Plateforme Transgenèse/Zootechnie/Exploration Fonctionnelle IBiSA. «Anexplo» Service Transgenèse. Catalogue des prestations

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Plateforme Transgenèse/Zootechnie/Exploration Fonctionnelle IBiSA. «Anexplo» Service Transgenèse. Catalogue des prestations"

Transcription

1 Plateforme Transgenèse/Zootechnie/Exploration Fonctionnelle IBiSA «Anexplo» Service Transgenèse Catalogue des prestations 04/01/12 - Page 1 sur 8

2 Présentation du service de Transgenèse Le service de Transgenèse est un service de la Plateforme Transgenèse/Zootechnie/Exploration Fonctionnelle «Anexplo», labellisée IBiSA (Toulouse, Midi-Pyrénées). En plus des prestations purement techniques, le service assure différentes activités de formation (étudiants des diverses écoles doctorales, stagiaires, chercheurs et clients du service). Prestations de service proposées transgenèse additive transgenèse ciblée Modèles murins La création de souris transgéniques est majoritairement réalisée soit par transgenèse additive par injection de fragments d origines diverses (ADN nus ou viraux) dans l embryon au stade unicellulaire, soit par transgenèse ciblée par injection de cellules souches embryonnaires génétiquement modifiées via la recombinaison homologue dans des embryons au stade blastocyste. Les fonds génétiques les plus couramment employés sont les souches consanguines C57Bl/6J, FVB, Balb/c mais aussi les fonds hybrides tels que B6D2/F1 et B6CBA/F1. Sites de transgenèse Localisation et compétences spécifiques Le service de transgenèse est localisé sur plusieurs sites géographiques, le site UMS US006/Anexplo-CREFRE (Langlade) propose la création de modèles murins par transgenèse additive ou ciblée (seulement injection des cellules ES modifiées), le site IPBS (Institut de Pharmacologie et Biologie Structurale - Rangueil) propose la culture et l injection de cellules ES recombinantes produites par des équipes locales ou par des consortiums internationaux (banque ES gene Trap ou Knock-in, cf. site web). Les développements technologiques tels que la dérivation de cellules ES à partir de blastocystes KO font également partie des attributions de ce site. Présentation des sites le site UMS US006/Anexplo-CREFRE, trois pièces sont réservées à la création d animaux transgéniques : la première permet l hébergement des animaux nécessaires aux prestations et accueille les animaux nouveau-nés jusqu au moment de leur sevrage ou de leur libération auprès du client, c est dans les deux autres pièces ou laboratoires que se font les diverses manipulations d embryons (récupération, micro-injection et réimplantation). le site IPBS occupe environ 100 m² de la zootechnie. Il est composé, d une zone animalerie répondant aux normes actuelles et aux exigences de la transgenèse (zone protégée appelée «zone transgénique»), qui comporte deux pièces pour l hébergement des souris nécessaires aux expérimentations et, des fondateurs transgéniques ou chimères, placées sous la responsabilité d'un animalier, ainsi que deux pièces d'élevage des lignées établies, et d'observation de souris transgéniques (F1 et descendants) ouvertes aux utilisateurs, 04/01/12 - Page 2 sur 8

3 d un laboratoire équipé pour la micro-injection, la réimplantation, la manipulation des embryons et des souris, d une pièce pour réaliser les génotypages des souris (extraction d ADN, PCR), d un plateau d histologie mis à disposition des personnes formées, comprenant cryostat, microtome, robot d inclusion et de traitement de lames, pour l analyse phénotypique des modèles transgéniques. Personnel Formé et compétent, présent à temps plein ou en alternance dans des équipes de recherche, le personnel peut répondre aux diverses sollicitations. Le personnel du service participe au travail du réseau national ROCAD par sa présence et ses interventions dans différents groupes (réseau pour la standardisation et l optimisation des ressources et des compétences existantes au bénéfice de la communauté scientifique). Accès aux prestations du service de Transgenèse Le client doit prendre contact avec le service afin de présenter son projet, de choisir l approche technologique la mieux adaptée, de voir si sa mise en œuvre nécessite des mises au point particulières et d évaluer les coûts et les délais de réalisation. Une fois la prise de contact effectuée, le client doit remplir une fiche de demande de prestation ainsi que les fiches de prestations spécifiques. Il s engage alors à respecter les conditions de prestation émises par le service pour le bon déroulement de celles-ci. Sur le site web Anexplo, une page «intranet» est accessible aux clients du service de Transgenèse. Elle permet d accéder aux fiches de demande de prestation ainsi qu aux fiches de prestations spécifiques, dans le cas où celles-ci n ont pas été délivrées directement par le service. Contacts Site web : Pour une meilleure gestion des dossiers, il est recommandé d adresser les fiches complétées par aux contacts suivants, disponibles sur le site web de la plateforme : UMS US006/Anexplo CREFRE : IPBS : Engagements du service Equipements Le service possède tout le matériel et les équipements nécessaires à la manipulation d embryons, à la réalisation de lignées transgéniques murines ainsi qu à leur élevage. Les équipements sont surveillés et vérifiés par le personnel et/ou par des sociétés extérieures compétentes par l intermédiaire de contrats de maintenance ou de veille personnelle pour les matériels les moins critiques. 04/01/12 - Page 3 sur 8

4 Hygiène & Sécurité et éthique Les utilisateurs doivent respecter les règles d hygiène et sécurité. En cas d urgence ou simplement de problème, l utilisateur doit contacter le personnel du service. Stockage des données Les données et dossiers clients sont sauvegardés et archivés à la fois sur support papier et par informatique. Les résultats Les résultats sont retranscrits sur la partie «bilan & résultats» des fiches de prestation. Une fois complétées, ces fiches de prestation sont retournées au client et les résultats validés par celui-ci. Nous nous engageons à tout mettre en œuvre pour fournir aux clients les produits souhaités et ce dans un délai raisonnable, cependant, travaillant avec du «vivant», nous ne pouvons garantir 100% de succès. Tarifs Les prestations réalisées en routine font l objet d une tarification précise (sous forme de devis pour la transgenèse ciblée à l IPBS), réévaluée et validée chaque année par les administrations des tutelles. Des demandes plus particulières peuvent être étudiées et faire l objet de l établissement de propositions plus spécifiques. Une fois les modalités de la prestation approuvée par le client, la moitié du coût de celle-ci est dû quelque soit le résultat des expérimentations. Publications Les clients s engagent à citer le service dans le paragraphe «remerciements» ou «matériel et méthodes» des publications émanant de résultats obtenus avec ses équipements ou/et l intervention du personnel du service, ainsi que dans tout type de communication (posters et présentations orales). Un exemple est proposé ci-dessous : L équipe X a bénéficié des compétences du service de transgenèse de la plateforme Anexplo de Toulouse pour la création des animaux transgéniques suivants... Team X is very grateful to platform Anexplo from Toulouse for creating the following transgenic models... 04/01/12 - Page 4 sur 8

5 Prestations de service Transgenèse additive Principe et méthode L objectif de cette technologie est de permettre l intégration et l expression d un ADN exogène dans le génome de la souris, ADN qui sera transmis à la descendance comme un nouveau caractère héréditaire. Par cette méthodologie peuvent être créés des modèles animaux permettant l analyse des séquences régulatrices d un gène d intérêt ou mimant des pathologies décrites chez l Homme. Les champs d application sont très vastes car touchent de nombreux domaines de la Biologie. L ADN purifié linéaire ou sous forme de vecteur est injecté sous microscope dans un des pronuclei ou dans la zone périvitelline de l embryon au stade unicellulaire. Trois fondateurs sont fournis au minimum par construction microinjectée. Premier contact contact par , téléphone, rencontre, échanges, etc. Remise de documents (à remplir par le client et à retourner au service) anexplo/tg/f01 Fiche de demande de prestation anexplo/tg/f02 Fiche TG additive Validation de la demande de prestation par le service Réception et contrôle des produits(fournis par le client) transgène photo transgène contrôle du transgène (rapport de contrôle) Engagements du client La qualité de la solution d ADN est un facteur primordial à la réussite de la transgenèse. Le client doit donc s engager à fournir un fragment de microinjection purifié selon les protocoles en cours validés ou les protocoles fournis par le service, à une concentration «stock» déterminée en accord avec le service de Transgenèse de la plateforme Anexplo. Les microinjections ne seront débutées qu une fois les diverses fiches remplies et documents associés joints. Réalisation de la prestation commande des souris campagne d injection obtention des F0 génotypage, par le service ou le client Bilan envoyé (anexplo/tg/f04 Fiche suivi TG additive) «bilan et résultats» de la fiche Tg additive F02 complété et envoyé Remise du produit mise à disposition des fondateurs TG/MO12 Validation de la prestation par le client 04/01/12 - Page 5 sur 8

6 Transgenèse ciblée Principe et méthode La transgenèse ciblée consiste à introduire la modification génétique (via un vecteur de remplacement) dans des cellules embryonnaires souches (ES), et de sélectionner les cellules dans lesquelles l'adn s'est intégré par recombinaison homologue. Plus la taille de la région d'homologie entre l'adn exogène et l'adn génomique des cellules ES est grande et plus la fréquence de l événement de recombinaison homologue sera élevée. Pour sélectionner les cellules ayant intégré par recombinaison homologue l ADN étranger, des marqueurs de sélection positive (ex: gènes de résistance aux antibiotiques) doivent être inclus. De plus, pour différentier les événements de recombinaison homologue d une insertion aléatoire du fragment d intérêt, des marqueurs de sélection négative (ex: gènes "toxiques") sont souvent utilisés. Une des utilisations les plus connues de l'insertion ciblée de l'adn est la réalisation de souris "knock-out". En résumé, dans ce cas, la recombinaison homologue est utilisée pour interrompre le cadre de lecture du gène que l'on souhaite inactiver en insérant, par exemple, le gène néo qui confère une résistance à la néomycine (ou G418) et dont l'expression est dirigée par un promoteur constitutif (par ex PGK). Pour accomplir ceci, un vecteur de recombinaison est utilisé qui contient en plus de la cassette néo (promoteur + néo + site de polyadénylation), de larges séquences génomiques qui seront choisies pour s'apparier exactement aux séquences génomiques entourant le point d'insertion désirée. Une fois que cette construction est «électroporée» dans les cellules ES, la machinerie propre à la cellule réalisera la recombinaison homologue. Cet événement est peu fréquent et par conséquent le marqueur de sélection négative placé en dehors de la région où se fait la recombinaison (habituellement ce gène est adjacent à la plus petite des deux régions d'homologie génomique) aidera à la sélection des bons clones. Premier contact contact par , téléphone, rencontre, échanges, etc. Remise de documents (à remplir par le client et à retourner au service) anexplo/tg/f01 Fiche de demande de prestation anexplo/tg/f09 Fiche TG ciblée Validation de la demande de prestation par le service Réception des produits (fournis par le client) cellules ES test mycoplasme numération chromosomique Southern Réalisation de la prestation (anexplo/tg/f05 Fiche suivi injection c ES) commande des souris campagne d injection obtention des chimères Optionnel : accouplement des chimères pour analyse de la transmission analyse des F1 (PCR/Southern) par le client Bilan envoyé «bilan et résultats» de la fiche Tg ciblée F09 complété et envoyé Remise du produit mise à disposition des chimères ou F1 Validation de la prestation par le client Malgré cette contre sélection, il est nécessaire d identifier, par PCR et Southern blots, les clones de cellules ES qui ont intégré la construction par recombinaison homologue de ceux, beaucoup plus nombreux, qui l ont intégrée de manière aléatoire. Les cellules ES qui sont utilisées pour l insertion ciblée, dérivent de la masse cellulaire interne des blastocystes. Ces cellules sont pluripotentes, ce qui signifie qu elles peuvent donner tous types de tissus. Les cellules ES doivent être cultivées sur une couche de cellules nourricières, habituellement des fibroblastes embryonnaires de souris (MEF) qui ont été irradiés ou traités à la mitomycine pour arrêter leur division. Les cellules ES doivent être passées tous les 2 à 3 jours pour éviter leur différenciation et donc perdre leur pluripotentialité. 04/01/12 - Page 6 sur 8

7 Pour une construction donnée, la réussite du projet (obtention de bonnes chimères et GLT : Germ Line Transmission) dépend à la fois de la qualité intrinsèque des clones de cellules ES (caryotype, pluripotentialité, pureté), de leurs conditions de culture mais aussi de leur état de division le jour de l injection dans les embryons receveurs. Il est conseillé d injecter au moins deux clones différents pour une construction donnée. Les cellules ES sont injectées sous microscope, à l aide de micromanipulateurs, dans les blastocystes au nombre de 8 à 15 cellules ES / blastocyste selon la lignée de ES utilisée et les recommandations du client. Les chimères mâles principalement à taux de chimérisme élevé (venant donc majoritairement du fond génétique des ES) sont accouplées à des souris WT pour l obtention des F1 hétérozygotes. Engagements La prestation va de la microinjection des ES au sevrage des potentiels chimères. Elle ne sera lancée qu après obtention des fiches de renseignements fournies par le service et dûment complétées par le client. L étape d injection des ES dans les blastocystes doit être précédée d une expertise afin de s assurer du bon profil des clones à injecter (aspect morphologique, densité, euploïdie, état de pluripotence des ES*). Il est conseillé au client de vérifier ces paramètres s il veut augmenter les chances de réussite. Le client s engage à rechercher la présence de mycoplasmes dans le lysat cellulaire des ES et des MEF (par PCR et colorimétrie, après culture sans antibiotiques) ainsi que des cellules COS productrices de LIF si utilisées afin de garantir les conditions de culture optimales pour tout échantillon incubé en même temps et éviter une contamination via l incubateur. * l aspect morphologique reste un très bon indicateur à condition de connaître l aspect «normal» de vos cellules. Par exemple la culture en présence ou en absence de MEF change la morphologie des cellules ES. la densité en culture au jour d injection doit être sub-confluente (autour de 80% de la surface de la boîte de diamètre 6 cm). La mesure de la prolifération peut être un marqueur de l état cellulaire et conditionner la colonisation des ES dans les blastocystes. la numération chromosomique : l analyse quantitative, mais aussi qualitative (caryotype), des chromosomes est importante surtout sur de nouvelles cellules ou après un nombre de passage important. Une anomalie chromosomique (en nombre et/ou de réarrangement) n empêchera pas les cellules ES de bien proliférer mais la transmission de la mutation sera compromise. Attention cependant, une numération chromosomique normale (80% d euploïdie) ne garantit pas une bonne transmission! l état de différenciation du/des clones ES : celui-ci se fait principalement «à l œil» mais il est également possible de regarder sur un échantillon l expression de la protéine oct-4 ou nanog, marqueurs de pluripotence. La présence et l activité de la phosphatase alcaline reste un bon marqueur mais le test de coloration est souvent difficile à interpréter. si le clone est fortement différencié, il est fortement recommandé de revoir les conditions de culture et de remettre l injection à plus tard. Réalisation de la prestation Le jour fixé de l injection, le client apportera dans de la glace fondante les cellules ES fraîchement dissociées et débarrassées des fibroblastes (cf. protocole fourni par le service). Le service s engage à injecter les clones sur une période de 2 mois (2 injections successives puis la/les suivantes un mois plus tard au vu des premiers résultats). En théorie, après injection de 50 blastocystes, le service devrait si tous les contrôles sont bons, obtenir au moins 3 chimères dont au moins une transmettra à la lignée germinale. En pratique, l obtention de souris chimères n est pas garantie puisque dépendante des conditions de culture des cellules ES et de leur profil. 04/01/12 - Page 7 sur 8

8 La prestation sera donc systématiquement facturée dès 50 blastocystes injectés pour une construction donnée quelque soit le nombre de chimères obtenues. La facturation prend en compte le nombre de femelles donneuses de blastocystes, de femelles porteuses, l hébergement des souris nécessaires, les consommables et réactifs, l amortissement et la maintenance des gros appareils et le nombre de jours d injection effectivement réalisés. S il n y a pas de chimères obtenues, le projet est revu pour évaluer les causes de cet échec. La poursuite ou non du projet sera décidée ensemble. Eventuellement une nouvelle prestation sera possible avec un 2 ème clone pour la même construction. En cas d obtention de chimères, celles-ci seront remises au client ou feront l objet d une autre prestation à la demande du client : accouplement avec des souris WT pour l obtention de souris hétérozygotes pour la modification génétique. 04/01/12 - Page 8 sur 8

Plateforme Transgenèse/Zootechnie/Exploration Fonctionnelle IBiSA. «Anexplo» Service. Cryoconservation/ Décontamination. Catalogue des prestations

Plateforme Transgenèse/Zootechnie/Exploration Fonctionnelle IBiSA. «Anexplo» Service. Cryoconservation/ Décontamination. Catalogue des prestations Plateforme Transgenèse/Zootechnie/Exploration Fonctionnelle IBiSA «Anexplo» Service Cryoconservation/ Décontamination Catalogue des prestations 20/03/13 - Page 1 sur 10 Présentation du service de Cryoconservation/

Plus en détail

TRANSGENESE ET ARCHIVAGE D ANIMAUX MODELES PHENOMIN CATALOGUE DES PRESTATIONS

TRANSGENESE ET ARCHIVAGE D ANIMAUX MODELES PHENOMIN CATALOGUE DES PRESTATIONS Page 2 / 7 Toute fourniture sera accompagnée d une fiche de renseignement à compléter. Les microinjections ne débuteront qu à réception de l ensemble des documents dûment complétés et signés. A.3. Engagements

Plus en détail

Cours d introduction à la génétique de la souris Notion de Souche

Cours d introduction à la génétique de la souris Notion de Souche Cours d introduction à la génétique de la souris Notion de Souche Introduction: - Réponse d un animal à l expérimentation (diapo 1) Facteurs environnementaux et propres à l animal - Notion d animal standardisé

Plus en détail

Techniques de modifications d expression génique au niveau ADN et ARN : ARN interférence, cellules souches embryonnaires, souris KO

Techniques de modifications d expression génique au niveau ADN et ARN : ARN interférence, cellules souches embryonnaires, souris KO Techniques de modifications d expression génique au niveau ADN et ARN : ARN interférence, cellules souches embryonnaires, souris KO Fabrice SONCIN Directeur de Recherche INSERM Institut de Biologie de

Plus en détail

PLATEFORME CYTOMETRIE EN FLUX CHARTE D'UTILISATION

PLATEFORME CYTOMETRIE EN FLUX CHARTE D'UTILISATION 28/08/2015 PLATEFORME CYTOMETRIE EN FLUX CHARTE D'UTILISATION Présentation Description La plateforme de Cytométrie en flux installée à l hôpital Henri Mondor est équipée d un trieur et de deux analyseurs

Plus en détail

Formation «Hygiène et Biosécurité en élevage cunicole expérimental» Cahier des Charges Pôle Expérimental Cunicole de Toulouse

Formation «Hygiène et Biosécurité en élevage cunicole expérimental» Cahier des Charges Pôle Expérimental Cunicole de Toulouse Formation «Hygiène et Biosécurité en élevage cunicole expérimental» Cahier des Charges Pôle Expérimental Cunicole de Toulouse Environnement L INRA est un organisme de recherche scientifique et technologique

Plus en détail

Charte de la Banque ADN et de Cellules de Généthon

Charte de la Banque ADN et de Cellules de Généthon Sommaire 1. PREAMBULE... 2 2. DEFINITIONS... 2 3. CADRE LEGAL... 3 4. ORGANISATION DE LA BACG... 4 5. PRESTATIONS DE LA BACG... 5 6. MODALITES DE CONTRIBUTION ET D UTILISATION DES SERVICES... 5 7. REGLES

Plus en détail

MANUEL QUALITÉ. Plate-forme Biopuces Toulouse. selon la norme ISO 9001 version 2008

MANUEL QUALITÉ. Plate-forme Biopuces Toulouse. selon la norme ISO 9001 version 2008 1 MANUEL QUALITÉ Plate-forme Biopuces Toulouse selon la norme ISO 9001 version 2008 135, avenue de Rangueil - 31077 TOULOUSE CEDEX 4 Tél. 05 61 55 96 87 - fax 05 61 55 94 00 http://biopuce.insa-toulouse.fr

Plus en détail

Biotechnologies chez le lapin

Biotechnologies chez le lapin La partie de l'image avec l'id de relation rid4 n'a pas été trouvé dans le fichier. 24/10/2012 Biotechnologies chez le lapin Thierry JOLY & Marielle AFANASSIEFF GFPC 23/10/2012 Pourquoi le lapin? Elevage:

Plus en détail

Approfondissement des connaissances en biologie moléculaire

Approfondissement des connaissances en biologie moléculaire Approfondissement des connaissances en biologie moléculaire nicolas.glaichenhaus@unice.fr Master IADE Année 2013-2014 Plan du cours Rappels de biologie moléculaire et de biologie cellulaire Les molécules

Plus en détail

Guide Utilisateur Gamme Prem Habitat Gestion des demandes d intervention

Guide Utilisateur Gamme Prem Habitat Gestion des demandes d intervention Guide Utilisateur Gamme Prem Habitat Gestion des demandes d intervention Version 1 Service Hot Line Aareon 2009 page 1 de 15 Table des matières 1 Saisie d une demande d intervention... 3 1.1 Accès au site

Plus en détail

- Q1. Type d établissement ayant participé à l audit :

- Q1. Type d établissement ayant participé à l audit : Synthèse des résultats de l audit croisé et interhospitalier 2008 à propos de l isolement thérapeutique Q1. Type d établissement ayant participé à l audit : Type d établissement Nombre EPSM 4 CH Général

Plus en détail

F2/F3.b4 : Initier le personnel aux équipements et techniques des laboratoires spécifiques. (Partie Théorique)

F2/F3.b4 : Initier le personnel aux équipements et techniques des laboratoires spécifiques. (Partie Théorique) REPUBLIQUE TUNISIENNE MINISTERE DE L'ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE UNIVERSITE DE MONASTIR PAQ-CG «Allocations pour améliorer la Capacité de Gestion de l Université de Monastir»

Plus en détail

Chapitre 1. La cellule : unité morphologique et fonctionnelle

Chapitre 1. La cellule : unité morphologique et fonctionnelle Chapitre 1. La cellule : unité morphologique et fonctionnelle 1. Historique de la biologie : Les premières cellules eucaryotes sont apparues il y a 3 milliards d années. Les premiers Homo Sapiens apparaissent

Plus en détail

AP SVT. Exercice 1. Exercice 2. Exercice 3.

AP SVT. Exercice 1. Exercice 2. Exercice 3. Exercice 1. AP SVT On cherche à comprendre le mode de transmission de deux caractères chez la Drosophile, organisme diploïde. Effectuez une analyse génétique pour expliquer les résultats des croisements

Plus en détail

CONTRAT D ETUDES. Domaine d études, Code 3. Département Composante. Code pays 4 Personne de contact E-mail/téléphone. Département Composante

CONTRAT D ETUDES. Domaine d études, Code 3. Département Composante. Code pays 4 Personne de contact E-mail/téléphone. Département Composante CONTRAT D ETUDES L étudiant Nom (s) Prénom (s) Date de naissance Nationalité 1 Sexe [M/F] Année académique 20../20.. Cycle d études 2 Téléphone Domaine d études, Code 3 E-mail L établissement d envoi Nom

Plus en détail

Clonage de Vénus et transformation de E.Coli.

Clonage de Vénus et transformation de E.Coli. Clonage de Vénus et transformation de E.Coli. Samueal Joseph, Romain Laverrière, Elias Laudato, Noé Mage Assisstants : Gisele Dewhurst, Charlotte Gehin, Miwa Umebayashi Résumé [1] L expérience consiste

Plus en détail

SERVICES ASSOCIÉS AUX MODÈLES

SERVICES ASSOCIÉS AUX MODÈLES SERVICES ASSOCIÉS AUX MODÈLES GÉNÉTIQUEMENT MODIFIÉS Depuis près de 25 ans, Charles River fournit des modèles génétiquement modifi és et services associés aux sociétés pharmaceutiques, sociétés de biotechnologie

Plus en détail

CHAPITRE III: Le Clonage

CHAPITRE III: Le Clonage BIOLOGIE MOLECULAIRE CHAPITRE III: Le Clonage I) Définition: Cloner un fragment d'adn consiste à: isoler physiquement ce fragment. en augmenter le nombre de copie (cf: amplification) II) Principe: Le clonage

Plus en détail

Chapitre 10 L isolement et la manipulation de gènes. Injection d ADN étranger dans une cellule animale

Chapitre 10 L isolement et la manipulation de gènes. Injection d ADN étranger dans une cellule animale Chapitre 10 L isolement et la manipulation de gènes Injection d ADN étranger dans une cellule animale Comment amplifier un gène d intérêt? Amplification in vivo à l aide du clonage d ADN L ensemble formé

Plus en détail

L achat de formation en 3 étapes :

L achat de formation en 3 étapes : L achat de formation en 3 étapes : 1- La définition du besoin de formation L origine du besoin en formation peut avoir 4 sources : Une évolution des choix stratégiques de l entreprise (nouveau métier,

Plus en détail

Annexe 4 Service Messagerie DSI CNRS

Annexe 4 Service Messagerie DSI CNRS Annexe 4 Service Messagerie DSI CNRS Contenu I. Introduction... 2 II. Description de l Offre de Service Messagerie unifiée... 2 1. Services proposés... 2 2. Utilisation... 2 3. Types de fournitures...

Plus en détail

La médecine personnalisée Daniel Locker Professeur honoraire Université Orléans

La médecine personnalisée Daniel Locker Professeur honoraire Université Orléans La médecine personnalisée Daniel Locker Professeur honoraire Université Orléans Introduction En 1992, l introduction d'un anticorps monoclonal, l herceptine, pour le traitement du cancer du sein a donné

Plus en détail

SERVICES DE SEQUENÇAGE

SERVICES DE SEQUENÇAGE JANUARY 30, 2012 SERVICES DE SEQUENÇAGE Centre d Innovation Génome Québec et Université McGill Services de détection de SNP et séquençage de novo par extension d amorce Technologie de type Sanger Guide

Plus en détail

Principales techniques utilisées en génie génétique Ces différentes techniques peuvent également se combiner entre elles. Séquençage de l ADN

Principales techniques utilisées en génie génétique Ces différentes techniques peuvent également se combiner entre elles. Séquençage de l ADN Principales techniques utilisées en génie génétique Ces différentes techniques peuvent également se combiner entre elles Séquençage de l ADN 1- Un brin complémentaire de l ADN à séquencer est fabriqué

Plus en détail

Génie de la biocatalyse et génie des procédés. «Production d enzymes industrielles»

Génie de la biocatalyse et génie des procédés. «Production d enzymes industrielles» Ministère de l Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique Université Virtuelle de Tunis Génie de la biocatalyse et génie des procédés «Production d enzymes industrielles» Concepteur du cours:

Plus en détail

La différenciation cellulaire

La différenciation cellulaire La différenciation cellulaire Définitions Différenciation cellulaire : Processus par lequel une cellule peu ou pas différenciée acquiert les caractéristiques d un type cellulaire sur le plan morphologique

Plus en détail

AgriShop Boutique en ligne

AgriShop Boutique en ligne AgriShop Boutique en ligne Version 1.1 du 02/02/2010 EDUTER-CNERTA. Ce document est propriété d EDUTER-CNERTA et ne peut être copié, reproduit par quelque procédé que ce soit, utilisé ou transmis à des

Plus en détail

Chapitre 2 La diversification du vivant

Chapitre 2 La diversification du vivant Chapitre 2 La diversification du vivant 1 Introduction Méiose et fécondation : sources de diversité Mutations germinales : processus fondamental de diversification génétique, générateur de biodiversité

Plus en détail

«INNOVATION PEDAGOGIQUE PAR LA MISE EN PLACE D UNE UNITE DE PHARMACIE EXPERIMENTALE POUR AMELIORER LA QUALITE DE LA FORMATION PROFESSIONNALISANTE»

«INNOVATION PEDAGOGIQUE PAR LA MISE EN PLACE D UNE UNITE DE PHARMACIE EXPERIMENTALE POUR AMELIORER LA QUALITE DE LA FORMATION PROFESSIONNALISANTE» REPUBLIQUE TUNISIENNE MINISTERE DE L'ENSEIGNEMENT SUPERIEUR DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE Université de Monastir Faculté de pharmacie de Monastir «INNOVATION PEDAGOGIQUE PAR LA MISE EN PLACE D UNE UNITE

Plus en détail

Conditions Générales de Vente

Conditions Générales de Vente Conditions Générales de Vente PREAMBULE Le client souhaite se doter d un site internet Il a lancé une consultation préalable, qui a été communiquée à Nexus Création et a permis d élaborer une proposition

Plus en détail

BAP Sciences du vivant. Technicien de Recherche

BAP Sciences du vivant. Technicien de Recherche BAP Sciences du vivant Technicien de Recherche Concours n 33 5 Postes 1 er poste Emploi-type : Technicien en élevage et production animale Affectation : Unité 862, Neurocentre Magendie, Bordeaux Nom du

Plus en détail

Pourquoi un régime collectif? Frais de santé Prévoyance

Pourquoi un régime collectif? Frais de santé Prévoyance Pourquoi un régime collectif? Frais de santé Prévoyance 10 Santé Ce régime, aussi nommé «complémentaire santé», permet le remboursement total ou partiel des frais de santé restant à la charge de l assuré

Plus en détail

Approche pratique de la transgénèse :

Approche pratique de la transgénèse : Approche pratique de la transgénèse : Recherche et analyse fine d une modification génétique dans le génome murin octobre 2006 1) 2) 3) 7) 8) 9) 10) 11) 12) 13) 14) Plan / Introduction Extraction et Préparation

Plus en détail

Tutoriel pour les enseignants de lycée. Rappel du contenu des programmes au lycée en classe de seconde

Tutoriel pour les enseignants de lycée. Rappel du contenu des programmes au lycée en classe de seconde Tutoriel pour les enseignants de lycée Ce document sert à l enseignant pour préparer différentes séquences pédagogiques afin d aborder : les questions de la génétique, des maladies génétiques, et les métiers

Plus en détail

Les métiers de l assistanat Evolutions Compétences - Parcours

Les métiers de l assistanat Evolutions Compétences - Parcours Les métiers de l assistanat Evolutions Compétences - Parcours Neuf pôles d activité La majorité des assistantes ont des activités couvrant ces différents pôles, à des niveaux différents, à l exception

Plus en détail

8 juin 2006. ATELIER 1 : Recruter des compétences, concilier les logiques d efficacité et de cohésion sociale

8 juin 2006. ATELIER 1 : Recruter des compétences, concilier les logiques d efficacité et de cohésion sociale 2 ème CONFERENCE REGIONALE POUR L EMPLOI ET LA FORMATION 8 juin 2006 ATELIER 1 : Recruter des compétences, concilier les logiques d efficacité et de cohésion sociale Contribution de la VILLE DE SAINT ETIENNE

Plus en détail

Les OGM. 5 décembre 2008. Nicole Mounier

Les OGM. 5 décembre 2008. Nicole Mounier Les OGM 5 décembre 2008 Nicole Mounier Université Claude Bernard Lyon 1 CGMC, bâtiment Gregor Mendel 43, boulevard du 11 Novembre 1918 69622 Villeurbanne Cedex OGM Organismes Génétiquement Modifiés Transfert

Plus en détail

Stratégie de reproduction humaine: In vitro

Stratégie de reproduction humaine: In vitro Stratégie de reproduction humaine: In vitro La fécondation in vitro (FIV), est une forme de procréation assisté. C'est à dire, une technologie reproductive offert aux couples incapable de concevoir un

Plus en détail

Besoins Exemples pour 2 métiers :

Besoins Exemples pour 2 métiers : Annexe 3 : fiche service Stockage, sauvegarde et archivage de données informatiques du laboratoire Justification : infrastructure de base, service pour l'ensemble des équipes, projets et services Profil

Plus en détail

POPULATION D ADN COMPLEXE - ADN génomique ou - copie d ARNm = CDNA

POPULATION D ADN COMPLEXE - ADN génomique ou - copie d ARNm = CDNA POPULATION D ADN COMPLEXE - ADN génomique ou - copie d ARNm = CDNA Amplification spécifique Détection spécifique Clonage dans des vecteurs Amplification in vitro PCR Hybridation moléculaire - hôte cellulaire

Plus en détail

Le chercheur responsable, en collaboration avec le personnel technique de

Le chercheur responsable, en collaboration avec le personnel technique de Direction des services vétérinaires Procédure normalisée de fonctionnement Objet : Gestion des colonies internes de souris Numéro : RE-1 Portée : Ceci est une directive de la Direction des services vétérinaires

Plus en détail

Interprétation des résultats

Interprétation des résultats Plateforme de séquençage Cochin Interprétation des résultats Grace à la base de données vous avez un accès direct à vos séquences. Pour valider la qualité de ces séquences vous devez visualiser leur chromatogramme.

Plus en détail

Demande de manifestation d intérêt auprès de consultants individuels

Demande de manifestation d intérêt auprès de consultants individuels Sfax le 24/05/2013 Demande de manifestation d intérêt auprès de consultants individuels Objet : Formation d enseignants en team building : Pièces jointes : Termes de références de la formation. Monsieur,

Plus en détail

Licence-Master Bioinformatique Contrôle continu 06/03/06. Correction

Licence-Master Bioinformatique Contrôle continu 06/03/06. Correction Licence-Master Bioinformatique Contrôle continu 06/03/06 Correction -«Vraies» questions de cours -«fausses» questions de cours: questions pour voir si pouviez imaginer une réponse crédible qui n était

Plus en détail

CHARTE DES DONS. Bibliothèque universitaire des langues et civilisations. Pôle Collections. Version : 26 janvier 2012

CHARTE DES DONS. Bibliothèque universitaire des langues et civilisations. Pôle Collections. Version : 26 janvier 2012 CHARTE DES DONS Bibliothèque universitaire des langues et civilisations Pôle Collections Version : 26 janvier 2012 65 rue des Grands Moulins F-75013 Paris www.bulac.fr T +33 (0)1 81 69 18 00 F +33 (0)1

Plus en détail

Assurer mon cre dit immobilier

Assurer mon cre dit immobilier Assurer mon cre dit immobilier Pour concrétiser votre projet immobilier, vous avez besoin d obtenir un crédit immobilier ainsi qu une assurance emprunteur. L assurance emprunteur sera mise en jeu lorsqu

Plus en détail

Technologies génétique SBI3U

Technologies génétique SBI3U Technologies génétique SBI3U Le génie génétique c est la manipulation du génome d un organisme par le biais de la biotechnologie. Un ou plusieurs gènes peuvent être insérés dans le génome de l hôte. Que

Plus en détail

Contrat de bénévolat «Stagiaires (hors convention de formation), animateurs Soutien scolaire et autres intervenants...»

Contrat de bénévolat «Stagiaires (hors convention de formation), animateurs Soutien scolaire et autres intervenants...» ASSOCIATION LES FOGIERES LIEUX D ACCUEILS SPECIALISES POUR ENFANTS LA COMBE 42660 ST GENEST-MALIFAUX Tél. : 04/77/51/43/15 Fax : 04/77/51/44/68 association.les.fogieres@wanadoo.fr Contrat de bénévolat

Plus en détail

Plateforme Systempay. Intégration du module de paiement pour la plateforme VIRTUEMART 2.0 et supérieur PAIEMENT UNITAIRE Version 1.

Plateforme Systempay. Intégration du module de paiement pour la plateforme VIRTUEMART 2.0 et supérieur PAIEMENT UNITAIRE Version 1. Plateforme Systempay Intégration du module de paiement pour la plateforme VIRTUEMART 2.0 et supérieur PAIEMENT UNITAIRE Version 1.2a Rédaction, Vérification, Approbation Rédaction Vérification Approbation

Plus en détail

3: Clonage d un gène dans un plasmide

3: Clonage d un gène dans un plasmide 3: Clonage d un gène dans un plasmide Le clonage moléculaire est une des bases du génie génétique. Il consiste à insérer un fragment d'adn (dénommé insert) dans un vecteur approprié comme un plasmide par

Plus en détail

«Enrichir l Organisation par les Hommes» CAUS PR Formation initiale Ponts Roulants à commande au sol / Catégories 1 et 2

«Enrichir l Organisation par les Hommes» CAUS PR Formation initiale Ponts Roulants à commande au sol / Catégories 1 et 2 CAUS PR Formation initiale Ponts Roulants à commande au sol / Catégories 1 et 2 Formation inter entreprises (Dates : nous consulter) La commande des Ponts Roulants doit être confiée à des utilisateurs

Plus en détail

Demande de manifestation d intérêt auprès de consultants individuels

Demande de manifestation d intérêt auprès de consultants individuels Sfax le 24/05/2013 Demande de manifestation d intérêt auprès de consultants individuels Objet : Formation d enseignants en coaching : Pièces jointes : Termes de références de la formation. Monsieur, 1.

Plus en détail

Programme Cisco Networking Academy (CNA) Accord Académie Régionale - Académie Locale. De: (Nom du Legal Main Contact [LMC] de l académie Régionale)

Programme Cisco Networking Academy (CNA) Accord Académie Régionale - Académie Locale. De: (Nom du Legal Main Contact [LMC] de l académie Régionale) Programme Cisco Networking Academy (CNA) Accord Régionale - Locale Date: A: Nom de l établissement: De: (Nom du Legal Main Contact [LMC] de l académie Régionale) L Régionale «Réseau CERTA» et ont convenu

Plus en détail

Procédure générale d utilisation du service microscopie confocale et vidéomicroscopie

Procédure générale d utilisation du service microscopie confocale et vidéomicroscopie Procédure générale d utilisation du service microscopie confocale et vidéomicroscopie 19.10.2007 PCVUS Indice : 01 Page 1 sur 5 de Recherche de Haute-Normandie 1. Le personnel Personnel Téléphone E. Mail

Plus en détail

UNITE ET DIVERSITE DES ËTRES HUMAINS

UNITE ET DIVERSITE DES ËTRES HUMAINS UNITE ET DIVERSITE DES ËTRES HUMAINS Rappels : - organisation du corps humain - La fécondation L HEREDITE ET SON SUPPORT Chaque individu possède des ressemblances et des différences même au sein d une

Plus en détail

Règlement du 2 e appel à projets 2015 de l ANRS Allocation de recherche

Règlement du 2 e appel à projets 2015 de l ANRS Allocation de recherche Règlement du 2 e appel à projets 2015 de l ANRS Allocation de recherche L appel à projets est ouvert du 15 janvier au 16 mars 2015 L'ANRS soutient des projets de recherche dans les domaines suivants :

Plus en détail

CQP Plasturgie Opérateur spécialisé en assemblage, parachèvement finition. Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification

CQP Plasturgie Opérateur spécialisé en assemblage, parachèvement finition. Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification CQP Plasturgie Opérateur spécialisé en assemblage, parachèvement finition Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification Designation du métier ou des composantes du métier en lien

Plus en détail

Bilan de l enquête de satisfaction 2012

Bilan de l enquête de satisfaction 2012 Biogenouest Génomique Bilan de l enquête de satisfaction 12 BILAN DE L ENQUETE DE SATISFACTION 12 Plate-forme Génomique santé Rennes Villejean Taux de réponses reçues par plate-forme : Plate-forme concernée

Plus en détail

Systèmes informatiques

Systèmes informatiques Systèmes informatiques Collège Lionel-Groulx Procédures et informations (Session automne 2013 Enseignantes et enseignants) DITIC Août 2013 Table des matières Connexion au réseau... 4 Récupération de fichiers

Plus en détail

Manuel d utilisation Plate-forme Stages

Manuel d utilisation Plate-forme Stages Manuel d utilisation Plate-forme Stages Utilisateur : Entreprises formatrices (entr) 10 novembre 2014 Ce document aide les entreprises à s inscrire sur la Plate-forme Stages de la Filière Tourisme pour

Plus en détail

Isolement des cellules mononucléées du sang périphérique

Isolement des cellules mononucléées du sang périphérique Isolement des cellules mononucléées du sang périphérique 1. Equipements utilisés L isolement des cellules mononucléées du sang périphérique est effectué à partir d échantillons sanguins par une technique

Plus en détail

Demande de manifestation d intérêt auprès de consultants individuels

Demande de manifestation d intérêt auprès de consultants individuels Sfax le 26/03/2014 Demande de manifestation d intérêt auprès de consultants individuels Objet : Formation d administrateurs en audit qualité interne Pièces jointes : Termes de références de la formation.

Plus en détail

Préparateur en biologie

Préparateur en biologie Préparateur en biologie A5A21 Biologie et recherche médicale - AJT Le préparateur en biologie assure les préparations et interventions courantes, selon des procédures écrites dans le cadre d un protocole

Plus en détail

CQP Plasturgie Assemblage parachèvement finitions. Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification

CQP Plasturgie Assemblage parachèvement finitions. Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification CQP Plasturgie Assemblage parachèvement finitions Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification DESIGNATION DU METIER OU DES COMPOSANTES DU METIER EN LIEN AVEC LE CQP Le titulaire

Plus en détail

MARCHE 2015/05 : Ré informatisation de l Espace Culturel et maintenance associée

MARCHE 2015/05 : Ré informatisation de l Espace Culturel et maintenance associée AVIS D APPEL PUBLIC A LA CONCURRENCE - REGLEMENT DE CONSULTATION MARCHE 2015/05 : Ré informatisation de l Espace Culturel et maintenance associée 1- Identification de l organisme qui passe le marché :

Plus en détail

I-RESERVATION ONLINE DEPUIS CHORUS-DT... 3

I-RESERVATION ONLINE DEPUIS CHORUS-DT... 3 Sommaire I-RESERVATION ONLINE DEPUIS CHORUS-DT... 3 Recherche Traveldoo... 6 Sélection des prestations... 7 Confirmation... 9 Finalisation de l OM Chorus-DT... 10 Processus de validation dans Chorus-DT...

Plus en détail

Diagnostic prénatal des maladies génétiques

Diagnostic prénatal des maladies génétiques Diagnostic prénatal des maladies génétiques Collège National des Enseignants et Praticiens de Génétique Médicale C. Coutton, V. Satre, F. Amblard et F. Devillard Date de création du document 2010-2011

Plus en détail

FORMATION GÉNÉRALE DES JEUNES FORMATION GÉNÉRALE DES ADULTES

FORMATION GÉNÉRALE DES JEUNES FORMATION GÉNÉRALE DES ADULTES Direction de la sanction des études Info/Sanction FORMATION GÉNÉRALE DES JEUNES FORMATION GÉNÉRALE DES ADULTES NUMÉRO : 10-11-013 OBJET : OMISSION D UN PARAGRAPHE À LA SECTION 5.2.1 DU GUIDE DE GESTION

Plus en détail

Création de cours. Responsable et Personne de contact : Jean-Paul Dehoux

Création de cours. Responsable et Personne de contact : Jean-Paul Dehoux Création de cours Partie 1 : Données d identification Nom de la faculté : Faculté de médecine N du dossier : 7.18 Classification : A. Organe chargé de l élaboration de la proposition Organe : Faculté de

Plus en détail

MAB Solut. MABSolys Génopole Campus 1 5 rue Henri Desbruères 91030 Evry Cedex. www.mabsolut.com. intervient à chaque étape de vos projets

MAB Solut. MABSolys Génopole Campus 1 5 rue Henri Desbruères 91030 Evry Cedex. www.mabsolut.com. intervient à chaque étape de vos projets Mabsolys-2015-FR:Mise en page 1 03/07/15 14:02 Page1 le département prestataire de services de MABSolys de la conception à la validation MAB Solut intervient à chaque étape de vos projets Création d anticorps

Plus en détail

PAQ2009-QE. Etablissement & Université gestionnaires du projet : Faculté de Pharmacie de Monastir - Université de Monastir

PAQ2009-QE. Etablissement & Université gestionnaires du projet : Faculté de Pharmacie de Monastir - Université de Monastir republique tunisienne ministère de l enseignement superieur de la recherche scientifique et de la technologie PAQ2009-QE Titre du Projet INNOVATION PEDAGOGIQUE PAR LA MISE EN PLACE D UNE UNITE DE PHARMACIE

Plus en détail

Page 1/11. Préambule. Table des matières

Page 1/11. Préambule. Table des matières Page 1/11 Table des matières Préambule... 1 1- Le principe de «NuaFil»... 2 2 - Accueil de votre gestion de profil... 2 2-1 - La recherche de profils... 3 2-2- La liste de vos profils... 3 3 - Le référencement

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES TECHNIQUE DU SYSTEME NATIONAL D APPELLATION DE CHEPTEL EN MATIERE DE VISNA-MAËDI

CAHIER DES CHARGES TECHNIQUE DU SYSTEME NATIONAL D APPELLATION DE CHEPTEL EN MATIERE DE VISNA-MAËDI CAHIER DES CHARGES TECHNIQUE DU SYSTEME NATIONAL D APPELLATION DE CHEPTEL EN MATIERE DE VISNA-MAËDI REF. : CC/VM/01 révision A Date de Création : 08/12/2003 Date de Révision : 07/12/2004 Rédaction : Mme.

Plus en détail

Guide pour la présentation, l approbation et le suivi éthique d une recherche

Guide pour la présentation, l approbation et le suivi éthique d une recherche COMITÉ D ÉTHIQUE DE LA RECHERCHE Guide pour la présentation, l approbation et le suivi éthique d une recherche Révision 2013 1. Préambule Le présent guide a pour but d informer les chercheurs de la procédure

Plus en détail

Deuxième partie. Calcul de fréquences de génotypes multilocus dans des pédigrees complexes XXVII

Deuxième partie. Calcul de fréquences de génotypes multilocus dans des pédigrees complexes XXVII Deuxième partie Calcul de fréquences de génotypes multilocus dans des pédigrees complexes XXVII Présentation Les programmes informatiques MDM et grafgen L analyse de schémas de construction de génotypes

Plus en détail

BOUYGUES TELECOM ENTREPRISES - CLOUD

BOUYGUES TELECOM ENTREPRISES - CLOUD BOUYGUES TELECOM ENTREPRISES - CLOUD PARTIE CLIENT Version 1.4. 21/06/2013 Partie client Page 1 Sommaire 1 FONCTIONS CLES DU PORTAIL 3 1.1 Pré-requis d utilisation des services Cloud 3 1.2 Principes de

Plus en détail

Licence professionnelle Métiers de l internet et des applications multimédia

Licence professionnelle Métiers de l internet et des applications multimédia Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Métiers de l internet et des applications multimédia Université Pierre Mendes France - Grenoble - UPMF Campagne d évaluation 2014-2015

Plus en détail

Stages en documentation pendant l apprentissage d agent-e en information documentaire liste de contrôle

Stages en documentation pendant l apprentissage d agent-e en information documentaire liste de contrôle Stages en documentation pendant l apprentissage d agent-e en information documentaire liste de contrôle De nombreux documentalistes se sont déjà interrogés sur la manière d organiser un stage en documentation

Plus en détail

CRÉDIT D IMPÔT POUR LA R-D SALAIRE (activités biopharmaceutiques)

CRÉDIT D IMPÔT POUR LA R-D SALAIRE (activités biopharmaceutiques) CRÉDIT D IMPÔT POUR LA R-D SALAIRE (activités biopharmaceutiques) INVESTISSEMENT QUÉBEC Direction des mesures fiscales TABLE DES MATIÈRES Nature de l aide fiscale... 3 Société biopharmaceutique admissible...

Plus en détail

CONTRAT D ADHÉSION. FAC FOR PRO PARIS Tous droits réservés

CONTRAT D ADHÉSION. FAC FOR PRO PARIS Tous droits réservés CONTRAT D ADHÉSION CONTRAT ENTRE FAC FOR PRO PARIS ET L ÉTUDIANT Article 1. Dispositions générales Le présent contrat, ci-après dénommé «le contrat» constitue l accord régissant pendant sa durée, les relations

Plus en détail

e)services - Guide de l utilisateur e)carpa

e)services - Guide de l utilisateur e)carpa e)services - Guide de l utilisateur e)carpa 2 Sommaire 1 Introduction 3 2 - Accès au site e)carpa 4 2.1 Identification et authentification 4 2.2 Consultation du site e)carpa 6 2.3 Mode de navigation sur

Plus en détail

MAB Solut. vos projets. MABLife Génopole Campus 1 5 rue Henri Desbruères 91030 Evry Cedex. www.mabsolut.com. intervient à chaque étape de

MAB Solut. vos projets. MABLife Génopole Campus 1 5 rue Henri Desbruères 91030 Evry Cedex. www.mabsolut.com. intervient à chaque étape de Mabsolut-DEF-HI:Mise en page 1 17/11/11 17:45 Page1 le département prestataire de services de MABLife de la conception à la validation MAB Solut intervient à chaque étape de vos projets Création d anticorps

Plus en détail

Charte des PLATEAUX TECHNIQUES

Charte des PLATEAUX TECHNIQUES Charte des PLATEAUX TECHNIQUES L université Blaise Pascal affiche sa volonté de mutualisation de ses équipements scientifiques et sa volonté d ouverture vers son environnement institutionnel et économique.

Plus en détail

PROCESSUS DE CONTROLE du référentiel ECOCERT Being SPA Biologique & Ecologique

PROCESSUS DE CONTROLE du référentiel ECOCERT Being SPA Biologique & Ecologique PROCESSUS DE CONTROLE du référentiel ECOCERT Being SPA Biologique & Ecologique Version du 1 er juin 2012 Le référentiel est protégé par les dispositions du Code de la propriété intellectuelle, notamment

Plus en détail

D 005 Annex 30, page 1. Projet: D005 IPC Revision WG Definition Project Classe/sous-classe: C40B EP Proposition du Rapporteur Date : 22.11.

D 005 Annex 30, page 1. Projet: D005 IPC Revision WG Definition Project Classe/sous-classe: C40B EP Proposition du Rapporteur Date : 22.11. Annex 30, page 1 Projet: D005 IPC Revision WG Definition Project Classe/sous-classe: C40B EP Proposition du Rapporteur Date : 22.11.04 Titre - C40B Chimie combinatoire, bibliothèques, p.ex. chimiothèques

Plus en détail

MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ ANNEXE RÉFÉRENTIEL D ACTIVITÉS

MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ ANNEXE RÉFÉRENTIEL D ACTIVITÉS ANNEXES ANNEXE I RÉFÉRENTIEL D ACTIVITÉS Les référentiels d activités et de compétences du métier de manipulateur d électroradiologie médicale ne se substituent pas au cadre réglementaire. En effet, un

Plus en détail

Choisissez un pôle d activité ou un profil et cliquez

Choisissez un pôle d activité ou un profil et cliquez Organisation et planification des activités du service Gestion des ressources matérielles Gestion et coordination des informations Relations professionnelles Rédaction et mise en forme de documents professionnels

Plus en détail

Structure des génomes bactériens / systèmes de mutagénèse / génomique comparative

Structure des génomes bactériens / systèmes de mutagénèse / génomique comparative Master 1 Bactério 10/01/09 8h30-10h30 RT : Stéphanie Ripert-Bernusset RL: Benjamin de Sainte Marie Structure des génomes bactériens / systèmes de mutagénèse / génomique comparative PLAN DU COURS : I- GENOME

Plus en détail

Mode d emploi du Parcours digital

Mode d emploi du Parcours digital Mode d emploi du Parcours digital Pour accéder aux exercices du Parcours digital, vous pouvez : ❶ soit cliquer sur le bouton Accès direct, ❷ soit créer votre compte afin de garder en mémoire votre progression

Plus en détail

Participation aux groupements de consommateurs SwissElectricity, ci-après «le groupe» ou «groupement»

Participation aux groupements de consommateurs SwissElectricity, ci-après «le groupe» ou «groupement» Participation aux groupements de consommateurs SwissElectricity, ci-après «le groupe» ou «groupement» Résultat : 1. Obtenir les meilleures conditions d approvisionnement possibles, en termes de prix, de

Plus en détail

Le guide du référencement Avec WebGazelle CMS 2.0

Le guide du référencement Avec WebGazelle CMS 2.0 Fiche Outil : Référencement Avec WebGazelle CMS 2.0 Le guide du référencement Avec WebGazelle CMS 2.0 Le guide du référencement avec WebGazelle CMS 2.0 1/10 SOMMAIRE 1 PRESENTATION GENERALE... 3 2 LES

Plus en détail

4. Créer un compte utilisateur

4. Créer un compte utilisateur 4. Créer un compte utilisateur 1 - Cliquez sur le menu Outils puis sur Compte. 2 - Cliquez sur l onglet «Courrier». 3 - Cliquez sur «Ajouter» puis «Courrier». 4 - Tapez votre nom. 5 - Ecrivez votre mél

Plus en détail

Retour sur les actions Assurance Maladie auprès des structures d Hospitalisation à Domicile

Retour sur les actions Assurance Maladie auprès des structures d Hospitalisation à Domicile Retour sur les actions Assurance Maladie auprès des structures d Hospitalisation à Domicile Dr Nathalie VERIN - Direction régionale du Service Médical Journée Interrégionale de l HAD du 15 octobre 2014

Plus en détail

Pilot4IT Monitoring : Mesurez la qualité et la performance perçue de vos applications.

Pilot4IT Monitoring : Mesurez la qualité et la performance perçue de vos applications. Pilot4IT Monitoring : Mesurez la qualité et la performance perçue de vos applications. La supervision est la «surveillance du bon fonctionnement d un système ou d une activité». Elle permet de surveiller,

Plus en détail

VI. L APPORT DES MARQUEURS MOLECULAIRES. A. Définitions

VI. L APPORT DES MARQUEURS MOLECULAIRES. A. Définitions VI. L APPORT DES MARQUEURS MOLECULAIRES Comme nous l avons vu précédemment, l étude des caractères quantitatifs est fondée sur l analyse statistique des performances mesurées des individus. Il en est de

Plus en détail

RÉPUBLIQUE TUNISIENNE MINISTÈRE DE L ÉDUCATION DIRECTION GÉNÉRALE DES PROGRAMMES ET DE LA FORMATION CONTINUE. Année Scolaire : 2013-2014

RÉPUBLIQUE TUNISIENNE MINISTÈRE DE L ÉDUCATION DIRECTION GÉNÉRALE DES PROGRAMMES ET DE LA FORMATION CONTINUE. Année Scolaire : 2013-2014 RÉPUBLIQUE TUNISIENNE MINISTÈRE DE L ÉDUCATION DIRECTION GÉNÉRALE DES PROGRAMMES ET DE LA FORMATION CONTINUE Année Scolaire : 2013-2014 7 ème année de l Enseignement de Base Chapitre Objectifs Contenus

Plus en détail

CONVENTION INDIVIDUELLE D HABILITATION. «société d assurance indépendante» (Convention complète)

CONVENTION INDIVIDUELLE D HABILITATION. «société d assurance indépendante» (Convention complète) CONVENTION INDIVIDUELLE D HABILITATION «société d assurance indépendante» (Convention complète) Les parties à la convention - Le Ministre de l intérieur représenté par le Préfet de - Raison sociale : numéro

Plus en détail

Guide d utilisation. Outil de personnalisation EMC Version 2.0. Comment personnaliser vos supports en quelques clics!

Guide d utilisation. Outil de personnalisation EMC Version 2.0. Comment personnaliser vos supports en quelques clics! Guide d utilisation Outil de personnalisation EMC Version 2.0 Comment personnaliser vos supports en quelques clics! Outil de personnalisation Cet outil vous permet de personnaliser nos supports en seulement

Plus en détail