ANTICORPS POLYCLONAUX ANTI IMMUNOGLOBULINES

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "ANTICORPS POLYCLONAUX ANTI IMMUNOGLOBULINES"

Transcription

1 L OUTIL IDEAL POUR TOUTES LES DETECTIONS IMMUNOCHIMIQUES pour toutes les techniques immunodosages (EIA/ELISA) dot/ westernblot immunohistochimie immunocytochimie cytométrie en flux quel que soit le système de révélation chemiluminescence immunoenzymologie immunofluorescence immunoprécipitation immunoséparation FAITES VOTRE CHOIX DANS UNE LARGE GAMME D ANTICORPS des spécificités variées de nombreux marquages des qualités adaptées anti Ig humaines ou animales anti IgA, IgG, IgM ou IgGAM anti fragments Fc ou Fab fluorescents enzymatiques globulines anticorps immuno-purifiés fragments Fab et F(ab )2 SCHEMA DE PRODUCTION Les anticorps secondaires Abliance sont des anticorps polyclonaux, obtenus après hyperimmunisation d animaux (, ou ) contre des immunoglobulines humaines ou animales. Les immunsérums récoltés contiennent, en plus des anticorps recherchés, d autres anticorps non spécifiques et toutes sortes de molécules sériques. Globulines Après une succession de purifications non spécifiques (délipidation, précipitation au sulfate d ammonium et clarification), on obtient un produit dit fraction globuline, pouvant être directement conditionné pour une utilisation en immunodiffusion. Les anticorps sont ensuite purifiés par chromatographie d affinité, ce qui garantit une excellente spécificité. De plus, les anti de souris et de sont systématiquement adsorbés sur un gel de chromatographie greffé avec des IgA, G et M humaines et ne croisent donc pas avec les IgGAM humaines. Fragments Pour certaines applications (immunohisto/cytologie, cytométrie en flux) Abliance propose des fragments F(ab )2 et Fab obtenus par digestion enzymatique. Ces fragments privés de leur partie Fc, ne peuvent plus être fixés de manière non spécifique par certains récepteurs cellulaires. Plus petits que les anticorps entiers, les fragments pénètrent également mieux dans les cellules et les tissus. Conjugués Bien entendu, Abliance propose toutes sortes de conjugués : fractions globulines, anticorps et fragment Fab ou F(ab )2 peuvent être couplés à des fluorochromes (fluorescéine, rhodamine), à des enzymes (per,,, ) ou encore couplés à la. 1

2 fragments F(ab )2 fragments Fab anticorps purifiés fractions globulines Un anticorps bien adapté, c est un bon compromis entre : la spécificité (antigène reconnu) la (purifié, fragment ) le marquage les réactions croisées*** Non marqués Les anticorps s sont le plus souvent utilisés pour sensibiliser les plaques en ELISA (coating) ou lors de dosages par compétition. Ils peuvent être employés en immunoprécipitation ; il est alors préférable d utiliser des anticorps non purifiés (fractions globulines). Le couplage à la fluorescéine est optimisé afin d obtenir un bon signal tout en minimisant le bruit de fond. Le rapport molaire F/P (fluorochrome/protéine) est ajusté entre 3 et 7. La a l avantage d être facilement détectable à l œil en microscopie. Elle peut être utilisée pour la réalisation de doubles marquages en histochimie et cytochimie. La est sensible à l extinction. Maximum d absorption : 495nm Maximum d émission : 520nm Couleur : jaune vert Le couplage à la rhodamine est optimisé afin d obtenir un rapport F/P (fluorochrome/protéine) donnant un bon signal tout en minimisant le bruit de fond. La rhodamine a l avantage d être moins sensible à l extinction que la fluorescéine mais elle génère également des bruits de fond plus importants. Maximum d absorption : 543nm Maximum d émission : 570nm Couleur : rouge Les fractions globulines correspondent au premier niveau de purification des immunsérums. Elles sont obtenues après précipitation au sulfate d ammonium et dialyse. Les globulines ont l avantage de présenter une très grande avidité pour l antigène. L élimination d une grande part des protéines sériques confère aux globulines une bonne stabilité et permet la réduction du bruit de fond dans les techniques d immunoprécipitation en gel. L utilisation de fractions globulines n est pas recommandée dans des techniques plus sensibles telles que les détections immunoenzymatiques. Mancini : 1/40 à 1/200 Ouchterlöny : 1/5 à 1/10 IFI : 1/100 à 1/400 Les anticorps purifiés sont très spécifiques, donc indiqués pour une utilisation dans les techniques sensibles (ELISA, IHC, ICC, IB). Leurs qualités sont garanties par le respect d un protocole de purification très exigeant où se succèdent purifications non spécifiques et spécifiques (chromatographie d affinité). Le contrôle des réactions croisées entre espèces cibles est systématique. Ce phénomène est partiellement évité par une sélection rigoureuse des immunsérums. Le cas échéant l élimination totale des réactions croisées peut nécessiter un «épuisement» par chromatographie d affinité contre l antigène dont la reconnaissance n est pas souhaitée. coating : 10 à 50 mg/l IFI : 1/100 à 1/400 IHC : 1/10 à 1/100 C pour longue conservation * IFI : 1/100 à 1/400 Les Fab et F(ab )2 sont des fragments d immunoglobulines respectivement mono et bivalents, c est à dire comprenant un ou deux sites de fixation de l antigène. Ils sont préparés par digestion enzymatique (papaïne ou pepsine). Comme les autres anticorps Abliance, ils sont purifiés par chromatographie d affinité et sont donc particulièrement spécifiques. Les fragments Fab et F(ab )2 présentent certains avantages vis à vis des anticorps entiers pour les essais en IHC, ICC et en cytométrie de flux. D une part leur spécificité est accrue puisque qu ils ne peuvent plus être fixés de manière non spécifique, comme le sont les Ig entières, par leur partie Fc. D autre part leur utilisation accroît également la sensibilité des techniques. En effet leur petite taille améliore leur pénétration dans les tissus et les cellules et leur disponibilité pour les antigènes (ceci est particulièrement vrai pour les Fab). Enfin les Fab conjugués ont un rapport marqueur/site antigénique double par rapport aux anticorps (à l exception des conjugués fluorescents). IFI : 1/50 à 1/200 ICC/IHC : 1/10 à 1/100 Condit. : PBS, BSA 0,3%, NaN3 0,1% C. Aliquoter avant congélation. Produit adapté à la cytométrie de flux (sans glycérol) IFI : 1/50 à 1/200 ICC/IHC : 1/10 à 1/100 CMF : 1/10 à 1/100 dilutions d utilisation conseillées IFI : immunofluorescence indirecte ICC : immunocytochimie IHC : immunohistochimie CMF : cytométrie en flux IB : immunoblot 2

3 (per) bêta- Les marquages à la per ont l avantage d être sensibles et permanents. Ses substrats sont nombreux et variés : précipitants pour immunohistochimie ou IB (DAB, AEC, 4CN, TMB), solubles pour ELISA (TMB, OPD, ABTS), chimiluminescents (luminol). Les marquages à la per ont certains inconvénients : - La per est inactivée par l oxygène, l acide hypochlorique et l azide de sodium. Il est donc conseillé d utiliser une eau très pure. - La présence de per endogène dans certains tissus (macrophages, globules rouges, cellules de la moelle osseuse, plantes) peut augmenter le bruit de fond. La présente plusieurs avantages. Elle offre une très bonne sensibilité, n est pas inactivée par certains inhibiteurs comme l est la per et dispose également de substrats variés : précipitants (BCIP/NBT, NADP/NF), solubles (pnpp) ou luminescents (dioxetane). L activité endogène de cette enzyme est particulièrement forte dans la placenta et l intestin. La bêta- est un marqueur de bonne sensibilité et ne présente pas d activité endogène dans les cellules de mammifères. Ce marqueur est adapté à l ELISA et ne génère pas ou très peu de bruit de fond. Il est plus difficile à mettre en œuvre en immunohistochimie où il ne se justifie que lorsque l activité endogène des autres marqueurs disponibles pose un problème important. La est essentiellement destinée à des essais en immunohistochimie. Cette enzyme n a pas d activité endogène dans les tissus animaux mais sa sensibilité est moyenne. Différents substrats précipitants sont disponibles (Glucose/NTB, TNTB, INT). Les substrats pour produits solubles sont compliqués à mettre en œuvre car ils nécessitent une seconde enzyme. Le système avidine/ est un système d amplification du signal permettant de détecter des quantités d antigènes trop faibles pour être décelées par les systèmes directs enzymatiques ou fluorescents. Les anticorps biotinylés facilitent les changements de marqueur et permettent la mise en œuvre de marquages multiples. Les anticorps biotinylés ont une longue durée de conservation. De plus, par sa faible taille la affecte peu l activité biologique des protéines. Toutefois, la présence de endogène peut augmenter le bruit de fond. Condit. : TBS Glycérol 50% C pour longue conservation*, ** ICC/IHC : 1/20 à 1/100 Condit. : TBS, Glycérol 50%, BSA 1%, NaN3 0,1% ICC/IHC : 1/25 à 1/100 ELISA : 1/100 à 1/1000 ELISA : 1/100 à 1/1000 ICC/IHC : 1/10 à 1/100 IB : 1/400 ELISA : 1/1000 à 1/10000 ICC/IHC : 1/50 à 1/200 IB : 1/200 à 1/2000 Condit. : TBS Glycérol 50% C pour longue conservation*, ** ICC/IHC : 1/20 à 1/100 Condit. : TBS, Glycérol 50%, BSA 1%, NaN3 0,1% ICC/IHC : 1/25 à 1/100 ELISA : 1/1000 à 1/10000 ICC/IHC : 1/50 à 1/200 IB : 1/200 à 1/2000 Condit. : TBS Glycérol 50% C pour longue conservation*, ** ICC/IHC : 1/20 à 1/100 Condit. : TBS, Glycérol 50%, BSA 1%, NaN3 0,1% ICC/IHC : 1/25 à 1/100 ELISA : 1/1000 à 1/10000 ICC/IHC : 1/50 à 1/200 IB : 1/200 à 1/2000 * Les produits conditionnés en glycérol à 50% ne congèlent pas à 20 C, il n est pas nécessaire de les répartir en aliquotes. ** Ne pas répartir les conjugués per en flacons plastique (ex : eppendorf) pour éviter une perte d activité. *** Les réactions croisées peuvent être diminuées en diluant l anticorps primaire dans un tampon contenant du sérum normal de l espèce productrice de l anticorps secondaire. 3

4 IgA (alpha) IgG (Fab) IgG (gamma) IgGAM IgM (mu) Albumine BI 2016A BI 2016 (10mg/2ml) BI 1016 BI 4016 (2mg/1ml) BI 3016 (2mg/1ml) BI 2024A BI 2024 (10mg/2ml) BI 1024 BI 4024 (2mg/1ml) BI 3024 (2mg/1ml) BI 2018A BI 2018 (10mg/2ml) BI 1018 BI 4018 (2mg/1ml) BI 3018 (2mg/1ml) BI 2015A BI 2015 (10mg/2ml) BI 1015 BI 4015 (2mg/1ml) BI 3015 (2mg/1ml) BI 2014A BI 2014 (10mg/2ml) BI 1014 BI 4014 (2mg/1ml) BI 3014 (2mg/1ml) BI 2019A BI 2019 (10mg/2ml) BI 1019 BI 4019 (2mg/1ml) BI 3019 (2mg/1ml) BI 2025A BI 2025 (10mg/2ml) BI 1025 BI 4025 (2mg/1ml) BI 3025 (2mg/1ml) BI 2116 (2mg/2ml) BI 1116 BI 4116 BI 3116 BI 2124 (2mg/2ml) BI 1124 BI 4124 BI 3124 BI 2118 (2mg/2ml) BI 1118 BI 4118 BI 3118 BI 2115 BI 1115 BI 4115 BI 3115 BI 2114 BI 1114 BI 4114 BI 3114 BI 2119 (2mg/2ml) BI 1119 BI 4119 BI 3119 BI 2216 (2mg/2ml) BI 2224 (2mg/2ml) BI 2218 (2mg/2ml) BI 2215 BI 2214 BI 2219 (2mg/2ml) (per) BI 2416 (1ml) BI 4416 (1ml) BI 3416 (1ml) BI 2424 (1ml) BI 4424 (1ml) BI 3424 (1ml) BI 2418 (1ml) BI 4418 (1ml) BI 3418 (1ml) BI 2415 (1ml) BI 4415(1ml) BI 3415 (1ml) BI 2414 (1ml) BI 4414 (1ml) BI 3414 (1ml) BI 2419 (1ml) BI 4419 (1ml) BI 3419 (1ml) BI 2425 (1ml) BI 4425 (1ml) BI 3425 (1ml) BI 2516 (1ml) BI 4516 (1ml) BI 3516 (1ml) BI 2524 (1ml) BI 4524 (1ml) BI 3524 (1ml) BI 2518 (1ml) BI 4518 (1ml) BI 3518 (1ml) BI 2515 (1ml) BI 4515 (1ml) BI 3515 (1ml) BI 2514 (1ml) BI 4514 (1ml) BI 3514 (1ml) BI 2519 (1ml) BI 4519 (1ml) BI 3519 (1ml) BI 2525 (1ml) BI 4525 (1ml) BI 3525 (1ml) BI 2616 (1ml) BI 2624 (1ml) BI 2618 (1ml) BI 2615 (1ml) BI 2614 (1ml) BI 2619 (1ml) BI 2625 (1ml) BI 2716 (1ml) BI 2724 (1ml) BI 2718 (1ml) BI 2715 (1ml) BI 2714 (1ml) BI 2719 (1ml) BI 2725 (1ml) BI 2816 (1ml) BI 4816 (1ml) BI 3816 (1ml) BI 2824 (1ml) BI 4824 (1ml) BI 3824 (1ml) BI 2818 (1ml) BI 4818 (1ml) BI 3818 (1ml) BI 2815 (1ml) BI 4815 (1ml) BI 3815 (1ml) BI 2814 (1ml) BI 4814 (1ml) BI 3814 (1ml) BI 2819 (1ml) BI 4819 (1ml) BI 3819 (1ml) BI 2825 (1ml) BI 4825 (1ml) BI 3825 (1ml) anti humain 4

5 IgG (Fab) IgM (mu) BI 2028A BI 2013CA BI 2013C (10mg/2ml) BI 2013LA BI 2013L (10mg/2ml) BI 2013MA BI 2013M (10mg/2ml) BI 1013C BI 1013L BI 1013M BI 4013C (2mg/1ml) BI 4013L (2mg/1ml) BI 4013M (2mg/1ml) BI 3013C (2mg/1ml) BI 3013L (2mg/1ml) BI 3013M (2mg/1ml) BI 2029A BI 2007A BI 2007 (10mg/2ml) BI 1007 BI 4007 (2mg/1ml) BI 3007 (2mg/1ml) BI 2113C BI 2113L BI 2113M BI 1113C BI 1113L BI 1113M BI 4113C BI 4113L BI 4113M BI 3113C BI 3113L BI 3113M BI 2107 BI 1107 BI 4107 BI 3107 BI 2213C BI 2207 (per) BI 2413C (1ml) BI 2413L (1ml) BI 2413M (1ml) BI 4413C (1ml) BI 4413L (1ml) BI 4413M (1ml) BI 3413C (1ml) BI 3413L (1ml) BI 3413M (1ml) BI 2429 (1ml) BI 2407 (1ml) BI 4407 (1ml) BI 3407 (1ml) BI 2513C (1ml) BI 2513L (1ml) BI 2513M (1ml) BI 4513C (1ml) BI 4513L (1ml) BI 4513M (1ml) BI 3513C (1ml) BI 3513L (1ml) BI 3513M (1ml) BI 2507 (1ml) BI 4507 (1ml) BI 3507 (1ml) BI 2613C (1ml) BI 2613M (1ml) BI 2607 (1ml) Les anticorps anti IgG(H+L) de souris produits chez la et le et les anti IgG(H+L) de sont systématiquement adsorbés sur un gel de chromatographie greffé avec des immunoglobulines G, A et M humaines. Ils ne croisent donc pas avec les IgG, A et M humaines. BI 2713C (1ml) BI 2707 (1ml) BI 2813C (1ml) BI 2813L (1ml) BI 2813M (1ml) BI 4813C (1ml) BI 4813L (1ml) BI 4813M (1ml) BI 3813C (1ml) BI 3813L (1ml) BI 3813M (1ml) BI 2807 (1ml) BI 4807 (1ml) BI 3807 (1ml) anti souris anti 5

6 BI 2001A BI 2001 (10mg/2ml) BI 1001 BI 4001 (2mg/1ml) BI 3001 (2mg/1ml) BI 2002A BI 2002 (10mg/2ml) BI 1002 BI 4002 (2mg/1ml) BI 3002 (2mg/1ml) BI 2003A BI 2003 (10mg/2ml) BI 1003 BI 4003 (2mg/1ml) BI 3003 (2mg/1ml) BI 2004A BI 2004 (10mg/2ml) BI 1004 BI 4004 (2mg/1ml) BI 3004 (2mg/1ml) BI 2005A BI 2005 (10mg/2ml) BI 1005 BI 4005 (2mg/1ml) BI 3005 (2mg/1ml) BI 2008A BI 2008 (10mg/2ml) BI 1008 BI 4008 (2mg/1ml) BI 3008 (2mg/1ml) BI 2101 BI 1101 BI 4101 BI 3101 BI 2102 BI 1102 BI 4102 BI 3102 BI 2103 BI 1103 BI 4103 BI 3103 BI 2104 BI 1104 BI 4104 BI 3104 BI 2105 BI 1105 BI 4105 BI 3105 BI 2108 BI 1108 BI 4108 BI 3108 BI 2201 BI 2202 BI 2203 BI 2204 BI 2205 BI 2208 (per) BI 2401 (1ml) BI 4401 (1ml) BI 3401 (1ml) BI 2402 (1ml) BI 4402 (1ml) BI 3402 (1ml) BI 2403 (1ml) BI 4403 (1ml) BI 3403 (1ml) BI 2404 (1ml) BI 4404 (1ml) BI 3404 (1ml) BI 2405 (1ml) BI 4405 (1ml) BI 3405 (1ml) BI 2408 (1ml) BI 4408 (1ml) BI 3408 (1ml) BI 2501 (1ml) BI 4501 (1ml) BI 3501 (1ml) BI 2502 (1ml) BI 4502 (1ml) BI 3502 (1ml) BI 2503 (1ml) BI 4503 (1ml) BI 3503 (1ml) BI 2504 (1ml) BI 4504 (1ml) BI 3504 (1ml) BI 2505 (1ml) BI 4505 (1ml) BI 3505 (1ml) BI 2508 (1ml) BI 4508 (1ml) BI 3508 (1ml) BI 2601 (1ml) BI 2602 (1ml) BI 2603 (1ml) BI 2604 (1ml) BI 2605 (1ml) BI 2608 (1ml) BI 2701 (1ml) BI 2702 (1ml) BI 2703 (1ml) BI 2704 (1ml) BI 2705 (1ml) BI 2708 (1ml) BI 2801 (1ml) BI 4801 (1ml) BI 3801 (1ml) BI 2802 (1ml) BI 4802 (1ml) BI 3802 (1ml) BI 2803 (1ml) BI 4803 (1ml) BI 3803 (1ml) BI 2804 (1ml) BI 4804 (1ml) BI 3804 (1ml) BI 2805 (1ml) BI 4805 (1ml) BI 3805 (1ml) BI 2808 (1ml) BI 4808 (1ml) BI 3808 (1ml) anti boeuf anti cheval anti anti chien anti cobaye anti 6

7 BI 2009A BI 2009 (10mg/2ml) BI 1009 BI 4009 (2mg/1ml) BI 3009 (2mg/1ml) BI 2011A BI 2011 (10mg/2ml) BI 1011 BI 4011 (2mg/1ml) BI 3011 (2mg/1ml) BI 1006 BI 1012 BI 2109 BI 1109 BI 4109 BI 3109 BI 2111 BI 1111 BI 4111 BI 3111 BI 1106 BI 1112 BI 2209 BI 2211 (per) BI 2409 (1ml) BI 4409 (1ml) BI 3409 (1ml) BI 2411 (1ml) BI 4411 (1ml) BI 3411 (1ml) BI 2509 (1ml) BI 4509 (1ml) BI 3509 (1ml) BI 2511 (1ml) BI 4511 (1ml) BI 3511 (1ml) BI 2609 (1ml) BI 2611 (1ml) BI 2709 (1ml) BI 2711 (1ml) BI 2809 (1ml) BI 4809 (1ml) BI 3809 (1ml) BI 2811 (1ml) BI 4811 (1ml) BI 3811 (1ml) anti porc anti rat anti hamster anti singe 7

Dosages à réactifs marqués

Dosages à réactifs marqués Dosages à réactifs marqués Principe = réaction Ag-Ac un des deux réactifs (Ag ou Ac) est marqué par un traceur Différentes méthodes selon que le traceur est radioactif (RIA), enzymatique (EIA) ou luminescent

Plus en détail

Les techniques de préparation des coupes pour les microscopies optique et électronique

Les techniques de préparation des coupes pour les microscopies optique et électronique Université Mohammed V-Agdal Faculté des Sciences de Rabat Laboratoire de Zoologie et de Biologie générale Les techniques de préparation des coupes pour les microscopies optique et électronique Histologie-Embryologie

Plus en détail

L immunoenzymologie. Technique puissante couramment utilisée e en recherche et en diagnostic cificité des anticorps pour leurs nes

L immunoenzymologie. Technique puissante couramment utilisée e en recherche et en diagnostic cificité des anticorps pour leurs nes L immunoenzymologie Technique puissante couramment utilisée e en recherche et en diagnostic Basée e sur la très s grande spécificit cificité des anticorps pour leurs antigènes nes Test qualitatif Détection

Plus en détail

Biologie cellulaire. Perfectionnement à la culture cellulaire. Programme. ParTIe PraTIQUe. ParTIe THÉorIQUe. durée : 4 jours

Biologie cellulaire. Perfectionnement à la culture cellulaire. Programme. ParTIe PraTIQUe. ParTIe THÉorIQUe. durée : 4 jours Biologie cellulaire Perfectionnement à la culture cellulaire durée : 4 jours ingénieurs, chercheurs et chefs de projet connaissances de base en culture cellulaire ou validation du module «initiation à

Plus en détail

MAB Solut. vos projets. MABLife Génopole Campus 1 5 rue Henri Desbruères 91030 Evry Cedex. www.mabsolut.com. intervient à chaque étape de

MAB Solut. vos projets. MABLife Génopole Campus 1 5 rue Henri Desbruères 91030 Evry Cedex. www.mabsolut.com. intervient à chaque étape de Mabsolut-DEF-HI:Mise en page 1 17/11/11 17:45 Page1 le département prestataire de services de MABLife de la conception à la validation MAB Solut intervient à chaque étape de vos projets Création d anticorps

Plus en détail

Critères pour les méthodes de quantification des résidus potentiellement allergéniques de protéines de collage dans le vin (OIV-Oeno 427-2010)

Critères pour les méthodes de quantification des résidus potentiellement allergéniques de protéines de collage dans le vin (OIV-Oeno 427-2010) Méthode OIV- -MA-AS315-23 Type de méthode : critères Critères pour les méthodes de quantification des résidus potentiellement allergéniques de protéines de collage (OIV-Oeno 427-2010) 1 Définitions des

Plus en détail

HRP H 2 O 2. O-nitro aniline (λmax = 490 nm) O-phénylène diamine NO 2 NH 2

HRP H 2 O 2. O-nitro aniline (λmax = 490 nm) O-phénylène diamine NO 2 NH 2 ! #"%$'&#()"*!(,+.-'/0(,()1)2"%$ Avant d effectuer le dosage en IR de la biotine, il est nécessaire de s assurer de la reconnaissance du traceur par la streptavidine immobilisée sur les puits. Pour cela,

Plus en détail

5.5.5 Exemple d un essai immunologique

5.5.5 Exemple d un essai immunologique 5.5.5 Exemple d un essai immunologique Test de grossesse Test en forme de bâtonnet destiné à mettre en évidence l'hormone spécifique de la grossesse, la gonadotrophine chorionique humaine (hcg), une glycoprotéine.

Plus en détail

Biologie Appliquée. Dosages Immunologiques TD9 Mai 2015. Stéphanie Sigaut INSERM U1141 stephanie.sigaut@inserm.fr

Biologie Appliquée. Dosages Immunologiques TD9 Mai 2015. Stéphanie Sigaut INSERM U1141 stephanie.sigaut@inserm.fr Biologie Appliquée Dosages Immunologiques TD9 Mai 2015 Stéphanie Sigaut INSERM U1141 stephanie.sigaut@inserm.fr 1 ELISA 2 3 4 [Ac] 5 6 7 8 9 Correction : Faire la moyenne D0-1 et D0-2 pour toute les valeurs

Plus en détail

EXERCICES : MECANISMES DE L IMMUNITE : pages 406 407 408 409 410

EXERCICES : MECANISMES DE L IMMUNITE : pages 406 407 408 409 410 EXERCICES : MECANISMES DE L IMMUNITE : pages 406 407 408 409 410 EXERCICE 1 PAGE 406 : EXPERIENCES A INTERPRETER Question : rôles respectifs du thymus et de la moelle osseuse dans la production des lymphocytes.

Plus en détail

DES de Pathologie AFIAP

DES de Pathologie AFIAP DES de athologie AFIA 21 novembre 2009 J. Audouin,, S. ain IMMUNOHISTOCHIMIE Introduction I - Différentes méthodes AC conjugués Enzyme - anti-enzyme : A, AAA rotéine conjuguée : avidine, streptavidine

Plus en détail

www.gbo.com/bioscience 1 Culture Cellulaire Microplaques 2 HTS- 3 Immunologie/ HLA 4 Microbiologie/ Bactériologie Containers 5 Tubes/ 6 Pipetage

www.gbo.com/bioscience 1 Culture Cellulaire Microplaques 2 HTS- 3 Immunologie/ HLA 4 Microbiologie/ Bactériologie Containers 5 Tubes/ 6 Pipetage 2 HTS 3 Immunologie / Immunologie Informations Techniques 3 I 2 ELISA 96 Puits 3 I 4 ELISA 96 Puits en Barrettes 3 I 6 en Barrettes de 8 Puits 3 I 7 en Barrettes de 12 Puits 3 I 8 en Barrettes de 16 Puits

Plus en détail

Anticorps anti-hla en transplantation rénale

Anticorps anti-hla en transplantation rénale Anticorps anti-hla en transplantation rénale Caroline Suberbielle Laboratoire d'immuno-histocompatibilité Hôpital St Louis Paris Définitions Patient «naïf» Patient sans événement immunisant Homme ou enfant

Plus en détail

KIT ELISA dosage immunologique anti-bsa REF : ELISA A RECEPTION DU COLIS : Vérifier la composition du colis indiquée ci-dessous en pages 1 et 2

KIT ELISA dosage immunologique anti-bsa REF : ELISA A RECEPTION DU COLIS : Vérifier la composition du colis indiquée ci-dessous en pages 1 et 2 KIT ELISA dosage immunologique anti-bsa REF : ELISA : 0033 (0)169922672 : 0033 (0)169922674 : www.sordalab.com @ : sordalab@wanadoo.fr A RECEPTION DU COLIS : Vérifier la composition du colis indiquée ci-dessous

Plus en détail

Université Victor Segalen Bordeaux 2 UFR Science de la Vie

Université Victor Segalen Bordeaux 2 UFR Science de la Vie Université Victor Segalen Bordeaux 2 UFR Science de la Vie Licence Professionnelle «Techniques et Applications en Biologie Cellulaire et Biologie Moléculaire» Examen 2006-2007 UE1 : «Technologies en Biologie

Plus en détail

IMMUNOLOGIE. La spécificité des immunoglobulines et des récepteurs T. Informations scientifiques

IMMUNOLOGIE. La spécificité des immunoglobulines et des récepteurs T. Informations scientifiques IMMUNOLOGIE La spécificité des immunoglobulines et des récepteurs T Informations scientifiques L infection par le VIH entraîne des réactions immunitaires de l organisme qui se traduisent par la production

Plus en détail

TEST ELISA (ENZYME-LINKED IMMUNOSORBENT ASSEY)

TEST ELISA (ENZYME-LINKED IMMUNOSORBENT ASSEY) TEST ELISA (ENZYME-LINKED IMMUNOSORBENT ASSEY) Lise Vézina, technicienne de laboratoire Michel Lacroix, agronome-phytopathologiste Direction de l innovation scientifique et technologique Au Laboratoire

Plus en détail

METHODES DE SEPARATION DE PROTEINES : PURIFICATION DE LA GST PAR AFFINITE AU GLUTATHION

METHODES DE SEPARATION DE PROTEINES : PURIFICATION DE LA GST PAR AFFINITE AU GLUTATHION Laboratoire de Physiologie Végétale Université de Neuchâtel (2005) Travaux pratiques METHODES DE SEPARATION DE PROTEINES : PURIFICATION DE LA PAR AFFINITE AU GLUTATHION INTRODUCTION: Les protéines tiennent

Plus en détail

ELISA PeliClass human IgG subclass kit REF M1551

ELISA PeliClass human IgG subclass kit REF M1551 Sanquin Reagents Plesmanlaan 5 0 CX Amsterdam The Netherlands Phone: +.0.5.599 Fax: +.0.5.570 Email: reagents@sanquin.nl Website: www.sanquinreagents.com M55/ November 007 ELISA PeliClass human IgG subclass

Plus en détail

Test d immunofluorescence (IF)

Test d immunofluorescence (IF) Test d immunofluorescence (IF) 1.1 Prélèvement du cerveau et échantillonnage Avant toute manipulation, il est fondamental de s assurer que tout le personnel en contact avec un échantillon suspect soit

Plus en détail

Introduction à l immunocytochimie. Pierre Gounon CCMA Faculté des Sciences 06108 Nice Cedex 2

Introduction à l immunocytochimie. Pierre Gounon CCMA Faculté des Sciences 06108 Nice Cedex 2 Introduction à l immunocytochimie Pierre Gounon CCMA Faculté des Sciences 06108 Nice Cedex 2 istorique et développements Origine: Albert. Coons, 1941 qui utilise la fluorescéine Introduction des marquages

Plus en détail

Diagnostic biologique de la toxoplasmose

Diagnostic biologique de la toxoplasmose COURS DE COLLEGE DE MALADIES INFECTIEUSES MICROBIOLOGIE PARASITOLOGIE Diagnostic biologique de la toxoplasmose 26 Janvier 2012 Faculté de Médecine de Sousse Principes des techniques utilisées dans le diagnostic

Plus en détail

TD de Biochimie 4 : Coloration.

TD de Biochimie 4 : Coloration. TD de Biochimie 4 : Coloration. Synthèse de l expérience 2 Les questions posées durant l expérience 2 Exposé sur les méthodes de coloration des molécules : Générique Spécifique Autres Questions Pourquoi

Plus en détail

AGREGATION DE BIOCHIMIE GENIE BIOLOGIQUE

AGREGATION DE BIOCHIMIE GENIE BIOLOGIQUE AGREGATION DE BIOCHIMIE GENIE BIOLOGIQUE CONCOURS EXTERNE Session 2005 TRAVAUX PRATIQUES DE BIOCHIMIE PHYSIOLOGIE ALCOOL ET FOIE L éthanol, psychotrope puissant, est absorbé passivement dans l intestin

Plus en détail

Test direct à l Antiglobuline (TDA ou Coombs direct)

Test direct à l Antiglobuline (TDA ou Coombs direct) Test direct à l Antiglobuline (TDA ou Coombs direct) Mise en évidence par le réactif de Coombs polyspécifique d une fixation des anticorps (Igs) ou des fractions du complément (C3d) sur les hématies du

Plus en détail

La détection des cellules du système immunitaire par la Cytométrie en flux

La détection des cellules du système immunitaire par la Cytométrie en flux La détection des cellules du système immunitaire par la Cytométrie en flux Les différentes méthodes de détection des cellules du système immunitaire 1 - Etude morphologique Elle est réalisée sur 2 types

Plus en détail

ATTESTATION D ACCREDITATION ACCREDITATION CERTIFICATE. N 8-1285 rév. 2

ATTESTATION D ACCREDITATION ACCREDITATION CERTIFICATE. N 8-1285 rév. 2 Convention N 889 Section Santé Humaine ATTESTATION D ACCREDITATION ACCREDITATION CERTIFICATE N 8-1285 rév. 2 Le Comité Français d'accréditation (Cofrac) atteste que : The French Committee for Accreditation

Plus en détail

ATTESTATION D ACCREDITATION. N 8-3358 rév. 1

ATTESTATION D ACCREDITATION. N 8-3358 rév. 1 Convention N 5350 Section Santé Humaine ATTESTATION D ACCREDITATION ACCREDITATION CERTIFICATE N 8-3358 rév. 1 Le Comité Français d'accréditation (Cofrac) atteste que : The French Committee for Accreditation

Plus en détail

HMB-45 + Mart-1 (Melan A) + Tyrosinase (HMB-45+A103+T311)

HMB-45 + Mart-1 (Melan A) + Tyrosinase (HMB-45+A103+T311) HMB-45 + Mart-1 (Melan A) + Tyrosinase Identification du Produit Réf. cat. Description 45318 IMPATH HMB-45&MART-1 RTU M (HMB-45&MelanA) Définitions Des Symboles P A E S DOC# DIS prêt à l emploi ascite

Plus en détail

TYPAGE HLA CROSSMATCH ANTICORPS ANTI-HLA

TYPAGE HLA CROSSMATCH ANTICORPS ANTI-HLA 16/11/12 TYPAGE HLA CROSSMATCH ANTICORPS ANTI-HLA Chantal GAUTREAU LABORATOIRE HLA S E R V I C E D I M M U N O L O G I E E T D H I S T O C O M PAT I B I L I T É, A P - H P, HÔPITAL SAINT LOUIS, PARIS,

Plus en détail

pka D UN INDICATEUR COLORE

pka D UN INDICATEUR COLORE TP SPETROPHOTOMETRIE Lycée F.BUISSON PTSI pka D UN INDIATEUR OLORE ) Principes de la spectrophotométrie La spectrophotométrie est une technique d analyse qualitative et quantitative, de substances absorbant

Plus en détail

La cytométrie de flux

La cytométrie de flux TD5 La cytométrie de flux Air sous-pression Signal de formation des gouttes Signal de charge des gouttes Cellules en suspension Liquide de Gaine Vibrateur Ultrason Dˇtecteur de Lumi re Arrt du Faisceau

Plus en détail

ASEP Prérentrée 2008-2009. Histologie Générale Techniques d imagerie cellulaire Histologie Générale, Techniques d imagerie cellulaire

ASEP Prérentrée 2008-2009. Histologie Générale Techniques d imagerie cellulaire Histologie Générale, Techniques d imagerie cellulaire Histologie Générale, Techniques d imagerie cellulaire A. La cellule Par Célian BERTIN Elle est l unité fondamentale de la vie. C est la plus petite quantité de matière vivante capable de subsister à l

Plus en détail

Cytokines & Chimiokines

Cytokines & Chimiokines Cytokines & Chimiokines I. (D après Förster, R. et al. (1999) Cell 99:23) Dans le but d étudier la régulation de la circulation des leucocytes dans l organisme, des souris déficientes pour le récepteur

Plus en détail

Annales du Contrôle National de Qualité des Analyses de Biologie Médicale

Annales du Contrôle National de Qualité des Analyses de Biologie Médicale Annales du Contrôle National de Qualité des Analyses de Biologie Médicale Anticorps anti-tissus non spécifiques d organe (anticorps anti-mitochondries de type M2) Immuno-pathologie 04ATI2 Janvier 2005

Plus en détail

Anticorps Secondaires Fluorescents

Anticorps Secondaires Fluorescents Anticorps Secondaires Fluorescents FluoProbes by & notre sélection Jackson ImmunoResearch & Biotium LIFE SCIENCES 211 bis, avenue JF Kennedy BP 1140-03100 Montluçon Hotline +33 (0)4 70 03 73 06 interbiotech@interchim.com

Plus en détail

L AUTOGREFFE QUELQUES EXPLICATIONS

L AUTOGREFFE QUELQUES EXPLICATIONS L AUTOGREFFE QUELQUES EXPLICATIONS Le traitement de votre maladie nécessite une Chimiothérapie intensive. Cette chimiothérapie qui utilise de fortes doses de médicaments antimitotiques est plus efficace

Plus en détail

MISE EN EVIDENCE D'UN PROCESSUS DE DELETION CLONALE AU. Les antigènes Mls (Minor lymphocyte stimulating antigen) sont

MISE EN EVIDENCE D'UN PROCESSUS DE DELETION CLONALE AU. Les antigènes Mls (Minor lymphocyte stimulating antigen) sont 1 TRAVAUX PRATIQUES D'IMMUNOGENETIQUE 1997 MISE EN EVIDENCE D'UN PROCESSUS DE DELETION CLONALE AU NIVEAU DU REPERTOIRE T CHEZ LA SOURIS Les antigènes Mls (Minor lymphocyte stimulating antigen) sont responsables

Plus en détail

3. METHODES ALTERNATIVES

3. METHODES ALTERNATIVES POURQUOI? Inconvénients des méthodes classiques Besoins: Rapidité Précision Faible coût Spécificité Principe des méthodes alternatives: pas de mise en culture LES ACTIVITES ENZYMATIQUES PHOSPHATASES 4-paranitrophényl

Plus en détail

Module d Immunologie. 2eme Année Licence Tronc Commun des Sciences de la Nature Année universitaire 2014-2015 Dr A.Ghidouche / Dr D.

Module d Immunologie. 2eme Année Licence Tronc Commun des Sciences de la Nature Année universitaire 2014-2015 Dr A.Ghidouche / Dr D. Module d Immunologie 2eme Année Licence Tronc Commun des Sciences de la Nature Année universitaire 2014-2015 Dr A.Ghidouche / Dr D.Ait-Ali Annexe : Techniques utilisée en immunologie La majorité sont des

Plus en détail

Université Bordeaux Segalen - PACES 2012-2013 ED UE9s Avril 2013

Université Bordeaux Segalen - PACES 2012-2013 ED UE9s Avril 2013 Sélectionner les propositions exactes Université Bordeaux Segalen - PACES 2012-2013 ED UE9s Avril 2013 QCM 1 La plupart des techniques de biologie moléculaire repose sur le principe de complémentarité

Plus en détail

Introduction à la microscopie confocale

Introduction à la microscopie confocale Introduction à la microscopie confocale Sylvette CHASSEROT-GOLAZ Unité CNRS UPR 2356, Strasbourg Principe de la microscopie confocale La microscopie confocale est l'une des percées les plus notables de

Plus en détail

Atelier : Détection de la mort cellulaire par apoptose en réponse à un agent anti-tumoral.

Atelier : Détection de la mort cellulaire par apoptose en réponse à un agent anti-tumoral. - La cytométrie en flux est une méthode d analyse de cellules en suspension, véhiculées à grande vitesse jusqu à une chambre d analyse traversée par des faisceaux lasers. L interaction des cellules avec

Plus en détail

AMINES BIOGENIQUES. Dopamine/Noradrénaline/Adrénaline (CATECHOLAMINES) Sérotonine/Histamine/Dopamine

AMINES BIOGENIQUES. Dopamine/Noradrénaline/Adrénaline (CATECHOLAMINES) Sérotonine/Histamine/Dopamine AMINES BIOGENIQUES Dopamine/Noradrénaline/Adrénaline (CATECHOLAMINES) Sérotonine/Histamine/Dopamine Effets physiologiques des bioamines via le systeme nerveux autonome Cardiovasculaire: Augmentation du

Plus en détail

CELLINE. Bioréacteur à usage unique pour une expression efficace des protéines

CELLINE. Bioréacteur à usage unique pour une expression efficace des protéines CELLINE Bioréacteur à usage unique pour une expression efficace des protéines Une technologie à double compartiment Nutriments Déchets Glucose Glutamine Lactate Ammonium Compartiment du milieu de culture

Plus en détail

PLACE DE L IMAGERIE CELLULAIRE DANS L ETUDE DES CELLULES SOUCHES «PLACE DE L ANATOMIE PATHOLOGIQUE DANS L ETUDE DES CELLULES SOUCHES»

PLACE DE L IMAGERIE CELLULAIRE DANS L ETUDE DES CELLULES SOUCHES «PLACE DE L ANATOMIE PATHOLOGIQUE DANS L ETUDE DES CELLULES SOUCHES» PLACE DE L IMAGERIE CELLULAIRE DANS L ETUDE DES CELLULES SOUCHES «PLACE DE L ANATOMIE PATHOLOGIQUE DANS L ETUDE DES CELLULES SOUCHES» A quoi sert l Anatomie Pathologique? Faire le diagnostic de pathologies

Plus en détail

Sérodiagnostic de la polyarthrite rhumatoïde

Sérodiagnostic de la polyarthrite rhumatoïde 1 ETSL Sérodiagnostic de la polyarthrite rhumatoïde TP 1 GABIN-GAUTHIER 13/11/2009 I. LA MALADIE... 2 II. TECHNIQUES QUALITATIVES... 2 1. PRINCIPE... 2 2. MODE OPERATOIRE... 3 2.1. WRST ou Waaler Rose

Plus en détail

Polyarthrite rhumatoïde et biologie

Polyarthrite rhumatoïde et biologie Polyarthrite rhumatoïde et biologie Le point de vue de l'immunologiste Sylvain Laboratoire d'immunologie, sdubucquoi@univ univ-lille2. -lille2.fr FR et PR Définition Auto-anticorps anti-fragment Fc des

Plus en détail

TP3 Test immunologique et spécificité anticorps - déterminant antigénique

TP3 Test immunologique et spécificité anticorps - déterminant antigénique TP3 Test immunologique et spécificité anticorps - déterminant antigénique Partie 1 : Spécificité d'un anticorps pour un déterminant antigénique du VIH La séropositivité pour le VIH correspond à la présence

Plus en détail

ETUDES FONCTIONELLES SUR MODELES CELLULAIRES

ETUDES FONCTIONELLES SUR MODELES CELLULAIRES ETUDES FONCTIONELLES SUR MODELES CELLULAIRES - LES TECHNIQUES DE FRACTIONNEMENT TISSULAIRE ET CELLULAIRE - LA CYTOMETRIE EN FLUX - LES CULTURES CELLULAIRES Professeur Jean CAMBAR Laboratoire de Biologie

Plus en détail

Cours 3 - Cytométrie en flux - Tri cellulaire

Cours 3 - Cytométrie en flux - Tri cellulaire Biocell C. Alcaide 16/01/2012 Cours 3 - Cytométrie en flux - Tri cellulaire I - Cytometrie en flux Cytométrie en flux : Analyses quantitatives sur des cellules ou populations cellulaires C'est une technique

Plus en détail

TD DOSAGE DE PROTEINES ET ELECTROPHORESE : PARTIE THÉORIQUE BST1 SVT

TD DOSAGE DE PROTEINES ET ELECTROPHORESE : PARTIE THÉORIQUE BST1 SVT TD DOSAGE DE PROTEINES ET ELECTROPHORESE : PARTIE THÉORIQUE BST1 SVT Daniela LENER IBMC Texte conseillé pour consultation : Biochimie, Voet & Voet, ed. De Boeck. Dosage des protéines Pendant une purification

Plus en détail

CONCOURS DE L INTERNAT EN PHARMACIE

CONCOURS DE L INTERNAT EN PHARMACIE Ministère de l enseignement supérieur et de la recherche Ministère de la santé et des sports CONCOURS DE L INTERNAT EN PHARMACIE Valeurs biologiques usuelles Edition de Novembre 2009 (6 pages) Conseil

Plus en détail

SeroMP Recombinant IgM

SeroMP Recombinant IgM SeroMP Recombinant Trousse pour la détection semi-quantitative par dosage immuno-enzymatique (ELISA) des anticorps anti-mycoplasma pneumoniae dans le sérum humain Notice d emploi Trousse pour 96 déterminations

Plus en détail

ATTESTATION D ACCREDITATION. N 8-2542 rév. 8

ATTESTATION D ACCREDITATION. N 8-2542 rév. 8 Convention N 3334 Section Santé Humaine ATTESTATION D ACCREDITATION ACCREDITATION CERTIFICATE N 8-2542 rév. 8 Le Comité Français d'accréditation (Cofrac) atteste que : The French Committee for Accreditation

Plus en détail

Cytokines ; Chimiokines

Cytokines ; Chimiokines Cytokines ; Chimiokines I. Dans le but d étudier la régulation de la circulation des leucocytes dans l'organisme, des souris déficientes pour le récepteur CCR7 de chimiokine ont été générées par recombinaison

Plus en détail

TD La régulation de la glycémie

TD La régulation de la glycémie TD La régulation de la glycémie Comme nous l avons vu dans le chapitre 1, le milieu intérieur subit en permanence des modifications dues à l activité cellulaire ou aux apports extérieurs. Cependant, un

Plus en détail

Diagnostic de la rage en laboratoire. Christine Fehlner-Gardiner, Ph.D. Chercheuse scientifique, Centre d expertise de la rage - ACIA

Diagnostic de la rage en laboratoire. Christine Fehlner-Gardiner, Ph.D. Chercheuse scientifique, Centre d expertise de la rage - ACIA Diagnostic de la rage en laboratoire Christine Fehlner-Gardiner, Ph.D. Chercheuse scientifique, Centre d expertise de la rage - ACIA Structure de gouvernance - ACIA L ACIA relève du ministre de l Agriculture,

Plus en détail

TRAVAUX PRATIQUESDE BIOCHIMIE L1

TRAVAUX PRATIQUESDE BIOCHIMIE L1 TRAVAUX PRATIQUESDE BICHIMIE L1 PRINTEMPS 2011 Les acides aminés : chromatographie sur couche mince courbe de titrage Etude d une enzyme : la phosphatase alcaline QUELQUES RECMMANDATINS IMPRTANTES Le port

Plus en détail

ACIDES BASES. Chap.5 SPIESS

ACIDES BASES. Chap.5 SPIESS ACIDES BASES «Je ne crois pas que l on me conteste que l acide n ait des pointes Il ne faut que le goûter pour tomber dans ce sentiment car il fait des picotements sur la langue.» Notion d activité et

Plus en détail

CanAg ACE (CEA) EIA. Prod. No. 401-10

CanAg ACE (CEA) EIA. Prod. No. 401-10 CanAg ACE (CEA) EIA Prod. No. 401-10 Instructions d utilisation Kit de Test immunoenzymatique 2009-11 Pour 96 déterminations UTILISATION Le Kit CanAg ACE EIA est destiné à la détermination quantitative

Plus en détail

TECHNIQUES: Principes de la chromatographie

TECHNIQUES: Principes de la chromatographie TECHNIQUES: Principes de la chromatographie 1 Définition La chromatographie est une méthode physique de séparation basée sur les différentes affinités d un ou plusieurs composés à l égard de deux phases

Plus en détail

Ressources pour le lycée technologique

Ressources pour le lycée technologique éduscol Chimie biochimie sciences du vivant Classe de première Ressources pour le lycée technologique Présentation Thème 3 du programme Les systèmes vivants maintiennent leur intégrité et leur identité

Plus en détail

ATTESTATION D ACCREDITATION ACCREDITATION CERTIFICATE. N 8-2501 rév. 5

ATTESTATION D ACCREDITATION ACCREDITATION CERTIFICATE. N 8-2501 rév. 5 Convention N 3243 Section Santé Humaine ATTESTATION D ACCREDITATION ACCREDITATION CERTIFICATE N 8-2501 rév. 5 Le Comité Français d'accréditation (Cofrac) atteste que : The French Committee for Accreditation

Plus en détail

I Un exemple à partir de données anciennes concernant les leucocytes et leur évolution en cas de SIDA. 3 Utilisation des paramètres de fluorescence :

I Un exemple à partir de données anciennes concernant les leucocytes et leur évolution en cas de SIDA. 3 Utilisation des paramètres de fluorescence : Utilisation du logiciel Cytométrie Logiciel libre et gratuit : adresse de téléchargement et notice complète : http://acces.ens-lyon.fr/acces/logiciels/cytometrie/le-logiciel-cytometrie I Un exemple à partir

Plus en détail

POPULATION D ADN COMPLEXE - ADN génomique ou - copie d ARNm = CDNA

POPULATION D ADN COMPLEXE - ADN génomique ou - copie d ARNm = CDNA POPULATION D ADN COMPLEXE - ADN génomique ou - copie d ARNm = CDNA Amplification spécifique Détection spécifique Clonage dans des vecteurs Amplification in vitro PCR Hybridation moléculaire - hôte cellulaire

Plus en détail

BREVET D ÉTUDES PROFESSIONNELLES AGRICOLES SUJET

BREVET D ÉTUDES PROFESSIONNELLES AGRICOLES SUJET SESSION 2010 France métropolitaine Option : élevage canin et félin BREVET D ÉTUDES PROFESSIONNELLES AGRICOLES ÉPREUVE E DU DEUXIÈME GROUPE Durée : 2 heures Matériel(s) et document(s) autorisé(s) : Calculatrice

Plus en détail

3: Clonage d un gène dans un plasmide

3: Clonage d un gène dans un plasmide 3: Clonage d un gène dans un plasmide Le clonage moléculaire est une des bases du génie génétique. Il consiste à insérer un fragment d'adn (dénommé insert) dans un vecteur approprié comme un plasmide par

Plus en détail

Parvo B19 IgG-ELISA medac. Français

Parvo B19 IgG-ELISA medac. Français Parvo B19 IgG-ELISA medac Immunoessai enzymatique pour la détection des anticorps IgG anti Parvovirus B19 Français VP-F-195.070202 FABRICANT medac Gesellschaft für klinische Spezialpräparate mbh Fehlandtstraße

Plus en détail

Modèles Expérimentaux en Toxicologie de la Reproduction Paul Barrow

Modèles Expérimentaux en Toxicologie de la Reproduction Paul Barrow Modèles Expérimentaux en Toxicologie de la Reproduction Paul Barrow SFT, Nancy, 20 octobre 2009 Plan Modèles pour l évaluation de: o Tératogénèse o Fertilité o Développement post-natale Choix d espèce

Plus en détail

β-galactosidase A.2.1) à 37 C, en tampon phosphate de sodium 0,1 mol/l ph 7 plus 2-mercaptoéthanol 1 mmol/l et MgCl 2 1 mmol/l (tampon P)

β-galactosidase A.2.1) à 37 C, en tampon phosphate de sodium 0,1 mol/l ph 7 plus 2-mercaptoéthanol 1 mmol/l et MgCl 2 1 mmol/l (tampon P) bioch/enzymo/tp-betagal-initiation-michaelis.odt JF Perrin maj sept 2008-sept 2012 page 1/6 Etude de la β-galactosidase de E. Coli : mise en évidence d'un comportement Michaélien lors de l'hydrolyse du

Plus en détail

évaluation des risques professionnels

évaluation des risques professionnels évaluation des professionnels Inventaire des Etablissement : Faculté de Médecine Unité de travail : Laboratoire de Biochimie Médicale Année : 2013 Locaux Bureaux Salle de Microscopie Culture cellulaire

Plus en détail

Aurélia Chambaz 47 ème volée ESSanté Stage d immuno-hématologie à l UMT, BH-18 CHUV SRTS VD Lausanne 05.11.07-11.04.08 Responsable accompagnante :

Aurélia Chambaz 47 ème volée ESSanté Stage d immuno-hématologie à l UMT, BH-18 CHUV SRTS VD Lausanne 05.11.07-11.04.08 Responsable accompagnante : Aurélia Chambaz 47 ème volée ESSanté Stage d immuno-hématologie à l UMT, BH-18 CHUV SRTS VD Lausanne 05.11.07-11.04.08 Responsable accompagnante : Mme Jocelyne Conne Résumé Ce travail en immuno-hématologie

Plus en détail

Dr E. CHEVRET UE2.1 2013-2014. Aperçu général sur l architecture et les fonctions cellulaires

Dr E. CHEVRET UE2.1 2013-2014. Aperçu général sur l architecture et les fonctions cellulaires Aperçu général sur l architecture et les fonctions cellulaires I. Introduction II. Les microscopes 1. Le microscope optique 2. Le microscope à fluorescence 3. Le microscope confocal 4. Le microscope électronique

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE LA SANTÉ ET DES SOLIDARITÉS Arrêté du 20 septembre 2005 modifiant l arrêté du 3 avril 1985 fixant la Nomenclature des actes de biologie médicale

Plus en détail

Perrothon Sandrine UV Visible. Spectrophotométrie d'absorption moléculaire Étude et dosage de la vitamine B 6

Perrothon Sandrine UV Visible. Spectrophotométrie d'absorption moléculaire Étude et dosage de la vitamine B 6 Spectrophotométrie d'absorption moléculaire Étude et dosage de la vitamine B 6 1 1.But et théorie: Le but de cette expérience est de comprendre l'intérêt de la spectrophotométrie d'absorption moléculaire

Plus en détail

Différences entre Homme et singes?

Différences entre Homme et singes? Différences entre Homme et singes? Différences entre Homme et singes? Apparition de l œil? Apparition du vol? Apparition des hémoglobines? Molécule d hémoglobine HEME Chaîne polypeptidique de type 2 Chaîne

Plus en détail

SP. 3. Concentration molaire exercices. Savoir son cours. Concentrations : Classement. Concentration encore. Dilution :

SP. 3. Concentration molaire exercices. Savoir son cours. Concentrations : Classement. Concentration encore. Dilution : SP. 3 Concentration molaire exercices Savoir son cours Concentrations : Calculer les concentrations molaires en soluté apporté des solutions désinfectantes suivantes : a) Une solution de 2,0 L contenant

Plus en détail

NOTE : Les cellules de ce kit nécessitent une attention immédiate. Suivez scrupuleusement les instructions du protocole

NOTE : Les cellules de ce kit nécessitent une attention immédiate. Suivez scrupuleusement les instructions du protocole Kit Protocole Code produit : ZHA-4000 De la vasculogenèse à l angiogenèse NOTE : Les cellules de ce kit nécessitent une attention immédiate Suivez scrupuleusement les instructions du protocole Contenu

Plus en détail

Tuberculose bovine. Situation actuelle

Tuberculose bovine. Situation actuelle Tuberculose bovine Situation actuelle 21 mai 2013 Dr G. Peduto Vétérinaire cantonal Service de la consommation et des affaires vétérinaires 1 Tuberculose bovine La Suisse est indemne depuis 1959 Dernier

Plus en détail

Brucella. B. abortus as viewed by electron microscopy Cells are approximately 0.5-0.7 µm in diameter and 0.6-1.5 µm in length

Brucella. B. abortus as viewed by electron microscopy Cells are approximately 0.5-0.7 µm in diameter and 0.6-1.5 µm in length Brucella B. abortus as viewed by electron microscopy Cells are approximately 0.5-0.7 µm in diameter and 0.6-1.5 µm in length Projet BBSRC-ZELS: contrôle multisectoriel de la brucellose dans les principales

Plus en détail

DAEU- cours de Sciences de la Nature et de la Vie- Marie Claire Garnier

DAEU- cours de Sciences de la Nature et de la Vie- Marie Claire Garnier Partie 3 : génétique Chapitre 1 : la transmission d un caractère au cours de la reproduction sexuée Rappel : la reproduction sexuée comprend 2 phénomènes fondamentaux successifs : La méiose lors de la

Plus en détail

Première partie: Restitution + Compréhension (08 points)

Première partie: Restitution + Compréhension (08 points) Lycée M hamdia Année scolaire : 2011/2012 Prof : Saïd Mounir Date : 17/05/2012 Première partie: Restitution + Compréhension (08 points) EXERCIE N O 1: (4 points) : 1 : a-b 2 : b 3 : a-b 4 : d 5 : d 6 :

Plus en détail

Facile. Efficace. Fiable. Système entièrement automatisé, le kit Leica HER2 FISH System pour BOND TM

Facile. Efficace. Fiable. Système entièrement automatisé, le kit Leica HER2 FISH System pour BOND TM Facile. Efficace. Fiable. Système entièrement automatisé, le kit Leica HER2 FISH System pour BOND TM Contient les sondes PathVysion * FISH fournies par Abbott Molecular Inc. Facile Éliminez la complexité

Plus en détail

Indicateur d'unité Voyant Marche/Arrêt

Indicateur d'unité Voyant Marche/Arrêt Notice MESURACOLOR Colorimètre à DEL Réf. 22020 Indicateur d'unité Voyant Marche/Arrêt Indicateur Etalonnage Bouton Marche/Arrêt Indicateur de sélection de la longueur d'onde Indicateur de mode chronomètre

Plus en détail

Transfusions sanguines, greffes et transplantations

Transfusions sanguines, greffes et transplantations Transfusions sanguines, greffes et transplantations Chiffres clés en 2008 La greffe d organes est pratiquée depuis plus de 50 ans. 4 620 malades ont été greffés. 1 563 personnes ont été prélevées. 222

Plus en détail

Imagerie de la paroi

Imagerie de la paroi Imagerie de la paroi immunohistochimie des polysaccharides de paroi chez les végétaux Cécile Hervé UMR8227, Roscoff Atelier GlycoOuest, Interactions sucres-protéines 14-18 Avril 2014, Roscoff I. Sondes

Plus en détail

Photos des différents ingrédients

Photos des différents ingrédients 14 globules blancs (2 cuillères à soupe farine) participent à la défense contre les bactéries. plaquettes (2 cuillères à café pigment jaune) participent à la coagulation = bouchent les trous Photos des

Plus en détail

Interferon-alpha ELISA

Interferon-alpha ELISA Fiche technique Interferon-alpha ELISA Test immunoenzymatique pour le dosage quantitatif de l Interféron-alpha humain (IFN-alpha) dans le sérum, plasma et les surnageants de culture cellulaire humains.

Plus en détail

Spectrophotométrie - Dilution 1 Dilution et facteur de dilution. 1.1 Mode opératoire :

Spectrophotométrie - Dilution 1 Dilution et facteur de dilution. 1.1 Mode opératoire : Spectrophotométrie - Dilution 1 Dilution et facteur de dilution. 1.1 Mode opératoire : 1. Prélever ml de la solution mère à la pipette jaugée. Est-ce que je sais : Mettre une propipette sur une pipette

Plus en détail

AGRÉGATION DE SCIENCES DE LA VIE - SCIENCES DE LA TERRE ET DE L UNIVERS

AGRÉGATION DE SCIENCES DE LA VIE - SCIENCES DE LA TERRE ET DE L UNIVERS AGRÉGATION DE SCIENCES DE LA VIE - SCIENCES DE LA TERRE ET DE L UNIVERS CONCOURS EXTERNE ÉPREUVES D ADMISSION session 2010 TRAVAUX PRATIQUES DE CONTRE-OPTION DU SECTEUR A CANDIDATS DES SECTEURS B ET C

Plus en détail

Les solutions. Chapitre 2 - Modèle. 1 Définitions sur les solutions. 2 Concentration massique d une solution. 3 Dilution d une solution

Les solutions. Chapitre 2 - Modèle. 1 Définitions sur les solutions. 2 Concentration massique d une solution. 3 Dilution d une solution Chapitre 2 - Modèle Les solutions 1 Définitions sur les solutions 1.1 Définition d une solution : Une solution est le mélange homogène et liquide d au moins deux espèces chimiques : Le soluté : c est une

Plus en détail

Explorations des réponses Immunitaires. L3 Médecine

Explorations des réponses Immunitaires. L3 Médecine 2012 Explorations des réponses Immunitaires L3 Médecine Rappel sur les réponses Immunitaires DIFFERENTS TYPES DE REPONSES IMMUNITAIRES Naturelle = innée Adaptative Non spécifique Spécifique Immédiate Barrière

Plus en détail

Cytométrie en flux. DES de Biologie Médicale Enseignement d Immunologie ET05. Phnom Penh Septembre 2009

Cytométrie en flux. DES de Biologie Médicale Enseignement d Immunologie ET05. Phnom Penh Septembre 2009 DES de Biologie Médicale Enseignement d Immunologie ET05 Cytométrie en flux Phnom Penh Septembre 2009 Michelle Rosenzwajg Service de Biothérapies/UPMC CNRS UMR7211 INSERM U959 Pitié-Salpétrière - Paris

Plus en détail

Présentation. Comment postuler?

Présentation. Comment postuler? Présentation Prestataire de services pour l industrie pharmaceutique, QA est une société de référence en sciences analytiques liés au développement de nouveaux médicaments innovants (ex: anticorps thérapeutiques,

Plus en détail

REF 43735 ZENIT RA GBM

REF 43735 ZENIT RA GBM REF 43735 ZENIT RA GBM Distribué par INSTRUCTIONS POUR L UTILISATION 50 UTILISATION PREVUE Le test ZENIT RA GBM est un test immunologique chimioluminescent (CLIA) pour la détermination quantitative, avec

Plus en détail

Analyse d échantillons alimentaires pour la présence d organismes génétiquement modifiés

Analyse d échantillons alimentaires pour la présence d organismes génétiquement modifiés Analyse d échantillons alimentaires pour la présence d organismes génétiquement modifiés Module 12 Détection quantitative du soja Roundup Ready par ELISA F. Eyquem WORLD HEALTH ORGANIZATION REGIONAL OFFICE

Plus en détail

RÉSUMÉ ET EXPLICATION DU TEST

RÉSUMÉ ET EXPLICATION DU TEST TEST DES ANTICORPS ANTI-CARDIOLIPIDES IgG et IgM RELISA Pour Utilisation Diagnostique In Vitro Pour l Usage Professionnel Référence catalogue: 7096-02 (96 puits) et 7696-02 (576 puits) UTILISATION PREVUE:

Plus en détail

Immunopathologie et immunointervention : Allergies Hypersensibilité de type I. Allergies Hypersensibilité de type I

Immunopathologie et immunointervention : Allergies Hypersensibilité de type I. Allergies Hypersensibilité de type I 28/10/2013 MAIROT Kévin D1 Immunopathologie et immunointervention Professeur J. Vitte 8 pages Plan: Allergies Hypersensibilité de type I A. Physiopathologie de l'allergie : I. Schéma global de la réaction

Plus en détail

Les thérapies ciblées du cancer. Dictionnaire anglais-français autorisé. Calculatrice autorisée.

Les thérapies ciblées du cancer. Dictionnaire anglais-français autorisé. Calculatrice autorisée. Les thérapies ciblées du cancer Dictionnaire anglais-français autorisé. Calculatrice autorisée. Une thérapie ciblée est un traitement qui agit par un mécanisme spécifique sur des altérations biologiques

Plus en détail