Information génétique

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Information génétique"

Transcription

1 chapitre 3 Information génétique et division cellulaire L étude de la division cellulaire est abordée pour découvrir comment est transmise et conservée l information génétique portée par les chromosomes. C est l analyse de l évolution de l ADN qui en est le révélateur. La connaissance simple des mécanismes de la division cellulaire dans la transmission de l information génétique de cellule à cellule est indispensable pour comprendre le lien entre cancer et multiplication anarchique des cellules qui le constituent. Les documents présentés en ouverture de ce chapitre sont des indices et des bases pour engager un dialogue avec les élèves sur l importance biologique de la division cellulaire et sur les risques d une perturbation de ce phénomène. Chapitre 3 Information génétique et division cellulaire

2 Q U E d o i v e n t s a v o i r l e s é l è v e s a v a n t d a b o r d e r c e c h a p i t r e? En quatrième, la notion de division cellulaire est abordée pour justifier le développement d un embryon à partir d une cellule-œuf. La connaissance est déduite de l observation de premiers stades du développement embryonnaire. Le rappel de cet acquis est important et il est à croiser avec les informations qui peuvent émerger de l analyse de l image du fœtus. Cette année, dans les chapitres précédents, les élèves ont découvert les chromosomes et leur constituant l ADN, leur fonction dans l hérédité des caractères et leur rôle de support de l information génétique. Ces connaissances sont essentielles pour la progression dans ce chapitre. L e p r o g r a m m e o f f i c i e l Le programme présente les références au socle commun de connaissances et de compétences en caractères droits. Le reste du programme est en italique. Connaissances Les cellules de l organisme, à l exception des cellules reproductrices, possèdent la même information génétique que la cellule-œuf dont elles proviennnent par divisions successives. La division d une cellule : est préparée par la copie de chacun de ses 46 chromosomes ; se caractérise par la séparation des chromosomes obtenus, chacune des deux cellules formées recevant 23 chromosomes identiques à ceux de la cellule initiale. Le cancer est le résultat d une prolifération incontrôlée de cellules. Capacités déclinées dans une situation d apprentissage Observer, questionner, formuler et valider des hypothèses afin d établir le mécanisme permettant la conservation de l information génétique au cours des divisions cellulaires. Exploiter un graphique, un vidéogramme afin d identifier les étapes de la division d une cellule. [Compétence 5] Exprimer les résulats d une recherche : réaliser un schéma représentant la répartition des chromosomes lors des divisions cellulaires. Exemples d activités Étude de documents sur le maintien du nombre de chromosomes et de l information génétique lors d une divison cellulaire. Observation de vidéogrammes, afin de suivre le devenir des chromosomes pendant la divison cellulaire. Comparaison du caryotype de la cellule-œuf à celui des autres cellules qui en sont issues. Manipulation de maquettes permettant de rendre compte du devenir des chromosomes lors de la mitose. Étude de l évoluton de la quantité d ADN au cours de la division cellulaire. L e s t h è m e s d e c o n v e r g e n c e Ce chapitre peut être intégré au thème de convergence «Santé» pour viser l objectif éducatif : «Réduction des comportements à risques liés à l environnement et aux rythmes de vie». En lien avec un point de la partie «responsabilité humaine en matière de santé», les élèves auront la possibilité de compléter voire d approfondir les connaissances et la réflexion sur les risques encourus lors d une exposition prolongée au soleil.

3 L a p r o g r e s s i o n d a n s l e c h a p i t r e Les auteurs ont eu pour objectif de mettre en place une démarche d investigation pour que l élève découvre le sens biologique de la division cellulaire (activités 1 et 2). L activité 3 est caractérisée par un apport de connaissances scientifiques sur le cancer qui complètent les acquis des deux premières activités. Introduction + Activité 1 : s informer/découvrir (50 minutes) La première activité est précédée d un dialogue qui peut être engagé à partir des documents des pages 44 et 45. L activité 1 est une activité de prise d informations. Les élèves peuvent être conduits à s interroger sur la conservation du nombre des chromosomes au cours de la division cellulaire. Activité 2 : raisonner et construire une notion (50 minutes) L activité permet de construire la notion de conservation de l information génétique au cours de la division cellulaire. Il s agit ici de mettre en parallèle le comportement des chromosomes et l évolution de la quantité d ADN au cours de la division cellulaire. Les auteurs ont choisi de faire apparaître sur le graphe (doc e) la quantité d ADN de la cellule d origine et celle de chacune des deux cellules issues de la division cellulaire. Il est important d accompagner les élèves dans la lecture de ce graphe inédit. Activité 3 : s informer scientifiquement (50 minutes) L activité est construite autour de textes et schémas sur le cancer. Les contenus scientifiques ont été adaptés pour être lus par un élève de 3 e qui doit s approprier les informations. L objectif est double : éducation à la santé et préparation de la partie «responsabilité humaine en matière de santé et d environnement». L a t e l i e r B 2 i Cette activité permet à l élève de construire ou de renforcer : une compétence informatique : «créer, produire, traiter, exploiter des données (C.3)». une compétence liée au programme de SVT : «Établir un lien entre variation de la quantité d ADN et évolution des chromosomes au cours de la division cellulaire.» L élève doit produire une représentation graphique illustrée de la variation de la quantité d ADN par cellule en fonction du temps et de l évolution de l aspect des chromosomes. Le site : propose les ressources pour réaliser cette production que l élève pourra évaluer en se référant au document de positionnement «élève» du BO du 16 novembre Chapitre 3 Information génétique et division cellulaire 3

4 activité 1 L information génétique des cellules d un être humain Objectifs visés Cette activité a pour objectif de permettre aux élèves de démontrer que toutes les cellules de l organisme, malgré leurs différences, possèdent la même information génétique, entre elles et par rapport à la cellule-œuf, dont elles proviennent par divisions successives, exception faite des cellules reproductrices. Connaissances construites Les cellules de l organisme, à l exception des cellules reproductrices, possèdent la même information génétique que la cellule-œuf dont elles proviennent par divisions successives. Les capacités et les compétences déclinées au cours de cette activité Comparer le caryotype de la cellule-œuf à celui des autres cellules qui en sont issues (documents a à g). Comparer le caryotype de cellules somatiques à celui de cellules reproductrices (documents e et h). Dans le cadre du socle commun des connaissances et des compétences, cette activité contribue à mettre en œuvre la capacité de pratiquer une démarche scientifique, notamment savoir observer, questionner, ici, des documents photographiques, puis d argumenter, en les mettant en relation, afin d atteindre les objectifs visés. Dans le cadre du socle commun des connaissances et des compétences, cette activité contribue à la connaissance des caractéristiques du vivant.

5 Réponses aux questions posées 1 : Dans le noyau des cellules humaines, de la cellule-œuf aux cellules de l adulte, le nombre de chromosomes est de : Dans le noyau des cellules reproductrices, seuls 23 chromosomes sont observables. 3 : «Toutes les cellules de l organisme, exceptées les cellules reproductrices, possèdent la même information génétique». En effet, les chromosomes étant le support de l information génétique, toutes les cellules de l organisme qui possèdent le même nombre de chromosomes (46) possèdent donc la même information génétique. En revanche, les cellules reproductrices ne possédant que 23 chromosomes, elles font exception : elles ne contiennent pas la même information génétique que les autres cellules de l organisme. Matériel et mise en œuvre Les documents de cette activité, uniquement de nature photographique, doivent être envisagés, pour faire sens, après un rappel de notions acquises préalablement : en quatrième : les cellules de l organisme proviennent de la cellule-œuf par divisions successives. dans le chapitre 2 du manuel : les chromosomes présents dans le noyau sont le support de l information génétique. Ces documents constituent deux blocs qu il convient d opposer afin d atteindre les objectifs visés. La mise en relation des documents est fondée sur la présence de flèches de couleur verte dont la signification reste la même dans ces deux blocs : les chromosomes observés sont contenus dans le noyau de chaque cellule ainsi pointée dans chaque photographie. Le premier bloc correspond aux documents a à g, de la cellule-œuf aux cellules de l adulte qui, tout en illustrant le prérequis vu en quatrième permet d établir que toutes les cellules somatiques d un organisme humain possèdent 46 chromosomes (question 1) ce qui signifie, d après le second prérequis, qu elles possèdent toutes la même information génétique (question 3). Le second bloc, constitué du seul document h, ne se rapporte qu aux cellules reproductrices : il permet de montrer qu elles ne possèdent que 23 chromosomes (question 2) et donc, par opposition avec le premier bloc, qu elles ne contiennent pas la même information génétique que les autres cellules de l organisme (question 3). Ressources (bibliomédiagraphie) Des ouvrages généraux pour le professeur Bruce Alberts (Sous la direction de), Biologie moléculaire de la cellule, Flammarion Médecine-Sciences, 2004 Des sites internet Dossier SagaScience Cellule / CNRS : Des ouvrages généraux pour les élèves (pour le CDI) Sciences et Vie Junior, n 70, octobre 2007 Les documents du manuel sont à projeter à partir du CD-Rom.

6 activité 2 La transmission de l information génétique de cellules en cellules Objectifs visés Cette activité a pour objectif de montrer comment l information génétique est conservée à l identique de cellules en cellules au cours des divisions cellulaires successives depuis la cellule-œuf aux cellules de l adulte. Connaissances construites La division d une cellule : est préparée par la copie de chacun de ses 46 chromosomes ; se caractérise par la séparation des chromosomes obtenus, chacune des deux cellules formées recevant 23 paires de chromosomes identiques à ceux de la cellule initiale. Dans le cadre du socle commun des connaissances et des compétences, cette activité contribue à la connaissance des caractéristiques du vivant notamment les modalités du développement et du fonctionnement des organismes vivants, ici, à l échelle cellulaire. Les capacités et les compétences déclinées au cours de cette activité Exploiter des documents (textes, photographies, schémas d interprétation) sur le maintien du nombre de chromosomes et de l information génétique lors d une division cellulaire afin d en identifier les étapes (documents a à d). Interpréter une représentation graphique de l évolution de la quantité d ADN au cours de la division cellulaire (documents e et f). Exploiter un vidéogramme afin de suivre le devenir des chromosomes pendant la division cellulaire et d en identifier les étapes. Dans le cadre du socle commun des connaissances et des compétences, cette activité contribue à mettre en œuvre la capacité d exploiter et d exprimer les résultats d une recherche ou d une mesure et de pratiquer la démarche scientifique notamment observer, questionner, formuler une hypothèse et la valider afin d établir le mécanisme permettant la conservation de l information génétique au cours des divisions cellulaires.

7 Réponses aux questions posées 1 : Chaque chromosome simple est copié avant la division cellulaire et forme un chromosome double. Ainsi, le nombre de chromosomes dans les deux cellules formées par division est conservé. 2 : Les documents e et f valident notre hypothèse : ils montrent comment, avant la division cellulaire, l ADN des chromosomes est copié ce qui produit, à partir de chromosomes simples non pelotonnés, des chromosomes doubles. «Au cours de la division cellulaire, la quantité d ADN est réduite de moitié dans chaque cellule mais le nombre de chromosomes ne varie pas». On constate, en effet, sur le graphique (doc e) que la quantité d ADN est multipliée par deux avant la division cellulaire, quantité double ensuite réduite de moitié par la division cellulaire. En revanche, le nombre de chromosomes, lui, ne double pas, la copie de leur ADN produisant des chromosomes doubles et non, jusqu à la division cellulaire, deux chromosomes distincts. 3 : L information génétique est conservée lorsque les cellules se divisent, car la division d une cellule est préparée par la copie de chacun de ses 46 chromosomes et se caractérise par la séparation des deux filaments de chaque chromosome double, chaque cellule formée recevant 23 paires de chromosomes simples identiques à ceux de la cellule initiale. Matériel et mise en œuvre Les supports de natures variées (textes, photographies, schémas d interprétation, graphique) de cette activité sont à mettre en œuvre à partir des conclusions de l activité 1 selon lesquelles toutes les cellules provenant de la celluleœuf par divisions successives possèdent le nombre invariable de 46 chromosomes signant la conservation de l information génétique de cellules en cellules. Il convient aussi de rappeler que chaque chromosome est constitué d ADN, notion acquise au chapitre 1 du manuel. Les documents a à d constituent le «film» d une mitose, ils contextualisent les connaissances à construire et peuvent être complétés par un vidéogramme sur la division cellulaire (voir ressources). Ils permettent aussi, par déduction, de formuler l hypothèse sur la copie des chromosomes, préalable à la division (question 1) : l élève peut observer et comprendre qu en fin de division les cellules formées possèdent le même nombre de chromosomes que la cellule initiale. Chacun des chromosomes n est formé que d un seul filament alors qu avant la division, la cellule initiale possède des chromosomes doubles. Les cellules formées étant amenées à se diviser à leur tour, elles deviennent les cellules initiales d un nouveau cycle, chacun des chromosomes est copié avant la mitose et forme un chromosome double. Le document e rend compte de l évolution de la quantité d ADN dans une cellule au cours du temps sous la forme d un graphique en trois dimensions présentant, après la division, non pas une mais deux quantités unitaires d ADN correspondant aux deux cellules issues de la division. Ce graphique est mis en relation avec les différents aspects des chromosomes au cours d un cycle cellulaire, observables dans la frise située sous le graphique calée par rapport au temps du graphique : chromosome simple non pelotonné, chromosome non pelotonné en cours de duplication dont la réalité est avérée par les électronographies du document f, chromosome double non pelotonné puis pelotonné, séparation des chromatides La division cellulaire est symbolisée, dans le graphique, par le parallélépipède de couleur rose, couleur encadrant les quatre schémas d interprétation des documents a à d, reproduits au-dessus du graphique, ainsi situés dans le cycle cellulaire présenté. Ce faisceau d informations permet de valider l hypothèse de la copie de l ADN des chromosomes et d établir les caractéristiques de la mitose (questions 2 et 3). L activité proposée dans l atelier B2i donne la possibilité aux élèves de produire un document similaire qu ils pourront conserver. Ressources (bibliomédiagraphie) voir page 5 Un vidéogramme Jean-Noël Cloarec, Jean-Claude Proust, André Videaud, La mitose, une copie conforme de l information, Jeulin Les documents du manuel sont à projeter à partir du CD-Rom.

8 activité 3 Le cancer, un dérèglement de la division cellulaire Objectifs visés Cette activité a pour objectif d expliciter le lien entre division cellulaire et cancer : une tumeur est une masse cellulaire dans laquelle les cellules se divisent de façon incontrôlée et, au-delà, de présenter les facteurs à l origine d un cancer. Connaissances construites Le cancer est le résultat d une prolifération incontrôlée de cellules. Dans le cadre du socle commun des connaissances et des compétences, cette activité contribue aux connaissances relatives à l éducation à la santé et à la sécurité mais aussi à la maîtrise des connaissances sur l Homme et notamment le fonctionnement du corps humain. Les capacités et les compétences déclinées au cours de cette activité Exploiter des documents (textes scientifiques, schémas) afin d expliquer comment apparaît et se développe un cancer. Dans le cadre du socle commun des connaissances et des compétences, cette activité contribue à mettre en œuvre les capacités suivantes : dégager l idée essentielle d un texte lu, comprendre qu un effet peut avoir plusieurs causes, mobiliser ses connaissances en situation, par exemple comprendre le fonctionnement de son propre corps.

9 Réponses aux questions posées 1 : Le développement d un cancer : des gènes dont la fonction est de contrôler la division cellulaire sont, tout d abord, altérés et ne remplissent plus leur rôle, les cellules porteuses de ces gènes se divisent alors plus rapidement que les autres et forment une tumeur. Certaines cellules cancéreuses envahissent les tissus situés sous la tumeur et les détruisent ou rejoignent la circulation sanguine et se disséminent dans d autres organes dans lesquels elles développent des tumeurs secondaires ou métastases. Le cancer peut alors se généraliser et son issue être fatale. 2 : Les facteurs à l origine d un cancer : l ADN des gènes contrôlant les divisions cellulaires peut être altéré spontanément notamment avec l âge ou par des facteurs tels que des radiations (UV), le mode de vie (alcool, tabac, alimentation), des virus (papillomavirus), l hérédité, des substances chimiques. 3 : Un cancer apparaît spontanément ou sous l effet de facteurs externes ou internes à l organisme et correspond à une prolifération incontrôlée de cellule. Matériel et mise en œuvre Les textes de cette double page sont rédigés d après les brochures médicales téléchargeables de l ARC, Association pour la Recherche sur le Cancer. Ces textes sont illustrés de schémas favorisant leur compréhension et donc l autonomie des élèves dans leur exploitation afin d expliquer comment apparaît et se développe un cancer. Ressources (bibliomédiagraphie) voir page 5 Des sites internet (institut national du cancer). Les documents du manuel sont à projeter à partir du CD-Rom.

10 exercices je vérifie mes connaissances 1 QCM 1 b et c ; 2 a et c ; 3 a ; 4 b et c. 2 Vocabulaire et rédaction a Toutes les cellules de l organisme, hormis les cellules reproductrices, possèdent la même information génétique que la cellule-œuf (dont elles dérivent). b La copie de chacun des 46 chromosomes prépare la division cellulaire qui s accompagne de la séparation des deux filaments de chacun des 46 chromosomes. c Le cancer correspond à une prolifération incontrôlée de cellules. 4 Un dessin d observation 20 µm membrane plasmique chromosomes cytoplasme 3 Définitions a 1 ; b 2. j applique mes connaissances exercice guidé 5 Le premier chat cloné 1 Les étapes du clonage de Rainbow : étape 1 : prélèvement d une cellule de tissu ovarien de Rainbow. étape 2 : prélèvement d un ovule non fécondé de chatte duquel on détruit le noyau. étape 3 : transfert du noyau de cellule de tissu ovarien dans l ovule sans noyau. étape 4 : obtention d un embryon du clone. étape 5 : implantation de l embryon du clone dans l utérus d une chatte porteuse. étape 6 : naissance, après 60 jours, de Carbon copy. 2 «Cc est génétiquement identique à Rainbow» car ce chaton a été obtenu à partir du noyau d une cellule de Rainbow, noyau comportant la totalité de son information génétique. 3 Le résultat aurait été le même avec une autre cellule de Rainbow car toutes les cellules d un organisme possèdent la même information génétique (hormis les cellules reproductrices) contenue dans leur noyau Vrais jumeaux, faux jumeaux 1 Les vrais jumeaux sont issus d une seule cellule-œuf, les faux jumeaux de deux cellules-œufs. 2 «Les vrais jumeaux sont génétiquement identiques» car ils sont formés à partir de la même cellule-œuf donc de la même information génétique contenue dans son noyau. 3 Les faux jumeaux peuvent être fille et garçon car ils sont issus de deux cellules-œufs différentes résultant de deux fécondations simultanées : une cellule-œuf peut alors comporter l information génétique donnant une fille, l autre un garçon.

11 7 Cloner les vaches 1 Les étapes du clonage qui ont conduit à Marguerite : étape 1 : prélèvement de cellules de tissu musculaire sur un fœtus de vache. étape 2 : prélèvement d ovules non fécondés de vache desquels on détruit le noyau. étape 3 : transfert des cellules de tissu musculaire au contact de la membrane des ovules sans noyau. étape 4 : obtention d embryons de clones grâce à un choc électrique assurant la fusion des membranes des cellules musculaires et des ovules. étape 5 : implantation, après 7 jours de culture, des embryons de clones dans l utérus de vaches porteuses. étape 6 : naissance de Marguerite le 20/02/ Marguerite possède la totalité de l information génétique du fœtus cloné, car elle a été obtenue à partir d un noyau d une cellule musculaire de ce fœtus, noyau comportant la totalité de son information génétique. 8 Divisions cellulaires dans les racines de jacinthe 1 Photo a Photo b 2 Sur la photo a chaque chromosome apparaît constitué de deux filaments formant un chromosome double. Sur la photo b les deux filaments de chaque chromosome double se séparent et migrent à l opposé l un de l autre dans la cellule formant deux lots identiques de chromosomes simples. 3 La cellule se divise, les deux cellules formées possédant des chromosomes identiques à ceux de la cellule initiale. 9 Quantité d ADN et division cellulaire Quantité d ADN dans une cellule en fonction du temps 2,5 quantité d ADN (en unités arbitraires) 2 1,5 1 0, temps (en heures) Chapitre 3 Information génétique et division cellulaire 11

12 exercices 10 Dépister un mélanome 1 Les cinq changements d aspect des grains de beauté pouvant signifier la survenue d un mélanome : A : la forme devient asymétrique B : les bords deviennent irréguliers C : la couleur devient multiple D : la dimension dépasse les 5 mm E : le changement d aspect est rapide. 2 Le cancer correspond à une prolifération non contrôlée de cellules, les cellules au niveau du mélanome se multiplient de façon anarchique et ainsi, les bords du grain de beauté deviennent irréguliers. 11 Le cancer du sein 1 Les principaux facteurs de risque de développement d un cancer du sein sont l âge («Les deux tiers des cancers du sein se développent chez des femmes de plus de 50 ans»), les anomalies génétiques («Grâce aux recherches en génétique, il a été possible de dépister des anomalies particulières qui prédisposent fortement au cancer du sein qui survient chez les femmes jeunes») et les antécédents familiaux («Une femme dont la mère ou la sœur a déjà eu un cancer du sein risque deux fois plus que les autres femmes de développer la maladie»). 2 Une femme doit être particulièrement vigilante pour prévenir le développement d un éventuel cancer du sein à partir de 40 ans («Après 40 ans, les statistiques nous apprennent que le risque d avoir un cancer du sein se multiplie une fois et demie tous les dix ans»). 3 Les précautions ou examens simples à réaliser pour prévenir un cancer du sein : autopalpation des seins, palpation par le médecin et mammographie tous les un ou deux ans selon les facteurs de risque. 12

INFORMATION CHAPITRE 3 GÉNÉTIQUE CE QUE JE SAIS...

INFORMATION CHAPITRE 3 GÉNÉTIQUE CE QUE JE SAIS... GÉNÉTIQUE CHAPITRE 3 INFORMATION Fœtus de trois mois (il mesure environ 10 cm). La division cellulaire est indispensable au développement embryonnaire mais aussi à la croissance de l enfant, de l'adolescent

Plus en détail

Comment se comporte un chromosome avant et pendant la division cellulaire?

Comment se comporte un chromosome avant et pendant la division cellulaire? SCIENCES > Le chromosome simple, non pelotonné : un ruban sur lequel est collé un petit morceau de scotch pour marquer l'emplacement du point d'attache des deux futurs filaments. Le chromosome copié :

Plus en détail

Tâche complexe en 3 ème : la division cellulaire. N Document et origine. Documents proposés

Tâche complexe en 3 ème : la division cellulaire. N Document et origine. Documents proposés Tâche complexe en 3 ème : la division cellulaire Consigne : utiliser les documents suivants pour construire une situation déclenchante, élaborer une consigne et des fiches d aide, dans le but de faire

Plus en détail

Séquence 3. Comment les informations génétiques se transmettent-elles de cellules en cellules? Nos cellules, filles de la cellule-œuf

Séquence 3. Comment les informations génétiques se transmettent-elles de cellules en cellules? Nos cellules, filles de la cellule-œuf Sommaire Nous sommes en train d étudier le support des informations génétiques 1 au sein de nos cellules. Rapidement après sa formation, la cellule-œuf commence à se multiplier (vu en classe de 4 e ).

Plus en détail

1 les caractères des êtres humains.

1 les caractères des êtres humains. Quelques rappels des classes précédentes ACTIVITÉ livre pages 8 et 9 : apprendre le bilan de la page 9 Les êtres vivants sont répartis en espèces. Chaque être vivant est formé de cellules. schéma d une

Plus en détail

Chapitre 3 : conserver ou transmettre l information génétique.

Chapitre 3 : conserver ou transmettre l information génétique. Chapitre 3 : conserver ou transmettre l information génétique. Mais, que dois-je savoir? Pour rattraper un cours manquant, retrouve-le sur le site du collège dans la rubrique «enseignements» : http://colleges.acrouen.fr/courbet/spipuser/

Plus en détail

Initiative pour l'information sur les cancers fémmes

Initiative pour l'information sur les cancers fémmes Initiative pour l'information sur les cancers fémmes Coordonné par l Institut europeén de la santé des femmes www.eurohealth.ie Cancer et Génétique Le cancer du sein est le cancer le plus fréquent chez

Plus en détail

TITRE : DES CHROMOSOMES AUX CARACTERES DE L INDIVIDU

TITRE : DES CHROMOSOMES AUX CARACTERES DE L INDIVIDU TITRE : DES CHROMOSOMES AUX CARACTERES DE L INDIVIDU classe :3ème durée : 1h 30 la situation-problème. Mickaël vient d apprendre que son cousin de 28 ans, avec qui, il s entend si bien, a un caryotype

Plus en détail

TITRE : CONSERVATION DE L INFORMATION GENETIQUE AU COURS DE LA DIVISION CELLULAIRE

TITRE : CONSERVATION DE L INFORMATION GENETIQUE AU COURS DE LA DIVISION CELLULAIRE TITRE : CONSERVATION DE L INFORMATION GENETIQUE AU COURS DE LA DIVISION CELLULAIRE FICHE PROFESSEUR classe : 3 ème durée : 1 heure 30 la situation-problème Toutes les cellules de l organisme possèdent

Plus en détail

A- Exploiter des animations pour repérer une mutation et étudier son mécanisme de réparation.

A- Exploiter des animations pour repérer une mutation et étudier son mécanisme de réparation. THEME 1A : Expression, stabilité et variation du patrimoine génétique Chapitre 2 : Variabilité Génétique et Mutation de l ADN TP-3-: Réparation de l ADN, mutations et polyallélisme Les mutations de l ADN

Plus en détail

Connaissances Capacités Attitudes - maîtriser des connaissances sur l'homme : l'organisation et le fonctionnement du corps humain.

Connaissances Capacités Attitudes - maîtriser des connaissances sur l'homme : l'organisation et le fonctionnement du corps humain. PRÉPARER UNE «SITUATION COMPLEXE DISCIPLINAIRE», SITUATION D APPRENTISSAGE ET/OU D ÉVALUATION TITRE : L'origine des règles classe : 4ème durée : 50 minutes I - Choisir des objectifs dans les textes officiels.

Plus en détail

ORIGINE DE LA DIVERSITÉ DES ÊTRES HUMAINS

ORIGINE DE LA DIVERSITÉ DES ÊTRES HUMAINS CHAPITRE 4 ORIGINE DE LA DIVERSITÉ DES ÊTRES HUMAINS Ce chapitre clôt la première partie du programme «Diversité et unité des êtres humains». Il est l aboutissement de la démarche entreprise depuis la

Plus en détail

Comment expliquer nos ressemblances et nos différences?

Comment expliquer nos ressemblances et nos différences? Chez l espèce humaine, comme chez toute espèce, il existe des ressemblances et des différences entre les individus, y compris à l intérieur d une même famille. Comment expliquer nos ressemblances et nos

Plus en détail

1.6 La division cellulaire

1.6 La division cellulaire 1.6 La division cellulaire Notions clé La mitose est la division du noyau en deux noyaux génétiquement identiques. Les chromosomes se condensent par super-enroulement durant la mitose. La cytocinèse se

Plus en détail

I Les caractères de l'individu :

I Les caractères de l'individu : Partie 1, Chapitre 1 LES CARACTÈRES DE L'INDIVIDU ET LEUR TRANSMISSION Rappels : Un être vivant : c'est un être qui naît, grandit, mange, rejete des déchets, se reproduit et meurt. Il est constitué de

Plus en détail

Les renseignements suivants sont destinés uniquement aux personnes qui ont reçu un diagnostic de cancer

Les renseignements suivants sont destinés uniquement aux personnes qui ont reçu un diagnostic de cancer Information importante pour les personnes atteintes d un cancer du poumon non à petites cellules de stade avancé Les renseignements suivants sont destinés uniquement aux personnes qui ont reçu un diagnostic

Plus en détail

INFORMATION GÉNÉTIQUE et REPRODUCTION SEXUÉE

INFORMATION GÉNÉTIQUE et REPRODUCTION SEXUÉE Partie 1, Chapitre 4 INFORMATION GÉNÉTIQUE et REPRODUCTION SEXUÉE Constat : à l'exception des jumeaux, chaque individu est unique. Ses caractères héréditaires dependent des info génétiques (allèles) portées

Plus en détail

Variabilité génétique et stabilité des espèces

Variabilité génétique et stabilité des espèces TP-TD 2 Variabilité génétique et stabilité des espèces Objectif et Compétences Faire preuve d'esprit logique et critique Analyser des documents Interpréter des observations Travail à faire : Sur une feuille

Plus en détail

EPREUVE ORALE D ENTRETIEN DOMAINE DES ARTS VISUELS

EPREUVE ORALE D ENTRETIEN DOMAINE DES ARTS VISUELS EPREUVE ORALE D ENTRETIEN DOMAINE DES ARTS VISUELS Concours concernés : - Concours externe de recrutement de professeurs des écoles - Concours externe spécial de recrutement de professeurs des écoles -

Plus en détail

Cahier de texte de la classe 1 ère 4 - SVT

Cahier de texte de la classe 1 ère 4 - SVT Cahier de texte de la classe 1 ère 4 - SVT DATE SEQUENCE lundi 12 : revoir la fiche méthodologique «utiliser le microscope optique» (disponible sur le site du lycée) Lundi 12 1 er contact avec les élèves.

Plus en détail

I/ L information génétique se trouve dans les chromosomes du noyau.

I/ L information génétique se trouve dans les chromosomes du noyau. Chapitre 2 : localisation et organisation de l information génétique Mais, que dois-je savoir? Pour rattraper un cours manquant, retrouve-le sur le site du collège dans la rubrique «enseignements» : http://colleges.acrouen.fr/courbet/spipuser/

Plus en détail

Partie IV. Responsabilité humaine En termes de santé et d environnement

Partie IV. Responsabilité humaine En termes de santé et d environnement Partie IV Responsabilité humaine En termes de santé et d environnement Forum santé et environnement 24/11 et 25/11 Pour chaque intervention, notez ce que vous avez retenu. Les addictions : Le don d organes

Plus en détail

Tâche complexe produite par l académie de Clermont-Ferrand. Mai 2012 LE TIR A L ARC. (d après une idée du collège des Portes du Midi de Maurs)

Tâche complexe produite par l académie de Clermont-Ferrand. Mai 2012 LE TIR A L ARC. (d après une idée du collège des Portes du Midi de Maurs) (d après une idée du collège des Portes du Midi de Maurs) Table des matières Fiche professeur... 2 Fiche élève... 5 1 Fiche professeur Niveaux et objectifs pédagogiques 5 e : introduction ou utilisation

Plus en détail

Chapitre 2 : MEIOSE ET FECONDATION : STABILITE ET BRASSAGE GENETIQUE DE L ESPECE

Chapitre 2 : MEIOSE ET FECONDATION : STABILITE ET BRASSAGE GENETIQUE DE L ESPECE Chapitre 2 : MEIOSE ET FECONDATION : STABILITE ET BRASSAGE GENETIQUE DE L ESPECE Introduction : Tous les individus d une même espèce sont caractérisés par un ensemble de gènes qui sont transmis de génération

Plus en détail

Chapitre 3 : La division cellulaire ou mitose

Chapitre 3 : La division cellulaire ou mitose Partie 1 : notions de biologie cellulaire DAEU- Cours Sciences de la Nature & de la Vie- Marc Cantaloube Chapitre 3 : La division cellulaire ou mitose - A partir de la cellule œuf issue de la fécondation,

Plus en détail

Cahier de texte de la classe 1 ère 3 - SVT

Cahier de texte de la classe 1 ère 3 - SVT Cahier de texte de la classe 1 ère 3 - SVT DATE SEQUENCE jeudi 8 : revoir la fiche méthodologique «utiliser le microscope optique» (disponible sur le site du lycée) Jeudi 8 1 er contact avec les élèves.

Plus en détail

PARTIE 1: UNITE ET DIVERSITE DES ETRES HUMAINS. CHAPITRE 3 : Reproduction sexuée et diversité génétique

PARTIE 1: UNITE ET DIVERSITE DES ETRES HUMAINS. CHAPITRE 3 : Reproduction sexuée et diversité génétique PARTIE 1: UNITE ET DIVERSITE DES ETRES HUMAINS. CHAPITRE 3 : Reproduction sexuée et diversité génétique Rappel : Nous héritons notre programme génétique de nos parents. Pourtant, il existe des différences

Plus en détail

Chapitre 2 La diversification du vivant

Chapitre 2 La diversification du vivant Chapitre 2 La diversification du vivant 1 Introduction Méiose et fécondation : sources de diversité Mutations germinales : processus fondamental de diversification génétique, générateur de biodiversité

Plus en détail

Coordinateur Roland Calderon

Coordinateur Roland Calderon SVT-3 e -/Sciences de la Vie et de la Terre-/ erre-/-programme 2008 LIVRE DU PROFESSEUR Coordinateur Roland Calderon Les auteurs Vincent Béranger Professeur à Paris Louis-Marie Couteleau Professeur à Paris

Plus en détail

UNITE ET DIVERSITE DES ËTRES HUMAINS

UNITE ET DIVERSITE DES ËTRES HUMAINS UNITE ET DIVERSITE DES ËTRES HUMAINS Rappels : - organisation du corps humain - La fécondation L HEREDITE ET SON SUPPORT Chaque individu possède des ressemblances et des différences même au sein d une

Plus en détail

Leçon 4 : Rencontre des gamètes et début de grossesse

Leçon 4 : Rencontre des gamètes et début de grossesse Leçon 4 : Rencontre des gamètes et début de grossesse I. LES PROCESSUS BIOLOGIQUES ABOUTISSANT A UNE GROSSESSE. A. Comportement reproducteur. 1) Chez les mammifères non hominidés. Chez les mammifères non

Plus en détail

Connaissances d expliquer le constat effectué au premier chapitre, à savoir que toutes les cel- lules de l organisme, à l exception des cellules

Connaissances d expliquer le constat effectué au premier chapitre, à savoir que toutes les cel- lules de l organisme, à l exception des cellules 3 Multiplication Multiplication cellulaire et cancer PROGRAMME Connaissances Diversité et unité des êtres humains Les cellules de l organisme, à l exception des cellules reproductrices, possèdent la même

Plus en détail

Bac terminale SVT - écrit

Bac terminale SVT - écrit Bac terminale SVT - écrit Texte officiel Durée : 3 h 30 Notée sur 16 points «Cette épreuve a pour objectif de valider la maîtrise des compétences acquises dans le cadre du programme de la classe de terminale.

Plus en détail

La cellule. Partie de la cellule ADN. Membrane nucléaire. Noyau. Cytoplasme (cytosol+organites) Membrane cellulaire. Définition de la cellule :

La cellule. Partie de la cellule ADN. Membrane nucléaire. Noyau. Cytoplasme (cytosol+organites) Membrane cellulaire. Définition de la cellule : La cellule Définition de la cellule : Partie de la cellule Rôle ADN Membrane nucléaire Noyau Cytoplasme (cytosol+organites) Membrane cellulaire 54 Les différents niveaux d organisation du corps humain

Plus en détail

Leçon 1 : Les caractères d un individu Date : Chaque être humain possède de nombreux caractères.

Leçon 1 : Les caractères d un individu Date : Chaque être humain possède de nombreux caractères. Leçon 1 : Les caractères d un individu Date : Chaque être humain possède de nombreux caractères. Certains caractères sont communs à tous les individus de notre espèce et permettent de nous distinguer des

Plus en détail

SCIENCES DE LA VIE ET DE LA TERRE

SCIENCES DE LA VIE ET DE LA TERRE SCIENCES DE LA VIE ET DE LA TERRE 3 ème 1 er trimestre Cours Pi Etablissement privé hors contrat d enseignement à distance SARL au capital de 17 531,86 euros - RCS PARIS B 391 712 122 - APE 8559B siège

Plus en détail

La méthode de travail efficace. Apprendre les leçons par la rédaction de fiche de travail

La méthode de travail efficace. Apprendre les leçons par la rédaction de fiche de travail La méthode de travail efficace Pour réussir ses études, il faut avant tout une bonne stratégie d apprentissage en organisant très méthodiquement sa façon d apprendre. Organiser un planning de travail La

Plus en détail

Chap. 6 : ÊTRE CAPABLE DE TRANSMETTRE LA VIE

Chap. 6 : ÊTRE CAPABLE DE TRANSMETTRE LA VIE Chap. 6 : ÊTRE CAPABLE DE TRANSMETTRE LA VIE La puberté est une période de transition entre l enfance et l âge adulte. Elle est caractérisée par un ensemble de transformations qui vont faire d un enfant

Plus en détail

Le projet technique industriel en BTS Électrotechnique

Le projet technique industriel en BTS Électrotechnique Le projet technique industriel en BTS Électrotechnique Le projet technique industriel fait partie intégrante de la formation et de l examen du BTS Electrotechnique par apprentissage. Il consiste, en 192

Plus en détail

Portail de la biologie de la reproduction

Portail de la biologie de la reproduction Portail de la biologie de la reproduction www.bio-courses.jimdo.com Auteurs : Yasmina ANTEUR Licence : Module : Biologie du développement Les mécanismes de différenciation cellulaire I. Introduction -

Plus en détail

Les quatrièmes et l histoire des arts

Les quatrièmes et l histoire des arts Les quatrièmes et l histoire des arts Objectifs documentaires Mettre en œuvre l ensemble des savoirs en recherche et maîtrise de l information pour réaliser un dossier documentaire. Objectifs disciplinaires

Plus en détail

L ENCLOS. Table des matières. Tâche complexe produite par l académie de Clermont-Ferrand. Juin 2011. Fiche professeur... 2. Fiche élève...

L ENCLOS. Table des matières. Tâche complexe produite par l académie de Clermont-Ferrand. Juin 2011. Fiche professeur... 2. Fiche élève... Table des matières Fiche professeur... 2 Fiche élève... 4 Narration de séance et productions d élèves... 5 1 Fiche professeur Niveaux et objectifs pédagogiques 6 e : utilisation des notions de périmètre,

Plus en détail

Chapitre 1 La méiose

Chapitre 1 La méiose Chapitre 1 La méiose Marie-Roberte Guichaoua La méiose est un phénomène unique de division cellulaire, propre à la gamétogenèse, au cours de laquelle elle joue un rôle capital en assurant la réduction

Plus en détail

Coordinateur Roland Calderon

Coordinateur Roland Calderon SVT-3 e -/Sciences de la Vie et de la Terre-/ erre-/-programme 2008 LIVRE DU PROFESSEUR Coordinateur Roland Calderon Les auteurs Vincent Béranger Professeur à Paris Louis-Marie Couteleau Professeur à Paris

Plus en détail

STMG. Sciences et Technologies du Management et de la Gestion L ETUDE. Groupe de réflexion académique économie-gestion

STMG. Sciences et Technologies du Management et de la Gestion L ETUDE. Groupe de réflexion académique économie-gestion STMG 1 Sciences et Technologies du Management et de la Gestion L ETUDE L ETUDE 2 Quelques rappels du BO N 21 du 24 mai 2012 3 L étude : support de l épreuve BO N 21 du 24 mai 2012 «Etude d un aspect d

Plus en détail

Chapitre 4 Cycle cellulaire. Le cycle cellulaire comprend 2 périodes : L interphase, constituée de 3 phases :

Chapitre 4 Cycle cellulaire. Le cycle cellulaire comprend 2 périodes : L interphase, constituée de 3 phases : SYNTHESE Chapitre 4 Cycle cellulaire Le cycle cellulaire comprend 2 périodes : L interphase, constituée de 3 phases : G1 : phase de croissance cellulaire et d activités métaboliques normales. S : phase

Plus en détail

DIPLOME NATIONAL DU BREVET SESSION 2013 EPREUVE DE SCIENCES DE LA VIE ET DE LA TERRE. Série Générale

DIPLOME NATIONAL DU BREVET SESSION 2013 EPREUVE DE SCIENCES DE LA VIE ET DE LA TERRE. Série Générale REPÈRE 13DNBGENSVTIN1 DIPLOME NATIONAL DU BREVET SESSION 2013 Série Générale DUREE : 45 minutes COEFFICIENT : 1 2 points seront attribués à l orthographe et à la présentation de votre composition. L usage

Plus en détail

CHAP4 LA TRANSMISSION DU PROGRAMME GENETIQUE LORS DE LA REPRODUCTION SEXUEE (L ORIGINALITE DE CHAQUE INDIVIDU)

CHAP4 LA TRANSMISSION DU PROGRAMME GENETIQUE LORS DE LA REPRODUCTION SEXUEE (L ORIGINALITE DE CHAQUE INDIVIDU) CHAP4 LA TRANSMISSION DU PROGRAMME GENETIQUE LORS DE LA REPRODUCTION SEUEE (L ORIGINALITE DE CHAQUE INDIVIDU) Comment expliquer que des enfants issus des mêmes parents soient différents? (Comment expliquer

Plus en détail

Brevet de Technicien Supérieur COMMUNICATION ANNEXE III GRILLE HORAIRE

Brevet de Technicien Supérieur COMMUNICATION ANNEXE III GRILLE HORAIRE ANNEXE III GRILLE HORAIRE Première année Deuxième année Enseignements Horaire hebdomadaire Volume annuel Horaire hebdomadaire Volume annuel (à titre indicatif) (à titre indicatif) Total cours TD Total

Plus en détail

Thème 3 Transmission de la vie chez l Homme Chapitre 2 L origine et le développement du nouveau-né

Thème 3 Transmission de la vie chez l Homme Chapitre 2 L origine et le développement du nouveau-né Thème 3 Transmission de la vie chez l Homme Chapitre 2 L origine et le développement du nouveau-né Que se passe-t-il pour que ce nouveau-né puisse voir le jour? rencontre de l ovule et du spermatozoïde,

Plus en détail

FICHE N 8 Photodiversité, d une banque d images à un portail d activités en ligne Anne-Marie Michaud, académie de Versailles

FICHE N 8 Photodiversité, d une banque d images à un portail d activités en ligne Anne-Marie Michaud, académie de Versailles FICHE N 8 Photodiversité, d une banque d images à un portail d activités en ligne Anne-Marie Michaud, académie de Versailles Niveaux et thèmes de programme Sixième : 1 ère partie : caractéristiques de

Plus en détail

Fiche de présentation

Fiche de présentation Fiche de présentation Classe : 1 ère ou Terminale Enseignement : Chimie-biochimie-sciences du vivant THEME du programme : 3 Sous-thème : 3.2 Les systèmes vivants utilisent deux grandes voies de communication

Plus en détail

TITRE : DES CHIENS et CHATS

TITRE : DES CHIENS et CHATS Préparer une «Situation complexe disciplinaire», situation d apprentissage et/ou d évaluation TITRE : DES CHIENS et CHATS classe : 6 durée : 30 minutes I - Choisir des objectifs dans les textes officiels.

Plus en détail

Vous ne tirerez aucun avantage financier de votre participation au programme de recherche.

Vous ne tirerez aucun avantage financier de votre participation au programme de recherche. EXEMPLE D INFORMATION RELATIVE AU CONSENTEMENT PROGRAMME DE RECHERCHE VISANT À OBTENIR DES LIGNÉES DE CELLULES SOUCHES EMBRYONNAIRES HUMAINES À PARTIR D EMBRYONS CRYOPRÉSERVÉS La présente invitation à

Plus en détail

Partie II LA TRANSMISSION DE LA VIE CHEZ L HOMME

Partie II LA TRANSMISSION DE LA VIE CHEZ L HOMME NOM : 2014-15 Prénom : Classe : Cours de Sciences de la Vie et de la Terre Partie II LA TRANSMISSION DE LA VIE CHEZ L HOMME M. VIORA Page 1 sur 16 II. Séance 1 : Représentations initiales Schéma des appareils

Plus en détail

Capacités Connaissances Attitudes Recenser, extraire et organiser des informations

Capacités Connaissances Attitudes Recenser, extraire et organiser des informations Préparer une «Situation complexe disciplinaire», situation d apprentissage et/ou d évaluation TITRE : L ADN, molécule support de l information génétique classe : 2 nde durée : 60 minutes Capacités Connaissances

Plus en détail

Capacités et attitudes Activités Compétences Tâche complexe Extraire et organiser des Informations

Capacités et attitudes Activités Compétences Tâche complexe Extraire et organiser des Informations Constat : la méiose produit des gamètes génétiquement différents qui parfois comportent des anomalies qui peuvent empêcher l embryon de se développer ou de se développer normalement et entraîner alors

Plus en détail

Organisation et gestion de données cycle 3

Organisation et gestion de données cycle 3 Organisation et gestion de données cycle 3 Clarifier les enjeux de cet enseignement Formation d enseignants de cycle 3 Circonscription de Grenoble 2 Positionnement de la pratique. En classe, comment travaillez-

Plus en détail

DEVOIR DE SCIENCES DE LA VIE et de LA TERRE. Septembre 2014.

DEVOIR DE SCIENCES DE LA VIE et de LA TERRE. Septembre 2014. DEVOIR DE SCIENCES DE LA VIE et de LA TERRE. Septembre 2014. Vous devez choisir pour chaque question proposée, zéro, une ou plusieurs réponses exactes parmi celles proposées ou bien répondez à la question.

Plus en détail

Quel lien existe-t-il entre le besoin et le design des objets?

Quel lien existe-t-il entre le besoin et le design des objets? Séquences 1-2 Quel lien existe-t-il entre le besoin et le design des objets? Pourquoi trouve-t-on différents modèles pour ce produit de communication? Nous avons chez nous différents modèles de téléphones

Plus en détail

- Objectifs méthodologiques et/ou technologiques

- Objectifs méthodologiques et/ou technologiques Activité 42 : Découvrir des facteurs d érosion de la roche 1. EXTRAITS REFERENTIELS DU BO Partie du programme : Géologie externe ; évolution des paysages Notions. contenus Compétences Exemples d activités

Plus en détail

Commission des Outils d évaluation pour les Humanités générales et technologiques. Présentation générale des outils

Commission des Outils d évaluation pour les Humanités générales et technologiques. Présentation générale des outils Commission des Outils d évaluation pour les Humanités générales et technologiques Présentation générale des outils 1. Généralités 1.1. Cadre institutionnel Le décret du 24 juillet 1997 sur les missions

Plus en détail

Est à l origine de. Chap.1. Chap. 2. Ainsi avec les connaissances acquises à ce jour :

Est à l origine de. Chap.1. Chap. 2. Ainsi avec les connaissances acquises à ce jour : introduction En première S, nous avons montré que des mutations (spontanées ou liées à l environnement) pouvaient être à l origine de nouveaux allèles et donc en partie expliquer une diversité des êtres

Plus en détail

PROGRAMME DES ÉPREUVES EXAMEN BTS NOTARIAT

PROGRAMME DES ÉPREUVES EXAMEN BTS NOTARIAT PROGRAMME DES ÉPREUVES EXAMEN BTS NOTARIAT www.imnrennes.fr ÉPREUVE E1 - CULTURE GÉNÉRALE ET EXPRESSION Coefficient 3 L objectif visé est de vérifier l aptitude des candidats à communiquer avec efficacité

Plus en détail

TITRE : On est tous séropositif!

TITRE : On est tous séropositif! PRÉPARER UNE «SITUATION COMPLEXE DISCIPLINAIRE», SITUATION D APPRENTISSAGE ET/OU D ÉVALUATION TITRE : On est tous séropositif! classe : 3 ème durée : 30 min I - Choisir des objectifs dans les textes officiels.

Plus en détail

LEXIQUE DU COURS DE 2NDE SVT. THEME : Cellule, Adn et Unité du vivant

LEXIQUE DU COURS DE 2NDE SVT. THEME : Cellule, Adn et Unité du vivant LEXIQUE DU COURS DE 2NDE SVT THEME : Cellule, Adn et Unité du vivant Remarque préliminaire : ce lexique n'a pas la prétention ni l'objectif d'être encyclopédique ou exhaustif sur le thème. Il est très

Plus en détail

Guide du centre de ressources

Guide du centre de ressources Guide du centre de ressources Guide du centre de ressources Nous avons établi ce guide à l intention des enseignants qui souhaitent aborder les thèmes de la sécurité routière et de la mobilité durable

Plus en détail

Formation complémentaire à la pédagogie professionnelle destinée aux personnes autorisées à enseigner au Gymnase Selon l art. 46, al.3, let.

Formation complémentaire à la pédagogie professionnelle destinée aux personnes autorisées à enseigner au Gymnase Selon l art. 46, al.3, let. Formation complémentaire à la pédagogie professionnelle destinée aux personnes autorisées à enseigner au Gymnase Selon l art. 46, al.3, let. b, OFPr Filière d études Certificat complémentaire pour la maturité

Plus en détail

Pédagogie inversée 35. Pédagogie inversée

Pédagogie inversée 35. Pédagogie inversée Pédagogie inversée 35 Pédagogie inversée 36 Pédagogie inversée «Le numérique nous recentre sur les apprentissages.» Ces derniers temps, on voit (re)fleurir la pédagogie inversée ou Flip Classroom, une

Plus en détail

Joëlle Bolot, Stéphane Cipriani.

Joëlle Bolot, Stéphane Cipriani. Joëlle Bolot, Stéphane Cipriani. Sommaire Programme, Capacités (http://www.education.gouv.fr/cid50636/ mene0925419a.html) Dossier documentaire d histoire géographie en CAP : Note de cadrage de l épreuve.

Plus en détail

APPROCHE PAR COMPÉTENCES ET ÉVALUATION

APPROCHE PAR COMPÉTENCES ET ÉVALUATION APPROCHE PAR COMPÉTENCES ET ÉVALUATION (Gérard Scallon, 2005) PLAN DE FORMATION À L ÉVALUATION Introduction L évaluation des apprentissages est sans contredit un élément clé de tout programme de formation.

Plus en détail

Chimie / Physique. Classe de. 5 ème

Chimie / Physique. Classe de. 5 ème Chimie / Physique Classe de 5 ème 2 Table des Matières Mode d emploi... 8 1. Matière, corps purs et mélanges...11 1.1. La matière...12 1.2. Les corps purs...13 1.2.1. Les états de la matière... 13 1.2.2.

Plus en détail

Projet Informa TIC. Un espace numérique réel (matériel informatique) et virtuel (site internet) pour diffuser, échanger, construire, imaginer

Projet Informa TIC. Un espace numérique réel (matériel informatique) et virtuel (site internet) pour diffuser, échanger, construire, imaginer Projet Informa TIC Un espace numérique réel (matériel informatique) et virtuel (site internet) pour diffuser, échanger, construire, imaginer Informa TIC Technologies de l information et de la communication

Plus en détail

ANNEXE 1 REFERENTIEL DE FORMATION ANIMATEUR DE JEUNES SAPEURS-POMPIERS

ANNEXE 1 REFERENTIEL DE FORMATION ANIMATEUR DE JEUNES SAPEURS-POMPIERS ANNEXE 1 REFERENTIEL DE FORMATION ANIMATEUR DE JEUNES SAPEURS-POMPIERS 1 Finalité de la formation Le référentiel de formation a pour objet de décrire le parcours à suivre par l apprenant pour acquérir

Plus en détail

BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SCIENCES DE LA VIE ET DE LA TERRE

BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SCIENCES DE LA VIE ET DE LA TERRE BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SESSION 2013 SCIENCES DE LA VIE ET DE LA TERRE Série S Durée de l'épreuve : 3h30 Coefficient : 6 ENSEIGNEMENT OBLIGATOIRE L'usage de la calculatrice n'est pas autorisé. Dès que le

Plus en détail

DST DE SCIENCES DE LA VIE ET DE LA TERRE 1) RESTITUTION ORGANISÉE DES CONNAISSANCES (8 PTS)

DST DE SCIENCES DE LA VIE ET DE LA TERRE 1) RESTITUTION ORGANISÉE DES CONNAISSANCES (8 PTS) 1s_cntsvt_2011_11_16_corrigé.doc 1/6 CLASSE DE 1ère S - DURÉE 3H00 DST DE SCIENCES DE LA VIE ET DE LA TERRE CALCULATRICES INTERDITES 1) RESTITUTION ORGANISÉE DES CONNAISSANCES (8 PTS) Le cycle cellulaire

Plus en détail

Exercice n 9 : Ne pas confondre observer et expérimenter

Exercice n 9 : Ne pas confondre observer et expérimenter Le pronostic des cancers du sein dépend de divers facteurs, dont la taille du cancer. En France, au cours d une étude, il a été observé un taux de survie plus important chez les femmes ayant un cancer

Plus en détail

E-Learning / Ergonomie :

E-Learning / Ergonomie : BARRAU Mathieu Licence Pro Communication Electronique GRUFFAZ Loic Université Lyon 2 E-Learning / Ergonomie : Cahier des charges, contenu et organisation du support de cours pour le programme de formation

Plus en détail

Chapitre 5 : donner la vie

Chapitre 5 : donner la vie Chapitre 5 : donner la vie Mais, que dois-je savoir? Pour rattraper un cours, retrouvele sur le site du collège dans la rubrique «enseignements» : Contrat-élève 4 ème Chapitre 5 : donner la vie. Je dois

Plus en détail

Devoir maison n 1 : La relation entre phénotypes et protéines

Devoir maison n 1 : La relation entre phénotypes et protéines Devoir maison n 1 : La relation entre phénotypes et protéines Une maladie génétique : Le Xeroderma pigmentosum A partir des informations tirées des documents 1 à 4, présentez les divers niveaux de phénotypes

Plus en détail

1.1 Le brassage génétique et la diversité génétique

1.1 Le brassage génétique et la diversité génétique Chapitre 1 Génétique et évolution 1.1 Le brassage génétique et la diversité génétique La reproduction sexuée permet, chez les espèces qui la pratiquent, d obtenir une variété de descendants qui seront

Plus en détail

Introduction. Fiche pratique n 1

Introduction. Fiche pratique n 1 CHAPITRE N 1: Reproduction conforme de la cellule et réplication de l ADN. Introduction Fiche pratique n 1 La cellule est élément de base de tout être vivant( uni ou pluricellulaire ); elle assure les

Plus en détail

LA BATTERIE DU PORTABLE

LA BATTERIE DU PORTABLE LA BATTERIE DU PORTABLE Table des matières Fiche professeur... 2 Fiche élève... 4 Narration de séance et productions d élèves... 5 1 Fiche professeur LA BATTERIE DU PORTABLE Niveaux et objectifs pédagogiques

Plus en détail

FONDS DES ACCIDENTS DU TRAVAIL 11/12/2007

FONDS DES ACCIDENTS DU TRAVAIL 11/12/2007 FONDS DES ACCIDENTS DU TRAVAIL 11/12/2007 Rapport statistique des accidents du travail de 2006 1 Introduction La déclaration d accident du travail constitue le socle de la collecte des données relatives

Plus en détail

Facteurs de production et coûts

Facteurs de production et coûts Facteurs de production et coûts www.animeco.fr Disciplines, classes et programmes Enseignement exploratoire de Sciences Economiques et Sociales (programme de 2010), partie 1 : Entreprises et production.

Plus en détail

Le fonctionnement de l'appareil reproducteur féminin.

Le fonctionnement de l'appareil reproducteur féminin. Chapitre 3 : Le fonctionnement de l'appareil reproducteur féminin. OC : A partir de la puberté, le fonctionnement des organes reproducteurs est cyclique chez la femme jusqu à la ménopause. A chaque cycle,

Plus en détail

Auteur : Odette Chevaillier Illustrateur : David Vogel. L énergie

Auteur : Odette Chevaillier Illustrateur : David Vogel. L énergie Auteur : Odette Chevaillier Illustrateur : David Vogel I n t r o d u c t i o n Quelques données générales La Terre est née il y a 4,5 milliards d années. L eau a alors permis la naissance de la vie. Il

Plus en détail

Épreuves du concours

Épreuves du concours Épreuves du concours 1. Quelles peuvent être les épreuves écrites d admissibilité? 2. Quelle est l épreuve orale d admission? 3. Quel est le programme des épreuves? Les épreuves de sélection du concours

Plus en détail

SBI3U Épreuve Génétique Nom:

SBI3U Épreuve Génétique Nom: SBI3U Épreuve Génétique Nom: PARTIE A (15) (Connaissances et compréhension) Inscrire la bonne réponse sur la carte SCANTRON 1. Une femme porteuse du gène d hémophilie et un homme hémophile sont croisés.

Plus en détail

À qui s adresse cet ouvrage?

À qui s adresse cet ouvrage? DOSSIER DE PRESSE À qui s adresse cet ouvrage? Cet ouvrage a été rédigé pour un public très large : Les personnes atteintes de maladie cancéreuse au premier chef, bien sûr. Nous espérons qu elles trouverons

Plus en détail

AGREGATION CONCOURS INTERNE ET CAER

AGREGATION CONCOURS INTERNE ET CAER EAI SVT 1 Repère à reporter sur la copie SESSION 2010 AGREGATION CONCOURS INTERNE ET CAER Section : SCIENCES DE LA VIE - SCIENCES DE LA TERRE ET DE L UNIVERS COMPOSITION À PARTIR D UN DOSSIER Durée : 5

Plus en détail

FICHE PEDAGOGIQUE. UE n 736: Eléments de législation appliquée au domaine de la communication. ECTS : 7 Déterminante? NON

FICHE PEDAGOGIQUE. UE n 736: Eléments de législation appliquée au domaine de la communication. ECTS : 7 Déterminante? NON FICHE PEDAGOGIQUE UE n 736: Eléments de législation appliquée au domaine de la communication Code EPS : 713005U32D1 Section(s) : RP Prérequis : CESS (français) ACTIVITE : Notions de droit appliqué au domaine

Plus en détail

L emploi du temps à l école maternelle

L emploi du temps à l école maternelle Groupe école maternelle L emploi du temps à l école maternelle Groupe g Groupe école maternelle / commission gestion du temps / I.BURIGNAT, E.TRESALLET, V.DARGES, H.LELOUP, A.SEVESTRE 1 Groupe école maternelle

Plus en détail

Glossaire GRH. Il vise à proposer un langage commun, et permet d éviter d éventuels risques de malentendus ou de confusions.

Glossaire GRH. Il vise à proposer un langage commun, et permet d éviter d éventuels risques de malentendus ou de confusions. Ce glossaire a été élaboré dans un souci de clarification des notions et concepts clés communément utilisés en Gestion des Ressources Humaines, et notamment dans le champ de la gestion prévisionnelle des

Plus en détail

Sommaire de la séquence 9

Sommaire de la séquence 9 Sommaire de la séquence 9 Tu viens de voir dans les deux séquences précédentes les mécanismes qui permettent à un couple d avoir un enfant. Toutefois, on peut souhaiter avoir des rapports sexuels sans

Plus en détail

L ETUDE DE GESTION et LES PRATIQUES COLLABORATIVES

L ETUDE DE GESTION et LES PRATIQUES COLLABORATIVES Les enjeux : L ETUDE DE GESTION et LES PRATIQUES COLLABORATIVES La réalisation de l étude de gestion va se faire dans le cadre d un travail collaboratif et va vous amener à découvrir ce qu est le travail

Plus en détail

COMMENT PROGRAMMER et EVALUER LE LANGAGE?

COMMENT PROGRAMMER et EVALUER LE LANGAGE? COMMENT PROGRAMMER et EVALUER LE LANGAGE? PROGRAMMER LES APPRENTISSAGES Programmation # Progression Progression: division du savoir en petites unités réparties dans le temps: aller du simple au complexe.

Plus en détail

2007/8. Au terme des différentes activités, chaque élève reçoit le recueil de ses travaux.

2007/8. Au terme des différentes activités, chaque élève reçoit le recueil de ses travaux. Des écrits dès la grande section et le CP classe lecture/écriture, école Pasteur, Villejuif 2007/8 La classe lecture-écriture de l école Pasteur de Villejuif consiste en une semaine «banalisée» où une

Plus en détail

PROGRAMMES DE GESTION 3 ème année & 4 ème année de l Enseignement secondaire

PROGRAMMES DE GESTION 3 ème année & 4 ème année de l Enseignement secondaire RÉPUBLIQUE TUNISIENNE MINISTÈRE DE L ÉDUCATION & DE LA FORMATION DIRECTION GÉNÉRALE DES PROGRAMMES & DE LA FORMATION CONTINUE Direction des Programmes & des Manuels Scolaires PROGRAMMES DE GESTION 3 ème

Plus en détail

Vendredi 9 septembre 2005 Classe : BTS MUC 21

Vendredi 9 septembre 2005 Classe : BTS MUC 21 Vendredi 9 septembre 2005 Classe : BTS MUC 21 Prendre contact avec les élèves et expliquer les objectifs du cours. Lire et observer une synthèse de documents Français, les épreuves du BTS, Nathan technique,

Plus en détail