copie d ARNm = CDNA Amplification spécifique Détection spécifique Clonage dans des vecteurs Amplification in vitro PCR Hybridation moléculaire - hôte cellulaire

Plus en détail

Numéro d Étudiant. Série de Problèmes 4 Date de remise : Seulement remettre vos réponses sur la feuille de réponse fournie

Numéro d Étudiant. Série de Problèmes 4 Date de remise : Seulement remettre vos réponses sur la feuille de réponse fournie Nom : Numéro d Étudiant Série de Problèmes 4 Date de remise : Seulement remettre vos réponses sur la feuille de réponse fournie 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 1. Lequel

Plus en détail

II. Les lymphocytes T cytotoxiques (T8) : agents du maintien de l'intégrité des populations cellulaires Doc 1 page 396. exercice 3 page 407.

II. Les lymphocytes T cytotoxiques (T8) : agents du maintien de l'intégrité des populations cellulaires Doc 1 page 396. exercice 3 page 407. PB : Comment sont éliminées les cellules reconnues comme étrangères. (infectées, cancéreuses, greffées.) L'organisme dispose d'autres moyens de défense que les anticorps pour se débarasser d'un intrus.

Plus en détail

PRESENTATION GENERALE. 06 Janvier 2014, Lyon

PRESENTATION GENERALE. 06 Janvier 2014, Lyon PRESENTATION GENERALE 06 Janvier 2014, Lyon CONTEXTE GENERAL DES ANTICORPS EN FRANCE MABDESIGN CONCLUSION PRÉSENTATION GÉNÉRALE CONTEXTE GENERAL DES ANTICORPS EN FRANCE Un écosystème de l anticorps riche

Plus en détail

Dosages à réactifs marqués

Dosages à réactifs marqués Dosages à réactifs marqués Principe = réaction Ag-Ac un des deux réactifs (Ag ou Ac) est marqué par un traceur Différentes méthodes selon que le traceur est radioactif (RIA), enzymatique (EIA) ou luminescent

Plus en détail

Licence-Master Bioinformatique Contrôle continu 06/03/06. Correction

Licence-Master Bioinformatique Contrôle continu 06/03/06. Correction Licence-Master Bioinformatique Contrôle continu 06/03/06 Correction -«Vraies» questions de cours -«fausses» questions de cours: questions pour voir si pouviez imaginer une réponse crédible qui n était

Plus en détail

Chapitre II L immunité adaptative

Chapitre II L immunité adaptative Chapitre II L immunité adaptative 1 -I -La réponse adaptative humorale 1) Exemple du virus de la grippe 2 2) Les caractéristiques de cette réponse 3 Conclusion L immunité adaptative n est pas immédiate

Plus en détail

Synthèse d activités 2014 www.genethon.fr

Synthèse d activités 2014 www.genethon.fr Synthèse d activités 2014 www.genethon.fr Missions Généthon a pour mission la conception, le développement préclinique et clinique ainsi que la production de médicaments de thérapie génique pour les maladies

Plus en détail

S arrêter, c est reculer. Ce dont vous avez besoin

S arrêter, c est reculer. Ce dont vous avez besoin SUPPORTED BY AGORIA S arrêter, c est reculer Vous utilisez des produits, systèmes 0 1 2 et solutions d automatisation? Alors vous avez besoin de conseils avisés et de services fiables. Exigez dès lors

Plus en détail

Canon Business Services. Service BPO de contrôle de documents

Canon Business Services. Service BPO de contrôle de documents Canon Business Services Service BPO de contrôle de documents Aperçu du marché Le marché Que ce soit dans le secteur de l industrie, de l ingénierie, du BTP ou de l énergie, un nombre sans cesse croissant

Plus en détail