Panorama des formations post-baccalauréat en Transport et Logistique

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Panorama des formations post-baccalauréat en Transport et Logistique"

Transcription

1 Panorama des formations post-baccalauréat en Transport et Logistique AFITL - 3 mai 2006

2 L objectif poursuivi Offrir aux membres de l AFITL (ou à quiconque se promène sur son site Internet) un recensement aussi exhaustif que possible des formations classées selon le niveau de sortie (bac + x) l intitulé du diplôme la région Leur indiquer : le(s) site(s) Internet sur lesquels ils peuvent trouver de l information sur ces formations, les adresses postales, téléphoniques et électroniques pour prendre contact avec les établissements assurant ces formations 2

3 Les sources utilisées Le recensement fait, il y a un an, par Claire Jafflin (Laboratoire d Economie des Transports) pour le Journal de la Logistique Le recensement périodique réalisé par l AFT-IFTIM (http://www.aft-iftim.com/) Un certain nombre de sites Internet : hobsons (http://www.hobsons.fr/recherche_formation.php) studyrama (http://www.studyrama.com/) lognews (http://www.lognews.info/lognews/) logistique globale (http://www.logistiqueglobale.com) et Google! 3

4 Les problèmes rencontrés Quels critères de sélection des formations retenir? L intitulé de la formation n est pas nécessairement pertinent. On trouve des formations intitulées «logistique» (ou comprenant dans leur intitulé le mot logistique) qui, d après leur contenu, concernent bien davantage - le commerce international - les achats - la (grande) distribution - la gestion de production Ou dans lesquelles les enseignements proprement «logistique» sont très secondaires (une option de 50 heures sur un cursus de 500) 4

5 Les problèmes rencontrés L absence ou la mauvaise qualité de l information trouvée certains établissements d enseignement n ont pas de site Internet (essentiellement des lycées) d autres ont un site sur lequel il est très difficile de trouver la ou les pages présentant la formation d autres enfin présentent la formation qu ils dispensent sur un mode publicitaire mais sans donner aucune information précise sur le contenu effectif des enseignements Le caractère périmé des informations : elles ne sont pas nécessairement à jour et la formation peut avoir été modifiée (DESS devenu Master par exemple), avoir changé d intitulé, avoir été supprimée 5

6 En définitive... La définition du transport et de la logistique retenue est relativement stricte ; en particulier nous n avons pas, en principe, recensé les formations relevant de la gestion de production (par exemple). Les multiples vérifications réalisées permettent de penser qu on n a pas recensé de formations qui n existent plus Mais inversement on ne dispose d aucune procédure permettant de garantir que le recensement est exhaustif! Il est est donc certain que notre liste comporte des lacunes. Toutefois l ordre de grandeur des chiffres cités doit être exact... 6

7 Nombre des formations par niveau de sortie (nombre d années après le bac) Bac + 2 : 133 Bac + 3 : 69 Bac + 4 : 35 Bac + 5 : 87 Bac + 6 : 21 Total : 345 Il s agit ici du nombre des formations. Or toutes les formations n ont pas les mêmes effectifs. Beaucoup d entre elles fonctionnent cependant sur la base d un groupe de 20 à 30 étudiants, au maximum de 40. Une exception notable : les IUT dont les promotions peuvent dépasser la centaine d étudiants 7

8 Les formations de niveau Bac + 2 Elles se répartissent en 79 BTS 22 DUT (années spéciales non comptabilisées ici) 23 diplômes habilités par le ministère du travail au niveau III (diplômes de l AFT et du CNAM) 3 «autres» (2 diplômes CNAM et un DEUST) La plupart de ces formations peuvent être cataloguées «transport» (notamment les BTS) ; les DUT sont à la fois «transport et logistique» ; les formations à dominante logistique sont une dizaine. Une bonne vingtaine de ces formations ne peuvent être préparées qu en alternance ou formation continue (apprentissage, contrat de professionnalisation ) 8

9 Les formations de niveau Bac + 2 Elles sont préparées par des lycées (publics ou privés) : 40 des universités (notamment à travers les IUT) : 29 des organismes d enseignement liés à la profession (AFT-IFTIM, Promotrans) : 32 des écoles privées dont certaines liées aux Chambres de Commerce et d Industrie (25) le CNAM (7 dont 5 dans le cadre de l ITIP - Institut national des Transports Internationaux et des Ports) 9

10 Les formations de niveau Bac + 2 Elles se répartissent très inégalement sur le territoire Alsace 3 Languedoc-Roussillon 5 Antilles-Guyanne 3 Limousin 1 Aquitaine 4 Lorraine 5 Auvergne 2 Midi-Pyrénées 3 Basse-Normandie 6 Nord - Pas-de-Calais 12 Bourgogne 4 PACA 11 Bretagne 8 Pays de la Loire 5 Centre 5 Picardie 4 Champagne-Ardenne 2 Poitou-Charentes 3 Franche-Comté 1 Réunion 3 Haute-Normandie 7 Rhône-Alpes 17 Ile-de-France 19 10

11 Les formations de niveau Bac + 3 Elles se répartissent en 40 licences professionnelles qui constituent donc le plus gros contingent 11 diplômes homologués par le ministère du Travail (en remarquant que plusieurs d entre eux, et notamment GOL, bien qu obtenus trois ans après le bac sont homologués au niveau II) 6 diplômes du CNAM ou de l IPER diplômes d Ecoles ne bénéficiant d aucune reconnaissance (6) et portant parfois des titres curieux (European Bachelor of Arts) et quelques autres... 11

12 Les formations de niveau Bac + 3 Elles se répartissent, selon les enseignements dominants entre des formations plutôt orientées logistique : un peu moins de 40, soit 55 % des formations plutôt orientées transport : moins de 20 (28 %) des formations «mixtes» équilibrant approximativement les deux perspectives : 12 (17%) 12

13 Les formations de niveau Bac + 3 Elles sont préparées par d abord par des universités (notamment, mais pas seulement, à travers les IUT) : 44 des organismes d enseignement liés à la profession (AFT-IFTIM, Promotrans) : 9. Mais ce chiffre est sous-estimé car Promotrans a passé quelques accords avec des universités et si le diplôme (des licences professionnelles) est délivré par ces universités, la formation est assurée en commun le CNAM (4 dont 2 en coopération avec l AFT) des écoles privées consulaires ou non (une dizaine) 13

14 Les formations de niveau Bac + 3 Elles se répartissent dans l espace de la façon suivante : Alsace 1 Languedoc-Roussillon 0 Antilles-Guyanne 0 Limousin 1 Aquitaine 2 Lorraine 5 Auvergne 1 Midi-Pyrénées 2 Basse-Normandie 1 Nord - Pas-de-Calais 3 Bourgogne 2 PACA 4 Bretagne 3 Pays de la Loire 6 Centre 3 Picardie 3 Champagne-Ardenne 3 Poitou-Charentes 1 Franche-Comté 2 Réunion 0 Haute-Normandie 6 Rhône-Alpes 8 Ile-de-France 12 14

15 Les formations de niveau Bac + 4 Ce sont les formations les moins nombreuses. La majorité correspond à des diplômes homologués par le ministère du travail au niveau II (18) délivrés par des organismes de formation professionnelle (AFT-IFTIM, Promotrans), des écoles consulaires, des écoles privées (dont l Ecole Supérieure des Transports) 15

16 Les formations de niveau Bac + 4 S y ajoutent : des formations sanctionnées par le diplôme de Bachelor du CNAM (7) quelques formations délivrant des titres d ingénieur-maître (IUP), un petit nombre de maîtrises qui subsistent ou de masters 1 (mais sauf cas particulier les masters 1 - qui sont rarement ciblés transport et logistique - n ont pas été retenus dans ce panorama) Elles sont très majoritairement orientées «logistique» (24 sur 35) 16

17 Les formations de niveau Bac + 4 Elles se répartissent sur le territoire de la façon suivante : Alsace 0 Languedoc-Roussillon 2 Antilles-Guyanne 0 Limousin 0 Aquitaine 3 Lorraine 1 Auvergne 1 Midi-Pyrénées 1 Basse-Normandie 0 Nord - Pas-de-Calais 2 Bourgogne 0 PACA 1 Bretagne 2 Pays de la Loire 2 Centre 0 Picardie 3 Champagne-Ardenne 0 Poitou-Charentes 0 Franche-Comté 0 Réunion 0 Haute-Normandie 1 Rhône-Alpes 4 Ile-de-France 12 17

18 Les formations de niveau Bac + 5 Elles sont très nombreuses (presque 90) et peuvent être classées en : des formations de 3ème cycle d enseignement supérieur non encore adaptées au LMD (1 DEA, 3 DESS) des masters à orientation recherche (5) des masters à orientation professionnelle (47) des formations délivrant quelques diplômes d université (5) des formations conduisant à des diplômes d ingénieur (5) des formations délivrant des diplômes homologués niveau I par le ministère du Travail (6) des formations délivrant des diplômes d écoles non homologués (9) et des formations sanctionnées par des MBA, Master of Arts, Master of Science (6) 18

19 Les formations de niveau Bac + 5 Elles se répartissent, selon les enseignements dominants, entre des formations plutôt orientées «logistique» : un peu plus de 50, soit 59 % des formations plutôt orientées «transport» : 28 (32 %) des formations «mixtes» : 8 (9 %) Elles ne sont que 6 (7 %) à être orientées recherche Les disciplines dominantes sont l économie et la gestion, généralement associées, mais on trouve quelques formations à dominante géographique (5) et juridique (7) Dans quelques formations, les enseignements sont délivrés en anglais 19

20 Les formations de niveau Bac + 5 Elles sont préparées par d abord des universités : 50 des organismes d enseignement liés à la profession (AFT-IFTIM, Promotrans) : 8, mais toujours en association avec une université ou une école des écoles de commerce consulaires (plus d une quinzaine) quelques écoles d ingénieurs (5) un petit nombre d écoles privées et le CNAM 20

21 Les formations de niveau Bac + 5 On les trouve dans les régions suivantes : Alsace 2 Languedoc-Roussillon 2 Antilles-Guyanne 0 Limousin 0 Aquitaine 3 Lorraine 5 Auvergne 1 Midi-Pyrénées 3 Basse-Normandie 0 Nord - Pas-de-Calais 8 Bourgogne 0 PACA 10 Bretagne 4 Pays de la Loire 3 Centre 0 Picardie 2 Champagne-Ardenne 2 Poitou-Charentes 0 Franche-Comté 0 Réunion 0 Haute-Normandie 10 Rhône-Alpes 13 Ile-de-France 19 21

22 Les formations de niveau Bac + 6 On en dénombre une bonne vingtaine qui conduisent toutes à des mastères spécialisés, titre reconnu par la conférence des grandes écoles. Ces écoles sont : des écoles d ingénieurs (Ecole Nationale des Ponts et Chaussées, Ecole Nationale Supérieure des Mines de Paris, Ecole Nationale d'ingénieurs de Metz, Ecole des Mines de Nancy, ENAC ) des écoles de commerce (Ecole de Management de Bordeaux, ESC de Bretagne, ESC de Toulouse et évidemment l ESSEC et HEC) 22

23 Les formations de niveau Bac + 6 Elles sont à plus de 80 % orientées «logistique», mais on compte cependant 4 formations «transport» (mastère Fret de l ENPC, deux formations de l ENAC sur le management du transport aérien et le management aéroportuaire, et le mastère de l ENTPE sur la gestion des déplacements.) Elles relèvent toutes de l économie et de la gestion, même si elles font appel à d autres disciplines à titre secondaire 23

24 Les formations de niveau Bac + 6 Elles sont fortement concentrées dans l espace : Alsace 0 Languedoc-Roussillon 0 Antilles-Guyanne 0 Limousin 0 Aquitaine 1 Lorraine 4 Auvergne 0 Midi-Pyrénées 3 Basse-Normandie 0 Nord - Pas-de-Calais 1 Bourgogne 0 PACA 0 Bretagne 1 Pays de la Loire 0 Centre 0 Picardie 0 Champagne-Ardenne 0 Poitou-Charentes 0 Franche-Comté 0 Réunion 0 Haute-Normandie 0 Rhône-Alpes 2 Ile-de-France 9 24

25 En guise de conclusion et pour faire réagir! 1 Le nombre des formations a considérablement augmenté au cours des 15 ou 20 dernières années. L augmentation a notamment touché les DUT dans les années 90 les Bac + 5 depuis une dizaine d années les Bac + 3 (licences professionnelles) depuis 5 ans Ce nombre est certainement supérieur à celui des enseignants spécialistes et compétents dans les domaines visés La gestion des capacités est rendue de plus en plus difficile car les candidats postulent simultanément à plusieurs formations avant de choisir l une d entre elles et de laisser des places vides 25

26 En guise de conclusion... 2 Il s agit (sauf les quelques exceptions de master recherche) de formations «professionnalisantes». Mais la situation sur le marché de l emploi le système LMD la conviction que la prolongation des études améliorera l insertion sur le marché du travail poussent les étudiants à poursuivre de plus en plus leurs études. Ils enchaînent donc un IUT, une licence professionnelle, une formation à bac + 4 et se portent candidats à un master et il est très difficile de les convaincre de prendre un emploi et de revenir en formation quelques années plus tard, au titre de la formation continue. 26

27 En guise de conclusion... 3 Le «paysage» des formations est très opaque, avec la multiplication des natures de diplômes (notamment à Bac + 5), leurs intitulés souvent peu explicites voire trompeurs (mise en avant systématique du mot logistique ou mieux de la «supply chain»), la pauvreté (et souvent le caractère essentiellement «publicitaire» des informations données ) On se demande comment les étudiants (et les employeurs ) peuvent faire un choix raisonné 27

28 En guise de conclusion... 4 Au fur et à mesure qu on considère des formations de niveau plus élevé, la part des formations à dominante «logistique» augmente, au détriment des formations à dominante «transport». D une façon qui peut paraître étonnante, on peut trouver des formations «logistique» dans lesquelles il n y a pas le moindre enseignement portant sur le transport 28

29 En guise de conclusion... 5 Au fur et à mesure que le niveau des formations s élève, les formations se concentrent de plus en plus dans quelques régions. Le «palmarès» est le suivant : On tombe ensuite audessous de 10 Ile-de-France 71 Rhône-Alpes 44 Nord - Pas-de-Calais 26 PACA 26 Haute-Normandie 24 Lorraine 20 Bretagne 18 Pays de la Loire 16 Aquitaine 13 Midi-Pyrénées 12 Picardie 12 29

30 Merci de votre attention! 30

LES APPRENTIS. Niveau V Préparation d un diplôme de second cycle court professionnel,

LES APPRENTIS. Niveau V Préparation d un diplôme de second cycle court professionnel, 5 LES APPRENTIS 5 5.1 Les effectifs des centres de formation d apprentis : évolution 152 5.2 Les apprentis par région et académie 154 5.3 L'apprentissage dans le second cycle professionnel 156 5.4 Les

Plus en détail

BIENVENUE AU PETIT DEJEUNER DES TRANSPORTS du Vendredi 27 Novembre 2009 SUR PANORAMA DE L OFFRE DE FORMATION *****

BIENVENUE AU PETIT DEJEUNER DES TRANSPORTS du Vendredi 27 Novembre 2009 SUR PANORAMA DE L OFFRE DE FORMATION ***** BIENVENUE AU PETIT DEJEUNER DES TRANSPORTS du Vendredi 27 Novembre 2009 SUR PANORAMA DE L OFFRE DE FORMATION ***** SOMMAIRE 1.Offre de Formation Education Nationale 2.Offre de Formation par Apprentissage

Plus en détail

Professions de la photographie

Professions de la photographie DONNÉES 200 & REPÈRES TENDANCES Professions de la photographie 0267 SOMMAIRE DONNÉES ÉCONOMIQUES...................................... 4 Dénombrement des entreprises................................ 4 Dénombrement

Plus en détail

café, restaurant & salon de thé DOSSIER DE CANDIDATURE franchise

café, restaurant & salon de thé DOSSIER DE CANDIDATURE franchise DOSSIER DE CANDIDATURE franchise 1. DEMANDEUR PHOTO ÉTAT CIVIL Nom Prénom Date de naissance Lieu de naissance / / Adresse Code postal Téléphone fixe Fax Ville tél portable: E-mail Situation familiale :

Plus en détail

Un dispositif d appui aux très petites entreprises

Un dispositif d appui aux très petites entreprises Spectacle vivant Un dispositif d appui aux très petites entreprises DA TPE-SV Votre entreprise a besoin de se développer? Elle emploie moins de cinq salariés? Vous pouvez bénéficier d un accompagnement

Plus en détail

S'abonner à l'offre Bison Futé c'est :

S'abonner à l'offre Bison Futé c'est : 1 En complément de la publication des informations routières sur le site internet Bison Futé, un service gratuit de diffusion par messagerie électronique est ouvert aux professionnels. Pour recevoir l'information

Plus en détail

Etude de Besoin de Main-d œuvre dans la Plasturgie

Etude de Besoin de Main-d œuvre dans la Plasturgie Etude de Besoin de Main-d œuvre dans la Plasturgie Année 2014 SOMMAIRE Représentation géographique des projets de recrutement par métier en 2014... 3 Pilotes d'installations lourdes des industries de transformation...3

Plus en détail

LES AUTO-ENTREPRENEURS

LES AUTO-ENTREPRENEURS NOTE THÉMATIQUE Observatoire socio-économique Avril 2014 LES AUTO-ENTREPRENEURS Depuis l instauration du statut en 2009, le secteur de la propreté attire les auto-entrepreneurs. Ils sont plus de 23 000

Plus en détail

Recettes de fonctionnement et capacité d'épargne

Recettes de fonctionnement et capacité d'épargne 1 - Recettes réelles de fonctionnement/population Recettes réelles de fonctionnement : total des recettes de la colonne mouvements réels de la balance générale en section de fonctionnement. Evaluation

Plus en détail

Liste des diplômes des métiers de la formation 2000/2001 par région et organisme

Liste des diplômes des métiers de la formation 2000/2001 par région et organisme Liste des diplômes des métiers de la formation 2000/2001 par région et organisme Alsace Université Mulhouse Licence anglais option anglais appliqué à la formation des adultes DESS responsable en formation

Plus en détail

LE MARCHÉ DE L EMPLOI CADRE DANS L ÉCONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE

LE MARCHÉ DE L EMPLOI CADRE DANS L ÉCONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE LE MARCHÉ DE L EMPLOI CADRE DANS L ÉCONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE LES ÉTUDES DE L EMPLOI CADRE N 2013-78 NOVEMBRE 2013 Analyse de 12 600 offres publiées par l Apec en 2012. Quatre fonctions très recherchées.

Plus en détail

La Banque Postale Présentation de l activité Secteur Public Local. Bruges, le 3 juillet 2013

La Banque Postale Présentation de l activité Secteur Public Local. Bruges, le 3 juillet 2013 CEBATRAMA La Banque Postale Présentation de l activité Secteur Public Local Bruges, le 3 juillet 2013 HÉRITIÈRE DES SERVICES FINANCIERS DE LA POSTE 100% Filiale à 100% du groupe La Poste La Banque Postale

Plus en détail

Etude de Besoin de Main-d œuvre dans la Plasturgie

Etude de Besoin de Main-d œuvre dans la Plasturgie Etude de Besoin de Main-d œuvre dans la Plasturgie Année 2013 SOMMAIRE Représentation géographique des projets de recrutement par métier en 2013... 3 Agents qualifiés de laboratoire (techniciens, ouvriers

Plus en détail

Les prélèvements d eau en France en 2009 et leurs évolutions depuis dix ans

Les prélèvements d eau en France en 2009 et leurs évolutions depuis dix ans COMMISSARIAT GÉNÉRAL AU DÉVELOPPEMENT DURABLE n 29 Février 212 Les prélèvements d eau en France en 29 et leurs évolutions depuis dix ans OBSERVATION ET STATISTIQUES ENVIRONNEMENT En 29, 33,4 milliards

Plus en détail

Livret. du professeur OBJECTIF TRAVAUX PUBLICS. Le programme Le site Internet La visite Le concours photo

Livret. du professeur OBJECTIF TRAVAUX PUBLICS. Le programme Le site Internet La visite Le concours photo Livret du professeur Le programme Le site Internet La visite Le concours photo OBJECTIF TRAVAUX PUBLICS OBJECTIF TRAVAUX PUBLICS Découverte professionnelle 2010-2011 Découverte professionnelle 2010-2011

Plus en détail

La Gestion Prévisionnelle des Emplois et des Compétences dans votre entreprise

La Gestion Prévisionnelle des Emplois et des Compétences dans votre entreprise 50 salariés et plus / groupes de distribution (GDSA) dans la Branche des Services de l Automobile GPEC La Gestion Prévisionnelle des Emplois et des Compétences dans votre entreprise Anticiper les enjeux

Plus en détail

1985 / 2009 : 25 ANS DE CONCOURS DU CREDIT-BAIL AU FINANCEMENT DE L IMMOBILIER D ENTREPRISE

1985 / 2009 : 25 ANS DE CONCOURS DU CREDIT-BAIL AU FINANCEMENT DE L IMMOBILIER D ENTREPRISE 1985 / 2009 : 25 ANS DE CONCOURS DU CREDIT-BAIL AU FINANCEMENT DE L IMMOBILIER D ENTREPRISE 2 1985 / 2009 : 25 ans de concours du crédit-bail au financement de l d entreprise* 1.Introduction : le crédit-bail,

Plus en détail

Evolution de la collecte des RPU Réseau OSCOUR

Evolution de la collecte des RPU Réseau OSCOUR Evolution de la collecte des RPU Réseau OSCOUR Vanina BOUSQUET InVS St MAURICE 20 Mai 2014 Journée plénière de la FEDORU SOMMAIRE Etat des lieux des remontée de RPU Etat des lieux des structures régionales

Plus en détail

3 e partie L OFFRE D HÉBERGEMENT

3 e partie L OFFRE D HÉBERGEMENT 3 e partie L OFFRE D HÉBERGEMENT 3 - L offre d hébergement Définitions Dans ce chapitre sont présentés les parcs d hébergement marchand et non marchand qui constituent l offre touristique française. Le

Plus en détail

EXPÉRIENCE CLIENT. Saison 1 # Baromètre du secteur bancaire

EXPÉRIENCE CLIENT. Saison 1 # Baromètre du secteur bancaire EXPÉRIENCE CLIENT Saison 1 # Baromètre du secteur bancaire Etude réalisée par INIT Marketing pour Akio Software en avril 2014 sur un échantillon représentatif de la population française de 1002 panélistes

Plus en détail

En résumé. Le financement de l apprentissage de 2004 à 2012, pour mieux comprendre la réforme de 2014

En résumé. Le financement de l apprentissage de 2004 à 2012, pour mieux comprendre la réforme de 2014 CNEFOP En résumé Janvier 2015 n 1 Le financement de l apprentissage de 2004 à 2012, pour mieux comprendre la réforme de 2014 La progression de l accès à l apprentissage dans le supérieur permet au nombre

Plus en détail

BILANS REGIONAUX DE L EMPLOI

BILANS REGIONAUX DE L EMPLOI BILANS REGIONAUX DE L EMPLOI DANS L ECONOMIE SOCIALE EN 2013 Cécile BAZIN Marie DUROS Amadou BA Jacques MALET Octobre 2014 INTRODUCTION Pour la septième année consécutive, l Association des Régions de

Plus en détail

Panorama. de l économie sociale et solidaire

Panorama. de l économie sociale et solidaire Panorama de l économie sociale EN FRANCE ET DANS LES RÉGIONS Réalisée par l Observatoire National de l Economie Sociale et Solidaire, cette nouvelle édition du «Panorama de l économie sociale en France

Plus en détail

Enquête Nationale sur le devenir des diplômés de

Enquête Nationale sur le devenir des diplômés de Enquête Nationale sur le devenir des diplômés de DUT 2010 Techniques de Commercialisation Résultats de l IUT de Reims-Châlons-Charleville (Note de synthèse sur les diplômés de formation initiale hors alternance)

Plus en détail

Les touristes français et internationaux de la destination Paris Ile-de-France

Les touristes français et internationaux de la destination Paris Ile-de-France Les touristes français et internationaux de la destination Paris Ile-de-France Résultats annuels 2014 des dispositifs permanents d enquêtes dans les aéroports, dans les trains et sur les aires d autoroutes

Plus en détail

8-9 NOVEMBRE 2013 De 9h à 18h - Entrée Gratuite

8-9 NOVEMBRE 2013 De 9h à 18h - Entrée Gratuite SALON CAMPUS FRANCE-TUNISIE 8-9 NOVEMBRE 2013 De 9h à 18h - Entrée Gratuite Parc des expositions du Kram 2ème Salon de l enseignement supérieur français et des diplomations tuniso-françaises www.tunisie.campusfrance.org

Plus en détail

OBSERVATION ET STATISTIQUES

OBSERVATION ET STATISTIQUES COMMISSARIAT GÉNÉRAL AU DÉVELOPPEMENT DURABLE n 396 Février 2013 Tableau de bord éolien-photovoltaïque Quatrième trimestre 2012 OBSERVATION ET STATISTIQUES ÉNERGIE Le parc éolien atteint une de 7 562 MW

Plus en détail

I. La mise en place des accords collectifs

I. La mise en place des accords collectifs Point n 2 INSTANCE NATIONALE DE CONCERTATION 25 SEPTEMBRE 2013 I. La mise en place des accords collectifs 1.1. Vague 1 : Pour mémoire, les 3 Urssaf régionales créées au 1 er janvier 2012 (Auvergne, Pays

Plus en détail

Le DUT est un diplôme professionnel qui permet une entrée directe sur le marché du travail ou une poursuite d études.

Le DUT est un diplôme professionnel qui permet une entrée directe sur le marché du travail ou une poursuite d études. SUIO Octobre 2010 GENERALITES Le DUT est un diplôme professionnel qui permet une entrée directe sur le marché du travail ou une poursuite d études. Des poursuites d études peuvent être envisagées dans

Plus en détail

Édition avril 2014. Artisanat du Bâtiment LES CHIFFRES CLÉS. Dans le bâtiment, l'artisanat est toujours la première entreprise de France!

Édition avril 2014. Artisanat du Bâtiment LES CHIFFRES CLÉS. Dans le bâtiment, l'artisanat est toujours la première entreprise de France! Édition avril 2014 Artisanat du Bâtiment LES CHIFFRES CLÉS 2014 Dans le bâtiment, l'artisanat est toujours la première entreprise de France! éditorial L artisanat du bâtiment demeure cette année encore

Plus en détail

E T U D E M U L T I C L I E N T

E T U D E M U L T I C L I E N T E T U D E M U L T I C L I E N T IIDC France : 124, Bureaux de la Colline, 92213 Saint-Cloud Cedex, France. Téléphone : 33.1.55.39.61.00 Fax : 33.1.55.39.61.01 L e M a r c h é d e s L o g i c i e l s e

Plus en détail

La régie de la radio en ligne. Offre commerciale 2013

La régie de la radio en ligne. Offre commerciale 2013 La régie de la radio en ligne Offre commerciale 2013 Audience des radios EN LIGNE en France Chaque jour, en moyenne 1.9OO.OOO d internautes ont visité au moins l un des sites de Radio 2.0 la semaine, contre

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. CFA du BTP. Les CFA du BTP, 1 er réseau de l apprentissage en France APPRENTIS. www.apprentissage-btp.com JE FORME. des.

DOSSIER DE PRESSE. CFA du BTP. Les CFA du BTP, 1 er réseau de l apprentissage en France APPRENTIS. www.apprentissage-btp.com JE FORME. des. DOSSIER DE PRESSE Les CFA du BTP, 1 er réseau de l apprentissage en France Les centres de formation d apprentis du bâtiment et des travaux publics poursuivent en 2012 leur mobilisation auprès des entreprises

Plus en détail

Vous voulez une expérience qui compte? Rejoignez-nous en alternance.

Vous voulez une expérience qui compte? Rejoignez-nous en alternance. Vous voulez une expérience qui compte? Rejoignez-nous en alternance. «A La Poste, j ai pu à la fois apprendre un métier et suivre une formation adaptée et rémunérée, au sein d un grand groupe.» HUGO -

Plus en détail

ESPACE FTP Guide d utilisation

ESPACE FTP Guide d utilisation ESPACE FTP Guide d utilisation Introduction 1 ère Connexion Connexion rapide Ergonomie du logiciel Navigation Transfert Groupes d accès Suppression Accès partenaires Annexe : installation Filezilla 1 ESPACE

Plus en détail

LA RÉPARTITION DES PROFESSIONNELS DU RACHAT DE CRÉDIT EN FRANCE http://www.1rachat-crédit.com/

LA RÉPARTITION DES PROFESSIONNELS DU RACHAT DE CRÉDIT EN FRANCE http://www.1rachat-crédit.com/ LA RÉPARTITION DES DU RACHAT DE CRÉDIT EN FRANCE http://www.1rachat-crédit.com/ Les tableaux suivants permettent de retrouver les données détaillées de la répartition des entreprises de rachat de crédits

Plus en détail

L épargne de tous au service de l intérêt général

L épargne de tous au service de l intérêt général L épargne de tous au service de l intérêt général 1 Pour la réussite de tous les projets Sommaire Un modèle unique et vertueux 4 Prêts au logement social et à la politique de la ville 7 Prêts au secteur

Plus en détail

LA RÉPARTITION DES SERRURIERS EN FRANCE http://www.1serrurier.fr/

LA RÉPARTITION DES SERRURIERS EN FRANCE http://www.1serrurier.fr/ LA RÉPARTITION S EN FRANCE http://www.1serrurier.fr/ Les tableaux suivants permettent de retrouver les données détaillées de la répartition des entreprises de serrurerie en France métropolitaine et en

Plus en détail

Activité d investissement des FCPI dans les entreprises innovantes TABLEAU DE BORD 1997-2009

Activité d investissement des FCPI dans les entreprises innovantes TABLEAU DE BORD 1997-2009 Activité d investissement des FCPI dans les entreprises innovantes TABLEAU DE BORD 1997-2009 Tableau de bord 1997-2009 Sommaire 5,5 Md de fonds levés dont 3,3 Md destinés à l innovation page 3 3 Md investis

Plus en détail

Construction de logements

Construction de logements COMMISSARIAT GénéRAl au développement durable n 640 Mai 2015 Construction de logements Résultats à fin avril 2015 (France entière) OBSERVATION ET STATISTIQueS logement - CONSTRuCTION Rappel À compter des

Plus en détail

Le DUT est un diplôme professionnel qui permet une entrée directe sur le marché du travail ou une poursuite d études.

Le DUT est un diplôme professionnel qui permet une entrée directe sur le marché du travail ou une poursuite d études. GENERALITES Le DUT est un diplôme professionnel qui permet une entrée directe sur le marché du travail ou une poursuite d études. Des poursuites d études peuvent être envisagées dans différents types de

Plus en détail

FINANCEMENT NATIONAL DU DÉVELOPPEMENT ET DE LA MODERNISATION DE L APPRENTISSAGE

FINANCEMENT NATIONAL DU DÉVELOPPEMENT ET DE LA MODERNISATION DE L APPRENTISSAGE ANALYSE DE L EXECUTION DU BUDGET DE L ETAT PAR MISSION ET PROGRAMME EXERCICE 2012 COMPTE D AFFECTATION SPECIALE FINANCEMENT NATIONAL DU DÉVELOPPEMENT ET DE LA MODERNISATION DE L APPRENTISSAGE MAI 2013

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Son avenir. le mien. c est aussi

DOSSIER DE PRESSE. Son avenir. le mien. c est aussi DOSSIER DE PRESSE Les centres de formation d apprentis du BTP poursuivent en 2013 leur mobilisation auprès des entreprises pour le recrutement d apprentis, dans le cadre de la prolongation de la convention

Plus en détail

la création d entreprise en nord-pas de calais

la création d entreprise en nord-pas de calais Nord-Pas de Calais N 184 SEPTEMBRE 2014 la création d entreprise en nord-pas de calais Près de 24 000 créations d entreprise en 2013 en Nord-Pas de Calais En 2013, les créations ont légèrement baissé en

Plus en détail

Le tourisme international en France

Le tourisme international en France Le tourisme international en France Le tourisme international en France 6 L enquête auprès des visiteurs venant de l étranger (EVE) L enquête Dgcis - Banque de France auprès des visiteurs venant de l

Plus en détail

Observatoire de l équipement audiovisuel des foyers

Observatoire de l équipement audiovisuel des foyers Observatoire de l équipement audiovisuel des foyers 1 er semestre 2013 Réalisé par 1 Édito L Observatoire de l équipement audiovisuel des foyers succède à l Observatoire de l équipement des foyers pour

Plus en détail

9,8 % de l emploi 2,1 millions de salariés 203 000 établissements employeurs

9,8 % de l emploi 2,1 millions de salariés 203 000 établissements employeurs DONNÉES AU 31/12/2006 SOURCE INSEE-CLAP 1 - DÉCEMBRE 2008 Panorama de l'économie sociale EN FRANCE ET DANS LES RÉGIONS Ce document est la première publication réalisée par l Observatoire national de l

Plus en détail

NOTE CONJONCTURELLE. Les rémunérations dans les SSII : des niveaux peu attractifs pour les juniors et dissuasifs pour les plus 45 ans MAI 2013

NOTE CONJONCTURELLE. Les rémunérations dans les SSII : des niveaux peu attractifs pour les juniors et dissuasifs pour les plus 45 ans MAI 2013 MAI 2013 NOTE CONJONCTURELLE Les rémunérations dans les SSII : des niveaux peu attractifs pour les juniors et dissuasifs pour les plus 45 ans Sextant Expertise 27, Boulevard des Italiens 75002 Paris Tél.

Plus en détail

Enquête Nationale sur le devenir des diplômés de

Enquête Nationale sur le devenir des diplômés de Enquête Nationale sur le devenir des diplômés de DUT 2011 Génie Mécanique et Productique Résultats de l IUT de Reims-Châlons-Charleville (Note de synthèse sur les diplômés de formation initiale hors alternance)

Plus en détail

Enquête Nationale sur le devenir des diplômés de

Enquête Nationale sur le devenir des diplômés de Enquête Nationale sur le devenir des diplômés de DUT 2011 Gestion des Entreprises et des Administrations Résultats de l IUT de Reims-Châlons-Charleville (Note de synthèse sur les diplômés de formation

Plus en détail

Etude de Besoin de Main-d Oeuvre dans la Plasturgie

Etude de Besoin de Main-d Oeuvre dans la Plasturgie Etude de Besoin de Main-d Oeuvre dans la Plasturgie Année 2013 SOMMAIRE Représentation géographique des projets de recrutement par métier en 2012 Pilotes d'installations lourdes des industries de transformation...

Plus en détail

Licence Professionnelle Gestion de la Production Industrielle spécialité Animateur Qualité Activités Tertiaires

Licence Professionnelle Gestion de la Production Industrielle spécialité Animateur Qualité Activités Tertiaires Enquête sur la promotion 00-00 réalisée entre Décembre 009 et Avril 00 iche n Gestion de la Production Industrielle spécialité Animateur Qualité Activités Tertiaires diplômés sur 0 ont répondu à l enquête.

Plus en détail

Présentation du Programme PHARE. Direction générale de l offre de soins - DGOS

Présentation du Programme PHARE. Direction générale de l offre de soins - DGOS Présentation du Programme PHARE Les achats hospitaliers, levier majeur de performance pour les établissements Achats hospitaliers : 18 Milliards d euros en 2009 Non médicaux 42% Achats Hospitaliers Médicaux

Plus en détail

DUT GMP Quelques pistes

DUT GMP Quelques pistes Poursuites d études après un DUT GMP Quelques pistes SIOU Antenne de Troyes site de l IUT 1 er étage du bâtiment administratif Tél 03 25 42 46 39 mél : siou.iut-troyes@univ-reims.fr www.univ-reims.fr Nos

Plus en détail

Politique européenne de cohésion 2007-2013 - Etat d avancement des programmes européens

Politique européenne de cohésion 2007-2013 - Etat d avancement des programmes européens au 1er Juin 2015 Politique européenne de cohésion 2007-2013 - Etat d avancement des programmes européens Sommaire Synthèse des objectifs Synthèse générale des programmes européens... 4 Synthèse générale

Plus en détail

FICHE CANDIDATURE. Ain de mieux vous connaître, nous vous remercions de compléter soigneusement toutes les rubriques de ce document.

FICHE CANDIDATURE. Ain de mieux vous connaître, nous vous remercions de compléter soigneusement toutes les rubriques de ce document. FICHE CANDIDATURE Ain mieux vous connaître, nous vous remercions compléter soigneusement toutes les rubriques ce document. Ce document dûment complété n engage en rien Planet Sushi ou le candidat. L intégralité

Plus en détail

ENQUETE DE BRANCHE Prothésistes dentaires

ENQUETE DE BRANCHE Prothésistes dentaires ENQUETE DE BRANCHE Prothésistes dentaires Données 2012 Institut I+C 11 rue Christophe Colomb - 75008 Paris Tél.: 33 (0)1 47 20 30 33 http://www.iplusc.com Octobre 2013 1/52 UNIVERS ETUDIE ET RAPPELS METHODOLOGIQUES

Plus en détail

Dossier de Presse. Contact : Luc Petit Tél. : 06 07 28 92 33 E-mail : lpetit@forces.fr. FORCES 90, avenue Maurice Berteaux BP 278 78504 Sartrouville

Dossier de Presse. Contact : Luc Petit Tél. : 06 07 28 92 33 E-mail : lpetit@forces.fr. FORCES 90, avenue Maurice Berteaux BP 278 78504 Sartrouville Dossier de Presse Contact : Luc Petit Tél. : 06 07 28 92 33 E-mail : lpetit@forces.fr FORCES 90, avenue Maurice Berteaux BP 278 78504 Sartrouville Historique Jean-Paul Debeuret, diplômé d'expertise comptable,

Plus en détail

au 1er novembre 2013

au 1er novembre 2013 au 1er novembre 2013 Politique européenne de cohésion 2007-2013 - Etat d avancement des programmes européens Sommaire Synthèse des objectifs Synthèse générale des programmes européens... 4 Synthèse générale

Plus en détail

Effectifs territoriaux au 31 décembre 2012 Tableau de bord national

Effectifs territoriaux au 31 décembre 2012 Tableau de bord national Effectifs territoriaux au 31 décembre 2012 Tableau de bord national mars 2015 Observatoire de la FPT 1/29 Ce tableau de bord est conduit, sous la direction de Mohamed Amine, responsable de l Observatoire

Plus en détail

Dossier de Presse Contact : Raphael Alibert 06 82 93 35 09 ralibert@forces.fr FORCES 90, avenue Maurice Berteaux BP 278 78504 Sartrouville

Dossier de Presse Contact : Raphael Alibert 06 82 93 35 09 ralibert@forces.fr FORCES 90, avenue Maurice Berteaux BP 278 78504 Sartrouville Dossier de Presse Contact : Raphael Alibert Tél. : 06 82 93 35 09 E-mail : ralibert@forces.fr FORCES 90, avenue Maurice Berteaux BP 278 78504 Sartrouville Historique Jean-Paul Debeuret, diplômé d'expertise

Plus en détail

AQUITAINE. Suivi de la Demande touristique 2010 1 ~

AQUITAINE. Suivi de la Demande touristique 2010 1 ~ SUIVI DE LA DEMANDE TOURISTIQUE AQUITAINE ANNEE 2010 Note dee conjoncture TNS SOFRES-CRTA Suivi de la Demande touristique 2010 CRTAA DIRECCTE Aquitaine TNS T SOFRES 1 ~ SOMMAIRE AVERTISSEMENT METHODOLOGIQUE...

Plus en détail

Règlement du concours de dessin «Mon éolienne est la plus originale»

Règlement du concours de dessin «Mon éolienne est la plus originale» Règlement du concours de dessin «Mon éolienne est la plus originale» Article 1 : Organisateur du concours L association France Energie Eolienne, située au 12 rue Vivienne, 75002 Paris, SIRET n 432 446

Plus en détail

Présentation des résultats

Présentation des résultats ENQUETE SUR L INSERTION A 6 MOIS DES CONTRATS DE PROFESSIONNALISATION ET SUR LA QUALITE DE L ALTERNANCE Présentation des résultats 5 mai 2014, N/Ref : 1326.11 Sommaire 1. Rappel méthodologique 3 2. Le

Plus en détail

Enquête Nationale sur le devenir des diplômés de

Enquête Nationale sur le devenir des diplômés de Enquête Nationale sur le devenir des diplômés de DUT 2010 Mesures Physiques Résultats de l IUT de Reims-Châlons-Charleville (Note de synthèse sur les diplômés de formation initiale hors alternance) Novembre

Plus en détail

Le DMP en Bretagne. Assemblée générale ANIORH. Vendredi 7 Décembre 2012

Le DMP en Bretagne. Assemblée générale ANIORH. Vendredi 7 Décembre 2012 Le DMP en Bretagne Assemblée générale ANIORH Vendredi Ordre du Jour 1- Présentation du DMP 2- Déploiement du DMP en Bretagne 3- Présentation de la démarche en établissement 4- Présentation de la démarche

Plus en détail

avril 2012 LE PERSONNEL DES ORGANISMES DE SÉCURITÉ SOCIALE

avril 2012 LE PERSONNEL DES ORGANISMES DE SÉCURITÉ SOCIALE avril 2012 LE PERSONNEL DES ORGANISMES DE SÉCURITÉ SOCIALE Situation au 31/12/2011 PRESENTATION GENERALE 1 Les données statistiques présentées dans ce recueil portent sur le personnel permanent (à l'exception

Plus en détail

LISTE DES DIPLOMES REQUIS Recrutement des Inspecteurs du recouvrement 50 e promotion

LISTE DES DIPLOMES REQUIS Recrutement des Inspecteurs du recouvrement 50 e promotion LISTE DES DIPLOMES REQUIS Recrutement des Inspecteurs du recouvrement 50 e promotion Les URSSAF recrutent dans les filières administration et gestion des entreprises, comptabilité, droit et ressources

Plus en détail

De nouveaux indicateurs pour suivre la construction de logements

De nouveaux indicateurs pour suivre la construction de logements COMMISSARIAT GénéRAl au développement durable n spécial Février 2015 De nouveaux indicateurs pour suivre la construction de logements OBSERVATION ET STATISTIQueS logement - CONSTRuCTION Le SOeS diffuse

Plus en détail

Le DUT est un diplôme professionnel qui permet une entrée directe sur le marché du travail. ou une poursuite d'études.

Le DUT est un diplôme professionnel qui permet une entrée directe sur le marché du travail. ou une poursuite d'études. SUIO- Juin 2010 GENERALITES Le DUT est un diplôme professionnel qui permet une entrée directe sur le marché du travail. ou une poursuite d'études. Des poursuites d études peuvent être envisagées dans différents

Plus en détail

Effectifs territoriaux au 31 décembre 2011 Tableau de bord national

Effectifs territoriaux au 31 décembre 2011 Tableau de bord national Effectifs territoriaux au 31 décembre 2011 Tableau de bord national novembre 2013 Observatoire de la FPT 1/27 Présentation et objectifs : Ce tableau de bord national a été réalisé d le cadre de la convention

Plus en détail

Liste des variables Fichier MENAGE Enquête "Participation culturelle & sportive" de mai 2003 (EPCV)

Liste des variables Fichier MENAGE Enquête Participation culturelle & sportive de mai 2003 (EPCV) Liste des s Fichier MENAGE Enquête "Participation culturelle & sportive" de mai 2003 (EPCV) Index des s : AGEDPR : Age de la personne de référence (8 modalités)... 3 AGEPR : Age de la personne de référence...

Plus en détail

La mobilité. Au service des Outre-mer

La mobilité. Au service des Outre-mer La mobilité Au service des Outre-mer L Agence de l Outre-mer pour la Mobilité (LADOM) est une agence d Etat au service des originaires et résidents des collectivités d outre-mer. LADOM a pour mission première

Plus en détail

Observatoire de l équipement audiovisuel 2 ond semestre 2014. Département Télécom et Equipement Novembre 2014

Observatoire de l équipement audiovisuel 2 ond semestre 2014. Département Télécom et Equipement Novembre 2014 Observatoire de l équipement audiovisuel 2 ond semestre 2014 Département Télécom et Equipement Novembre 2014 Rappel Méthodologique Modes de réception TV À partir de 2014 : Niveau national et régional Enquête

Plus en détail

Le DUT est un diplôme professionnel qui permet une entrée directe sur le marché du travail ou une poursuite d études.

Le DUT est un diplôme professionnel qui permet une entrée directe sur le marché du travail ou une poursuite d études. GENERALITES Le DUT est un diplôme professionnel qui permet une entrée directe sur le marché du travail ou une poursuite d études. Des poursuites d études peuvent être envisagées dans différents types de

Plus en détail

Dépendance et rayonnement. des établissements franciliens

Dépendance et rayonnement. des établissements franciliens ILE -DE- FRANCE études études Mai 2006 Dépendance et rayonnement des établissements franciliens Document réalisé dans le cadre du Schéma Directeur Régional de l'ile-de-france Julie Roy Insee Ile-de-France

Plus en détail

Présentation du réseau COLOSS

Présentation du réseau COLOSS Résultats de l enquête COLOSS 2012 Céline Holzmann 1, Julien Vallon 1, Pascal Jourdan 1 ( 1 ITSAP-Institut de l abeille) Depuis maintenant cinq ans, l ITSAP-Institut de l abeille quantifie les pertes hivernales

Plus en détail

Les sports d hiver : pratiques et pratiquants

Les sports d hiver : pratiques et pratiquants Les sports d hiver : pratiques et pratiquants En 2004, un peu moins de 9 % de la population française pratique les sports d hiver. Le ski alpin domine, suivi loin derrière par le ski de fond, les autres

Plus en détail

Planning rédactionnel MCM Enseignement Formation Emploi 1er trimestre 2014. Média Parution ECOLES D' INGENIEURS ECOLES DE MANAGEMENT

Planning rédactionnel MCM Enseignement Formation Emploi 1er trimestre 2014. Média Parution ECOLES D' INGENIEURS ECOLES DE MANAGEMENT Média Parution ECOLES D' INGENIEURS ECOLES DE MANAGEMENT LA VOIX ETUDIANT JANVIER Les métiers du tourisme et des loisirs Les métiers du tourisme et des loisirs LA VOIX ETUDIANT JANVIER Spécial Admission

Plus en détail

Première partie. Les employeurs et l emploi. dans le spectacle vivant. Données 2013

Première partie. Les employeurs et l emploi. dans le spectacle vivant. Données 2013 Tableau de bord statistique Première partie Les employeurs et l emploi dans le spectacle vivant Données 2013 Publication Juin 2015 L'Observatoire prospectif des métiers, des qualifications et des compétences

Plus en détail

Et les conférences : Conférence des Présidents d Université (CPU), Conférence des Directeurs des Ecoles Françaises d Ingénieurs (CDEFI),

Et les conférences : Conférence des Présidents d Université (CPU), Conférence des Directeurs des Ecoles Françaises d Ingénieurs (CDEFI), Accord de reconnaissance mutuelle d études et diplômes en vue de la poursuite d études supérieures dans les établissements d enseignement supérieur français et taiwanais Les associations : Association

Plus en détail

Le programme national de dépistage systématique du cancer du sein a été établi par

Le programme national de dépistage systématique du cancer du sein a été établi par Dépistage organisé du cancer du sein : le cahier des charges et son bilan après deux ans du Plan cancer Breast cancer screening: the protocol and its evaluation two years after the national plan for cancer

Plus en détail

8.4. Les accidents. La santé observée dans les régions de France

8.4. Les accidents. La santé observée dans les régions de France La santé observée dans les régions de France Les accidents 8.4 Le contexte Les accidents, souvent générateurs de handicaps sévères et de décès ont un coût à la fois humain, économique et social très lourd.

Plus en détail

La fréquentation touristique en Gironde

La fréquentation touristique en Gironde La fréquentation touristique en Gironde Données de cadrage actualisées DONNÉES SOURCES : BASE DE DONNÉES RÉGIONALE CRT AQUITAINE - 2010 Avril 2012 SOMMAIRE Méthodologie Les caractéristiques des séjours

Plus en détail

Observatoire de l Eolien

Observatoire de l Eolien Observatoire de l Eolien Analyse du marché et des emplois éoliens en France Colloque France Energie Eolienne 2 octobre 2014 Editorial France Energie Eolienne, porte-parole de l éolien, regroupe les professionnels

Plus en détail

Études & documents. Les formations initiales en environnement. observation et statistiques. - Définitions, périmètres et suivi statistique -

Études & documents. Les formations initiales en environnement. observation et statistiques. - Définitions, périmètres et suivi statistique - Commissariat général au développement durable n 89 juillet 2013 Études & documents Les formations initiales en environnement - Définitions, périmètres et suivi statistique - observation et statistiques

Plus en détail

Les métiers de la banque et de la finance Complément régional au dossier Actuel CIDJ n 2.35 «Les métiers de la banque et de la finance»

Les métiers de la banque et de la finance Complément régional au dossier Actuel CIDJ n 2.35 «Les métiers de la banque et de la finance» Les métiers de la banque et de la finance Complément régional au dossier Actuel CIDJ n 2.35 «Les métiers de la banque et de la finance» D autres formations dispensées en Basse-Normandie permettent de travailler

Plus en détail

Synthèse. Dynamique de l emploi. J0Z-Ouvriers non qualifiés de la manutention

Synthèse. Dynamique de l emploi. J0Z-Ouvriers non qualifiés de la manutention J0Z-Ouvriers non qualifiés de la manutention Synthèse Les ouvriers non qualifiés de la manutention assurent le chargement, le déchargement, le tri, l emballage et l expédition de marchandises. Ils sont

Plus en détail

Qualité d'accès aux services en ligne État des lieux

Qualité d'accès aux services en ligne État des lieux Qualité d'accès aux services en ligne État des lieux Exemple du temps de chargement des pages Web Mars 2015 Introduction La qualité de service (QoS) 1 est un vaste sujet qui continue à faire couler beaucoup

Plus en détail

> Diplôme d état de professeur de danse

> Diplôme d état de professeur de danse VIE PROFESSIONNELLE > Diplôme d état de professeur de danse Liste des établissements habilités à assurer la formation Septembre 2013 > DÉPARTEMENT RESSOURCES PROFESSIONNELLES 1 rue Victor-Hugo 93507 Pantin

Plus en détail

DOSSIER D INSCRIPTION DIPLOME DE COMPTABILITÉ ET DE GESTION (D.C.G)

DOSSIER D INSCRIPTION DIPLOME DE COMPTABILITÉ ET DE GESTION (D.C.G) CENTRE DE FORMATION NOM :.. PRENOM : DOSSIER D INSCRIPTION DIPLOME DE COMPTABILITÉ ET DE GESTION (D.C.G) Statut Contrat de professionnalisation Salarié (1) Demandeur d emploi Etudiant (2) Dossier à remettre

Plus en détail

DOSSIER D INSCRIPTION aux INTERNATIONAL MASTERS SUPINFO

DOSSIER D INSCRIPTION aux INTERNATIONAL MASTERS SUPINFO Réservé à l Administration de SUPINFO Etablissement d Enseignement Supérieur Privé fondé en 1965, reconnu par l Etat par décret du 10 Janvier 1972 et délivrant un titre enregistré au Registre National

Plus en détail

N 13 S É N A T. 30 octobre 2014 PROJET DE LOI

N 13 S É N A T. 30 octobre 2014 PROJET DE LOI N 13 S É N A T SESSION ORDINAIRE DE 2014-2015 30 octobre 2014 PROJET DE LOI relatif à la délimitation des régions, aux élections régionales et départementales et modifiant le calendrier électoral. (procédure

Plus en détail

La VAE à travers les régions. (information conseil et validation) Année 2012. études. Etude logo Proposition 4 bis

La VAE à travers les régions. (information conseil et validation) Année 2012. études. Etude logo Proposition 4 bis La VAE à travers les régions (information conseil et validation) Année 2012 études Etude logo Proposition 4 bis Décembre 2014 Sommaire NOTICE DE LECTURE p. 3 INFORMATION CONSEIL EN VAE Points relais conseil

Plus en détail

UN MBA POUR QUI, POURQUOI?

UN MBA POUR QUI, POURQUOI? PARTIE 1 UN MBA POUR QUI, POURQUOI? L e MBA est une formation connue et reconnue dans le monde entier. Cependant, l appellation MBA n est pas un label déposé. Conséquence : l univers des MBA est un monde

Plus en détail

Les Formations en Journalisme

Les Formations en Journalisme Les Formations en Journalisme Avril 2014 CELSA Paris Université de Paris IV 70 concours + frais Bac + 3 universitaires CUEJ Strasbourg Université de Strasbourg 91 concours + droits d inscription universitaires

Plus en détail

ETAT DES LIEUX DE LA FORMATION INITIALE EN METALLERIE. Atelier de 14h30 16h00

ETAT DES LIEUX DE LA FORMATION INITIALE EN METALLERIE. Atelier de 14h30 16h00 ETAT DES LIEUX DE LA FORMATION INITIALE EN METALLERIE Atelier de 14h30 16h00 Objectifs Identifier les zones en difficultés afin d éviter des fermetures De maintenir des effectifs suffisants dans les CFA

Plus en détail

ecricome tremplin concours CONCOURS 2014 : 1 INSCRIPTION, 3 écoles, 1450 PLACES. Après www.ecricome.org

ecricome tremplin concours CONCOURS 2014 : 1 INSCRIPTION, 3 écoles, 1450 PLACES. Après www.ecricome.org concours ecricome tremplin Après bac +2 / bac +3 / bac +4 CONCOURS 2014 : 1 INSCRIPTION, 3 écoles, 1450 PLACES. * 580 places pour le concours TREMPLIN 1, 870 places pour le concours TREMPLIN 2 www.ecricome.org

Plus en détail

L enseignement supérieur français

L enseignement supérieur français «Destination France» L enseignement supérieur français Université Catholique de Louvain, le 01 mars 2012 1 Le système français, quelques chiffres Quelques chiffres: La France compte 2,3 millions d étudiants

Plus en détail

Fonds de Dotation L observatoire Deloitte. N 20 31 décembre 2011

Fonds de Dotation L observatoire Deloitte. N 20 31 décembre 2011 Fonds de Dotation L observatoire Deloitte N 20 31 décembre 2011 Éditorial L année vient de s achever avec 863 fonds de dotation enregistrés au 31 décembre 2011. C est une année record car pas moins de

Plus en détail