Plateforme Transgenèse/Zootechnie/Exploration Fonctionnelle IBiSA. «Anexplo» Service Transgenèse. Catalogue des prestations

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Plateforme Transgenèse/Zootechnie/Exploration Fonctionnelle IBiSA. «Anexplo» Service Transgenèse. Catalogue des prestations"

Transcription

1 Plateforme Transgenèse/Zootechnie/Exploration Fonctionnelle IBiSA «Anexplo» Service Transgenèse Catalogue des prestations 04/01/12 - Page 1 sur 8

2 Présentation du service de Transgenèse Le service de Transgenèse est un service de la Plateforme Transgenèse/Zootechnie/Exploration Fonctionnelle «Anexplo», labellisée IBiSA (Toulouse, Midi-Pyrénées). En plus des prestations purement techniques, le service assure différentes activités de formation (étudiants des diverses écoles doctorales, stagiaires, chercheurs et clients du service). Prestations de service proposées transgenèse additive transgenèse ciblée Modèles murins La création de souris transgéniques est majoritairement réalisée soit par transgenèse additive par injection de fragments d origines diverses (ADN nus ou viraux) dans l embryon au stade unicellulaire, soit par transgenèse ciblée par injection de cellules souches embryonnaires génétiquement modifiées via la recombinaison homologue dans des embryons au stade blastocyste. Les fonds génétiques les plus couramment employés sont les souches consanguines C57Bl/6J, FVB, Balb/c mais aussi les fonds hybrides tels que B6D2/F1 et B6CBA/F1. Sites de transgenèse Localisation et compétences spécifiques Le service de transgenèse est localisé sur plusieurs sites géographiques, le site UMS US006/Anexplo-CREFRE (Langlade) propose la création de modèles murins par transgenèse additive ou ciblée (seulement injection des cellules ES modifiées), le site IPBS (Institut de Pharmacologie et Biologie Structurale - Rangueil) propose la culture et l injection de cellules ES recombinantes produites par des équipes locales ou par des consortiums internationaux (banque ES gene Trap ou Knock-in, cf. site web). Les développements technologiques tels que la dérivation de cellules ES à partir de blastocystes KO font également partie des attributions de ce site. Présentation des sites le site UMS US006/Anexplo-CREFRE, trois pièces sont réservées à la création d animaux transgéniques : la première permet l hébergement des animaux nécessaires aux prestations et accueille les animaux nouveau-nés jusqu au moment de leur sevrage ou de leur libération auprès du client, c est dans les deux autres pièces ou laboratoires que se font les diverses manipulations d embryons (récupération, micro-injection et réimplantation). le site IPBS occupe environ 100 m² de la zootechnie. Il est composé, d une zone animalerie répondant aux normes actuelles et aux exigences de la transgenèse (zone protégée appelée «zone transgénique»), qui comporte deux pièces pour l hébergement des souris nécessaires aux expérimentations et, des fondateurs transgéniques ou chimères, placées sous la responsabilité d'un animalier, ainsi que deux pièces d'élevage des lignées établies, et d'observation de souris transgéniques (F1 et descendants) ouvertes aux utilisateurs, 04/01/12 - Page 2 sur 8

3 d un laboratoire équipé pour la micro-injection, la réimplantation, la manipulation des embryons et des souris, d une pièce pour réaliser les génotypages des souris (extraction d ADN, PCR), d un plateau d histologie mis à disposition des personnes formées, comprenant cryostat, microtome, robot d inclusion et de traitement de lames, pour l analyse phénotypique des modèles transgéniques. Personnel Formé et compétent, présent à temps plein ou en alternance dans des équipes de recherche, le personnel peut répondre aux diverses sollicitations. Le personnel du service participe au travail du réseau national ROCAD par sa présence et ses interventions dans différents groupes (réseau pour la standardisation et l optimisation des ressources et des compétences existantes au bénéfice de la communauté scientifique). Accès aux prestations du service de Transgenèse Le client doit prendre contact avec le service afin de présenter son projet, de choisir l approche technologique la mieux adaptée, de voir si sa mise en œuvre nécessite des mises au point particulières et d évaluer les coûts et les délais de réalisation. Une fois la prise de contact effectuée, le client doit remplir une fiche de demande de prestation ainsi que les fiches de prestations spécifiques. Il s engage alors à respecter les conditions de prestation émises par le service pour le bon déroulement de celles-ci. Sur le site web Anexplo, une page «intranet» est accessible aux clients du service de Transgenèse. Elle permet d accéder aux fiches de demande de prestation ainsi qu aux fiches de prestations spécifiques, dans le cas où celles-ci n ont pas été délivrées directement par le service. Contacts Site web : Pour une meilleure gestion des dossiers, il est recommandé d adresser les fiches complétées par aux contacts suivants, disponibles sur le site web de la plateforme : UMS US006/Anexplo CREFRE : IPBS : Engagements du service Equipements Le service possède tout le matériel et les équipements nécessaires à la manipulation d embryons, à la réalisation de lignées transgéniques murines ainsi qu à leur élevage. Les équipements sont surveillés et vérifiés par le personnel et/ou par des sociétés extérieures compétentes par l intermédiaire de contrats de maintenance ou de veille personnelle pour les matériels les moins critiques. 04/01/12 - Page 3 sur 8

4 Hygiène & Sécurité et éthique Les utilisateurs doivent respecter les règles d hygiène et sécurité. En cas d urgence ou simplement de problème, l utilisateur doit contacter le personnel du service. Stockage des données Les données et dossiers clients sont sauvegardés et archivés à la fois sur support papier et par informatique. Les résultats Les résultats sont retranscrits sur la partie «bilan & résultats» des fiches de prestation. Une fois complétées, ces fiches de prestation sont retournées au client et les résultats validés par celui-ci. Nous nous engageons à tout mettre en œuvre pour fournir aux clients les produits souhaités et ce dans un délai raisonnable, cependant, travaillant avec du «vivant», nous ne pouvons garantir 100% de succès. Tarifs Les prestations réalisées en routine font l objet d une tarification précise (sous forme de devis pour la transgenèse ciblée à l IPBS), réévaluée et validée chaque année par les administrations des tutelles. Des demandes plus particulières peuvent être étudiées et faire l objet de l établissement de propositions plus spécifiques. Une fois les modalités de la prestation approuvée par le client, la moitié du coût de celle-ci est dû quelque soit le résultat des expérimentations. Publications Les clients s engagent à citer le service dans le paragraphe «remerciements» ou «matériel et méthodes» des publications émanant de résultats obtenus avec ses équipements ou/et l intervention du personnel du service, ainsi que dans tout type de communication (posters et présentations orales). Un exemple est proposé ci-dessous : L équipe X a bénéficié des compétences du service de transgenèse de la plateforme Anexplo de Toulouse pour la création des animaux transgéniques suivants... Team X is very grateful to platform Anexplo from Toulouse for creating the following transgenic models... 04/01/12 - Page 4 sur 8

5 Prestations de service Transgenèse additive Principe et méthode L objectif de cette technologie est de permettre l intégration et l expression d un ADN exogène dans le génome de la souris, ADN qui sera transmis à la descendance comme un nouveau caractère héréditaire. Par cette méthodologie peuvent être créés des modèles animaux permettant l analyse des séquences régulatrices d un gène d intérêt ou mimant des pathologies décrites chez l Homme. Les champs d application sont très vastes car touchent de nombreux domaines de la Biologie. L ADN purifié linéaire ou sous forme de vecteur est injecté sous microscope dans un des pronuclei ou dans la zone périvitelline de l embryon au stade unicellulaire. Trois fondateurs sont fournis au minimum par construction microinjectée. Premier contact contact par , téléphone, rencontre, échanges, etc. Remise de documents (à remplir par le client et à retourner au service) anexplo/tg/f01 Fiche de demande de prestation anexplo/tg/f02 Fiche TG additive Validation de la demande de prestation par le service Réception et contrôle des produits(fournis par le client) transgène photo transgène contrôle du transgène (rapport de contrôle) Engagements du client La qualité de la solution d ADN est un facteur primordial à la réussite de la transgenèse. Le client doit donc s engager à fournir un fragment de microinjection purifié selon les protocoles en cours validés ou les protocoles fournis par le service, à une concentration «stock» déterminée en accord avec le service de Transgenèse de la plateforme Anexplo. Les microinjections ne seront débutées qu une fois les diverses fiches remplies et documents associés joints. Réalisation de la prestation commande des souris campagne d injection obtention des F0 génotypage, par le service ou le client Bilan envoyé (anexplo/tg/f04 Fiche suivi TG additive) «bilan et résultats» de la fiche Tg additive F02 complété et envoyé Remise du produit mise à disposition des fondateurs TG/MO12 Validation de la prestation par le client 04/01/12 - Page 5 sur 8

6 Transgenèse ciblée Principe et méthode La transgenèse ciblée consiste à introduire la modification génétique (via un vecteur de remplacement) dans des cellules embryonnaires souches (ES), et de sélectionner les cellules dans lesquelles l'adn s'est intégré par recombinaison homologue. Plus la taille de la région d'homologie entre l'adn exogène et l'adn génomique des cellules ES est grande et plus la fréquence de l événement de recombinaison homologue sera élevée. Pour sélectionner les cellules ayant intégré par recombinaison homologue l ADN étranger, des marqueurs de sélection positive (ex: gènes de résistance aux antibiotiques) doivent être inclus. De plus, pour différentier les événements de recombinaison homologue d une insertion aléatoire du fragment d intérêt, des marqueurs de sélection négative (ex: gènes "toxiques") sont souvent utilisés. Une des utilisations les plus connues de l'insertion ciblée de l'adn est la réalisation de souris "knock-out". En résumé, dans ce cas, la recombinaison homologue est utilisée pour interrompre le cadre de lecture du gène que l'on souhaite inactiver en insérant, par exemple, le gène néo qui confère une résistance à la néomycine (ou G418) et dont l'expression est dirigée par un promoteur constitutif (par ex PGK). Pour accomplir ceci, un vecteur de recombinaison est utilisé qui contient en plus de la cassette néo (promoteur + néo + site de polyadénylation), de larges séquences génomiques qui seront choisies pour s'apparier exactement aux séquences génomiques entourant le point d'insertion désirée. Une fois que cette construction est «électroporée» dans les cellules ES, la machinerie propre à la cellule réalisera la recombinaison homologue. Cet événement est peu fréquent et par conséquent le marqueur de sélection négative placé en dehors de la région où se fait la recombinaison (habituellement ce gène est adjacent à la plus petite des deux régions d'homologie génomique) aidera à la sélection des bons clones. Premier contact contact par , téléphone, rencontre, échanges, etc. Remise de documents (à remplir par le client et à retourner au service) anexplo/tg/f01 Fiche de demande de prestation anexplo/tg/f09 Fiche TG ciblée Validation de la demande de prestation par le service Réception des produits (fournis par le client) cellules ES test mycoplasme numération chromosomique Southern Réalisation de la prestation (anexplo/tg/f05 Fiche suivi injection c ES) commande des souris campagne d injection obtention des chimères Optionnel : accouplement des chimères pour analyse de la transmission analyse des F1 (PCR/Southern) par le client Bilan envoyé «bilan et résultats» de la fiche Tg ciblée F09 complété et envoyé Remise du produit mise à disposition des chimères ou F1 Validation de la prestation par le client Malgré cette contre sélection, il est nécessaire d identifier, par PCR et Southern blots, les clones de cellules ES qui ont intégré la construction par recombinaison homologue de ceux, beaucoup plus nombreux, qui l ont intégrée de manière aléatoire. Les cellules ES qui sont utilisées pour l insertion ciblée, dérivent de la masse cellulaire interne des blastocystes. Ces cellules sont pluripotentes, ce qui signifie qu elles peuvent donner tous types de tissus. Les cellules ES doivent être cultivées sur une couche de cellules nourricières, habituellement des fibroblastes embryonnaires de souris (MEF) qui ont été irradiés ou traités à la mitomycine pour arrêter leur division. Les cellules ES doivent être passées tous les 2 à 3 jours pour éviter leur différenciation et donc perdre leur pluripotentialité. 04/01/12 - Page 6 sur 8

7 Pour une construction donnée, la réussite du projet (obtention de bonnes chimères et GLT : Germ Line Transmission) dépend à la fois de la qualité intrinsèque des clones de cellules ES (caryotype, pluripotentialité, pureté), de leurs conditions de culture mais aussi de leur état de division le jour de l injection dans les embryons receveurs. Il est conseillé d injecter au moins deux clones différents pour une construction donnée. Les cellules ES sont injectées sous microscope, à l aide de micromanipulateurs, dans les blastocystes au nombre de 8 à 15 cellules ES / blastocyste selon la lignée de ES utilisée et les recommandations du client. Les chimères mâles principalement à taux de chimérisme élevé (venant donc majoritairement du fond génétique des ES) sont accouplées à des souris WT pour l obtention des F1 hétérozygotes. Engagements La prestation va de la microinjection des ES au sevrage des potentiels chimères. Elle ne sera lancée qu après obtention des fiches de renseignements fournies par le service et dûment complétées par le client. L étape d injection des ES dans les blastocystes doit être précédée d une expertise afin de s assurer du bon profil des clones à injecter (aspect morphologique, densité, euploïdie, état de pluripotence des ES*). Il est conseillé au client de vérifier ces paramètres s il veut augmenter les chances de réussite. Le client s engage à rechercher la présence de mycoplasmes dans le lysat cellulaire des ES et des MEF (par PCR et colorimétrie, après culture sans antibiotiques) ainsi que des cellules COS productrices de LIF si utilisées afin de garantir les conditions de culture optimales pour tout échantillon incubé en même temps et éviter une contamination via l incubateur. * l aspect morphologique reste un très bon indicateur à condition de connaître l aspect «normal» de vos cellules. Par exemple la culture en présence ou en absence de MEF change la morphologie des cellules ES. la densité en culture au jour d injection doit être sub-confluente (autour de 80% de la surface de la boîte de diamètre 6 cm). La mesure de la prolifération peut être un marqueur de l état cellulaire et conditionner la colonisation des ES dans les blastocystes. la numération chromosomique : l analyse quantitative, mais aussi qualitative (caryotype), des chromosomes est importante surtout sur de nouvelles cellules ou après un nombre de passage important. Une anomalie chromosomique (en nombre et/ou de réarrangement) n empêchera pas les cellules ES de bien proliférer mais la transmission de la mutation sera compromise. Attention cependant, une numération chromosomique normale (80% d euploïdie) ne garantit pas une bonne transmission! l état de différenciation du/des clones ES : celui-ci se fait principalement «à l œil» mais il est également possible de regarder sur un échantillon l expression de la protéine oct-4 ou nanog, marqueurs de pluripotence. La présence et l activité de la phosphatase alcaline reste un bon marqueur mais le test de coloration est souvent difficile à interpréter. si le clone est fortement différencié, il est fortement recommandé de revoir les conditions de culture et de remettre l injection à plus tard. Réalisation de la prestation Le jour fixé de l injection, le client apportera dans de la glace fondante les cellules ES fraîchement dissociées et débarrassées des fibroblastes (cf. protocole fourni par le service). Le service s engage à injecter les clones sur une période de 2 mois (2 injections successives puis la/les suivantes un mois plus tard au vu des premiers résultats). En théorie, après injection de 50 blastocystes, le service devrait si tous les contrôles sont bons, obtenir au moins 3 chimères dont au moins une transmettra à la lignée germinale. En pratique, l obtention de souris chimères n est pas garantie puisque dépendante des conditions de culture des cellules ES et de leur profil. 04/01/12 - Page 7 sur 8

8 La prestation sera donc systématiquement facturée dès 50 blastocystes injectés pour une construction donnée quelque soit le nombre de chimères obtenues. La facturation prend en compte le nombre de femelles donneuses de blastocystes, de femelles porteuses, l hébergement des souris nécessaires, les consommables et réactifs, l amortissement et la maintenance des gros appareils et le nombre de jours d injection effectivement réalisés. S il n y a pas de chimères obtenues, le projet est revu pour évaluer les causes de cet échec. La poursuite ou non du projet sera décidée ensemble. Eventuellement une nouvelle prestation sera possible avec un 2 ème clone pour la même construction. En cas d obtention de chimères, celles-ci seront remises au client ou feront l objet d une autre prestation à la demande du client : accouplement avec des souris WT pour l obtention de souris hétérozygotes pour la modification génétique. 04/01/12 - Page 8 sur 8

Plateforme Transgenèse/Zootechnie/Exploration Fonctionnelle IBiSA. «Anexplo» Service. Cryoconservation/ Décontamination. Catalogue des prestations

Plateforme Transgenèse/Zootechnie/Exploration Fonctionnelle IBiSA. «Anexplo» Service. Cryoconservation/ Décontamination. Catalogue des prestations Plateforme Transgenèse/Zootechnie/Exploration Fonctionnelle IBiSA «Anexplo» Service Cryoconservation/ Décontamination Catalogue des prestations 20/03/13 - Page 1 sur 10 Présentation du service de Cryoconservation/

Plus en détail

Cours d introduction à la génétique de la souris Notion de Souche

Cours d introduction à la génétique de la souris Notion de Souche Cours d introduction à la génétique de la souris Notion de Souche Introduction: - Réponse d un animal à l expérimentation (diapo 1) Facteurs environnementaux et propres à l animal - Notion d animal standardisé

Plus en détail

Techniques de modifications d expression génique au niveau ADN et ARN : ARN interférence, cellules souches embryonnaires, souris KO

Techniques de modifications d expression génique au niveau ADN et ARN : ARN interférence, cellules souches embryonnaires, souris KO Techniques de modifications d expression génique au niveau ADN et ARN : ARN interférence, cellules souches embryonnaires, souris KO Fabrice SONCIN Directeur de Recherche INSERM Institut de Biologie de

Plus en détail

Biotechnologies chez le lapin

Biotechnologies chez le lapin La partie de l'image avec l'id de relation rid4 n'a pas été trouvé dans le fichier. 24/10/2012 Biotechnologies chez le lapin Thierry JOLY & Marielle AFANASSIEFF GFPC 23/10/2012 Pourquoi le lapin? Elevage:

Plus en détail

Approfondissement des connaissances en biologie moléculaire

Approfondissement des connaissances en biologie moléculaire Approfondissement des connaissances en biologie moléculaire nicolas.glaichenhaus@unice.fr Master IADE Année 2013-2014 Plan du cours Rappels de biologie moléculaire et de biologie cellulaire Les molécules

Plus en détail

Chapitre 10 L isolement et la manipulation de gènes. Injection d ADN étranger dans une cellule animale

Chapitre 10 L isolement et la manipulation de gènes. Injection d ADN étranger dans une cellule animale Chapitre 10 L isolement et la manipulation de gènes Injection d ADN étranger dans une cellule animale Comment amplifier un gène d intérêt? Amplification in vivo à l aide du clonage d ADN L ensemble formé

Plus en détail

Principales techniques utilisées en génie génétique Ces différentes techniques peuvent également se combiner entre elles. Séquençage de l ADN

Principales techniques utilisées en génie génétique Ces différentes techniques peuvent également se combiner entre elles. Séquençage de l ADN Principales techniques utilisées en génie génétique Ces différentes techniques peuvent également se combiner entre elles Séquençage de l ADN 1- Un brin complémentaire de l ADN à séquencer est fabriqué

Plus en détail

Stratégie de reproduction humaine: In vitro

Stratégie de reproduction humaine: In vitro Stratégie de reproduction humaine: In vitro La fécondation in vitro (FIV), est une forme de procréation assisté. C'est à dire, une technologie reproductive offert aux couples incapable de concevoir un

Plus en détail

BAP Sciences du vivant. Technicien de Recherche

BAP Sciences du vivant. Technicien de Recherche BAP Sciences du vivant Technicien de Recherche Concours n 33 5 Postes 1 er poste Emploi-type : Technicien en élevage et production animale Affectation : Unité 862, Neurocentre Magendie, Bordeaux Nom du

Plus en détail

Le chercheur responsable, en collaboration avec le personnel technique de

Le chercheur responsable, en collaboration avec le personnel technique de Direction des services vétérinaires Procédure normalisée de fonctionnement Objet : Gestion des colonies internes de souris Numéro : RE-1 Portée : Ceci est une directive de la Direction des services vétérinaires

Plus en détail

Approche pratique de la transgénèse :

Approche pratique de la transgénèse : Approche pratique de la transgénèse : Recherche et analyse fine d une modification génétique dans le génome murin octobre 2006 1) 2) 3) 7) 8) 9) 10) 11) 12) 13) 14) Plan / Introduction Extraction et Préparation

Plus en détail

Charte de la Banque ADN et de Cellules de Généthon

Charte de la Banque ADN et de Cellules de Généthon Sommaire 1. PREAMBULE... 2 2. DEFINITIONS... 2 3. CADRE LEGAL... 3 4. ORGANISATION DE LA BACG... 4 5. PRESTATIONS DE LA BACG... 5 6. MODALITES DE CONTRIBUTION ET D UTILISATION DES SERVICES... 5 7. REGLES

Plus en détail

Les OGM. 5 décembre 2008. Nicole Mounier

Les OGM. 5 décembre 2008. Nicole Mounier Les OGM 5 décembre 2008 Nicole Mounier Université Claude Bernard Lyon 1 CGMC, bâtiment Gregor Mendel 43, boulevard du 11 Novembre 1918 69622 Villeurbanne Cedex OGM Organismes Génétiquement Modifiés Transfert

Plus en détail

CHAPITRE III: Le Clonage

CHAPITRE III: Le Clonage BIOLOGIE MOLECULAIRE CHAPITRE III: Le Clonage I) Définition: Cloner un fragment d'adn consiste à: isoler physiquement ce fragment. en augmenter le nombre de copie (cf: amplification) II) Principe: Le clonage

Plus en détail

BIOLOGIE. Durée : 4 heures. L usage de la calculatrice, d abaques et de tables est interdit pour cette épreuve.

BIOLOGIE. Durée : 4 heures. L usage de la calculatrice, d abaques et de tables est interdit pour cette épreuve. Concours B ENSA B-0112B BIOLOGIE Durée : 4 heures L usage de la calculatrice, d abaques et de tables est interdit pour cette épreuve. Si, au cours de l épreuve, un candidat repère ce qui lui semble être

Plus en détail

Technologies génétique SBI3U

Technologies génétique SBI3U Technologies génétique SBI3U Le génie génétique c est la manipulation du génome d un organisme par le biais de la biotechnologie. Un ou plusieurs gènes peuvent être insérés dans le génome de l hôte. Que

Plus en détail

Méthodes et techniques de la biologie du développement

Méthodes et techniques de la biologie du développement Méthodes et techniques de la biologie du développement 1. Etude de l expression des gènes : Détecter les transcrits et les protéines au cours de l ontogenèse l outil anticorps 1.1. La RT-PCR La réaction

Plus en détail

Chapitre 1. La cellule : unité morphologique et fonctionnelle

Chapitre 1. La cellule : unité morphologique et fonctionnelle Chapitre 1. La cellule : unité morphologique et fonctionnelle 1. Historique de la biologie : Les premières cellules eucaryotes sont apparues il y a 3 milliards d années. Les premiers Homo Sapiens apparaissent

Plus en détail

Clonage de Vénus et transformation de E.Coli.

Clonage de Vénus et transformation de E.Coli. Clonage de Vénus et transformation de E.Coli. Samueal Joseph, Romain Laverrière, Elias Laudato, Noé Mage Assisstants : Gisele Dewhurst, Charlotte Gehin, Miwa Umebayashi Résumé [1] L expérience consiste

Plus en détail

B/ La diversité des techniques de l'adn recombinant

B/ La diversité des techniques de l'adn recombinant B/ La diversité des techniques de l'adn recombinant 1 I/ Différents vecteurs de clonage Les vecteurs de clonage sont des fragments d'adn capables d'intégrer un fragment plus ou moins grand d'adn étranger

Plus en détail

Technologie de l ADN recombinant. Complément de cours sur: «Les Méthodes d Etude de la Cellule»

Technologie de l ADN recombinant. Complément de cours sur: «Les Méthodes d Etude de la Cellule» Technologie de l ADN recombinant Complément de cours sur: «Les Méthodes d Etude de la Cellule» 1 Les techniques de l ADN Recombinant But: isoler des fragments d ADN de génomes complexes et les recombiner

Plus en détail

Génie de la biocatalyse et génie des procédés. «Production d enzymes industrielles»

Génie de la biocatalyse et génie des procédés. «Production d enzymes industrielles» Ministère de l Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique Université Virtuelle de Tunis Génie de la biocatalyse et génie des procédés «Production d enzymes industrielles» Concepteur du cours:

Plus en détail

Chapitre 2 La diversification du vivant

Chapitre 2 La diversification du vivant Chapitre 2 La diversification du vivant 1 Introduction Méiose et fécondation : sources de diversité Mutations germinales : processus fondamental de diversification génétique, générateur de biodiversité

Plus en détail

Identification de récepteurs r endothéliaux stades vasculaires visualisés in vivo par échographie Doppler

Identification de récepteurs r endothéliaux stades vasculaires visualisés in vivo par échographie Doppler Identification de récepteurs r endothéliaux à différents stades vasculaires visualisés in vivo par échographie Doppler S.Lavisse 1, V. Lazar 2, P. Opolon 3, P. Dessen 2, A. Roche 1, N. Lassau 1 Équipes

Plus en détail

Tutoriel pour les enseignants de lycée. Rappel du contenu des programmes au lycée en classe de seconde

Tutoriel pour les enseignants de lycée. Rappel du contenu des programmes au lycée en classe de seconde Tutoriel pour les enseignants de lycée Ce document sert à l enseignant pour préparer différentes séquences pédagogiques afin d aborder : les questions de la génétique, des maladies génétiques, et les métiers

Plus en détail

L INSTITUT DE RECHERCHE EN

L INSTITUT DE RECHERCHE EN 1 L INSTITUT DE RECHERCHE EN IMMUNOLOGIE ET EN CANCÉROLOGIE COMMERCIALISATION DE LA RECHERCHE VISION Être un centre reconnu internationalement pour ses activités de maximisation de la valeur de la recherche

Plus en détail

Approches génomiques des cancers Exemple des leucémies aiguës. Jean Soulier Laboratoire d Hématologie, Hôpital Saint-Louis

Approches génomiques des cancers Exemple des leucémies aiguës. Jean Soulier Laboratoire d Hématologie, Hôpital Saint-Louis Approches génomiques des cancers Exemple des leucémies aiguës Jean Soulier Laboratoire d Hématologie, Hôpital Saint-Louis Leucémies aiguës : prolifération de progéniteurs immatures Leucémies aiguës lymphoblastiques

Plus en détail

Chapitre 2 - VARIABILITÉ GÉNÉTIQUE ET MUTATION DE L ADN

Chapitre 2 - VARIABILITÉ GÉNÉTIQUE ET MUTATION DE L ADN Chapitre 2 - VARIABILITÉ GÉNÉTIQUE ET MUTATION DE L ADN Les organismes ne peuvent survivre que si leur ADN est soigneusement répliqué et protégé des altérations chimiques et physiques qui pourraient changer

Plus en détail

Digestion par les enzymes SalI et EcoRV. Digestion par les enzymes XhoI et SmaI

Digestion par les enzymes SalI et EcoRV. Digestion par les enzymes XhoI et SmaI 2 Digestion par les enzymes SalI et EcoRV Digestion par les enzymes XhoI et SmaI Klenow: sous-unité de l ADN Polymérase I d E. coli possédant une activité ADN polymérase 5-3 et une activité exonucléasique

Plus en détail

Licence-Master Bioinformatique Contrôle continu 06/03/06. Correction

Licence-Master Bioinformatique Contrôle continu 06/03/06. Correction Licence-Master Bioinformatique Contrôle continu 06/03/06 Correction -«Vraies» questions de cours -«fausses» questions de cours: questions pour voir si pouviez imaginer une réponse crédible qui n était

Plus en détail

Biologie cellulaire. Perfectionnement à la culture cellulaire. Programme. ParTIe PraTIQUe. ParTIe THÉorIQUe. durée : 4 jours

Biologie cellulaire. Perfectionnement à la culture cellulaire. Programme. ParTIe PraTIQUe. ParTIe THÉorIQUe. durée : 4 jours Biologie cellulaire Perfectionnement à la culture cellulaire durée : 4 jours ingénieurs, chercheurs et chefs de projet connaissances de base en culture cellulaire ou validation du module «initiation à

Plus en détail

POPULATION D ADN COMPLEXE - ADN génomique ou - copie d ARNm = CDNA

POPULATION D ADN COMPLEXE - ADN génomique ou - copie d ARNm = CDNA POPULATION D ADN COMPLEXE - ADN génomique ou - copie d ARNm = CDNA Amplification spécifique Détection spécifique Clonage dans des vecteurs Amplification in vitro PCR Hybridation moléculaire - hôte cellulaire

Plus en détail

Les outils du génie génétique.

Les outils du génie génétique. Les outils du génie génétique. I\ Les enzymes. On va se servir des enzymes pour couper, coller et synthétiser des acides nucléiques. A\ Les polymérases. Toutes les polymérases agissent de 5 vers 3. En

Plus en détail

L'APPROPRIATION DES ANIMAUX GÉNÉTIQUEMENT MODIFIÉS PAR LE BREVET

L'APPROPRIATION DES ANIMAUX GÉNÉTIQUEMENT MODIFIÉS PAR LE BREVET L'APPROPRIATION DES ANIMAUX GÉNÉTIQUEMENT MODIFIÉS PAR LE BREVET La protection de l animal génétiquement modifié par le brevet a été, et reste encore, une question très discutée, tant sur le plan juridique

Plus en détail

TD Révision BIO57. Connaissance et Technique du gène

TD Révision BIO57. Connaissance et Technique du gène TD Révision BIO57 Connaissance et Technique du gène Novembre 2007 Cécile BAUDOT cecile.baudot@medecine.univ-mrs.fr INSERM 910 «Génétique Médicale et Génomique Fonctionnelle» Maladies Neuromusculaires Le

Plus en détail

TP de Biochimie Groupe 4 Forestier Michèle 25.05.2010 Fournier Coralie Freyre Christophe Manipulation d ADN

TP de Biochimie Groupe 4 Forestier Michèle 25.05.2010 Fournier Coralie Freyre Christophe Manipulation d ADN MANIPULATION D ADN Clonage du gène «venus» dans des plasmides et expression de celui-ci chez les bactéries E.Coli. Assistants: U. Loizides M. Umebayashi C. Gehin - 1 - 1. Résumé Lors de notre expérience,

Plus en détail

INRA-DRH numconcours externes 2011

INRA-DRH numconcours externes 2011 INRA-DRH numconcours externes 2011 http://www.inra.fr/drh/ce2011/bdd/profil.php?numprofil=ir11-sa-2 Page 1 of 2 09/02/2011 IR Ingénieur en biologie profil n : IR11-SA-2 emploi-type n : A1A23 Tours concours

Plus en détail

Génie génétique. Définition : Outils nécessaires : Techniques utilisées : Application du génie génétique : - Production de protéines

Génie génétique. Définition : Outils nécessaires : Techniques utilisées : Application du génie génétique : - Production de protéines Génie génétique Définition : Ensemble de méthodes d investigation et d expérimentation sur les gènes. Outils nécessaires : ADN recombinant, enzyme de restriction, vecteur, banque ADNc, sonde nucléique...

Plus en détail

AVANT PROPOS. Il faut aussi bien connaître les méthodes de l embryologie moléculaire et savoir les utiliser.

AVANT PROPOS. Il faut aussi bien connaître les méthodes de l embryologie moléculaire et savoir les utiliser. AVERTISSEMENT Au fil de l ouvrage, les termes ou les notions importantes développés dans le livre de cours Bases cellulaires et moléculaires du développement (Ellipses, 2007), sont notés (I) ou (I, p.x).

Plus en détail

Dr E. CHEVRET UE2.1 2013-2014. Aperçu général sur l architecture et les fonctions cellulaires

Dr E. CHEVRET UE2.1 2013-2014. Aperçu général sur l architecture et les fonctions cellulaires Aperçu général sur l architecture et les fonctions cellulaires I. Introduction II. Les microscopes 1. Le microscope optique 2. Le microscope à fluorescence 3. Le microscope confocal 4. Le microscope électronique

Plus en détail

A) Présentation de la plateforme Trans-Prot

A) Présentation de la plateforme Trans-Prot Charte de la plateforme Trans-Prot (Transcriptome-Protéome) de l IFR 141-IPSIT «Institut Paris-Sud d'innovation Thérapeutique» UFR de Pharmacie de l Université Paris-Sud (UPS), Châtenay-Malabry Une plateforme

Plus en détail

Jean-Michel SAUTIER*, Sabine LOTY**, Christine LOTY**, Susan HATTAR**, Ariane BERDAL***

Jean-Michel SAUTIER*, Sabine LOTY**, Christine LOTY**, Susan HATTAR**, Ariane BERDAL*** Bull. Acad. Natle Chir. Dent., 2002, 45-4 85 Séance de travail Mercredi 7 février 2001 Nouvelles stratégies thérapeutiques expérimentales dans la régénération osseuse et cartilagineuse Jean-Michel SAUTIER*,

Plus en détail

Techniques d étude des Gènes et de leur Régulation. A. Galmiche, 2011-2012

Techniques d étude des Gènes et de leur Régulation. A. Galmiche, 2011-2012 Techniques d étude des Gènes et de leur Régulation A. Galmiche, 2011-2012 1. Introduction et techniques de base 2. Détection des acides nucléiques et mesure de l expression des gènes: Hybridations PCR

Plus en détail

TP BC : ADN recombinant BCPST1, ENCPB

TP BC : ADN recombinant BCPST1, ENCPB TP BC : principe et analyse de résultats des technologies de l ADN recombinant = clonage moléculaire = génie génétique Sources des illustrations : Analyse génétique moderne, Griffith et al., De Boeck,

Plus en détail

TD1 : Epissage alternatif

TD1 : Epissage alternatif TD1 : Epissage alternatif Le gène de la tropomyosine α de xénope possède trois exons 3' terminaux, appelés exon 9A9', 9B et 9D, dont la sélection différentielle en fonction du contexte tissulaire produit

Plus en détail

Obtention de données génétiques à grande échelle

Obtention de données génétiques à grande échelle Obtention de données génétiques à grande échelle Stéphanie FERREIRA Ph.D. Campus de l Institut Pasteur de Lille 1, rue du Professeur Calmette 59000 LILLE Tel : 03 20 87 71 53 Fax : 03 20 87 72 64 contact@genoscreen.fr

Plus en détail

TP6 : Le support de l'information génétique

TP6 : Le support de l'information génétique Objectifs : TP6 : Le support de l'information génétique (notionnel) : comprendre le codage de l'information génétique comprendre la variabilité de l'information génétique connaître la structure de la molécule

Plus en détail

UNITE ET DIVERSITE DES ËTRES HUMAINS

UNITE ET DIVERSITE DES ËTRES HUMAINS UNITE ET DIVERSITE DES ËTRES HUMAINS Rappels : - organisation du corps humain - La fécondation L HEREDITE ET SON SUPPORT Chaque individu possède des ressemblances et des différences même au sein d une

Plus en détail

2: Les enzymes de restriction

2: Les enzymes de restriction 2: Les enzymes de restriction Les enzymes de restriction sont des protéines synthétisées par des bactéries pour se protéger des infections de virus (bactériophages). Ces enzymes coupent l ADN viral à des

Plus en détail

Examen de Mi-d'année. Exercice I: L albinisme et ses causes.

Examen de Mi-d'année. Exercice I: L albinisme et ses causes. Class: 3 ème. Secondaire (S.V.) Matière: Biologie Exercice I: L albinisme et ses causes. Examen de Mi-d'année Points: 20 pts. Durée: 180 min. (4.5 pts.) L albinisme résulte d un manque général de la pigmentation

Plus en détail

MANUEL QUALITÉ. Plate-forme Biopuces Toulouse. selon la norme ISO 9001 version 2008

MANUEL QUALITÉ. Plate-forme Biopuces Toulouse. selon la norme ISO 9001 version 2008 1 MANUEL QUALITÉ Plate-forme Biopuces Toulouse selon la norme ISO 9001 version 2008 135, avenue de Rangueil - 31077 TOULOUSE CEDEX 4 Tél. 05 61 55 96 87 - fax 05 61 55 94 00 http://biopuce.insa-toulouse.fr

Plus en détail

A : Vrai : La biotechnologie est l'ensemble des techniques qui utilisent des microorganismes,

A : Vrai : La biotechnologie est l'ensemble des techniques qui utilisent des microorganismes, Ecurie du 1/02/12 1: AE A : Vrai : La biotechnologie est l'ensemble des techniques qui utilisent des microorganismes, des cellules animales, végétales ou leurs constituants à des fins industrielles (agro

Plus en détail

Chapitre 1 Structure et diversité du génome humain

Chapitre 1 Structure et diversité du génome humain Chapitre 1 Structure et diversité du génome humain I. Préambule Le projet de séquençage du génome humain est certainement, après la conquête de la lune, l une des aventures humaines récentes les plus passionnantes

Plus en détail

C R B X E N O P E S. A l écoute de nos clients A l écoute de la science

C R B X E N O P E S. A l écoute de nos clients A l écoute de la science A l écoute de nos clients A l écoute de la science CRB XENOPES / MANUEL QUALITE Organisme certifié depuis 2007 / Référentiel ISO9001 Le présent manuel reg roupe les dispositions générales prises par le

Plus en détail

PLATEFORME CYTOMETRIE EN FLUX CHARTE D'UTILISATION

PLATEFORME CYTOMETRIE EN FLUX CHARTE D'UTILISATION 28/08/2015 PLATEFORME CYTOMETRIE EN FLUX CHARTE D'UTILISATION Présentation Description La plateforme de Cytométrie en flux installée à l hôpital Henri Mondor est équipée d un trieur et de deux analyseurs

Plus en détail

Cellules procaryotes (toujours unicellulaire) Cellules eucaryotes (unicellulaire ou pluricellulaire)

Cellules procaryotes (toujours unicellulaire) Cellules eucaryotes (unicellulaire ou pluricellulaire) 4- Organisation structurale et fonctionnelle des cellules Organismes unicellulaires Organismes pluricellulaires cellule Cellules procaryotes (toujours unicellulaire) Cellules eucaryotes (unicellulaire

Plus en détail

Durée de l'épreuve: 3 heures. (Pas de documents autorisés) Sujet 1 (8 points). Pathologies des cils et des flagelles, et kinésines.

Durée de l'épreuve: 3 heures. (Pas de documents autorisés) Sujet 1 (8 points). Pathologies des cils et des flagelles, et kinésines. Université de la Méditerranée Année universitaire 2002-2003 Faculté des Sciences de Luminy Département de Biologie Maîtrise de Biologie Cellulaire Module optionnel "Dynamique Cellulaire" Première session

Plus en détail

Chapitre 3 L assortiment indépendant des gènes. Des génotypes supérieurs de cultures telles que le riz ont révolutionné l agriculture.

Chapitre 3 L assortiment indépendant des gènes. Des génotypes supérieurs de cultures telles que le riz ont révolutionné l agriculture. Chapitre 3 L assortiment indépendant des gènes Des génotypes supérieurs de cultures telles que le riz ont révolutionné l agriculture. La variation de deux caractères Croisements monohybrides: entre 2 individus

Plus en détail

AP SVT. Exercice 1. Exercice 2. Exercice 3.

AP SVT. Exercice 1. Exercice 2. Exercice 3. Exercice 1. AP SVT On cherche à comprendre le mode de transmission de deux caractères chez la Drosophile, organisme diploïde. Effectuez une analyse génétique pour expliquer les résultats des croisements

Plus en détail

Préparateur en biologie

Préparateur en biologie Préparateur en biologie A5A21 Biologie et recherche médicale - AJT Le préparateur en biologie assure les préparations et interventions courantes, selon des procédures écrites dans le cadre d un protocole

Plus en détail

Isolement des cellules mononucléées du sang périphérique

Isolement des cellules mononucléées du sang périphérique Isolement des cellules mononucléées du sang périphérique 1. Equipements utilisés L isolement des cellules mononucléées du sang périphérique est effectué à partir d échantillons sanguins par une technique

Plus en détail

Plan du cours «Biologie du développement»

Plan du cours «Biologie du développement» Plan du cours «Biologie du développement» Partie I : Notions de base de la biologie du développement. Définitions, les principales étapes de l embryogenèse Les facteurs moléculaires contrôlant les processus

Plus en détail

L'hybridation fluorescente (FISH)

L'hybridation fluorescente (FISH) L'hybridation fluorescente (FISH) fluorescent in situ hybridization DR Thierry PALUKU THEY-THEY LABO GENETIQUE ET PATHO MOLECULAIRE JUIN 2007 Définition repérer la présence d'anomalies chromosomiques par

Plus en détail

Equipe pédagogique : C. Patrat, techniciens hospitaliers et universitaires (Jean-Claude Julliard, C. Lesaffre).

Equipe pédagogique : C. Patrat, techniciens hospitaliers et universitaires (Jean-Claude Julliard, C. Lesaffre). Le D.U. : «Diagnostic de l infertilité et Aide Médicale à la Procréation» est organisé sous forme de modules obligatoires et optionnels. Il s obtient en capitalisant trois modules obligatoires et au moins

Plus en détail

Lettres: A, T, G, C. Mots: à 3 lettres (codons) Phrase: gène (information pour synthétiser une protéine). Ponctuation

Lettres: A, T, G, C. Mots: à 3 lettres (codons) Phrase: gène (information pour synthétiser une protéine). Ponctuation 2- Les molécules d ADN constituent le génome 2-1 La séquence d ADN représente l information génétique Lettres: A, T, G, C Mots: à 3 lettres (codons) Phrase: gène (information pour synthétiser une protéine).

Plus en détail

Laboratoires. Centre de Formation des Professions de Santé Programme 2013 119

Laboratoires. Centre de Formation des Professions de Santé Programme 2013 119 Laboratoires Centre de Formation des Professions de Santé 2013 119 Hématologie cellulaire Formation continue en hématologie cellulaire Laboratoire d hématologie Pr Corberand Hôpital Rangueil Toulouse 587

Plus en détail

INFORMATION CHAPITRE 3 GÉNÉTIQUE CE QUE JE SAIS...

INFORMATION CHAPITRE 3 GÉNÉTIQUE CE QUE JE SAIS... GÉNÉTIQUE CHAPITRE 3 INFORMATION Fœtus de trois mois (il mesure environ 10 cm). La division cellulaire est indispensable au développement embryonnaire mais aussi à la croissance de l enfant, de l'adolescent

Plus en détail

DIRECTION GENERALE DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR

DIRECTION GENERALE DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR DIRECTION GENERALE DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR ANALYSES DE BIOLOGIE MEDICALE Septembre 2007 Arrêté modifié portant définition et fixant les conditions de délivrance du brevet

Plus en détail

DAEU- cours de Sciences de la Nature et de la Vie- Marie Claire Garnier

DAEU- cours de Sciences de la Nature et de la Vie- Marie Claire Garnier Partie 3 : génétique Chapitre 1 : la transmission d un caractère au cours de la reproduction sexuée Rappel : la reproduction sexuée comprend 2 phénomènes fondamentaux successifs : La méiose lors de la

Plus en détail

DÉTECTION DU GÉNOME DU VIH

DÉTECTION DU GÉNOME DU VIH DÉTECTION DU GÉNOME DU VIH AU SEIN DES FRACTIONS DU SPERME Classement NABM : 16-02 - code : non codé JUILLET 2006 Service évaluation des actes professionnels 2 avenue du Stade de France 93218 Saint-Denis

Plus en détail

La production de médicaments par les OGM

La production de médicaments par les OGM La production de médicaments par les OGM L.M. HOUDEBINE Unité de biologie du Développement et Biotechnologies INRA 78352 Jouy-en-Josas Cedex Depuis les temps les plus reculés, les communautés humaines

Plus en détail

3: Clonage d un gène dans un plasmide

3: Clonage d un gène dans un plasmide 3: Clonage d un gène dans un plasmide Le clonage moléculaire est une des bases du génie génétique. Il consiste à insérer un fragment d'adn (dénommé insert) dans un vecteur approprié comme un plasmide par

Plus en détail

évaluation des risques professionnels

évaluation des risques professionnels évaluation des professionnels Inventaire des Etablissement : Faculté de Médecine Unité de travail : Laboratoire de Biochimie Médicale Année : 2013 Locaux Bureaux Salle de Microscopie Culture cellulaire

Plus en détail

Chapitre 7 : diversification des êtres vivants et évolution de la biodiversité

Chapitre 7 : diversification des êtres vivants et évolution de la biodiversité Chapitre 7 : diversification des êtres vivants et évolution de la biodiversité Au sein d une espèce, la diversité entre les individus a pour origine les mutations, sources de création de nouveaux allèles,

Plus en détail

Génétique et génomique Pierre Martin

Génétique et génomique Pierre Martin Génétique et génomique Pierre Martin Principe de la sélections Repérage des animaux intéressants X Accouplements Programmés Sélection des meilleurs mâles pour la diffusion Index diffusés Indexation simultanée

Plus en détail

Ecole Centrale Paris Année 2009-2010 1 ère année. Cours «Biologie». Vendredi 28 mai 2010

Ecole Centrale Paris Année 2009-2010 1 ère année. Cours «Biologie». Vendredi 28 mai 2010 Ecole Centrale Paris Année 2009-2010 1 ère année. Cours «Biologie». Vendredi 28 mai 2010 Contrôle des Connaissances. 2 ème session) (Durée : 1h30, tous documents autorisés, ordinateur interdit) Important

Plus en détail

Université Bordeaux Segalen - PACES 2012-2013 ED UE9s Avril 2013

Université Bordeaux Segalen - PACES 2012-2013 ED UE9s Avril 2013 Sélectionner les propositions exactes Université Bordeaux Segalen - PACES 2012-2013 ED UE9s Avril 2013 QCM 1 La plupart des techniques de biologie moléculaire repose sur le principe de complémentarité

Plus en détail

«Terminologie de la thérapie génique» Marie Bitar. Meta : journal des traducteurs / Meta: Translators' Journal, vol. 46, n 1, 2001, p. 183-191.

«Terminologie de la thérapie génique» Marie Bitar. Meta : journal des traducteurs / Meta: Translators' Journal, vol. 46, n 1, 2001, p. 183-191. «Terminologie de la thérapie génique» Marie Bitar Meta : journal des traducteurs / Meta: Translators' Journal, vol. 46, n 1, 2001, p. 183-191. Pour citer ce document, utiliser l'information suivante :

Plus en détail

Immunité anti-tumorale

Immunité anti-tumorale Immunité anti-tumorale Professeur M GUENOUNOU Laboratoire d Immunologie & Microbiologie UFR de Pharmacie 51100 REIMS 1- Cellules tumorales - Une tumeur est une prolifération clonale issue d une cellule

Plus en détail

PERCIMAP. Oreochromis niloticus. Construction d une carte RH à haute densité du génome de Tilapia CNRS UMR 6061

PERCIMAP. Oreochromis niloticus. Construction d une carte RH à haute densité du génome de Tilapia CNRS UMR 6061 PERCIMAP Construction d une carte RH à haute densité du génome de Tilapia Oreochromis niloticus CIRAD UPR20 Aquaculture et gestion des ressources aquatiques, Montpellier H. D Cotta E. Pepey J.F. Baroiller

Plus en détail

Interprétation des résultats et troubleshooting

Interprétation des résultats et troubleshooting Interprétation des résultats et troubleshooting Le Service de séquençage du Centre d innovation Génome Québec et Université McGill utilise des appareils 3730xl DNA Analyzer d Applied Biosystems. Cette

Plus en détail

Aujourd hui, il y a plus de consortium, ce qui permet des avancées plus rapides.

Aujourd hui, il y a plus de consortium, ce qui permet des avancées plus rapides. GFMOM 20/01/2012 Cours 2 partie 2 T. Bourgeron II. LA CYTOGENETIQUE Nous allons étudier les anomalies chromosomiques des plus grossières aux plus fines. Ces anomalies peuvent être retrouvées dans la population

Plus en détail

Module optionnel génétique Cours 9. Modèles animaux

Module optionnel génétique Cours 9. Modèles animaux Module optionnel génétique Cours 9 Modèles animaux La nouvelle génétique expérimentale Génomique fonctionnelle: étude de la fonction par la dysfonction Validation d une hypothèse: gène ou mutation candidate

Plus en détail

Pharmacie galénique. 4 ème année pharmacie. Chapitre 5 : Les vaccins. Page 1 sur 12

Pharmacie galénique. 4 ème année pharmacie. Chapitre 5 : Les vaccins. Page 1 sur 12 Pharmacie galénique 4 ème année pharmacie Chapitre 5 : Les vaccins Page 1 sur 12 Sommaire 1. Définition... 3 2. Classification des vaccins... 3 2.1. Vaccins bactériens... 3 2.2. Les anatoxines bactériennes...

Plus en détail

Rapport de l AERES sur la structure fédérative :

Rapport de l AERES sur la structure fédérative : Section des Unités de recherche Rapport de l AERES sur la structure fédérative : Structure fédérative de recherche Santé Auvergne sous tutelle des établissements et organismes : Université d Auvergne Décembre

Plus en détail

IFSI QCM QROC SCHEMAS MINI-CAS. Réussissez toutes vos évaluations en SEMESTRE. Tous les corrigés détaillés UE 1.1 UE 2.1 UE 2.10 UE 2.

IFSI QCM QROC SCHEMAS MINI-CAS. Réussissez toutes vos évaluations en SEMESTRE. Tous les corrigés détaillés UE 1.1 UE 2.1 UE 2.10 UE 2. Réussissez toutes vos évaluations en IFSI SEMESTRE 1 UE 1.1 UE 2.1 UE 2.10 UE 1.3 UE 2.2 UE 2.11 UE 2.4 500 QCM QROC TOUS LES QCM EN LIGNE SCHEMAS MINI-CAS tous les QCM en ligne Tous les corrigés détaillés

Plus en détail

DIAPOSITIVE 1 Cette présentation a trait à la réglementation sur les thérapies cellulaires.

DIAPOSITIVE 1 Cette présentation a trait à la réglementation sur les thérapies cellulaires. Produits de thérapie cellulaire DIAPOSITIVE 1 Cette présentation a trait à la réglementation sur les thérapies cellulaires. DIAPOSITIVE 2 La fabrication des thérapies cellulaires est examinée par la Division

Plus en détail

Examen BIO 231 : Novembre 2009 Nom: Prénom :

Examen BIO 231 : Novembre 2009 Nom: Prénom : Examen BIO 231 : Novembre 2009 Nom: Prénom : 1- On dispose de 3 cultures bactériennes d'une même souche de bacillus subtilis qui ont été obtenues par ensemencement de milieu LB à partir de 3 pré-cultures

Plus en détail

C R B X E N O P E S à l écoute de nos clients à l écoute de la science

C R B X E N O P E S à l écoute de nos clients à l écoute de la science à l écoute de nos clients à l écoute de la science CRB XENOPES / MANUEL QUALITE Organisme certifié depuis 2007 / Référentiel ISO9001 Le présent manuel reg roupe les dispositions générales prises par le

Plus en détail

Département de biologie Page 1 sur 6

Département de biologie Page 1 sur 6 Département de biologie Page 1 sur 6 TP de Biologie Moléculaire : BIO 36 Marion Benoîst, Keith Dudley, Dominique Charmot Introduction Lors de ce TP vous allez cloner des molécules d ADN. L objectif est

Plus en détail

Manuel Qualité du plateau de génotypage

Manuel Qualité du plateau de génotypage Manuel Qualité du plateau de génotypage Selon la Norme ISO 9001 : Version 2008 Référence : Manuel Qualité Gestionnaire : Responsable qualité Version Date de version Historique des modifications Version

Plus en détail

Cellules souches et Médecine régénératrice

Cellules souches et Médecine régénératrice DIPLOME D'UNIVERSITE 2015 / 2016 Cellules souches et Médecine régénératrice Ce Diplôme Universitaire est ouvert aux étudiants des écoles doctorales des Universités Paris / Paris-Saclay, aux cliniciens

Plus en détail

OGM : pour le meilleur? Ou pour le pire?(ou les deux ) Laroche Fabrice, biologiste fablaroche@gmail.com- 0624290703

OGM : pour le meilleur? Ou pour le pire?(ou les deux ) Laroche Fabrice, biologiste fablaroche@gmail.com- 0624290703 OGM : pour le meilleur? Ou pour le pire?(ou les deux ) Laroche Fabrice, biologiste fablaroche@gmail.com- 0624290703 (Nouvelles techniques de manipulation du vivant Inf OGM 0ctobre 2011) I. Petite mise

Plus en détail

Principe des études moléculaires en génétique médicale Méthodes d analyse des microlésions du génome

Principe des études moléculaires en génétique médicale Méthodes d analyse des microlésions du génome Mercredi 23 Octobre LECLERCQ Barbara L2 GM Pr Krahn 10 pages Principe des études moléculaires en génétique médicale Méthodes d analyse des microlésions du génome Plan A. Introduction B. Techniques courantes

Plus en détail

TISSUE MICROARRAYS (PUCES TISSULAIRES) Dr Gaëlle Fromont CHU Poitiers

TISSUE MICROARRAYS (PUCES TISSULAIRES) Dr Gaëlle Fromont CHU Poitiers TISSUE MICROARRAYS (PUCES TISSULAIRES) Dr Gaëlle Fromont CHU Poitiers Principe Construction Techniques réalisables sur TMA Analyse des résultats: lecture Interprétation - Intégration des résultats Intérêts

Plus en détail

PHARMACIEN POLYTECHNICIEN SCIENCES CHIMIQUES VERSUS DE LA SANTÉ SCIENCES BIOLOGIQUES?

PHARMACIEN POLYTECHNICIEN SCIENCES CHIMIQUES VERSUS DE LA SANTÉ SCIENCES BIOLOGIQUES? PHARMACIEN POLYTECHNICIEN DE LA SANTÉ SCIENCES CHIMIQUES VERSUS SCIENCES BIOLOGIQUES? Professeur Pascale Cohen Professeur Marc Leborgne ISPB-Pharmacie Université Lyon I Quelle est la place actuelle de

Plus en détail

Recherche Biomédicale et Vétérinaire : - Animal. - Protocole Expérimental. - Unité Animale

Recherche Biomédicale et Vétérinaire : - Animal. - Protocole Expérimental. - Unité Animale Expérimentation animale Recherche Biomédicale et Vétérinaire : - Animal - Protocole Expérimental - Unité Animale Expérimentation Animale Résultats de qualité : Fiables,comparables et Reproductibles Harmonisation

Plus en détail

Les virus dans les aliments : un nouveau défi pour les laboratoires de microbiologie

Les virus dans les aliments : un nouveau défi pour les laboratoires de microbiologie : un nouveau défi pour les laboratoires de microbiologie Véronique ZULIANI, Institut de la Filière Porcine Jean Christophe Augustin, ENVA, ASA Qu est ce qu un virus? Microorganisme de 15 à 40 nm Environ

Plus en détail

Tumeurs du sein triple négatif: Biologie moléculaire et projets de recherche

Tumeurs du sein triple négatif: Biologie moléculaire et projets de recherche 64 ème réunion du GERM Tumeurs du sein triple négatif: Biologie moléculaire et projets de recherche Tumeurs du sein triple négatif (TN) 12-17% des cancers du sein Contexte familial porteuses des mutations

Plus en détail

Variabilité génétique et stabilité des espèces

Variabilité génétique et stabilité des espèces TP-TD 2 Variabilité génétique et stabilité des espèces Objectif et Compétences Faire preuve d'esprit logique et critique Analyser des documents Interpréter des observations Travail à faire : Sur une feuille

Plus en détail