DES FORÊTS POUR LE GRAND TÉTRAS GUIDE DE SYLVICULTURE

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "DES FORÊTS POUR LE GRAND TÉTRAS GUIDE DE SYLVICULTURE"

Transcription

1 DES FORÊTS POUR LE GRAND TÉTRAS GUIDE DE SYLVICULTURE

2 2

3 ÉDITO C R C - M C Daniel BEGUIN Jean-Marie HARAUX Jean-Pierre RENAUD Henri PLAUCHE GILLON 3

4 SOMMAIRE PRÉAMBULE 5 PARTIE 1 : DESCRIPTION DE L ESPÈCE ET DE SON HABITAT Comportement territorial PARTIE 2 : RECOMMANDATIONS GÉNÉRALES 19 Z PARTIE 3 : MÉTHODE DE DESCRIPTION DES PEUPLEMENTS ET DE L HABITAT 27 Q PARTIE 4 : ORIENTATIONS SYLVICOLES ET CHOIX POSSIBLES FICHES THÉMATIQUES

5 PRÉAMBULE Ce guide de sylviculture favorable a - - u 5

6 6

7 PARTIE 1 DESCRIPTION DE L ESPÈCE ET DE SON HABITAT 7

8 DESCRIPTION DE L ESPÈCE Tetrao urogallus urogallus Tetrao urogallus aquitanicus Couleur du corps Tête Coq Poule Poids 8

9 Indices de présence du grand tétras RÉPARTITION GÉOGRAPHIQUE BIOLOGIE des jeunes Hivernage er er Elevage des jeunes Pic des éclosions Pyrénées Pic des éclosions Jura/Vosges 9

10 DYNAMIQUE DES POPULATIONS La survie des adultes est alors très importante pour COMPORTEMENT TERRITORIAL de la disponibilité des ressources (1993) 10 à plus de 400 ha et la quiétude du milieu 10

11 ÉCOLOGIE Besoins saisonniers Printemps claire Eté Automne Hiver (sylvestre) une mosaïque de ces habitats - (éricacées) - au moins 50 % 11

12 Dans les Vosges vieilles futaies claires pins) peuplements à gros bois et très gros bois bois moyen et gros boistrès gros bois 12

13 ESSENCES FORESTIÈRES UTILES AU GRAND TÉTRAS Principales essences résineuses Principales essences feuillues 13

14 ÉTAT DE CONSERVATION ET STATUTS DE PROTECTION DU GRAND TÉTRAS urogallus - 14

15 les dérangements de grand tétras

16 arrêté du 29 octobre 2009 ESPACES PROTÉGÉS 17 réserves biologiques (7 300 ha), 7 réserves naturelles (5 400 ha) et ont été créés sur le massif vosgien à tétras. Les réserves disposent d'un Spéciale GESTION DES MILIEUX Une espèce parapluie " " et al - élino e des ois

17 Une approche indispensable à plusieurs échelles pour préserver ou améliorer les habitats Echelle du paysage - sommitales - (sapin ou pin) qu au niveau infra-parcellaire pour maintenir ou restaurer un habitat favorable au grand tétras

18 18

19 PARTIE 2 RECOMMANDATIONS GÉNÉRALES 19

20 ZONE D APPLICATION DU GUIDE (1975) - Zones (ZAP) - (ZGA) - LES PEUPLEMENTS OBJECTIF 20

21 Sur le massif vosgien, les peuplements les plus adaptés sont des peuplements âgés, clairs, à gros et très gros bois 15 % de la surface terrière totale) types 33, 31, 53, 54 et 55 de la typologie du massif vosgien au grand tétras 21

22 UNE SYLVICULTURE PERMETTANT AUSSI LA RÉCOLTE DE BOIS DE QUALITÉ - - Il convient cependant que la sylviculture envisagée soit bois dans les peuplements sera recherchée en cohérence avec les types de peuplement tétras. (2012) - " - 22

23 UNE ADAPTATION DES RÈGLES DE GESTION SYLVICOLE À L ENJEU DE PROTECTION l habitat : LE MAINTIEN D ARBRES HABITAT " " - " sité" " " seront - la 23

24 DES MODES DE TRAITEMENT ADAPTÉS AU ZONAGE ET AUX ENJEUX - LES PRÉCAUTIONS À PRENDRE

25 Des mesures pour conserver ou restaurer l équilibre forêt-gibier d impasse sylvicole) en cas d équilibre forêt-gibier LA PRISE EN COMPTE DE LA DYNAMIQUE DE RÉGÉNÉRATION (plus de - - (2012) (on entend par - 25

26 26

27 PARTIE 3 MÉTHODE DE DESCRIPTION DES PEUPLEMENTS ET DE L HABITAT 27

28 - QUELLES MESURES PRENDRE SUR LE TERRAIN? Données dendrométriques et types de peuplement - 28

29 Topographie et microtopographie Infrastructure - 29

30 REGROUPEMENTS DE TYPES DE PEUPLEMENT EN VUE D ÉTABLIR DES PROPOSITIONS SYLVICOLES 0 1 R G V 11 C1 C C Correspondance - un regroupement 30

31 Des résultats bruts Type de peuplement G totale Sapin Sapin Sapin Sapin Sapin Sapin Sapin Sapin Sapin Sapin Sapin Sapin Sapin Des résultats moyens Sapin Volu 3 /ha Surface terrière (m 2 /ha) sur la parcelle PB 13 BM Catégories de bois 10 GB 3 TGB D après les données d inventaire, la proportion en G de TGB et GB calculée sur l ensemble de la parcelle 7 ne correspond pas encore à l objectif recherché à terme. sapin La strate herbacée comme la La topographie Les infrastructures 31

32 Carte des regroupements de types de peuplement... Peuplements régularisés à BM : conversion en futaie irrégulière Jeunes peuplements réguliers : conversion en futaie irrégulière - - Peuplements irréguliers à BM et GB : sylviculture en futaie irrégulière - "arbres habitat" - Peuplements irréguliers à PB et BM : sylviculture en futaie irrégulière Economie des GB - - "arbres habitat" par hectare en ZAP. 32

33 33

34 34

35 PARTIE 4 ORIENTATIONS SYLVICOLES ET CHOIX POSSIBLES 35

36 RAPPEL SUR LES ORIENTATIONS SYLVICOLES bitat RECOMMANDATIONS GÉNÉRALES COMMUNES Á TOUTES LES ORIENTATIONS SYLVICOLES ET TOUS LES TYPES DE PEUPLEMENT - - " " " " - 36

37 - Feuillus - les parcelles entre le 1 er - 37

38 - Conserver (ou planter si besoin) 38

39 pré-bois 39

40 LES FICHES DE RECOMMANDATIONS SYLVICOLES, NOM DU REGROUPEMENT DES TYPES DE PEUPLEMENT catégorie de bois 40

41 MODE D EMPLOI Types de peuplement concernés pour ces types - pour la structure irrégulière : présente

42 JEUNES PEUPLEMENTS RÉGULIERS CARACTÉRISTIQUES DENDROMÉTRIQUES par catégorie de bois 120 2/3Ho % 1/3Ho % de surface terrière PB Catégories de bois 10 % BM GB 80 2/3Ho 64 % 60 1/3Ho % de surface terrière PB 36 % BM GB Catégories de bois 42

43 par catégorie de bois 80 2/3Ho % 1/3Ho % de surface terrière % PB Catégories de bois BM 3 % GB CARACTÉRISTIQUES POUR LE GRAND TÉTRAS DYNAMIQUE DES PEUPLEMENTS INTERVENTIONS PRÉCONISÉES - 43

44 après coupe (moyenne en m 2 /ha) à ne pas dépasser (moyenne en m 2 /ha) SAPIN/ÉPICEA m 2 35 m 2 PIN SYLVESTRE m 2 30 m 2 HÊTRE m 2 20 m 2 - (type 11) En cas de forte pression du gibier 44

45 (types 11 et 12) ou sur des bois moyens (type 21) (souvent dans le type 21) - ERREURS À ÉVITER 45

46 CARACTÉRISTIQUES DENDROMÉTRIQUES par catégorie de bois 2/3Ho % /3Ho % de surface terrière % 9 % PB BM GB Catégories de bois 90 2/3Ho % 50 1/3Ho % de surface terrière % PB BM 31 % GB 1 % TGB Catégories de bois 46

47 CARACTÉRISTIQUES POUR LE GRAND TÉTRAS - DYNAMIQUE DES PEUPLEMENTS INTERVENTIONS PRÉCONISÉES - après coupe (moyenne en m 2 /ha) à ne pas dépasser (moyenne en m 2 /ha) SAPIN/ÉPICEA m 2 40 m 2 PIN SYLVESTRE m 2 32 m 2 HÊTRE m 2 25 m 2 47

48 Eclaircie par le haut dynamique dans les bois moyens Récolte progressive de gros bois Prélèvement hétérogène ouvrir ou maintenir des trouées ou des couloirs 48

49 Types Peuplement très capitalisé : G > 120 % du G max Peuplement à faible capital : G < 80 % du G objectif après coupe ERREURS À ÉVITER 49

50 CARACTÉRISTIQUES DENDROMÉTRIQUES PEUPLEMENTS RÉGULARISÉS À BOIS MOYENS par catégorie de bois 90 2/3Ho % 50 1/3Ho % de surface terrière % 3 % PB BM Catégories de bois GB 11 % TGB 90 2/3Ho /3Ho % de surface terrière % 4 % PB BM Catégories de bois 40 % GB 8 % TGB CARACTÉRISTIQUES POUR LE GRAND TÉTRAS 50

51 ET GROS BOIS DYNAMIQUE DES PEUPLEMENTS INTERVENTIONS PRÉCONISÉES après coupe (moyenne en m 2 /ha) à ne pas dépasser (moyenne en m 2 /ha) SAPIN/ÉPICEA m 2 40 m 2 PIN SYLVESTRE m 2 30 m 2 HÊTRE m 2 25 m 2 (1) (1) En cas de forte pression du gibier,. - 51

52 Éclaircie d intensité variable dans les bois moyens des gros bois Types Peuplement très capitalisé : G > 120 % du G max Peuplement à faible capital : G < 80 % du G objectif après coupe 52

53 Types Peuplement très capitalisé : G > 120 % du G max Peuplement à faible capital : G < 80 % du G objectif après coupe ERREURS À ÉVITER (type 44) 53

54 CARACTÉRISTIQUES DENDROMÉTRIQUES à dominance de gros et très gros bois 2/3Ho par catégorie de bois 61 % 50 1/3Ho % de surface terrière % PB 11 % BM GB 24 % TGB Catégories de bois 90 2/3Ho /3Ho % de surface terrière % 14 % PB BM Catégories de bois 40 % GB 20 % TGB 54

55 FUTAIE PLUS OU MOINS OUVERTE CARACTÉRISTIQUES POUR LE GRAND TÉTRAS P - DYNAMIQUE DES PEUPLEMENTS - - (type C3) (allure de coupes secondaires)

56 INTERVENTIONS PRÉCONISÉES SAPIN/ÉPICEA PIN SYLVESTRE HÊTRE après coupe - à ne pas dépasser (moyenne en m 2 /ha) 40 m 2 25 m 2 En cas de forte pression du gibier,. Préserver les bouquets de bois moyens, de perches Récolte de gros et très gros bois (2-3 arbres) souvent plus intéressantes pour le grand tétras) conserver des gros bois par bouquets 56

57 Types C3 Peuplement très capitalisé : G > 120 % du G max Peuplement à faible capital : G < 80 % du G objectif après coupe 57

58 (strate supérieure) Types C3 Conversion Conversion Conversion Peuplement très capitalisé : G > 120 % du G max Peuplement à faible capital : G < 80 % du G objectif après coupe ERREURS À ÉVITER 58

59

60 CARACTÉRISTIQUES DENDROMÉTRIQUES PEUPLEMENTS IRRÉGULIERS À PETIT BOIS ET 90 par catégorie de bois 2/3Ho % 50 1/3Ho % de surface terrière % PB Catégories de bois BM 15 % GB 90 2/3Ho /3Ho % de surface terrière % 33 % PB BM 29 % GB 5 % TGB 90 Catégories de bois 2/3Ho % 1/3Ho % de surface terrière % PB BM 25 % GB 2 % TGB 60 Catégories de bois

61 BOIS MOYENS CARACTÉRISTIQUES POUR LE GRAND TÉTRAS (type 52) DYNAMIQUE DES PEUPLEMENTS (types 50 et 52) (type 32) INTERVENTIONS PRÉCONISÉES SAPIN/ÉPICEA après coupe (moyenne en m 2 /ha) m m 2 à ne pas dépasser (moyenne en m 2 /ha) 35 m 2 PIN SYLVESTRE m 2 30 m 2 HÊTRE 15 m 2 20 m 2 Éclaircie par le haut dans les bouquets Éclaircie par le haut dans les bois moyens (types 50 et 52 Économie des gros bois 61

62 (voir Types Peuplement très capitalisé : G > 120 % du G max Peuplement à faible capital : G < 80 % du G objectif après coupe 62

63 Types Peuplement très capitalisé : G > 120 % du G max Peuplement à faible capital : G < 80 % du G objectif après coupe ERREURS À ÉVITER 63

64 CARACTÉRISTIQUES DENDROMÉTRIQUES PEUPLEMENTS IRRÉGULIERS À GROS BOIS (3 étages voire plus) - par catégorie de bois 90 2/3Ho /3Ho % de surface terrière % 14 % PB Catégories de bois BM 40 % GB 21 % TGB 90 2/3Ho /3Ho % de surface terrière % 17 % PB Catégories de bois BM 32 % GB 9 % TGB 90 2/3Ho /3Ho % de surface terrière % PB 33 % BM 36 % GB 13 % TGB 64 Catégories de bois

65 CARACTÉRISTIQUES POUR LE GRAND TÉTRAS - - DYNAMIQUE DES PEUPLEMENTS représentés (types 54 et 55) - (type 33) INTERVENTIONS PRÉCONISÉES SAPIN/ÉPICEA après coupe (moyenne en m 2 /ha) m 2 à ne pas dépasser (moyenne en m 2 /ha) m 2 m 2 PIN SYLVESTRE m 2 30 m 2 HÊTRE m 2 25 m 2 En cas de forte pression du gibier 65

66 des Éclaircie modérée dans les bois moyens (type 53) (type 54) Récolte orientée vers des gros bois Types Peuplement très capitalisé : G > 120 % du G max Peuplement à faible capital : G < 80 % du G objectif après coupe 66

67 Types Peuplement très capitalisé : G > 120 % du G max Peuplement à faible capital : G < 80 % du G objectif après coupe ERREURS À ÉVITER (types 54 et 55) - 67

68 68

69 FICHES THÉMATIQUES 69

70 LES ARBRES HABITAT d arbres habitat et d évaluer leur densité au moins. bio - - Quelle(s) essence(s) choisir? 70

71

72 LA NON INTERVENTION EN COUPE (voir précisions ci-dessous) ET (une durée d aménagement) (composi- ET

73 73

74 TROUÉES ET COULOIRS, TRAVAUX SPÉCIFIQUES Trouées et couloirs avoir à terme 10 à 30 % d ouverture au sein des peuplements Largeur moyenne des trouées Surface moyenne des trouées Nombre de trouées/ha à prévoir Selon 74

75 DANS LA RÉGÉNÉRATION - 75

76 Ouvertures réalisées par des coupes 76

77 77

78 - Principes (surface (les moins dommageables pour le tétras) 78

79 Quelques références de techniques et de coûts adhésif biodégradable Intérêts Limites (cerf) (fourniture et mise en place du plant comprise) Intérêts Limites - (y compris la pose) Intérêts casse Limites préconisée dans les zones de présence du tétras. 79

80 (février 2012) -. Intérêts Limites 80

81 LISTE DES ABRÉVIATIONS ET RÉFÉRENCES BIBLIOGRAPHIQUES 81

82 APPB BM CNPF CRPF DRA G GB GTV ha LIFE : LPO ml MNHN MV ONCFS ONF PB PNR pplt R RNBC SEOF SRA TGB T1 T2 - - UICN VTT ZAP ZGA ZSC ZPS 5n 82

83 Principales références bibliographiques : BRAUNISCH V., SUCHANT R., 2007 BRAUNISCH V., SUCHANT R. - GROUPE TETRAS VOSGES, LECLERCQ B., ROCHE J., 1992 MÉNONI E., MÉNONI E., TAUTOU L., MAGNANI Y., POIROT J., LARRIEU L ONF Lorraine, GTV, 2011 STORCH I., 1995a STORCH I., 1995b SUCHANT R. & BRAUNISCH V. - SUTER W., GRAF RF. & R. HESS 2001 ASAEL ONF, 2006 CRPF Lorraine-Alsace - ONF 1999 DRAF Lorraine DREAL Lorraine - Natura LECLERCQ B. - PNR Haut Jura - PNR des Ballons des Vosges - ONC et GTV, 1992 LPO, ONF 1991/2006 ONF 1996 ONF, PNR Haut Jura 1996 ONF 2001 ONF Lorraine 2006 ONF DT Alsace 2010 PNR Ballons des Vosges Oct 2011 SARDIN T., LEGAY M., BOCK J., CONRARD F, ONF 2012 SARDIN T. - ONF SUCHANT R., BRAUNISCH V., FRITZ J., BÄCHLE S., EHRLAACHER J 2012 UICN France, MNHN, LPO, SEOF & ONCFS,

84 84

85 MES NOTES 85

86 ADRESSES UTILES OFFICE NATIONAL DES FORÊTS - AGENCE VOSGES MONTAGNE OFFICE NATIONAL DES FORÊTS - DIRECTION TERRITORIALE DE LORRAINE GROUPE TETRAS VOSGES CENTRE RÉGIONAL DE LA PROPRIÉTÉ FORESTIÈRE de LORRAINE-ALSACE PARC NATUREL RÉGIONAL DES BALLONS DES VOSGES OFFICE NATIONAL DES FORÊTS - DIRECTION TERRITORIALE D'ALSACE 86

87 Financement 87

88

Arrêté Préfectoral de Protection de Biotope. Haut-Rhin - Vosges. Tetrao urogallus Photo : www.liondor.eu

Arrêté Préfectoral de Protection de Biotope. Haut-Rhin - Vosges. Tetrao urogallus Photo : www.liondor.eu Arrêté Préfectoral de Protection de Biotope Ronde Tête Bramont Arrêté Préfectoral n 93-0029 du 08 janvier 1993 modifié par l AP n 951947 du 05/10/95 (complété par A.P. n 960429 du 22/03/96) et l AP n 2005-179-4

Plus en détail

MANIFESTE POUR LA PRESERVATION DU GRAND TETRAS EN FRANCE

MANIFESTE POUR LA PRESERVATION DU GRAND TETRAS EN FRANCE MANIFESTE POUR LA PRESERVATION DU GRAND TETRAS EN FRANCE Photo Vincent Munier Oiseau symbole des forêts sauvages, nous devons sauvegarder le Grand Tétras Juillet 2007 GROUPE TETRAS FRANCE : CORA faune

Plus en détail

Quelques données : Domaines & Patrimoine. Accord de partenariat avec le Groupe LAFORET Franchise. Membre de l ASFFOR.

Quelques données : Domaines & Patrimoine. Accord de partenariat avec le Groupe LAFORET Franchise. Membre de l ASFFOR. 1 2 Quelques données : Domaines & Patrimoine Membre de Adhérent à : l ASFFOR Membre de l ASFFOR Accord de partenariat avec le Groupe LAFORET Franchise 10 11 salariés 7000 8 500 ha ha gérés 12 13 groupements

Plus en détail

Formulaire d'adhésion PEFC

Formulaire d'adhésion PEFC Formulaire d'adhésion PEFC Acte d'engagement du propriétaire dans la démarche de certification par portage proposée par la Coopérative Provence Forêt I Présentation La certification PEFC doit permettre

Plus en détail

Pays Rhin-Vignoble -Grand Ballon

Pays Rhin-Vignoble -Grand Ballon Pays Rhin-Vignoble -Grand Ballon Schéma Régional de Cohérence Écologique (SRCE) Réunion commission EauBiodiversité-Déchets 22 janvier 2015 DGALN - Direction de l'eau et de la Biodiversité 1 Ordre du jour

Plus en détail

Enjeux environnementaux prioritaires des forêts de Poitou-Charentes

Enjeux environnementaux prioritaires des forêts de Poitou-Charentes Annexe 3 Enjeux environnementaux prioritaires des forêts de Poitou-Charentes Cette annexe présente les enjeux environnementaux ayant été définis comme prioritaires en Poitou-Charentes. Une série de cartes

Plus en détail

LE MONITORING DE LA BIODIVERSITE EN SUISSE. Hervé LETHIER, EMC2I

LE MONITORING DE LA BIODIVERSITE EN SUISSE. Hervé LETHIER, EMC2I LE MONITORING DE LA BIODIVERSITE EN SUISSE Hervé LETHIER, EMC2I INTRODUCTION OBJECTIFS L INSTRUMENT LES INDICATEURS UN PREMIER BILAN INTRODUCTION OBJECTIF De simples inventaires spécialisés et ciblés Combler

Plus en détail

Le réseau FRENE. de Forêts Rhônalpines. en Évolution NaturellE. Arbre biotope Forêt communale de la Motte Servolex ( L.

Le réseau FRENE. de Forêts Rhônalpines. en Évolution NaturellE. Arbre biotope Forêt communale de la Motte Servolex ( L. Le réseau FRENE de Forêts Rhônalpines en Évolution NaturellE Arbre biotope Forêt communale de la Motte Servolex Pourquoi constituer ce réseau? Les peuplements âgés, grâce à leur bois mort et à cavités,

Plus en détail

Une forêt en extension

Une forêt en extension Une forêt en extension En 2005, la forêt (1) franc-comtoise s étend sur 713 300 hectares, soit 43,7% du territoire régional. La Franche-Comté se place au 2 e rang des régions les plus boisées de France

Plus en détail

From research to application: scenario for the French Forestry Office

From research to application: scenario for the French Forestry Office FORESEE Workshop - Forestry applications of remote sensing technologies 8-10 October 2014 - INRA Champenoux - France From research to application: scenario for the French Forestry Office Anne JOLLY, Alexandre

Plus en détail

PLAN GÉNÉRAL D AMÉNAGEMENT FORESTIER SEIGNEURIE DE PERTHUIS RÉSUMÉ NOTE AU LECTEUR

PLAN GÉNÉRAL D AMÉNAGEMENT FORESTIER SEIGNEURIE DE PERTHUIS RÉSUMÉ NOTE AU LECTEUR NOTE AU LECTEUR Dans le cadre de notre certification forestière à la norme du Forest Stewardship Council de la Seigneurie de Perthuis, nous vous présentons un résumé du plan général d aménagement forestier

Plus en détail

«La Fiscalité Forestière» FOGEFOR 15 novembre 2014. Ph. LADEN C.R.P.F. de Lorraine Alsace Aurélien HAAZ Expert Forestier

«La Fiscalité Forestière» FOGEFOR 15 novembre 2014. Ph. LADEN C.R.P.F. de Lorraine Alsace Aurélien HAAZ Expert Forestier «La Fiscalité Forestière» FOGEFOR 15 novembre 2014 Ph. LADEN C.R.P.F. de Lorraine Alsace Aurélien HAAZ Expert Forestier Spécificités forestières : Phases d investissements lourdes et longues Risques (sanitaires,

Plus en détail

Marteloscope Gounamitz 2

Marteloscope Gounamitz 2 Marteloscope Gounamitz 2 Description du dispositif Michel Soucy et André Cyr Faculté de foresterie, Université de Moncton, Campus d Edmundston Jean-Martin Lussier Centre canadien sur la fibre de bois,

Plus en détail

LA GESTION DURABLE DES FORÊTS PUBLIQUES

LA GESTION DURABLE DES FORÊTS PUBLIQUES LA GESTION DURABLE DES FORÊTS PUBLIQUES 2015 AGENCE DE FONTAINEBLEAU L OFFI CE NATIONAL DES FORÊTS PREMIER GESTIONNAIRE D ESPACES NATURELS EN FRANCE Établissement public à caractère industriel et commercial

Plus en détail

La Charte. forestière. du Pilat. Un engagement collectif pour une gestion durable de la forêt

La Charte. forestière. du Pilat. Un engagement collectif pour une gestion durable de la forêt La Charte forestière du Pilat Un engagement collectif pour une gestion durable de la forêt Réalisation Jecom - RCS 493 898 043 - Avril 2011 - Imprimé sur papier issues de forêts françaises et belges gérées

Plus en détail

Bourse foncière forestière Cœur de Savoie : Bases moyennes de valeurs des parcelles forestières

Bourse foncière forestière Cœur de Savoie : Bases moyennes de valeurs des parcelles forestières Avec le soutien financier de : Bourse foncière forestière Cœur de Savoie : Bases moyennes de valeurs des parcelles forestières http://boursefonciere.fr/metropole-savoie/coeur-de-savoie/ Afin de répondre

Plus en détail

Diane Patrimoine. Document non contractuel communiqué à titre indicatif

Diane Patrimoine. Document non contractuel communiqué à titre indicatif Diane Patrimoine La forêt : un investissement long terme avec un rendement régulier qui permet également de régler son ISF et réduire sa base imposable. Il existe du fait de la loi en faveur du Travail,

Plus en détail

Compte-rendu des discussions autour de la méthodologie du programme Forêts Anciennes, réunion téléphonique 19 juillet 2011

Compte-rendu des discussions autour de la méthodologie du programme Forêts Anciennes, réunion téléphonique 19 juillet 2011 Compte-rendu des discussions autour de la méthodologie du programme Forêts Anciennes, réunion téléphonique 19 juillet 2011 Participants Membre du comité scientifique et technique Nicolas Drapier DP Jean-Luc

Plus en détail

La prise en compte du. Paysage. en gestion forestière

La prise en compte du. Paysage. en gestion forestière La prise en compte du Paysage en gestion forestière Sommaire 2 Le paysage, une notion simple? 3 Le paysage et l arbre 4 Sylvicultures et paysage Quelques recettes simples 4 Les travaux forestiers 5 L implantation

Plus en détail

Partie 3 Mise au point des solutions d aménagement. Rapport du Groupe de travail sur la diversité forestière et l approvisionnement en bois

Partie 3 Mise au point des solutions d aménagement. Rapport du Groupe de travail sur la diversité forestière et l approvisionnement en bois Partie 3 Mise au point des solutions d aménagement Rapport du Groupe de travail sur la diversité forestière et l approvisionnement en bois La collecte de renseignements utiles aux prises de décisions au

Plus en détail

Pistes pour l'application et le développement de l'aé au Bas Saint Laurent

Pistes pour l'application et le développement de l'aé au Bas Saint Laurent Pistes pour l'application et le développement de l'aé au Bas Saint Laurent Le défi de l'ae au BSL: Concevoir des modalités d'aménagement qui tiennent compte des effets créés par les processus qui ont dynamisé

Plus en détail

Stratégie nationale d actions en faveur du grand tétras

Stratégie nationale d actions en faveur du grand tétras Stratégie nationale d actions en faveur du grand tétras Tetrao urogallus major 2012-2021 Ministère de l'écologie, du Développement durable, des Transports et du Logement www.developpement-durable.gouv.fr

Plus en détail

Inauguration de «La Forêt de l Avenir» 21, 22 et 23 mars 2009 Forêt de Marchiennes

Inauguration de «La Forêt de l Avenir» 21, 22 et 23 mars 2009 Forêt de Marchiennes Lille - Marchiennes, le 21 mars 2009 6600 arbres pour la Forêt Domaniale de Marchiennes Inauguration de «La Forêt de l Avenir» 21, 22 et 23 mars 2009 Forêt de Marchiennes Forêt de l Avenir Crédit Agricole

Plus en détail

ESTIMATION DE LA TAILLE DES POPULATIONS D ANOURES DE LA FORET DE FONTAINEBLEAU (SEINE ET MARNE)

ESTIMATION DE LA TAILLE DES POPULATIONS D ANOURES DE LA FORET DE FONTAINEBLEAU (SEINE ET MARNE) ESTIMATION DE LA TAILLE DES POPULATIONS D ANOURES DE LA FORET DE FONTAINEBLEAU (SEINE ET MARNE) Philippe LUSTRAT 33 rue de la garenne 77760 VILLIERS SOUS GREZ Lustrat P. (1999) - Estimation de la taille

Plus en détail

BILAN DE LA MISE EN ŒUVRE DU DOCUMENT DE GESTION DURABLE

BILAN DE LA MISE EN ŒUVRE DU DOCUMENT DE GESTION DURABLE N 14350-01 BILAN DE LA MISE EN ŒUVRE DU DOCUMENT DE GESTION DURABLE conforme à l arrêté du Ministre chargé des forêts AGRT1100970 A du 23 février 2011 pris en application du décret n 2010-523 du 19 mai

Plus en détail

Le nouveau Code forestier

Le nouveau Code forestier Aimer la forêt, c est la préparer aux défis du XXI ème siècle. Le nouveau Code forestier Découvrez ce qui se cache derrière. 1. Le nouveau Code forestier : pourquoi et comment? p5 2. Une nouvelle ambition

Plus en détail

EXPLOITATION D ÉPICÉAS, À PLAT, SUR SOLS TOURBEUX : ESSAI DE DÉBARDAGE PAR CÂBLE-MÂT EN MORVAN (FRANCE)

EXPLOITATION D ÉPICÉAS, À PLAT, SUR SOLS TOURBEUX : ESSAI DE DÉBARDAGE PAR CÂBLE-MÂT EN MORVAN (FRANCE) P. Durlet EXPLOITATION D ÉPICÉAS, À PLAT, SUR SOLS TOURBEUX : ESSAI DE DÉBARDAGE PAR CÂBLE-MÂT EN MORVAN (FRANCE) PIERRE DURLET CAROLE ZAKIN Après la Seconde Guerre mondiale, l État français a encouragé

Plus en détail

Evaluation transfrontalière de la population de Grand tétras des Pyrénées

Evaluation transfrontalière de la population de Grand tétras des Pyrénées Gestion des espèces Evaluation transfrontalière de la population de Grand tétras des Pyrénées Une coopération entre la France, la principauté d Andorre et les communautés autonomes espagnoles de Catalogne,

Plus en détail

UTILISER LES DONNÉES NATURALISTES DANS LA GESTION FORESTIÈRE

UTILISER LES DONNÉES NATURALISTES DANS LA GESTION FORESTIÈRE Fiche technique n o 12 BiodiVErsité UTILISER LES DONNÉES NATURALISTES DANS LA GESTION FORESTIÈRE ContEXtE général Le droit d accès aux informations environnementales publiques, introduit lors du Sommet

Plus en détail

le portail de description de la biodiversité en Franche-Comté

le portail de description de la biodiversité en Franche-Comté Synthèses d'informations géographiques sur la nature www.sigogne.org avec le Fond européen de développement régional Union Européenne le portail de description de la biodiversité en Franche-Comté journées

Plus en détail

Apport du LiDAR pour l'estimation de la ressource et la desserte forestière

Apport du LiDAR pour l'estimation de la ressource et la desserte forestière Mieux produire et préserver : Quelles approches pour les forêts au sein des territoires? Apport du LiDAR pour l'estimation de la ressource et la desserte forestière Pour mieux affirmer ses missions, le

Plus en détail

Guide pour la prise en compte de la. biodiversité. dans la gestion forestière. es ml rr

Guide pour la prise en compte de la. biodiversité. dans la gestion forestière. es ml rr lb Guide pour la prise en compte de la biodiversité dans la gestion forestière es rr Préface... 2 Introduction... 3 1. Notion de biodiversité... 4 1.1 Définition.... 4 1.2 Pourquoi préserver la biodiversité?.........................

Plus en détail

Les outils d aide à la connaissance et à la gestion des zones humides littorales via les Pôles relais zones humides

Les outils d aide à la connaissance et à la gestion des zones humides littorales via les Pôles relais zones humides Les outils d aide à la connaissance et à la gestion des zones humides littorales via les Pôles relais zones humides Connaissance et gestion des zones humides : Lagunes et marais Formation ATEN / Pôle lagunes

Plus en détail

Diagnostic de la stabilité des peuplements à l aide des données de l IFN

Diagnostic de la stabilité des peuplements à l aide des données de l IFN GIP Ecofor Diagnostic de la stabilité des peuplements à l aide des données de l IFN P. Riou-Nivert (IDF) avec J.-C. Hervé (Engref/IFN), B. Piton (Engref), T. Belouard, J.-P. Renaud, C. Cluzeau, A. Colin

Plus en détail

Atelier technique BIOMADI n 1

Atelier technique BIOMADI n 1 Atelier technique BIOMADI n 1 Evaluation des ressources forestières et des niveaux de prélèvement à différentes échelles SOMMAIRE I. Evaluation de la biomasse forestière et des disponibilités supplémentaires

Plus en détail

Plan Pluriannuel Régional de Développement Forestier de Picardie Article L.122-12 du code forestier

Plan Pluriannuel Régional de Développement Forestier de Picardie Article L.122-12 du code forestier Direction Régionale de l'alimentation, de l'agriculture et de la Forêt de Picardie Plan Pluriannuel Régional de Développement Forestier de Picardie Article L.122-12 du code forestier Page 1 Le Plan Pluriannuel

Plus en détail

Quel statut pour les parcelles agroforestières en France?

Quel statut pour les parcelles agroforestières en France? Quel statut pour les parcelles agroforestières en France? Fiche de synthèse dans le cadre de la Loi d Orientation Agricole Assemblée Permanente des Chambres d Agriculture Fabien Liagre - Mars 2005 1 Sommaire

Plus en détail

Les compensations écologiques sur la ligne à grande vitesse Sud Europe Atlantique

Les compensations écologiques sur la ligne à grande vitesse Sud Europe Atlantique Les compensations écologiques sur la ligne à grande vitesse Sud Europe Atlantique Conception, rédaction, réalisation : Parménion/RFF - Crédit photos : Biotope, CREN Poitou-Charentes, Ecosphère, RFF Impression

Plus en détail

Apport du LiDAR pour l'estimation de la ressource et la desserte forestière

Apport du LiDAR pour l'estimation de la ressource et la desserte forestière Apport du LiDAR pour l'estimation de la ressource et la desserte forestière Jean-Matthieu Monnet UR Écosystèmes Montagnards, Irstea Grenoble Pour mieux affirmer ses missions, le Cemagref devient Irstea

Plus en détail

Règlement type relatif à l abattage d arbres

Règlement type relatif à l abattage d arbres Règlement type relatif à l abattage d arbres INTRODUCTION «Une municipalité ou une MRC peut régir ou restreindre la plantation ou l'abattage d'arbres afin d'assurer la protection du couvert forestier et

Plus en détail

Master Sciences de l Univers, Environnement, Ecologie Spécialité Ecologie, Biodiversité, Evolution Année universitaire 2007-2008

Master Sciences de l Univers, Environnement, Ecologie Spécialité Ecologie, Biodiversité, Evolution Année universitaire 2007-2008 Master Sciences de l Univers, Environnement, Ecologie Spécialité Ecologie, Biodiversité, Evolution Année universitaire 2007-2008 STRATEGIE DE GESTION CONSERVATOIRE DES FORETS FRANC-COMTOISES Mars - Juillet

Plus en détail

LES PLANS DÉMÉNAGEMENT OU PLANS DE GESTION ADAPTÉS AUX CONDITIONS PARTICULIÈRES DE LA FORÊT PRIVÉE

LES PLANS DÉMÉNAGEMENT OU PLANS DE GESTION ADAPTÉS AUX CONDITIONS PARTICULIÈRES DE LA FORÊT PRIVÉE 756 REVUE FORESTIÈRE FRANÇAISE LES PLANS DÉMÉNAGEMENT OU PLANS DE GESTION ADAPTÉS AUX CONDITIONS PARTICULIÈRES DE LA FORÊT PRIVÉE (2 e partie) PAR L BOURGENOT. Chef du service des forêts soumises au régime

Plus en détail

Guyane. Bilan carbone et gestion forestière

Guyane. Bilan carbone et gestion forestière Guyane Bilan carbone et gestion forestière Séminaire organisé dans le cadre du projet CARPAGG «le carbone en forêt et en prairies issues de déforestation en Guyane, 1 octobre 2013» Le contexte de la forêt

Plus en détail

Adaptation sylvicole et économique de l aménagement forestier au

Adaptation sylvicole et économique de l aménagement forestier au FOR-WIND Adaptation sylvicole et économique de l aménagement forestier au risque vent http://www6.inra.fr/forwind PROGRAMME AGROBIOSPHERE 2013-2016 Contexte «tempête» Certains climatos nous annoncent même

Plus en détail

Perte de superficies ayant fait l objet de traitements sylvicoles

Perte de superficies ayant fait l objet de traitements sylvicoles OBJET : Perte de superficies ayant fait l objet de traitements sylvicoles Numéro de la politique : FMB 017 2006 Numéro du dossier : 836 00 0003 Date d entrée en vigueur : 1 er septembre 2006 Date de révision

Plus en détail

Site >> Site de Palmont CARTE D IDENTITÉ DU SITE N D IDENTIFICATION UE : FR8302017 DÉPARTEMENT(S) CONCERNÉ(S) :

Site >> Site de Palmont CARTE D IDENTITÉ DU SITE N D IDENTIFICATION UE : FR8302017 DÉPARTEMENT(S) CONCERNÉ(S) : Site >> Site de Palmont CARTE D IDENTITÉ DU SITE DIRECTIVE : Habitats N D IDENTIFICATION UE : FR8302017 DÉPARTEMENT(S) CONCERNÉ(S) : Cantal COMMUNE(S) CONCERNÉE(S) : Fontanges, Saint-Martin-Valmeroux,

Plus en détail

Evaluation du LIDAR et de solutions innovantes pour la chaîne d approvisionnement du bois : les résultats du projet européen FlexWood

Evaluation du LIDAR et de solutions innovantes pour la chaîne d approvisionnement du bois : les résultats du projet européen FlexWood Evaluation du LIDAR et de solutions innovantes pour la chaîne d approvisionnement du bois : les résultats du projet européen FlexWood Le projet de recherche européen FlexWood («Flexible wood supply chain»)

Plus en détail

CHIROPTÈRES ET SITES MILITAIRES CONNAISSANCE ET PROTECTION LES CHAUVES-SOURIS

CHIROPTÈRES ET SITES MILITAIRES CONNAISSANCE ET PROTECTION LES CHAUVES-SOURIS Plan National d'actions Chiroptères 2009-2013 CHIROPTÈRES ET SITES MILITAIRES 02 LES CHAUVES-SOURIS Seuls mammifères à vol actif ; 34 espèces présentes en France métropolitaine ; Insectivores (quelques

Plus en détail

Fiscalité forestière. (Mise à jour janvier 2015, sous réserve des évolutions ultérieures) 1/6

Fiscalité forestière. (Mise à jour janvier 2015, sous réserve des évolutions ultérieures) 1/6 Fiscalité forestière (Mise à jour janvier 2015, sous réserve des évolutions ultérieures) 1/6 Rappel de la fiscalité forestière Présentation simplifiée ACQUISITION ET SOUSCRIPTION Forêt en direct Parts

Plus en détail

Objectifs de protection et de mise en valeur des ressources du milieu forestier

Objectifs de protection et de mise en valeur des ressources du milieu forestier Lignes directrices visant à encadrer la pratique de l'éclaircie précommerciale afin d assurer le maintien de la biodiversité Objectifs de protection et de mise en valeur des ressources du milieu forestier

Plus en détail

Réunion CAQ-CAPSIS, Prénovel, 10 avril 2013. Jean-Philippe Schütz, Roland Brand, Dominique Weber

Réunion CAQ-CAPSIS, Prénovel, 10 avril 2013. Jean-Philippe Schütz, Roland Brand, Dominique Weber Effectuer des relevés dendrométriques avec son smartphone Réunion CAQ-CAPSIS, Prénovel, 10 avril 2013 Clotilde Gollut (clotilde.gollut@bfh.ch), Christian Rosset, Jean-Philippe Schütz, Roland Brand, Dominique

Plus en détail

Application du lidar pour améliorer l inventaire forestier

Application du lidar pour améliorer l inventaire forestier Application du lidar pour améliorer l inventaire forestier Chhun-Huor Ung Centre canadien sur la fibre de bois Service canadien des forêts Conférence Les Midis de la foresterie à l Université du Québec

Plus en détail

Mavilly-Mandelot. Présentation du PADD. Elaboration du Plan Local d Urbanisme. Jeudi 24 octobre 2013

Mavilly-Mandelot. Présentation du PADD. Elaboration du Plan Local d Urbanisme. Jeudi 24 octobre 2013 Mavilly-Mandelot 2 Elaboration du Plan Local d Urbanisme Présentation du PADD Jeudi 24 octobre 2013 LES ETAPES DE L ELABORATION PHASE 1 DIAGNOSTIC PHASE 2- PROJET COMMUNAL PHASE 3- ZONAGE ET REGLEMENT

Plus en détail

Groupe d'échange. «Trame verte et bleue» Trame verte et bleue et documents locaux d'urbanisme. Trame verte et bleue et urbanisme

Groupe d'échange. «Trame verte et bleue» Trame verte et bleue et documents locaux d'urbanisme. Trame verte et bleue et urbanisme Groupe d'échange «Trame verte et bleue» Trame verte et bleue et urbanisme FNPNR Paris Trame verte et bleue et documents locaux d'urbanisme Virginie Billon, CETE de Lyon Ministère de l'écologie, de l'énergie,

Plus en détail

La conversion des taillis de châtaignier

La conversion des taillis de châtaignier La conversion des taillis de châtaignier 18.04.2014 Conception et animation Gilles PICHARD CRPF Bretagne 1 Le taillis, régime de production des petits bois Le taillis repose sur les facultés de régénération

Plus en détail

Potentiel d utilisation du système MSCR pour aménager les forêts feuillues et mélangées

Potentiel d utilisation du système MSCR pour aménager les forêts feuillues et mélangées Photo : L. Gaboriaul Potentiel d utilisation du système MSCR pour aménager les forêts feuillues et mélangées Bruno Boulet, ing. f. 85 e congrès de l OIFQ Hôtel Chéribourg, 27-29 septembre 2006 Plan Problématique

Plus en détail

UTILISER DU PAPIER PEFC : UN GESTE ECO-RESPONSABLE

UTILISER DU PAPIER PEFC : UN GESTE ECO-RESPONSABLE 10-31-1335 / Certifié / Ce produit est issu de forêts gérées durablement et de sources contrôlées. / pefc-france.org > www.pefc-france.org : +33 1 82 53 60 60 PHOTO : Fotolia / J.Delpire / Mai 2014 Retrouvez

Plus en détail

Les bases de données en ligne

Les bases de données en ligne Les bases de données en ligne Information-documentation, 1 ère Bac pro et BTSA La liste des bases de données présentées ici n est pas exhaustive. A vous de développer votre connaissance des sites Internet

Plus en détail

Exemple et réflexion sur l utilisation de données satellitaires

Exemple et réflexion sur l utilisation de données satellitaires Exemple et réflexion sur l utilisation de données satellitaires Données Global Forest Change Détection des coupes rases non reboisées Importance et répartition des coupes définitives Le renouvellement

Plus en détail

FORMATION PRATIQUE SUR LE DIAGNOSTIC SYLVICOLE -

FORMATION PRATIQUE SUR LE DIAGNOSTIC SYLVICOLE - FORMATION PRATIQUE SUR LE DIAGNOSTIC SYLVICOLE - CAS PRATIQUES EN COUPES PARTIELLES Le Consortium en foresterie Gaspésie-Les-Îles, en collaboration avec le MRNF-région Gaspésie, le Centre collégial de

Plus en détail

Editorial Etienne de MAGNITOT SRGS ET CBPS Sommaire Les aides forestières en 2005 Réduction

Editorial Etienne de MAGNITOT SRGS ET CBPS Sommaire Les aides forestières en 2005 Réduction Les arbres que j'y ai plantés prospèrent... et nourrissent au fond de mon cœur d'autres illusions. Chateaubriand. Alisier de Fontainebleau Sorbus latifolia Extrait de la flore forestière française D. MANSION

Plus en détail

Parc Naturel Régional des Grands Causses

Parc Naturel Régional des Grands Causses RAPPORT D ETAPE TACHE 3 Réf : RT3_PNRGC_DIAG FILIERE BOIS Version : V1.2 Date : 29 novembre 2013 Parc Naturel Régional des Grands Causses Diagnostic et perspectives de développement de la filière locale

Plus en détail

Site >> Site de Salins CARTE D IDENTITÉ DU SITE N D IDENTIFICATION UE : R8302018 DÉPARTEMENT(S) CONCERNÉ(S) :

Site >> Site de Salins CARTE D IDENTITÉ DU SITE N D IDENTIFICATION UE : R8302018 DÉPARTEMENT(S) CONCERNÉ(S) : Site >> Site de Salins CARTE D IDENTITÉ DU SITE DIRECTIVE : Habitats N D IDENTIFICATION UE : R8302018 DÉPARTEMENT(S) CONCERNÉ(S) : COMMUNE(S) CONCERNÉE(S) : SURFACE : Cantal Anglards-de-Salers, Le Vigean,

Plus en détail

agir en forêts privées morcelées

agir en forêts privées morcelées agir en forêts privées morcelées Expériences de regroupement du foncier et/ou de la gestion mobiliser propriétaires animation outils analyse adaptation territoires gestion durable développement production

Plus en détail

PLAN FRENE Plan d action pour la constitution d un réseau de forêts en évolution naturelle en Rhône-Alpes

PLAN FRENE Plan d action pour la constitution d un réseau de forêts en évolution naturelle en Rhône-Alpes PLAN FRENE Plan d action pour la constitution d un réseau de forêts en évolution naturelle en Rhône-Alpes PLAN D ACTION 29-213 Rapport d activités SOMMAIRE PLAN FRENE : UN ACTE POLITIQUE... 4 1. Genèse

Plus en détail

Bois Bocage Energie. www.boisbocageenergie.fr. SCIC Bois Bocage Energie, Laurent NEVOUX, Place de l église, 61800 CHANU

Bois Bocage Energie. www.boisbocageenergie.fr. SCIC Bois Bocage Energie, Laurent NEVOUX, Place de l église, 61800 CHANU Société Coopérative d Intd Intérêt Collectif Bois Bocage Energie www.boisbocageenergie.fr Comment organiser la filière bois et mobiliser la ressource? Acte 1 : Mécaniser la récolte du bois Acte 2 : Moderniser

Plus en détail

Expertise sur la présence de chauves-souris Prolongement du boul. Portland

Expertise sur la présence de chauves-souris Prolongement du boul. Portland Expertise sur la présence de chauves-souris Prolongement du boul. Portland 171, rue Léger ~ Sherbrooke (Québec) CANADA J1L 1M2 Tél. : 819 340-6124 ~ Fax : 819 562-7888 ~ www.genivar.com Référence à

Plus en détail

Les marchés émergents en IdeF ECOBAT. 13 mars 2010

Les marchés émergents en IdeF ECOBAT. 13 mars 2010 Les marchés émergents en IdeF ECOBAT 13 mars 2010 Le point de vue de 50 000 emplois 1/100 Bois d Ile-de-France Réseau Bois Energie Qualité Bois Construction = 16 entreprises = 100 M de CA Les marchés

Plus en détail

Montvalezan La Rosière

Montvalezan La Rosière Montvalezan La Rosière Elaboration du Plan Local d Urbanisme Réunion publique n 2 Synthèse du diagnostic Février 2015 1 Déroulement 1. Rappel de la démarche 2. Les enjeux identifiés par thématique 3. Synthèse

Plus en détail

Formation FORÊT Les massifs

Formation FORÊT Les massifs Formation FORÊT Les massifs Ateliers du patrimoine naturel de Picardie Rémi François Paul Janin 20/04/2014 Tour d horizon des principaux massifs picards Retz : l héritage de la futaie cathédrale Dominance

Plus en détail

Le CCFB - un véhicule pour favoriser l intégration des efforts de recherche. Colloque du SCF-CFL Québec 28 février, 2008

Le CCFB - un véhicule pour favoriser l intégration des efforts de recherche. Colloque du SCF-CFL Québec 28 février, 2008 Le CCFB - un véhicule pour favoriser l intégration des efforts de recherche Colloque du SCF-CFL Québec 28 février, 2008 Plan de la présentation Survol du programme du CCFB Le rôle de FPInnovations George

Plus en détail

Conseils et pratiques de gestion des haies existantes

Conseils et pratiques de gestion des haies existantes Conseils et pratiques de gestion des haies existantes Un outil pratique de gestion des haies destinée aux agriculteurs ayant des travaux d entretien du bocage et souhaitant valoriser leur bois Favoriser

Plus en détail

CHAPITRE 13. Dispositions relatives à l'abattage et à la plantation d'arbres

CHAPITRE 13. Dispositions relatives à l'abattage et à la plantation d'arbres CHAPITRE 13 Dispositions relatives à l'abattage et à la plantation d'arbres CHAPITRE 13 DISPOSITIONS RELATIVES À L'ABATTAGE ET À LA PLANTATION D'ARBRES À l'intérieur des zones RV-1, RV-2, RV-9, RV-10,

Plus en détail

Natura 2000 Golfe du Morbihan

Natura 2000 Golfe du Morbihan Natura 2000 Golfe du Morbihan FR5300029 Golfe du Morbihan, côte ouest de Rhuys FR5310086 Golfe du Morbihan COPIL du 14 février 2013 Direction régionale de l environnement, de l'aménagement et du logement

Plus en détail

Pour bien comprendre les résultats publiés

Pour bien comprendre les résultats publiés RÉSULTATS D INVENTAIRE FORESTIER MÉTHODOLOGIE Pour bien comprendre les résultats publiés Les résultats des campagnes d inventaire 2009 à 2013 Ce document peut être reproduit ou diffusé à des fins non commerciales

Plus en détail

CHAPITRE 13. Dispositions relatives à l'abattage et à la plantation d'arbres. ZONAGE Page 188

CHAPITRE 13. Dispositions relatives à l'abattage et à la plantation d'arbres. ZONAGE Page 188 CHAPITRE 13 Dispositions relatives à l'abattage et à la plantation d'arbres Page 188 CHAPITRE 13 DISPOSITIONS RELATIVES À L'ABATTAGE ET À LA PLANTATION D'ARBRES Sauf lorsque spécifiquement stipulé, tout

Plus en détail

LA TRAME VERTE ET BLEUE DU NORD-PAS DE CALAIS

LA TRAME VERTE ET BLEUE DU NORD-PAS DE CALAIS LA TRAME VERTE ET BLEUE DU NORD-PAS DE CALAIS 1 Les objectifs opérationnels de la Trame Verte et Bleue Connaître Observer Evaluer Restaurer, préserver et gérer les cœurs de nature La Trame Verte et Bleue,

Plus en détail

Elaboration du Plan Local d Urbanisme Commune de Parmilieu

Elaboration du Plan Local d Urbanisme Commune de Parmilieu Elaboration du Plan Local d Urbanisme Commune de Parmilieu RÉUNION PUBLIQUE N 1 PRÉSENTATION DU DIAGNOSTIC TERRITORIAL 8 Avril 2015 1 ORDRE DU JOUR 1. Qu est-ce que le Plan Local d Urbanisme 2. Présentation

Plus en détail

A / RÉPONSES AUX OBSERVATIONS FORMULÉES LORS DE L ENQUÊTE

A / RÉPONSES AUX OBSERVATIONS FORMULÉES LORS DE L ENQUÊTE Enquête publique du SRCE FC Eléments de réponses aux observations formulées lors de l enquête et aux questions de la commission d enquête A / RÉPONSES AUX OBSERVATIONS FORMULÉES LORS DE L ENQUÊTE 1) Observations

Plus en détail

L eau dans les documents d urbanisme. L approche des solutions environnementales de l urbanisme CAUE 40 26 mai 2011

L eau dans les documents d urbanisme. L approche des solutions environnementales de l urbanisme CAUE 40 26 mai 2011 L eau dans les documents d urbanisme L approche des solutions environnementales de l urbanisme CAUE 40 26 mai 2011 Pourquoi ce guide? Participer à «décloisonner» les services «Environnement Eau» et «Urbanisme»

Plus en détail

Observatoire des prix et des volumes de bois. Table des matières

Observatoire des prix et des volumes de bois. Table des matières LVH HQ SODFH G XQ REVHUYDWRLUH GHV SUL[ GX ERLV GHV YROXPHV UpFROWpV HW GHV YROXPHV SUpYLVLRQQHOV GH UpFROWH 5DSSRUW ILQDO 1RYHPEUH $YHF OH ILQDQFHPHQW GH /D 'LUHFWLRQ 5pJLRQDOH GH O $OLPHQWDWLRQ GH O

Plus en détail

La gestion forestière et le SIG. Forum ESRI 2007 11 oct. 2007

La gestion forestière et le SIG. Forum ESRI 2007 11 oct. 2007 La gestion forestière et le SIG Forum ESRI 2007 11 oct. 2007 La gestion forestière Le terme «gestion forestière» regroupe toutes les interventions de conseils, de besoins administratifs, de travaux forestiers,

Plus en détail

DRAVEIL élabore son PLU

DRAVEIL élabore son PLU DRAVEIL élabore son PLU Réunion publique de quartier DANTON -LA VILLA DOMAINE DE VILLIERS Plan Local d Urbanisme VILLE DE DRAVEIL 10 JUIN 2010 La ville dans son contexte Situation géographique 19kmausuddeParis

Plus en détail

La vie de la ruche. Animation proposée aux scolaires (Cycle 1 et 2), aux centres aérés, aux groupes d'adultes.

La vie de la ruche. Animation proposée aux scolaires (Cycle 1 et 2), aux centres aérés, aux groupes d'adultes. La vie de la ruche Animation proposée aux scolaires (Cycle 1 et 2), aux centres aérés, aux groupes d'adultes. public, l'animateur, les circonstances et les demandes spécifiques des accompagnateurs. Durée

Plus en détail

Conception d un préleveur destiné à quantifier les banques de graines des sols

Conception d un préleveur destiné à quantifier les banques de graines des sols Le Cahier des Techniques de l INRA 2014 (81) n 1 Conception d un préleveur destiné à quantifier les banques de graines des sols Sylvie Niollet 1, Maya Gonzalez 2, Laurent Augusto 1 Résumé. Les banques

Plus en détail

Plan de désherbage, plan de gestion différenciée : objectifs et mise en œuvre concrète, quelles sont les actions à mettre en place par les communes?

Plan de désherbage, plan de gestion différenciée : objectifs et mise en œuvre concrète, quelles sont les actions à mettre en place par les communes? 11 décembre Arles Plan de désherbage, plan de gestion différenciée : objectifs et mise en œuvre concrète, quelles sont les actions à mettre en place par les communes? Claire LAFON Benoit DUPUY Introduction

Plus en détail

Michel Fortin 1 er Vice-président FTPF 26 janvier 2011

Michel Fortin 1 er Vice-président FTPF 26 janvier 2011 Présentation par Michel Fortin 1 er Vice-président FTPF 26 janvier 2011 STANDARD DE GESTION FORESTIÈRE FSC FOREST STANDARD SHIP COUNCIL Historique du FSC Créé en 1993 suite au Sommet de la terre de Rio

Plus en détail

4. Verdissement, une PAC plus verte

4. Verdissement, une PAC plus verte 4. Verdissement, une PAC plus verte Aides Couplées JA Verdissement Paiement redistributif DPB Trois obligations à respecter : 1. Diversification des assolements 2. Maintien des prairies permanentes 3.

Plus en détail

Programme Agroforesterie 2006/08. Groupe de Travail GT1

Programme Agroforesterie 2006/08. Groupe de Travail GT1 Mission DAR Année et N du projet : 2005 N 321 Programme Agroforesterie 2006/08 Groupe de Travail GT1 Outils d aide à la décision en agroforesterie Responsable de groupe : Christian Dupraz (INRA) R 1.2

Plus en détail

DOSSIER de CANDIDATURE

DOSSIER de CANDIDATURE DOSSIER de CANDIDATURE 2015 A remplir et à renvoyer par voie postale à Comité de marque vraies messicoles P/O Sandra Malaval Fédération des Conservatoires botaniques nationaux* CBN Pyrénées Midi-Pyrénées

Plus en détail

Diagnostic de la Tranche 1 du programme. de restauration de la Sienne

Diagnostic de la Tranche 1 du programme. de restauration de la Sienne Diagnostic de la Tranche 1 du programme de restauration de la Sienne Méthodologie : - Choix du secteur géographique Le chiffrage a été fait à partir d un diagnostic global de la Tranche 1 du programme

Plus en détail

1. Etude de la variation de distribution des chamois et des mouflons en fonction de la saison

1. Etude de la variation de distribution des chamois et des mouflons en fonction de la saison OBJECTIFS ET PROTOCOLES DE LA RECUPERATION DE DONNEES DANS LE CADRE DE L ETUDE DES INTERACTIONS INTERSPECIFIQUES ET DE LA SELECTION DE L HABITAT PAR LES ONGULES SAUVAGES ET DOMESTIQUES DU MASSIF DES BAUGES

Plus en détail

On the spot. Ecocertification et images satellites. Exploitation forestière tropicale au Cameroun

On the spot. Ecocertification et images satellites. Exploitation forestière tropicale au Cameroun On the spot Ecocertification et images satellites Exploitation forestière tropicale au Cameroun Exploitation forestière tropicale au Cameroun Un nombre croissant d opérateurs forestiers s engagent dans

Plus en détail

Etudes d impact des projets éoliens sur les oiseaux et les chiroptères

Etudes d impact des projets éoliens sur les oiseaux et les chiroptères Etudes d impact des projets éoliens sur les oiseaux et les chiroptères Arnaud Govaere Directeur Biotope Nord-Ouest agovaere@biotope.fr Tuesday, December 17, 2013 Présentation M2 USTL déc 2009 1 Cadre réglementaire

Plus en détail

Exemple de procédure

Exemple de procédure Chambres de Commerce et d'industrie des Hautes Alpes et des Alpes de Haute Provence La chaîne de contrôle pour les exploitants forestiers de Provence-Alpes-Côte d'azur : Exemple de procédure TM PEFC/10-1-1

Plus en détail

L étude d impact des parcs éoliens, volets milieux naturels et paysage : Évolutions réglementaires et développements techniques

L étude d impact des parcs éoliens, volets milieux naturels et paysage : Évolutions réglementaires et développements techniques étude d impact des parcs éoliens, volets milieux naturels et paysage : Évolutions réglementaires et développements techniques ise Pignon Dr. Claire Poinsot cpoinsot@biotope.fr Plan de la présentation éolien

Plus en détail

LA SYLVICULTURE D ARBRES «OBJECTIF» OU D ARBRES DE PLACE INTRODUCTION

LA SYLVICULTURE D ARBRES «OBJECTIF» OU D ARBRES DE PLACE INTRODUCTION une croissance rapide, un bois sain sans coloration et au tronc cylindrique ; des fûts de qualité sur 6 à 8 m, de minimum 150 cm de circonférence (absence de nœuds, cernes réguliers) ; 70 % à 90 % de la

Plus en détail

La base de données régionale sur les sols. d Alsace. La base de données régionale sur les sols d Alsace

La base de données régionale sur les sols. d Alsace. La base de données régionale sur les sols d Alsace 3 outils complémentaires pour connaître les sols en Alsace La base de données régionale sur les sols d Alsace Le guide des sols d Alsace La base de données régionale sur les sols Le réseau de mesure de

Plus en détail

Nous recensons ci-dessous, de la manière la plus exhaustive possible, l ensemble des éléments qui ont ou vont nécessiter une intervention :

Nous recensons ci-dessous, de la manière la plus exhaustive possible, l ensemble des éléments qui ont ou vont nécessiter une intervention : Monsieur le Président, Mesdames et Messieurs les Conseillers, L année 2013, pas encore terminée, nous a déjà réservé son lot de surprises : froid, humidité constante, pluies abondantes suivies, dans le

Plus en détail

N abandonnons pas notre héritage commun.

N abandonnons pas notre héritage commun. N abandonnons pas notre héritage commun. Chaque semaine, 200 fermes disparaissent en France. Disparition des surfaces agricoles, spéculation foncière : nous pouvons agir. Grâce à vous, Terre de liens acquiert

Plus en détail