Conjoncture Filière cheval N 17 Novembre 2014

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Conjoncture Filière cheval N 17 Novembre 2014"

Transcription

1 Conjoncture Filière cheval N 17 Novembre 214 L élevage Galop : reprise de la production en 214 Trot : légère baisse de la production en 214, comme en 213 Selle : après trois années de baisse sévère, le cheptel reproducteur tend à se stabiliser Poneys : la baisse se poursuit en 214 Trait : une baisse toujours aussi importante Ane : la baisse se poursuit mais s atténue Les marchés Courses Enchères Galop : des indicateurs records Enchères Trot : des résultats contrastés Selle Enchères Sport France : les élites se démarquent malgré des prix plutôt en baisse Enchères Sport International : la progression des prix au 1er semestre 214 se confirme en fin d année Marché intérieur : baisse de la demande Imports : vers un nouveau recul des importations en 214 Les utilisations Paris hippiques : nouvelle baisse des paris en ligne en 214, à l inverse des paris sportifs Equitation : hausse du nombre de compétiteurs malgré la baisse de l effectif licencié sur la saison 214 Abattage : baisse marquée des abattages

2 L élevage (1) Galop : reprise de la production en 214 Depuis 28, la production de chevaux de course de galop connaît une baisse légère (-2% à -4% par an). Les données enregistrées à fin octobre 214 montrent une reprise de l élevage de chevaux destinés au galop (+4%) contrairement à la tendance plutôt à la baisse observée à miannée. Cette tendance est commune au Pur Sang et à l AQPS bien que le PS connaisse une reprise plus forte de sa production (+4%, contre +2% en AQPS). Nombre de juments saillies pour produire en galop Janvier à octobre Novembre à octobre n+1* Novembre n+1 et après % Source : IFCE-SIRE, selon données au 4/11/214 * Inclut les juments saillies à l étranger, qui sont enregistrées a posteriori à la naissance des produits. Trot : légère baisse de la production en 214, comme en 213 L élevage de Trotteur français est relativement stable du fait des réglementations particulières de mise à la reproduction des juments visant à limiter la production. Après un début de saison de reproduction nettement en hausse liée en partie à des modifications réglementaires, les données enregistrées à fin octobre 214 montrent une certaine stabilité (-1%), comme les années précédentes Nombre de juments saillies pour produire en trot -1% Source : IFCE-SIRE, selon données au 4/11/214 Selle : après trois années de baisse sévère, le cheptel reproducteur tend à se stabiliser Après 3 années de baisses marquées, notamment en 213 (-14% sur la période janvier-octobre), les enregistrements de juments saillies en 214 montrent que le cheptel de poulinières tend à se stabiliser (-1,4%), la tendance à fin juillet laissant déjà présager un moindre repli. Cependant cette tendance masque des disparités entre les races. Si le Selle Français et la production hors stud book (OC type sang) suivent la tendance générale, l Anglo-arabe (+11%), l Arabe (+4%) et le Mérens (+4%) sont en croissance. De l autre coté, le Demi-Sang Arabe (-4%) et le Lusitanien (-6%) voient leurs effectifs diminuer. Nombre de juments saillies pour produire des chevaux de selle % Source : IFCE-SIRE, selon données au 4/11/214 Conjoncture Filière Cheval Novembre 214 2

3 L élevage (2) Poneys : la baisse se poursuit en 214 Après une première année de baisse en 212(-5%), la production de poneys a connu une réduction plus marquée en 213 (-1%). Cette tendance semble se poursuivre en 214 puisqu à fin octobre, la baisse des ponettes saillies est de -12%. Cette baisse affecte la quasi-totalité des races de poney à l exception du Fjord qui voit ses effectifs de juments saillies progresser de 2%. Les principales races produites en France sont affectées par la baisse : Shetland (-1%, 119 ponettes), Poney Français de Selle ( 1%, 979 ponettes) et Connemara (-15%, 53 ponettes). Le Poney Français de selle et le Connemara ont cependant subi une baisse plus importante en 213 (respect. 15% et 2%) Nombre de juments saillies pour produire des poneys -12% Source : IFCE-SIRE, selon données au 4/11/214 Trait : une baisse toujours aussi importante Après plusieurs années de régression déjà importante (-5% à -8%), l élevage de chevaux de trait devrait connaître en 214 une nouvelle baisse encore très marquée de son cheptel de juments saillies (-13% à fin octobre). Cette tendance concerne en particulier les 3 principales races produites en France. Cependant le Comtois (5924 juments) semble mieux résister (-1%) que le Breton (42 juments) et le Percheron (1438 juments) qui sont affectés de la même manière (-16%). L importante production hors stud-book de chevaux Origines Constatées (3965 juments) baisse également (-12%). En 214, toutes les races de chevaux de trait sont affectées par la baisse y compris les races à faibles effectifs comme le Poitevin (113 juments en 214, -43 juments) ou le Trait du Nord (176 juments en 214, -23 juments). Nombre de juments saillies pour produire des chevaux de trait % Source : IFCE-SIRE, selon données au 4/11/214 Ânes : la baisse se poursuit mais s atténue En baisse depuis 28, et particulièrement depuis 21 (-13% à 16% par an), la production d ânes baisse à nouveau en 214 mais de façon moindre avec une réduction de 6% à fin octobre. Sur 5 ans, plus de la moitié du cheptel d ânesses reproductrices a ainsi disparu. La tendance à la baisse en 214 concerne la quasi-totalité des races, hormis l Ane Normand (62 ânesses) et la Mule Poitevine (49 ânesses) qui apparaissent en croissance à fin octobre (respect. +8 et +17 ânesses saillies). La production hors stud-book d ânes Origines Constatées est également en progression à fin octobre (+22%) Nombre d'ânesses saillies -6% Source : IFCE-SIRE, selon données au 4/11/214 3 Conjoncture Filière Cheval Novembre 214

4 Les marchés Marché Courses Enchères Galop : des indicateurs records Après un bon début 214, les ventes de galopeurs de septembre et octobre se sont particulièrement illustrées avec de très bons indicateurs. La prestigieuse vente de l Arc affiche un prix moyen record avoisinant les 27 (soit une progression spectaculaire de +49% comparé à l année 213). Le chiffre d affaires montre également une belle progression de 23%. La vente de yearlings d octobre est également une belle réussite avec un prix moyen jamais observé jusqu alors dépassant les 36 (+8%) et un chiffre d affaires en hausse de 5%. Tendance tout aussi bonne pour la vente de pur sang arabes : chiffre d affaires et prix moyen respectivement en hausse de 25% et 35%. Les résultats cumulés en 214 montrent un chiffre d affaires en nette croissance (+17%) soit un montant record de près de 83 millions d à fin octobre. Prix moyen ( ) Prix moyens et montant des enchères de galopeurs Ventes de février à octobre Chiffre d'affaires (févr à oct) Prix moyen 1ier semestre Prix moyen Septembre (PSA) Prix moyen Octobre (Arc) Prix moyen Octobre (Yearlings) +17% Source : ARQANA 8 ventes de février à octobre 214 : 1498 chevaux vendus Prix en euros courants CA (en millions d' ) Enchères Trot : des résultats contrastés Après une année 213 en repli, l amélioration du marché du trot observée en début d année est à modérer à l automne compte tenu des résultats mitigés. Le prix moyen est en hausse pour les ventes mixtes de septembre et d octobre (respectivement +1% et +18%) tandis qu il est en légère baisse pour la vente de yearlings du mois de septembre (-3%). Concernant les chiffres d affaires, les résultats sont très contrastés : +35% pour la vente mixte d octobre, -8% pour la vente mixte de septembre et 18% pour la vente de yearlings. Les résultats cumulés de l année 214 montrent des effectifs de chevaux vendus moins importants comparés à 213 (-13%) et un chiffre d affaires qui baisse également (-11%), toutefois le prix moyen se tient (+2%). Prix moyen ( ) Prix moyens et montant des enchères de trotteurs Ventes de janvier à octobre Chiffre d'affaires (janv-oct) Prix moyen 1er semestre Prix moyen Septembre (Yearlings) Prix moyen Septembre (Vente mixte) Prix moyen Octobre (Vente mixte) % Source : ARQANA-Trot 7 ventes de janvier à octobre : 15 chevaux vendus Prix en euros courants CA (en millions d' ) Marché Selle Enchères Sport France : les élites se démarquent malgré des prix plutôt en baisse L année 214 montre une tendance à la baisse du prix moyen : -21% pour les ventes organisées par l agence NASH et -15% pour les ventes de sélection organisées par l agence Fences (nouveau format depuis 213). Ces résultats confirment la tendance observée dans les enquêtes prix réalisées au 1er semestre 214 (Cf Note de conjoncture N 16). A l inverse, les ventes élites de l agence Fences montrent une belle progression du prix moyen (+27%), le meilleur depuis 6 ans. De plus, les exportations représentent près de 6% du chiffre d affaires soit le meilleur score depuis la création des ventes en Prix moyen Prix moyens aux enchères de chevaux de sport 3 ans (NASH) 3 ans (Fences Elite) 3 ans (Fences Sélection) Source : FENCES, NASH Ventes en sept-oct 214 (18 chevaux vendus : NASH 49 chevaux, Fences sélection 76 chevaux et Fences élite 55 chevaux) Prix en euros courants Conjoncture Filière Cheval Novembre 214 4

5 Enchères Sport international : la progression des prix au 1er semestre 214 se confirme en fin d année Prix moyen aux enchères de chevaux de sport Les ventes européennes «Elite» de jeunes chevaux de sport ont connu une baisse des prix en 213. Les premières ventes de l année 214 sont bien meilleures et montrent des prix moyens qui se redressent nettement (de +14% à +58%) hormis pour le Westphalien (-2%). Les ventes du deuxième semestre confirment cette tendance avec des prix moyens également en nette progression en Oldenbourg, Wetsphalien et Holsteiner (+2% à +55%). Seul l Hanovrien affiche des prix en baisse (-12%). Marché intérieur : baisse de la demande Prix moyen Westphalien Holsteiner KWPN Oldenbourg Hanovrien er semestre 2 è semestre Source : IFCE-OESC, d après SB étrangers 8 ventes de février à octobre : 371 chevaux vendus Prix en euros courants Après deux années de baisse mesurée (-1% à 2%), le marché intérieur se rétracte encore en 214 (-5%) aussi bien en chevaux de selle qu en poneys. En poneys, les évolutions sont assez contrastées avec de fortes baisses : en poneys ONC (-8%, 7858 poneys), New forest (-12%), Fjord (-1%) et en Dartmoor (-23%). Parallèlement, on observe également de bonnes progressions pour le Landais (+24%) et le Shetland (+12%). Les principales races de sport évoluent peu (PFS : +1%, 1565 poneys) mais le Connemara (-3%, 84 poneys) subit la concurrence toujours plus forte des importés. En chevaux, les 2 principaux cheptels échangés sont en baisse : le Selle français (-12%, 853 chevaux), chevaux ONC (-7%, 6791 chevaux). L Arabe, les chevaux OC et quelques races étrangères sont les seules en croissance. Volume d'achats de chevaux de selle et poneys Janvier à octobre Novembre et après % % Poney Chevaux de selle Source : IFCE-SIRE, selon données au 4/11/214 Imports : vers un nouveau recul des importations en 214 L année 213 a enregistré la première régression des importations de chevaux de selle et poneys (-6%). Les données enregistrées de janvier à octobre 214 montrent une baisse similaire des importations (-7%). En poneys, comme en 213, la principale race importée est le Connemara, qui est toujours en croissance (+15%, 53 imports) alors que les imports de Shetland reculent nettement (-24%, 253 imports). En chevaux, les 2 principales races importées régressent : PRE (-4%, 639 imports), KWPN (-14%, 535 imports), alors que certaines races de sport augmentent toujours (Z, SBS, BWP) Nombre d importations de chevaux de selle et poneys Janvier à octobre Poneys -6% Novembre et après Chevaux de selle -8% Source : IFCE-SIRE, selon données au 4/11/214 5 Conjoncture Filière Cheval Novembre 214

6 Les utilisations Paris hippiques : nouvelle baisse des paris en ligne en 214, à l inverse des paris sportifs Après une croissance de,5% seulement sur 212, le montant des enjeux sur les courses hippiques a diminué en 213 (-1,7%). Cette baisse a affecté en particulier le réseau des points de vente PMU (-5%) mais aussi, pour la première fois, les paris en ligne (-1%) alors que dans le même temps, les paris sportifs ont continué de croître (+2%). La tendance observée au troisième trimestre 214 confirme celle du 1er semestre : une baisse de 9% des mises sur les courses hippiques a été enregistrée. En parallèle, les paris sportifs poursuivent leur fort développement (+34%), portés par l attractivité des paris sur la Coupe du Monde de football en juin. En millions d euros Montant des paris hippiques et sportifs en ligne enregistrés par les opérateurs agréés 1er trimestre 2è trimestre 3è trimestre 4è trimestre -9% +34% Paris hippiques Paris sportifs Source : ARJEL Rem : en 213, 1,1 milliard d ont été misés en ligne sur les courses hippiques, soit 11% du montant total des enjeux enregistrés. Équitation : hausse du nombre de compétiteurs malgré la baisse de l effectif licencié sur la saison 214 En 212, le nombre de cavaliers licenciés à la FFE s est stabilisé (+,5%), après plus de 1 ans de croissance. Une première régression s est amorcée en 213 (-1,7%), liée à une baisse marquée de l effectif de cavaliers juniors (-3%). L effectif de licenciés est ainsi repassé sous la barre des 7 licenciés. La saison 214, achevée au 31 août 214, a enregistré licences soit une nouvelle mais légère baisse de l effectif (-,9%). Cependant, l effectif de cavalier de compétition est toujours en hausse (+,8%). Cette hausse concerne les catégorie Amateur (+7%) et surtout Club (+33%) alors que la catégorie Pro enregistre une nouvelle baisse (-8%) Nombre de cavaliers licenciés à la FFE Nombre de cavaliers de compétition -,9% 16 +,8% Source : FFE, selon données au 1/9/214 La saison 214 correspond à l année scolaire Abattage : baisse marquée des abattages Nombre d'équidés abattus Depuis 3 ans, le nombre d abattages de chevaux est relativement élevé en lien avec la réduction des cheptels de reproducteurs actifs. Cette tendance s inverse en 214 avec un nombre d équidés abattus en baisse marquée (-19%). Cette diminution peut s expliquer par la mise en application de la nouvelle note de service concernant l abattage des chevaux publiée par la DGAL début novembre 213 qui vise à renforcer les contrôles des équidés arrivant en abattoir, suite aux différentes crises de la viande équine. Auteur : IFCE Observatoire économique et social du cheval Novembre 214 Crédits photos : DR-IFCE Janvier-Septembre Octobre-Décembre -19% Source : Agreste, d après SSP selon données disponibles au 7/11/214 Source : FFE, selon Source données : FranceAgriMer au 7/8/213 Lecture : en 212, la consommation de viande ovine a diminué de.9%, soit une baisse moindre comparée à celle connue en 21 (-6.7%).

Conjoncture Filière cheval N 16 Septembre 2014

Conjoncture Filière cheval N 16 Septembre 2014 Conjoncture Filière cheval N 16 Septembre 214 L élevage Galop : des saillies en baisse à mi-année 214 Trot : hausse marquée de la production à mi-année 214 Selle : nouvelle baisse du nombre de juments

Plus en détail

Conjoncture Filière cheval N 15 Juin 2014

Conjoncture Filière cheval N 15 Juin 2014 Conjoncture Filière cheval N 15 Juin 214 L élevage : premières tendances 214 Course : baisse des juments saillies en galop, contrairement au trot Selle et poneys : la baisse des juments et ponettes saillies

Plus en détail

La filière de l élevage du cheval de trait dans son. contexte français et européen. Evolution et attentes

La filière de l élevage du cheval de trait dans son. contexte français et européen. Evolution et attentes 1 La filière de l élevage du cheval de trait dans son contexte français et européen. Evolution et attentes Septembre 2011 I. Contexte et structuration de la filière du cheval de trait en France a. Quelques

Plus en détail

Les activités équestres dans le monde agricole

Les activités équestres dans le monde agricole Les activités équestres dans le monde agricole Sommaire Aides à l installation Plan de modernisation des bâtiments d élevage Application de la réforme sur les baux ruraux et la politique des structures

Plus en détail

ELEVAGE DE CHEVAUX. Importance d une approche marketing

ELEVAGE DE CHEVAUX. Importance d une approche marketing ELEVAGE DE CHEVAUX Importance d une approche marketing I - DE QUOI PARLE-T-ON? Il existe 5 orientations principales dans la production de chevaux : courses (plat, trot attelé ou monté, obstacles ), sports

Plus en détail

REGLEMENT FFE DES COMPETITIONS

REGLEMENT FFE DES COMPETITIONS REGLEMENT FFE DES COMPETITIONS Applicable au 1 er septembre 2015 Dossier d inscription & Documents techniques Ils complètent les Dispositions Spécifiques des courses de trot à poneys et sont en ligne sur

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES 5 E-4-09 N 27 DU 12 MARS 2009 BENEFICES AGRICOLES - MODALITES D INSCRIPTION EN IMMOBILISATION DES CHEVAUX - DUREE D AMORTISSEMENT

Plus en détail

Analyse trimestrielle du marché des jeux en ligne en France

Analyse trimestrielle du marché des jeux en ligne en France Analyse trimestrielle du marché des jeux en ligne en France 1 er trimestre 2013 2 Synthèse des données d activité Les éléments suivants ont été constitués sur la base des données transmises par les opérateurs

Plus en détail

Fiche N 4 Cheval de compétition amateur hébergé en pension box

Fiche N 4 Cheval de compétition amateur hébergé en pension box Fiche N 4 Cheval de compétition amateur hébergé en pension box Combien coûte l entretien d un cheval par an et quels sont les investissements initiaux nécessaires? Que représentent ces coûts comparés au

Plus en détail

Diagnostic de la filière équine dans le Parc du Livradois-Forez Juillet 2013

Diagnostic de la filière équine dans le Parc du Livradois-Forez Juillet 2013 Diagnostic de la filière équine dans le Parc du Livradois-Forez Juillet 201 La filière équine en Livradois forez est visible mais elle cache une grande diversité de réalités et des dynamiques très divergentes.

Plus en détail

SITUATION DE LA PRODUCTION ET DES MARCHES CUNICOLES

SITUATION DE LA PRODUCTION ET DES MARCHES CUNICOLES SITUATION DE LA PRODUCTION ET DES MARCHES CUNICOLES 1. EVOLUTION DU PRIX DES MATIERES PREMIERES EN ALIMENTATION ANIMALE ET DES INDICES ALIMENT ITAVI AU MOINDRE COUT 1.1. DIMINUTION DU PRIX DES CEREALES

Plus en détail

Faire pucer son cheval, c est obligatoire avant le 1 er janvier 2008. Dossier de Presse LES HARAS NATIONAUX, PARCE QU IL Y A DES HOMMES ET DES CHEVAUX

Faire pucer son cheval, c est obligatoire avant le 1 er janvier 2008. Dossier de Presse LES HARAS NATIONAUX, PARCE QU IL Y A DES HOMMES ET DES CHEVAUX Dossier de Presse Mai 2007 Contact presse Hélène de Becdelièvre Chargée de communication 83-85 boulevard V. Auriol 75013 Paris 06 30 10 03 12 www.haras-nationaux.fr Offrez une sécurité et une garantie

Plus en détail

REGLEMENT FFE DES COMPETITIONS Applicable au 1 er janvier 2013

REGLEMENT FFE DES COMPETITIONS Applicable au 1 er janvier 2013 octobre 2012 REGLEMENT FFE DES COMPETITIONS Applicable au 1 er janvier 2013 1 SOMMAIRE PREAMBULE 3 I ORGANISATION 4 Art 1.1 Qualification et pré-entrainements 4 Art 1.2 «Poney de course Trot» 5 Art 1.3

Plus en détail

Tableau de bord de la Population des chefs d exploitations agricoles et des chefs d entreprise agricoles en 2012

Tableau de bord de la Population des chefs d exploitations agricoles et des chefs d entreprise agricoles en 2012 Direction des Etudes des Répertoires et des Statistiques TABLEAU DE BORD septembre 2013 Tableau de bord de la Population des chefs d exploitations agricoles et des chefs d entreprise agricoles en 2012

Plus en détail

Analyse trimestrielle du marché des jeux en ligne en France. Autorité de régulation des jeux en ligne Données T3 2013

Analyse trimestrielle du marché des jeux en ligne en France. Autorité de régulation des jeux en ligne Données T3 2013 1 Analyse trimestrielle du marché des jeux en ligne en France 3 ème trimestre 2013 2 Synthèse des données d activité Les éléments suivants ont été constitués sur la base des données transmises par les

Plus en détail

Un climat des affaires conforté

Un climat des affaires conforté JUILLET 2015 Un climat des affaires conforté Même si une part toujours importante de TPE/PME enregistre un recul du chiffre d affaires, le bilan du 2 e trimestre marque une amélioration sensible, confirmée

Plus en détail

Rapport d activité 2014

Rapport d activité 2014 Rapport d activité 2014 Sommaire Partie 1 : l ifce, l opérateur de la filière équine... p. 3 Partie 2 : répondre aux enjeux de développement de la filière... p. 9 Partie 3 : agir au plus près du terrain...

Plus en détail

Analyse trimestrielle du marché des jeux en ligne en France. Autorité de régulation des jeux en ligne Données T4 2014

Analyse trimestrielle du marché des jeux en ligne en France. Autorité de régulation des jeux en ligne Données T4 2014 1 Analyse trimestrielle du marché des jeux en ligne en France 4 ème trimestre 2014 2 Synthèse des données d activité Les éléments suivants ont été constitués sur la base des données transmises par les

Plus en détail

Les enjeux de la filière

Les enjeux de la filière LA FILIÈRE FACE À L ACTUALITÉ Quel avenir pour le modèle français d organisation des paris hippiques? L organisation française des paris hippiques est régie par la loi du 2 juin 1891 qui a pour objet de

Plus en détail

Cet article s attache tout d abord

Cet article s attache tout d abord Méthodes internationales pour comparer l éducation et l équité Comparaison entre pays des coûts de l éducation : des sources de financement aux dépenses Luc Brière Marguerite Rudolf Bureau du compte de

Plus en détail

Analyse trimestrielle du marché des jeux en ligne en France

Analyse trimestrielle du marché des jeux en ligne en France 1 31 mars 2012 Analyse trimestrielle du marché des jeux en ligne en France 1 er trimestre 2012 2 Synthèse des données d activité Les éléments suivants ont été constitués sur la base des données transmises

Plus en détail

III. LE RISQUE SANITAIRE

III. LE RISQUE SANITAIRE III. LE RISQUE SANITAIRE Le risque sanitaire renvoie à la question de la prolifération de virus et de maladies au sein de cheptels d animaux. L ESB (Encéphalopatie spongiforme bovine), la fièvre aphteuse,

Plus en détail

BAROMETRE DE CONJONCTURE DE L HEBERGEMENT D ENTREPRISES

BAROMETRE DE CONJONCTURE DE L HEBERGEMENT D ENTREPRISES 1 er et 2 ème trimestres 2010 Note semestrielle N 1 BAROMETRE DE CONJONCTURE DE L HEBERGEMENT D ENTREPRISES 1. CHIFFRE D AFFAIRES TOTAL DES CENTRES D AFFAIRES Chiffre d affaires total / surface totale

Plus en détail

En 2011, la baisse du nombre d'exploitants est modérée, comme en 2010

En 2011, la baisse du nombre d'exploitants est modérée, comme en 2010 >> les exploitants Année 2011 - N 6 - novembre 2012 Les exploitants ORNE - données 2011 5 914 exploitants recensés, -96 en un an Les chefs d'exploitation à titre exclusif, principal ou secondaire sont

Plus en détail

Observatoire Crédit Logement / CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord trimestriel 1 er Trimestre 2013

Observatoire Crédit Logement / CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord trimestriel 1 er Trimestre 2013 Observatoire Crédit Logement / CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord trimestriel 1 er Trimestre 2013 I. L ensemble des marchés I.1. L environnement des marchés : les conditions de

Plus en détail

Mise à jour de la réglementation du cyclisme pour tous

Mise à jour de la réglementation du cyclisme pour tous Anciennes versions des articles 16.2.007 et 16.2.08 : Nouvelles versions des articles 16.2.007 et 16.2.08 16.2.007 La montée de Pass'Cyclisme ou de Pass'Cyclisme open en compétition 3ème catégorie ou en

Plus en détail

Gestion. des cabinets d'expertise comptable. Octobre 2010

Gestion. des cabinets d'expertise comptable. Octobre 2010 Gestion des cabinets d'expertise comptable Octobre 2010 Sommaire Avant-propos... 2 Synthèse en quelques chiffres... 2 Les cabinets sans salariés... 2 Les cabinets de 1 à 49 salariés... 2 Le chiffre d affaires

Plus en détail

LA FILIÈRE ÉQUINE : MÉTIERS & FORMATIONS

LA FILIÈRE ÉQUINE : MÉTIERS & FORMATIONS LA FILIÈRE ÉQUINE : MÉTIERS & FORMATIONS DÉLÉGATION RÉGIONALE DE L ONISEP DE BASSE-NORMANDIE 21 rue du Moulin-au-Roy BP 55 141, 14070 Caen CEDEX 5 Tél. 02 31 56 64 64 drocaen@onisep.fr onisep.fr/caen Délégué

Plus en détail

IFCE : Industrialisation et professionnalisation du SI

IFCE : Industrialisation et professionnalisation du SI Conférence JBoss 30 mars 2011 IFCE : Industrialisation et professionnalisation du SI Comment l'open Source accompagne la refonte du SIRE (Système d'information Relatif aux Équidés) Daniel TAYSSE DSI 1

Plus en détail

Observatoire de la récupération, du recyclage et de la valorisation

Observatoire de la récupération, du recyclage et de la valorisation Avril-Mai-Juin 20 Note trimestrielle N 30 Observatoire de la récupération, du recyclage et de la valorisation RESUME DE L EVOLUTION DU TRIMESTRE (Avril-Mai-Juin 20) Sensible progression Dans la continuité

Plus en détail

Stéphane Deminguet. Optimiser ses pratiques pour s adapter à la conjoncture en production équine

Stéphane Deminguet. Optimiser ses pratiques pour s adapter à la conjoncture en production équine Optimiser ses pratiques pour s adapter à la conjoncture en production équine 5 ème journée du Réseau Économique de la Filière Équine - 24 janvier 2012 Création d un centre équestre en zone périurbaine,

Plus en détail

2013-2014 Rapport de stage. [Les écuries de Lardy] Laetitia Le Mer

2013-2014 Rapport de stage. [Les écuries de Lardy] Laetitia Le Mer 2013-2014 Rapport de stage [Les écuries de Lardy] Laetitia Le Mer SOMMAIRE 1 Présentation de l entreprise...1 1.1 Le statut juridique...1 1.2 La localisation...1 1.3 Historique...2 1.4 Les différentes

Plus en détail

Analyse trimestrielle du marché des jeux en ligne en France. Autorité de régulation des jeux en ligne Données T1 2014

Analyse trimestrielle du marché des jeux en ligne en France. Autorité de régulation des jeux en ligne Données T1 2014 1 Analyse trimestrielle du marché des jeux en ligne en France 1 er trimestre 2014 2 Synthèse des données d activité Les éléments suivants ont été constitués sur la base des données transmises par les opérateurs

Plus en détail

TITRE I. Dispositions générales. Institut français du cheval et de l équitation. Terrefort BP 207-49411 Saumur cedex

TITRE I. Dispositions générales. Institut français du cheval et de l équitation. Terrefort BP 207-49411 Saumur cedex Cahier des charges pour l affermage d un gîte équestre au sein du Haras national d Uzès Date limite de remise des candidatures le 11 janvier 2013 1 TITRE I Dispositions générales Article 1 er : Personne

Plus en détail

Analyse trimestrielle du marché des jeux en ligne en France. Autorité de régulation des jeux en ligne Données T2 2013

Analyse trimestrielle du marché des jeux en ligne en France. Autorité de régulation des jeux en ligne Données T2 2013 1 Analyse trimestrielle du marché des jeux en ligne en France 2 ème trimestre 2013 2 Synthèse des données d activité Les éléments suivants ont été constitués sur la base des données transmises par les

Plus en détail

CONSERVATION DU PATRIMOINE VIVANT DU MARAIS POITEVIN ENJEUX ET PERSPECTIVES. CREGENE: 2 rue de l église 79510 COULON 05 49 35 15 40 cregene@gmail.

CONSERVATION DU PATRIMOINE VIVANT DU MARAIS POITEVIN ENJEUX ET PERSPECTIVES. CREGENE: 2 rue de l église 79510 COULON 05 49 35 15 40 cregene@gmail. CONSERVATION DU PATRIMOINE VIVANT DU MARAIS POITEVIN ENJEUX ET PERSPECTIVES CREGENE: 2 rue de l église 79510 COULON 05 49 35 15 40 cregene@gmail.com Espèces locales et territoire, un destin commun? Pâturage

Plus en détail

L analyse des marchés immobiliers par Crédit Foncier Immobilier sur les 9 premiers mois de 2013

L analyse des marchés immobiliers par Crédit Foncier Immobilier sur les 9 premiers mois de 2013 Paris, le 15 octobre 2013 COMMUNIQUE DE PRESSE L analyse des marchés immobiliers par Crédit Foncier Immobilier sur les 9 premiers mois de 2013 Un marché immobilier résidentiel caractérisé par une baisse

Plus en détail

Prestation de compensation du Handicap : Suivi de la montée en charge et du contenu

Prestation de compensation du Handicap : Suivi de la montée en charge et du contenu Prestation de compensation du Handicap : Suivi de la montée en charge et du contenu Analyse des résultats du questionnaire mensuel Les résultats présentés ici sont issus des réponses au questionnaire envoyé

Plus en détail

Une épargne toujours importante, objectif prioritaire pour les collectivités locales

Une épargne toujours importante, objectif prioritaire pour les collectivités locales Une épargne toujours importante, objectif prioritaire pour les collectivités locales Depuis maintenant plusieurs années, les collectivités locales s'efforcent d'augmenter leur épargne afin d'autofinancer

Plus en détail

Rapport de l Initiation à la Démarche de Projet :

Rapport de l Initiation à la Démarche de Projet : Rapport de l Initiation à la Démarche de Projet : L utilisation du cheval de trait dans l agriculture contemporaine en France Source : Hippotese, le cheval de Travail, 2007 Par : Sophie DOUAUD, Ségolène

Plus en détail

Règlement général des épreuves d élevage 2015

Règlement général des épreuves d élevage 2015 Règlement général des épreuves d élevage 2015 Endurance 83/85 boulevard Vincent Auriol 75013 PARIS www.shf.eu. Secrétariat administratif: 01.53.59.31.31 Fax: 01.53.59.31.30 Secrétariat technique: 01.53.59.31.35

Plus en détail

Analyse trimestrielle du marché des jeux en ligne en France. Autorité de régulation des jeux en ligne Données T2 2014

Analyse trimestrielle du marché des jeux en ligne en France. Autorité de régulation des jeux en ligne Données T2 2014 1 Analyse trimestrielle du marché des jeux en ligne en France 2 ème trimestre 2014 2 Synthèse des données d activité Les éléments suivants ont été constitués sur la base des données transmises par les

Plus en détail

REPONSES ETUDES DE CAS

REPONSES ETUDES DE CAS REPONSES ETUDES DE CAS RAPPEL : Les cas non prévus sont traités par le jury. Il est compétent pour prendre la décision fondée sur le bon sens et l éthique sportive qui s inscrit le mieux dans l esprit

Plus en détail

Analyse trimestrielle du marché des jeux en ligne en France. 2 ème trimestre 2015

Analyse trimestrielle du marché des jeux en ligne en France. 2 ème trimestre 2015 Analyse trimestrielle du marché des jeux en ligne en France 2 ème trimestre 2015 2 Synthèse des données d activité Les éléments suivants ont été constitués sur la base des données transmises par les opérateurs

Plus en détail

Investissements et R & D

Investissements et R & D Investissements et R & D Faits marquants en 2008-2009 - L investissement de l industrie manufacturière marque le pas en 2008 et se contracte fortement en 2009 - Très fort recul de l utilisation des capacités

Plus en détail

TVA : Proposition de méthode pour la mise en place de vos nouveaux tarifs

TVA : Proposition de méthode pour la mise en place de vos nouveaux tarifs TVA : Proposition de méthode pour la mise en place de vos nouveaux tarifs Rappel : le Bulletin Officiel des Impôts du 31/01/2014 expose les différents taux de TVA applicables aux prestations équestres

Plus en détail

Tous droits réservés - Photothèque sportsdenature.gouv.fr

Tous droits réservés - Photothèque sportsdenature.gouv.fr CENTRE ÉQUESTRE et AUTRES ACTIVITÉS ÉQUESTRES Code NAF2008.rév2 92.7C et divers Tous droits réservés - Photothèque sportsdenature.gouv.fr Principaux codes NAF Guide pratique d accompagnement à la création

Plus en détail

INFOS SANITAIRES n 82 5 Février 2015. ALERTE : Foyers de grippe équine Pyrénées Atlantiques (64), Maine et Loire (49), Eure et Loire (28)

INFOS SANITAIRES n 82 5 Février 2015. ALERTE : Foyers de grippe équine Pyrénées Atlantiques (64), Maine et Loire (49), Eure et Loire (28) INOS SANITAIRES n 82 5 évrier 2015 ALERTE : oyers de grippe équine Pyrénées Atlantiques (64), aine et Loire (49), Eure et Loire (28) Pyrénées Atlantiques (64) Nombre de prélèvement(s) 2 Date de confirmation

Plus en détail

INDICATEURS HEBDOMADAIRES

INDICATEURS HEBDOMADAIRES INDICATEURS HEBDOMADAIRES Semaine du 25 au 31 embre 214 RESERVES INTERNATIONALES NETTES Evolution en milliards de dirhams et en mois d importations de biens et services En MMDH En % Réserves Internationales

Plus en détail

Dans une ambiance chic et sport, l évènement s annonce d ores et déjà comme le grand rendez-vous horseballistique du printemps!

Dans une ambiance chic et sport, l évènement s annonce d ores et déjà comme le grand rendez-vous horseballistique du printemps! Deauville, station balnéaire de renommée internationale avec ses plages, son casino, ses palaces, ses villas classées, ses ports de plaisance, son palais des congrès, son Festival du cinéma américain,

Plus en détail

En 2014, les cours des matières premières ont reculé, entraînant une baisse

En 2014, les cours des matières premières ont reculé, entraînant une baisse Agreste Synthèses Moyens de production Mars 215 n 215/261 Mars 215 Moyens de production Synthèses n 215/261 En 214, la baisse des prix à la production des produits animaux n est que partiellement compensée

Plus en détail

Fédération Française d Equitation FORMATION JUGES CSO 2014

Fédération Française d Equitation FORMATION JUGES CSO 2014 Fédération Française d Equitation FORMATION JUGES CSO 2014 OFFICIELS E COMPETITIONS Nouveauté et rappel OFFICIELS E COMPETITIONS L Officiel de compétition ayant renseigné son adresse email sur sa page

Plus en détail

Executive summary. Observatoire du crédit aux sociétés non financières. observatoire du crédit. Liens:

Executive summary. Observatoire du crédit aux sociétés non financières. observatoire du crédit. Liens: Observatoire du crédit aux sociétés non financières boulevard de Berlaimont 14 BE-1000 Bruxelles Tel. +32 2 221 26 99 Fax +32 2 221 31 97 TVA BE 0203.201.340 RPM Bruxelles 2015-0 - Liens: observatoire

Plus en détail

Point d actualité. Conseil Economique, Social & Environnemental Régional. Séance plénière 2 février 2015

Point d actualité. Conseil Economique, Social & Environnemental Régional. Séance plénière 2 février 2015 Conseil Economique, Social & Environnemental Régional Point d actualité Séance plénière 2 février 2015 Rapporteur général : Jean-Jacques FRANCOIS, au nom du Comité de Conjoncture CONTEXTE GÉNÉRAL A la

Plus en détail

ACTIVITÉ DE L ARTISANAT DU BÂTIMENT : UN DÉBUT D ANNÉE DIFFICILE ET DES TRÉSORERIES ENCORE DÉGRADÉES

ACTIVITÉ DE L ARTISANAT DU BÂTIMENT : UN DÉBUT D ANNÉE DIFFICILE ET DES TRÉSORERIES ENCORE DÉGRADÉES LA LETTRE D INFORMATION HEBDOMADAIRE DU RÉSEAU Conjoncture du 1 er trimestre 215 Avril 215 ACTIVITÉ DE L ARTISANAT DU BÂTIMENT : UN DÉBUT D ANNÉE DIFFICILE ET DES TRÉSORERIES ENCORE DÉGRADÉES Au 1 er trimestre

Plus en détail

3C HAPITRE. 56 Les actifs financiers des résidents 58 Les passifs financiers des résidents 62 La masse monétaire et ses contreparties

3C HAPITRE. 56 Les actifs financiers des résidents 58 Les passifs financiers des résidents 62 La masse monétaire et ses contreparties IEOM RAPPORT ANNUEL 2008 3C HAPITRE 56 Les actifs financiers des résidents 58 Les passifs financiers des résidents 62 La masse monétaire et ses contreparties 54 3 < L ÉVOLUTION MONÉTAIRE EN 2008 L ÉVOLUTION

Plus en détail

Revue des Marchés. Charles Gagné 2015-04-16

Revue des Marchés. Charles Gagné 2015-04-16 9. Revue des Marchés Charles Gagné 2015-04-16 Les faits saillants 1. Inventaires de porcs aux É.-U. ( Hogs & Pigs) Croissance de 2 % du troupeau reproducteur 2. Baisse des exportations américaines Valeur

Plus en détail

Analyse trimestrielle du marché des jeux en ligne en France. Autorité de régulation des jeux en ligne Données T4 2013

Analyse trimestrielle du marché des jeux en ligne en France. Autorité de régulation des jeux en ligne Données T4 2013 1 Analyse trimestrielle du marché des jeux en ligne en France 4 ème trimestre 2013 2 Synthèse des données d activité Les éléments suivants ont été constitués sur la base des données transmises par les

Plus en détail

COMPTE RENDU Assemblée Générale Ordinaire des adhérents 2014

COMPTE RENDU Assemblée Générale Ordinaire des adhérents 2014 COMPTE RENDU Assemblée Générale Ordinaire des adhérents 2014 L Assemblée Générale Ordinaire des adhérents 2014 s est tenue le jeudi soir 14 Mai 2015 à 20h30 au centre équestre de Macon Chaintré. Le Président

Plus en détail

Baromètre France générosités- CerPhi Evolution des dons des particuliers et du profil des donateurs - 2010 & 2011

Baromètre France générosités- CerPhi Evolution des dons des particuliers et du profil des donateurs - 2010 & 2011 Baromètre France générosités- CerPhi Evolution des dons des particuliers et du profil des donateurs - 2010 & 2011 Baromètre établi à partir des sources suivantes: 2010 - Données transmises par la Direction

Plus en détail

Dispositions générales

Dispositions générales Juin 2013 REGLEMENT DES COMPETITIONS Applicable au 1 er septembre 2013 Dispositions générales SOMMAIRE PREAMBULE 4 I - CADRE 4 Art 1.1 - Champ d'application Art 1.2 - Engageurs 4 4 A - Procédure Club et

Plus en détail

Référentiel Diversification 2007

Référentiel Diversification 2007 Référentiel Diversification 2007 E L E V A G E D E CHAMBRES D'AGRICULTURE C H E V A U X D E T R A I T LORRAINE A R D E N N A I S CONDITION DE RÉUSSITE DU PROJET DONNÉES GÉNÉRALES Temps de travail Investissement

Plus en détail

UN ESSOR CONTRASTÉ DES FORMES SOCIÉTAIRES

UN ESSOR CONTRASTÉ DES FORMES SOCIÉTAIRES UN ESSOR CONTRASTÉ DES FORMES SOCIÉTAIRES Des formes sociétaires globalement en progression En 2010, le statut individuel d exploitant agricole demeure la forme juridique choisie par 70 % des exploitations.

Plus en détail

BILAN ÉCONOMIQUE PRÊT-À-PORTER FÉMININ 1 ER SEMESTRE 2014

BILAN ÉCONOMIQUE PRÊT-À-PORTER FÉMININ 1 ER SEMESTRE 2014 BILAN ÉCONOMIQUE PRÊT-À-PORTER FÉMININ 1 ER SEMESTRE 2014 INTERVENANTS Daniel Wertel, Président de la Fédération Française du Prêt à Porter Féminin François-Marie Grau, Secrétaire Général de la Fédération

Plus en détail

Evolution des risques sur les crédits à l habitat

Evolution des risques sur les crédits à l habitat Evolution des risques sur les crédits à l habitat n 5 février 2012 1/17 SOMMAIRE 1. PRINCIPALES CARACTÉRISTIQUES DE LA PRODUCTION... 4 2. ANALYSE DÉTAILLÉE DES INDICATEURS DE RISQUE... 8 2.1 Montant moyen

Plus en détail

49 ème édition à LIGNIÈRES (18) Depuis 1961 à Polignac (43) 19-20-21 Juillet 2013. Le plus grand rassemblement Européen de Tourisme Équestre

49 ème édition à LIGNIÈRES (18) Depuis 1961 à Polignac (43) 19-20-21 Juillet 2013. Le plus grand rassemblement Européen de Tourisme Équestre DOSSIER DE PARTENARIAT Le plus grand rassemblement Européen de Tourisme Équestre Depuis 1961 à Polignac (43) 49 ème édition à LIGNIÈRES (18) 19-20-21 Juillet 2013 ÉDITO Présentation de la Manifestation

Plus en détail

SITUATION FINANCIÈRE DE L ASSURANCE CHÔMAGE

SITUATION FINANCIÈRE DE L ASSURANCE CHÔMAGE SITUATION FINANCIÈRE DE L ASSURANCE CHÔMAGE pour l année 2014 Janvier 2014 1/12 Situation financière de l Assurance chômage pour l année 2014 14 janvier 2014 Cette note présente la prévision de la situation

Plus en détail

L Open de Bourgogne. Malgré une météo un peu capricieuse, l'open de Bourgogne s'est déroulé dans une ambiance festive.

L Open de Bourgogne. Malgré une météo un peu capricieuse, l'open de Bourgogne s'est déroulé dans une ambiance festive. L Open de Bourgogne Evènement inédit en région, l'open de Bourgogne, déclinaison du Générali Open de France, à été lancé en 2012 par le Comité Régional d'equitation de Bourgogne et Equivallée Cluny. Bilan

Plus en détail

N 10 LETTRE D INFORMATION UCPA Centre équestre municipal de Saint-Médard-en-Jalles

N 10 LETTRE D INFORMATION UCPA Centre équestre municipal de Saint-Médard-en-Jalles N 10 LETTRE D INFORMATION UCPA Centre équestre municipal de Saint-Médard-en-Jalles Découvrez tous les mois les nouveautés, les informations, les interviews du centre équestre municipal Stages de la Toussaint

Plus en détail

Eco-Fiche BILAN DE L ANNEE 2012 QUELLES PERSPECTIVES POUR 2013? 1

Eco-Fiche BILAN DE L ANNEE 2012 QUELLES PERSPECTIVES POUR 2013? 1 Eco-Fiche Janvier 2013 BILAN DE L ANNEE 2012 QUELLES PERSPECTIVES POUR 2013? 1 Retour sur l année 2012 : l atonie En 2012, le Produit Intérieur Brut (PIB) s est élevé à 1 802,1 milliards d euros, soit

Plus en détail

Développement du secteur de chevreau de boucherie

Développement du secteur de chevreau de boucherie Consultants en économie, spécialisés en agriculture, en agroalimentaire et en énergie Développement du secteur de chevreau de boucherie Rapport final présenté au Syndicat des producteurs de chèvres du

Plus en détail

N 554 Mardi 29 mai 2012 SOMMAIRE

N 554 Mardi 29 mai 2012 SOMMAIRE N 554 Mardi 29 mai 2012 RESULTATS DU WEEK-END SOMMAIRE La 4 ème étape du Global Champions Tour à Wiesbaden (ALL) a été remportée par le Français Olivier Guillon en selle sur Lord de Theizé. AGENDA Marc

Plus en détail

LA DYNAMIQUE DES TROUPEAUX LAITIERS FRANÇAIS À L APPROCHE DE LA FIN DES QUOTAS

LA DYNAMIQUE DES TROUPEAUX LAITIERS FRANÇAIS À L APPROCHE DE LA FIN DES QUOTAS > Les synthèses de FranceAgriMer février 2013 numéro LAIT / 1 LA DYNAMIQUE DES TROUPEAUX LAITIERS FRANÇAIS À L APPROCHE DE LA FIN DES QUOTAS 12 12 rue rue Henri Henri Rol-Tanguy / TSA / TSA 20002 20002

Plus en détail

Sociologie des joueurs en ligne

Sociologie des joueurs en ligne Mars 2013 Sociologie des joueurs en ligne Enquête ARJEL 2012 Autorité de régulation des jeux en ligne 2 Propos introductifs à l enquête sur la sociologie des joueurs Au-delà de la publication trimestrielle

Plus en détail

Foire aux Questions Identification chevaux

Foire aux Questions Identification chevaux Foire aux Questions Identification chevaux 1/ Dans quelle mesure les exigences d identification de l arrêté royal du 16 juin 2005 s appliquent-elles aux chevaux en provenance de l étranger? Qu entend-on

Plus en détail

Artiscope. Les chiffres clés de l emploi dans l Artisanat en Région Centre Au 31 décembre 2013 (2ème Semestre 2013 - Année 2013)

Artiscope. Les chiffres clés de l emploi dans l Artisanat en Région Centre Au 31 décembre 2013 (2ème Semestre 2013 - Année 2013) Observatoire des Métiers et de l Artisanat Région Centre Juin 214 Artiscope Les chiffres clés de l emploi dans l Artisanat en Région Centre Au 31 décembre 213 (2ème Semestre 213 - Année 213) La révision

Plus en détail

Commission départementale de financement de l économie C.D.F.E

Commission départementale de financement de l économie C.D.F.E Commission départementale de financement de l économie C.D.F.E Préfecture de Vaucluse 6 février 2015 L ordre du jour Eléments de la conjoncture PACA Analyse de la situation économique en Vaucluse Présentation

Plus en détail

Bovins viande. Effectifs troupeaux et animaux par région en 2013. Total élevages. Nbre de veaux pesés en VA0. Nbre de veaux pesés en VA4

Bovins viande. Effectifs troupeaux et animaux par région en 2013. Total élevages. Nbre de veaux pesés en VA0. Nbre de veaux pesés en VA4 Bovins viande Effectifs troupeaux et animaux par région en 2013 Chif Régions Nbre de Nbre de Nbre de troupeaux troupeaux troupeaux adhérents adhérents suivis en en VA4 en VA0 engraissement Nbre de troupeaux

Plus en détail

Compte rendu de la réunion du 15 décembre

Compte rendu de la réunion du 15 décembre Compte rendu de la réunion du 15 décembre Nombre de présents : 23 personnes, dont : Correspondants régionaux 6 Présidents de CDTE 6 Permanents 4 Présidents de CRTE 3 Autres 3 Objectifs de la réunion: -

Plus en détail

e poids économique du sport en 2010

e poids économique du sport en 2010 e poids économique du sport en 2010 En 2010, la dépense sportive en France s est élevée à 35,4 milliards d euros, soit une progression de 1,4 % en valeur par rapport à 2009. La consommation des ménages

Plus en détail

Baromètre Ipsos / Europ Assistance Intentions et préoccupations des Européens pour les vacances d été Synthèse Ipsos pour Europ Assistance 13 Mai 2014

Baromètre Ipsos / Europ Assistance Intentions et préoccupations des Européens pour les vacances d été Synthèse Ipsos pour Europ Assistance 13 Mai 2014 Baromètre Ipsos / Europ Assistance Intentions et préoccupations des Européens pour les vacances d été Synthèse Ipsos pour Europ Assistance 13 Mai 2014 Contacts Ipsos Public Affairs : Fabienne SIMON 01

Plus en détail

LIVRET REFERENTIEL. du diplôme d Etat de la jeunesse, de l éducation populaire et du sport. Spécialité «perfectionnement sportif»

LIVRET REFERENTIEL. du diplôme d Etat de la jeunesse, de l éducation populaire et du sport. Spécialité «perfectionnement sportif» LIVRET REFERENTIEL du diplôme d Etat de la jeunesse, de l éducation populaire et du sport Spécialité «perfectionnement sportif» Mention «dressage» Mention «concours complet d équitation» Mention «concours

Plus en détail

FREQUENTATION HOTELIERE ET TOURISME D AFFAIRES EN AQUITAINE ET DANS L AGGLOMERATION DE BORDEAUX

FREQUENTATION HOTELIERE ET TOURISME D AFFAIRES EN AQUITAINE ET DANS L AGGLOMERATION DE BORDEAUX FREQUENTATION HOTELIERE ET TOURISME D AFFAIRES EN AQUITAINE ET DANS L AGGLOMERATION DE BORDEAUX Analyse de l environnement concurrentiel français de l hôtellerie bordelaise SOMMAIRE pages CE QU IL FAUT

Plus en détail

L OBSERVATOIRE DES CREDITS AUX MENAGES

L OBSERVATOIRE DES CREDITS AUX MENAGES 22ème rapport annuel de L OBSERVATOIRE DES CREDITS AUX MENAGES présenté par Michel MOUILLART Professeur d Economie à l Université de Paris X - Nanterre - Mardi 16 mars 2010 - Les faits marquants en 2009

Plus en détail

SITUATION FINANCIÈRE DE L ASSURANCE CHÔMAGE

SITUATION FINANCIÈRE DE L ASSURANCE CHÔMAGE SITUATION FINANCIÈRE DE L ASSURANCE CHÔMAGE pour les années 2014 et 2015 Mai 2014 1/14 Situation financière de l Assurance chômage pour les années 2014 et 2015 22 mai 2014 Cette note présente la prévision

Plus en détail

Projet de loi sur l ouverture à la concurrence du secteur des jeux d argent et de hasard en ligne. Jeudi 5 mars 2009

Projet de loi sur l ouverture à la concurrence du secteur des jeux d argent et de hasard en ligne. Jeudi 5 mars 2009 Projet de loi sur l ouverture à la concurrence du secteur des jeux d argent et de hasard en ligne Jeudi 5 mars 2009 Pourquoi ouvrir le marché des jeux en ligne? La situation actuelle : Un marché légal

Plus en détail

LIVRE BLANC LE FINANCEMENT DURABLE DU SECTEUR DES COURSES HIPPIQUES EUROPEEN PAR LE PARI MUTUEL. Automne 2008. Association des paris mutuels européens

LIVRE BLANC LE FINANCEMENT DURABLE DU SECTEUR DES COURSES HIPPIQUES EUROPEEN PAR LE PARI MUTUEL. Automne 2008. Association des paris mutuels européens LIVRE BLANC LE FINANCEMENT DURABLE DU SECTEUR DES COURSES HIPPIQUES EUROPEEN PAR LE PARI MUTUEL Automne 2008 Association des paris mutuels européens www.parimutuel-europe.org 1 AVANT-PROPOS Du Conseil

Plus en détail

Croissance organique : 2,4 %

Croissance organique : 2,4 % Communiqué de Presse Chiffre d affaires du 1 er trimestre 2015 : 872,0 M Croissance organique : 2,4 % Paris, 28 avril 2015 Sopra Steria Group annonce un chiffre d affaires de 872,0 M au 1 er trimestre

Plus en détail

Le métier de Credit Manager

Le métier de Credit Manager Le métier de Credit Manager 2012 2 Enquête 2012 SUR LE METIER DE CREDIT MANAGER Cette note de synthèse est le résultat de l enquête menée conjointement par Robert Half, spécialiste du recrutement temporaire

Plus en détail

- Sociétés des Courses des hippodromes souhaitant accueillir une course. Des membres des structures suivantes peuvent également compléter ce comité :

- Sociétés des Courses des hippodromes souhaitant accueillir une course. Des membres des structures suivantes peuvent également compléter ce comité : La Fédération Française d Equitation et la Société d Encouragement du Cheval Français SECF, proposent aux Fédérations Régionales des Courses appelées Trot Top Tour. Il s agit de courses de Trot attelé

Plus en détail

Calcul de la pression en azote organique sur l exploitation

Calcul de la pression en azote organique sur l exploitation Calcul de la pression en azote organique sur l exploitation La pression en azote issue des effluents d élevage est plafonnée à 170 / ha de SAU. Tous les fertilisants azotés d origine animale sont considérés,

Plus en détail

Moniteur des branches Industrie MEM

Moniteur des branches Industrie MEM Moniteur des branches Industrie MEM Octobre 2014 Editeur BAKBASEL Rédaction Florian Zainhofer Traduction Anne Fritsch, Verbanet GmbH, www.verbanet.ch Le texte allemand fait foi Adresse BAK Basel Economics

Plus en détail

Un climat des affaires incertain

Un climat des affaires incertain AVRIL 2015 Un climat des affaires incertain Au premier trimestre, 39 % des TPE-PME rhônalpines ont observé une baisse de chiffre d affaires par rapport à la même période de 2014 et seulement 24 % une hausse.

Plus en détail

Activité Equestre quotidienne, du Dimanche au Vendredi

Activité Equestre quotidienne, du Dimanche au Vendredi Chaque semaine de l été, le centre équestre vous propose des stages équestres, dès 4 ans et pour tous les niveaux. du 05 Juillet au 28 Août 2015 LES STAGES D INITIATION EQUESTRE Formule Baby-Poney (spécial

Plus en détail

Le Cheval avec Nous DOMAINE EQUESTRE. Sommaire DE HAUTE MAISON

Le Cheval avec Nous DOMAINE EQUESTRE. Sommaire DE HAUTE MAISON DOMAINE EQUESTRE DE HAUTE MAISON Le Cheval avec Nous Une approche éthique Associer la compréhension des comportements du cheval à l équitation classique de tradition française. Un Sport Etudes Original

Plus en détail

INSCRIPTION 1 formulaire par couple cavalier / cheval Remplir très lisiblement! Merci.

INSCRIPTION 1 formulaire par couple cavalier / cheval Remplir très lisiblement! Merci. Dossard n : (Complété par le secrétariat) 1 er mai 3 mai 2015 Cavalier Adresse INSCRIPTION 1 formulaire par couple cavalier / cheval Remplir très lisiblement! Merci. Prénom Code Postal Ville Mail N de

Plus en détail

Observatoire Crédit Logement / CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord trimestriel 2 ème Trimestre 2014

Observatoire Crédit Logement / CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord trimestriel 2 ème Trimestre 2014 Observatoire Crédit Logement / CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord trimestriel 2 ème Trimestre 2014 I. L ensemble des marchés I.1. L environnement des marchés : les conditions de

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Salon Faire Construire sa Maison Vendredi 14 septembre 2012

DOSSIER DE PRESSE Salon Faire Construire sa Maison Vendredi 14 septembre 2012 DOSSIER DE PRESSE Salon Faire Construire sa Maison Vendredi 14 septembre 2012 Contact presse Isabelle Muller 06 73 79 49 34 1 Sommaire Les tendances du marché de la maison individuelle - La crise s aggrave,

Plus en détail

Baromètre de conjoncture de la Banque Nationale de Belgique

Baromètre de conjoncture de la Banque Nationale de Belgique BANQUE NATIONALE DE BELGIQUE ENQUETES SUR LA CONJONCTURE Baromètre de conjoncture de la Banque Nationale de Belgique Janvier 212 1 1 - -1-1 -2-2 -3-3 22 23 24 2 26 27 28 29 21 211 212 Série dessaisonalisée

Plus en détail