Une forêt en extension

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Une forêt en extension"

Transcription

1 Une forêt en extension En 2005, la forêt (1) franc-comtoise s étend sur hectares, soit 43,7% du territoire régional. La Franche-Comté se place au 2 e rang des régions les plus boisées de France métropolitaine juste derrière l Aquitaine (44,9%). Chaque année, la forêt franc-comtoise progresse de 0,07%, soit 500 hectares. Cette croissance est moindre que celle observée en métropole. En effet, entre 1992 et 2002, la forêt française s est accrue d environ hectares chaque année, soit une hausse moyenne annuelle de +0,43%. Elle couvre actuellement 15,5 millions d hectares, soit 28,3% de la métropole et se situe principalement en montagne (Vosges, Jura, Massif central, Pyrénées, Alpes et massifs corses), dans les zones boisées au 19 e siècle (massif landais et Sologne) et dans les régions forestières traditionnelles. L extension des sols boisés, qui date du début du 19 e siècle, ralentit. Elle a été permise, à partir de la révolution industrielle, par l utilisation de nouvelles sources d énergie. Elle est également liée à la diminution des surfaces agricoles due à l amélioration des rendements et à l abandon d exploitations non rentables. Le taux de boisement (1) en Franche-Comté varie fortement d une zone à l autre. Ainsi, il oscille de 50 à 70% du territoire dans les collines sous-vosgiennes, les pentes inter- Taux de boisement unité : % Doubs 43,1 Jura 46,3 Haute -Saône 42,2 Territoire de Belfort 41,2 Franche-Comté 43,7 France métropolitaine 28,3 Source : annuaire statistique agricole Statistiques annuelles agricoles semi-définitives 2005

2 médiaires jurassiennes et le Haut-Jura et dépasse les 70% dans les Vosges cristallines. Il n atteint pas 40% dans toute la partie centrale qui traverse la région du nord-est au sud-ouest, dans les parties moyennes des monts du Jura (Avant-Monts jurassiens, premiers plateaux du Jura et Petite Montagne jurassienne) ainsi que sur les plateaux hautssaônois. Dans la Bresse, pays d étangs, ce taux est inférieur à 30%. De nombreuses essences mais une prédominance des feuillus En Franche-Comté, la part des feuillus (69%) est un peu plus élevée qu au niveau national (64%). En effet, les forêts les plus riches en essences se trouvent dans l Est de la France et sont généralement des forêts de feuillus. Grâce à la diversité climatique, géologique et topographique, il existe en France 136 espèces d arbres : 76 de feuillus et 60 de résineux. Le chêne, essence principale en Franche- Comté, représente 35% des feuillus, contre 39% au niveau national. Son importance continue à s accroître. La progression de la chênaie est néanmoins plus faible que celle de la hêtraie qui représente 19% des surfaces boisées. Le Sundgau, la Voge et les premiers plateaux du Jura se singularisent par l occupation du chêne rouvre (2), tandis que le chêne pédonculé prédomine dans le reste de la région. Le sapin est très présent dans le Haut-Jura et sur le deuxième plateau du Jura ; l épicéa l est dans les pentes intermédiaires jurassiennes et les Vosges cristallines. Toutes essences confondues, la Franche-Comté possède 143 millions de m 3 de matériel sur pied (3) soit 7% du total national, alors qu elle ne couvre que 3% du territoire français. Ce volume fournit une indication sur les ressources de bois existantes. La Haute-Saône détient à elle seule, 56% des chênes et 45% du total des feuillus en Franche-Comté. Le Doubs et le Jura se partagent équitablement l autre moitié des feuillus. La région se situe au 7 e rang national avec 33,5 millions de m 3 de chênes rouvres et pédonculés sur pied. Côté résineux, près d un tiers de la forêt régionale est composé de conifères avec essentiellement des sapins et des épicéas. Ces deux essences représentent 94% du volume de résineux sur pied. La Franche- Comté, avec 15% du volume de résineux français, se place derrière Rhône-Alpes qui en détient 30%. Le Doubs et le Jura font partie des sept départements métropolitains les plus importants par le volume sur pied d épicéa. 1) Cf. Définitions, p ) Le chêne rouvre, à l inverse du chêne pédonculé, possède un pétiole long et un pédoncule très court. 3) Arbres vivants dans une zone de forêt ou de terre boisée ayant plus d un certain diamètre à 1,3 mètre du sol (volume en m 3 ). Le volume de bois à l hectare décrit un état des lieux au moment de l inventaire. Entre deux inventaires, l évolution de ce volume constitue un indicateur de gestion durable.

3 La forêt publique majoritaire dans tous les départements francs-comtois unité : % Répartition des forêts publiques privées Doubs 56,3 43,7 Jura 55,1 44,9 Haute-Saône 58,4 41,6 Territoire de Belfort 55,0 45,0 Franche-Comté 56,6 43,4 France 29,6 70,4 Source : annuaire statistique agricole 2006 La forêt franc-comtoise est «publique avant tout» La forêt appartient soit à des propriétaires privés (personnes physiques principalement ou morales telles que les groupements forestiers, les banques ou les assurances), soit au domaine public (forêts domaniales, communales ). La forêt privée en Franche-Comté ne représente que 43% des surfaces forestières contre plus de 70% au niveau national. La Franche-Comté, l Alsace et la Lorraine sont les seules régions françaises dans lesquelles la forêt privée est minoritaire. La forêt publique prédomine dans les quatre départements francs-comtois, mais de manière un peu plus accentuée en Haute-Saône. En Franche-Comté, on recense près de propriétaires forestiers dits «sylviculteurs», «propriétaires forestiers» ou «forestiers privés». Ces derniers gèrent et font vivre hectares. Les propriétaires forestiers sont essentiellement des particuliers. Leur forêt leur appartient en propre ou sous forme de groupements forestiers familiaux. La forêt est rarement leur activité principale et beaucoup en ont hérité. La forêt est un bien qui s échange peu. La forêt privée franc-comtoise est composée à 70% de parcelles de moins de 25 hectares contre 52% au niveau national. Elle reste donc très morcelée, quatre parcelles sur dix faisant moins de quatre hectares. La valorisation est d autant plus difficile qu elle se heurte à la perte de connaissance de ce patrimoine par les propriétaires eux-mêmes, que ce soit en raison de leur éloignement de plus en plus fréquent ou lors des transmissions par héritage. C est pourquoi, il existe des incitations aux propriétaires à travers notamment des Orientations Régionales Forestières, cadre de référence de la politique forestière de l État dans la Région. Ces orientations portent sur l amélioration de la mobilisation du bois, sa commercialisation et la préservation du patrimoine forestier. De 1992 à 2002, la part des forêts privées augmente en métropole, tandis qu elle recule en Franche-Comté. La caractéristique la plus marquante dans la région reste l importance des forêts communales. Ces dernières occupent plus de 80% du territoire forestier public et 47% du total des forêts contre respectivement 53 et 16% au niveau national. Pour des raisons historiques, les forêts communales et les autres forêts publiques non domaniales sont importantes dans l Est (Alsace, Bourgogne, Franche-Comté et Lorraine) et rares dans l Ouest. Elles représentent en France la moitié des surfaces forestières gérées par l Office National des Forêts (53%). Les forêts domaniales sont bien représentées dans le Nord de la France où elles occupent plus de 17% de la superficie forestière totale (Basse-Normandie, Haute- Normandie, Nord-Pas-de-Calais, Picardie, Île-de-France, Lorraine et Alsace). En revanche, elles le sont beaucoup moins en Franche-Comté avec seulement 5% du total des forêts publiques et privées. Les forêts communales apportent des ressources aux communes. L ONF assiste les communes pour la commercialisation des bois. Néanmoins, la mise en vente de bois à exploiter ou réservés à l affouage est du ressort de ces communes. Une présence fortement marquée des forêts communales en Franche-Comté unité : % Répartition des forêts publiques gérées par l ONF Franche-Comté France métropolitaine Domaniales 9,5 38,3 Communales 82,4 52,6 Sectionales 6,4 4,2 Départementales 0,2 0,9 Des établissements publics 0,6 1,8 Privées sous contrat Audiffred 0,4 0,6 Superficie affectée à divers services de l État 0,5 1,6 Source : annuaire statistique agricole 2006

4 7 Un meilleur état sanitaire en altitude En décembre 1999, les tempêtes Lothar et Martin ont provoqué des dégâts considérables dans 45 départements forestiers français. La Franche-Comté fait partie des régions sinistrées avec 4,4 millions de m 3 de chablis (4), soit 3% du total national. 56% des chablis de la région sont localisés dans le Doubs, qui se trouvait dans le couloir des deux ouragans. Les peuplements de résineux ont été les plus touchés. Ils concernent les trois quarts des chablis, dont près de 70% dans le Doubs. Pour sa part, la Haute-Saône a enregistré 71% des pertes de feuillus de la région, en raison notamment de la forte concentration de cette essence dans ce département. La France, où deux millions d hectares auraient été parcourus par des vents supé- 4) Un chablis est un arbre déraciné ou cassé sous l action de différents agents naturels (vent, foudre, neige, chute d un autre arbre) ou pour des raisons qui lui sont propres (vieillesse, pourriture, mauvais enracinement), sans intervention de l homme. Le chablis n a en général que peu de valeur marchande à cause des dégâts importants causés au bois en ces circonstances. Il est souvent laissé sur place, mais il peut parfois servir de bois de chauffage. Les tempêtes de décembre 1999 qui ont balayé l Europe occidentale ont entraîné de vastes zones de chablis. Répartition du volume estimé des chablis au Forêt publique (%) Forêt privée (%) Volume de chablis (1000 m 3 ) Doubs 55,3 56, ,70 Jura 18,3 13,1 704,9 Haute-Saône 24,1 27, ,00 Territoire de Belfort 2,3 3,2 117,9 Franche-Comté 100,0 100, ,50 (1) 1) 58% des chablis sont localisés dans une forêt publique. Source : ONF - Centre Régional de la Propriété Forestière Les tempêtes de décembre 1999

5 8 rieurs à 140 km/h, a été le pays européen le plus durement touché avec près de 140 millions de m 3 de chablis. Près de 1,1 million d hectares ont été endommagés à plus de 10%. Le volume total détruit est estimé à 176 millions de m 3 tous bois confondus, ce qui représente 8% du volume sur pied. Du point de vue économique, la tempête a eu un poids énorme dans l évolution du marché du bois, les propriétaires ayant dû brader leurs bois. Les prix n ont pas tous retrouvé leur niveau initial six années plus tard. Toutes essences et catégories confondues, le prix moyen du m 3 de bois sur pied s inscrivait à 32,90 euros aux ventes d automne Il était de 44,50 euros par m 3 en 1999 avant les tempêtes. Si d un point de vue écologique, la tempête a permis de rouvrir les milieux et de dynamiser les peuplements et les populations telles que Les organismes de services de la filière bois en Franche-Comté En Franche-Comté, la filière bois bénéficie de l appui technique ou commercial d organismes divers tels que : Office National des Forêts (ONF) : L État a confié à l ONF, Établissement Public à Caractère Industriel et Commercial (EPIC), quatre grandes missions d intérêt général : La protection - du territoire par la gestion des risques naturels ; - de la forêt par la création de réserves naturelles et biologiques. La production en conjuguant les exigences économiques, écologiques et sociales ; L accueil du public par les aménagements, l information et la sensibilisation à l environnement ; L activité de «partenaire naturel» au service de tous les responsables de milieux naturels (aux plans national et international). la gélinotte ou le grand tétras qui ont élargi leur habitat, les chablis de 1999 ont toutefois été à l origine d un pullulement d espèces variées d insectes xylophages. Les épicéas ont été fortement affectés. Les scolytes, insectes responsables de dégâts importants aux arbres se sont développés dès 2000 sur les chablis et se sont attaqués aux épicéas sur pied à partir du printemps Ils creusent des galeries, cultivent des champignons qui fragilisent les arbres et sont des voies d entrée pour divers parasites (moisissures, germes bactériens, virus...). Il n y a guère d autres moyens de lutter contre ces insectes qu une bonne pratique sylvicole : éviter les coupes à blanc, traiter les arbres gisants En Franche-Comté l ONF dispose d une direction territoriale, de cinq agences, de 37 unités territoriales et de 15 unités spécialisées. Au total, 811 personnes y travaillent (chiffres ONF). Dans la région, l ONF gère les hectares de forêt publique, soit : 36 forêts domaniales réparties sur ha (i.e. 10% du domaine public) ; forêts des collectivités (essentiellement communales) réparties sur ha. L office propose aux collectivités, propriétaires de ces forêts publiques, plusieurs prestations : travaux sylvicoles ; travaux routiers ; travaux d exploitation en régie ; accueil du public. En juin 2006, l ONF a signé avec l État un nouveau contrat pour la période Il s engage sur une gestion durable des forêts publiques (biodiversité, eau, sol, paysage), sur un approvisionnement régulier de la filière bois et sur des actions de prévention des risques naturels. Le Centre Régional de la Propriété Forestière (CRPF) : Le CRPF gère la forêt privée en proposant aux propriétaires forestiers de : connaître les aides au reboisement dont ils peuvent bénéficier ; constituer ou entrer dans un groupement forestier ; obtenir un conseil technique ; gérer un bois ; informer sur la réglementation des coupes ; informer sur le plan simple de gestion. Outre son siège, le CRPF compte sept antennes en Franche-Comté et emploie 26 personnes. L Association régionale pour le Développement de la forêt et des Industries du Bois en Franche-Comté (ADIB) : L ADIB constitue l interprofession de la filière bois dans la région. Elle rassemble par conséquent les acteurs de la filière : production forestière, scieries, construction, menuiserie, ameublement et tournerie. Elle conduit des opérations de promotion des produits et des entreprises de ce secteur d activité. Enfin, elle facilite la communication entre ses membres. L ADIB emploie huit personnes qui apportent un concours logistique et technique pour diverses opérations : information tant du grand public que des professionnels du secteur ; sensibilisation, formation, appui aux entreprises ; veille technique, prescription et emploi du matériau bois. Le stress hydrique (5), lié à la canicule de 2003, a entraîné des attaques sur les peuplements d autres essences, telles que le sapin pectiné. En 2005, ces attaques sont en diminution, en dehors de l épicéa. En effet, le scolyte reste endémique dans les montagnes de l Est et notamment à basse altitude (moins de 800 mètres pour le massif du Jura). En 2005, le niveau d attaque des scolytes dans la région est comparable à celui de 2004, voire en légère baisse (les volumes de bois scolytés ou dépérissants récoltés diminue de 1,5%). Les dégâts sont surtout marqués à basse et moyenne altitudes. Ces attaques tendent à se déplacer dans l aire naturelle de l épicéa, située plus en hauteur. Une charte est à l étude entre le syndicat des Scieurs de Résineux de Franche-Comté et le

6 9 syndicat des Entreprises de Travaux Forestiers pour mettre en œuvre les principes et les actions définies par les arrêtés préfectoraux dans les zones de lutte obligatoire. De plus, les effets post-caniculaires se sont poursuivis avec des conséquences marquées sur les feuillus. Dès l automne 2003, le hêtre fait partie des essences visuellement les plus touchées : jaunissements, dessèchements et pertes de feuilles spectaculaires ont atteint toutes les classes d âge. Le charme est surtout concerné par la chute de feuilles. Les changements climatiques attendus nécessitent que les forestiers adaptent leurs pratiques, les essences et les plantations. Des travaux prospectifs (6) établissent une croissance de la végétation au cours des trente ou quarante années à venir avant une inversion de la tendance vers Une forêt sous-exploitée Différents rapports (7) indiquent que la forêt française, dans son ensemble, est depuis plusieurs décennies, sous-exploitée. Entre 1980 et 2005, les volumes sur pied ont augmenté de 1,6%. Cette sous-exploitation aurait différentes causes : techniques d abord (certaines zones sont difficiles, voire très difficiles d accès, faute en particulier de dessertes suffisantes), sociologiques ensuite (morcellement, comportement des propriétaires préférant «le prix de la tranquillité» Volume annuel moyen non exploité m 3 par ha Doubs Jura Haute-Saône Territoire de Belfort Franche-Comté Feuillus 5,1 4,2 3,6 5,9 4,2 Résineux 2,1 1,5 7,9 9,9 2,7 Ensemble 3,5 3,2 4,1 6,4 3,7 Sources : SCEES - SRISE à une gestion soutenue de leurs bois), des causes administratives et juridiques enfin (réglementation adaptée pour éviter la surexploitation mais de fait inapplicable pour agir sur la sous-exploitation). Selon le «plan biocombustibles (8)», l accroissement annuel théorique du stock forestier national sur pied serait d environ 50 à 55 millions de m 3. Cet accroissement aurait même tendance à se renforcer car, comme le souligne le rapport BALLU, la pollution atmosphérique et les excès en CO 2 ainsi que le réchauffement climatique accélèrent la pousse des arbres par le cumul de deux phénomènes : une photosynthèse plus efficace et un allongement de la période de végétation de plus de dix jours par an au cours des trente dernières années. En Franche-Comté, la forêt régionale fait aussi l objet d un déficit d exploitation. Le volume sur pied moyen est estimé à environ 200 m 3 de bois à l hectare et la pousse naturelle à environ 7,5 m 3 /ha par an. La récolte annuelle stagne, pour sa part, aux alentours de 4 m 3 /ha. Plus de 2,5 millions de m 3 de bois ne sont pas exploités à ce jour dans la région. Cette sous-exploitation est plus particulièrement marquée dans le Territoire de Belfort et, dans une moindre mesure, en Haute-Saône que dans le Doubs et le Jura, malgré un accroissement naturel plus élevé. La sous-exploitation est particulièrement forte pour les résineux. Le Jura est le département qui valorise le mieux la production de bois, aussi bien pour les résineux que pour les feuillus. Le Doubs est avec le Territoire de Belfort, le département qui exploite le moins les feuillus. À ces volumes non valorisés s ajoute une valorisation insuffisante des rémanents (cf. Le «bois-énergie» en Franche-Comté, p. 10). 5) On assiste à un stress hydrique lorsque la demande en eau dépasse la quantité disponible pendant une certaine période ou lorsque sa mauvaise qualité en limite l usage. 6) cf. colloque sur le changement climatique du 6 mars 2008 au salon international de l agriculture. 7) Le plus récent est le rapport BALLU «Pour mobiliser la ressource de la forêt française», daté du 22 octobre Il fait suite aux rapports Leloup (1945), Jouvenel (1977), Méo-Bétolaud (1978), Duroure (1982), Bianco (1998), Juillot (2003). 8) Plan directeur pour la valorisation de la biomasse - juillet Les forêts publiques Forêts domaniales : forêts dont la propriété et la gestion appartiennent à l État. En France, leur gestion est assurée par l ONF (Office National des Forêts). Il s agit le plus souvent de forêts héritées de biens saisis à l époque de la Révolution, notamment au clergé, ou d anciens domaines de chasse royaux ou seigneuriaux. Forêts sectionales : forêts gérées par l ONF avec une surface moyenne de 33 hectares. Elles résultent de donations effectuées autrefois par les seigneurs aux habitants des hameaux de leur fief et de regroupements de communes au 19 e siècle et au début du 20 e siècle. Forêts départementales, communales et des établissements publics : il s agit de forêts des collectivités locales appartenant essentiellement aux communes, mais aussi aux départements et à d autres établissements publics. Forêts privées sous contrat Audiffred : forêts privées soumises au régime forestier c est-à-dire gérées par l ONF. En 1913, la Loi «Audiffred» instaure la gestion contractuelle des forêts privées (art. L du Code forestier).

Panorama. de la forêt alsacienne. Taux de boisement. Volume sur pied. Principales essences. Diversité. Propriétaires publics. Propriétaires privés

Panorama. de la forêt alsacienne. Taux de boisement. Volume sur pied. Principales essences. Diversité. Propriétaires publics. Propriétaires privés Panorama de la forêt alsacienne Taux de boisement Volume sur pied Principales essences Diversité Propriétaires publics Propriétaires privés Tempête de 1999 Récolte Edition 2005 Bienvenue au cœur d une

Plus en détail

La propriété forestière. La propriété forestière. Les trois types de propriété forestière. Le milieu forestier. Le milieu forestier

La propriété forestière. La propriété forestière. Les trois types de propriété forestière. Le milieu forestier. Le milieu forestier Répartition de la propriété par grande région écologique es trois types de propriété forestière a forêt privée est très largement majoritaire en France où elle occupe les trois quarts de la superficie

Plus en détail

La forêt en Europe... 2. La forêt en France métropolitaine... 4. L évolution de la surface forestière... 5. Le taux de boisement...

La forêt en Europe... 2. La forêt en France métropolitaine... 4. L évolution de la surface forestière... 5. Le taux de boisement... Sommaire La forêt en Europe... 2 La forêt en France métropolitaine... 4 L évolution de la surface forestière... 5 Le taux de boisement... 6 par département... 6 par sylvoécorégion... 7 À qui la forêt appartient-elle?...

Plus en détail

LA GESTION DURABLE DES FORÊTS PUBLIQUES

LA GESTION DURABLE DES FORÊTS PUBLIQUES LA GESTION DURABLE DES FORÊTS PUBLIQUES 2015 AGENCE DE FONTAINEBLEAU L OFFI CE NATIONAL DES FORÊTS PREMIER GESTIONNAIRE D ESPACES NATURELS EN FRANCE Établissement public à caractère industriel et commercial

Plus en détail

Qu'est-ce que la bourse foncière forestière de l Ardèche?

Qu'est-ce que la bourse foncière forestière de l Ardèche? Qu'est-ce que la bourse foncière forestière de l Ardèche? Vous êtes un propriétaire forestier privé ou public? ou vous envisagez de le devenir? Vous souhaitez vendre, échanger ou acheter des parcelles

Plus en détail

La Charte. forestière. du Pilat. Un engagement collectif pour une gestion durable de la forêt

La Charte. forestière. du Pilat. Un engagement collectif pour une gestion durable de la forêt La Charte forestière du Pilat Un engagement collectif pour une gestion durable de la forêt Réalisation Jecom - RCS 493 898 043 - Avril 2011 - Imprimé sur papier issues de forêts françaises et belges gérées

Plus en détail

La gestion des forêts communales

La gestion des forêts communales La gestion des forêts communales Principaux éléments La forêt en France 25% du territoire métropolitain qui se répartit selon trois grands types : La forêt de plaine : 60% La forêt de montagne : 30% La

Plus en détail

Présentation du site www.bff63.fr (bourse foncière forestière du Puy-de-Dôme)

Présentation du site www.bff63.fr (bourse foncière forestière du Puy-de-Dôme) Jeudi 27 novembre 2008 à 11h00 Présentation du site www.bff63.fr (bourse foncière forestière du Puy-de-Dôme) Maison de la Forêt et du Bois à Marmilhat En présence de Jean-Claude FOURNIER, vice-président

Plus en détail

Le bois énergie en forêt, quelles ressources disponibles? quelles réponses des acteurs face à la demande?

Le bois énergie en forêt, quelles ressources disponibles? quelles réponses des acteurs face à la demande? Le bois énergie en forêt, quelles ressources disponibles? quelles réponses des acteurs face à la demande? La consommation de combustibles bois en Rhône-Alpes Total annuel estimé : 240 000 m3 Hors bois

Plus en détail

L automobile dans l espace européen et français

L automobile dans l espace européen et français L automobile dans l espace européen et français Fin 2004, l industrie automobile emploie 2,54 millions de salariés 1 dans l Union européenne des 25. Ces salariés se répartissent pour 1,12 million dans

Plus en détail

Exemples concrets d animation territoriale des CRPF CRPF Aquitaine

Exemples concrets d animation territoriale des CRPF CRPF Aquitaine Exemples concrets d animation territoriale des CRPF CRPF Aquitaine 1 er octobre 2014 Colloque Mobilisons-nous, mobilisons mieux! MOVAPRO Expérimentation Aquitaine Limousin Normandie MObiliser du bois supplémentaire

Plus en détail

La Charte Forestière de Territoire Normandie-Maine

La Charte Forestière de Territoire Normandie-Maine La Charte Forestière de Territoire Normandie-Maine La Charte Forestière de Territoire Les crêtes gréseuses, couronnées de forêt, constituent l ossature du territoire des monts de Normandie et du Maine.

Plus en détail

L hôtellerie de tourisme en 2008

L hôtellerie de tourisme en 2008 Ministère de l économie, des finances et de l emploi Direction du Tourisme N 2008 2 Département de la stratégie, de la prospective, de l évaluation et des statistiques Mars 2008 L hôtellerie de tourisme

Plus en détail

D UN DOCUMENT DE GESTION DE L A PROPRIÉTÉ FORESTIÈRE dans le cadre de la certification PEFC au Luxembourg FIR EIS BËSCHER VU MUER

D UN DOCUMENT DE GESTION DE L A PROPRIÉTÉ FORESTIÈRE dans le cadre de la certification PEFC au Luxembourg FIR EIS BËSCHER VU MUER Mireille Feldtrauer-Molitor I N S T R U C T I O N S P O U R L É L A B O R AT I O N D UN DOCUMENT DE GESTION DE L A PROPRIÉTÉ FORESTIÈRE dans le cadre de la certification PEFC au Luxembourg FIR EIS BËSCHER

Plus en détail

Movapro. MObiliser du bois supplémentaire en le VAlorisant pour motiver les PROducteurs

Movapro. MObiliser du bois supplémentaire en le VAlorisant pour motiver les PROducteurs Movapro Expérimentation Aquitaine Limousin Normandie MObiliser du bois supplémentaire en le VAlorisant pour motiver les PROducteurs État des lieux d actions concrètes d animations territoriales et mise

Plus en détail

Être propriétaire forestier en Belledonne

Être propriétaire forestier en Belledonne Être propriétaire forestier en Belledonne Un guide pour vous accompagner Proprietaire Belledonne.indd 1 La forêt en Belledonne La chaîne de Belledonne est une zone montagneuse dont les massifs boisés occupent

Plus en détail

Le réseau FRENE. de Forêts Rhônalpines. en Évolution NaturellE. Arbre biotope Forêt communale de la Motte Servolex ( L.

Le réseau FRENE. de Forêts Rhônalpines. en Évolution NaturellE. Arbre biotope Forêt communale de la Motte Servolex ( L. Le réseau FRENE de Forêts Rhônalpines en Évolution NaturellE Arbre biotope Forêt communale de la Motte Servolex Pourquoi constituer ce réseau? Les peuplements âgés, grâce à leur bois mort et à cavités,

Plus en détail

Ordonnance sur les parcs d importance nationale

Ordonnance sur les parcs d importance nationale Projet du 0 janvier 007 Ordonnance sur les parcs d importance nationale (Ordonnance sur les parcs, OParcs) du... Le Conseil fédéral suisse, vu les art. k et 6 de la loi fédérale du er juillet 966 sur la

Plus en détail

La forêt française. Rhône-Alpes. Les résultats issus des campagnes d'inventaire 2005 à 2009. Les résultats pour la région

La forêt française. Rhône-Alpes. Les résultats issus des campagnes d'inventaire 2005 à 2009. Les résultats pour la région La forêt française Les résultats issus des campagnes d'inventaire 2005 à 2009 Les résultats pour la région Rhône-Alpes 2 TOME Rhône-Alpes : les résultats régionaux Sommaire 1 La région Rhône-Alpes 1.1

Plus en détail

Etude de la ressource forestière et des disponibilités en bois en Normandie

Etude de la ressource forestière et des disponibilités en bois en Normandie N. Site Année Direction de la Valorisation B.P. 11 152 rue de Cantaben - Maurin 34972 LATTES CEDEX Tél. 4.67.7.8.86 Télécopie : 4.67.7.8.91 e-mail : dv@ifn.fr Etude de la ressource forestière et des disponibilités

Plus en détail

CRITERES DE QUALITE PRIORITAIRES

CRITERES DE QUALITE PRIORITAIRES L étude de marché Toute démarche de création d entreprise nécessite de vérifier qu il y a bien un marché potentiel donc suffisamment de travail pour l entreprise. Il est évident que vos chances de survie

Plus en détail

29DEPARTEMENT DES VOSGES

29DEPARTEMENT DES VOSGES Direction du Développement des Activités Economiques Mission agriculture et forêt 29DEPARTEMENT DES VOSGES Extrait des délibérations du Conseil général Réunion du 14 décembre 2011 Programme 20: organisation

Plus en détail

Bourse foncière forestière Cœur de Savoie : Bases moyennes de valeurs des parcelles forestières

Bourse foncière forestière Cœur de Savoie : Bases moyennes de valeurs des parcelles forestières Avec le soutien financier de : Bourse foncière forestière Cœur de Savoie : Bases moyennes de valeurs des parcelles forestières http://boursefonciere.fr/metropole-savoie/coeur-de-savoie/ Afin de répondre

Plus en détail

VOUS RECHERCHEZ UN INVESTISSEMENT D EXCEPTION, NON FINANCIER, NON SPÉCULATIF, QUI DOPE LA VALEUR DE VOTRE PATRIMOINE?

VOUS RECHERCHEZ UN INVESTISSEMENT D EXCEPTION, NON FINANCIER, NON SPÉCULATIF, QUI DOPE LA VALEUR DE VOTRE PATRIMOINE? VOUS RECHERCHEZ UN INVESTISSEMENT D EXCEPTION, NON FINANCIER, NON SPÉCULATIF, QUI DOPE LA VALEUR DE VOTRE PATRIMOINE? 6000 LA FORÊT ROUMAINE, UN PATRIMOINE À HAUT RENDEMENT! IMPLANTÉ DEPUIS 2007 EN ROUMANIE

Plus en détail

EPREUVE E7-1 BTSA Technico-commercial CHAMP PROFESSIONNEL : PFFB. Session : Juin 2013

EPREUVE E7-1 BTSA Technico-commercial CHAMP PROFESSIONNEL : PFFB. Session : Juin 2013 EPREUVE E7-1 BTSA Technico-commercial CHAMP PROFESSIONNEL : PFFB Durée de préparation : 1h25 Durée de passage : 30 minutes Coefficient 6 Session : Juin 2013 CAS BOIS DU DAUPHINE SITUATION Vous êtes embauché(e)

Plus en détail

Les Vendredis du Bois-Energie

Les Vendredis du Bois-Energie Agence Locale de l Energie des Ardennes ALE 08 Les Vendredis du Bois-Energie Colloque 16 mars 2007 Présentation ALE 08 La forêt sur la zone urowood L exemple de deux chaufferies 1 Présentation Agence Locale

Plus en détail

MOVAPRO : développement de la méthode et premiers résultats

MOVAPRO : développement de la méthode et premiers résultats MOVAPRO : développement de la méthode et premiers résultats 6 novembre 2015-3ème Séminaire sur la Valorisation des Bois INRA Cestas-Pierroton Jérémy ABGRALL Chargé de mission MOVAPRO CNPF-IDF 1 Éléments

Plus en détail

«Préfiguration d un SCOT rural : accompagnement du Pays Midi-Quercy vers l élaboration d un Schéma de Cohérence Territoriale»

«Préfiguration d un SCOT rural : accompagnement du Pays Midi-Quercy vers l élaboration d un Schéma de Cohérence Territoriale» SYNDICAT MIXTE DU PAYS MIDI-QUERCY «Préfiguration d un SCOT rural : accompagnement du Pays Midi-Quercy vers l élaboration d un Schéma de Cohérence Territoriale» VISITES SUR SITE ET ECHANGES AUTOUR DU PROJET

Plus en détail

la classe d actif «forêt» et les raisons d y investir (institutionnel) Mikael COHEN CNP Assurances - Directeur des investissements

la classe d actif «forêt» et les raisons d y investir (institutionnel) Mikael COHEN CNP Assurances - Directeur des investissements Troisième table ronde 117 la classe d actif «forêt» et les raisons d y investir (institutionnel) Mikael COHEN CNP Assurances - Directeur des investissements Colloque ASFFOR Plan 118 1. La place de la forêt

Plus en détail

Synthèse. Dynamique de l emploi. L0Z-Secrétaires

Synthèse. Dynamique de l emploi. L0Z-Secrétaires L0Z-Secrétaires Synthèse En moyenne sur la période 2007-2009, 484 000 personnes exercent le métier de secrétaire, assurant des fonctions de support, de coordination, de gestion et de communication. Les

Plus en détail

Direction générale des entreprises ANNEE 2014

Direction générale des entreprises ANNEE 2014 Direction générale des entreprises SERVICE DE L ACTION TERRITORIALE, EUROPÉENNE ET INTERNATIONALE SOUS DIRECTION DE LA RÉINDUSTIALISATION ET DES RESTRUCTURATIONS D ENTREPRISES BUREAU DE LA FORMATION ET

Plus en détail

La forêt française : les chiffres clés

La forêt française : les chiffres clés Auteur : LATHERRADE Serge - IFN Futaie régulière de chênes en forêt de Rocreuse en région Poitou-Charentes 3 La forêt française : les chiffres clés Forêt et autres territoires Fig. 1 : Les grandes régions

Plus en détail

Formations forêt-bois : catalogue 2014

Formations forêt-bois : catalogue 2014 Communes forestières de Lorraine Formations forêt-bois : catalogue 2014 version janvier 2014 Ce document est réalisé dans le cadre du programme de formation du réseau des associations de communes forestières,

Plus en détail

du Massif du Jura Enjeux perspectives Commissariat à l Aménagement

du Massif du Jura Enjeux perspectives Commissariat à l Aménagement Schéma interrégional d aménagement & de de développement du Massif du Jura & perspectives Enjeux perspectives Commissariat à l Aménagement du Massif du Jura Le territoire Massif du Jura Arc montagneux

Plus en détail

Un exemple de programme de valorisation du carbone forestier. CRPF Rhône-Alpes

Un exemple de programme de valorisation du carbone forestier. CRPF Rhône-Alpes Un exemple de programme de valorisation du carbone forestier Le programme carbone Forêt privée Les forestiers privés impliqués depuis longtemps sur le thème du carbone : - FPF et le CNPF membres fondateurs

Plus en détail

3.3. Le mode de vie de l'enfant. La santé observée dans les régions de France

3.3. Le mode de vie de l'enfant. La santé observée dans les régions de France La santé observée dans les régions de France Le mode de vie de l'enfant 3.3 Le contexte En une vingtaine d années, le mode de vie des jeunes enfants a évolué sous l influence des changements dans la société

Plus en détail

Modalités de la compensation des impacts sur la biodiversité en forêt

Modalités de la compensation des impacts sur la biodiversité en forêt Modalités de la compensation des impacts sur la biodiversité en forêt Atelier Recherche et Gestion Forestières 2011 14 juin 2011 1 Les bases réglementaires de la compensation La loi de 1976 sur les études

Plus en détail

Journée technique le mercredi 22 avril 2015 à SAINT-FLOUR (15) Photos Bois Energie 15 et Méthanisation

Journée technique le mercredi 22 avril 2015 à SAINT-FLOUR (15) Photos Bois Energie 15 et Méthanisation Journée technique le mercredi 22 avril à SAINT-FLOUR (15) Photos Bois Energie 15 et Méthanisation Bois-énergie dans l industrie Etat de l art et bonnes pratiques en matière de technologies, montage de

Plus en détail

2014 Assemblée annuelle

2014 Assemblée annuelle 2014 Assemblée annuelle Evolution des marchés et des entreprises Exploitation forestière/sciage/contreplaqués/2eme transformation Alain Seguin, Patrick Delord, Eric Plantier, Marc Vincent Exploitation

Plus en détail

Les objectifs de gestion assignés aux forêts

Les objectifs de gestion assignés aux forêts Les objectifs de gestion assignés aux forêts On distingue : les objectifs d intérêt général les objectifs du propriétaire FOGEFOR 2009/2010 Extraits du SRGS I. LES OBJECTIFS D INTERET GENERAL Pour la forêt

Plus en détail

Création d une chaudière bois et d une filière bois énergie à Olonne

Création d une chaudière bois et d une filière bois énergie à Olonne Création d une chaudière bois et d une filière bois énergie à Olonne Cette création illustre : I - Le partenariat exemplaire entre la ville d Olonne et l Office National des Forêts II - Le projet municipal

Plus en détail

Innover pour protéger et investir

Innover pour protéger et investir Innover pour protéger et investir Syndicat des Sylviculteurs du Sud-Ouest L innovation au service de la forêt d Aquitaine Colloque du 25 novembre 2011 Trésorerie SODEF Prêts bonifiés Sylviculteur Epargne

Plus en détail

Le bois, la première des énergies renouvelables

Le bois, la première des énergies renouvelables Le bois, la première des énergies renouvelables Chiffres clés du bois-énergie en France La France dispose de l un des plus importants massifs européens avec une forêt qui couvre près de 1/3 du territoire

Plus en détail

LES ACTIONS CONDUITES PAR GIPEBLOR EN 2009 AU SERVICE DE LA

LES ACTIONS CONDUITES PAR GIPEBLOR EN 2009 AU SERVICE DE LA GIPEBLOR GROUPE INTERPROFESSIONNEL DE PROMOTION DE L ÉCONOMIE DU BOIS EN LORRAINE LES ACTIONS CONDUITES PAR GIPEBLOR EN 2009 AU SERVICE DE LA FILIERE BOIS FORET EN LORRAINE *** Janvier 2010 Programmes

Plus en détail

LE BAROMETRE TENDANCE AU 2 EME TRIMESTRE 2014

LE BAROMETRE TENDANCE AU 2 EME TRIMESTRE 2014 LE BAROMETRE DES EMPLOIS DE LA F AMILLE No 11 décembre 2014 TENDANCE AU 2 EME TRIMESTRE 2014 L activité de l emploi à domicile hors garde d enfants est en repli depuis le 1 er trimestre 2012 La dégradation

Plus en détail

APIB. La filière bois en Limousin Etat des lieux et perspectives. Christian Ribes Président Gaël Lamoury Délégué général. lundi 8 octobre 12

APIB. La filière bois en Limousin Etat des lieux et perspectives. Christian Ribes Président Gaël Lamoury Délégué général. lundi 8 octobre 12 APIB La filière bois en Limousin Etat des lieux et perspectives Christian Ribes Président Gaël Lamoury Délégué général L APIB interprofession régionale de la filière bois Association «Loi 1901» Adhérents

Plus en détail

Vers une définition des ambitions et orientations de la charte du Parc national

Vers une définition des ambitions et orientations de la charte du Parc national Vers une définition des ambitions et orientations de la charte du Parc national Ce document constitue la synthèse de la première phase des travaux d élaboration de la charte du Parc national des Cévennes.

Plus en détail

Les études de ressources et de disponibilité Etat des lieux et perspectives

Les études de ressources et de disponibilité Etat des lieux et perspectives Les études de ressources et de disponibilité Etat des lieux et perspectives COLIN Antoine (IGN) & THIVOLLE-CAZAT Alain (FCBA) Journée Technique IGN-FCBA "Mieux connaître la ressource, mieux la mobiliser,

Plus en détail

La construction neuve de logements Bilan 1998 et prévisions pour 1999

La construction neuve de logements Bilan 1998 et prévisions pour 1999 La construction neuve de logements Bilan 1998 et prévisions pour 1999 En 1998, avec un chiffre d affaires proche de 109 milliards de francs, selon les estimations du ministère de l Équipement, des Transports

Plus en détail

RESEAU RURAL REGIONAL DE FRANCHE-COMTE

RESEAU RURAL REGIONAL DE FRANCHE-COMTE RESEAU RURAL REGIONAL DE FRANCHE-COMTE Valorisation des bois des massifs comtois en circuit court dans le secteur de la construction Action portée par les Communes forestières de Franche-Comté en 2012-2013

Plus en détail

La construction de logements neufs dans l agglomération nantaise et l aire urbaine. Analyses 2001-2007

La construction de logements neufs dans l agglomération nantaise et l aire urbaine. Analyses 2001-2007 La construction de logements neufs dans l agglomération nantaise et l aire urbaine Analyses 2001-2007 Nantes Métropole et l aire urbaine de Nantes Nantes Métropole - AURAN Le contexte général Une année

Plus en détail

SYNTHESE DE LA NOTE TRIMESTRIELLE DE CONJONCTURE ECONOMIQUE 4 ème TRIMESTRE 2013 (octobre-novembre-décembre 2013)

SYNTHESE DE LA NOTE TRIMESTRIELLE DE CONJONCTURE ECONOMIQUE 4 ème TRIMESTRE 2013 (octobre-novembre-décembre 2013) FRANCE BOIS FORÊT Observatoire économique Filière Forêt Bois SYNTHESE DE LA NOTE TRIMESTRIELLE DE CONJONCTURE ECONOMIQUE 4 ème TRIMESTRE 20 (octobre-novembre-décembre 20) Evolutions différenciées en fin

Plus en détail

Q0Z-Employés de la banque et des assurances. Synthèse

Q0Z-Employés de la banque et des assurances. Synthèse Q0Z-Employés de la banque et des assurances Synthèse Après avoir baissé au cours de la première moitié des années 1990, les effectifs d employés de la banque et des assurances se sont stabilisés pour à

Plus en détail

Introduction 3 Résumé 4 Le marché des forêts : cadrage et définitions 5

Introduction 3 Résumé 4 Le marché des forêts : cadrage et définitions 5 1 Sommaire Introduction 3 Résumé 4 Le marché des forêts : cadrage et définitions 5 1. Les chiffres du marché en 2012 7 1.1. L évolution des prix en 2012 8 1.2. Nombre de transactions, surface et valeur

Plus en détail

La filière bois-énergie en Rhône-Alpes

La filière bois-énergie en Rhône-Alpes DR CIBE Rencontre Animateurs La filière bois-énergie en Rhône-Alpes R.Vezin DR 15 novembre 2012 Dominique Jacques Rhônalpénergie-Environnement Accompagnement et mise en œuvre de programmes ou d actions

Plus en détail

Le microcrédit : un outil de prévention et de lutte contre l exclusion sociale et financière?

Le microcrédit : un outil de prévention et de lutte contre l exclusion sociale et financière? Le microcrédit : un outil de prévention et de lutte contre l exclusion sociale et financière? Observatoire de la Microfinance Juillet 2012 Introduction Observatoire de la microfinance de la Banque de France

Plus en détail

Contexte. par Garba Hamissou Ingénieur des Eaux et Forêts, Niger

Contexte. par Garba Hamissou Ingénieur des Eaux et Forêts, Niger Evaluation de l incidence de la foresterie participative sur les moyens d existence durables, le comportement des utilisateurs, leur situation socio-économique et l administration forestière au Niger par

Plus en détail

N 4. Missions : Novembre 2013

N 4. Missions : Novembre 2013 Analyse spatiale des consommations d énergie en Aquitaine N 4 Novembre 2013 Année 2010 (version 2013) Les travaux présentés ici portent sur l analyse spatiale des consommations d énergie en Aquitaine (répartition

Plus en détail

Disponibilité en bois en Aquitaine de 2012 à 2025

Disponibilité en bois en Aquitaine de 2012 à 2025 Analyse prospective de la ressource forestière et des disponibilités en bois de la région Aquitaine à l horizon 2025 Disponibilité en bois en Aquitaine de 2012 à 2025 Rapport final Disponibilité en bois

Plus en détail

10 bonnes raisons. de planter des arbres EN FRANCE

10 bonnes raisons. de planter des arbres EN FRANCE 10 bonnes raisons de planter des arbres EN FRANCE «La forêt française est en bonne santé» Les idées reçues de ce type sur l état des forêts de l Hexagone sont légions. Pourtant sur le terrain, la réalité

Plus en détail

L amélioration du boisé lors des coupes

L amélioration du boisé lors des coupes L amélioration du boisé lors des coupes Feuillet technique 1 Les propriétaires de boisés présents sur le territoire de l Agence de mise en valeur des Appalaches sont très actifs dans leurs boisés comme

Plus en détail

Résultats comptables et situation financière des PME de l industrie manufacturière

Résultats comptables et situation financière des PME de l industrie manufacturière Résultats comptables et situation financière des PME de l industrie manufacturière Faits marquants en 2008-2009 - La rentabilité économique recule mais demeure satisfaisante - L investissement ralentit

Plus en détail

TABLEAU COMPARATIF - 25 - Texte adopté par l Assemblée nationale en deuxième lecture. Texte adopté par le Sénat en deuxième lecture

TABLEAU COMPARATIF - 25 - Texte adopté par l Assemblée nationale en deuxième lecture. Texte adopté par le Sénat en deuxième lecture - 25 - TABLEAU COMPARATIF TITRE I ER DÉVELOPPER UNE POLITIQUE DE GESTION DURABLE ET MULTIFONCTIONNELLE TITRE I ER DÉVELOPPER UNE POLITIQUE DE GESTION DURABLE ET MULTIFONCTIONNELLE CHAPITRE I ER Les objectifs

Plus en détail

Phase 1: Elaboration du diagnostic

Phase 1: Elaboration du diagnostic Élaboration du SCOT du Pays Santerre Haute Somme Phase 1: Elaboration du diagnostic Fiche N 3: Economie et commerce 1. Les grandes caractéristiques socio-économiques de la population La population active

Plus en détail

Les prélèvements d eau en France en 2009 et leurs évolutions depuis dix ans

Les prélèvements d eau en France en 2009 et leurs évolutions depuis dix ans COMMISSARIAT GÉNÉRAL AU DÉVELOPPEMENT DURABLE n 29 Février 212 Les prélèvements d eau en France en 29 et leurs évolutions depuis dix ans OBSERVATION ET STATISTIQUES ENVIRONNEMENT En 29, 33,4 milliards

Plus en détail

Note de présentation de la charte du Parc naturel régional de Brière soumis à enquête publique

Note de présentation de la charte du Parc naturel régional de Brière soumis à enquête publique Note de présentation de la charte du Parc naturel régional de Brière soumis à enquête publique 1. Responsable du projet Le syndicat mixte du Parc naturel régional de Brière Centre administratif Ile de

Plus en détail

SEMINAIRE VALORISATION des FORÊTS de CORSE Réunion d information 28/09/2013 28 Novembre 2014

SEMINAIRE VALORISATION des FORÊTS de CORSE Réunion d information 28/09/2013 28 Novembre 2014 ! SEMINAIRE VALORISATION des FORÊTS de CORSE Réunion d information 28/09/2013 28 Novembre 2014 1 REUNION D INFORMATION 28 SEPTEMBRE 2013 RAPPEL PRESENTATION 2 Réunion d Information 28 septembre 2013 Réunion

Plus en détail

Densité d établissements industriels à risque

Densité d établissements industriels à risque Thème : Santé publique, prévention et gestion des risques Orientation : Prévenir et gérer les risques majeurs et chroniques, technologiques et naturels Densité d établissements industriels à risque par

Plus en détail

Synthèse. Dynamique de l emploi. J0Z-Ouvriers non qualifiés de la manutention

Synthèse. Dynamique de l emploi. J0Z-Ouvriers non qualifiés de la manutention J0Z-Ouvriers non qualifiés de la manutention Synthèse Les ouvriers non qualifiés de la manutention assurent le chargement, le déchargement, le tri, l emballage et l expédition de marchandises. Ils sont

Plus en détail

LE DISPOSITIF D OBSERVATION DU TOURISME D AFFAIRES EN BOURGOGNE. Bilan économique 2013

LE DISPOSITIF D OBSERVATION DU TOURISME D AFFAIRES EN BOURGOGNE. Bilan économique 2013 LE DISPOSITIF D OBSERVATION DU TOURISME D AFFAIRES EN BOURGOGNE Bilan économique 2013 I. PANEL ET METHODOLOGIE 1. Nouveau panel, nouvelle mobilisation Le dispositif d observation de l activité du tourisme

Plus en détail

Gestion patrimoniale des massifs forestiers

Gestion patrimoniale des massifs forestiers MF 1 Objectif(s) concerné(s) III.2.3 Milieux forestiers Gestion patrimoniale des massifs forestiers Favoriser une gestion sylvicole intégrant les enjeux de biodiversité et assurant la pérennité des habitats

Plus en détail

Diane Patrimoine. Document non contractuel communiqué à titre indicatif

Diane Patrimoine. Document non contractuel communiqué à titre indicatif Diane Patrimoine La forêt : un investissement long terme avec un rendement régulier qui permet également de régler son ISF et réduire sa base imposable. Il existe du fait de la loi en faveur du Travail,

Plus en détail

LA CONSTRUCTION NEUVE DE LOGEMENTS BILAN 1996 ET PRÉVISIONS POUR 1997

LA CONSTRUCTION NEUVE DE LOGEMENTS BILAN 1996 ET PRÉVISIONS POUR 1997 LA CONSTRUCTION NEUVE DE LOGEMENTS BILAN 1996 ET PRÉVISIONS POUR 1997 L activité des marchés immobiliers résidentiels a connu une nouvelle dégradation en 1996 ( 4,2 %). Le logement individuel et le logement

Plus en détail

Chapitre 1 Natura 2000 en quelques mots

Chapitre 1 Natura 2000 en quelques mots Chapitre 1 Natura 2000 en quelques mots Natura 2000, qu est ce que c est? Définition : Natura 2000 est un réseau européen de sites naturels résultant de l application de deux directives européennes : la

Plus en détail

Consommation d espace en Haute-Loire

Consommation d espace en Haute-Loire Direction Départementale des Territoires (DDT) HAUTE-LOIRE PRÉFET DE LA HAUTE-LOIRE Rapport Juin 2013 Consommation d espace en Haute-Loire Mission connaissance des Territoires INDICATEURS CARTOGRAPHIQUES

Plus en détail

GEOGRAPHIE : La France

GEOGRAPHIE : La France GEOGRAPHIE : La France [La France : ce territoire qui représente une nation et qui a ses frontières est : un ETAT 22 régions, 95 départements et 60 millions d habitants + les DOM-TOM qui ont changé de

Plus en détail

Quelques données : Domaines & Patrimoine. Accord de partenariat avec le Groupe LAFORET Franchise. Membre de l ASFFOR.

Quelques données : Domaines & Patrimoine. Accord de partenariat avec le Groupe LAFORET Franchise. Membre de l ASFFOR. 1 2 Quelques données : Domaines & Patrimoine Membre de Adhérent à : l ASFFOR Membre de l ASFFOR Accord de partenariat avec le Groupe LAFORET Franchise 10 11 salariés 7000 8 500 ha ha gérés 12 13 groupements

Plus en détail

EMPLOI. Un recul toujours fort des effectifs industriels

EMPLOI. Un recul toujours fort des effectifs industriels EMPLOI 39 L emploi salarié franc-comtois recule de 0,2% en 2006. La hausse des effectifs dans les services et la construction ne suffit pas à compenser la baisse dans l industrie. Le nombre de salariés

Plus en détail

Commune de Alix. Révision du PLU. Réunion Publique du 22 Septembre 2011. Diagnostic et PADD

Commune de Alix. Révision du PLU. Réunion Publique du 22 Septembre 2011. Diagnostic et PADD Commune de Alix Révision du PLU Réunion Publique du 22 Septembre 2011 Diagnostic et PADD Le cadre juridique pour élaborer un PLU - La loi Solidarité et Renouvellement Urbain (SRU) du 13 décembre 2000 -

Plus en détail

Bilan éco Bilan éc nomique onomique Bilan éc

Bilan éco Bilan éc nomique onomique Bilan éc Bilan économique Bilan économique 2009 BASSIN D EMPLOI VENDÉE OUEST Après une année 2009 éprouvante, l économie vendéenne semble enfin s engager sur le chemin de la reprise Après avoir débuté dans un climat

Plus en détail

Évolution de l importation et de l exportation de produits bois en Alsace

Évolution de l importation et de l exportation de produits bois en Alsace Filière forêt-bois Évolution de l importation et de l exportation de produits bois en Alsace (Source : Douane) En octobre 2014, l Agreste (service statistique du Ministère de l Agriculture, de l Agroalimentaire

Plus en détail

La forêt source de produits d avenir : une énergie actuelle, le bois d œuvre de demain, des produits à inventer.

La forêt source de produits d avenir : une énergie actuelle, le bois d œuvre de demain, des produits à inventer. La forêt source de produits d avenir : une énergie actuelle, le bois d œuvre de demain, des produits à inventer. Rechercher la compétitivité, s inscrire dans la modernité et l auto développement Union

Plus en détail

LE B.A.BA DU NOUVEAU PROPRIÉTAIRE FORESTIER

LE B.A.BA DU NOUVEAU PROPRIÉTAIRE FORESTIER LE B.A.BA DU NOUVEAU PROPRIÉTAIRE FORESTIER Des informations pratiques pour répondre à toutes vos questions. Centre Régional de la Propriété Forestière Notions indispensables pour un nouveau propriétaire

Plus en détail

Réalisé par Delphine Jubault et Loïc Munier, Etudiants en Licence professionnelle GAEMP 2010/2011. Tuteurs : Mme Roulier, Chargé de mission

Réalisé par Delphine Jubault et Loïc Munier, Etudiants en Licence professionnelle GAEMP 2010/2011. Tuteurs : Mme Roulier, Chargé de mission Quelles sont les politiques locales concernant les Taillis à (Très) Courtes Rotations et leurs divers impacts à l échelle du Parc Naturel Régional des Pyrénées Ariègeoises? Réalisé par Delphine Jubault

Plus en détail

Enjeux environnementaux prioritaires des forêts de Poitou-Charentes

Enjeux environnementaux prioritaires des forêts de Poitou-Charentes Annexe 3 Enjeux environnementaux prioritaires des forêts de Poitou-Charentes Cette annexe présente les enjeux environnementaux ayant été définis comme prioritaires en Poitou-Charentes. Une série de cartes

Plus en détail

NOTICE EXPLICATIVE POUR L ELABORATION D UN PLAN DE DEBROUSSAILLEMENT COMMUNAL

NOTICE EXPLICATIVE POUR L ELABORATION D UN PLAN DE DEBROUSSAILLEMENT COMMUNAL DIRECTION DEPARTEMENTALE DE L AGRICULTURE ET DE LA FORET DES PYRENEES ORIENTALES NOTICE EXPLICATIVE POUR L ELABORATION D UN PLAN DE DEBROUSSAILLEMENT COMMUNAL DECEMBRE 2006 Préambule Le risque feux de

Plus en détail

Inauguration de «La Forêt de l Avenir» 21, 22 et 23 mars 2009 Forêt de Marchiennes

Inauguration de «La Forêt de l Avenir» 21, 22 et 23 mars 2009 Forêt de Marchiennes Lille - Marchiennes, le 21 mars 2009 6600 arbres pour la Forêt Domaniale de Marchiennes Inauguration de «La Forêt de l Avenir» 21, 22 et 23 mars 2009 Forêt de Marchiennes Forêt de l Avenir Crédit Agricole

Plus en détail

LA CRÉATION D ENTREPRISE

LA CRÉATION D ENTREPRISE FOCUS études septembre 2012 LA CRÉATION D ENTREPRISE en Seine-et-Marne information économique Depuis 2009, la crise économique mondiale et la création du statut d auto-entrepreneur ont profondément bouleversé

Plus en détail

ENOUÊTE NATIONALE DE LA CONSTRUCTION BOIS

ENOUÊTE NATIONALE DE LA CONSTRUCTION BOIS ENOUÊTE NATIONALE DE LA CONSTRUCTION BOIS Activité 2014 D «Malgré la crise, le bois poursuit son développement» epuis la dernière publication des chiffres de la construction bois en 2013, la filière forêt

Plus en détail

Production foncière, activité du logement neuf et de l aménagement en Ile-de-France

Production foncière, activité du logement neuf et de l aménagement en Ile-de-France Production foncière, activité du logement neuf et de l aménagement en Ile-de-France Colloque Ile-de-France Libérer du foncier : un geste solidaire en faveur du logement au Conseil Régional d Ile-de-France

Plus en détail

La signature d un bois de chauffage de qualité

La signature d un bois de chauffage de qualité La signature d un bois de chauffage de qualité Un gage de qualité pour le consommateur La charte Normandie Bois Bûche a été réalisée afin : de promouvoir un bois bûche de qualité en termes de rendement

Plus en détail

Patrimoine forestier d une commune Le constituer, l augmenter?

Patrimoine forestier d une commune Le constituer, l augmenter? Patrimoine forestier d une commune Le constituer, l augmenter? 2 octobre 2013 Ste-Feyre (23) Union Régionale des Communes Forestières Auvergne-Limousin La charte forestière Patrimoine forestier d une commune

Plus en détail

Le service d assainissement en France : principales données 2008

Le service d assainissement en France : principales données 2008 COMMISSARIAT GÉNÉRAL AU DÉVELOPPEMENT DURABLE n 210 Avril 2011 Le service d assainissement en France : principales données 2008 OBSERVATION ET STATISTIQUES ENVIRONNEMENT La quatrième enquête sur les services

Plus en détail

Le régime n'entrera en vigueur qu'à compter de la réception de l'accusé de réception visé à l'article 9 1, deuxième alinéa, du règlement n 702/2014.

Le régime n'entrera en vigueur qu'à compter de la réception de l'accusé de réception visé à l'article 9 1, deuxième alinéa, du règlement n 702/2014. Régime d aides soumis à l enregistrement par la Commission en application du règlement (UE) No 702/2014 de la Commission du 25 juin 2014 déclarant certaines catégories d'aides, dans les secteurs agricole

Plus en détail

Fonds Départemental de Gestion de l Espace Rural

Fonds Départemental de Gestion de l Espace Rural Fonds Départemental de Gestion de l Espace Rural ETAT MEMBRE : REGION : FRANCE Provence-Alpes-Côte d Azur Département des Bouches-du-Rhône INTITULE DU REGIME D AIDE : Fonds Départemental de Gestion de

Plus en détail

LES ESPACES INTERRÉGIONAUX 2014-2020 EN FRANCE

LES ESPACES INTERRÉGIONAUX 2014-2020 EN FRANCE LES ESPACES INTERRÉGIONAUX 2014-2020 EN FRANCE CONNAÎTRE les programmes européens Les massifs montagneux, ainsi que les bassins fluviaux, sont des territoires qui se caractérisent par des enjeux de développement

Plus en détail

CHAPITRE II : DISPOSITIONS APPLICABLES A LA ZONE N

CHAPITRE II : DISPOSITIONS APPLICABLES A LA ZONE N CHAPITRE II : APPLICABLES A LA ZONE N Caractère de la zone : Il s agit d une zone naturelle et forestière protégée en raison soit de la qualité des sites, des milieux naturels, des paysages et de leur

Plus en détail

L Economie Sociale et Solidaire

L Economie Sociale et Solidaire L Economie Sociale et Solidaire en - Chiffres clés - octobre 2014 Champ : Le périmètre de l économie sociale a été défini conjointement en mars 2008 par la délégation interministérielle à l innovation

Plus en détail

La réalisation de ce panorama de l emploi territorial est le fruit d un travail collectif, impulsé au cours. Avant-propos

La réalisation de ce panorama de l emploi territorial est le fruit d un travail collectif, impulsé au cours. Avant-propos Avant-propos en vigueur de la loi du 19 février 2007 a confirmé et conforté les centres de gestion comme les partenaires privilégiés de l ensemble des collectivités en matière d emploi public local. Au

Plus en détail

Réunion animateurs SAGE Rhin - Meuse

Réunion animateurs SAGE Rhin - Meuse Réunion animateurs SAGE Rhin - Meuse Schéma d Aménagement et de Gestion des Eaux Haut Doubs / Haute Loue Déroulement de l intervention I Situation géographique et contexte économique II Un contexte favorable

Plus en détail