LES CARACTÉRISTIQUES DU LAC DE GRAND- LIEU

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "LES CARACTÉRISTIQUES DU LAC DE GRAND- LIEU"

Transcription

1 Panneau réalisé par Chloé, Antoine et Mounir. 1 LES CARACTÉRISTIQUES DU LAC DE GRAND- LIEU Situé au Sud- Ouest de Nantes, à une dizaine de kilomètres au Sud de la Loire. Entouré de plusieurs petites communes telles que Saint Philbert de Grand Lieu, Saint Aignan de Grand Lieu ou encore Bouaye. Alimenté par L'Ognon et la Boulogne. Type : Lac de plaine, long de 62 km (le plus grand de France en hiver) Diamètre : 5 km Profondeur : 2 mètres environ l'été, 4 mètres en hiver BASSIN VERSANT? Les gouttes de pluies tombent dans les rivières. Ces dernières conduisent les gouttes d'eau vers le lac qui les rejette. Le lac ne connaît donc pas de crue Dramatique grâce au barrage qui régule le niveau d'eau dans le lac. Terre Barrage Goutte d'eau Lac Rivières + Direction des gouttes de pluie

2 3 LA FAUNE ET LA FLORE DU LAC Le Lac de Grand- Lieu est un refuge protégé qui est propice à la vie, habité par plusieurs centaines d'espèces animales et végétales. On y trouve 270 espèces d'oiseaux : les échassiers, l'aigrette, la spatule, les canards ou encore le héron cendré, ce qui le place au deuxième rang en termes de richesse d'oiseaux en France, après la Camargue. 19 espèces de reptiles et batraciens, 30 espèces de poissons et une cinquantaine de mammifères sont également présents. Le lac contient 250 espèces de végétaux supérieurs et 220 d'algues. Flore : On peut considérer que ce lac est important puisqu'il contient huit plantes protégées au niveau international. Parmi elles, le nénuphar blanc. Les zones inondables sont composées de roselières, de forêts reposant sur de la vase, de prairies marécageuses. En bordure des zones boueuses, on trouve des fougères de marais et des saules. L'abondance de la flore le rend en outre inaccessible et mystérieux pour le visiteur. Faune : Le Lac de Grand Lieu accueille d'importantes espèces d'oiseaux, en particulier aquatiques. Parmi eux l'ibis sacré d'origine africaine, échappé du parc de Branféré dans le Morbihan, il y a plus de vingt ans. 30 espèces de poissons peuplent actuellement les eaux du lac de Grand Lieu. On y trouve l'anguille qui constitue presque l'essentiel de la pêche avec le brochet, le sandre récemment implanté, et le gardon, la brème, la carpe, la perche soleil, le poisson- chat et le carassin. Panneau réalisé par Marion, Anaïs, Alix

3 4 UNE EAU DE QUALITÉ, POUR QUOI FAIRE? La notion de bonne qualité de l'eau dépend de ses différents usages :. Pour la boisson : En France, des lois fixent des normes de qualité à respecter pour un certain nombre de substances dans l eau potable. Les principales substances sont les sels minéraux, le plomb, les nitrates, les pesticides et les bactéries.. Pour la baignade : La mesure de la qualité de l eau es effectuée selon les dispositions du code de la santé publique La qualité des eaux de baignade est évaluée par deux types d indicateurs : microbiologiques (bactéries) et physico- chimiques.. Pour la vie de la faune et de la flore : L'eau doit contenir certains éléments dont la quantité idéale est déterminé par des échelles de valeurs. L'eau du Lac de Grand- Lieu sert principalement pour la vie de sa faune et sa flore, dans le lac et aux alentours. Le lac de Grand- Lieu possède une turbidité assez forte surtout vers l'automne et la période post automne, dû à la végétation, mais cela est compensé par l'ensoleillement Il y a donc assez de lumière pour que la vie se développe. On trouve une eau oxygénée, surtout en hiver, avec la décomposition des feuilles mortes dans l'eau. Un Ph assez élevé et une eau assez basique, de mauvaise qualité d'eau pour le développement de la vie... Cela s'explique par une forte quantité de chlorophylle a et de phycocyanine (cyano- bactérie : voir le graphique ci- contre). Quantité de phycocyanine élevée. Ceci explique le Ph basique, et eau turbide à cause du surdépôt de microorganismes. Panneau réalisé par Baptiste et Maïwenn

4 5 LES MÉTIERS AUTOUR DU LAC Aujourd'hui, le lac de Grand- Lieu procure plusieurs métiers tels que pêcheurs, agriculteurs scientifiques ( dans différents domaines ). Pour leur profit, les pêcheurs voudraient que le niveau de l'eau soit très élevé toute l'année. Les agriculteurs voudraient voir le niveau de l'eau du Lac de Grand Lieu baisser pour pouvoir agrandir leurs terres, ce qui provoque des conflits d'intérêts. Le nombre de pêcheurs individuels a considérablement diminué lors de ces dix dernières années sur le Lac de Grand- Lieu. Ces pêcheurs naviguent sur des plates, embarcations pointues à l'avant et à l'arrière relevées en voûte, dont le déplacement s'effectue à la perche ou au moteur. L'anguille, qui constitue la part principale de la production est pêchée toute l'année. En attendant la vente, les poissons sont maintenus en pleine eau dans des viviers. L'agriculture dans la zone du lac est dite extensive. Les prairies humides accueillent le pâturage et l'élevage de bovins. Il y a 1200 a 1300 hectares utilisés Lorsque le niveau de l'eau baisse, les terres des agriculteurs deviennent plus grandes. Il y a environ 300 exploitations qui environnent le lac de Grand- Lieu. Les scientifiques exercent un suivi précis du Lac de Grand- Lie et de la qualité de son eau. Les mesures sont effectuées par des sondes puis analysées par des chercheurs. Afin de permettre des calculs fiables, il est nécessaire de réaliser des prélèvements 24h/24. Panneau réalisé par Tom, Alexandre, Marvin Lycée la Colinière Laboratoire de géodynamique Université de Nantes

5 7 MEASURING DEVICES The region of Pays de la Loire has funded a chemical survey of the lake, which has started in February The objectives are: - the study of the sedimentation in the waters of the Grand- Lieu lake. - the identification of the nutrients in the lake. - a better management of the water in order to decrease the pollution in the lake. A raft built by the Société Nationale de Protection de la Nature (SNPN) carries two autonomous probes measuring physicochemical parameters and primary productivity (chlorophyll and Phycocyanin). WIZ measures 4 parameters during 30 minutes : nitrites, nitrates, ammonium and phosphates. WIZ operates within temperatures ranging from 4 C to 40 C. It has an autonomy of 45 days. WIZ receives instructions by SMS. It uses a multi- beam fiber optic colorimeter with a silicon detector and a fluorimetric detector. YSi measures : dissolved oxygen, turbidity, conductance, amount of chlorophyll and phycocyanin into the water. It has an autonomy of 75 days. Panneau réalisé par Claire, Noémie & Charlotte Lycée la Colinière Laboratoire de géodynamique Université de Nantes

Qu est-ce qu un milieu humide?

Qu est-ce qu un milieu humide? Qu est-ce qu un milieu humide? Sur notre planète, il existe deux grands milieux : le milieu terrestre et le milieu aquatique. Les milieux humides s avèrent être un compromis entre les deux. C est ce qui

Plus en détail

L eau. Définition : La décomposition de l eau, formé par la combinaison chimique de

L eau. Définition : La décomposition de l eau, formé par la combinaison chimique de L eau Origine de l eau : La terre à environ quatre milliard et demi d années. Lors de sa formation, la terre était entourée de divers gaz brûlants. En se refroidissant au cours du temps, deux de ces gaz,

Plus en détail

Programme du Tourisme équitable au Cameroun Tourisme équitable et durable dans la région de l Ouest Cameroun.

Programme du Tourisme équitable au Cameroun Tourisme équitable et durable dans la région de l Ouest Cameroun. Programme du Tourisme équitable au Cameroun Tourisme équitable et durable dans la région de l Ouest Cameroun. Participation possible pendant toute l année. Vous pouvez choisir vos dates de participation.

Plus en détail

Quatre principaux facteurs qui peuvent faire varier l oxygène dissous :

Quatre principaux facteurs qui peuvent faire varier l oxygène dissous : L oxygène dissous Pourquoi l'oxygène dissous est-il important? L air que nous respirons contient de l oxygène (O 2 ), c est bien connu. Il y en a aussi dans les cours d eau, suite au contact entre l air

Plus en détail

Dialogues. au bord de l eau

Dialogues. au bord de l eau Dialogues au bord de l eau Dans le bassin Loire-Bretagne... ISBN (PDF) : 978-2-916869-53-7 C est sur les bords de la Loire, de la Rance, du Loiret, de l Elorn, du Trieux, de la Vilaine, que sont nés et

Plus en détail

Les grandes entités Les paysagères en Vendée. Les marais

Les grandes entités Les paysagères en Vendée. Les marais Les grandes entités Les paysagères en Vendée Observatoire Départemental de l Environnement Les marais La Vendée compte plusieurs marais qui appartiennent à l ensemble des marais rétro-littoraux atlantiques

Plus en détail

l'eau, milieux de vie Exposition interactive sur l'eau la diversité des milieux aquatiques

l'eau, milieux de vie Exposition interactive sur l'eau la diversité des milieux aquatiques DOSSIER TECHNIQUE EXP'EAU : l'eau, milieux de vie Exposition interactive sur l'eau la diversité des milieux aquatiques Réalisation : CCSTI de Laval et Maine Sciences, 2007 1 "L'eau", comme l'air, est un

Plus en détail

Université CADI AYYAD master tourisme, patrimoine et développement durable

Université CADI AYYAD master tourisme, patrimoine et développement durable Université CADI AYYAD master tourisme, patrimoine et développement durable Protection de la faune et de la flore au Maroc :Encadré par DR. Mr EL AKLAA plan Introduction I- La biodiversité au Maroc III-La

Plus en détail

III/ La gestion de la qualité de l eau. Une eau potable est une eau que l on peut boire sans risque pour la santé.

III/ La gestion de la qualité de l eau. Une eau potable est une eau que l on peut boire sans risque pour la santé. 1. Qu appelle-t-on une eau potable? III/ La gestion de la qualité de l eau. Une eau potable est une eau que l on peut boire sans risque pour la santé. Afin de définir précisément une eau potable, des normes

Plus en détail

Schéma d Aménagement et de Gestion et de des. Bureau humides la» CLE

Schéma d Aménagement et de Gestion et de des. Bureau humides la» CLE Schéma d Aménagement et de Gestion et de des Gestion Eaux de Eaux du bassin du bassin du Loir du Loir Demi-journée d information et d échange sur la thématique «zones Bureau humides la» CLE Le 25 avril

Plus en détail

L échelle du ph est logarithmique, c està-dire

L échelle du ph est logarithmique, c està-dire Le ph Qu est-ce que le ph? Le ph mesure l acidité d un liquide. Sa valeur s exprime sur une échelle graduée de 0 à 14 où 1 désigne une substance fortement acide, 7, une substance neutre, et 14, une substance

Plus en détail

CH3 : UNE GESTION OBLIGATOIRE DES NAPPES D EAU

CH3 : UNE GESTION OBLIGATOIRE DES NAPPES D EAU CH3 : UNE GESTION OBLIGATOIRE DES NAPPES D EAU INTRODUCTION L'eau est une ressource finie, recyclable et inégalement répartie. Elle est une ressource indispensable aux êtres vivants et aux activités humaines.

Plus en détail

Analyses physico-chimiques et microbiologiques des échantillons d'eaux de source et de surface

Analyses physico-chimiques et microbiologiques des échantillons d'eaux de source et de surface Analyses physico-chimiques et microbiologiques des échantillons d'eaux de source et de surface 1. Origines des eaux analysées Nous avons analysé à la fois des eaux de source et des eaux de surface. 1.1.

Plus en détail

w w w. c a u e - m p. f r

w w w. c a u e - m p. f r conception d une piscine naturelle w w w. c a u e - m p. f r Principe Une piscine naturelle fonctionne en autonomie, à l image d un écosystème biologique. Les propriétés des plantes aquatiques et de l

Plus en détail

Valise environnement UW600 avec ph mètre

Valise environnement UW600 avec ph mètre Valise environnement UW600 avec ph mètre Ce kit peu coûteux de mesure de l environnement facilite l analyse rapide de l eau sur place. L ensemble des tests que contient cette valise sont caractérisés par

Plus en détail

3 Tableau impact environnemental : EXPERTS

3 Tableau impact environnemental : EXPERTS 3 Tableau impact environnemental : EXPERTS Activité Zone humide/environnement Naturel & Communauté Commentaires de nouvelles habitations Positif Négatif La construction perturbe l écosystème (élimine la

Plus en détail

Point sur les PCB dans le département de Saône-et-Loire

Point sur les PCB dans le département de Saône-et-Loire et Les Polychlorobiphényles (PCB) sont des substances persistantes dans l environnement largement répandues à la surface du globe. Produit depuis 1929, interdit en France depuis 1980. et Le problème des

Plus en détail

OFF DD 2015 Maison du Lac de Grand Lieu - Bouaye (44)

OFF DD 2015 Maison du Lac de Grand Lieu - Bouaye (44) LE CENTRE D ACCUEIL LE JARDIN PEDAGOGIQUE v 2014 2010 Maison du Lac de Grand Lieu Centre d éducation à l Environnement - QE & BBC Bouaye (44) Maître d ouvrage : Conseil Général de Loire Alantique SHON

Plus en détail

LE CYCLE DE L EAU La rivière et l eau potable

LE CYCLE DE L EAU La rivière et l eau potable Fiche observation n 7 LE CYCLE DE L EAU La rivière et l eau potable BUT Il s agit pour chaque groupe d enfants d aller de lieu en lieu où se déroule une étape du cycle de l eau. Chacun des lieux est indiqué

Plus en détail

1.2. REALISATION DES OPERATIONS DE PRELEVEMENTS ET D ANALYSES

1.2. REALISATION DES OPERATIONS DE PRELEVEMENTS ET D ANALYSES AVANT-PROPOS Le présent document a été réalisé par ASCONIT Consultants, pour le compte du Conseil Général de Haute-Savoie (CG74) dans le cadre du programme 2007-2008 du suivi de la qualité des eaux des

Plus en détail

Avis bureau Création d une zone commerciale Sainte Anne sur Brivet

Avis bureau Création d une zone commerciale Sainte Anne sur Brivet Déplacement et agrandissement de la zone commerciale de Pont Château. 30ha Le projet et le SAGE Qualité des milieux Article 1 protection des zones humides Article 2 niveau de compensation Article 5 création

Plus en détail

Chapitre 12 Secteur L Avenir Lac Saint-Pierre

Chapitre 12 Secteur L Avenir Lac Saint-Pierre Chapitre 12 Secteur L Avenir Lac Saint-Pierre Figure 12.1 Secteur L Avenir Lac Saint-Pierre Chapitre 12 : Secteur L Avenir Lac Saint-Pierre 213 12.1 Indices de qualité de l eau Ce secteur du bassin compte

Plus en détail

Une espèce exotique envahissante: Le Roseau commun. ou Phragmites australis

Une espèce exotique envahissante: Le Roseau commun. ou Phragmites australis Une espèce exotique envahissante: Le Roseau commun ou Phragmites australis Indigène vs exotique Il y a deux sous-espèces de Phragmites australis, L indigène: n envahit pas le milieu, cohabite avec les

Plus en détail

Organisation de la formation

Organisation de la formation Formation sylviculture et cours d eau Organisation de la formation Maître d ouvrage : Maître d oeuvre : Formation co financée par : Meymac, 16 mai 2014 Formation sylviculture et cours d eau Contexte de

Plus en détail

Il est important de connaître l eau qui coule autour de chez nous et prendre conscience que cette ressource peut vite se fragiliser.

Il est important de connaître l eau qui coule autour de chez nous et prendre conscience que cette ressource peut vite se fragiliser. Réponses ENQUÊTE SUR L EAU Connaissez-vous les secrets de? Il est important de connaître l eau qui coule autour de chez nous et prendre conscience que cette ressource peut vite se fragiliser. La Lizaine

Plus en détail

Fiches techniques des bois d intérêt écologique sur le territoire de la Communauté Métropolitaine de Montréal Bois validés en 2002

Fiches techniques des bois d intérêt écologique sur le territoire de la Communauté Métropolitaine de Montréal Bois validés en 2002 Fiches techniques des bois d intérêt écologique sur le territoire de la Communauté Métropolitaine de Montréal Bois validés en 2002 Bois de La Prairie (La Commune) No du plan RCI : CS-05 Municipalité :

Plus en détail

ANIMATIONS AU CENTRE NATURE DU HOUTLAND

ANIMATIONS AU CENTRE NATURE DU HOUTLAND ANIMATIONS AU CENTRE NATURE DU HOUTLAND Grand jeu nature extérieur, au fil des saisons Les enfants, en petites équipes, à partir d'un plateau de jeu grandeur nature, partent à la découverte de la nature

Plus en détail

Portrait. Plan directeur de l eau. Diagnostic. Enjeux. Orientations. Objectifs. Plan d action. Suivi et évaluation

Portrait. Plan directeur de l eau. Diagnostic. Enjeux. Orientations. Objectifs. Plan d action. Suivi et évaluation Portrait Diagnostic Enjeux Orientations Objectifs Plan directeur de l eau Plan d action Suivi et évaluation Mai 2014 AVERTISSEMENT AU LECTEUR : Au moment de sa rédaction, l information contenue dans le

Plus en détail

Il est composé de lacs, étangs, cours d eau, zones inondables ou humides (marais et tourbières) et des nappes souterraines.

Il est composé de lacs, étangs, cours d eau, zones inondables ou humides (marais et tourbières) et des nappes souterraines. Le bassin versant est délimité par des crêtes, des sommets («ligne de partage des eaux») qui déterminent la direction de l écoulement des eaux de pluie vers un cours d eau. Il représente l ensemble d un

Plus en détail

Synthèse de l article :

Synthèse de l article : Les connectivités longitudinale et latérale des cours d eau sont souvent évoquées comme élément important de la fonctionnalité des cours d eau. Par contre la connectivité verticale avec la nappe d eau

Plus en détail

bienvenue à la maison du lac

bienvenue à la maison du lac bienvenue à la maison du lac Située sur la commune de Bouaye en Loire-Atlantique aux abords du Lac de Grand-lieu, plus grand lac naturel de plaine français en hiver, la Maison du Lac de Grand-Lieu accueille

Plus en détail

FORMULAIRE SIMPLIFIE D'EVALUATION DES INCIDENCES NATURA 2000

FORMULAIRE SIMPLIFIE D'EVALUATION DES INCIDENCES NATURA 2000 PRÉFET DES HAUTES-ALPES FORMULAIRE SIMPLIFIE D'EVALUATION DES INCIDENCES NATURA 2000 HOMOLOGATION DE CIRCUITS POUR EVENEMENTS SPORTIFS dans les HAUTES-ALPES Par qui? Ce formulaire est à remplir par le

Plus en détail

Quelle est la qualité des eaux littorales?

Quelle est la qualité des eaux littorales? Du Mont-Saint-Michel à La Rochelle Quelle est la qualité des eaux littorales? Viser le bon état des eaux S organiser pour atteindre le bon état des eaux 3 Surveiller les eaux littorales Observer, mesurer,

Plus en détail

Cours de physique du sol

Cours de physique du sol Logo optimisé par J.-D.Bonjour, SI-DGR 13.4.93 ÉCOLE POLYTECHNIQUE FÉDÉRALE DE LAUSANNE Cours de physique du sol G E N E R A L I T E S Copie des transparents Version provisoire Prof. A. Mermoud Janvier

Plus en détail

Ruissellement pluvial et aménagement stratégie de gestion pour lutter contre les risques d inondation et de pollution

Ruissellement pluvial et aménagement stratégie de gestion pour lutter contre les risques d inondation et de pollution Ruissellement pluvial et aménagement stratégie de gestion pour lutter contre les risques d inondation et de pollution Elodie BRELOT Directeur du GRAIE Groupe de Recherche Rhône-Alpes sur les Infrastructures

Plus en détail

LES DIVISIONS HYDROGRAPHIQUES DU BRÉSIL PAR JULIA SANTOS SILVA

LES DIVISIONS HYDROGRAPHIQUES DU BRÉSIL PAR JULIA SANTOS SILVA LES DIVISIONS HYDROGRAPHIQUES DU BRÉSIL PAR JULIA SANTOS SILVA 1. LA DIVISION HYDROGRAPHIQUE NATIONALE Selon la loi fédérale n. 9.433/97, la gestion de l'eau au Brésil doit être décentralisée, intégrée

Plus en détail

LA GESTION DE L ENVIRONNEMENT

LA GESTION DE L ENVIRONNEMENT LA GESTION DE L ENVIRONNEMENT Module UN: Jeunes: comprendre votre cadre de vie et participez à sa gestion durable. TERRE DES JEUNES RDC Formation organisée par PLAN NOTIONS SUR L ENVIRONNEMENT - Qu est-ce

Plus en détail

SAGE VILAINE. Règlement

SAGE VILAINE. Règlement SAGE VILAINE Règlement Projet pour la CLE du 29 mars 2013 1 Les Zones Humides Les zones humides jouent un rôle important dans la gestion quantitative et qualitative de l eau, en particulier sur les têtes

Plus en détail

Chimie. Conductivité. Ammonium :

Chimie. Conductivité. Ammonium : Chimie Conductivité La conductivité de l'eau est l'aptitude d'une solution à permettre le passage du courant électrique. C'est à dire la capacité de l'eau à faire passer un courant électrique d'un point

Plus en détail

LE POINT DE VUE DE FNE

LE POINT DE VUE DE FNE LE POINT DE VUE DE FNE Voir à ce sujet les articles suivants : - «Pour une eau vivante : la fin des barrages?» de la Lettre eau N 2 (juin 1996) - «Rapport de la Commission Mondiale des Barrages : les clés

Plus en détail

Le traitement des eaux usées

Le traitement des eaux usées GALDIN 4 B Anaïs SNE Le traitement des eaux usées La station d épuration de Lacer Mr Lamarque, technicien du service des eaux et responsable de la station d épuration du Mézinais, est venu nous expliquer

Plus en détail

Projet mare. La faune des mares

Projet mare. La faune des mares Projet mare La faune des mares CET EXPOSE VOUS EST PRESENTE PAR: Aurélie F. Kelly C. Charly G. Les larves de moustiques Les larves de moustiques sont très nombreuses dans les mares car il y a peu de prédateurs

Plus en détail

Le lac Léman respire. Le lac Léman respire 1/8 CIPEL

Le lac Léman respire. Le lac Léman respire 1/8 CIPEL Le lac Léman respire Le lac Léman n est pas simplement un vaste réservoir d eau homogène. De l eau entre dans le lac, en ressort, s évapore ou s infiltre dans le sol environnant. Sous l effet du vent et

Plus en détail

Le Réseau-rivières ou le suivi de la qualité de l eau des rivières du Québec

Le Réseau-rivières ou le suivi de la qualité de l eau des rivières du Québec Le Réseau-rivières ou le suivi de la qualité de l eau des rivières du Québec L eau faisant partie de notre patrimoine collectif, il importe d en assurer la pérennité et de favoriser l amélioration ou la

Plus en détail

David, agriculteur en Dordogne

David, agriculteur en Dordogne David, agriculteur en Dordogne David, âgé de 32 ans, s est associé avec ses parents sur une exploitation où il élève 160 vaches. Il a, depuis ces 5 dernières années, changé ses habitudes de travail : il

Plus en détail

SUIVI DE LA QUALITE DE L EAU DES FORAGES DE LA ZONE AEROPORTUAIRE DE BAMAKO (Juillet décembre 2009)

SUIVI DE LA QUALITE DE L EAU DES FORAGES DE LA ZONE AEROPORTUAIRE DE BAMAKO (Juillet décembre 2009) 1 MINISTERE DE L ENERGIE ET DE L EAU --------------------- LABORATOIRE NATIONAL DES EAUX REPUBLIQUE DU MALI Un Peuple Un But Une Une Foi SUIVI DE LA QUALITE DE L EAU DES FORAGES DE LA ZONE AEROPORTUAIRE

Plus en détail

Les nitrates : sources de problèmes

Les nitrates : sources de problèmes Les nitrates : sources de problèmes Nitrates et azote : quels liens avec notre alimentation et notre eau potable? Les nitrates (NO 3 ) sont des composés chimiques incolores, inodores et insipides constitués

Plus en détail

Entretien des cours d'eau et fossés 1. Aspects réglementaires

Entretien des cours d'eau et fossés 1. Aspects réglementaires Entretien des cours d'eau et fossés 1. Aspects réglementaires La police de l'eau - Pourquoi une police de l'eau? Les directives européennes, la loi sur l'eau de 2006 et le Grenelle de l'environnement ont

Plus en détail

@ Ontario. Dix façons de conserver l'eau. A la maison. L'eau. Nous polluons et gaspillons l'eau de. Dans la salle de bains : limitez la durée

@ Ontario. Dix façons de conserver l'eau. A la maison. L'eau. Nous polluons et gaspillons l'eau de. Dans la salle de bains : limitez la durée @ Ontario Dix façons de conserver l'eau Nous avons tous un rôle à jouer pour garantir que les eaux de l'ontario soient potables et propices à la baignade et à la pêche. Il incombe aux gouvernements d'établir

Plus en détail

5.04 PROTECTION DES EAUX SOUTERRAINES PROBLÉMATIQUE ET ENJEUX. INSTANCE RESPONSABLE Office de l environnement

5.04 PROTECTION DES EAUX SOUTERRAINES PROBLÉMATIQUE ET ENJEUX. INSTANCE RESPONSABLE Office de l environnement INSTANCE RESPONSABLE Office de l environnement INSTANCE DE COORDINATION Office de l environnement AUTRES INSTANCES CONCERNÉES Service de la santé publique Service de l aménagement du territoire Service

Plus en détail

Rapport annuel de monitoring automatisé de la qualité de l eau

Rapport annuel de monitoring automatisé de la qualité de l eau Rapport annuel de monitoring automatisé de la qualité de l eau 2009 La rivière Sainte Croix au barrage de Forest City Figure 1 : Rivière Sainte Croix, à la hauteur de la station de monitoring durant l

Plus en détail

Toits verts et autres pratiques pour intégrer la nature en ville

Toits verts et autres pratiques pour intégrer la nature en ville Toits verts et autres pratiques pour intégrer la nature en ville Juliette Patterson Architecte et architecte-paysagiste Catalyse Urbaine Architecture et Paysages FORUM ENVIRONNEMENT Fédération interdiscipinaire

Plus en détail

RÉSULTATS DE LA CONSULTATION

RÉSULTATS DE LA CONSULTATION RÉSULTATS DE LA CONSULTATION des propriétaires du Lac Sept-Îles SUR LE PLAN D ACTION Avril 2009 OBJECTIFS DE LA CONSULTATION Mesurer le niveau de préoccupations des résidants pour la protection de la qualité

Plus en détail

Typologie de gestion et évaluation de l impact des pratiques de gestion des chasseurs aux abords des mares de huttes

Typologie de gestion et évaluation de l impact des pratiques de gestion des chasseurs aux abords des mares de huttes Ont participé : Typologie de gestion et évaluation de l impact des pratiques de gestion des chasseurs aux abords des mares de huttes Didier LE COEUR Agrocampus ouest INRA-SAD «paysages» Eric KERNEIS Inra

Plus en détail

PROGRAMME D ACTION 2013-2018

PROGRAMME D ACTION 2013-2018 PROGRAMME D ACTION 2013-2018 PROGRAMME D ACTION 2013-2018 > L eau, cette ressource vitale que l on pensait renouvelable à l infini, n est pas inépuisable. 40 % des territoires sur lesquels intervient l

Plus en détail

Qualité physico-chimique Source: suivi départemental de la qualité des eaux (42) & étude préalable au SAGE

Qualité physico-chimique Source: suivi départemental de la qualité des eaux (42) & étude préalable au SAGE Qualité physico-chimique des cours d eau Une situation connue La qualité de l'eau sur le bassin est très variable entre les petits cours d'eau de montagne soumis à peu de pressions anthropiques, qui sont

Plus en détail

DOMAINE DE LA BOUZULE

DOMAINE DE LA BOUZULE DOMAINE DE LA BOUZULE Un domaine expérimental pour imaginer et concevoir la ferme du futur ECOLE NATIONALE SUPÉRIEURE D AGRONOMIE ET DES INDUSTRIES ALIMENTAIRES AU SOMMAIRE La ferme durable de demain [3]

Plus en détail

LES FleuveS. definition. Le Fleuve Loire, un fleuve vivant

LES FleuveS. definition. Le Fleuve Loire, un fleuve vivant LES FleuveS definition Un fleuve est un cours d eau qui se jette dans une mer ou un océan. Il prend sa source des montagnes ou d un lac et est alimenté par des ruisseaux ou rivières. On dit qu il coule

Plus en détail

Bravo! Vous arrosez avec l eau de pluie : vous gagnez 100 litres. Pollution de l eau : l équipe suivante joue 2 fois

Bravo! Vous arrosez avec l eau de pluie : vous gagnez 100 litres. Pollution de l eau : l équipe suivante joue 2 fois BRAVO! Vous arrosez avec l eau de pluie Vous gagnez 100 Bravo! Vous arrosez avec l eau de pluie : vous gagnez 100 litres L équipe suivante joue 2 Pollution de l eau : l équipe suivante joue 2 fois BRAVO!

Plus en détail

Le bassin naturel TRAITEMENT DE L'EAU

Le bassin naturel TRAITEMENT DE L'EAU Le bassin naturel Le bassin naturel ou piscine écologique est fait de courbes, de plages immergées, d'un débordement partiel et d'enrochements avec cascade. C'est aussi un spa débordant dans le bassin.

Plus en détail

3.8 L AGRICULTURE 3.1 LES CADRES LÉGAL ET

3.8 L AGRICULTURE 3.1 LES CADRES LÉGAL ET 3.8 L AGRICULTURE Occupant à peine 1 % du territoire, l activité agricole est peu développée à l échelle du bassin versant de la rivière du Diable. Les exploitations agricoles y sont peu nombreuses, de

Plus en détail

LA MAISON DE LA BARTHE

LA MAISON DE LA BARTHE NOUVEL ESPACE MUNICIPAL LA MAISON DE LA BARTHE La nature en cœur de ville DOSSIER DE PRESSE Dossier de Ouverture presse décembre mars 2014 2013 www.dax.fr www.dax.fr SOMMAIRE Le poumon vert du cœur de

Plus en détail

LE SDAGE 2010-2015 et le PDM associé : CADRES DE RÉFÉRENCE DE LA GESTION DE L EAU DANS LE BASSIN

LE SDAGE 2010-2015 et le PDM associé : CADRES DE RÉFÉRENCE DE LA GESTION DE L EAU DANS LE BASSIN 1 LE SDAGE 2010-2015 et le PDM associé : CADRES DE RÉFÉRENCE DE LA GESTION DE L EAU DANS LE BASSIN 2 1 Plan de l intervention Le SDAGE : objectifs, enjeux, Le PDM : définition, contenu, chiffrage 3 SDAGE

Plus en détail

QUESTIONNAIRE D ENQUETE

QUESTIONNAIRE D ENQUETE 1 QUESTIONNAIRE D ENQUETE Sujet : «Contribution à l étude des savoirs et des pratiques locaux ayant une incidence directe sur les ressources naturelles collectives : cas de la Commune RUTEGAMA et de la

Plus en détail

Si vous n'arrivez pas à lire la lettre d'information ci-dessous, cliquez sur ce lien

Si vous n'arrivez pas à lire la lettre d'information ci-dessous, cliquez sur ce lien Si vous n'arrivez pas à lire la lettre d'information ci-dessous, cliquez sur ce lien La lettre d'information de la Fédération de l'ariège de pêche et de protection du milieu aquatique Actualités Cellule

Plus en détail

L assainissement en région parisienne et la préservation des milieux aquatiques

L assainissement en région parisienne et la préservation des milieux aquatiques Visite de la Cité de l Eau et de l Assainissement Avenue Kléber 92700 Colombes SIAAP Syndicat interdépartemental pour l assainissement de l agglomération parisienne L assainissement en région parisienne

Plus en détail

Les énergies fossiles et renouvelables

Les énergies fossiles et renouvelables Les énergies fossiles et renouvelables Plan : Introduction : définition 1) En quoi consiste les deux sortes d'énergies? Sous quelle forme les trouve t-on? 2) Quels sont les avantages et les inconvénients?

Plus en détail

L EAU ET L HOMME L EAU ET LA TERRE L EAU ET LA MER L EAU ET LES MILIEUX AQUATIQUES

L EAU ET L HOMME L EAU ET LA TERRE L EAU ET LA MER L EAU ET LES MILIEUX AQUATIQUES 01 Fédération française des associations de protection de la nature et de l environnement, France Nature Environnement est la porte-parole d un mouvement de 3500 associations, regroupées au sein de 80

Plus en détail

Contrôleur ph / Conductivité

Contrôleur ph / Conductivité Contrôleur ph / Conductivité Le contrôleur ph / Conductivité participe à l analyse des paramètres de l eau pour la rendre potable. Qu est ce qu une eau potable? Une eau potable est une eau que l on peut

Plus en détail

Le recyclage de la matière constituant les êtres vivants.

Le recyclage de la matière constituant les êtres vivants. Chapitre 4 : Le recyclage de la matière constituant les êtres vivants. Lorsque les êtres vivants meurent, la matière organique qui les constitue tombe sur le sol. (ex : feuilles mortes ) Que devient la

Plus en détail

Etat des lieux octobre 2006: 2006-2007 Classe à PAC : Etude de l écosystème «mare» avec les élèves de 6 ème Mauve.

Etat des lieux octobre 2006: 2006-2007 Classe à PAC : Etude de l écosystème «mare» avec les élèves de 6 ème Mauve. Etat des lieux octobre 2006: 2006-2007 Classe à PAC : Etude de l écosystème «mare» avec les élèves de 6 ème Mauve. Cette année 2006-2007 les élèves de 6 ème Mauve bénéficient de la classe à PAC sur le

Plus en détail

Analyse de qualité de l eau 2012. Calcul de l Indice de qualité bactériologique et physico-chimique. 7 stations dans les MRC des Basques et de Matane

Analyse de qualité de l eau 2012. Calcul de l Indice de qualité bactériologique et physico-chimique. 7 stations dans les MRC des Basques et de Matane Analyse de qualité de l eau 212 Calcul de l Indice de qualité bactériologique et physico-chimique 7 stations dans les MRC des Basques et de Matane Entre août et octobre 212, l OBVNEBSL a procédé a des

Plus en détail

Identification des situations à risque de contamination microbienne des eaux : intérêt des méthodes optiques

Identification des situations à risque de contamination microbienne des eaux : intérêt des méthodes optiques Identification des situations à risque de contamination microbienne des eaux : intérêt des méthodes optiques Marie-Florence Thomas Ecole des Métiers de l Environnement Situation à risques Situation à risque

Plus en détail

Les Crastes. et Fossés. Les crastes, à quoi ça sert? L entretien : qui? comment? Usagers : les bonnes pratiques

Les Crastes. et Fossés. Les crastes, à quoi ça sert? L entretien : qui? comment? Usagers : les bonnes pratiques Les Crastes et Fossés Guide d entretien 2013/2014 Les crastes, à quoi ça sert? L entretien : qui? comment? Usagers : les bonnes pratiques L entretien par les services municipaux LA TESTE CENTRE CAZAUX

Plus en détail

RAPPORT ANNUEL 2014 PARTIE B. ETAT D AVANCEMENT DES MESURES au 31.12.2014

RAPPORT ANNUEL 2014 PARTIE B. ETAT D AVANCEMENT DES MESURES au 31.12.2014 COMITE GENEVOIS POUR L UTILISATION DU FONDS ECO-ELECTRICITE RAPPORT ANNUEL 2014 PARTIE B ETAT D AVANCEMENT DES MESURES au 31.12.2014 Bassin versant Rhône Délai réalisation accordé 31.03.2014 Terminé 2014

Plus en détail

Mékong, la mère. de tous les fleuves. Le Mékong s élargit au sud de Luang Prabang, où il inonde régulièrement la région

Mékong, la mère. de tous les fleuves. Le Mékong s élargit au sud de Luang Prabang, où il inonde régulièrement la région 16 Mékong, la mère de tous les fleuves Quatrième fleuve de l Asie par le débit (après le Yangzi Jiang, le Gange- Brahmapoutre et l Ienisseï), le Mékong naît au Tibet. Après avoir contourné l Himalaya,

Plus en détail

L eau, élément de vie

L eau, élément de vie L eau, élément de vie brochet, Jura, France Le brochet, poisson prédateur Le brochet est, en tant que prédateur, une pièce essentielle des écosystèmes d eau douce. Le fonctionnement d un écosystème est

Plus en détail

Fiche P : Solutions contre l érosion des berges des cours d eau à proximité des étangs

Fiche P : Solutions contre l érosion des berges des cours d eau à proximité des étangs Fiche P : Solutions contre l érosion des berges des cours d eau à proximité des étangs Définition En géomorphologie, l érosion est le processus de dégradation et de transformation du relief qui est causé

Plus en détail

Album photos. Création de l affiche. Identification d'un bioindicateur

Album photos. Création de l affiche. Identification d'un bioindicateur Album photos Création de l affiche Identification d'un bioindicateur En collaboration avec l F. Carly, M. De Jong, A. Mc Neese, C. Hoebregts, M. De Waegenaere, A. Mierop, K. Munoz Mendoza,

Plus en détail

Chapitre 1 L EAU DANS NOTRE ENVIRONNEMENT

Chapitre 1 L EAU DANS NOTRE ENVIRONNEMENT Chapitre 1 L EAU DANS NOTRE ENVIRONNEMENT Document condensation / liquéfaction précipitation solidification évaporation fusion ruissellement infiltration 1. Place les mots suivants sur la figure ci-contre

Plus en détail

Louis-Étienne Doré CMM. Cadre de référence administratif du Parc-plage du Grand Montréal. Trame verte et bleue du Grand Montréal.

Louis-Étienne Doré CMM. Cadre de référence administratif du Parc-plage du Grand Montréal. Trame verte et bleue du Grand Montréal. Louis-Étienne Doré CMM Cadre de référence administratif du Parc-plage du Grand Montréal Trame verte et bleue du Grand Montréal Michel Lajoie Septembre 2013 TABLE DES MATIÈRES Mise en contexte...4 Le Parc-plage

Plus en détail

LA LETTRE LEMAN. édito. Pour que vivent le Léman et ses rivières. plan d action 2001-2010. n 22 - janvier 2001

LA LETTRE LEMAN. édito. Pour que vivent le Léman et ses rivières. plan d action 2001-2010. n 22 - janvier 2001 n 22 - janvier 2001 ISSN 1016-3395 LA LETTRE LEMAN DU BULLETIN D INFORMATION DE LA COMMISSION INTERNATIONALE POUR LA PROTECTION DES EAUX DU LEMAN e-mail : cipel@cipel.org - Rédaction : CIPEL - Case postale

Plus en détail

Les ensemencements de poissons et le développement durable. Un outil de mise en valeur pour la pêche sportive

Les ensemencements de poissons et le développement durable. Un outil de mise en valeur pour la pêche sportive Les ensemencements de poissons et le développement durable Un outil de mise en valeur pour la pêche sportive Les quatres principaux sujets 1. Le portrait des ensemencements dans la MRC des Laurentides

Plus en détail

eau, nitrate agr culture mieux comprendre Le rôle du nitrate pour une agriculture durable, qui respecte L eau

eau, nitrate agr culture mieux comprendre Le rôle du nitrate pour une agriculture durable, qui respecte L eau eau, nitrate & i- agr culture mieux comprendre Le rôle du nitrate pour une agriculture durable, qui respecte L eau Les agriculteurs utilisent et produisent du nitrate, sous forme d engrais organique (fumier,

Plus en détail

Est-elle bonne à boire?

Est-elle bonne à boire? Environnement et Travail Gestion de l environnement et des aires naturelles L eau de votre puits Est-elle bonne à boire? 1 Cette série de brochures décrit ce que les propriétaires de puits privés peuvent

Plus en détail

PECHE EN BARQUE SUR LE PLAN D EAU DU BARRAGE SUR L AGLY

PECHE EN BARQUE SUR LE PLAN D EAU DU BARRAGE SUR L AGLY PECHE EN BARQUE SUR LE PLAN D EAU DU BARRAGE SUR L AGLY FICHE DE RENSEIGNEMENT année 2016 1 ) Renseignements concernant le pêcheur : Responsabilité civile du pêcheur Nom : Prénoms : Coordonnées adresse

Plus en détail

Chapitre 3 : Vers une agriculture durable

Chapitre 3 : Vers une agriculture durable Chapitre 3 : Vers une agriculture durable Au XXI siècle, on prévoit une population de 9 milliards d êtres humains. Nourrir la population est donc un défi majeur. Cf. cours de seconde : problèmes de la

Plus en détail

{Les eaux profondes {Les eaux de surface

{Les eaux profondes {Les eaux de surface F1 : Les différents types de pollution Une pollution est un phénomène ou élément perturbateur d un équilibre établi et plus particulièrement si cet élément est nuisible à la vie. Nous trouvons les pollutions

Plus en détail

Comment prouver que les végétaux ont besoin d eau, de minéraux, d air et de lumière pour se développer normalement?

Comment prouver que les végétaux ont besoin d eau, de minéraux, d air et de lumière pour se développer normalement? Comment prouver que les végétaux ont besoin d eau, de minéraux, d air et de lumière pour se développer normalement? La question que l on se pose : Les végétaux ont-ils besoin d eau, de minéraux, d air

Plus en détail

Contexte général. La situation hydrologique du territoire

Contexte général. La situation hydrologique du territoire L EAU DANS L AUDOMAROIS Crédit Photo www.patrimoines-saint-omer.fr, Albert MILLOT, Albert MILLOT, PNR CMO, Carl Peterolff, Thibault GEORGES, www.labelimage.fr, La voix du Nord Contexte général La situation

Plus en détail

LES LIVRETS SUR L EAU DU BASSIN ARTOIS-PICARDIE Vers le bon état des eaux : actions et résultats

LES LIVRETS SUR L EAU DU BASSIN ARTOIS-PICARDIE Vers le bon état des eaux : actions et résultats LES LIVRETS SUR L EAU DU BASSIN ARTOIS-PICARDIE Vers le bon état des eaux : actions et résultats Crédit photo : JP.LEFEBVRE - AEAP Principaux résultats du bilan intermédiaire 2012 du Programme de Mesures

Plus en détail

2/ Donner les différents traitements pour rendre l eau potable et définir le rôle de chacune des étapes.

2/ Donner les différents traitements pour rendre l eau potable et définir le rôle de chacune des étapes. II/ Traitement des eaux (CDI) 1/ Le traitement des eaux à Aix pour les rendre potables Activité TD 1/ Indiquer une station de traitement des eaux de la ville d Aix. http://www.mairie-aixenprovence.fr/article.php3?id_article=60

Plus en détail

Le protocole de surveillance FOGEM

Le protocole de surveillance FOGEM Le protocole de surveillance FOGEM Le matériel de mesure mise en œuvre Dans le cadre du programme Life SEL.LR (1996-2000), la DIREN LR a mis en place un comité du pilotage constitué par des représentants

Plus en détail

De l'eau des rivières à l'eau du robinet.

De l'eau des rivières à l'eau du robinet. De l'eau des rivières à l'eau du robinet. Pour être en bonne santé, l homme doit consommer 1,5 litre d eau chaque jour. Encore faut-il que cette eau soit d une qualité satisfaisante. L eau est dite potable

Plus en détail

TRAVAUX RESTAURATION MORPHOLOGIQUE ET DIVERSIFICATION D HABITATS SUR L ÈVRE A LA JUBAUDIERE :

TRAVAUX RESTAURATION MORPHOLOGIQUE ET DIVERSIFICATION D HABITATS SUR L ÈVRE A LA JUBAUDIERE : TRAVAUX RESTAURATION MORPHOLOGIQUE ET DIVERSIFICATION D HABITATS SUR L ÈVRE A LA JUBAUDIERE : Bassin versant de l Èvre : - Superficie : 573 km² - 45 communes concernées - Longueur de cours d eau cumulée

Plus en détail

Doctrine d'instruction des projets de drainage agricole

Doctrine d'instruction des projets de drainage agricole Données générales sur le drainage et ses impacts PREFET DE LA HAUTE-MARNE Direction départementale des territoires Service environnement et ressources naturelles Bureau préservation des milieux aquatiques

Plus en détail

TABLEAU DE BORD 2010

TABLEAU DE BORD 2010 TABLEAU DE BORD 2010 S Le tableau de bord du SDAGE en quelques mots Aide à la lecture Suivi du bon état des eaux Gérer les conditions favorables à une bonne gouvernance Orientation A Les structures de

Plus en détail

Dans le cadre du Plan Pluie : les chantiers 2008-2009 du Maillage Bleu

Dans le cadre du Plan Pluie : les chantiers 2008-2009 du Maillage Bleu Dans le cadre du Plan Pluie : les chantiers 2008-2009 du Maillage Bleu Le point sur les chantiers prévus en 2008-2009 par la Ministre bruxelloise de l Environnement, Evelyne Huytebroeck : Cours du Molenbeek

Plus en détail

Mesures de la qualité de l'eau de la Loire. Collège Hubert Fillay/ Bracieux/ Juin 2009

Mesures de la qualité de l'eau de la Loire. Collège Hubert Fillay/ Bracieux/ Juin 2009 Mesures de la qualité de l'eau de la Loire Collège Hubert Fillay/ 41250 Bracieux/ Juin 2009 La température La température des cours d eau joue un rôle fondamental dans la dynamique des écosystèmes aquatiques.

Plus en détail

alimentées par l eau de de surface Dans une goutte d eau Pompes à chaleur EN BREF Les pompes à chaleur

alimentées par l eau de de surface Dans une goutte d eau Pompes à chaleur EN BREF Les pompes à chaleur Dans une goutte d eau Pompes à chaleur alimentées par l eau de surface EN BREF Les pompes à chaleur alimentées par l eau de surface permettent de faire un transfert de chaleur entre un plan d eau et un

Plus en détail