La filière de l élevage du cheval de trait dans son. contexte français et européen. Evolution et attentes

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "La filière de l élevage du cheval de trait dans son. contexte français et européen. Evolution et attentes"

Transcription

1 1 La filière de l élevage du cheval de trait dans son contexte français et européen. Evolution et attentes Septembre 2011

2 I. Contexte et structuration de la filière du cheval de trait en France a. Quelques rappels Aujourd hui, les 9 races de chevaux de trait (1 d entre-elles, le Trait poitevin mulassier, ainsi qu une race d ânes, le Baudet du Poitou, sont historiquement présentes sur le territoire de la Région Poitou-Charentes), toutes réunies au sein de France TRAIT, représentent un cheptel de poulinières de race pure, 2300 étalons, naissances réparties dans 8300 élevages. Ces élevages sont concentrés pour un tiers dans les zones de berceau et constituent un élément de dimension culturelle et patrimoniale important pour les régions. Les deux tiers restant se situent dans les zones dites d élevage, notamment sur les trois grands massifs français où l élevage du cheval de trait constitue non seulement un outil performant d entretien des espaces, mais également un excellent vecteur d animation économique et touristique des territoires ruraux en déprise. 2 b. Une évolution récente du schéma de gestion de la filière L élevage du cheval de trait en France est historiquement très lié à l ancien établissement public administratif français, «les Haras Nationaux». Habituée à évoluer dans un contexte qualifiable «d assistanat», la filière du cheval de trait n avait jusqu alors jamais été sollicitée à devenir acteur de sa propre gestion. Or, depuis une dizaine d années, on observe une volonté de l Etat à réduire son intervention dans la filière du cheval (RGPP). Ce désengagement progressif s est tout d abord traduit en 2003 par l agrément ministériel des Associations Nationales de Race (ANR). Dès lors, chaque ANR s est vu pleinement investie de la mission de gestion de son stud-book. Puis, en 2010, la création de l Institut Français du Cheval et de l Equitation - fusion des Haras Nationaux et de l Ecole Nationale d Equitation- marque un véritable tournant de l intervention de l Etat dans la filière de cheval, de trait en particulier. En effet, l abandon de l étalonnage public constitue une perte considérable de soutien, puisque l étalonnage national «trait» constituait encore près d un tiers des saillies réalisées sur le sol national. Aujourd hui, la filière se doit de gérer ses races d un point de vue de la sélection, mais également de trouver des alternatives à la disparition de l étalonnage public. La tâche est lourde et surtout très soudaine. La filière a pleinement conscience de son besoin de professionnalisation, elle y travaille. La naissance de France TRAIT en 2004 en est une preuve. En fédérant l ensemble des 9 races, la Fédération France TRAIT a répondu à une demande de l Etat de structuration de la filière, tout en affichant une volonté de mutualisation des moyens. Aujourd hui, la filière du cheval de trait via France TRAIT va plus loin. Dans un souci de structuration et de lisibilité de la filière elle s est récemment associée aux 7 races d ânes de France Ânes et Mulets et aux 7 races de chevaux et poneys de la Fédération française des chevaux de territoire pour créer la Société Française des Équidés de Travail. c. Des réductions de soutien, des emplois menacés En sept années seulement, l Etat a donc demandé des efforts considérables aux ANR. Le contrat a été rempli, que ce soit en termes de gestion des races ou de structuration, comme en témoigne l existence de France TRAIT. Or, l Etat demande aujourd hui des efforts supplémentaires, en supprimant les budgets de fonctionnement alloués aux ANR. L année dernière à même époque, France TRAIT, aux côtés d autres acteurs du secteur de l élevage équin, s est mobilisée en demandant l aide des parlementaires afin de pallier la diminution de 45% annoncée par le Ministère de l Agriculture sur l enveloppe des encouragements Finalement, grâce à leur action, la diminution fut revue à hauteur de 26% seulement.

3 Les budgets 2011 ont été en partie préservé, mais qu adviendra-t-il des budgets en 2012? Rappels : : l'enveloppe globale répartie entre les 9 ANR se montait à , répartie en fonction du nombre de naissances (fourchettes de à ) , cette enveloppe a subi une baisse de 14%, l'a ramenant à , après amendement suite à l'action de lobbying (soit des fourchettes réduites de à ) - Pour 2012, voici ce qui est prévu : pour les 9 ANR, soit 2500 par ANR, donc une baisse de 85% des budgets! Pas moins de 8 ETP sont menacés par cette disparition de subvention, autrement dit, la totalité des animateurs de race. 3 Malgré le sentiment d avoir répondu aux demandes successives de l Etat, les ANR trait vont être sanctionnées sévèrement. Sans personnel qualifié, elles ne seront malheureusement plus en mesure d assurer les missions qui leur ont été confiées il y a huit ans. Il est urgent de sensibiliser les responsables politiques français à cet état de fait afin de trouver une alternative à ces perspectives de licenciements. Des efforts ont été fournis, des schémas de fonctionnement se dessinent, des initiatives de développement ont été prises dans de nombreuses régions. Il serait très dommageable à la filière de la priver de ses moyens humains et ainsi risquer d anéantir le chemin déjà parcouru. Cela reviendrait à mettre en péril l avenir de nos 9 races de trait, qui rappelons-le, restent un patrimoine génétique et culturel exceptionnel, unique au monde. Certes, la filière n aurait pas besoin de subventions pour faire vivre ses structures professionnelles encadrantes, si la production du cheval de trait, production reconnue agricole depuis 2005, était rémunératrice. C est le sujet qui est développé ci-après. II.Le secteur du cheval de trait dans son contexte agricole français et européen : Depuis 2007, l Union Européenne a pris conscience de l importance du développement rural dans sa politique agricole commune. Outre la nécessité de répondre aux besoins alimentaires mondiaux, la préservation d une dynamique économique dans les territoires en déprise agricole est devenue une réelle priorité dégagée en 4 axes sur la période : amélioration de la compétitivité du secteur agricole, amélioration pour l environnement et la protection des espaces ruraux, amélioration de la qualité de vie et diversification et construction de capacités locales pour l emploi et la diversification. C est bien dans cette problématique socio-environnementale que l élevage des races à faible effectif comme l ensemble des races de chevaux de trait, a un rôle primordial en tant qu outil de gestion des ressources environnementales, de développement rural et de développement durable : Outil de gestion des ressources environnementales et acteur du développement durable : patrimoine génétique à préserver dans le cadre du maintien de la biodiversité, races rustiques résistantes à des conditions pédoclimatiques difficiles permettant l entretien de zones sensibles ou défavorisées

4 telles que les landes ou les marais, alternative écologique dans la gestion de l herbe grâce à la mixité du pâturage notamment avec les bovins, potentiel énergétique naturel et inépuisable utilisable de multiples manières dans les domaines agricoles, forestiers, touristiques, etc. Acteur du développement rural : patrimoine social et culturel, associé à des savoir-faire, des terroirs, des traditions, moteur de dynamisme économique local, vecteur d activités touristiques, etc. Le cheval de trait constitue toujours un élément d animation des campagnes, plébiscité par la société. France TRAIT Fédération des neuf Associations Nationales de races françaises de chevaux de trait, souhaite attirer l attention des politiques français et européens sur la réelle contribution de l élevage de ces races à faible effectif à la problématique de gestion des ressources environnementales, du développement durable et à l aménagement du territoire. 4 Nos attentes, détaillées dans le tableau en annexe 1, sont les suivantes : 1- Assurer le maintien de l élevage de chevaux de trait sur l ensemble du territoire français (et européen) 2- Faire reconnaître le rôle territorial des chevaux de trait 3- Assurer le maintien de la production de viande chevaline française (et européenne) 4- Faire reconnaître l énergie «cheval» en tant qu énergie durable au sein de l UE Ces objectifs nous invitent à soulever les interrogations suivantes, qui devraient alimenter le débat sur la PAC au sein du Parlement Européen et de la Commission Européenne : Dans le cadre du maintien de l élevage de chevaux de trait sur l ensemble du territoire français (et européen) : - Pourquoi le cheval, reconnu «production agricole», ne bénéficie-t-il pas d un soutien de la PAC dans le cadre de l amélioration de la compétitivité du secteur agricole? (anciennement 1 er pilier) - Pourquoi le cheval de trait ne bénéficie-t-il que de la Prime Race Menacée alors que les races bovines peuvent bénéficier en sus de la prime vache allaitante? - Qu est-il envisagé pour la Prime Race Menacée après 2014? Dans le cadre du maintien de la production de viande chevaline française (et européenne) : - Pourquoi sur les produits à base de viande chevaline n est-il pas indiqué de manière règlementaire les éléments de traçabilité suivants : type de produit (race, âge), origine géographique (élevage, abattage, découpe)? - Pourquoi la traçabilité sanitaire n est-elle pas exigée pour tous les produits carnés chevalins commercialisés en France / en Europe? L initiative d Interbev Equin par la création d un label «Racé» permet d entrevoir une solution pour orienter la consommation vers une préférence des produits français. Il y a urgence et ce projet, actuellement en négociation au sein de l interprofession, est encore loin d être abouti. Dans le cadre de la reconnaissance de l énergie «cheval» en tant qu énergie durable au sein de l UE :

5 - Le cheval est une source d énergie renouvelable et durable. Quand sera-t-il reconnu en tant que tel et inscrit sur la liste des énergies renouvelables du Conseil de l Europe? Actuellement la filière du cheval de trait traverse une période difficile et sans doute irréversible. Il est aujourd hui indispensable de trouver de rapides mesures de soutien, afin d assurer la pérennité de l élevage de chevaux de trait. III. Autres problématiques transversales à la filière du cheval 5 La filière du cheval de trait n oublie pas qu elle est une partition de la filière du cheval en France. Aussi, pour compléter son dossier, France TRAIT joint un ensemble de pièces annexes, soulevant différentes thématiques plus générales à la filière du cheval, mais néanmoins d une extrême importance : - Remise en cause du taux de TVA applicable à la filière cheval par la cour de justice européenne (Annexe 2a, 2b, 2c, 2d), - Remise en cause du STATUT du cheval (cf Annexe 3), - Notion de PROPRIETE et de CONFORMITE de l animal (cf Annexe 3), - Problématique TRANSPORT, devenue démesurément contraignante (cf annexe 3), - L espace de compétence de l éleveur d équins. Suite à l ordonnance du 20 janvier 2011, la régularisation d actes réalisés dans la pratique par les professionnels reste minime, notamment celle des actes relevant de la reproduction. Les sanctions quant à elles sont de plus en plus lourdes et ce compte tenu d une définition de l acte de médecine vétérinaire trop large. L ensemble des démarches suscitées de défense des intérêts de la filière «cheval» est le fruit d un groupe de travail, aujourd hui connu sous le nom de GESCA*, dont France TRAIT est adhérente. Pour conclure La filière du cheval et celle du cheval de trait en particulier, attend d être entendue par les responsables politiques français et européen sur l ensemble des dossiers évoqués. Ses demandes correspondent à l identification de besoins réels, qui devront permettre, à termes, un développement pérenne et économiquement sain, de cette filière. * GESCA : Groupe des Entreprises du Secteur Cheval en Agriculture, rassemble : A. Les grandes institutions du cheval : France Galop, Cheval Français (SECF), Fédération Française d Equitation (FFE) B. Les principales organisations professionnelles : Syndicat des Etalonniers Particuliers de Trotteurs, Groupement Hippique National (GHN), Associations des Entraineurs de Chevaux de Galop, Association des Entraîneurs Propriétaires de Chevaux de Galop, Association Française des Courtiers, Syndicat National des Propriétaires de Chevaux de Courses au Trot, Syndicat des Propriétaires de Chevaux de Courses de Galop, Cheval Qualité France, Syndicat des Entraineurs, Drivers et Jockeys de Chevaux de Courses au Trot, Chambre Syndicale du Commerce des Chevaux de France, Syndicat des Jockeys au Galop, Syndicat des Déboureurs, Fédération Européenne des Ostéopathe Animale, Fédération Nationale des Eleveurs Professionnel d Equidés, Union Nationale Interprofessionnelle du Cheval, Syndicat national des Entreprises de Tourisme Equestre, Syndicat des Dentistes Equins C. Les principaux Stud-books et fédérations d élevage : France Trait, Syndicat des Eleveurs de Chevaux de Sang, France Poney, Groupement pour l Amélioration à l Elevage du Trotteur Français (GAET), Association des A.Q.P.S., Institut National des Anes et Mulets, Association du Cheval Arabe, Association française du Poney Dartmoor, Association française du Poney New-Forest, Association Irish Cob, Association française du Poney et Cob Welsh, Association nationale des Anglo-arabes, Association nationale des Poneys Français de Selle, Association Cheval Normandie, Association Nationale du Selle Français (ANSF), Groupement des Eleveurs du Sud-ouest, Gypsi Cob.

Les tendances de la filière équine en France et en PACA

Les tendances de la filière équine en France et en PACA 2 ème journée du Réseau Équin Provence-Alpes-Côte-D azur - 28 mai 213 2 ème Journée du Réseau Equin Provence-Alpes-Côte D'Azur Mardi 28 mai 213 Les tendances de la filière équine en France et en PACA Anne-Marie

Plus en détail

RESOLUTION EUROPEENNE

RESOLUTION EUROPEENNE N 192 SÉNAT Le 2 août 2011 SESSION EXTRAORDINAIRE DE 2010-2011 RESOLUTION EUROPEENNE relative à la redevance au profit des sociétés de courses. Est devenue résolution du Sénat, conformément à l article

Plus en détail

Collecte et gestion de l information zootechnique

Collecte et gestion de l information zootechnique Collecte et gestion de l information zootechnique Erik Rehben (Responsable Systèmes d Information & Traçabilité Animale - Institut de l Elevage) Points abordés Seulement les ruminants, ni les porcins ni

Plus en détail

Conjoncture Filière cheval N 17 Novembre 2014

Conjoncture Filière cheval N 17 Novembre 2014 Conjoncture Filière cheval N 17 Novembre 214 L élevage Galop : reprise de la production en 214 Trot : légère baisse de la production en 214, comme en 213 Selle : après trois années de baisse sévère, le

Plus en détail

Conjoncture Filière cheval N 15 Juin 2014

Conjoncture Filière cheval N 15 Juin 2014 Conjoncture Filière cheval N 15 Juin 214 L élevage : premières tendances 214 Course : baisse des juments saillies en galop, contrairement au trot Selle et poneys : la baisse des juments et ponettes saillies

Plus en détail

Conjoncture Filière cheval N 16 Septembre 2014

Conjoncture Filière cheval N 16 Septembre 2014 Conjoncture Filière cheval N 16 Septembre 214 L élevage Galop : des saillies en baisse à mi-année 214 Trot : hausse marquée de la production à mi-année 214 Selle : nouvelle baisse du nombre de juments

Plus en détail

La filière équine Paris- Seine- Normandie

La filière équine Paris- Seine- Normandie La filière équine Paris- Seine- Normandie Juillet 2014 Nombre de chevaux au lieu d élevage p.4 Les éleveurs de chevaux p.5 Les centres équestres p.6 Les entraîneurs de chevaux de course p.7 Nombre de chevaux

Plus en détail

CONSERVATION DU PATRIMOINE VIVANT DU MARAIS POITEVIN ENJEUX ET PERSPECTIVES. CREGENE: 2 rue de l église 79510 COULON 05 49 35 15 40 cregene@gmail.

CONSERVATION DU PATRIMOINE VIVANT DU MARAIS POITEVIN ENJEUX ET PERSPECTIVES. CREGENE: 2 rue de l église 79510 COULON 05 49 35 15 40 cregene@gmail. CONSERVATION DU PATRIMOINE VIVANT DU MARAIS POITEVIN ENJEUX ET PERSPECTIVES CREGENE: 2 rue de l église 79510 COULON 05 49 35 15 40 cregene@gmail.com Espèces locales et territoire, un destin commun? Pâturage

Plus en détail

Note de contexte relative aux propositions de modifications du plan de développement Programme Leader Terres Romanes en Pays Catalan

Note de contexte relative aux propositions de modifications du plan de développement Programme Leader Terres Romanes en Pays Catalan Note de contexte relative aux propositions de modifications du plan de développement Programme Leader Terres Romanes en Pays Catalan Terres Romanes en Pays Catalan est porteur, en partenariat avec le Pnr

Plus en détail

Chiffres clés 2010. Filière équine. données 2009. +8% de cavaliers licenciés +0,2% de paris sur les courses -7% de viande consommée

Chiffres clés 2010. Filière équine. données 2009. +8% de cavaliers licenciés +0,2% de paris sur les courses -7% de viande consommée Chiffres clés 2010 Filière équine données 2009 +8% de cavaliers licenciés +0,2% de paris sur les courses -7% de viande consommée +1% d emplois agricoles équidés ET EmploiS Un effectif d équidés en croissance

Plus en détail

L essentiel de la filière équine. française 2014

L essentiel de la filière équine. française 2014 L essentiel de la filière équine française 2014 Sommaire Cheptel Chiffres filière Système d élevage & Environnement Consommation Lexique / Vocabulaire Jeune cheval : cheval de moins de 24 mois Laiton :

Plus en détail

De vraies perspectives d avenir Des dispositifs d accompagnement et de financements De multiples complémentarités

De vraies perspectives d avenir Des dispositifs d accompagnement et de financements De multiples complémentarités De vraies perspectives d avenir Des dispositifs d accompagnement et de financements De multiples complémentarités Organisateurs : Partenaires : Des outils d accompagnement Des outils de financement Zoom

Plus en détail

APPEL A PROJETS USINE DU FUTUR CENTRE VAL DE LOIRE 2015

APPEL A PROJETS USINE DU FUTUR CENTRE VAL DE LOIRE 2015 APPEL A PROJETS USINE DU FUTUR CENTRE VAL DE LOIRE 2015 Contexte et enjeux : Depuis plusieurs années la politique économique de la Région Centre - Val de Loire s est fixée comme objectif de soutenir la

Plus en détail

Les actions du Conseil du Cheval d Auvergne

Les actions du Conseil du Cheval d Auvergne Résultats technico-économiques de la filière équine en Auvergne 1 ère journée du Réseau Équin Régional - 19 mai 2011 Les actions du Conseil du Cheval d Auvergne Robert Maury Sommaire Actions régionales:

Plus en détail

Programmes Opérationnels Européens 2007-2013 CADRE D INTERVENTION FEDER

Programmes Opérationnels Européens 2007-2013 CADRE D INTERVENTION FEDER Page 1 Axe Axe 2 : développer l économie réunionnaise dans l environnement international Service instructeur Région Direction des Affaires Economiques Dates agréments CLS 6 août 2009 4 mars 2010 05 novembre

Plus en détail

La forêt source de produits d avenir : une énergie actuelle, le bois d œuvre de demain, des produits à inventer.

La forêt source de produits d avenir : une énergie actuelle, le bois d œuvre de demain, des produits à inventer. La forêt source de produits d avenir : une énergie actuelle, le bois d œuvre de demain, des produits à inventer. Rechercher la compétitivité, s inscrire dans la modernité et l auto développement Union

Plus en détail

Réunion territoriale sur le projet de Parc Naturel Régional

Réunion territoriale sur le projet de Parc Naturel Régional Réunion territoriale sur le projet de Parc Naturel Régional 12 réunions d octobre à décembre 2013 Un PNR c est quoi? C est un label réservé aux territoires remarquables (paysages/nature/patrimoine culturel)

Plus en détail

OBSERVATOIRE ECONOMIQUE REGIONAL. Filière équine de Franche-Comté

OBSERVATOIRE ECONOMIQUE REGIONAL. Filière équine de Franche-Comté OBSERVATOIRE ECONOMIQUE REGIONAL Filière équine de Franche-Comté Sommaire p2 Editorial..p3 Présentation....p4 La région p4 La méthodologie p4 Le territoire....p5 L effectif d équidés..p5 Les surfaces valorisées

Plus en détail

Position d origin sur le futur de la PAC

Position d origin sur le futur de la PAC Position d origin sur le futur de la PAC Ce document constitue la position d origin, Organisation pour un Réseau International d'indications Géographiques, aux questions posées par Dacian Cioloș, Commissaire

Plus en détail

Fonds Départemental de Gestion de l Espace Rural

Fonds Départemental de Gestion de l Espace Rural Fonds Départemental de Gestion de l Espace Rural ETAT MEMBRE : REGION : FRANCE Provence-Alpes-Côte d Azur Département des Bouches-du-Rhône INTITULE DU REGIME D AIDE : Fonds Départemental de Gestion de

Plus en détail

Annexe 1 b : Description des actions de l opération 0412 Maîtrise de l énergie Programmation 2014 2020

Annexe 1 b : Description des actions de l opération 0412 Maîtrise de l énergie Programmation 2014 2020 Annexe 1 b : Description des actions de l opération 0412 Maîtrise de l énergie Programmation 2014 2020 CADRE REGLEMENTAIRE : FEADER, PROGRAMME DE DEVELOPPEMENT RURAL 2014 2020, REGION LIMOUSIN Cette annexe

Plus en détail

Filière équine Chiffres clés 2011

Filière équine Chiffres clés 2011 Le réseau REFErences, acteur de la connaissance économique de la filière équine Fournir des repères techniques et économiques fiables et actualisés pour mieux connaître les entreprises de la filière et

Plus en détail

PLAN BIO MIDI-PYRENEES 2014-2020, UN PLAN SANS AMBITION

PLAN BIO MIDI-PYRENEES 2014-2020, UN PLAN SANS AMBITION PLAN BIO MIDI-PYRENEES 2014-2020, UN PLAN SANS AMBITION Pourquoi les élu-es EELV au Conseil Régional ne voteront pas le Plan Bio Midi-Pyrénées 2014-2020 en l état? Plan Bio Midi-Pyrénées, un plan sans

Plus en détail

Le compte administratif 2012 de la Région Alsace. Avis

Le compte administratif 2012 de la Région Alsace. Avis Le compte administratif 2012 de la Région Alsace Avis 24 juin 2013 Avis Le compte administratif 2012 de la Région Alsace Avis du 24 juin 2013 Vu la Loi n 82-213 du 2 mars 1982 relative aux droits et libertés

Plus en détail

Séminaire Technique International «Le développement rural en Méditerranée» 4-5 février 2014, Alger RECOMMANDATIONS

Séminaire Technique International «Le développement rural en Méditerranée» 4-5 février 2014, Alger RECOMMANDATIONS Séminaire Technique International «Le développement rural en Méditerranée» 4-5 février 2014, Alger RECOMMANDATIONS Le séminaire technique international sur «Le développement rural en Méditerranée», organisé

Plus en détail

Élaboration du Plan régional d agriculture durable d Île-de-France

Élaboration du Plan régional d agriculture durable d Île-de-France Direction régionale et interdépartementale de l alimentation, de l agriculture et de la forêt (DRIAAF) Élaboration du Plan régional d agriculture durable d Île-de-France État des lieux de la filière équine

Plus en détail

PAC 2013 Eléments d analyse & propositions de la région LR Janvier 2011

PAC 2013 Eléments d analyse & propositions de la région LR Janvier 2011 PAC 2013 Eléments d analyse & propositions de la région LR Janvier 2011 La PAC : une année en France 7.8 milliards OCM viande bovine, ovine, laitière, céréales et sucre Aides directes Couplées (PBC, PMTVA,

Plus en détail

LA FILIERE EQUINE EN REGION CENTRE

LA FILIERE EQUINE EN REGION CENTRE LA FILIERE EQUINE EN REGION CENTRE Observatoire Economique Régional Etude 2006 2007 INTRODUCTION ORGANISATION ET MISSIONS Le CERC regroupe les différentes composantes de la filière hippique, réparties

Plus en détail

Ecotaxe poids lourds

Ecotaxe poids lourds Ecotaxe poids lourds Une exonération indispensable pour les filières bétail et viandes ARGUMENTAIRE CHIFFRE Mission d information sur l écotaxe poids lourds Audition du 16/01/14 L écotaxe poids lourds,

Plus en détail

ANNEXE 2. Dossier de candidature. Appel à projet. Assistance technique Régionalisée. Année 2015. Structure :

ANNEXE 2. Dossier de candidature. Appel à projet. Assistance technique Régionalisée. Année 2015. Structure : Préfet de la région Poitou-Charentes Direction Régionale de l Alimentation, de l'agriculture et de la Forêt Région : POITOU-CHARENTES ANNEXE 2 Appel à Assistance technique Régionalisée Structure : Page

Plus en détail

Appel à projet Accompagnement du pastoralisme pyrénéen. Volet travaux

Appel à projet Accompagnement du pastoralisme pyrénéen. Volet travaux Appel à projet Accompagnement du pastoralisme pyrénéen 7.6.2 Accompagnement du pastoralisme pyrénéen Volet travaux Le PDRR n'étant pas formellement approuvé, les modalités de cet appel à projets sont susceptibles

Plus en détail

Tournée régionale ADCF / ADGCF. Etat des lieux des coopérations existantes entre le Conseil régional et les communautés. Lorraine

Tournée régionale ADCF / ADGCF. Etat des lieux des coopérations existantes entre le Conseil régional et les communautés. Lorraine Tournée régionale ADCF / ADGCF Etat des lieux des coopérations existantes entre le Conseil régional et les communautés Lorraine 1. Caractéristiques géographiques et démographiques 1 1. Caractéristiques

Plus en détail

Contribution de JEUNES AGRICULTEURS. Organisation Professionnelle Agricole à vocation syndicale

Contribution de JEUNES AGRICULTEURS. Organisation Professionnelle Agricole à vocation syndicale A Paris, le vendredi 07 septembre, REEXAMEN DU REGIME DE L UE APPLICABLE AU SECTEUR DES FRUITS ET LEGUMES - CONSULTATION PUBLIQUE SUR LES OPTIONS PROPOSEES ET L'EVALUATION DE LEURS INCIDENCES Contribution

Plus en détail

DOCUMENT D ORIENTATION NEGOCIATION NATIONALE INTERPROFESSIONNELLE POUR UNE MEILLEURE SECURISATION DE L EMPLOI

DOCUMENT D ORIENTATION NEGOCIATION NATIONALE INTERPROFESSIONNELLE POUR UNE MEILLEURE SECURISATION DE L EMPLOI DOCUMENT D ORIENTATION NEGOCIATION NATIONALE INTERPROFESSIONNELLE POUR UNE MEILLEURE SECURISATION DE L EMPLOI Le 7 septembre 2012 Contact : ministère du Travail, de l emploi, de la formation professionnelle

Plus en détail

Compte-rendu de l atelier l axe 4 : Créer l emploi et la richesse localement à partir des atouts et des potentiels spécifiques du territoire

Compte-rendu de l atelier l axe 4 : Créer l emploi et la richesse localement à partir des atouts et des potentiels spécifiques du territoire Evaluation Charte du pays Cœur d Hérault Séminaire/ ateliers du 30 janvier 2013 Compte-rendu de l atelier l axe 4 : Créer l emploi et la richesse localement à partir des atouts et des potentiels spécifiques

Plus en détail

LES FONDS EUROPÉENS STRUCTURELS ET D INVESTISSEMENT 2014-2020 EN FRANCE CONNAÎTRE LES FONDS EUROPÉENS STRUCTURELS

LES FONDS EUROPÉENS STRUCTURELS ET D INVESTISSEMENT 2014-2020 EN FRANCE CONNAÎTRE LES FONDS EUROPÉENS STRUCTURELS LES FONDS EUROPÉENS STRUCTURELS ET D INVESTISSEMENT 2014-2020 EN FRANCE CONNAÎTRE les programmes européens LES FONDS EUROPÉENS STRUCTURELS ET D INVESTISSEMENT AU SERVICE DE LA STRATÉGIE EUROPE 2020 Stratégie

Plus en détail

FAISABILITE DU RAPPROCHEMENT DES LABELS FSC ET PAFC EN AFRIQUE CENTRALE

FAISABILITE DU RAPPROCHEMENT DES LABELS FSC ET PAFC EN AFRIQUE CENTRALE FAISABILITE DU RAPPROCHEMENT DES LABELS FSC ET PAFC EN AFRIQUE CENTRALE Etude commanditée par le MAP et le MAE 2005-2006 1 1. Contexte de l étude 1. Contexte et objectifs de l étude 2. Analyse comparative

Plus en détail

Les priorités de Sylvia PINEL pour le secteur de la restauration & Le bilan du contrat d avenir. Dossier de presse

Les priorités de Sylvia PINEL pour le secteur de la restauration & Le bilan du contrat d avenir. Dossier de presse Les priorités de Sylvia PINEL pour le secteur de la restauration & Le bilan du contrat d avenir Dossier de presse Vendredi 23 novembre 2012 Contact presse : Cabinet de Sylvia PINEL Nadhéra BELETRECHE 01

Plus en détail

Premiers résultats du sondage du Labo ESS 30 mars 2010

Premiers résultats du sondage du Labo ESS 30 mars 2010 Premiers résultats du sondage du Labo ESS 30 mars 2010 Mise en ligne début novembre au moment du lancement du site Internet du Labo ESS, le sondage sur l identité et l avenir de l ESS a connu un vif succès.

Plus en détail

Termes de références Elaboration de normes environnementales pour les activités de l industrie pétrolière et gazière en Mauritanie

Termes de références Elaboration de normes environnementales pour les activités de l industrie pétrolière et gazière en Mauritanie PROGRAMME «BIODIVERSITÉ, GAZ, PÉTROLE» Avec le soutien de : Termes de références Elaboration de normes environnementales pour les activités de l industrie pétrolière et gazière en Mauritanie 1 Préambule

Plus en détail

PLACE DES ÉQUINS DANS LES TERRITOIRES

PLACE DES ÉQUINS DANS LES TERRITOIRES PLACE DES ÉQUINS DANS LES TERRITOIRES PASTORAUX Exemple du Parc national des Cévennes Céline VIAL (IFCE INRA) Magali JOUVEN (Supagro Montpellier) Marion ANDREAU (stagiaire VetAgroSup Clermont Ferrand)

Plus en détail

Atelier forum participatif Concertation Leader 2014-2020 I Montlosier I 21 octobre 2014

Atelier forum participatif Concertation Leader 2014-2020 I Montlosier I 21 octobre 2014 Atelier forum participatif Concertation Leader 2014-2020 I Montlosier I 21 octobre 2014 DEROULE DE LA MATINEE : 9h30 : accueil et introduction par Bernard Delcros, Président du GAL Leader 1. Le programme

Plus en détail

Le diagnostic Partagé,

Le diagnostic Partagé, Le diagnostic Partagé, un outil au service du projet Territorial enfance jeunesse Les Guides Pratiques Introduction Parce que nous sommes dans un monde complexe, Définitions, enjeux, méthodologie Phase

Plus en détail

Synthèse de l'atelier 2 : "Economie des territoires ruraux" et "Ressources Humaines et formation"

Synthèse de l'atelier 2 : Economie des territoires ruraux et Ressources Humaines et formation Synthèse de l'atelier 2 : "Economie des territoires ruraux" et "Ressources Humaines et formation" Abdel Hakim T. in Chassany J.P. (ed.), Pellissier J.-P. (ed.). Politiques de développement rural durable

Plus en détail

Rôle des PME dans l économie ivoirienne

Rôle des PME dans l économie ivoirienne MINISTÈRE DU COMMERCE, DE L ARTISANAT ET DE LA PROMOTION DES PME RÉPUBLIQUE DE CÔTE D IVOIRE UNION DISCIPLINE - TRAVAIL Rôle des PME dans l économie ivoirienne Présenté par Monsieur Jean-Louis BILLON Ministre

Plus en détail

APPEL A PROPOSITION 2015 USAGES NUMERIQUES

APPEL A PROPOSITION 2015 USAGES NUMERIQUES APPEL A PROPOSITION 2015 USAGES NUMERIQUES Dispositif : USAGES NUMERIQUES (7.2.C) Fonds européen concerné : FEDER Objectif spécifique : Augmenter l usage des services numériques. 1. Actions éligibles :

Plus en détail

Optimiser le dispositif des AMM

Optimiser le dispositif des AMM Avril 2010 RECONNAISSANCE MUTUELLE EUROPEENNE Optimiser le dispositif des AMM Légumes de France Légumes de France : Syndicat national majoritaire des producteurs de Légumes de France. Représente l ensemble

Plus en détail

LEADER... LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : UN OBJECTIF FORT : LEADER ACCOMPAGNE : LES 4 THÉMATIQUES : POUR VOUS ACCOMPAGNER

LEADER... LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : UN OBJECTIF FORT : LEADER ACCOMPAGNE : LES 4 THÉMATIQUES : POUR VOUS ACCOMPAGNER LE DISPOSITIF DE FINANCEMENT EUROPÉEN LEADER AU SERVICE DE L ATTRACTIVITÉ TERRITORIALE LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : Le programme LEADER est un outil au service de la mise en œuvre du projet de territoire

Plus en détail

PRESENTATION SYNTHETIQUE DE L ENQUETE «COOPERATION DECENTRALISEE & BIODIVERSITE»

PRESENTATION SYNTHETIQUE DE L ENQUETE «COOPERATION DECENTRALISEE & BIODIVERSITE» PRESENTATION SYNTHETIQUE DE L ENQUETE «COOPERATION DECENTRALISEE & BIODIVERSITE» L ENQUETE EN LIGNE Lien d accès : https://fr.surveymonkey.com/s/enqueteuicncoopdecbiodiv Mot de passe : enqueteuicn Réponse

Plus en détail

Le cheval en. Picardie 2011. ww.cheval-picardie.com. Observatoire économique régional Données 2009

Le cheval en. Picardie 2011. ww.cheval-picardie.com. Observatoire économique régional Données 2009 Le cheval en Picardie 2011 Observatoire économique régional Données 2009 ww.cheval-picardie.com. Le cheval en Picardie : EDITO Depuis 2003, le Conseil Inter-régional du Cheval (C.I.C.) Nord - Pas de Calais

Plus en détail

La nouvelle PAC 2014-2020 et ses modalités d application en France

La nouvelle PAC 2014-2020 et ses modalités d application en France La nouvelle PAC 2014-2020 et ses modalités d application en France Gilles Bazin, Professeur AgroParisTech UFR Agriculture comparée et Développement agricole Académie d Agriculture de France 6 novembre

Plus en détail

Compte rendu de la journée technique du mardi 23 septembre organisée par ODIT France à la Maison du Tourisme 75014 Paris

Compte rendu de la journée technique du mardi 23 septembre organisée par ODIT France à la Maison du Tourisme 75014 Paris Compte rendu de la journée technique du mardi 23 septembre organisée par ODIT France à la Maison du Tourisme 75014 Paris Thème : Commercialiser la campagne : les questions de base posées aux territoires

Plus en détail

Consultation de la Commission Européenne sur le Plan d action relatif au droit des sociétés et au gouvernement d entreprise

Consultation de la Commission Européenne sur le Plan d action relatif au droit des sociétés et au gouvernement d entreprise 1 Consultation de la Commission Européenne sur le Plan d action relatif au droit des sociétés et au gouvernement d entreprise Introduction : La ROAM est un syndicat professionnel créé en 1855, qui a pour

Plus en détail

Gestion des risques sanitaires et futurs programmes européens. ens. CROPSAV du 10 juillet 2013

Gestion des risques sanitaires et futurs programmes européens. ens. CROPSAV du 10 juillet 2013 Gestion des risques sanitaires et futurs programmes européens ens CROPSAV du 10 juillet 2013 Calendrier de la négociation PAC octobre 2011: proposition législative de la Commission Européenne 13 mars 2013

Plus en détail

N et nom du dispositif 2.3. : Construire une filière biologique

N et nom du dispositif 2.3. : Construire une filière biologique N et nom du dispositif 2.3. : Construire une filière biologique PDRH Mesure 121 : «Modernisation des exploitations agricoles» C. Dispositifs régionaux complémentaires d aides à la modernisation 121 C4.

Plus en détail

Chambres d agriculture du Centre PRDAR 2014-2020

Chambres d agriculture du Centre PRDAR 2014-2020 N de l opération 213 Développement de l accompagnement en matière de stratégie d entreprise et de l approche globale des systèmes d exploitations au service de la multiperformance Chef de projet Joel LORILLOU

Plus en détail

Le financement du logement social :

Le financement du logement social : le financement du logement social : generalites Problématique générale L emprunt constitue le mode de financement principal des investissements locatifs sociaux ; la charge financière doit être couverte,

Plus en détail

Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur la réforme de la PAC après 2013 sans avoir jamais osé le demander. Sophie Thoyer Pauline Lecole

Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur la réforme de la PAC après 2013 sans avoir jamais osé le demander. Sophie Thoyer Pauline Lecole Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur la réforme de la PAC après 2013 sans avoir jamais osé le demander Sophie Thoyer Pauline Lecole 1 Situation La PAC Qui négocient actuelle PLAN La PAC d aujourd

Plus en détail

QUEL FUTUR ÉNERGÉTIQUE POUR L AUBRAC?

QUEL FUTUR ÉNERGÉTIQUE POUR L AUBRAC? QUEL FUTUR ÉNERGÉTIQUE POUR L AUBRAC? Espalion, le 7 octobre 2013 1 DÉROULEMENT DE LA CONFÉRENCE LE PROJET DE PARC NATUREL RÉGIONAL, LE CYCLE DE CONFÉRENCES Association d émergence PNR Aubrac 10 PRÉSENTATION

Plus en détail

La diversification agricole en Camargue

La diversification agricole en Camargue La diversification agricole en Camargue Agritourisme, circuits-courts et démarche qualité Capucine SER, chargée de mission tourisme durable au Parc naturel régional de Camargue Contexte, définition et

Plus en détail

GROUPEMENT VOLONTAIRE POUR LE DÉVELOPPEMENT RURAL DURABLE NORD-SUD (GVDRD NORD-SUD) PLAN STRATÉGIQUE TRIENNAL D INTERVENTION : 2013-2015 AOÛT 2012

GROUPEMENT VOLONTAIRE POUR LE DÉVELOPPEMENT RURAL DURABLE NORD-SUD (GVDRD NORD-SUD) PLAN STRATÉGIQUE TRIENNAL D INTERVENTION : 2013-2015 AOÛT 2012 GROUPEMENT VOLONTAIRE POUR LE DÉVELOPPEMENT RURAL DURABLE NORD-SUD (GVDRD NORD-SUD) PLAN STRATÉGIQUE TRIENNAL D INTERVENTION : 2013-2015 AOÛT 2012 1 ÉNONCÉE DE LA PROBLÉMATIQUE ET MOTIVATION Dans certains

Plus en détail

COMITE DIRECTEUR DE LA CULTURE, DU PATRIMOINE ET DU PAYSAGE (CDCPP)

COMITE DIRECTEUR DE LA CULTURE, DU PATRIMOINE ET DU PAYSAGE (CDCPP) COMITE DIRECTEUR DE LA CULTURE, DU PATRIMOINE ET DU PAYSAGE (CDCPP) CDCPP (2012) 9 le 20 mars 2012 lère Session Plénière Strasbourg, 14-16 mai 2012 CONVENTION EUROPEENNE DU PAYSAGE 10e Réunion du Conseil

Plus en détail

Lancement d ESTER (Electricité Solaire des Territoires) L électricité solaire compétitive

Lancement d ESTER (Electricité Solaire des Territoires) L électricité solaire compétitive Lancement d ESTER (Electricité Solaire des Territoires) L électricité solaire compétitive Communiqué de presse le 30 novembre 2011 Comment fournir au consommateur une électricité propre, de proximité et

Plus en détail

Pacte de responsabilité

Pacte de responsabilité Le 5 mars 2014 Pacte de responsabilité Relevé de conclusions des réunions paritaires du 28 février et du 5 mars 2014 La situation économique et sociale de notre pays est marquée par une forte ambivalence.

Plus en détail

Les démarches à l installation

Les démarches à l installation 1 ère Journée du Réseau Equin Provence-Alpes-Côte-D'azur Jeudi 31 mai 2012 Les démarches à l installation BARRAL Clélie (Point Info Installation 83) La création d une entreprise agricole Réflexion du projet

Plus en détail

DEMANDE DE FINANCEMENT 2014 «CIRCUITS ALIMENTAIRES REGIONAUX»

DEMANDE DE FINANCEMENT 2014 «CIRCUITS ALIMENTAIRES REGIONAUX» DEMANDE DE FINANCEMENT 2014 «CIRCUITS ALIMENTAIRES REGIONAUX» A retourner au Conseil régional de Bourgogne : Conseil Régional de Bourgogne, Direction de l Agriculture et du Développement rural, 17 boulevard

Plus en détail

P L AT E - F O R M E C O O P É R AT I O N E T T O U R I S M E R E S P O N S A B L E

P L AT E - F O R M E C O O P É R AT I O N E T T O U R I S M E R E S P O N S A B L E P L AT E - F O R M E C O O P É R AT I O N E T T O U R I S M E R E S P O N S A B L E www.cooperation-tourisme.org Un outil au service du développement territorial Échanger, partager et construire des partenariats

Plus en détail

La Financière agricole du Québec

La Financière agricole du Québec La Financière agricole du Québec Plan d action de développement durable 2013-2015 Table des matières Message du président-directeur général... 3 Orientation gouvernementale 1 : Informer, sensibiliser,

Plus en détail

Charte du tourisme durable

Charte du tourisme durable Annexes Charte du tourisme durable Annexe 1 Les participants de la Conférence mondiale du Tourisme durable, réunis à Lanzarote, îles Canaries, Espagne, les 27 et 28 avril 1995, Conscients que le tourisme

Plus en détail

Bilan d activités 2009-10 Enquête de satisfaction RemplaChamp

Bilan d activités 2009-10 Enquête de satisfaction RemplaChamp D après une initiative de Champ AGJIR Bilan d activités 2009-10 Enquête de satisfaction RemplaChamp www.remplachamp.fr Contacts : Sylvain DURIEZ, Président de Champ AGJIR, president@champagjir.fr Jacques

Plus en détail

Filière cheval PACA. L élevage et les races régionales. www.parcours-conseil.com. Etudes - stratégie communication

Filière cheval PACA. L élevage et les races régionales. www.parcours-conseil.com. Etudes - stratégie communication 52, Bd de Sébastopol, 75003 Paris Les îles, 41210 La Ferté-Beauharnais Tél 33 (0)2 54 83 78 48, fax 33(0)2 54 83 62 83 conseil@parcours.net Etudes - stratégie communication Filière cheval PACA L élevage

Plus en détail

PAC 2014-2020 : les nouveaux outils à caractère national. 10 juillet 2014

PAC 2014-2020 : les nouveaux outils à caractère national. 10 juillet 2014 PAC 2014-2020 : les nouveaux outils à caractère national 10 juillet 2014 Plan d'intervention 1. Les paiements directs 2 Le developpement rural 3 L'OCM unique 4 La mention «produit de montagne» Les paiements

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L AGRICULTURE, DE L AGROALIMENTAIRE ET DE LA FORÊT Décret n o 2015-338 du 25 mars 2015 modifiant le décret n o 97-456 du 5 mai 1997 relatif aux

Plus en détail

PO COOPERATION TERRITORIALE 2007-2013 CADRE D INTERVENTION FEDER

PO COOPERATION TERRITORIALE 2007-2013 CADRE D INTERVENTION FEDER Page 1 Axe 2 : Intégration économique régionale Service instructeur DRRT Dates agréments CLS 04 Décembre 2008 POURSUITE D UNE MESURE D UN PROGRAMME PRÉCÉDENT Non X Oui, partiellement Oui, en totalité I.

Plus en détail

Place des organisations professionnelles agricoles dans les dispositifs de Formation Professionnelle Agricole en France

Place des organisations professionnelles agricoles dans les dispositifs de Formation Professionnelle Agricole en France 1 Place des organisations professionnelles agricoles dans les dispositifs de Formation Professionnelle Agricole en France I. Les représentants des OPA : de qui parle-t-on? Les OPA sont représentées par

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE RÉUNION DE CLOTURE - 26 JUIN

DOSSIER DE PRESSE RÉUNION DE CLOTURE - 26 JUIN DOSSIER DE PRESSE RÉUNION DE CLOTURE - 26 JUIN 2012 Contacts presse : Agence Destinature Catherine Vaisse 04 73 39 03 68 06 83 86 60 91 catherine.vaisse@destinature.fr Macéo Clément Rousseau 04 27 04 51

Plus en détail

APPEL A PROPOSITION 2015 RECHERCHE ET INNOVATION DANS LE SECTEUR PRIVE

APPEL A PROPOSITION 2015 RECHERCHE ET INNOVATION DANS LE SECTEUR PRIVE APPEL A PROPOSITION 2015 RECHERCHE ET INNOVATION DANS LE SECTEUR PRIVE Dispositif : RECHERCHE ET INNOVATION DANS LE SECTEUR PRIVE (1.1.B) Fonds européen concerné : FEDER Objectif spécifique : Augmenter

Plus en détail

A PATRIMOINE CULTUREL ET DEVELOPPEMENT LOCAL

A PATRIMOINE CULTUREL ET DEVELOPPEMENT LOCAL Pays : Nom de la personne de contact au sein de la mairie Nom de la Ville Fonction : Superficie de la Téléphone commune : Nb d habitants Email 1. Personnel de votre commune 1.1) Nb de conseillers municipaux?

Plus en détail

Plan régional de soutien à l économie

Plan régional de soutien à l économie Plan régional de soutien à l économie Le 23 mars 2009 La crise financière mondiale qui s est déclarée à l été 2008 se double d une crise économique et sociale. L onde de choc de ce phénomène a des effets

Plus en détail

Le canard de Duclair,

Le canard de Duclair, DOSSIER DE PRESSE Le canard de Duclair, une espèce patrimoniale à préserver 1 Sommaire Communiqué de presse p.3 Le canard de Duclair p.4 - Une espèce patrimoniale - Des qualités gustatives indéniables

Plus en détail

Agir pour le développement économique et l innovation dans les vallées hydrauliques

Agir pour le développement économique et l innovation dans les vallées hydrauliques Agir pour le développement économique et l innovation dans les vallées hydrauliques Raphaël Mehr Directeur de l Unité de Production Hydraulique Est EDF s engage en faveur du développement économique et

Plus en détail

LES FONDS EUROPÉENS EN MARTINIQUE 2014-2020

LES FONDS EUROPÉENS EN MARTINIQUE 2014-2020 Pour faire face à la crise et aux grands défis de l Union européenne, ses Etats membres ont adopté en 2010 la Stratégie Europe 2020 pour une croissance intelligente, durable et inclusive. Toutes les politiques

Plus en détail

Les Rencontres Européennes de Cluj - Transylvanie. 2E3D «eau, énergie, déchets et développement durable» 9, 10, 11 mai 2013

Les Rencontres Européennes de Cluj - Transylvanie. 2E3D «eau, énergie, déchets et développement durable» 9, 10, 11 mai 2013 Les Rencontres Européennes de Cluj - Transylvanie 2E3D «eau, énergie, déchets et développement durable» 9, 10, 11 mai 2013 Cluj-Napoca / Transylvanie http://www.institutfrancais-roumanie.com Appel à contribution

Plus en détail

Loi d orientation sur les activités physiques et sportives Contribution du Cnajep

Loi d orientation sur les activités physiques et sportives Contribution du Cnajep Loi d orientation sur les activités physiques et sportives Contribution du Le 24 février 2014 Le 5 juillet 2013, Valérie FOURNEYRON, Ministre chargée des Sports, de la Jeunesse, de l Education Populaire

Plus en détail

Réunion des ministres des Finances sur le climat, Lima 9 octobre 2015

Réunion des ministres des Finances sur le climat, Lima 9 octobre 2015 PEROU Ministère de l Economie et des Finances Réunion des ministres des Finances sur le climat, Lima 9 octobre 2015 Conclusions des co-présidents Alonso Arturo SEGURA VASI, Ministre de l Economie et des

Plus en détail

Fontainebleau. Rénovation du Grand Parquet. Dossier de présentation

Fontainebleau. Rénovation du Grand Parquet. Dossier de présentation Fontainebleau Rénovation du Grand Parquet Dossier de présentation La Ville de Fontainebleau et ses partenaires rénovent un stade mythique. Ce projet de 10 millions d Euros va permettre à la Ville de réhabiliter

Plus en détail

OCDE November 25 Post-crisis trends in the budgetary use of performance indicators. Is the use of performance budgeting being trimmed back?

OCDE November 25 Post-crisis trends in the budgetary use of performance indicators. Is the use of performance budgeting being trimmed back? OCDE November 25 Post-crisis trends in the budgetary use of performance indicators. Is the use of performance budgeting being trimmed back? La démarche de performance dans le budget de l Etat Emmanuel

Plus en détail

Le pacte de responsabilité et de solidarité

Le pacte de responsabilité et de solidarité Le pacte de responsabilité et de solidarité Direccte CENTRE Direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l emploi Qu est ce que le pacte de responsabilité

Plus en détail

Cap France et le label Chouette Nature. Le label, une solution au développement durable du tourisme?

Cap France et le label Chouette Nature. Le label, une solution au développement durable du tourisme? Cap France et le label Chouette Nature Le label, une solution au développement durable du tourisme? Historique de Cap France En 1949, naît la Fédération des Maisons Familiales regroupant des structures

Plus en détail

Grenelle de l environnement. Propositions des Chambres d agriculture sur la traduction législative

Grenelle de l environnement. Propositions des Chambres d agriculture sur la traduction législative Grenelle de l environnement Propositions des Chambres d agriculture sur la traduction législative 1. Projet de loi Grenelle 1 Le Groupe Chambres d agriculture propose, concernant le projet de loi Grenelle

Plus en détail

Conjoncture Filière cheval N 19 Juin 2015

Conjoncture Filière cheval N 19 Juin 2015 Conjoncture Filière cheval N 19 Juin 215 L élevage : premières tendances 215 Course : hausse marquée des naissances enregistrées début 215 Selle et poney : légère hausse des naissances enregistrées en

Plus en détail

Filière équine Chiffres clés 2013

Filière équine Chiffres clés 2013 Le réseau REFErences, acteur de la connaissance économique de la filière équine Fournir des repères techniques et économiques fiables et actualisés pour mieux connaître les entreprises de la filière et

Plus en détail

Bref rappel de la stratégie décennale (2008-2018) de la CNULD

Bref rappel de la stratégie décennale (2008-2018) de la CNULD Bref rappel de la stratégie décennale (2008-2018) de la CNULD Atelier de renforcement des capacités des PFN de la CNULD sur l alignement des PAN sur la Stratégie décennale (2008-2018) Bujumbura, 14-17

Plus en détail

AGENCE BELGE DE DÉVELOPPEMENT LE PARTENARIAT BÉNIN-BELGIQUE

AGENCE BELGE DE DÉVELOPPEMENT LE PARTENARIAT BÉNIN-BELGIQUE AGENCE BELGE DE DÉVELOPPEMENT LE PARTENARIAT BÉNIN-BELGIQUE FAITS ET CHIFFRES 1 NOMBRE D HABITANTS : 9,2 millions (estimation World Gazetteer) 2 POURCENTAGE DE LA POPULATION VIVANT AVEC MOINS DE 1,25 $

Plus en détail

Signature officielle du projet Rehabitasystem, Lauréat des investissements d avenir. Lundi 19 mars 2012 à 14H 15

Signature officielle du projet Rehabitasystem, Lauréat des investissements d avenir. Lundi 19 mars 2012 à 14H 15 Signature officielle du projet Rehabitasystem, Lauréat des investissements d avenir Lundi 19 mars 2012 à 14H 15 «seul le prononcé fait foi» Mesdames et Messieurs les présidents, Mesdames et Messieurs les

Plus en détail

Conjoncture Filière cheval N 20 Septembre 2015

Conjoncture Filière cheval N 20 Septembre 2015 Conjoncture Filière cheval N 2 Septembre 215 L élevage Galop : hausse marquée de la production en 215 Trot : légère baisse de la production Sport: nouvelle baisse des naissances de poneys et petits chevaux

Plus en détail

CONTRIBUTION DES DIRIGEANTS DE GRANDS GROUPES ÉNERGÉTIQUES EUROPÉENS AU CONSEIL EUROPÉEN DES 20 ET 21 MARS 2014

CONTRIBUTION DES DIRIGEANTS DE GRANDS GROUPES ÉNERGÉTIQUES EUROPÉENS AU CONSEIL EUROPÉEN DES 20 ET 21 MARS 2014 CONTRIBUTION DES DIRIGEANTS DE GRANDS GROUPES ÉNERGÉTIQUES EUROPÉENS AU CONSEIL EUROPÉEN DES 20 ET 21 MARS 2014 La politique énergétique et climatique européenne se trouve à la croisée des chemins. Les

Plus en détail

UN DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE LOCAL

UN DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE LOCAL Parcs naturels régionaux Français UN DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE LOCAL CONTRIBUANT A LA RICHESSE DES PATRIMOINES ET AU RENFORCEMENT DU LIEN SOCIAL Avec le soutien financier de UN DÉVELOP- PEMENT SOCIO- ÉCONOMIQUE,

Plus en détail

Atelier 5 : Structuration de la filière et stratégie collective

Atelier 5 : Structuration de la filière et stratégie collective Atelier 5 : Structuration de la filière et stratégie collective Soutenir l émergence de stratégies collectives nationales et internationales de filières, et de projets collaboratifs, notamment par le dialogue

Plus en détail

FILIÈRE ÉQUINE «APPEL À PROJETS CENTRES ÉQUESTRES»

FILIÈRE ÉQUINE «APPEL À PROJETS CENTRES ÉQUESTRES» FILIÈRE ÉQUINE «APPEL À PROJETS CENTRES ÉQUESTRES» TOURISME - LOISIRS SOLIDARITÉ CAHIER DES CHARGES Page 9 sur 16 1. Contexte et objectifs visés par l appel à projets : Le Schéma Régional de Développement

Plus en détail