la création d entreprise en nord-pas de calais

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "la création d entreprise en nord-pas de calais"

Transcription

1 Nord-Pas de Calais N 184 SEPTEMBRE 2014 la création d entreprise en nord-pas de calais Près de créations d entreprise en 2013 en Nord-Pas de Calais En 2013, les créations ont légèrement baissé en région comme en France (-2%). Cette tendance à la baisse ne doit cependant pas nous décourager. Longtemps en queue de peloton en matière d entrepreneuriat, le Nord- Pas de Calais a évolué et se retrouve en première place des régions pour la progression du nombre de créations sur les dix dernières années! La région a en effet connu, notamment du fait de l auto-entrepreneur, une hausse des créations de 169% contre 125% en moyenne nationale. Cette bonne performance doit évidemment être saluée par l ensemble des acteurs qui contribuent en région au développement de l entrepreneuriat. Ce satisfecit ne doit toutefois pas masquer le fait que le Nord-Pas de Calais garde encore sur ce point un potentiel de progrès important. Ainsi, il se crée en région près de 60 entreprises pour habitants quand la moyenne nationale est supérieure à 80. Cela représenterait chaque année près de créations potentielles qui s ajouteraient aux quelques existantes. Pour réduire cet écart et poursuivre le développement de l entrepreneuriat en Nord-Pas de Calais, il faut le diffuser vers l ensemble des publics. A titre d exemple, les femmes représentent près de la moitié des salariés mais ne pèsent que pour 21% des créations enregistrées par les CCI de 2009 à Au travers d ateliers d information, de formations, de suivi individualisé des créateurs les Chambres de commerce et d industrie ont la volonté de contribuer activement au développement de l entrepreneuriat en Nord-Pas de Calais. Laurent Degroote Président de la commission entreprendre CCI de région Nord de France

2 BILAN 2013 Le Nord-Pas de Calais en tête de l évolution des créations depuis 10 ans 2 Une tendance à la baisse des créations en 2013 L année 2013 s est achevée sur une baisse de 2% des créations en Nord-Pas de Calais comme en France, soit près de 600 créations en moins en région. Avec près de créations, le Nord-Pas de Calais, comme la France, signe ici sa performance la plus faible depuis l introduction du régime de l auto-entrepreneur en Au-delà de cette tendance générale, l évolution principale vient surtout du repli majeur des créations sous le régime de l auto-entrepreneur, partiellement compensé par les autres formes de créations. En Nord- Pas de Calais, la baisse des créations sous le régime de l auto-entrepreneur atteint ainsi 15%, contre 11% en France. Cette correction plus brutale peut s expliquer en partie par le poids relativement plus important de cette forme de créations en Nord-Pas de Calais. Ainsi, les auto-entrepreneurs représentaient 59% des créations en région en 2012 contre 56% en France. Cette part est passée respectivement à 52% et 51%. Cette évolution traduit donc l arrivée à maturité du régime de l autoentrepreneur plus qu un réel repli de l entrepreneuriat en région et en France Evolution des créations en Nord-Pas de Calais Une tendance de long terme très positive pour la région créations ( -2%) -15% Auto-entrepreneur Hors auto-entrepreneur Ensemble Au-delà de cette légère correction, le bilan de la région sur les dix dernières années reste largement positif. Pour preuve, les créations (intégrant les auto-entrepreneurs) ont progressé de 2003 à 2013 de 169% en région contre 125% en moyenne nationale. Le Nord-Pas de Calais se classe ainsi en tête de l évolution des créations sur la période La densité entrepreneuriale (qui rapporte le nombre de créations à la population) est de ce fait passée de 22 créations pour habitants en 2003 à en Malgré cette bonne performance la région connait toujours un retard important puisque la moyenne nationale se situe à 82 créations pour habitants positionnant ainsi la région au 18 ème rang des régions françaises. La répartition des densités entrepreneuriales des régions françaises révèle un net déséquilibre entre le littoral méditerranéen et le Sud-Ouest fortement entreprenants et un quart Nord-Ouest moins dynamique. Le Nord-Pas de Calais ressort cependant dans la moyenne des régions du quart Nord-Ouest. A l inverse, le taux de création (qui rapporte le nombre de créations au stock d entreprises et témoigne donc du renouvellement du tissu d entreprises) place le Nord-Pas de Calais à la troisième position des régions françaises avec un taux de 15,3%. Densité entrepreneuriale par région Provence-Alpes-Côte d'azur Corse 118 Île-de-France 115 Languedoc-Roussillon 112 Aquitaine 107 Rhône-Alpes 93 Midi-Pyrénées 88 Alsace 82 Poitou-Charentes 72 Franche-Comté 68 Auvergne 61 Pays de la Loire 61 Limousin 61 Centre 59 Bourgogne 59 Champagne-Ardenne Lorraine Nord-Pas de Calais Bretagne Basse-Normandie Picardie 56 Haute-Normandie Taux de création par région 140 Languedoc-Roussillon 16,2% Aquitaine 15,6% Nord-Pas de Calais 15,3% Île-de-France 15,0% Picardie 14,9% Provence-Alpes-Côte d'azur 14,8% Alsace 14,6% Rhône-Alpes 14, Lorraine 14,3% Midi-Pyrénées 14,1% Champagne-Ardenne 13,9% Franche-Comté 13,8% Poitou-Charentes 13,8% Haute-Normandie 13,7% Centre 13, Pays de la Loire 13, Corse 12,7% Limousin 12,6% Bretagne 12,5% Bourgogne 12, Basse-Normandie 12, Auvergne 12,3% 0% 2% Source 6% : INSEE 8% Traitement 10% : CCIR Nord 1 de France 16% 18%

3 Il manque entreprises en région pour atteindre la moyenne nationale Au 1er janvier 2013, le Nord-Pas de Calais compte d après l INSEE près de entreprises. Malgré un net rebond des créations au cours de la dernière décennie, le Nord-Pas de Calais figure en avant dernière position pour le nombre d entreprises rapporté à la population. La région compte ainsi 38 entreprises pour 1000 habitants contre 57 en moyenne pour la France métropolitaine. Il manquerait ainsi entreprises en région pour s établir au niveau de la moyenne nationale. Qui plus est, ce déficit d entreprises ne s explique pas par un retard particulier dans un secteur d activité donné mais concerne bien l ensemble des activités. Ce retard se retrouve également sur la quasi-totalité des tailles d entreprise à l exception de celles comptant plus de 2000 salariés. Peu d évolution des créations par secteurs d activité Répartition des créations en Nord-Pas de Calais par secteurs d activité en 2009 et 2013 Services aux entreprises 31% 33% Commerce de détail 22% 23% Services aux particuliers 19% 18% Construction Hôtels et restaurants 5% 5% Industrie Commerce de gros Transports et logistique 1% 1% 0% 5% 10% 15% 20% 25% 30% 35% La construction, le commerce de détail et les services aux entreprises sont particulièrement dynamiques en région Le Nord-Pas de Calais présente un taux de création d entreprises supérieur à la moyenne nationale pour l ensemble des secteurs d activité à l exception du transport et de la logistique. Le secteur de la construction apparait particulièrement dynamique avec un taux de création de 19% contre 16% en France. Il présente à la fois le plus fort taux de création mais aussi celui des défaillances (cf Bilan des défaillances 2013, Horizon-éco n 164) avec 49 défaillances pour 1000 entreprises contre 23 en moyenne. Le secteur est donc marqué par un important renouvellement de son tissu d entreprises. Le commerce de détail présente le même schéma mais dans des proportions toutefois moins prononcées. Taux de création par secteurs d activité en France et en région en 2013 Construction 16% 19% Commerce de détail 15% 18% Services aux entreprises 16% 17% Ensemble 1 15% Industrie Services aux particuliers Commerce de gros Hôtels et restaurants 10% 11% Transports et logistique 9% 0% 5% 10% 15% 20% France Nord-Pas de Calais Le taux de création dans la construction est particulièrement dynamique en région En complément des effets de volume, la structure des créations d entreprises apparait relativement stable dans le temps. Entre 2009 et 2013, la structure des créations par secteurs d activité en région n a quasiment pas évolué. Les services aux entreprises (notamment l ingénierie et l informatique) et le commerce de détail (en particulier dans le commerce ambulant) ont légèrement reculé au profit des services aux particuliers (santé, action sociale ) et de la construction. des créations (yc auto-entrepreneurs) se font sans salarié. avec un ou deux salariés et seulement 1% avec 95%plus de 2 salariés 3

4 panorama Une création sur cinq est réalisée par une femme D après l INSEE (enquête SINE 2010), 26,8% des créateurs (yc artisans, libéraux ) étaient des femmes en 2010 en Nord-Pas de Calais contre 28,6% en France laissant envisager un léger retard (-1,6) de la région sur ce point. De 2009 à 2013, sur les créations d entreprises enregistrées par les CCI (inscrites au registre du commerce et des sociétés), une sur cinq était accomplie par une femme. Cette proportion est légèrement supérieure à la part des femmes dirigeantes d entreprises dans les entreprises ressortissantes des CCI. Cela signifie que la part des femmes dirigeantes tendrait à progresser dans des proportions toutefois trop réduites pour signifier une profonde évolution. Qui plus est, sur cette période , la part des femmes dans les créations n a pas connu d évolution et est restée stable aux alentours de 21%. Part des femmes dans la création et l emploi salarié par secteurs d activité Services aux particuliers 46% 76% Hôtels et restaurants 27% 5 Commerce de détail 26% 55% Total 21% 47% Services aux entreprises 16% 51% Commerce de gros 15% 32% Industrie 20% Transports et logistique 11% 18% Construction 9% 9% 0% 20% 40% 60% 80% création (de 2009 à 2013) emploi salarié (2010) Source : CCIR CFE des CCI (RCS)/ INSEE - RRP La part des femmes dans la création d entreprises est variable selon les secteurs d activité. La hiérarchie en vigueur dans la création par les femmes correspond sans surprise à celle de l emploi salarié. Ainsi, le secteur des services aux particuliers (soins, beauté, aide à domicile ) apparait comme le secteur le plus féminisé puisque 76% des salariés sont des femmes et 46% des créateurs auprès des CCI sur la période Les femmes restent très peu présentes dans les secteurs de l industrie, du transport et particulièrement de la construction. Cependant, notons qu avec seulement 9% de femmes parmi les salariés et parmi les créateurs, la construction ressort comme le secteur le plus homogène entre le profil des salariés et des créateurs. A l inverse, le secteur des services aux entreprises ressort sous cet aspect comme le plus inégalitaire puisque 51% des salariés sont des femmes alors qu elles représentent seulement 16% des créateurs. Enfin, alors que le taux de pérennité des entreprises créées par les hommes est, d après l INSEE, quasiment identique entre la France et la région (taux de pérennité à 3 ans de 66,3% en France contre 66,6% en région, INSEE SINE 2009), les entreprises créées par les femmes en région sont plus fragiles qu en France (taux de pérennité à 3 ans de 65,2% en France contre 54, en région, soit 10 points de différence, INSEE SINE 2009). L âge moyen à la création est de 41 ans Entre 2009 et 2013, un tiers des créations enregistrées par les CCI ont été réalisées par des créateurs ayant entre 35 et 45 ans. Sur ces classes d âge, on compte 100 créations par an pour actifs occupés. Cependant, la classe d âge pour laquelle le rapport entre le nombre de créateurs et la population active occupée (salariés et non-salariés) est la plus élevée est celle des plus de 60 ans avec 155 créations pour actifs occupés contre 85 en moyenne. Les plus de 60 ans représentent au total 5% des créations sur la période 2009/2013. Le conseil se retrouve en tête des activités choisies par les créateurs de cette classe d âge. Au-delà de la volonté de mettre à profit leur expertise pour poursuivre leur carrière en indépendant, le taux de création élevé de cette classe d âge peut également s expliquer par des montages juridiques (scission d une société existante, holding ) visant à anticiper la fin d activité d un dirigeant préalablement en fonction. A l autre extrémité de la pyramide des âges, le taux de création va de 19 pour pour les moins de 20 ans jusque 64 pour la classe de 25 à 30 ans. Pour cette classe des ans, l écart reste relativement réduit par rapport à la moyenne (67) compte tenu des exigences liées à la création d entreprises (expérience, investissement ). Taux de création sur la population en emploi (salarié et non salarié) par tranches d âge (pour ) Moins de 20 ans 19 Entre 20 et 25 ans 43 Entre 25 et 30 ans 64 Entre 30 et 35 ans 78 Entre 35 et 40 ans 76 Entre 40 et 45 ans 78 Entre 45 et 50 ans 70 Entre 50 et 55 ans 54 Entre 55 et 60 ans 49 Plus de 60 ans Note : Le taux de création est ici égal à la moyenne annuelle des créations auprès des CCI de 2009 à 2013 divisée par le nombre d employés (salarié et non salarié) en 2010 Source : CCIR CFE des CCI (RCS)/ INSEE - RRP 155 4

5 L âge et le secteur activité du créateur entretiennent un lien important. Ainsi, le créateur de moins de 20 ans se portera dans plus de 70% des cas vers des activités dites résidentielles (c est-à-dire en prise directe avec le consommateur : commerce de détail, hôtellerie-restauration, services aux particuliers). Cette situation tend à s inverser au fil des ans et les plus de 60 se porteront à hauteur de 63% vers des activités dites productives (industrie, commerce de gros, transport, construction, services aux entreprises). côte d opale Répartition des créations de 2009 à 2013 par type d activités Moins de 20 ans Entre 20 et 25 ans Entre 25 et 30 ans Entre 30 et 35 ans Entre 35 et 40 ans Ensemble Les créations d entreprises ont baissé de en 2013 sur le territoire de la Côte d Opale, pour atteindre créations. Ce niveau de créations est le plus faible depuis le lancement du statut de l auto-entrepreneur en 2009 qui avait permis une hausse très forte des créations d entreprises les années suivantes. Parmi les 4 zones d emplois de la Côte d Opale, seul le Montreuillois voit ses créations d entreprises progresser (+2%) alors que tous les autres territoires enregistrent des baisses, parfois plus fortes que la moyenne régionale (-2%) comme le Calaisis (-6%) et le Dunkerquois (-6%). grand hainaut Entre 40 et 45 ans Entre 45 et 50 ans Entre 50 et 55 ans Entre 55 et 60 ans Plus de 60 ans 0% 10% 20% 30% 40% 50% 60% 70% 80% 90% 100% Sphère résidentielle Des évolutions contrastées selon les territoires artois Sphère productive Source : CCIR CFE des CCI (RCS) En Grand Hainaut, après la forte progression des créations d entreprises en 2009 et 2010, dopée par la mise en place du statut de l auto-entrepreneur, le ralentissement de la dynamique entrepreneuriale observé depuis 2011 s est encore poursuivi en 2013, portant le total des créations pour le Grand Hainaut à sur l année, soit un recul de, soit 151 créations de moins par rapport à Par territoires, la tendance est restée quasiment stable dans le Cambrésis (-1% en 2013), en revanche, le Valenciennois et la Sambre- Avesnois enregistrent des reculs respectifs de 6% et expliquant chacun la moitié de la baisse en Grand Hainaut. grand lille Le territoire de l Artois a enregistré près de créations d entreprises en 2013, soit 19% des créations régionales. Les créations d entreprises ont baissé de 5% par rapport à 2012, un recul plus marqué qu en région ou en France (-2%). Les créations ont quasiment stagné dans la zone d emploi d Arras (-1%) mais elles sont en net recul sur les territoires de Béthune (-6%) et de Lens (-7%). En 2013, plus de créations ont été enregistrées sur le Grand Lille. Les créations ont augmenté sur le Douaisis (+3%) tandis qu elles sont restées stables sur la métropole et ont baissé sur la Flandre-Lys et l Audomarois 25 (-2% et -11%). % Au total, les créations sont stables sur le Grand Lille par rapport à 2012 alors qu elles baissent de 2% en région comme en France. Sans surprise, le territoire de Grand Lille ressort comme le territoire le plus entreprenant de la région avec 69 créations pour habitants (et jusqu à 80 sur la métropole lilloise) contre en moyenne régionale. 5

6 Chiffres clés de la création AGENCES Nb créations 2013 créations insee créations CCI (2009 à 2013) Evolution 2012/2013 Taux de création (Nb créa/stock) Densité entrepreneuriale (Nb créa/ hab.) Part des femmes Age moyen à la création Arras % 16,1% 56 21% 42 Béthune % 15,8% 49 23% 41 Lens % 17, 50 20% 41 CCIT Artois % 16,5% 52 21% 41 Boulogne-sur-Mer ,9% 50 25% 41 Calais 827-6% 15,0% Dunkerque % 13,2% 41 26% 40 Montreuil 604 2% 12,3% 26% 43 CCIT Côte d'opale , 48 25% 41 Avesnes-sur-Helpe % 14,6% 44 25% 39 Cambrai 860-1% 14,3% 53 30% 41 Valenciennes ,3% 50 25% 39 CCIT Grand Hainaut ,9% 49 25% 40 Flandre intérieure 913-2% 13, 51 18% 40 Douai % 16,1% 50 18% 40 Lille Métropole % 16,1% 80 18% 41 Saint-Omer - Saint-Pol % 12,1% 42 15% 41 CCIT Grand Lille % 15,6% 69 18% 40 Région Nord-Pas de Calais France métropolitaine % 15,3% 21% % 14, 82 NC. NC. HORIZON ÉCO : PUBLICATION ÉCONOMIQUE DE LA CCI DE RÉGION NORD DE FRANCE - 299, BD DE LEEDS - CS LILLE CEDEX - T DIRECTEUR DE LA PUBLICATION : JB TIVOLLE - ISSN IMPRESSION DIRECTE CERTIFIÉE IMPRIM VERT EX - DÉPÔT LÉGAL SEPTEMBRE 2014 Note méthodologique : Les créations INSEE portent sur la totalité des créations d entreprises. Les créations CCI portent uniquement sur les entreprises enregistrées au Registre du Commerce et des Sociétés. Contact : Delphine Denoual Retrouvez toutes nos études sur CCI de région Nord de France 299 Bd de Leeds - CS LILLE cedex

la transmission d entreprise en nord-pas de calais

la transmission d entreprise en nord-pas de calais Nord-Pas de Calais N 192 avril 2015 la transmission d entreprise en nord-pas de calais étude prospective sur le potentiel d entreprises à transmettre à horizon de 5 ans 4 projets de transmission sur dix

Plus en détail

L E N ORD- PAS DE C ALAIS P ICARDIE, CHAMPION D E L A R E L AT I O N C L I E N T À D I S TA N C E

L E N ORD- PAS DE C ALAIS P ICARDIE, CHAMPION D E L A R E L AT I O N C L I E N T À D I S TA N C E N 207 OCTOBRE 2015 LE N ORD-PAS DE C ALAIS PICARDIE, CHAMPION DE LA RELATION CLIENT À DISTANCE LES CENTRES DE CONTACTS, QU EST-CE QUE C EST? L E S C E N T R E S D E C O N TA C T S, A U S S I A P P E L

Plus en détail

Direction générale des entreprises ANNEE 2014

Direction générale des entreprises ANNEE 2014 Direction générale des entreprises SERVICE DE L ACTION TERRITORIALE, EUROPÉENNE ET INTERNATIONALE SOUS DIRECTION DE LA RÉINDUSTIALISATION ET DES RESTRUCTURATIONS D ENTREPRISES BUREAU DE LA FORMATION ET

Plus en détail

LE BAROMETRE TENDANCE AU 2 EME TRIMESTRE 2014

LE BAROMETRE TENDANCE AU 2 EME TRIMESTRE 2014 LE BAROMETRE DES EMPLOIS DE LA F AMILLE No 11 décembre 2014 TENDANCE AU 2 EME TRIMESTRE 2014 L activité de l emploi à domicile hors garde d enfants est en repli depuis le 1 er trimestre 2012 La dégradation

Plus en détail

Chambre de métiers et de l artisanat de région Nord - Pas-de-Calais

Chambre de métiers et de l artisanat de région Nord - Pas-de-Calais Chambre de métiers et de l artisanat de région Nord - Pas-de-Calais L artisanat de la région Nord - Pas de Calais CHIFFRES CLÉS 2013 Éditorial du Président de la Chambre de métiers et de l artisanat de

Plus en détail

Sommaire. la transmission d entreprise en nord-pas de calais. 02 Chiffres de la transmission. 04 Caractéristiques de la reprise

Sommaire. la transmission d entreprise en nord-pas de calais. 02 Chiffres de la transmission. 04 Caractéristiques de la reprise Nord-Pas de Calais N 209 décembre 2015 Sommaire 02 Chiffres de la transmission 04 Caractéristiques de la reprise 06 Cédants et Repreneurs 10 Chiffres Clés 11 Méthodologie la transmission d entreprise en

Plus en détail

Construction de logements

Construction de logements COMMISSARIAT GénéRAl au développement durable n 640 Mai 2015 Construction de logements Résultats à fin avril 2015 (France entière) OBSERVATION ET STATISTIQueS logement - CONSTRuCTION Rappel À compter des

Plus en détail

Douanes : Commerce Extérieur

Douanes : Commerce Extérieur Données commentées Année 2015 SOMMAIRE ❶ Evolution des balances par zone d import/export :... 2 ❷ Evolution des balances par région administrative :... 3 ❸ Importations et exportations par région administrative.

Plus en détail

1985 / 2009 : 25 ANS DE CONCOURS DU CREDIT-BAIL AU FINANCEMENT DE L IMMOBILIER D ENTREPRISE

1985 / 2009 : 25 ANS DE CONCOURS DU CREDIT-BAIL AU FINANCEMENT DE L IMMOBILIER D ENTREPRISE 1985 / 2009 : 25 ANS DE CONCOURS DU CREDIT-BAIL AU FINANCEMENT DE L IMMOBILIER D ENTREPRISE 2 1985 / 2009 : 25 ans de concours du crédit-bail au financement de l d entreprise* 1.Introduction : le crédit-bail,

Plus en détail

Activité d investissement des FCPI dans les entreprises innovantes TABLEAU DE BORD 1997-2009

Activité d investissement des FCPI dans les entreprises innovantes TABLEAU DE BORD 1997-2009 Activité d investissement des FCPI dans les entreprises innovantes TABLEAU DE BORD 1997-2009 Tableau de bord 1997-2009 Sommaire 5,5 Md de fonds levés dont 3,3 Md destinés à l innovation page 3 3 Md investis

Plus en détail

Bilan d une décennie de cancers. Volet 1

Bilan d une décennie de cancers. Volet 1 Bilan d une décennie de cancers. Volet 1 Analyse de la mortalité 14 4 Gilles Poirier Rapport réalisé avec le soutien du Conseil Régional Nord Pas-de-Calais Bilan d une décennie de cancers. Volet 1 Analyse

Plus en détail

Le TOP TEN des 10 plus grandes villes préférées des Français

Le TOP TEN des 10 plus grandes villes préférées des Français Le TOP TEN des 10 plus grandes villes préférées des Français Sondage réalisé auprès d un échantillon de plus de 6400 Français Sondage réalisé pour la presse régionale et publié dans la presse régionale

Plus en détail

LE MARCHÉ DU LOGEMENT 3 ème trimestre 2013

LE MARCHÉ DU LOGEMENT 3 ème trimestre 2013 29 novembre 2013 SERVICE ÉCONOMIQUE ET FINANCIER LE MARCHÉ DU LOGEMENT 3 ème trimestre 2013 1- Marché des logements neufs : nouvelle baisse des ventes et des mises en vente au 3 ème trimestre 2013 Après

Plus en détail

OBSERVATION ET STATISTIQUES

OBSERVATION ET STATISTIQUES COMMISSARIAT GÉNÉRAL AU DÉVELOPPEMENT DURABLE n 584 Novembre 214 Tableau de bord éolien-photovoltaïque Troisième trimestre 214 OBSERVATION ET STATISTIQUES ÉNERGIE La puissance du parc éolien français s

Plus en détail

Commercialisation des logements neufs

Commercialisation des logements neufs COMMISSARIAT GénéRAl au développement durable n 667 Août 2015 Commercialisation des logements neufs Résultats au deuxième trimestre 2015 OBSERVATION ET STATISTIQueS logement - CONSTRuCTION Au deuxième

Plus en détail

Commercialisation des logements neufs - Résultats au deuxième trimestre 2015

Commercialisation des logements neufs - Résultats au deuxième trimestre 2015 CGDD / MEDDE / SOeS Chiffres et Statistiques NUMÉRO 667 Août 2015 Commercialisation des logements neufs - Résultats au deuxième trimestre 2015 Au deuxième trimestre 2015, 26 500 logements neufs ont été

Plus en détail

LES AUTO-ENTREPRENEURS

LES AUTO-ENTREPRENEURS NOTE THÉMATIQUE Observatoire socio-économique Avril 2014 LES AUTO-ENTREPRENEURS Depuis l instauration du statut en 2009, le secteur de la propreté attire les auto-entrepreneurs. Ils sont plus de 23 000

Plus en détail

pour l économie du Languedoc-Roussillon

pour l économie du Languedoc-Roussillon Roger RABIER - INSEE pour l économie du Languedoc-Roussillon N 4 - Avril 2009 Le créateur d entreprise languedocien pense d abord assurer son propre emploi En, le créateur d entreprise languedocien est

Plus en détail

Quelle efficacité du diagnostic électrique obligatoire? Rapport d étude 2012 réalisé par TNS Sofres

Quelle efficacité du diagnostic électrique obligatoire? Rapport d étude 2012 réalisé par TNS Sofres Quelle efficacité du diagnostic électrique obligatoire? Rapport d étude 2012 réalisé par TNS Sofres Cliquez Sommaire pour modifier le style du titre 1. Contexte et objectifs 2. Principaux enseignements

Plus en détail

OBSERVATION ET STATISTIQUES

OBSERVATION ET STATISTIQUES COMMISSARIAT GÉNÉRAL AU DÉVELOPPEMENT DURABLE n 396 Février 2013 Tableau de bord éolien-photovoltaïque Quatrième trimestre 2012 OBSERVATION ET STATISTIQUES ÉNERGIE Le parc éolien atteint une de 7 562 MW

Plus en détail

L observatoire. Bilan 2012 Créations et disparitions des entreprises en France. des entreprises. Avril 2013. www.cofaceservices.fr

L observatoire. Bilan 2012 Créations et disparitions des entreprises en France. des entreprises. Avril 2013. www.cofaceservices.fr Bilan 2012 Créations et disparitions des entreprises en France Avril 2013 L observatoire des entreprises www.cofaceservices.fr Objet de l Etude Evolution en 2012 des créations, cessations et défaillances

Plus en détail

Situation économique des entreprises du Grand Lille au 1 er trimestre 2015 AVRIL 2015

Situation économique des entreprises du Grand Lille au 1 er trimestre 2015 AVRIL 2015 Situation économique des entreprises du Grand Lille au 1 er trimestre 2015 AVRIL 2015 RÉSUMÉ DES RÉSULTATS L E P R E M I E R T R I M E S T R E 2 0 1 5 S A C H È V E S U R U N E N O T E P L U T Ô T P O

Plus en détail

L'ÉHDOÉSRATIA Lrl'ISU F PRIVÉE. Etat des lieux chiffré de la formation et de la population en exercice des masseurskinésithérapeutes.

L'ÉHDOÉSRATIA Lrl'ISU F PRIVÉE. Etat des lieux chiffré de la formation et de la population en exercice des masseurskinésithérapeutes. F11.11 I L'ÉHDOÉSRATIA Lrl'ISU F I 0 N PRIVÉE Etat des lieux chiffré de la formation et de la population en exercice des masseurskinésithérapeutes diplômés d Etat Note documentaire Direction des Ressources

Plus en détail

Les comptes de production régionaux 2011-2012 - 2013 de la FFB

Les comptes de production régionaux 2011-2012 - 2013 de la FFB Les comptes de production régionaux 2011-2012 - 2013 de la FFB 03/10/2014 FEDERATION FRANÇAISE DU BATIMENT Direction des Affaires Economiques, Financières et Internationales Service des Etudes Economiques

Plus en détail

état des lieux et perspectives de l offre hôtelière sur la Côte d Opale

état des lieux et perspectives de l offre hôtelière sur la Côte d Opale L'HÔTELLERIE SUR LA CÔTE D'OPALE N 163 décembre 2013 état des lieux et perspectives de l offre hôtelière sur la Côte d Opale L offre d hébergement touristique d un territoire mérite une attention particulière

Plus en détail

De nouveaux indicateurs pour suivre la construction de logements

De nouveaux indicateurs pour suivre la construction de logements COMMISSARIAT GénéRAl au développement durable n spécial Février 2015 De nouveaux indicateurs pour suivre la construction de logements OBSERVATION ET STATISTIQueS logement - CONSTRuCTION Le SOeS diffuse

Plus en détail

Effectifs salariés de la Plasturgie : Données sociales

Effectifs salariés de la Plasturgie : Données sociales Effectifs salariés de la Plasturgie : Données sociales Année 2014 SOMMAIRE ❶ Type d emploi :...3 ❷ Pyramide des âges :...4 ❸ Conditions d emploi :...5 ❹ Les emplois par catégorie socioprofessionnelle :...6

Plus en détail

Les prélèvements d eau en France en 2009 et leurs évolutions depuis dix ans

Les prélèvements d eau en France en 2009 et leurs évolutions depuis dix ans COMMISSARIAT GÉNÉRAL AU DÉVELOPPEMENT DURABLE n 29 Février 212 Les prélèvements d eau en France en 29 et leurs évolutions depuis dix ans OBSERVATION ET STATISTIQUES ENVIRONNEMENT En 29, 33,4 milliards

Plus en détail

OBSERVATION ET STATISTIQUES

OBSERVATION ET STATISTIQUES COMMISSARIAT Général au développement durable n 644 Juin 215 Tableau de bord éolien-photovoltaïque Premier trimestre 215 OBSERVATION ET STATISTIQUES énergie Le parc éolien français atteint une puissance

Plus en détail

Bilan 2013 : défaillances et sauvegardes d entreprises en France

Bilan 2013 : défaillances et sauvegardes d entreprises en France NATIONAL - N 18 Bilan 2013 : défaillances et sauvegardes d entreprises en France Synthèse du «Bilan 2013 : défaillances et sauvegardes d entreprises en France» Altares, Février 2014 Objectifs o Eclairer

Plus en détail

chiffres clés GRAND Tout savoir sur l économie du LILLE édition 2014

chiffres clés GRAND Tout savoir sur l économie du LILLE édition 2014 Tout savoir sur l économie du Nord-Pas de Calais chiffres clés GRAND LILLE Créateurs, dirigeants, élus, acteurs du développement économique ou de l emploi, vous souhaitez avoir une vision d ensemble de

Plus en détail

L évolution du pouvoir d achat immobilier selon l âge des ménages

L évolution du pouvoir d achat immobilier selon l âge des ménages c re di tfo nc i e r.c o m U N E É T U D E I S S U E D U PA R T E N A R I AT C H A I R E V I L L E E T I M M O B I L I E R E N T R E L U N I V E R S I T É PA R I S - D A U P H I N E E T L E C R É D I T

Plus en détail

SERVICES AUX PARTICULIERS

SERVICES AUX PARTICULIERS PICARD Chiffres clés du secteur ATLAS Les chiffres du secteur 2011 2010 2011 2010 (actifs au 31 décembre) 21 413 20 495 967 996 928 176 % du parc 16,5 16,4 16,6 16,5 salariés 34 990 36 234 1 874 209 1

Plus en détail

Une intensification des mobilités entre zones proches.

Une intensification des mobilités entre zones proches. Brique Observation partie 3 Une intensification des mobilités entre zones proches. Avril 2011 2 Sommaire : Des échanges migratoires intenses entre les territoires régionaux..4 Des mobilités domicile-travail

Plus en détail

L effort de recherche par région

L effort de recherche par région Thème : Société de la connaissance et développement économique et social Orientation : Encourager des formes de compétitivité pour une croissance durable L effort de recherche par région La recherche-développement

Plus en détail

DEcas. Positionnement et attentes des artisans du bâtiment travaillant seuls. Destinataire : M. Stéphane RIMLINGER

DEcas. Positionnement et attentes des artisans du bâtiment travaillant seuls. Destinataire : M. Stéphane RIMLINGER Institut d Informations et de Conjonctures Professionnelles 11, rue Christophe-Colomb 75008 Paris Tél. 01 47 20 30 33 Fax 01 47 20 84 58 iplusc@iplusc.com.fr. Destinataire : M. Stéphane RIMLINGER DEcas

Plus en détail

Suivi du marché 2012 des applications individuelles solaires thermiques

Suivi du marché 2012 des applications individuelles solaires thermiques Suivi du marché 2012 des applications individuelles solaires thermiques Avec le soutien de : Observ ER 2013 Suivi du marché des installations individuelles solaires thermiques 1 Juillet 2013 Sommaire Préambule

Plus en détail

Un dispositif d appui aux très petites entreprises

Un dispositif d appui aux très petites entreprises Spectacle vivant Un dispositif d appui aux très petites entreprises DA TPE-SV Votre entreprise a besoin de se développer? Elle emploie moins de cinq salariés? Vous pouvez bénéficier d un accompagnement

Plus en détail

Base de données sociales

Base de données sociales Base de données sociales Observatoire des métiers, des qualifications et de l égalité professionnelle entre les femmes et les hommes dans la banque AFB et groupes mutualistes : > Effectifs de la profession

Plus en détail

Recettes de fonctionnement et capacité d'épargne

Recettes de fonctionnement et capacité d'épargne 1 - Recettes réelles de fonctionnement/population Recettes réelles de fonctionnement : total des recettes de la colonne mouvements réels de la balance générale en section de fonctionnement. Evaluation

Plus en détail

Base de données sociales

Base de données sociales Base de données sociales Observatoire des métiers, des qualifications et de l égalité professionnelle entre les femmes et les hommes dans la banque AFB et groupes mutualistes : > Effectifs de la profession

Plus en détail

Les salaires des dirigeants de société et leur évolution à moyen terme (1993-2003)

Les salaires des dirigeants de société et leur évolution à moyen terme (1993-2003) Les salaires des dirigeants de société et leur évolution à moyen terme (1993-2003) Frédéric Brouillet Les dirigeants salariés ne constituent pas un ensemble homogène en termes de revenus : le domaine d

Plus en détail

En 2010, les services à la personne pèsent 3,9 % de l emploi salarié alsacien. Le particulier

En 2010, les services à la personne pèsent 3,9 % de l emploi salarié alsacien. Le particulier N 20 Septembre 2015 L emploi dans les services à la personne reste moins présent en Alsace En 2010, les services à la personne pèsent 3,9 % de l emploi salarié alsacien. Le particulier est le principal

Plus en détail

Services et équipements

Services et équipements société Services et équipements pour personnes âgées le Limousin bien placé Martine Brethenoux Les personnes âgées qui souhaitent rester le plus longtemps possible dans leur logement disposent, en Limousin,

Plus en détail

et résultats Les spécificités régionales des modes de garde déclarés des enfants de moins de 3 ans N 839 avril 2013

et résultats Les spécificités régionales des modes de garde déclarés des enfants de moins de 3 ans N 839 avril 2013 ét udes et résultats N 839 avril 2013 Les spécificités régionales des modes de garde déclarés des enfants de moins de 3 ans En janvier 2011, 2,3 millions d enfants de moins de 3 ans vivent en France métropolitaine.

Plus en détail

LA CRÉATION D ENTREPRISE

LA CRÉATION D ENTREPRISE FOCUS études septembre 2012 LA CRÉATION D ENTREPRISE en Seine-et-Marne information économique Depuis 2009, la crise économique mondiale et la création du statut d auto-entrepreneur ont profondément bouleversé

Plus en détail

ACTIVITÉ DE L ARTISANAT DU BÂTIMENT : UN DÉBUT D ANNÉE DIFFICILE ET DES TRÉSORERIES ENCORE DÉGRADÉES

ACTIVITÉ DE L ARTISANAT DU BÂTIMENT : UN DÉBUT D ANNÉE DIFFICILE ET DES TRÉSORERIES ENCORE DÉGRADÉES LA LETTRE D INFORMATION HEBDOMADAIRE DU RÉSEAU Conjoncture du 1 er trimestre 215 Avril 215 ACTIVITÉ DE L ARTISANAT DU BÂTIMENT : UN DÉBUT D ANNÉE DIFFICILE ET DES TRÉSORERIES ENCORE DÉGRADÉES Au 1 er trimestre

Plus en détail

Brique Observation partie 4. Une métropolisation diffuse.

Brique Observation partie 4. Une métropolisation diffuse. Brique Observation partie 4 Une métropolisation diffuse. Avril 2011 1 Sommaire : Des espaces coopérations transfrontalières qui deviennent des territoires concrets....3 Un dynamisme Lillois dans le développement

Plus en détail

PLF 2015 - EXTRAIT DU BLEU BUDGÉTAIRE DE LA MISSION : FINANCEMENT NATIONAL DU DÉVELOPPEMENT ET DE LA MODERNISATION DE L APPRENTISSAGE

PLF 2015 - EXTRAIT DU BLEU BUDGÉTAIRE DE LA MISSION : FINANCEMENT NATIONAL DU DÉVELOPPEMENT ET DE LA MODERNISATION DE L APPRENTISSAGE PLF 2015 - EXTRAIT DU BLEU BUDGÉTAIRE DE LA MISSION : FINANCEMENT NATIONAL DU DÉVELOPPEMENT ET DE LA MODERNISATION DE L APPRENTISSAGE Version du 07/10/2014 à 08:46:07 PROGRAMME 787 : RÉPARTITION RÉGIONALE

Plus en détail

ANNEXE. Liste des métiers ouverts dans l'ensemble des régions françaises. Ile de France

ANNEXE. Liste des métiers ouverts dans l'ensemble des régions françaises. Ile de France ANNEXE Liste des métiers ouverts dans l'ensemble des régions françaises Code Rome Domaine professionnel 32321 Informaticien d'étude (dont chef de projet) Ile de France 29 métiers 32321 Informaticien d'étude

Plus en détail

«Représentation statistiques»

«Représentation statistiques» Scénario indexé dans http://www.educnet.education.fr/ http://www.educnet.education.fr/bd/urtic/maths/ «Représentation statistiques» Evolution de populations : Comparer des séries «Les TICE pour traiter

Plus en détail

Santé des entreprises : Créations et Procédures Judiciaires

Santé des entreprises : Créations et Procédures Judiciaires Santé des entreprises : Créations et Procédures Judiciaires Année 2014 SOMMAIRE ❶ Répartition du nombre d entreprises et de salariés... 2 Répartition du nombre d établissements et du nombre de salariés

Plus en détail

La Gestion Prévisionnelle des Emplois et des Compétences dans votre entreprise

La Gestion Prévisionnelle des Emplois et des Compétences dans votre entreprise Moins de 50 salariés dans la Branche des Services de l Automobile GPEC La Gestion Prévisionnelle des Emplois et des Compétences dans votre entreprise Anticiper les enjeux économiques et concurrentiels

Plus en détail

Santé des entreprises : Créations et Procédures Judiciaires

Santé des entreprises : Créations et Procédures Judiciaires Santé des entreprises : Créations et Procédures Judiciaires Année 2013 SOMMAIRE ❶ Répartition du nombre d entreprises et de salariés... 2 Répartition du nombre d établissements et du nombre de salariés

Plus en détail

Branche du Négoce et Prestations de Services dans les domaines Médico-Techniques

Branche du Négoce et Prestations de Services dans les domaines Médico-Techniques pour la mise en œuvre de formations préparant à la fonction de prestataire de services et distributeur de matériels (Conformément à l arrêté du 23 décembre 2011) Branche du Négoce et Prestations de Services

Plus en détail

E T U D E M U L T I C L I E N T

E T U D E M U L T I C L I E N T E T U D E M U L T I C L I E N T IIDC France : 124, Bureaux de la Colline, 92213 Saint-Cloud Cedex, France. Téléphone : 33.1.55.39.61.00 Fax : 33.1.55.39.61.01 L e M a r c h é d e s L o g i c i e l s e

Plus en détail

L automobile dans l espace européen et français

L automobile dans l espace européen et français L automobile dans l espace européen et français Fin 2004, l industrie automobile emploie 2,54 millions de salariés 1 dans l Union européenne des 25. Ces salariés se répartissent pour 1,12 million dans

Plus en détail

Première L 2010-2011 DS4 quartiles et diagrammes en boîtes plages de normalité

Première L 2010-2011 DS4 quartiles et diagrammes en boîtes plages de normalité Première L 2010-2011 DS4 quartiles et diagrammes en boîtes plages de normalité NOM : Prénom : Exercice 1 : Elections régionales 1999 Le tableau ci-dessous donne les pourcentages des voix obtenues par le

Plus en détail

Chambre de métiers et de l artisanat de région Nord - Pas de Calais. L artisanat de la région. Nord - Pas de Calais

Chambre de métiers et de l artisanat de région Nord - Pas de Calais. L artisanat de la région. Nord - Pas de Calais Chambre de métiers et de l artisanat de région Nord - Pas de Calais L artisanat de la région Nord - Pas de Calais Éditorial...5 I. État et évolution de l artisanat du Nord-Pas de Calais... 7 1. 46 341

Plus en détail

novembre 2015 RAPPORT SUR L EMPLOI

novembre 2015 RAPPORT SUR L EMPLOI novembre 2015 RAPPORT SUR L EMPLOI 2015 RAPPORT SUR L EMPLOI 2015 edito La Sécurité sociale vient de célébrer ses 70 ans. Les bénéfices de ce modèle protecteur pour notre société se mesurent de la naissance

Plus en détail

I. La mise en place des accords collectifs

I. La mise en place des accords collectifs Point n 2 INSTANCE NATIONALE DE CONCERTATION 25 SEPTEMBRE 2013 I. La mise en place des accords collectifs 1.1. Vague 1 : Pour mémoire, les 3 Urssaf régionales créées au 1 er janvier 2012 (Auvergne, Pays

Plus en détail

Migrations d étudiants, pôles d enseignement supérieur et bassins de recrutement

Migrations d étudiants, pôles d enseignement supérieur et bassins de recrutement Migrations d étudiants, pôles d enseignement supérieur et bassins de recrutement Un déficit important dû pour une large part aux migrations des familles Entre et, la Champagne-Ardenne a perdu beaucoup

Plus en détail

Les conséquences sur le tissu économique

Les conséquences sur le tissu économique Les conséquences sur le tissu économique Entreprises Entreprises L engouement pour les auto-entreprises se calme En Poitou-Charentes, 13 964 entreprises ont été créées en. Après une forte augmentation

Plus en détail

9,8 % de l emploi 2,1 millions de salariés 203 000 établissements employeurs

9,8 % de l emploi 2,1 millions de salariés 203 000 établissements employeurs DONNÉES AU 31/12/2006 SOURCE INSEE-CLAP 1 - DÉCEMBRE 2008 Panorama de l'économie sociale EN FRANCE ET DANS LES RÉGIONS Ce document est la première publication réalisée par l Observatoire national de l

Plus en détail

LE BAROMETRE TENDANCE AU 2 EME 2013 TRIMESTRE

LE BAROMETRE TENDANCE AU 2 EME 2013 TRIMESTRE LE BAROMETRE DES EMPLOIS DE LA F AMILLE No 7 décembre 2013 TENDANCE AU 2 EME 2013 TRIMESTRE Une stabilisation fragile de l activité dans le champ de l emploi à domicile hors garde d enfants Après avoir

Plus en détail

La fréquentation touristique en Gironde

La fréquentation touristique en Gironde La fréquentation touristique en Gironde Données de cadrage actualisées DONNÉES SOURCES : BASE DE DONNÉES RÉGIONALE CRT AQUITAINE - 2010 Avril 2012 SOMMAIRE Méthodologie Les caractéristiques des séjours

Plus en détail

Le service d assainissement en France : principales données 2008

Le service d assainissement en France : principales données 2008 COMMISSARIAT GÉNÉRAL AU DÉVELOPPEMENT DURABLE n 210 Avril 2011 Le service d assainissement en France : principales données 2008 OBSERVATION ET STATISTIQUES ENVIRONNEMENT La quatrième enquête sur les services

Plus en détail

La Gestion Prévisionnelle des Emplois et des Compétences dans votre entreprise

La Gestion Prévisionnelle des Emplois et des Compétences dans votre entreprise 50 salariés et plus / groupes de distribution (GDSA) dans la Branche des Services de l Automobile GPEC La Gestion Prévisionnelle des Emplois et des Compétences dans votre entreprise Anticiper les enjeux

Plus en détail

3 e partie L OFFRE D HÉBERGEMENT

3 e partie L OFFRE D HÉBERGEMENT 3 e partie L OFFRE D HÉBERGEMENT 3 - L offre d hébergement Définitions Dans ce chapitre sont présentés les parcs d hébergement marchand et non marchand qui constituent l offre touristique française. Le

Plus en détail

OBSERVATION ET STATISTIQUES

OBSERVATION ET STATISTIQUES COMMISSARIAT GÉNÉRAL AU DÉVELOPPEMENT DURABLE n 576 Novembre 2014 Le prix à bâtir OBSERVATION ET STATISTIQUES LOGEMENT - CONSTRUCTION En 2013, plus de neuf ménages sur dix ayant reçu l autorisation de

Plus en détail

4.2. Les équipements pour personnes âgées. La santé observée dans les régions de France

4.2. Les équipements pour personnes âgées. La santé observée dans les régions de France Les équipements pour personnes âgées 4.2 Le contexte Du fait du vieillissement de la population, les pouvoirs publics, les collectivités territoriales, les régimes d'assurance maladie, les professionnels

Plus en détail

ENQUÊTE SUR L OCCUPATION

ENQUÊTE SUR L OCCUPATION ENQUÊTE SUR L OCCUPATION DU PARC SOCIAL EN RÉGION NORD-PAS-DE-CALAIS 15 octobre 2015 Le cadre réglementaire Une enquête triennale rendue obligatoire en 1996 Les renseignements doivent être transmis pour

Plus en détail

LES APPRENTIS. Niveau V Préparation d un diplôme de second cycle court professionnel,

LES APPRENTIS. Niveau V Préparation d un diplôme de second cycle court professionnel, 5 LES APPRENTIS 5 5.1 Les effectifs des centres de formation d apprentis : évolution 152 5.2 Les apprentis par région et académie 154 5.3 L'apprentissage dans le second cycle professionnel 156 5.4 Les

Plus en détail

LES PRESTATAIRES DE FORMATION CONTINUE EN

LES PRESTATAIRES DE FORMATION CONTINUE EN Dares Analyses octobre 2012 N 070 publication de la direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques LES PRESTATAIRES DE FORMATION CONTINUE EN 2010 Le secteur de la formation plutôt

Plus en détail

Panorama. de l économie sociale et solidaire

Panorama. de l économie sociale et solidaire Panorama de l économie sociale EN FRANCE ET DANS LES RÉGIONS Réalisée par l Observatoire National de l Economie Sociale et Solidaire, cette nouvelle édition du «Panorama de l économie sociale en France

Plus en détail

Alcool, tabac et drogues illicites : Géographie des pratiques addictives en France

Alcool, tabac et drogues illicites : Géographie des pratiques addictives en France Alcool, tabac et drogues illicites : Géographie des pratiques addictives en France Analyses régionales du Baromètre santé Inpes 2010 Grandes tendances dans les DOM Dossier de presse Novembre 2013 Contacts

Plus en détail

Nord-Pas de Calais. observatoire de. l apprentissage. Contrats enregistrés par les centres de formalités des CCI Nord de France

Nord-Pas de Calais. observatoire de. l apprentissage. Contrats enregistrés par les centres de formalités des CCI Nord de France Nord-Pas de Calais N 200 JUIN 2015 observatoire de l apprentissage Contrats enregistrés par les centres de formalités des CCI Nord de France L apprentissage : une voie de formation en prise directe avec

Plus en détail

LA CONSTRUCTION NEUVE DE LOGEMENTS BILAN 1997 ET PRÉVISIONS POUR 1998

LA CONSTRUCTION NEUVE DE LOGEMENTS BILAN 1997 ET PRÉVISIONS POUR 1998 LA CONSTRUCTION NEUVE DE LOGEMENTS BILAN 1997 ET PRÉVISIONS POUR 1998 La construction neuve de logements s est de nouveau inscrite en baisse en 1997 ( 1,3 % en volume), mais dans des proportions moindres

Plus en détail

MSI ÉTUDE. Données et analyse brève mise-à-disposition de sa clientèle par : MSI Reports Ltd

MSI ÉTUDE. Données et analyse brève mise-à-disposition de sa clientèle par : MSI Reports Ltd ÉTUDE CONSTRUCTION DE LOGEMENTS EN FRANCE : PRINCIPAUX INDICATEURS Février 2010 Données et analyse brève mise-à-disposition de sa clientèle par : Reports Ltd 231 avenue Jean Jaurès 2 Hilliards Court 69007

Plus en détail

GIE Réseau des CERC Cellules Economiques Régionales de la Construction. La conjoncture de la filière Construction en France

GIE Réseau des CERC Cellules Economiques Régionales de la Construction. La conjoncture de la filière Construction en France La conjoncture de la filière Construction en France Conjoncture de la filière construction en France Les chiffres clés Quelques indicateurs clés sur une période d un an... Les tendances sur mois... 4 Les

Plus en détail

DEMAIN, TOUS OPÉRÉS EN AMBULATOIRE?

DEMAIN, TOUS OPÉRÉS EN AMBULATOIRE? «Il s agit de se mettre à la place du patient et de repenser le a fortement aidé à cette prise de conscience. Alors pourquoi le secteur public a progressé de 75 % en et le privé de 33 %. 5 Pour Michaël

Plus en détail

ATLAS NOUVELLE RÉGION NORD-PAS DE CALAIS - PICARDIE. de la. Tome 1. Population

ATLAS NOUVELLE RÉGION NORD-PAS DE CALAIS - PICARDIE. de la. Tome 1. Population ATLAS de la NOUVELLE RÉGION NORD-PAS DE CALAIS - PICARDIE Tome 1 Population Atlas de la nouvelle région Nord-Pas de Calais - Picardie Tome 1 Population Directeurs de Publication : Yves DURUFLÉ - Denis

Plus en détail

Reporting de la Cellule d appui MOA SIRH / DGA SI. Situation du 1 er juillet 2010 au soir

Reporting de la Cellule d appui MOA SIRH / DGA SI. Situation du 1 er juillet 2010 au soir Reporting de la Cellule d appui MOA SIRH / DGA SI Situation du 1 er juillet 21 au soir Indicateurs de la cellule Nombre d optants: données issues des régions 12151 personnes ont opté au 1/7/21 (données

Plus en détail

S'abonner à l'offre Bison Futé c'est :

S'abonner à l'offre Bison Futé c'est : 1 En complément de la publication des informations routières sur le site internet Bison Futé, un service gratuit de diffusion par messagerie électronique est ouvert aux professionnels. Pour recevoir l'information

Plus en détail

L hôtellerie de tourisme en 2008

L hôtellerie de tourisme en 2008 Ministère de l économie, des finances et de l emploi Direction du Tourisme N 2008 2 Département de la stratégie, de la prospective, de l évaluation et des statistiques Mars 2008 L hôtellerie de tourisme

Plus en détail

état des lieux et enjeux de la filière énergie en nord-pas de calais

état des lieux et enjeux de la filière énergie en nord-pas de calais Nord-Pas de Calais N 190 NOVEMBRE 2014 état des lieux et enjeux de la filière énergie en nord-pas de calais 8 617 établissements emploient 64 614 personnes Outre les 5 900 établissements comptabilisés

Plus en détail

CEP CONSTRUCTION. Tableaux de bord régionaux emploi/formation dans la construction. Septembre 2006. Jean-Louis Reboul. Sandrine Aboubadra

CEP CONSTRUCTION. Tableaux de bord régionaux emploi/formation dans la construction. Septembre 2006. Jean-Louis Reboul. Sandrine Aboubadra CEP CONSTRUCTION Tableaux de bord régionaux emploi/formation dans la construction Septembre 2006 Jean-Louis Reboul Sandrine Aboubadra Siège social 89, rue du Faubourg Saint Antoine 75011 PARIS Tel : 33

Plus en détail

QUITTER L ÉCOLE SANS LE BAC EN LANGUEDOC-ROUSSILLON

QUITTER L ÉCOLE SANS LE BAC EN LANGUEDOC-ROUSSILLON N 4 - Avril 23 QUITTER L ÉCOLE SANS LE BAC EN LANGUEDOC-ROUSSILLON Magalie DINAUCOURT En 1999,132 jeunes Languedociens de 15 à 29 ans étaient sortis du système scolaire sans le baccalauréat. Parmi eux,

Plus en détail

En Champagne-Ardenne, avec 7 894 entreprises

En Champagne-Ardenne, avec 7 894 entreprises n 144 - Juin 2012 La création d entreprise en 2011 en Champagne-Ardenne Forte baisse des créations d entreprise individuelle En Champagne-Ardenne, comme en France métropolitaine, l année 2011 est marquée

Plus en détail

Baromètre Ventes et cessions de commerces et d industries en France du 1er janvier 2008 au 31 décembre 2010

Baromètre Ventes et cessions de commerces et d industries en France du 1er janvier 2008 au 31 décembre 2010 Baromètre Ventes et cessions de commerces et d industries en France du 1er janvier 2008 au 31 décembre 2010 Opportunités de croissance ou créations d entreprise, plus de 44 000 commerces ou industries

Plus en détail

UN ESSOR CONTRASTÉ DES FORMES SOCIÉTAIRES

UN ESSOR CONTRASTÉ DES FORMES SOCIÉTAIRES UN ESSOR CONTRASTÉ DES FORMES SOCIÉTAIRES Des formes sociétaires globalement en progression En 2010, le statut individuel d exploitant agricole demeure la forme juridique choisie par 70 % des exploitations.

Plus en détail

Mouvements des entreprises au Répertoire des Métiers 1er Semestre 2014

Mouvements des entreprises au Répertoire des Métiers 1er Semestre 2014 Mouvements des entreprises au Répertoire des Métiers 1er Semestre 214 Observatoire des Métiers et de l Artisanat Région Centre Août 214 Au 3 juin 214, le nombre d entreprises inscrites au RM a dépassé

Plus en détail

LE MARCHÉ DE L EMPLOI CADRE DANS L ÉCONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE

LE MARCHÉ DE L EMPLOI CADRE DANS L ÉCONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE LE MARCHÉ DE L EMPLOI CADRE DANS L ÉCONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE LES ÉTUDES DE L EMPLOI CADRE N 2015-74 OCTOBRE 2015 Analyse de 15 600 offres d emploi déposées par 3 300 entreprises de l ESS Un champ marqué

Plus en détail

EXPÉRIENCE CLIENT. Saison 1 # Baromètre du secteur bancaire

EXPÉRIENCE CLIENT. Saison 1 # Baromètre du secteur bancaire EXPÉRIENCE CLIENT Saison 1 # Baromètre du secteur bancaire Etude réalisée par INIT Marketing pour Akio Software en avril 2014 sur un échantillon représentatif de la population française de 1002 panélistes

Plus en détail

Synthèse. Dynamique de l emploi. L0Z-Secrétaires

Synthèse. Dynamique de l emploi. L0Z-Secrétaires L0Z-Secrétaires Synthèse En moyenne sur la période 2007-2009, 484 000 personnes exercent le métier de secrétaire, assurant des fonctions de support, de coordination, de gestion et de communication. Les

Plus en détail

Besoins en Main-d œuvre et offres d emploi dans la Plasturgie

Besoins en Main-d œuvre et offres d emploi dans la Plasturgie Etude de besoin de Main-d œuvre dans la Plasturgie Besoins en Main-d œuvre et offres d emploi dans la Plasturgie Année 2015 Table des matières A. Les besoins de recrutement des entreprises de la plasturgie...

Plus en détail

Les Français et le coût de la banque

Les Français et le coût de la banque Les Français et le coût de la banque Septembre 2013 Contact Presse : Héloïse Guillet / 01 75 43 33 82 / heloise@boomerang-rp.com Sommaire Présentation de Panorabanques.com Contacts Méthodologie Recueil

Plus en détail

Professions de la photographie

Professions de la photographie DONNÉES 200 & REPÈRES TENDANCES Professions de la photographie 0267 SOMMAIRE DONNÉES ÉCONOMIQUES...................................... 4 Dénombrement des entreprises................................ 4 Dénombrement

Plus en détail

NOTE CONJONCTURELLE. Les rémunérations dans les SSII : des niveaux peu attractifs pour les juniors et dissuasifs pour les plus 45 ans MAI 2013

NOTE CONJONCTURELLE. Les rémunérations dans les SSII : des niveaux peu attractifs pour les juniors et dissuasifs pour les plus 45 ans MAI 2013 MAI 2013 NOTE CONJONCTURELLE Les rémunérations dans les SSII : des niveaux peu attractifs pour les juniors et dissuasifs pour les plus 45 ans Sextant Expertise 27, Boulevard des Italiens 75002 Paris Tél.

Plus en détail

L Economie Sociale et Solidaire

L Economie Sociale et Solidaire L Economie Sociale et Solidaire en - Chiffres clés - octobre 2014 Champ : Le périmètre de l économie sociale a été défini conjointement en mars 2008 par la délégation interministérielle à l innovation

Plus en détail