Projet. Coordination des régimes de sécurité sociale dans le cadre de la libre circulation des travailleurs

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Projet. Coordination des régimes de sécurité sociale dans le cadre de la libre circulation des travailleurs"

Transcription

1 Projet Coordination des régimes de sécurité sociale dans le cadre de la libre circulation des travailleurs Brève présentation des partenaires des régimes de sécurité sociale pour la Conférence européenne sur le développement de la coopération entre les syndicats agricoles et les institutions de sécurité sociale juin 2012 Avec le soutien de la Commission européenne, DG EMPL VS/2011/0318

2 2

3 Sommaire Organismes de sécurité sociale agricole au niveau national 4 Autriche Sozialversicherung der Bauern (SVB) Finlande Maatalousyrittäjien Eläkelaitos (MELA) France Mutualité sociale agricole (MSA) Pologne Kasa Rolniczego Ubezpieczenia Spolecznego (KRUS) Grèce Οργανίςμος Γεωργικων Αςφαλιςεων (OGA) Allemagne Sozialversicherung Landwirtschaft, Forsten und Gartenbau (SVLFG) Organismes de sécurité sociale au niveau européen 12 European Social Insurance Platform (ESIP) European Network of Agricultural Protection Systems (ENASP) Organisme de sécurité sociale au niveau international 14 International Social Security Association (ISSA) 3

4 1 Organismes de sécurité sociale agricole au niveau national Autriche Sozialversicherung der Bauern (SVB) Structure 1 fonds central au niveau national 7 fonds locaux au niveau régional 4 hôpitaux spéciaux Création, statuts, ministère de tutelle Dans sa forme actuelle, fondé en 1974, même si d autres fonds existaient auparavant (un pour la santé, un pour la retraite et un pour les accidents) Organisation indépendante de droit public Dépend du Ministère du Travail, des Affaires sociales et de la Protection des Consommateurs, du Ministère de la Santé, du Ministère des Finances Apport financier total 2,92 milliards Risques couverts Accidents au travail & maladies professionnelles Santé Pensions Famille Catégories de personnes couvertes Les agriculteurs indépendants et les membres de leur famille Nombre total de cotisants et bénéficiaires bénéficiaires (2008) (4,64% de l ensemble de la population autrichienne) Principales activités des personnes assurées Agriculture, viticulture, récolte des fruits, horticulture, pêche, chasse 4

5 Finlande MELA Maatalousyrittäjien Eläkelaitos (MELA) Structure 1 fonds central au niveau national 58 districts/agents et environ 200 bureaux locaux Création, statuts, ministère de tutelle Fondé en 1969 Organisation indépendante de droit public Dépend du Ministère des Finances, du Ministère des Affaires sociales et de la Santé, du Ministère de l Agriculture et des Forêts Apport financier total 1,1 milliard Risques couverts Accidents au travail & maladies professionnelles Pensions Famille (système de remplacement pendant les vacances) Catégories de personnes couvertes Agriculteurs indépendants, propriétaires forestiers, pêcheurs, éleveurs de rennes et les membres de leur famille, ainsi que les artistes et les chercheurs qui reçoivent des subventions et des bourses Nombre total de cotisants et bénéficiaires bénéficiaires (3% de toute la population finlandaise) Principales activités des personnes assurées Agriculture (y compris récolte des fruits et horticulture), propriété forestière, pêche et élevage de rennes ainsi que les artistes et chercheurs 5

6 France Mutualité sociale agricole (MSA) Structure 1 fonds central au niveau national 35 fonds de la MSA en 2010 Autres services administratifs (130 résidences rurales pour les personnes âgées, 1 réseau de télé-sécurité, 8 centres de vacances, 6 centres socio-médicaux et de réhabilitation, 47 établissements sans but lucratif d ateliers de travail en milieu protégé, membres dans clubs ruraux pour personnes âgées). Création, statuts, ministère de tutelle Fondée en 1945 Origines: mutuelles (1850), premiers groupements nationaux de sociétés d assurance mutuelle agricole dans les années 1930 Organisation agricole, professionnelle, privée qui gère des fonds publics pour la protection sociale des agriculteurs et des travailleurs agricoles Dépend du Ministère de l Alimentation, de l Agriculture et de la Pêche, du Ministère du Travail, des Relations sociales, de la Famille et de la Solidarité, et du Ministère des Finances Apport financier total 27,1 milliards en 2008 (coût total: 27,1 milliards 61% agriculteurs indépendants, 39% travailleurs salariés. Risques couverts Accidents au travail & maladies professionnelles Santé Pensions Famille Catégories de personnes couvertes Agriculteurs indépendants et les membres de leur famille, pourvoyeurs d emploi et les membres de leur famille, travailleurs occupés dans l agriculture (y compris les saisonniers) et les membres de leur famille 6

7 Nombre total de cotisants et bénéficiaires cotisants agriculteurs indépendants et travailleurs salariés (2% de toute la population française) bénéficiaires (9,4% de l ensemble de la population française). Le nombre de travailleurs salariés est exprimé en équivalents temps plein. Principales activités des personnes assurées Toute une diversité de cultures (agriculture générale, viticulture, arboriculture, cultures spécialisées de toutes sortes,...), élevage (animaux de toutes sortes, élevage aquatique: pisciculture, ostréiculture, etc.), activités de dressage/domptage, pêche (y compris la pêche dans les lacs et les eaux intérieures si le pêcheur est professionnel), activités forestières, entreprises de tout type qui sont une continuation de l activité agricole, structures d accueil des touristes, entreprises de travaux agricoles, entreprises d artisanat rural; organisations professionnelles agricoles (syndicats, chambres d agriculture, MSA, etc.), écoles privées d enseignement agricole. 7

8 Pologne Kasa Rolniczego Ubezpieczenia Spolecznego (KRUS) Structure 1 fonds central 16 sections régionales 256 bureaux locaux Autres unités administratives (centres de rééducation pour agriculteurs, centre de formation et de réhabilitation) Création, statuts, ministère de tutelle Fondé en 1990 Organisation indépendante publique de l Etat Dépend du Ministère de l Agriculture Apport financier total 3,9 milliards Risques couverts Accidents du travail & maladies professionnelles Santé Pensions Famille Catégories de personnes couvertes Agriculteurs indépendants et les membres de leur famille Nombre total de cotisants et bénéficiaires cotisants (3% de toute la population polonaise) Principales activités des personnes assurées Tout type de cultures (agriculture générale, viticulture, arboriculture, cultures spécialisées de toutes sortes,...), élevage, pêche, activités forestières, entreprises de tout type qui prolongent une activité agricole; organisations professionnelles agricoles, etc. 8

9 Grèce Οργανίςμος Γεωργικων Αςφαλιςεων (OGA) Structure 1 fonds central au niveau national 8 services régionaux Représentants dans tout le pays (employés des municipalités locales autonomes) Création, statuts, ministère de tutelle Fondé en 1961 Organisme indépendant de droit public, sous la tutelle du Ministère de l Emploi et de la Protection sociale Apport financier total 7,8 milliards Risques couverts Santé Pensions Famille Catégories de personnes couvertes Agriculteurs indépendants et les membres de leur famille, travailleurs occupés dans l agriculture et travailleurs non qualifiés dans les entreprises agricoles, travailleurs de toutes catégories vivant dans des régions de habitants (à condition de n être pas affiliés à un autre organisme de sécurité sociale), indépendants et artisans dans les villages de habitants, moines et nonnes dans le secteur agricole (facultatif) Nombre total de cotisants et bénéficiaires bénéficiaires (18,7% de toute la population grecque) Principales activités des personnes assurées Agriculture, élevage, apiculture, pêche, entreprises agricoles (pour les travailleurs salariés) comme les plantations, la floriculture, l élevage, la pêche côtière et au large; activités indépendantes et entreprises d artisanat rural dans les villages de habitants 9

10 Allemagne Sozialversicherung Landwirtschaft, Forsten und Gartenbau (SVLFG) Structure 1 fonds central au niveau national Création, statuts, ministre de tutelle Système d assurance contre les accidents créé en 1888, système de pension créé en 1957, système de santé créé en 1972 SVLFG est une organisation indépendante de droit public Dépend du Ministère fédéral du Travail et des Affaires sociales et du Ministère fédéral de l Alimentation, de l Agriculture et de la Protection des Consommateurs. Apport financier total 6,9 milliards Risques couverts Accidents au travail & maladies professionnelles Santé Pensions Catégories de personnes couvertes Santé et pensions: agriculteurs indépendants et les membres de leur famille Accidents au travail et maladies professionnelles: agriculteurs indépendants et les membres de leur famille, travailleurs salariés et travailleurs saisonniers Nombre total de cotisants et bénéficiaires Accidents au travail et maladies professionnelles: 1,6 million de cotisants; 3,5 millions de bénéficiaires (4% de toute la population allemande) Pensions: cotisants; bénéficiaires (0,8% de toute la population allemande) Santé: cotisants; bénéficiaires (1% de toute la population allemande) 10

11 Principales activités des personnes assurées Entreprises agricoles et forestières y compris l horticulture et la viticulture, pisciculture, la pêche dans les lacs et dans les eaux intérieures ainsi que toutes les activités ayant pour objectif la protection de la nature et de l environnement et visant l aménagement du paysage (entreprises agricoles), entrepreneurs privés dans l agriculture et la sylviculture, chasses, entreprises de jardinage et de parcs, cimetières, entreprises de protection et de soutien à l agriculture, entreprises sans cultures mais élevant des animaux (par exemple l élevage d animaux ou de volaille), entreprises à temps partiel dans l agriculture, familles agricoles ainsi que les centres de formation professionnelle et de formation continue pour une activité dans l une des entreprises mentionnées ci-dessus. 11

12 2 Organisme de sécurité sociale au niveau européen Plateforme Européenne des Assurances sociales (ESIP - European Social Insurance Plateform) Une alliance européenne dans le domaine de l assurance sociale Dans un environnement de plus en plus complexe et en constante évolution, les alliances stratégiques sont la voie à suivre. L évolution continue du marché unique européen et en particulier la libre circulation des citoyens dans une Europe élargie exigent une plus grande coopération transnationale entre les différents systèmes d'assurance sociale. Les différents systèmes ont besoin de se réunir pour échanger des idées et élaborer des stratégies en vue de répondre aux défis socio-économiques communs, partager leurs bonnes pratiques et prendre des positions constructives pour contribuer au processus de prise de décision au niveau européen. À cette fin, la Plateforme européenne des assurances sociales (ESIP) a été créée en A partir du 1er janvier 2009, ESIP existe en tant qu entité juridique de droit belge et représente une alliance stratégique de plus de 40 organismes nationaux de sécurité sociale à travers l'europe. ESIP a pour mission de préserver le haut profil de la sécurité sociale en Europe de renforcer la solidarité des régimes d'assurance sociale de maintenir la qualité de la protection sociale européenne ESIP représente une plateforme pour le dialogue transnational entre les institutions nationales de sécurité sociale en Europe un réseau stratégique pour développer des positions communes afin d influencer le processus décisionnel européen un forum de consultation pour les institutions européennes et d'autres organismes multinationaux actifs dans le domaine de la sécurité sociale 12

13 Réseau Européen des Régimes de Protection Sociale Agricole/ENASP (European Network of Agricultural Social Protection Systems) La protection sociale de la population rurale en Europe En Europe, les populations rurales ont des besoins spécifiques: la nature des activités économiques, les restructurations de l'agriculture, le rôle central des familles agricoles,... Six pays ont choisi de leur donner des régimes autonomes de protection sociale afin de répondre à ces besoins. Ces régimes gèrent le large spectre de la sécurité sociale: santé, retraites, accidents du travail et maladies professionnelles, famille et /ou les services. Afin d'être le plus près possible des citoyens, leur action est basée sur un réseau territorial dense. Mélangeant la proximité et la cohérence, les orientations nationales et le contexte local, ces systèmes ont démontré leur capacité d'adaptation et leur expérience. Leur ambition est de constamment adapter leurs missions aux mutations rurales, en restant fidèles à leurs valeurs: l'équité, la qualité, la justice sociale, l'autonomie, la démocratie sociale et la défense de l'emploi agricole. En outre, le Marché unique et divers Traités font - et continueront à faire - que l'union européenne soit un niveau indispensable pour la coordination des questions sociales. Ces dernières avancées déterminent la mise en œuvre de la coopération transnationale entre les différents régimes de protection sociale. Simultanément, la Politique Agricole Commune et la politique de cohésion communautaire signifient que l'agriculture spécifique et les facteurs ruraux doivent être soulevés au niveau européen pour défendre leurs besoins et leurs valeurs. La combinaison de ces tendances a donc conduit les six régimes agricoles autonomes de protection sociale de l'union européenne à joindre leurs forces à travers ENASP. 13

14 3 Organisme de sécurité sociale au niveau mondial Association Internationale de la Sécurité sociale (AISS) International Social Security Association (ISSA) Promouvoir et développer la sécurité sociale dans le monde L'Association internationale de la sécurité sociale est la principale institution internationale rassemblant des organismes et institutions de sécurité sociale. L'objectif de l AISS est de promouvoir une sécurité sociale dynamique et une dimension sociale dans un monde en voie de globalisation, en favorisant l'excellence dans l'administration de la sécurité sociale. Fondée en 1927, l'aiss a son siège au Bureau international du Travail, à Genève. L'AISS fournit l'accès à l'information, aux conseils d'experts, normes de l industrie, directives pratiques et plateformes pour les membres en vue de construire et promouvoir des systèmes de sécurité sociale dynamiques dans le monde. La vision d une sécurité sociale dynamique offre un cadre pour l'action de l'aiss. Une sécurité sociale dynamique signifie des systèmes de sécurité sociale qui sont accessibles, durables, adéquats, socialement inclusifs et économiquement productifs, et qui sont basés sur la performance et la bonne gouvernance d institutions de sécurité sociale proactives et innovantes. En accord avec la nature de l'aiss comme association d'institutions de sécurité sociale, la vision de promotion d une sécurité sociale dynamique lie les améliorations de sécurité sociale aux capacités et performances de ces institutions. Section de l AISS pour la Prévention agricole Objectifs La moitié de la population active mondiale est employée dans l'agriculture et environ 1,3 milliard de travailleurs sont engagés dans la production agricole dans le monde entier. La part de la population active agricole dans la population active totale est inférieure à 10 % dans les pays développés et représente 59% des travailleurs dans les régions moins développées. L'agriculture est l un des secteurs les plus dangereux dans les pays industrialisés et en développement. Elle est classée comme l'une des trois industries les plus dangereuses avec les mines et la construction. Selon les estimations du BIT, il y a environ accidents du travail mortels dans le monde entier et quelque victimes parmi les travailleurs agricoles. Assurer la sécurité et la santé au travail est un principe humanitaire et économique. Fondée en 1969, la Section Internationale de l'aiss pour la Prévention dans l'agriculture met en œuvre la prévention des accidents pour tous ceux qui travaillent dans l'agriculture et la sylviculture (y compris les cultures spéciales). 14

15 Les objectifs de la section sont les suivants: - promouvoir l'échange d'informations entre les autorités chargées de la prévention dans l'agriculture et la sylviculture; - organiser des réunions techniques sous la forme de colloques ou de tables rondes ainsi que des commissions techniques et groupes de travail; - mener des enquêtes et des études; - élaborer des programmes d'éducation et de publicité; - produire et publier des solutions techniques complexes pour des résultats concrets; - prendre des mesures de prévention intersectorielles en coopération avec d'autres sections. 15

16 16

Module 1. Formation à la structure Mutuelle et aux outils d'accès aux soins de santé

Module 1. Formation à la structure Mutuelle et aux outils d'accès aux soins de santé Module 1 Formation à la structure Mutuelle et aux outils d'accès aux soins de santé Partie 1 - La sécurité sociale en Belgique et les mutualités. Plan 1- INTRODUCTION 2- GRANDS PRINCIPES DE LA SÉCURITÉ

Plus en détail

Mutualia devient un Groupe

Mutualia devient un Groupe Mutualia devient un Groupe Dossier de presse 2013 Contact Presse Maider GAICOTCHEA Tél. 01 41 63 77 82 gaicotchea.maider@mutualia.fr Dossier de presse Naissance Dossier de du presse Groupe sponsoring Mutualia

Plus en détail

S installer en France en tant que travailleur indépendant

S installer en France en tant que travailleur indépendant Ressortissants étrangers S installer en France en tant que travailleur indépendant Édition 2015 S installer en France en tant que travailleur indépendant Vous avez l intention de vous installer en France

Plus en détail

REPARTITION DES COMPÉTENCES MINISTERIELLES. Lutte contre la fraude, et l application uniforme de la législation dans tout le pays

REPARTITION DES COMPÉTENCES MINISTERIELLES. Lutte contre la fraude, et l application uniforme de la législation dans tout le pays SERVICE PUBLIC FEDERAL CHANCELLERIE DU PREMIER MINISTRE RUE DE LA LOI 16 1000 BRUXELLES TEL. 02 501 02 11 le 4 septembre 2009 REPARTITION DES COMPÉTENCES MINISTERIELLES PREMIER MINISTRE Service public

Plus en détail

Europe Direct, service d'information générale sur l'union européenne, est à la disposition de tous les citoyens européens.

Europe Direct, service d'information générale sur l'union européenne, est à la disposition de tous les citoyens européens. Europe Direct, service d'information générale sur l'union européenne, est à la disposition de tous les citoyens européens. Le service Europe Direct comprend : un site web : ec.europa.eu/europedirect/index_fr.htm

Plus en détail

Chambre Régionale de l Economie Sociale et Solidaire. L Economie. Sociale et Solidaire. Annemasse. 20 janvier 2010

Chambre Régionale de l Economie Sociale et Solidaire. L Economie. Sociale et Solidaire. Annemasse. 20 janvier 2010 Chambre Régionale de l Economie Sociale et Solidaire L Economie Sociale et Solidaire Annemasse 20 janvier 2010 1 Sommaire L économie sociale et solidaire : une autre culture d entreprendre Les entreprises

Plus en détail

TABLE DES MATIERES A. DISPOSITIONS LEGALES. 1. A.R. n 38 du 27 juillet 1967 organisant le statut social des travailleurs indépendants

TABLE DES MATIERES A. DISPOSITIONS LEGALES. 1. A.R. n 38 du 27 juillet 1967 organisant le statut social des travailleurs indépendants TABLE DES MATIERES A. DISPOSITIONS LEGALES 1. A.R. n 38 du 27 juillet 1967 organisant le statut social des travailleurs 2. Loi du 9 juin 1970 portant programmation sociale en faveur des travailleurs 3.

Plus en détail

Projet pilote de développement local communautaire durable

Projet pilote de développement local communautaire durable - 1 - Projet pilote de développement local communautaire durable Projet «Avenir de Nkounda» Zone rurale périurbaine de la Rivière Rouge et de ses environs (Naissance du 5 ème arrondissement de Pointe-Noire)

Plus en détail

Tableau de bord de la Population des chefs d exploitations agricoles et des chefs d entreprise agricoles en 2012

Tableau de bord de la Population des chefs d exploitations agricoles et des chefs d entreprise agricoles en 2012 Direction des Etudes des Répertoires et des Statistiques TABLEAU DE BORD septembre 2013 Tableau de bord de la Population des chefs d exploitations agricoles et des chefs d entreprise agricoles en 2012

Plus en détail

GRÈCE. Les dépenses sociales sont exprimées en millions d Euros (EUR).

GRÈCE. Les dépenses sociales sont exprimées en millions d Euros (EUR). GRÈCE Nomenclature IKA LAEK OAED OGA TEAM TEBE Organisme d assurance sociale Fonds pour l'emploi et la formation professionnelle Agence pour l emploi et la main-d œuvre Organisme d assurance de l agriculture

Plus en détail

Bien-être pour les assurés garantie Mela

Bien-être pour les assurés garantie Mela Bien-être pour les assurés garantie Mela Les assurances accidents, vieillesse et des retraites des exploitants agricoles et des boursiers réglées par la loi sont gérées par Mela (Caisse d Assurance Sociale

Plus en détail

Hanoï 6 novembre 2012. par Michel VIGNEUL Conseiller actuaire Manager de projets

Hanoï 6 novembre 2012. par Michel VIGNEUL Conseiller actuaire Manager de projets Hanoï 6 novembre 2012 par Michel VIGNEUL Conseiller actuaire Manager de projets STRUCTURE de l exposé INTRODUCTION 1.Le fonctionnement du système 2.Le financement du système 3.La gestion du système QUESTIONS

Plus en détail

"High Performance Workplace Event: People mean business"

High Performance Workplace Event: People mean business "High Performance Workplace Event: People mean business" (Cette conférence a été organisée par la Présidence britannique de l'union européenne, avec le soutien de la Commission européenne) Londres, le

Plus en détail

Place des mutuelles dans le système de santé français Poids des services de soins et d accompagnement mutualistes

Place des mutuelles dans le système de santé français Poids des services de soins et d accompagnement mutualistes Place des mutuelles dans le système de santé français Poids des services de soins et d accompagnement mutualistes Nathalie CHATILLON FNMF Direction des Affaires Publiques Département International Sommaire

Plus en détail

Consultation de la Commission Européenne sur le Plan d action relatif au droit des sociétés et au gouvernement d entreprise

Consultation de la Commission Européenne sur le Plan d action relatif au droit des sociétés et au gouvernement d entreprise 1 Consultation de la Commission Européenne sur le Plan d action relatif au droit des sociétés et au gouvernement d entreprise Introduction : La ROAM est un syndicat professionnel créé en 1855, qui a pour

Plus en détail

Les partenaires sont les autorités locales et régionales qui s engagent à mettre en oeuvre des activités dans le cadre de la SEDL.

Les partenaires sont les autorités locales et régionales qui s engagent à mettre en oeuvre des activités dans le cadre de la SEDL. Quel statut choisir? es partenaires sont les autorités locales et régionales qui s engagent à mettre en oeuvre des activités dans le cadre de la SED. es associations des pouvoirs locaux et régionaux, ainsi

Plus en détail

FRANCE VETERINAIRE INTERNATIONAL

FRANCE VETERINAIRE INTERNATIONAL FRANCE VETERINAIRE INTERNATIONAL Une large palette de compétences au service de la santé publique vétérinaire Protection animale Formation Elevage, Médecine vétérinaire, Santé Publique Vétérinaire en régions

Plus en détail

MINISTERE DE L AGRICULTURE ET DE LA PECHE

MINISTERE DE L AGRICULTURE ET DE LA PECHE Direction Générale de la forêt et des affaires rurales MINISTERE DE L AGRICULTURE ET DE LA PECHE Sous-Direction de la protection sociale Bureau de l'assujettissement et des cotisations 78, rue de Varenne

Plus en détail

La MSA, un acteur qui s engage pour le monde agricole et rural

La MSA, un acteur qui s engage pour le monde agricole et rural vous accompagner La MSA, un acteur qui s engage pour le monde agricole et rural www.msa.fr Qui est la MSA? Trois lettres pour dire Mutualité sociale agricole. La MSA, ce sont 17 000 hommes et femmes qui

Plus en détail

Annexes : Tableau récapitulatif des catégories d assurés soumises ou non au parcours de soins.

Annexes : Tableau récapitulatif des catégories d assurés soumises ou non au parcours de soins. MINISTERE DES SOLIDARITES, DE LA SANTE, ET DE LA FAMILLE REPUBLIQUE FRANCAISE DIRECTION DE LA SECURITE SOCIALE Division des affaires communautaires et internationales Le ministre des solidarités, de la

Plus en détail

Le financement de l assurance maladie obligatoire en Belgique. Thomas Rousseau Michel Vigneul 25 novembre 2014

Le financement de l assurance maladie obligatoire en Belgique. Thomas Rousseau Michel Vigneul 25 novembre 2014 Le financement de l assurance maladie obligatoire en Belgique Thomas Rousseau Michel Vigneul 25 novembre 2014 Introduction Le budget des soins de santé 2014 30.929.434.000 EUR ou 115.342.568.408 PEN Remboursement

Plus en détail

L Economie Sociale et Solidaire

L Economie Sociale et Solidaire 1 L Economie Sociale et Solidaire L ESS EST UNE ÉCONOMIE QUI SE VEUT ÊTRE DIFFÉRENTE DE L ÉCONOMIE CLASSIQUE. DES PRINCIPES FONDAMENTAUX ONT ÉTÉ DÉFINIS ET CONSTITUENT LES PILIERS DE CE SECTEUR. 2 LES

Plus en détail

La culture : quatrième pilier du développement durable

La culture : quatrième pilier du développement durable La culture : quatrième pilier du développement durable S'appuyant sur le travail mené de longue date par la Commission de culture de CGLU, sur la Déclaration universelle de l'unesco sur la diversité culturelle

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. La Cram-se devient la Carsat Sud-Est

DOSSIER DE PRESSE. La Cram-se devient la Carsat Sud-Est DOSSIER DE PRESSE 1 Sommaire Contexte p 3 Préparer et verser les retraites p 4 Assurer et prévenir les risques professionnels p 5 Accompagner les assurés en difficulté p 6 Contacts p 7 2 Le contexte Le

Plus en détail

JAPON. Nomenclature. nationale (prestations de maladie) Pension nationale Assurance pension des salariés. Assurance maladie gérée par des sociétés

JAPON. Nomenclature. nationale (prestations de maladie) Pension nationale Assurance pension des salariés. Assurance maladie gérée par des sociétés JAPON Nomenclature CHIHO-KOMUIN-KYOSAI CHIHO-KOMUIN-ONKYU CHIHO-KOMUIN-SAIGAI HOSYO CHIHO-KOKUMINN-KYOSAI- KYUGYO-KYUFU-TO IZOKU-NENKIN JIDEO-TEATE JIDO-FUYO-TEATE KOKKA-KOMUIN-KYOSAI KOKKA-KOMUIN-ONKYU

Plus en détail

LE BUDGET DE L ÉTAT VOTÉ POUR 2014

LE BUDGET DE L ÉTAT VOTÉ POUR 2014 LE BUDGET DE L ÉTAT VOTÉ POUR 2014 en quelques chiffres (Loi de finances initiale) Évaluation des recettes perçues par l État en 2014 (art. 60 de la loi de finances initiale pour 2014) RECETTES FISCALES

Plus en détail

L Economie Sociale et Solidaire (ESS) Bertrand LANGEVIN, Chargé de mission CEAS 72

L Economie Sociale et Solidaire (ESS) Bertrand LANGEVIN, Chargé de mission CEAS 72 L Economie Sociale et Solidaire (ESS) Bertrand LANGEVIN, Chargé de mission CEAS 72 LE CEAS : Centre d étude et d action sociale de la Sarthe Association créée en 1937, secrétariat social, la première étude

Plus en détail

Le diplôme de master sanctionne des parcours types comprenant : - une voie à finalité professionnelle débouchant sur un master professionnel, celuici

Le diplôme de master sanctionne des parcours types comprenant : - une voie à finalité professionnelle débouchant sur un master professionnel, celuici Master Droit (Semestres 1 et 2) Mentions : Droit privé et sciences criminelles Droit de l entreprise et des contrats Droit social Droit public Droit des activités transnationales Activités économiques

Plus en détail

Promouvoir une croissance intelligente, durable et inclusive. équipe de soutien au. Plan d Action Atlantique. Financé par la

Promouvoir une croissance intelligente, durable et inclusive. équipe de soutien au. Plan d Action Atlantique. Financé par la Promouvoir une croissance intelligente, durable et inclusive pour l Espace Atlantique équipe de soutien au Plan d Action Atlantique Financé par la Qu est ce que l équipe de soutien au Plan d Action? En

Plus en détail

LES ACTIVITES AGRICOLES

LES ACTIVITES AGRICOLES Pour être assujetti au régime de protection sociale agricole, il faut : exercer une activité agricole, mettre en valeur une exploitation ou une entreprise dont l importance est au moins égale au seuil

Plus en détail

I. Les entreprises concernées et l opération

I. Les entreprises concernées et l opération RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Décision n 14-DCC-20 du 17 février 2014 relative à l affiliation de la Mutuelle Nationale des Personnels Air France à la Société de Groupe d Assurance Mutuelle Macif L Autorité de

Plus en détail

Fiche «Politique culturelle européenne»

Fiche «Politique culturelle européenne» Fiche «Politique culturelle européenne» Prospective appliquée à la définition d'une politique nationale dans le domaine de la culture et de la communication Fiche variable sur les facteurs de l environnement

Plus en détail

DOSSIER L ACCOMPAGNEMENT DES PERSONNES AGEES LES ENJEUX FINANCIERS

DOSSIER L ACCOMPAGNEMENT DES PERSONNES AGEES LES ENJEUX FINANCIERS DOSSIER L ACCOMPAGNEMENT DES PERSONNES AGEES LES ENJEUX FINANCIERS Les Personnes Agées, de 60 ans et plus, représentent déjà plus de 11,2% de la population du Département et vers 2020 plus de 20%. Pour

Plus en détail

sociale DSS La Direction de la sécurité Un système de protection sociale générale fondé sur le principe de la solidarité

sociale DSS La Direction de la sécurité Un système de protection sociale générale fondé sur le principe de la solidarité La Direction de la sécurité sociale DSS Un système de protection sociale générale fondé sur le principe de la solidarité 1, Place de Fontenoy 75350 Paris cedex Tél : 01 40 56 60 00 Fax : 01 40 56 72 88

Plus en détail

CONCLUSIONS DE LA CONFÉRENCE

CONCLUSIONS DE LA CONFÉRENCE CONCLUSIONS DE LA CONFÉRENCE La Conférence Internationale: L assurance agricole, un instrument pour la gestion des risques, qui a eu lieu à Madrid les 15, 16 et 17 Novembre 2006, a constitué un forum de

Plus en détail

Sur quels grands principes repose le système de retraites en France?

Sur quels grands principes repose le système de retraites en France? Chapitre 2 Sur quels grands principes repose le système de retraites en France? Tous les systèmes de retraites appliqués actuellement dans le monde sont fondés sur quelques grands principes. Le système

Plus en détail

GROUPE S - CASI L ENGAGEMENT DE SERVICE

GROUPE S - CASI L ENGAGEMENT DE SERVICE { GROUPE S - CASI L ENGAGEMENT DE SERVICE L ENGAGEMENT DE SERVICE La caisse d assurances sociales du GROUPE S est un maillon indispensable entre l Administration et le citoyen. Elle contribue de concert

Plus en détail

Les accidents et maladies professionnelles du régime des non-salariés agricoles 1 er trimestre 2013

Les accidents et maladies professionnelles du régime des non-salariés agricoles 1 er trimestre 2013 Direction des Etudes des Répertoires et des Statistiques TABLEAU DE BORD juin 2014 Les accidents et maladies professionnelles du régime des non-salariés agricoles 1 er trimestre 2013 www.msa.fr Tableau

Plus en détail

NOR : DEV O 08 1 5 9 0 7 C

NOR : DEV O 08 1 5 9 0 7 C REPUBLIQUE FRANCAISE MINISTERE DE L ECOLOGIE, DE L ENERGIE, DU DEVELOPPEMENT DURABLE ET DE L AMENAGEMENT DU TERRITOIRE DIRECTION DE L'EAU Sous-Direction de l'action territoriale, De la directive cadre

Plus en détail

La SAGP. Société à gestion partagée. par Patrick Guiol. Atelier «Gouvernance : repenser le pouvoir»

La SAGP. Société à gestion partagée. par Patrick Guiol. Atelier «Gouvernance : repenser le pouvoir» La SAGP Société à gestion partagée par Patrick Guiol Atelier «Gouvernance : repenser le pouvoir» Article 8 du préambule de la Constitution (1946 et 1958) Tout travailleur participe, par l'intermédiaire

Plus en détail

Semaine Européenne. Démocratie Locale. de la Démocratie Locale. de la

Semaine Européenne. Démocratie Locale. de la Démocratie Locale. de la Semaine Européenne de la Démocratie Locale Semaine Européenne de la Démocratie Locale Qu est-ce que la Semaine européenne de la démocratie locale? La «Semaine Européenne de la Démocratie Locale» (SEDL)

Plus en détail

Licence professionnelle Expertise agro-environnementale et conduite de projet

Licence professionnelle Expertise agro-environnementale et conduite de projet Promotion / Enquête à moins d'un an du diplôme Site : Aurillac Licence professionnelle Expertise agroenvironnementale et conduite de projet Objectif de cette licence professionnelle : L'objectif est de

Plus en détail

Projet de résolution «Les comités d entreprise européens au cœur de la stratégie syndicale européenne»

Projet de résolution «Les comités d entreprise européens au cœur de la stratégie syndicale européenne» UNI Europa Commerce Aller de l avant MADRID 9 & 10 JUIN 2011 Projet de résolution «Les comités d entreprise européens au cœur de la stratégie syndicale européenne» (Resolution 3) Objectif stratégique 1

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DES FINANCES ET DES COMPTES PUBLICS Décret n o 2014-1531 du 17 décembre 2014 relatif au taux des cotisations d allocations familiales et d assurance

Plus en détail

SOMMAIRE. Brève présentation de l ANACAPH Les caisses populaires et le développement durable ANACAPH et le développement durable des territoires

SOMMAIRE. Brève présentation de l ANACAPH Les caisses populaires et le développement durable ANACAPH et le développement durable des territoires SOMMAIRE Brève présentation de l ANACAPH Les caisses populaires et le développement durable ANACAPH et le développement durable des territoires Brève présentation de l ANACAPH Stratégies d intervention

Plus en détail

I. Les entreprises concernées et l opération

I. Les entreprises concernées et l opération RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Décision n 12-DCC-181 du 27 décembre 2012 relative à l affiliation de la Mutuelle Générale de l Économie, des Finances et de l Industrie (MGEFI) à l union mutualiste de groupe Istya

Plus en détail

Les grands axes du Programme National pour l Alimentation

Les grands axes du Programme National pour l Alimentation Les grands axes du Programme National pour l Alimentation Une politique publique de l'alimentation Art.L.230-1. du code rural : La politique publique de l'alimentation vise à assurer à la population l'accès,

Plus en détail

FONDATION MAROCAINE POUR L EDUCATION FINANCIÈRE

FONDATION MAROCAINE POUR L EDUCATION FINANCIÈRE FONDATION MAROCAINE POUR L EDUCATION FINANCIÈRE Atelier DAMANE ASSAKANE Aziz ALOUANE DTFE 14 octobre 2014 PLAN I. Contexte international II. Présentation de la Fondation III. Stratégie de l éducation financière

Plus en détail

LA SANTÉ DE NOTRE SYSTÈME DE SANTÉ. Agence Régionale de Santé

LA SANTÉ DE NOTRE SYSTÈME DE SANTÉ. Agence Régionale de Santé AMÉLIORER LA SANTÉ DE LA POPULATION ET ACCROÎTRE L EFFIcacité DE NOTRE SYSTÈME DE SANTÉ Agence Régionale de Santé Une réforme indispensable, les ars pourquoi? Nos dépenses de santé ne cessent d augmenter,

Plus en détail

Les accidents et maladies professionnelles du régime des non-salariés agricoles 1 er trimestre 2014

Les accidents et maladies professionnelles du régime des non-salariés agricoles 1 er trimestre 2014 Direction des Etudes des Répertoires et des Statistiques TABLEAU DE BORD octobre 2014 Les accidents et maladies professionnelles du régime des non-salariés agricoles 1 er trimestre 2014 www.msa.fr Tableau

Plus en détail

LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE. mode d emploi

LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE. mode d emploi LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE mode d emploi Découvrir la Fonction Publique Territoriale Trois fonctions publiques en France Il existe en France trois fonctions publiques : la Fonction Publique d Etat

Plus en détail

Groupe de travail FSESP/ISP

Groupe de travail FSESP/ISP Groupe de travail FSESP/ISP 4-5 mai 2006, Bruxelles Une nouvelle Fédération Notre voix en Europe La Fédération européenne a besoin d une constitution qui reflète nos objectifs et nous donne la structure,

Plus en détail

ROYAUME DU MAROC Ministère de l'emploi et de la Formation Professionnelle

ROYAUME DU MAROC Ministère de l'emploi et de la Formation Professionnelle ROYAUME DU MAROC Ministère de l'emploi et de la Formation Professionnelle COUVERTURE SOCIALE AU MAROC COUVERTURE SOCIALE AU MAROC - Régime de sécurité sociale; - Régime du RCAR; - Code de la couverture

Plus en détail

1. ASSURANCE MALADIE (AMEXA)

1. ASSURANCE MALADIE (AMEXA) COTISATIONS 2014 DES NON SALARIES AGRICOLES DE L'AUBE ET DE LA HAUTE-MARNE COTISATIONS SOCIALES DES CHEFS D'EXPLOITATIONS OU D'ENTREPRISES AGRICOLES ASSIETTE DES COTISATIONS SOCIALES 2014 MOYENNE TRIENNALE

Plus en détail

Historique de la législation européenne sur l'égalité dans l'accès aux biens et aux services

Historique de la législation européenne sur l'égalité dans l'accès aux biens et aux services L'égalité de traitement en dehors du travail : l'accès aux biens et aux services Rossen Grozev Commission européenne Historique de la législation européenne sur l'égalité dans l'accès aux biens et aux

Plus en détail

L économie solidaire. Un secteur et son contexte. 16 novembre 2010

L économie solidaire. Un secteur et son contexte. 16 novembre 2010 L économie solidaire «Une autre façon de concevoir l économie» Un secteur et son contexte 16 novembre 2010 1 Plan de la présentation 1. Economie solidaire au Luxembourg : Historique 2. Un document de référence

Plus en détail

Mutualité Française Picardie

Mutualité Française Picardie Mutualité Française Picardie 3, boulevard Léon Blum 02100 Saint-Quentin Tél : 03 23 62 33 11 Fax : 03 23 67 14 36 contact@mutualite-picardie.fr Retrouvez l ensemble des différents services et activités

Plus en détail

LE SECTEUR DES SOINS DE SANTÉ ET LA LOGIQUE D INTÉGRATION EUROPÉENNE. Henri Lewalle ANMC Strasbourg 15 juin 2007

LE SECTEUR DES SOINS DE SANTÉ ET LA LOGIQUE D INTÉGRATION EUROPÉENNE. Henri Lewalle ANMC Strasbourg 15 juin 2007 LE SECTEUR DES SOINS DE SANTÉ ET LA LOGIQUE D INTÉGRATION EUROPÉENNE Henri Lewalle ANMC Strasbourg 15 juin 2007 1 Les sources de droit LE TRAITÉ, les normes à force obligatoire et le «soft law» LA JURISPRUDENCE

Plus en détail

Notre engagement de service

Notre engagement de service Heures d ouverture Lundi 8.30-12h 13-16h Mardi 8.30-12h 13-16h Mercredi 8.30-12h Jeudi 8.30-12h 13-16h Vendredi 8.30-12h Ou sur rendez-vous en dehors des heures d ouverture Notre engagement de service

Plus en détail

Journal d apprentissage. Union Technique du Mali

Journal d apprentissage. Union Technique du Mali Journal d apprentissage Union Technique du Mali Projet Kénéya Sabatili «Assurer la santé» Contentus Le Projet... 1 Que quoi le projet traite t-il?... 1 Résumé du projet... 2 Faits Marquants... 3 Quelques

Plus en détail

Le financement des soins de santé en France

Le financement des soins de santé en France Le financement des soins de santé en France Présenté par Hans-Martin Späth Maître de Conférences en Economie de la Santé Département pharmaceutique de Santé Publique Plan La protection sociale en France

Plus en détail

L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE A LA MARTINIQUE : un secteur très féminisé qui représente 9 % de l emploi salarié total

L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE A LA MARTINIQUE : un secteur très féminisé qui représente 9 % de l emploi salarié total Panorama de l Economie Sociale et Solidaire à la Martinique L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE A LA MARTINIQUE : un secteur très féminisé qui représente 9 % de l emploi salarié total Février 2012 En 2009,

Plus en détail

CIRCULAIRE DGFAR/SDPS/C2006-5046 Date: 10 octobre 2006

CIRCULAIRE DGFAR/SDPS/C2006-5046 Date: 10 octobre 2006 1 MINISTERE DE L AGRICULTURE ET DE LA PECHE Direction Générale de la forêt et des affaires rurales Sous-Direction de la protection sociale Bureau de l'assujettissement et des cotisations 78, rue de Varenne

Plus en détail

Décret n. relatif au Fonds de financement des droits liés au compte personnel de prévention de la pénibilité

Décret n. relatif au Fonds de financement des droits liés au compte personnel de prévention de la pénibilité RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère des affaires sociales et de la santé Décret n du relatif au Fonds de financement des droits liés au compte personnel de prévention de la pénibilité NOR : [ ] Publics concernés

Plus en détail

CONVENTION AMILOR ACORIS MUTUELLES

CONVENTION AMILOR ACORIS MUTUELLES CONVENTION AMILOR ACORIS MUTUELLES La présente convention est conclue entre : AMILOR Association des Missions Locales de Lorraine 10 rue Mazagran BP 10676 54063 Nancy Cedex Représentée par Gilles DEVRET

Plus en détail

Glossaire. Extrait de : Panorama des administrations publiques 2009. Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/10.1787/9789264061675-fr

Glossaire. Extrait de : Panorama des administrations publiques 2009. Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/10.1787/9789264061675-fr Extrait de : Panorama des administrations publiques 2009 Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/10.1787/9789264061675-fr Glossaire Merci de citer ce chapitre comme suit : OCDE (2009), «Glossaire»,

Plus en détail

Réunion territoriale sur le projet de Parc Naturel Régional

Réunion territoriale sur le projet de Parc Naturel Régional Réunion territoriale sur le projet de Parc Naturel Régional 12 réunions d octobre à décembre 2013 Un PNR c est quoi? C est un label réservé aux territoires remarquables (paysages/nature/patrimoine culturel)

Plus en détail

Impact économique du secteur des coopératives. George Karaphillis CED Institute, Cape Breton University

Impact économique du secteur des coopératives. George Karaphillis CED Institute, Cape Breton University Impact économique du secteur des coopératives George Karaphillis CED Institute, Cape Breton University Tendances Les coopératives au Canada 350 300 250 200 150 100 50 0 Les coopératives en Nouvelle- Écosse

Plus en détail

DG EAC, Unité Jeunesse - PEJA

DG EAC, Unité Jeunesse - PEJA DG EAC, Unité Jeunesse - PEJA DRJSCS-MP Janvier 2012 ecdc.europa.eu L UNION EUROPEENNE (UE) et le CONSEIL DE L EUROPE (COE) UNION EUROPEENNE Supranational 27 Etats membres Bruxelles, Luxembourg Strasbourg

Plus en détail

Europe. Les priorités de l Uniopss

Europe. Les priorités de l Uniopss Europe Le single market act et la stratégie Europe 2020 imposent un rythme de réformes dense à l Europe, particulièrement dans cette période de crise. L Acte pour le marché unique, adopté par la Commission

Plus en détail

La mutualité. Comité éditorial pédagogique de l'uvmaf. Date de création du document 2011-1012. - Support de Cours (Version PDF) -

La mutualité. Comité éditorial pédagogique de l'uvmaf. Date de création du document 2011-1012. - Support de Cours (Version PDF) - La mutualité Comité éditorial pédagogique de l'uvmaf Date de création du document 2011-1012 1/10 Table des matières SPECIFIQUES :... 3 I Introduction et historique :... 4 II Objet d une mutuelle :...4

Plus en détail

Fonctions donnant accès au Private Search ( lire- modifier- donner mandat)

Fonctions donnant accès au Private Search ( lire- modifier- donner mandat) Fonctions donnant accès au Private Search ( lire- modifier- donner mandat) Les entreprises personnes physiques Fondateur de l entreprise personne physique Représentant légal du fondateur de l entreprise

Plus en détail

Chapitre 9 : TRAVAIL, PROTECTION SOCIALE ET ASSURANCE

Chapitre 9 : TRAVAIL, PROTECTION SOCIALE ET ASSURANCE Chapitre 9 : TRAVAIL, PROTECTION SOCIALE ET ASSURANCE SOMMAIRE I. LISTE DES GRAPHIQUES... 161 II. PRÉSENTATION... 162 III. MÉTHODOLOGIE... 162 IV. SOURCES DE DOCUMENTATION... 163 GRAPHIQUES... 164 TABLEAUX...

Plus en détail

LES NORMES INTERNATIONALES DU TRAVAIL ET LA DÉCLARATION DE PRINCIPES TRIPARTITE SUR LES ENTREPRISES MULTINATIONALES ET LA POLITIQUE SOCIALE

LES NORMES INTERNATIONALES DU TRAVAIL ET LA DÉCLARATION DE PRINCIPES TRIPARTITE SUR LES ENTREPRISES MULTINATIONALES ET LA POLITIQUE SOCIALE LES NORMES INTERNATIONALES DU TRAVAIL ET LA DÉCLARATION DE PRINCIPES TRIPARTITE SUR LES ENTREPRISES MULTINATIONALES ET LA POLITIQUE SOCIALE GithaRoelans, Cheffe d unité Entreprises Multinationales, Département

Plus en détail

Loi coordonnée - Fonds de vieillissement

Loi coordonnée - Fonds de vieillissement Loi du 5 septembre 2001 portant garantie d'une réduction continue de la dette publique et création d'un Fonds de vieillissement (Moniteur belge du 14 septembre 2001), modifiée par la loi du 20 décembre

Plus en détail

Un profil singulier. écoute, performance et innovation, Des réponses adaptées. Un peu d histoire pour éclairer le présent

Un profil singulier. écoute, performance et innovation, Des réponses adaptées. Un peu d histoire pour éclairer le présent Profondément humain Un peu d histoire pour éclairer le présent Créée depuis 1999 en région Rhône-Alpes par des mutuelles interprofessionnelles partageant les mêmes valeurs mutualistes de solidarité, de

Plus en détail

L'Organisation Internationale du Travail (l'oit) en général

L'Organisation Internationale du Travail (l'oit) en général L'Organisation Internationale du Travail (l'oit) en général Depuis quand existe l'oit? Qu'est-ce que l'oit en chiffres? Qu'est ce que le Travail décent? Quels sont les principes et droits fondamentaux

Plus en détail

L EMPLOYABILITE DES JEUNES AU MAROC

L EMPLOYABILITE DES JEUNES AU MAROC L EMPLOYABILITE DES JEUNES AU MAROC Remerciements : Je tiens, tout d abord, à remercier l Université de Barcelone et tous les Organisateurs et les Organisatrices de cette Conférence LINKING-MED-GULF de

Plus en détail

AUTRICHE. Les dépenses sociales sont exprimées en millions d Euros (EUR).

AUTRICHE. Les dépenses sociales sont exprimées en millions d Euros (EUR). AUTRICHE Unité monétaire Les dépenses sociales sont exprimées en millions d Euros (EUR). Notes générales En Autriche, le système de protection sociale est en grande partie basé sur l assurance peut être

Plus en détail

Vers une définition des ambitions et orientations de la charte du Parc national

Vers une définition des ambitions et orientations de la charte du Parc national Vers une définition des ambitions et orientations de la charte du Parc national Ce document constitue la synthèse de la première phase des travaux d élaboration de la charte du Parc national des Cévennes.

Plus en détail

Compétences des membres du gouvernement

Compétences des membres du gouvernement Communiqué de presse du Conseil des ministres du 9 décembre 2011 Compétences des membres du gouvernement Répartition des compétences entre les membres du gouvernement Elio Di Rupo, Premier ministre Service

Plus en détail

Nouveaux promoteurs, petites et moyennes entreprises

Nouveaux promoteurs, petites et moyennes entreprises Nouveaux promoteurs, petites et moyennes entreprises (Articles 44 à46 bis) I. Nouveaux promoteurs : 1. Définition (art 44) : Sont considérés nouveaux promoteurs (N.P), les personnes physiques de nationalité

Plus en détail

Bas Saint-Laurent. Fiche régionale. Portrait régional de l emploi

Bas Saint-Laurent. Fiche régionale. Portrait régional de l emploi Portrait régional de l emploi (*) (*) (en milliers) Bas Saint-Laurent 200 756 habitants % du Québec 2,6 % Agriculture 3,1 Services publics 0,0 Construction 4,9 Emploi par groupe d âge (*) Bas Saint-Laurent

Plus en détail

25 MARS 2010. Fonction RH du cadre

25 MARS 2010. Fonction RH du cadre 25 MARS 2010 Fonction RH du cadre 1 une collectivité identité se rassembler pour agir mieux Créée en 1969, la communauté urbaine de Lyon rassemble aujourd hui 57 communes, qui constituent la première agglomération

Plus en détail

COMPÉTITIVITÉ EMPLOI EN AGRICULTURE

COMPÉTITIVITÉ EMPLOI EN AGRICULTURE Pour mieux comprendre COMPÉTITIVITÉ EMPLOI EN AGRICULTURE LE GOUVERNEMENT S ENGAGE L agriculture est un secteur stratégique pour l économie française et dispose d atouts considérables. Avec ses 450 000

Plus en détail

COMITE DIRECTEUR DE LA CULTURE, DU PATRIMOINE ET DU PAYSAGE (CDCPP)

COMITE DIRECTEUR DE LA CULTURE, DU PATRIMOINE ET DU PAYSAGE (CDCPP) COMITE DIRECTEUR DE LA CULTURE, DU PATRIMOINE ET DU PAYSAGE (CDCPP) CDCPP (2012) 9 le 20 mars 2012 lère Session Plénière Strasbourg, 14-16 mai 2012 CONVENTION EUROPEENNE DU PAYSAGE 10e Réunion du Conseil

Plus en détail

Cadre institutionnel pour le développement durable

Cadre institutionnel pour le développement durable DOCUMENT DE POSITION DE L CADRE INSTITUTIONNEL POUR LE DÉVELOPPEMENT DURABLE Cadre institutionnel pour le développement durable Conférence des Nations Unies sur le développement durable Rio+20, Rio de

Plus en détail

À quoi servent les cotisations?

À quoi servent les cotisations? À quoi servent les cotisations? [ Le réseau Urssaf vous rend des comptes À quoi servent les cotisations? ] Depuis 1945, la France a fait le choix d une Sécurité sociale protégeant solidairement l ensemble

Plus en détail

Plan de travail général 2010-2014 de la FSESP

Plan de travail général 2010-2014 de la FSESP Document adopté au Comité Exécutif de la FSESP 9 & 10 November 2009 Les résolutions adoptées pendant le Congrès du 8 au 11 juin 2009 et qui sont citées à la fin du document constituent la base du Plan

Plus en détail

Maria Grzechynka CHANCELIER de l Ecole Supérieure du Tourisme et de l Ecologie

Maria Grzechynka CHANCELIER de l Ecole Supérieure du Tourisme et de l Ecologie LE DEVELOPPEMENT DE L EDUCATION AU NIVEAU SUPERIEUR DANS LE MILIEU RURAL - L EXPERIENCE POLONAISE A L EXEMPLE DE L ECOLE SUPERIEURE DUTOURISME ET DE L ECOLOGIE A SUCHA BESKIDZKA Maria Grzechynka CHANCELIER

Plus en détail

BUDGET SUPPLÉMENTAIRE DES DÉPENSES (B) 2013-2014. Transferts entre organisations

BUDGET SUPPLÉMENTAIRE DES DÉPENSES (B) 2013-2014. Transferts entre organisations BUDGET SUPPLÉMENTAIRE DES DÉPENSES (B) 2013-2014 Transfert d à l Agence de développement économique du Canada pour les régions du Québec pour fournir un soutien à l organisation du Forum économique international

Plus en détail

De par ses actions structurantes, le CLDVG a contribué à renforcer le partenariat entre les divers organismes.

De par ses actions structurantes, le CLDVG a contribué à renforcer le partenariat entre les divers organismes. Présent dans la Vallée-de-la-Gatineau depuis 1998, le Centre local de développement s est impliqué fortement dans son milieu pour combler les besoins collectifs. De par ses actions structurantes, le CLDVG

Plus en détail

Nouvelle stratégie européenne d action pour la jeunesse «Investir en faveur de la jeunesse et la mobiliser»

Nouvelle stratégie européenne d action pour la jeunesse «Investir en faveur de la jeunesse et la mobiliser» Nouvelle stratégie européenne d action pour la jeunesse «Investir en faveur de la jeunesse et la mobiliser» Odile Quintin Directrice générale de la DG Education et Culture Commission européenne Bruxelles,

Plus en détail

MASTER (M2) DROIT PUBLIC, SPÉCIALITÉ DROIT DE LA SANTÉ ET DE LA PROTECTION SOCIALE

MASTER (M2) DROIT PUBLIC, SPÉCIALITÉ DROIT DE LA SANTÉ ET DE LA PROTECTION SOCIALE MASTER (M2) DROIT PUBLIC, SPÉCIALITÉ DROIT DE LA SANTÉ ET DE LA PROTECTION SOCIALE RÉSUMÉ DE LA FORMATION Type de diplôme : Master (LMD) Domaine : Droit et Sciences politiques Présentation Spécificités

Plus en détail

L industrie pharmaceutique et l environnement au Maroc. 2èmes assises Nationales de l Industrie Pharmaceutique Vendredi 29 Mai 2009

L industrie pharmaceutique et l environnement au Maroc. 2èmes assises Nationales de l Industrie Pharmaceutique Vendredi 29 Mai 2009 L industrie pharmaceutique et l environnement au Maroc 2èmes assises Nationales de l Industrie Pharmaceutique Vendredi 29 Mai 2009 L INDUSTRIE PHARMACEUTIQUE EN GENERAL 55 ans au service de la santé au

Plus en détail

LABELLISATION DES STATISTIQUES MSA. Mutualité sociale agricole - MSA Direction des Etudes, des Répertoires et des Statistiques

LABELLISATION DES STATISTIQUES MSA. Mutualité sociale agricole - MSA Direction des Etudes, des Répertoires et des Statistiques Caisse Centrale de Mutualité Sociale Agricole Direction des Etudes, des Répertoires et des Statistiques LABELLISATION DES STATISTIQUES MSA Mutualité sociale agricole - MSA Direction des Etudes, des Répertoires

Plus en détail

Défendre et représenter les intérêts des entreprises de Services à la Personne

Défendre et représenter les intérêts des entreprises de Services à la Personne Défendre et représenter les intérêts des entreprises de Services à la Personne Rejoignez la 1 ère fédération de proximité d entreprises de Services à la Personne Dans les pas de Richard Binier qui a su

Plus en détail

Les accidents et maladies professionnelles du régime des non-salariés agricoles 1 er et 2è trimestres 2013

Les accidents et maladies professionnelles du régime des non-salariés agricoles 1 er et 2è trimestres 2013 Direction des Etudes des Répertoires et des Statistiques TABLEAU DE BORD juillet 2014 Les accidents et maladies professionnelles du régime des non-salariés agricoles 1 er et 2è trimestres 2013 www.msa.fr

Plus en détail