BILAN ÉCONOMIQUE PRÊT-À-PORTER FÉMININ 1 ER SEMESTRE 2014

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "BILAN ÉCONOMIQUE PRÊT-À-PORTER FÉMININ 1 ER SEMESTRE 2014"

Transcription

1 BILAN ÉCONOMIQUE PRÊT-À-PORTER FÉMININ 1 ER SEMESTRE 2014

2 INTERVENANTS Daniel Wertel, Président de la Fédération Française du Prêt à Porter Féminin François-Marie Grau, Secrétaire Général de la Fédération Française du Prêt à Porter Féminin 2

3 SOMMAIRE ❶ ❷ ❸ ❹ ❺ ❻ ❻ Contexte général Chiffres du Prêt-à-porter féminin Soldes et Promotions Circuits de distribution Ventes en ligne Exportations Importations Bilan et perspectives 2014/2015 3

4 CONTEXTE GÉNÉRAL cla mode féminine résiste à la crise Malgré un bilan économique morose : La croissance du PIB de la France est quasi-nulle au cours des 1 er et 2 e trimestres 2014 (INSEE) Croissance de la consommation des ménages oscille autour de +1% 4

5 CONTEXTE GÉNÉRAL cdes signes positifs : La perception des chefs d entreprises sur leur trésorerie et la demande de crédit des entreprises frémissent L euro reste fort mais sa légère baisse depuis quelques mois est un facteur qui devrait favoriser la compétitivité des entreprises à l exportation 5

6 CONTEXTE GÉNÉRAL cà l international : Une croissance européenne avec des signes de faiblesse : le PIB européen stagne au 1 er semestre Les tensions autour des conflits qui ont éclaté avant l été ne s apaisent pas 6

7 CONTEXTE GÉNÉRAL cpour l habillement : Le bilan des 6 premiers mois de l année 2014 fait ressortir une légère érosion de 0,6 % des ventes en valeur d habillement. 7

8 PRÊT-À-PORTER FÉMININ Au 1 er semestre 2014, les Françaises âgées de 13 ans et plus ont dépensé près de 5,1 milliards d euros pour leurs achats de prêt-à-porter, csoit 1,3 % de plus qu au 1 er semestre 2013 en valeur 8

9 PRÊT-À-PORTER FÉMININ cpour info : -1,5% pour le prêt-à-porter masculin et +0,2% pour l enfant pour la même période Les volumes d achat se redressent également : c +4,8 % par rapport au 1 er semestre

10 PRÊT-À-PORTER FÉMININ c Consommation féminine stimulée par : Un printemps précoce La douceur des températures Ont favorisé l écoulement des nouvelles collections 10

11 PRÊT-À-PORTER FÉMININ c183 euros c est le budget moyen d une femme âgée de 13 ans ou plus pour ses achats de prêt-à-porter au cours du 1 er semestre 2014 (176 euros en 2013). 11

12 PRÊT-À-PORTER FÉMININ Après avoir progressé au 1 er semestre 2013, les prix moyens des articles achetés en prêt-à-porter féminin, dans leur ensemble, ont reculé de 3,3 % au cours du 1 er semestre 2014 par rapport à la même période de l année 2013 (hiver rigoureux de 2013). 12

13 PRÊT-À-PORTER FÉMININ Typologie de produits en hausse : imperméables, blousons, robes, jupes, pantalons, tops, et sweatshirts Seuls souffrent les T-shirts, pull-overs et survêtements. 13

14 SOLDES ET PROMOTIONS 30 % SOLDES les soldes et promotions se maintiennent à un niveau élevé : c 43,8 % des sommes dépensées en prêt-àporter féminin, même s ils sont en léger repli par rapport au 1 er semestre 2013 (-1,2 point à 44,6%). 50 % 70 % 14

15 SOLDES ET PROMOTIONS 15

16 SOLDES ET PROMOTIONS Au 1 er semestre 2014, c est naturellement pendant la période des soldes réglementés que la contribution des prix barrés au chiffre d affaires du prêt-à-porter féminin a été la plus élevée : c64,1 % en janvier c54,3 % en février 16

17 SOLDES ET PROMOTIONS La pression des prix barrés retombe un peu au deuxième trimestre 2014 par rapport à la même période de l année 2013 : c1,5 point en avril, avec 26,1% c1,7 point en mai, avec 28,7% c7,1 points en juin, pour atteindre 45,7% 17

18 SOLDES ET PROMOTIONS Une question : csoldes d été à la baisse ou lassitude des prix barrés? 18

19 CIRCUITS DE DISTRIBUTION cl expansion des chaînes, l attractivité des grands magasins TOP 6 : N 1 : chaînes spécialisées (Camaïeu, Promod, Cache Cache, Etam, Zara, H&M...) avec 34,2 % des sommes dépensées au cours du 1 er semestre 2014 (+1,5 point par rapport au 1 er semestre 2013) 19

20 CIRCUITS DE DISTRIBUTION N 2 : commerce de détail indépendant multimarques avec 19,9 % des sommes dépensées au cours du premier semestre 2014 (-1,5 point de PdM par rapport au 1 er semestre 2013). N 3 : GSS grande diffusion (Kiabi, C&A, La Halle, Gemo...) avec une PdM de 10,4 %, inchangée par rapport au 1 er semestre

21 CIRCUITS DE DISTRIBUTION N 4 : vente à distance (3 Suisses, Redoute...) avec une PdM en valeur de 9,9 %, -0,1 point par rapport au 1 er semestre N 5 : grands magasins avec 6,3 % des sommes dépensées au 1 er semestre, +0,3 point sur le premier semestre

22 CIRCUITS DE DISTRIBUTION N 6 : autres circuits regroupant des formats très hétérogènes de distribution (pure-players magasins d usines, friperies, vide-grenier...). Au 1 er semestre 2014, l ensemble de ces formats de vente recueille 6,2 % de part de marché en valeur, soit + 0,5 point qu au cours de la même période de l année

23 CIRCUITS DE DISTRIBUTION 8 Focus sur les pure players Les pure-players généralistes ou spécialistes (Vente-privée.com, Amazon, Asos, Yoox, Vestiaire Collective, Zalando...) obtiennent dans leur ensemble 2,3 % des sommes dépensées au cours du 1 er semestre Leur part de marché est quasiment stable par rapport au 1 er semestre

24 CIRCUITS DE DISTRIBUTION 24

25 VENTES EN LIGNE Les achats de prêt-à-porter féminin sur Ia Toile poursuivent leur ascension à un rythme soutenu +15 % en valeur au 1er semestre 2014 vs 1er semestre 2013 pour dépasser le seuil des 15 % des sommes dépensées. Ce résultat est à mettre en relation avec la montée en puissance de la demande des jeunes seniors de 45 à 64 ans sur la Toile. 25

26 VENTES EN LIGNE Le poids d Internet dans les dépenses de mode féminine frôle ou dépasse le seuil des 10 %, dans toutes les tranches d âges à l exception des plus de 70 ans. c Il franchit même le seuil des 20 % chez les femmes âgées de 25 à 39 ans mais aussi, pour la 1 ère fois chez les ans. 26

27 EXPORTATIONS cen progression pour la 5 e année consécutive La mode française rayonne hors des frontières : les exportations françaises de prêt-à-porter féminin augmentent de 2,6 % au cours du 1 er semestre 2014 par rapport au 1 er semestre 2013, à un peu plus de 1,4 milliard d euros. 27

28 EXPORTATIONS TOP 10 des pays clients de la France : SOURCE DOUANES FRANCAISES 28

29 EXPORTATIONS EUROPE : Les exportations françaises vers l UE en hausse : +5,9 % en valeur par rapport au 1 er semestre pays membres de l UE sont classés dans le Top 10 des pays clients de la France en valeur : l Allemagne (n 3), l Italie (n 4), l Espagne (n 5), le Royaume-Uni (n 6) et la Belgique (n 7). 29

30 EXPORTATIONS À NOTER : les exportations françaises vers le Royaume-Uni accélèrent vivement : +20,5 % par rapport au 1 er semestre Les exportations françaises en direction de l Espagne se redressent :+5,2 %. 30

31 EXPORTATIONS GRAND EXPORT : La hiérarchie des pays clients en grande exportation est bouleversée aujourd hui par le tandem Chine + Hong-Kong. Les exportations françaises, en valeur, en direction de la Chine et de Hong-Kong affichent une progression de respectivement +3,8 % et +14,4 %, au cours du 1 er semestre 2014, rythme cependant plus faible que celui observé au 1 er semestre

32 EXPORTATIONS Chine + Hong-Kong comptent pour 11,3 % des exportations françaises de prêt-à-porter féminin en valeur. Elles représentent ainsi le 1 er marché à l exportation pour les entreprises hexagonales, devant : les Etats-Unis (9 %) l Allemagne (8,9 %) 32

33 EXPORTATIONS les Etats-Unis : +3,3% Dans un contexte d appréciation du dollar face à l euro, les Etats-Unis passent devant l Allemagne. Allemagne : +1,8% le Japon : +2,6% la Russie sort du top 10 : -24,6% 33

34 IMPORTATIONS Dans un contexte de reprise des importations françaises de prêtà-porter féminin, les donneurs d ordre jouent la carte de la diversité Au cours du 1 er semestre 2014, les importations françaises de prêt-àporter féminin sont en hausse de 7% par rapport au 1 er semestre

35 IMPORTATIONS TOP 10 des pays fournisseurs de la France : 35

36 IMPORTATIONS L Asie joue un rôle majeur : 54,5 % des montants importés, +de 0,4 point par rapport à la période janvier-juin N 1 : La Chine avec une part relative de 33,7 % des sommes importées (-0,1 point) 36

37 IMPORTATIONS À NOTER : les importations françaises en provenance d Italie et d Allemagne rebondissent respectivement +15,3% et +47,5 % en valeur au cours du 1 er semestre 2014, après -1,6 % et -7,3 % au cours des six premiers mois de l année

38 IMPORTATIONS À NOTER : la hausse de 15,9 % des importations françaises de prêt-à-porter féminin en provenance de Bulgarie. La Roumanie : -16,8 % au cours du 1 er semestre

39 IMPORTATIONS 3 PAYS DU POURTOUR MÉDITERRANÉEN DANS LE TOP 10 : 3 pays du pourtour méditerranéen dans le top 10 : des pays fournisseurs de la France en prêt-à-porter féminin : le Maroc, la Turquie et la Tunisie. Maroc : -0,1 % Turquie : +3,1 % Tunisie : +1,3 % 39

40 IMPORTATIONS SOURCING LOINTAIN (HORS CHINE) : Inde, Bangladesh et Vietnam se classent respectivement au 3 e, 5 e et 9 e rang des pays fournisseurs de la France. Bangladesh : +10,4 % Vietnam : +27 % 40

41 BILAN ET PERSPECTIVES c 2014 Les chiffres montrent un bon maintien de la consommation de prêt-à-porter féminin. 41

42 BILAN ET PERSPECTIVES c 2015 : des facteurs positifs Reprise progressive de la croissance en Europe Poursuite de l accélération de la croissance aux USA Dynamisme de l Asie Baisse de l Euro 42

43 CHIFFRES ESSENTIELS 1 ER SEMESTRE 2014 c 5,1 milliards d euros c est le montant consacré par les Françaises à leurs achats de prêt-à-porter. c Un peu plus de 1,4 milliard d euros c est le montant des exportations françaises de prêt-à-porter féminin. c +2,6 % c est la hausse des exportations de prêt-à-porter féminin. 43

44 CHIFFRES ESSENTIELS 1 ER SEMESTRE 2014 c Un peu plus de 15 % c est la part des dépenses de prêt-à-porter féminin réalisées sur la Toile par les Françaises c 183 euros c est le budget moyen d une femme âgée de 13 ans ou plus pour ses achats de prêt-à-porter. c 43,8 % les prix barrés représentent 43,8 % du chiffre d affaires du prêt-à-porter féminin. 44

45 Pour tout renseignement : Constance Dubois Frédéric Pellerin - twitter Sources : IFM, Douanes Françaises, INSEE 45

BILAN ECONOMIQUE 19 FEVRIER 2013

BILAN ECONOMIQUE 19 FEVRIER 2013 BILAN ECONOMIQUE 19 FEVRIER 2013 Jean-Pierre MOCHO, Président de la FFPAPF François-Marie GRAU, Secrétaire Général de la FFPAPF Actualités de la Fédération Française du Prêt à Porter Féminin Du 26 février

Plus en détail

BILAN ÉCONOMIQUE 2013 PERSPECTIVES 2014 PRÊT-À-PORTER FÉMININ

BILAN ÉCONOMIQUE 2013 PERSPECTIVES 2014 PRÊT-À-PORTER FÉMININ PERSPECTIVES 2014 PRÊT-À-PORTER FÉMININ PRÉAMBULE Un bilan enrichi. Approfondir les points essentiels ou les changements survenus en 2013 : la perception des prix, l impact du Made In, la Digital Mum.

Plus en détail

Thème : La consommation des ménages

Thème : La consommation des ménages Thème : La consommation des ménages Vous effectuez votre période de PFMP au sein du magasin ZARA, grande surface spécialisée dans le prêt-à-porter féminin, implantée dans le centre commercial Cap 3000

Plus en détail

BILAN ECONOMIQUE 1er semestre 2013

BILAN ECONOMIQUE 1er semestre 2013 1er semestre 2013 Intervenants : Daniel Wertel, Président de la Fédération Française du Prêt à Porter Féminin François-Marie Grau, Secrétaire Général de la Fédération Française du Prêt à Porter Féminin

Plus en détail

MEDEF Actu-Eco. Semaine du 5 au 9 novembre 2012 SOMMAIRE

MEDEF Actu-Eco. Semaine du 5 au 9 novembre 2012 SOMMAIRE MEDEF Actu-Eco Semaine du 5 au 9 novembre 2012 SOMMAIRE FRANCE ZONE EURO 1. Crédits nouveaux au secteur privé en septembre 2012 : tassement pour les entreprises, contraction pour les ménages 2. Déficit

Plus en détail

Année 2013. Baisse des échanges en 2013, après un fort ralentissement l année précédente

Année 2013. Baisse des échanges en 2013, après un fort ralentissement l année précédente http://lekiosque.finances.gouv.fr Année 2013 Les échanges, qui avaient nettement ralenti en 2012, se replient en 2013. Le recul des exportations (-1,3 %, après +3,1 %) est marqué pour certains biens intermédiaires,

Plus en détail

MEDEF Actu-Eco. Semaine du 10 au 14 mars 2014 n 153 SOMMAIRE

MEDEF Actu-Eco. Semaine du 10 au 14 mars 2014 n 153 SOMMAIRE MEDEF Actu-Eco Semaine du 1 au 14 mars 214 n 153 SOMMAIRE FRANCE 1. Production industrielle en janvier 214 : +,7% sur un mois, +,4% en moyenne mobile sur trois mois 2. Balance commerciale en janvier 214

Plus en détail

Plus de la moitié des exportations de marchandises des économies en développement sont destinées à d autres économies en développement

Plus de la moitié des exportations de marchandises des économies en développement sont destinées à d autres économies en développement Plus de la moitié des exportations de marchandises des économies en développement sont destinées à d autres économies en développement Exportations des pays en développement, 2013 Pays de destination Vers

Plus en détail

CONJONCTURE FRANÇAISE

CONJONCTURE FRANÇAISE CONJONCTURE FRANÇAISE Faiblesse de l investissement L amélioration récente du climat des affaires peine à se traduire par une augmentation de l activité. Dans le secteur industriel, la production reste

Plus en détail

EXE BILAN - copie:mise en page 1 14/05/12 14:39 Page 1 Bi 110lan économique 2

EXE BILAN - copie:mise en page 1 14/05/12 14:39 Page 1 Bi 110lan économique 2 011 Bilan économique Éditorial 03 Présentation de la Fédération Française du Prêt à Porter Féminin 04 Les chiffres essentiels de 2011 05 2 Les grands points marquants de l année 2011 06 La crise et ses

Plus en détail

internationale, nationale et vendéenne Petit-déjeuner de l OESTV - Vendredi 11 juillet 2014

internationale, nationale et vendéenne Petit-déjeuner de l OESTV - Vendredi 11 juillet 2014 Regards sur la conjoncture internationale, nationale et vendéenne Petit-déjeuner de l OESTV - Vendredi 11 juillet 2014 CONJONCTURE INTERNATIONALE & NATIONALE Reprise lente en ZONE EURO et à rythmes variables

Plus en détail

Premier semestre 2015

Premier semestre 2015 http://lekiosque.finances.gouv.fr Amélioration du déficit liée à l'allègement de la facture énergétique Premier semestre 2015 Au premier semestre 2015, la reprise des exportations se confirme (+3,4 %,

Plus en détail

Année 2015. Reprise marquée des exportations en 2015. Net redressement des ventes vers les pays tiers. http://lekiosque.finances.gouv.

Année 2015. Reprise marquée des exportations en 2015. Net redressement des ventes vers les pays tiers. http://lekiosque.finances.gouv. http://lekiosque.finances.gouv.fr Année 2015 En 2015, les exportations, qui bénéficient du raffermissement de la demande mondiale et de gains de compétitivité liés à la dépréciation de l euro, progressent

Plus en détail

AMBASSADE DE FRANCE EN ALLEMAGNE SERVICE ÉCONOMIQUE RÉGIONAL

AMBASSADE DE FRANCE EN ALLEMAGNE SERVICE ÉCONOMIQUE RÉGIONAL AMBASSADE DE FRANCE EN ALLEMAGNE SERVICE ÉCONOMIQUE RÉGIONAL La Ministre Conseillère pour les Affaires Economiques Berlin, le 31 octobre 2014 Dossier suivi par Lucie Petit Relu par Nicolas Studer NOTE

Plus en détail

Les exportations de produits manufacturés de l Europe ont atteint près de 5 000 milliards de dollars EU en 2013

Les exportations de produits manufacturés de l Europe ont atteint près de 5 000 milliards de dollars EU en 2013 Les exportations de produits manufacturés de l Europe ont atteint près de 5 000 milliards de dollars EU en 2013 Exportations de marchandises par région et par produit, 2013 (milliards de $EU) Augmentation

Plus en détail

La crise a accentué les pertes de parts de marché des pays développés au profit des pays émergents

La crise a accentué les pertes de parts de marché des pays développés au profit des pays émergents Compétitivité de l industrie manufacturière Faits marquants en 28-29 - La crise accentue les pertes de parts de marché des pays développés face aux pays émergents - La «compétitivité-coût» de l industrie

Plus en détail

CROISSANCE NULLE ET INFLATION FAIBLE EN FRANCE SEPTEMBRE 2014

CROISSANCE NULLE ET INFLATION FAIBLE EN FRANCE SEPTEMBRE 2014 CROISSANCE NULLE ET INFLATION FAIBLE EN FRANCE SEPTEMBRE 2014 CROISSANCE PIB Consommation des ménages 102 début 2008 = 100 104 101 102 100 100 99 99 08 09 10 11 12 13 14 98 105 Investissements des entreprises

Plus en détail

Les opérateurs du commerce extérieur Année 2008 Résultats provisoires http://lekiosque.finances.gouv.fr

Les opérateurs du commerce extérieur Année 2008 Résultats provisoires http://lekiosque.finances.gouv.fr Les opérateurs du commerce extérieur Année 2008 Résultats provisoires http://lekiosque.finances.gouv.fr En 2008, la baisse du nombre d exportateurs engagée depuis 2003 s accentue (-3,1 %), quelle que soit

Plus en détail

Tableau de bord de l industrie française

Tableau de bord de l industrie française Tableau de bord de l industrie française Mars 7 Document réalisé par Coe-Rexecode Groupe des Fédérations Industrielles - 98 Paris La Défense cedex - Tél. 47 7 6 6 - Fax 47 7 6 8 Coe-Rexecode - 9 avenue

Plus en détail

Point de conjoncture

Point de conjoncture Point de conjoncture Avril 2012 ACTIVITE DANS L INDUSTRIE En mars, le climat des affaires s accroît légèrement après sept mois consécutifs de baisse : l indicateur correspondant augmente de 3 points mais

Plus en détail

L immobilier dans l économie

L immobilier dans l économie ETUDE EN BREF Janvier 29 L immobilier dans l économie Avec 2 % de la valeur ajoutée en 27 et 45 % de l investissement, l immobilier a une place prépondérante dans l économie française. Phénomène nouveau?

Plus en détail

Les échanges extérieurs agricoles et agroalimentaires de l Union européenne

Les échanges extérieurs agricoles et agroalimentaires de l Union européenne Les échanges extérieurs agricoles et agroalimentaires de l Union européenne Guillaume Wemelbeke* Depuis la crise survenue à la fin 2008, la production européenne de produits agricoles et agroalimentaires

Plus en détail

Bilan de l activité touristique 2015. Résultats du 1 er semestre et de l été

Bilan de l activité touristique 2015. Résultats du 1 er semestre et de l été Bilan de l activité touristique 2015 Résultats du 1 er semestre et de l été Analyse de la conjoncture économique Contexte international En raison d un ralentissement de l activité au cours du 1 er trimestre

Plus en détail

10% Presque tous les secteurs de services enregistrent une forte croissance. Croissance des exportations de services financiers en 2013

10% Presque tous les secteurs de services enregistrent une forte croissance. Croissance des exportations de services financiers en 2013 Presque tous les secteurs de services enregistrent une forte croissance 9% services financiers en 2013 Presque tous les secteurs de services ont progressé en 2013. Les services financiers, qui avaient

Plus en détail

SITUATION DE LA PRODUCTION ET DU MARCHE DU FOIE GRAS

SITUATION DE LA PRODUCTION ET DU MARCHE DU FOIE GRAS SITUATION DE LA PRODUCTION ET DU MARCHE DU FOIE GRAS 1. EVOLUTION DU PRIX DES MATIERES PREMIERES EN ALIMENTATION ANIMALE ET DES INDICES ALIMENT ITAVI AU MOINDRE COUT 1.1. DIMINUTION DU PRIX DES CEREALES

Plus en détail

Fiches synthétiques des principales économies développées et émergentes

Fiches synthétiques des principales économies développées et émergentes Fiches synthétiques des principales économies développées et émergentes CENTRE ETUDES & PROSPECTIVE DU GROUPE ALPHA Fiches pays Économies développées - Europe Zone euro... 2 Allemagne... 5 France... 8

Plus en détail

COMMERCE EXTERIEUR DE LA TUNISIE PREMIER TRIMESTRE 2011

COMMERCE EXTERIEUR DE LA TUNISIE PREMIER TRIMESTRE 2011 COMMERCE EXTERIEUR DE LA TUNISIE PREMIER TRIMESTRE 2011 1 1) Hausse des exportations des biens en valeur de 10.3 % (5898.5 M.D contre 5349.3 M.D) 2) Progression des exportations des industries manufacturières

Plus en détail

MEDEF Actu-Eco. Semaine du 7 au 11 janvier 2013 n 102 SOMMAIRE

MEDEF Actu-Eco. Semaine du 7 au 11 janvier 2013 n 102 SOMMAIRE MEDEF Actu-Eco Semaine du 7 au 11 janvier 2013 n 102 SOMMAIRE FRANCE 1. Production industrielle en novembre 2012 : +0,2% sur un mois, -2,2% en moyenne mobile sur trois mois 2. Marché du logement en novembre

Plus en détail

Sommaire. Edito. Taux de change : I- La France. Prochains salons organisés par FrenchTimber :

Sommaire. Edito. Taux de change : I- La France. Prochains salons organisés par FrenchTimber : Septembre 2013 N 68 Sommaire I- La France a) Export de grumes de chêne p 2 b) Export de sciages de chêne p 3 c) Export de grumes de hêtre p 4 d) Export de sciages de hêtre p 5 e) Export grumes de résineux

Plus en détail

Eco-Fiche BILAN DE L ANNEE 2012 QUELLES PERSPECTIVES POUR 2013? 1

Eco-Fiche BILAN DE L ANNEE 2012 QUELLES PERSPECTIVES POUR 2013? 1 Eco-Fiche Janvier 2013 BILAN DE L ANNEE 2012 QUELLES PERSPECTIVES POUR 2013? 1 Retour sur l année 2012 : l atonie En 2012, le Produit Intérieur Brut (PIB) s est élevé à 1 802,1 milliards d euros, soit

Plus en détail

L année touristique 2014 démarre de façon positive pour Paris avec un taux d occupation des hôtels de 72,5 % en progression de 0,6 point en janvier.

L année touristique 2014 démarre de façon positive pour Paris avec un taux d occupation des hôtels de 72,5 % en progression de 0,6 point en janvier. L année touristique 2014 démarre de façon positive pour Paris avec un taux d occupation des hôtels de 72,5 % en progression de 0,6 point en janvier. Sommaire Synthèse 1 Arrivées hôtelières par pays 2 Nuitées

Plus en détail

Point de conjoncture

Point de conjoncture Point de conjoncture Mars 2013 COMMENTAIRE DE LA CGPME Le 22 février dernier, la Commission européenne a rendu son verdict. Dans ses prévisions d hiver, elle estime à 0,1 % la croissance française pour

Plus en détail

Le commerce extérieur de la Suisse en 2013

Le commerce extérieur de la Suisse en 2013 Le commerce extérieur de la Suisse en 2013 Résumé L excédent commercial suisse affiche un nouveau record en 2013, à 26,6 Mds CHF (environ 4,5% du PIB). Recevant près de 55% des exportations suisses, l

Plus en détail

2 ème session : Stratégie des acteurs : adaptations ou profondes mutations?

2 ème session : Stratégie des acteurs : adaptations ou profondes mutations? 2 ème session : Stratégie des acteurs : adaptations ou profondes mutations? 2.1 - Mutations dans l économie mondiale Michel FOUQUIN (CEPII) «La crise économique qui touche la France et l ensemble du monde

Plus en détail

Un exemple de redéploiement industriel: la lingerie Chantelle

Un exemple de redéploiement industriel: la lingerie Chantelle ! Université d Automne 2003! Enseignants de Sciences Economiques et Sociales - Entreprises Jeudi 23 et vendredi 24 octobre 2003! Lycée Louis Le Grand! Paris «Les entreprises dans la mondialisation» Un

Plus en détail

Commerce intra-zone Euro : et maintenant, on va où?

Commerce intra-zone Euro : et maintenant, on va où? Commerce intra-zone Euro : et maintenant, on va où? Résumé : La création de la Zone Euro a participé au développement rapide des échanges entre ses membres. L Allemagne est l élément moteur de l essor

Plus en détail

La demande reste bien orientée, l activité progresse par à-coups La croissance des économies avancées est restée

La demande reste bien orientée, l activité progresse par à-coups La croissance des économies avancées est restée INSEE CONJONCTURE POINT DE CONJONCTURE OCTOBRE 2015 La demande reste bien orientée, l activité progresse par à-coups La croissance des économies avancées est restée solide au deuxième trimestre 2015. L

Plus en détail

Conjoncture de l industrie française à l automne 2015

Conjoncture de l industrie française à l automne 2015 Conjoncture de l industrie française à l automne 2015 Denis Ferrand Directeur Général de Coe-Rexecode 26 Novembre 2015 Agenda 1 3 faits marquants du paysage économique mondial pour l industrie 2 L activité

Plus en détail

Country factsheet - Octobre 2015 Les États-Unis

Country factsheet - Octobre 2015 Les États-Unis Country factsheet - Octobre 2015 Les États-Unis Sommaire Introduction 3 Qu achètent les consommateurs en ligne américains? 4 Méthodes de paiement préférées 4 Commerce transfrontalier 5 L importance des

Plus en détail

TABLEAU DE BORD ASF La production des établissements de crédit spécialisés en 2012

TABLEAU DE BORD ASF La production des établissements de crédit spécialisés en 2012 TABLEAU DE BORD ASF La production des établissements de crédit spécialisés en 2012 L ASF (Association Française des Sociétés Financières) regroupe l ensemble des établissements de crédit spécialisés :

Plus en détail

LE COMMERCE EXTÉRIEUR CHINOIS DEPUIS LA CRISE: QUEL RÉÉQUILIBRAGE?

LE COMMERCE EXTÉRIEUR CHINOIS DEPUIS LA CRISE: QUEL RÉÉQUILIBRAGE? LE COMMERCE EXTÉRIEUR CHINOIS DEPUIS LA CRISE: QUEL RÉÉQUILIBRAGE? Françoise Lemoine & Deniz Ünal CEPII Quel impact de l expansion chinoise sur l économie mondiale? Rencontres économiques, 18 septembre

Plus en détail

LA FRANCE ATTIRE LES INVESTISSEMENTS ETRANGERS

LA FRANCE ATTIRE LES INVESTISSEMENTS ETRANGERS LA FRANCE ATTIRE LES INVESTISSEMENTS ETRANGERS La France : 4 e destination mondiale Une croissance du nombre de projet Après trois années de stabilité, le nombre des projets d investissements étrangers

Plus en détail

La reprise se grippe Au cours de l été 2011, le climat conjoncturel s est nettement

La reprise se grippe Au cours de l été 2011, le climat conjoncturel s est nettement INSEE CONJONCTURE POINT DE CONJONCTURE La reprise se grippe Au cours de l été 2011, le climat conjoncturel s est nettement détérioré dans l ensemble des économies avancées. Ainsi, en France, le climat

Plus en détail

Evolution contrastée selon les secteurs

Evolution contrastée selon les secteurs Evolution contrastée selon les secteurs Reprise sous conditions Paris, le 20 mars 2014 UIC - Contacts presse Hélène MEJEAN - Directeur de la Communication - UIC 01.46.53.11.65 / 06.71.06.72.49 - hmejean@uic.fr

Plus en détail

Malgré des échanges peu dynamiques, le déficit commercial se réduit grâce à la baisse des importations d énergie

Malgré des échanges peu dynamiques, le déficit commercial se réduit grâce à la baisse des importations d énergie Malgré des échanges peu dynamiques, le déficit commercial se réduit grâce à la baisse des importations d énergie Au premier semestre, les importations diminuent (-1,2%), tandis que les exportations sont

Plus en détail

Bilan du commerce extérieur de la Corée en 2013

Bilan du commerce extérieur de la Corée en 2013 Résumé Bilan du commerce extérieur de la Corée en 213 Malgré une croissance modeste en 213 (+,7% contre 1% en moyenne par an entre 2 et 21), les échanges commerciaux coréens se sont maintenus au-dessus

Plus en détail

II. Commerce des marchandise

II. Commerce des marchandise II. Commerce des marchandise En, le commerce des marchandises a augmenté de 14 pour cent en volume. Parmi les grands groupes recensés, ce sont les produits manufacturés qui affichent la croissance la plus

Plus en détail

RAPPORT STATISTIQUE DE LA MAROQUINERIE

RAPPORT STATISTIQUE DE LA MAROQUINERIE RAPPORT STATISTIQUE DE LA MAROQUINERIE Publication 2011 Chiffres 2010 CHIFFRES CLES DE LA MAROQUINERIE STRUCTURES REGIONALES IMPORTATIONS / EXPORTATIONS Fédération Française de la Maroquinerie 16 rue Martel

Plus en détail

La crise 2008/2009 a-t-elle redistribué les cartes du commerce mondial? Une analyse croisée par secteurs et pays Conférence de presse Paris - 17 mai

La crise 2008/2009 a-t-elle redistribué les cartes du commerce mondial? Une analyse croisée par secteurs et pays Conférence de presse Paris - 17 mai La crise 2008/2009 a-t-elle redistribué les cartes du commerce mondial? Une analyse croisée par secteurs et pays Conférence de presse Paris - 17 mai 2011 La crise 2008/2009 a-t-elle redistribué les cartes

Plus en détail

Tableau de bord de l industrie française

Tableau de bord de l industrie française Tableau de bord de l industrie française Mars 11 Document réalisé par Coe-Rexecode Groupe des Fédérations Industrielles - 55 av. Bosquet - 7533 Paris Cedex 7 - Tél. 1 53 59 18 6 - Fax 1 53 59 18 88 - gfi@gfi.asso.fr

Plus en détail

CHIFFRES CLÉS CONTACTS PRESSE. Comité Francéclat Contact : Yves Mahé Tél : 01 53 77 29 00 E-mail : y.mahe@franceclat.fr

CHIFFRES CLÉS CONTACTS PRESSE. Comité Francéclat Contact : Yves Mahé Tél : 01 53 77 29 00 E-mail : y.mahe@franceclat.fr CHIFFRES CLÉS H O R L O G E R I E - B I J O U T E R I E - J O A I L L E R I E DOSSIER DE PRESSE F É V R I E R 2 0 1 5 CONTACTS PRESSE Comité Francéclat Contact : Yves Mahé Tél : 01 53 77 29 00 E-mail :

Plus en détail

à la Consommation dans le monde à fin 2012

à la Consommation dans le monde à fin 2012 Le Crédit à la Consommation dans le monde à fin 2012 Introduction Pour la 5 ème année consécutive, le Panorama du Crédit Conso de Crédit Agricole Consumer Finance publie son étude annuelle sur l état du

Plus en détail

Rapport financier semestriel

Rapport financier semestriel Le 1 er juin 2012 Rapport financier semestriel Au cours du premier semestre 2012, le Groupe a enregistré une forte croissance de son activité (+8,1%), notamment liée à une période de soldes hiver favorables,

Plus en détail

Pourquoi une forte demande des PME en Sourcing Asie?

Pourquoi une forte demande des PME en Sourcing Asie? Sourcing en Asie Pour toute information complémentaire, contactez : Le Département Développement International de la Chambre de Commerce et d Industrie de Saint-Etienne / Montbrison Tél : 04.77.43.04.50

Plus en détail

Chiffre d affaires du 1 er trimestre 2012 en hausse de 3,7%, à 10,2 milliards d euros. Croissance interne : +0,9%

Chiffre d affaires du 1 er trimestre 2012 en hausse de 3,7%, à 10,2 milliards d euros. Croissance interne : +0,9% Chiffre d affaires du 1 er trimestre 2012 en hausse de 3,7%, à 10,2 milliards d euros. Croissance interne : +0,9% Paris, le 3 mai 2012. Prix de vente : +2,4%, avec une contribution positive de tous les

Plus en détail

Communiqué de presse

Communiqué de presse KOF Konjunkturforschungsstelle KOF Swiss Economic Institute ETH Zurich LEE G 6 Leonhardstrasse 89 Zurich Tél.: + 6 9 kofcc@kof.ethz.ch Communiqué de presse Zurich, juin, 9h Prévisions d été : relance dans

Plus en détail

Résultat du commerce extérieur

Résultat du commerce extérieur Publication Statistique P 0104 Résultat du commerce extérieur Octobre 2012 Prochaine publication Novembre 2012 06 Décembre 2012 Date prévue de parution Pour plus de détails, contacter l unité information

Plus en détail

SITUATION DE LA PRODUCTION ET DES MARCHES CUNICOLES

SITUATION DE LA PRODUCTION ET DES MARCHES CUNICOLES SITUATION DE LA PRODUCTION ET DES MARCHES CUNICOLES 1. EVOLUTION DU PRIX DES MATIERES PREMIERES EN ALIMENTATION ANIMALE ET DES INDICES ALIMENT ITAVI AU MOINDRE COUT 1.1. DIMINUTION DU PRIX DES CEREALES

Plus en détail

Panorama du marché du Crédit à la consommation en Europe en 2013

Panorama du marché du Crédit à la consommation en Europe en 2013 Panorama du marché du Crédit à la consommation en Europe en 2013 Pour la 7 ème année consécutive, Crédit Agricole Consumer Finance publie son étude annuelle sur l état du marché du crédit à la consommation

Plus en détail

Lente amélioration de la conjoncture

Lente amélioration de la conjoncture Conjoncture économique - 1 e trimestre 214 USA JPN EUR PIB PIB et Baromètre PIB Baromètre conjoncturel Marche des affaires Perspectives - NE Emploi Entrée de commandes Production Exportations Chômage Lente

Plus en détail

OBSERVATOIRE DU COMMERCE EXTERIEUR Données 2004

OBSERVATOIRE DU COMMERCE EXTERIEUR Données 2004 OBSERVATOIRE DU COMMERCE EXTERIEUR Données 2004 DIRECTION DE L'EXPANSION ECONOMIQUE DIVISION DES STATISTIQUES ET DES ETUDES ECONOMIQUES SOMMAIRE Pages PREAMBULE 1 CHAPITRE n 1 - LES RESULTATS ANNUELS 3

Plus en détail

COMMERCE EXTÉRIEUR Bilan 2013

COMMERCE EXTÉRIEUR Bilan 2013 > Les synthèses de FranceAgriMer juin 214 numéro22 VINS COMMERCE EXTÉRIEUR Bilan 213 12 rue Henri Rol-Tanguy / TSA 22 / 93555 Montreuil cedex Tél. : +33 1 73 3 3 / Fax : +33 1 73 3 3 3 www.franceagrimer.fr

Plus en détail

MEDEF Actu-Eco. Semaine du 3 au 7 décembre 2012 SOMMAIRE

MEDEF Actu-Eco. Semaine du 3 au 7 décembre 2012 SOMMAIRE MEDEF Actu-Eco Semaine du 3 au 7 décembre 212 SOMMAIRE FRANCE 1. Prix des appartements anciens au 3 ème trimestre 212 : -,5% sur un an, première baisse depuis fin 29, tensions persistantes à Paris 2. Crédits

Plus en détail

DU NORD-PAS DE CALAIS ET L INTERNATIONAL

DU NORD-PAS DE CALAIS ET L INTERNATIONAL / LES ENTREPRISES 2008 DU NORD-PAS DE CALAIS ET L INTERNATIONAL /////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////2008 Observatoire

Plus en détail

Avertissement. Signes conventionnels utilisés

Avertissement. Signes conventionnels utilisés Avertissement Sauf mention contraire, les données «France» concernent la France métropolitaine et les Départements d outre-mer hors Mayotte. Les sites internet www.insee.fr et http://epp.eurostat.ec.europa.eu

Plus en détail

45 pays 5 continents 75% de la production mondiale de vin

45 pays 5 continents 75% de la production mondiale de vin L OIV: Etats membres 45 pays 5 continents 75% de la production mondiale de vin MEMBRES: Afrique du Sud, Algérie, Allemagne, Argentine, ARY Macédoine, Australie, Autriche, Belgique, Bosnie-et-Herzégovine,

Plus en détail

BIVB. Le BIVB et les ventes de Bourgogne

BIVB. Le BIVB et les ventes de Bourgogne BIVB Le BIVB et les ventes de Bourgogne Eléments clés de la Bourgogne viticole BIVB/ PôleMarchés et Développement Le système Bourguignon : l exceptionnelle diversité 5 grands terroirs Chablis - Auxerrois

Plus en détail

Tourisme en bref. Les marchés clés de la CCT et de ses partenaires. Juin 2010 Volume 6, numéro 6. www.canada.travel/entreprise

Tourisme en bref. Les marchés clés de la CCT et de ses partenaires. Juin 2010 Volume 6, numéro 6. www.canada.travel/entreprise Tourisme en bref Les marchés clés de la CCT et de ses partenaires www.canada.travel/entreprise Juin Volume 6, numéro 6 Points saillants Grâce à une croissance économique soutenue, le nombre de voyageurs

Plus en détail

OBSERVATOIRE ÉCONOMIQUE

OBSERVATOIRE ÉCONOMIQUE LES DERNIERS RÉSULTATS DE LA CONSOMMATION D ARTICLES D HABILLEMENT ET TEXTILES Léger recul au mois d avril Au mois d avril, les chiffres d affaires des distributeurs se sont repliés de 1,8 % en valeur,

Plus en détail

Présentation de la profession 7. 1. Définition... 7. 2. Accès à la profession... 7. Analyse économique 8

Présentation de la profession 7. 1. Définition... 7. 2. Accès à la profession... 7. Analyse économique 8 ² Prêt-à-porter 2014-2015 Cette analyse a été réalisée avec les données statistiques de la FCGA et de l ANPRECEGA, membres de l UNPCOGA, et de la base DIANE du Bureau Van Dijk. Sommaire Présentation de

Plus en détail

"Economie mondiale du vin Rosé : production & consommation"

Economie mondiale du vin Rosé : production & consommation "Economie mondiale du vin Rosé : production & consommation" atelier d information économique-millésime Côtes de Provence lundi 23/03/2015 16h à 16h30 1 Economie mondiale du vin Rosé III. L observatoire

Plus en détail

Investissement étranger à la Bourse de Casablanca au titre du deuxième semestre 2014

Investissement étranger à la Bourse de Casablanca au titre du deuxième semestre 2014 Investissement étranger à la Bourse de Casablanca au titre du deuxième semestre 2014 Avril 2015 898 SYNTHESE La valeur des stocks investis en actions cotées à la bourse de Casablanca par les investisseurs

Plus en détail

MEDEF Actu-Eco - n 192 Semaine du 2 au 6 février 2015

MEDEF Actu-Eco - n 192 Semaine du 2 au 6 février 2015 MEDEF Actu-Eco - n 192 Semaine du 2 au 6 février 2015 SOMMAIRE FRANCE 1. Forte révision à la hausse des budgets d investissement dans l industrie manufacturière : +2% pour 2014 et +3% pour 2015 2. Dépenses

Plus en détail

L industrie automobile au Maroc

L industrie automobile au Maroc المملكة المغربية Royaume du Maroc Département des Statistiques des Echanges Extérieurs L industrie automobile au Maroc -Performance à l export- -Décembre 203- Introduction L ouverture commerciale et la

Plus en détail

>> La bonne tenue du commerce auto se confirme, les difficultés de l après vente aussi.

>> La bonne tenue du commerce auto se confirme, les difficultés de l après vente aussi. 2 ème trimestre 20 Juillet 20 - N 21 >> La bonne tenue du commerce auto se confirme, les difficultés de l après vente aussi. Alors que 20 s annonçait comme l année de la reprise, l évolution de l activité

Plus en détail

COMMERCE INTERNATIONAL

COMMERCE INTERNATIONAL NOVEMBRE 2013 COMMERCE INTERNATIONAL AQUITAINE Enquête auprès des entreprises exportatrices aquitaines LES EXPORTATEURS AQUITAINS : QUI SONTILS? Présentation de l échantillon Ce document présente une synthèse

Plus en détail

CHAPITRE I : ENVIRONNEMENT INTERNATIONAL

CHAPITRE I : ENVIRONNEMENT INTERNATIONAL CHAPITRE I : ENVIRONNEMENT INTERNATIONAL L activité économique mondiale en 2013 s est caractérisée par une reprise progressive dans les pays avancés, bien qu à des degrés variables selon les pays. Dans

Plus en détail

Qu est-ce que la compétitivité?

Qu est-ce que la compétitivité? Qu est-ce que la compétitivité? Le but de ce dossier pédagogique est d expliquer la notion de compétitivité d une entreprise, d un secteur ou d un territoire. Ce concept est délicat à appréhender car il

Plus en détail

Les entreprises suisses en Chine comptent augmenter leurs investissements

Les entreprises suisses en Chine comptent augmenter leurs investissements C O M M U N I Q U É Les entreprises suisses en Chine comptent augmenter leurs investissements En dépit de la force du franc suisse et de l'affaiblissement des exportations helvétiques vers la Chine et

Plus en détail

Synthèse des premières données export 2013 Avec au global 62 776 hl AOP vins secs et VDN

Synthèse des premières données export 2013 Avec au global 62 776 hl AOP vins secs et VDN Synthèse des premières données export 2013 Au niveau national et à fin 2013, les exportations d AOP sont stables tant en volume qu en valeur et dans un contexte régional où les volumes globaux de vin AOP

Plus en détail

Perspectives des technologies de l information de l OCDE, édition 2010. Principales conclusions

Perspectives des technologies de l information de l OCDE, édition 2010. Principales conclusions Perspectives des technologies de l information de l OCDE, édition 2010 Principales conclusions Le secteur des TIC se relève de la crise économique et les marchés mondiaux des TIC se déplacent vers les

Plus en détail

Développements. Internationaux

Développements. Internationaux Développements Internationaux Pétrole et matières premières Le cours de l or noir a baissé à nouveau Au quatrième trimestre 2015, le cours du Brent a fluctué autour de 45 $ par baril en moyenne. L offre

Plus en détail

Le marché du vin et des spiritueux en Asie-Pacifique et dans le monde et ses perspectives à l horizon 2017

Le marché du vin et des spiritueux en Asie-Pacifique et dans le monde et ses perspectives à l horizon 2017 Le marché du vin et des spiritueux en Asie-Pacifique et dans le monde et ses perspectives à l horizon 2017 Selon l étude de conjoncture VINEXPO / The IWSR Pour la 12 ème année consécutive, VINEXPO, le

Plus en détail

Détention des crédits : que nous enseignent les évolutions récentes?

Détention des crédits : que nous enseignent les évolutions récentes? 1 Numéro 200, juin 2013 Détention des crédits : que nous enseignent les évolutions récentes? I) Un taux de détention en baisse La détention au plus bas historique A la fin de l année 2012, seulement 48,6%

Plus en détail

1- Depuis la reprise amorcée en 2010, le commerce bilatéral progresse à un rythme relativement soutenu

1- Depuis la reprise amorcée en 2010, le commerce bilatéral progresse à un rythme relativement soutenu Mexique : 2013, année record pour le commerce francomexicain DG Trésor Février 2014 En 2013, le montant des échanges commerciaux entre la France et le Mexique, bien qu encore relativement modeste, a atteint

Plus en détail

Panorama du marché du crédit à la consommation en Europe en 2014

Panorama du marché du crédit à la consommation en Europe en 2014 Panorama du marché du crédit à la consommation en Europe en 2014 Pour la 8 ème année consécutive, Crédit Agricole Consumer Finance publie son étude annuelle sur l état du marché du crédit à la consommation

Plus en détail

Les rendez-vous économiques et financiers

Les rendez-vous économiques et financiers Les rendez-vous économiques et financiers Les banques centrales au pilotage de l économie?... ou l Art du «Policy-mix» Novembre 2014 Prévisions 2014 & 2015 d Amundi 2014 2015 0,8% 1,3% 7,4% 7,1% Une Croissance

Plus en détail

Rapport semestriel au 30 juin 2015

Rapport semestriel au 30 juin 2015 A nthologie Rapport semestriel au 30 juin 2015 Le fonds 1. L environnement économique et financier 2015 Au premier semestre 2015, l économie mondiale a globalement évolué à des niveaux légèrement inférieurs

Plus en détail

BILAN ECONOMIQUE. Intervenants :

BILAN ECONOMIQUE. Intervenants : 1 er semestre 2012 Intervenants : Jean-Pierre Mocho, Président de la Fédération Française du Prêt à Porter Féminin François-Marie Grau, Secrétaire Général de la Fédération Française du Prêt à Porter Féminin

Plus en détail

SITUATION DE LA PRODUCTION ET DES MARCHES CUNICOLES

SITUATION DE LA PRODUCTION ET DES MARCHES CUNICOLES SITUATION DE LA PRODUCTION ET DES MARCHES CUNICOLES 1. EVOLUTION DU PRIX DES MATIERES PREMIERES EN ALIMENTATION ANIMALE ET DES INDICES ALIMENT ITAVI AU MOINDRE COUT 1.1. BAISSE DU COURS DES CEREALES ET

Plus en détail

L actualité en 12 graphiques

L actualité en 12 graphiques Point de conjoncture de la Région Ile-de-France L actualité en 12 graphiques Unité La croissance de la zone euro devrait accélérer progressivement en 2015 et s affermir en 2016 sous l effet de la baisse

Plus en détail

CARTOGRAPHIE. des moyens de paiement scripturaux. Bilan de la collecte 2014 (données 2013)

CARTOGRAPHIE. des moyens de paiement scripturaux. Bilan de la collecte 2014 (données 2013) 213 CARTOGRAPHIE des moyens de paiement scripturaux Bilan de la collecte 214 (données 213) Banque de France 39, rue Croix-des-Petits-Champs 751 PARIS Directeur de la publication : Denis Beau, directeur

Plus en détail

Prix moyen des hôtels à Paris : 216,2 (+2,1 %) Taux d occupation à Paris: 89,0 % (-1,7 pt)

Prix moyen des hôtels à Paris : 216,2 (+2,1 %) Taux d occupation à Paris: 89,0 % (-1,7 pt) Les frontières touristiques ne sont pas toujours celles de l administration. Afin de restituer une vision plus pertinente des tendances du tourisme dans la capitale et d anticiper la création de la Métropole

Plus en détail

Observatoire des prix et des marges Produits agricoles Février 2015

Observatoire des prix et des marges Produits agricoles Février 2015 Service du soutien au réseau (SR) Sous-direction de la communication, programmation et veille économique () Bureau de la veille économique et des prix (B) Observatoire des prix et des marges Produits agricoles

Plus en détail

BILAN SEMESTRIEL DU COMMERCE EXTERIEUR

BILAN SEMESTRIEL DU COMMERCE EXTERIEUR BILAN SEMESTRIEL DU COMMERCE EXTERIEUR PREMIER SEMESTRE 2015 7 AOUT 2015 Dossier coordonné par le Pôle commerce extérieur de la Direction générale du Trésor Retrouver l intégralité de ce dossier en ligne

Plus en détail

Le marché du vin : évolutions et tendances. Mai 2014

Le marché du vin : évolutions et tendances. Mai 2014 Le marché du vin : évolutions et tendances Mai 2014 1 Sommaire 1. LA CONSOMMATION DE VIN 3 2. TENDANCES DU COMMERCE MONDIAL DU VIN EN 2013 6 3. LES PRINCIPAUX EXPORTATEURS DE VIN EN 2013 8 4. LES PRINCIPAUX

Plus en détail

FAITS SAILLANTS. de la République populaire de Chine (SIPO) a été le seul

FAITS SAILLANTS. de la République populaire de Chine (SIPO) a été le seul Le nombre de dépôts de demandes en matière de propriété intellectuelle a poursuivi sur sa lancée d avant la crise, celui des dépôts de demandes de brevet augmentant à son rythme le plus fort en près de

Plus en détail

LES DONNES DE LA MACROECONOMIE

LES DONNES DE LA MACROECONOMIE CHAPITRE 1 LES DONNES DE LA MACROECONOMIE I Le circuit économique. II Le Produit Interieur Brut. Le Produit intérieur brut est une mesure de la richesse nationale Le PIB correspond à : - La production

Plus en détail

Identifier les effets de compétitivité et d entraînement des échanges extérieurs

Identifier les effets de compétitivité et d entraînement des échanges extérieurs Identifier les effets de compétitivité et d entraînement des échanges extérieurs Rencontre Moyen Terme 2014/2018 Grégori Colin Economiste LA BALANCE COMMERCIALE (incluant les services marchands) Les flux

Plus en détail

NEWSLETTER - MARCHÉ OLÉICOLE Nº 93 - avril 2015

NEWSLETTER - MARCHÉ OLÉICOLE Nº 93 - avril 2015 RUSSIE ÉVOLUTION DES IMPORTATIONS D HUILE D OLIVE Les importations russes d huile d olive et d huile de grignons d olive ont augmenté de 31 752 tonnes, à un rythme constant, durant la période 2/1-213/14

Plus en détail