Retour du bison d Europe dans le Jura : ébauche de projet

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Retour du bison d Europe dans le Jura : ébauche de projet"

Transcription

1 Retour du bison d Europe dans le Jura : ébauche de projet 1 La vision Le bison d Europe a été éradiqué de Suisse déjà au Moyen-âge. Il s en est même fallu de peu pour que le plus grand mammifère sauvage d Europe ne s éteigne définitivement il y a environ un siècle. Depuis quelques années, un peu plus de 2000 bisons d Europe vivent à nouveau en toute liberté en Europe de l Est (Pologne, Biélorussie, Ukraine, Russie, Lituanie). Dans d autres pays, des bisons d Europe sont tenus dans de vastes enclos principalement à des fins d entretien du paysage et pour le tourisme. Les expériences vécues avec les bisons d Europe ailleurs et la régression de l'exploitation agricole et forestière dans les régions périphériques en Suisse nous font espérer que le bison d Europe puisse également revenir chez nous. Le bison d Europe appartient à notre faune indigène au même titre que l ours, le cerf élaphe ou le renard. L arc jurassien offrirait suffisamment d espace pour une population relativement importante de bisons d'europe en liberté. Avec le retour des bisons d Europe dans des régions composées de pâturages boisés, nous comptons obtenir les effets positifs suivants : réintroduction d une espèce animale éradiquée ; augmentation de l attractivité touristique ; maintien ouvert d importantes zones forestières de valeur particulière. Le bison d Europe s inscrit alors dans la pensée d une nature sauvage livrée à sa propre dynamique. Son sort constitue un exemple frappant du peu de temps qu il aura fallu pour mener une espèce animale au bord de son extinction et de l investissement nécessaire à son sauvetage. D autres initiatives se révèlent indispensables pour assurer son avenir. L une d entre elles devrait venir de la Suisse. Les coûts induits localement par la présence des bisons d Europe en liberté, par ex. pour la protection des cultures, le retrait de quelques «animaux à problèmes» ou la surveillance des animaux et de leur incidence sur le paysage, devraient être compensés amplement par leur utilité (entretien du paysage, attractivité touristique). Des modèles d indemnisation se révèlent nécessaires, vu que les coûts et les bénéfices reviennent à divers groupes de personnes (par ex. avantages pour le tourisme, coûts pour les propriétaires des forêts). Retour du Bison d'europe dans le Jura ébauche de projet 16 mars 2015 page 1/6 DW06 ProjektskizzeWisentV7F.docx

2 2 Réaliser la vision! Le moment se prête au retour du bison d Europe. Jamais la pression de l exploitation agricole et forestière dans les régions montagneuses d Europe centrale n aura été aussi faible depuis le Moyen-âge. Il y a de nouveau de l espace pour les animaux sauvages et même pour de la nature sauvage à certains endroits. L utilisation à des fins touristiques du paysage est une préoccupation de premier plan. La présence de grands animaux sauvages peut augmenter l attrait d'une région au niveau paysager. Les premiers grands enclos à bisons d Europe ont été créés dans divers pays d Europe centrale. Quelques éleveurs du bison nord-américain, proche cousin du bison d Europe, existent déjà en Suisse. Les animaux sont utilisés pour la production de viande et à des fins touristiques. Des problèmes éventuels suscités par le retour à la vie sauvage pour l exploitation forestière ou agricole, ainsi que pour la circulation routière, peuvent être maitrisés. Les exemples d autres pays dans lesquels des bisons d Europe vivent en liberté le démontrent. Un projet a été récemment lancé sur initiative privée en Allemagne avec pour objectif la réintroduction de bisons d Europe en liberté dans une région de moyenne montagne : dans le massif du Rothaargebirge en Westphalie; les premiers bisons d Europe y vivent en liberté. Les bisons d Europe ne reviendront pas naturellement en Suisse comme les cerfs, sangliers, loups ou autres ours. Du moins pas dans les décennies à venir. Il est nécessaire de les réintroduire comme on l a fait avec les bouquetins, les castors et les lynx. Nous avons maintenant besoin de personnes désirant réaliser cette vision et s investir pour faire le nécessaire avec enthousiasme, compétence et obstination, en dialogue ouvert avec toutes les personnes concernées. Nous avons déjà trouvé les premières personnes avec les initiateurs de ce projet. D autres doivent encore venir renforcer ce groupe. Par ailleurs, il faut des moyens financiers pour commencer. De l argent pour les études, la publicité, la recherche de partenaires, les grands enclos, la surveillance, l accompagnement scientifique. Au cours des ans, les bisons d Europe en liberté offriront toutefois un avantage financier. Retour du Bison d'europe dans le Jura ébauche de projet 16 mars 2015 page 2/6

3 3 Les étapes d une réintroduction contrôlée 3.1 Aperçu avec calendrier An 1 Trägerschaft gründen, Partner gewinnen, Planen, Finanzierung der Startphase sichern, rechtliche Fragen klären, andere Projekte auswerten An 2 Grands enclos An 3 Eveiller de l intérêt An 4 susciter l enthousiasme pour les bisons d Europe An 5 expérimenter techniquement expérimenter en An 6 milieu forestier expérimenter au niveau agricole Troupeaux(s) en semiliberté An 7 An 8 An 9 An 10 An 11 chercher des financements agrandir les troupeaux Familiarisation avec le bison d Europe impact sur le paysage expérimenter aux niveaux agricole et forestier développer le volet touristique reconnaitre les problèmes éventuels suscités par les troupeaux en liberté élaborer des solutions agrandir les troupeaux Des bisons d Europe en liberté dans le Jura! 3.2 Travaux préparatoires Les préparatifs dureront environ une année. Ils comprendront les travaux suivants : recherche et détermination des habitats adéquats avec une attention particulière portée à la chaine jurassienne ; recherche d un partenaire institutionnel dans une région où la présence de bisons d Europe représenterait un label de qualité touristique, par ex. un parc naturel d'importance nationale ; création d une organisation responsable juridiquement ; recherche de partenaires pour l ensemble du projet et pour des éléments isolés du projet, ainsi que de partenaires pour l'accompagnement scientifique ; une planification soignée du projet incluant les expériences d élevage de bisons d Europe et l observation des essais de réintroduction en cours dans différents pays ; clarification des questions légales sur l élevage des bisons d Europe, comme les autorisations nécessaires ; garantie du financement pour la phase initiale. 3.3 Aménagement de vastes enclos («Centre du bison d Europe») et exploitation Un grand enclos à bisons d Europe d environ un kilomètre carré remplit plusieurs objectifs: éveiller de l intérêt pour les bisons d Europe et susciter de l enthousiasme pour leur réintroduction ; Retour du Bison d'europe dans le Jura ébauche de projet 16 mars 2015 page 3/6

4 générer des recettes grâce aux visiteurs ; expérimenter "techniquement" l'élevage de bisons d Europe (gestion des animaux dans de grands enclos, structures des groupes, grillages, questions vétérinaires) ; mener des recherches scientifiques concernant leur incidence sur la sylviculture et sur le développement de la végétation ; agrandir les troupeaux afin de disposer d un maximum d animaux pour les étapes ultérieures du projet. Les grands enclos serviront probablement durant env. 10 ans. Plus tard, ils ne seront plus nécessaires parce que les différents objectifs pourront être atteints plus efficacement et à moindre frais avec la conduite de différents troupeaux en semi-liberté. 3.4 Bisons d Europe en semi-liberté On entend par semi-liberté des bisons d Europe qui se déplacent librement dans des sites de plusieurs kilomètres carrés, par exemple dans une région mixte de pâturages boisés. Les surfaces clôturées sont tout au plus celles dans lesquelles les bisons d Europe ne doivent pas pénétrer. De tels troupeaux font l objet d une surveillance constante (a priori par télémétrie GPS). En général, des barrières naturelles et artificielles délimitent le territoire d un troupeau. Le troupeau est «accompagné» par un ranger susceptible de résoudre immédiatement tout problème et qui veille comme un «berger» à ce que les animaux ne quittent pas la zone qui leur est réservée. Le ranger est toujours atteignable pour des renseignements ou de l aide. De tels troupeaux peuvent être réintroduits uniquement dans des régions dans lesquelles aucun élevage de bovins n est (plus) conduit. Il s agit actuellement dans la chaîne jurassienne surtout de zones montagneuses majoritairement boisées avec une faible proportion de pâturages. Les bisons d Europe en semi-liberté doivent être suivis très attentivement durant les premières années. Plusieurs questions nécessitent une clarification scientifique rigoureuse, par exemple : Comment le paysage se transforme-t-il avec une pâture extensive par des bisons d Europe? Quel est l incidence des bisons d Europe sur la sylviculture et comment doit-on y réagir? Comment développer une valeur ajoutée optimale pour le tourisme grâce aux bisons d Europe? Quels problèmes génèrent des bisons d Europe en liberté? Retour du Bison d'europe dans le Jura ébauche de projet 16 mars 2015 page 4/6

5 Comment résoudre pratiquement les problèmes et quel en est le coût? Nous estimons qu'il faudra au moins cinq ans d'expériences jusqu'à ce que l on aura répondu clairement aux questions les plus importantes. 3.5 Bisons d Europe en liberté Lorsque les expériences faites avec les troupeaux de bisons d Europe en semi-liberté auront été positives et les problèmes éventuels résolus, les troupeaux seront lâchés de manière ciblée ; ils seront en totale liberté. Il sera également possible de créer et d introduire de nouveaux troupeaux. Le présent projet aura alors abouti, couronné de succès. Pour cela, il faut compter environ 10 ans après le lancement du projet. 4 Estimation des coûts totaux du projet sur une durée de 11 ans Première estimation approximative des coûts du projet : Prestations Calcul Coût CHF Travaux préparatoires (3.2) 640 heures à CHF 130 frais déplacement CHF 5'000 dépenses matériel CHF 1'800 Aménagement d un grand enclos 5 km grillage CHF 800'000 aménagement pour animaux et visiteurs, matériel didactique et d expérimentationl CHF 200'000 90'000 1'000'000 Entretien et surveillance de l'enclos (sans recherche scientifique) Pilotage du projet, planification, organisation études d accompagnement, relations publiques, etc. Surveillance des troupeaux en semi-liberté Etudes d accompagnement Frais divers, soutiens aux agriculteurs, réserve Coût total du projet sur 11 ans durant 9 ans 800 heures à CHF 65 par an matériel, fourrage par an, CHF 8'000 durant 10 ans 320 heures à CHF 130 par an matériel, fourrage par an, CHF 8'000 durant 7 ans 400 heures à CHF 100 par an CHF 15'000 frais de matériel par an durant 10 ans 320 heures à CHF 100 par an frais de matériel CHF 50'000 par an 540' ' ' ' '000 3'770'000 Retour du Bison d'europe dans le Jura ébauche de projet 16 mars 2015 page 5/6

6 5 Les initiateurs du «Groupe Bisons d Europe Suisse» Darius Weber Dr. phil II, biologiste de la faune sauvage Expert, conseiller, chercheur pour la gestion de la faune sauvage et de la nature Christian Stauffer Zoologue, MBA Directeur du Réseau des parcs suisses Karin Hindenlang Zoologue Directrice du Wildnispark Zürich Mario Broggi PD Dr. nat. techn., ingénieur forestier et écologue, Triesen (FL) Anc. Directeur de l Institut fédéral pour l'étude de la neige et des avalanches (WSL), aujourd hui expert pour la vie sauvage et pour des fondations de protection de la nature Retour du Bison d'europe dans le Jura ébauche de projet 16 mars 2015 page 6/6

L ARC JURASSIEN CONNAISSANCE DE L ARC JURASSIEN. Les pâturages boisés ou pré-bois, une caractéristique originale de l Arc Jurassien

L ARC JURASSIEN CONNAISSANCE DE L ARC JURASSIEN. Les pâturages boisés ou pré-bois, une caractéristique originale de l Arc Jurassien Page 1 Les pâturages boisés ou pré-bois, une caractéristique originale de l Arc Jurassien 1 Des paysages très diversifiés Depuis des siècles, les activités agricoles et forestières ont façonné les paysages

Plus en détail

Morcellement du paysage

Morcellement du paysage Morcellement du paysage L indicateur «Morcellement du paysage» montre comment le paysage en dessous de 100 mètres est morcelé par des barrières artificielles telles que des routes ou des zones d habitation.

Plus en détail

Planification d une course en respect avec l environnement

Planification d une course en respect avec l environnement Planification d une course en respect avec l environnement Club Alpin suisse, Section Neuchâtel Jean Bernard Python Octobre 2013 Sommaire Origines et buts des zones de protection Comment reconnaître les

Plus en détail

Ordonnance sur les parcs d importance nationale

Ordonnance sur les parcs d importance nationale Projet du 0 janvier 007 Ordonnance sur les parcs d importance nationale (Ordonnance sur les parcs, OParcs) du... Le Conseil fédéral suisse, vu les art. k et 6 de la loi fédérale du er juillet 966 sur la

Plus en détail

Directives relatives au règlement régissant l octroi du brevet fédéral d accompagnatrice ou d accompagnateur de randonnée.

Directives relatives au règlement régissant l octroi du brevet fédéral d accompagnatrice ou d accompagnateur de randonnée. Directives Directives relatives au règlement régissant l octroi du brevet fédéral d accompagnatrice ou d accompagnateur de randonnée. Les dispositions des présentes directives s appliquent aussi bien aux

Plus en détail

AGRICULTURE DURABLE DE MOYENNE MONTAGNE

AGRICULTURE DURABLE DE MOYENNE MONTAGNE AGRICULTURE DURABLE DE MOYENNE MONTAGNE «Optimisation des agroressources des territoires et amélioration de la valeur ajoutée des systèmes agricoles de moyenne montagne» Agriculture Durable de Moyenne

Plus en détail

Les parcs nationaux et régionaux

Les parcs nationaux et régionaux Les parcs nationaux et régionaux Page 1 sur 9 Sommaire LES PARCS NATIONAUX... 3 1.1. FONCTIONNEMENT D UN PARC NATIONAL... 4 1.2. LE PARC NATIONAL DES PYRENEES... 4 1.3. LE PARC NATIONAL DES ECRINS... 4

Plus en détail

Les corridors écologiques: Bases scientifiques et limites de la connaissance

Les corridors écologiques: Bases scientifiques et limites de la connaissance Les corridors écologiques: Bases scientifiques et limites de la connaissance Françoise Burel, CNRS Jacques Baudry, INRA CAREN, Rennes www.caren.univ-rennes1.fr/pleine-fougeres Les paysages sont hétérogènes

Plus en détail

Prise de position de la fondation Gen Suisse sur la modification de la loi sur le génie génétique et l ordonnance sur la coexistence.

Prise de position de la fondation Gen Suisse sur la modification de la loi sur le génie génétique et l ordonnance sur la coexistence. Office fédéral de l agriculture OFAG Mattenhofstrasse 5 3003 Berne Zurich, le 14 Mai 2013 Prise de position de la fondation Gen Suisse sur la modification de la loi sur le génie génétique et l ordonnance

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES. d animations sur le. Août 2015. Référence du marché : 2015-A260-1

CAHIER DES CHARGES. d animations sur le. Août 2015. Référence du marché : 2015-A260-1 CAHIER DES CHARGES - Création de films d animations sur le changement climatique Août 2015 Référence du marché : 2015-A260-1 Parc naturel régional des Grands Causses 71, boulevard de l Ayrolle - B.P. 50126

Plus en détail

Politique Agricole Commune. Aide Bovine Allaitante

Politique Agricole Commune. Aide Bovine Allaitante Politique Agricole Commune Aide Bovine Allaitante 2015 Aides Bovines Allaitantes: Attribution des références : - Soumis à un plafond budgétaire, dépendant du nombre de demandes - Allocation des références

Plus en détail

ALPI MARITTIME MERCANTOUR. Un passé, un présent, et un futur partagés

ALPI MARITTIME MERCANTOUR. Un passé, un présent, et un futur partagés ALPI MARITTIME MERCANTOUR Un passé, un présent, et un futur partagés Un espace protégé transfrontalier Des valeurs communes Deux espaces naturels protégés en limite méridionale de l arc alpin Totalisant

Plus en détail

pastoraloup Programme associatif de soutien au pastoralisme en zones à loups www.ferus.org

pastoraloup Programme associatif de soutien au pastoralisme en zones à loups www.ferus.org pastoraloup Programme associatif de soutien au pastoralisme en zones à loups www.ferus.org PastoraLoup Depuis plus de 15 ans, l association FERUS met en place un programme de soutien au pastoralisme basé

Plus en détail

LE MONITORING DE LA BIODIVERSITE EN SUISSE. Hervé LETHIER, EMC2I

LE MONITORING DE LA BIODIVERSITE EN SUISSE. Hervé LETHIER, EMC2I LE MONITORING DE LA BIODIVERSITE EN SUISSE Hervé LETHIER, EMC2I INTRODUCTION OBJECTIFS L INSTRUMENT LES INDICATEURS UN PREMIER BILAN INTRODUCTION OBJECTIF De simples inventaires spécialisés et ciblés Combler

Plus en détail

du Massif du Jura Enjeux perspectives Commissariat à l Aménagement

du Massif du Jura Enjeux perspectives Commissariat à l Aménagement Schéma interrégional d aménagement & de de développement du Massif du Jura & perspectives Enjeux perspectives Commissariat à l Aménagement du Massif du Jura Le territoire Massif du Jura Arc montagneux

Plus en détail

Section 9. Établissement de rapports et communication des résultats

Section 9. Établissement de rapports et communication des résultats Section 9 Établissement de rapports et communication des résultats 135 Établissement de rapports et communication des résultats Distribuer rapidement les résultats aux parties prenantes. Choisir le moyen

Plus en détail

Un parc naturel périurbain: aux limites de la ville? Blaise Mulhauser Muséum d histoire naturelle

Un parc naturel périurbain: aux limites de la ville? Blaise Mulhauser Muséum d histoire naturelle Un parc naturel périurbain: aux limites de la ville? Blaise Mulhauser Muséum d histoire naturelle Qu est-ce qu un parc naturel périurbain? Les Il s agit trois de catégories l une des sont trois régies

Plus en détail

VERS LE RÉTABLISSEMENT DU CARIBOU FORESTIER!

VERS LE RÉTABLISSEMENT DU CARIBOU FORESTIER! MÉMOIRE DÉPOSÉ À ENVIRONNEMENT CANADA DANS LE CADRE DE LA CONSULTATION SUR LE PROGRAMME DE RÉTABLISSEMENT DE LA POPULATION BORÉALE DU CARIBOU DES BOIS (RANGIFER TARANDUS CARIBOU) AU CANADA VERS LE RÉTABLISSEMENT

Plus en détail

LA MAISON DE LA BARTHE

LA MAISON DE LA BARTHE NOUVEL ESPACE MUNICIPAL LA MAISON DE LA BARTHE La nature en cœur de ville DOSSIER DE PRESSE Dossier de Ouverture presse décembre mars 2014 2013 www.dax.fr www.dax.fr SOMMAIRE Le poumon vert du cœur de

Plus en détail

Guide pratique Données scientifiques relatives au «Vol libre & Faune sauvage»

Guide pratique Données scientifiques relatives au «Vol libre & Faune sauvage» Guide pratique Données scientifiques relatives au «Vol libre & Faune sauvage» Public cible Toute personne impliquée dans un projet de mise en œuvre, que ce soit en tant que conseiller professionnel et

Plus en détail

MARAIS DE SACY LA PROPRIETE DEPARTEMENTALE

MARAIS DE SACY LA PROPRIETE DEPARTEMENTALE MARAIS DE SACY LA PROPRIETE DEPARTEMENTALE Historique 2002: Acquisition de 230ha au sein des marais de Sacy-le-Grand, constituée de diverses parcelles et dans laquelle s exerçait l élevage de bovins et

Plus en détail

U n e d i v e r s i f i c a t i o n e n p r e s t a t i o n d e s e r v i c e s

U n e d i v e r s i f i c a t i o n e n p r e s t a t i o n d e s e r v i c e s CHAMBRES D'AGRICULTURE LORRAINE Référentiel Diversification 2007 P E N S I O N D ' É Q U I D É S U n e d i v e r s i f i c a t i o n e n p r e s t a t i o n d e s e r v i c e s CONDITION DE RÉUSSITE DU

Plus en détail

Surfaces forestières dominées par des espèces allochtones

Surfaces forestières dominées par des espèces allochtones Surfaces forestières dominées par des espèces allochtones Pour l économie forestière suisse, la culture d essences allochtones est pratiquement insignifiante. La part de forêt dominée par des essences

Plus en détail

Un couple de Pandas géants au Zoo de Mulhouse!

Un couple de Pandas géants au Zoo de Mulhouse! Janvier 2008 Tourisme et attractivité : Un couple de Pandas géants au Zoo de Mulhouse! «MULHOUSE j y crois.» est une association dont le but est de faire émerger des idées concrètes, réalistes et constructives

Plus en détail

MEMORANDUM D ENTENTE RELATIF. AUX MESURES DE CONSERVATION DU PHRAGMITE AQUATIQUE (Acrocephalus paludicola)

MEMORANDUM D ENTENTE RELATIF. AUX MESURES DE CONSERVATION DU PHRAGMITE AQUATIQUE (Acrocephalus paludicola) MEMORANDUM D ENTENTE RELATIF AUX MESURES DE CONSERVATION DU PHRAGMITE AQUATIQUE (Acrocephalus paludicola) MÉMORANDUM D ENTENTE RELATIF AUX MESURES DE CONSERVATION DU PHRAGMITE AQUATIQUE (Acrocephalus paludicola)

Plus en détail

R_38 Créer des parcs naturels régionaux

R_38 Créer des parcs naturels régionaux PLAN DIRECTEUR CANTONAL FICHE DE COORDINATION R_38 Créer des parcs naturels régionaux Etat d'information création : 23.05.11 actualisation : Version adoptée par le CE / juin 2011 But Créer des parcs naturels

Plus en détail

Classes vertes 2015 SCOLAIRE

Classes vertes 2015 SCOLAIRE Classes vertes 2015 SCOLAIRE Tout à commencé un matin de Novembre 1992, au fond du vallon de Mollières, par quelques traces laissées dans la neige. Un coup d œil dans les jumelles et c était confirmé,

Plus en détail

z ei hw c ld S tbi Luf

z ei hw c ld S tbi Luf Luftbild Schweiz Présentation générale 2013 2 3 Entre Suisse et France (Rhône-Alpes) La Région Rhône-Alpes et la Suisse : deux territoires de poids comparables Suisse : Superficie : 41'284 km² Population

Plus en détail

Cabinet d ingénieurs conseils en environnement assainissement aménagement

Cabinet d ingénieurs conseils en environnement assainissement aménagement Diffuser une information publique (sensibilisation des ayants droits potentiels) ; Réaliser un diagnostic préalable ; Monter le contrat selon la documentation officielle ; Déposer le dossier et en suivre

Plus en détail

Réunion territoriale sur le projet de Parc Naturel Régional

Réunion territoriale sur le projet de Parc Naturel Régional Réunion territoriale sur le projet de Parc Naturel Régional 12 réunions d octobre à décembre 2013 Un PNR c est quoi? C est un label réservé aux territoires remarquables (paysages/nature/patrimoine culturel)

Plus en détail

Projet Promotion d Elevage dans l Atacora (PPEA)

Projet Promotion d Elevage dans l Atacora (PPEA) Domaines d apprentissage : Autopromotion Expérience : Gestion de terroir Développement local 1. Situation de départ La promotion de l élevage démarrée avec le projet en juillet 1983 sur la base d un programme

Plus en détail

La Maison du Fromage - Vallée de Munster, Un espace vivant, authentique, ludique, ouvert à tous

La Maison du Fromage - Vallée de Munster, Un espace vivant, authentique, ludique, ouvert à tous 1 2 La Maison du Fromage - Vallée de Munster, Un espace vivant, authentique, ludique, ouvert à tous Connue au-delà des frontières pour son illustre fromage, la vallée de Munster entend bien le mettre à

Plus en détail

Gembloux Agro-Bio Tech Université de Liège. La Pie Rouge mixte

Gembloux Agro-Bio Tech Université de Liège. La Pie Rouge mixte Gembloux Agro-Bio Tech Université de Liège La Pie Rouge mixte Origine de la race La situation géographique de la Belgique au milieu de l Europe Occidentale a toujours favorisé un brassage important tant

Plus en détail

La Charte Forestière de Territoire Normandie-Maine

La Charte Forestière de Territoire Normandie-Maine La Charte Forestière de Territoire Normandie-Maine La Charte Forestière de Territoire Les crêtes gréseuses, couronnées de forêt, constituent l ossature du territoire des monts de Normandie et du Maine.

Plus en détail

renforcement d un réseau de télécommunications, île beausoleil, parc national des îles de la baie géorgienne, ontario (canada)

renforcement d un réseau de télécommunications, île beausoleil, parc national des îles de la baie géorgienne, ontario (canada) C a s 3 renforcement d un réseau de télécommunications, île beausoleil, parc national des îles de la baie géorgienne, ontario (canada) par Marc Duchesne et Marc Lapointe Bell Canada Limitée F3.1 Présentation

Plus en détail

Clôtures et planification territoriale pour la protection des troupeaux

Clôtures et planification territoriale pour la protection des troupeaux Clôtures et planification territoriale pour la protection des troupeaux Contenu Retrospective sur 10 ans «pratique concernant les clôtures de protection» Situation initiale: Article de soutien OChP 2013,

Plus en détail

Title: OED Précis no. 134 - Gestion de la production animale au Botswana: les précieuses leçons des expériences précédentes Job number: 98F0708

Title: OED Précis no. 134 - Gestion de la production animale au Botswana: les précieuses leçons des expériences précédentes Job number: 98F0708 Title: OED Précis no. 134 - Gestion de la production animale au Botswana: les précieuses leçons des expériences précédentes Job number: 98F0708 Language: English Translations: French Country: Botswana

Plus en détail

De vraies perspectives d avenir Des dispositifs d accompagnement et de financements De multiples complémentarités

De vraies perspectives d avenir Des dispositifs d accompagnement et de financements De multiples complémentarités De vraies perspectives d avenir Des dispositifs d accompagnement et de financements De multiples complémentarités Organisateurs : Partenaires : Des outils d accompagnement Des outils de financement Zoom

Plus en détail

Lignes directrices pour les catégories de gestion des aires protégées. Deuxième partie. Les catégories de gestion

Lignes directrices pour les catégories de gestion des aires protégées. Deuxième partie. Les catégories de gestion Ce document est extrait des «Linges directrices pour les catégories de gestion des aires protégées». Pour commander cette publication, veillez contacter : le Service de publications de l UICN 219c Huntingdon

Plus en détail

Les plans de gestion intégrée (PGI) dans l'arc jurassien

Les plans de gestion intégrée (PGI) dans l'arc jurassien Les plans de gestion intégrée (PGI) dans l'arc jurassien Un exemple de cohabitation harmonieuse sur un même territoire (espaces sylvo-pastoraux) Julien Berberat Ing. agronome EPF Gérald Fringeli Ing. forestier

Plus en détail

AMENDEMENTS PROPOSES A LA DECLARATION COMMUNE DE LA COORDINATION COE-UE-OIE SUR LE BIEN-ETRE DES ANIMAUX

AMENDEMENTS PROPOSES A LA DECLARATION COMMUNE DE LA COORDINATION COE-UE-OIE SUR LE BIEN-ETRE DES ANIMAUX L Europe pour le bien-être des animaux AMENDEMENTS PROPOSES A LA DECLARATION COMMUNE DE LA COORDINATION COE-UE-OIE SUR LE BIEN-ETRE DES ANIMAUX DEMANDE DE LA FRANCE Si nous voulons clairement intégrer

Plus en détail

Le montant des aides versées

Le montant des aides versées 259 Agreste Primeur Numéro 259 - avril 2011 Le bilan de santé de la Pac Une redistribution des aides en faveur des élevages d herbivores En 2010, la réforme issue du bilan de santé de la Pac est mise en

Plus en détail

Gestion d un monument historique cité: l exemple de la maison Mary-Dorothy-Molson

Gestion d un monument historique cité: l exemple de la maison Mary-Dorothy-Molson Gestion d un monument historique cité: l exemple de la maison Mary-Dorothy-Molson Gestion d un monument historique cité: le cas de la maison Mary-Dorothy-Molson José Froment, 12 juin 2009 Denise Caron,

Plus en détail

Grégory Loucougaray, Pierre Gos, Laurent Dobremez, Baptiste Nettier, Yves Pauthenet & Sandra Lavorel

Grégory Loucougaray, Pierre Gos, Laurent Dobremez, Baptiste Nettier, Yves Pauthenet & Sandra Lavorel Pratiques agricoles et propriétés agro-écologiques des prairies dans un processus d intensification écologique : le cas de l élevage bovin dans le Vercors Grégory Loucougaray, Pierre Gos, Laurent Dobremez,

Plus en détail

Caractéristiques générales

Caractéristiques générales Caractéristiques générales Densité de Bois par Unités paysagères (Surface occupée en %) Loire urbaine 30,1 Gatine Tourangelle 23,1 Grande Sologne 69,1 Confins Beauce et Loir 37,3 Vallee de la Loire et

Plus en détail

Produire une carte thématique: l exemple du Cahier des Habitats Fauniques de la Forêt Modèle du Bas-Saint-Laurent. Ateliers

Produire une carte thématique: l exemple du Cahier des Habitats Fauniques de la Forêt Modèle du Bas-Saint-Laurent. Ateliers Produire une carte thématique: l exemple du Cahier des Habitats Fauniques de la Forêt Modèle du Bas-Saint-Laurent Ateliers Sur la conservation des milieux naturels / 16 et 17 mars 2007, Montréal Par Catherine

Plus en détail

916.010 Ordonnance sur l aide à la promotion des ventes de produits agricoles

916.010 Ordonnance sur l aide à la promotion des ventes de produits agricoles Ordonnance sur l aide à la promotion des ventes de produits agricoles (Ordonnance sur la promotion des ventes de produits agricoles, OPVA) du 9 juin 2006 (Etat le 1 er janvier 2014) Le Conseil fédéral

Plus en détail

Le développement des montagnes basé sur les atouts environnementaux et culturels

Le développement des montagnes basé sur les atouts environnementaux et culturels Le développement des montagnes basé sur les atouts environnementaux et culturels Marie GUITTON, Euromontana Comité des régions, Bruxelles 29 Septembre 2011 Historique Des grandes étapes structurantes:

Plus en détail

Parcs Naturels Régionaux et Nationaux

Parcs Naturels Régionaux et Nationaux CMM Parcs Naturels Régionaux et Nationaux LES PARCS NATIONAUX Les parcs nationaux ont été créés par la loi de 1960. Ils ont pour mission de protéger des espaces naturels d une richesse exceptionnelle.

Plus en détail

4 octobre 2007 Journée Mondiale de l Animal

4 octobre 2007 Journée Mondiale de l Animal 4 octobre 2007 Journée Mondiale de l Animal VSF au Congo Nord Kivu L élevage pour lutter contre la pauvreté et l insécurité alimentaire dans les régions en conflit DOSSIER DE PRESSE BRUXELLES, LE 13 SEPTEMBRE

Plus en détail

ET FORMATIONS CHASSE STAGES SAISON 2015

ET FORMATIONS CHASSE STAGES SAISON 2015 STAGES ET FORMATIONS CHASSE SAISON 2015 CHASSE RAISONNÉE ET RESPONSABLE CALENDRIER DES STAGES CHASSE À L ARC SE PERFECTIONNER GÉRER UN TERRITOIRE DIPLÔME DE L ÉCOLE DE BELVAL STAGE DE TROMPES DE CHASSE

Plus en détail

Quelques données : Domaines & Patrimoine. Accord de partenariat avec le Groupe LAFORET Franchise. Membre de l ASFFOR.

Quelques données : Domaines & Patrimoine. Accord de partenariat avec le Groupe LAFORET Franchise. Membre de l ASFFOR. 1 2 Quelques données : Domaines & Patrimoine Membre de Adhérent à : l ASFFOR Membre de l ASFFOR Accord de partenariat avec le Groupe LAFORET Franchise 10 11 salariés 7000 8 500 ha ha gérés 12 13 groupements

Plus en détail

1. Problématique. 2. Principes. Buts de la politique du canton. Voir aussi:

1. Problématique. 2. Principes. Buts de la politique du canton. Voir aussi: Voir aussi: Urbanisation et gestion de la zone à bâtir à l échelle locale; Implantation d installations touristiques; Domaine skiable; Sites construits à protéger; Immeubles à protéger; Archéologie; chemins

Plus en détail

A.II.5.4.6 - Exploitations pastorales

A.II.5.4.6 - Exploitations pastorales A.II.5.4.6 - Exploitations pastorales Les pelouses d altitude de la Haute Chaîne offrent des ressources fourragères complémentaires aux systèmes d exploitation agricole du Pays de Gex, des cantons suisses

Plus en détail

Arrêté Préfectoral de Protection de Biotope. Haut-Rhin - Vosges. Tetrao urogallus Photo : www.liondor.eu

Arrêté Préfectoral de Protection de Biotope. Haut-Rhin - Vosges. Tetrao urogallus Photo : www.liondor.eu Arrêté Préfectoral de Protection de Biotope Ronde Tête Bramont Arrêté Préfectoral n 93-0029 du 08 janvier 1993 modifié par l AP n 951947 du 05/10/95 (complété par A.P. n 960429 du 22/03/96) et l AP n 2005-179-4

Plus en détail

Les approches multi-sites dans le suivi de la faune sauvage en appui aux politiques publiques

Les approches multi-sites dans le suivi de la faune sauvage en appui aux politiques publiques Les approches multi-sites dans le suivi de la faune sauvage en appui aux politiques publiques Nirmala Séon-Massin, Eric Marboutin, Yves Ferrand et François Klein ONCFS, Direction des études et de la recherche

Plus en détail

Ordonnance concernant les districts francs fédéraux

Ordonnance concernant les districts francs fédéraux Ordonnance concernant les districts francs fédéraux (ODF) 922.31 du 30 septembre 1991 (Etat le 1 er septembre 2014) Le Conseil fédéral suisse, vu l art. 11 de la loi fédérale du 20 juin 1986 sur la chasse

Plus en détail

CONVENTION CADRE DE PARTENARIAT

CONVENTION CADRE DE PARTENARIAT CONVENTION CADRE DE PARTENARIAT ENTRE Le Syndicat Mixte du Parc Naturel Régional des Préalpes d Azur Sis 1 avenue François Goby 06460 Saint-Vallier-de-Thiey Représenté par son Président en exercice, Monsieur

Plus en détail

Gestion durable des ressources naturelles de l ile de Pâques

Gestion durable des ressources naturelles de l ile de Pâques Gestion durable des ressources naturelles de l ile de Pâques Et si vous décidiez de soutenir notre projet à Rapa Nui*? L île de Pâques est connue pour ses gigantesques statues de pierre, les moai. D une

Plus en détail

JURA & TROIS-LACS CONCEPT TOURISTIQUE GLOBAL MASTERPLAN - CONDENSÉ DOCUMENT POUR CONSULTATION DÉCEMBRE 2013

JURA & TROIS-LACS CONCEPT TOURISTIQUE GLOBAL MASTERPLAN - CONDENSÉ DOCUMENT POUR CONSULTATION DÉCEMBRE 2013 JURA & TROIS-LACS CONCEPT TOURISTIQUE GLOBAL MASTERPLAN - CONDENSÉ DOCUMENT POUR CONSULTATION DÉCEMBRE 2013 1 1. INTRODUCTION Pourquoi un Masterplan et pour quoi faire? Créée en 2011, la destination Jura

Plus en détail

Le réseau de fermes pilotes

Le réseau de fermes pilotes Le réseau de fermes pilotes Présentation du réseau et de son fonctionnement Elisabeth CASTELLAN, CAR Nord-Pas de Calais 15 octobre 2013 Création d un réseau de fermes pilotes Un lien concret avec les élevages

Plus en détail

APPEL À PARTICIPATION À L ATELIER

APPEL À PARTICIPATION À L ATELIER APPEL À PARTICIPATION À L ATELIER «Au-delà de l application des lois : la participation des peuples autochtones et des communautés locales à la lutte contre le commerce illégal d espèces sauvages: atélier

Plus en détail

5.04 PROTECTION DES EAUX SOUTERRAINES PROBLÉMATIQUE ET ENJEUX. INSTANCE RESPONSABLE Office de l environnement

5.04 PROTECTION DES EAUX SOUTERRAINES PROBLÉMATIQUE ET ENJEUX. INSTANCE RESPONSABLE Office de l environnement INSTANCE RESPONSABLE Office de l environnement INSTANCE DE COORDINATION Office de l environnement AUTRES INSTANCES CONCERNÉES Service de la santé publique Service de l aménagement du territoire Service

Plus en détail

Safaris et activités en famille au Kenya

Safaris et activités en famille au Kenya Safaris et activités en famille au Kenya BK Organisation a le plaisir de vous proposer un voyage inédit, un magnifique circuit safari au Kenya, spécialement dessiné pour les familles avec des enfants dès

Plus en détail

PSADER du Haut-Bugey. du programme d actions. Comité PRADR Vendredi 7 janvier 2011

PSADER du Haut-Bugey. du programme d actions. Comité PRADR Vendredi 7 janvier 2011 PSADER du Haut-Bugey Présentation du programme d actions Comité PRADR Vendredi 7 janvier 2011 Territoire du Haut-Bugey Un bassin de 60 000 habitants (géographiquement très concentrés) Deux «capitales»

Plus en détail

VISION STRATÉGIQUE D AMÉNAGEMENT ET DE DÉVELOPPEMENT «LAC-SIMON 2035»

VISION STRATÉGIQUE D AMÉNAGEMENT ET DE DÉVELOPPEMENT «LAC-SIMON 2035» VISION STRATÉGIQUE D AMÉNAGEMENT ET DE DÉVELOPPEMENT 1 «LAC-SIMON 2035» Contexte de la démarche Révision du plan et des règlements d urbanisme de Lac-Simon Révision en cours du Schéma d aménagement et

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DE LA COMMUNE DE BESANÇON 2014-1101

BULLETIN OFFICIEL DE LA COMMUNE DE BESANÇON 2014-1101 BULLETIN OFFICIEL DE LA COMMUNE DE BESANÇON 2014-1101 12 - Exercice 2014 - Budget annexe des forêts communales - Affectation des résultats de l exercice 2013 en application de la nomenclature M14 Mme l

Plus en détail

ACTION N 1 Réseau d élevages bovins laitiers en Agrobiologie

ACTION N 1 Réseau d élevages bovins laitiers en Agrobiologie ACTION N 1 Réseau d élevages bovins laitiers en Agrobiologie Capacité d adaptation des systèmes en Agriculture Biologique aux épisodes de sécheresse AUTONOMIE ALIMENTAIRE Maître d œuvre : Chambres d Agriculture

Plus en détail

STÄMPFLI SERVICE D ÉDITIONS DOCUMENTATION MÉDIA 2016 JOURNAL FORESTIER SUISSE

STÄMPFLI SERVICE D ÉDITIONS DOCUMENTATION MÉDIA 2016 JOURNAL FORESTIER SUISSE STÄMPFLI SERVICE D ÉDITIONS DOCUMENTATION MÉDIA 2016 JOURNAL FORESTIER SUISSE JOURNAL FORESTIER SUISSE Le Journal forestier suisse (JFS), fondé en 1850 par la Société forestière suisse, publie des articles

Plus en détail

Coûts pour les animaux versus avantages pour la science

Coûts pour les animaux versus avantages pour la science Craig Wilkinson, B.Sc. (Zoology), D.V.M. Director of Animal Care Faculty of Agricultural, Life and Environmental Sciences craig.wilkinson@ualberta.ca Coûts pour les animaux versus avantages pour la science

Plus en détail

Référentiel Diversification 2006

Référentiel Diversification 2006 Référentiel Diversification 2006 CHAMBRES D'AGRICULTURE LORRAINE V I A N D E B O V I N E H o r s f i l i è r e o r g a n i s é e Temps de travail Activité importante de Septembre à Mai + temps de commercialisation

Plus en détail

Voici quelques exemples : qu est-ce qui différencie par exemple le renard, l écureuil de Corée, la renouée du Japon ou le cerisier tardif?

Voici quelques exemples : qu est-ce qui différencie par exemple le renard, l écureuil de Corée, la renouée du Japon ou le cerisier tardif? L 7 a diversité biologique une richesse difficile à préserver A Uccle Notre Commune fait partie des communes les plus vertes de Bruxelles. Aussi aurez-vous peut-être la chance de faire des rencontres intéressantes

Plus en détail

Dossier de Presse 23 mai 2011

Dossier de Presse 23 mai 2011 Dossier de Presse 23 mai 2011 De la production à la mise en marché, de l organisation du travail au pilotage stratégique de l entreprise, des hommes et des femmes explorent des voies nouvelles et tracent

Plus en détail

««Enseigner la prairie»»

««Enseigner la prairie»» ««Enseigner la prairie»» Valorisation pédagogique des pratiques autour des prairies EPL de Bressuire(79), EPL du Valentin (26), EPL de Vire (14), EPL du Robillard (14), EPL de Limoges-Magnac Laval (87),

Plus en détail

1995 2015 : 20 années de Mesures Agro-Environnementales (MAE) en Wallonie

1995 2015 : 20 années de Mesures Agro-Environnementales (MAE) en Wallonie 1995 2015 : 20 années de Mesures Agro-Environnementales (MAE) en Wallonie L année 2015 marque le 20 ème anniversaire du programme agro-environnemental en Wallonie. A cette occasion, l asbl Natagriwal a

Plus en détail

Ordonnance concernant la banque de données sur le trafic des animaux

Ordonnance concernant la banque de données sur le trafic des animaux Ordonnance concernant la banque de données sur le trafic des animaux (Ordonnance sur la BDTA) Modification du 25 juin 2008 Le Conseil fédéral suisse arrête: I L ordonnance du 23 novembre 2005 sur la BDTA

Plus en détail

JERI 2014 Expérience du canton de Fribourg en matière de revêtement phonoabsorbant

JERI 2014 Expérience du canton de Fribourg en matière de revêtement phonoabsorbant Tiefbauamt TBA Expérience du canton de Fribourg en matière de revêtement phonoabsorbant 25 novembre 2014 André Magnin, Ingénieur cantonal, chef du Service des ponts et chaussées Direction de l aménagement,

Plus en détail

DE LA VILLE A L ESPACE RURAL

DE LA VILLE A L ESPACE RURAL DE LA VILLE A L ESPACE RURAL Problématique Comment la croissance urbaine transforme-t-elle le territoire français? I-Croissance urbaine et étalement urbain nécessitent d aménager l aire Plan urbaine. Le

Plus en détail

Analyse du coût de production du lait biologique

Analyse du coût de production du lait biologique Analyse du coût de production du lait biologique Evolutions 2007 2009 Jérôme Pavie Institut de l Elevage Analyse des coûts de production en lait biologique Méthode Institut de l Elevage Réseaux d Elevage

Plus en détail

Etat des lieux et Projets d actions au Cameroun par l Association Sauvegarde Faune Sauvage

Etat des lieux et Projets d actions au Cameroun par l Association Sauvegarde Faune Sauvage Etat des lieux et Projets d actions au Cameroun par l Association Sauvegarde Faune Sauvage Contexte et problématique La Réserve forestière de Kalfou, dans le département du Mayo- Danaї (YAGOUA) de la Région

Plus en détail

NATURA 2000 U.W.E. 11/06/2013. 1. En tant qu entreprise wallonne, suis-je concernée par le réseau Natura 2000?

NATURA 2000 U.W.E. 11/06/2013. 1. En tant qu entreprise wallonne, suis-je concernée par le réseau Natura 2000? NATURA 2000 U.W.E. 11/06/2013 Ivan THIENPONT DNF 1 1. En tant qu entreprise wallonne, suis-je concernée par le réseau Natura 2000? 2. Quelles conditions supplémentaires sont assignées aux entreprises situées

Plus en détail

AVIS. Demande de permis unique pour la création d un centre de formation à la pratique du golf sur le site dit «du Haras» rue Belle-Vue à PEPINSTER

AVIS. Demande de permis unique pour la création d un centre de formation à la pratique du golf sur le site dit «du Haras» rue Belle-Vue à PEPINSTER AVIS Réf. : CWEDD/06/AV.1216 Liège, le 28 août 2006 Objet : Demande de permis unique pour la création d un centre de formation à la pratique du golf sur le site dit «du Haras» rue Belle-Vue à PEPINSTER

Plus en détail

Aménagements favorisant la biodiversité

Aménagements favorisant la biodiversité Aménagements favorisant la biodiversité 2013-2018 Programme d appui en agroenvironnement Volet 1 Interventions en agroenvironnement par une exploitation agricole Objet de l aide financière Appuyer les

Plus en détail

Bases de l économie d entreprise Examen

Bases de l économie d entreprise Examen Examen modulaire SVF-ASFC Edition Printemps 2010 Bases de l économie d entreprise Examen Durée de l examen: 60 minutes Moyens auxiliaires autorisés: Calculatrice standard non programmable Collez ici votre

Plus en détail

E12 - Parcs régionaux et autres parcs mesure intégralement revue

E12 - Parcs régionaux et autres parcs mesure intégralement revue Problématique Pour les régions périphériques, une protection stratégique peut se révéler payante : le parc national suisse génère une valeur de 5.5 à 8 millions d euros par an pour la région et concerne

Plus en détail

Réseau de transport suisse. Mission et défis de Swissgrid

Réseau de transport suisse. Mission et défis de Swissgrid Réseau de transport suisse Mission et défis de Swissgrid 2 La mission de Swissgrid La mission de Swissgrid: la sécurité de l approvisionnement Qui est Swissgrid? La société nationale pour l exploitation

Plus en détail

Annemasse Agglo, Syndicat mixte et AFP du Mont Salève, Société d Economie Alpestre de la Haute Savoie

Annemasse Agglo, Syndicat mixte et AFP du Mont Salève, Société d Economie Alpestre de la Haute Savoie PROTECTION DE LA SOURCE DES EAUX BELLES : UN PARTENARIAT A L ECHELLE D UN MASSIF Annemasse Agglo, Syndicat mixte et AFP du Mont Salève, Société d Economie Alpestre de la Haute Savoie Une régie directe

Plus en détail

Un cadre éthique et pratique pour le soin et l utilisation des poissons

Un cadre éthique et pratique pour le soin et l utilisation des poissons Un cadre éthique et pratique pour le soin et l utilisation des poissons Dr. Jean-Guy Godin Chancellor s Professor Department of Biology Carleton University Ottawa, Ontario Principes de base Les poissons

Plus en détail

Rue du Carmel 1, 6900 Marloie Tél. : +32 61 21 08 20 fax : +32 61 21 08 40 info@fourragesmieux.be. info@fourragesmieux.be. Juillet 2011 n 7.

Rue du Carmel 1, 6900 Marloie Tél. : +32 61 21 08 20 fax : +32 61 21 08 40 info@fourragesmieux.be. info@fourragesmieux.be. Juillet 2011 n 7. Rue du Carmel 1, 6900 Marloie Tél. : +32 61 21 08 20 fax : +32 61 21 08 40 info@fourragesmieux.be Juillet 2011 n 7 Sommaire 048. Les Journées internationales de la prairie à Ettelbrück 049. Les dégâts

Plus en détail

Sur proposition du Ministre de l environnement et du développement durable,

Sur proposition du Ministre de l environnement et du développement durable, Décret n 2005-1991 Du 11 juillet 2005, relatif à l étude d impact sur l environnement et fixant les catégories d unités soumises à l étude d impact sur l environnement et les catégories d unités soumises

Plus en détail

«Entretenir durablement ses arbustes et son patrimoine arboré»

«Entretenir durablement ses arbustes et son patrimoine arboré» «Entretenir durablement ses arbustes et son patrimoine arboré» Calendrier de taille : Pour les arbustes à floraison printanière : Taille juste après la floraison. Pour les arbustes à floraison estivale

Plus en détail

Création d une aventure-jeu à Saint-Hymetière

Création d une aventure-jeu à Saint-Hymetière CAHIER DES CHARGES ET REGLEMENT DE LA CONSULTATION Marché à procédure adaptée Marché de services Création d une aventure-jeu à Saint-Hymetière Délai de remise des offres : 15 septembre 2014 Communauté

Plus en détail

PARC NATIONAL DE LA SALONGA

PARC NATIONAL DE LA SALONGA PARC NATIONAL DE LA SALONGA Carte Source : draft de plan de gestion ECOFAC 20102020 In Bekalikali, n 2 30 septembre 2008 Superficie : 3 600 000 ha Catégorie IUCN : II Label international : Site du Patrimoine

Plus en détail

Le Groupe suisse de sylviculture de montagne fête ses 25 ans

Le Groupe suisse de sylviculture de montagne fête ses 25 ans 1 Bündnerwald 5/2008 Le Groupe suisse de sylviculture de montagne fête ses 25 ans En l espace de 25 ans, le Groupe suisse de sylviculture de montagne (GSM) est passé d une simple plate-forme de dialogue

Plus en détail

Les structures de regroupements des propriétaires forestiers. - Définitions des notions de maîtrise d ouvrage et maîtrise d œuvre -

Les structures de regroupements des propriétaires forestiers. - Définitions des notions de maîtrise d ouvrage et maîtrise d œuvre - 2011 720000 Fiche établie dans le cadre du stage d élève ingénieur Formation Ingénieur Forestier AgroParisTech d Emmanuelle Esmenjaud Les structures de regroupements des propriétaires forestiers Synthèse

Plus en détail

Les compensations écologiques sur la ligne à grande vitesse Sud Europe Atlantique

Les compensations écologiques sur la ligne à grande vitesse Sud Europe Atlantique Les compensations écologiques sur la ligne à grande vitesse Sud Europe Atlantique Conception, rédaction, réalisation : Parménion/RFF - Crédit photos : Biotope, CREN Poitou-Charentes, Ecosphère, RFF Impression

Plus en détail

DIRECTIVES OPERATIONNELLES DE LA BOAD

DIRECTIVES OPERATIONNELLES DE LA BOAD RÉSEAUX DE TRANSPORT D ÉLECTRICITÉ Généralité 1. Les réseaux de transport d électricité comprennent les lignes de transport et leur emprise, les postes de transformation et les routes d accès ou d entretien.

Plus en détail

CIPEL Plan d action 2011-2020 Tableau de bord technique 2014

CIPEL Plan d action 2011-2020 Tableau de bord technique 2014 Objectifs du plan d action 2011-2020 Dans le domaine agricole, le plan d action vise principalement à réduire les apports en phosphore dans les eaux par ruissellement ou érosion et à limiter les apports

Plus en détail

Objectifs du programme MOH

Objectifs du programme MOH Projet «Maintien de la biodiversité des territoires ruraux du Massif central à travers la préservation de la qualité et la fonctionnalité des milieux ouverts herbacés» Restauration de landes et parcours

Plus en détail

Tous les forfaits sont disponibles sur réservation seulement

Tous les forfaits sont disponibles sur réservation seulement & KANATHA-AKI Tous les forfaits sont disponibles sur réservation seulement Venez partager notre passion et notre amour des chiens de traîneau et offrezvous des aventures inoubliables Partagez des moments

Plus en détail