EXPÉRIENCE CLIENT. Baromètre des secteurs assurances et mutuelles

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "EXPÉRIENCE CLIENT. Baromètre des secteurs assurances et mutuelles"

Transcription

1 EXPÉRIENCE CLIENT Saison 2 # Baromètre des secteurs assurances et mutuelles Etude réalisée par INIT Marketing pour Akio Software en mai 2014 sur un échantillon représentatif de la population française de 1008 panélistes assurés

2 ECHANTILLON 1008 PANÉLISTES AFFILIÉS Effectifs % Effectifs % AGE DES REPONDANTS REGIONS ans ,9% Alsace 21 2,1% ans ,4% Aquitaine 41 4,1% ans ,5% Auvergne 15 1,5% ans ,1% Basse-Normandie 30 3,0% TOTAL % Bourgogne 32 3,2% Bretagne 59 5,9% SEXE Centre 52 5,2% Homme ,9% Champagne-Ardenne 19 1,9% Femme ,0% Corse 1 0,1% TOTAL % Franche-Comté 11 1,1% Guadeloupe - - PROFESSION Guyane - - Exploitant agricole 6 0,6% Haute-Normandie 26 2,6% Artisan, commerçant, chef d'entreprise 20 2,0% Île-de-France ,0% Profession libérale, cadre salarié ,0% La Réunion 1 0,1% Profession intermédiaire salarié ,5% Languedoc-Roussillon 48 4,8% Employé salarié ,4% Limousin 8 0,8% Ouvrier salarié 76 7,5% Lorraine 36 3,6% Etudiant - Retraité ,0% Martinique 2 0,2% En recherche d'emploi ,8% Mayotte 1 0,1% TOTAL % Midi-Pyrénées 39 3,9% Nord-Pas-de-Calais 73 7,2% Pays de la Loire 53 5,3% Picardie 35 3,5% Poitou-Charentes 21 2,1% Provence-Alpes-Côte d'azur 79 7,8% Rhône-Alpes ,2% TOTAL % panelistes ont été interrogés via un questionnaire online (terrain réalisé du 14 au 19/05 ) Tous sont affiliés L échantillon sondé est représentatif de la population française

3 ECHANTILLON RÉPARTITION PAR ASSUREUR Pouvez-vous vous indiquer quelles sont les sociétés auprès desquelles vous êtes assurés? Effectifs % Assurances/Mutuelles MACIF ,9% AXA ,0% GMF ,9% MAAF ,3% Crédit Mutuel 93 9,2% Crédit Agricole 91 9,0% MATMUT 89 8,8% MAIF 84 8,3% Groupama 75 7,4% La Banque Postale 68 6,7% Caisse d'epargne 63 6,3% Allianz 60 6,0% MMA 55 5,5% MGEN 46 4,6% BNP Paribas Cardif 37 3,7% AG2R La Mondiale 36 3,6% Générali 35 3,5% Swiss Life 33 3,3% Malakoff Mederic 30 3,0% Société Générale 29 2,9% Aviva 28 2,8% Banque Populaire 25 2,5% Humanis 24 2,4% Pro BTP 17 1,7% CNP 10 1,0% Natixis 7 0,7% MAEE 7 0,7% MGET 6 0,6% MGEFI 5 0,5% La Mutuelle des Motards 5 0,5% MNT 5 0,5% Assurances Mutuelles de France 4 0,4% HSBC 4 0,4% L'Assurance du Lion 4 0,4% MCDEF 3 0,3% SGAM BTP 1 0,1% Autre ,7% 57,2% sont multi-contrats Quelle est celle avec laquelle vous avez le plus d échanges? Effectifs % Assurance/Mutuelle avec le plus d'échanges MACIF 83 9,7% GMF 65 7,6% AXA 64 7,5% MAAF 62 7,3% MATMUT 55 6,4% Crédit Mutuel 53 6,2% Crédit Agricole 52 6,1% MAIF 49 5,7% Groupama 37 4,3% Caisse d'epargne 35 4,1% MMA 34 4,0% La Banque Postale 30 3,5% Allianz 24 2,8% MGEN 15 1,8% Banque Populaire 14 1,6% Société Générale 14 1,6% BNP Paribas Cardif 13 1,5% Aviva 12 1,4% Générali 12 1,4% Malakoff Mederic 9 1,1% Swiss Life 8 0,9% AG2R La Mondiale 7 0,8% Humanis 5 0,6% Pro BTP 5 0,6% MGEFI 2 0,2% MGET 2 0,2% Natixis 2 0,2% CNP 1 0,1% La Mutuelle des Motards 1 0,1% MNT 1 0,1% MAEE 1 0,1% Autre 87 10,2%

4 RÉSULTATS DE L ÉTUDE POINTS CLÉS Le téléphone reste encore le mode contact incontournable pour les français : il est le plus utilisé et le préféré pour entrer en contact avec leur assurance ou leur mutuelle. L arrive loin derrière en terme d utilisation avec seulement 61,2% de citation. En revanche, il affiche un niveau de préférence peu éloigné du téléphone avec 86,7% des français qui le citent dans le TOP 3 de leurs modes de contact favoris. Le courrier et les visites en agences sont utilisés à part identique par les français. En revanche, ils préfèrent nettement plus se rendre en agence plutôt de que d envoyer un courrier. Les nouveaux modes de contacts sont actuellement très peu utilisés (moins de 3% des français). Certains suscitent cependant un véritable intérêt : Chat : le taux de préférence est presque 7 fois supérieur au taux d utilisation Web call back : le taux de préférence est plus de 3 fois supérieur au taux d utilisation Applications mobiles : un taux de préférence quasiment 4 fois supérieur au taux d utilisation On notera que les réseaux sociaux et les avatars sont très loin d être envisagés comme des canaux potentiels dans leur relation avec leur assurance ou leur mutuelle à l heure actuelle. Globalement, les assurances / mutuelles bénéficient d une très bonne image globale. Les notions de respect des engagements, et de service rendu sont bien reconnus. Dans le détail, on note aussi que plus de 3 français sur 10 sont à convaincre en ce qui concerne la capacité des assurances / mutuelles à s adapter à leurs souhaits, à résoudre facilement leurs demandes, et à faire preuve de considération à leur égard. Précisément dans la relation qu ils entretiennent avec leur assurance / mutuelles : Les français sont globalement positifs vis-à-vis de la clarté et de la rapidité des réponses apportées (sauf sur le CHAT) Ils sont très mitigés sur le niveau d effort à produire pour obtenir une réponse à leurs demandes, et également sur la cohérence des réponses d un interlocuteur à un autre. Enfin, ils sont particulièrement critiques sur la facilité à entrer en contact avec leur assurance / mutuelle en dehors des horaires et jours d ouvertures traditionnels. En termes d attentes, les principaux drivers de la satisfaction des clients sont : Renforcer la personnalisation de la relation (être reconnu et fournir des réponses personnalisées) Mettre à disposition des moyens de contacts clairs/précis, rapide/facile On peut souligner une nuance sur les modes de contacts : Les attentes concernant le téléphones sont surtout de la clarté et précision. Sur l , les clients attendent surtout de la rapidité.

5 MODES DE CONTACTS UTILISÉS POUR COMMUNIQUER AVEC SA MUTUELLE/ASSURANCE Quels sont TOUS les moyens que vous avez déjà utilisés pour communiquer avec votre banque? TELEPHONE 61,2% 85,0% Le téléphone est le moyen de communication le plus utilisé(près de 80%) COURRIER AGENCE WEB CALL BACK CHAT MOBILE AVATAR RESEAUX SOCIAUX 2,5% 2,2% 1,8% 1,5% 0,6% 44,9% 43,0% Plus de 6 français sur 10 communiquent avec leur assurance/mutuelle par . Ce taux passe à 73% auprès de la tranche des ans, mais chute à 55% auprès des ans Le courrier tient une place particulièrement importante dans les relations avec les mutuelles et assurances Les outils de communication les plus modernes ne sont pas encore assez démocratisés auprès des clients du secteur assurances/mutuelles/prévoyance/santé

6 TELEPHONE Téléphone PRÉFÉRENCES EN TERMES DE MODES DE CONTACT 1er rang 2e rang 3e rang 50,6% 32,4% 10,0% 25,3% 40,5% 20,9% Taux de citation en TOP 3 93 % 86,7 % 61 % 34,3 % AGENCE Agence 21,4% 15,6% 24,0% 14,9 % COURRIER Courrier papier CHAT WEB CALL BACK Web Call Back AVATAR Chat MOBILEApplication RESEAUX mobiles SOCIAUX Réseaux sociaux 6,2% 1,5% 4,5% 8,9% 1,5% 1,4% 6,1% 0,8% 1,4% 4,2% 1,1% 1,1% 0,6% 0,1% 26,6% Le téléphone arrive en première position dans le top 3 des modes de contacts favoris des français L se positionne juste après le téléphone, 0,1% Que vous les ayez utilisés Avatar ou non, quels sont 0,8% les modes de contacts que vous préfèreriez s ils étaient tous à votre disposition? on?(classement d un rang 1 pour le préféré à 7 pour celui qu ils choisiraient en dernier) 8,3 % 6,7 % 1,8 % 0,9 %

7 PRÉFÉRENCES PAR TRANCHES D AGE 1 er rang GLOBAL ans ans ans ans Que vous les ayez utilisés ou non, quels sont les modes de contacts que vous préfèreriez s ils étaient tous à votre disposition? (classement d un rang 1 pour le préféré à 7 pour celui qu ils choisiraient en dernier) 2e rang 3 e rang 4 e rang 5 e rang 6 e rang 7 e rang

8 INDICATEURS GLOBAUX Qualité de service Etude réalisée par INIT Marketing pour Akio Software en mai 2014 sur un échantillon représentatif de la population française de 1008 panélistes assurés

9

10 INDICATEURS D IMAGE Satisfaction et fidélisation - NPS Etude réalisée par INIT Marketing pour Akio Software en mai 2014 sur un échantillon représentatif de la population française de 1008 panélistes assurés

11

12 INDICATEURS DÉTAILLÉS Qualité des interactions Etude réalisée par INIT Marketing pour Akio Software en mai 2014 sur un échantillon représentatif de la population française de 1008 panélistes assurés

13 RAPIDITÉ DE RÉPONSES

14 QUALITÉ DES RÉPONSES

15 PERSONNALISATION DE LA RELATION

16 J obtiens touj COHERENCE DES COMMUNICATIONS

17 INDICATEURS DÉTAILLÉS CES (Customer Effort Score) Etude réalisée par INIT Marketing pour Akio Software en mai 2014 sur un échantillon représentatif de la population française de 1008 panélistes assurés

18 EFFORT CLIENT

19 EFFORT CLIENT

20 EFFORT CLIENT J ai à me disposition des moyens de contacts à distance (plateforme, tel, service chat, assistant virtuel, s etc) faciles à utiliser Mon assurance ou ma muteullemettent à ma disposition des moyens de contact à distance efficaces et disponibles à tout moment

21 EFFORT CLIENT MOBILITÉ Mon assurance, ma mutuelle met à ma disposition une application mobile qui simplifie la gestion de mes comptes et la prise de contact

22 EFFORT CLIENT COMMUNAUTÉS

23 LES DRIVERS DE LA SATISFACTION TOP 10 Q9-Réponses claires et précises (téléphone) Q12-Reconnu en tant que client quand je contacte mon assurance ou ma mutuelle Q7-Réponse rapide / facile ( ) Q10-Réponse claires et précises ( ) Q13-Réponse personnalisée quand je contacte mon assurance ou ma mutuelle Q17-Moyens de contacts à distance faciles à utiliser Q6-Réponse rapide / facile (téléphone) Q18-Moyens de contacts à distance efficaces et toujours dispos Q14-Réponse identique pour 1 même dde quel que soit l'interlocuteur Q15-Pas besoin de relancer pour obtenir une réponse aux ddes Q19-Application mobile qui simplifie la prise de contact Q20-Possibilité de contacts via les réseaux sociaux Q16-Facile d'entrer en contact en dehors des heures/jours ouverture Ci-contre le classement des items par ordre d impact positif sur la satisfaction globale des clients vis-à-vis de leur banque Plus les critères se situent en haut du classement plus ils impactent positivement l opinion du client vis-à-vis de sa mutuelle ou de son assurance Cette analyse traduit les attentes prioritaires des français dans leur relation avec leur banque principale.

24 RÉSULTATS Synthèse des points clés Etude réalisée par INIT Marketing pour Akio Software en mai 2014 sur un échantillon représentatif de la population française de 1008 panélistes assurés

25 POINTS CLÉS LES MOYENS DE CONTACT Le téléphonereste encore le mode de contact incontournable pour les français : il est le plus utilisé et le préféré pour entrer en contact avec leur assurance ou leur mutuelle. L arrive loin derrière en terme d utilisation avec seulement 61,2% de citation. En revanche, il affiche un niveau de préférence peu éloigné du téléphone avec 86,7% des français qui le citent dans le TOP 3 de leurs modes de contact favoris. Le courrier et les visites en agences sont utilisés à part identique par les français. En revanche, ils préfèrent nettement plus se rendre en agence plutôt de que d envoyer un courrier.

26 POINTS CLÉS LES NOUVEAUX CANAUX DE LA RC Les nouveaux modes de contacts sont actuellement très peu utilisés (moins de 3% des français). Certains suscitent cependant un véritable intérêt : Chat: le taux de préférence est presque 7 fois supérieur au taux d utilisation Web call back : le taux de préférence est plus de 3 fois supérieur au taux d utilisation Applications mobiles : un taux de préférence quasiment 4 fois supérieur au taux d utilisation On notera que les réseaux sociaux et les avatars sont très loin d être envisagés comme des canaux potentiels dans leur relation avec leur assurance ou leur mutuelle à l heure actuelle.

27 POINTS CLÉS IMAGE GLOBALE Globalement, les assurances / mutuelles bénéficient d une très bonne image globale. Les notions de respect des engagements, et de service rendu sont bien reconnus. Dans le détail, on note aussi que plus de 3 français sur 10 sont à convaincre en ce qui concerne la capacité des Assurance / Mutuelle à s adapter à leurs souhaits, à résoudre facilement leurs demandes, et à faire preuve de considération à leur égard

28 POINTS CLÉS RELATION A LA MUTUELLE/ASSURANCE Précisément dans la relation qu ils entretiennent avec leur Assurance / Mutuelle : Les français sont globalement positifs vis-à-vis de la clarté et de la rapidité des réponses apportées (sauf sur le CHAT) Ils sont très mitigés sur le niveau d effort à produire pour obtenir une réponse à leurs demandes, et également sur la cohérence des réponses d un interlocuteur à un autre. Enfin, ils sont particulièrement critiques sur la facilité à entrer en contact avec leur Assurance / Mutuelle en dehors des horaires et jours d ouvertures traditionnels.

29 POINTS CLÉS DRIVERS DE LA SATISFACTION En termes d attente, les principaux drivers de la satisfaction clients sont : Renforcer la personnalisation de la relation (être reconnu et fournir des réponses personnalisées) Mettre à disposition des moyens de contacts clairs/précis, rapide/facile On peut souligner une nuance sur les modes de contacts : Les attentes concernant le téléphones sont surtout de la clarté et précision. Sur l , les clients attendent surtout de la rapidité

30 ANNEXES A propos d Akio Software

31

32 AKIO SOFTWARE UNE ENTREPRISE EN CROISSANCE 125% Croissance sur 5 ans Activité : Editeur de logiciels Marché: logiciels de CEM [Customer Experience Management] Gestion de l expérience client Nom du produit : Akio Unified Interaction Center Cible : CRC Services clients Centres de contacts Centre d appels Marketing digital (parcours clients) Entreprise française : R&D en France Entreprise innovante : présente dans les 4 plus grandes technopoles françaises

33 AKIO SOFTWARE Quelques repères chiffrés 1999 Date de création Innovation LEADER 6,7 M LEADER Gestion de l Expérience client 60 Collaborateurs Utilisateurs de nos solutions dans le monde 30% du CA dédié à la recherche et au développement SaaS Disponible en SaaS et en acquisition 50% 300 Clients dont 40% multi et crosscanal Du CA est récurrent 90 Membres du club utilisateurs Chiffre d Affaires M Levée de fonds 2012

34 AKIO SOFTWARE LA RÉFÉRENCE DE TOUT UN SECTEUR

35 AKIO SOFTWARE USERS

36 POUR NOUS CONTACTER EN SAVOIR PLUS ET DEMANDER UN DÉMO Gwénola Rodier Marketing et Communication Tel : Akio Software Blog.akio.fr TVAkioSoftware

EXPÉRIENCE CLIENT. Saison 1 # Baromètre du secteur bancaire

EXPÉRIENCE CLIENT. Saison 1 # Baromètre du secteur bancaire EXPÉRIENCE CLIENT Saison 1 # Baromètre du secteur bancaire Etude réalisée par INIT Marketing pour Akio Software en avril 2014 sur un échantillon représentatif de la population française de 1002 panélistes

Plus en détail

EXPÉRIENCE CLIENT. Saison 3 : le e-commerce. Baromètre Akio

EXPÉRIENCE CLIENT. Saison 3 : le e-commerce. Baromètre Akio EXPÉRIENCE CLIENT Baromètre Akio Saison 3 : le e-commerce Etude réalisée par INIT Marketing pour Akio Software en juillet 2014 sur un échantillon représentatif de la population française de 1001 panélistes

Plus en détail

Les Français et le coût de la banque

Les Français et le coût de la banque Les Français et le coût de la banque Septembre 2013 Contact Presse : Héloïse Guillet / 01 75 43 33 82 / heloise@boomerang-rp.com Sommaire Présentation de Panorabanques.com Contacts Méthodologie Recueil

Plus en détail

L image des Assureurs auprès des Français

L image des Assureurs auprès des Français Contacts : Alain RENAUDIN / Frédéric ALBERT 2006-6 édition L image des Assureurs auprès des Français Introduction 1 Les objectifs et la méthodologie Cette 6ème édition du baromètre vise à apporter aux

Plus en détail

Le TOP TEN des 10 plus grandes villes préférées des Français

Le TOP TEN des 10 plus grandes villes préférées des Français Le TOP TEN des 10 plus grandes villes préférées des Français Sondage réalisé auprès d un échantillon de plus de 6400 Français Sondage réalisé pour la presse régionale et publié dans la presse régionale

Plus en détail

Baromètre Image des Assureurs

Baromètre Image des Assureurs Contacts : Alain RENAUDIN / Frédéric ALBERT Shanghai Paris Toronto Buenos Aires 2005-5 édition www.ifop.com Baromètre Image des Assureurs Introduction 1 Les objectifs et la méthodologie Cette 5ème édition

Plus en détail

Accueil Satisfaction Impact

Accueil Satisfaction Impact Soucieux de vous offrir un service de qualité et afin de mieux répondre à vos attentes, nous vous invitons à remplir ce questionnaire de satisfaction. A cette occasion, tentez de gagner de nombreux lots.

Plus en détail

L innovation dans les services financiers. Livre Blanc. Innovation dans les services financiers/2011 Page 1. Proposition de collaboration N 110801PhH

L innovation dans les services financiers. Livre Blanc. Innovation dans les services financiers/2011 Page 1. Proposition de collaboration N 110801PhH L innovation dans les services financiers Livre Blanc Proposition de collaboration N 110801PhH Club Innovation Banque Finance Assurance Altran Master Banque Finance Assurance Université de Paris Ouest

Plus en détail

Quelle efficacité du diagnostic électrique obligatoire? Rapport d étude 2012 réalisé par TNS Sofres

Quelle efficacité du diagnostic électrique obligatoire? Rapport d étude 2012 réalisé par TNS Sofres Quelle efficacité du diagnostic électrique obligatoire? Rapport d étude 2012 réalisé par TNS Sofres Cliquez Sommaire pour modifier le style du titre 1. Contexte et objectifs 2. Principaux enseignements

Plus en détail

Direction générale des entreprises ANNEE 2014

Direction générale des entreprises ANNEE 2014 Direction générale des entreprises SERVICE DE L ACTION TERRITORIALE, EUROPÉENNE ET INTERNATIONALE SOUS DIRECTION DE LA RÉINDUSTIALISATION ET DES RESTRUCTURATIONS D ENTREPRISES BUREAU DE LA FORMATION ET

Plus en détail

Les Français jugent leurs assureurs

Les Français jugent leurs assureurs Les Français jugent leurs assureurs Présentation du 15 Mars 2002 Marie-Laurence GUÉNA Directeur Département Banques / Assurances TAYLOR NELSON SOFRES S.A 16, rue Barbès - 92129 Montrouge cedex - FRANCE

Plus en détail

BILAN NATIONAL DU CRÉDIT IMPÔT RECHERCHE AU TITRE DE L ANNÉE 2002

BILAN NATIONAL DU CRÉDIT IMPÔT RECHERCHE AU TITRE DE L ANNÉE 2002 Direction de la Technologie Sous-direction de l innovation et du développement technologique Bureau DTC2 BILAN NATIONAL DU CRÉDIT IMPÔT RECHERCHE AU TITRE DE L ANNÉE 2002 Affaire suivie par Maryline ROSA

Plus en détail

L'ÉHDOÉSRATIA Lrl'ISU F PRIVÉE. Etat des lieux chiffré de la formation et de la population en exercice des masseurskinésithérapeutes.

L'ÉHDOÉSRATIA Lrl'ISU F PRIVÉE. Etat des lieux chiffré de la formation et de la population en exercice des masseurskinésithérapeutes. F11.11 I L'ÉHDOÉSRATIA Lrl'ISU F I 0 N PRIVÉE Etat des lieux chiffré de la formation et de la population en exercice des masseurskinésithérapeutes diplômés d Etat Note documentaire Direction des Ressources

Plus en détail

Effectifs salariés de la Plasturgie : Données sociales

Effectifs salariés de la Plasturgie : Données sociales Effectifs salariés de la Plasturgie : Données sociales Année 2014 SOMMAIRE ❶ Type d emploi :...3 ❷ Pyramide des âges :...4 ❸ Conditions d emploi :...5 ❹ Les emplois par catégorie socioprofessionnelle :...6

Plus en détail

Première L 2010-2011 DS4 quartiles et diagrammes en boîtes plages de normalité

Première L 2010-2011 DS4 quartiles et diagrammes en boîtes plages de normalité Première L 2010-2011 DS4 quartiles et diagrammes en boîtes plages de normalité NOM : Prénom : Exercice 1 : Elections régionales 1999 Le tableau ci-dessous donne les pourcentages des voix obtenues par le

Plus en détail

9,8 % de l emploi 2,1 millions de salariés 203 000 établissements employeurs

9,8 % de l emploi 2,1 millions de salariés 203 000 établissements employeurs DONNÉES AU 31/12/2006 SOURCE INSEE-CLAP 1 - DÉCEMBRE 2008 Panorama de l'économie sociale EN FRANCE ET DANS LES RÉGIONS Ce document est la première publication réalisée par l Observatoire national de l

Plus en détail

Les stratégies de fidélisation et de relation client dans la banque et l assurance

Les stratégies de fidélisation et de relation client dans la banque et l assurance Les stratégies de fidélisation et de relation client dans la banque et l assurance Quelles nouvelles attentes des clients? Quelle organisation et quel rôle du conseiller pour satisfaire ces attentes? Quels

Plus en détail

Santé des entreprises : Créations et Procédures Judiciaires

Santé des entreprises : Créations et Procédures Judiciaires Santé des entreprises : Créations et Procédures Judiciaires Année 2014 SOMMAIRE ❶ Répartition du nombre d entreprises et de salariés... 2 Répartition du nombre d établissements et du nombre de salariés

Plus en détail

Reporting de la Cellule d appui MOA SIRH / DGA SI. Situation du 1 er juillet 2010 au soir

Reporting de la Cellule d appui MOA SIRH / DGA SI. Situation du 1 er juillet 2010 au soir Reporting de la Cellule d appui MOA SIRH / DGA SI Situation du 1 er juillet 21 au soir Indicateurs de la cellule Nombre d optants: données issues des régions 12151 personnes ont opté au 1/7/21 (données

Plus en détail

Santé des entreprises : Créations et Procédures Judiciaires

Santé des entreprises : Créations et Procédures Judiciaires Santé des entreprises : Créations et Procédures Judiciaires Année 2013 SOMMAIRE ❶ Répartition du nombre d entreprises et de salariés... 2 Répartition du nombre d établissements et du nombre de salariés

Plus en détail

Base de données sociales

Base de données sociales Base de données sociales Observatoire des métiers, des qualifications et de l égalité professionnelle entre les femmes et les hommes dans la banque AFB et groupes mutualistes : > Effectifs de la profession

Plus en détail

Base de données sociales

Base de données sociales Base de données sociales Observatoire des métiers, des qualifications et de l égalité professionnelle entre les femmes et les hommes dans la banque AFB et groupes mutualistes : > Effectifs de la profession

Plus en détail

Prochaines étapes du déploiement du DMP. Rencontres Inter-Régionales 7 juillet 2011

Prochaines étapes du déploiement du DMP. Rencontres Inter-Régionales 7 juillet 2011 Prochaines étapes du déploiement du DMP Rencontres Inter-Régionales 7 juillet 2011 La dynamique en marche dans toutes les régions 4 événements d inauguration du DMP suivis de réunions de bassins : Franche-Comté,

Plus en détail

«Représentation statistiques»

«Représentation statistiques» Scénario indexé dans http://www.educnet.education.fr/ http://www.educnet.education.fr/bd/urtic/maths/ «Représentation statistiques» Evolution de populations : Comparer des séries «Les TICE pour traiter

Plus en détail

Branche du Négoce et Prestations de Services dans les domaines Médico-Techniques

Branche du Négoce et Prestations de Services dans les domaines Médico-Techniques pour la mise en œuvre de formations préparant à la fonction de prestataire de services et distributeur de matériels (Conformément à l arrêté du 23 décembre 2011) Branche du Négoce et Prestations de Services

Plus en détail

café, restaurant & salon de thé DOSSIER DE CANDIDATURE franchise

café, restaurant & salon de thé DOSSIER DE CANDIDATURE franchise DOSSIER DE CANDIDATURE franchise 1. DEMANDEUR PHOTO ÉTAT CIVIL Nom Prénom Date de naissance Lieu de naissance / / Adresse Code postal Téléphone fixe Fax Ville tél portable: E-mail Situation familiale :

Plus en détail

Douanes : Commerce Extérieur

Douanes : Commerce Extérieur Données commentées Année 2015 SOMMAIRE ❶ Evolution des balances par zone d import/export :... 2 ❷ Evolution des balances par région administrative :... 3 ❸ Importations et exportations par région administrative.

Plus en détail

Chargée de communication. Sabrina Penloup 01 53 20 84 59 I spenloup@akio.com. Relations Presse - OXYGEN

Chargée de communication. Sabrina Penloup 01 53 20 84 59 I spenloup@akio.com. Relations Presse - OXYGEN DOSSIER DE PRESSE Chargée de communication Sabrina Penloup 01 53 20 84 59 I spenloup@akio.com Relations Presse - OXYGEN Noémie Diaz de Cerio 01 41 11 35 41 I noemie@oxygen-rp.com EDITO Le client est hyper

Plus en détail

Enquête sur la notation sociale des banques et des assureurs UNSA-2012

Enquête sur la notation sociale des banques et des assureurs UNSA-2012 Enquête sur la notation sociale des banques et des assureurs UNSA-2012 Conseil, Recherche et Formation en Relations Sociales 3 rue Bayard 59 000 LILLE Tél : +33 3 20 47 15 24 Fax : +33 3 20 www.orseu.com

Plus en détail

L Economie Sociale et Solidaire

L Economie Sociale et Solidaire L Economie Sociale et Solidaire en - Chiffres clés - octobre 2014 Champ : Le périmètre de l économie sociale a été défini conjointement en mars 2008 par la délégation interministérielle à l innovation

Plus en détail

L image des Assureurs auprès des Français

L image des Assureurs auprès des Français Contact : Frédéric ALBERT 8 2008 édition L image des Assureurs auprès des Français Introduction 1 Les objectifs et la méthodologie Les objectifs : Cette 8ème édition du baromètre vise à apporter aux professionnels

Plus en détail

Panorama. de l économie sociale et solidaire

Panorama. de l économie sociale et solidaire Panorama de l économie sociale EN FRANCE ET DANS LES RÉGIONS Réalisée par l Observatoire National de l Economie Sociale et Solidaire, cette nouvelle édition du «Panorama de l économie sociale en France

Plus en détail

L'ÉHDOÉSRATIA Lrl'ISU F PRIVÉE. Etat des lieux chiffré de la formation et de la population en exercice des infirmiers diplômés d Etat

L'ÉHDOÉSRATIA Lrl'ISU F PRIVÉE. Etat des lieux chiffré de la formation et de la population en exercice des infirmiers diplômés d Etat F11.11 I L'ÉHDOÉSRATIA Lrl'ISU F I 0 N PRIVÉE Etat des lieux chiffré de la formation et de la population en exercice des infirmiers diplômés d Etat Note documentaire Direction des Ressources Documentaires

Plus en détail

OBSERVATION ET STATISTIQUES

OBSERVATION ET STATISTIQUES COMMISSARIAT Général au développement durable n 644 Juin 215 Tableau de bord éolien-photovoltaïque Premier trimestre 215 OBSERVATION ET STATISTIQUES énergie Le parc éolien français atteint une puissance

Plus en détail

Enquête sur l orientation des étudiants

Enquête sur l orientation des étudiants Enquête sur l orientation des étudiants Les principaux enseignements de l enquête Avril 2015 pour Contact : Laurent Bernelas, Directeur du département Corporate et Management lbernelas@opinion-way.com

Plus en détail

L EMPLOI INTÉRIMAIRE EN OCTOBRE 2015

L EMPLOI INTÉRIMAIRE EN OCTOBRE 2015 8 décembre 2015 - N 15.043 L EMPLOI INTÉRIMAIRE EN OCTOBRE 2015 Fin octobre 2015, le nombre d intérimaires s établit à 640 600 en valeur corrigée des variations saisonnières (donnée provisoire). Il connaît

Plus en détail

Bilan de l emploi dans l économie sociale en régions. Cécile BAZIN Marie DUROS Mélanie BAZOGE Jacques MALET

Bilan de l emploi dans l économie sociale en régions. Cécile BAZIN Marie DUROS Mélanie BAZOGE Jacques MALET Bilan de l emploi dans l économie sociale en régions Cécile BAZIN Marie DUROS Mélanie BAZOGE Jacques MALET Octobre 2015 INTRODUCTION Pour la huitième année consécutive, l Association des Régions de France,

Plus en détail

La régie de la radio en ligne. Offre commerciale 2013

La régie de la radio en ligne. Offre commerciale 2013 La régie de la radio en ligne Offre commerciale 2013 Audience des radios EN LIGNE en France Chaque jour, en moyenne 1.9OO.OOO d internautes ont visité au moins l un des sites de Radio 2.0 la semaine, contre

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE 2012

DOSSIER DE PRESSE 2012 DOSSIER DE PRESSE 2012 Pour trouver et choisir l artisan qu il vous faut! www.artisan-facile.fr Contact presse : 1 Agence Valeur D image - Mary GRAMMONT m.grammont@valeurdimage.com 04 76 70 93 63-06 15

Plus en détail

BILANS REGIONAUX DE L EMPLOI

BILANS REGIONAUX DE L EMPLOI BILANS REGIONAUX DE L EMPLOI DANS L ECONOMIE SOCIALE EN 2013 Cécile BAZIN Marie DUROS Amadou BA Jacques MALET Octobre 2014 INTRODUCTION Pour la septième année consécutive, l Association des Régions de

Plus en détail

L épargne retraite et salariale Analyse et perspectives du marché en 2013 Forces en présence et principaux axes de développement

L épargne retraite et salariale Analyse et perspectives du marché en 2013 Forces en présence et principaux axes de développement L épargne retraite et salariale L épargne retraite recèle un fort potentiel de croissance Inquiétude exacerbée des Français pour leur retraite, dégradation de leur situation financière, vieillissement

Plus en détail

ETAT DES LIEUX DE LA PROFESSION DE CHIRURGIEN-DENTISTE EN REGION RHONE-ALPES OCTOBRE 2013

ETAT DES LIEUX DE LA PROFESSION DE CHIRURGIEN-DENTISTE EN REGION RHONE-ALPES OCTOBRE 2013 Service émetteur : Direction de l efficience de l offre de soins Professionnels de santé, Bureau du comité régional de l ONDPS Affaire suivie par : Mireille ALONSO Amandine ROUSSEL Jean-Louis COTART Courriel

Plus en détail

Les dépenses de Bâtiment et des Travaux Publics des collectivités territoriales. REALISATIONS 2013... p.6. PREVISIONS BUDGETAIRES 2014... p.

Les dépenses de Bâtiment et des Travaux Publics des collectivités territoriales. REALISATIONS 2013... p.6. PREVISIONS BUDGETAIRES 2014... p. 2 Sommaire Les dépenses de Bâtiment et des Travaux Publics des collectivités territoriales REALISATIONS 2013... p.6 PREVISIONS BUDGETAIRES 2014... p.10 TAUX DE REALISATION AVANCE & ESTIMATION DES TRAVAUX...

Plus en détail

Les internautes face aux services financiers

Les internautes face aux services financiers Les internautes face aux services financiers Banque, Finance, Assurance & Crédit en ligne 4 4ème baromètre des comportements multicanaux des internautes pour la gestion, la recherche d information et la

Plus en détail

LA VALIDATION DES ACQUIS DE L EXPÉRIENCE (VAE)

LA VALIDATION DES ACQUIS DE L EXPÉRIENCE (VAE) TOUT SAVOIR SUR LA VALIDATION DES ACQUIS DE L EXPÉRIENCE (VAE) ASSOCIATION NATIONALE POUR LA FORMATION PERMANENTE DU PERSONNEL HOSPITALIER LA VALIDATION DES ACQUIS DE L EXPÉRIENCE LA VAE? > La Validation

Plus en détail

Les touristes français et internationaux de la destination Paris Ile-de-France

Les touristes français et internationaux de la destination Paris Ile-de-France Les touristes français et internationaux de la destination Paris Ile-de-France Résultats annuels 2014 des dispositifs permanents d enquêtes dans les aéroports, dans les trains et sur les aires d autoroutes

Plus en détail

Décision n 11-DCC-186 du 14 décembre 2011 relative à l affiliation de la Mutuelle Civile de la Défense à l union mutualiste de groupe Istya

Décision n 11-DCC-186 du 14 décembre 2011 relative à l affiliation de la Mutuelle Civile de la Défense à l union mutualiste de groupe Istya RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Décision n 11-DCC-186 du 14 décembre 2011 relative à l affiliation de la Mutuelle Civile de la Défense à l union mutualiste de groupe Istya L Autorité de la concurrence, Vu le dossier

Plus en détail

OBSERVATION ET STATISTIQUES

OBSERVATION ET STATISTIQUES COMMISSARIAT GÉNÉRAL AU DÉVELOPPEMENT DURABLE n 584 Novembre 214 Tableau de bord éolien-photovoltaïque Troisième trimestre 214 OBSERVATION ET STATISTIQUES ÉNERGIE La puissance du parc éolien français s

Plus en détail

La Gestion Prévisionnelle des Emplois et des Compétences dans votre entreprise

La Gestion Prévisionnelle des Emplois et des Compétences dans votre entreprise 50 salariés et plus / groupes de distribution (GDSA) dans la Branche des Services de l Automobile GPEC La Gestion Prévisionnelle des Emplois et des Compétences dans votre entreprise Anticiper les enjeux

Plus en détail

L évolution des frais bancaires 2015-2016

L évolution des frais bancaires 2015-2016 L évolution des frais bancaires 2015-2016 Janvier 2016 Contact Presse : Héloïse Guillet / 07 62 58 36 06/ heloise@lanouvelle-agence.com Sommaire Méthodologie de l étude Présentation de Panorabanques.com

Plus en détail

SERVICES AUX PARTICULIERS

SERVICES AUX PARTICULIERS PICARD Chiffres clés du secteur ATLAS Les chiffres du secteur 2011 2010 2011 2010 (actifs au 31 décembre) 21 413 20 495 967 996 928 176 % du parc 16,5 16,4 16,6 16,5 salariés 34 990 36 234 1 874 209 1

Plus en détail

Liste des variables Fichier MENAGE Enquête "Participation culturelle & sportive" de mai 2003 (EPCV)

Liste des variables Fichier MENAGE Enquête Participation culturelle & sportive de mai 2003 (EPCV) Liste des s Fichier MENAGE Enquête "Participation culturelle & sportive" de mai 2003 (EPCV) Index des s : AGEDPR : Age de la personne de référence (8 modalités)... 3 AGEPR : Age de la personne de référence...

Plus en détail

L'ÉHDOÉSRATIA Lrl'ISU F PRIVÉE. Etat des lieux chiffré de la formation et de la population en exercice des aides-soignants diplômés d Etat

L'ÉHDOÉSRATIA Lrl'ISU F PRIVÉE. Etat des lieux chiffré de la formation et de la population en exercice des aides-soignants diplômés d Etat F11.11 I L'ÉHDOÉSRATIA Lrl'ISU F I N PRIVÉE Etat des lieux chiffré de la formation et de la population en exercice des aides-soignants diplômés d Etat Note documentaire Direction des Ressources Documentaires

Plus en détail

Les comptes de production régionaux 2011-2012 - 2013 de la FFB

Les comptes de production régionaux 2011-2012 - 2013 de la FFB Les comptes de production régionaux 2011-2012 - 2013 de la FFB 03/10/2014 FEDERATION FRANÇAISE DU BATIMENT Direction des Affaires Economiques, Financières et Internationales Service des Etudes Economiques

Plus en détail

ANNEXE. Liste des métiers ouverts dans l'ensemble des régions françaises. Ile de France

ANNEXE. Liste des métiers ouverts dans l'ensemble des régions françaises. Ile de France ANNEXE Liste des métiers ouverts dans l'ensemble des régions françaises Code Rome Domaine professionnel 32321 Informaticien d'étude (dont chef de projet) Ile de France 29 métiers 32321 Informaticien d'étude

Plus en détail

LES REPRISES D EMPLOI DE DEMANDEURS D EMPLOI AU 1 ER TRIMESTRE 2015

LES REPRISES D EMPLOI DE DEMANDEURS D EMPLOI AU 1 ER TRIMESTRE 2015 Juillet 2015 - N 15.023 LES REPRISES D EMPLOI DE DEMANDEURS D EMPLOI AU 1 ER TRIMESTRE 2015 Au cours du premier trimestre 2015, 888 400 demandeurs d emploi inscrits en catégories A ou B ont repris un emploi

Plus en détail

Besoins en Main-d œuvre et offres d emploi dans la Plasturgie

Besoins en Main-d œuvre et offres d emploi dans la Plasturgie Etude de besoin de Main-d œuvre dans la Plasturgie Besoins en Main-d œuvre et offres d emploi dans la Plasturgie Année 2015 Table des matières A. Les besoins de recrutement des entreprises de la plasturgie...

Plus en détail

L E N ORD- PAS DE C ALAIS P ICARDIE, CHAMPION D E L A R E L AT I O N C L I E N T À D I S TA N C E

L E N ORD- PAS DE C ALAIS P ICARDIE, CHAMPION D E L A R E L AT I O N C L I E N T À D I S TA N C E N 207 OCTOBRE 2015 LE N ORD-PAS DE C ALAIS PICARDIE, CHAMPION DE LA RELATION CLIENT À DISTANCE LES CENTRES DE CONTACTS, QU EST-CE QUE C EST? L E S C E N T R E S D E C O N TA C T S, A U S S I A P P E L

Plus en détail

Expertises Marketing et Communication en Assurance

Expertises Marketing et Communication en Assurance Expertises Marketing et Communication en Assurance http://www.molitorconsult-assurance.com http://blog.molitorconsult-assurance.com contacts@molitorconsult.com Document totalement confidentiel Droits de

Plus en détail

Affiliation à la Sécurité sociale des agents de la Fonction publique

Affiliation à la Sécurité sociale des agents de la Fonction publique Affiliation à la Sécurité sociale des agents de la Fonction publique Magistrats stagiaires Dossier d affiliation auprès de MFP Services, votre gestionnaire du régime obligatoire d Assurance maladie des

Plus en détail

La Gestion Prévisionnelle des Emplois et des Compétences dans votre entreprise

La Gestion Prévisionnelle des Emplois et des Compétences dans votre entreprise Moins de 50 salariés dans la Branche des Services de l Automobile GPEC La Gestion Prévisionnelle des Emplois et des Compétences dans votre entreprise Anticiper les enjeux économiques et concurrentiels

Plus en détail

Recettes de fonctionnement et capacité d'épargne

Recettes de fonctionnement et capacité d'épargne 1 - Recettes réelles de fonctionnement/population Recettes réelles de fonctionnement : total des recettes de la colonne mouvements réels de la balance générale en section de fonctionnement. Evaluation

Plus en détail

Photographie Nationale de la Branche Plasturgie PREAMBULE

Photographie Nationale de la Branche Plasturgie PREAMBULE Photographie Nationale de la Branche Plasturgie Année 2013 PREAMBULE L Observatoire National Paritaire Prospectif des Métiers, des Emplois et des Qualifications de la Plasturgie remercie OPCA DEFI, Organisme

Plus en détail

SEFAC 2015 - ZOOM SUR LA SANTE FINANCIERE DE 15 000 PME. Evolutions 2008-2014. OBSERVATOIRE A'rH. de l'information financière

SEFAC 2015 - ZOOM SUR LA SANTE FINANCIERE DE 15 000 PME. Evolutions 2008-2014. OBSERVATOIRE A'rH. de l'information financière SEFAC 2015 - ZOOM SUR LA SANTE FINANCIERE DE 15 000 PME Evolutions 2008-2014 OBSERVATOIRE A'rH de l'information financière ATH publie, dans le cadre de son Observatoire de l information financière, une

Plus en détail

QUELQUES CHIFFRES SUR LA POPULATION ACCUEILLIE

QUELQUES CHIFFRES SUR LA POPULATION ACCUEILLIE QUELQUES CHIFFRES SUR LA POPULATION ACCUEILLIE AU C.A.L.M.E. D ILLIERS-COMBRAY DE FEVRIER 1993 A MARS 2009 Nombre de séjours réalisés : 9585 13. 5 % de cures interrompues ( effectif : 1296 ) : 7.4 % de

Plus en détail

Situation et perspectives des centres de Relation Client en France Retour voyage Web 2.0 Rendez-vous du 10 juillet 2007

Situation et perspectives des centres de Relation Client en France Retour voyage Web 2.0 Rendez-vous du 10 juillet 2007 Situation et perspectives des centres de Relation Client en France Retour voyage Web 20 Rendez-vous du 10 juillet 2007 Eric Dadian Président AFRC Président Intra Call Center wwwafrcorg wwwintracallcom

Plus en détail

Le marché des seniors dans la banque et l assurance Quelles stratégies, quel marketing-mix?

Le marché des seniors dans la banque et l assurance Quelles stratégies, quel marketing-mix? L étude de référence sur : Le marché des seniors dans la banque et l assurance Quelles stratégies, quel marketing-mix? L arrivée massive à la retraite des papy boomers modifie les priorités marketing des

Plus en détail

BOOSTEZ VOTRE COMMUNICATION AUPRÈS DES COMITÉS D ENTREPRISE

BOOSTEZ VOTRE COMMUNICATION AUPRÈS DES COMITÉS D ENTREPRISE BOOSTEZ VOTRE COMMUNICATION AUPRÈS DES COMITÉS D ENTREPRISE L E MARCHÉ DES COMITÉS D ENTREPRISE Dans le cadre des activités sociales et culturelles, les comités d entreprise ont un budget annuel pour un

Plus en détail

Journalistes de l audiovisuel rémunérés à la pige : le point sur vos droits à la formation

Journalistes de l audiovisuel rémunérés à la pige : le point sur vos droits à la formation . Culture Communication Médias Loisirs Journalistes de l audiovisuel rémunérés à la pige : le point sur vos droits à la formation Le saviez-vous? Les journalistes de l audiovisuel rémunérés à la pige bénéficient

Plus en détail

RAPPORT DE BRANCHE 2009

RAPPORT DE BRANCHE 2009 RAPPORT DE BRANCHE 2009 Commerce de détail de l Horlogerie-Bijouterie Convention Collective Nationale n 3240 Données 2008 2 SOMMAIRE SOMMAIRE-I Perimetre de l étude SOMMAIRE...3 Précisions méthodologiques...5

Plus en détail

Professions de la photographie

Professions de la photographie DONNÉES 200 & REPÈRES TENDANCES Professions de la photographie 0267 SOMMAIRE DONNÉES ÉCONOMIQUES...................................... 4 Dénombrement des entreprises................................ 4 Dénombrement

Plus en détail

Manuel d utilisation. Comment interroger la base de données bibliographique NosoBase? http://www.nosobase-biblio.cclin-france.fr/

Manuel d utilisation. Comment interroger la base de données bibliographique NosoBase? http://www.nosobase-biblio.cclin-france.fr/ Manuel d utilisation Comment interroger la base de données bibliographique NosoBase? http://www.nosobase-biblio.cclin-france.fr/ Version 1 Décembre 2012 Sommaire Page d accueil... p.3 Recherche avancée

Plus en détail

Le marché de l assurance vie

Le marché de l assurance vie Le marché de l assurance vie Le groupe Xerfi vient de publier une étude exclusive sur le marché de l assurance vie en France. Comme chaque titre de la collection Xerfi Research, elle décrypte les évolutions

Plus en détail

3 e partie L OFFRE D HÉBERGEMENT

3 e partie L OFFRE D HÉBERGEMENT 3 e partie L OFFRE D HÉBERGEMENT 3 - L offre d hébergement Définitions Dans ce chapitre sont présentés les parcs d hébergement marchand et non marchand qui constituent l offre touristique française. Le

Plus en détail

I. Les entreprises concernées et l opération

I. Les entreprises concernées et l opération RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Décision n 13-DCC-114 du 3 septembre 2013 relative au rapprochement de l Union Nationale Mutualia et de 8 mutuelles (Mutualia Avenir Prévoyance, Mutualia Alsace Grand Est, Mutualia

Plus en détail

Rencontres. Diversification en assurance de personnes: panorama du marché et résultats obtenus

Rencontres. Diversification en assurance de personnes: panorama du marché et résultats obtenus Animation des débats : Benoît MARTIN Rédacteur en chef News Assurances Pro Diversification en assurance de personnes: panorama du marché et résultats obtenus Caroline ALBANET-SAROCCHI Associée Directeur

Plus en détail

Chargée de communication. Sabrina Penloup 01 53 20 84 59 I spenloup@akio.com. Relations Presse - OXYGEN

Chargée de communication. Sabrina Penloup 01 53 20 84 59 I spenloup@akio.com. Relations Presse - OXYGEN DOSSIER DE PRESSE Chargée de communication Sabrina Penloup 01 53 20 84 59 I spenloup@akio.com Relations Presse - OXYGEN Noémie Diaz de Cerio 01 41 11 35 41 I noemie@oxygen-rp.com EDITO Le client est hyper

Plus en détail

Baromètre Cadremploi - Vague 12

Baromètre Cadremploi - Vague 12 pour Baromètre Cadremploi - Vague 12 Le regard des cadres sur la situation de l emploi Mars 2014 Note Méthodologique Etude réalisée pour : Cadremploi Echantillon : Echantillon de 1000 personnes, représentatif

Plus en détail

L observatoire LCL en ville

L observatoire LCL en ville L observatoire LCL en ville «LA RETRAITE» Résultats de l étude quantitative réalisée par OpinionWay Le 10 janvier 2014 OpinionWay 15 place de la République 75003 Paris Tél : 01 78 94 90 00 Méthodologie

Plus en détail

Activité d investissement des FCPI dans les entreprises innovantes TABLEAU DE BORD 1997-2009

Activité d investissement des FCPI dans les entreprises innovantes TABLEAU DE BORD 1997-2009 Activité d investissement des FCPI dans les entreprises innovantes TABLEAU DE BORD 1997-2009 Tableau de bord 1997-2009 Sommaire 5,5 Md de fonds levés dont 3,3 Md destinés à l innovation page 3 3 Md investis

Plus en détail

Le service d assainissement en France : principales données 2008

Le service d assainissement en France : principales données 2008 COMMISSARIAT GÉNÉRAL AU DÉVELOPPEMENT DURABLE n 210 Avril 2011 Le service d assainissement en France : principales données 2008 OBSERVATION ET STATISTIQUES ENVIRONNEMENT La quatrième enquête sur les services

Plus en détail

Relation banques et clients Comment regagner durablement la confiance des clients? 9 Avril 2013

Relation banques et clients Comment regagner durablement la confiance des clients? 9 Avril 2013 Relation banques et clients Comment regagner durablement la confiance des clients? 9 Avril 2013 Objectifs et méthodologie de l étude L objectif de cette troisième édition est de mesurer le niveau de confiance

Plus en détail

LES FRANCAIS ET LE SPORT Sondage réalisé pour : La Presse quotidienne Nationale, Régionale, Urbaine Gratuite et la Presse Hebdomadaire Régionale

LES FRANCAIS ET LE SPORT Sondage réalisé pour : La Presse quotidienne Nationale, Régionale, Urbaine Gratuite et la Presse Hebdomadaire Régionale Les enjeux du quotidien LES FRANCAIS ET LE SPORT Sondage réalisé pour : La Presse quotidienne Nationale, Régionale, Urbaine Gratuite et la Presse Hebdomadaire Régionale Qui est commanditaire des "enjeux

Plus en détail

DES ÉQUIPEMENTS SPORTIFS FRANÇAIS. Dossier de presse

DES ÉQUIPEMENTS SPORTIFS FRANÇAIS. Dossier de presse ATLAS DES ÉQUIPEMENTS SPORTIFS FRANÇAIS Mai 2011 L atlas des équipements sportifs, un outil au service de tous les acteurs du sport La base de données des équipements sportifs, espaces et sites de pratique

Plus en détail

BEE Agency est une AGENCE DE CONSEIL et de COMMUNICATION spécialisée dans les SOLUTIONS DIGITALES, le Web-Marketing et le développement durable.

BEE Agency est une AGENCE DE CONSEIL et de COMMUNICATION spécialisée dans les SOLUTIONS DIGITALES, le Web-Marketing et le développement durable. EN UN CLIN D OEIL BEE Agency est une AGENCE DE CONSEIL et de COMMUNICATION spécialisée dans les SOLUTIONS DIGITALES, le Web-Marketing et le développement durable. Elle est organisée en 3 pôles : SM@RT,

Plus en détail

Bienvenue à Loire-Centre. Présentation de La Caisse d Epargne Loire-Centre

Bienvenue à Loire-Centre. Présentation de La Caisse d Epargne Loire-Centre Bienvenue à Loire-Centre Présentation de La Caisse d Epargne Loire-Centre Présentation Le Groupe BPCE 2 Un groupe puissant et solide Les groupes Banque Populaire et Caisse d Epargne se sont unis pour créer

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTÉ MINISTÈRE DES SOLIDARITÉS ET DE LA COHÉSION SOCIALE SANTÉ ÉTABLISSEMENTS DE SANTÉ

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTÉ MINISTÈRE DES SOLIDARITÉS ET DE LA COHÉSION SOCIALE SANTÉ ÉTABLISSEMENTS DE SANTÉ SANTÉ ÉTABLISSEMENTS DE SANTÉ MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTÉ SECRÉTARIAT D ÉTAT À LA SANTÉ Direction générale de l offre de soins Sous-direction du pilotage de la performance des acteurs

Plus en détail

Les Français et les élections régionales

Les Français et les élections régionales Les Français et les élections régionales Enquête réalisée pour France 3 EMBARGO : Vendredi 6 novembre 19h FICHE TECHNIQUE ÉCHANTILLON 936 personnes inscrites sur les listes électorales extraites d un échantillon

Plus en détail

L assurance face aux défis Internet :

L assurance face aux défis Internet : Conférence du 27 septembre 2007 Par Sabine Gräfe sgrafe@xerfi.fr L assurance face aux défis Internet : Quel modèle économique performant? Les dispositifs Internet des groupes présents sur le marché de

Plus en détail

Métiers en tension / Emplois vacants Rôle des agences d emploi?

Métiers en tension / Emplois vacants Rôle des agences d emploi? Métiers en tension / Emplois vacants Rôle des agences d emploi? Le PRISME représente les agences d emploi L intérim en 2012 Le recrutement en 2012 Nombre d'intérimaires en équivalent emplois temps plein

Plus en détail

Expertises Marketing et Communication en Assurance

Expertises Marketing et Communication en Assurance Expertises Marketing et Communication en Assurance http://www.molitorconsult-assurance.com http://blog.molitorconsult-assurance.com contacts@molitorconsult.com Document totalement confidentiel Droits de

Plus en détail

Déploiement du DMP 18 octobre 2011. Journée Nationale des Industriels

Déploiement du DMP 18 octobre 2011. Journée Nationale des Industriels Déploiement du DMP 18 octobre 2011 Journée Nationale des Industriels Analyse des freins et leviers au déploiement du DMP Retour d expérience des régions Amorçage (Alsace, Aquitaine, Franche Comté, Picardie)

Plus en détail

Licence professionnelle Carrières de la banque et de l'assurance

Licence professionnelle Carrières de la banque et de l'assurance Faculté des Sciences Economiques et de Gestion IAE Licence professionnelle Carrières de la banque et de l'assurance 9/ Lieu de formation : Clermont Ferrand Objectifs de cette licence professionnelle Cette

Plus en détail

Evolution de la collecte des RPU Réseau OSCOUR

Evolution de la collecte des RPU Réseau OSCOUR Evolution de la collecte des RPU Réseau OSCOUR Vanina BOUSQUET InVS St MAURICE 20 Mai 2014 Journée plénière de la FEDORU SOMMAIRE Etat des lieux des remontée de RPU Etat des lieux des structures régionales

Plus en détail

LES AUTO-ENTREPRENEURS

LES AUTO-ENTREPRENEURS NOTE THÉMATIQUE Observatoire socio-économique Avril 2014 LES AUTO-ENTREPRENEURS Depuis l instauration du statut en 2009, le secteur de la propreté attire les auto-entrepreneurs. Ils sont plus de 23 000

Plus en détail

Un dispositif d appui aux très petites entreprises

Un dispositif d appui aux très petites entreprises Spectacle vivant Un dispositif d appui aux très petites entreprises DA TPE-SV Votre entreprise a besoin de se développer? Elle emploie moins de cinq salariés? Vous pouvez bénéficier d un accompagnement

Plus en détail

LE BAROMETRE TENDANCE AU 2 EME TRIMESTRE 2014

LE BAROMETRE TENDANCE AU 2 EME TRIMESTRE 2014 LE BAROMETRE DES EMPLOIS DE LA F AMILLE No 11 décembre 2014 TENDANCE AU 2 EME TRIMESTRE 2014 L activité de l emploi à domicile hors garde d enfants est en repli depuis le 1 er trimestre 2012 La dégradation

Plus en détail

La Banque Postale Présentation de l activité Secteur Public Local. Bruges, le 3 juillet 2013

La Banque Postale Présentation de l activité Secteur Public Local. Bruges, le 3 juillet 2013 CEBATRAMA La Banque Postale Présentation de l activité Secteur Public Local Bruges, le 3 juillet 2013 HÉRITIÈRE DES SERVICES FINANCIERS DE LA POSTE 100% Filiale à 100% du groupe La Poste La Banque Postale

Plus en détail

Preface de Guillaume Lefebvre STRATEGIES D'ENTREPRISES DANS LE SECTEUR DE LA BANQUE ET DE L'ASSURANCE

Preface de Guillaume Lefebvre STRATEGIES D'ENTREPRISES DANS LE SECTEUR DE LA BANQUE ET DE L'ASSURANCE Sandrine CHOKRON I Said HALLA Jean-Louis MARTINEZ Preface de Guillaume Lefebvre BANCASSURANCE STRATEGIES D'ENTREPRISES DANS LE SECTEUR DE LA BANQUE ET DE L'ASSURANCE de boeck TABLE DES MATIERES PREFACE

Plus en détail

PLF 2015 - EXTRAIT DU BLEU BUDGÉTAIRE DE LA MISSION : FINANCEMENT NATIONAL DU DÉVELOPPEMENT ET DE LA MODERNISATION DE L APPRENTISSAGE

PLF 2015 - EXTRAIT DU BLEU BUDGÉTAIRE DE LA MISSION : FINANCEMENT NATIONAL DU DÉVELOPPEMENT ET DE LA MODERNISATION DE L APPRENTISSAGE PLF 2015 - EXTRAIT DU BLEU BUDGÉTAIRE DE LA MISSION : FINANCEMENT NATIONAL DU DÉVELOPPEMENT ET DE LA MODERNISATION DE L APPRENTISSAGE Version du 07/10/2014 à 08:46:07 PROGRAMME 787 : RÉPARTITION RÉGIONALE

Plus en détail